Haut
Bas

Partagez|

La nuit des morts-vivants (Quête - Mara Leros)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Surnom : La Joueuse de Hamelin
Messages : 630
Date d'inscription : 11/12/2014
Age du personnage : 12

Maraudeur des rêves
Mara Leros
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 400
Renommée: 1382
Honneur: 309
MessageSujet: Re: La nuit des morts-vivants (Quête - Mara Leros) Ven 17 Avr 2015 - 23:21
Les zombies étaient de moins en moins nombreux, mais toujours aussi insistants... La nuée de bestioles avait offert un petite trêve au duo, mais Mara fut surprise de voir que son ami ne souhaitait pas en profiter plus longuement, sautant dans la mêlée. Il était fou ou quoi? Même s'il était peut-être en meilleur forme qu'elle, il était malgré tout blessé et vachement fatigué! Enfin, il en avait l'air. Elle le regarda en se mordant les lèvres, sans vraiment faire attention aux actions de sa petite armée. Il arrivait à vaincre les morts-vivants, mais il semblait avoir un peu de mal... En voyant que l'une de ses souris volantes ne lui facilitait pas la tâche en s'agrippant à ses cheveux, l'enfant l'interpella pour la rediriger vers un cible plus adaptée. C'était pas possible d'être aussi stupides: même si à force, les Voyageurs avaient peut-être pris l'odeur des cadavres, ils n'en étaient absolument pas!

En apercevant à nouveau l'araignée gober l'une des aberrations, la fillette s'inquiéta de nouveau. Elle doutait fortement qu'ils soient en état d'affronter le monstre à la fin, et elle se rendit compte d'un coup d’œil que sa meute volante s'était déjà réduite de moitié... Ouaip, c'était pas ce soutient qui risquait de changer quoi que ce soit. Reportant son regard vers Corey, elle le vit plaqué à terre par l'une des horreurs humaines, et elle n'avait pas le temps d'aller l'aider... Presque aussitôt, elle héla trois de ses sbires et leur ordonna d'un cri de libérer l'homme de l'emprise. Le trio piqua, agrippant le crâne à moitié dégarni de l'humanoïde et le tirant en arrière. L'une d'elles se décrocha de son emprise et s'attaqua aux mains à coups de griffes et de morsures, pour l'obliger à lâcher, libérant finalement le compagnon de la jeune.

Cette dernière grimaça, elle avait l'impression de ne plus vraiment avoir le choix. En attaquant en masse, les chauves-souris avaient réussit à vaincre un zombie et demi, le demi étant littéralement un simple torse isolé. Il ne restait pas beaucoup de monstres, mais son aîné risquait de ne pas s'en sortir si elle restait là-haut. Elle décida tout d'abord de changer de tactique: ses bestioles n'allaient pas essayer de vaincre les méchants, mais de les attirer vers l'antre de l'araignée. Avec un peu de chance, elle aura suffisamment mangé pour les laisser tranquille à la fin. Oui, avec un peu de chance... Et puis elle serait de toutes façons plus efficace que les pitoyables griffouilles de ces calamités aériennes. Et pendant ce temps, l'enfant irait elle-même donner un coup de main pour les restants.

Se mordant les joues pour oublier la douleur de sa cheville en sang, elle commença à dés-escalader lentement la rocher sur un pied, essayant de maintenir son bâton de métal à l'horizontale entre ses épaules et son menton. Elle se rendit compte que c'était une mauvaise idée quand une fois en bas, la morte en robe blanche qu'elle avait vue plus tôt dans la nuit fit tomber sa main sur l'objet, lui frappant le menton par un jeu de balancier malvenu. L'arme de fortune glissa au sol et la petite atterrit brutalement sur ses deux pieds, provoquant une douleur sourde qui se propagea dans sa jambe. Elle laissa échapper un cri de douleur et fut sauvée d'une gifle morbide par un léger déséquilibre. Tombant à quatre patte en face de la paire de jambes squelettiques et momifiées, Mara se plaqua au sol et allongea son bras aussi loin que possible pour récupérer son bout de barrière. Pile quand elle attrapa le métal rouillé et froid, elle vit du coin de l’œil la femelle se baisser vers elle. Dans un petit couinement terrifiée, elle fit un violent coup en arc de cercle vers le haut avec sa barre d'acier et entailla profondément le ventre de son agresseuse. Quand cette dernière recula sous le coup de la douleur, Mara se redressa en position assise et enfonça de toutes ses forces la pointe dans la plaie de l'ennemie, qui s'effondra en emportant l'arme dans sa chute.

