Haut
Bas

Partagez

Event 6 : 10 heures.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Megan Cole
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 715
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 31

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 370
Renommée: 2307
Honneur: -148
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 3 EmptyDim 15 Fév 2015 - 23:13


Par où commencer? Le golem avait prit le fut de bière dans la face. Les autres Voyageurs avaient prit ça pour une attaque organisée, genre une contre attaque et la plupart s'étaient mit en mouvement. Résultat? La plupart avaient été calmé très rapidement, voir tué. Mieux encore, Megan s'était retrouvée de nouveau en face du grand chef. Tel un cheveux sur la soupe, il s'était retrouvé devant elle, là il lui avait saisit le poignet, lui arrachant le bras d'un simple geste. La jeune femme devant tant de charisme et de puissance, avait été jusqu'à oublié toute expérience de combat à Dreamland, oubliant même son pouvoir, ses réflexes, ses chances de se défendre. Non, elle s'était juste faite démembrer aussi facilement que les rêveurs avaient été tué un peu plus tôt. Son bras vola lentement dans les airs, la jeune femme le suivit des yeux, laissant une trainée de sang dans son sillage. Son artefact et le membre heurtèrent le sol et c'est à cet instant que tout reprit son cours dans la tête de l'algophobe.

D'abord la douleur la submergea, elle voulu crier mais n'y parvenait pas. Ses jambes cédèrent sous son poids et elle s'écroula sur le sol. Pendant ce temps, Igranzi s'éloignait déjà car il avait d'autres chats à fouetter. Mordant sa lèvre, Megan bafouilla un truc qui voulait certainement dire: c'est ça, casses toi, tu ne perds rien pour attendre. Elle prit une longue inspiration et libéra son endorphine pour soulager la perte de son bras gauche. Une Voyageuse l'attrapa alors et la traina vers les escaliers alors que le combat continuait de faire rage, leur offrant ainsi un peu de tranquillité pour fuir.

Arriver en haut des escaliers, Megan se redressa tant bien que mal et remercia sa sauveuse. La Voyageuse lui demanda alors comment elle allait, mais sa voix était comme lointaine. Megan secoua la tête, réalisant que même sous son endorphine poussé au maximum, la perte d'un bras entrainait des difficultés à réfléchir et à se mouvoir. Pire encore, être gauchère et ne plus posséder le bras en question risquait de grandement lui compliquer la vie. La Voyageuse insista mais cette fois-ci sa voix parvenait mieux aux oreilles de l'algophobe qui était parvenu à se concentrer et reprendre ses esprits.

"Oui oui ça va... Merci. Et tu t'appelle comment?
-Tina. J'ai aussi emmené celui-ci avec nous. Il était vers toi au comptoir.
-Ah oui. Le blondinet. Elle fixa Rodrigue d'un regard un peu détaché, surement à cause de la dose incroyable d'endorphine qui parcourait son corps. Et toi, ça va? Enfin vous allez biens vous deux?"

Entendant du bruit dans l'escalier, elle tira rapidement Rodrigue vers elle pour l'entrainer dans une chambre. Là, elle se laissa tomber sur le lit et poussa un long soupire. Au final, cette nuit n'aura servit à rien. Elle n'avait pas retrouvé la trace de la bestiole du DreamMag et voilà qu'elle s'était faite démembrée comme de rien. Poussant un soupire, elle fouilla maladroitement dans sa poche pour trouver son paquet de cigarettes. Après plusieurs secondes de combat difficile avec sa poche, elle parvint à extirper le paquet, mit une sucette à cancer à ses lèvres et l'alluma.

"Tu as besoin de soin...
-Ouais... Mon pouvoir me fait tenir le coup mais je peux pas stopper le saignement de moi même...
-Je vais voir si je trouve quelque chose. Ne bouge pas!
-Vu mon état, je vais pas aller bien loin."


