Haut
Bas

Partagez|

Une visite annoncée? [pv Clem et Megan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1081
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des cauchemars
Corey Cole
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 615
Renommée: 1730
Honneur: 508
MessageSujet: Une visite annoncée? [pv Clem et Megan] Mar 21 Avr 2015 - 14:45



« Attends! Quoi ?? » Cria-t-il en direction du couloir mais la porte d’entrée s’était déjà refermée sur sa sœur.

Il se frotta un peu le crâne, tentant de se souvenir de ce qu’elle lui avait dit quelques minutes plus tôt, l’air un peu préoccupée. Il était en train de créer un script assez complexe, son casque de gamer vissé sur les oreilles et de la musique à fond, lorsqu’elle était venue le trouver. Il ne l’avait même pas entendue entrer dans son bureau et avait sursauté lorsqu’elle lui avait touché l’épaule pour signaler sa présence. L’émotion passée, il lui avait vaguement demandé ce qu’elle voulait, retirant une seule des oreillettes de son casque et l’esprit toujours profondément tourné vers les entrailles de son robot virtuel. Elle lui avait parlé de courses, il comprenait désormais qu’elle le prévenait qu’elle partait en faire, il avait grommelé qu’il n’avait besoin de rien. Elle lui avait ensuite parlé de quelque chose auquel il avait répondu en humhumant sans avoir le moins du monde compris de quoi il s’agissait. Elle était donc repartie et il avait vite reprit le cours de ses pensées et ajouté l’instruction à laquelle il avait pensé. Mais du coup il se rendit compte qu’il n’avait pas la moindre idée de la chose dont elle lui avait parlé et c’était visiblement trop tard car elle avait déjà refermé la porte.

Il se redressa et se rendit dans la cuisine, constatant un peu intrigué que pour une fois sa sœur avait fait la vaisselle du repas de midi. Il essayait mentalement de reconstitué la fin de la conversation de Megan mais il ne se souvenait que de quelques bribes de mots.

** Elle a parlé de faire entrer quelqu’un non ? A moins que ce soit de rentrer quelque chose ? Elle sait bien que je ne peux pas rentrer le linge tant qu’il fait jour. Je suis même pas sûr qu’elle ait fait de lessive. **

Il se fit couler un café dans lequel il ajouta deux gros morceaux de sucre.

** Elle a bien parlé d’ouvrir la porte et de faire entrer quelqu’un il me semble.**

Il s’en voulait de ne pas lui avoir prêté plus attention, surtout que c’était assez rare qu’elle lui demande quelque chose et qu’elle était sortie faire les courses, corvée qui lui incombait tout le temps vu qu’il en était incapable. Il regarda Ezio comme si ce dernier allait lui donner la réponse mais le matou se contenta de s’étirer en baillant avant de changer de position pour se rendormir.

** Raahh elle sait que j’écoute rien quand je suis dans mon truc… **

Il parcourut la pièce du regard, tout en sirotant sa boisson, comme si la solution à sa petite énigme domestique était inscrite sur un mur. En passant le regard sur le placard dans lequel ils entreposaient les produits ménagers, il eut un petit déclic.

** Ah oui, elle a fini par dire que si j’avais le temps de passer un coup de balais ce serait le top. **

Il s’attela donc à la tâche, peu désireux de contrarier sa colocataire, surtout qu’il restait une partie de ses paroles qu’il n’arrivait pas à reconstituer car à ce moment il avait repéré son erreur dans l’instruction qui lui posait problème et n'avait rien entendu du tout. Un peu agacé par le fait de ne pas se souvenir, il s’attela tout de même à la tâche, mettant un peu de musique pour se motiver. Il venait juste de terminer lorsque quelqu’un sonna à la porte, il alla ouvrir, se demandant sur qui il allait tomber, leur proprio ? Leur mère ? Des ouvriers ? Un livreur ?

Rien de tout ça, c’était un rouquin, plus grand que lui d’au moins dix centimètres, avec des piercings à l’oreille, il le détailla, se disant que son son look était un peu bizarre, puis il se souvint que lui-même était vêtu d’un bas de pyjama bleu foncé et d’un t-shirt gris a col en V, niveau étrangeté c’était probablement lui-même qui gagnait.

« Bonjour, c’est pour quoi ? »



__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1491
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 25

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 170
Renommée: 1445
Honneur: 160
MessageSujet: Re: Une visite annoncée? [pv Clem et Megan] Sam 25 Avr 2015 - 16:42
Après une demi-journée passée sur sa moto, Clem était éreinté comme un vieux chat. Au vu de son salaire vaguement misérable il était le taciturne propriétaire d’un vieux modèle cahotant qui devait certainement avoir le bon goût de mourir en même temps que son propriétaire en cas d’accident. Le trajet avait en plus été rallongé par le fait que Clem s’était perdu à plusieurs reprises,notamment au moment où il avait quitté l’autoroute et avait du retrouvé son chemin dans les rues de Besançon. Clem était un parisien pur souche, comprenez par là que sa précision géographiques étaient microscopique au sein de Paris et mythologique au delà (Il possédait également une grande résistance aux infections et bactéries ainsi que d’un odorat à toute épreuve mais là n’est pas la question).

C’était la première fois qu’il allait dans le nouvel appartement de Megan, et même s’il lui faudrait sans doute encore deux voyages avant d’arrêter de se perdre en chemin, il mettrait à chaque fois moins de temps avant de trouver l’adresse. Une série de problème dont le plus important était resté un moteur partit rejoindre le paradis des cylindrés l’avait empêché de venir rendre visite à sa petite amie depuis tellement de temps qu’il n’avait encore jamais vu son frère. L’agoraphobe était très curieux de rencontrer Corey parce que, déjà, c’était assez amusant de voir le frère de sa chérie mais aussi parce qu’il était un voyageur lui aussi. Clem s’imaginait les drôles de conversations qu’ils devaient avoir ensemble à se raconter leur nuit respective.

Bon an mal an, Clem finit néanmoins par trouver l’adresse et sonner à la porte, un relent de nervosité dans le doigt. Il avait toujours un petit sentiment d’appréhension quand il allait voir Megan après un certain temps. Ceci grâce à un malsain mélange de timidité et de paranoïa. Mais étant donné que la timidité, il n’y pouvait rien et que sa paranoïa lui sauvait souvent la vie à Dreamland, il faisait avec.

Mais tout ça n’avait rien à voir avec le curieux malaise qui s’installa quand la porte s’ouvrit, laissant apparaître un jeune d’homme d’aspect plus jeune que Clem. Certainement le Corey en question. Seulement il était manifeste que ce dernier n’était pas averti de l’arrivée de Clem, ça ou alors sa sœur n’avait jamais décrit l’agoraphobe ce qui faisait en tout cas que les deux voyageurs se trouvaient maintenant dans ce qu’il était convenue d’appeler « un moment un petit peu gênant quand même ».

« Heu, c’est moi c’est… il te connaît pas, Clem ; le copain de Megan. Enchanté... Corey ? Dit-il en tendant la main. Je peux entrer ? Megan est là ? » demanda t-il en se retenant de jeter un coup d’œil par dessus l’épaule de Corey, geste qu’il lui semblait un peu impoli sur le moment.



__________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 692
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: Une visite annoncée? [pv Clem et Megan] Dim 26 Avr 2015 - 1:24


Cela faisait un petit moment que Megan voulait voir Clem, alors imaginez sa joie quand il l'avait appelé pour lui dire que sa moto était enfin réparée! Il lui avait dit débarqué fin de matinée, s'il ne se perdait pas trop en cours de route. Chose à laquelle la jeune femme s'était un peu moquée mais elle savait que même s'il arrivait en retard, elle serait heureuse. Reste que suite à ça, elle avait eu du mal à dormir car ils en avaient parlé la veille. Sur le coup, trop excitée et contente, elle s'était contentée de discuter avec lui au téléphone, puis de se regarder une série. Mais n'arrivant pas à tenir en place, elle avait lancé un jeu mais Dragon Age aussi bien soit-il ne parvenait pas à l'occuper totalement. C'est ainsi qu'elle joua à LoL une bonne partie de la nuit, qu'elle fit un peu de multijoueurs sur Mass Effect pour enfin regarder la fin d'une série télé et enfin: se mettre au lit. Oui, Megan s'était couchée vers six heure du matin et s'en voulait d'avoir été si peu sérieuse alors que Clem allait arriver d'ici quatre voir cinq heure. Mais que voulez vous... On ne se refait pas.

