Haut
Bas

Partagez|

L'hippodrome à bascule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 851
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 495
Renommée: 1630
Honneur: 478
MessageSujet: Re: L'hippodrome à bascule Mer 4 Mar 2015 - 13:43

L’héliophobe n’aimait pas du tout la tournure que prenait les évènements, une fois qu’il se fut assis, son agresseur sembla se détendre et Corey s’autorisa un coup d’œil. Il aperçut donc une créature des rêves assez âgée, l’équivalent d’une bonne cinquantaine d’années, mais à l’allure impeccable. Vêtu d’un costume gris anthracite, de chaussures vernies, il avait les cheveux bruns mais les tempes entièrement blanches. Le revolver qu’il tenait à la main semblait être de bonne facture et devait couter relativement cher, tout comme les différents bijoux, de bon gout cependant, qu’il arborait. Il contourna l’imposant meuble central et se laissa tomber dans son fauteuil, avant de poser un regard difficilement déchiffrable sur ses invités. Il semblait à la fois agacé d’avoir affaire à des gêneurs mais aussi satisfait de les avoir mis hors d’état de nuire aussi facilement.

Le geek échangea un regard avec la jeune femme, essayant de comprendre sa question plus ou moins muette. Il devina assez facilement qu’elle lui demandait s’il était parvenu à remplir l’espèce de mission dont elle l’avait chargé. Il acquiesça discrètement, l’air relativement confiant mais ça eu l’air d’énerver leur interlocuteur.

« C’est donc lui le fameux voyageur invincible avec lequel tu nous casse les pieds depuis tout à l’heure ? Il ne m’a pas l’air très terrifiant, pour ce qui est de l’invincibilité… » Il bougea soudainement le canon de son arme vers le genou de l’Héliophobe et pressa la détente. Malgré le petit entrainement de résistance à la douleur auquel sa sœur l’avait soumis ne suffit pas à l’aider à maîtriser celle induite par sa blessure.

« Aaaaaaaaaaahhhhh putain enfoiré ! J’vais t’butter. » Cria-t-il en se tenant le genou, incapable de rester correctement assis. Il s’apprêtait à utiliser son pouvoir pour tirer sur son agresseur mais celui-ci pointa son arme vers la jeune fille avec un sourire sadique.

« Si tu bronches c’est elle qui prend une balle et pas dans le genou… » Corey dû s’abstenir et s’efforça de maîtriser la douleur qui affluait en lui. « Pas très invincible ton sauveur ma belle… »

Un peu involontairement, le contrôleur tourna la tête vers la porte, espérant la voir volée en éclat, poussée par le sourd-muet.

« Je ne sais pas si vous espérez qu’un troisième looser vienne vous aider mais cette fois Virgile ne le laissera pas passer. » Dit-il en souriant, sûr de lui et des capacités de son garde du corps personnel.

A l’extérieur le voyageur qui barrait le passage à Jacob venait de passer à l’assaut, ses bras s’étaient subitement agrandis allongés et musclés, plus étonnant ils s’étaient recouverts d’une épaisse fourrure blanche. Un morpheur yeti, voilà qui était original et qui risquait de poser quelques soucis à bulle-man.


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Zenith
Messages : 851
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 495
Renommée: 1630
Honneur: 478
MessageSujet: Re: L'hippodrome à bascule Mar 1 Déc 2015 - 17:15


Corey enrageait de s’être fait avoir aussi facilement, il n’aurait pas dû hésiter et se jeter en avant dès qu’il avait senti le canon de l’arme se poser sur lui. S’il avait ainsi fait confiance à son instinct et à ses réflexes de voyageur, il ne se serait probablement pas retrouvé en aussi mauvaise posture. Son genou était en feu et il ne voyait pas de solution immédiate, tant que le vieux maintenait la jolie demoiselle en joue, il prenait le risque de la faire tuer au moindre mouvement. Il jeta un coup d’œil à cette dernière pour voir qu’elle était plus furieuse qu’apeurée, il faillit sourire en voyant ça. Cette jeune femme semblait avoir du tempérament, elle lui rappelait un peu sa sœur.

« Qu’est-ce que vous nous voulez à la fin ? » Demanda-t-il à leur vis-à-vis.

« Moi ? Rien ! C’est elle qui est venue fourrer son joli petit nez dans nos affaires. Bien sûr je ne pouvais pas laisser faire ça. » Il avait perdu son air légèrement amusé par la situation. « Elle sait trop de choses, et maintenant toi aussi. »

« Moi je ne sais rien, mais j’imagine que ça ne change pas grand-chose. »

« Non en effet, il faut que vous disparaissiez tous les deux. »

« Et tu vas faire quoi ? Nous tuer ? »

« Exactement et je n’ai besoin que d’un seul otage en fait, donc tu ne me sers à rien. »

Il commença à bouger sa main pour braquer son pistolet sur l’héliophobe qui comprit qu’il vivait ses derniers instants de voyageurs s’il ne faisait rien. Sans réfléchir d’avantage, faisant confiance à son instinct, il pointa la paume de sa main gauche vers son agresseur et lui envoya un flash lumineux dans le visage tout en se jetant sur le côté, forçant sur sa jambe valide. Déstabilisé par le pouvoir du voyageur, la créature des rêves tira tout de même mais la balle passa à quelques dizaines de centimètres de Corey. Ce dernier tomba au sol, emportant le fauteuil avec lui et serra les dents pour supporter le choc sur sa blessure au genou. Il roula sur lui-même, ignorant à nouveau la douleur, sachant que c’était une question de seconde avant que son adversaire ne reprenne suffisamment ses esprits pour venir l’achever ou mettre à nouveau la jolie voyageuse en joue. Il agrippa le plateau du bureau de la main gauche et, s’aidant de sa jambe valide, se redressa juste assez pour pouvoir passer sa main droite au-dessus du meuble. Il mima un revolver, comme il avait l’habitude de le faire pour utiliser sa technique et expédia un faisceau bien concentré à l’endroit ou aurait dû se trouver le chef de la petite bande de mafieux. Comme ce dernier avait peut-être bougé un peu, il renvoya un rayon, plus maintenu cette fois, qu’il fit effectuer une sorte de balayage. Même si ce dernier coup ne blesserait pas gravement son ennemi, il permettrait peut-être de lui faire lâcher son arme ou de le déstabiliser suffisamment pour que Corey puisse jeter un coup d’œil sans prendre trop de risque.