C'est ainsi que Megan s'était réfugiée avec les deux autres dans une petite chambre. Cherchant de quoi panser sa plaie car même si la douleur était atténuée, elle risquait d'y passer suite à l'hémorragie. Tina fouillait la salle de bain pendant que l'algophobe regardait par la fenêtre. Fuir sans se préoccuper du reste semblait être une bonne option non? Elle se laissa tomber sur le lit pour fixer le plafond en miroir. Pourquoi toutes ses nuits étaient-elles autant à chier?

"Bon... On se casse par la fenêtre. Tant pis pour ma canne en sucre, je reverais bien un jour Shad. Sinon j'irai me trouver un autre artefact ailleurs... Mais j'en ai soupé de cet endroit!!"

Sans attendre, elle ouvrit la fenêtre, commença à l'enjamber et réalisa qu'il lui manquait un bras pour se retenir. Megan bascula pour terminer deux étages plus bas dans une grosse poubelle. Qui par chance avait amortit sa chute. Elle se redressa du mieux qu'elle pouvait, pensant qu'elle allait vomir autant à cause de l'odeur que de la sensation d'avoir le corps et l'estomac engourdit à cause de l'endorphine. Elle releva la tête, jeta un regard à la fenêtre pour voir si Rodrigue et Tina comptaient la suivre ou non. Reste qu'elle comptait se foutre dans un coin, pas trop loin si possible, elle n'avait pas spécialement envie de marcher. Attendre que son état se stabilise et espérer le réveil car dans son état, c'était la seule chose qu'elle avait envie de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 321
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 3 EmptyVen 20 Fév 2015 - 16:16
Au final, sept des otages étaient sortis de l’immeuble. Il y eut d’abord trois créatures des rêves. Noah, Sinh et une autre fille qui les avait suivis avec raison. Puis, ils furent rapidement rattrapés par Megan, Tina, Rodrigue et Lucas. Tous sortirent en profitant de la confusion et des morts qui s’amoncelaient à l’intérieur, quittant le navire avant d’être pris à leur tour. Personne d’autres cependant n’eut l’occasion de suivre leur exemple. On les arrêta tous avant qu’ils ne puissent tenter le coup et le sang fut à nouveau versé. En voyant le groupe de rescapés arriver jusqu’au cordons de flics qui s’étaient réfugiés derrière leurs voitures, le capitaine s’approcha d’eux, très en colère, prêt à les accuser de sa propre incompétence.

« Qu’est-ce qu’il s’est passé bordel ?! » vociféra-t-il en les alpaguant et en ignorant le fait qu’ils étaient tous plus ou moins blessés. « Qui a déclenché cette attaque ? On n’était pas prêts à agir, pas prêt du tout ! ça doit être un massacre à l’intérieur ! Dites-moi qui a fait-ça ?! »

Mais plutôt que d’essayer de désigner des coupables, Tina prit un peu la mouche : « Vous êtes sérieux là ? Vous comptiez nous laisser poireauter combien de temps à l’intérieur avant d’intervenir ? Ces gars avaient déjà tués certains otages et voulaient se faire tous les autres ! On n’allait pas rester à rien faire et attendre de mourir ! »

Et la discussion commença à s’envenimer entre les deux. Le flic assurant que ce n’était pas à elle de lui dire comment gérer son affaire et elle lui rétorquant qu’il était incompétent qu’ils y seraient tous passé s’ils avaient attendus qu’ils réagissent. Le dialogue de sourd était cependant fait pour durer un moment, ce qui laissa aux autres le temps de respirer et de recevoir quelques soins donnes par des infirmiers de fortune.