Elle était essoufflée, affalée sur les fesses, absolument pas sûre de pouvoir retirer l'accessoire des boyaux sanguinolents du corps. Sa jambe blessée commençait à se serrer et était parcourue de fourmillements. Au delà de la douleur, ces sensations désagréables imposaient une difficulté supplémentaire à la simple action de se relever, sans parler de la petite flaque de sang qui se faisait tranquillement absorber par le sol poisseux. En relevant la tête, elle vit qu'il ne restait que deux zombies debout, les autres étant soit morts, soit assommés, soit déjà mangés. La fillette imaginait que le monstre de la grotte se ferait un festin de tous ces cadavres. Avec un peu de chance, il pourrait même succomber d'une intoxication alimentaire, ça ferait d'une pierre deux coups.

Trois de ses souris volantes s'acharnaient encore sur les ennemis. Il fallait finir ça vite avant de perdre conscience. Elle se traîna avec ses mains jusqu'aux restes de sa dernière victime, saisit la barre et tira dessus de toutes ses forces et son poids, basculant en arrière quand la pointe jaillit enfin des entrailles purulentes, dans un écœurant bruit de succussion. Elle se redressa difficilement, renonçant à se relever et ordonna à ses petites "amies" d'harceler le zombie le plus proche pour l'attirer. Quand il tituba suffisamment près d'elle, la regardant comme américain regarde un donut, elle dit à ses alliées de pousser sa tête tandis qu'elle redressait son pic. L'immonde visage tomba vers elle, et en particulier vers la pointe qui dérapa un peu sur le front avant de sa planter dans son oeil et de se coincer dans sa boîte crânienne. Le sang épais à moitié coagulé tomba lourdement sur les bras de la Voyageuse qui gémit de dégoût, repoussant l'empalé sur le côté.

Déglutissant pour réhydrater sa gorge, elle regarda à nouveau autour et vit son camarade pas très loin. Elle eut à peine la force d'articuler:

"Ç-ça va...? Tu... t'en es sorti...?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 851
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 495
Renommée: 1630
Honneur: 478
MessageSujet: Re: La nuit des morts-vivants (Quête - Mara Leros) Lun 20 Avr 2015 - 14:15

Coincé sous un zombie, que seule la barre de fer passée sous sa gorge empêchait de le croquer, Corey commençait à ressentir de plein fouet la fatigue des courses et des combats de cette nuit. En temps normal il n’aurait eu aucun mal à repousser cet agresseur et à l’envoyer valsé, mais entre sa côte brisée et l’épuisement qui le gagnait peu à peu, il parvenait tout juste à l’empêcher de mordre. Il essayait de récupérer suffisamment son souffle pour pouvoir l’éjecter mais l’odeur fétide que dégageait la chose en décomposition lui donnait la nausée lorsqu’il aspirait de trop grandes goulées d’air. Il commençait à faiblir lorsque trois chauves-souris piquèrent pour venir à sa rescousse, deux d’entre elles s’en prirent aux mèches de cheveux éparses, le soulageant un peu de l’haleine fétide et l’autre vint s’en prendre aux mains en décomposition qui enserraient les poignets de l’héliophobe. Il finit par être trop décontenancé par ces nouvelles agressions et relâcha sa prise pour essayer de chasser les nuisibles. Sachant que ce serait probablement sa plus belle occasion, le geek mobilisa ses dernières forces et, s’aidant de sa jambe gauche, il fit basculer son adversaire vers la droite et inversa les rôles. Les volatiles s’éparpillèrent dans la foulée mais il n’en n’avait plus besoin, il colla un grand coup de tête au mort-vivant pour le sonner, récoltant un morceau de peau en décomposition qu’il essaya d’ignorer juste le temps de se saisir correctement de son morceau de ferraille pour lui taper sur le crâne avec. Il s’empressa ensuite de s’essuyer le visage d’un revers de manche, essayant de contenir les haut-le-cœur qui montaient en lui.

