Haut
Bas

Partagez|

Pour un sous, avec vous, je ferai n'importe quoi! [PV: Hobbes & Corey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 851
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 495
Renommée: 1405
Honneur: 378
MessageSujet: Re: Pour un sous, avec vous, je ferai n'importe quoi! [PV: Hobbes & Corey] Lun 10 Oct 2016 - 13:53


Ce type commençait à l’agacer sérieusement, il ne se battait absolument pas sérieusement, il était là pour l’humilier et le rabaisser plus bas que terre. Il n’avait aucun respect pour lui et lui accordait peut être à peine plus de considération qu’à un animal. S’il s’y mettait sérieusement il ne lui faudrait pas plus d’une minute pour mettre Corey au tapis mais non, il continuait de lui tourner autour et de défendre. L’héliophobe savait que c’était une chance inespérée de pouvoir le prendre à son propre jeu, mais il n’y arrivait pas. Depuis qu’il avait réussi à le feinter une fois, l’autre se méfiait, il surveillait ses appuis et ne se laissait pas endormir par des enchainements trop répétitifs. Il allait falloir qu’il soit encore plus malin ou qu’il pousse son adversaire à la faute ce qui n’était pas évident quand on ne savait pas se battre.

Il continua d’attaquer avec les poings, enchainant des coups du gauche, du droit et des uppercuts, mais tous étaient trop maladroits pour inquiéter le professionnel. Il esquivait, parait, contre attaquait avec un petit coup, généralement au visage, pour bien exposer les faiblesses de la garde de son adversaire ou le mettre en sang. Corey avait une arcade ouverte, la lèvre éclatée et son nez avait entamé une mutation en pomme de terre sanguinolente. C’était difficile de garder les idées claires mais dès que son adversaire s’approcha de trop près il sauta sur l’occasion pour lui coller un coup de tête. Pris au dépourvu l’autre recula prestement et ne vit pas venir le coup de pied bas qui faillit lui faire perdre l’équilibre. L’expérience et les réflexes lui permirent de rester sur ses appuis et de parer le coup suivant mais il avait perdu de sa superbe. L’héliophobe lui avait transférer un peu de son sang sur le visage et c’était la deuxième fois qu’il le touchait sérieusement, ce n’était donc pas un coup de chance uniquement.

Il y eut des bousculades, le public s’impatientait et commençait à s’énerver apparemment, l’héliophobe crut apercevoir le clown avec qui il était descendu mais c’était trop tard pour lui demander de l’aide. Il fallait qu’il se batte seul, qu’il fasse de son mieux pour arrêter d’être ridicule et essayer de faire un bon combat. Son adversaire se remit en garde mais il trouva son expression changée, au lieu du regard emplis de haine et de mépris, il le regardait comme un adversaire normal. Il avait perdu le sourire narquois qu’il arborait depuis le début du combat, au lieu du regard plein d’animosité qu’il lui avait lancé lorsqu’il avait percé sa garde, c’était les yeux d’un professionnel qu’il posait désormais sur lui. L’héliophobe ne savait pas vraiment si ce qui avait provoqué ce changement ni si c’était véritablement un soulagement, mais en tous cas, il pressentait que la dynamique de ce combat allait changer.

** Il va peut-être arrêter de tourner autour du pot… **

Effectivement son adversaire semblait avoir fini de l’humilier et se battait sérieusement, il esquiva un crochet, puis l’autre sans soucis et contre attaqua avec un direct rapide que le voyageur para de justesse. Bien décidé à pousser son avantage, il continua avec une série de crochets dont la majeure partie vint martyriser les côtes du geek qui parvint malgré tout à conserver un semblant de garde. Il chercha à donner un coup du gauche mais l’autre esquiva et s’engouffra dans la brèche ainsi crée pour lui coller un direct de représailles droit dans le visage. Le voyageur fût sonné et il baissa sa garde un instant, erreur qui ne lui fût pas pardonnée et un violent crochet du gauche vint l’envoyer mordre la poussière.

Sa vue se troubla, il se sentit flirter avec l’inconscience, mais ce n’était pas pour cette fois, le public lui hurlait dessus mais ce n’était pas ce qui le fit se relever. Son adversaire le traitait enfin avec sérieux, il ne comptait pas le laisser croire qu’il s’était trompé. Il poussa sur ses bras pour se redresser et après quelques instants, se remit en position de combat, il avait mal partout et sa vision était à moitié brouillée par le sang qui coulait de son arcade, mais il n’avait pas dit son dernier mot. Il fallait qu’il montre qu’il était capable de le toucher aussi même si l’issue du combat était courue d’avance si personne n’intervenait.


