Haut
Bas

Partagez|

Event 6 : Oh mon dieu ! Ils ont tué Kenny !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 12/03/2014
Age du personnage : 25

Habitué
Alix Cole
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 30
Renommée: 45
Honneur: 25
MessageSujet: Re: Event 6 : Oh mon dieu ! Ils ont tué Kenny ! Mer 28 Jan 2015 - 1:08
*Hallucinant. Tout bonnement Hallucinant devant la réaction des membres de Force Voyageur et aussi de Kaijin et Lucian, Servaas resta sidéré devant autant de connerie et de lâcheté cumulé. Lotts ne combattant pas honorablement, mais il combattait. Il frappait, tuait, se battait. Mais là...

Pour résumer une bande de petites merdes s'était pointé en surnombre pour brûler maisons inhabités et commerce. Cette situation lui rappelait que trop les merdes que commettait les plus exécrables humain qu'il avait croisé dans la réalité. Le Monstre était furax. Il souriait, un grand sourire. Il pota la croix d'or du sol et toussa, voulant se faire écouter mais de partout c'était le chaos, les "voyageurs" ou aller savoir le titre que ses gens se donnait s'amusant trop à tout démolir sur leur passage. Tout ça pour aller tuer des hommes-cactus et autres créatures de rêves à peine capable d'ouvrir leurs pots de confiture et ça fait ses fier, vraiment.


"écoutez moi."

*La voix de Vaas était normale, il n'avait pas hausser le ton, mais sous le chaos ambiant, personne ne l'avait entendu, il répéta une fois, deux fois, trois fois. Les membres de Force Voyageurs semblant l'ignorer devant l'euphorie que faisait naître la destruction de bâtiment, alors sous la colère le bras de Vaas se morphat et il attrapa la croix tel une batte de base-ball et frappa sans retenu l'un d'eux au hasard lui offrant un joli vol plané vers une des baraques en feu tout en hurlant :

"ECOUTEZ MOI ! "

*Bien là il devait avoir un peu de leur attention, voir beaucoup, et ça laisserait au temps aux autres de mettre en place une meilleure défense ou d'évacuer les créatures de rêves.*

"Alors c'est ça ? Force Voyageur ? Des Poltrons et des Merdeux qui se planquent derrière de beau slogan  ? Vous allez faire quoi là ?  Frappez ses maisons ? Le bois ne rend pas les coups. Attaquez des créatures de rêves incapable de se défendre pour  venger quelques trouffions ? Vous vous rendez compte du niveau de connerie que vous atteignez ? Vengez les Voyageurs connement mort ici, pourquoi pas. Mais au lieu de vous la jouer caïd en abattant des maisons, des commerces et des créatures tellement merdique qu'elles ont besoin d'aide pour ouvrir leur frigo, cherchez donc celui qui à tuer ce foutu Kenny, déclarez la guerre aux créatures capable de se battre, défiez les ! Défoncez-les ! Et après en vous comportant comme une belle bande de bonobos enragé vous vous étonné que les lois qui nous concernent durcissent de nuit en nuit ?! Mais regardez votre réaction, vous leur donnez raison bande de bouffon ! Alors oui Vengeons Kenny, pour ce que valait sa vie, mais exigez de vous battre contre chasseur de primes et assassins de ce royaume pas contre des épiciers et des danseuses de cabarets ! Pour une fois dans vos vies de merde, ayez une paire de couilles ! "

* Voilà Vaas avait lâché ce qu'il en pensait et se tenait prêt, oui il y avait de forte chance qu'il se fasse méchamment passé à tabac, mais il en exploserait une bonne paire avant de  tomber à terre. Après tout ses cons était là pour un peu de violence pour essayer de pouvoir bander, de se sentir fort pour une fois dans leurs vies merdiques. Alors qu'ils le fassent en affrotant des êtres capables de leur faire du mal, et Vaas était de ce genre là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 297
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event 6 : Oh mon dieu ! Ils ont tué Kenny ! Ven 30 Jan 2015 - 0:18
Les premières maisons se faisaient détruire les unes après les autres avec une facilité déconcertante. Chacun s’y mettait à cœur joie sans toutefois dépasser la ligne imaginaire de la cheftaine, Mona, qui détruisait les maisons les unes après les autres avec une facilité déconcertante. Elle faisait partie des meilleurs Voyageurs de la Major et était là comme garantie, dirons-nous, face à de puissants imprévus. Elle sentait déjà pas si loin que ça qu’une ligne de défense costaude s’était formée, sans toutefois venir à leur rencontre. Des défenseurs.

Alors peu à peu, Force Voyageur avançait, défonçant les maisons les plus proches, semant le carnage dans la grande avenue, arrivant bientôt à l’hôtel de ville où étaient cachés tous les habitants. Cependant, plusieurs coups de feu les arrêtèrent : deux Voyageurs tombèrent, méchamment plombés : des habitants du village s’étaient barricadés dans des maisons et tiraient au tromblon depuis les fenêtres. Evidemment, cela ne fit aucunement fuir les Voyageurs : au contraire, ils se lancèrent tous à l’assaut des maisons pour déloger les enfoirés qui osaient résister. La bataille commençait.

__

Vers l’arrière, la moitié de Force Voyageur avait pu entendre le courageux discours de Servaas, cet inconnu qu’ils ne connaissaient pas et qui osaient le critiquer. Vas-y que ça demandait du courage, de l’honneur, le type se croyait encore dans une belle histoire. Ici, c’était la guerre, c’était mature, et les Voyageurs lui beuglaient de la fermer sans l’interrompre, et dès qu’il avait terminé, les huées repartirent de plus belle, et évidemment, les coups commencèrent.

Un Voyageur, un énorme gaillard, l’attaqua après avoir transformé son bras en énorme rocher. Mais il n’était pas le seul : un autre lui envoya des taillades aériennes extrêmement tranchantes avec son canif tandis qu’une dernière chercha à le frapper violemment à la tempe, ce qui aurait comme effet si elle le touchait d’inverser sa droite et sa gauche et donc le désorienter pour se faire lyncher par les autres.

__

Samantha tenta de répondre au question du bénévole avec toute la sincérité dont elle était capable, essayant de ne pas trop lui faire comprendre qu’ils n’avaient aucune chance, malgré son pouvoir qui pourrait s’avérer redoutable lors d’une première charge. Mais comme il le rajoutait lui-même, ça serait futile. Il y avait de trop puissants Voyageurs là-bas, elle-même ne voyait pas comment ça se terminerait… Il fallait se le dire, elle pouvait très bien mourir ici.

« On n’attend personne, personne ne viendra nous aider… On pensait juste arrêter les véhémences d’un groupe de Voyageurs… Pas d’une armée. On n’est pas assez préparés. Il faut juste leur parler, on pourra peut-être éviter un massacre. »

Samantha était une Voyageuse redoutable, peut-être que sa simple présence calmerait leurs opposants. Malheureusement, elle entendit les coups de feu et savaient trop bien ce que ça voulait dire : les habitants qui ne s’étaient pas réfugiés avaient décidé de réagir, quitte à y laisser leur peau. Elle savait qu’elle ne pouvait pas les aider : elle provoquerait alors la bataille tant redoutée et ils perdraient, évidemment. Ils n’avaient d’autres choix que de rester ici et d’attendre. Elle profita de ce répit, aussi horrible fusse d’entendre les bruits de la bataille à cinq minutes de là, pour donner l’ordre à tous les Voyageurs qui étaient à ses côtés :

« Réfugiez-vous dans l’hôtel de ville ! On va cacher nos forces, faisons leur croire que nous sommes plus nombreux qu’ils pourraient le penser si on restait ici ! Barricadez les portes et les fenêtres ! »

Elle resterait seule ici, devant la porte. Le message serait fort : osez me passer.




[HRP :
_ Si Lulei ne répond pas une nouvelle fois, elle sera malheureusement exclue de l'Event.
_ Servaas, tu peux décider de faire un dernier RP de combat, sachant que les trois qui t'attaquent sont rang 5 (pour la roche), rang 4 (pour le type au canif) et rang 6 (pour la fille). Si tu ne te fais pas assommer dans ton prochain post, sauf exception, ma prochaine intervention signifiera la fin de ta rébellion très couillue, et tu n'auras plus à poster à l'Event. Bravo, camarade.