Lorsqu’il vit que le quinquagénaire était assis dans son fauteuil, il crut que ce dernier lui riait au nez et que ses attaques ne l’avaient pas effleurées. Mais en apercevant le trou noircis au creux de son ventre, il comprit qu’il avait eu raison de lui dès le premier coup. Il se redressa en boitant, contourna le bureau à cloche pied et s’empara de l’arme que le mafieux serrait toujours, même si il était à l’agonie. Il pressa le canon contre le torse de la créature, à hauteur du cœur, et, dans un acte presque miséricordieux, acheva ses souffrances. Il revint vers la jeune femme aux lèvres rouges, lui ôta son baillon, et fit appel à sa lame de lumière pour trancher ses liens, il se sentit un peu mal à l’aise lorsqu’il dû couper celles qui enserraient ses jambes. Elle dû le ressentir car elle n’hésita pas à le taquiner.

« D’habitude j’aime bien quand on m’attache mais on verra ça plus tard, chaque chose en son temps. »

Elle ne put se retenir de rire lorsque le rouge monta au rouge du geek, le transformant en une sorte d’allumette d’un mètre soixante-dix.

« Tu n’as pas réussi à trouver Jacob ? »

Demanda-t-elle, visiblement un peu inquiète. Il fallut quelques secondes à Corey pour reprendre ses esprits et formuler une réponse compréhensible.

« Si, il était juste un peu derrière moi, mais il retenait nos poursuivants, j’espère qu’il va bien. »

« Allons voir. »

Sans lui laisser le choix, elle passa le bras du voyageur autour de ses épaules pour soulager sa jambe blessée mais sa blessure au flanc se rappela à lui. S’il n’avait pas été aussi mal en point, il aurait probablement été gêné par tant de proximité avec une jolie jeune fille, mais pour l’heure c’était le cadet de ses soucis. Ils commencèrent à avancer vers l’imposante porte, avec cette démarche claudicante imposée par la blessure du voyageur. Mais le battant s’ouvrit soudainement laissant apparaître une imposante silhouette, celle d’un voyageur pratiquement totalement transformé en gorille. Le geek cru d’abord que le contre-jour l’empêchait de discerner les traits de son visage mais il comprit vite qu’en fait le primate lui tournait le dos. Il s’effondra soudain, inanimé, laissant apparaître l’intouchable, dans sa bulle, visiblement épuisé mais toujours debout. Rassemblant les morceaux, l’héliophobe comprit que le sourd muet venait d’achever son adversaire dans un dernier coup surpuissant qui l’avait propulsé contre la porte qui s’était ouverte à la volée. Même si il ne présentait pas beaucoup de blessures apparentes, ce combat semblait avoir poussé Jacob dans ses retranchements il leur fit signe de se presser.

Avançant tant bien que mal, ils emboitèrent le pas de l’intouchable qui semblait avoir une idée en tête, ils montèrent encore d’un étage avant de déboucher sur le toit du bâtiment. Il désigna l’immeuble qui faisait face au leur, de l’autre côté de la rue. Son idée était bonne, s’ils parvenaient à atteindre l’autre édifice, les malfrats ne pourraient pas les rattraper et leurs possibilités de fuite seraient multiples. Tout en essayant de reprendre des formes, la plume et le carnet qui voletaient autour du voyageur se mirent à s’agiter. Il proposait de faire l’aller-retour. Corey savait que ce serait trop long de lui expliquer qu’il arriverait à se débrouiller, il poussa donc Camille vers lui et se retourna pour ralentir les sbires dont les pas se faisaient entendre. Jacob souleva la voyageuse dans ses bras et se mit à flotter péniblement, le geek commença à douter de sa capacité à atteindre l’autre côté. L’héliophobe tira quelques rayons sur les premiers de leurs poursuivants qui afin qu’ils y réfléchissent à deux fois avant de déboucher sur le toit. Il jeta un coup d’œil à ses acolytes du soir et vit qu’ils étaient presque arrivés, ignorant la douleur dans son genou, il se tourna vers le vide, se transforma en lumière et se recomposa de l’autre côté, quelques instants avant que les deux autres n’y débarquent. Ils reprirent leur fuite mais au bout d’une dizaine de minute ils en vinrent à la conclusion qu’ils étaient sortis d’affaire. Sans chef leurs poursuivants n’avaient pas su lancé une recherche efficace.

Tous trois cherchaient à reprendre leur souffle, et Corey fini par pouvoir parler.

« C’était qui ces types ? Pourquoi tu t’es mêlé de leurs affaires ? »

« Parce que c’est mon métier. Tu comprendras tout en lisant le prochain dreamMag, ils en parleront surement. En tous cas… » Il se redressa alors qu’elle s’approchait de lui pour l’embrasser sur les lèvres. « Merci de m’avoir aidée. »

Ce baiser fit court-circuit dans le cerveau du jeune puceau et il ne se souvenait que de ça lorsqu’il s’éveilla.

__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'hippodrome à bascule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Kazinopolis-