A l’intérieur, la situation redevint calme assez rapidement. Tous les voyageurs avaient été éliminés et une bonne partie des créatures des rêves y étaient passées aussi. Le groupe d’Igranzi n’avait finalement gardé qu’une dizaine d’otages en vie et ceux-ci était à présent tous plus ou moins inconscient ou attaqués avec les divers instruments que proposaient les lieux, s’assurant ainsi contre les prochaines tentatives de rébellion. Heureusement, ils en avaient trouvés six autres dans les couloirs pour compenser un peu les pertes et les avaient aussitôt rassemblés. Le commandant des Statut Quo n’étaient cependant pas satisfait de la suite des événements, même si la situation était maîtrisée à l’intérieur du bâtiment, il aurait préféré avoir plus de monnaie d’échange que cela, surtout lorsqu’il offrait de libérer ses otages en fixant un prix à la tête. Mais pour lors, il fallait surtout barricader l’endroit. Il commença donc à donner des ordres en ce sens. Une bonne partie de ses troupes furent effectivement réparties pour barricader les différentes sorties qu’ils connaissaient. Puis, sans trop réfléchir, il se tourna vers un chat cauchemar et Shad qui s’amusait toujours avec le bras de la voyageuse.


« Vous, allez sur le toit et mettez en place le signe. »

« Oui chef ! » fit le chat cauchemar avant d’expliquer à Shad. « On va mettre le sigle des Statut Quo sur le toit avec le sang des victimes, comme ça, les véhicules pourront venir nous chercher après, viens. »

Et ils allèrent tous deux seuls sur le toit en emportant un petit seau de peinture bien rouge.

Une minute plus tard, le clone qui se trouvait toujours à côté du capitaine, de Tina et des autres recommença à parler.


« Ils disent qu’ils leur reste 15 otages et qu’ils en tuerons à présent un par heure, comme prévu, jusqu’à ce que vous cédiez. »

Puis, elle poussa un cri et disparut. Le capitaine resta muet face à cette déclaration. Sinh se tourna vers Noah et les autres.

« On fait quoi maintenant ? » demanda-t-il, inquiet pour le sort de ses collègues. « Parce que je crois pas que ce crétin va agir… »

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Shad Howl
Messages : 207
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 210
Renommée: 307
Honneur: -108
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 3 EmptyDim 22 Fév 2015 - 13:33
Shad, en possession du bras et de la canne encore, fixait cette dernière avec une grande curiosité. Il savait qu'il ne pouvait pas l'utiliser tant que son ancienne propriétaire était en vie. Il lui vint en tête l'envie de l'achever pour récupérer l'artefact, envie qu'il chassa d'un revers de la main : Il n'avait pas l'utilité d'un tel objet, puis, il connaissait Megan, il ne voulait pas le lui ôter sans un combat en pleine possession de ses moyens. Oh ! Bien sûr, l'ombre n'était pas vraiment du genre à se battre loyalement jusqu'au bout, alors elle pensait surtout à la pleine possession de ses propres moyens. Un peu plus de puissance lui serait nécessaire pour battre une Voyageuse de sa trempe, même ainsi estropiée.

Soudain, Igranzi le tira de ses réflexions intérieures en voulant l'envoyer avec un chat cauchemar qui aurait pu faire peine à voir, si son corps mutilé n'était pas un instrument de son état. Howl écouta sans passion l'explication du matou miteux sur leur action. Il ne put s'empêcher d'analyser la phrase du membre félin de Statut Quo, après avoir vu le pot de peinture de la marque « Post Mortem Coloris. » Il aurait pu être drôle de souligner tout le comique noir de ce petit artefact semblant collecter une partie du sang des personnes tuées dans ses environs proches pour en faire de la peinture... Mais l'être des ténèbres était incapable de lire. Il ne put donc pas trouver cela hilarant.

Un peu avant de monter sur le toit, la créature cauchemar s'accroupit à côté du corps d'une créature des rêves qui aurait pu lui sembler belle et attirante si elle avait eu un quelconque sens de la beauté humaine, ainsi qu'une quelconque attirance sexuelle pour quoi que ce soit. Néanmoins, il ne put s'empêcher de faire signe au chat cauchemar d'approcher.

« On n'a pas le temps de jouer ! Igranzi nous a confié une tâche, je te signale. »

Mais Shad n'avait que faire de cette tâche, il avait trouvé quelque chose de plus intéressant à faire. La superbe créature des rêves était encore vivante, mais sur le point de mourir. Alors l'ombre posa le bras de Megan à côté de cette femme, une pauvre ex-employée dans une maison close.