__________

http://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Chaos
Messages : 267
Date d'inscription : 24/08/2010

Maraudeur des rêves
Lucien Sandman
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 180
Renommée: 1132
Honneur: -260
MessageSujet: Re: Event 6 : Oh mon dieu ! Ils ont tué Kenny ! Lun 2 Fév 2015 - 13:51
« Bon, je crois que c’est bon ! » envoya Lucien à Kaijin en couvrant le bruit des destructions alentours et du bois qui grinçait dangereusement. « On va se mettre à l’extérieur, je détruirai ce pilier et elle va s’écrouler ! »

Il attrapa ensuite l’un des côtés de la caisse de TNT qu’avait trouvée Kaijin et ils sortirent ensemble de la maison par l’une des ouvertures qu’ils avaient eux-mêmes créés. Là, Lucien lâcha la caisse, visa le pilier fragilisé qu’il avait désigné et agrandit son marteau pour le détruire. Le premier coup ne suffit pas et il dut en envoyer un second. Le bois éclata et l’ensemble se mit dangereusement à grincer. Il serra les dents, son cœur s’emballa un peu… et rien ne se passa. La maison, qui était dans un bien piètre état, tint bon sur les rares appuis qui lui restaient. Il analysa la situation et maudit son manque de talent en démolition. Il trouva un autre appui à viser.

« Bon, celui-là alors ! »

Et aussitôt, il se mit à l’œuvre. Il fallut quatre coups avant que sa cible ne cède. Mais une fois qu’elle l’eut fait, la bâtisse tout entière commença à glisser sur elle-même : tout l’étage supérieur craqua en se déplaçant sur le côté visé, penchant, puis s’effondrant totalement sous l’effet de la gravité. Lucien et Kaijin durent s’éloigner pour ne pas être avalés par le nuage de poussière et d’éclat que l’événement souleva, mais ils purent admirer le spectacle avec beaucoup de joie. Une fois un peu à l’abri, le Chaos exulta en levant les bras.

« On a réussi ! On est les meilleurs ! »

Il sautilla ainsi quelques instants avant de revenir vers Kaijin.

« Bon, allez, allons tester les explosifs sur la prochaine ! »

Son enthousiasme était encore à son comble. Peut-être que détruire des maisons aurait pu, à un moment ou à un autre, le lasser. Néanmoins, pour lors, l’idée de tout faire péter d’un seul coup était si agréable qu’il se sentait prêt à le faire une centaine de fois. Mais en regardant autour de lui, Sandman réalisa surtout qu’ils avaient pris du retard. La plupart des autres voyageurs disposaient sûrement de pouvoirs plus agressifs que les leurs, quoi qu’il en soit, ils avaient détruit plus d’une maison pendant que les deux petites terreurs s’amusaient sur la leur. Il leur fallut avancer un peu pour rejoindre d’autres bâtiments à détruire. Un peu frustré de ne pas être en tête de ligne, ce qui lui donnait un peu l’impression de se contenter des miettes, Lucien entraîna son camarade le plus loin possible, passant plusieurs maisons encore debout, comme pour être le plus en avant possible. Ils n’allaient pas spécialement vers l’hôtel de ville, mais si c’était le cas, ils n’en avait pas conscience.

« Là ! Celle-là ! » dit-il en pointant l’une des maisons du doigt.

Puis un coup de feu éclat et souleva une motte de terre juste à côté de lui. Il sursauta, lâcha le TNT et plongea sur le côté. Un deuxième coup partit, manquant Kaijin de peu. Ils étaient tirés depuis une maison adjacente à celle dans laquelle ils se trouvaient.


« Pourriture voyageuse ! » cracha une voix un peu plus loin en rechargeant apparemment une arme.

Par réflexe, Lucien se cacha derrière la caisse de TNT qu’ils avaient apportés et qui ressemblait au seul abri de cette rue trop large et trop vide de tout. Il fallut qu’un autre coup le manqua et passe au-dessus de sa tête pour qu’il se rende compte qu’il était caché derrière quelques bons kilos d’explosifs. Prenant un peu peur, il s’éloigna vite fait de l’endroit et fila jusqu’au porche le plus proche, en se cachant derrière un poteau. Là, le tireur ne pouvait plus l’atteindre. Il dégaina son marteau comme il aurait dégainé un flingue et chercha Kaijin du regard, pour voir où il en était et s’il avait besoin de son aide.


« Il faut qu’on déloge cet enculé ! » hurla-t-il.

D’autres coups de feu retentissait dans la ville, apparemment, ils n’étaient pas les seuls à devoir se battre. Les membres de forces voyageurs les plus proches étaient encore à trois ou quatre maison de sa position. Peut-être avaient-ils entendu son appel et viendraient-ils l’aider. Quoi qu’il en soit, il réalisa qu’il avait rarement été aussi excité de toute sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1010
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1660
Honneur: 488
MessageSujet: Re: Event 6 : Oh mon dieu ! Ils ont tué Kenny ! Mar 3 Fév 2015 - 13:18


« Génial … » Ne put s’empêcher de lâcher le jeune homme.

Ils étaient largement en sous-nombre, contre un ennemi puissant et ils n’avaient aucun espoir d’avoir de l’aide ou des renforts. Vraiment, que demande de mieux, il commençait à se dire qu’il aurait dû se mettre du côté de ces tarés de force voyageur. Au moins, même si il n’avait pas été fier de lui, il aurait eu beaucoup moins de mal à survivre. En entendant les bruits de destruction et en voyant la fumée grisâtre s’élever, il commençait à se demander quel genre de brutes surpuissantes était en train d’approcher. Bien sûr, il savait que s’attaquer à des objets inanimés, comme des maisons, tout le monde pouvait le faire. Même lui si on lui laissait le temps il était capable de mettre le feu à ce genre de bâtiment en bois. Mais si ce groupe comptait des contrôleurs de feu, ça commençait à sentir le roussi pour les défenseurs, dans tous les sens du terme. Il ne connaissait pas encore les compétences exactes de ses alliés du jour mais, même si tous étaient extrêmement puissants, vu leur faible nombre, ils ne feraient jamais le poids. A moins que les habitants cachent des puissantes armes anti-voyageuses, ils n’avaient pratiquement aucune chance de s’en sortir entiers, à part le dialogue.

Ces habitants de Dakota-Summer, qui s’étaient plus ou moins tenus à carreau jusque-là, choisirent alors le pire moment possible pour agir. En voyant l’expression sur le visage de la cheftaine des défenseurs, Corey comprit que les espoirs de dialogue et de négociations venaient peut être de partir en fumée avec les coups de feu qui avaient été tirés par les créatures des rêves. Ils ne pouvaient qu’attendre et voir ce qui allait se passer lorsque la marée de voyageurs atteindrait l’endroit qu’ils avaient choisi comme QG. C’est alors que la voyageuse qui menait la petite troupe de défenseurs leur demanda d’aller se réfugier à l’intérieur. La réponse de Corey lui échappa des lèvres sans qu’il ait vraiment eu le temps de réfléchir.

« Y’a pas moyen… »

Devant les regards un peu interrogateurs qui se posèrent sur lui il se sentit forcé de s’expliquer et chercha ses mots quelques secondes en faisant mine de remettre son chapeau en place.

« Je peux aller sur le toit mais y’a pas moyen que je m’enferme là-dedans. »

Il ne leur laissa pas le temps de répondre et se dirigea vers l’arrière du bâtiment a partir duquel il n’eut aucun mal à se hisser sur la première partie du toit, celle la plus basse. De là il put atteindre, celle la plus haute et avança jusqu’à la moitié de la pente avant de se mettre à plat ventre, il rampa jusqu’à pouvoir voir de l’autre côté. Ce qu’il vit n’était guère encourageant, leurs adversaires étaient nombreux et ils ne tarderaient pas à éradiquer toute forme de résistance de la part des locaux. Il soupira, de là où il était, il ne pouvait rien faire. Il redescendit de quelques centimètres et s’allongea sur le dos, il enleva son chapeau, le posa à côté de lui et croisa les mains derrière la tête. Même si il n’en n’avait rien dit c’était en partie pour savourer une dernière fois la sensation du soleil sur sa peau qu’il avait voulu prendre poste sur le toit. L’autre raison, encore moins avouable, était que si les choses tournaient au vinaigre il pourrait toujours sauter sur un toit voisin et prendre la poudre d’escampette. Mais pour l’instant il attendait que l’action se rapproche. De là où il était, il pourrait compter sur l’effet de surprise. Avec son pouvoir il pourrait faire penser à une sorte de sniper si les négociations de la voyageuse se passaient mal.

__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 18

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Event 6 : Oh mon dieu ! Ils ont tué Kenny ! Mer 4 Fév 2015 - 12:18
Kaijin sortit de la maison tenant entre ces doigts la caisse de dynamite qu'il transportait avec Lucien. Ce dernier s'acharna ensuite à détruire un nouveau pilier, ce qui ne changea pas grand chose. La deuxième fois fut la bonne. Il recommença à frapper un dernier pilier, à quatre reprises, des résidus de bois tombèrent au sol, la maison glissa sur elle-même et se démantela au sol. Kaijin sauta et cria de joie avec son compagnon pour fêter la destruction de cette maison. Sauf qu'autour d'eux, la totalité des maisons avaient été détruites.