Il reprit ses esprits et jeta un coup d’œil autour de lui, son sang ne fit qu’un tour lorsqu’il vit la blondinette aux prises avec un zombie, elle était donc venu l’aider. C’était courageux, mais il aurait presque préféré qu’elle reste à l’abri le temps qu’il fasse baisser encore plus le nombre d’adversaire. Dopé par la vision de Mara aux pieds d’un zombie, il se redressa, grimaçant sous la douleur et commença à s’approcher d’elle. Mais avant qu’il n’ait eu le temps de l’aider elle s’était débrouillé toute seule. Il se tourna vers les ennemis restant juste à temps pour voir que l’un d’entre eux lui fonçait dessus plus rapidement que ne l’avait fait aucun de ses prédécesseurs. Il s’apprêta à le recevoir à grand coups de morceau de barrière, mais il avait presque du mal à maintenir l’arme improvisée en position verticale. Il eut le geste un peu surprenant de la lancer sur son adversaire, à la fois pour s’en débarrasser et pour ralentir sa charge. Le jet toucha bien l’assaillant au torse mais ne lui fit perdre qu’une ou deux secondes pendant lesquelles la main droite de Corey disparut derrière son dos.

Alors que le mort vivant était presque sur lui, il restait de marbre, pour réussir ce coup risqué mais qui lui éviterait de trop se fatiguer. Au dernier moment, juste avant que son adversaire ne referme ses mains sur lui il ramena son droit, maintenant prolongé d’une lame lumineuse d’une trentaine de centimètres et la planta dans la gorge du zombie qui l’avait attrapé. Il l’enfonça jusqu’à ce que le bout de ses doigts arrive à l’entrée de la plaie, faisant dépasser la pointe de la lame dans la nuque de la créature qui s’effondra. Il regarda l’état des autres ennemis mais il n’en restait plus aucun en état de combattre, Mara venant d’achever le dernier. Il ne prit pas la peine de récupérer son arme de fortune et laissa disparaître sa lame de lumière.

« Ouais j’ai pu me débrouiller » Répondit-il à sa question en reprenant son souffle. « Je sais que c’est dur, mais faut qu’on bouge, je veux pas avoir fait tout ça pour finir dans le ventre de cette saloperie d’araignée… Serre les dents… »

Il passa le bras de la jeune fille autour de son épaule et l’aida à se relever, du côté de son pied blessé il était une sorte de béquille et avait passé son bras autour de la taille pour la soulever un peu plus. Il faisait de son mieux pour qu’elle puisse marcher sans jamais devoir poser le mauvais pied à terre, il commença à marcher pour s’écarte de l’antre de l’arachnoïde avant qu’elle ait de nouveau envie de faire une sortie. Même si il se doutait qu’il restait des zombies dans le cimetière, ceux de la zone semblaient tous s’être joint à ceux qu’ils venaient d’éliminer difficilement, il n’y en avait donc pas en vue.

« On dirait qu’on va pouvoir souffler un moment. »

Ils avaient mi suffisamment de distance avec la grotte pour que la crainte du monstre qui s’y tapissait s’estompe. Corey déposa délicatement la jeune fille pour qu’elle s’asseye sur une tombe et il se mit à côté d’elle.

« Ça fait longtemps que tu es voyageuse ? »

Il voulait arriver à mieux cerner cette gamine et son pouvoir car il pressentait qu’un jour elle pourrait être une voyageuse redoutable.


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : La Joueuse de Hamelin
Messages : 630
Date d'inscription : 11/12/2014
Age du personnage : 12

Maraudeur des rêves
Mara Leros
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 400
Renommée: 1382
Honneur: 309
MessageSujet: Re: La nuit des morts-vivants (Quête - Mara Leros) Mer 22 Avr 2015 - 23:57
L'enfant reprenait plus ou moins facilement son souffle, tandis que Corey répondait à sa question. Elle gémit un peu en l'entendant annoncer qu'il fallait encore se déplacer, mais elle comprenait sa peur. Elle non plus ne se sentait pas en confiance avec l'autre monstre, surtout que les deux Voyageurs étaient très visiblement dans un état de fatigue avancé, et qu'ils ne pourraient absolument pas tenir un assaut de plus. Se battre contre des zombies en vrai, c'était rigolo cinq minutes, mais fallait pas déconner non plus. Et puis, à vrai dire "rigolo"... c'était pas forcément LE terme idéal pour décrire la nuit qu'ils venaient de passer.

