Haut
Bas

Partagez|

SPARTIATES ! [PV Leon Karel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 24/10/2014
Age du personnage : 27

Habitué
Sam Toush
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 70
Honneur: 12
MessageSujet: SPARTIATES ! [PV Leon Karel] Sam 17 Jan 2015 - 17:44
Une nuit bien spéciale. Si les puceaux qui découvraient pour la première fois les charmes féminins se retrouvaient à Mojoland, et ceux qui s'endorment bourrés se retrouve à Delirium City, ceux qui vont se coucher avec l'envie irrésistible d'en découdre avec quelqu'un d'autre peuvent se retrouver dans un arène ou des punching-balls à l'effigie de la personne détestée sont mis à disposition.

J'y étais depuis quelques minutes, et m'échauffais sur l'une des fausses têtes de ce FDP qui méritait une bonne leçon quand tout à coup, tout disparut, et apparut dans le même temps une personne inconnue qui s'était sûrement retrouvée ici pour les mêmes raisons. Puisque j'avais décidé de me défouler les nerfs dans mon rêve plutôt que de casser des bouches IRL, mon choix fut vite fait. Je ne savais pas comment il était arrivé là mais je savais comment il allait repartir : en sang.

Je courais jusqu'à lui puis j'effectuai un violent balayage lorsque je fus à sa portée, mon pantalon souple ne me gênant pas dans mes mouvements. Mon bras et mes épaules étaient dissimulés derrière mon poncho gris qui recouvrait mon buste. Ma balayette dont le geste était similaire à celui d'un footballeur tirant un coup franc, fut tel que mon pied droit percuta le genou gauche de mon nouvel adversaire. Mon élan et la puissance du coup étaient assez grands pour le balayer sans avoir à le taper plus bas, de plus un coup sur le côté du genou était généralement très dangereux. Et puis, en voyant venir la balayette, le seul réflexe qu'il allait avoir était sûrement de sauter, malheureusement pour lui il était impossible de savoir que j'allais effectuer un balayage aussi haut et j'allais certainement pouvoir lui faucher les pieds malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 22/07/2013
Age du personnage : 23

Habitué
Léon Karel
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 165
Honneur: 0
MessageSujet: Re: SPARTIATES ! [PV Leon Karel] Lun 19 Jan 2015 - 9:45
C'était assez drôle les rêves que Léon faisait... Mais genre tu vois, pas le type de rêve où tu t'en souviens juste comme si t'avais été un simple merdeux de spectateur. Nada, c'était le genre de rêve où il était l'acteur, c'était lui et lui seul qui bougeait et il en avait pleinement conscience. Le monde où il avait atterri était-il donc ..?

Bouahaha, rien à foutre sérieux. Léon s'en foutait comme ta grand-mère. Ouais c'était drôle, mais il voulait pas se poser la question du pourquoi du comment mais alors pourquoi. C'était trop chiant pour lui et il en avait (encore dit une fois sérieux) rien à foutre.

Si bien que cette soirée-là...




Bref. Cette nuit-là, il était arrivé dans une sorte de... Tu sais, les trucs où les romains faisaient combattre leurs esclaves jusqu'à la mort, ces salauds. Ben ouais c'était là. Demandez pas pourquoi il était arrivé là, l'auteur en a rien à foutre de vos attentes. Alors le frappez pas.

C'était justement le cas d'un mec, un pauvre cono dans la place que Léon n'avait absolument pas capté. Oh, sa gueule était choupi. Sûr que lui, il fumait des oinjs ou des clopes. Ow. Il était en train de courir vers Léon. Eh beh, quel vigueur. Et quelle soudaine admiration pour Léon. Ce dernier aurait pu avoir sa teub toucher le ciel mais ça, c'était juste avant que le mec choupinou lui donne un violent coup de pied qui le fit tomber et crier de douleur. Ouais il tenait sa jambe et il tremblait de douleur (ouais, ou alors le mec qui était en train d'écrire était un sadique).

Il ne comprenait pas, pourquoi il l'avait frappé cet enfoiré de fils de pute ? Et les règles de politesse, ta maman avait décidé de se torcher le minou avec ?! Ok, Léon était vénèr'. Et quand il était vénèr', il voulait chier sur la personne qui l'avait rendu vénèr'. Et fumer un bédo. Mais ça, on pouvait le changer en clopes.

"EH FRERO IMAGINAIRE, RAMENE TON CUL SALE GROS BATARD !!"

