Haut
Bas

Partagez|

Event 6 : Occupy Dog Street

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
Messages : 347
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 22

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 821
Honneur: -111
MessageSujet: Re: Event 6 : Occupy Dog Street Lun 12 Oct 2015 - 18:31
Il applaudissait au rythme de la masse, lorgnant sur ses voisins de rangées sans réel intérêt. Il désirait surtout se réveiller le plus vite possible, oublier cette nuit de merde, puis retourner se vautrer quelque part le temps d'une journée. Ses camarades semblaient enthousiastes plus que de raisons, ils parlaient tous du Dream mag, de la beauté et de l'avenir. C'était décevant de repenser à ce genre de choses dans un contexte si dérisoire. Bob n'était plus très loin de lui, son parfum vanillé émanait depuis on buste ruisselant et dégarnis de tête. Il lui fallut un peu plus de cinq secondes pour réaliser que Bob venait de ce faire décapiter par un monstre en armure qui ne s'arrêta pas là.

Le sang giclait, les hurlements vrillèrent les tympans des plus sensibles tout en enclenchant le mouvement de foule le plus flippant de son existence. Il y eu quelques rires gras, ainsi que des larmes, la routine fracturait son entourage. Il chercha à s'extirper du groupe, mais une main ferme portée par une voix autoritaire lui commanda de rester les aider. Dan lui expliquait à quel point ses capacités étaient inutiles, l'homme ne désirait rien savoir. Les froissements de muscles gagnaient en forces au fur et à mesure que le duo de guerriers fendaient son chemin dans la masse désorganisée. Plusieurs pouvoirs furent lâchés contre eux, tous eurent plus ou moins contribué au chaos dans lequel il progressait actuellement.

Dan se jeta hors de portée du voyageur contraignant, puis chercha à s'échapper, la masse de l'un des monstres manqua de lui faucher les jambes. Mais les voyageurs semblaient reprendre du poil de la bête et passer à l'attaque. Roulant non loin des deux guerriers, Dan peinait à peine à se lever, en cherchant une option:

"JE VAIS VOUS BUTER!"

Merde, pourquoi venait-il de gueuler ça? L'un des monstres lui donna de l'intérêt, pointant son arme vers lui, après avoir fauché une voyageuse hésitante. les emmerdes commençaient vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 139
Date d'inscription : 15/06/2014
Age du personnage : 29

Nouveau challenger
Regis Delacroix
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 185
Honneur: 17
MessageSujet: Re: Event 6 : Occupy Dog Street Mar 13 Oct 2015 - 19:38


Par où commencer? C'était comme si mon cerveau avait été déconnecté avec l'apparition du conseiller du roi. Tiens le roi justement, un chien plutôt sympa mais il semblait quand même indécis, son regard de bulldog larmoyant avait presque réussi à me toucher. Peut-être que ma "déconnexion" mentale venait de là? Oh et puis merde, on s'en moque... J'étais donc resté dans mes pensées pendant un bon moment: après l'attente derrière la porte, après la promenade dans le château pour attacher la banderole. Tout ça sans trouver quoique ce soit de louche. Ce qui me tracassait? La question du roi, celle que j'avais posé également plus tôt: pourquoi foutre ce bordel dans CE royaume? Le chef de ce groupe de Voyageurs semblait trop bisounours à mes yeux pour être crédible. Qui tirait donc les ficelles?

Sinon rien à voir à cette réflexion, mais la décoration du château canin était plutôt cool. Des os taillés dans la pierre ou pleins de trucs en rapport aux chiens. C'était très noble et classe, un château royal quoi. J'avais laissé les autres attaché la banderole pendant que j'observais l'activité dehors depuis le balcon. C'était calme, pour le moment. Mais quelque chose clochait.. Enfin quand je dis quelque chose, je devrais le mettre au pluriel. Trop de trucs semblaient louches et je n'arrivais pas à tout rassembler pour comprendre ce qui se tramait vraiment ici. Reste qu'une chose était sûre: ça puait la merde. Certaines mauvaises langues diront que ça puait le chien mouillé mais pas moi, enfin pas cette fois.

Arrivé dehors, on nous félicita et on voulait nous faire poser pour une photo du DreamMag, autant dire que j'avais vite filé en prétextant un mal de ventre. De la popularité à mon égard... Et puis quoi encore? Ce que je voulais c'était être tranquille, éviter d'être connu pour qu'on me recherche afin de faire ma petite vie dans mon coin. J'étais donc retourné vers le garde de l'entrée du palais, il surveillait toujours et semblait un peu irrité.

"Je ne pensais pas que votre roi accepterait notre proposition...
-En toute honnêteté: moi non plus.
-Vous remercierez alors son conseiller: Sylvain je crois? Pour avoir surement trouvé les arguments qui ont convaincu votre roi pour nous.
-Heu... D'accord."

Le soldat semblait à présent plus intrigué qu'irrité. Aurai-je soulevé quelque chose d'intéressant? Bon d'accord, j'avais voulu me renseigner voir foutre un peu la merde en venant lui parler mais je n'aurai pas pensé faire mouche du premier coup. Ce conseiller était donc louche, je devais creuser cette option.

"Pourrais-je m'entretenir deux minutes avec votre roi? Ou simplement aller retirer la banderole vu que la photo a été prise."

En guise de réponse, ce fut un hurlement de la foule. Je tournais rapidement la tête en soupirant, ayant compris que la tranquillité venait de disparaitre pour les emmerdes ou le vrai bordel. Et ce fut pire que ce que je craignais: deux créatures semblaient s'être invités à la fête pour zigouiller du "Voyageurs bisounours". J'ignorais s'ils étaient forts et en fait: je m'en contrefoutais. Je voulais juste voir le roi ou le conseiller. Donc j'espérais que le garde fasse quelque chose, reste que moi: j'irai pas me battre et si je devais me planquer pour éviter la baston, je le ferai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 02/05/2013

Voyageur Expérimenté
Calvin Thomas
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 180
Renommée: 503
Honneur: 147
MessageSujet: Re: Event 6 : Occupy Dog Street Dim 18 Oct 2015 - 16:10

Très vite, notre devoir accompli, on a été conduit hors du palais. Moi, j'étais ravi, franchement, on avait fait ça bien, c'est pas comme si on avait accroché ça sans autorisation, comme des bourrins.