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 46
Date d'inscription : 21/05/2013

Nouveau challenger
Hobbes Thomas
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 65
Renommée: 105
Honneur: -20
MessageSujet: Re: Pour un sous, avec vous, je ferai n'importe quoi! [PV: Hobbes & Corey] Sam 15 Oct 2016 - 15:01
Le clown s'enfonça soudainement dans la foule, Hobbes le suivit du regard du mieux qu'il put. Remarquant qu'il passait derrière la créature des rêves qui se tenait sur le ring, le blond déduit rapidement qu'il allait tenter de porter secours à son comparse voyageur. L'hypothèse du contrôleur de rêveur se confirma, cependant, Hobbes ne notifia absolument aucun changement. Il ne détourna pas son regard de l'homme tout de suite, curieux de découvrir les desseins du clown. Sauf qu'il venait tout juste de se faire aborder par ce qu'Hobbes estima être un membre de la sécurité du casino. De là où il était, le faux-serveur ne put savoir si l'étrange homme qui s'était tenu à ses côtés il y a quelques instants accompagné l'homme en noir de son plein gré ou pas. Finalement, le jeune Thomas opta rapidement pour l'hypothèse la plus probable au vu de la situation ; le clown ne suivait pas le videur de son plein gré.

Des yeux, le blond suivit le chemin qu'empruntèrent les deux personnes qui étaient jusqu'à maintenant, l'objet de son attention, ils croisèrent le chemin de quelqu'un qu'Hobbes espérait ne pas revoir de sitôt. Cette longue silhouette décharnée, cet air patibulaire renforcé par une trace de sang sec couvrant une partie de son visage et une colère sourde, non, Hobbes n'avait vraiment pas prévu de revoir celui qui l'avait jeté sur une scène de strip-tease.

Malgré l'angoisse qu'avait provoquée la vue de cet effrayant visage, le contrôleur de rêveur garda son calme. Se précipiter dans la foule sans réfléchir était la dernière des choses à faire pour lui. Il se contenta simplement de faire mine de regarder le combat, tout en surveillant du coin de l’œil, la créature, qui semblait avoir une sérieuse discrétion avec un vigile. Hobbes avait deviné que cet individu n'était pas totalement au bas de la hiérarchie du casino, il devait sûrement être en train de donner des directives précises au vigile. Pour le blond, il était clair que son adversaire avait un plan, mais, il n'était pas le seul.

Le voyageur sur le ring avait repris du poil de la bête un court instant. Et c'est à ce moment que son adversaire avait soudainement cessé de s'amuser avec et était bien décidé à ne plus lui laisser aucune chance. Certes, le brun avait tenté de tenir la route et il faut reconnaître qu'il avait un certain mérite ; il avait réussi à parer quelques coups. Hobbes arqua un sourcil lorsqu'il le vit s'écrouler. Rien de très étonnant, après tout. Ce qui l'était en revanche, c'était que le voyageur était en train de se relever et de se mettre en position.

Il était temps pour Hobbes d'agir. Il fallait sortir ce voyageur de ce pétrin. Si le clown l'avait mis sur le ring, c'était forcément qu'il avait un certain potentiel offensif, et même si ça n'avait été que pour tester ses capacités, le brun venait de montrer qu'il pouvait encaisser un certain nombre de coups, ce qui était non-négligeable. Et de toute façon, ce n'était pas comme si Hobbes avait le choix. Il commença par fermer les yeux et boucher ses oreilles, il se concentra au maximum pour espérer arriver à ressentir la présence d'un rêveur. Loin d'être un radar sur patte, le blond pouvait cependant avoir une idée de l'endroit où la présence de rêveur étaient la plus forte.

Il rouvrit les yeux. Ça n'avait pas été très fructueux, mais, des rêveurs étaient présents dans la foule. Il n'en avait croisé aucun depuis qu'il était arrivé dans le casino, alors il s'autorisa à être optimiste sur ce coup du sort. Dans tous les cas, il n'y avait plus de temps à perdre, il s'élança dans la foule faisant attention à bousculer le moins de gens possible, tout en conservant sa concentration. Un adolescent aux cheveux bruns noués dans un chignon maladroit qui laissait tomber de fines mèches sur son visage. Ses cheveux étaient assez longs pour longer tout son visage. Ses lèvres charnues n'hésitaient pas à s'ouvrir pour crier sa joie face à ce spectacle amusant. Hobbes passa devant lui en levant sa main de sorte à ce que sa paume soit face au visage de l'adolescent. Un murmure parvint aux oreilles du garçon.

- Tu m'appartiens.

Tous ses membres se relâchèrent, ses yeux devinrent vitreux, un voile inexpressif se peint sur son visage tandis qu'il emboîtait le pas à son nouveau maître. Ce dernier mena sa perruque brune jusqu'à une adulte aux cheveux poivre et sel, coupé très court. Elle était relativement chétive et se faisait bousculer dans la foule, cependant, elle ne se laissait pas faire et s'égosillait dès que c'était nécessaire. Hobbes s'arrêta et tendit son bras vers elle, du coin de l’œil, elle l’aperçut, c'était amplement suffisant.