Trois heures plus tard, son réveil sonnait. Elle l'envoya valser d'un coup de pied et ronchonna pour contempler le plafond en se disant le truc habituel. Lequel me direz vous? Allé, je suis sûr que vous le savez, que vous connaissez forcément le célèbre: "encore une minute..." et qui fait qu'on se rendort derrière. Elle commençait donc à somnoler de nouveau sauf que d'un coup elle se redressa dans son lit. Raide comme un piquet elle fixait son armoire en se voyant dans le miroir. Les cheveux en vrac, des cernes, son débardeur qui tombait de son épaule, mettant presque sa poitrine à nue. Dans cette tenue, avec cet air de zombie... Espérait-elle vraiment accueillir son petit ami qu'elle n'avait pas vu depuis... Depuis longtemps! Ouais les rendez vous rarissimes à Dreamland ne comptaient pas en plus.

Branle bas de combat! Elle sauta du lit, attrapa une petite culotte, un soutient-gorge à la volée, se dirigea vers la salle de bain mais fit demi-tour. Il lui fallait un haut, un bas aussi!! Là, elle fixa son lit et posa ses sous-vêtements pour mettre un peu d'ordre. Un bon quart d'heure après, elle se dirigeait vers la salle de bain mais avec moins d'énergie. L'absence de café et de cigarette commençait déjà à se faire sentir. C'est ainsi qu'elle fit un détour vers la cuisine pour mettre la cafetière en route. Elle en profita pour voir le carnage dans la pièce: des paquets de chips vides, des canettes de bières, un cendrier qui déborde, des emballages de nourriture ici et là. Megan attrapa son paquet de cigarettes et s'en alluma une. Elle tira une longue bouffée et commença à ranger. Elle passa un coup de balai, fit la poussière, s'attaqua ensuite au salon tout en buvant son café. Fit bouger le chat qui tentait de courir après la serpillère, pensa alors à faire la litière. Elle était en sueur et regrettait vraiment de ne pas s'être endormie plus tôt.

Onze heure et quart, elle était enfin sous la douche et s'autorisa même une micro sieste pour récupérer. L'eau lui faisait un bien fou et elle aurait voulu que ce moment ne s'arrête jamais. Quoique, préférait une douche éternelle ou voir Clem? Choix cornélien dira-t-on. Elle s'habilla ensuite: enfila un haut noir avec un col en v plutôt provocateur, mit des collants et une jupe courte avec une grosse ceinture agrémentée de têtes de morts: ouais on parle de Megan, pas d'une pouffe. Elle attrapa une autre sucette à cancer, se dirigea vers la chambre de Corey et ouvrit la porte à la volée. Elle commença alors un monologue mais réalisa qu'il n'était pas là. Sortit donc de sa charmante bouche des injures alors qu'elle ouvrit la porte du bureau pour voir son petit frère devant son ordinateur, le casque sur les oreilles.

"Corey! Je sors faire des courses, Clem va bientôt arriver et on a que de la bières au frigo. Elle s'avança en comprenant qu'il ne l'entendait pas. Il finit par la voir, retira une oreille de sous son casque. Je vais faire des courses! Clem devrait venir pour le weekend et j'aimerai que tout soit parfait! Donc remplir le frigo serait bien. J'y vais, tu as besoin d'un truc? Et si jamais il arrive, tu peux lui ouvrir? Donc garde pas ton casque sur la tête!! Merci! A toute!!"

Avant même d'attendre une réponse, elle avait fait volt-face pour sortir. Corey avait juste grommelé qu'il n'avait besoin de rien, elle espérait toutefois qu'il l'ait écouté. Là elle enfila ses longues bottes, prit les clés de sa voiture, son paquet de cigarette et son briquet pour enfin sortir de l’appartement. L'air frais fut vivifiant et lui donna un coup de fouet. Elle bondit dans sa voiture et se dirigea vers le centre commercial...

Une heure plus tard, elle regardait son portable toutes les trente secondes pour voir si Clem lui avait envoyé un message, elle rentrait enfin. S'observant brièvement dans le rétroviseur: maquillage ok, coupe de cheveux ok, cernes... Malheureusement ok. Elle tourna plusieurs minutes pour trouver une place et vit même une moto garée devant chez elle, son rythme cardiaque en avait prit une claque: il était arrivé!!! Elle commençait à s'énerver au volant, soit car elle ne trouvait pas une place, soit à cause des feux rouges ou des piétons qui passaient devant elle et lui faisait perdre du temps. Elle parvint finalement à trouver une place mais devrait marcher cinq bonnes minutes avec ses courses pour arriver chez elle. Jurant de ne pas avoir de parking privé, elle se promettait de demander un garage car normalement, il devrait y en avoir un de disponible et cela serait bien plus simple pour elle à l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1081
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des cauchemars
Corey Cole
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 615
Renommée: 1730
Honneur: 508
MessageSujet: Re: Une visite annoncée? [pv Clem et Megan] Lun 27 Avr 2015 - 10:49

Malgré lui et sa vivacité d’esprit dont il se targuait habituellement, Corey mit quelques secondes à raccrocher les wagons et remettre les pièces du puzzle à leur place. Ce type était donc le petit ami mystère de sa sœur dont il avait tant entendu parler, ça expliquait pourquoi leur appartement était aussi nickel et pourquoi elle s’était mise dans tous ses états. Il comprenait enfin ce qu’elle lui avait demandé de faire et qui elle lui avait demandé de faire entrer. Il saisit donc la main tendue et se frotta l’arrière du crâne en souriant un peu bêtement.

« Ah Salut, Enchanté aussi. Ouais Corey c’est ça, entre je t’en prie. » Même si il n’y avait pas de fenêtre dans le petit couloir qui desservait l’appartement, un peu de jour montait de la partie vitrée de la porte d’entrée, pourtant située un étage plus bas. « Elle est partie faire quatre courses, elle m’avait prévenu que tu devais arriver, mais je dois avouer que j’avais un peu la tête ailleurs quand elle m’en a parlé. »

Il jeta un coup d’œil un peu embêté aux pieds de leur visiteur, cherchant à savoir si ça serait choquant de lui demander de se déchausser. Après tout pour une fois que leur appartement était propre, il fallait essayer de le garder dans cet état. Mais il n’allait pas risquer de paraître plus bizarre qu’il ne l’était déjà, il s’effaça donc pour laisser le rouquin entrer.

« Tu peux poser tes affaires sur le canapé ou si tu veux ou les poser directement dans sa chambre, c’est au bout du couloir à gauche.

Tu dois avoir soif, tu veux quoi ? De l’eau ? Une bière ? On doit avoir du sirop aussi. »


Vautré dans le canapé, Ezio jeta à peine un coup d’œil à l’arrivant avant de retourner à sa sieste quasi-continuelle. Il laissa le rouquin se désencombrer et pour qu’il n’y ait pas de moment de gêne s’occupa d’entretenir la conversation. Il n’était pas forcément très habitué à ce genre de d’interactions sociales mais il était bien décidé à ne pas faire honte à sa sœur. Tout en servant à leur visiteur ce qu’il avait demandé il l’interrogea donc sur un sujet léger, il n’était pas du genre à jouer le grand frère protecteur, surtout avec Megan pour sœur.

« Pas trop dur la route ? Ca fait une trotte quand même non ? Tu viens de Paris c’est ça ? » Il savait que les gens de région parisienne n’aimaient pas être qualifié ainsi il rajouta donc. « Enfin, d’Île de France ? »

Quelque part il enviait le rouquin même si il ne laissait rien paraître, enfourché sa bécane et traverser la France pour aller voir sa douce était typiquement le genre de choses qui lui était interdit à cause de sa maladie. Ne serait-ce que passer le permis était compliqué, les auto-écoles qui donnaient des cours nocturnes n’étaient pas nombreuses, les examinateurs encore moins. Il lui restait Dreamland, il se demanda combien coutait une moto dans ce monde onirique, peut être que ce serait son prochain achat.