« Ah, mais elle vit encore ! J'ai vu ses doigts bouger ! T'as raison, achève-la et on reprend la mission.

- J'ai une meilleure idée. » assura la créature du royaume obscur

À ces mots, l'être des cauchemars entreprit de soulever le corps agonisant et plaça les bras sur ses épaules, se pencha en avant et vint rabattre les cuisses de la créature en tenue légère ver l'avant afin de la transporter. D'un coup sec, il la plaça du mieux qu'il pouvait contre son dos. Les quarante-deux kilogrammes de chair quasiment morte se faisait déjà sentir, comparé aux vingt kilogrammes du corps de Howl. Ce dernier tenta de rassurer le chat cauchemar qui avait arqué un sourcil :

« Et voilà ! Ça nous fait une réserve de peinture supplémentaire ! On va pouvoir tracer un énorme signe ! »

À chacun des pas lourds de la créature cauchemar, le paquet vivant dans son dos réagissait, laissant transparaître des petits gémissements de douleur que seul Shad entendait, à son plus grand plaisir. Parfois, il s'amusait à bouger plus que de raison, voire même à cogner son colis organique contre les murs juste pour savoir ce que cela aurait comme répercussions sur la victime. Le félin dégingandé ne semblait pas contrevenir à ces actions pourtant inutiles et ralentissant la manœuvre. Sa nature de créature cauchemar lui aurait peut-être dit la même chose en d'autres circonstances.

L'être noir des cauchemars n'avait jamais eu l'intention de sauver cette pimbêche en train de lui décéder dessus, il n'avait pas non plus fait cela pour vraiment avoir de la peinture... Du moins, ce n'était pas son premier argument interne. Il avait fait cela aussi pour faire souffrir, pour son plaisir malsain personnel. Il ne voulait pas la tuer, pas tout de suite. D'abord, il fallait que ses côtes broyées l'endolorisse le plus longtemps possible avant qu'elle ne passe l'arme à gauche.

Enfin, après au moins cinq minutes d'ascension des marches plus ou moins réussies, les trois créatures arrivèrent sur le toit. Il se trouvait plusieurs enseignes de taille différente repérant la Louve, ainsi que des bouches d'aération toutes bêtes. Sans délicatesse, l'ombre déposa son passager par terre alors que le chat cauchemar s'exclama :

« Zut ! On n'a pas de pinceau ! Je n'ai pas envie de me salir les mains parce que cette peinture ne part pas vite... »

Ce à quoi Howl répondit en soulevant la chevelure de la créature assise contre un parapet, ainsi qu'un de ses deux bras. Les cheveux ou la main, on n'avait plus qu'un choix difficile à faire.

« Commence à peindre avec ça, ordonna presque la créature des ténèbres, moi, j'observe les environs. Tu connais le signe, pas moi. »

Optant pour une partie arrachée à vif de la chevelure de la pauvrette, l'animal mal formé entreprit de dessiner le signe des Statut Quo. L'ombre, elle, regarda par-delà le garde-fou pour y voir quelque chose de très intéressant. Même d'aussi loin, elle put voir la propriétaire de la canne à sucre qu'il avait accroché sur son épaule pour porter la nana, puis il souhaita lui balancer. Mais il savait qu'il n'en avait pas la force. Alors il décida de hurler le plus fort possible, assez fort pour qu'on l'entende d'en bas, au loin, derrière les rangs de la police locale. Pour que Megan adresse un regard, même furtif, vers lui pour qu'elle puisse voir, brandie très haut, la canne qu'elle voulait sûrement récupérer et conserver :

« Statut Quo a pris possession de ce bâtiment ! Plein de blaireaux sont morts et d'autres vont suivre si vous n'obtempérez pas ! Personnellement, je m'en fous, au contraire, je prendrais un malin plaisir à le faire ! Je suis comme ça. Maintenant, si vous voulez nous arrêter, allez-y ! Vous êtes trop nazes pour ça ! »