Une fois dehors, on a été félicité par Nick, ils ont pris des photos pour le Mag, j'étais plutôt fier de moi. C'était un peu mon plan, quand même, mine de rien. Et j'aime beaucoup le DreamMag, quand je vois arrivés les anciens de la Baby dans la Major et que je suis en dessous d'eux, j'enrage. Putains de surdoués !
Mais c'est pas grave. La foule se désorganisait déjà, on avait fait ce pourquoi on était là et tout allait pour le mieux. Là, ça allait redorer mon blason.

Non ? Non.

J'étais en train de me faire congratuler par Nick quand j'ai vu la tête d'un type voler, juste en face de moi. Il n'a pas disparu tout de suite, son sang a giclé de sa carotide, poussé par les pulsations de son cœur encore actif.

Et là, à ma plus grande honte, j'ai senti mon corps se réchauffer brutalement. Si une beauté à demie nue partiellement dissimulée sous des draps m'avait demandé de la rejoindre, je n'aurais pas ressenti autre chose. Un seul instant, mon cœur se mit à battre avec une vigueur puissante, joyeuse, sanguinaire. Je suppose que c'est ce que le Comte ressent à chaque fois, j'imagine que c'est pour ça qu'il est... comme il est.

Puis j'ai réalisé ce qu'il se passait. Quelqu'un était mort sous mes yeux. La manifestation était attaquée. Pourquoi diable la vingtaine de voyageur présent autour du meurtre étaient-ils incapable de réagir ? De maîtriser l'assaillant ? Je ne me suis pas posé la question je dois dire, mon corps a parlé pour moi. D'habitude déjà, j'ai le sang chaud. S'il y a une bagarre et que c'est pas moi qui la déclenche, généralement, je suis dans ceux qui la terminent.
Cette fois, ces types étaient en train de détruire ce pour quoi je venais d'oeuvrer. J'étais sur eux bien avant d'avoir pu penser à un plan, de demander à Nick ou à n'importe qui dans la foule de m'épauler.

L'une des extrêmités de mon fouet était déjà dans ma main tandis que l'autre claquait dans l'air, soutenu par ma pensée. Dès que j'ai vu la créature responsable du meurtre, j'ai jeté mon bras en avant, enroulant le fouet autour de son arme avant de le tirer à moi pour l'empêcher de le manier à sa guise. Stoppé dans son carnage, il s'est naturellement tourné vers moi. J'ai saisi mon fouet à deux mains pour tirer d'un coup sec sur son arme, juste pour lui montrer ma force et jauger la sienne, l'obliger à faire un pas de plus dans ma direction.

Je suppose que mon visage était défiguré par la colère, je sentais la crispation de mon front au dessus de mon nez, et j'étais prêt à retrousser les lèvres, comme un animal, seulement pour dévoiler mes dents acérées. Comme souvent dans ce cas, j'ai pas pu m'empêcher de voir combien pesaient les couilles de mon adversaire. C'est pour ça que je me bats souvent, dans le monde réel.


Seulement deux ? Vous êtes pressés de mourir bande d'enfoirés ?

S'il se jetait sur moi en levant son marteau, la prise de mon fouet disparaîtrait, forcément. Il lui suffisait de se rapprocher.
Mais j'avais prévu le coup. C'était la chose la plus naturelle qu'il puisse faire ; répondre à ma provocation et me frapper avec son marteau capable d'arracher la tête d'un jeune voyageur. Dans ce cas, je n'aurais qu'à lâcher mon emprise mentale sur le fouet pour profaner son marteau. Une fois son arme couverte de mon sang, je pourrais exercer ma propre force dessus. S'il lâchait son arme, je gagnais un marteau. S'il continuait de tenter de s'en servir, il aurait la sensation d'avoir mes deux bras sur le manche de son arme pour aller à l'encontre de chacun de ses mouvements.

Et mon poing gauche était déjà prêt à lui écraser le nez. Qu'il lâche seulement la prise sur son marteau quelques secondes, et j'allais bientôt avoir beaucoup de sang à manipuler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 303
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event 6 : Occupy Dog Street Ven 23 Oct 2015 - 16:17
Le voyageur arlequin avait fait douter le garde, cela était certain. Le conseiller du roi, Sylvain, ne leur avait aucunement briefé sur les voyageurs qui avaient installés la banderole, ni même leur avait donné les indications du Roi qui, normalement, en aurait informé sa garde. Là, il n'y avait rien et ça ne collait pas.
Mais il n'eut pas le temps d'atteindre l'intellect d'un célèbre personnage de fiction-détective car il remarqua presque tout de suite les deux guerriers qui commençaient à massacrer des voyageurs. En partie, ça lui était égal mais il donna tout de même l'ordre à ses collègues de rester sur le qui-vive et de faire en sorte d'éloigner cet affrontement des portes du palais mais de protéger les habitants de la capitale qui se trouvaient dans les parages. Tout ce déploiement fit perdre de vue au garde la présence du voyageur arlequin qui semblait se diriger vers le château. Le garde le perdit de vue mais Sylvain, surveillant les portes d'entrées du palais, remarqua le voyageur. Il descendit alors pour aller à sa rencontre : il allait faire en sorte de cacher au maximum la vérité mais s'il s'avérait que le voyageur voudrait finalement qu'interférer dans ses plans, il n'hésiterait pas à le tuer.

Prentiss, lui, se disait que le voyageur qui venait de gueuler serait parfait pour imbiber son marteau d'une couleur rouge écarlate. Alors il se précipita vers lui en levant son marteau pour l'abattre directement sur la tête de cette raclure d'humain.