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1491
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 25

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 170
Renommée: 1445
Honneur: 160
MessageSujet: Re: Une visite annoncée? [pv Clem et Megan] Lun 27 Avr 2015 - 17:56
Heureusement pour eux deux, Corey ne mit qu’un petit temps à remettre les point sur les i et Clem fut très rapidement accueilli et invité à entrer dans l’appartement. Lequel était un peu plus vaste que l’ancien, ce qui était normal étant donné la raison pour laquelle les Cole avaient déménager.

-Heu… de l’eau s’il te plaît,

répondit Clem qui s’était déjà arrêter plusieurs fois en cours de route pour se reposer ou se rafraîchir mais qui ne voulait pas couper Corey dans sa politesse. En moto, les arrêts étaient fréquents, surtout quand le soleil tapait comme aujourd’hui, surtout que Clem gardait la tenue usuelle de protection en toute circonstance. C’était aussi dans ces moments là que l’on profitait de la solidarité de la communauté motarde : on se garait entre cloutés, on trouvait toujours une bouteille d’eau ou une cigarette à taxer et on se comparait gentiment les motos des uns et des autres. L’agoraphobe alla ensuite déposer ses affaires dans la chambre de Megan, Corey lui ayant obligeamment indiqué la direction, conscient que Clem était en territoire inconnu. Il retourna ensuite dans le salon dans l’espoir de gratouiller derrière les oreilles d’Ezio mais le chat, malgré son air endormi et ses yeux clos, bougea juste assez la tête pour éviter d’entrer en contact avec Clem, ce dernier abandonna en se disant qu’au moins maintenant le félin ne le fuyait plus à vue.

Corey revint avec son eau et commença à lui poser deux trois questions, ce en quoi Clem lui en était redevable car le moment qu’ils passaient tous les deux restait assez délicat et, même si selon toutes probabilités ils allaient finir par bien s’entendre au fil du temps, les premiers contacts restaient relativement délicat. Clem n’aimait déjà pas de base entrer chez des gens qu’il ne connaissait pas donc le fait « d’entrer » dans une famille avec naturellement plein de gens qu’il ne connaissait pas, à commencer par Corey, c’était assez particulier. Enfin il n’y avait pas de raison de se fouetter, comme première impression, le frère de Megan avait l’air très sympathique et à peu près aussi gêné que Clem. Ce que l’agoraphobe trouvait rassurant : comme ça ils étaient deux.

« La route ça allait, selon mappy c’était l’affaire de quatre petites heures mais contrairement moi ce site ne se trompe jamais de route donc j’ai mis un peu plus de temps en ce qui me concerne, plaisanta t-il. Au moins Besançon est une jolie ville et se perdre dedans restait sympa. Conduire à Paris c’est hyper stressant, les automobilistes sont des fous ddu volants et des piétons, des trompe-la-mort, ajouta Clem avec une terrible hypocrisie étant donné que, quand il parcourait lui-même les rues de Paris à pieds, il ignorait plus ou moins les feux et les véhicules alentours dans les petites ruelles.

Bien qu'il le disait sur le ton de la plaisanterie, il était véritablement heureux de quitter Paris, la vie à la capitale pouvait se révéler très anxiogène sur le long terme et la quitter pour une ville a l'air aussi sympa que Besançon était une vraie bouffée d'air frais pour l'agoraphobe. Si on prenait en plus le fait qu'il y passait le week-end avec sa petite amie alors cette sortie était parfaite.

Et bien qu’il s’était juré de retarder au maximum la question de Dreamland car il avait un sentiment comme quoi ce genre de sujet restait plus ou moins privé, il demanda :

« Megan m’avait dit que tu étais un voyageur depuis quelque temps, alors ça te plaît Dreamland ? Tu ne t’y attires pas trop d’emmerde ? Fais gaffe quand tu es avec Megan là-bas, je ne sais pas si elle te l’a dit mais elle est une experte en la matière. »

__________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 692
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: Une visite annoncée? [pv Clem et Megan] Lun 27 Avr 2015 - 21:34


Durant le trajet à pieds jusqu'à l’appartement, Megan avait refait dans sa tête la liste des trucs à faire. Nettoyer la cuisine, décrasser le micro-onde, nettoyer la cafetière, ranger le frigo et jeter les trucs périmes. Prendre une douche, mettre un peu de parfum, se maquiller un peu mais pas trop. Sortir les poubelles. Trouver des vêtements qui plairaient à Clem sans être trop provocateur car Corey est là et aussi car elle ne voulait pas passer pour la fille qui ne pensait qu'à ça. Elle ouvrit le sac de courses: du nutella, du lait, des céréales, de la viande, des légumes, du papier toilette, de la bière, du café, du coca. Dans sa poche: son paquet de cigarette, son portable ainsi que son briquet, dans l'autre: son porte feuille. Oui, on notera l'absence de sac à main. Megan s'y refuse car après ce sac devient trop lourd avec trop de trucs dedans et pire encore, elle finira par le perdre tôt ou tard. Elle s'arrêta alors dans une cote pour reprendre son souffle, une voiture passa et le conducteur la klaxonna en signe de réponse la brune lui fit un doigt d'honneur. Mais l'automobiliste pila pour baisser sa vitre et commencer à l'insulter. Elle allait répliquer en se disant qu'elle allait peut-être arrivée chez elle avec un oeil au beurre noir... Ce qui serait fâcheux. Mais la voiture derrière joua également du klaxon et l'automobiliste mécontent reprit son chemin. Tout était bien qui finit bien.

L'algophobe eut alors un doute ne repensant à sa "liste", elle s'observa alors dans la vitre d'une voiture pour voir son reflet. Coupe de cheveux toujours bonne, enfin, ses cheveux frisés et longs étaient toujours rebelles mais ils étaient coiffés. Crayon noir pour les yeux toujours là... Alors quoi? Qu'avait-elle oublié? Machinalement, elle posa son sac au sol, retira sa veste de son épaule pour la mettre à nue et hésita à faire ce à quoi elle pensait. Un regard à gauche puis à droite: personne... Ok, c'était le moment. Elle leva le bras pour vérifier ses aisselles. Et ce fut le drame. Ses yeux s'écarquillèrent et son rythme cardiaque s'accéléra. Comment avait-elle réussi à être aussi négligente??? Elle avait oublié de s'épiler!! Et encore, si ce n'était que les dessous de bras!! Là, elle se souvenait n'avoir strictement rien fait! La panique débarquait et les autres mauvaises nouvelles avec! Elle avait oublié de passer à la pharmacie donc pas de préservatifs et elle ne prenait pas la pilule. Elle faillit coller un coup de boule à la vitre de la voiture en se demandant comment elle pouvait être aussi conne. Rageant intérieurement contre elle-même, Megan décida malgré tout de rentrer chez elle. Rester dehors n'arrangerait rien de toute façon...

Le reste du trajet, elle réfléchissait à comment entrer chez elle sans être vu par son petit ami alors qu'elle était couverte de poils. Une idée germa dans son esprit, une putain de bonne idée d'ailleurs. Elle s'arrêta, posa le sac de commissions et prit son portable pour envoyer un sms à Corey. Celui-ci disait: "Occupe Clem, fais lui voir le jardin!!" Elle appuya sur entrer et s'insulta directement de grosse conne stupide. Corey ne pouvait tout simplement pas emmener Clem dehors à cause de sa maladie. Elle colla un coup de pied à une bouche d'incendie et sautilla sur place durant plusieurs secondes à cause de la douleur. C'est les larmes aux yeux qu'elle envoya un second message à son petit frère: "Fais lui visiter l'appartement! Emmène le dans ton bureau, parlez ordinateur, console ou jeux vidéos!! Il adore ça! Débrouille toi pour l'occuper, je dois rentrer et l'éviter tant que je ne suis pas passée à la salle de bain!" Voilà! Le plan était tout trouvé voir même parfait!

