Haut
Bas

Partagez|

L'italienne à Macdo'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: L'italienne à Macdo' Mer 1 Sep 2010 - 19:02
Laterza rallume sa lampe de chevet, elle se relève en sueur. Logique, elle a dû beaucoup bougée cette nuit. Elle n'était pas du genre à ce posé des tas de questions. C'est pour ça qu'à part se frotter la tête et à se demander pourquoi ça avait l'air si réelle, elle n'en fit pas plus. Doucement, elle passa ses jambes au-dessus du lit pour enfin poser ses pieds au sol. On se frotte les yeux, on s'étire et là voilà debout.
En traînant les pieds, elle se dirige vers la porte de sa chambre, l'ouvre comme si c'était la chose la plus dur au monde. Encore dans la vase, elle fait tout de même l'effort de lever la tête vers sa pendule. Une heur de l'après-midi y est affiché, elle à dû dormir trop longtemps. Repoussant l'idée de sortir un bol de céréale et de se faire à manger, elle décide de s'engraisser en allant à Macdo'. De toute façon ça ne devrait pas lui faire du mal.
Comme chaque dimanche elle préfère prendre sa douche le soir, c'est donc pourquoi, après un quart d'heure elle sort enfin de sa chambre, oui je suis obligée de censuré l'intermédiaire entre le pyjama et sa tenue de printemps.
Habillée d'un haut décolleté moulant marron et d'un slim noir, coiffé d'un chignon avec un crayon à papier, elle se décide enfin à sortir. Attrapant un gilet noir, elle retrousse ses manches et prends ses clefs. Porte fermé à clef, une nouvelle fois. La rue traverser, elle monte dans sa petite voiture d'occasion blanche. Le bruit du moteur abîmée retentit et là voilà partit pour de nouvelle aventure !…. Chez Macdo'…

___________

Le parking plombé de Macdo' avait tout de même décidé de laisser une place à Laterza qui se gara tant bien que mal entre deux voiture familiale. La grande entré du restaurant était gardé par un homme en noir qui fumait. Mlle Leoni entra sans faire attention au regard pervers de certains hommes se trouvant dans le couloirs carrelé de l'entrée. Elle s'approche du guichet. Seul un couple est en train de commander à une énorme femme aux cheveux gras une salade. Voilà où était passé les restes.
Détournant le regard au moment où la serveuse prends une frite du menu commandé, Laterza s'avance vers le guichet tenue par un jeune de 18 ans à boutons et à lunette. Vu qu'il était occupé sur son portable, l'italienne se baissa pour être à sa hauteur, peut-être qu'elle se pencha un peu trop. De son accent typiquement italien, elle demanda :

"Excusez moi, je voudrais commandé"

Le jeune releva sa tête, ses yeux tombèrent malencontreusement sur la poitrine de la jeune femme qui releva ses lunettes de soleil en souriant. Inconsciente de l'avoir tourmenté, elle se releva.

"Bien…Bien sûr Ma…Mademoiselle"

Avec son visage d'ado et sa voix jeune et italienne, elle fit sa commande. Heureusement pour elle, le serveur connaissait par cœur sa tablette de commande car il ne pouvait détacher son regard de la poitrine. Elle attendit patiemment qu'il donne à l'aveuglette la commande au cuisinier. Quelques minutes après le plateau est donné à Laterza, qui le prends en remerciant avec un grand sourire.
Elle s'assoit à une table contre la fenêtre, pensive. Non, Mlle Leoni n'est pas si naïve qu'elle en à l'air.

***C'est bizarre, quand j'ai donné le nom aux deux petit dragons, j'éprouvais presque de l'amour maternel. Et ils me manque à présent.***

Bien qu'elle souriait en mangeant son hamburger, elle était en train de se demander si elle n'avait pas engendrer deux dragons… Enfin on peut interpréter ça comme ça, elle se demande pourquoi elle avait ressenti une émotion forte alors que c'était un rêve.
Un homme posa une main sur son épaule, elle releva la tête.


"Laurent… Qu'es que tu fais là ?"

Faussement heureuse de la rencontre avec un homme de sa faculté, elle continua à piocher dans le mini sac en carton de frite.

"Laterza ! Je sais pas je passais comme ça… Et toi ?"

Il s'assit devant elle. Du gel maintenait ses cheveux en l'air. Pour une fois il était coiffé. Et de plus une bonne odeur l'accompagné.

"J'avais faim… Tu t'es coiffé ?!"

Il parut embarrassé et il rougit. Il fit non de la tête et changea de sujet.

"Tu n'es pas venu à la fin du cours hier… C'est à cause du robot ?"
"ça ne te regarde pas… Tu as faim ?"
"Non, je me suis lavé les… J'ai déjà mangé."

Elle ne répondit pas et ramena le plateau au serveur qui lui fit un grand sourire. Laurent la prit par la taille en vitesse, elle accéléra le pas ce qui l'obligea à la lâcher. Sans faire attention à lui, elle poussa la porte en verre pour sortir dehors.

"Enfin ! Laterza ! Tu ne veux pas me parler ?"
"On à pas de sujet de conversation…"
"Mais si… Tiens, je vais te parler de mon rêve… Tu y étais"

Elle s'arrêta net en plein parking. Alors qu'elle avait a peu près sourit pendant la conversation, là son visage s'assombrit.

"Fait pas cette tête, ça à durer à peine quelques minutes. Y avait deux sorte de bêtes bleus qui se frottait à toi, et tu as dit que tu allais les appeler…"
"Mes gemilli Bambino ?"
"Euh…Oui, je… Je crois"

Elle souriait enfin et tourna sur elle même. Habitué à ce comportement Laurent rigola en la poussant contre sa voiture avant qu'elle se fasse écrasée. Elle le remercia en lui sautant au cou. Il rougit et fut comme paralysée que la poitrine de Laterza se fut collé à son torse non musclé.
Encore une fois elle remonta dans sa voiture en lui faisant un signe de la main pour lui dire an revoir sans se rendre compte que bouger sa main aller le sortir de son monde.

Elle revint chez elle plus heureuse que jamais. Détachant son chignon, elle tenta de trouver quelque chose à faire avant la nuit qu'elle attendait tant. Si ça se trouve elle retrouverais ses Bambinos !
Revenir en haut Aller en bas

L'italienne à Macdo'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Vie Réelle :: Centre Ville :: Restaurants-