Lucien partit joyeusement en avant. La caisse d'explosif entre les bras, Kaijin le rejoignit et attrapa un côté de cette dernière, pour qu'ils puissent avancer plus vite. Le voyageur du surnaturel crut distinguer celui qui l'avait agressé au début de la nuit, aux mains avec trois voyageurs, l'adolescent espérait qu'il ne serait pas tué, Kaijin voulait être le bourreau de Servaas, pour bien le faire souffrir, lui faire payer. Mais, pour l'instant, il fallait que les Little Fears soit en tête de la destruction de ce royaume, après tout, ne représentaient-ils le chaos, la destruction et la douleur ? Bientôt, leurs noms seraient dans toutes les bouches, c'était certain. Ils dépassèrent même le groupe de voyageur pour être sûr d'avoir un peu de marge sur ces derniers et détruire au moins deux maisons avant qu'il n'y en ait plus du tout. Lucien posa la caisse et pointa du doigt une maison.

C'est à ce moment-là qu'un coup de feu siffla et déchira le sol à quelques centimètres du blond, un deuxième coup siffla arrachant un bout de vêtement à Kaijin qui sursauta et perdit son équilibre. Il s'écrasa lamentablement au sol, un gémissement commença à sortir de sa bouche avant de voir Lucien se cachait derrière la dynamite. Dynamite. Merde. Ses pensées étaient quasi nulles à ce moment-là. Il roula sur lui-même jusqu'à se coller contre le mur de la maison. Il fut soulagé de voir Lucien à l'abri qui dégainait son marteau comme un véritable cowboy, Kaijin fit la même chose, mais avec un bâton de dynamite rangé dans sa bandoulière. Le pouce du voyageur se leva à l'attention de son compère, le tout accompagné d'un grand sourire. Kaijin se leva et se décala pour voir la vitre d'où sortait le tireur. Le voyageur arma son bras et lança le bâton de dynamite.

- Un truc là-haut ! J'ai Boby !
- Non tire pas Jo...


Et boum. Une puissante détonation retentie, accompagnée d'une explosion qui ravagea copieusement la maison. Des voix s'élevèrent.

- Bordel ! T'es con Johnny ! Aaaaaaaah ! Mon bras !
- Merde pardon !
- Mais ta gueule, allume-les !


Mauvaise idée. Kaijin avait pris son élan et s'était élancé vers cette sorte de toit de terrasse caractéristique des maisons de l'ouest. Il s'y hissa et lança un rapide regard à Lucien qui lui disait de venir, puis il se lança vers l'énorme trou créé par l'explosion, le dénommé Boby tenta de prévenir son ami qu'un voyageur lui arrivait dans le dos. Johnny se retourna juste à temps pour voir Kaijin écarter bras et jambes en l'air et face à lui. Le Kaijin fit un gros câlin à cette personne qui ne pouvait même plus bouger ses mains et donc utiliser son arme.

- Lucien ! On a un repas offert par la maison !

À ces mots et devant les yeux horrifiés de Boby, Kaijin plongea ses canines dans la joue droite de Johnny qui poussa un hurlement, qui s'intensifia lorsque la quasi-totalité de sa joue fut arrachée. Du sang coula à flot. La créature tituba et lâcha son arme. Boby, qui avait les jambes bloquées par des débris de bois imposant et un bras calciné, paniqua. Il se contorsionna pour bouger son pied et tentait d'amener l'arme vers lui. Sauf que la semelle de son compagnon qui n'en avait plus pour longtemps écrasa son pied, ce qui causa aussi la chute de l'agressé et l'agresseur.

Boby avait le visage déformé par la douleur, mais, il trouva la force de tourner sur lui-même, sa haine pour les voyageurs lui permit de repousser ses limites. La créature se mordit la lèvre inférieure pour réussir à tendre son bras valide vers son arme à lui, ses doigts l'effleurèrent et, avec une dextérité sans nom, l'arme finie dans sa main. Le cowboy se retourna brutalement, devant lui, son compagnon baignait dans son sang, son visage était déchiqueté, ses hurlements avaient pris fin lorsqu'il s'était fait émasculer. En contre-jour, il pouvait aisément voir Kaijin, le dos courbé et l'œil entre les dents. Il n'avait même pas encore pointé son arme vers ce dernier, trop pétrifié par la peur. Le voyageur, lui, regardait l'homme, avec son regard assoiffé de sang. En même temps que l'œil fut écrasé par ses dents, son pied s'élança et désarma le cowboy, mais, Kaijin ne finis pas ce qu'il avait commencé. Il voulait laisser Lucien s'amuser un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 12/03/2014
Age du personnage : 25

Habitué
Alix Cole
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 30
Renommée: 45
Honneur: 25
MessageSujet: Re: Event 6 : Oh mon dieu ! Ils ont tué Kenny ! Lun 16 Fév 2015 - 0:37
*Vaas. T'est un blaireau. Voilà ce qui lui traversa le crâne suite aux réactions de la foule. Il s'y attendait, mais allez savoir pourquoi, un instant, un fol instant, Servaas pensa que ses abrutis était des êtres vivants digne d'intérêts. Il soupira devant cette ire , quelque chose s'éveillant en lui, quelque chose l'énervait. Les gens. Même ici. Même à Dreamland.  Si on mettait les gens dans un trop gros groupe tout ce qui pouvait faire leur charme disparaissait au profit d'une connerie sans fond. Mais Lotts ne se faisait pas d'illusion. Lui aussi est un abruti. Il savait que les gens était con, et pourtant il avait voulu jouer au héros. Enfin pas vraiment au héros, juste que le monde réelle est déjà remplit de ce genre de scène, si pour une fois les gens pouvait régler leurs conflits tout seul comme des grands sans avoir à s'y mettre a cinquante, ça serait pas mal. Mais pas pour tout de suite. Hormis cette colère qui l'envahissait une conviction vit le jour, un but, hors de ramener Kaijin, celui-ci étant méchamment compromis. Il améliorait Dreamland, il n'entend pas par là en faire le royaume des bisounours mais il luttera contre ses lâches et ses faibles qui osent se prétendent Voyageur, qui insultent Dreamland, leurs Royaumes et Seigneur en usant aussi lâchement de leurs pouvoirs. Il purgerait tout ses lâches dans le sang, le Monstre les bouffera tous.

Enfin la réaction violente ne se fit pas attendre, trois personnes visiblement puissante lui sautèrent sur la gueule. Les enfants, j'suis artiste martial dans le monde réel, alors bon j'vais quand même vous en foutre une. Même si il savait qu'il ne pouvait tout éviter,y'avais moyen d'en emmerder deux sur trois. Dans la seconde le mouvement fût décider.  Vaas bondit , Croix en or en main et frappa violemment le bras de Roche qui fondait sur lui pour le diriger vers la fourbasse qui visait sa tempe, le plus grand danger du lot, même si ce bond l'avait mis hors d'atteinte du coup qui l'aurait sonné. Cependant il s'exposa aux lames de vent du mec au canif et se les bouffa en pleine poire et avec son élan et la puissance des lames le Voyageur fit à son tour un vol plané, se crachant dans une des baraques, le corps salement tailladé. Putain les bâtards y allaient pas de main morte. Il crachat du sang,encore conscient mais pas relevé, il avait morflé sévère et pourtant c'était pas le plus bourrin des trois lascars. Il espérait en avoir au moins mis un hors course. Il ricana se disant que avec un peu de bol il avait aussi pété le bras de l'autre con. V'là qui t'apprendra à aller faire le con sans Elric tiens. La tête de Vaas se laissa aller sur une planche de bois dans les débris.  Même si personne ne venait finir de le mettre hors-jeu il lui faudrait un sacré moment avant de s'en remettre et pourtant il encaissait bien le bougre.

