Haut
Bas

Partagez

Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes - Page 2 EmptyVen 24 Juil 2015 - 16:35
Mes coups avaient plutôt bien portés. Mon adversaire était sur le point de perdre pied, je n'étais pas loin d'un bon résultat. Cependant un sourd engourdissement de mauvais augure commençait à envahir mes membres. C'était assez loin d'une fatigue telle que je l'expérimentais généralement, assez inquiétant. Mes doigts perdaient de leur tonus et de leur dextérité, mes jambes ne m'étaient plus aussi sûres, je sentais un peu moins bien mes mouvements. Je ne m'arrêtais cependant pas dans mon offensive, j'étais trop bien parti à mon goût pour cesser de harceler celui à l'aura verte. Je mis mes bras en garde fermée, les mains à quelques centimètres de mon front, les coudes presque vers l'avant, et fonçais rapidement sur lui, à plein. Sa garde à lui était approximative, elle ne le couvrait que peu. Il avait l'air plus acharné que réfléchi, aussi mon idée n'était peut-être pas brillante, mais je voulais finir le combat le plus vite possible. J'avais une estimation de ce dont il était capable à présent, au niveau technique. Je voulais le battre sur ce terrain, le forcer à commettre des erreurs. Mes deux coudes percutèrent son ventre, à moitié dévié par ses bras, mais il ne se protégeait pas assez bas. Je dénouais mes bras vivement, et

*POUF*

Il se réveilla, disparaissant dans un nuage de vapeur blanche qui s'évapora immédiatement. Je tombais en avant, me rattrapais en roulant sur mon épaule droite, et me relevais dans le même mouvement. Expirant avec largesse l'air de mes poumons, je reprenais un souffle plus profond, en tentant de prendre une légère pause dans la pente vers la fatigue. Je m'étirais, rapidement, en me faisant un constat circulaire de l’arène. Nedru était aux prises de l'albinos aux cheveux gélifiés, celui qui n'avait pas bougé avait, lui aussi, disparu. Noah ? Tournant la tête, je le vis, étendu sur le sol. Il avait l'air assommé, sans plus. Pas en état, en tout cas ... Restait donc moi.

Je me concentrais sur mon corps. Mes bras m'élançaient doucement, à avoir ainsi frappé et paré, de même que mes pieds et mes tibias. Ma respiration était à nouveau profonde, j'étais correctement oxygéné. Presque trop, d'ailleurs, j'avais la sensation de m'envoler, et cela, couplé à mon aura, me donnait réellement une légèreté aérienne. C'était mauvais signe ... Je me connaissais assez pour savoir que ce moment était le début de la fin pour ma forme physique. J'étais donc proche de mon apogée de capacités. Je fis un pas. Résolu à continuer jusqu'à m'écrouler, après le dernier de mes adversaires. Un deuxième. Longues enjambées, alors que je sentais brusquement le picotement des regards sur moi. Un troisième. Je me surpris à ne plus entendre du tout le bruit de la foule, percevant seulement les sons de mon corps en mouvements, et de ceux de Kala et Nedru. Ils parlaient, et je perçus clairement la rage de l'albinos dans ses mots crachés alors qu'il sautait sur mon coéquipier. Il enchaînait les coups dans une frénésie qui me paraissait désordonnée alors que j'arrivais derrière lui.

Je ne savais si notre adversaire m'avait vu, mais en tout cas Nedru, lui, n'avait pas pu ne pas me voir, à moins qu'il ne soit vraiment trop accaparé par son duel. J'allais en tout cas briser cet ordre. Je pris une très longue inspiration en marchant, dès que je fus parvenu à 3 mètres d'eux, je me gainais, et m'élançait en avant de toute ma puissance, en forçant sur ma vitesse. Mon aura était incandescente, et j'avais moi-même, en cet instant, l'impression de n'être qu'une braise ardente. L'accélération était telle que l'air me paru dans l'impulsion comme un mur d'eau. Je levais mes bras, en garde fermée, les coudes à moitié en avant. Mon mouvement était un saut, directement sur Kala, mais avec un but bien précis. Ma charge m'élevait au dessus du sol, mes pieds fouettant l'air. A mi parcours, je repliais mes jambes, relevant mes genoux vers mon torse, mes pieds en avant. Droit sur ses lombaires. Juste avant l'impact, je relâchais mes deux coups en expirant un Kiaï claquant. Mon coude gauche partit dans un mouvement de haut en bas vers la nuque de Kala, l'os en avant, tandis que mes deux jambes se détendaient avec un léger retard sur le bas de son dos. Regardant par dessus son épaule, je regardais Nedru, en espérant qu'il ai vu et compris mon offensive. Que mes frappes aient porté ou non, je me reculerais le plus vivement possible, pas beaucoup cependant, en me décalant vers la gauche, vers le flanc gauche de mon adversaire, à plus ou moins 3 mètres de lui, conservant l'énergie qui me conférait ma vitesse. J'étais sur l'instant conscient de deux choses : je n'allais pas tenir longtemps à ce rythme, mais j'avais mes chances, bien que ses projectiles me faisaient peur. Je me demandais sérieusement combien de temps je pourrais tenir une telle violence dans l'utilisation de mon pouvoir avant de partir en lambeaux dans mon propre corps.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Nedru Etol
Surnom : Le Renard Gris
Messages : 619
Date d'inscription : 25/05/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Nedru Etol
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 588
Renommée: 1986
Honneur: 134
MessageSujet: Re: Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes - Page 2 EmptyLun 27 Juil 2015 - 2:05
Il était susceptible, de ce côté, le plan fonctionnait à merveilles. Son avalanche de coups était une succession de frappes sans la moindre logique. Quitte à taper un peu partout, quelqu'un d'un peu exercé aurait par exemple frappé le foie, le cœur puis le cou, dans cet ordre là, afin de créer un enchainement au moins capable d'emmêler un brin les bras de celui qui se défendait. S'il avait pu, Nedru aurait ricané pour continuer de picoter l'égo de son adversaire.

