Haut
Bas

Partagez|

We're Freaks ! [Pv Nils et Megan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Surnom : La Joueuse de Hamelin
Messages : 631
Date d'inscription : 11/12/2014
Age du personnage : 12

Maraudeur des rêves
Mara Leros
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 400
Renommée: 1382
Honneur: 309
MessageSujet: Re: We're Freaks ! [Pv Nils et Megan] Dim 18 Jan 2015 - 20:03
Mara s'était tournée vers Megan en quête d'approbation, même si cette dernière n'était pas à proprement parler responsable d'eux. Pour elle, si un adulte l'accompagnait, c'était la moindre des choses de lui demander son avis, surtout qu'elle n'avait pas encore eut l'occasion de se faire emmener quelques part avec quelqu'un d'autre que ses parents.  

Elle vit la femme s'approcher de Nils et elle, ignorant le sympathique clown et se mettant à leur niveaux pour leurs offrir des chapeaux du même genre que ceux qu'ils avaient déjà croisé dans la foule. Oubliant momentanément les animaux, elle resta en admiration devant le curieux chapeau à bords solides, arborant une sorte de forêt miniature à son sommet. En tripotant délicatement les arbres miniatures, la fillette comprit qu'ils étaient composés de bois et d'une sorte de papier mâché, tandis que de minuscules oiseaux colorés, sans doute en papier mâché aussi ou quelque chose du genre, reliés à des fils de fer clairs, semblaient voleter autour des cimes des arbres. Remerciant sincèrement la dame pour ce cadeau magnifique, elle le plaça sur sa tête tandis que son oiseaux volait un peu autour, hésitant à se poser dessus puis décidant finalement que l'épaule de la petite était plus confortable.

Elle jeta aussi un regard admiratif un trésor pirate du garçon et regarda amusée le chapeau de sorcière que Megan s'était prise, avant de se reporter sur les animaux qui les entouraient. Ils arrivèrent au niveaux d'une foule assez dense, et Mara grimpa avec joie sur les épaules de l'adulte quand celle-ci le lui proposa. Passer soudainement de 1m20 à plus de 2m de haut lui donna un léger vertige, mais elle s'habitua vite et regarda vivement la nuée de tête. Elle n'était pas fan des grandes foules, elle ne savait pas trop à quoi s'attendre et elle n'aimait pas quand des inconnus se collaient, même involontairement, à elle. Et puis quand on fait 120 cm, on en a vite marre des aisselles des gens, allez savoir pourquoi. Soudain, elle entendit une exclamation et en en cherchant la source, elle vit que la foule s'écartait sur le passage d'une bête bizarre comme elle n'en avait jamais vue.

On aurait dit une sorte de serpent large ou d'asticot géant avec la moitié de son corps au sol et l'autre moitié redressée, recouverte de fourrure brune, avec une tête plutôt mignonne. Elle avait beau chercher, elle n'arrivait pas à retrouver où elle avait bien pu voir ce genre de bête avant. Le truc se tortillait pour avancer, sous les airs amusés de la foule, et s'approchait du petit groupe de trois. Alors que l'animal était à trois rangées d'eux, un homme sortit de nulle part juste derrière lui. Il portait un haut-de-forme, une cape et un costume très élégant, une curieuse baguette lumineuse à la main. Avec un petit sourire amusé, il dit à l'animal:

"Allez allez mon joli, on revient à l'intérieur! Ton public t'attend!"

*Non, je...!*

Les deux disparurent d'un coup, mais Mara était perplexe. Elle était convaincue d'avoir entendu quelque chose, mais quoi? Bof, sans doute un bruit de la foule... mais pourtant... Ses pensées furent interrompues tandis qu'une voix d'homme annonçait que le spectacle allait commencer. La foule s'engouffra dans le chapiteau. Alors que les trois s'engouffraient sous la toile colorée, Mara fut surprise de voir que l'intérieur semblait bien plus grand que l'extérieur. Les gens se répandaient dans un long couloir qui ne rentrait sans doute pas dans le chapiteau (la magie des rêves probablement), et curieusement, plusieurs portes parsemaient ce couloir.

Devant l'une d'elle se trouvait une femme... barbue...? Qui se mit à sourire à leur vue et leur fit signe d'approcher de la main. Une fois devant elle, un peu à l'écart de la foule, Megan fit descendre l'enfant de ses épaules et l'être qui semblait être une femme malgré sa pilosité viril s'adressa à eux d'une voix enjouée:

"Eh bien, eh bien, c'est pas souvent qu'on a des voyageurs dans le coin! Vous êtes Megan Cole n'est-ce pas? Quel honneur de rencontrer un voyageur apparu dans un DreamMag! Vous avez des enfants adorables! En fait, notre cirque est constitué de voyageurs, et nous sommes à la recherche d'autres voyageurs pour l'étoffer. Je suis sure que certains de vos talents spectaculaires impressionneraient notre publique, cela serait formidable, n'est-ce pas? Ah ah ah, j'aimerais bien vous convaincre de vous joindre à nous! Aaaah, mais cette adorable petite fille semble très intéressée par notre animalerie! Je peux vous faire visiter si vous voulez! Venez, c'est par ici!

Cette femme était vachement bavarde, parlait vachement vite et Mara n'avait pas entendu la moitié de son monologue, focalisée comme elle était sur sa barbe. Megan n'avait pas eut le temps de répondre que la femme les poussait déjà dans un couloir annexe plus étroit, tout en débitant joyeusement des informations sur le cirque, comme comment elle avait rencontré les autres, quels genres de personnes venaient voir les spectacle, la complexité de gestion d'un élevage, qu'il était plus difficile de gérer les Voyageurs que les Rêveurs, d'où la nécessité de recruter des Voyageurs qui faisaient un peu "agent de sécurité"...

Il débouchèrent à l'extérieur du chapiteau, dans une allée entourées de différentes cages, et la femme les laissa là en leur disant qu'elle revenait tout de suite pour leur présenter la troupe. Curieuse, Mara s'approcha d'une cage proche, et vit la bête bizarre de tout à l'heure, recroquevillée sur elle-même. Elle s'accroupit pour mettre sa tête au niveau de celle de la bestiole, se demandant si elle dormait. Son oiseau résolut le problème et sifflotant doucement, ce qui eut pour effet de faire se relever la tête de l'animal qui fixa l'enfant droit dans les yeux.

*Maman...*

"Non désolée, je ne suis pas ta maman...", lui chuchota la fillette

*Maman... Je veux me réveiller...*

Comment ça se réveiller? Les animaux de Dreamland vivaient ici, non? Ils ne se réveillaient pas dans le monde réel, et là, la bête semblait bien réveillée dans Dreamland... Mara eut un léger doute et lui demanda doucement:

"Comment t'appelles-tu?"

*Je t'ai déjà dit que nous autres animaux n'avions pas de nom comme vous. C'est un concept humain de nommer quelqu'un.*

"Oui, je sais mais..."

*Je m'appelle Nikolas, tu peux m'entendre?*

Mara se figea un peu en inclina la tête en signe acquiescement. Elle poursuivit tout aussi lentement, ne sachant que penser:

"Oui, je peux t'entendre. Tu es un voyageur?"

*Non, je ne voyage pas, j'ai toujours habité en Allemagne.*

"Tu es un humain?"

*Oui, mais j'arrive pas à bouger comme d'habitude... les gens sont méchants avec nous... j'ai que 6 ans, je veux me réveiller...*

Mara sentit un grand froid l'envahir en se rendant compte de ce qu'elle avait en face d'elle: un enfant enfermé dans un animal. Elle entendit derrière elle un autre animal l’appeler:

*Hey petite, tu peux m'entendre? Approche, je suis Voyageur, je sais ce qu'il se passe.*

Mara s'approcha donc de la grosse cage contenant une sorte de fauve vert à... cinq pattes et à deux petites queues. Son pelage vert sombre s'éclaircissait en allant vers les extrémités de son corps. Une cicatrice fermait son œil droit. Il grogna, visiblement énervé:

*Les Voyageurs de cette troupe utilisent un bâton pour transformer certains Voyageurs ou Rêveurs en monstre comme nous. Je ne sais pas sur quels critères ils se basent mais ils nous transforment et nous marquent pour nous empêcher de nous enfuir. On est condamnés à rester ici, et je ne sais pas si on pourra s'enfuir. Je te conseille de partir, tu n'es pas de taille face à eux. Mais essaye de prévenir un Voyageur fort. On n'en peut plus de passer nos nuits ici.*

Malgré son calme apparent, Mara sentait sa tension. Elle fit "oui" de la tête et retourna vers Nils et Megan, tremblante. Elle releva la tête et dit d'une petite voix:

"Toutes les bêtes ici... ce sont des Voyageurs et des Rêveurs, tous transformés et emprisonnés!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 78
Date d'inscription : 05/12/2014

Habitué
Nils Adam
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 150
Renommée: 100
Honneur: 35
MessageSujet: Re: We're Freaks ! [Pv Nils et Megan] Mar 20 Jan 2015 - 21:28
Pendant que le clown un peu trop louche parlait, Megan, écoutait vaguement, mais semblait bien plus intéressée par un stand de chapeau. C'est alors, qu'une fois la discussion terminée, elle s'approcha de Mara pour lui en tendre un tout aussi original que les autres parcourant les têtes des visiteurs du parc, il était fait comme une petite forêt en papier mâché d'où des petits oiseaux de la même matière étaient attachés à des fils pour donner l'impression qu'ils volaient, c'était amusant. La fillette n'attendit pas alors la permission et le déposa directement sur sa petite tête, elle remercia Megan d'un grand sourire plein de reconnaissance. Alors que Pan ne s'y attendait pas du tout, il vu que Megan lui tendit un chapeau à son tour. C'était un coffre au trésor, en tout cas, un chapeau en forme de coffre au trésor, à l'intérieur, il y avait de beaucoup d'or, avec une dague ornée de différentes pierres précieuses ! Et même un crâne ! Même si tout cela n'était bien entendu qu'en papier mâché. Mais Pan sourit, c'était un cadeau vraiment génial, ça faisait pirate des caraïbes, et même si Pan l'avait remarqué, il préférait rester dans son monde à lui :

« Yeah ! Le coffre au trésor du Capitaine Crochet ! Nyehe ! Merci beaucoup Megouille ! En le portant, je pourrais le narguer ! »

Dit-il d'un air amusé. C'est alors que Megan mit le sien, c'était un chapeau de sorcière plutôt marrant, cela cacher légèrement le bas de son visage par un genre de voile, et il y avait une petite chauve-souris en peluche sur le chapeau, et une araignée qui avait presque l'air d'être en vie accrochée sur la pointe.
Dans la fille d'attente du mystérieux chapiteau et Megan attrapa Mara pour la poser sur ses épaules, Pan de toute façon était déjà en train de sauter d'épaule en épaule sans demander la permission... Avant d'entrer dans le chapiteau, un homme habillé d'un costume blanc et d'une cape, replaça d'un air de gentleman son monocle, avant de faire tourner une étrange baguette entre ses doigts ( HRP : illustration pour le fun, ça m'a fait penser à une référence tout ça ^^ : http://static.zerochan.net/Kaitou.Kid.full.1497324.jpg )
Puis il replaça son haut-de-forme glissant sur son front, et s'exclama à un étrange animal qui était un espèce de mixte entre un lama et un asticot :

"Allé allé mon joli, on revient à l'intérieur ! Ton public t'attend !"