Elle accepta avec soulagement l'aide de son compagnon pour se relever, s'appuyant sur son épaule mais hésitant plus ou moins à y mettre de la force, de peur de le gêner. Mais bon, dans son état, elle ne pouvait pas vraiment faire autrement. Elle se déplaça donc à cloche-pied, en grimaçant à chaque choc qui se propageait jusqu'à ses blessures, terrassée par l'épuisement. Elle se demandait si elle serait vraiment reposée au réveil. Même si son vrai corps avait pas bougé, son esprit devait se sentir fatigué non? Y avait pas un truc comme ça comme quoi quand on croyait un truc dans ça tête, ça s'appliquait plus ou moins au corps? Parce que là...

Ils s'assirent enfin, après s'être suffisamment éloignés de la zone de combat, et Mana se rendit compte que plus aucune souris volante ne la suivait. Dans l'immédiat, elle fut contente de se plus avoir ces saletés autour de ses cheveux, puis une petite vague de froid la traversa quand elle commença à se poser des questions. Si elles étaient mortes, ça allaient encore. Ça ne lui ressemblait pas trop de penser ça, mais honnêtement, elle pouvait pas s'attacher à des trucs pareils, et de toutes façons elles étaient déjà mortes. Non, la pensée qui la perturbait vraiment étaient à propos de son pouvoir. Est-ce que la fatigue l'avait rendu... inefficace? Elle n'attirait plus les êtres? Pourtant, il lui semblait que son état de fatigue à la fin de sa première nuit d'aventure ressemblait à celui qu'elle avait, là, et que pourtant l'oiseau lui parlait toujours... Mais peut-être que le lien créé avec l'oiseau était plus fort qu'avec les volatiles-zombies... Aaah, c'était trop compliqué...

Elle quitta ses réflexions internes pour se tourner vers Corey quand il lui posa une question. Depuis combien de temps...? Elle prit quelques instants pour réfléchir avant de répondre:

"Je... ça fait quatre mois... je crois... et toi?"

Se remémorant plus ou moins sa première nuit, ses questions resurgirent et elle se redressa plus ou moins consciemment en écoutant la réponse de son aîné. Elle se mordilla le pouce, hésitant à parler. Enfin bon, y avait pas de méchant à proximité, normalement, et quitte à taper la discut'... Elle décida juste de poser vaguement le contexte, au cas où:

"Dis, je voulais te demander un truc... En fait, quand je suis devenue Voyageuse, j'étais dans un Royaume obsur... je crois... mais en gros il faisait tout noir. Et ce qui m'a "réveillé", c'était qu'y avait un Voyageur qui avait des pouvoirs de lumière, comme toi... Et du coup je me demandais, est-ce que c'était toi? Ou peut-êt' que tu le connais? En fait, je suis pas sûre que c'était toi... il était pas trop pareil. Il était avec un homme et une dame, et il avait l'air de vouloir se battre avec un méchant, là-bas. Je me demande s'ils vont bien..."

Et elle se remit à se mordiller le pouce, attendant sa réponse. Elle se sentit juste un peu mal à l'aise en se rendant compte que c'était la première fois qu'elle évoquait réellement des détails cette nuit avec quelqu'un...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 851
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 495
Renommée: 1630
Honneur: 478
MessageSujet: Re: La nuit des morts-vivants (Quête - Mara Leros) Jeu 23 Avr 2015 - 10:58

Quatre mois… Quelque part il avait l’impression que pour lui c’était à peu près la même durée, les choses étaient allées tellement vite. Il avait apprécié presque chaque nuit passée ici et même celles où il se retrouvait à devoir échapper à des hordes de zombies. Tout était tellement réel pour lui, tellement plus direct, sans écran interposé, sans procuration, il avait eu l’impression d’enfin venir au monde. Il se surprit à sourire en repensant à toutes les merveilles qu’il avait vues et aux gens géniaux qu’il avait rencontrés. Il avait aussi appris à ses dépens que tout n’était pas rose mais jusque-là ça n’avait pas suffi à entacher son optimisme.

