Haut
Bas

Partagez|

CARNAVAL PALACE ! [Rencontre Tony vs JB, Round 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 47
Date d'inscription : 19/03/2015
Age du personnage : 18

Nouveau challenger
Anthony Cerano
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: -50
Renommée: 65
Honneur: -40
MessageSujet: CARNAVAL PALACE ! [Rencontre Tony vs JB, Round 1] Dim 22 Mar 2015 - 17:38
Cette nuit là, Anthony s'était endormi en pensant à ses masques... retrouver Charlotte dans Dreamland et rencontrer l'autre jeune fille lui avait laissé l'impression que ce monde lui réservait tant de surprises qu'il n'avait eu de cesse de se poser des questions quand aux capacités de ses masques. Il commençait à entrapercevoir de quoi pouvait bien être capable Mojo, comme il commençait à cerner son caractère graveleux. Kitsu d'un autre côté demeurait plus imperméable aux suggestions d'Anthony et ce dernier continuait à se questionner quand à ce que le renard cachait derrière son sourire.

Et bien entendu, il restait Yami.
Le contrôleur masqué ne savait pas quoi penser du Sans Visage qui, malgré ses tentatives, ne répondait pas et ne semblait montrer aucune réaction à tout ce que pouvait penser, dire ou faire son porteur. Carnaval ne pouvait simplement rien en tirer, mais il était malgré tout capable de sentir que le masque renfermait un pouvoir et un appétit malsain qui suffisait à rendre le jeune voyageur nauséeux.


« Tu sembles soucieux jeune Maître, dit la voix bourrue de Carnaval au travers du masque qu'il portait. Un homme digne de ce nom ne laisse pas les soucis l'abattre » continua Arthur, le Masque de la Classe. Anthony l'avait rencontré cette nuit même, mais il commençait déjà à l'apprécier. La forme du masque reprenait un visage d'homme bourru, sévère et respirant la force, frappé d'un nez carré et proéminent sous lequel une magnifique moustache blanche en croissant de lune remontait vers des sourcils hirsutes et menaçant. Un masque qu'une large cicatrice traversait dans la diagonale.

Assis en tailleur sur le chapiteau d'une attraction quelconque, Carnaval portait un imperméable long gris terne qui, dans cette position, lui couvrait la totalité du corps tandis que son sac à dos reposait à côté de lui. Cet endroit étrange avait, aux yeux d'Anthony, tout de la plus grande fête foraine que le jeune voyageur ait jamais vue... en mille fois plus folle, dérangée et irrationnelle. Néanmoins, le contrôleur masqué s'amusait à voir les rêveurs, voyageurs et créatures des rêves se presser dans la foule d'attractions en attractions, de manger et de rire en toute insouciance. Le sentiment de paix et de joie faisait plaisir à Carnaval, il n'aurait su dire pourquoi, mais une autre idée accaparait son esprit cette nuit là, et il releva la main droite et la regarda en silence, les sourcils froncés.

« Suis-je...fort ? »

Cette question l'obsédait depuis quelques jours et quelques nuits. Les révélations de Kitsu lui avaient appris combien Dreamland pouvait être un endroit dangereux, et le voyageur aux masques n'avait dès lors eu de cesse de se demander s'il serait capable de faire face aux dangers qui ne manqueraient pas de se dresser sur son chemin...

« Tes doutes sont compréhensibles Anthony, tinta la voix de Kitsu depuis le sac.
Mais tu ne pourras être fixé qu'en te jetant à l'eau.

- Je suis d'accord, mais... » Anthony se tut et ferma le poing.
Il n'avait pas le droit d'hésiter et de perdre du temps, il avait passé dix sept années de sa vie à hésiter, se morfondre et à rester paralysé par la peur dans la vraie vie... Non, il ne montrerait pas ce visage de gamin pleurnichard à Dreamland. Résolu, il se redressa et regarda devant lui tandis qu'un wagon de montagne russe sans rail, aussi étrange que cela paraisse, passa à côté de lui et que le souffle de la vitesse ne fasse danser son imper' dans le vent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: CARNAVAL PALACE ! [Rencontre Tony vs JB, Round 1] Mer 25 Mar 2015 - 19:12
"Royaume nouveau pour moi, et coloré s'il en est ... "

Une foultitude d'attractions et de tentes multicolores s'étendent devant moi, nombreuses et égayées, apparemment. Circus Attraction, première zone, Royaume de divertissements et de fête foraine. Assez peu mon genre, pour ce que je peux en juger. Je ne cherche en effet pas à perdre mon temps, que ce soit dans ma vie ou mon sommeil. Mais, je l'admet, je méprise un peu ce genre de passe-temps ...

"Pourquoi devrais-je apprécier, en effet ?" Pourquoi aimer s'abîmer dans des attractions à sensations, en tout cas étiquetée comme telle, pour quoi ? Ressentir des émotions frivoles, fugaces et futiles ? Pourquoi ?"

D'une voix forte, je m'adresse effrontément au paysage qui m'offre ses couleurs et ses cris excités.

"Pourquoi alors que tant de choses me sont inconnues, alors que des rencontres passionnantes m'attendent, alors qu'il y a tant à faire, tant à voir, tant à gagner, perdre, espérer ?"

Hum ... Et pourquoi ne trouverais-je pas ce que je chercher ici ? Je ne vais tout de même pas me conformer à ce que le Royaume semble me présenter. Il doit bien y avoir des rencontres ici, des choses à voir, et tout ce que pourrais trouver, si je le veux. Installé au sol, je me sens à l'étroit. Autant prendre de la hauteur.
D'une impulsion ample, je me propulse vers le ciel, faisant flotter mes cheveux et mon manteau au vent de ma vitesse. Comme à chaque fois, je m'épanouit, je me libère, j'exulte de mes pouvoirs, de sa présence, de son excitation partagée. Dieu que j'aimes mon aura. Me stabilisant en l'air, seul parmi les ballons emporté par le vent, je scrute les environs immédiat. Je profite du passage d'un large ovale réfléchissant pour observer mon reflet.

Mes cheveux s'étendent en tous sens, ainsi que les pans de mon manteau marine. Ma chemise est cette nuit d'un bleu gris qui accentue la froideur de mes yeux, dans mon visage anguleux. La tresse de ma tempe s'agite doucement, caressant ma clavicule gauche, tandis que les deux de ma barbe tentent, tant bien que mal, d'imiter ses mouvements. Mon pantalon est cette fois droit, assez serré et d'un noir mat, allant jusqu'à mes chevilles nues. Mes pieds sont à l'air libre, comme d'habitude. Je ris intérieurement en m'éloignant du ballon, qui continue sa course infinie vers le ciel. Allez, trouvons donc de quoi me satisfaire.