Arras, quant à lui, avait trouvé un adversaire à son niveau. Ce dernier semblait maîtriser son sang, ce qui était répugnant. Le voyageur lança son fil de sang sur le marteau de la créature des rêves et tirait sur l'arme. C'était une simple provocation, Arras le savait mais il souriait, dévoilant des dents carnassières. Il s'élança alors vers le voyageur, dirigeant son marteau pour abattre son flanc gauche. Il maniait son marteau comme une simple batte de baseball mais pourtant, une force s'exerçait sur son arme. Il comprit rapidement que la cause était le pouvoir de l'humain mais n'en fut pas gêné : il lâcha son arme à terre, prépara son bras droit pour parer le poing du voyageur et se dit qu'un crochet du gauche était une bonne introduction à un combat, comme l'avait sûrement pensé le voyageur en préparant le sien de poing.

A part ces deux voyageurs qui combattaient les créatures des rêves, les autres voyageurs se dispersaient, pris de peur. Pas mal d'entre eux étaient restés et s'étaient regroupés autour de Nick, cherchant une quelconque solution auprès de leur leader. Ce dernier se tourna vers deux membres de la garde, en colère :


« Nous sommes un groupe pacifiste et ceci n'est que de la légitime défense alors pourquoi n'intervenez-vous pas ?
_Nous sommes désolé voyageur, mais la priorité reste et restera toujours les habitants de la capitale et du royaume, SOLDATS KEROW ET BART, ALLEZ INFORMEZ LE CONSEILLER SYLVAIN QUE LES CIVILS SONT BIENTÔT EVACUES !
_Et pour ces créatures qui nous attaquent ?
_Chaque chose en son temps. »


En vérité, le garde préférait de loin ne pas intervenir dans cela, ça le gênerait presque.

----

[HRP : Le tour de Raph et de Riku sont sautés, ils sont donc exclus de l'event. Si vous avez des questions ou des réclamations, envoyez un MP à Kala Kourou (moi quoi) : HRP]

__________

http://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 347
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 22

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 821
Honneur: -111
MessageSujet: Re: Event 6 : Occupy Dog Street Ven 23 Oct 2015 - 17:11
Son marteau brassa l'air suffisamment fort pour obliger Dan à bondir sur le côté. Roulant sur le sol en écorchant brièvement ses coudes, le voyageur laissait les pulsions de son coeur fouetter son sang. Il n'était pas chaud, au contraire, l'idée que les autres voyageurs puissent tous s'enfuir l'avait démoralisé. Lui rappelant d'autres nuits similaires où il avait manqué de ce faire bouffer par des hommes requins, voir des zombis. La sueur perlait longuement sur son front, lui et sa grande gueule avait encore fait fort. Mais il ne comptait pas mourir aux pieds de ce palais, surtout pas aux côtés de ces minables idéalistes. Bon, il n'était pas vraiment le mieux placé pour juger les autres sur leurs idéaux, mais ça lui faisait du bien de rouspéter après quelqu'un d'autre que lui. Ses poings se serrèrent, son souffle s'accéléra et il se redressa avant que son adversaire n'ait le temps de l'éclater contre le sol. Ce dernier essaya de l'immobiliser à l'aide de sa jambe droite, prévoyant l'esquive du voyageur, il n'eut aucun mal à lui envoyer un second coup de marteau contre l'épaule exposée.

Ce fut douloureux, mais pas suffisamment appuyée pour lui déboîter l'épaule. Dan titubait en cherchant un peu d'aide du regard, mais il n'y vue qu'une bande d'hommes chiens indifférent, ainsi que quelques pleurnichards frustrés et désemparés par la violence. Leurs visages étaient suffisamment moche pour allumer le brasier, il détestait les sous merdes dans ce genre. On leur offrait une nouvelle vie de surhomme et ils continuaient de geindre comme des sous putes, implorant toujours l'aide des autres pour les sauver. Pourquoi et comment avaient-ils pu devenir voyageur? On lui avait dit que c'était en surmontant sa phobie qu'on parvenait à atteindre ce stade, bien qu'il mettait toujours un doute sur cette supposition. Au finale, il ne se rappelait pas vraiment avoir vaincu quoi que ce soit son premier soir.

Bref, comme toutes les fois où il livrait bataille, ses flammes blanches émanèrent de son épiderme, l'enrobant dans une aura dénuée de chaleur. Ses veines gonflèrent, son regard prit une teinte beaucoup plus froide et le troisième coup de marteau fut tout bonnement bloqué à même la paume. Sa main y laissa trois doigts, ainsi qu'une fissure remontant jusqu'au coude. Mais l'effet était là, son adversaire devait être aussi amusé que surprit par la stupidité d'un tel geste, jusqu'à qu'il sente une jambe faucher ses poignets. Si le monstre était désarmé, Dan se lancerait dans une avalanche de coup de poings et de pieds,jusqu'à ce qu'il puisse le forcer à céder une ouverture. Là, il en profiterait pour reculer et ramasser l'arme de cet ordure pour l'utiliser contre lui. La rage n'était pas encore totale, ce qui lui laissait tout de même un semblant de douleur dans le bras gauche. En revanche, sa force ne cessait de croître, le rendant de moins en moins sensible à la douleur, et de moins en moins maîtrisable ou facile à anticiper. Si il n'était pas parvenu à le désarmer, il se contenterait d'improviser en restant au corps à corps, content sur son endurance et sa vivacité pour rester au contacte. la partie inférieur de son bras était peut être brisée, mais le reste était encore utilisable, lui permettant de l'utiliser comme protection, voir fouet de fortune pour déstabiliser l'adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 02/05/2013

Voyageur Expérimenté
Calvin Thomas
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 180
Renommée: 503
Honneur: 147
MessageSujet: Re: Event 6 : Occupy Dog Street Lun 2 Nov 2015 - 11:49
Peuh ! Il avait lâché son arme à la moindre difficulté. Je vais pas dire que je l'avais prévu, c'est pas comme si je calculais autant mon coup que ça, mais... C'est ce que j'avais espéré quoi. Il tournait carrément le dos à l'arme qu'il m'avait laissée.
Le truc, c'est que j'ai eu du mal à tout faire en même temps ; éclater mes phalanges sur sa sale gueule était une tâche déjà assez difficile en soi. Il a paré le coup avec son avant bras et je sentais mes doigts craquer sur la pièce d'armure qu'il portait à cet endroit là. Sa riposte m'aurait cueillie à la mâchoire si je n'avais pas... mis un coup de boule dans son poing. Réaction étrange, je sais ! J'ai juste eu le temps de voir du mouvement sur ma gauche et j'avais pas le temps de me baisser alors mon front à fait office de bouclier.

