Haut
Bas

Partagez

Event 6 : 10 heures.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Megan Cole
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 715
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 31

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 370
Renommée: 2307
Honneur: -148
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 2 EmptySam 3 Jan 2015 - 18:04


Se faire ignorer est tout aussi agréable que de sentir une lame qui vous tranche la chaire. Quoique la lame à le mérite de montrer un intérêt pour la personne. Voilà ce que Megan avait ressentit. Se faire bousculer par le chef: tomber sur son postérieur comme une grosse potiche faiblarde puis sentir une lame dans son dos avec des menaces qui disent qu'on va la tuer ou bien la violer si elle tente encore un truc. Mais en toute honnêteté, autant qu'on essai de la violer ou de la tuer, au moins il se passerait un truc où au moins elle aurait un intérêt particulier hormis celui de fermer sa gueule, contempler la scène et ne pas avoir d'autre choix que de subir ce qu'il se passe. Pour le reste, Shad semblait être un otage de choix suite à son appartenance au royaume obscur. Pour les autres, on s'en moquait pas mal. Une annonce comme quoi les rêveurs allaient être exécuté, ainsi si un ou plusieurs Voyageurs voudraient se cacher, c'était peine perdu.

L'algophobe se retourna lentement vers le golem de glace avec son arme pour lui faire un grand sourire. Franchement, elle en avait rien à foutre s'il comptait l'embrocher ou non. Au pire, elle découvrirait si son pouvoir avait un effet sur une créature dans ce genre. Le chef était trop puissant apparemment et les sous-fifres étaient des créatures sortit de nul part de la même trempe qu'un seigneur cauchemar. Ouais, c'était une prise d'otage dans un bar comme les autres par un groupe qui pourrait peut-être défier le royaume obscur. Nique la logique pensa-t-elle. Comme quoi, elle avait encore et toujours la poisse. Elle fixa rapidement la lance de glace du monstre, glissa un doigt sur le tranchant de l'arme, fit un petit sourire et indiqua d'un geste désinvolte qu'elle allait chercher ses affaires au comptoir pour suivre le reste du troupeau vu qu'elle n'avait pas d'autre choix.

Sans même se soucier de la réponse, car si elle devrait se faire empaler par une lance de glace tôt ou tard, rien ne pourrait l'empêcher. Megan se dirigea vers le comptoir, sauf qu'elle n'avait strictement aucune affaire à prendre. Elle se posa simplement sur un tabouret, ramassa un paquet de cigarettes qui trainait pour en allumer une. Là, elle lança un regard dans le reste du bar: Shad tentait de négocier pour tuer également des rêveurs. On est une créature cauchemar ou on ne l'est pas se dit la jeune femme. Elle profita du moment où plusieurs rêveurs et créatures revinrent des étages d'où on les avait chassé pour se servir une bière à la tireuse. Se levant du tabouret pour regarder ce qu'il y avait derrière le comptoir, elle cherchait des biscuits apéritifs, des chips ou du pop-corn. Quoi? Si elle ne pouvait pas se battre et qu'on l'ignorait totalement, autant se poser dans un coin confortable avec une bonne bière et un truc à bouffer. Autant dire qu'elle était bien motivée à rester là et voir ce qui se passerait sans vraiment s'en occuper. Jouer l'otage docile ne lui plaisait pas, mais que faire d'autre à part attendre une intervention divine qui fera alors qu'elle aura, peut-être, un rôle à jouer ou quelque chose de constructif à faire.

Buvant une longue gorgée de bière après avoir tiré une bouffée dans sa sucette à cancer, elle regardait ici et là sans vraiment se soucier des détails. Jugeant juste que cette nuit allait être chiante et probablement longue. En même temps, dés qu'on s’ennuie on a l'impression que le temps passe plus lentement. Elle bailla alors et chercha de nouveau un truc à grignoter, penchée au dessus du comptoir on pouvait voir son postérieur qui remuait en l'air alors qu'elle tentait de s'étirer pour vérifier le contenu des différents tiroirs à sa portée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Rodrigue Miles
Messages : 73
Date d'inscription : 29/05/2011
Age du personnage : 24

Habitué
Rodrigue Miles
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 2 EmptyMer 7 Jan 2015 - 20:43
Bon, a priori rien ne servait de se révolter maintenant, les seuls qu s'étaient dressés contre les terroristes s'étaient vite fait rembarrer, alors qu'ils n'avaient pas l'air de débutants... Quand ils demandèrent aux Voyageurs présents de se révéler, Rodrigue n'hésita pas une seconde et se leva de lui-même, ignorant le regard hébété des autres otages et se plaça avec le groupe désigné. Il était encore moins question d'attendre de se faire interroger par l'étrange bestiole qui patrouillait. Mais si ils tuaient les Rêveurs, c'était un des vecteur de son pouvoir qui disparaissait, ça risquait d'être handicapant pour la suite...

Le blond regarda autour de lui : outre les créatures des rêves qui semblaient paniquées ou bouillir de rage, les Voyageurs qui s'étaient révélés étaient soit blasés (sûrement des casses-cous habitués qui avaient voulu prendre une nuit de vacances) soit en stress total. Rod ? Il attendait que quelque chose se passe. Rien à faire pour le moment, la situation ne lui permettait pas d'intervenir de manière intelligente et sensée. Et puis bon, ce n'est pas en contrôlant le stress des gens qu'il allait pouvoir faire grand chose pour le moment... Restait qu'il pourrait certainement intervenir si les attaquants se mettaient effectivement à tuer les Rêveurs.

En parlant des attaquants, il était bien embêté car il ne connaissait ni leur nombre, ni leur puissance, tant mentale que physique... Sans compter qu'il y avait peut-être des espions qui étaient déjà sur place avant, ou même des Voyageurs avec eux, rien n'indiquait le contraire... En fait, cette situation était plutôt cocasse car il avait lu récemment un article sur le syndrome de Stockholm... Première chose donc : ne pas sympathiser avec les ravisseurs... Et puis déjà, quel était leur but ? Attaquer le Royaume du plaisir pour y répandre la terreur était plutôt bizarre quand même, non ?

HRP : Désolé du retard >< Mon clavier fait de la merde il manque peut-être des lettres à quelques endroits....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 321
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 2 EmptySam 10 Jan 2015 - 15:49
Enfin, le bâtiment lui appartenait. Les rêveurs, voyageurs et autres créatures des étages supérieurs avaient été rameuté dans le hall du rez-de-chaussée. On avait séparé les rêveurs du reste et il ne restait plus qu’à les détruire. Cela n’était qu’un aspect très secondaire de leur mission, mais c’était aussi une tâche nécessaire. Ils ne pouvaient se permettre de les avoir dans les pattes. La créature des marais arriva à son tour dans le hall, poussant quelques créatures des rêves qui avaient tenté de se cacher dans les couloirs discrets du bordel. Il ignorait cependant qu’il ne s’agissait que de doubles et qu’un groupe entier avait échappé à sa vigilance et se terrait encore dans une chambre du premier étage, cherchant un plan pour renverser la situation. Elle fit un signe à Igranzi pour lui indiquer que tout était bon et que ses hommes étaient en place là où on avait besoin d’eux. Le chef de l’opération se tourna alors vers ceux qui surveillaient les portes et l’un d’eux lui fit signe. La police était effectivement en train de se mettre en place autour du bâtiment. Lentement, mais sûrement, l’échiquier se mettait en place. Ils étaient suffisamment nombreux pour tenir contre un assaut frontal et avaient assez d’otages pour dissuader l’ennemi d’user de telles méthodes. Tout se déroulerait bien, il en était sûr.

Il allait passer à l’étape suivante lorsque la créature cauchemar du royaume obscur s’adressa à son lieutenant, demandant l’autorisation de participer au massacre des rêveurs. C’était inattendu. Le lieutenant d’Igranzi fronça ses sourcils écailleux en cherchant à déterminer s’il n’y avait pas une ruse quelque part. Mais Igranzi lui-même su reconnaître les véritables motivations de son otage et s’en réjouit. C’était une créature de cauchemar et elle désirait accomplir son devoir, même dans un moment d’adversité tel que celui-ci. Igranzi admira cette volonté farouche et se décida à intervenir. Ils n’étaient pas là pour empêcher les honnêtes créatures des rêves de faire leur travail, bien au contraire. Les employés d’ici fricotaient avec la vermine, mais un élément du royaume obscur méritait de fait son respect et son approbation.