Qu'il disait... Son sourire un tantinet sadique ne faisait que grandir le mauvais pressentiment que ressentait Pan pour ce chapiteau ...
Tout à coup, un homme s'éleva au-dessus de la foule, à la vue de tous, et d'un mouvement de bras, il invita celle-ci à rentrer.
C'est alors qu'une femme très étrange s'approcha des 3 voyageurs, elle disait connaître Megan ? Elle était célèbre ? La classe ! Se disait Pan se faire instruire par une voyageur de ce niveau est vraiment une aubaine ! Il sentait qu'elle était expérimentée, mais cela dépassait ses espérances ! Pan avait vraiment envie de la voir à l'action. Pendant que le petit blond ne tenait pas en place et s'existait tout seul, la femme barbue (oui, oui, j'ai bien dit barbue, genre moustache, bouc et tout oui, on est beau être à Dreamland, c'est aussi choquant que dans la réalité) avait enfin fini son baratin.
De ce qu'il avait vaguement entendu, elle les invita à visiter l'animalerie. Sans broncher, Pan, suivit alors les deux filles (et demie). Mais la femme un peu trop masculine, ne s'arrêtait vraiment pas de parler, un véritable moulin à paroles !
Alors que Megan et Mara visitaient tranquillement l'étrange animalerie, Pan s'échappa en douce, il voulait en savoir plus par rapport à cet étrange chapiteau. Il sortit discrètement de la pièce et s'engouffra dans un couloir sombre, au loin, il y avait une lumière, une pièce était éclairer... Deux voix sortaient alors de cette pièce :

« Hum, Jacques, dit-moi, on a quoi en réserve là ? »

La première voix ressemblait fortement à celle du magicien, quant à l'autre, Pan ne l'avait jamais encore entendu, elle était assez, aigue et désagréable :

« Oui Monsieur Godefroy. Nous avons une petite rêveuse qui attend sagement sa transformation Monsieur...Hihihihi... Que réservez-vous nous cette fois ? Encore un lamasticot ? Je sais qu'en tant que Geek, vous aimez bien ça, mais, pourquoi pas des pingouins sans becs ! Ou des dahus ! Ah oui ! Les dahus, c'est génial ! Ça ne peut pas se tenir droit, les gens trouvent ça drôle la plus part du temps... hehehehehehehe »

Ricanait-il d'un rire de sous-fifre, un peu trop cliché, puis Godefroy, puisque t'elle était son nom continua :

« Silence ! Tu fais du bruit, il ne faut pas que les spectateurs nous entends-tu imagines si on est découvert ! »

C'est alors que Pan, marcha sur une branche sans le faire exprès, prit de panique, il se mit alors à courir en direction de l'animalerie, c'est à ce moment-là, quand il voulut les prévenir, que Mara se leva, et se retourna vers eux pour leur expliquer, ce qu'il avait aussi vu, il ne pouvait alors que confirmer les faits à Megan, en ajoutant une information à cause de bruit de pas suspects s'approchant dangereusement vers le groupe :

« Euu, c'est vrai... D'ailleurs y a deux méchants pas beaux qui viennent par ici... Désolé... »

Dit-il tout en se grattant la tête, d'un sourire désolé, il avait fait une bêtise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 688
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: We're Freaks ! [Pv Nils et Megan] Ven 23 Jan 2015 - 14:14


Les deux enfants avaient largement apprécier les chapeaux, ce qui avait fait plaisir à Megan. Au moins, elle n'avait pas si mauvais gout que ça. Ils avancèrent ensuite pour se diriger vers l'entrée du chapiteau. Une fois passée la porte, la jeune femme réalisa que l'intérieur était beaucoup plus grand que ce qu'on voyait de l'extérieur, surement un truc pour amplifier la taille comme c'était le cas dans Harry Potter enfin c'est Dreamland, tout est possible ou presque non? Le trio se fit accoster par une femme à barbe qui connaissait l'algophobe de réputation. Megan qui avait espéré rester discrète poussa un soupire et tenta de suivre le discours soutenu et trop rapide de cette femme. Seul le passage du "vous avez des enfants adorable" la perturba un peu. Genre en plus elle faisait si vieille que ça pour être déjà maman de deux gamins d'une dizaine d'années? L'envie de lui coller un coup de poing commença à monter mais la jeune femme parvint tant bien que mal à se contenir. Reste que la femme à barbe voulait, apparemment, la recruter dans sa troupe en prétextant que son pouvoir s'avérerait spectaculaire. Megan eut un petit sourire en coin: en quoi un pouvoir basé sur la douleur serait spectaculaire? Si cette personne connaissait sa réputation, elle connaissait donc son pouvoir et ne disait donc là qu'un truc pour attirer son attention pour obtenir autre chose. Agent de sécurité? Ou juste une embrouille sur le point de lui tomber sur le coin du nez? La seconde option était surement la bonne, après Meg n'avait jamais eu trop de chance, il faut bien le reconnaitre.

Reste que le trio suivit pour une petite visite afin de voir l'animalerie. La femme à barbe continuait son speech et Megan ne l'écoutait pas vraiment, elle regardait les alentours afin de les mémoriser en cas de fuite. Oui, connaitre l'endroit aide pour se sauver ou se cacher... Une habitude qu'elle commençait à trop bien connaitre dans ce monde. L'explication de l'agent de sécurité fut abordée, peut-être voulait-elle vraiment la recruter? Ils arrivèrent enfin à l'animalerie et la dame les abandonna pour aller chercher le reste de la troupe afin de leur présenter. Nils avait semble-t-il disparut ce qui exaspéra un peu Megan. Où était ce bambin? Elle espérait qu'il ne ferait pas de stupidités et n'attirerait pas de problèmes. Quand à Mara, elle était déjà en train d'observer les drôles d'animaux. Megan en fit donc autant: il y avait un singe avec une main au bout de sa queue, il avait également trois yeux. Il y avait encore une sorte d'oiseau avec une trompe à la place du bec. Que des trucs étranges et qui donnaient l'impression qu'on avait joué à dieu en collant plusieurs morceaux ensemble pour voir le résultat. Tous les animaux semblaient calmes, voir même trop, la plupart leur lançaient des regards mornes, d'autres s'excitaient un peu sur les barreaux et leur hurlaient dessus. C'est alors que Mara se retourna pour faire une révélation un tant soit peu étrange.

D'après Mara, toutes les bêtes présentent étaient en fait des rêveurs ou des Voyageurs transformés et emprisonnés. Megan doutait un peu de la petite mais elle semblait capable de communiquer avec l'oiseau, donc pourquoi n'aurait-elle pas réussi à parler à ces animaux de foire? Et d'ailleurs pourquoi aurait-elle inventé une histoire pareille? Nils était de retour et semblait avoir entendu la petite. Il confirma et s'excusa en disant que deux personnes approchaient. Les ennuis arrivaient donc et on pouvait même entendre leurs bruits de pas. Megan poussa un soupire, elle mit une cigarette à ses lèvres et sortit son briquet.

"Mettez vous à l'abri derrière les cages, je m'en occupe..."

Sa sucette à cancer allumée, elle croisa les bras en dirigeant son regard vers l'entrée de l'animalerie. Le mec habillé en magicien qu'ils avaient vu un peu plus tôt entra alors accompagné d'un homme aux cheveux blonds ressemblant à de la pailles. Les deux fixèrent la jeune femme et lui firent un sourire.

"La célèbre Megan au Sang Noir donc. C'est un plaisir de vous rencontrer.
-Merci. Désolée mais... Je n'ai aucune idée de qui vous êtes en revanche. Mais le plaisir est réciproque malgré tout.
-Je me nomme Godefroy et voici mon assistant Jacques. Et ces deux petits qui vous accompagnaient ont également des noms?
-En effet, ils en ont. Sinon, j'ai entendu une terrible rumeur et j'aimerai bien que vous y mettiez un terme.
-Bien sur, qu'elle est donc cette rumeur?
-Baaaah... Elle tapota sa cendre. Comme quoi vos animaux étranges là, ce sont en fait des rêveurs et des Voyageurs que vous auriez transformez."

Le sourire du magicien se crispa un instant mais il se reprit très vite et éclata de rire. Il avança alors un peu et fixa l'animal dans une cage le plus proche de lui. Il l'observait et indiquait à Megan de le regarder également.

"Par curiosité, si cette rumeur était vraie. Comment ferions nous, d'après vous pour les transformer?
-Hum... Un artefact? Un pouvoir de l'un de vos compagnons?
-Logique en effet. Mais ils pourraient disparaitre à leurs réveils et on ne les reverrait pas.
-D'où l'intérêt d'avoir du public pour renouveler le stock? Ou encore en utilisant un autre artefact pour qu'ils se retrouvent obligé de revenir où ils étaient la nuit précédente.
-Mademoiselle Cole, vous avez une imagination débordante! Mais cela reste logique, je vous l'accorde. Et surtout... Il posa un regard noir sur elle. Je déteste être démasqué."

Jacques se jeta sur elle pour lui immobiliser les mains. Sans réfléchir, elle lui colla un magistral coup de boule pour le faire reculer mais il ne lâcha pas prise. La tête de Jacques se redressa et il avait de la paille qui s'échappait de la bouche, là où le sang aurait du couler suite au coup. Il affichait un sourire amusé et continuait d'entraver les mouvements de Megan. Celle-ci libéra son pouvoir pour amplifier les douleur de son adversaires: les veines de ses bras gonflèrent avant de virer au noir mais il ni eut aucun effet particulier sur Jacques. Surprise de cette réaction, elle ne remarqua pas Godefroy qui s'était retrouvé en un instant à coté d'elle pour lui coller un grand coup de canne sur le crâne. La douleur lui troubla à peine la vue et elle lâcha plusieurs jurons de frustration. Ses deux là semblaient nulles mais ils arrivaient à lui tenir tête car elle s'était prendre par surprise. Elle tira sur son bras pour se libérer de l'homme épouvantail qui n'avait pas la force de la maintenir. Elle lui colla alors un uppercut en plein torse, le soulevant du sol avant de lui mettre un crochet pour le clouer au sol. Dans la foulée elle tourna sur elle même pour coller un coup à Godefroy sauf que son poing ne rencontra que le vide. Le magicien était de nouveau derrière elle, à coté de Jacques qui s'était relevé et semblait encore capable de se battre malgré la raclée qu'il venait de prendre. Enfin il semblait moins confiant et refusait pour l'instant d'avancer pour retourner se faire rosser.

"Arlequin! Tu es dans le coin? Occupe toi d'elle pendant qu'on se charge des gamins!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : La Joueuse de Hamelin
Messages : 631
Date d'inscription : 11/12/2014
Age du personnage : 12

Maraudeur des rêves
Mara Leros
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 400
Renommée: 1382
Honneur: 309
MessageSujet: Re: We're Freaks ! [Pv Nils et Megan] Ven 23 Jan 2015 - 18:28
Dès qu'elle avait annoncé la nouvelle à Megan, Nils avait accouru pour annoncer des ennuis imminents. Un conversation entre les adultes s'engagea, et Mara se sentit un peu vexée en se rendant compte que Megan ne l'avait pas vraiment cru. En même temps, elle devrait avoir l'habitude, la parole des enfants était rarement écoutée, et la femme ne connaissait pas vraiment la fillette. Mais bon, c'était un peu frustrant quand même.

Soudain, l'homme déguisé en magicien pris une expression franchement menaçante et finit par confirmer leurs inquiétudes: ils transformaient bien voyageurs et rêveurs en bêtes de foires. Il se jeta soudain sur Megan, attrapée par surprise par l'autre type blond. Elle s'en débarrassa plutôt facilement et tenta d'attaquer l'autre mais celui-ci avait... disparu. Et réapparu plus loin. Il s'était bien téléporté. L'enfant ne savait pas trop ce qu'il se passait, et n'avait pas la moindre idée de comment aider Megan. Elle se dandinait sur place, cherchant une idée autour d'elle, une arme même si elle savait que ça ne changerait rien. Soudain, le magicien s'exclama:

"Arlequin! Tu es dans le coin? Occupe toi d'elle pendant qu'on se charge des gamins!"