Mais je dois dire qu'il cognait dur cet enfoiré. J'ai presque lâché mon contrôle sur le marteau, mais la profanation tenait bon malgré ma faible concentration. Tant que je n'essayais pas de le déplacer, pour le moment, ça allait. Le truc, c'est que j'avais pas enroulé mon sang sur le manche de l'arme, du coup son maniement était rendu délicat... Comme essayer de manipuler un marteau en le tenant par le côté qui frappe quoi...

Quoiqu'il en soit, après le coup de l'autre, j'ai reculé pour me mettre en garde, je dois dire que j'étais à moitié sonné. Heureusement que c'est pas la première fois que je perds des neurones de cette façon, sinon l'autre connard en aurait simplement profité pour m'enchaîner comme la dernière des merdes. Mais l'élan qu'il avait pris pour me foutre son crochet l'a obligé à avancer à nouveau pour m'en coller un autre ; il s'était déséquilibré et j'en profitais pour remettre le combat sur des bases équitables.

Je devais seulement me concentrer pour parer les coups tout en comprenant comment soulever ce marteau efficacement... Malgré ma rage (franchement j'étais pas serein comme quand j'écris là, j'avais juste furieusement envie d'éventrer ce type), je faisais assez peu d'efforts pour attaquer, c'était principalement des feintes. Manchette, uppercut, jab à la tête, balayette... Quand je tapais des gens à Marseilles, ça marchait plutôt bien... Mais ce type était au dessus de ça. Rien ne passait, malgré la force que j'y mettais...
Et puis je me disais que s'il s'avisait de lancer une autre fois sa main un peu trop loin du reste de son corps, j'y planterai mes crocs pour lui faire comprendre qui j'étais.

Et pendant ce temps là, le marteau s'agitait dans le dos de mon adversaire. J'avais réussi à rediriger le sang de la profanation le long du manche. Je pouvais le manier correctement maintenant, juste en y pensant. Qu'on en finisse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 303
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event 6 : Occupy Dog Street Ven 13 Nov 2015 - 0:31
Le coup de massue à l'épaule du voyageur qu'il avait prit pour cible porta ses fruits, mais pas totalement enfin, pas comme il l'aurai voulu. Prentiss voulut lui déboîter l'épaule sauf qu'il n'entendit pas vraiment de ''crac''. Dommage. Mais un fait étrange se produisit, le voyageur avait activé son pouvoir et des flammes blanches apparurent sur son corps. La créature des rêves, voulant connaître la nature de son pouvoir, le força à l'utiliser contre lui en envoyant un bon coup de marteau comme on les aime à destination de son visage. Le fait étonnant : le voyageur avait bloqué son attaque avec sa paume. Cela le réjouissait plutôt que de lui faire peur. Rires : certes il avait réussi à bloquer son coup mais ce con avait sûrement dû se péter la main. Mais Prentiss n'eut pas le temps de réellement rire car, n'ayant pas prêté attention, son arme tomba à terre, l'humain s'était redressé et commença à inonder l'habitant des rêves de coups de pieds, de jambes. Mais ce dernier répondit avec vigueur, avec la même intensité que son adversaire. Il l'avait fait reculer mais Prentiss pouvait faire en sorte de faire de même contre le voyageur pour arriver au niveau de son arme.
A partir de ce moment, ce fut une épreuve de force et d'intensité. Qui faiblira ?

Arras eut un peu plus de difficultés que prévu : le contrôleur de sang n'avait finalement pas porté de coup de poing mais projeta à la place sa tête. La surprise amusée de l'habitant des rêves réduisit son coup de poing mais cela sonna tout de même le voyageur. Il ne changea pas de stratégie et profita en plus du léger état de faiblesse de son adversaire pour envoyer son crochet du gauche. Dans les dents espèce de fragile.
Enfin, pas si fragile que ça car il revint à la charge et tout comme son camarades, il fut inondé de coups. A la différence qu'il avait lancé la première offensive et qu'il y allait pas de plein cœur. Ou quelque chose le retenait, il n'en savait rien.
Il remarqua une pierre, plutôt petite mais assez grosse pour la prendre rapidement en main. Au cœur de l'action, il souleva la pierre et la lança au visage du voyageur. Cette manœuvre allait permettre de distraire à nouveau le contrôleur pour attaquer en traître et donner une avalanche de coups.

------

[HRP : Désolé pour le retard, Régis a un tour de sauté, j'attends sa dernière possibilité d'action, ensuite il sera éliminé de l'event et je ferai avancer l'histoire du côté du conseiller. Bien à vous : HRP]

__________

http://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 347
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 22

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 821
Honneur: -111
MessageSujet: Re: Event 6 : Occupy Dog Street Mer 18 Nov 2015 - 15:31
Jusque là, tout ce passait comme prévu, les coups pleuvaient, l'arme de Prentiss était à quelques centimètres du talon de Dan. La créature ne rechigna pas un seul instant à utiliser ses poings. La manière forte avaient bien plus d'une voie pour abattre les pénibles obstacles du quotidien. Dan encaissait maladroitement plusieurs directs du gauche, se vengeant sur les genoux de son adversaire qui ne parvenait pas à faire reculer le voyageur. Ils ne se laissaient pas la moindre de seconde de répit, l'un comme l'autre cherchait à repousser son adversaire pour pouvoir s'emparer du marteau. Bien que cet objectif commençait à s'évanouir sous la quantité de rage brute qu'il désirait décharger sur son adversaire. Dan commençait à s'adapter au rythme du mercenaire, dès lors qu'il eut esquivé le troisième direct de Prentiss, les duellistes comprirent que le combat allait devenir plus dangereux.