Mais le Voyageur du Royaume de l'eau ne se préoccupait pas de ça et tâchait de dégommer méthodiquement le corps du Gris, pièce après pièce. Ce qui aurait pu fonctionner si Nedru n'était pas précisément le type de personne qui se faisait une joie d'éviter les coups, se perfectionnant dans la parade afin de limiter les affrontements. Dans la vie réelle, le premier coup était généralement décisif et montrer que l'on était capable de le parer avait le chic de moucher les comportements les plus belliqueux. S'il pouvait s'accompagner d'un renversement ou d'une clef de bras, cela pouvait même donner la victoire.

Le problème étant que... Kala était fort.
Ses poings battaient et revenaient à une vitesse fugurante, empêchant toute prise valable. Sur la défensive, le brun reculait invariablement, enchaînant les feintes, pas chassés, contorsions et arabesques pour n'en encaisser aucun. Mais certains coups finissaient invariablement par passer de temps en temps et s'il ne ripostait jamais, Nedru n'aurait aucune chance de le vaincre. Les bras en feu, les côtes douloureuses, il comptait sur Noah pour souffler ses adversaires rapidement et venir lui donner un coup de main après.
Sauf que Noah ne venait pas, pour une raison que le Gris n'avait pas le temps de chercher à comprendre.

La chance voulut que le nouveau de l'équipe, lui, était manifestement venu à bout de son adversaire et disposé à lui prêter main forte. Avec le réveil du troisième, l'avantage leur revenait. Il avait contourné le Kala furibond sans que le Gris ne fasse seulement mine de le regarder. Inutile de l'alerter.

Une fois placé dans son dos, la troisième capuche lui porta une attaque des plus surprenantes. La violence du coup, tant dans sa conception première que dans sa réalisation, était particulièrement frappante et bien que l'analyste soit en cet instant concentré uniquement sur la tension des muscles de son adversaire ou l'emplacement où se portaient ses iris, sa position lui permit d'apprécier l'ampleur de l'attaque de son allié improvisé.

Un imbécile se serait contenté de lui frapper la tête, ou de lui faucher les jambes. Quelqu'un d'un peu plus sûr de sa force aurait pris appui sur les tendons à l'arrière du genoux pour le faire basculer tout en l'étranglant dans le creux d'un coude.

Celui là savait qu'il ne pouvait rien contre Kala en lutte pure et avait choisit de viser la nuque de l'albinos, point sensible s'il en est. Mieux encore ; sa puissance s'était manifestement décuplée, son énergie interne exhalant comme une torche autour de son corps. Le Renard n'aurait pas aimé prendre ce coup là, ni le suivant, destiné à le projeter directement contre lui tout en l'affaissant. Un bruit mat sonna dans l'arène, affreusement sonore.

Mais pourquoi en rester là ? Le Gris saisit sa chance ; Kala tombait vers lui comme un ivrogne chavirant sur ses lacets, un bras dressé un peu trop haut pour regagner son équilibre.
Nedru jeta son genoux gauche de toute la puissance de ses jambes dans le menton offert du contrôleur. Si sa colonne vertébrale tenait le coup, son dentiste onirique serait privé de chômage pour un bon bout de temps.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kala Kourou
Surnom : Water Boy
Messages : 1559
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 23

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes - Page 2 EmptyLun 27 Juil 2015 - 4:35
Putain de merde, j'arrivais à rien, rien de rien. J'avais certes de l'énergie à revendre mais Nedru contrait presque tous les coups que je lui portais, il n'y avait que quelques poings que je lui lançais qui faisaient mouche. Je cherchais à le fatiguer mais en même temps que je concentrais ma vitesse et ma force dans mes bras, mes poings, je concentrais également ma puissance magique en moi et petit à petit, des gouttes de sueur perlaient mon visage. J'avais vraiment de la chatte pour tomber sur un adversaire qui maîtrisait le combat rapproché enfin, surtout l'esquive et la parade. J'essayais un uppercut au menton mais il reculait son visage de justesse, j'essayais de lui mettre des droites ou des gauches mais il paraît la plupart avec ses bras, j'essayais encore de le toucher au torse mais non, rien n'y faisait, il attesta mes coups avec ses bras encore une fois. Mais qu'à cela ne tienne, si je n'arrivais pas à lui assainir mes attaques physiques sur son corps, je pouvais au moins le fatiguer les bras, lui qui voulait à tout prix esquiver ou contenir mes poings et pour ça, je ne relâchais pas mes efforts.

Mais ma double-concentration m'empêcha alors de me concentrer sur un autre problème : le Jean-Baptiste qui arriva tel une fusée sur moi. Je le sentis arriver en fait, mais seulement trop tard et je reçu une attaque violente sur ma nuque et mon dos. J'avais eu le temps d'arrêter d'envoyer mes poings sur Nedru pour reporter mon attention sur ma résistance, histoire de contenir. Mon cul ouais, j'ai contenu presque rien. Ce connard de JB me fit voir blanc et dans la seconde qui suivit son coup, je sentais que je tombais et bim ! Je reçus une violente offensive pas plaisante du tout dans la mâchoire, ce qui me fit valdinguer quelques mètres sur le côté.

Vous voyez le moment où vous vous recevez une explosion juste à côté de vous, que le souffle produit vous balance plusieurs mètres en arrière, que vous survivez de justesse et que vous essayez de vous relever, vous savez la sensation où tout autour de vous marche au ralenti et qu'un violent bip vous parcourt les oreilles ? Vous voyez ? Bon ben c'était mon état. J'essayais péniblement de me relever et là, surprise, trois dents roulaient dans ma bouche et je les crachais. C'était super génial, j'allais pouvoir avoir à nouveau de l'argent à mettre dans ma tirelire grâce à la fée des dents.

Bande de pourritures. Je me relevais du mieux que je pouvais, je faillis tomber mais je retins mes jambes. Bordel, pire qu'une cuite after un samedi soir. Pourquoi JB était-il là ? Ne me dîtes pas qu'il avait eu Dan... Je regardais autour de moi et je ne le vis pas. Putain ce salaud, il s'était réveillé. Je me retrouvais alors face à deux derniers, heureusement pour moi que Noah était couché. Je regardais avec difficulté mes adversaires. Tout doucement me vint une sensation... Une sensation d'excitation. Je savais que j'allais perdre ce combat, je le savais. Même si JB semblait être moins fort que moi, il avait réussi à me porter un coup très violent et Nedru pouvait très bien être encore en forme. Ha ! Putain Kala, si tu continues tu vas te ruiner la santé. Borf, ça vaudra peut-être mieux que de mourir du cancer. Si je devais perdre ce combat, autant le perdre en beauté.