Les basses provocations, c'était fait. Puis, il retira son pied du parapet sur lequel il avait pris appui et se dirigea vers la petite femme. Était-elle encore en vie ? Il vaudrait mieux pour Shad qui comptait l'ennuyer douloureusement en attendant que le chat finisse son travail. Il entreprit de la tapoter de loin avec le bout de l'artefact de Megan. Cela ne ferait rien de particulier, mis à part amuser aux dépends de la pauvre petite, la titillant de plus en plus intensément, peut-être jusqu'à ce que mort s'en suive. L'ombre ne se lasserait pas de torturer cette femme agonisante. Il ne se sentait pas particulièrement puissant en faisant ça, c'était juste qu'il adorait voir les réactions et entendre les petits gémissements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Noah Alighieri
Messages : 249
Date d'inscription : 30/01/2013
Age du personnage : 26

Citoyen modèle
Noah Alighieri
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 400
Renommée: 350
Honneur: -15
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 3 EmptyLun 23 Fév 2015 - 19:09


Ils avaient fini par retrouver la police. Noah et Sinh auraient bien peté un scandale, comme quoi ils étaient inutiles et peureux ainsi qu'une vingtaine d'accusations, mais Tina semblait s'en charger. Noah s'étaient donc assis sur des bancs près des policiers, discutant de ce qui venait de se passer. Contrairement à Noah qui n'avait pas la moindre pensée pour les créatures des rêves qui venaient de se faire tuer, Sinh se désolait des morts causées par leurs plan. Noah répondit que c'était à cause d'une légère erreur de jugement qu'ils étaient morts, Sinh lui répliqua que c'était quand même quasiment la moitié des employés du bordel qui gisaient en tas dans ce batiment. Son interlocuteur ne put répondre, baissant juste les yeux. Se levant du banc, Sinh s'adressa à Noah et aux autres, s'il y avait d'autres gens dans les environs.


"-On fait quoi maintenant? Parce que je crois pas que ce crétin va agir…."


"Bien sûr qu'il va pas agir" répondit Noah intérieurement. Si la police avait fuit, elle ne ferait rien maintenant. Il fallait prendre la situation en main soi-même, sinon les quinze malheureux toujours enfermés se feront écraser. "On devrait directement aller voir l'administration, ce serait plus simple." De toute façon, c'était déjà sûr et certain que la loi voyageur serait adoptée à Luxuria. Alors s'il pouvait sauver des vies et s'attirer la gratitude de quelques personnes en même temps, il n'allait pas s'en priver. Sinh hocha la tête, déclarant que rendre visite aux seigneurs ne serait pas difficile vu le contexte présent. Noah accepta et suivit Sinh lorsqu'il partit en direction du palais. Est-ce que d'autres personnes les avait suivi? Peu de chances, mais c'était possible. Est-ce qu'il en avait quelque chose à faire? Non, ils marchaient silencieusement, chacun se préparant à sa manière pour l'entrevue avec les seigneurs, Tommy et Miss. Il connaissait les deux de réputation, et espérait tomber sur Tommy si négociations il y avait. L'autre avait l'air d'être tout sauf facile à convaincre.


En tout cas, ils arrivaient déjà devant le palais
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Megan Cole
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 715
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 31

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 370
Renommée: 2307
Honneur: -148
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 3 EmptySam 28 Fév 2015 - 2:04