« Laisse-le faire, c’est son droit. » trancha le chef avant que le lézard n’essaie de rembarrer l’importun. « C’est même mieux ainsi. »

Le lieutenant acquiesça et laissa passer Shad vers le groupe de rêveurs. Avec trois autres soldats, ils commencèrent le carnage. Certains avec méthode, d’autre avec plaisir. Ignorant ce spectacle cruel, Igranzi se tourna vers les otages. Il désigna une créature des rêves, simple prostituée ordinaire et lui fit signe d’avancer. N’osant pas le contredire, elle alla à lui, en pleurs, encore choquée de la mort de sa camarade.

« Choisit l’un des voyageurs. » lui ordonna-t-il simplement.

Elle eut un temps d’hésitation. Elle ne comprenait pas très bien ce qu’il voulait faire. Il approcha doucement son visage comme pour la menacer et elle obtempéra. Toute tremblante, elle regarda la foule d’otages et désigna un voyageur. Un voyageur qui se trouvait juste à côté de Lucas, qui paniqua à son tour. Mais avant qu’il ait vraiment pu chercher à réagir, Igranzi avait hoché la tête, fait trois pas l’attrapait pas l’épaules avec ses puissantes griffes, puis il le tira vers l’entrée, poussant la prostituée aussi. Le voyageur, un jeune homme quelconque, cria sous l’effet de la douleur et tenta de se défendre un peu. Toute sa hargne n’y fit rien et l’agresseur ignora ses suppliques. Il se tourna vers la prostituée mais parla de façon à ce que tous puissent l’entendre.


« Toi, je t’ai désignée pour que tu sortes et que tu transmettes un message aux autorités dehors. » expliqua-t-il. « Dis leur bien que je suis Igranzi, des Statut Quo et que je suis ici pour commencer à libérer Dreamland de la vermine que sont les voyageurs. A partir de maintenant, ce bâtiment m’appartient et je le tiendrais jusqu’à ce que mes demandes soient satisfaites. Tout d’abord, je réclame à tous ceux qui voudront une rançon de dix mille EV par tête que vous voudrez sauver. Je ne libèrerai aucun autre otage que toi sans avoir d’abord reçu cette somme. Ensuite, je veux que les seigneurs de ce royaume adoptent la loi voyageur et imposent que tous les établissements d’ici n’acceptent plus les voyageurs. S’ils font ces deux choses-là, nous partirons et personne d’autre ne mourra. S’ils n’obtempèrent pas, je tuerai les otages. Un toutes les heures. Et les Statut Quo attaqueront d’autres établissements plus tard, jusqu’à ce qu’ils cèdent. Est-ce que c’est clair ? »

Elle hocha la tête vigoureusement. Puis, sans prévenir, Igranzi arracha la tête du voyageur qu’il maintenait entre ses griffes depuis tout à l’heure et qui avait tant essayé de s’en défaire. Le corps disparut bien vite et plusieurs cris furent poussés face à la violence de l’acte. La prostituée elle-même resta paralysée sous l’effet de la peur.

« Par politesse, je commencerai par les voyageurs. » Il jeta un rapide coup d’œil aux otages, il restait neuf voyageurs et voyageuses dans le groupe. « Un par heure. Il leur reste dix heures. Après ça, il faudra ramasser de vraies victimes. »

Puis, il ouvrit la porte, la poussa dehors et laissa ses hommes refermer et barricader l’ensemble. Voilà tout était en place. Il demanda à la créature des marais d’escorter avec cinq autres soldats les voyageurs restants jusqu’au bureau de la direction où ils seraient entreposés, tandis que les créatures des rêves capturées – à l’exception de Shad, toujours occupé à tuer des rêveurs – étaient envoyés dans les sous-sol.

[HRP : Voilà, à partir de maintenant, c'est à vous de faire ce que vous pouvez pour vous en sortir. Vous pouvez vous concerter par MP ou quoi que ce soit. Noah, tu n'as donc pas été pris. Amusez-vous bien ! /HRP]

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Shad Howl
Messages : 207
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 210
Renommée: 307
Honneur: -108
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 2 EmptyLun 12 Jan 2015 - 20:10

Le lieutenant-lézard regardait Shad avec un air soupçonneux. Alors celui-ci lui adressa son sourire le plus carnassier possible, avant qu'Igranzi ne vienne donner son avis. Levant les bras de joie, l'ombre émit un petit rire de joie avant de se diriger vers les rêveurs qui commençaient déjà par le nourrir d'un peu de peur. Ce n'était pas suffisant encore, mais c'était un bon début.

Toujours les griffes sorties, il jeta un coup d’œil à la masse de muscles qui l'avait amoché avant de déclarer, à haute voix à l'attention des rêveurs :

- Dans l'obligation, chers victimes, de vous occire dans d’atroces souffrances, vous m'en voyez navré… Haha, ou pas. Je commence par qui ?

Se disant « peu importe, en fait. » Howl planta ses griffes dans un bras tendu devant lui comme pour se protéger de l'assaillant. Ce fut le top départ pour un massacre totalement gratuit et inutile -comme tout les massacres, au final- de rêveurs. Attention, il ne fallait pas que l'un d'eux se rebiffe, comme ce boxeur à un moment donné il y avait quelques nuits.

Complètement dans son délire de jeu du tortionnaire, il n'entendait pas du tout ce qui se disait dans la salle, d'autant que les cris des rêveurs apeurés et les siens malsains couvraient le peu de sons qui pourraient lui parvenir.

Faisant gicler le sang, tourner les muscles et découper les os, l'être des ténèbres ne semblait pas pouvoir s'arrêter. Ce soir, ce fut très facile de se débarrasser de ces blaireaux. Ils n'avaient pas de puissance phénoménale, vu qu'ils étaient là, pour la plupart, pour prendre du bon temps. Imaginez leur déception en se réveillant et quand ils se souviendront, pour certains, avoir fait l'amour, puis s'être fait parquer après avoir assisté à un discours extrémiste avant de se faire déchiqueter par un otage. Cela avait de quoi perturber.

Il ne restait qu'un seul rêveur en face de la créature cauchemar, tous les autres ayant été tués par elle ou les autres zigotos. Le dernier, le meilleur pour la fin. Deux personnes dessus, un truc baraqué et Shad. Ce dernier l'invita :

- Je te le laisse à une condition, que tu fasses voler sa tête. Après tout, j'ai toujours voulu voir si une tête, ça volait bien.

Plus parce que c'était son boulot que parce qu'il voulait obéir à un otage, le gros tas de muscles s'exécuta et donna un gros coup latéral avec ses mains jointes, comme s'il donnait un coup de batte et que la balle était la tête du rêveur complètement paniqué. Celui-ci voulut esquiver le coup, mais l'ombre se jeta à ses pieds pour redresser le corps du rêveur au moment de l'impact. Impact qui fut très, très violent. La tête se décrocha presque proprement du corps et se dirigea dans les airs sur une bonne dizaine de mètres avant d'éclater contre un mur et de retomber derrière un bar.

Impressionné par le développé musculaire de la grosse chose grise, l'être des ténèbres poussa un gros cri d'admiration puis applaudit avant de déclarer :

- Eh bien, je suis tout bonnement impressionné, ce fut vraiment du grand art comme on n'en voit plus depuis des lustres. Ce gros craquement était d'un plaisir sans nom, une douce mélopée comme on m'en chanterait bien tous les jours. Sans mentir, vous feriez un très bon concurrent dans le fameux « arraché de tête » qu'on organisait dans le Royaume Obscur entre créatures pouvant le faire du premier coup. En y repensant, qu'est-ce que c'était drôle…. Ah... soupir de nostalgie, le bon vieux temps, comme diraient les vieux rabougris.