Mes yeux balayent la zone qui s'étend sous mon regard. Des touristes avides d'attractions, en grande partie, quoiqu'ils soient assez peu nombreux dans les environs immédiat. Mais plus haut, en revanche ... Des wagons libres et cabotins déroulent leur farandole au dessus des chapiteaux. Et sur un chapiteau !
J’aperçois une silhouette, debout sur la toile bicolore assez proche. De dos, je ne distingue qu'un manteau gris, et quelque chose de posé à ses pieds.

"Serais-tu de cette trempe ? Tu réveille ma curiosité, en tout cas !"

Savourant mes paroles, je m'élance vers lui, ou elle. En m'approchant, le tout se précise. Un jeune homme, apparemment, un sac posé à coté de lui, portant quelque chose sur le visage. Un masque, sans doute. Il n'est pas très grand, ni maigre ni gros, pour ce que je peux en voir, sur une silhouette vêtue et me tournant le dos. Arrivé à sa plateforme souple, je me pose doucement derrière lui, avant de m'annoncer de vive voix.

"Bonne nuit, je suppose. Excuse moi de venir si impoliment, mais ta vision m'a intrigué. Je suis Jean-Baptiste, Voyageur, et enchanté de voir quelqu'un qui semble sortir du lot ici. Je suis intrigué; pourquoi être ici, sur ce chapiteau, masqué, et visiblement en pleine réflexion ?"

Cavalier, certes, mais j'ai envie cette fois de me montrer direct, un peu incisif. Je me sens d'humeur taquine, joueuse, et cet inconnu va sans doute me donner ce que je désire. Et parler me fait toujours plaisir, ici comme ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 47
Date d'inscription : 19/03/2015
Age du personnage : 18

Nouveau challenger
Anthony Cerano
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: -50
Renommée: 65
Honneur: -40
MessageSujet: Re: CARNAVAL PALACE ! [Rencontre Tony vs JB, Round 1] Mer 25 Mar 2015 - 21:41
...en pleine réflexion ? »

Le jeune Carnaval tourna légèrement le buste et regarda en direction de la voix qui semblait l'avoir interpellé. A qui d'autre aurait-il bien pu parler de toute façon... jusqu'à ce que ce bonhomme aux cheveux virevoltants ne vienne interrompre le cours de ses pensées, Anthony était seul ici.

Le Contrôleur masqué observa un instant, complètement silencieux, le nouvel arrivant. Si ces cheveux l'avaient d'abord marqué, Anthony se dit finalement qu'ils n'avaient en fait rien de bien particuliers. L'intrus était plutôt grand... plus quand que lui en tout cas, pensa-t-il, mais n'était pas beaucoup plus épais.


« Tu cherchais une occasion de te tester jeune Maître ? »
s'éleva la voix de Kitsu depuis le sac posé à ses pieds.

Anthony ouvrit doucement le poing droit, qu'il avait un moment plus tôt fixé puis laissé retomber à l'arrivée du grand type aux longs cheveux et, tout en se retournant vers ce dernier, dirigea la paume vers le sac.
« Kitsu » dit-il simplement et le masque blanc à face de renard se décrocha et vola jusqu'à lui. D'un jeu d'habileté digne du meilleur magicien du monde, Anthony remplaça Arthur par Kitsu puis accrocha le Masque de la Classe à son épaule.

« Je ne sais pas qui tu es, Voyageur, mais je te trouve bien curieux... dit-il en relevant la tête et en croisant les bras sur son torse en examinant plus en détail celui qui lui faisait face. Mais tu t'es présenté à moi, Jean-Baptiste...aussi le moins que je puisse faire serait de me présenter à mon tour : tu peux m'appeler Anthony. Maintenant...»

* CHPLAC ! *

Le Contrôleur masqué venait d'ouvrir les bras en grand, faisant claquer son imper' dans le vent qui rugissait autour d'eux. Sous la toile du chapiteau, sous leurs pieds, partout autour et au dessus d'eux, la fête forraine continuait de battre son plein.

« A moi de te poser une question : que viens-tu chercher ici ? Il avait commencé à marcher dans la direction de Jean-Baptiste en parlant, les bras toujours écartés. Je suis à la recherche d'une personne pour ma part... »

Tandis qu'il marchait et était focalisé tout entier sur le voyageur qui l'avait interpellé, Anthony n'avait pas fait attention que l'aura de Kitsu s'était petit à petit mise à l'entourer, imperceptiblement, et que du côté du sac à dos posé au sol les auras de Mojo et de Yami se mélangeaient dans un pot pourri malsain à l'idée qu'ils allaient enfin voir quelque chose d'intéressant, et le rire rauque de Mojo s'élevait en fond. Seul Arthur, le Masque de la Classe, semblait garder son calme et brailla à l'intention du voyageur aux cheveux longs.

« Un Homme Digne De Ce Nom répond prestement lorsqu'une question lui est posée ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: CARNAVAL PALACE ! [Rencontre Tony vs JB, Round 1] Ven 27 Mar 2015 - 21:12
Eh bien, quelle ménagerie !
Il portait un masque amusant, le visage caricatural et expressif d'un homme au nez prononcé, et la moustache argent en croissant, remontant de chaque coté jusqu'à des sourcils proéminent. Sympathique, dans l'ensemble, bien qu'assez comique en somme. Se retournant, il piocha je ne sais comment un autre masque, qu'il échange contre celui qui ceint sa tête. Cette fois, c'est un motif qui m'est connu. Une sorte de renard, blanc, aux traits simples et taquins.

"Je ne sais pas qui tu es, Voyageur, mais je te trouve bien curieux ... Mais tu t'es présenté à moi, Jean-Baptiste...aussi le moins que je puisse faire serait de me présenter à mon tour : tu peux m'appeler Anthony. Maintenant ..."

Oh, de plus en plus intéressant. Son attitude était assez étudiée, affectée, mais pas sans attraits, bien au contraire. Gestes théâtraux, mots choisis ... Une attitude esthétisée et assez agréable, pour moi, spectateur. Quant à la question qui suivit, je me permis quelques instants de réflexion. Ce que je venais faire ici ? Pourquoi ne pas le dire, d'autant que sa "recherche" m'interrogeait grandement. C'était voulu, sans doute. Le paraître, pour un Voyageur tel que celui-ci, fervent adepte apparent des masques, le personæ, ce que les autres percevaient de lui, devait être autant un jeu qu'une nécessité. Moi-même, je devais bien admettre que j'y mettais un soin tout particulier.

Je souris donc, et m'apprêtais à répondre, quand le visage aux moustaches, qu'Anthony avait positionné sur son épaule, pris à son tour la parole. Un homme digne de ce nom ? Eh bien, cela me rappelait certaines rencontres, et ne manqua pas de solidifier le sourire sur mon visage. Je fis un pas en avant, les mains en évidence, les bras un peu écartés.

Prestement, oh c'était bien mon intention. Enfin, j'ai bien peur que ma réponse, à défaut de manquer de prestance, manque de prestesse. Et que viens-je chercher ici ? Par ici, entend-tu ce toit de toile, ce Royaume insipide et coloré, voir même Dreamland ? Je me permet de répondre à tout cela."