Une fois sortie et après avoir retrouvé les "autorités", Megan grâce à l'aide de Rodrigue avait reçu des soins pour sa plaie à l'épaule. N'ayant plus de bras, il fallait bien que quelqu'un s'occupe de stopper cette satanée hémorragie ou elle allait en crever. Certes durant un moment, surement un coup de fièvre ou une perte de sang, elle avait eu envie de mourir, que ses nuits en auraient été biens moins chiantes. Mais elle avait vite changé d'avis. Assise sur le trottoir, Rodrigue pansant la plaie, elle fumait une cigarette en observant la louve et nota une activité sur le toit. Qu'est-ce qu'il se passait encore dans ce foutu bistrot de merde? Elle vit alors un énergumène lever les bras et se mettre à hurler. Même de si loin, elle parvint à reconnaitre la voix, c'était celle de Shad. En plus il avait son artefact ainsi que son bras. Mais qu'est-ce qu'il foutait avec tout ça? Il disait que pas mal de gens étaient morts et que d'autres y passeraient bientôt si les autorités n'obtempéraient pas. Megan fit un sourire: c'était déjà tout cuit, dés le départ tout avait été écrit pour que cela se passe comme c'était prévu et aucun élément superflu ne viendrait déranger. Le genre de mécanisme à engrenage ultra bien huilé, réglé à la perfection pour tourner de façon très minutieuse. Sauf que parfois, un malheureux grain de sable vient gripper le mécanisme.

Pourquoi être venu ici cette nuit? Pourquoi ce bar? Pourquoi avoir attaqué cet endroit et ce royaume? Comment une créature onirique pouvait-elle la démembrer si facilement? Au final, si ce groupuscule avait tué tout le monde dés le départ ou qu'il ni avait eu personne, cela n'aurait strictement rien changé aux projets. Ouais, c'était comme les détails anodins d'une histoire en se disant qu'on pouvait remercier l'auteur d'avoir résumé ça. Sauf que là, elle n'avait pas eu le résumé, mais la version longue. La globalité lirai dans le Mag qu'un bar a été attaqué, une prise d'otage puis l'obligation d'adapter la loi anti-Voyageur, et personne ne se serait soucié de savoir qui était parmi les victimes. Mais il avait fallut qu'elle soit là et qu'elle soit dans les victimes. Elle commençait à se sentir bouillonner à l'intérieur et voir Shad agiter sa canne en sucre et son bras mort ne l'aidait pas du tout à se calmer.

Sa main valide se crispa, elle annula alors son endorphine et vacilla un instant car la douleur était insupportable. Là, elle concentra son énergie dans la paume de sa main et se souvint de la sensation qu'elle avait ressentit lors de sa visite du royaume des fruits avec Corey. Une sorte de vapeur violacée s'échappa alors de sa main, une sphère commençait à se former à quelques centimètre de sa paume. Le centre de l'orbe semblait liquide mais plus on allait vers l'extérieur et plus cela semblait gazeux. En quelques secondes, l'Orbe des Lamentations était prête. Sans attendre, Megan se releva, sa douleur était toujours présente mais cela ne faisait qu'attiser sa rage. L'orbe semblait se rapprocher de sa main dangereusement, elle "coupa" le pouvoir en ayant comprit le principe. Elle fit un bref sourire à Rodrigue et avança vers le bar, la Louve. Un agent de police vint lui barrer la route, lui disant que c'était dangereux. Elle lui fit un sourire et le fusilla du regard.

"Dangereux? Tu crois que je viens d'où justement connard? Et je vais récupérer ce qui m'appartiens...
-Votre bras? Mais il a été arraché! Et vous êtes une Voyageuse, vous l'aurez demain soir!
-Non, autre chose. Quelque chose de bien plus important.
-Quoi donc? Un artefact?
-Ma fierté."

Megan continua d'avancer sans se soucier d'être attaquée. Si on voulait l'arrêter, il faudrait l'abattre et elle se sentait prête à jouer avec la mort et à lui cracher au visage pour lui dire que ce n'était pas encore son heure. Elle arriva devant la porte du bar, l'ouvrit d'un coup de pied et observa l'intérieur. Au fond, elle vit le comptoir, les résidus de son verre sur le sol et le golem de glace non loin de là. Il y avait d'autres créatures et encore quelques Voyageurs en vie et blessés. Son empathie était en marche, elle sentait la présence de chaque blessés dans un rayon de quinze mètres. Elle s'avança vers une victime sans quitter des yeux les créatures.

"On a jugé que j'étais celle à envoyer pour négocier vu que j'ai déjà subis mon lot de blessure pour la nuit. Plus simple pour obtempérer que d'envoyer la fille en détresse et surtout en sang..."