Mara releva la tête, sentant le danger, mais ne put pas faire grand chose. Elle crut entendre le blond dire quelque chose à l'autre, et vit les deux disparaître soudainement. Et réapparaître pile devant elle. Puis tout disparut.

~~~~~~~~~

Quand elle rouvrit les yeux, Mara était encore debout, mais dans un environnement totalement différent. Ses jambes tremblantes se dérobèrent sous elle et elle se sentait légèrement nauséeuse. Elle jeta un rapide coup d'oeil autour d'elle pour retrouver un semblant de sens de l'orientation.

Elle était dans une sorte de grange, sans lumière extérieure et uniquement éclairée par des torches. Des tas de foin étaient empilés ça et là, avec des bouts de bois de différentes tailles. Du matériel gisait un peu partout. Au total, la grange semblait plutôt grande, peut-être dix mètres de long sur quinze de large. mais elle était suffisamment encombrée pour que s'y déplacer ne soit pas facile. La fillette s'habituait peu à peu à la faible luminosité ambiante. Un frissonnement doux sur sa joue lui rappela la présence de son oiseau sur son épaule et la rassura un instant. Elle se sentait toujours aussi mal à l'aise dans ce genre de situation.

Et raison de plus de se sentir mal à l'aise: elle aperçut une silhouette dans la pénombre qui s'agitait lentement, et elle entendit un craquement qui la fit sursauter. Un petit rire répondit à sa réaction, et la forme sortit de la pénombre, pour s'avérer être l'homme aux cheveux blonds. Il portait une curieuse salopette en jean très... "campagnarde", et une chemise à carreaux aux manches retroussées. Il la fixa, les yeux un peu plissés, un sourire en coin et un brin de paille dans la bouche, avant de lui dire d'un ton presque sympathique, s'il n’était pas aussi rauque:

- Hola, ca'me-toi la ptiote, je f'sais que m'étirer. J'm'appelle Jacques, mais ça va êt' "M'sieur" pour toi maint'nant.

Il ricana légèrement et s'avança encore. Mara, elle, recula du mieux qu'elle pouvait, toujours les fesses par terre, tou son corps tendu par le stress. Le sourire de l'individu s’agrandit:

- C'pas la peine de fuir t'sais? M'sieur Godefroy nous a ram'né ici pour pas qu'l'autre grue nous embête. C'plus simple d's'occuper d'vous dans not' coin puis d'y r'tourner après. D'toutes façons, tu finiras dans une cage 'vec les aut' bestiaux. C'pas comme si gigoter allait changer un truc.

Mara frissonna encore plus, terrifiée, tandis que son oiseau tentait de chercher des idées:

*Attends, attends, il doit bien y avoir une solution... une sortie, quelque chose... Je... toi, reste ici et trouve un moyen de te protéger, je vais essayer de trouver la sortie!*

La fillette essaya de l'arrêter, mais la peur la rendait muette et l'oiseau était déjà envolé. Comprenant qu'elle n'avait pas d'autre choix que de se battre, elle tenta de se relever pour pouvoir être plus réactive qu'immobilisée par terre. Voyant qu'elle n'avait pas l'intention de se laisser faire, Jacques leva le bras droit et lui lança une violente gifle qui la fit retomber dans la paille. Sentant le goût du sang dans sa bouche, Mara réprima des larmes et se retourna vers son agresseur, sa main agrippée sur sa joue. Complètement dépassée par ce qu'il se passait, elle ne put que s'exclamer:

- Pourquoi vous faites ça? Ça a aucun sens, c'est mal!

L'autre éclata de rire, presque pris au dépourvu par la naïveté de la remarque:

- En quoi? C'que des rêves pour les rêveurs, y risquent r'in! Nous on s'fait du fric ici et on profite d'la vie, et d'toutes façons, les aut' Voyageurs qu'on choppe sont pas des saints! Y a que des salauds ici, à Dreamland! On est pas les prem'ers et on s'ra pas les derniers! Franch'ment, c'pas comme si on leur f'sait du mal du plus!

Et il repartit dans un autre éclat de rire hystérique. Mara écarquilla les yeux et lâcha:

- Vous êtes complètement fous...

- Pas plus qu'un aut', lâcha Jacques en s'inclinant vers elle, on profite de nos rêves c'tout! Et laisse moi t'dire que t'as pas l'droit de m'insulter, ok?

Et il l'envoya rouler sur quelques mètres d'un coup de pied dans le ventre. Mara cracha quelque chose par terre, indéfinissable à cause de la luminosité ambiante. Elle ne pleurait pas. Elle ne voulait surtout pas pleurer. Elle devait se relever, se défendre. Quelqu'un viendrait. Quelqu'un venait toujours. Elle se redressa difficilement à la force de ses bras et avisa un bout de bois d'environ une grosse soixantaine de centimètres. Elle agrippa, s'en servit comme canne pour se relever et le brandit entre elle et son ennemi, tentant de réprimer le tremblement de ses jambes.

Elle le vit s'approcher pas à pas, comme s'amusant de la tension qu'il faisait monter, et alors qu'il levait une main pour l'attraper, elle abattit son arme de fortune de toutes ses forces sur lui. Bon elle n'espérait pas grand chose. Elle savait que tous ces dessins animés où un gourdin suffisait à assommer un méchant étaient ridicules. Elle n'espérait même pas un bruit glauque d'os cassé ou quoi que ce soit. Elle espérait juste un bruit typique du choc entre du bois et un humain. Pas un bruit de bois contre de la paille. Elle lâcha le bâton, légèrement inquiète, et vit toujours l'homme devant elle.

Les yeux reflétant la lueur des flammes et le reste de son visage caché par son bras replié. Indemne, et recouvert de paille. Elle se ravisa tandis qu'il le baissait lentement. Pas recouvert, mais composé de paille. Intégralement. De la fin de la manche jusqu'au bout des doigts. Mara sentit un liquide chaud et visqueux couler sur son menton et en passant la langue dessus, elle reconnu le goût du sang.

Ses dents lui faisaient mal, son ventre lui faisait mal, sa jambe qui avait amortit l'une de ses chutes lui faisait mal. Elle ne devait pas pleurer, surtout pas. Jamais. Elle fixa le visage de son adversaire, un bras sur son ventre et l'autre bras un peu replié, ne sachant pas quoi faire. Jacques fronça les sourcils à la vue de ce regard et la gifla sur l'autre joue de sa main de paille, la ratifiant de nombreuse égratignures en plus du choc. Il l’attrapa par la tunique de son autre main avant qu'elle ne tomba et la projeta sur le sol en terre battue, au milieu de la grange, puis lui donna un autre coup de pieds gratuit dans le torax, la retournant sur le dos.

L'enfant avait mal partout et se mordait inutilement les lèvres pour tenter de surmonter la douleur. Elle leva un regard désespéré mais toujours sec vers l'individu et à la vue de son expression cruelle, elle sentit une vague de détresse monter en elle. Puis s'échapper. Comme une sphère partant de quelque part dans son ventre, qui passe part tout son corps jusque dans ses extrémités, puis qui sortait et qui s'étendait autour d'elle comme une aura.

Un mince espoir surgit dans l'esprit de la petite, et fermant les yeux de toutes ses forces en sentant l'arrivée d'un autre coup, elle ne put que murmurer:

- À l'aide!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 78
Date d'inscription : 05/12/2014

Habitué
Nils Adam
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 150
Renommée: 100
Honneur: 35
MessageSujet: Re: We're Freaks ! [Pv Nils et Megan] Sam 24 Jan 2015 - 9:32
Effectivement, des bruits de pas s'approchaient de notre petit groupe. Puis deux personnes arrivèrent dans la salle, jetèrent des regards tueurs sur Megan. Le magicien vu précédemment, s'approcha d'une cadence lente, tout en jouant avec une étrange baguette dans sa main gauche, il avait un sourire menaçant, il fit la révérence avec son haut-de-forme devant le baby-sitter d'une nuit, et ne semblait ne pas être sourd à sa réputation, Megan essayait de rester distante, et restait méfiante. Le magicien se présenta, et présenta aussi son assistant Jacques, un bonhomme bien étrange, ces cheveux blonds ressemblaient, à de la paille... Megan mit alors cartes sur table, en demandant des explications sur tout ceci, le magicien répondait en énigme, ce qui affirmait bien sûr l'affaire.

C'est sur le « je déteste être démasqué » du magicien que l'action commença. Jacques se jeta sur Megan, alors que Pan malgré son âge, avait rassemblé tout son courage pour venir l'aider, la jeune femme se débrouillait très bien toute seule, elle lui donna un coup de boule en plein milieu du visage, néanmoins, Jacques relava la tête, il ne saignait pas, mais de la paille sortait de sa bouche, il avait un grand sourire. Le magicien disparaissait pour apparaitre juste à côté de Megan et lui donner un coup dans le crâne, Megan plissa les yeux sous le coup, mais finalement, elle arriva à se débarrasser de l'entrave de l'homme de paille, puis elle lui envoya un uppercut en plein milieu du torse, ce qui le fit carrément soulever du sol, et cracher de la paille, ses yeux globuleux ressortaient, puis d'un crochet violant sur la tempe, il tomba raide au sol... Au moment où elle voulut frapper Godefroy, celui-ci disparut encore une fois, apparemment cet homme pouvait se téléporter. Mais les deux hommes se mirent à reculer, beaucoup moins confiant. Pan avait des étoiles dans les yeux quelle force ! Néanmoins, Godefroy appela un dénommé Arlequin, qui ne perdait pas de temps pour accourir vers Megan, la femme barbue cracha par terre et jeta un regard viril à la jeune femme :

« Quel dommage, vous aurait vraiment été formidable, dans le cirque, 'fin bon, on devra se contenter de vous transformer, j'imagine... »

Plus elle avançait, plus sa barbe devenait plus grosse et plus grasse...
C'est alors que les deux hommes, Godefroy, et Jacques, se téléportèrent devant Mara, Pan tourna la tête et cria :

« Ne vous approchez pas d'elle ! »

Godefroy souris, et toucha l'épaule de la fille, et les trois personnes disparurent... Non, cette inutilité ! Pan se détestait, incapable de quoi que ce soit... Si seulement il avait agi plus vite ! Godefroy seul apparut devant Pan :
« Tu viens avec moi toi, et tache de m'amuser ! »

Il posa la main sur l'épaule de Pan, et agita sa baguette. Mais cette fois-ci, c'était l'environnement qui disparaissait, tout autour de lui, tout perdait sa couleur jusqu'à devenir blanc... Il ferma les yeux...

Un mal de crâne épouvantable était senti par le petit blond... Puis quand il ouvrit enfin les yeux, il se trouvait en pleins milieux du cirque, devant pleins de visiteurs et voyageurs ! Godefroy, écarte les bras devant ses spectateurs et s'exclama :

« Bienvenue ! Avant de commencer, moi et mon jeune ami ici présent allons faire semblant de nous battre, n'intervenez surtout pas, n'oubliez pas ce n'est que du spectacle ! »

L'homme se retourna vers Pan avec un grand sourire :

« Hum, tu n'es encore qu'un enfant, mais tu es déjà voyageur, allé montre-moi ce que tu sais faire ! »

P
an, se leva, la tête baissée, les larmes aux yeux, il leva sa tête vers l'homme, et se jeta sur lui de toutes ses forces :

« Tu l'as emmené où ?! Dis-moi où as-tu emmené Mara !

-Hum, alors c'est comme ça qu'elle s'appelle ? Ne t'inquiète pas, elle est entre de bonnes mains... Ou pas ! »

Il leva son poing et l'enfonça dans le ventre du garçon qui recula son la puissance du coup, il cracha aussi du sang, Godefroy continua :

« Alors ? Que fais-tu ? Bas, toi ! Si tu me bats, je te dirai ou est ton ami... Mais bon, tu n'es qu'un gamin à près tout... »

Pan était par terre, il essayait tant bien que mal à se lever, mais à chaque fois Godefroy écrasait sa main à l'aide de son pied, le petit avait bau essayé, Godefroy l'empêchait de faire quoi que ce soit...
Pan n'avait plus d'espoir de victoire, il regarda le public et cria désespérément :

« Quelqu'un ! Aidez-moi ! »

Mais, la seule chose qu'il en tirait, c'était des :

« Oh, c'est vachement réaliste en effet !

-Papa t'as vu quand il crachait du sang ? C'est trop bien fait !

-Ahah, Dreamland, c'est vraiment génial, on y voit vraiment des trucs extraordinaires ! »