Un petit pas de coté, mettant mon visage face au vent, afin de profiter de la brise qui mord délicieusement mes joues.

"Je suis devant toi pour te parler. Tu m'as intrigué, et je rechercher également quelqu'un; oui, je peux l'exprimer ainsi. Pour rebondir, je dirais que mon objectif ici et plus largement lors de mes nuits de Voyage, c'est de découvrir, affronter, voir, entendre, sentir, ressentir, discourir aussi. Faire des rencontres, m'informer et m'améliorer."

Je repose mon regard sur lui, essuyant d'une main distraite la goutte qui perle contre mon nez, depuis mon œil droit rouge et injecté.

"C'est donc pas intérêt commun que nous voilà réunis ? Quel heureux hasard. Mais cependant, permet moi de te poser cette question : que me veux-tu, alors ? Je suis ouvert à tes propositions. Je suis également curieux de tes masques."

Je me sentais excité, je ne sais pourquoi. Peut-être que ce jeune me donnait espoir de passer une nuit mémorable. Sans doute que parler ainsi me revigorait. Avoir un autre auditoire que sa simple personne, et pouvoir ainsi capter et chercher l'échange. Je voulais connaître cet Anthony, et ... je voulais le tester. Savoir ce qu'il valait, en mots comme en acte. Je me savais souple et louvoyant dans les deux. Il me paraissait ... je n'en savais rien. Cet inconnu m'absorbait tout entier. Ces masques étaient un mystère, une profonde et immédiate source de pensées et de questions. Puis, je devais bien admettre que le personæ me plaisait.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 47
Date d'inscription : 19/03/2015
Age du personnage : 18

Nouveau challenger
Anthony Cerano
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: -50
Renommée: 65
Honneur: -40
MessageSujet: Re: CARNAVAL PALACE ! [Rencontre Tony vs JB, Round 1] Ven 27 Mar 2015 - 22:50
«...découvrir, affronter, voir, entendre, sentir, ressentir, discourir aussi. Faire des rencontres, m'informer et m'améliorer »
A mesure que le voyageur, le sourire d'Anthony s'élargissait derrière son masque, s'ouvrant à mesure pour avaler, boire et savourer les paroles de l'homme qui lui faisait face. Le contrôleur masqué baissa les yeux vers l'allée qu'ils surplombaient du haut de leur tenture : le flot de badauds rêveurs, voyageurs ou créatures des rêves avançait incessant et insouciant, cherchant cette nuit de la distraction et de la légèreté. Ils profitaient tranquillement des attractions, de la nuit...de ce monde qui souffrait et dans lequel ils ne prenaient aucune part.


« YOOH! Bande de dal'pé ignorantes, réveillez-vous un peu »
brailla Mojo depuis le sac d'Anthony à l'attention de la foule, sans réaction.


Carnaval avait eu le temps de se renseigner au sujet de ce monde, Dreamland, et de la situation difficile dans lequel il se trouvait... La "guerre" qui n'en avait pas le nom, le conflit qui opposait les Pro-voyageurs aux Pro-Dreamland. Il était certain qu'un jour ou l'autre, les choses finiraient par très mal tourner. Et ce jour là : il avait bien l'intention d'être prêt.

Relevant les yeux et ramenant son attention sur le voyageur, Tony le fixa un instant en silence, croisant les bras, puis rit doucement à la manière de Kitsu avant de poursuivre.


« Par intérêt commun oui, certainement... dit-il en souriant un peu plus. Mais tu dis être intéressé par mes masques, aussi répondrai-je d'abord à cette question qui me demande un brin de...concentration »

Carnaval décroisa les bras et tint ses mains devant lui, baissant la tête pour les observer tandis qu'il parlait. Lâchant Jean-Baptiste des yeux, il commença son explication en essayant de mettre ses idées au clair : ce que Kitsu lui avait appris la première fois qu'ils avaient fusionné, ce qu'il avait découvert par lui même et ce qu'il cherchait encore à comprendre.

« Vois-tu, c'est sur ces masques qui t'intriguent que repose, se développe et s'exprime mon pouvoir, commença-t-il. Chacun d'entre eux dispose d'une âme qui lui est propre, de ses sentiments et de son caractère. Mais ils disposent également chacun de leurs propres capacités... Sais-tu ce qu'est une aura, Jean-Baptiste ? De façon simplifiée, disons que mon pouvoir consiste à matérialiser l'aura d'un masque et de la contrôler, d'en tirer le potentiel et de le sublimer ! »

Tout à son discours, Carnaval avait commencé à écarter les bras et à tourner sur lui même, lentement et pas après pas, évoluant tel un chef d'orchestre qui aurait toujours rêvé d'être comédien, mais avançant à faible allure, comme savourant chaque seconde de son évolution. Il finit néanmoins par reporter son attention sur Jean-Baptiste en inclinant légèrement la tête *crac* dans un claquement de cervicales imprévu, il avait du rester trop longtemps immobile.

« Ce qui me conduit à toi Jean-Baptiste... dit Tony d'une voix désormais plus calme, dépourvu de la passion qu'il avait montré quelques secondes plus tôt. Je souhaite moi aussi explorer ce monde, en découvrir et comprendre chaque mystère et l'aider du mieux que je le peux, mais pour ça je n'ai pas le choix : je dois explorer mon potentiel, découvrir et comprendre mes pouvoirs et c'est pour cela que je suis ici... Pour trouver quelqu'un qui m'aidera à comprendre ! »

Ce voyageur qui lui faisait face intriguait décidément Anthony. Pour une raison qui lui échappait, il lui semblait différent de cette masse grouillante et stupide qui se comprimait dans les allées du parc, il avait lui aussi soif de comprendre, de voir, de toucher et de vivre.

« Je n'ai rien contre toi, Jean-Baptiste, je te connais à peine... » dit Tony en relevant doucement les bras, resserrant lentement et méticuleusement les phalanges de ses doigts pour refermer ses poings.

* Kitsu, prête-moi ta force... *
Monte pression, MONTE !:
 

L'aura bouillonnante de Kitsu sembla alors jaillir du masque par vagues, enlaçant le corps de Tony comme un poulpe avide de sa proie, langoureux et suave dans ses caresses... Les quatre pattes du renard se formèrent lentement en sculptant l'aura, et la queue se dessinait, prenait du volume en volutes et cherchait à gagner le sol. Puis Tony recroisa ses bras sur sa poitrine, et les membres supérieurs de Kitsu l'enlacèrent pour les imiter tandis que les membres inférieurs balaient le long de son corps, comme inertes.