Dan n'allait pas chercher à lui rentrer dedans, au contraire, il préféra envoyer son bras briser dans la garde de son adversaire. Ce dernier allait soit être gêné, soit chercher à le saisir pour pouvoir jouer avec. Entendez par là qu'il pourrait tout aussi bien le soumettre à la douleur, comme il pourrait chercher à l'envoyer plus loin. Le base du plan de Dan reposait essentiellement sur l’impulsion de ses jambes il allait rebondir, sauter, ou frapper à pleine puissance. Si son adversaire cherchait à l'éloigner du marteau il le surprendrait grâce à la vitesse de son bon. Si il cherchait à le torturer en appuyant sur son bras, il ne sentirait rien, la douleur s'en allait avait avec les coups depuis moins de trois secondes maintenant. Il profiterait de l'inutilité de son attaque pour lui envoyer un coup dans la tempe ou l'entre jambe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 02/05/2013

Voyageur Expérimenté
Calvin Thomas
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 180
Renommée: 503
Honneur: 147
MessageSujet: Re: Event 6 : Occupy Dog Street Ven 20 Nov 2015 - 18:58

Cette créature se débrouillait pas trop mal, mais une fois le marteau confortablement enroulé dans ma poigne de sang... J'ai pu me donner à fond.

D'accord il s'est défendu comme la pourriture d'assassin que c'était et oui il me laissait pas beaucoup d'ouvertures. Si je m'avançais trop, je le sentais se baisser, prêt à m'attraper les jambes pour m'éclater par au dessus. Mais sans vouloir trop me la péter, je suis vif aussi. Surtout des biceps mais quand il s'agit de foutre des coups de tibias, je peut frapper les côtes sans perdre l'équilibre et dans Dreamland je suis à deux doigts de pouvoir caler des coups de pieds à la lune !

Je dis ça parce qu'on tapait de plus en plus dur -au stade où on devient prêt à encaisser les feintes de l'adversaires pour pouvoir riposter plus sévèrement- quand il s'est baissé pour ramasser une pierre. Une bien belle connerie ! Ils ont pas la télé à Dreamland ? Il a jamais vu de combat de boxe de sa vie ? Peut être qu'il a cru que j'allais le regarder et le laisser faire... Quand j'ai vu qu'il amorçait une descente, j'ai fait un pas en arrière, d'accord, pas me faire attraper derrière les genoux, mais quand j'ai vu qu'il se baissait à ce point, je me suis rapproché direct, prêt à enfoncer mon talon dans sa gueule.
Bref, la pierre. Il l'a prise et jeté rapidement vers ma gueule, comme pour me déconcentrer. Une poignée de sable dans les yeux, je veux bien, mais une pierre... C'est pas plus chiant qu'un coup de poing, et ce con avait perdu trop de temps dans sa tentative désespérée.

J'ai bloqué la pierre avec mes mains. Ca m'a fait plutôt mal, je dois bien admettre.

Mais c'était gagné ; d'une parce que j'avais son arme, de deux parce qu'il m'avait à peine amoché, troisièmement parce que s'il commençait à faire saigner mes doigts en jetant des cailloux dessus il serait pas sorti de l'auberge mais en plus, on était clairement du même niveau alors que moi, j'avais tout mon pouvoir pour me soutenir. Et ce gros con avait eu la mauvaise idée de provoquer un bain de sang.

Le Comte aurait sans doute été fier de l'état dans lequel j'étais plongé. Une vraie frénésie guerrière, une rage et une volonté de vaincre stimulée par toute l'hémoglobine autour de moi.

J'ai fait mentalement pivoter le marteau de toutes mes forces, direct sur le crâne de cet enfoiré, de bas en haut.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 139
Date d'inscription : 15/06/2014
Age du personnage : 29

Nouveau challenger
Regis Delacroix
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 185
Honneur: 17
MessageSujet: Re: Event 6 : Occupy Dog Street Dim 20 Déc 2015 - 14:48


C'était ce qu'on pouvait qualifier de gros bordel. Devant le château, les gens se battaient. Enfin non, du peu de ce que j'en avais vu: ils se faisaient massacrer par deux créatures. La plupart des Voyageurs fuyaient comme des cafards pendant que le blondinet qui était venu avec moi pour poser la banderole semblait prêt à défendre tout le monde. Ou en tout cas, prêt à se battre pour sa vie. Honorable et courageux de sa part, j'avoue que je l'aurai bien aidé si je m'en serai senti capable. Mais mes pouvoirs enfin mon jeu de cartes, était trop aléatoire pour que j'ose encore vraiment compter dessus dans un combat à mort.

Les gardes étaient trop occupés pour se soucier de moi, par chance. Ils étaient occupés à évacuer les civiles et à ne pas aider les Voyageurs ce qui ne m'étonnait pas en soit: pourquoi aideraient-ils les voyageurs? Car on venait de poser une banderole sur le toit du château? Mouais... C'était louche aussi ce truc. Ce conseiller ne me semblait pas trop être de notre coté et le roi avait été trop hésitant pour accepter. Ouais, ça puait le coup monté, limite je me demandais si les deux bourrins tueurs n'étaient pas dans le coup et qu'ils avaient attendu un signal pour passer à l'attaque. Enfin je verrai bien en temps et en heure, peut-être...

J'ouvris lentement la porte du château pour me glisser rapidement à l'intérieur, regrettant de ne pas avoir un pouvoir capable d'amplifier la discrétion, genre devenir invisible. Ou alors un truc bien offensif: créer des explosions, lancer des rayons laser avec les yeux. Mais rien de tout ça n'était à ma disposition, donc, j'allais devoir jouer de subtilité et d'intelligence. Comme d'habitude en fait. Dommage, je n'avais pas de larbin à mes cotés pour prendre les coups à ma place, pour une fois, malheureusement, j'étais tout seul. Dans le doute, je mis ma main à ma ceinture, la glissant vers ma poche pour arriver sur mon jeu de tarot onirique. Là, j'ouvris le couvercle lentement, priant de sortir quelque chose d'intéressant et d'utile. Je piocha alors une carte au hasard et je lui lançais un regard pour savoir si la chance était de mon coté ou non pour le moment. Quatre de trèfle, j'avoue que pour une fois, j'étais plutôt satisfait. Si quelqu'un voulait m'attaquer, j'aurai au moins du répondant pour la première escarmouche. La suite j'ignorais encore ce que ça donnerai mais c'était déjà un bon début.