M'enfin il avait eût le droit à sa leçon d'humilité, il allait s'améliorer et montrerait à Dreamland ce que c'est qu'être un Voyageur. Et un connard. Un vrai pas un qui à besoin de se planquer ou de se pointer en surnombre. Mais pour le moment il allait surtout compter les lattes du plafond au-dessus de lui en attendant de se réveiller ou de réussir à se relever, au moins pour en buter un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 297
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event 6 : Oh mon dieu ! Ils ont tué Kenny ! Mar 17 Fév 2015 - 15:21
La première bataille pour Dakota-Summer fit rage : les premiers tireurs eurent les premières répliques, et quelques Voyageurs changeaient de rue afin de pouvoir les aborder. Des claquements annoncèrent trois autres morts parmi les Voyageurs, ainsi que deux blessés avant que des énormes boucliers de bois se lèvent pour défendre les autres, et quelques secondes après, ce fut la terre elle-même qui se souleva pour arrêter les tirs (merci Phillipe). Après, ce fut un peu l’anarchie. Chaque Voyageur allait attaquer la cible de son choix, des fois en se cognant, des fois seuls, et quelques bâtiments furent incendiés, explosés voire démantelés dans un chaos le plus total, même si Lucien et Kaijin restaient plus en avant que les autres.

Des petits commandos passaient par des rues adjacentes avant de pénétrer dans les immeubles soit en passant par les fenêtres, soit en passant par les murs (très rarement par les portes). Voir autant de pouvoirs de Voyageur se manifester avait quelque chose de fascinant : des loups bondissaient à travers la chaussée principale, les charrettes étaient renversées par des mains gigantesques, des boules de feu de couleur suspectes étaient envoyées à tous les horizons, et il y avait même un gars, profitant d’un pouvoir venant de Luxuria, absolument nu, qui passait en marchant dans la rue sans que personne ne puisse le toucher, tous abasourdis par cet éphèbe et ne pouvant se résoudre à l’attaquer alors que d’autres Voyageurs méritaient les plombs.

On entendait des hurlements, souvent de Créatures des Rêves quand les Voyageurs les retrouvaient, des bruits d’affrontement dans toutes les maisons voisines, des détonations, des flammes prenaient ici et là, des explosions avaient lieu, des fois, c’était même les habitants qui lançaient de la dynamite, creusant des cratères et assourdissant les agresseurs d’un côté. La ville devint un véritable champ de bataille, mais bien trop inégal. Les défenseurs périssaient les uns après les autres, et les Voyageurs les plus justes ne faisaient que de détruire leurs armes avant de les encorder. En quelques instants, la bataille était presque terminée et déjà les Voyageurs commençaient à se regrouper en vue de reprendre la marche dans l’artère principale de la bourgade, manquaient encore à l’appel plusieurs Voyageurs qui n’avaient pas terminé de se débarrasser de leurs ennemis. Mona revenait, le cortège allait pouvoir reprendre dans quelques secondes.

De son côté, Amélie, se fichant éperdument de la bataille autour d’elle, alla voir deux Voyageurs qui lui paraissaient extrêmement intéressants. Un blond avec un marteau ainsi qu’un jeune Voyageur tout croc dehors. Elle leur demanda rapidement avec un sourire tout sauf amical :

« Vous deux ? Vous aimez Force Voyageur ou vous aimez le grabuge ? »

__

Du côté de l’arrière, peu de Voyageurs s’étaient mêlés à la première bataille car ils s’occupaient encore du cas de cet agitateur venu de nulle part, certainement un pacifiste pourri. Il se défendait pourtant, parant ce qu’il pouvait comme coups, mais les autres étaient plus forts, et évidemment plus nombreux. La fille réussit à l’approcher et à le toucher, perturbant ses sens ; à partir de ce moment-là, le combat fut vite réglé, car le Voyageur fut déstabilisé et de grosses attaques le touchèrent çà et là, jusqu’à ce qu’il tombe et qu’il se fasse achever d’un coup de tatane en plein dans le front du gros gars. Servaas était évanoui pour le reste de la nuit, sans savoir que la fille avait reçu un énorme crochet du type en roche dans la joue et qu’elle saignait à la lèvre, et que son discours fit réfléchir deux ou trois personnes, qui se refusèrent à trop participer à ce jeu de massacres plus tard.

__

Du côté des défenseurs, ce fut l’attente le plus terrible, comme d’habitude. L’attente de ne rien voir apparaître alors que le bruit des batailles était lui bien présent ; les fumées noires des flammes commençaient à monter dans les cieux tel un message funeste ponctué des cris d’agonie et des hurlements qui arrivaient. Samantha ne pouvait rien dire au Voyageur de lumière qui était montée tout là-haut, elle ne pouvait pas l’obliger, pas dans cette situation, et il se sentirait peut-être en sécurité sur le toit, comment lui en vouloir. Les autres Voyageurs étaient partis se réfugier comme elle l’avait demandé au rez-de-chaussée. Elle pourrait utiliser ses pouvoirs plus tranquillement ainsi.







[HRP :
_ Lulei est malheureusement écartée de l'Event.
_ Servaas n'a plus à répondre après son geste héroïque.]

__________

http://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Chaos
Messages : 267
Date d'inscription : 24/08/2010

Maraudeur des rêves
Lucien Sandman
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 180
Renommée: 1132
Honneur: -260
MessageSujet: Re: Event 6 : Oh mon dieu ! Ils ont tué Kenny ! Dim 1 Mar 2015 - 17:11
« J’arrive Kaijin ! » hurla Lucien dans sa démence.

Il quitta l’abri derrière lequel il s’était réfugié pour éviter les coups de feu et autres explosions plus amicales, puis il se précipita vers les victimes du morpheur. Quelle idée brillante d’avoir jeté ce bâton de dynamite. Les tireurs avaient joués de stupidité et de chance à la fois – vu qu’ils avaient raté presque tous leurs coups précédents, réussir celui-là avait été une chance en quelque sorte – et maintenant ils étaient à leur merci. Le temps que Lucien rejoigne son camarade celui-ci avait déjà tué l’une des deux créatures des rêves. Il lui avait gentiment lacéré le visage et mangé quelques parties, comme il savait si bien le faire. Lucien, de son côté, n’avait pas vraiment envie de manger qui que ce soit, sur l’instant, il préférait amplement faire usage de son marteau. C’est donc ainsi et qu’il débarqua juste devant le type que Kaijin venait de désarmer et l’attrapa par les cheveux profitant qu’il ait toute son attention focalisée sur le morpheur. Puis, il miniaturisa son arme et la fourra dans la bouche de sa victime. Enfin, il l’agrandit subitement. La tête explosa presque instantanément sous l’effet de la pression intérieure et il ne lui resta bientôt qu’un scalp dans la main.


« Allons en trouver d’autres ! » sourit-il, tout couvert de sang et sans lâcher le scalp.

Mais à l’instant où il voulut rejoindre la rue, une silhouette féminine se dressa devant eux et posa une question sur un ton particulièrement froid. Lucien eut un petit temps de réaction face à cette apparition. Il savait bien qu’il devait s’agir d’un membre du groupe qui encadrait cette petite opération de destruction, mais il ne se souvenait plus exactement de laquelle il s’agissait exactement. Se souvenant des voyageurs qui avaient détruits les premières maisons si aisément, il tenta rapidement d’évaluer si ce n’était pas l’un d’entre eux. C’était probable, mais il ne parvint pas à se rappeler de quelle façon elle s’y était prise si c’était le cas.

La question, en revanche, donnait davantage à réfléchir. Sur que, d’instinct, il aurait répondu qu’il aimait le grabuge. C’était quelque chose d’enivrant et il appréciait tout particulièrement le semer. En revanche, il ne dépréciait pas vraiment Force Voyageur non plus. Il se souvenait bien du slogan brandi lors de l’arrivée en trombe de la troupe et il lui avait bien plu. Et puis ce groupe foutait bien le grabuge. Sans parler du fait que, n’étant pas très au fait de la puissance de cette dame, si elle faisait partie de la troupe, mieux valait éviter de la décevoir. Il pourrait tenter de la tuer lorsqu’elle aurait le dos tourné si le cœur lui en disait. Mais pour l’instant, c’était plutôt elle qui les tenait en joue, aussi préféra-t-il jouer la carte de la prudence.


« C’est parfaitement incompatible d’aimer les deux ? » demanda-t-il avec une curiosité sincère. Néanmoins, il ne put vraiment s’empêcher de continuer à parler. « Nan parce que, si je devais vraiment choisir, bah, je prendrais bien le grabuge. Mais comme Force Voyageur a l’air d’en mettre pas mal là, je vois pas trop où est le souci. Ils ont l’air chouette. Et puis, ils proposent des activités rigolotes pour l’instant. J’sais pas, t’en pense quoi Kaijin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 18

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Event 6 : Oh mon dieu ! Ils ont tué Kenny ! Jeu 5 Mar 2015 - 19:16
Kaijin aimait beaucoup Lucien. Mais alors vraiment beaucoup. Il aurait presque pu en être amoureux à cause de ce qu'il venait de faire. Il venait de passer devant Kaijin, d'attraper la créature des rêves et de fourrer son marteau dans la bouche de ce dernier. Jusque ici rien d'extraordinaire si ce n'est que le marteau était peut-être un peu sale. Mais, la suite, la suite plaisait à Kaijin. Lucien fit grossir son marteau, jusqu'à ce que la mâchoire du cowboy ne puisse plus contenir l'objet. Ses yeux s'écarquillèrent, il poussa des plaintes incompréhensibles et sa tête explosa. En plein de petits morceaux. Les deux voyageurs furent donc couverts de sang et de petits bouts de chair.