Ayant finir de flatter cet individu, la créature des pires rêves partit vers un autre colosse en zigzaguant. Il fit ça deux ou trois fois avant de se planter au milieu de la salle et de lancer :

- C'est rigolo, d'être pris en otage, en fait, quand on pèse le pour et le contre. On devrait faire ça plus souvent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Noah Alighieri
Messages : 249
Date d'inscription : 30/01/2013
Age du personnage : 26

Citoyen modèle
Noah Alighieri
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 400
Renommée: 350
Honneur: -15
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 2 EmptyMer 14 Jan 2015 - 22:07

C'était clairement la merde la dessous. Tout les otages étaient regroupés dans la salle, les gardes étaient armés jusqu'aux dents, et en plus de ça ils étaient nombreux. Plusieurs groupes, dont un qui serait réduit a néant dans quelques minutes, celui des rêveurs, celui des créatures des rêves et finalement, celui des voyageurs. Le chef des lieux dont seul Noah et Sinh connaissaient le nom s'approcha d'un des clones qui se mit à pleurer à cause de la tension psychologique que lui infligeait d'être à deux endroits à la fois en y ajoutant la pression ambiante. "Choisis un des voyageurs" lui ordonna-t-il. Instantanément, les membres de la cellule de crise improvisée se regardèrent dans les yeux, on devait prendre une décision rapide, obéir ou non. Sinh et Noah acquiescèrent et elle choisit un voyageur, la scène racontée par d'autres clones dans la pièce. Elle choisit un voyageur au pif, un monsieur pas de chance que le chef des gus attrapa avec ses griffes et s'adressa à la jeune femme nommée Catherine.
« Toi, je t’ai désignée pour que tu sortes et que tu transmettes un message aux autorités dehors. Dis leur bien que je suis Igranzi, des Statut Quo et que je suis ici pour commencer à libérer Dreamland de la vermine que sont les voyageurs. A partir de maintenant, ce bâtiment m’appartient et je le tiendrais jusqu’à ce que mes demandes soient satisfaites. Tout d’abord, je réclame à tous ceux qui voudront une rançon de dix mille EV par tête que vous voudrez sauver. Je ne libèrerai aucun autre otage que toi sans avoir d’abord reçu cette somme. Ensuite, je veux que les seigneurs de ce royaume adoptent la loi voyageur et imposent que tous les établissements d’ici n’acceptent plus les voyageurs. S’ils font ces deux choses-là, nous partirons et personne d’autre ne mourra. S’ils n’obtempèrent pas, je tuerai les otages. Un toutes les heures. Et les Statut Quo attaqueront d’autres établissements plus tard, jusqu’à ce qu’ils cèdent. Est-ce que c’est clair ? »


Elle fut envoyée dehors avec l'information que dans dix heures les voyageurs seraient tous morts. On se regarda encore, on se mit encore à réfléchir. Qu'allait-on faire? Un des gars sans pouvoir proposa une attaque kamikaze des clones, mais ça n'aurait servi à rien. Finalement, Noah et Sinh finirent par décréter que coopérer avec les forces armées à l'extérieur pour coordonner une attaque serait la meilleure idée. Catherine sécha ses larmes et descendit les marches devant le bordel alors que les autres clones se faisaient envoyer vers le sous-sol et les voyageurs au bureau de la direction. Le sous-sol étaient accessible par une porte dérobée reliée au réseau. Le bureau du directeur l'était aussi, mais par une trappe située au dessous du bureau du directeur, cette issue aussi reliée au reste du réseau. Il allait faloir frapper par la suite, mais le sort de la petite Catherine était plus préoccupant. Elle avait été vite envoyée devant le chef de la garde qui l'avait soumis à un interrogatoire. Elle déclama ce que lui avait dit Igranzi et attendit que les policiers assimilent bien les renseignements pour passer à la suite, dictée par Noah et Sinh:
"Je ne suis qu'un clone en vérité. Vous savez que l'utilisation de clone est très courante dans mon métier et cette nuit elle me sauvera peut-etre la vie. Nous sommes un groupe de rescapés dans une des chambres de l'établissement, 10 précisement. Si vous etes partant pour nous aider, nous vous aiderons aussi en retour. Nous avons un but commun et aucune raison de ne pas s'allier. Nous vous contactons pour organiser une frappe simultannée qui nous permettrait de retourner la situation. Une fois que la situation sera calmée, nous vous laisserons faire votre travail sans autre problèmes, nous ne demandons rien si ce n'est d'etre sauvés d'ici."


Au sous-sol, la donne était différente. Les créatures des rêves étaient plus nombreuses que les voyageurs et le nombre d'hommes dêpechés l'était tout autant. L'entrée secrète avait été vite découverte, mais elle n'était traite que comme une vulgaire porte, les gardes pensant que tout les etres vivants de l'établissements avaient étés pris. Pourtant à l'étage, le plan commençait à s'articuler alors que les clones du sous-sol se regroupaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Lucas Emerillon
Messages : 166
Date d'inscription : 28/06/2012
Age du personnage : 20

Nouveau challenger
Lucas Emerillon
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 325
Honneur: - 95
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 2 EmptyVen 16 Jan 2015 - 17:40
En tournant le regard vers la droite, je repérais facilement un voyageur et m'était mis en tête de l'aborder. Autour, les événements s'enchaînaient. D'autres personnes, créatures des rêves comme voyageurs ou rêveurs arrivaient depuis les étages supérieurs dans le rassemblement d'otages. Dehors, on entendait du mouvement et la venue des autorités du royaume mis au courant de la situation. Mais je n'y faisais pas réellement attention. J'étais concentré sur ce que j'allais pouvoir dire à ce voyageurs se trouvant à côté de moi. Je ne savais pas encore que je ne lui parlerais jamais. Soupirant un coup pour paraître le plus naturelle possible; il fallait dire aussi que malgré que je n'ai aucune peur particulier de ces gens en dehors de leur force, un petit stress montait en moi, comme si ma fin était proche; je me tournai vers cet homme qui devait avoir tout juste un ou deux de plus que moi, et m'apprêtait à lui parler quand une ombre massive se présenta devant moi et d'un puissant mouvement de la main, dirigea aisément ma mâchoire vers son regard.

« Si tu tiens à ta vie, je te conseille d'obéir et de me dire si t'es un voyageur ou non. lança cette ombre qui se révélait être un reptile à béret militaire.
- Hmm ... réfléchissais-je un instant. J'en suis un. dis-je finalement. »

Le reptile me regarda sans rien dire et se dirigea vers mon voisin, qui donna la même réponse que moi. Après quelques minutes, les rêveurs furent complètement séparés des créatures des rêves et des voyageurs, et emmenés dans un coin des lieux pour y être massacré. Un élément inattendu se présenta en cours de route, une créature cauchemars qui fut accepté dans le groupe et dirigé vers la zone de massacré des rêveurs. Puis le chef des preneurs d'otages attrapa une des prostitués de la tour et lui ordonna de désigner un voyageur, ce qu'il fit, probablement apeurée à l'idée de mourir en cas de désobéissance. Elle désigna alors inconsciemment le voyageur auquel je voulais parler. Celui-ci fut pris de panique mais n'eut pas le temps de manifester une quelconque opposition que « Igranzi » l'avait déjà attrapé dans ses pinces par les épaules et se dirigeait maintenant vers l'une des entrées de la tour, sa victime entre les mains, poussant la prostituée. Une fois devant l'entrée, tout s'enchaîna.

La créature parla un instant avec la dame, qui tremblait à chacun de ses mots, et hocha la tête avant de voir devant elle la tête du voyageur désigné se faire violemment arraché dans une gerbe de sang qui le fit rapidement disparaître, arrachant des cris de paniques de l'assistance. Puis, la prostituée fut poussée dehors et dirigée vers la police, où elle remit ses informations avant de revenir. Puis la créature qui était arrivé des étages fut désigné avec cinq autres personnes pour emmener les voyageurs dans les sous-sols des lieux. Dès cet instant, nous serions désignés un par un par être tué afin de faire réagir les autorités pour pouvoir négocier. C'était pour moi le moment qu'il fallait pour intervenir. J'étais loin d'appartenir aux gentils, bien qu'il m'arrive parfois de venir en aide à certaines personnes, et je tenais à le montrer. Et j'avais avec moi une proposition de poids pour m'en sortir. Restait à voir si elle allait passer. Me levant en même temps que le reste des voyageurs, je me dirigeai vers « Igranzi » sans faire attention au reste. A portée de regard, et assez éloignée de lui pour éviter de me faire exécuter sur l'instant, je pris la voix.