Je reculais le plus rapidement que je pouvais en ne les quittant pas des yeux et je repartis à la charge vers mes adversaires. J'étais à moitié claqué, mais je résistais, je me forçais. Je marchais, puis trottinais et enfin je courrais. Mes sens se rétablirent petit à petit, j'avais perdu la concentration de mon canon d'eau mais je recommençais. Maintenant j'avais acquis un nouveau facteur de problème : Jean-Baptiste. Mais je voulais d'abord essayer d'abattre Nedru, c'était le plus problématique à mes yeux. J'utilisais à nouveau ma vitesse de Voyageur pour me rapprocher le plus vite que je pouvais de Nedru mais si JB était toujours proche de lui, au dernier moment je me jetterais sur ce dernier pour lui balancer une bulle d'eau sur lui, histoire de le déconcentrer un laps de temps pour l'assommer d'une gauche ou d'une droite et tout de suite après, je sortirais mon épée d'eau pour porter un coup à Nedru, histoire de le blesser sale au moins une fois, mais avec la concentration magique j'effectuais, je n'avais que la force de lui porter un seul coup, ensuite l'épée disparaîtrait mais sur ma lame touchait Nedru, cela le forcera probablement à porter son attention sur sa blessure pendant une fraction de seconde et ensuite, je lui balancerai des bulles. Il fallait que je garde mon canon pour plus tard mais putain, ça puisait énormément dans mon énergie et avec le coup de JB tout à l'heure, je ne savais pas si j'allais pouvoir enchaîner toutes ces attaques.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes - Page 2 EmptyMar 4 Aoû 2015 - 14:08
Kala ne s'attendait pas à mon assaut, ou pas assez. Il prit de plein fouet mes deux attaques, et fut projeté en avant. Droit sur Nedru. Alors que j'inversais mon mouvement et me reculait, toute mon attention était focalisé sur lui. L'instant de vérité, la pertinence de ma décision en jeu. S'il ne m'avait pas vu, j'avais précipité dans ses bras son adversaire.
Je me faisais du souci pour rien. Il m'avait parfaitement vu, et avait bien compris. Il réceptionna l'albinos comme il se doit. Le percutant au visage de son genou, je crus entendre les crissements des dents et de la mâchoire de notre adversaire. Je ne sais trop comment, Kala roula sur le coté, assez loin de nous deux. Toujours dans l'extase brûlante du combat, je me rapprochais néanmoins de mon équipier, au lieu de me lancer sur notre adversaire, pourtant en très mauvaise posture. J'avais eu le réflexe de m'avancer, prêt à le piétiner, mais je m'étais arrêté, sans trop savoir ni comprendre. Je regardais Nedru, gardant Kala dans ma vision périphérique.

"Bravo, tu as bien coordonné ton attaque avec la mienne. Mais je ne devrais pas m'arrêter ainsi, n'est-ce pas ?"

En effet, au vu de son état, nous aurions largement pu le finir, au lieu de s'arrêter et le laisser se relever ainsi. Deux choses me perturbaient; la manière dont il avait été éjecté si loin, et ma soudaine hésitation. J’espérais confusément que Nedru me dise quelque chose sur ce sujet, mais d'un autre coté, j'avais surtout envie de ne pas rester sur cette étrange impression. Comme pour me faire réagir, je sentis mon aura me crépiter sur la peau, alors que Kala se relevait en titubant et reculait sur des jambes incertaines. Oui, la violence me brûlait l'épiderme, un désir de chair déchirée et d'une vive confrontation. Avec une seule issue cependant.

"Continuons comme cela, en tout cas."

Je m'élançais, m'élevant rapidement au dessus du sol, dans une spirale ascendante. Alors que Kala commençait à se rapprocher à nouveau de Nedru. Il avait récupéré, en apparence en tout cas, mais j'étais convaincu qu'il n'était pas indemne. Son équilibre ou son attention devait être sévèrement amputée, bien que nous lui ayons laissé le temps de récupérer. Je mis mes questionnements sur cet état de fait trouble, et me positionnais comme je l'entendais, juste en dehors du champ visuel de notre adversaire, dans la partie gauche de son dos, à une dizaine de mètres du sol. De là, je redescendis brutalement, droit vers lui, alors qu'il fonçait sur Nedru. Je lui faisais confiance pour contenir son assaut encore une fois, et me faisait fort de prendre l'albinos à revers à nouveau.  Cette fois je serais plus prudent en revanche, et tenterais de le frapper aux flancs, dans les points mous. J'espérais être assez vif pour me protéger à temps s'il se tournait sur moi au dernier moment.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Nedru Etol
Surnom : Le Renard Gris
Messages : 619
Date d'inscription : 25/05/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Nedru Etol
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 588
Renommée: 1986
Honneur: 134
MessageSujet: Re: Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes - Page 2 EmptyMer 5 Aoû 2015 - 3:38
S'il y avait bien une chose que Nedru n'aurait pas pu prévoir, c'était bien la transformation temporaire de son genoux en trampoline. Kala s'était envolé à quelques mètres de lui après avoir reçu son coup, laissant l'analyste dans la plus grande perplexité. N'avait-il pas dirigé sa force vers le haut pour créer une poussée symétriquement opposée à celle imposées par son allié ? Pourquoi diable avait-il volé si loin sur le côté ? Le fait qu'il soit celui que le rookie venait féliciter acheva de lui donner la sensation qu'une étrange magie était à l'oeuvre. Il n'en était pas sûr, mais il lui semblait sentir trois points s'étaler lentement quelques centimètres au dessus du sol, à moins que ce ne soit un tumbleweed porté par une soudaine brise.

Qu'à cela ne tienne. Les anglais aussi savent apprécier l'humour absurde ! Il observa sans frémir le lent et héroïque rétablissement de son adversaire, lui même soudain figé à côté de son allié dans une position probablement comique aux yeux du public. Puis, ayant tourné le visage vers la gauche, les yeux dans ceux de Jean-Baptiste, il haussa les épaules en faisant la moue. Avant que ce dernier ne prenne son envol, il corrigea pourtant sa dernière assertion ;


Terminons ça rapidement.