J'entendis alors des bruits de pas venant de l'escalier. Doucement et minutieusement, je me dirigeais dans un coin, derrière une armure et un pilier pour m'y cacher. Tenant fermement ma carte de trèfle pour m'en servir au cas où. Je connaissais les règles: si je lâchais simplement la carte, c'était comme la remettre dans le paquet sans chance de m'en servir pour le reste de la nuit, sinon, je pouvais la lancer pour l'activer, qu'elle fasse son boulot et disparaisse pour la nuit. Ouais, dans tous les cas cette carte était sorti du deck et était joué, restait donc à l'utiliser correctement. Et entre nous, je sors si rarement du trèfle que cette fois je ne compte pas la laisser sans utilisation, sauf que je ne pouvais pas l'utiliser sur un malentendu... Sacré dilemme n'est-ce pas? Quoique je me plains pendant que d'autre dehors se fond décapité, on va surement penser que je suis un trouillard ou que sais-je d'autre encore. Mais sincèrement: leurs morts me concerne vraiment? Je ne pense pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 303
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event 6 : Occupy Dog Street Dim 6 Mar 2016 - 18:25
Prentiss commençait à se dire que le voyageur en face de lui n'était pas un mauvais combattant, il commençait même à se dire qu'il devenait chiant à la longue, à force qu'il ne cédait pas sous ses multiples attaques. Ce petit brun teigneux ne laissait aucune ouverture réelle, à chaque fois que Prentiss pensait qu'il pouvait exploiter une faille dans la garde le voyageur répliquait. Mais ce dernier fit quelque chose d'innatendu  : il envoya son bras se confronter à la garde de la créature des rêves. Ni une, ni deux, Prentiss attrapa le bras du voyageur avec sa main gauche et envoya un coup de coude au visage du brun. Sans lui laisser une seconde de répit, tout en gardant son bras dans sa main, il profita du moment d'innatention pour le faire basculer en arrière en appuyant sur l'épaule gauche du voyageur, mit un genou à terre et en utilisant toute sa force, il lui cassa le bras en le faisant plier dans un sens contraire à ce que la nature avait prévu pour ce membre. Il se releva rapidement, sauta pour atteindre son marteau qui se trouvait à côté, le leva pour aller frapper le buste découvert du brun qui se trouvait à terre.

Arras commençait à se dire que le voyageur en face de lui n'était pas un mauvais combattant, il commençait même à se dire qu'il était plutôt agile et précis. Cela lui plaisait, car son envie de meurtre continuait de grandir au fur et à mesure.
Le voyageur avait bloqué la pierre avec sa main. Nice. Mais il était maintenant à portée de la créature des rêves. Mais ce que cette dernière n'avait pas vraiment remarquée, c'est l'emprise télékinésique qu'avait le voyageur sur son marteau. Et qu'il pouvait le manipuler comme bon lui semblait. Et qu'il était en train de l'abattre sur son crâne. Et qu'il le reçut de plein fouet. Et que ça faisait mal. Et qu'il avait du mal à tenir sur ses jambes. Et qu'il peinait à garder sa concentration sur le voyageur. Et qu'il se mit en garde sans vraiment savoir ce qu'il allait se passer durant les prochaines secondes qui allaient suivre.

Le voyageur arlequin était rentré dans le palais et voulait s'y promener discrètement. Malheureusement pour lui, Sylvain l'avait remarqué dès le début et avait suivit son cheminement jusqu'à ce qu'il se cache derrière un pilier. Qu'à cela ne tienne, il ne craignait rien car à n'importe quel moment, il pouvait invoquer un de ses fidèles compagnons là où il le voulait et, prit de surprise, il ne pourra rien faire. C'était pourquoi Sylvain s'avançait lentement vers la cachette de l'arlequin et qu'il lui tint à peu près ce langage :
« Tu devrais gentiment sortir de ta cachette et me dire ce que tu fais ici, voyageur. »

__________

http://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 02/05/2013

Voyageur Expérimenté
Calvin Thomas
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 180
Renommée: 503
Honneur: 147
MessageSujet: Re: Event 6 : Occupy Dog Street Mar 15 Mar 2016 - 20:41

Quand on a dit ça, tout est dit.
Il a pris le coup de marteau de plein fouet et franchement sa tête devait être plutôt solide. Malgré le bruit sourd du choc, il a tenu le coup. Mais ses yeux se sont clos à moitié et il s'est mis à tituber d'avant en arrière. Je pense que s'il tenait encore debout, c'était plus à cause d'un réflexe mécanique que par sa volonté propre. Il ne me regardait même plus, fixant un point vague derrière moi. Sa garde n'était que de circonstance, un enfant serait passé au travers. A un rien près, un énorme FINISH HIM rouge sanglant serait apparu au dessus de sa tête.

Je me suis pas fait prier pour en finir. Mentalement, j'ai récupéré le sang sur le marteau, le sang dans la foule, le sang, partout. Tout ce qui était déjà assez gluant, ce qui commençait à sécher, ce qui refroidissait sur les pavés de la place et se collait dans les cheveux de la foule ou les vêtements des cadavres. Tout ce qu'il méritait, c'est que ce sang serve à l'arrêter pour de bon.

Tout ça s'est retrouvé entre mon adversaire et moi en un instant, presque rageusement, en une droite compacte et un rien mouvante. Je donnais au lien une forme arrondie à son extrémité de manière à pouvoir passer la tête du tueur dedans, puis fermait le poing au bout de mon bras gauche tendu, solidifiant la création tout en attrapant la corde.
Puis j'ai tiré en arrière de toutes mes forces, amenant cet enculé vers moi de toute ma force.