«...mais je voudrais que m'aides à comprendre, que tu m'aides à me sentir vivant ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: CARNAVAL PALACE ! [Rencontre Tony vs JB, Round 1] Dim 29 Mar 2015 - 12:51
Intéressant, très intéressant !
Un contrôleur d'aura, une ménagerie ambulante de personnalités hautes en couleurs et foisonnantes, voilà un Voyageur peu commun. Je sentais dans ses paroles une soif profonde et mitigée, quelque chose qui le pousserai loin. Je me sentis de façon presque physique proche de lui, comme si je rencontrais un semblable après une éternité. Étais-ce elle ? Elle pulsait doucement, instillant en moi sa curiosité ravie. Se reconnait-elle dans les masques d'Anthony ?

En tout cas, ce qu'il me répliqua ne manqua pas de me réjouir de même. Quelle manière agréable de me demander de combattre, tout de même. Je n'avais pas eu cette prestance avec Shana ... Mais je sentais que c'était autant le Voyageur que le renard du masque qui s'exprimaient ici. Ce disant, la fameuse aura se matérialisa. D'abord informe et bouillonnante, elle prit peu à peu une forme plus intelligible. Quatre membres, une queue, le tout formait une plaisante surcouche à la silhouette d'Anthony, épousant son corps en le recouvrant.

L'imitant, je fis flamboyer mon aura de manière visible à ses yeux, lui donnant la consistance de fumerolles bleutées que moi seul habituellement lui connaissait. Elle se lovait contre moi, s'extirpait de ma silhouette élancée, entourant chacun de mes membres sans se répandre loin de moi. Mes cheveux s'envolaient, porté par le courant de ses crépitements avides d'action, de même que les pans de mon manteau. La vision de nous quatre, couple contre couple, flamboyant, ne manqua pas de me plaire, malgré l'aspect quelque peu suranné de la scène. Je plantais mes yeux dans les trous du masque d'Anthony.

"Comme tu peux le voir à présent, j'ai moi aussi un pouvoir de ce genre. J'ai à ma disposition cette splendide et délicieuse aura. Elle est l'extension indépendante mais obéissante de mes désirs et de ma volonté. Je la manie de diverses manières, bien que son potentiel m'échappe encore. Cependant, elle me donne l'immense et si jouissif plaisir de voler, parcourir Dreamland depuis les airs. Mais ce n'est qu'une de ses appétences."

Ce disant, je fis un pas en avant, qui m'éleva comme si j'avais grimpé la marche d'un escalier invisible. Je retournais à ma position devant Anthony d'un saut en arrière, appréciant les variations de vitesse et de trajectoire qu'elle me permettais à chaque instant. Ma propre maîtrise me donnait toujours une intense satisfaction. Mais assez de turpitudes, je fis un pas vers Anthony, droit sur lui.

"Je suis plus que disposé à t'aider à te comprendre, c'est une de mes passions, après tout. Posons de suite quelques limites cependant. C'est bien un affrontement à titre récréatif que tu souhaites, n'est-ce pas ?"

Arrivé à un mètre de lui, je me stoppais. Il était plus petit que moi, paraissait plus jeune, peut-être moins taillé comme l'était ma carcasse sèche. Un jeune homme, mais un Voyageur surtout. Je savais que sa force serait tout sauf négligeable, sans compter sur son pouvoir, dont les aboutissants m'étaient inconnus. Mais je voulais, une fois n'est pas coutume, laisser le mystère planer encore quelques instants.

"Or donc, pas de coups létaux, du fair-play, de l'inventivité, et évitons d'impliquer de pauvres passants. Cela te convient-il ?"

Mes bras, le long de mon corps, étaient prêt à garder le moindre coup suspect, et je bouillonnais littéralement dans l'attente, tranchant sans doute avec mes traits laissés sans expression, froid et incisifs.


Le rythme est lancé:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 47
Date d'inscription : 19/03/2015
Age du personnage : 18

Nouveau challenger
Anthony Cerano
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: -50
Renommée: 65
Honneur: -40
MessageSujet: Re: CARNAVAL PALACE ! [Rencontre Tony vs JB, Round 1] Dim 29 Mar 2015 - 21:56
« Ravi que tu le prennes ainsi, dit Anthony en décochant un crochet du droit directement vers le visage de Jean-Baptiste, tandis que tout son corps adoptait une posture de combat, les jambes légèrement écartées alors que les membres de Kitsu se déployaient pour former un savant couple, ses membres supérieurs se préparant à l'attaque tandis que la secondaire paire s'apprêtait à parer toute contre-attaque.
Nous sommes d'accord sur les règles alors, mais ne compte pas sur moi pour te ménager ! »

Carnaval pouvait ressentir la nette différence d'esprit combatif qui l'habitait quand Kitsu et Mojo l'entouraient de leur aura. Si Mojo était une véritable force brute, dévastatrice et incontrôlable, sujette à des pulsions de colère et de désir d'une démesure inouïe, Kitsu se montrait plus calculé, calculateur et pragmatique, élaborant des stratégies complexes et cherchant sans cesse à tester les failles de l'adversaire. Ainsi, le contrôleur avait choisi de lancer une attaque frontale et directe, brutale et sans sophistication pour tester les capacités défensives de l'étrange aura qui avait entouré Jean-Baptiste et qui s'était presque instantanément... solidifiée pour stopper net son poing, à quelques cinq centimètres du visage calme.

* Hmm... rapide. *

Cependant, le voyageur n'avait pas l'air de vouloir se contenter de rester passivement sur la défensive : d'un mouvement fluide, il avait envoyé sa jambe droite bien haut et viser de son genou la tempe d'Anthony, qui du fléchir les genoux à s'en faire craquer les rotules.

La différence de style entre Kitsu et Mojo ne se limitaient pas simplement à la seule appréciation du combat. Là où Mojo se contentait d'écraser son adversaire sous une pluie de coups d'une force magistrale, sans grand style ni manières, illustrant parfaitement le simple mot de "Bagarre", Kitsu se montrait bien plus technique, fluide et aérien. Les coups partaient selon une chorégraphie qui semblait... innée à Anthony, même s'il n'avait jamais pensé pouvoir faire de telles choses.

Tony fit pivoter son bassin, sa jambe droite glissant sur la toile du chapiteau tandis qu'il se retrouvait dos à Jean-Baptiste, légèrement en contrebas. Remontant d'un vif à-coup, pressant sur sa jambe toujours fléchie, le Masqué envoya son coude gauche directement en direction du ventre de son adversaire... Mais Kitsu s'ajoutait au mouvement, envoyant la paume de son bras supérieur gauche tendue en direction du visage, l'inférieur gauche frappant violemment du poing la cuisse du jeune homme.

Cette fois, Jean-Baptiste avait du penser pouvoir stopper l'attaque d'Anthony sans penser avoir besoin de l'intervention de son aura, aussi s'était-il préparé à arrêter le coude de son adversaire à l'aide de son bras. Mais les membres plus rapides et moins discernables de Kitsu étaient parvenus à porter leurs coups au but, et le voyageur accusa le coup en reculant légèrement, rétablissant son équilibre d'un pas en arrière.