- Soumets-toi à ma volonté.

Le même phénomène qui avait touché l'adolescent un peu plus tôt affecta également la dame. Sans attendre plus de temps, Hobbes s'approcha de sa nouvelle servante et lui murmura ses instructions à l'oreille.

- Imagine tes muscles se développer, ressens parfaitement la façon dont ta peau s'adapte au gonflement de tes muscles. Ton apparence doit effrayer.

Les pieds de la femme s'étaient comme ancrés dans le sol, cependant, elle commença à se contorsionner sur elle-même, certaines parties de son corps gonflaient à vue d’œil. Lorsqu'elle se redressa, Hobbes remarqua qu'elle avait un sérieux problème de proportion, les muscles de son bras droit étaient immenses, son avant-bras gauche l'était tout autant, cependant le reste de ce dernier était relativement fin. Sa jambe gauche était plus épaisse et grande que la droite, créant ainsi un déséquilibre. En effet, son apparence était bel et bien effrayante.

Hobbes fit signe à son rêveur de venir, une fois ses deux créatures en face de lui, il expliqua son plan, calmement et à voix suffisamment basse pour que seuls eux puissent l'entendre.

- Vous allez interrompre le combat. Vous agirez dès que vous me verrez derrière le brun.

Il commença par s'adresser à la femme.

- Tu fonceras sur lui le plus rapidement possible.

Cette fois, il s'adressera à l'adolescent.

- Toi... Dans un premier temps, donne-moi ton sweat.

L'adolescent s’exécuta, Hobbes coinça le vêtement sous son bras.

- Bien, tu seras dans un état de transe, tu ne ressentiras plus la peur, tu n'hésiteras pas à t'élancer sur la scène et à la frapper quand elle attaquera le brun et surtout à crier à la triche, tu la provoqueras et exprimeras toutes tes pensées les plus belliqueuses.

Il s'adressa de nouveau à ses deux serviteurs.

- Vous vous battrez de la manière la plus impressionnante possible, en développant des capacités impressionnantes, concentrez-vous sur un combat au corps-à-corps. Vous devrez occuper au maximum la foule pour que je puisse m'enfuir avec le brun. Compris ?

Ils acquiescèrent.

- Alors, en place.

Hobbes tourna les talons et traversa de nouveau la foule. Le brun se redressait, ça allait être juste, mais pas totalement impossible. L'attention se concentrerait au centre de l'arène, ainsi, Hobbes pourrait fuir avec le voyageur dans l'angle mort de la créature qu'il avait rencontré plus tôt et du reste de la salle. La suite, il ne pouvait pas encore la prévoir, dans l'idéal, l'idée de sortir du casino s'imposa, cependant, le blond n'excluait l'hypothèse que l'autre voyageur voudrait peut-être aller porter secours au clown. Ceci dit, ce n'était pas le moment de penser à ça, il venait tout juste d'arriver d'arriver à son poste.

Le vrai spectacle pouvait commencer.

La femme chargea. L'adolescent hurla. Il bondit sur le ring. Frappa la femme. Elle répliqua. Elle l'attrapa. L'écrasa contre le sol. Il utilisa le choc contre le sol pour se propulser en l'air. Rapidement, ce combat gagna en intensité, séparant ainsi les deux combattant. Tant que les deux rêveurs se battraient entre eux, peu importe la violence de leurs coups, ils se relèveraient, si une tierce personne entrait dans l'affrontement, le voyageur du ridicule le sentirait passer. Cependant, comme il l'avait prévu, Hobbes put profiter du désordre pour attraper la main du voyageur et le tirer hors du ring. Rapidement, le contrôleur de rêveur prit le sweat sous son coude et le mit au voyageur blessé, rabattant la capuche sur son crâne pour camoufler un minimum son identité.

- Le clown, il est bien venu avec toi non ? Il a été emmené par un vigile, j'imagine que tu veux aller le chercher ou, peut-être, tu préfères te barrer d'ici ? Dans tous les cas, on doit vite quitter cette pièce, dépêche-toi !

Hobbes avait déjà l'impression que la situation lui échappait, il n'avait pas pris en compte un important facteur ; le consentement du brun. De plus, il avait soudain ressentit comme un énorme manque d'énergie, ses serviteurs n'avaient vraiment pas fait long feu. Cependant, il avait créé assez de grabuge pour engager une sorte de bagarre générale, ça laisser du temps aux deux fugitifs improvisé. Le jeune Thomas décida de tracter avec toute la force en sa possession l'autre voyageur, pour l'amener dans l'obscurité du fond de la salle. Il ne resterait plus aux deux voyageurs qu'à longer les murs, tapis dans l'obscurité. Que ce soit pour fuir le casino ou rejoindre le clown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pour un sous, avec vous, je ferai n'importe quoi! [PV: Hobbes & Corey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Kazinopolis-