Comment ? Des centaines de personnes voyaient Pan se faire maltraitait, mais rien... Tout le monde ne voyait qu'un spectacle... Mais Pan ne pouvait pas abandonner, il s'avança vers le magicien tout doucement avec le peu de force qui lui restait... Il s'accrocha à ses vêtements, avec ses mains rouge sang, le magicien le poussa au sol :

« Oh, mais non ! Tu es en train de salir mon costume-là ! Reste au sol bien sagement, de toutes façons personnes ne viendra t'aider, personne ! »

Pan, le voyait arriver, nan, ça ne pouvait pas être la fin, il devait vraiment faire quelque chose, mais quoi ? Si seulement il était aussi fort que Megan ! C'est alors qu'il se leva et pour se donner du courage, il cria le nom de son ami le plus cher, de toutes ses tripes ! :

« Pe ... Pe...PETER PAN !!!!!!

-Hein ? Ça y est, il a perdu la boule ? »

T
out à coup, Pan se sentit mal, son corps commença à trembler, mais que ce passait-il ? Tout d'abord, le muscle de son bras gauche grossit, puis le bras droit, la jambe gauche, et même le torse ! Une lumière verte recouvra son corps qui ne cessait de grandir, et grandir encore ! Le magicien fit un pas en arrière :

« Mais, qu..... »

C'est alors que dans un flash de lumière, Pan avait disparu... Et à sa place était un homme, adulte, aux yeux d'émeraude, et au regard aussi tranchant qu'une épée... Ses habits étaient les mêmes que ceux de Pan, et l'explication était simple, c'était Pan ! Mais beaucoup plus différent d'ailleurs, il s'agissait presque d'une autre personne... Il analysa son corps et ses mains rapidement, mais ne semblait pas très choqué, il était d'une maturité remarquable... Il fixa le Magicien qui semblait troubler :

« Qu... Qui es-tu ?! »

Un pas, un deuxième pas... Le magicien leva sa baguette, mais Pan était déjà préparer, sous une posture de boxe thaï, il envoya un direct du droit un plein dans le visage du magicien, qui fit tomber sa baguette et brisa son monocle, pendant son coup, Pan dit d'une voix grave et posée :

« Juste un gamin... »

Le magicien ne sachant pas quoi faire se jeta sur Pan en espérant lui asséner quelques coups, Pan était prêt à le recevoir, il commença par lui envoyer un croche-patte, pour gagner du temps, le magicien tomba, néanmoins, il avait fait exprès pour récupérer sa baguette :

« Hum, ça commence à être intéressant »

Pan envoya un crochet vers la face de son ennemi, mais celui-ci disparut pour apparaître juste derrière lui, mais pan avait prévu le coup, et sa jambe droite prête à attaquer, s'allongea en arrière contre le ventre de son adversaire, qui recula sous le coup et se plia en deux, c'était l'occasion rêvé, Pan, s'approcha alors de lui pour lui donner un coup fatal, il se positionna pour faire un uppercut, (Tiger Uppercut !) mais exagéra le mouvement, et donna le plus d'impulsion possible dans ses jambes, son poing percuta alors le menton du magicien de pacotille qui s'écrasa par terre, sans force :

« Ahhh ! C'est bon arrête ! J'suis désolé ! Laisse-moi, je t'en supplie ! »

Pan attrapa le coll du magicien, et lui dit d'un ton sec :

« Alors montre-moi ou elle est.

-Oui, oui »

Le magicien agita sa baguette, et Pan se retrouva dans une grange sombre, et quand il voulut se retourner pour attacher le magicien quelque part, celui-ci avait disparu, il s'était surement enfui... Pan avança dans l'obscurité... Et au fond de la pièce, il reconnut l'homme aux cheveux blonds s'appelant Jacques, regardant vers le sol, que regardait-il ?

C'est à ce moment-là qu'il vit Mara, tremblante au sol... L'homme leva la main pour lui assener un coup, et la fille cria :

« A l'aide ! »

D'un mouvement rapide Pan, attrapa le bras de Jacques, et le poussa en arrière, il se plaça ensuite devant Mara, puis avant de continuer, il tourna la tête vers elle :

« Tout va bien... »

Il s'avança vers l'homme :

« Hey ? t'qui toi ? »

Ils adoraient cette question apparemment, Pan, leva sa jambe gauche, et plaça ses poings, (boxe taï style) et commença à enchaîner l'homme en paille... Mais à chaque coup, il se relevait, il n'avait aucune blessure, mis à part, la paille présente sur son corps... Comment le battre ? :

« hihihihihi, nan mais laisse tomber mon gars ! »

L'homme paille se mit à répliquer et à donner des coups violents à pan, qui faisait tout pour se protéger, mais même si les coups étaient faibles, ils étaient nombreux, et Pan ne pouvait pas résister éternellement sous cette avalanche de coups, allait-il pouvoir le battre seul ?
Le temps passait et Pan ne voyait aucune ouverture... Jusqu'au moment ou l'homme, commençait à fatiguer, il saisit alors l'occasion et commença à l'enchaîner, d'abord un coup, deux coups, droits coups, Pan avait l'avantage... Néanmoins au 4e coup, le poing se posa sur la joue de son ennemi, sans lui faire aucun dégât, en effet, c'était terminer, Pan n'arrivai plus à stopper les coups violents de son adversaire, et sa taille diminua peu à peu jusqu’à reprendre totalement sa forme enfantine, et ses petits bras maigres n'y pouvait rien face à l'adulte de paille :

-Ah, c'était toi, petit cachottier, maintenant pousse-toi, j'ai quelque chose à finir, attends ton tour"

Il poussa le grand blond d'un coup de bras, sur le côté, et l'homme s'avançait vers Mara, il leva le bras prêt à lui porter un coup fatal, Pan n'avait pas réussi à la protéger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 688
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: We're Freaks ! [Pv Nils et Megan] Mar 27 Jan 2015 - 19:34


Suite aux mots du magicien, l'épouvantail et lui disparurent et Megan eut juste le temps d'entendre Mara crier avant de s'évaporer. L'algophobe se retourna pour voir Pan qui était là, stupéfait devant ce qu'il venait de se passer. La femme à barbe était également de retour et disait que c'était dommage, comme quoi Megan aurait été utile pour travailler dans ce cirque. Le clown et la femme barbue se jetaient déjà sur elle alors que Godefroy réapparaissait pour emporter Pan à son tour. Megan se retrouvait seule face à deux adversaires et poussa d'abord un soupire. Déjà car une fois de plus, c'était une nuit à problèmes. Mais elle sentait surtout une vague de frustration monter en elle. Protéger les deux petits était pour elle la priorité, elle s'était plus ou moins juré de leur montrer le parc d'attractions, de leur expliquer Dreamland. Pas de les foutre dans le pétrin.

"Dommage hein? Désolé mais... J'aime pas trop être le larbin de quelqu'un et surtout: j'ai malheureusement déjà un chef qui me gonfle."

Megan bloqua le coup de la femme barbue et la repoussa dans la foulée. Apparemment, cette Voyageuse était bien moins forte qu'elle, mais il restait son pouvoir, une raison au moins pour se méfier. Le clown bondit alors pour se retrouver à coté d'elle. Il bomba le torse pour montrer une petite fleur en plastique qui venait d'apparaitre sur sa poitrine. Avant de comprendre, Megan fut percuté par un immense gant de box qui la projeta contre les cages des animaux. Arlequin éclata de rire tel un fou furieux alors que Megan s'extirpait ses cages, les créatures étranges en profitèrent pour s'enfuir dans tous les sens: enfin libérés. La jeune femme se tenait debout et fit craquer ses doigts puis sa nuque et enfin, elle fit un sourire au clown.

"C'est tout ce que tu as?"

Arlequin cessa de rire comme un dément et lui lança un regard noir. De son coté, la femme à barbe avait augmenté de façon incroyable sa pilosité faciale au point de s'être fabriqué une sorte de fléau à partir de sa barbe. Oui, c'était étrange et un peu crado, mais pourquoi pas? Arlequin bondit de nouveau, se retrouvant en haut d'une cage, là, il sortit de son froc un long, très long foulard couleur doré et s'en servit tel un fouet pour attaquer. Le tissus siffla dans l'air, Megan fit un saut sur le coté et eut le temps de voir les restes des cages se faire couper en deux par la force et la vitesse du tissus. Un petit: "What the fuck" sortit de ses lèvres mais déjà l'autre l'attaquait avec sa barbe démesurée. Le coup fut plus fort que ce qu'on aurait pu penser et Megan parvint à bloquer le coup. Immobilisé par le poids de la barbe, elle vit Arlequin armer son bras pour un autre coup de fouet-foulard.

Du sang gicla et se répandit sur le sol. Megan avait lever son bras libre pour bloquer le coup du clown. Le foulard s'était ainsi enroulé autour de son poignet après l'avoir lacérer. Tenant fermement la barde de son autre main, elle était techniquement aussi immobilisée qu'eux à présent. Elle tira sur la barbe avec force et en fit autant sur le foulard. Son pied bougea ainsi que ses hanches pour effectuer une rotation sur elle-même. Megan n'aurait pas pensé avoir suffisamment de force pour ça, mais elle parvint à déséquilibrer ses deux ennemis. La femme a barbe vola contre des cages en bois alors que Arlequin lâcha son foulard après avoir perdu l'équilibre. La jeune femme avança tranquillement vers miss poil au menton et l'attrapa par le col pour la soulever du sol. La collant alors contre le mur en toile de l'animalerie, elle la foudroya du regard.

"Deux questions. La première: où sont les petits?
-Je ne sais pas! Godefroy les a emporté et avec son pouvoir, il peut les emmener où il veut!!
-Il y a bien une limite sur la distance pourtant...
-Oui, ils sont surement dans le chapiteau.
-D'accord. Merci.
-Et... La seconde question?
-Tu t'appelle comment?
-Mildred, pourquoi?
-Que je sache qui je vais tuer."

La dite Mildred hurla de terreur alors que Megan lui décocha un uppercut en plein visage suffisamment violent pour lui briser le crâne. Et ce fut le cas, le choc fut puissant, on entendit les os se briser avant que Mildred explose dans un nuage de fumée. Megan se retourna vers Arlequin et le foudroya du regard. Elle sortit une cigarette de son paquet et l'alluma.

"De deux choses l'une. On se bat ou tu me dis où sont les petits?"

En guise de réponse, Arlequin fonça sur elle en hurlant de rage. Il comptait bien la tuer pour venger son amie. Il hurla quelque chose et une immense boite cubique apparut au dessus de Megan. Celle-ci eut tout juste le temps de bondir sur le coté pour ne pas finir écraser. Le clown fit apparaitre plusieurs fleurs en plastiques sur son corps et continuait d'approcher en écumant de colère. La boite quand à elle faisait un petit bruit, une sorte de petite musique étrange. Elle finit alors par s'ouvrir et un énorme diablotin en jaillit. La chose tenait une sarbacane et commença à tirer une multitude de fléchettes grosses comme des pieux sur Megan.

L'algophobe esquiva plusieurs projectiles, mais vit arriver que trop tard Arlequin qui lui colla un coup de poing. Le coup fut porté en pleine mâchoire mais pire encore: une fleur était accrochée au doigt du clown telle une bague. Un gant de boxe en sortit, faisant un double uppercut qui projeta Megan en direction du diablotin. Plusieurs pieux la frappèrent, faisant gicler de nouveau son sang. Une fléchette dans la cuisse, une autre dans l'omoplate et une derrière dans le bas du ventre. Oui, le coup de Arlequin l'avait fait valdingué et résultat elle avait prit des pieux de tous les cotés. Poussant un soupire elle lança un regard au clown puis à sa créature.

"J'ai toujours détesté les invocateurs..."

-----------------

Godefroy venait d'apparaitre dans un bureau, il avança d'un pas trainant vers l'homme assit sur l'immense fauteuil en cuir qui fumait un cigare. Le magicien semblait un peu intimidé mais surtout gêné vu la situation qui se déroulait dans le cirque. Et surtout, il s'était prit une méchante rouste par un gamin...

"Un problème Godefroy?
-Oui Pierrot... On a des invités qui posent quelques soucis...
-Monsieur Pierrot, dois-je te rappeler qui commande ici? Et donc, quelque chose de particulier sur ces invités perturbateurs?
-Oui. Pour l'un d'eux, il s'agit de Megan Cole. Elle est accompagnée de deux enfants. Le garçon a même réussi à me tenir tête. Mais Jacques devrait s'occuper d'eux. Le souci reste Megan au Sang Noir.
-Je vois... Dis moi. Est-ce qu'elle tient aux enfants?
-Je crois... Enfin il me semble oui. Pourquoi?
-Tu verras bien! Allons-y Godefroy."