Mais Carnaval n'avait pas l'intention de lui laisser de répit, poussant sur ses jambes, il sauta en l'air à trente ou quarante bon centimètres du sol et ramena sa jambe droite dans un parfait arc de cercle horizontal, un air kick magistralement effectué qui vint toutefois s'écraser à nouveau sur l'aura solide et impénétrable de Jean-Baptiste.


« C'est vraiment très impressionnant, dit Anthony en se redressant, calmant lentement sa respiration après cette première passe. Il étudia un instant Jean-Baptiste le sourire aux lèvres, de plus en plus intrigué et passionné par ce voyageur. Tes capacités défensives sont vraiment remarquables, et tu sembles douer d'un sens du combat prononcé... Parfait. »

Tony recula la jambe droite et fléchit la gauche, levant ses deux bras à la manière d'un kickboxeur tandis que les membres de Kitsu se déployaient autour de lui et que sa queue battait l'air d'un air ravi... Carnaval avait hâte de voir son adversaire passer à l'offensive, car il ne doutait pas qu'il aurait droit à un véritable ballet de coups d'ici peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: CARNAVAL PALACE ! [Rencontre Tony vs JB, Round 1] Lun 30 Mar 2015 - 20:36
Offensive. Rapide et sans concession. Un coup simple, mais ferme, direct. Son poing s'arrêta sur ma protection, alors que je l'érigeais. J'étais trop vif pour pouvoir me laisser surprendre par une telle attaque, trop simple. Cependant j'avais abandonné tout espoir d'esquive en utilisant la propriété purement défensive de mon aura. Impossible de s'extirper du corps-à-corps, à présent. Mais pourquoi le voudrais-je ?

Je passais à l'action à mon tour. Alors qu'il repliait ses membres, je lâchais la tension et passais à la vitesse. Sans me pousser, cependant, je me contentais de bondir, lançant mon genou droit vers son visage, mes bras à moitié relevé, prêt à parer. Il esquiva mon coup en se baissant, les membres de son aura comme indécis. Se rétablissant promptement, alors qu'il glissait sous moi, il me surprit en frappant avec la patte trouble du renard, qui devança son bras, et le mien. Je ne réussis qu'à amortir le coup en reculant d'une impulsion en arrière, sentant tout de même la frappe toucher sans pour autant porter.

Eh bien, il avait de la ressource. Reprenant une trajectoire normale dans le même jet, je fis un pas en arrière, fléchissant par là même les jambes, mes commissures se relevant imperceptiblement en même temps que mon excitation. Anthony fis un bond en rompant la distance, et effectua un beau mawashi geri de la jambe droite. Je me raidis derechef, et il fut stoppé de nouveau par ma protection. J'y mis cette fois le bras, tentant par là de tester les limites de mon aura sur ce plan. La zone réduite de mon avant-bras suffit. Pas assez fort pour être une réelle menace pour ma concentration, en tout cas pas pour l'instant. Je repoussais doucement sa jambe, recevant d'un léger salut de la tête le compliment qu'il m'adressa.

"Pas tant de louanges, garde ton souffle pour la suite."

Alors qu'ils se mettaient en garde, lui et son renard, je pris de la hauteur en chargeant dans sa direction. Ses membres supplémentaires constituaient un réel problème. A moi de profiter de mes avantages. Ma mobilité contre sa versatilité. Je feintais du pied à hauteur de poitrine, appréciant ses réflexes, tournant autour de lui dans les airs, me dérobant à sa portée en reculant dans toutes les directions. Il me suivait plutôt bien, avec les pattes de son renard qui s'ajoutaient à ses propres bras. Après quelques instants creux de test, je passais subitement à l'offense. Coup de pied fouetté du droit, du plus rapide de mon aura, visant son flanc gauche, alors que je me positionnais dans une trajectoire en spirale autour de lui, face à son coté. J'expirais dans le même temps. Mon kiai était rauque, profond, ponctuant et accentuant chacun de mes coups. Il me vint naturellement ici.

Que mon coup porte ou pas, j’enchaînerais en rebiquant sur la gauche, du coude gauche vers sa carotide, en m'élevant légèrement. Je prendrais alors autant mes distances que possible, du plus vite que je pouvais, mais restant à porté de piqué subit. Je comptais bien profiter de ma dimension supplémentaire de mouvement, comblant du mieux que je le pouvais sa garde trop complète.
Mes coups étaient rapide, lancés avec conviction. Trop, peut-être ... Mais pourquoi ne pas y aller sérieusement ? Un coup, même boosté par ma volonté, ne lui serait pas fatal. Mais il était clair que s'ils portaient, cela le chatouillera sans doute ...


[HRP : je te laisse ici le choix. J'espère que tout est clair ^^ : HRP]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 47
Date d'inscription : 19/03/2015
Age du personnage : 18

Nouveau challenger
Anthony Cerano
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: -50
Renommée: 65
Honneur: -40
MessageSujet: Re: CARNAVAL PALACE ! [Rencontre Tony vs JB, Round 1] Ven 3 Avr 2015 - 21:40
Anthony avait attendu l'assaut aussi concentré que possible, et s'était d'abord préparé à quelque chose de plus... convaincu de la part de son adversaire. Il avait pu d'abord voir que sa défense allait constituer un obstacle intéressant à surmonter, mais lorsque Jean-Baptiste s'éleva à nouveau dans les airs, tel qu'il l'avait fait quelques minutes auparavant par démonstration et par jeu, le contrôleur masqué put constater un pic d'accélération non négligeable. S'il n'y avait eu Kitsu, le fouetté du voyageur à l'aura aurait frappé Anthony directement au flanc, mais le renard s'était contenté de tendre un de ses membres pour stopper la jambe de Jean-Baptiste.

Mais alors qu'il prenait conscience de la première attaque, l'esprit accaparé par l'intervention de Kitsu, Anthony reçut le coude gauche de son adversaire directement dans la gorge. L'attaque et la douleur soudaine le déséquilibrèrent subitement, tandis que Jean-Baptiste commençait à s'écarter pour attaquer de nouveau.

« Pas si vite... » s'éleva la voix de Kitsu tandis que son bras droit, le plus proche du jeune homme, rattrapait Jean-Baptiste en refermant ses griffes sur sa jambe pour le ramener violemment vers Anthony. Rétabli sur ses appuis, celui-ci avait bloqué sa jambe gauche tandis que l'autre membre supérieur du renard, poing fermé, s'envolait en direction de l'estomac du jeune homme.

Sans même voir si son coup avait porté, Tony se relança à l'assaut. Les coups plurent de chaque côté, Jean-Baptiste et lui s'échangeaient passes, esquives et feintes avec un plaisir non dissimulé (ou presque pour l'un deux). Les attaques numériquement plus nombreuses d'Anthony devaient contraindre son partenaire à un jeu de vitesse et de force digne d'un ballet russe, un véritable ravissement. D'un autre côté, le contrôleur masqué s'était décidé à laisser Kitsu à parer librement les coups que la vitesse supérieure de Jean-Baptiste lui faisaient immanquablement rater. L'un et l'autre se tournaient autour, échangeant et appréciant l'instant, évoluant comme si chaque geste était facile... inné, naturel.