Redevenons sérieux. Kala se jetait déjà sur lui une nouvelle fois... L'énergie du désespoir hein ? Même si l'analyste ne doutait pas que le guerrier du Royaume de l'Eau dispose d'une puissance et d'une maîtrise de son élément supérieure à ce qu'il faisait en ce moment, l'albinos livrait un combat inégal désormais. Sa magie ne suffirait plus. Il aurait dû livrer ce combat à distance pour espérer vaincre.

Il va sortir sa lame. L'arrêter avec un os permettra de sortir de la zone de danger. Douloureux mais augmente les chance d'en finir vite. L'esquive expose au combat à mi distance...
Moui... Ce plan ne lui convenait pas plus que ça, arrêter un sabre aqueux avec son avant bras lui ferait bien trop mal. Lâche avant d'être brave, Nedru sélectionna une autre liste d'instructions mentale et s'avança sans forcer, de manière à pouvoir arrêter... Voilà ! Kala venait d'invoquer son épée et sabrait l'air d'un même mouvement. Fidèle à son enseignement et ce qu'il venait d'anticiper, Nedru se jeta brutalement vers l'avant pour pouvoir saisir les mains de son agresseur, arrêtant la lame au dessus de sa tête.

Ce truc là ne marchera plus.

Il força pour appliquer une clef de bras sur Kala, mais ce dernier avait encore trop de force brute pour qu'un individu comme le Renard puisse espérer lui imposer ce genre de soumissions. Fort heureusement, Jean-Baptiste était encore dans les parages et assez actif pour savoir quand tenter sa chance. Il frappait le contrôleur d'eau de toutes ses force quand le Gris s'apprêtait à envoyer un nouveau coup de genoux à l'adresse des biens les plus précieux (ou fragiles) de son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes - Page 2 EmptySam 22 Aoû 2015 - 12:59
Comme prévu, Kala fonça encore une fois sur Nedru. Droit sur lui, sans vraiment chercher à user de ses capacités à distance, ni peut-être mieux évaluer la situation, se tourner contre moi, n'importe quoi d'un peu réfléchi. J'avais du mal à cerner l'albinos, en tout cas pas sans le catégoriser comme un imbécile pur et dur. Qu'espérait-il, en fait ? Il était tout seul à présent, et même un baroud d'honneur n'avait aucun sens de cette manière. Et comme manière d'abandonner avec panache, foncer comme un idiot était tout sauf reluisante. C'était donc juste un idiot ? Ou j'avais raté quelque chose ? Peut-être avait-il d'autres atouts à jouer. Ou je pouvais tout aussi bien me tromper de bout en bout, au vu de ma conclusion. Mais avoir de tels pensées en pleine action était un peu contre productif ... J'étais déjà en train de fondre sur lui.

"Mauvaise idée."

Cependant, je ne fus que modérément surpris quand il fit soudain apparaître une lame évanescente et, du même mouvement, arma un coup. L'offensive était destinée à Nedru, aussi je ne changeais pas mes plans, forçant toujours plus dans mon mouvement. Il se mettait tout seul dans une très mauvaise situation, à sa guise. Arrivant comme une balle sur son flanc gauche, et alors que mon équipier résistait à son assaut, je lançais mon genou gauche dans ses côtes flottantes relevant en même temps mes deux bras. La position dans laquelle j'étais était assez étrange, permise par mon pouvoir. J'étais vraiment en plein saut, le crochetant de ma jambe. J'avais frappé fort et d'une force soutenue, mais il ne se plia pas vraiment. Alors que mon bras se repliait violemment vers le bas, avec pour cible sa nuque, encore une fois, de mon coude raidi, je le ratais un peu, ne percutant pas à plein.

Mon expiration fut rauque, assez sonore, comme chacun de mes kïai, mais cependant il sonna étrangement à mes oreilles, sur l'instant. Je pris conscience que c'était le bruit que Kala faisait en même temps qui s'y superposait, le rendant complètement inconnu et presque inquiétant. C'était une plainte de souffrance, un râle involontaire, mais je n'en était pas la cause.

Trop tard pour me dégager, je m'étais mis dans une position dangereuse. Si Nedru le maintenait plus ou moins, Kala était tout de même fort. Idiot, mais ses capacités physiques me surpassaient de loin. Je ne m'arrêtais donc pas un seul instant, coulant mes mouvements les uns dans les autres. J'avais un début de prise sur lui, avec ma jambe repliée; au lieu de me tenter de me dégager, j'accentuais mes accroches. Me repositionnant, je plaquais mon torse à son dos, le ceinturait de mes deux jambes, enserrais ses aisselles de mes bras. J'étais encore dans mon élan, l'attrapant à la va-vite, et forçait plus encore. Trop pour moi, peut-être. Je n'arrêtais pas de pousser plus loin la limite de ma volonté, d'en demander davantage à mon aura, de l'user sans discontinuer. Dans ce mouvement, alors qu'une poussée si forte que le corps de Kala me donna l'impression, sous mes membres soudain compressés contre lui, d'être comparable à une voiture lui rentrant dedans à cinquante kilomètres heure. La demi spirale que je tentais de décrire pour le faire plier et choir au sol ne s'effectua pas vraiment. Il opposait trop de résistances, je n'avais pas assez de force pour ce que j'espérais. Mais je sentis ses jambes perdre leur fermeté, et il fut entraîné avec moi.