« Monsieur. Je ne trouvais pas d'autre mot plus respectueux de sa personne que celui-ci. Avant de me diriger vers les sous-sols du bâtiment, je voudrais vous faire une proposition. Vous devez connaître le fameux royaume de la foudre, et plus particulièrement sa reine, Linta. Il s'avère que je suis l'un de ses sujets. Si vous me permettez de vous venir en aide, je demanderais au possible à ma reine de vous apportez de l'aide dans votre … conquête ? J'ignore quel est votre but, mais cela ne m'a pas l'air très honnête, et j'appartiens à cette catégorie de voyageurs qui adore ce type d'événements. Si je puis vous être d'une quelconque aide, je suis disponible pour ça. proposai-je sans faire attention à tout le reste ni à réfléchir aux conséquences. »

Et je restait planté là, à attendre une réponse ou qu'une quelconque action se passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Megan Cole
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 715
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 31

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 370
Renommée: 2307
Honneur: -148
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 2 EmptyVen 16 Jan 2015 - 20:45


Toujours installée sur son tabouret, bière à la main et paquet de cacahuètes fraichement découvert, la jeune femme regardait d'un œil blasé la situation. Au moins, la boisson était bonne, c'était déjà ça. Manquait juste une bonne musique d'ambiance et un peu d'actions pour que ce soit plus sympathique comme bar. Ouais, en fait c'était quand même un poil mieux qu'avant l'arrivée de ce groupe de tarés anti-Voyageurs. Encore des extrémistes quoi... C'était quoi? La troisième fois qu'elle en rencontrait? La première fois fut à Delirium quand elle avait voulu aider Riku, l'invocateur agaçant, contre la mafia. Un type hyper fort accompagné d'un petit groupe avait fait irruption pour la trouver et la tuer. Par chance à l'époque elle ressemblait à un mec et donc, elle avait eu moins d'emmerdes que prévu. Même si elle en avait quand même eu pas mal. Ensuite? Une rencontre rapide avec des anti-Voyageurs dans le métro, mais rien de bien folichon. Elle s'était contentée de leur casser la tête et de partir car ce n'était que des petites frappes sans véritables intérêts. Et la voici, pour la troisième fois, à Luxuria avec ce groupe nommé Statu Quo qui semble être le plus violent et le plus extrémiste de tous. Encore une soirée joyeuse et pleine de tendresse en perspective. Quoique, à cette allure, Megan finirait totalement saoule avant de se faire exécuter.

Aussi prévisible et décevant soit-il, Shad avait donc rejoint temporairement l'équipe ennemie pour participer au massacre des rêveurs. Dire que la jeune femme le trouvait sympa, finalement ce n'était qu'un opportuniste faiblard qui s'acharnait sur les rêveurs. Comme la plupart des créatures de son espèce direz vous. Certes et pire encore, elle l'avait souvent fait également. Mais cela lui rappelait Pijn et son sadisme pour les rêveurs, pour les Voyageurs et les créatures de ce monde, pour toutes créatures vivantes en fait. Il prenait plaisir à faire souffrir, à tuer à petit feu. Que Shad se comporte ainsi, tel un connard tueur de rêveurs pour flatter son égo le rendait méprisable aux yeux de la brune. S'il voulait devenir fort, comme il lui avait dit un peu plus tôt: qu'il tente d'affronter des Voyageurs ou des créatures de son niveau.

Plus important encore, le grand chef attrapa une créature de ce royaume, un simple prostitué donc. Il lui dit de choisir un Voyageur, celle-ci s’exécuta sous la pression. En résumé, la demoiselle allait sortir pour donner les revendications du groupe et ce Voyageur était le premier à y passer. Un otage serait tuer toutes les heures si la rançon désirée n'était pas offerte et que la loi anti-Voyageurs soit déclarée dans le royaume. Ainsi, d'ici là les gens allaient voir d'autres gens répandre leur sang sur les mur, le plafond et le sol en se faisant sauter la tête. L'algophobe poussa un soupire, termina sa bière et se tourna pour en prendre une autre. Rien de mieux à faire dans pareil moment. Si elle devait mourir, autant profiter tranquillement de l'instant plutôt que de stresser et d'espérer une éventuelle survie.

Les rêveurs ayant tous été tués, les Voyageurs mit d'un coté et les créatures de l'autre. Tout le monde allait être envoyé au sous-sol pour y être surveillé plus facilement. Le golem de glace s'approcha alors de l'algophobe pour lui dire de bouger afin de suivre le troupeau. Lui répondant d'un grand sourire aimable, voir provocateur, elle ne bougea pas pour autant et but une gorgée de la bière qu'elle venait de se servir à la tireuse en s'étant demander si quelqu'un lui ferait payer ses consommations ou non.

"Quitte à mourir cette nuit, je préfère rester ici et boire paisiblement. Car soyons honnête: qu'on vous file la rançon et établisse la loi, vous comptez bien nous tuer ensuite non? Enfin, si vous êtes autant contre nous, les Voyageurs, que vous semblez le dire, cela m'étonnerai qu'on nous laisse partir à la fin de tout ce bordel. Donc sois mignon, pose toi au comptoir et bois un coup. Comme ça, tu pourras me surveiller si tu as peur que je tente une connerie."

Le golem resta figé devant elle. Peut-être attendait-il un ordre de son chef pour la tuer, la violenter afin qu'elle obéisse ou encore la laisser ici. N'y prêtant pas trop attention, elle regarda les autres se déplacer et l'un des Voyageurs tenta même des négociations. D'où elle était, Megan n'entendait pas ce que le jeune homme disait, mais elle était persuadé qu'il allait surtout aggravé son cas. Il semblait évident que le chef, ce Igranzi, ne comptait surtout pas négocier quoique ce soit avec des Voyageurs. Enfin, elle avait plus important à faire: savoir si on la laisserait là ou non. Buvant encore une gorgée de son verre, elle posa ses yeux sur le golem.

"Vous devriez chercher quelques créatures au royaume obscur. Shad est bon pour tuer des rêveurs, mais je connais un seigneur qui serait ravis d'aider s'il s'agit de torturer des rêveurs et des Voyageurs. Enfin, Pijn a tellement peu d'estime pour la vie des autres qu'il ne verrait en vous surement aucun intérêt hormis un passe-temps..."

Tentative grossière de dire: je suis également liée au royaume obscur, si jamais cela pouvait servir. Elle n'y croyait pas trop mais cherchait à gagner du temps. Depuis qu'elle s'était posée au comptoir, qu'elle observait les alentours, elle avait largement eut le temps de voir l'escalier sur sa droite à quelques mètres. Malgré les trois bières ingurgités et le colosse de glace, elle était prête à parier qu'elle arriverait à courir et grimper les escaliers avant de se faire attraper. Et au cas où, elle avait eut le temps de prendre quelques dispositions lors de sa fouille en quête de biscuits apéro derrière le comptoir. En effet, elle avait collé le fut de bière à sa canne, ainsi, elle avait un fléau improvisé ou une grosse fronde qui pourrait servir en cas de problème. Dire que cela suffirait n'était pas sûr mais c'était mieux que rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Rodrigue Miles
Messages : 73
Date d'inscription : 29/05/2011
Age du personnage : 24

Habitué
Rodrigue Miles
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 2 EmptyMar 20 Jan 2015 - 17:09

Blasé... Blasé jusqu'au bout. Voilà le sentiment que cette nuit inspirait à Rod'... D'abord l'arrivée bizarre, puis l'endroit où il se trouvait, ensuite la promesse d'une nuit pas terriblement intéressante (du moins pour quelqu'un de son tempérament), suivant une prise d'otage et maintenant une promesse d'exécution... Joie bonheur et volupté, quoi... Car il n'y avait aucune chance qu'un royaume ou même que quelqu'un paye autant pour sauver des Voyageurs... Pour les créatures de Rêve, c'était une autre histoire, certes, mais bon... autant dire qu'ils étaient plus ou moins des morts en sursis pour le moment. Si il lui était arrivé la même chose dans le monde réel, nul doute que Rodrigue serait déjà par terre, évanoui avec la bave aux lèvres. Mais ici, le cadre assez improbable et surtout son pouvoir lui permettaient de rester plus ou moins calme et de réfléchir sans être paralysé par la panique... Toujours est il qu'il ne voyait aucun moyen de s'en sortir dans l'état actuel des choses... Mis à part écouter les autres Voyageurs se rebeller, il n'avait pas grand chose à faire... Tsss, marchander avec les terroristes, et surtout se mettre en valeur, dernière chose à faire... Il avisa plutôt la voyageuse au bar qui n'avait certainement pas la langue dans sa poche. Il était particulièrement de son avis pour le coup... Et puis, tant qu'à crever ici, autant en profiter un peu avant, il la héla donc :

- Hey ! Tant que t'y es, envoies moi de la bibine aussi !