Mais il était temps d'accélérer un peu la cadence.


* Montre-moi ce que tu vaux... *

♫♪ Restons dans le thème que tu as lancé, mais apprécie un son un peu plus lourd ♫♪

Plongeant droit sur son opposant, il vrilla sur lui même pour laisser frapper sans retenue et un à un chaque membre à portée. Son genou droit en direction du flanc droit de Jean-Baptiste, d'un mouvement rapide et sec tandis que les trois poings droit volaient vers son menton et sa poitrine. La rotation de son bassin et des coups portés amenèrent ensuite le contrôleur masqué dos à l'autre voyageur, et lui envoya ses trois coudes gauches vers le ventre à nouveau, autant pour frapper que pour l'éloigner de lui, son mouvement terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: CARNAVAL PALACE ! [Rencontre Tony vs JB, Round 1] Dim 5 Avr 2015 - 17:50
Anthony para mon premier coup grâce au renard, dont la patte bloqua ma jambe. Bien joué, mais il reçu mon coude à plein dans la gorge, faisant légèrement partir en arrière. Un avantage de pris. Je n'avais cependant rien touché de très handicapant, ni la pomme d'Adam ni la trachée, apparemment. Bien, le combat allait continuer de plus belle.

Je fus assez surpris de ce qui suivit. Le renard m'attrapa la jambe, m'empêchant de fuir. De son autre patte, il tenta de me frapper au ventre. Je ne comprenais pas très bien comment cette surcouche de membre fonctionnait avec son porteur. Ils n'agissaient pas de concert, ou alors à un rythme qui m'échappait. J'avais l'impression de combattre non pas un mais deux adversaires à la fois. Exercice difficile mais attrayant s'il en est.

Dès que je sentis mon mouvement bloqué, je cessais de m'y atteler, me concentrant immédiatement su ma défense. Je me contentais cette fois de canaliser une partie seulement de mon aura, bloquant le coup sans trop me paralyser. Une fois l'impact pris, je repoussais les pattes nébuleuses, sautant par là même légèrement à l'écart.

Pas de temps, je ne pus qu'expirer le reste d'air dans mes poumons et les remplir à nouveau, me gainant pour la suite, Anthony partit à l'assaut, manifestement bien échauffé. Enthousiaste, je le recevais dignement. Je ne baissais cependant pas ma garde par excès de joie, bien au contraire. Je m'engageais dans l'échange, augmentant légèrement mais constamment ma vitesse. Je ne sentais plus que mon corps, dans son intégralité et son complet panel de mouvements et de variations.

Lui, grâce à la multiplicité de ses membres, avait une garde bien trop complète pour que je la passe de manière conventionnelle. De plus, son empressement à venir au contact m'interdisait un duel plus expéditif en quelques échanges au moment d'ouvertures. Non, les coups pleuvaient, c'était la mêlée, quelque chose de fourni et désordonné. Ses frappes étaient diverses, bien que manquant un peu de technique. Je ne pouvait cependant pas les ignorer ou les prendre à la légère, au vu de leur nombre. Neuf membres se pressaient pour m'atteindre, après tout.

Plutôt que briser ma vivacité et mon harcèlement méticuleux autour d'Anthony, je délaissais les facultés de parade pure de mon aura, me concentrant sur l'esquive. Lui tournant autour dans nos passes, je déviais ma trajectoire ou effaçait prestement mon corps. Compensant mon nombre inférieur de possibilités statiques par ma mobilité, je tentais de pousser cet enchevêtrement à l'erreur, tester ses failles. Je remarquais vite qu'il se lançait dans ses mouvements sans faire attention à se protéger, apparemment, même si le renard s'occupait toujours de bloquer mes coups. Pour que mes frappes portent, il fallait que son nébuleux compagnon soit occupé.

Alors que je le repoussais d'un coup du pied, je pris le risque. Le combat ne devait pas durer une éternité, sans quoi j'allais vite commettre des erreurs. J'inspirais profondément, détendant mes muscles, concentrant mon aura, prenant ainsi une vitesse maximum. Je comptais rester dans cette augmentation de manière continue. Pas le temps de m'appesantir, Anthony arrivait sur moi. Mes pieds à quelques centimètres du sol, les membres aussi léger que volatiles, je sentais en moi brûler l'énergie de mon aura que je convoquait. Vitesse supérieure enclenchée, en avant.

Je restais en garde, prêt à le recevoir. Il se vrilla soudain, tournant vers la droite, lançant sa jambe et ses bras. Oh, quelle attaque. Rapide, de plus. Le choix ne me pris pas de temps, j’exécutais de suite mon contre. Plutôt que chercher à parer, je le pris à son propre jeu, vrillant moi aussi mon corps de droite à gauche, le prenant cependant de vitesse dans ce mouvement où j'avais l'avantage. Ses pieds et poings se perdirent à ma gauche, alors que je lançais dans la foulée mon talon gauche vers son flanc, tout en me retrouvant derrière lui, face à son dos. Le tout m'avait fait faire un tour complet ou plus, je ne savais pas. Loin de m'arrêter là, je prendrais cependant immédiatement de la distance, loin de ses trop nombreuses pattes. Et plus vite que la dernière fois.

Certes, en jouant ainsi près des limites de mon pouvoir, je prenais peut-être l'avantage. Mais mon endurance allait en pâtir ...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 47
Date d'inscription : 19/03/2015
Age du personnage : 18

Nouveau challenger
Anthony Cerano
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: -50
Renommée: 65
Honneur: -40
MessageSujet: Re: CARNAVAL PALACE ! [Rencontre Tony vs JB, Round 1] Dim 12 Avr 2015 - 11:06
Les coups pleuvaient depuis quelques minutes déjà, un échange continu et régulier de passes, d'esquives et de feintes qui semblaient n'avoir pour but que de tester les limites des pouvoirs et capacités personnels des deux combattants dans un ballet aérien, vif et méticuleux d'un côté et violent, fourni et implacable d'un autre.

Tony s'était essayé à une nouvelle approche vrillée, quelque chose d'animal inspiré par l'esprit taquin et surprenant de Kitsu mais, loin de se démonter, Jean-Baptiste l'avait déjoué. Pire encore, augmentant sa vitesse à l'aide de son étrange aura, il avait lancé son talon vers le flanc du contrôleur masqué... bien trop rapidement.

Le coup porta, tandis que le renard s'était évertué à tout donner pour frapper l'ennemi dans sa rotation impulsive... et le talon s'enfonça dans ses côtes, dur et meurtrier. Le choc couplé à la force qu'avait donné Anthony à son propre mouvement l'envoya vers le sol, absorbant la rotation qu'il avait imprimé à son corps pour le faire bouler de côté, son visage masqué venant toucher le premier la toile du chapiteau sur lequel ils avaient commencé à se combattre il y a déjà plusieurs minutes. Le corps du jeune voyageur roula sur le tissu, absorbant le choc d'une chute qui l'aurait autrement laissé meurtri.