Mon poing droit suivit une trajectoire inverse. Je l'ai cueilli à la mâchoire dans un uppercut surpuissant qui n'était pas destiné à lui laisser s'en remettre dans l'année. Il s'est carrément soulevé sous la puissance du coup et moi je crois que je me suis cassé la moitié des doigts de la main.

Le lien n'a pas tenu plus longtemps et une énorme flaque de sang est tombée à mes pieds.
Gagné. J'avais gagné. Je me suis vu récupérer le marteau et réduire en bouillie la tête de ce salaud une bonne fois pour toute. Ou boire son sang lentement et le sentir mourir sous mes dents, me délecter de ses tentatives pour s'échapper sans aucune chance de survie.

Mais un cri m'a tiré de mon état frénétique et je ne contemplais que le corps évanoui de mon ennemi. Une faim atroce me tenaillait et j'étais tiraillé entre la honte d'avoir voulu massacrer ce type et l'envie furieuse de le faire.

J'ai levé les yeux, m'ouvrant au monde extérieur et à ce qu'il s'y passait. L'ambiance avait dégénéré mais les choses semblaient se calmer depuis le début de mon combat. Je n'étais pas épuisé, je pouvais encore lutter, encore sauver la situation. Venir ici avait été une mauvaise idée mais je pouvais empêcher que les choses ne dégénèrent encore plus.
Sauver des gens...

Mais sauver qui ? Dans la confusion, je ne saisissais plus de quel côté se trouvaient les attaquants et les attaqués. Je ne savais plus s'il me fallait défendre cet homme ou au contraire celui qu'il cherchait à tuer. Je n'avais plus aucun contrôle sur tout ça. Même si les choses se calmaient, je... J'ai subitement paniqué en levant les yeux sur la banderole.

Les Voyageurs allaient être considérés comme responsables. Il fallait que les choses soient dites de la bonne manière. Mon rythme cardiaque s'est accéléré, comme si tout était ma faute.
Mes yeux sont retombés sur le type que j'avais sonné.

C'était sa faute, à lui.

Je me suis approché, avant de me baisser à son niveau, de m'agenouiller. Et de le porter sur mon dos, plié en deux. Il pesait un âne mort ce gars ! Je devais l'emmener jusqu'à un officiel. Qu'il soit jugé. Qu'il avoue son crime. C'était la seule solution.

HRP ; Afin de rester dans les clous d'un RP avec MJ, j'en reste là ! Tu peux me faire me réveiller après Kala puisque je crois que tu voulais clore peu de temps après !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 303
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event 6 : Occupy Dog Street Jeu 23 Juin 2016 - 12:41
Le voyageur qui allait se faire massacrer par Prentiss disparu. Disparu, vraiment ? Non. La créature n'avait plus le voyageur sous ses yeux mais le ciel. Pourquoi cela ? Il se faisait projeter. Comment ? Il venait de se faire attaquer. Comment ? Il n'arrivait pas à savoir car le coup qu'il venait de prendre lui faisait perdre conscience. Où était Arras ? Il n'en savait rien, il n'arrivait pas à voir. Ce qui l'acheva, c'était son corps qui, après avoir volé plusieurs mètres derrière lui, tomba lourdement au sol. Le voyageur qui était à deux doigts de la mort fut secouru par un homme plutôt grand, reconnaissable à son haut marin, ses gants de boxe en cuir à ses mains et arborant le fier nom de Bob. Il avait retrouvé son chouchou qu'était Dan Sorro et, vulnérable comme était ce dernier, il n'avait qu'à le cueuillir comme un pissenlit. Mais comme un souffle sur un pissenlit, Dan disparut dans un nuage de fumée. La métaphore n'avait pas vraiment de rapport avec la situation (quoique...) mais ce n'était pas si grave. Car Bob se laissa tomber à genoux, se coucha à terre pour se mettre dans une certaine position qu'on appelait communément la position latérale de sécurité et pleura. Un peu.

Le roi Aaros fut prévenu de l'agitation causée par les voyageurs aux portes de son palais et ordonna à tous ses gardes d'arrêter toute personne à terre, qu'elle soit créature des rêves ou voyageur, et l'enfermer aux cachots pendant le restant de la nuit. Il avait envoyé un messager à la Grande Niche où résidait le Seigneur Cauchemar Meatloaff pour faire venir ce dernier au palais pour le conseiller dans un énorme changement pour le Royaume et il avait besoin d'un sage comme le Seigneur Cauchemar pour l'aiguiller dans sa décision.

Le voyageur blondinet transportait tant bien que mal la créature des rêves au palais, inconsciente à la suite de son combat. L'absence de gardes lui fit râler car cela aurait permit à son dos de s'alléger quelque peu mais en même temps, cela lui permit de rentrer dans le palais sans se faire questionner et se dirigea directement vers la salle du trône, où il avait eu une audience avec le roi en compagnie de ses collègues d'armes plusieurs minutes plus tôt. Il entra dans le couloir principal et entama sa marche.

Le voyageur arlequin restait toujours caché derrière son pilier et son armure et Sylvain avançait toujours lentement, mais sûrement. Le voyageur n'avait pas bougé, surpris par le conseillier du roi qui avait deviné sa cachette. Avait-il un pouvoir de détection ? Il n'en savait rien car ce qui occupait principalement ses pensées était quand attaquer son ennemi.


« Cela ne sert à rien de rester derrière ce pilier car dans quelques secondes, je devrai te tuer. Tu aurais dû rester devant les portes du palais à aider tes copains manifestants. Et puis, croyez-vous vraiment que vous allez pouvoir faire quelque chose ? De cette manière ? »

Sylvain commença à concentrer son aura pour invoquer une de ses créatures.

« Liberté Voyageur... Vous êtes pathétiques. Tout ce pacifisme... Puant la niaiserie. Ce n'est pas comme cela que vous allez aider notre cause. »

Il fit une pause, reconsidérant ce qu'il venait de dire.