Elle reprit ses affaires, accéléra le pas pour enfin arriver dans sa rue et la remonta d'un pas de conquérant. Megan voyait la moto de Clem et fit un sourire nostalgique, se souvenant la première fois qu'il était venu. Cette fois là, elle avait pas oublié de défricher... Comment avait-elle réussi à oublier un truc si primordial? Elle se campa alors devant la porte, hésita puis sortit de nouveau son téléphone pour renvoyer un énième message à Corey. "Dis moi quand c'est bon! Je suis devant." Sautillant nerveusement sur place, elle attendant que son portable sonne pour lui donner le feu vert. Camper devant chez soi avec quelque chose d'étrange, voir même de ridicule, surtout quand on a le trousseau de clé dans la main...Son portable vibra et elle se jeta dessus pour voir la réponse de son frère avec avidité. Imaginez sa déception quand elle vit qu'elle venait de recevoir les trois accusés en même temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1081
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des cauchemars
Corey Cole
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 615
Renommée: 1730
Honneur: 508
MessageSujet: Re: Une visite annoncée? [pv Clem et Megan] Mar 28 Avr 2015 - 14:15

Corey sourit en entendant les anecdotes d’orientation de Clem, il faillit rétorquer qu’il ne savait rien des manières des automobilistes locaux car en général lorsqu’il sortait il en croisait peu. Mais il avait tout de même assez de tact pour comprendre qu’évoquer ainsi sa maladie mettrait probablement son interlocuteur mal à l’aise. C’était un exercice dans lequel il excellait lorsqu’il n’aimait pas quelqu’un, il pouvait détourner presque chaque phrase pour la ramener à sa maladie et embarrasser la personne mais dans ce cas ce n’était pas du tout ce qu’il voulait.

« J’avoue que je me repère plus facilement à Los Santos, San Andreas ou Vice City que dans Besançon. Je crois que si je passais le permis je mettrais au moins un an à arriver à me repérer correctement dans cette ville. Donc ne parlons même pas de paris, mais j’avoue que ça me tente pas vraiment comme ville, c’est surement un peu à cause de la vision déformée qui est répandue par les médias mais bon… »

Paris pour lui évoquait des bandes de délinquant de banlieue qui arpentaient le centre-ville les soirs de week-end à la recherche de victimes potentielles. Il était conscient que les reportages qu’il avait vu déformaient la réalité et ne montraient que ce qui faisait vendre, mais il n’arrivait pas à se ôter ces images affreuses de la tête. Au moins Clem n’était pas du genre à prétendre qu’il s’agissait de la ville parfaite où tout était rose et où tout était mieux qu’en province. Ne serait-ce que sur internet, il avait déjà croisé des gens de ce type là pour qui les provinciaux n’étaient que des bouseux qui découvraient tout juste internet. Il avait déjà eu le droit à des réflexions du genre « ah mais vous avez l’Adsl là-bas ? » ces réflexions avaient tendance à l’amuser car, la plupart du temps, il avait un meilleur débit qu’un parisien avec un équipement standard.

« Ça doit faire bientôt six mois ouais. Disons que comparé à elle je suis un amateur niveau emmerdes. Et encore … » Il sourit, reconnaissant que sa sœur méritait probablement la palme d’or en la matière. « Disons que jusque ici j’ai un sentiment positif vis-à-vis de Dreamland. Je n’ai pas de seigneur direct, du coup je suis assez libre et je peux rencontrer des gens sympa et de faire des expériences inédites, surtout pour moi. »

Parler du monde onirique ne le dérangeait pas vraiment, ça lui faisait même plaisir de rencontrer un voyageur en vrai, enfin quelqu’un d’autre que sa sœur.

« T’es aussi un aimant à problème ou beaucoup moins que Megan ? Elle m’a dit que tu étais voyageur mais pas beaucoup plus. »

Il remarqua que son téléphone s’agitait sur la table de la cuisine et alla rapidement lire la série de message qui était arrivée. Il essaya de ne pas paraître trop intrigué en découvrant la sorte de mission secrète que sa sœur lui confiait. Il décida de noyer le poisson en soupirant.

« Le boulot désolé. Rien de bien important. »

Il se demandait ce qui arrivait à sa sœur pour qu’elle se comporte ainsi mais il devait avouer qu’il ne l’avait jamais vue en présence de son petit amie. Lorsqu’ils étaient tous les deux elle était assez naturelle, un peu garçon manqué parfois mais elle devait être tout à fait différente en présence de Clem. Voilà qui risquait d’être amusant.

« En parlant de ça, suis moi je vais te montrer le reste de la maison et l’antre d’un geek de haut niveau. »

Il ne lui laissait pas trop le choix mais d’un autre côté peu de personnes avaient une pièce comme celle qu’il s’apprêtait à lui montrer.

« Donc là c’est mon bureau, c’est un peu le bordel mais c’est que la surface émergée de l’iceberg. »

Il lui ouvrit la porte qui donnait sur une pièce assez sombre, occupée principalement par un gros bureau face au mur de gauche, contre celui du fond, il y avait une sorte de baie de brassage occupée par deux ou trois switch et pare feu. Les étagères qui occupaient le mur de droite étaient couvertes de bouquins, de cd, de câbles, de routeurs et autres matériels informatique. Le bureau était occupé par trois écrans assez imposants et deux autres étaient fixés au mur, à côté du meuble il y avait deux tours d’ordinateur dont les voyant clignotaient.

« J’y passe toutes mes journées mais le plus gros du matos est en bas. » En parlant il dévala les escaliers, avec l’aisance de l’habitude dans une pénombre assez importante.
« Là c’est ma chambre, elle est petite et a part mon lit et mes fringues y’a rien, j’y suis que pour dormir de toute façon. » Il ne prit même pas la peine d’ouvrir la porte en question, vu qu’il ne faisait qu’omettre le bordel absolu dans lequel ses affaires étaient rangées.

« Là c’est plus intéressant. »

Il ouvrit un épais cadenas à code et poussa la lourde porte qu’il avait été obligé de faire installer pour protéger le matériel qui appartenait en quasi-totalité à ses employeurs. A l’intérieur il y avait tout un tas d’équipement informatique parfaitement installé et étiqueté, trois grosses armoires contenaient des serveurs et des routeurs et des pare-feu. De l’autre côté de la pièce, plus en bordel cette fois, il y’avait des cartons dont certains étaient emplis de console et de jeu vidéo. Avant d’expliquer, il envoya un rapide message. « On est en bas, go ! » Il ne savait pas vraiment ce qu’elle avait à faire mais maintenant qu’il était lancé elle en aurait largement le temps.

« Alors en fait ici t’as exactement les mêmes équipements réseaux que sur le site de production de ma boite. Ca a plusieurs rôles, déjà je peux faire mes tests en conditions quasi réelles, ensuite ça sert de sauvegarde quasi simultanée et enfin en cas de soucis, on peut reprendre une activité normale en quelques heures. Si y’a un gros souci on peut même basculer les fonctions essentielles ici ou sinon, un transporteur et il amène tout ça là-bas près à fonctionner. » Il se rendit compte qu’il avait probablement noyé son interlocuteur. « Plus intéressant pour toi, là tu as ma réserve de consoles et jeux vidéo. J’ai pas la prétention de dire que j’ai tout, mais jette un coup d’œil, Megan m’a dit que t’aimais bien les jeux vidéo. Si tu trouves un truc qui te tentes, on pourra se faire une partie. Les deux consoles dernières génération sont en haut par contre.»

Il laissa Clem commencer à regarder dans les cartons en espérant que sa sœur ne mettrait pas trop de temps.

« J’ai commandé un meuble sur mesure pour pouvoir toutes les mettre dans le salon et des adaptateurs pour qu’elles soient toutes branchées. Je sais pas Meg est au courant donc lui parle pas de mon projet. »

Il se frotta la tête, un peu penaud.



__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1491
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 25

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 170
Renommée: 1445
Honneur: 160
MessageSujet: Re: Une visite annoncée? [pv Clem et Megan] Dim 3 Mai 2015 - 14:38
Clem apprit avec plaisir qu’il n’était pas le seul geek ici à réussir à se balader dans LS sans utiliser son GPS à tout va. Il était aussi amusé de découvrir (non sans s’y être attendu) une autre vision de Paris en la personne de Corey qui ne pouvait se faire une idée de la ville que part les on-dit et la télé même s’il ne voulait visiblement pas s’étendre dessus. Sans doute pour ne pas entrer en opposition avec le rouquin qui en aurait fatalement une autre, de vision. Ne suivant pas particulièrement l’actualité et surtout les reportages des chaînes d’informations, Clem ignorait quelle image Paris pouvait bien donner et était curieux de savoir si cette dernière était celle d’une cité rutilante remplie d’amoureux se baladant sur les bords de la Seine ou celle d’une mégapole grise aux rues embouteillées et au ciel noirci par son industrie lourde galopante.