Mais ses côtes lui faisaient mal... Tony se redressa en mettant un genou à terre et reprit lentement son souffle tandis qu'il se massait le flanc touché par l'attaque de son opposant.


* Je dois changer de stratégie... *

Anthony semblait réfléchir, immobile tandis qu'il reprenait constance. La force brute de Mojo pourrait certainement causer bien des dégâts à Jean-Baptiste s'il parvenait à porter ne serait-ce qu'un seul coup au but. Mais le singe ne bénéficiait pas de la versatilité de Kitsu, et sa rapidité n'était pas égale à celle du voyageur auquel ils faisaient face...

Restait l'autre... Anthony le sentait peser dans son sac, tant par son aura que par son silence continu et assourdissant. Il n'avait aucune idée de ses pouvoirs, mais Kitsu l'avait mis en garde. Elle était sournoise et demandait beaucoup... beaucoup trop peut-être, ce combat en valait-il la peine ? Anthony se redressa tourna la tête vers Jean-Baptiste qui, visiblement, n'avait pas cherché à l'attaquer au sol et lui laissait un temps de répit.


« Tu n'en es pas à ton premier combat, lâcha Tony en achevant de se retourner. L'écart d'expérience commence à parler... »

Tony reprit rapidement une posture de combat, écartant les jambes pour assurer son équilibre. Écartant ses bras en position haute, paumes tournées vers le voyageur qu'il combattait, il laissa Kitsu étendre ses bras de côté dans un mouvement tentaculaire pour agrandir sa garde. Les bras inférieurs pliés vers le bas couvraient les hanches et les jambes du contrôleur masqué, les membres supérieurs s'écartaient vers le haut, prêts à arrêter toute attaque aérienne tandis que la queue du renard fouettait la bâche du chapiteau dans un mouvement lent et régulier.

Anthony réfléchissait tout en observant son adversaire. Les capacités défensives de Kitsu surpassaient encore de loin ses capacités offensives contre un adversaire unique et plus rapide, et il devait jouer dessus. Finies les attaques désordonnées, il allait parer, ne laisser aucune ouverture à Jean-Baptiste.

Et si celui-ci finissait par faire une erreur, s'il finissait par faire un mauvais pas... un mauvais placement, Kitsu frapperait.


« Mais je ne vais pas abandonner pour si peu... viens ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: CARNAVAL PALACE ! [Rencontre Tony vs JB, Round 1] Mar 1 Mar 2016 - 17:32
Bon prince, je le le laissais dans une de ses poses, alors que nous rompions chacun d'un pas. Je souriais en me rappelant que j'aurais, moi, refusé de tels égards (qui sonnait plutôt comme des écarts, d'ailleurs) dans telle situation. J'en avais vécu une plus ou moins similaire, il y a quelques temps, quand j'étais encore nouveau en tant que Voyageur. Ou plutôt, lorsque je l'étais plus encore que maintenant. Baby j'étais, et resterai un an durant. Mais jamais je n'avais eu tel goût de la théâtralité débridée, décidément !

Qu'il porte un masque lui allait à merveille, vraiment, la chose ne pouvait mieux coller à son comportement. Un tel individu ne faisait, aussi variées soient ses actions, qu'une mascarade, même sérieuse. Surtout sérieuse, pour l'instant. Enfin, sérieux pour lui ... Il me faisait beaucoup rire intérieurement, personnellement. Bien que les blagues courtes soient souvent les meilleures. Il était temps de le sortir de son délire. Je n'attendis pas la fin de ses répliques hilarantes de grandiloquent pour rompre la distance à nouveau; il voulait se battre, qu'il comprenne un peu que les règles n'existent pas ailleurs que dans la tête de certains. Il avait sans doute une vision très stéréotypée, nourrie aux films et mangas de la chose. Ridicule, et surtout terriblement erroné. Rien que le fait qu'il s'accorde de telles poses décontractées ... Où se croyait-il donc ?

*POUF*

Je fus un peu déséquilibré quand ma cible qui avait réagi trop tard s'évapora alors que mon poing allait frapper. Sans mon aura je me serais probablement étalé, vu l'inertie du coup. Merde ... Si je me remis physiquement très vite, quelques secondes m'étaient nécessaire afin de digérer l'information.

"Beaucoup de bruit pour pas grand-chose, on dirait ..."

Impressionnant, le nombre de Voyageurs qui se réveillaient à l'improviste, tout de même. Quoique ... Quand j'y pensait plus froidement, cela n'avait pas grand-chose d'étonnant. Nombreux étaient ceux qui étaient interrompu dans leur sommeil, et je ne faisais pas exception à la règle. On oubliait vite ce que Dreamland était, tout de même. Si diablement réel, mais il suffisait d'un chat un peu trop inquisiteur dans notre chambre pour faire voler en éclat l'expérience. Comme les Rêveurs, nous ne sommes jamais que de passage, au final.

"Certains plus que d'autres, en l'occurrence ! Et me voilà de nouveau avec l'ennui du lieu, n'est-ce pas ?"

Comme d'habitude, l'air de daignait pas répondre aux questions que je ne lui posait pas vraiment. La toile sous mes pieds est toujours aussi colorée, de même que toutes ses semblables, en fait, ne puis-je m'empêcher de remarquer en m'élevant. Dieux que cet endroit est déprimant ... Une caricature grandeur nature, dirait-on. Beaucoup trop énorme ... Quelques voix insolites me parvinrent rapidement alors que je prenais un peu d'altitude. Des baudruches lâchées aux vents, pourvues de visages ridicules, se hélaient les unes les autres, et moi avec, maintenant qu'elles m'avaient remarqué. En soupirant, je tentais de les ignorer.

"Hé toi ! Toi !" "Ouais toi là, tu fais quoi ?" "Ouais ouais, tu fais quoi ?" "Comment tu fais ça ?"

Oh mes dieux ... Evidemment, il fallait qu'ils se mettent à se rapprocher et me suivre. A me harceler de leurs voix stupides. Je crois qu'on a condamné à mort pour moins que ça, non ? Non non, pas de telles pensées, voyons. La violence ne réglerait pas grand-chose, à long terme. C'est en tout cas ce qu'il valait mieux me répéter pour ne pas y recourir, ici. Je tentais de les chasser de répliques sèches et de mouvements comme pour éloigner des mouches, sans grand succès. Et ils prenaient de plus en plus de place.

La foultitude de ballons qui saturaient le ciel rendait mon moyen de locomotion favori pénible. Pour le moment je faisais comme si de rien n'était. Cela me rappelait un peu mes plus jeunes années, lorsque des imbéciles décidaient de m'emmerder par tous les moyens possibles, et que mon seul désir un peu tranché était de tous les faire taire. Et que je n'en faisais rien, bien sûr. Sans non plus tomber dans une sorte de revanche mesquine à retardement, y repenser finit de me mettre dans un état d'esprit plus intransigeant. Plus tranchant, même, avec mon aura qui s'excitait encore plus.