Kaijin se mit à pouffer, puis à exploser de rire. D'un rire lugubre. Avec son index, majeur et pouce, il attrapa un bout de chair et le fourra dans sa bouche avant de la mâchait goulûment. Toujours très joyeusement. Il complimenta Lucien sur ce qu'il venait de faire.

- T'es un putain de génie !

Il continuait de ricaner en repensant à la scène. Et ça ne faisait que commencer, c'était ça qui était magnifique, ils allaient tous deux vivre des moments semblables tout au long de la nuit. Rien que d'y penser Kaijin trépignait d'impatience et en avait l'eau à la bouche, parce qu'il comptait bien se remplir la panse comme jamais. Après tout, les voyageurs étaient là pour faire un carnage, non ? La majorité voulait tuer pour venger le voyageur qui avait été lâchement abattu quelques nuits auparavant et pour montrer que le racisme vis-à-vis des voyageurs, c'était dangereux pour la vie. Après il y avait ceux qui n'avaient pas prévu de tuer en masse, juste de pousser un coup de gueule. Puis il y avait ceux qui ne répondaient qu'à l'appel du sang. Un peu comme Kaijin et Lucien.

Autrement dit, les partisans de Force Voyageur et les autres. Apparemment, une des figures emblématiques du groupe à l'origine de tout ce foutoir semblait vouloir distinguer les membres de Force Voyageur des autres. Cependant, il était dur de connaître ses intentions. Mais les Little Fears n'allaient pas tarder à les découvrir, car, c'était sur eux qu'elle avait jeté son dévolu. Lorsque les deux voyageurs sortirent, il purent voir sa silhouette vêtue de sa belle robe noire et de son chapeau, très original. Son visage respirait la démence, elle avait le même sourire que les deux autres clampins ne cessaient d'afficher. Elle posa donc la question fatidique.

Lucien se chargea de répondre. Demandant tout d'abord si aimé l'un empêcher d'aimer l'autre. Le blond semblait avoir bien compris la question. Dans le cerveau de Kaijin, ça avait sonné creux. Il avait beau retourner la question dans tous les sens, il n'arrivait pas à la comprendre. Du coup, il tentait de comprendre les dires de Lucien.

- Nan parce que, si je devais vraiment choisir, bah, je prendrais bien le grabuge. Mais comme Force Voyageur a l'air d'en mettre pas mal là, je vois pas trop où est le souci. Ils ont l'air chouette. Et puis, ils proposent des activités rigolotes pour l'instant.

C'est vrai que Force Voyageur avait entrepris de raser le village quand même, donc, le grabuge, pour le coup, c'était leur marque de fabrique. Kaijin se gratta la tête. Il doutait que dire que Force Voyageur, il s'en carrait autant que Kenny serait un bon point pour lui. La question de Lucien le tira de ses réflexions intenses.

- J'sais pas, t'en pense quoi Kaijin ?

Un gargouillement sonore s'échappa de son ventre, Kaijin se lécha les lèvres, couverte de sang, puis il arqua un sourcil.

- Ça vous va comme réponse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 297
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event 6 : Oh mon dieu ! Ils ont tué Kenny ! Jeu 12 Mar 2015 - 16:00
Amélie écoutait attentivement les réponses des deux Voyageurs, d’une saleté incroyable, d’une saleté de mort : sang sur eux, ils étaient tous deux droits sortis d’un cauchemar. Et selon leur réponse, même s’ils tentaient de ne pas se détacher de Force Voyageur, elle se dit que ce qui les faisait venir avec eux allait au-delà d’une simple motivation pour un groupe et que ce dernier n’était qu’un vecteur pour assouvir leur terrible soif. Ils étaient potentiellement intéressants, ce fut pour ça qu’elle leur dit :

« Force Voyageur représente le camp le plus puissant de loin et il n’est pas dans le chaos, donc je ne trouve pas qu’il y ait du grabuge, juste un massacre. Cependant, je cherche plus de grabuge, bien plus. Dès que la vraie bataille commencera, n’hésitez pas à attaquer tout le monde, même vos alliés, même moi. Là, on s’amusera vraiment. »

Amélie les invita à rejoindre le cortège car celui-ci se pressait vers la principale force de défense de la ville. La bataille allait pouvoir commencer et avec un peu de chance, un bordel bien plus monstrueux derrière. Amélie allait adorer cette nuit.

__

Du côté des défenseurs, ils purent voir les Voyageurs ennemis arriver les uns après les autres dans une terrible procession, soit sur le sol, soit en escaladant les maisons jusqu’à ce qu’une petite centaine se grouille devant la Mairie, devant Samantha qui les attendait patiemment et dont la seule aura fit arrêter le groupe à trente mètres des portes. Mona en tête avait arrêté de marcher et regardait les défenses : rien de très sérieux et il ne semblait pas y avoir beaucoup de Voyageurs. Il y en avait même un en-haut, il fallait faire attention, et les autres étaient cachés… Et tous les citoyens se trouvaient ici. Il y avait quelques fusils qui les attendaient pour se décharger de leur poudre. Bon et bien, ils n’étaient pas ici pour user de stratégie. Samantha leur cria :

« Vous vous êtes assez vengés, maintenant, partez ! Ne commettez pas un massacre inutile !
_ Un massacre inutile ! Vous avez entendu derrière ?! »
répondit Mona à ses troupes avec un rictus terrible. « Qui l’a commencé, le massacre ?!
_ Un chasseur de primes, pas ses habitants !
_ Vu comment ils ont applaudi, ils auraient aussi tué Kenny s’ils l’avaient pu ! On vient faire comprendre que les Voyageurs ont des droits ! Que nous vivons !
_ Vous ne prouverez rien en massacrant des innocents. Je vous demande de vous retourner et de cesser votre folie !
_ Une Voyageuse qui accepte d’être traitée comme un insecte, ça me débecte. Les gars, écoutez pas le mouton, on fonce ! »
La diplomatie avait échoué. L’adrénaline était bien trop puissante de toute manière pour calmer les gens.

La seconde d’après, Samantha fit apparaître des tonnes d’eau au-dessus de la tête des agresseurs, mais des tonnes et des tonnes, bref, une sorte de lac entier suspendu au-dessus de leur tête. La seconde d’après, toute cette eau se dépêcha d’écraser tous les agresseurs… Enfin, presque : certains encaissèrent très bien le choc grâce à des protections tirées de leur pouvoir, d’autres parce qu’ils étaient capables de supporter une telle charge comme Mona et Amélie et enfin, un type au milieu des Voyageurs créa un immense champ de force qui le protégea lui plus une cinquantaine d’autres Voyageurs de l’attaque surpuissante. Le vacarme resta assourdissant et plusieurs Voyageurs furent directement assommés sous le coup.

Samantha, l’instant d’après, se dépêcha d’activer un autre pouvoir pour arrêter les agresseurs, mais elle fut obligée d’interrompre ses incantations pour éviter une explosion juste en-dessous d’elle. La demi-seconde d’après, elle évitait une autre attaque de Mona au contact qui visait son bras. Samantha connaissait parfaitement son pouvoir, elle créait des explosions par le moindre toucher, la combattre au corps-à-corps était une épreuve effroyable. Elle se défendit avec brio, mais cela l’empêcha partiellement d’empêcher les autres Voyageurs d’attaquer l’hôtel en courant.

Ce fut le commencement d’un cauchemar : alors que Samantha était aux prises avec une Mona déchaînée et trempée, de multiples Voyageurs défonçaient les barricades, les murs, la porte d’entrée et y arrivaient avec une facilité incroyable. Pendant ce temps-là, des tirs blessaient quelques Voyageurs mais la foule était trop mouvante et bien trop rapide pour encaisser de lourdes pertes à cause de ça. Certains ennemis arrivaient même à sauter jusqu’à leur position et leur arrachait les fusils, voire rentrait carrément pour commencer le saccage. Seuls quatre Voyageurs parvinrent à rentrer à l’intérieur pour le moment et devaient faire face à une résistance acharnée mais les renforts n’allaient pas tarder à infiltrer la place. Le Voyageur planqué en-haut de la Mairie fut pris pour cible par le créateur d’ondes de choc au canif, celui-là même qui avait tabassé cet idiot de Voyageur avec son sens de l’honneur romanesque et donc ridicule. Du-haut de son propre bâtiment, qui faisait face à la Mairie à cinquante mètres de là, il mima plusieurs tranches dans les airs qui furent autant d’ondes prêtes à découper Corey Cole. Pendant ce temps-là, le Contrôleur du Feu passait par derrière, loin du combat et se mit à déchaîner son pouvoir pour embraser la bâtisse.