L'homme se leva et écrasa son énorme cigare dans le cendrier. Il était habillé d'un costume relativement classe et chic. Plutôt grand, Pierrot approchait des deux mètres. Il avait une petite cicatrice au menton habillement cachée par un petit bouc très bien coupé. Ses cheveux étaient poivre et sel et ses yeux d'un vert émeraude. Les deux hommes quittèrent le bureau sans utiliser les pouvoirs de Godefroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : La Joueuse de Hamelin
Messages : 631
Date d'inscription : 11/12/2014
Age du personnage : 12

Maraudeur des rêves
Mara Leros
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 400
Renommée: 1382
Honneur: 309
MessageSujet: Re: We're Freaks ! [Pv Nils et Megan] Mar 27 Jan 2015 - 22:32
Après qu'elle ait crié à l'aide, deux choses étranges s'étaient produites. Tout d'abord, l'arrivé d'un homme vêtu de vert qui avait un air un peu familier, et qui avait engagé le combat contre l'épouvantail. Le combat n'avait pas duré très longtemps, mais cela avait permis à l'enfant de digérer la seconde chose.

D'abord, elle avait sentit une onde sortir de son corps, une sensation difficilement définissable. Et après, une dizaines de paires d'yeux lumineux étaient apparus autour d'elle, tandis qu'autant de voix avaient commencé à s'exprimer dans son esprit. Mara avait mis quelques instants à comprendre, mais dans un sens, c'était évident: des rats. Un dizaines de rats qui s'étaient caché dans les tas de foins. Et qui sortaient à présent, répondant à l'appel de l'enfant. L'un d'entre eux s'avança vers elle, sortant du groupe et escalada son bras gauche, jusqu'à son épaule. Il lui dit d'une petite voix:

*On a entendu ton cri, Pitchoune. Y a moyen qu'on t'aide?*

La gamine ne savait quoi répondre, regardant inquiète le combat qui tournait en la faveur de Jacques. Elle se mis à mordiller son pouce. En quoi dix rats pouvaient l'aider à vaincre un homme transformé en paille? Insensible aux coups, sans doutes aux morsures, ce n'est pas dix poids de 300 grammes qui allaient changer l'issu de ce combat. Le rat qui semblait être le leader des autres ajouta:

*T'inquiète pas pour nous Pitchoune, on va s'battre! Ces types nous gênent pas mal aussi.*

Elle le regarda, cherchant toujours une idée. Elle vit à peine arriver le coup de l'homme-paille, qu'elle esquiva in extremis en se roulant par terre, grimaçant tandis que la douleur de sa jambe refaisait surface. Mais quand elle se redressa, même si elle était trop fatiguée pour sourire, un détail lui avait redonné confiance. Un simple détail, qui avait fait surgir une idée dans son esprit. Dans la lumière des torches, un simple oiseau vert la regardant, confiant, plusieurs brins de paille dans le bec. Un idée évidente. Mara se reprochait de ne pas l'avoir trouvé plus tôt. Finalement, elle allait avoir besoin de l'aide des rats. En tentant de s'éloigner de son adversaire, elle chuchota au rongeur installé sur son épaule:

"Le méchant ne vous entends pas, mais il comprend ce que je dis. Est-ce que tu peux répéter ce que je te demande aux autres, s'il te plait?"

*Entendu! Je leur dirais!*

"Merci..."

Mara était épuisée, elle n'allait pas pouvoir beaucoup se déplacer. Elle ramassa un autre bâton, pour se protéger des coups à défaut d'en infliger. Regardant l'homme qui s'approchait tranquillement, toujours aussi confiant, elle murmura au rat:

"Dis à quatre d'entre eux de grimper sur ses jambes et de le gêner, en le mordant ou quoi que ce soit..."

Elle avait besoin de vérifier quelque chose avant tout. La petite meute communiqua à coups de petits couinements discrets. Quatre se séparèrent et se précipitèrent sur l'homme, deux sur chaque jambe, en passant sous son pantalon. On ne pouvait pas bien voir ce qu'il se passait, mais aux cris de rage qu'il faisait, la fillette conclu deux choses avec satisfaction: d'abord il n'avait pas vu les rats, il ne savait donc pas où ils étaient ou combien, et ensuite ses jambes n'étaient pas en paille. Et vu que la douleur ne semblait pas passer, il ne pouvait sans doute pas les transformer. Donc, la cible était ce bras.

Aux Échecs, on a pas dut souvent voir un Roi se faire manger par des Pions. Déjà car ces derniers n'ont pas assez de mobilité pour s'approcher de l'ennemi sans se faire eux-même manger avant, et puis car au fur et à mesure qu'ils approchent, le Rois à largement le temps de les manger quand c'est son tour. Et puis dans un sens, c'est ridicule mais les gens font plus confiance à leurs "grosses" pièces mobiles qu'aux pauvres Pions, qui ne peuvent avancer que case par case, et manger les autres pièces que dans des cas précis.

Voyant que son adversaire était à présent trop occupé à essayer de se débarrasser des rats, Mara reprit sa réflexion. Comment faire en sorte que la dernière partie du plan se passe bien? Il n'allait sans doute pas se rendre compte tout de suite du problème, et pendant ce temps... L'enfant se mit à sourire, ça allait bien se passer, c'était sûr. Elle murmura autre chose au rat de son épaule, qui fit circuler l'ordre à son tour. Cette fois, les cinq rats encore à terre escaladèrent l'ennemi à leur tour, jusqu'à l'épaule. Il descendirent sur le bras en paille, et rentrèrent à l'intérieur. Se faufilant entre les mailles, les grignotant, ils empêchaient l'homme de plier le coude. Ce dernier secouaient rageusement son bras, sans doute encore plus gêné par ça que par ses jambes.

Mara doutait qu'aux Échec, le Roi puisse être cerné par des Pions. Evidemment, sur un plateau, tout était possible, mais il fallait vraiment une partie pas sérieuse pour que plusieurs Pions puissent se mettre en formation autour du Roi. Mais bon, comme il ne les avait pas vu avant, c'est comme si Mana avait fait apparaître tous ses Pions d'un coup, presque aux bons endroits. En vérité, l'analogie avec un échiquier était difficile. Un combat réel comme ça n'était pas au tour par tour, et certaines pièces n'allaient pas réussir à en manger d'autres... Cependant, certaines règles restaient les mêmes. Un Roi acculé par des Pions allait chercher à leur échapper à eux...

Pas à un Fou dont il avait oublié la présence, et qui allait traverser la moitié du plateaux en diagonale pour le prendre par surprise.

"Maintenant! Sortez vite du bras!"

Mara avait crié. Ce n'était plus la peine d'essayer d'être discrète, et les rats ne devaient pas perdre de temps. Et puis les oiseaux ne comprennent pas le langage des rats. Le volatile, jusqu'alors toujours perché à côté d'une torche, de la paille dans le bec, s'élança en enflammant les brindilles et piqua sur Jacques, immobilisé à quelques mètres de lui. Il planta le côté ardent dans le bras de paille qui s'agitait toujours, et un courant d'air provoqué par des battements d'aile suffit à faire prendre le feu.

Quand le Morpheur se rendit compte que son bras brûlait, c'était déjà trop tard. Les rats ayant fuient, il était à nouveau libre de ses mouvements, mais ce n'était que pour s'agiter dans tous les sens, pris de panique, ce qui avait pour seul effet d'alimenter les flammes. Que ce soit de peur ou de douleur, il finit par s'effondrer, apparemment inconscient. La fillette se précipita vers lui pour éteindre le feu à l'aide d'un draps qu'elle avait trouvé. Son bras s'était consumé, et il ne bougeait plus, yeux grands ouverts. Mal à l'aise à cause de cette vision, l'enfant enroula le criminel dans le drap, espérant l'immobiliser un peu.

L'oiseau se posa maladroitement sur sa tête, trop essoufflé pour parler. Il avait quelques plumes roussies mais il allait bien. La fillette le caressa, reconnaissante. Elle se retourna vers le groupe de rats, en cercle autour de quelque chose, en silence. Au centre se trouvaient deux petits cadavre, un légèrement brûlé et l'autre désarticulé. L'un des rats dit tristement:

*Lui il a que des brûlures, il tiendra peut-être, mais l'autre...*

Mara resta silencieuse, se sentant coupable de la mort du rongeur qui l'avait aidé. Le leader des rats releva le museau vers elle et lui dit:

*Ils nous embêtaient nous autant que vous, un jour ou l'autre, certains auraient voulu les attaquer... Et là, ça aurait vraiment été sans espoir. On a qu'un seul mort, c'est triste mais c'est la vie. Pleure pas Pitchoune. Au moins ces salauds vont nous laisser tranquille.*

En regardant autour d'elle, ayant du mal à se rendre compte que c'était terminé, elle aperçut Pan assis plus loin. Par contre aucune trace de l'autre homme qui l'avait défendue plus tôt. Elle aurait bien aimé le remercier. Elle allait interpeller Pan, pour lui demander s'il allait bien, mais une vive lumière l'aveugla. Tournant la tête vers sa source, elle vit une porte donnant sur la lumière du jour. Et deux silhouettes noires dans son encadrement. L'une d'elle effraya Mara, à sa seule vue, les rats avaient déguerpit, traînant leur blessé. Il fit d'une voix doucereuse:

"Eh bien eh bien, qu'avons-nous là..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 78
Date d'inscription : 05/12/2014

Habitué
Nils Adam
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 150
Renommée: 100
Honneur: 35
MessageSujet: Re: We're Freaks ! [Pv Nils et Megan] Dim 1 Fév 2015 - 14:02
C'était le noir total, après le coup Pan était dans les vapes, et impossible de réagir, il était assommé, c'est alors que lorsque qu'il ouvrit finalement les yeux, il vu un feu brûlant sur une silhouette criant à la mort :

« A l'aide ! À l'aide »

Cette fois-ci, ce n'était pas la voix de Mara, mais elle ressemblait plus à celle du monstre de paille, Mara accourut sur lui avec draps pour arrêter le feu, mais l'homme était déjà par terre, ou ne savait pas vraiment s'il était inconscient ou mort ? Ou s'il avait tout simplement les yeux fermés de douleur. L'odeur empestait, mais Pan constata que Mara avait réussi à survivre, il ne savait pas comment, mais elle avait réussi, et avait même fait plus que ça elle l'avait battu, sous ses airs d'ange, Mara ne se laissait pas faire, ce qui fit sourire Pan.
Néanmoins, contrairement à ce qu'il espérait, ce n'était pas la fin... Et deux silhouettes apparurent dans l'obscurité, la première était Godefroy, blessé au visage par l'uppercut de Pan adulte, il avait l'air en rogne, néanmoins, l'autre était encore inconnu au bataillon. Il était grand, et approchait facilement les deux mètres, ses pas lourds et imposant faisaient presque trembler le sol. Il avait un costume d'un haut noir, d'un pantalon marron, et d'une cravate rouge. Ses yeux étaient discrets et fourbes bougeaient dans tous les sens pour analyser la pièce, il mit ses mains dans ses poches avant de regarder Pan et Mara :

"Eh bien eh bien, qu'avons-nous là..."

Il remarqua le drap dans lequel était le corps de leur ami... Il le déroula, et il vit l'homme de paille : jacques. Il n'était pas mort, pas inconscient non plus, mais n'arrivai pas à bouger, il ne put dire que ceci :

« C'est... La fille... Monstre... C'est un monstre... Aidez-moi... De l'eau...»

Pierrot fixa l'homme avant de lui répondre :

« Hum, donc c'est la petite fille-là ? Intéressant... Bon merci pour ta coopération camarade, et bon réveille... »

Il leva le petit doigt, et la tête de Jack fit plusieurs fois le tour, et s'arracha de son corps, comme quand on tord une branche jusqu'à qu'elle rompe... :

« Hum, bon ça c'est fait »

Pan en était dégoutté, il avait tué son propre camarade ? Pourquoi ? Jugeait-il qu'il ne lui fût plus utile ? Mais c'est un humain, et il n'avait aucun droit de le juger de la sorte. Il s'approcha des deux enfants, et ouvra grand les bras :

« Désolé pour vous avoir causé du souci les enfants ! Mes « amis » ont surement mal compris vos intentions... Mais, je vois que vous êtes bien fort, comme quoi il ne faut jamais parier sur les apparences pas vraies? Ahah! Que diriez-vous de venir avec nous ? Vous seriez surement bien plus utiles que ce bout de paille ! »

Pan, ne répondait, mais grognait de colère, il attrapa ce qui ressemblait à un bout de bois poussiéreux, et le lança vaillamment sur l'homme :