"Hé, hé, pourquoi tu*BAM*

La sphère orange pleine d'audace, qui venait m'interpeller de trop près, ne finit pas sa phrase, alors que je l'éclatais entre mes deux bras d'une large et savante claque. Les lambeaux tombèrent mollement, alors que je regardais ses congénères, figés par l'horreur. Ils n'avaient vraiment aucune gêne, apparemment ! Profitant de leur surprise, je fonçais sur un autre proche, allongé et d'un bleu pailleté. Ses protestations tournèrent court, et il rejoignit l'autre en flasque peau plastique en contrebas. Je ratais un troisième quand leur paralysie de groupe prit fin. Poussant des cris digne d'une foule dans un mauvais film, ils se dispersèrent de tous cotés. Dieux que c'était plaisant !

"Non mais tu te crois où ?!"

Je baissais les yeux en entendant cette voix, indéniablement coléreuse (et au timbre féminin mais rauque pour le moins intriguant), pour croiser, quelques quinze mètres sous moi, deux yeux furieux. Et bien sûr une personne autour (Voyageuse, à mon avis). Sans me faire prier, je descendis. Il faut dire que je rate rarement une occasion de ne pas me taire. Puis je n'aimais pas qu'on m'interpelle ainsi, fus-ce par une si jolie jeune femme. Cheveux frisés et d'un brun sombre et profond, belle peau café au lait, des yeux veloutés mais ici entachés par cette colère idiote, je devais reconnaître également qu'elle avait, pour une Voyageuse, des goûts vestimentaires presque sobre. Un haut blanc tout simple, ainsi qu'un pantalon large et ample, d'un bel orange sombre relevé de motifs rouge et noir. Je ne lui répondis pas moins sèchement pour autant, en me posant à quelques petits mètres d'elle.

"Et toi, où crois-tu qu'il soit adapté d'invectiver ainsi les inconnus, de les tutoyer d'emblée si impoliment ? Pour répondre à ta question en revanche, je ne me crois pas ailleurs qu'ici, c'est à dire je ne sais trop où dans la Zone 1."

Mon ton glacé et mon débit lui interdisaient formellement de me couper, bien qu'elle aie tout de même tenté de le faire, mais je ne lui avais pas laissé de place pour ça. Elle me regardait toute furieuse, les bras croisés, et je m'approchais en parlant, remarquant par là-même qu'elle était plutôt grande pour une femme. Et très offusquée !

"C'est tout ce que t'as à dire ? Tu déranges ceux qui font de cet endroit ce qu'il est, tu les mutiles, et c'est tout ce que t'as à répondre ?"

Qu'elle semble sincère n'enlevait rien à son coté intrusif. Pour qui se prenait-elle, bon sang ? Je ne pus que sourire sardoniquement à sa réplique outrée, puis retrouvait des traits plus plats et soulevait le sourcil gauche.

"N'inverse pas les rôles je te prie. Je ne tiens à déranger personne, ce sont ces baudruches bruyantes qui viennent m'assaillir. Je leur ai laissé une chance de me laisser tranquille, mais ma patience a des limites. Ils n'en mourront pas, à supposer qu'ils vivent à proprement parler, d'ailleurs./Non mais tu /Non, ne me coupe pas ! Tu me poses une question sans répondre aux miennes, ça ne te donne pas le droit de m'empêcher moi aussi de le faire. Si tu veux crier sur moi sans que je ne fasse rien, autant venir prendre mon poing tout de suite. Si tu es capable de dialoguer a minima, tais-toi quand l'autre parle ! Tu fais ta petite vertueuse à venir m'emmerder encore plus que ces fichus ballons, alors que je ne demande qu'à être un peu tranquille. Maintenant répond à mes questions, ou lâche moi la grappe !"

Je m'étais un peu excité, j'avais horreur de ces individus qui n'étaient pas foutus de même vous laisser finir vos phrases. Le résultat était que je ne m'arrêtais pas de parler sans qu'elle dise rien, comique retournement qui en général ne me profitait guère. Ce Royaume me gonflait déjà, mais si en plus une inconnue venait me faire chier pour rien ! Je m'énervais, je devais bien l'admettre. Ce qu'elle me lança ne fit qu'accentuer cet effet.

"C'est ça, tu fais le beau avec tes phrases à rallonge mais t'es pas foutu d'appliquer tes propres principes. Juste un pauvre type qui passe ses nerfs en se croyant fort."

Elle appuya ses propos d'un regard méprisant et d'un sourire tout sauf gentil. Ben voyons, mettons ça sur le plan de l'agression verbale pure et simple, mais oui ! Autant ne plus faire de faux-semblants, n'est-ce pas ? C'était un bien beau prétexte, que je dérange et "mutile", oui, et quelque part c'était sans doute ce qu'elle pensait vraiment. J'avais horreur de ces gens qui se sentaient si légitime dans leur position qu'ils n'étaient pas capable de faire autre chose avec une quelconque différence que de la descendre par tous les moyens, surtout les plus mesquins. A jouer au plus con avec ces gens, on perdait à coup sûr.

"Mais oui, retourne donc la chose ainsi, ça te fera un bon souvenir de la nuit. A jamais, et marche à l'ombre, miss. Je perd mon temps si la chose est possible."

Je lui jetais un morceau du dernier ballon que j'avais explosé qui m'étais resté dans les mains, et tournait les talons aussi calmement que possible. Elle dit quelque chose, le hurla même, et le lambeau de latex rata ma tête de peu, mais je ne l'écoutais plus. Tant qu'elle ne me suivait pas, ou ne venait pas m'agresser encore d'une autre manière, je préférais faire comme si elle n'existait pas. C'était ça ou lui crier dessus, ou pire encore. Qu'elle aille au diable, cette pétasse !

Je ne m'étais je pense jamais senti si heureux de pouvoir courir avec une telle vitesse et une telle ampleur que lorsque je démarrais sous une impulsion subite. Je ne savais où j'allais, pas plus que je ne savais si j'allais arriver quelque part ailleurs que dans ce Royaume étouffant et coloré. Mais quand mes muscles s'activèrent, que mon souffle trouva son rythme profond, avec mon aura qui rendait tout si léger et efficace, je remarquais à peine toutes les stupidités sur pattes, les rêveurs que j'évitais sur ma route.

Certains disent avec emphase que ce n'est pas le but qui compte mais le chemin pour y parvenir. Moyennant une certaine adaptation, faute de but, un chemin peut se laisser apprécier. Bien que ça ne fasse pas une nuit très palpitante ...

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: CARNAVAL PALACE ! [Rencontre Tony vs JB, Round 1] Aujourd'hui à 21:21
Revenir en haut Aller en bas

CARNAVAL PALACE ! [Rencontre Tony vs JB, Round 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Circus attractions-