Après tout, c'était dans le monde réel qu'il n'aimait pas l'alcool... Ici, pas de problème, enfin normalement... Il avisait en même temps les ravisseurs... Ne pas les stresser, cela les rendrait encore plus dangereux et brutaux, mais si il pouvait réussir à en calmer un suffisamment, peut-être qu'ils feraient une erreur, qui sait ? Ils n'étaient pas beaucoup de Voyageurs, et vu comme le chef des terroristes avait repoussé ce qui semblaient être les plus forts (ou du moins impulsifs) des otages, comment dire que c'était mal barré... Bon du coup, il attendait son heure... encore et toujours...

Et puis pas question de mentionner son Royaume d'origine, hein... Si il disait qu'il était un Voyageur de Relouland, premièrement, il serait en tête de file des futurs assassinés, deuxièmement il perdrait tout effet de surprise ou de pression qu'il aurait pu avoir. Et puis surtout, ça serait avouer que vraiment personne ne serait inquiété pour lui... De toutes manières, il était un très mauvais menteur, même libéré de l'influence du stress... Bref, marge de manoeuvre réduite et vie un peu menacée, il ferait profil bas le temps qu'il faudra... Bon si par contre quelque chose pouvait se passer AVANT qu'il ne se fasse exécuter ça l'arrangerait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 321
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 2 EmptyJeu 22 Jan 2015 - 13:25
Les créatures des rêves, une fois les consignes données, furent toutes emmenées sans encombre vers les sous-sols où on comptait les maintenir prisonnier jusqu’à la fin de cette petite affaire. Ils avaient choisis l’une des grandes salles théoriquement destinée aux jeux sexuels un peu plus pimentés que les autres. Une salle où quelques chaînes et autres ustensiles du genre se trouvaient rangés. Une fois qu’ils furent tous placés à l’intérieur, on plaça deux gardes devant la porte de leur salle et un autre du côté de la porte « discrète », afin de s’assurer que personne n’essaie de passer par là. De toute manière, des rondes seraient régulièrement effectuées dans tous les couloirs. Les voyageurs – dont certains semblaient croire qu’on allait les mener au sous-sol alors qu’on comptait les placer au dernier étage du bâtiment – quant à eux, prouvèrent une fois de plus aux yeux d’Igranzi leur qualité de nuisance. Incapables de suivre docilement les ordres, même confronté à une mort prochaine. Ils n’étaient décidément que des épines dans le pied. Peut-être croyaient-ils le retarder ou quelque chose dans ce goût là, mais pour le commandant des Statuts Quo, leurs « interventions » n’étaient qu’une façon de l’agacer. Une façon dangereuse qui plus est, lorsqu’il avait déjà décidé de les tuer un par un dans les heures qui allaient suivre. Rien ne l’empêchait, concrètement, de prendre un peu d’avance sur leur suivante et s’ils continuaient à ne pas obéir, peut-être prendrait-il la mesure, ne serait-ce que pour donner l’exemple et cette femme au comptoir semblait la mieux partie pour recevoir cet honneur.

La créature des rêves se tourna vers celui qui avait tenté de négocier avec lui. Pour qui se prenait-il à invoquer le nom de son seigneur cauchemar ? Croyait-il vraiment que se cacher derrière une personne qui souillait sa condition en employant des voyageurs allait le sauver ? Ou pensait-il sérieusement qu’Igranzi ne connaissait pas non plus des personnalités influentes de l’ordre des seigneurs cauchemar.


« Je ne travaille pas avec la vermine. » répondit-il froidement, laissant transparaître une menace qui était une invitation à ne pas insister davantage et à rentrer dans le rang. « Emmenez-les maintenant. »

L’ordre avait été donné à ses hommes et ceux-ci ignorèrent donc sciemment les autres perturbateurs. Les deux au bar, ou encore cet autre voyageuse qui répondait au nom de Tina et qui assurait à ceux qui voulaient la traîner vers les étages qu’elle s’en fichait parce qu’elle se réveillerait probablement dans quelques minutes. Ce à quoi on lui répondit vaguement que « ça pouvait effectivement s’arranger ». Mais les soldats désignés d’Igranzi, une demi-douzaine en tout, menés par la créature des marais, commencèrent à pousser les voyageurs par la force vers leur destination désignée. Le golem qui s’occupa de Megan et Rodrigue ne se montra pas moins brutal que les autres. Mais Megan put immédiatement sentir la différence entre lui et Igranzi. Si elle avait voulu le battre, peut-être l’aurait-elle pu. En attendant, Igranzi était satisfait de voir enfin ce mouvement s’amorcer. Comme pour les créatures des rêves, il laisserait là-bas deux gardes devant l’entrée et un au niveau de l’accès aux couloirs cachés,

Après le massacre de tous les rêveurs, le reptile aux commandes du groupe d’exécution eut un air satisfait aussi. Il se tourna vers Shad et eut un regard approbateur envers l’enthousiasme qu’il avait déployé à commettre ces « crimes ». Il n’avait eu l’air de rien, lorsqu’il avait attaqué, mais à présent qu’il s’était rangé de leur côté, l’entrain qu’il mettait à l’ouvrage plaisait bien au lézard.


« Ah, ah, ça pourrait se faire mon gars, ça pourrait se faire. » dit-il en réponse à l’idée développée par Shad. « Dis-moi, tu as été rassasié où tu as encore envie d’un peu d’action ? Parce qu’on pourrait bien te trouver deux ou trois autres trucs à faire si ça te dit… »

A l’extérieur du bâtiment, la « police » de Luxuria avait effectivement entamé la mise ne place d’un cordon de sécurité autour du bâtiment. Quelques dizaines d’agents avaient été mobilisés et faisaient corps avec leur voiture, pour isoler la prise d’otage du reste de la ville. Mais, pour être tout à fait honnête, les autorités de Luxuria n’étaient pas les plus réputées. Eminemment corrompues pour l’essentiel, il ne s’agissait pas vraiment de soldats courageux et prêts à tout pour sauver des vies. Leur principale préoccupation ici était de faire en sorte que les choses se tassent et qu’un retour à la normale puisse être prévu. Aussi, lorsque le capitaine Kindar reçut les revendications d’Igranzi songea-t-il qu’il y avait peut-être un moyen de persuader ce mécréant de libérer tout le monde en négociant un peu plutôt qu’en essayant d’attaquer de front ce qui semblait être une véritable armée. Bien sûr, le sort des voyageurs l’inquiétait autant que le sort des créatures des rêves. Néanmoins, de façon pragmatique, il fallait reconnaître qu’il y avait des chances pour que ceux-ci se réveillent tandis que les autres devraient subir cette prise d’otage jusqu’à la fin des temps si on ne la réglait pas maintenant. Sans parler du fait que la patronne des lieux l’avait payé pour qu’il assure la protection de ses employés. Négocier en profitant des dix heures de marges paraissait effectivement la meilleure solution.

Néanmoins, Kindar ne perdit pas tout espoir tout de suite et écouta attentivement la proposition des quelques planqués qui n’avaient pas encore été trouvés et qui proposaient leur aide. Une attaque conjointe ? Hors de question, il risquait d’y laisser certains de ses propres gars et une partie des otages. Mais ils pouvaient servir, effectivement. S’ils voulaient vraiment aider, ils pourraient faire sortir quelques-uns des otages en douce par exemple, ou aider la police à organiser un sauvetage en règle, voire même à faire pression lors de la négociation. Kindar opta donc pour la prudence, sans toutefois rejeter leur aide.


« Pour l’instant, j’ai surtout besoin d’informations. » déclara-t-il au clone. « Combien de terroristes avez-vous vu à l’intérieur ? Comment sont-ils répartis ? Et j’aurais surtout besoin de connaître toutes les entrées et sorties du bâtiment, s’il en existe une qu’ils ne surveilleraient pas par exemple. Est-ce que vous pouvez faire ça pour moi ? »

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Shad Howl
Messages : 207
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 210
Renommée: 307
Honneur: -108
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 2 EmptySam 24 Jan 2015 - 22:12
Les Voyageurs furent emmenés vers le haut tandis que les créatures des rêves furent enfermées dans les sous-sols. De ceux qui étaient dans cette salle avant l'arrivée des Status Quo, seul restait Shad en plein milieu de cet endroit coloré. Regardant tout autour de lui, il vit qu'il n'y avait plus que des membres de cette organisation de preneur d'otages. Il finit par se rendre compte, en écoutant distraitement les conversations furtives entre les dominants, qu'il était bien seul.