Elle colla son poignet au front du voyageur qui avait une plaie sur tout le torse, se vidant de son sang, il ne lui restait pas longtemps à vivre. Usant de son pouvoir utiliser Xchange alors qu'elle était de nouveau sous endorphine, elle soulagea les douleurs du Voyageur et vacilla avec cette nouvelle vague de souffrance qui l'envahissait. Déjà, elle employait encore son endorphine pour se maintenir en état. Son sang battait à tout rompre à ses tempes, malgré la fatigue et son état, elle ne s'était jamais sentie aussi lucide.

"Je vérifie qu'il y a des gens en vie, sinon soyons honnêtes, pourquoi négocier pour des morts? En attendant aller chercher Igranzi. J'vais pas tenir son EV dans ma main toute la nuit."

Sans s'occuper d'une éventuelle réponse, elle posait déjà son poignet à une autre victime pour échanger ses douleurs avec. Se retrouvant à sa limite, elle comprit que son corps ne pourrait en supporter d'avantage. Étant la masochiste par excellence, une Voyageuse de la douleur, c'était dire à quel point la souffrance qui coulait en elle était immonde. Peu de gens, hormis son seigneur et quelques autres créatures ou Voyageurs de son royaume avaient du ressentir ça. Elle sentait chaque battement de son cœur, elle avait l'impression de ressentir les vibrations de l'air que provoquaient les gens dans la pièce. La porte du fond s'ouvrit alors pour laisser apparaitre Igranzi. Là, elle désactiva son endorphine, sentant le monde autour d'elle se dérober pour laisser place à un univers chaotique. Elle eut des visions, lui sembla voir un paysage: des bâtiments en ruines, un style d'architecture semblable à celui de la Grèce Antique, le tout avec des pics, des chaines, des engins de tortures qui semblaient servir d’œuvres d'arts. Serait-ce l'ancien royaume de la douleur? Peut-être, mais elle n'en avait cure. Se concentrant alors, elle créa son Orbe des Lamentations y ajoutant la douleur et les blessures de son bras, la blessure au ventre du Voyageur ainsi que sa jambe cassée, les différentes blessures telles que les mutilations de l'autre. Le calme et la sérénité était revenu et étrangement, malgré le contexte, malgré son état, Megan ne s'était jamais sentit aussi bien. Elle fixa le chef du Statu Quo et lui fit un sourire.

"Hey tête de piaf. C'est le second round. Et mes yeux sont grands ouverts cette fois."

Comme il l'avait fait jusque là, il allait lui foncer dessus, usant de sa soit disant vitesse incroyable et sa force colossale pour la mettre en pièce. Sauf qu'elle avait perdu l'habitude de se battre contre des adversaires de son niveau. Depuis quelques temps elle passait trop de nuits dans la première au seconde zone, surement que cela l'avait ramollit. Mais une chose était sûre: Igranzi n'était pas si puissant que ça et elle pouvait le vaincre en une fois. Quoiqu'il fasse, elle avait largement le temps de le frapper une fois avec son pouvoir et de lui inscrire dans sa chaire comme si c'était au fer rouge le sens du mot douleur.

Une fois de plus, il fonça sur elle: ses pas faisant trembler le sol à cause de son incroyable corpulence ou simplement car il était si puissant que c'était un effet secondaire de tant d'énergie. Megan le voyait arriver mais son cerveau n'arriverait pas à transmettre suffisamment vite les informations. La grosse main de la créature se referma sur sa gorge avant de la soulever du sol. Le souffle coupé et dans l'incapacité de prononcer le moindre mot, elle se contenta de relever son unique bras pour que l'orbe d'énergie vienne toucher de plein fouet le coude de Igranzi. Avant même de savoir ce que cela donnait, elle explosa dans un nuage de fumée. Il était apparemment l'heure du réveil...

Sur le toit, le bras coupé et la canne en sucre d'orge explosèrent également en fumée, laissant probablement un Shad déçu par cette perte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas

Event 6 : 10 heures.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 3 :: Luxuria-