Je le lâchais à la va vite, en me dégageant comme je pouvais. Je ne savais pas trop ce qui allait se passer. Nedru avait toute opportunité de passer à l'action, et de profiter de l'avantage que je nous donnais. Mais Kala pouvait très bien m'empêcher de me relever et de reculer, et je ne me faisais pas grande illusion sur mes chances à ce niveau. Le salut devrait venir de mon équipier, si cela arrivait, et la mêlée confuse sur le sol n'était clairement pas mon fort. Surtout contre un imbécile bourrin qui pouvait créer des lames, d'eau certes, mais des lames tout de même. Je ne savais pas s'il l'avait lâchée, d'ailleurs. Tout devenait de plus en plus confus pour moi. Mes perceptions s'amenuisaient, je fatiguais beaucoup trop ... Le brutale gerbe d'eau me pris totalement de court.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Nedru Etol
Surnom : Le Renard Gris
Messages : 619
Date d'inscription : 25/05/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Nedru Etol
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 588
Renommée: 1986
Honneur: 134
MessageSujet: Re: Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes - Page 2 EmptySam 29 Aoû 2015 - 1:52
Le dernier assaut de Kala fut brisé. Encore vigoureux après toutes les offensives reçues, après les puissantes et vicieuses attaques de Jean Baptiste, il manqua trancher la tête du Gris dans un geste désespéré, mais maladroit. Puis, comme si un barrage venait d'exploser, des gerbes d'eau d'une violence inouïe jaillirent en manquant broyer les imprudents agresseurs.

Mais dans la précipitation, le baroud d'honneur qui aurait pu rééquilibrer le cours du combat manqua ses cibles et ainsi, Kala avait créé sa dernière ouverture. Nedru pu le déséquilibrer et maintenir son bras en l'air tout en appuyant du bout du pied contre l'épaule de l'albinos, resté au sol. La lutte était finie. Le monstre était stoppé, il ne résistait plus. Libéré de l'effort consistant à interpréter chaque fraction de ses gestes, l'esprit et pouvoir de Nedru s'éveillèrent sur des pensées plus personnelles.

Tss ! Ce n'est pas comme que Nedru avait imaginé la finale de cette édition améliorée du tournoi des jeunes talents. En équipe... De toute évidence, les Voyageurs de cette génération n'étaient pas fait pour ça.

Même dans ses prévisions les plus saugrenues, il n'aurait pas pu imaginer une telle finale. La perte de ses (pourtant nombreux) alliés et le recrutement d'un bleu, le fait que ledit rookie soit le seul debout à la fin de la confrontration... Qu'ils soient en train de dominer celui qui était probablement le meilleur guerrier parmi tous ceux présents dans les différentes équipes ?

Certes, il y avait ce plaisir de vaincre, d'éviter ces mêmes coups qui l'avaient écrasé et humilié au cours des premiers mois de sa vie de Voyageurs, de se sentir enfin supérieur face à une puissance physique écrasante grâce à la maîtrise de son propre pouvoir ! Comme il était bon d'avoir pu déchiffrer les pensées de son adversaire et l'avoir poussé à l'erreur, l'avoir forcé à l'affronter de la manière la moins efficace possible ! La seule violence contre laquelle il puisse résister... mais pas riposter. Sans ses alliés, jamais il n'aurait pu le blesser réellement, cela avait toujours été pour lui une évidence.

Mais un tel pugilat ?!

Ce n'était pas ce qu'il avait voulu !
Or, obtenir quelque chose d'autre que ce qu'il visait ne le satisfaisait pas, ne le satisferait jamais. Lui seul avait le droit d'exaucer ses désirs, pas un vulgaire coup du destin recruté au pied levé ! Vaincre ? Oui ! Prendre sont temps ? Torturer ? Ridiculiser ? Sans le moindre regret. D'une secousse le Gris froissa l'épaule de contrôleur d'eau, par pur sadisme, par pure vengeance.

Il aurait dû accepter de jouer ! Nedru ne voulait pas vaincre d'une façon aussi simpliste et lamentable. Jamais il ne marquerait les foules en agissant de la sorte ; le nom qu'il avait donné à son équipe, les instructions données, tout cela partait en fumée dans une bataille finale minable qui s'achèverait par des coups de talons dans les cotes d'un adversaire au sol.

Créer un martyr sans même le tuer, se créer un héroïque ennemi pour le simple plaisir de le vaincre devant un public, de passer pour une brute ? C'était d'un pathétique ! Un comportement stupide ô combien indigne de lui ! Il voulait vaincre comme un renard et comme l'as d'un jeu décidé par lui et pas autrement.

Manifestement épuisé par l'effort, Kala ne bougea plus lorsque Nedru laissa retomber son bras avant de se pencher au niveau de son visage, faisant mine d'écouter. Lorsqu'il se redressa, il prononça aussi fort que possible à l'adresse des arbitres.


Il abandonne.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes - Page 2 EmptySam 29 Aoû 2015 - 21:38
Raté. Il avait raté son coup. C'est en tout cas ce que je crus tout d'abord, alors qu'un torrent brutal rugissait à ma gauche. Je venais à peine d’amorcer mon bond en arrière, et me déportais comme je pus. Me relevant d'une poussée fluide et précipitée, je me mis en garde. Inutile. L'attaque inattendue de Kala avait été sa dernière. Nedru l'avait maîtrisé, il était au sol, le bras tordu, le visage écrasé, les membres en désordre, presque inerte. J'éprouvais alors une sorte de pincement désagréable au bras gauche. Je cherchais à replier mes doigts, et une violente décharge de douleur se répandit dans tout mon membre, remontant mon épaule et mon cou, s'infiltrant par ma mâchoire, transperçant jusqu'à ma pommette, mon orbite, martyrisant mon œil, qui se révulsa presque.

Je m'immobilisais complètement, alors que la flamboiement autour de moi vacillait sous la surprise, pris une longue seconde pour reprendre contenance, et levais précautionneusement ma main. Trois des doigts, l'auriculaire, l’annulaire et le majeur, étaient retournés, virant à un bleu de mauvais augure. Les deux plus petits, surtout, étaient dans une position assez compromettante, un angle de 90° par rapport au dos de ma main, fixement, les phalanges à demi pliées; pliées dans le sens inverse. Finalement le coup final m'avait atteint. Je n'en revenais pas, mais agis avec rapidité. D'une poigne aussi ferme que possible, je pris mon majeur en main, serrais les dents, le réemboîtait en me retenant de crier. Nouvelle onde de douleur, plus intense.