Hier soir, il avait la chance de pouvoir rencontrer son frère jumeau qui... Avait buté des types. Mais c'était fou parce que dans le rêve, s'il disparaît parce qu'il mourrait, et ben il pouvait réapparaître mais sans aucune égratignure ! Et genre, Léon pouvait l'appeler quand il le voulait ! C'était maaaaagique. Et comme il savait que son frère imaginaire, il frappait sur tout ce qui bouge, il le fit apparaître pour qu'il puisse tabasser l'enfoiré de fils du pute.

Et il arriva. Ouais, c'était bien le frère jumeau de Léon, y avait aucun doute. Il lui ressemblait comme deux frères jumeaux. Ouais bon, il lui ressemblait mais en plus vénèr', ça se voyait sur son visage. Il était apparu debout, juste à côté de Léon.

"C'est toi qui embête mon frangin ?! A vrai dire on en a rien à foutre de sa gueule ! C'est toi alors qui veut qu'on se la donne ?! EH BEN PAS DE PROBLÈME !!", disais approximativement le frère jumeau de Léon.

Le frère jumeau de Léon bondissait alors sur l'enfoiré de fils de pute en lui voulant assainir une droite dans la gueule. S'il répliquait, il allait lui donner un coup de pied dans les boules. S'il jamais il évitait l'attaque de connard, il allait faire en sorte pour qu'il se mette sur le côté ou derrière et lui donner un puissant coup de coude n'importe où.

"Je pose une carte face cachée et avec cela, je finis mon... Ah merde, je me suis trompé d'endroit."

Et Pharaon disparût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 24/10/2014
Age du personnage : 27

Habitué
Sam Toush
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 70
Honneur: 12
MessageSujet: Re: SPARTIATES ! [PV Leon Karel] Mer 21 Jan 2015 - 21:34
La personne qui était apparue ne semblait pas très forte, mais je m'attendais tout de même à ce qu'elle résiste à ce coup, ou plutôt qu'elle ait au moins le temps de réagir. Je me retrouvais donc avec un pauv' naze sans défense qui s'écroula après mon balayage. Il me faisait tellement pitoyable que je n'osais même pas l'enchaîner maintenant qu'il était au sol... Et pendant que je le regardais plein de pitié, en me retenant de lui cracher dessus, une sorte de double fit son apparition. Rivant alors mes yeux sur le second type, tout aussi peu intimidant que le premier, je fus sur mes gardes, un peu surpris par sa soudaine venue. Sur le coup j'effectuai un vif et petit pas en arrière, ce qui me distança du double qui semblait plus compétent que l'homme à terre. De ce fait, l'invocation fut contraint d'avancer vers moi avant de m'atteindre, et sa gestuelle lors du déplacement le trahit. En effet, lorsqu'on se prépare à donner un coup, on modifie inconsciemment ses pas pour adapter la distance à l'allonge du coup que l'on souhaite donner, et à partir de ces pas il est possible d'anticiper quel coup allait partir.

Je ne fus donc pas surpris qu'il envoie son poing droit lorsqu'il fut à la bonne distance pour, et je plaçai mon bras gauche à hauteur du menton tout en me penchant un peu en arrière, attrapant le poignet du bras assaillant au passage. J'en profitai immédiatement pour tirer sur son bras afin de l'approcher de moi tout en avançant mon épaule droite, l'élan acquit par ce mouvement allant amplifier la puissance du coup qui suit. Parce qu'en pivotant mon buste sur la gauche et en avançant mon épaule j'avais effectuer un uppercut du coude en visant le menton de mon adversaire qui était attiré vers l'avant lorsque je tirai sur son bras droit. Peu de chance qu'il en réchappe, il allait certainement un peu basculer en arrière et j'en profiterai alors pour lui donner un kick frontal, c'est-à-dire en frappant du plat du pied dans son bas-ventre de manière à l'éloigner de moi le plus possible. Je fis ensuite deux petits pas en retrait afin de bien avoir les deux jumeaux dans mon champ de vision tout en me permettant de respirer et d'avoir plus de temps pour me reconcentrer lors du second round.

- Manque plus que je viole ta soeur et j'aurais niqué toute la fratrie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: SPARTIATES ! [PV Leon Karel]
Revenir en haut Aller en bas

SPARTIATES ! [PV Leon Karel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Au pays du flood :: Autre Rp :: Arène-