« En fait, en créant ce vent de panique, le roi est déstabilisé et dans quelques heures, ce même roi sera mort. Je pourrai prendre le contrôle du royaume et permettre à mes camarades d'étendre notre contrôle sur tous les autres Royaumes et enfin, renverser les clans et partis de ces sous-races que sont ces créatures de Rêves et autres défendeurs des plus faibles que sont ces bureaucrates de la Ligue ! Et enfin, Force Voyageur pourra diriger le monde des rêves ! »

Ce que Sylvain n'avait pas remarqué, dans sa frénésie de vilain exposant son machiavélique plan démoniaque (je sais), c'était Calvin qui marchait dans le long couloir et qui avait, pratiquement, tout entendu. Sylvain soupira, cela ne contrariait pas ses plans, mais il soupira quand même.

« Eh bien, je vois que nous n'étions pas seuls, les murs semblent avoir des oreilles. M'enfin, que ce soit toi, que ce soit lui, que ce soit vous deux... Cela ne changera rien. Car, vous ne le savez pas encore mais vous êtes déjà... »

Il leva ses deux mains, ouvrant ses paumes vers le ciel et le fit tourner.

« … MORTS ! »

Deux énormes molosses apparurent, l'un fonçant vers le voyageur arlequin, l'autre fonçant vers Calvin, qui transportait toujours la créatures des rêves qu'il avait combattu.

« Riri, Fifi, Loulou. »

Trois labradors de 3 mètres de haut apparurent à leur tour. Riri et Fifi chargèrent les molosses pour les empêcher de tuer les voyageurs tandis que Loulou fonça sur Sylvain, qui n'avait pas eu le temps de réagir, tant la différence de puissance entre l'invocation et lui fut grande. L'individu qui avait invoqué les trois labradors avança en dépassant Calvin. Ce dernier se demanda comment un individu aussi grand avait-il pu surgir du néant mais sa pensée se perdit rapidement dans les méandres de son inconscient lorsqu'il put voir ce nouveau protagoniste : il portait un très long manteau noir qui traînait sur le sol, ses bras étaient à l'air et firent découvrir des membres musclés et saillants, arborant de multiples cicatrices mais cachées néanmois par ce qui semblait être des laisses qui entouraient ses bras. Sur son jean noir (parce que oui, il portait un jean) étaient accrochées des chaînes en argent avec de multiples pendentifs qui représentaient plusieurs sortes de races canines. Il portait une capuche, on ne pouvait distinguer son visage, seulement un long museau qui en sortait. Il avait intentionnellement laisser son aura de puissance emplir toute la scène et malgré le fait que Régis et Calvin pouvaient ressentir que très peu les auras, celle de l'individu leur parvinrent et ils comprirent très vite qu'ils ne devaient pas déplacer ne serait-ce qu'un de leurs pieds tant qu'on ne leur a pas donné l'invitation, ou carrèment l'ordre de le faire.

« Tu me déçois Sylvain. Tu pensais sincèrement que je n'allais pas intervenir alors que tu comptais tuer notre roi ? »

Le messager qui se trouvait derrière Meatloaff eut un petit pincement au cœur. Car s'il n'était pas parti le chercher, jamais il ne serait venu à Rex City. Mais rapidement, il se rendit compte que c'était habituel pour les seigneurs, lords et rois de s'attribuer les mérites des autres. Il soupira.
Le seigneur cauchemar sauta, fit un salto et atterissa au niveau de la tête de Sylvain, qui était tombé sous le poids de Loulou, ce dernier l'empêcha de se relever en approchant sa gueule bien ouverte sur ses crocs près du visage du conseiller.


« Tu vas être puni pour tes crimes, mon garçon. A cause de tes bêtises, tu as changé à tout jamais le Royaume. Le roi se doit de réagir, le DreamMag va venir s'en méler (ils doivent probablement déjà écrire un article sur ce qu'il s'est passé), les règles vont changer. Alors que le royaume se portait bien, tu as ouvert la boîte de Pandore.
_Je n'ai fais que mon devoir Meatloaff ! Nous sommes les vrais puissants du monde des rêves, nous les Voyageurs, nous vous écraserons et vous devrez vous soumettre à notre autorité !
_La seule personne qui se soumet ici Sylvain, c'est toi. »


Meatloaff leva ses bras, les laisses qui entouraient ses membres se déployèrent et les voyageurs présents purent découvrir qu'elles étaient beaucoup plus longues qu'ils pensaient. Elles s'enroulèrent autour de Sylvain qui hurla mais les laisses bayonnèrent sa bouche. Loulou attrapa un bout de la laisse et tira Sylvain à travers le couloir, après que son maître lui a donné des indications. Ce dernier s'avança vers Calvin, attrapa la créature des rêves que transportait le voyageur et fit signe au voyageur arlequin de se rapprocher.

« Maintenant, vous allez me raconter votre version de l'histoire. Que s'est-il exactement passé devant le palais ? »

Calvin et Régis donnèrent tous les détails, en essayant de ne pas se couper la parole, de peur d'attiser la colère du seigneur cauchemar.

« Je vois. Vous avez fait ce que vous semblez juste. Je vous laisse repartir et je n'oublierai pas de vous mentionner auprès du roi Aaros. Mais j'ai bien peur que la Loi Voyageur changera à jamais notre pays, après ce qu'il s'est passé. Je ferai en sorte de limiter les dégâts mais je ne promets rien. Je vous conseille tout de même de ne pas venir dans notre royaume pour les prochaines nuits. Adieu voyageurs. »

Meatloaff s'en alla, la créature des rêves son bras. Calvin et Régis regardèrent le Seigneur Cauchemar parti, suivi du messager. Les deux voyageurs se regardèrent ensuite et décidèrent tous les deux de s'en aller en allant chacun de leur côté.
---

[HRP : Eeeet, cette partie de l'event est à présent terminée ! Milles excuses pour le temps d'attente aussi long, j'avais énormément du mal avec plein de choses. Bref, je viens de craquer mes doigts, l'event est fini et vous pouvez aller faire vos demandes de renommées ! : HRP]

__________

http://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Event 6 : Occupy Dog Street
Revenir en haut Aller en bas

Event 6 : Occupy Dog Street

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 3 :: Royaume canin-