Ce n'était pas que Howl appréciait plus que ça la compagnie, ni qu'il voulait se lier d'amitié avec un Voyageur, loin de là. Non, son Royaume lui manquait une fois de plus. Il en était bien loin. La lumière, le bruit, la vie grouillante, sa faiblesse, tout ceci l'énervait au plus haut point. C'est alors que l'homme-lézard l'interpella. L'ombre l'écouta en tournant sa tête vers lui, puis lui répondit d'un ton neutre. Pas joyeux mais pas colérique non plus :

- La proposition est tentante, vraiment. Cependant, vous me voyez navré, mais, même si vous me l'avez prise un peu plus tôt, je préfère garder une totale liberté d'action. Je veux dire... Si encore vous étiez du Royaume Obscur, j'aurais dit oui tout de suite, mais là... Enfin, je n'ai pas envie d'être à la botte de quelqu'un. Toutefois, je ne compte pas non plus me mettre dans vos pattes.

Puis, il réfléchit un instant et ajouta en pointant inutilement le lieutenant du doigt :

- Bien au contraire. Même si ça me blesse plus que votre coup de poing de tout à l'heure, je dois avouer que je suis plutôt faible. Vous vous en foutez sûrement, mais mon but est de devenir Duc Obscur. Pour y arriver... je... veux... bien... être à la botte de quelqu'un d'autre que mon Seigneur.

L'être des ténèbres avait eu du mal à prononcer sa dernière phrase parce qu'il ne voulait absolument être à la botte de quelqu'un d'autre que son Seigneur Cauchemar. Cependant, il savait que dans une telle situation, dans laquelle il était le maillon faible, il allait faire des concessions. La créature cauchemar termina :

- Rendez-moi fort, je vous le rendrais dès que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Noah Alighieri
Messages : 249
Date d'inscription : 30/01/2013
Age du personnage : 26

Citoyen modèle
Noah Alighieri
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 400
Renommée: 350
Honneur: -15
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 2 EmptyDim 25 Jan 2015 - 13:59


«-Pour l’instant, j’ai surtout besoin d’informations. Combien de terroristes avez-vous vu à l’intérieur ? Comment sont-ils répartis ? Et j’aurais surtout besoin de connaître toutes les entrées et sorties du bâtiment, s’il en existe une qu’ils ne surveilleraient pas par exemple. Est-ce que vous pouvez faire ça pour moi ? »

Il y eut un débat. Trouver un compromis avec eux semblait la meilleure idée, mais Noah et Sinh soutenaient que se plier à leurs exigences n'aurait pour seul résultat que de se faire prendre. Des rondes étaient sûrement faites dans les couloirs, il ne leurs restait que peu de temps. Quand à sortir de la salle, ils avaient leurs petites idées de comment le faire, mais le moment était à la négociation.

«-Tout ce que nous allons dire est que vous êtes bien assez nombreux pour les submerger. Vous perdrez quelques hommes certes, mais vous sauverez plus d'otages que vous n'aurez de pertes. Il y a trois soldats qui gardent une pièce au sous-sol dans laquelle des créatures des rêves -une vingtaine en comptant nos agents- son retenus prisonniers. nous n'avons pas d'informations sur la garde du groupe des voyageurs mais elle est sûrement plus importante. Maintenant, si Quand aux entrées et sorties dérobées, il y en a plusieurs mais pas moyen de vous dire si elles sont gardées ou non. Sortir de cette chambre serait synonyme de perte de sécurité et nous serions vite découverts. Si vous comptez nous aider, dites le vite, nous ferons vite pour ouvrir certains accès de l'intérieur pour permettre a vos hommes d'intervenir. Sinon, notre coopération s’arrêtera ici et nous nous débrouillerons seuls pour nous délivrer."

Ils n'étaient pas en position de force pour négocier des termes précis, mais la certitude d'avoir la vie sauve semblait être facilement obtenable. De plus, ils s'étaient déjà préparés si les preneurs d'otages les découvraient. D'après les descriptions conjointes de Noah, Sinh et des clones, ceux qui avaient le pouvoir de changer leurs apparences s'étaient métamorphosés et membre de Statut Quo, de façon à pouvoir simuler la découverte d'otage et infiltrer facilement les différents groupes.  Noah et Sinh pourraient facilement se faire passer pour des voyageurs, leurs cheveux longs couvrant leurs oreilles pointues. Même si la couleur des cheveux de Noah aurait pu mettre la puce à l'oreille d'éventuels observateurs, il semblait que certains humains se décoloraient les cheveux, ce qui serait leurs excuse.



Deux clones étaient dans le sous-sol en ce moment. Ils avaient réussi à convaincre silencieusement trois et quatre personnes du bien fondé de leurs plans et leurs avaient expliqué la situation. Dans le brouhaha ambiant, leurs conversation était passée inaperçue et nul ne se doutait qu'a présent neuf créatures des rêves étaient prête à lancer un simulacre d'assaut. Trois sur chaque garde, le combat semblait tomber à l'eau du fait des armes et de l'expérience des soldats. Heureusement, sur les sept convaincus, six des employés du bordel, et trois d'entre eux pouvaient invoquer des clones, ce qui montait leur force de frappe réelle à douze personnes. Cela augmentait le chiffre à quatre contre un ce qui semblait être beaucoup plus acceptable. Les clones du sous-sol se lanceraient en premier pour préserver les originaux, puis les clones des deux agents de Noah. Si besoin était, les vraies créatures des rêves auraient aussi à se jeter dans la bataille mais on cherchait à en préserver un maximum. 



La première vague de clone s'écrasa sur les gardes, visant à les plaquer contre le mur, l'un en le ceinturant contre le mur au niveau des hanches, l'autre tenant de lui arracher son arme des mains. Puis vint le troisième et le quatrième attaquant qui devaient rosser la tête du garde de coup pour lui faire perdre connaissance le plus rapidement possible. on espérait avoir l'avantage de la surprise et que quatre paires de bras suffiraient à immobiliser un soldat. On espérait aussi, peut-être à tort que ceux qu'on avait pas réussi à convaincre se jetteraient sur les soldats dès qu'ils seraient immobilisés. Dernière espérance, un simulacre de silence ou tout du moins assez peu de bruit pour ne pas alerter tout le bâtiment. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Megan Cole
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 715
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 31

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 370
Renommée: 2307
Honneur: -148
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 2 EmptyMer 4 Fév 2015 - 19:28


Au départ, Megan avait pensé que les créatures oniriques et les Voyageurs allaient être entassés au même endroit. Mais finalement non: en effet, les créatures étaient dirigées vers la caves et les Voyageurs vers l'étage. Son idée de fuir dans les étages si jamais ça dérapait, venait de tomber à l'eau... Elle soupira et but une autre gorgée de bière. C'est alors qu'un autre Voyageur, s'approcha pour prendre également une bière. Lui aussi se sentait d'humeur rebelle? Il lui demanda s'il pouvait en avoir et la jeune femme lui fit un sourire avant de se pencher par dessus le comptoir pour attraper un verre: oui, c'était une serveuse dans un bar à la base, donc réagir ainsi même dans Dreamland en pleine prise d'otages n'était là qu'une simple déformation professionnelle.

Mais elle sentit une grosse main s'abattre sur son dos, un frisson la traversa avant qu'elle se sente tirer vers l'arrière. Le golem de glace semblait décidé à la faire rentrer dans le pas et à l'envoyer avec les autres. Megan tenta de se débattre en s'agrippant à la tireuse à bière et en gesticulant. Elle tapa son verre et le vit tanguer dangereusement vers le bord du comptoir. Poussant un petit cris, elle lâcha prise, rattrapa son verre et se fit tracter par la créature. Se laissant balloter tout en restant concentrée sur sa bière, la jeune femme parvint à ne rien renverser et poussa un soupire de soulagement quand elle s'immobilisa.

"C'était moins une..."

Une tape dans le dos pour lui ordonner d'avancer fit trembler sa bière et le liquide s'échappa dans les airs. D'un pas en avant, secouant sa main et le verre, Megan récupéra le plus gros du contenu au vol. La Voyageuse se figea alors, lança un regard noir au golem et leva un doigt vers lui.

"Maintenant on se détend et on évite de gaspiller la bière ou alors je me fâche. Ok?"