__________

http://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1010
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1660
Honneur: 488
MessageSujet: Re: Event 6 : Oh mon dieu ! Ils ont tué Kenny ! Lun 30 Mar 2015 - 11:01

De son point d’observation, Corey ne loupa pas une miette de l’espèce de duel de volonté qui opposa les deux voyageuses. Lorsque Samantha fit appel à son pouvoir il ne put pas s’empêcher d’être sidéré, il avait ressenti qu’elle était puissante, mais il n’aurait jamais imaginé que c’était à ce point-là. Il écarquilla les yeux en voyant les trombes d’eau qui s’abattirent sur leurs adversaires, se demandant comment il aurait encaissé une telle force d’écrasement. Pas très bien de toute évidence, même si son pouvoir était utile dans bien des cas, mais pour lutter contre ce genre d’attaque tout en puissance il n’aurait probablement rien pu faire. Sa seule chance aurait probablement été de s’enfuir avant que l’eau ne l’écrase mais ainsi coincé dans une foule compacte ça aurait été presque impossible. Malheureusement, Force Voyageur semblait compter des voyageurs talentueux dans ses rangs et la majeure partie d’entre eux supportèrent assez bien cette première attaque. Il avait du mal à voir la réaction de son alliée mais il vit qu’elle passait de nouveau à l’attaque. Il sursauta en voyant une explosion qu’elle esquiva au dernier moment, annulant son assaut.

Leurs adversaires n’étaient vraiment pas à prendre à la légère, il en était désormais plus convaincu que jamais. Bien sûr il savait que leurs capacités de nuisance étaient grandes, il avait bien vu ce qu’ils avaient fait aux bâtiments. Mais un peu inconsciemment, il avait mis ça sur le compte de leur nombre important, désormais qu’il voyait leurs puissances individuelles, il ne pouvait nier que même à un contre un ils étaient redoutable. En les voyant se déployer ainsi autour du bâtiment et à commencer de forcer les barricades, l’héliophobe douta plus que jamais des chances de victoire du camp qu’il avait choisi. Rapides, agiles et fort, les voyageurs s’en prirent même aux tireurs qui étaient postés aux différentes fenêtres et qui ne faisaient absolument pas le poids même si Corey vit certains tirs faire mouche.

Il commença à se dire que sa position n’était pas aussi avantageuse qu’il l’avait cru en se postant là. Maintenant que les ennemis étaient en majeure partie collés au bâtiment sur lequel il était, il ne pouvait plus beaucoup en cibler avec ses tirs. Pour la forme, toujours allongé sur la pente du toit, il tira un ou deux rayons sur des adversaires, restés en retrait pour utiliser leurs pouvoirs à distance. Il parvint ainsi à en blesser légèrement un alors qu’un autre se mit à couvert, un peu trop repéré et exposé à son gout il se décida à se mettre en mouvement. Un coup d’œil en arrière lui apprit que des flammes avaient commencé à ravager le bâtiment, lui coupant toute retraite de ce côté-là. Il se redressa donc, avec l’idée de sauter sur le toit de la maison à droite de l’hôtel de ville, de là, il pourrait facilement rejoindre la rue et se battre, ou s’enfuir, plus facilement.

Un peu par instinct, surement beaucoup par chance, il détourna la tête juste à temps pour voir des tuiles se soulever à quelques pas devant lui. Il se jeta en arrière, atterrissant lourdement sur les fesses et vit le toit se faire trancher précisément à l’endroit où il se tenait une seconde plus tôt. Il tourna à nouveau la tête dans la direction de laquelle venaient les lames mais juste à ce moment, il vit l’air se brouiller un peu juste devant ses yeux. Grâce à un nouveau réflexe acquis lors des combats quasiment quotidiens qu’il menait à Dreamland depuis quelques mois il se protégea le visage avec son avant-bras gauche. La vague le percuta et le fit rouler un petit peu vers l’arrière. Il était un peu sonné mais au moins il était à l’abri des attaques de son adversaire et son visage était encore intact. Il fit jouer ses doigts et grimaça, il pouvait les bouger mais la douleur était vive, il sentait la chaleur de l’incendie qui se rapprochait de lui et sut qu’il devait se dépêcher d’agir.

« J’aurais mieux fait de me tirer quand il en était encore temps » Marmonna-t-il pour lui-même.

Il n’avait pas beaucoup de solutions, il fallait qu’il dégage de ce bâtiment avant que les flammes ne gagnent l’ensemble du toit, mais s’il se redressait à nouveau le type qu’il avait aperçu lancer les lames d’air allait le tirer comme un lapin. Il fallait donc qu’il se débarrasse de lui, une ébauche de plan naquis dans son esprit, il rampa jusqu’à apercevoir le type au canif et pointa la paume de sa main droit sur lui. Dès que l’autre posa les yeux dessus, il lui envoya un puissant faisceau lumineux, digne d’une puissante lampe torche. Profitant de l’aveuglement probablement très temporaire de son adversaire il fit appel à une technique qu’il savait risquée mais qui pouvait lui permettre de faire une pierre deux coups. Il se redressa et se mit à courir, droit sur vers le bâtiment sur lequel était posté son adversaire au couteau. Alors qu’il arrivait au bord du toit de l’hôtel de ville, il fit appel à son pouvoir pour se transformer en photons, il pourrait ainsi, sous la forme d’une silhouette lumineuse, arriver jusqu’au toit sur lequel se tenait son adversaire. Si ce dernier était encore éblouit, il pourrait même tenter de l’engager au corps à corps dans le même temps afin de conserver l’avantage.


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 18

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Event 6 : Oh mon dieu ! Ils ont tué Kenny ! Mer 1 Avr 2015 - 15:40
Kaijin avait du mal à y croire. Cette femme avait elle-même proposé aux deux voyageurs de se charger de son cas. Ils le feraient très certainement et, s'il y avait une quelconque possibilité de réussite, ils feraient tout pour la saisir. De toute façon, leur simple présence annonçait chaos et destruction, une sorte d'aura pesait autour d'eux. Certes, peu de monde la détectait, mais ce serait bientôt une autre paire de manches. Pour le moment, il s'agissait de survivre. Ce qui ne fut pas si difficile que ça, puisqu'il avait bien choisi leur place au sein du cortège.

Lorsque des torrents d'eau souhaitèrent écrabouiller les voyageurs, un champ de force se dressa contre cette vague et protégea la personne de Kaijin et par conséquent celle de Lucien. Ce qui n'avait pas empêché le morpheur et la majeure partie des autres rescapés de sursauter. Le temps ne laissait pas de place à la peur, Kaijin se reprit bien vite. Des voyageurs entraient déjà dans l'hôtel de ville. L'idée d'escalader les bâtiments naquit dans la tête de l'adolescent, il apprécia. Il se tourna vers Lucien un grand sourire aux lèvres.

- On prend chacun un bâtiment avec des gens dedans et on les tue de la manière la plus marrante qui soit, d'accord ?

Il n'attendit même pas de réponse de la part du contrôleur pour foncer vers un bâtiment qui, mine de rien, n'avait pas été choisi au hasard. Il y avait une résistance assez impressionnante à l'intérieur. Déjà, trois voyageurs venaient de perdre la vie, deux étaient parvenus à entrer. Un troisième arrivait, sauf que lui, il était vraiment dangereux -c'était Kaijin, au cas où. Il enfonça la porte à coup de pied et rentra tel un animal, dressant son visage en avant. Des cris et des pas se faisaient entendre à l'étage. Kaijin reprit une marche plus normale, mais toujours aussi énergique et rapide pour grimper l'escalier.

Ce qu'il découvrit en haut de cet escalier, c'est un voyageur, couvert de sang, arme blanche à la main. Avec face à lui, prostré dans un coin, un couple de créatures désarmé tenant entre leurs bras, un enfant, qui était très certainement leur enfant. Des cadavres de créatures jonchaient le sol, la récente fumée prouvait qu'un voyageur venait de mourir. Les fenêtres avaient été barricadées avec des barbelés. Sans réfléchir, l'adolescent traversa la pièce pour aller voir ça de plus près. L'autre voyageur, qui était brun et moyennement grand commença à ouvrir sa grande gueule -Kaijin, c'est moi le narrateur, arrête de vouloir t'exprimer autre-part qu'en dialogue.