En tout cas, Corey avait l’air heureux vis-à-vis de Dreamland, en même temps qui ne le serait pas à sa place ? Clem n’avait aucun moyen de s’imaginer comment avait du être sa vie avec sa maladie mais il pouvait comprendre quelle joie pouvait être pour lui la découverte sans cesse renouvelée d’un monde tel que Dreamland. D’une certaine manière, il lui faisait penser à Liz qui, dans le monde réel était alitée vingt heure sur vingt-quatre sur un lit d’hôpital et qui dirigeait à Dreamland un des plus grand royaume de voyageurs avec son seigneur.

« Moi de façon générale j’évite les bourbiers et autres situations explosives mais de toute façon Dreamland est un monde trop dangereux pour les éviter tous donc fatalement j’ai moi aussi mon lot d’emmerde que je pourrais raconter. Tient, rien qu’en six mois je suis sûr que tu doit déjà en avoir connu, que tu sois casse-cou ou pas. »

Pour le coup, Clem était sûr de ne pas trop se mouiller. Ensuite Corey lui fit découvrir sa chambre et son « antre de geek de haut niveau » ce dont Clem était très curieux de voir. De par son métier et sa maladie, il y avait des chances que le petit frère de Megan possède un sacré équipement, du genre que Clem ne pourrait s’acquérir qu’à condition d’hypothéquer sa maison (et celle de ses parents). La suite lui donna raison, tout en écoutant d’une oreille attentive les explications de Corey, Clem sentit sa mâchoire métaphorique se décrocher et ses doigts frétiller ; petit réflexe dreamlandien née de son entraînement dans son royaume et de ses capacités oniriques lui permettant de s’infiltrer assez facilement dans les habitations d’autrui sans leur autorisation.

Il enviait d’autant plus Corey qu’il aurait lui aussi aimé faire des études dans l’informatique et la programmation mais son parcours scolaire n’a pas suivi cette voie et il s’était retrouvé dans les machines industrielles et autres systèmes sentant bon l’huile de coude, voir l’huile tout court. En tout cas son attirance pour le milieu de l’informatique fit qu’il ne perdit pas grand chose des explications de son interlocuteur. Ce dernier, probablement ignorant de l’intérêt qu’il suscitait à l’agoraphobe, tenta de l’orienter aussi vers sa collection de jeu vidéo.

Là encore, la collection était assez conséquente et les doigts de Clem frétillèrent une fois de plus. Même si c’était inutile car on ne volait pas les jeux d’un ami, ça ne se faisait pas. Il valait mieux les lui emprunter en espérant qu’il les oublie. Étant un lecteur de roman assidu et ultra-rapide ainsi que d’un gros connaisseur en licence vidéoludique, Clem ne mit que deux doigts et autant de dizaines de secondes pour « scanner » la collection de Corey. Tout en lâchant un commentaire appréciatif quand il voyait un titre qu’il appréciait également. Toutefois, afin de ne pas passer pour un irrécurable geek et surtout parce que quand on avait sous la main le propriétaire d’un tel matériel informatique, on ne le laissait pas filer comme ça, Clem reporta la discussion sur le matériel de Corey.

« Je dois avouer que je suis plus intéressé par ton matériel info, j’en ai jamais vu d’aussi imposant tu vois ? Quand tu parlais de test en condition réel, tu veux dire que tu simules une attaque contre ton entreprise. Je n’y connaît rien mais ça ne serait pas comme jouer aux échecs contre toi même ? Je veux dire si tu sais d’avance ce qui va te tomber dessus tu peux le contrecarrer, non ? » Clem espérait que son impression de profane n’allait pas fatiguer Corey mais il sentait le gars trop sympa pour ça. Au contraire l’agoraphobe jugeait qu’il serait plus du genre à discuter avec plaisir de son domaine de compétence.

__________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 692
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: Une visite annoncée? [pv Clem et Megan] Jeu 14 Mai 2015 - 23:04


Le portable vibra et Megan se jeta dessus. Cinq minutes qu'elle attendait comme une idiote sur le palier de sa porte!! Et le message disait qu'ils étaient les deux en bas. Elle vit un signe de victoire en disant à voix basse un "bien joué frangin!" avant d'ouvrir la porte pour entrer. Refermant précautionneusement la porte, elle retira ses chaussures tout en ayant déposé ses sacs de commissions dans l'entrée. Là, elle avança sur la pointe des pieds pour se diriger vers le couloir menant à sa chambre et la salle de bain. S'engouffrant dans cette dernière, elle ferma la porte puis tourna la clé et fut satisfaite d'être parvenue jusqu'ici sans se faire repérer. Attrapant son téléphone, elle envoya un dernier sms à Corey. "Je suis dans la salle de bain. Abandonne Clem cinq minutes en bas et monte ranger les courses s'il te plait. Comme ça après tu peux lui proposer de boire un truc, il s'est quand même tapé pas mal de route et il veut surement se rafraichir et s'assoir!". Elle était persuadée que Corey ne lui aurait rien proposé car il se serait probablement senti gêné de rencontrer Clem pour la première fois. Et son agoraphobe adoré quand à lui se serait surement gêné comme à son habitude. Pensant avec le sourire que les deux hommes de sa vie étaient en fait pas très doués, elle posa son portable sur le rebord de la baignoire.

Elle retira son pantalon et son haut pour se mettre en sous vêtements. Là elle attrapa une petite spatule en plastique ainsi que la crème épilatoire. Ce n'était pas ce qu'il y a de mieux mais en tout cas ça fera l'affaire vu la situation critique qui demandait d'agir vite et méticuleusement. Se badigeonnant les jambes de crème, elle pensait machinalement à ce qu'elle comptait faire du weekend. Faire visiter Besançon à Clem? Surement que cela ne l'intéresserait pas et ils devraient abandonner Corey même s'il le vivrait très bien. Mater des films? Pourquoi pas... Ou alors, squatter la chambre et sortir seulement pour manger, se rafraichir ou prendre une douche? Non, là c'était un peu trop... Bestial. Même si l'idée lui plaisait bien, avouons le. Laissant la crème agir sur ses jambes, elle en profita pour en appliquer à ses aisselles. Dés lors, les bras écartés, elle s'observait dans le miroir en disant qu'elle ressemblant à un gorille vu sa position des plus ridicule. Si jamais Clem la surprenait ainsi, on ne pourrait même plus parler de tue l'amour. D'un coté donc elle trouvait ça amusant, de l'autre, elle flippait à l'idée d'entendre quelqu'un frapper à la porte de la salle de bain.

S'en suivit le maniement habile de la spatule pour nettoyer tout ça. Cela lui prit plusieurs minutes et elle fredonnait une musique de League of Legends tout en étant concentrée sur ce qu'elle faisait. On vous passera ensuite les détails sur l'épilation du maillot car je sais, petits pervers, que vous attendiez ce moment avec impatience. C'est ainsi qu'une ellipse plus tard, Megan renfilait sa culotte, attrapa son pantalon qu'elle mit également puis en fit autant avec son haut. Cela faisait bien une bonne demi heure, voir même plus qu'elle s'était isolée dans la salle de bain et se demandait bien ce que les deux autres pouvaient faire. Elle imaginait déjà les retrouver les deux aux sous sols en train de jouer à la console comme deux bons geek qui se respectent. En même temps, elle aussi aurait bien voulu jouer avec les jeux de son frère mais elle avait prit l'habitude de ne pas descendre voir ce qu'il faisait afin qu'il ait sa petite liberté et sa bulle. Vu qu'elle squattait généralement le salon pour en avoir fait son antre et celui de Ezio, elle pouvait bien lui laisser ça.