Juste une épine dans le pied. A peine plus qu'une menace illusoire du corps. Je me persuadait, faisant refluer les vagues qui me déchiraient le bras. Je souffrais comme un beau diable, plus que je n'aurais imaginé, mais je ne m'arrêtais pas pour autant. Sans discontinuer, j'attrapais mon annulaire gauche, faillit crier à ce simple contact qui le faisait à peine bouger, qui vrillait mes nerfs avec passion et furie. Une scène d'un classique de cinéma de SF me revint en mémoire. Certes, ici c'était trois, et pas deux, mais le principe était semblable : un doigt pour chacun. Trois adversaires, hein ?

Le premier n'était pas grand chose, une menace qui s'était aussitôt éclipsé, une présence fantôme. La douleur disparaissait déjà, ne laissant qu'une trace trouble.

Le deuxième, à présent. Plus exotique, celui là. Alors que je rabaissais mon doigt d'un mouvement sec, un feulement m'échappa. Un intriguant. Il m'avait mis en rogne, m'avait laissé un sale goût amer en bouche, un goût fade et obsédant. Je remarquais à peine le sang que la coupure que mes dents acérées venaient de me faire, alors que mon aura crépitait à nouveau, d'une force qui vida les miennes. Mais je me tins droit, la tête toujours penchée sur ma besogne.

Le dernier m'arracha un autre feulement entre mes dents quand je le saisis. Le plus petit, mais le plus récalcitrant. Proportionnellement, le plus fort, aussi. Mon auriculaire était complètement tuméfié, bleuissant. Pourtant je pris une pause d'un instant, incapable de faire le geste. Je levais le regard sur Nedru, qui ne levait pas les yeux de notre dernier adversaire, toujours au sol. Bon. Le dernier est toujours le plus dur, théoriquement, non ? Ce fus en tout cas le plus intense ... et le plus frustrant. Mon doigt me faisait un mal de chien, je devais en finir vite. Il m'arracha une plainte assourdie, qui ne sortit pas le l'étau de ma mâchoire convulsée. Des larmes coulèrent sur mes deux joues. Ce n'était pourtant pas la douleur, ni une émotion qui heurtait ma sensibilité de "femmelette". Ce liquide n'avait aucun sens, il n'avait pas de raison d'être.

Je ne peux nier néanmoins qu'une frustration toute spéciale m'animait, en cet instant. Ce combat n'était pas ce à quoi je m'étais attendu. Mais cela ne me dérangeait pas en soi. Quoi, alors ?

J'étais frustré au possible, alors que pourtant mon corps flanchait, que ma main l'élançait d'insupportable manière, que mes yeux étaient encore humides, le droit ne s'arrêtant pas de couler. Je fis les quelques pas qui me séparaient des deux. Le moment était grave, suspendu, je n'entendais rien, que le son de mes pieds sur le sol, mon coeur, les froissements du tissu. Je toisais, comme en transe, Kala, toujours étalé la tête par terre. J'eus envie de me pencher, de le rosser, lui faire à quel point il me dégoûtait sur le moment, mais c'eut été aussi vain que contre productif. Je ne pus m'empêcher de jurer, en wallon de Liège.

"To' fi'r dès bièsse !"

Trop fier d'être bête, pour les incultes. Il nous avait foncé dessus, alors qu'il était seul, avait gaspillé ses opportunités, alors qu'il aurait pu nous maintenir à distance, utiliser ses atouts, nous donner du fil à retordre. Non, il avait chargé encore et encore, comme un sanglier acculé, comme un idiot. Sa dernière attaque était l'affront ultime qui se faisait. S'il avait utilisé ça plus tôt, l'issue aurait été toute autre ! Je fulminais intérieurement, le visage de marbre, dur au possible. Nedru, lui, se pencha sur Kala, tendant l'oreille vers lui, avec une exagération au dosage consommé. Qu'il ai prononcé quelque chose ou non, je n'en savais rien.

"Il abandonne."

Il l'avait énoncé d'une voix claire et haute, manifestement à l'intention des arbitres. Je ne pipais mot, me contentant de lui jeter un regard de glace, pas désapprobateur, seulement chargé de l'amertume que j'avais. J'en aurais presque oublié la douleur dans mes doigts.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kala Kourou
Surnom : Water Boy
Messages : 1559
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 23

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes - Page 2 EmptyVen 11 Sep 2015 - 20:08


Une lutte vaine. Je le savais au plus profond de moi, tout le monde autour de moi le pensait. C'était une lutte vaine, cela ne servait à rien de continuer, rien du tout. Je ne pourrais pas sortir de ce combat victorieux, je n'étais pas un héros de shônen qui, malgré qu'il ait vomit des gerbes de sang, que la moitié de ses membres étaient fracturés, gagnerait un combat contre deux adversaires face à lui. Je ne leur en voulais pas d'être deux, c'était normal qu'ils concentrent toute leur force de frappe contre l'adversaire qui restait encore debout, le plus fort du reste de l'équipe. C'était drôle car j'avais élaboré à peu près la même stratégie avant le combat : Dan sur Jean-Baptiste, moi sur Noah et Jakob sur Nedru. Je voulais d'abord neutraliser la créature des rêves car elle me semblait moins puissante que l'autre enfoiré. Après l'avoir eu neutralisé, j'aurai pris le relais de Jakob en combattant Nedru et lui serait parti aider Dan à en finir avec Jean-Baptiste. Ensuite, on aurait clôturer le Tournoi en mettant K.O Nedru à tous les trois. Voilà ce qu'aurait due être notre stratégie, voilà ce que j'avais imaginé. C'était certes bourrin et à la fin injuste, mais je ne voulais pas me permettre de perdre ce combat juste pour le respect d'un « code d'honneur ». Quand tu combattais pour ta survie, il n'y a plus de code d'honneur. Tu te bats, tu fais tout pour finir le combat, sinon tu mourrais. C'était la même chose.