- Hé mec ! T'arrives un peu tard ! Ces cons sont mes proies !

Kaijin se mit à tripoté le barbelé, en faisant glisser ses doigts dessus. Il avait l'air assez efficace.

- Parce que tu vois, je suis un peu le futur des voyageurs !

Il s'intéressa à la façon détachée le fil des fenêtres.

- J'ai un pouvoir absolument fabuleux en plus !

Kaijin se déplaça jusqu'à une autre fenêtre. Pendant que l'homme jonglait avec ses armes.

- Tu m'écoutes sac à merde ?... Est-ce que tu m'écou...

L'homme venait de se faire presser sa virilité et soulevé pour être plaqué contre un mur par toute la masse musculaire dont Kaijin était muni. L'expression de ce voyageur était un mélange entre la douleur et l'incompréhension.

-Tu sais ce que m'énerve ? Les ...

Kaijin lâcha les boulettes du gentil monsieur et attrapa son crâne du monsieur par les cheveux pour le tirer vers lui, le tourner vers le mur et exploser sa tête contre ce dernier.

- Grande ...

Jusqu'à ce qu'il la réduise en charpie et puisse crier dans un nuage de fumée.

- GUEULE !

La respiration du voyageur s'était notablement accélérée. Un rire nerveux le prit, il leva sa main couverte de sang pour la placer face à son visage et la contempla, absorbé par une goutte qui couler lentement, très lentement. Sa langue caressa sa peau et permit à ses papilles de ce doux liquide. Avec un sourire pas du tout effrayant, Kaijin regarda les trois personnes.

- Je ne vous ferai pas de mal, promis.

Quelques minutes et hurlements plus tard, Kaijin sortit de la maison qu'il avait infiltré avec une nouvelle d'arme, une drôle d'arme. Il l'avait confectionné avec une sorte de longue et solide corde, qu'il avait attachée à sa taille, aux extrémités, les têtes des créatures pendaient, elles étaient entourées de barbelé, sauf celle de l'enfant, qui pendait à sa taille. C'est vrai qu'il ne leur avait pas fait le moindre mal, pas du tout.

Aussitôt dehors, il se jeta dans les airs, une des têtes s'éleva, fendant l'air pour percuter un visage. D'un mouvement sec, la tête revint aux côtés de son possesseur. Arrachant le visage et laissant le voyageur crier sa souffrance. Cet acte accomplit, Kaijin entreprit de se fondre dans la foule, avec une destination bien précise, l'hôtel de ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 297
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event 6 : Oh mon dieu ! Ils ont tué Kenny ! Sam 9 Mai 2015 - 13:17
L’attaque de la mairie, partant d’une simple revanche, se termina au bain de sang attendu, et c’était étrange, mais mis à part deux ou trois personnes, aucun dans les deux camp n’aurait pu prédire l’horreur qu’était l’instant présent même s’ils avaient tout fait pour la provoquer : les flammes léchaient déjà une partie de la Mairie et se dépêchait de conquérir d’autres territoires dans les pièces, chaque fenêtre laissait entendre des hurlements différents, les Voyageurs réussissant peu à peu à pénétrer dans l’hôtel par toutes les portes et les fenêtres inimaginables telles une armée de monstres impossibles à arrêter, les défenseurs s’enfonçant alors pour protéger des places importantes, et quand ils étaient repoussés, des couloirs seulement, et quand c’était la fin, seulement des pièces. Certaines personnes ne se battaient pas et courraient soit au hasard dans l’immeuble pour chercher une salle où ils seraient protégés, ou alors restaient derrière les combattants, les voyant tomber les uns après les autres et quelques fois, ils trouvaient le courage de prendre leur arme et de se battre à leur place. Le chaos cependant régnait bel et bien, et même avec de l’optimisme, on ne pouvait envisager qu’un camp l’emportait forcément sur l’autre à cet instant précis, les Voyageurs étaient brusques avec les lignes de défense mais encore peu nombreux et ce que des fois ils gagnaient en terrain, ils en perdaient tout autant voire se faisaient piéger. Quatre autre Voyageurs périrent en tout cas dans l’affrontement.

Mais peu à peu tout de même, il fallait l’avouer, les Voyageurs massacraient ce qu’ils trouvaient dans l’hôtel, ou alors au mieux assommaient leurs victimes et passaient aux suivantes. Des trous dans les murs étaient créés d’où ils pouvaient affluer, et ils étaient si violents et si rapides, sans aucune stratégie en fin de compte mais avec la peau assez dure pour y survivre, qu’ils laissaient très peu de manœuvres aux Créatures des Rêves, et aux Voyageurs aidant, qui faisaient de leur mieux pour ne pas mourir sous l’afflux d’agresseurs.

Heureusement, le rez-de-chaussée était paradoxalement le moins attaqué de tous les étages car l’entrée principale était protégée par le plus virulent de tous les duels : Samantha et Mona déchaînaient tous leurs pouvoirs pour remporter le duel, mais ni l’une ni l’autre ne parvenait à prendre l’avantage : si la première lançait des gouttes qui se transformaient en plusieurs tonnes d’eau près de son adversaire et par le choc soudain de la transformation, emportant le paysage aux alentours, Mona la forçait à un corps-à-corps pas du tout avantageux car il suffisait qu’elle touche son ennemie pour lui infliger de graves blessures (l’une avait explosé l’épaule de Samantha d’ailleurs), et si elle la tenait suffisamment longtemps, alors elle pourrait la faire exploser de l’intérieur.

Kaijin passa près de ce duel dantesque, tout étant relatif, mais tout de même assez près pour passer près d’une Amélie qui regardait le spectacle de l’hôtel de ville en flammes et sous les cris. Elle lui sourit avec un drôle d’air avant de lui dire :

« Les Créatures des Rêves n’ont aucune chance. Je te propose qu’on équilibre la balance afin que le vacarme dure un peu plus longtemps. Si tu vois ton pote, dis-lui de massacrer tout ce qui bouge. Ou alors, massacre-le, c’est comme tu veux. »

L’aura d’Amélie coula à flot hors de son corps après qu’elle se soit concentrée suffisamment, et ce fut une aura terriblement malsaine qui envahit la place. Elle laissa le Morpheur aux cheveux bleu, fonça vers le duel et profita d’un petit moment de pause entre les deux combattantes pour effleurer la nuque de Mona avec ses doigts. Celle-ci se retourna comme si elle était électrocutée et balbutia :

« Qu’est-ce que tu fais ?
_ Ce qu’il me plaît. »


Mais c’était trop tard, maintenant qu’Amélie l’avait touchée, elle se trouvait maudite par son pouvoir, et elle le connaissait trop bien : tout ce qui se passait dans le champ de vision d’Amélie allait affecter directement Mona. Par exemple, si Amélie fermait les yeux, Mona se retrouverait dans le noir, et bien pire, si Amélie faisait rentrer violemment sa main dans son champ de vision et que de son point de vue, sa main avait heurté Mona, alors cette dernière se retrouverait projetée comme si elle avait frappé de plein fouet par une main de géant.
Et c’est exactement ce qui se passa.

Amélie balaya la main de son regard d’un geste, et Mona sentit tous les os de son bras craquer et son corps emporté par une puissance inimaginable. La Voyageuse disparut du champ de bataille et alla s’écraser dans le rez-de-chaussée à l’étage en traversant les murs. L’intervenante se dépêcha d’esquiver ensuite une attaque terrible de Samantha ; le duel reprenait, mais Samantha se retrouvait contre un nouvel adversaire. En forme.

__

Du côté de Corey, sa technique fonctionna à merveille : d’ailleurs, le faisceau, plus de que de l’éblouir, l’avait distrait de quelques secondes, il avait aussi opéré une éventuelle manœuvre d’esquive, ce qui laissa le temps à Corey de foncer telle une boule d’énergie… qui l’éblouit tout autant. Le canif découpa les airs, littéralement, mais ce n’était que pour rater son coup, laissant le soin à Corey de le frapper dès qu’il revint à la normale.

Le Voyageur fut cependant assez costaud pour ne pas tomber sous le choc mais se dépêcha de profiter de l’élan de la frappe pour reculer précipitamment. Ce fut cependant pour mieux revenir : il sprinta vers son adversaire mais amorçait une danse mortelle où son canif voltigeait dans tous les sens afin de trancher son rival comme il pouvait. Il ne cessait de courir vers lui et créant plein d’ondes de choc, et dès qu’il fut assez près, s’il y réussit en tout cas, tenta de planter sa lame dans le ventre de son ennemi avec une petite surprise : l’estocade aussi tranchait l’air et la portée du coup d’estoc passait de dix centimètres à trois mètres.