« Moi ça doit faire un peu plus longtemps, environ sept mois je crois, le temps passe tellement vite. »

Il avait la sensation d’avoir grandement progressé, de bien mieux maîtriser son pouvoir et de se battre plus efficacement que lorsqu’il était devenu voyageur et totalement novice en la matière. Il n’était pas encore un vétéran, mais il avait terminé la période où il faisait des erreurs de débutants. Il avait eu un aperçut des pouvoirs qu’il était possible de rencontrer et il y réfléchissait désormais à deux fois avant de se lancer dans un affrontement contre un inconnu.

Du coin de l’œil il remarqua qu’elle hésitait à parler, et décida de la laisser venir, ce n’était pas en la forçant qu’il l’aiderait à se débloquer. Il n’était pas encore très à l’aise avec certaines interactions sociales mais interagir avec les enfants ou les pré-adolescents lui paraissait relativement simple. Ils n’étaient pas aussi calculateurs et manipulateurs que certains adultes même si certains masquaient bien leur jeu. Il regrettait presque de ne pas en rencontrer plus souvent ici, dans la vraie vie il lui arrivait souvent de côtoyer, virtuellement, des gens de l’âge de Mara mais ces derniers étaient agressifs. Ils compensaient probablement leur jeune âge par une agressivité et un besoin d’attention qui exaspérait au plus haut point l’héliophobe.

Elle finit par poser la question qui lui tenait à cœur vraisemblablement et même si il essaya de le cacher, elle surprit grandement le contrôleur. Un royaume obscur ? De ce qu’il en savait les rares voyageurs qui osaient s’y promener étaient ceux aux services des seigneurs cauchemar. Il n’avait même jamais entendu parler de personnes assez puissantes pour oser partir à l’assaut d’un seigneur. Ce ne devait pas être des amateurs, probablement des personnes qui étaient classées très haut dans les ligues et quand bien même c’était un peu suicidaire de s’en prendre ainsi à l’obscurité.

« Dans le royaume obscur ? Vraiment ? C’était pas un endroit sombre dans un royaume cauchemar plutôt ? C’est assez rare les gens assez forts pour oser faire face à des ducs et leurs sous-fifres. Même les seigneurs cauchemar font le dos rond quand ils ont affaire au Seigneurs du royaume obscur. Tu penses vraiment qu’ils voulaient se battre avec lui ? Ils étaient peut être envoyés par un autre duc mais c’est vrai qu’un héliophobe ce serait bizarre. »

Il s’aperçut qu’il n’avait même pas vraiment répondu à sa question.

« Enfin non c’était pas moi et je le connais pas. J’avoue que je ne m’étais même pas dit qu’il y avait d’autres héliophobes, je crois que j’ai été un peu narcissique en imaginant que j’étais le seul avec ce pouvoir. En tous cas j’ai entendu parlé d’un royaume de la lumière, c’était peut-être un voyageur de ce royaume, par contre il parait que c’est très difficile de le trouver et d’y aller. »

Il soupira pour évacuer la frustration que cette recherche lui avait apportée.

« Ça fait un moment que j’essaie de me renseigner sur ce royaume mais je pense que c’est un des plus difficile d’accès. Si je le trouve je pourrais t’y amener pour que tu vérifies que ces voyageurs n’en viennent pas si tu veux ? »

Il attendait la réponse de la gamine, espérant ne pas trop la décevoir, mais ses pensées étaient tournées vers toutes les rumeurs qu’il avait entendues sur ce royaume de la lumière.



__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : La Joueuse de Hamelin
Messages : 630
Date d'inscription : 11/12/2014
Age du personnage : 12

Maraudeur des rêves
Mara Leros
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 400
Renommée: 1382
Honneur: 309
MessageSujet: Re: La nuit des morts-vivants (Quête - Mara Leros) Ven 24 Avr 2015 - 14:49
Voila, c'était ça, "obscur". Enfin, il lui semblait, c'était ce qu'avait dit l'autre, non? Ah, ça faisait trop longtemps, elle ne se souvenait pas bien... Par contre, le regard de la petite devint un peu vitreux quand il commença à réfléchir à voix haute à propos de "ducs", de "sous-fifres", de "seigneurs cauchemar", de "seigneurs du royaume obscur" et de "dos rond". Elle était juste un poil paumée entre tout ça. C'était qui les plus forts entre eux? Et pourquoi ils se taperaient? Et pourquoi ça serait bizarre pour un hélophobe? Et c'était quoi un "hélophobe"? C'était pas par rapport au vent, comme "héolienne"? Il aurait mal dit alors, ça serait "héolphobe"?Mais qu'est-ce que le vent viendrait faire dans cette histoire?