C'était pour ça que je voulais pas abandonner. Je savais que j'allais perdre, c'était l'évidence même. Mais je ne voulais tout de même pas abandonner, car je n'aimais pas laisser des assiettes dans lesquelles il restait de la nourriture, un verre à moitié rempli, les combats où tu pouvais encore te battre. Je ne voulais pas m'avouer vaincu tant que je n'avais pas utilisé toute mon énergie, toute ma volonté dans ce combat. Pourquoi ça ne me tenait autant à cœur ? J'étais un adepte de la flemme, si j'avais la possibilité d'en finir avec un truc qui m'épuisait, qui me faisait mal, qui me faisait chier même, ben j'utilisais cette possibilité. Alors pourquoi sérieux ? Pourquoi étais-je aussi con ? Pourquoi voulais-je à tout prix montrer que j'avais assez de couilles pour continuer un combat dont le résultat était donné d'avance, à la seconde même où un de mes coéquipiers avait perdu l'envie de se battre ? J'étais vraiment con. C'était la deuxième fois que je participais à un tournoi, et les raisons de participer à ces deux conneries, c'était juste pour prouver que j'en avais une plus grosse que tout le monde, que je pouvais effectivement battre des gens comme moi. Ce n'était pas une vraie raison, ce n'était pas une raison tout court. Excuse débile. Tu n'as aucun but Kala, aucun. Tu erres dans Dreamland sans savoir ce que tu fais, tu n'adhères à aucune cause, tu n'es qu'un vagabond. Alors tu participes à ces tournois pour que les gens se souviennent de toi, pour que les gens sachent que tu existes, que tu n'es pas une goutte d'eau dans un récipient, une poussière parmi les autres dans un sable de désert. Tu te relèves en vain, tu n'as aucune raison de remporter ce combat, de gagner ce tournoi. L'énergie du désespoir comme dirait quelqu'un.

Alors j'abattis mon katana d'eau sur Nedru. Il avait anticipé. Je pense que n'importe qui aurait anticipé. C'était normal, j'étais con. Car ça ne marcherait pas à nouveau. Il le savait. Il me le disait. Il me le montrait. Il avait attrapé mes bras et essaya de me faire une clef de bras. Je déprimais pas encore pour ne pas résister à une telle offensive. Je me libérais et envoyais un coup de poing qui avait pour cible son visage, sauf que je ne saurais jamais si ce dernier avait bien reçu son colis : ce cancer de Jean-Baptiste planait au-dessus de nous et grâce à son pouvoir de merde, il me percuta les côtes. Lui par contre, c'était un enfoiré de première catégorie. Et rien que pour lui, je ne flanchais pas, je supportais autant que je pouvais. Une raison pour laquelle je ne pouvais pas abandonner un combat, c'était pour des mecs comme lui, qui sont des plaies. Tu ne dois pas les satisfaire, pas même un seul instant. Il voulait me frapper à la nuque mais connard, fous-moi la paix. J'eus le réflexe de baisser la tête mais il me rata de peu. Putain. Ce connard se mit à jouer le koala, en voulant me faire tomber par l'arrière ou sur le côté. C'était la représentation même d'une plaie, non en fait, d'une sangsue, surtout avec ce qu'il était en train de faire. LÂCHE-MOI BORDEL DE MERDE, LÂCHE-MOI PUTAIN DE TA MÈRE !

Il me compressait trop, je n'étais plus en état de l'éjecter de mon dos. Kala, un effort. Enlève ce merdeux de sur toi et vas lui défoncer sa gueule de merde. Je n'y arrivais pas. Et je sentis mes jambes céder, tombant sur mes genoux. Et un miracle apparut. Ce con de Jean-Baptiste se dégagea de moi et se mit avec Nedru. Enfin, enfin. Je les avais tous les deux en face de moi, c'était génial, ils se sont mit tous les deux dans une situation de merde, de merde, DE MERDE PUTAIN. Mon canon d'eau était prêt à être envoyer sur leurs gueules de merde et ils allaient chialer comme des merdes.

L'énergie du désespoir. La conviction du désespoir plutôt. J'avais lâché mon canon d'eau mais... Je ne les avais pas visés. Ils m'avaient trop achevé, ils m'avaient trop fatigué pour pouvoir les viser. Ô rage, où étais-tu partie ? J'avais... J'avais gaspillé mon énergie pour rien. Mon pouvoir. Tordu mon esprit en vain. Car à la fin, il n'y avait rien. Plus rien. J'avais signé ma défaite. Il me restait plus aucune force, plus aucune énergie magique. J'avais tout épuisé. Et Nedru me fit tomber mais suspendait par le bras. Je n'arrivais plus à me maintenir conscient. Je voyais l'espace, dont les étoiles avaient établies domicile. Je m'y perdais dans ces points lumineux, je me demandais comment elles pouvaient exister, comment... Pouvaient-elles rester dans l'espace sans bouger ? Pourquoi attendre la fin de leur vie de cette manière, sans avoir fait quelque chose. C'était inutile, inconscient, con. C'était pareil pour moi. Je ne pouvais attendre la fin de ma vie de Voyageur sans y avoir fait quelque chose, n'importe quoi. J'étais à la recherche d'un but. Un but à ma vie. Aussi bien dans Dreamland que dans le monde réel. C'était le serpent qui se mordait la queue. Ou presque. Je ne sais plus, mon esprit divaguait trop. Ma vue tremblait. Je... Pourquoi ?

Une douleur aiguë me vint. Horrible, cauchemardesque. Non, quand même pas. Horrible, affreuse. Oui. Non. Oui, je ne sais pas, je ne savais plus. J'avais ouvert la bouche mais aucun son ne sortit. Je sentis mon bras être lâché et je tombais finalement, le corps presque à plat, mes jambes n'étaient pas droites. C'était une position inconfortable mais je ne sentis rien en fait. Il me semblait avoir entendu Jean-Baptiste parler. Je sentais mon esprit se fermer, mes yeux fermaient boutique. La dernière chose que je vis, ce fut Nedru qui se rapprocha de mon visage. Me regardait-il avec pitié, dégoût ? Sûrement. Si bien... Non, un peu que... Quoi ? Je... Attends...  Je... Je perdais connaissance. Quoique... Si. Oui. Fin.