Reprenant son portable une fois encore, elle écrivit un message à son petit frère. "Vous faites quoi et où?".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1081
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des cauchemars
Corey Cole
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 615
Renommée: 1730
Honneur: 508
MessageSujet: Re: Une visite annoncée? [pv Clem et Megan] Ven 15 Mai 2015 - 10:16

Corey ne put masquer son agréable surprise, d’habitude lorsqu’il commençait à parler de son métier aux gens, au mieux ils feignaient l’intéressement, au pire ils changeaient rapidement de sujet. Même avec sa sœur, qui faisait des efforts, il sentait bien qu’il la perdait rapidement et que ce n’était que par respect et par amour qu’elle entretenait la conversation. Même si il se laissait parfois aller à continuer de lui expliquer des choses qui devaient lui passer par une oreille et ressortir par l’autre, il évitait de trop lui en parler tout de même. Mais, à part sur les forums et les salons de discussions spécialisés, c’était une des premières fois qu’il tombait sur quelqu’un de réellement intéressé. Le plus étonnant c’était qu’il se souvenait que Megan lui avait dit qu’il travaillait dans la maintenance de machines industrielles ou quelque chose du genre. Ce qui n’était donc pas vraiment en lien direct avec l’informatique même si de nos jours pratiquement toutes les entreprises de plus de dix salariés avaient un réseau à peu près digne de ce nom. Il faillit s’empresser de répondre aux interrogations du rouquin mais prit un instant de plus pour rassembler ses idées et son vocabulaire. Il ne voulait pas le noyer sous une trop grosse quantité d’informations, ni employer des termes trop techniques qu’il y avait peu de chances qu’un profane connaisse. Mais il ne voulait pas non plus faire insulte à son intelligence ou à ses connaissances en vulgarisant trop son discours. Le but était donc de trouver le juste milieu et objectivement, le geek savait que ce n’était pas son point fort.

« C’est vrai que moi ma spécialité c’est la sécurité, mais le fait d’avoir une installation redondante de ce genre ne me sert pas qu’à moi. Ça permet à tout le service informatique de faire des simulations sans impacter le système réel. Essayer de voir jusqu’à combien d’utilisateur les machines tiennent la charge, simuler une défaillance sur tel matériel et aussi préparer des montées de version ou des intervention pour éviter les mauvaises surprises le jour de la vraie intervention. »

Il fût tenté de donner un exemple mais estima qu’il avait été assez explicite. Le portable vibra dans sa main, un message de sa sœur qu’il lut vraiment en diagonale. Il était hors de question qu’il laisse Clem seul en bas, ça aurait été une faute professionnelle grave, elle se débrouillerait donc toute seule avec les courses. Il pianota vaguement « Peut pas », espérant qu’elle comprendrait et qu’elle se débrouillerait.

« C’est exactement ça ouais, pour moi ça revient à jouer contre moi-même. C’est un peu pour ça que j’ai été recruté, l’entreprise avait organisé un concours, promettant un PC haut de gamme et une offre d’emploi à celui qui arriverait à s’introduire en premier dans leur réseau. Comme j’ai gagné j’ai accepté le job. Alors bien sûr je me suis empressé de boucher toutes les failles que je connaissais pour que personne ne puisse rentrer. Et du coup mon boulot au quotidien c’est de me tenir au courant des dernières techniques d’intrusion pour pouvoir les corriger au plus vite. Donc en gros j’attaque le réseau avec les dernières inventions des pirates et si on est vulnérable je m’efforce de corriger la faille. »

L’analogie de son beau-frère avait été très bien choisie pour le coup, lorsqu’il jouait les blancs, il mettait une défense en place, puis il changeait de côté et essayait de prendre le roi par tous les moyens possibles avec les noirs.

« Mais j’ai pas la prétention d’être le meilleur, donc je demande à des homologues d’essayer de s’introduire dans le réseau, ou même à des consultants parfois. Mais bon malheureusement je suis aussi obligé de m’occuper de la préparation des campagnes de formations des salariés. Si tu savais comme les gens sont crédules, c’est désespérant, il y a deux semaines je leur ai envoyé un mail depuis une adresse mail bidon, externe à la société, leur mot de passe, plus de 15 personnes l’ont donné. Ils me désespèrent… »

Il soupira en secouant la tête.

« Généralement ce genre de pratique est assez mal vu mais avec moi ils commencent à avoir l’habitude, tant que ça reste anonyme, pour des statistiques. J’ai un peu fait le tour de cette boite et je pense que ça ne durera pas. Mais bon ils paient bien et ne rechigne pas à investir dans du matériel donc moi ça me permet de m’amuser. » Estimant qu’il avait assez parlé de lui, il s’intéressa à son interlocuteur. « Meg m’a dit que t’étais dans l’industrie c’est ça ? De la maintenance plutôt mécanique ou électronique ? Ou carrément de l’informatique industrielle ? Ca t’intéresse tout ce qui est réseaux et tout ça ? »

Il attendit que son interlocuteur lui réponde, écoutant tout en répondant rapidement à sa sœur, « Toujours en bas, on discute, tu veux qu’on monte ? ». Il prêta ensuite l’intégralité de son attention à la réponse de Clem.


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1491
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 25

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 170
Renommée: 1445
Honneur: 160
MessageSujet: Re: Une visite annoncée? [pv Clem et Megan] Ven 15 Mai 2015 - 17:08
Comme il s’y attendait, Clem pu voir que Corey prenait plaisir à voir l’agoraphobe le questionner sur son travail. Prouvant qu’il ne se moquait pas de lui, son beau-frère mit un certain temps à ordonner ses idées afin de les faire paraître suffisamment clair à l’agoraphobe qui, malgré son grand intérêt pour la question, aurait été incapable d’encaisser une explication composée de termes pointus. Heureusement pour lui, les réponses de l’héliophobe étaient simples et complètes. Effectivement Clem n’avait pas pensé au fait que Corey pouvait demander à des collègues de tester ses défenses lors d’une simulation (et il était sûr que pareil ascenseur se renvoyait) ainsi qu’avec ladite simulation il pouvait tester les dernières trouvailles des hackers pour voir s’il avait besoin de se mettre à jour.

Quand Corey lui raconta son expérience faîte il y a quinze jours, Clem secoua la tête de concert avec lui. Il avait lu quelque part que c’était un test fait couramment dans certaines entreprises américaines et à chaque fois le résultat laissa tous les hackers du monde rêveur. Soucieux d’apporter sa pierre à l’édifice de la conversation, Clem renchérit :

« Comme quoi tu peux avoir une défense parfaite mais les humains restent les composants les plus faciles à hacker. C’est un pirate qui avançait ça dans un de ses livres, il écrivait en prison car il s’était finalement fait attraper par le FBI, il s’appelait… heu, il s’appelait…Kevin Mitnick... Kevin Mitnick, c’est ça ! Enfin bref en plus d’être un excellent pirate, le gars téléphoait à des employés et à l’aide de mensonges, de bluff et de psychologie, il parvenait à récupérer leur mot de passe.

À la suite de quoi ce fut au tour de Corey d’interroger Clem sur sa vie professionnel. Cette dernière étant loin d’être idéale, l’agoraphobe était toujours gêné quand on abordait le sujet mais il se sentait suffisamment bien avec Corey pour que cela ne se voit pas trop.

« En fait, à l’heure d’aujourd’hui je me suis retrouvé derrière une caisse d’un petit magasin à Paris mais à l’origine oui, j’ai fait des études dans le milieu industriel. Après vu que c’était dans la maintenance, on voyait de tout vu les domaines de façon sommaire qu’on était sensé pouvoir tout réparer et pour réparer un système il faut connaître ses bases. Mais dans l’ensemble c’était plus mécanique qu’informatique. Même si ma spécialité à moi restait la programmation d’automatisme. Ou robotique, les robots que l’on voit dans l’industrie en somme, comme ses bras qui bouchent des flacons automatique. Beaucoup de gens pensent que c’est inné car ils ne s’intéressent pas à la question mais si tu veux que ta machine allume sa diode rouge quand elle est en panne ou si tu veux qu’elle s’allume quand tu appuies sur le gros bouton vert, il faut l’avoir avertit au préalable que c’est comme ça qu’elle devait fonctionner. Il y a aussi un travail à faire au niveau du câblage, c’est du 50/50. On écrit le programme sur un langage spécial puis on l’injecte dans les entrailles de la machine via un PC et si les câbles sont bien placés, la machine tourne comme il le faut. Quand à tous ce qui est réseaux et nouvelles technologies informatiques, je m’y intéresse juste à titre personnel. » termina l’agoraphobe avec un sourire, conscient qu’il s’était montré un peu plus brouillon dans ses explications que Corey, qui n’en demandait peut-être pas autant.