Voyant que la créature ne se souciait pas de ce qu'elle pouvait dire ou faire, Megan leva rapidement son verre pour le vider d'une traite. Le golem, surement à bout de nerfs, tapa dans son bras pour envoyer le verre s'exploser au sol. La scène se déroula dans la tête de l'algophobe comme au ralentit: elle vit le verre échapper de ses doigts, voler avant de se fracasser sur le sol, projetant du verre et son liquide doré un peu partout. Son visage se décrépit alors tellement elle était dégoutté par ce qu'elle venait de voir. Encore un peu et elle en aurait eu les larmes aux yeux. Mais l'instant suivant sa main se crispait déjà et la frustration explosait dans son esprit. D'un puissant et rapide revers de la main, elle fracassa le haut du comptoir en un seul coup. Son regard enragé croisa le regard glacial de la créature. Elle releva la main, quelques échardes s'étaient plantés dans sa peau mais rien de bien méchant. En revanche, on pouvait voir que le dos de sa main avait un peu viré au bleu après un tel coup au mobilier qui n'avait rien demandé. On notera tout de même les victimes qui ont déjà souffert cette nuit et qui, une fois de plus, resteront ignorés. En effet, une table basse et une partie d'un comptoir avaient été honteusement violenté alors qu'ils n'avaient rien fait de particulier. Hormis faire partit des meubles de ce bar qui allait connaitre des moments plutôt mouvementés pour cette nuit.

"Bon, ça commence à bien faire!!"

Elle tira sur sa canne en sucre d'orge, le filament s'étira alors et comme un élastique, il finit par emporter le coté opposant le moins de résistance. Dans le cas présent: un fut de bière de quinze litres qui émergea du comptoir pour foncer rapidement vers la brune. Sauf qu'entre elle et le fut métallique se tenait notre géant de glace peu loquace mais chiant. Cela ne le vaincrait pas, certes, mais ça aurait le mérite de le surprendre et surtout: de mettre de l'animation. Elle tira sur sa canne, espérant ajouter plus d'inertie au fut qui arrivait alors qu'elle s'avançait rapidement pour coller un magistral uppercut dans la mâchoire de la créature. Cette fois-ci, rien à foutre des conséquences, rien à foutre s'il est trop fort, elle voulait juste qu'on lui foute la paix! Déjà qu'un ornithorynque la faisait passer pour une trainée, qu'elle était encore une fois dans ce royaume pourri. Sans oublier que c'était le second verre qu'on lui éclatait. N'allez pas croire que Megan est contre le gaspillage, non, elle gaspille beaucoup. Par exemple, elle oublie régulièrement sa cigarette dans le cendrier et s'en roule une autre, elle ne termine pas les plats et mets à la poubelle ou donne une petite partie à son chat. Mais c'était bien différent avec la bière: on ne gaspille pas ce nectar quand on est anglaise avec un père écossais et qu'on a longtemps travaillé dans un pub irlandais! Il y a des trucs à respecter quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 321
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 2 EmptyMar 10 Fév 2015 - 23:40
[HRP : Lucas ne postera plus à l'event, car il n'arrivera pas à tenir le rythme, mais son personnage restera là et fera ce que vous lui demanderez pour vous aider, tant que ça restera raisonnable. Il s'en excuse ^^ ... Bonne chance ! /HRP]

« Non, surtout ne tentez rien de brutal pour l’instant ! Nous ne sommes pas prêts et nous n’avons pas étudié toutes les options. Mieux vaut essayer que tout le monde s’en sorte ! » intima le capitaine de police. Il était déjà quelque peu remonté à l’idée qu’on fomente un autre plan que le sien et qu’on refuse de lui donner ce qu’il avait demandé. Mais l’idée de lancer un assaut frontal sans avoir tenté de négocier auparavant et d’évaluer les autres options pour sortir tout le monde de là indemne, ne lui plaisait pas du tout.

Le problème, c’est qu’il ne le savait pas encore, mais on ne lui avait pas demandé son avis et la situation dégénéra de telle façon que nul ne sut vraiment en expliquer les raisons.




En réalité, deux phénomènes se produisirent quasiment au même moment et déclenchèrent un chaos aux conséquences terribles. Deux décisions furent prises et provoquèrent une suite d’événements sanglants dont si peu réchappèrent indemne. La première de ces deux perturbations intervint dans le hall, au moment où Igranzi croyait que les voyageurs allaient enfin pouvoir être expatriés vers les étages et qu’il allait enfin passer à autre chose. La fille du bar, celle qui servait Pijn et qui avait des difficultés à rentrer dans le rang, décida qu’elle en avait marre. Puis, elle attaqua le golem qui tentait de le faire rejoindre les autres. Elle lui envoya un projectile à la figure avec l’aide de son artefact sucré. Un coup qui semblait même avoir été prémédité quelque part.

Naturellement, elle sonna la créature de glace qui se plia un peu sous le choc. Mais son geste déclencha autre chose : une réaction en chaîne. Car Igranzi se montra fou de colère, il en avait assez de voir ses ordres contestés. Il fonça sur Megan avec ses enjambées titanesques, attirant toute l’attention. Là, l’autre voyageuse qui avait commencé à assurer qu’elle allait bientôt se réveiller crut pouvoir profiter de l’occasion pour tenter de s’échapper. Elle lança aussitôt toute la puissance dont elle était capable en changeant l’un de ses bras en quelque chose d’aussi dur que la roche. Le soldat qui se trouvait à côté d’elle recula d’un pas sous le choc, même s’il encaissa plutôt bien l’attaque. Les autres voyageurs crurent à une attaque coordonnés et se lancèrent à leur tour dans la bataille. Il y eut une flopée d’attaques en tout genre, doublée d’invocations venant au secours du groupe. La confusion régna en un instant sur les environs et bientôt, tout le monde se battait.

Seulement, les voyageurs n’avaient pas l’avantage, loin de là même. Le groupe d’Igranzi était entraîné à se battre et semblait même préparer cette opération depuis longtemps. Ils n’avaient que faire de la vie de ces otages-ci et prendre de l’avance sur leur emploi du temps et les dix heures promises ne les gênait pas. Les voyageurs avaient souhaité leur mort en les attaquants. Un premier mourut des mains de la créature des marais, qui l’étouffa en enfonçant ses longues griffes gluantes dans ses poumons. Un second fut transpercé par deux lances en même temps et une invocation insectoïde disparue aussitôt. D’autre furent blessés et s’écroulèrent. Quant à Megan, Igranzi, trop vif, lui attrapa le bras qui tenait l’arme. Il avait compris que l’artefact était gluant, probablement trop collant, et qu’il valait mieux éviter de le tuer. Il s’était donc plutôt saisit du poignet de sa victime. Il plaça son autre main griffue sur la poitrine de la voyageuse et tira d’un coup sec. Avec sa force naturelle, il n’eut aucun mal à arracher le bras de Megan au niveau de l’épaule pour la désarmer.

Il aurait pu la tuer si le second événement ne s’était pas produit. Un cri venant du sous-sol alerta tout le monde. L’un des gardes envoyés surveiller les créatures des rêves appelait à l’aide. Igranzi se mit à ignorer la bataille en cours, ignora à nouveau Megan. Les choses lui échappaient-elles ? Il fallait qu’il reprenne le contrôle, qu’il s’assure d’avoir des otages.


« Vite, Luzern ! Avec moi ! » cria-t-il en se précipitant vers les étages, laissant à la créature des marais le soin d’achever le reste des voyageurs.

Luzern, son lieutenant reptile, fit signe à tous ses hommes de le suivre, y compris à Shad. Le lieutenant dit d’ailleurs rapidement à celui-ci :


« Gars, rien ne te rendra plus fort que de suivre Igranzi. » expliqua-t-il en entamant la marche vers le sous-sol où la lutte avait commencé aussi. « Il t’entraînera et fera en sorte que devienne de plus en plus fort, il te protégera jusqu’à ce que tu le sois. Et puis… si tu lui plais, tu auras même une petite armée prête à t’aider à prendre ta place de Duc le moment venu. Fais comme moi et tu auras ce que tu voudras. »

Ils étaient arrivés en bas déjà, une créature des rêves opportuniste déboulait en tentant de s’échapper, laissant les autres se battre. Igranzi ne s’arrêta même pas, il lui planta simplement une griffe dans le coup et la laissa s’écrouler pour mourir dans son sillage. Dans la cave, tout le monde s’était plus ou moins mis à lutter. Les deux soldats de la première entrée étaient immobilisés et roués de coups, mais celui de l’entrée secondaire avait surgi pour leur venir en aide, ayant déjà fait une victime en prenant le groupe à revers.