« Bon... Je vois que le vilain garçon à besoin d'une éducation, plus... Militaire... »

D'un ton noir, il écarta les poings, et tout d'un coup, les bras de Pan étaient tendus et immobilisés, ils n'étaient en contact d'aucunes matières, mais l'homme semblait pouvoir contrôler Pan, comme un pantin... :

« Vois-tu mon garçon ... Je n'aime pas trop les réponses négatives ... »

L'homme bougea ses bras comme un maître d'orchestre et les bras de Pan étaient en position clef de bras, et le garçon criait de douleur face à l'homme, il essayait de bouger, mais rien, il n'y arrive vraiment pas, cet homme était dangereux, vraiment très dangereux, et le petit garçon qu'étais Pan à ce moment-là n'y pouvait largement rien... Il utilisa les dernières forces qui lui restaient pour tourner la tête vers Mara, et lui faire signe de partir... Il ne pouvait que prier... Si seulement Megan était là...
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 688
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: We're Freaks ! [Pv Nils et Megan] Dim 8 Fév 2015 - 21:48


Une odeur de brulé se répandait dans le couloir ce qui indiquait plus ou moins la direction à suivre. Megan avançait d'un pas trainant, elle avait tout de même subit quelques blessures: rien de grave, elle avait vu bien pire. Mais trainer le clown invocateur par les cheveux sur le sol la ralentissait mine de rien. Le combat n'avait pas trainé finalement et Megan s'était contentée de charger telle une furie l'invocateur pour le rouer de coups, obligeant ainsi le clown à faire disparaitre son diablotin pour qu'il ne lui tire pas accidentellement dessus. Elle ne l'avait pas tué juste pour pouvoir le questionner et donc, elle le trainait avec elle pendant qu'elle l'interrogeait et cherchait Mara et Pan.

Arlequin avait parlé du chef: Pierrot. Un Voyageur capable de contrôler les gens comme s'ils s'agissaient de marionnettes. D'après le clown, ce type était le plus fort de la bande. En même temps, le plus fort était généralement le chef ou alors c'était au moins le plus intelligent. Megan n'aimait pas trop l'idée d'avoir perdu les petits, si ce type pouvait les manipuler, elle craignait de devoir les mettre hors combats pour affronter Pierrot ensuite. Car il ne fallait pas exclure c'est hypothèse qu'il utilise les enfants comme chaire à canon. Déjà qu'ils transformaient des rêveurs et Voyageurs en bêtes de foires, elle se doutait qu'ils ne reculeraient devant rien. L'odeur de brulée se faisait de plus en plus forte et Megan vit une porte entrouverte un peu plus loin. Elle libéra la tignasse du clown et le foudroya du regard.

"Fous le camp tout de suite. Si je te revois tu es un homme mort. Tu as bien compris?"

Il avala difficilement sa salive, hôcha la tête en signe de compréhension pour se remettre finalement et difficilement debout afin de s'éloigner le plus vite qu'il le pouvait. L'algophobe ouvrit la porte en grand et entra dans la pièce qui ressemblait à une grange: de la paille un peu partout, surement le stock pour les bêtes du cirque. Un peu plus loin, elle pouvait voir Mara et Pan ainsi que le mec et son bâton lui permettant de se téléporter, il semblait avoir prit une petite dérouillée. Et enfin, elle vit le fameux Pierrot, un homme d'âge mûr, les cheveux grisonnant un peu et une tenue impeccable lui donnant un coté homme d'affaire ou de mafieux. Ce qui l'intrigua, c'était surtout Pan, il tenait en l'air comme en lévitation dans une pose un peu étrange en hurlant de douleur. L'autre utilisait déjà son pouvoir sur lui? La jeune femme avança lentement vers les individus, les bras croisés, elle leur lançait un regard un à un.

"Z'avez pas honte de vous en prendre à des enfants? Venez essayer avec moi pour voir."

L'instant suivant, le magicien s'estompa grâce à son pouvoir. Megan serra son poing droit et le lança en arrière avec force. Avant même que sa tête ne tourne pour voir, elle sentit son poing heurter quelque chose. Godefroy venait de prendre un magistral revers en pleine mâchoire et fit un tour sur lui même avant de finir sur le sol. Megan lâcha un "prévisible" entre ses dents. Ce mec lui avait déjà fait deux fois le coup, il n'osait pas s'attaquer à elle autrement que par derrière, ça en devenait évident pour le vaincre. Elle fixait alors Pierrot, étrangement, elle se sentait en rogne. Devoir affronter un invocateur avait tendance à l'agacer, s'en prendre aux deux petits aussi l'énervait. Elle ignorait pourquoi, peut-être un coté mère poule qui ressortait, mais elle refusait qu'on touche aux petits. Nils retomba alors sur le sol, penché en avant sans qu'on puisse voir son visage, il se redressa alors rapidement pour foncer sur l'algophobe. Megan poussa un soupire: comme prévu, ce fumier allait l'utiliser pour l'affronter. Elle bondit en arrière, esquiva le coup de Pan et réfléchissait au moyen d'éviter de maltraiter le garçon et d'atteindre rapidement le marionnettiste. Elle jura tout en évitant les attaques, se contentant de reculer ou simplement de repousser Pan en s'assurer de ne pas lui faire mal. Que pouvait-elle faire? Mara pourrait l'aider ou risquait-elle aussi de devenir un pantin?
H.S: désolé manque d'inspiration...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : La Joueuse de Hamelin
Messages : 631
Date d'inscription : 11/12/2014
Age du personnage : 12

Maraudeur des rêves
Mara Leros
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 400
Renommée: 1382
Honneur: 309
MessageSujet: Re: We're Freaks ! [Pv Nils et Megan] Lun 9 Fév 2015 - 23:17
Musique de fond


Elle était faible. Elle n'avait aucune chance. Elle se sentait tellement pitoyable à cet instant précis... Elle s'était sentie fière en vainquant l'autre, l'homme de paille. Mais ce n'était même pas elle qui l'avait vaincu. C'étaient des rats. Une dizaine de rats et un oiseau avaient été plus efficaces qu'elle. Et elle voyait clairement que cet homme, Pierrot, était plus fort que Pan et elle réunis. Elle était terrifiée, ne sachant que faire. Et elle se maudissait. Maudissant sa faiblesse, son corps frêle. Maudissant sa lâcheté et sa frayeur. Par principe, elle ne pouvait pas demander l'aide des rats à nouveau, et elle sentait bien que son oiseau n'allait pas pouvoir faire quoi que ce soit.

Ce type était un monstre. Un sadique. Elle ne pouvait rien faire. Même le courage de Pan avait eut le même effet qu'une belette contre un loup. Immobilisé en quelques instants. C'en était ridicule. Elle sursauta en entendant le cri de douleur du garçon, se rappelant la douleur qui parcourait ses côtes et sa jambes. Allez, ce n'est qu'un rêve. Tu ne peux pas être blessée en vrai. Si les gens étaient blessés par leurs rêves à leur réveil, ça se saurait... n'est-ce pas? Pan se tourna difficilement vers elle, flottant dans les airs, contorsionné par l'homme qui semblait jouer avec lui comme avec une marionnette. Il lui fit signe de fuir. Mara, agenouillée par terre ne savait pas quoi faire. Fuir vers où? Et lui?

Une silhouette apparut dans l'encadrement de la porte, comme une délivrance dans le coeur de la fillette. Megan. Elle semblait vraiment en colère et dit d'un ton violent:

"Z'avez pas honte de vous en prendre à des enfants? Venez essayer avec moi pour voir."

Elle gifla violemment le magicien téléporteur qui avait tenté de la feinter. Un simple revers qui le fit retomber quelques mètres plus loin. Elle, elle était forte. Elle, elle pouvait le vaincre. Pas Mara. Mara n'était qu'une gosse de 10 ans incapable. Et qui se détestait tellement. Elle esquiva agilement un coup de Pan-contrôlé. Son visage exprimait une intense réflexion. Elle semblait décidée à épargner les deux enfants. Mara se traîna sur le sol vers un mur. Si elle s'éloignait, avec un peu de chance, elle ne serait pas un fardeau... Elle s'adossa à un mur, essoufflée, les membres douloureux, cherchant ce qu'elle pouvait faire dans ces conditions. Quand soudain, à travers une fissure dans le mur, entre deux planches de bois, une voix grave s'éleva:

*Je t'avais prévenue, tu es trop faible pour eux.*

Le fauve à cinq pattes... Mara répondit doucement sans se retourner, regardant Megan se déplacer souplement pour tenter de contourner Pan:

- Je sais que je suis faible, vous ne m'apprenez rien... Vous avez été libéré? Pourquoi vous ne partez pas?

*Partir ne changerait rien à cette forme dans laquelle je suis. Alors j'observe cette furie qui vous accompagnait en priant.*

- Elle ne peux pas faire grand chose là. Ce type utilise Pan comme bouclier humain... Elle n'ose pas l'attaquer.

Elle tourna les yeux vers la fente, encore incapable de voir le Voyageur transformé. Elle murmura:

- Vous voulez vous libérer, non? Je ne pense pas que Megan pourra le vaincre seule. Enfin si, mais elle s'obstine à vouloir épargner Pan, ça la bloque. Il lui faudrait une diversion...

*Tu voudrais que je fasse l'appât? Calme-toi gamine, je ne suis pas aussi noble que tu semble le penser. Si vous ne les vainquez pas, je volerais le bâton pour moi, ou au pire j'attendrais d'autres voyageurs plus puissants.*

- Eh bien j'espère pour vous que vous aurez l'occasion de voir des individus plus puissants que Megan traîner dans le coin et s'intéresser à votre petit problème.

L'enfant se releva difficilement. Ces mots... elle ne savait pas comment exprimer sa déception vis-à-vis de la bête autrement. Elle savait que tout acte de sa part serait désespéré. Elle regarda vers le combat qui semblait tourner en rond au loin. Elle regarda bêtement ses mains, comme si elle pouvait y voir des instructions à suivre, une conviction que ce qu'elle faisait n'était pas stupide...

Inspiration. Expiration. Encore. Encore.

Elle courut vers Pan qui lévitait lentement devant Pierrot, maudissant sa jambe qui la lançait à chaque pas, sauta et agrippa le garçon, le renversant et surprenant le marionnettiste. Pendant quelques instants, l'homme ne reprit pas le contrôle de Pan et Mara tenta de le tirer plus loin. Cependant, un sourire sadique s'étira sur son visage. Avant que Megan ne profite de sa surprise, Mara se sentit immobilisée. Quelle idée stupide elle avait eut. Maintenant, Megan avait deux problèmes à gérer. Idiote, idiote, idiote! Tout se serait mieux passé si elle était tranquillement restée dans son coin. Elle s'éleva dans les airs. Elle aurait pu apprécier la situation si elle avait le contrôle de son corps, mais là, elle se sentait juste en danger. Mortellement en danger. Elle vit du coin de l'oeil Pan s'élever légèrement aussi.

Soudain, un choc sur le flan droit. À nouveau à terre. Côtes douloureuse. Peut pas respirer. Coincée sur Pan. Une sensation curieuse la prend. Une force intangible veut la faire s'élever de nouveau, mais une masse tangible l'en empêche. N'arrive pas à relever le regard. Juste un rugissement:

*T'as intérêt à me libérer si ça passe! Non, t'as intérêt à ce que ça passe, espèce d'imbécile!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 78
Date d'inscription : 05/12/2014

Habitué
Nils Adam
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 150
Renommée: 100
Honneur: 35
MessageSujet: Re: We're Freaks ! [Pv Nils et Megan] Dim 15 Fév 2015 - 21:14


Sans force, immobilisé dans les airs, le petit Pan ne pouvait rien faire contre l'homme, mais quand tout semblait perdu une voix rentra dans la pièce :

"Z'avez pas honte de vous en prendre à des enfants ? Venez essayer avec moi pour voir."

Cette voix, c'était Megan, plus déterminé que jamais à essayer de sauver les deux enfants, Godefroy à la gueule cassée essaya tant bien que mal à attaquer Megan par-derrière d'un coup de téléportation, mais c'était inutile, elle avait aussi compris le truc, et elle avait préparé un beau coup de poing rien que pour lui qui percuta violemment sa joue, et le fit valser en l'air. Elle avança alors de pas lourd de colère vers Pierrot, néanmoins, Pan tomba sur le sol, les yeux vides, se sentant inutile, et surtout sans contrôler le moindre de ses propres mouvements... D'un geste rapide, il courra vers Megan, pour lui asséner plusieurs coups, elle n'attaqua pas le pauvre garçon, après tout son but était de protéger Pan et Mara. Il stoppa les attaques de Pan, puis il éleva celui-ci en l'air :