« En fait, la seule fois où je me suis introduit dans un réseau, c’était à Dreamland, se rappela Clem tandis qu’il se remémorait sa nuit à Vapeur-Punk. Il y avait des chats et des pornos partout qui se battaient pour savoir qui seraient les prochains rois d’Internet, c’était flippant. je me suis aussi fait casser la tronche par des pare-feu, je veux dire : littéralement, casser la tronche… »

Là Clem avait conscience que ses descriptions n’étaient plus brouillonnes mais bordélique. En même temps, c’était l’effet Dreamland.

__________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 692
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: Une visite annoncée? [pv Clem et Megan] Mar 9 Juin 2015 - 21:01


Enfin rhabillée, Megan se contempla un instant dans le miroir...


    -Épilation: ok,
    -crème hydratante: ok,
    -Brushing: ok,
    -rouge à lèvre - enfin noir à lèvre: ok,
    -culotte noir sexy: ok,
    -soutien-gorge push-up assorti: ok,
    -mascara et crayon noir pour les yeux: ok,
    -fond de teint, ok,
    -boucles d'oreilles: ok,
    -pantalon noir moulant: ok,
    -débardeur suggestif: ok,
    -Rendu final:

Elle lança un regard à son haut et jugea son décolleté comme étant pas si mal. De ses mains, elle attrapa sa poitrine et la souleva un coup comme pour la remettre en place (or elle l'était et, soyons honnête, où aurait-elle bien pu aller ?) et la remonter un peu afin d'améliorer encore un peu la vue via le décolleté. Plutôt satisfaite d'elle, elle fit un large sourire presque infantile et tourna les talons pour se diriger vers la porte. Elle l'ouvrit tranquillement et tendit l'oreille à la recherche de bruit de voix ou de musique, ce qui signifierait qu'ils étaient en train de jouer à la console. Ce qui devait de toute façon être le cas.

Avançant à pas feutrés dans le salon, Megan se dirigeait lentement vers la porte menant au sous-sol: l'antre du petit frère. Ce dernier avait mené le petit-ami de sa sœur dans sa tanière pour l'y enfermer. Et, telle une héroïne de manga, de film ou de jeu vidéo, Megan se rendait dans ledit donjon pour sauver son prince charmant. Oui, on oubliera que c'est elle qui avait demandé à Corey d'emmener Clem à l'écart. De toute façon, là, dans sa tête, elle s'imaginait cette scène de façon un peu plus badass pour ajouter un coté comique et aussi pour moins stresser à l'idée de voir Clem et de lui sauter dans les bras devant son frère ce qui, avouons-le, la gênait un tant soit peu. Mais c'était déjà trop tard: alors qu'elle avait ouvert la porte, elle sentit son rythme cardiaque augmenter. Ses mains étaient un peu plus moites également. Qu'allait-elle dire en voyant Clem? Un simple bonjour? Lui sauter au cou? Déjà, elle devait éviter les débordements pour ne pas mettre Corey mal à l'aise. Oh et puis merde! Un jour ou l'autre, lui aussi trouvera une nana et Megan devra la supporter, qu'elle l'apprécie ou non. Lui aussi passera des moments à ignorer Megan car il préférera roucouler avec sa douce. Ouais... Mais pour le moment, il allait surtout être gêné et retournerait jouer dans son coin ou bosser. Le rendre plus sociable serait une bonne chose. Mais comment ? Et pourquoi pensait-elle à son satané petit frère dans un moment pareil ?

Elle arriva dans le couloir, vit la chambre de Corey et entendit des voix dans l'autre pièce, elle s'approcha doucement, posa la main sur la poignée et tendit l'oreille. Clem parlait d'introduire quelque chose et il y avait des pornos ainsi que des chats. Vint ensuite une histoire de pare-feu et d'internet... Clem était-il en train de raconter à Corey qu'il se promenait sur des sites pornos car il ne voyait pas souvent Megan? Genre leurs petites soirées skype ne lui suffisait pas et il devait encore aller sur ce genre de site au point de se faire "casser la gueule" par les virus qu'il devait récupérer en téléchargeant ses films pour adultes ?

D'un coup, la porte s'ouvrit en grand et une Megan de mauvaise humeur apparue. Ses yeux lançaient presque des éclairs et on pouvait imaginer facilement de la fumée s'échapper de ses narines à cause de la colère. Elle lança un regard noir à Clem, elle ne s'était jamais imaginé que ce petit roux un peu timide, voir coincé, était en fait un gros pervers qui devait avoir sa dose de porno hebdomadaire alors qu'il l'avait Elle ! Même s'ils ne se voyaient pas très souvent... Bonn ok, elle parvenait un peu à comprendre qu'il ait besoin de se soulager. Mais de là à se faire "casser la gueule" !! Et puis c'est quoi cette expression qui veut rien dire quand on parle de son ordinateur ?!

"C'est quoi cette histoire de pornos ? Elle tenta d'afficher un sourire, genre elle prenait ça comme une blague. Enfin ça semblait amusant, voir... Intéressant."

Le dernier mot fut sec et l'intonation sonnait comme une menace. Si l'un des deux jeunes hommes osaient dire que c'était intéressant, il y aurait un mort dans la pièce avant que le soleil ne se couche. Peut-être même deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1081
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des cauchemars
Corey Cole
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 615
Renommée: 1730
Honneur: 508
MessageSujet: Re: Une visite annoncée? [pv Clem et Megan] Mer 10 Juin 2015 - 13:57

Corey hocha la tête en réponse aux paroles de son beau-frère, Mitnkick ne lui était pas inconnu, loin de là, il avait lui les livres que ce dernier avait co-écrit et c’était en partie lui qui lui avait inspiré le petit test qu’il avait fait passé à ses collègues. Il ne crut pas utile de le préciser et se contenta de commenter les paroles du rouquin.

« C’est exactement ça oui. »

Corey cru déceler une pointe de gêne chez son interlocuteur lorsqu’il aborda son activité professionnelle et il comprit rapidement pourquoi. Il était vrai que se retrouver derrière une caisse enregistreuse pour un passionné d’automate et maintenance industrielle ça ne devait pas être très plaisant. Il comprenait bien le principe de la programmation des automates car il s’était lui-même livré à quelques expériences avec des robots à une époque de sa vie mais ça l’avait vite lassé, faute d’espace et de budget. Mais il était vrai qu’à l’échelle d’une usine ça devait être vraiment passionnant et stimulant au quotidien. Il ne savait pas trop quoi répondre pour éviter de mettre son beau-frère dans l’embarras.

« Même si je ne peux rien te promettre je suis en bon terme avec un ou deux responsables de la sécurité informatique d’entreprises qui ont des usines. Je ne sais pas si ils ont précisément les robots et les automates que tu recherches mais je peux peut être leur faire passer ton CV pour qu’ils le fassent passer aux bonnes personnes si tu veux. C’est toi qui voit… »

Certaines personnes avaient tendance à refuser de se laisser aider et à vouloir à tous prix s’en sortir par elle-même, il ne savait pas encore si Clem était comme ça. L’anecdote sur Dreamland fit franchement sourire le geek qui se demanda pourquoi ça ne lui était pas encore arrivé à lui qui passait pourtant le plus clair de son temps à se casser la tête sur des configurations de pare-feu. Peut-être que ses problèmes étaient bien trop complexe pour être transformés en rêve, il allait émettre cette hypothèse lorsque sa sœur fit une entrée fracassante manquant de juste de lui envoyer la porte dessus. Se remettant de justesse de sa surprise et de la violence de l’ouverture de porte qui avait dû passer à moins de deux centimètres de lui, il eut pour seule pensée qu’il n’aurait pas aimé être à la place du rouquin. En contournant sa sœur pour les laisser s’expliquer, ou en fuyant comme un lâche suivant les points de vue, il lui glissa quelques mots pour tenter de l’apaiser.

