Haut
Bas

Partagez|

Réflexion et inaction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Réflexion et inaction Jeu 18 Déc 2014 - 17:33
Eh bien eh bien ...

Assis sur mon Zafu (un coussin rond), un bol de thé vert verveine entre les mains, je savoure la tranquillité retrouvée. En y repensant, il faudrait que j'amène plus souvent des filles chez moi, la monotonie qui s’installait dans mon quotidien solitaire méritait d'être brisée. Même si une manière moins bruyante aurait été la bienvenue ...
Ce matin, après quelques minutes à contempler ce corps séduisant et étranger, je m'était souvenu : je ne connaissais pas son nom, et l'avais rencontré à la librairie Pax, dans la petite alcôve dédiée à la S.F; elle m'avait interpellé au sujet du livre que je feuilletais. Je lui avais parlé longtemps, l'avait invité à prendre un café, puis chez moi. A Liège, les harceleurs de jeunes femmes (voire filles) sont légion, aussi la plupart d'entre elles sont plus que méfiante envers les hommes.
Mes paroles, apparemment, avaient fait écho en elle, puisqu'elle semblait fascinée par ma diction "ni belge ni française", et riait à chacune de mes mimiques. On avait mangé des spaghettis préparées par mes soins (j'avais eu droit à des remarques élogieuses, entre autre sur ma cuisson, je cite "digne de ma grand-mère de Florence !"), bu ensemble un thé (Darjeeling à la cardamome), puis ... enfin vous comprenez.
Je n'était pas un adepte de ce genre de séduction express, trop de complications la plupart du temps. En la voyant entrer chez moi, un sourire sur ses lèvres fines, certes, mais d'une couleur naturellement rouge, j'ai eu une torsion douloureuse en moi, je sentais les futurs problèmes qui se pressaient à l'horizon de ma conscience. Mais ce matin, j'ai assuré, comme dirait mon père. Je ne l'ai pas blessé, elle a bien pris mon refus de relation aboutie (bon, avec de grandes exclamations quand même, mais rien qui sorte de son ordinaire), elle est partie comme elle est entré, en souriant.
Victoire ! Liesse et félicité !

J'ai aéré la chambre, trop pleine de son odeur pour que je soit à l'aise, et j'ai fait chauffer de l'eau.
La préparation du thé m'a permis de poser mon esprit, de repenser à toute ma nuit, et formuler toutes les questions qu'elle me posait rétrospectivement.
Ma pensée, sans effort de ma part, est totalement dénuée de structure. Grâce aux études que j'ai entrepris, j'ai appris à palier à ce manque, et cela passe par la formulation.
Tout d'abord, est-je vaincu ma peur ?
La manière dont je me suis débrouillé ce matin tend à penser que oui.
Quelle étrange soulagement. Toutes mes actions, ou plutôt inactions passées me semblent comme une fuite en avant à présent. A force de craindre l'échec, j'en faisais mon quotidien. Aucune rationalité dans ce comportement, mais une pulsion qui me paraissait auto-destructrice, par peur de soi, de la réalité. J'en étais venu à personnifier ma peur dans me pensées, à lui donner un petit nom; la folie n'était plus très loin ! Mais je l'ai vaincu, j'ai finalement affronté.
Mon affrontement, d'ailleurs, n'était pas purement métaphorique, mais bien réel. J'ai senti la victoire pulser dans mon corps, alors qu'au fonds du puits de ma propre ingérence, le combat prenait fin.
Ce combat, alors que chaque nuit, je le vivais, était donc réel, puisque mes rêves, nos rêves ne sont qu'une ... autre dimension, Dreamland ? Le gnome au fez, les rochers aux pensées, je me souviens de tout, pas comme un songe nébuleux, mais un vrai souvenir.
Donc Dreamland existe bel et bien, en tout cas, c'est plus que probable. Et j'ai franchi une étape, devenant un arpenteur conscient des mondes oniriques, un Voyageur.
Passer ma phobie m'avait ouvert l'esprit. Comme tant d'autres ? Si j'en crois le gnome. Suis-je le seul, en master de neuropsychologie, à avoir vaincu et ouvert mon esprit ? Difficile à demander ... Inutile de savoir, après tout.
Je suis Voyageur, cela me suffit, et je n'ai plus peur. Enfin, ma peur n'en est plus une.
J'ai hâte de dormir ...
Revenir en haut Aller en bas

Réflexion et inaction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Vie Réelle :: Quartier Résidentiel-