«Ahahah, N'es-ce pas amusant ? Megan au sang noir, affaiblit à cause d'un gamin, je te pensais plus forte que ça, un pauvre enfant te faire défaut ? Tu t'affaiblis en t'attachant aux choses, la seule chose à laquelle il faut s'attacher... C'est soi-même ! »

Puis juste au moment où les membres de Pan recommençaient à bouger, Mara sauta sur celui-ci, et le bloqua au sol... Pierrot était surpris, mais ricana :

« Ah oui, merci, je t'avais oublié toi, plus on est, plus on rit pas vrais ? »

Et, la petite fille s'éleva dans les airs au même titre que Pan, il avait maintenant deux enfants sous son contrôle, et Megan ne voulait pas les blesser, Pierrot maîtrisait la situation. Néanmoins, une grosse masse sauta sur Pan et Mara afin de les immobiliser, il se battait contre le contrôle de Pierrot, néanmoins ça ne pouvait pas suffire. La masse était une espèce de fauve, et il semblait déterminer à aider notre petit groupe. Néanmoins, Pierrot souffla :

« Humpf, pourquoi t'es pas dans ta cage toi ? Ah, j'ai jamais aimé les chats... »

Le pauvre fauve était sur Mara, et d'un coup de pouce de pierrot, sa patte se brisa sur la fille qui voyait toute cette scène affreuse, et Pierrot poussa alors l'animal souffrant sur le côté, cet homme n'avait vraiment aucune humanité... Comme il le disait, il servait ces propres intérêts, il avait tué son propre camarade... C'est alors d'une maturité ingénieuse, Pan immobilisé réfléchissait... Si on ne peut pas le battre par la force directement, alors le fit réfléchir, il fallait trouver sa faiblesse, tout le monde en possède au moins une, mais que pouvait être la sienne ? ... Mais oui ! Sa faiblesse ne pouvait être qu'une chose, alors Pan ouvra la bouche malgré le contrôle de Pierrot :

« Hey le vieux !

-T'as dit quoi là ? Tu veux que je te brise le cou ?

-C'trop facile pour toi nan ? Tu peux pas faire mieux ?»

Pierrot, intrigué, mit Mara sur le côté et avança Pan vers lui :

« Hum... Qu'est-ce que tu veux dire gamin ?

-J'veux dire, tu peux essayer de te battre contre Megan en duel, si t'es vraiment fort... Il s'arrêta pour dessiner un sourire malicieux sur son visage. Mais bon, nan, t'es surement trop faible pour ça...

-COMMMENT ?! Moi Pierrot ? Trop faible contre une donzelle ?! »

En effet, Pierrot était l'image personnifiée des adultes qu'avait Pan, et leur faiblesse, il la connaissait bien, c'était eux-mêmes, leur fierté... Néanmoins, il ne restait plus qu'une chose à faire, croire en Megan, croire en sa force, il fallait qu'elle résiste à son contrôle... :

« Très bien gamin ! J'accepte ton défi ! »

Il déposa Pan aux côtés de Mara et du félin blessé.
Le félin avait réussi à rappeler à Pan qu’il ne fallait pas croire que tout était perdu, si tes membres sont inutiles, alors il faut se battre avec ta langue ! C'est ce qu'il avait appris dans la rue. Car malgré son côté puéril et enfantin, Pan était beaucoup plus mature qu'on pouvait le croire...
Et Pierrot avança vers Megan, levant ses mains pour commencer la manipulation... Etait-elle assez forte pour pouvoir y résister ? Pan croyait en elle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 688
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: We're Freaks ! [Pv Nils et Megan] Ven 20 Fév 2015 - 21:33


Megan fit un pas de coté, esquiva un coup, puis un autre et encore un. C'était plutôt facile d'éviter les coups du petit contrôlé par l'autre enfoiré mais cela ne l'aidait pas à se rapprocher. Elle ne réfléchissait pas spécialement à un plan, elle avait une idée tout simple: foncer tête baissée sur Pierrot et lui coller un uppercut. Persuadée de pouvoir le prendre de vitesse, il n'aurait pas le temps d'utiliser Pan pour lui barrer la route. C'était ça le plan et cela lui convenait, pourquoi chercherait-elle midi à quatorze heure? Et bon, on parlait de Megan là, la Voyageuse qui a montré ses seins à un adversaire lors d'une final à un tournoi devant plus d'un millier de personne. La gonzesse qui avait écrasé les parties d'un autre adversaire à ce tournoi, qui avait éclaté un cactus sur un crâne. La fille qui avait réussi à vaincre, même si pour elle c'était une égalité, l'ancienne numéro une de la ligue Baby. Megan était connue pour sa force, son endurance et surtout son coté tête brulée. Personne ne vendait les mérites de ses stratégies de combat, car elle n'en avait simplement pas.

L'autre enflure ricanait en disant qu'il parvenait à la mettre à mal avec un gamin. Qu'elle s'affaiblissait en voulant protéger des gens ou encore qu'elle ne devait s'attacher qu'à elle. Quoi? Il espérait qu'elle sorte la réplique culte de tout bon shonen: "C'est grâce à mes amis et la confiance qu'ils ont pour moi que je peux me battre et avancer fièrement?" Elle eut un rictus d'amusement en pensant à ça et faillit éclater de rire malgré la situation. C'est alors que Mara bondit sur Pan pour l'immobiliser. L'algophobe écarquilla les yeux en se disant qu'elle allait avoir un peu plus de problèmes et Pierrot pensa pareil car il éclata de rire. Dés lors, il pouvait manipuler les deux petits pour s'amuser et surtout pour emmerder Megan.

C'est alors que la créature étrange sortit de nul part et bondit sur les enfants pour les plaquer au sol. L'animal, si on peut dire, tentait de les aider ou d'empêcher Pierrot de les utiliser, mais le Voyageur brisa une patte à la créature avant de la balancer sur le coté. Megan s'était arrêtée, en toute logique, elle aurait eu le temps de lui foncer dessus avec ce beau bordel mais non, elle regardait ce fouillis en se disant que les petits allaient peut-être réussir un truc. Ainsi, ils auraient gagné confiance en eux, ils auraient peut-être même découvert leurs pouvoirs, car oui Megan ignorait ce que Pan avait fait tout comme le combat de Mara. Si elle faisait tout pour eux, jamais ils ne progresseraient après tout...

Pan cria sur Pierrot, attirant ainsi son attention. Le petit tentait de le provoquer, lui disant qu'il n'osait pas affronter Megan sans les manipuler, qu'il avait trop peur d'elle. Pas mal comme idée, un peu naïf mais pas mal. Mais le plan du petit marcha mieux que prévu: Pierrot libéra les enfants et avança vers la brune avec l'intention de l'affronter en un contre un. Sérieusement? Ce mec venait de se payer des "cojones" ou il avait un plan derrière la tête? Il leva les mains, commença à agiter ses doigts pour enclencher son pouvoir, probablement en tout cas. Megan se mit en garde, se préparant à contrer la prise de contrôle sur son corps. Elle se sentit alors comme aspirer, son pied avança tout seul ce qui la déséquilibra un instant. C'est là que Pierrot bougea l'autre main et d'un coup: Pan fut projeté sur elle à toute vitesse. Le coup était bas, voir mesquin: la déséquilibrer et l'attaquer avec le gosse. Soit elle l'évitait et il s'écraserait contre quelque chose, soit il la percutait donc se ferait très mal et cela la blesserait un peu également.

Megan réceptionna Pan tant bien que mal et fut projetée en arrière. Elle roula sur le sol, collant le bambin contre elle pour lui éviter de se faire mal. Persuadée qu'elle l'avait bien attrapé et qu'il n'avait rien, elle se redressa pour foncer sur Pierrot qui lui balançait à présent Mara dessus. Elle récupéra la petite au vol et tourna sur elle même pour "amortir" la réception afin d'éviter de lui faire mal. La lâchant sur un tas de paille pour ne pas qu'elle se blesse ensuite, Megan se jeta telle une furie sur son adversaire. En un instant elle était au corps à corps et son poing fila à toute vitesse pour percuter la mâchoire de Pierrot mais le contrôleur parvint à ralentir le coup suffisamment pour éviter en se déplaçant. Son pouvoir semblait avoir du mal à agir sur Megan, mais il parvenait tout de même à obstruer ses mouvements. Affichant un sourire satisfait, il lâcha même un "c'est trop facile" avant de la frapper en plein ventre. Le coup manquait de force pour lui couper la respiration, mais elle le sentit passer quand même. Sauf qu'elle aussi fit un sourire: sa main se referma sur le poignet du contrôleur.

"Attrapé! Dit-elle avec un grand sourire puis son expression changea du tout au tout pour devenir menaçant. Maintenant... C'est toi le chat."

Les veines de sa main virèrent aux noirs et elle libéra une dose de Lésion. L'avant-bras de Pierrot vira au noir, avant que sa peau ne se mette à craqueler pour se déchirer par endroit et laisser quelques fins filets de sang s'échapper. Normalement, cela n'était qu'une douleur psychologique, voilà ce que ses adversaires pensaient du pouvoir de Megan. Mais ce n'était plus la petite Voyageuse qu'elle était à ses débuts. Maintenant, elle avait suffisamment de puissance pour créer des blessures à partir de la douleur qu'elle insufflait. Ce qui autrefois n'était qu'une sensation de brulure, était maintenant une douleur similaire à la chaire lacérée et avec la différence de puissance entre elle et lui, la peau subissait au point de matérialiser la douleur. Dans la foulée, elle lui colla un magistral coup de boule tout en y insufflant une dose de Suffering, histoire de tripler la violence du coup ou du moins la douleur. Pierrot vit son nez se faire écraser, son sang gicla et éclaboussa même le visage de Megan qui n'en avait strictement rien à faire. Elle armait déjà son bras libre pour un autre coup, sauf que son adversaire parvint tout de même à utiliser son pouvoir et Pan ainsi que Mara percutèrent l'algophobe avec force. Le trio vola au sol sans que Megan puisse amortir la chute des deux petits. Elle se redressa et les observa un peu inquiète.

"Mince! Vous allez bien??"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : La Joueuse de Hamelin
Messages : 631
Date d'inscription : 11/12/2014
Age du personnage : 12

Maraudeur des rêves
Mara Leros
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 400
Renommée: 1382
Honneur: 309
MessageSujet: Re: We're Freaks ! [Pv Nils et Megan] Ven 20 Fév 2015 - 23:35
Le bluff de Pan semblait marcher. Même Mara trouvait ça bizarre. Le pouvoir du méchant était d'utiliser des gens pour attaquer les autres, c'était idiot de vouloir attaquer seul juste pour défier un enfant. Ses doutes se confirmèrent quand elle vit Pan s'élever à côté d'elle et être projeté contre Megan qui le rattrapa difficilement. Alors que la dame s'apprêtait à riposter, la fillette se sentit s'élever et être envoyée à son tour dans les airs. Elle sentit des mains l'attraper, la ralentir et l'envoyer contre une botte de foin.

Relevant difficilement le regard, elle ne regarda pas longtemps la contre-attaque de Megan, écœurée par l'effusion de sang qui en découlait. En détournant les yeux, elle vit que le félin vert s'était déplacé malgré ses blessures et rampa difficilement vers lui. Elle murmura:

- Tu peux encore bouger...?

*...Difficilement...*

- Je suis désolée que tu sois dans cet état...

*...Qui ne tente rien... n'a rien...*

- J'aurais une dernière demande à te faire... et à toi aussi l'oiseau...

Le volatile s'était posé à côté de la bête affalée.

*Quoi donc?*

- Si l'occasion se présente, occupez-le... En le mordant, gênant son regard... Je sais pas... quelque chose pour qu'on puisse l'attaquer alors qu'il est occupé... Si ça ne marche pas je ne pourrais rien vous demander d'autre de toutes façons...

*...Je vais faire... de mon mieux... de toutes manières... je n'aurais plus mal... au réveil...*

- C'est un bâton qui vous a transformé... c'est ça?

Il acquiesça, la respiration sifflante. L'enfant répondit alors en souriant à moitié, comme pour donner de l'espoir:

- Il faudra que quelqu'un reste ici pour re-transformer ceux qui ne seront pas là à la fin du combat... Tu pourras garder le bâton à la fin... et au moins pour avoir sauvé les autres... Tu auras-