Il n'y aura pas de Number One. Je n'étais pas le héros de shônen qui se relevait quand même. J'étais Kala Kourou, un voyageur hydrophobe qui n'avait pas de but et qui désespérait.
Qui désespérait à l'idée que ses deux vies étaient de la merde.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
Ed Free
Surnom : Le Ed Free
Messages : 2785
Date d'inscription : 27/05/2010
Age du personnage : 30

Voyageur d'élite
Ed Free
Voyageur d'élite

Carte d'identité
Essence de Vie: 4095
Renommée: 7949
Honneur: 1289
MessageSujet: Re: Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes - Page 2 EmptyMar 22 Sep 2015 - 15:49
Si le combat commençait doucement à laisser deviner qui était le vainqueur, le suspense demeura jusqu’à la fin, s’étirant et s’étirant à l’infini si bien que même une fois que les certitudes étaient rationnellement permises, on attendait encore de voir si mon propre commentaire en tant qu’arbitre allait magiquement changer la donne, comme si le Tournoi avait pour principe de bousculer les règles établies. Le souffle était retenu, préparé dans chaque poumon, on attendait que je conclue le tout. Je m’avançais donc sur l’arène qui avait retrouvé ses contours et qui ne flottaient plus dans l’espace comme avant. Dès que je fus à peu près au milieu, une salve de feux d’artifices lancés bas illumina le terrain, et – et merde, qu’avais-je dire à plus que de ça, le combat était terminé, et c’était les Aces qui l’avaient emporté.

« CHERS SPECTATEURS, LE VAINQUEUR DU TOURNOI PAR EQUIPES EST MAINTENANT DEVANT VOUS, TOUJOURS DEBOUT ! LES ACES SONT SACRES CHAMPIONS ! ON APPLAUDIT !!! »
Le speech, je l’avais déjà fait pour présenter les équipes, maintenant, place aux vivats, aux éclats, aux paris perdus ou gagnés tandis que mes phrases-bateaux s’enchaînaient pour acclamer le triomphe, et d’une voix forte s’il vous plaît pour surmonter des gradins bruyants comme jamais ainsi que les feux d’artifice qui s’entortillaient devant tous pour sublimer le tableau final de cette victoire :
« Vous les avez vus s’affronter sans merci, remportant leur combat les uns après les autres, et ils ont plié la finale comme leurs éliminatoires ! Le jeu psychologique des Aces pouvait en plus compter sur une excellente main qui a renvoyé les Desperadoes en prison une bonne fois pour toutes, et ce malgré l’invincible conquête de la seconde poule de leur adversaire ! On applaudit très fort Mesdames et Messieurs, on applaudit très fort pour cette grande finale ! »
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes - Page 2 EmptyMer 23 Sep 2015 - 19:16
Effrayant. Le tonnerre de la foule me parvint avec toute son amplitude, soudain. Ma tension avait fini de retomber, avec la fin définitive de ce combat. Je fus sonné par cette perception brutale; le contraste entre le silence qui m'était familier, quand je me plongeais totalement dans l'action, oubliant tout ce qui était au delà, et ce torrent violent, discordant, était terrifiante. Je restais complètement figé, n'ayant plus en tête ni l'amertume de cette triste victoire, ni son cachet indéniable. Je laissais sombrer, envahi par un inconfort profond et étouffant. Je suffoquais sur place. L'arène me paraissait minuscule, insignifiante, noyée par le torrent sonore.

Je ne sais pas trop comment je me retrouvais hors, ni comment je passais à travers les passants nombreux dans le large corridor aux parois incurvés, quand je repris clairement conscience. Je me secouais, interloqué. Un tel trou noir était un peu inquiétant; la fatigue, le stress ? En dormant, c'était un comble ... Je me bougeais avant d'être submergé, me dirigeait sans trop savoir où j'allais. J'avais quelque chose à faire, mais je ne savais plus quoi. J'avais peur qu'on me prenne à parti dans la foule, mais les gens m'ignoraient plus ou moins, par ici. Je réagis assez sèchement quand une main se posa sur mon bras gauche, mais ma main meurtrie m'empêcha de finir mon geste.

"Ben alors ? T'es dans le mal ? Trop crevé après ta petite bagarre ?"

Tiré par la manche vers le mur, je regardais celle qui me prenait ainsi. Son sourire était railleur, ses yeux brillants. Sur son corps étrange, mon manteau retombait plutôt bien, je le remarquais. Ah oui ! Eh bien, au moins je m'évitais la peine de la chercher. Je laissais mon visage inexpressif, me contentant d'ôter silencieusement le vêtement qui lui revenait.

"Merci encore. Comme promis, en un seul morceau, et le manteau aussi. Or donc, nous voilà à ma partie, je suppose ?"

Elle ne fis pas un geste pour reprendre son pardessus, que je lui tendais en m'inclinant légèrement. A la place, elle pris ma main gauche dans la sienne, brusquement. Elle était vive comme un serpent, et mes réflexes étaient émoussés. Je retins un grognement de douleur alors qu'elle la maniait sans aucune précaution, et enfonçait brutalement son pouce dans ma paume. Je fermais instinctivement les doigts, le regrettant aussitôt; j'étais à un cheveu de la plaquer contre le mur et lu emboutir la gorge du coude, mais une part de moi me contraint à l'immobilité, ne serait-ce que parce que je n'étais pas en condition pour espérer ne pas me faire rétamer. Une drôle de diffusion se diffusa dans ma chair meurtrie, couvrant plus ou moins la douleur. Elle me lâcha d'un coup, et je retirais ma main. Regardant brièvement, je ne constatais rien de changé. Qu'avait-elle ... D'une voix froide, je lui demandais impérieusement.

"Que signifie ? Et répond moi vite, je ne suis plus en état d'être conciliant."

Elle n'était pas impressionné pour un sou.

"Oh, t'as peur, peut-être, mon choupi ? T'en fais pas, c'est rien ... Ou presque. La Question est posée, elle reste en suspens jusqu'à ce que je veuille te répondre."

Je faillis exploser, vraiment. Elle croyait me mener par le bout du nez, peut-être ? L'acidité de son sourire ne me laissa que lui rendre son manteau, reprendre le mien, plein de son odeur exotique, et elle me laissa là, s'enfonçant dans les méandres mouvants de populace des artères de Mirage Space. Je restais là, m'appuyais contre le mur. Ma frustration allait me suivre dans mon réveil, si je continuais. L’intrigante avait fait son office, l’intrigué restait avec ses questions, pantois. Drôle de victoire que celle qui se finit ainsi ...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas

Tournoi équipes ! Finales ! The Aces Vs The Desperadoes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Mirage Space :: Tournoi par Equipes !-