... Ah... "D'autres hélophobe" oui... donc "hélophobe", c'était par rapport à la lumière, c'était ça...? Et puis c'était pas héliophobe qu'il avait dit?... Bah, pas très grave. Et il disait qu'il connaissait pas le Royaume de son pouvoir? Pourtant il avait bien dû passer ses cauchemars là-bas, non? Bon, en même temps, elle non plus ne connaissait pas très bien le Royaume de la Solitude, donc bon. D'ailleurs, c'était vraiment un royaume? Genre un royaume dans un royaume? Ça serait pas plutôt une ville? La Ville de Solitude?

...

Mouais, nan, c'était moche. Et allez savoir pourquoi, ça ne lui évoquait pas vraiment une ville glauque. En tous cas, elle se demandait comment on pouvait avoir la phobie de la lumière. Trop de coups de soleil? Peut-être, mais fallait pas habiter trop dans le sud alors. Mais ça devait être classe un Royaume de la lumière, c'est vrai qu'elle aimerait bien jeter un œil si ça devenait possible, ça devait être un coin sympa et plutôt joli, non? Genre lumineux, et tout. En même temps, à Dreamland, fallait peut-être s'attendre à à peu près tout, donc fallait voir. Après, ça pouvait être une nouvelle aventure, hein! Ça serait intéressant de passer la nuit avec des gens qu'on connaissait déjà, genre avec Corey mais pas dans une invasion zombie. Ouaip, ça pourrait être plutôt original. Plus tranquille. Plus propre. Ouaip. Elle répondit avec un air qui redevenait plus ou moins enjoué, au fur et à mesure que la tension retombait:

"Ça à l'air cool comme endroit, comme ça, de nom... Ouais, j'aimerais bien visiter, ça changerait des trucs bizarres que j'ai pu voir."

Elle leva la tête vers le ciel sombre, se demandant pourquoi tous les Royaumes étaient aussi clichés comme ça. Genre, personne n'avait rêvé de tombes en forme de sucettes? Ça serait rigolo, non? Faudra qu'elle essaye d'y penser un soir, quand elle sera un peu plus forte et que les zombies ne seront plus une menace pour elle. À propos de soir, c'était pas bientôt le matin? Ça faisait longtemps qu'ils cavalaient ici, non? Elle sourit un peu en imaginant la tête de ses parents quand elle leur dira qu'elle a passé une excellente nuit et tué tous les zombies. Bon "excellente nuit" serait peut-être un mensonge, cette nuit avait été atroce, mais c'était elle qui avait gagné contre eux, et elle ne sera pas traumatisé à son réveil! Par contre, elle sera peut-être traumatisée à son prochain passage dans cette zone, mais bon. Rien de trèèèès très dramatique, hein? Voila, une peur, ça se surmonte! Mais est-ce qu'il y avait des phobiques des zombies? Ça devait être... bizarre, comme pouvoir. Faudrait qu'elle voit ça un jour. Tournant à nouveau le regard vers son camarade, elle lui demanda:

"Eh, t'as un moyen pour savoir quand tu vas te réveiller? Ou t'essayes de deviner à l'instinct? Car là je me demande si c'est pas bientôt le matin..."

Car à vrai dire, sa jambe blessée s'engourdissait de plus en plus, et elle s'inquiétait de mourir bêtement comme ça avant la fin de la nuit. C'était pas une grosse peur, juste une petite inquiétude qui planait autour d'elle, qui la titillait, mais bon, elle passait un peu outre. Bah, tant qu'à faire, autant alimenter un peu la conversation en attendant:

"Mais du coup, ça doit être cool d'avoir un royaume de "naissance" sympa, non? Avec des gens qui ont le même genre de pouvoir que toi, tu dois pouvoir te faire des cop-

~~~~~~~~~~

Ah, mes oreilles! Gni, c'tait quoi ce bruit? Quelqu'un a fait tomber un truc dans le salon? Il fait jour? Ah, mon réveil a pas sonné! Il est quelle heure? Il est où? Il est... Ah oui, c'est vrai... pas cours... Raaah, je m'habitue pas au collège, c'était mieux d'apprendre à la maison... moins difficile... moins de réveils tôt...

Ah mais zut, du coup, j'ai pas dit au revoir à Corey... Bah, tant pis, j'imagine que c'est fréquent à Dreamland, non? Mmmmh, pas envie de me lever, ma couette est chaude et y fait trop jour dehors... C'est bizarre, j'ai juste ma jambe une peu engourdie, mais... M-nope, c'est bon, elle a rien. C'est quand même drôle d'avoir totalement rien au réveil, comme ça. Enfin, ça serait surtout pas drôle d'avoir des trucs, donc voila. Mais du coup, c'est quoi qui est tombé? J'entends Papa et Maman qui discutent... Bon, j'vais pas me rendormir de toutes façons, pas envie de retourner dans ce Cimetière qui fait peur. J'espère que Corey va pas y rester seul trop longtemps.

Ah! Le sol est froid!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 851
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 495
Renommée: 1630
Honneur: 478
MessageSujet: Re: La nuit des morts-vivants (Quête - Mara Leros) Ven 24 Avr 2015 - 17:03

Il n’osa pas lui demander quel genre de choses bizarres elle avait vue, quelque part il n’avait pas envie de le savoir. Il savait qu’il avait été épargné, ne serait-ce que par rapport à sa sœur qui n’avait vraiment pas eu de chance en étant réduite en quasi esclavage par le seigneur de la douleur. Il préférait ne pas imaginer ce que la gamine, de la moitié de son âge, avait vécu, il avait trop peur qu’elle ait perdu son innocence. D’après certaines histoires dont il avait entendu parler certains endroits de Dreamland était encore moins fréquentables qu’une prison du monde réel.

« Parfois il faut faire gaffe avec les endroits qui ont l’air cool, des fois ce n’est qu’une apparence. »

Il ne voulait pas avoir l’air d’un donneur de leçon mais certaines des rumeurs qu’il avait entendu sur le royaume de la lumière ne le dépeignaient pas comme un lieu idéal, loin de là. La question qu’elle souleva ensuite était l’un de celle qui l’intéressait lui aussi, dès les premières nuits il avait essayé d’en savoir plus mais c’était un sujet délicat.

« Il parait que certains voyageurs expérimentés parviennent à garder la notion du temps, à savoir quand ils vont se réveiller, mais moi pas du tout. Certaines nuits j’ai l’impression que je viens juste de me coucher quand je me réveille, d’autres j’ai envie de dormir même à Dreamland tellement elles sont passées lentement. Je pense que ça vient avec l’habitude, on se laisse moins distraire, on parvient à savoir si ça fait dix minutes qu’on court ou si ça fait deux heures. J’avoue que parfois j’aimerais savoir dans combien de temps je vais me réveiller. C’est vrai que là j’ai l’impression que ça fait un moment qu’on crapahute dans ce cimetière en fracassant des zombies, mais ça se trouve il n’est que quatre ou cinq heure du matin. »

Elle commença à parler de l’intérêt d’avoir un royaume d’origine et il devait avouer qu’il était assez d’accord avec elle. Commencer dès le départ avec quelqu’un pour vous guider sur la découverte de votre pouvoir et sur les règles de Dreamland ce devait être agréable. Mais encore fallait-il avoir le bon royaume car quand, comme Megan, il s’agissait d’une phobie liée aux royaumes obscur ça ne devait pas être rose tous les jours. Il s’apprêtait à répondre lorsque la gamine disparut dans un nuage de fumée.

Il estima rapidement l’heure à laquelle on devait se lever pour aller à l’école à son âge et en déduisit que lui non plus ne devrait plus tarder. Une grosse demi-heure plus tard lui aussi se réveilla dans un nuage de fumée.

---Dreamland---

Il s’éveilla avec le doux son de son vibreur contre sa table de chevet, il mit quelques secondes à mettre la main dessus pour l’arrêter. Cette nuit avait été plutôt marrante en fin de compte, même si il avait tout de même bien ramassé, il ne regarderait plus jamais les jeux de zombies de la même façon. Il n’eut même pas envie de déjeuner et fonça directement dans la douche dans laquelle il resta un bon moment pour retirer l’odeur de putréfaction qui lui collait aux narines.


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La nuit des morts-vivants (Quête - Mara Leros) Aujourd'hui à 21:19
Revenir en haut Aller en bas

La nuit des morts-vivants (Quête - Mara Leros)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Cimetière de Dreamland-