Elle ne pu finir sa phrase, à nouveau projetée sur Megan par la force invisible de Pierrot, en même temps que Pan. Les trois tombèrent et l'adulte jura, leur demandant s'ils allaient bien. La petite Voyageuse fit "oui" de la tête et sursauta en entendant un cris de douleur plus loin. Relevant les yeux, elle vit que le Voyageur transformé avait saisit la cheville de leur ennemi dans sa gueule et se contentait de le tenir malgré ses coups de pieds, affalé sans autre force. L'oiseau faisait des allers-retours devant le visage du marionnettiste, donnant des coups de griffes négligeables mais évitant les mouvement des bras qui voulaient le chasser. Sursautant à cette vue. La petite se tourna vers ses deux compagnons et s'exclama malgré une voix un peu rauque:

- Vite, il faut faire quelque chose... l'assommer, je sais pas... il est affaiblis là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 78
Date d'inscription : 05/12/2014

Habitué
Nils Adam
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 150
Renommée: 100
Honneur: 35
MessageSujet: Re: We're Freaks ! [Pv Nils et Megan] Mer 25 Fév 2015 - 19:01
Pan cru que l'homme était tombé dans son piège, mais la réalité était toute autre. En effet, Pan l'avait surestimé, cet homme n'avait finalement même pas une once de fierté propre, l'important pour lui était de battre le groupe de voyageur, par tous les moyens, les plus mesquins, soient-ils, c'est alors qu'en approchant de Megan, il lui leva le pied pour la déséquilibrée via son pouvoir, et utilisa notre pauvre Pan comme d'un boulet destiné à frapper de pleins fouet Megan. Néanmoins, celle-ci, bien décidée à aider les deux enfants, réceptionna Pan comme elle pouvait tout en étant projeté à l'arrière à cause du choc, mais elle serra fort l'enfant contre sa poitrine pour le protéger, puis elle le déposa. Au moment où elle se redressa et commença à courir vers Pierrot, la petite Mara, contrôler par Pierrot avançait dangereusement vers Megan, heureusement, elle réussit à l'attraper en plein vol, et la laissa le plus délicatement possible sur un tas de paille. Puis elle envoya un direct dans la direction de la mâchoire de Pierrot, mais grâce à son pouvoir celui-ci réussit à ralentir le coup suffisamment pour pouvoir l'éviter, il ne semblait pas avoir le contrôle total sur elle. Alors l'homme un peu trop confiant rendu le coup à Megan dans le ventre, qui se pencha, et étonnamment, elle souriait, un sourire malicieux, puis elle leva la tête vers Pierrot :

« Attrapé ! »

S'exclama-t-elle, puis son sourire se changea en un visage terrifiant et sérieux :

« Maintenant... C'est toi le chat »

Elle attrapa le bras de Pierrot brusquement, et dévoila son pouvoir aux yeux des deux enfants. Tant dis que les veines de Megan passaient au noir, le bras de l'homme, maintenant beaucoup moins confiant se changea de la même couleur petit à petit, jusqu'à devenir d'une couleur de charbon, le bras commençait même à se craqueler sous la douleur... L'homme criait. Le pouvoir de Megan était vraiment terrifiant, Pan était vraiment impressionné, et c'était finalement décidé, il voulait vraiment devenir un voyageur avec autant de classe et de puissance qu'elle. Bizarrement, le nez de l'homme éclaboussa du sang sur le visage de Megan, mais ça ne semblait pas vraiment être de l'excitation comme dans un bon vieux ecchi, non, mais c'était encore Megan au sang noir. Le combat était fait, Megan l'avait battu à plate couture. Elle arma alors son poing, signe d'achèvement, mais le marionnettiste envoya les deux enfants sur la femme, qui la percuta violemment cette fois-ci, car elle n'avait pas pu prévoir le coup. Les deux enfants valsèrent, Mara allait bien, mais Pan légèrement assommé parti quelques secondes, sans pouvoir répondre à Megan qui s'inquiétait...

Il rouvrit les yeux légèrement assommés, et vu Pierrot prit d'assaut par deux animaux, la bête avec la pâte cassée, qui fièrement mordait la jambe du marionnettiste, et un oiseau lui picorant et lui griffant le visage avec les petites pattes... L'homme était gravement blessé à cause de Megan, et il n'avait plus assez de force pour en finir avec les animaux, mais il était toujours là...
Mara se retourna vers Pan et Megan :

« Vite, il faut faire quelque chose... L'assommer, je sais pas... il est affaibli là... »

Megan aurait pu largement finir elle-même, mais Pan voulait démontrer sa force à son nouveau mentor... Il se releva fièrement et regarda Megan dans les yeux :

« Je... Je deviendrais un voyageur aussi fort que toi Megan ! »

Oui, il l'avait appelé Megan cette fois, pour montrer son sérieux dans cette déclaration. Pan avait réfléchi, et il n'avait tenu sa transformation environ que 5 min, il sentait qu'il pouvait faire légèrement plus cette nuit, 1 minute ? 2 minutes ? 10 secondes ? Qu'importe, l'important était d'en finir. Il avait aussi compris le déclenchement de sa transformation, il suffisait de crier avec force et conviction... :

« PETER PAN !!!! »

C'était repartit : ce cri de douleur, ces muscles explosant et grandissant à vue d'oeil et cette silhouette recouverte d'une aura verte d'espoir... Pan adulte était de retour, ce visage froid et sérieux, toujours prêt à attaquer, fixant l'ennemi telle une bête sauvage... Il s 'avança vers Pierrot, qui était bien, une vingtaine de fois plus fort que Pan voir plus... Pan se mit en position de boxe thaï, et commença ses enchaînements violents dans le visage de Pierrot qui essayait de débattre tant que mal, mais avec un bras en bouillis, une jambe lacérée par un fauve, et le visage picoré...
Pan se mit en position de boxe thaï, et commença ses enchaînement violent dans le visage de Pierrot qui essayait de débattre tant que mal, mais avec un bras en bouillis, une jambe lacéré par un fauve, et le visage picoré... Il ne pouvait plus rien faire... Mais Pan avait beau insistait, l'homme arrivait toujours à relever son visage vers le grand bond.
Puis Pan s'arrêta, et fixa l'homme :

« Tu n'aurais jamais du toucher à Mara et Megan, tu as de la chance que c'est moi qui te termine... Megan aurait surement était plus... violente, remercie ma gentillesse »

Dit-il un ton sec.

« Non !!!! Arrête !!! Je suis désolé !!! J'ai de l'argent si vous voulez !!! »

Le grand gaillard, à la gueule cassée, pleurait à chaude larme salée sur ses joues, tout en suppliant Pan.

Pan baissa son bras courba sa taille, prépara ses appui, et envoya son uppercut le plus puissant (tiger uppercut ! ) :

« Non désolé... C'est l'heure de payer sa note. »

Malgré son visage toujours neutre, Pan était au fond super fier de sa punchline, mais bon ce n'était pas lui qui avait vaincue Pierrot, mais Megan, le grand blond l'avait juste évanouis, alors qu'il avait utilisé toute sa force, et que l'homme était gravement blessé, il n'avait réussi qu'à l'évanouir, et il était encore bien loin de Megan, et il en avait conscience.
Après son coup, Pan tomba raide par terre, et quand il touchait le sol, il avait déjà reprit son corps de 12 ans... Et après un grand silence il se mit à rire, à rire tellement fort, qu'il en pleurait de joie.

L'homme pas complètement évanouis essayait tant bien que mal à se relever...

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 688
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: We're Freaks ! [Pv Nils et Megan] Lun 16 Mar 2015 - 18:23


Megan suivit la scène des yeux: la petite avait renvoyé son oiseau et la bestiole étrange se battre. Le pseudo félin s'était attaqué aux jambes de Pierrot pendant que l'oiseau le harcelait de coup de bec et de griffes. Pan s'avança fièrement, décidé à se battre et montrer qu'il était capable de vaincre l'adversaire. Il avait même dit sur un ton très sérieux qu'il deviendrait aussi fort que l'algophobe ce qui la fit sourire. S'en suivit des actions qui laissèrent la jeune femme perplexe: au lieu de se mêler du combat, elle se contenta d'observer, déjà car le pouvoir de Pan l'intriguait, mais aussi que les deux petits devaient gagner en confiance. Le blondinet avait crié avant de se transformer, il était devenu adulte, bien plus mature et apparemment plus fort. Doué pour les arts martiaux, il parvenait à tenir en respect Pierrot qui malgré ses blessures, était un adversaire de taille. Le combat se termina sur un puissant uppercut du blondinet, mais les deux hommes s'écroulèrent sur le sol et l'un d'eux redevenait déjà un enfant.

Pierrot était salement amoché mais il n'était ni dans les vape, ni mort. C'est ainsi que Megan s'avança tranquillement vers lui pour s'accroupir devant le Voyageur, elle le fixa dans les yeux alors qu'il s'était arrêté de ramper pour l'observer. Là, la Voyageuse s'alluma une cigarette et tira une longue bouffée de tabac avant de la recracher par le nez.

"Il est temps de payer apparemment. Et je crois qu'un paquet de gens rêvent de t'exploser le crâne comme je vais le faire à cause de ce que tu leurs a fais endurer."

Pierrot hurla, espérant qu'on l'épargne. Mais Megan se contentait de l'observer en fumant jusqu'à ce que Pierrot se résigne et se mette à l'insulter. C'est à ce moment là qu'elle afficha un sourire: tuer un mec qui chiale alors que c'était un parfait enfoiré ne l'intéressait pas, non, elle voulait massacrer le connard qui avait transformer tant de gens en créatures loufoques pour ce faire de l'EV. Megan leva sa main au dessus de sa tête alors qu'elle posait l'autre main au sol pour bien prendre appuis. Sa main levée se ferma avant de se crisper. Le regard de l'algophobe était plongé dans celui du marionnettiste, l'un semblait apeuré et paniqué, l'autre était dénué de pitié et d'émotions. Son poing descendit alors rapidement et avec force pour s'abattre sur le crâne de Pierrot, s'en suivit un craquement sonore puis une simple *Sboff* typique du rêveur ou Voyageur qui se réveille. Sauf que là, Pierrot se réveillerait en ayant tout oublié de Dreamland. Elle aurait bien dit un truc du genre: repose en paix mais ce type ne le méritait pas du tout.

Sur ce, Megan se redressa et épousseta son pantalon avant de lancer un regard aux gamins.

"Vous allez bien? On fouille pour trouver l'artefact qui rendra leurs apparences à ces gens?"

Megan se dirigea sans attendre vers la sortie de la pièce pour voir une autre porte et un escalier qui menait aux appartement de feu Pierrot. Si l'objet était quelque part ici, c'était forcément dans ses appartements. Elle fit demi-tour et porta Pan dans ses bras qui semblait être totalement à bout de force, ce petit c'était bien battu et pouvait se reposer. Elle avança donc en le portant et accompagnée de Mara, du félin étrange et de l'oiseau pour arriver finalement dans le bureau de Pierrot. Là, elle déposa Pan dans un fauteuil et commença à fouiller pour trouver un sceptre étrange qui était posé sur un socle, derrière le bureau. C'était surement l'artefact en question et Megan s'en saisit sans attendre.

"Et bien voilà, on va pouvoir aider tous ces gens qui..."

-----------------------

Megan rouvrit alors les yeux, elle était dans son lit et entendit le réveil qui sonnait d'un son strident. Elle l'éteignit d'un coup de pied et jura car elle serait bien restée un peu plus à Dreamland pour parler avec les petits... Enfin, tous les ennemis avaient été vaincu, ils ne craignaient plus rien et pouvaient facilement à eux deux rendre leurs apparences aux gens transformés. Elle espérait toutefois les revoir car elle les avait trouvé attachant... Elle se leva du lit alors que son chat avait bondit à ses cotés en ronronnant. Elle le caressa après avoir fait coulé un café en essayant de faire le moins de bruit possible pour ne pas réveiller son frère. Et lui, il passait une nuit mouvementée ou pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: We're Freaks ! [Pv Nils et Megan] Aujourd'hui à 19:10
Revenir en haut Aller en bas

We're Freaks ! [Pv Nils et Megan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Circus attractions-