« Tuez-en au moins la moitié. » ordonna sèchement le commandant en se jetant sur les prostituées pour sauver l’un de ses hommes. « Mais tâchez d’en conserver quelques-uns en vie. »

Il s’agissait toujours d’une prise d’otage après tout.

Dans le hall, la créature des marais reprenait déjà le dessus. A neuf contre six, sans compter les invocations, les voyageurs étaient déjà submergés et allaient tous y passer. Mais Tina décida de profiter de la confusion pour s’enfuir plutôt que de rester et mourir avec ses camarades. Dans un élan de compassion, elle attrapa Megan démembrée et la tira vers l’escalier pour fuir dans les étages. Elle fit de même avec Rodrigue. Espérant que la tuerie leur permettrait au moins à eux de trouver une sortie quelque part. Alors qu’ils s’éloignaient déjà du combat, Lucas les rejoignit. Les trois autres voyageurs encore en vie tentèrent à leur tour de s’enfuir, mais furent bientôt tous rattrapés et massacrés.


« Et maintenant, quelqu’un a une idée ? » lança Tina en forçant l’allure. Combien de temps avant qu’on ne se lance à leur poursuite ?

A l’extérieur, la violence des cris n’échappa pas aux policiers. Le capitaine hésita une seconde, puis une deuxième et finit par prendre son sifflet et ordonner la charge, sans plan et sans préparation, en maudissant ceux qui avaient décidé d’y aller sans son accord. Envolées toutes les belles stratégies ! Il se mit à courir avec les autres dans l’espoir de pouvoir forcer les portes. Mais alors qu’ils arrivèrent à proximité du bâtiments, divers projectiles, magiques ou non, furent envoyés sur leurs lignes par quelques-uns des membre de Statut Quo dispersés dans les étages. Il y eut deux blessé légers, un grave qui se cassa le bras en tombant, et la police se replia la queue entre les jambes.

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Shad Howl
Messages : 207
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 210
Renommée: 307
Honneur: -108
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 2 EmptyMer 11 Fév 2015 - 20:31
Plus par réflexe que par un réel quelconque intérêt, l'ombre avait fait volte-face lorsque du brouhaha de rébellion s'était fait entendre non loin de lui. Megan ainsi que, par extension, la grande majorité des voyageurs s'étaient jetés à corps perdu contre un pseudo-homme de glace. Ce bonhomme d'eau gelé recula sous l'impact de quelque chose que Howl avait déjà connu par le passé. Une canne. En sucre. Mais solide et qui apposait un petit quelque chose sur le corps afin de s'en servir comme projectile. Dante avait été projeté ainsi. Cette fois, c'était un fut.

Mais bien vite, les arpenteurs des rêves furent oppressés par la troupe de Status Quo, et bien vite mis en déroute par ces gorilles, aussi littérale que pouvait être cette expression. Du vent souffla sur le frêle et léger corps de Shad. Comme ce n'était pas aéré, c'était forcément un déplacement quelconque. Igranzi courrait vers les voyageurs avec des pas si lourds mais rapides et amples que le déplacement de sa grosse carcasse occasionnait des perturbations météorologiques minimes mais stupéfiantes pour une créature cauchemar de son gabarit.

Le bras serrant la canne à sucre fut violemment arraché. Le temps s'arrêta alors, pour l'être des ténèbres, sur un relativement frêle membre féminin, tombant dans une vitesse à peine perceptible aux yeux des autres. L'ombre, elle, revoyait ce moment des dizaines et des dizaines de fois, mentalement, alors que la voyageuse se faisait jeter comme un trognon de pomme sur la voie publique. Howl était tout émoustillé par le sang qui avait jaillit des chairs tordues, allongées et déchirées, mais aussi par le concept même d'arracher un bras à quelqu'un.

Lorsqu'il fut intimé de suivre le lieutenant, Shad ne tergiversa pas, il ramassa le bras et poursuivit l'homme-lézard sans adresser un regard à celle qui se trouvait, pour un court instant, par terre. Elle n'avait pas besoin de ça, de ses mots. L'humiliation semblait déjà assez forte pour que même cet individu ténébreux le comprenne. Il n'aurait pas aimé être à sa place.

L'être obscur conserva les deux parties du bras précieusement. La canne, parce que c'était un artefact. Artefact appartenant encore pour le moment à Megan. Il ne le lui prendrait réellement que si elle meurt. Ne savait-on jamais, les cafards sont coriaces, après tout. Il avait ensuite conservé le bras comme un trophée, c'était à lui, mais aussi la preuve que son ancienne propriétaire était encore en vie… ou tout du moins pas réveillée. En effet, si le bras restait là, la voyageuse était encore dans Dreamland.

Jouant avec le membre encore fraîchement arraché, Howl suivait ses nouveaux « copains » sans trop y prêter attention, préférant compter les phalanges, chatouiller un peu et mordiller, aussi, comme un chien rongerait un os. Les Status Quo semblaient bien occupés, ils ne pourraient pas l'aider maintenant à devenir plus fort. De plus, l'olibrius était comme un enfant face à un nouveau jouet très amusant. Si jamais Megan le voyait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Noah Alighieri
Messages : 249
Date d'inscription : 30/01/2013
Age du personnage : 26

Citoyen modèle
Noah Alighieri
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 400
Renommée: 350
Honneur: -15
MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 2 EmptyJeu 12 Fév 2015 - 21:18

Il avait l'impression d'être comme un gosse à la plage. Un gosse qui se faisait chier pour faire un château de sable au bord de l'eau et qui voyait son oeuvre se faire balayer par la première vague qui débarque. En l’occurrence son château démoli c'était des créatures des rêves qui venaient de se faire massacrer au sous-sol. D'un côté, il fallait s'y attendre, de l'autre côté, ça restait quand même pas mal décevant. Certaines avaient commencé à pleurer, se lamentant sur le sort de leurs compagnons, mais ils eurent vite fait de les assommer pour les faire taire, pas besoin d'autres problèmes que ceux déjà en cours. Heureusement, un des clones avait survécu au massacre, on savait donc encore ce qu'il se passait en bas. En plus, la police s'était barrée et avait laissé Catherine, ou du moins son double seule dehors. Il allait falloir sortir de là sans l'aide de personne.

Mais s'il y avait bien quelque chose que la police avait bien faite, c'était de donner des idées à Noah et Sinh. Ils avaient parlé de sorties dérobées, c'était possible qu'il y en avait. On se concerta et effectivement, il y en avait. Restait à savoir si elles éaients gardées, et pour ça, on envoya le double de Catherine vérifier. "Au pire, elle se fera tuer aussi" pensa Noah. Il en était arrivé à un moment où il se demandait même s'il arriverait à sortir de là un jour. Tout son plan s'était fait démolir, c'était la débandade, il avait juste envie de descendre et se livrer à Statut Quo. mais bon. Catherine répondit que les entrées et sorties étaient gardées, donc on ne pourrait pas sortir par la non plus. En fait, son double venait de se faire tuer par un garde qui l'avait attaqué quand elle ouvrit la porte.


"-Bon."

C'est tout ce que Noah dit à ses compagnons alors qu'il se levait et poussait la barricade. "Que ceux qui veulent partir me suivent." Il y avait une fenêtre au bout du couloir. Il attendit que ceux qui pensaient que ce n'était pas un plan suicide se ramènent près de lui, les entourèrent de plateforme et chargea à travers le hall. Coup de chance, il réussit à atteindre celle-ci avant de se faire repérer. Il défonça la fenêtre, l'encadrement de celle-ci et une partie du mur et sauta à travers la fente pour se réceptionner sur une plateforme. Les autres, à savoir Sinh et une autre fille avaient fait la même chose. Ils étaient dehors, le cauchemar était terminé. Abaissant la plateforme au niveau du sol, il couru le plus rapidement possible à couvert et gueula quelque chose qui ressemblait à "Igranzi va te faire foutre" et "Statut Quo ferait même pas peur a une petite fille". Restait à savoir s'il reviendrait avec des renforts ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Event 6 : 10 heures. Event 6 : 10 heures. - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas

Event 6 : 10 heures.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 3 :: Luxuria-