« Tu sais bien qu’on contrôle pas ce qu’il se passe à Dreamland. »

Il était tiraillé par une furieuse envie de les laisser s’expliquer en allant attendre en haut que ce soit réglé mais sa conscience professionnelle, l’empêchait de les laisser seuls avec son matériel. Il avait confiance en eux mais il savait aussi que si sa sœur s’emportait, elle était capable de prendre ce qui lui passait sous la main pour l’envoyer vers le malheureux Clem et il ne pouvait pas laisser ça arriver. Par son attitude il les invitait à sortir pour se rendre à l’étage.


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1491
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 25

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 170
Renommée: 1445
Honneur: 160
MessageSujet: Re: Une visite annoncée? [pv Clem et Megan] Mer 10 Juin 2015 - 18:04
Discuter avec Corey était un plaisir, mais Clem fut heureux que l’héliophobe ne s’éternisa pas sur Mitnick, sujet auquel l’agoraphobe venait de donner quasiment toutes les informations dont il se souvenait. Approfondir le sujet aurait pu lui être utile pour sa culture générale mais là pour le moment il souhaitait surtout faire bonne impression à son beau-frère, zeste de timidité oblige.

La proposition de Corey, de faire passer son C.V. surprit agréablement l’agoraphobe mais le premier réflexe de ce dernier fut de refuser parce qu’il ne souhaitait pas quitter Paris. Il y avait aussi le fait qu’il répugnait à être aidé par quelqu’un de son âge comme Corey. C’était plus le sentiment diffus d’user de moyens malhonnêtes pour trouver un travail que de fierté mal placée. Quoiqu’il en soit, Clem ne se voyait pas quitter la capitale et ce fut cette seule raison qu’il donna à Corey. L’autre serait implicite. Là encore il voudrait bien que leur conversation ne s’attarde pas là-dessus car faute de raison rationnelle à opposer à l’offre de Corey, l’agoraphobe allait se sentir gêner si l’héliophobe insistait.

Son vœu fut en quelque sorte exaucé quand Megan ouvrit la porte de la pièce spéciale de Corey (à la « Héliée-style », c’est à dire sans prendre en compte les réalités physiques ou le bien-être de la porte en question). Clem s’était fugitivement demandé comment il allait accueillir Megan quand ils allaient enfin se revoir car la présence de Corey allait certainement coupé court aux instincts les plus gloutons de sa grande sœur. Pourtant au vu de la lueur de colère sur les yeux de sa petite amie, Clem se dit qu’il y avait d’autres questions qui devaient êtres traitées en priorité.

Heureusement, dans ce genre de cas le cerveau de l’agoraphobe passait rapidement en mode « traitement rapide » et il devina vite avec les quelques mots prononcés par Megan la nature du quiproquo. Après que Corey eut tenté de calmer le jeu, ce fut au tour de Clem, moins prudent par volonté de titiller un peu l’algophobe :

« Ah oui : très intéressant. En fait j’ai trouvé le Royaume de l’Internet sur Dreamland et j’expliquais à Corey qu’il était essentiellement composé de chats et de sites pornos. Et tu sais, ça me rend fou tout ça : toutes ses petites têtes à qui il faut gratouiller derrière les oreilles… »

Pour le coup, Clem arborai un grand sourire. Se moquer de Megan était toujours moins dangereux à faire dans le monde réel qu’à Dreamland. Bien qu’il eut une pensée pour Corey qui n’avait peut-être pas envie de voir sa salle réservée devenir le possible théâtre de la colère de sa grande sœur. D’ailleurs l’héliophobe était en train de leur suggérer implicitement de continuer leur discussion ailleurs. D’un air plus sérieux, il se rapprocha de Megan et lui prit les mains :

« Meg, j’étais dans ce royaume poursuivi par une IA tueuse et sans pitié et mon attention entière était focalisée sur ça, tu peux me croire. Enfin… presque entière : il y avait vraiment trop de chats pour que je n’y prête pas attention. »

__________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 692
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: Une visite annoncée? [pv Clem et Megan] Lun 20 Juil 2015 - 18:45


En parlant de chat justement: Ezio s’immisça lui aussi dans la pièce. Slalomant d'abord entre les jambes de sa maitresse, auxquelles il se frotta rapidement pour ensuite partir visiter ce lieu qu'il n'avait pas encore eut le loisir d'explorer. Pourquoi? Peut-être car il avait la mauvaise habitude de ronger les fils? Megan en était à son quatrième chargeur de téléphone, par exemple. Corey allait surement vouloir traiter ce danger potentiel rapidement, s'il avait eu toutefois le temps de s'en apercevoir mais le fait de voir sa frangine en rogne semblait occuper la plupart de ses pensées. Il parvint tout de même à parler de Dreamland afin d'aider Clem pour sa défense mais la brune l'écoutait à peine. Elle se doutait bien d'un truc comme ça, mais la petite pointe de jalousie avait fait son chemin et elle voulait toute l'histoire. Ce que l'agoraphobe ne tarda pas à faire, il prit même un malin plaisir à jouer sur l'ironie comme s'il cherchait à l'énerver ou simplement qu'il était lui même et ne voyait aucun mal là dedans. Deuxième solution probablement bonne, avouons le.

Clem expliqua qu'il s'était donc retrouvé au royaume d'internet et qu'il y avait vu des chats et des sites pornos. Déjà la première question était: à quoi ressemble un site porno dans dreamland? Et il ironisa en disant qu'il avait eu du mal à ne pas caresser tous les chats. Puis il expliqua enfin qu'il avait été pourchassé par une IA tueuse et qu'il n'avait pas eu le temps de faire grand chose d'autre. Megan eu un grand sourire et se sentit un peu stupide. Pourquoi se rendre jalouse pour rien? Pourquoi imaginer les pires trucs sans avoir suffisamment d'informations? Peut-être qu'au fond d'elle, elle avait toujours besoin de beaucoup d'affection et d'attention. Ou que l'idée qu'on lui arrache son bonheur, son amour, lui était trop difficile à imaginer donc bien pire à supporter. Dire que pendant longtemps, elle avait sut garder une certaine distance, préserver sa sécurité, sa stabilité et là, elle se rendait simplement compte qu'elle tenait à ce rouquin et qu'elle s'y était peut-être trop attachée même. Ce qui lui fit un peu peur sur le coup, mais évidemment, elle n'en dit pas un mot. Affichant donc un sourire, elle prit un air d'une personne rassurée.

"Comme quoi les docteurs ont pas tord de dire qu'on doit pas aller sur l'ordinateur avant d'aller au lit. Et donc mon cher, un site porno sur Dreamland, ça ressemble à quoi? Une affiche qui déambule ou rien à voir?"

Elle avança dans la pièce sans attendre une réponse et attrapa Ezio qui venait de monter sur un meuble pour mieux admirer depuis un point en hauteur. Elle le retourna pour le tenir dans ses bras et lui gratta le ventre. Le chat abaissa un peu ses oreilles pour montrer son indignation mais il ne bougea pas. Seule Megan pouvait le prendre ainsi sans risquer un coup de griffe ou une morsure vengeresse. Balançant ensuite le chat dans le couloir, elle se tourna vers son frère et son petit ami.

"On monte avant que Corey fasse une syncope à imaginer que je vais tout détruire ici tel un bulldozer?"

Laissant ainsi son frère passer devant, elle espérait faire un bisou à son tendre et cher avant de monter et lui demander s'il avait fait bonne route. Se sentant toujours un peu idiote de sa réaction d'un peu plus tôt. Elle enchaina aussi pour savoir s'il voulait boire quelque chose. Lui attrapant le bras pour le coller contre elle afin de sentir sa présence, elle affichait un sourire infantile, simplement contente voir même heureuse de le voir et de pouvoir le toucher.[/justify]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une visite annoncée? [pv Clem et Megan]
Revenir en haut Aller en bas

Une visite annoncée? [pv Clem et Megan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Vie Réelle :: Quartier Résidentiel-