[HRP : Je m'excuse à vous aussi de cette absence, je serai maintenant régulier et vous assurerai le spectacle jusqu'à la fin sans fausse note]

__________

http://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1010
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1660
Honneur: 488
MessageSujet: Re: Event 6 : Oh mon dieu ! Ils ont tué Kenny ! Lun 11 Mai 2015 - 18:31

Pendant un instant Corey cru qu’il était parvenu à prendre l’ascendant sur son adversaire, il faillit se jeter sur lui pour pousser son avantage mais ne le fit pas. Au dernier moment il avait vu que l’homme au canif n’était pas déséquilibré et qu’il était tout à fait en mesure de répliquer. La suite le conforta dans sa décision de ne pas avoir foncé tête baissée, s’il en avait fait ainsi il se serait retrouvé accueilli par quelques lames d’air bien tranchantes qu’il n’aurait pas pu éviter correctement. Comme pour lui donner raison son adversaire se reprit instantanément et se lança dans une contre-attaque chargée qu’il maîtrisait apparemment très bien. Même si Corey était rapide et agile, c’était vraiment délicat d’esquiver quelque chose qu’on voyait peu et mal. Heureusement les ondes de choc n’étaient pas très rapide ça lui permettait de faire des esquives de dernière minute. Malgré lui, il fût touché à l’épaule gauche, assez légèrement et à la cuisse du même côté, un peu plus sérieusement mais même si son sang avait perlé, il pouvait encore compter sur cette jambe. Plus par réflexe qu’autre chose il utilisa à nouveau sa technique de lumière solaire pour éblouir son adversaire et briser sa charge mais il n’était pas tombé sur un amateur. Même si le voyageur cessa de lui envoyer des ondes de choc il ne ralentit pas pour autant son assaut et arriva vite au contact, en ayant récupéré l’intégralité de ses capacités visuelles.

Il parvient à dévier deux premiers coups de couteaux avant qu’ils ne deviennent dangereux mais lors du troisième, il eut un léger retard qui faillit lui être fatal. Même si il dévia la lame qui lui visait les côtes il sentit tout de même l’onde de choc lui frôler le flanc. Il comprit, presque trop tard, que même lorsqu’il donnait des coups d’estocs, son adversaire était capable d’utiliser son pouvoir. Il parvint à arrêter le bras de son adversaire alors que la lame du couteau fonçait vers son ventre. Malheureusement, même si il avait arrêté la lame physique, pour l’onde de choc c’était une autre histoire. Il était trop tard pour espérer esquiver ou trouver un moyen d’atténuer l’effet de cet impact, il s’était bien fait avoir. Il fit la seule chose que son instinct lui suggéra, dans la fraction de seconde qu’il eut pour réagir, et se jeta en arrière pour atténuer l’impact de l’onde de choc. Presque mécaniquement, dans le même mouvement il contracta ses muscles abdominaux, comme pour créer une protection supplémentaire contre les dégâts du coup qu’il allait recevoir.

« Merde » cracha-t-il presque involontairement juste avant de ressentir l’impact.

Entre l’impulsion qu’il avait lui-même insufflée et l’onde de choc, il vola en arrière et se retrouva vite dans le vide, un peu sonné. Par réflexe et un peu par l’expérience que lui avaient conféré ses essais au parkour dans ce monde, il se rattrapa à la bordure du toit. Il aurait pu lâcher sa prise sans risque grand-chose, ne pendant qu’à deux ou trois mètres du sol, mais il choisit de ne pas bouger. Une idée germa dans son esprit, de là où il était, son adversaire ne pouvait pas savoir ce qu’il était advenu de lui. Il faudrait qu’il se rapproche pour le savoir et à ce moment-là Corey comptait lui attraper la cheville ou le pantalon pour le faire tomber dans le vide puis lui atterrir dessus. Si le type au canif restait trop loin pour qu’il puisse le faire tomber, il lui restait toujours la solution de lui envoyer un flash lumineux dans les yeux pour se laisser le temps de réagir.


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 18

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Event 6 : Oh mon dieu ! Ils ont tué Kenny ! Jeu 14 Mai 2015 - 2:23
Amélie arrêta Kaijin, de sa voix que le morpheur aurait décrite de joliment malsaine. Un grand sourire se dessina sur le visage du voyageur. Bien que tuer Lucien ne l'attirait guère, tuer les autres, ça par contre. Il s'arrêta un moment pour voir cette femme éjectait une de ses ''alliée'', avec de gros guillemets, contre un mur. En plus de lui voler sa vie, elle lui prenait son adversaire quel culot. Aussi étrange que cela puisse paraître, ça motiva Kaijin à foutre un bordel monstrueux, vu l'animal, ce n'était plus très étonnant.

Il se tourna vers l'entrée de l'hôtel de ville qui avait été, totalement détruite, d'un geste sec, la tête de la mère de l'enfant arriva jusqu'à ses doigts. Tout en marchant, il fit couler un peu de son sang en écorchant légèrement, la peau de son avant-bras. Il amena son bras jusqu'à sa bouche et lécha le sang qui avait déjà commençait à s'étaler sur sa peau. Son sourire ne fit que s'accentuer. Son bras retomba mollement, alors qu'il venait d'entrer dans l'hôtel de ville. Tout avait été détruit et saccagé. Divers cadavres traînaient, des litres de sang jonchaient sol et mur. Mais il ne restait plus personne de vivant.

Le morpheur opta pour grimper le seul escalier encore dans un état plus ou moins acceptable. Plus il gravissait les marches, plus les bruits de luttes étaient audibles. Au bout de l'escalier, il y avait eu un couloir. Maintenant, c'était un mélange entre un couloir et un gruyère. Les entrées avaient été détruites, il y avait parfois des trous dans les murs dont la présence demeurait inexplicable par le cerveau du voyageur. Il ne chercha pas à réfléchir plus longtemps et continua sa route tout droit, s'engouffrant dans un couloir, il rentra dans la première salle qu'il trouva. Et c'est agréablement surprit qu'il assista à une confrontation.

La pièce avait dû servir à l'administration auparavant, des papiers jonchaient le sol, des bureaux avaient été renversés et brisés, puis, elle était excessivement grande. Ce qui en faisant un champ de bataille parfait. D'ailleurs, au fond de la salle, se dressait six voyageurs, qui avaient tous l'air de vouloir déverser toute l'énergie de leur haine sur leur seul adversaire. Qui sema le trouble chez Kaijin, qui arqua un sourcil. L'adversaire en question était un vieillard atteignant à peine le mètre cinquante. Tenant debout grâce à une canne. Il portait des vêtements couverts de poussière, une légère teinte trouble dans l'air laissait supposer qu'un voyageur s'était réveillé. Kaijin avait la certitude que le vieillard n'y était pas pour rien.

Ce dernier était un ancien chasseur de primes. Connu pour être un as avec un revolver entre les pattes, mais aussi pour pouvoir triplé son volume et sa taille. Ce qui lui permettait d'être toujours aussi bon au pistolet et de tirer de plus grosses bastos. D'ailleurs, sans quitter du regard ses futurs ennemis, il s'éleva dans les airs, s'épaissit et sa belle, soyeuse et broussailleuse moustache devint encore plus imposante en plus d'être belle, soyeuse et broussailleuse. La seconde d'après il dégainait et six voyageurs lui fonçaient dessus. Dans la dizaine de secondes suivantes, ce monsieur tombait au sol dans un hurlement. Son énorme cigare qu'il avait eut dans la bouche virevolta jusqu'à l'entrée de la salle, Kaijin le ramassa et le contempla, puis il observa le cadavre encore entouré par les voyageurs.

Ce vieil homme avait beau avoir tout le talent du monde pour le combat, ces voyageurs, pour venger leur compagnon tombé au combat, avait donné le maximum de leurs compétences. Ce qui arrangeait Kaijin, il avait sa petite idée sur comment agir. Il sortit un bâton de dynamite de sa ceinture et caressa la surface brûlée du cigare avec la mèche. Jusqu'à ce qu'elle s'enflamme. Il arma son bras et de toute sa force, il jeta le bâton qui rebondit sur le cadavre surdimensionné. Arrachant, juste avant la détonation, des cris aux voyageurs. Quatre disparurent, un fut démembré et le dernier se retrouva projeter contre un mur.

Là, Kaijin explosa tout simplement de rire. Un fou rire sadique et tonitruant. Il se contorsionna dans tous les sens tant son action lui avait plut, il se reprit quand même et marcha gaiement vers le lieu de l'explosion, histoire de constater les dégâts qu'il avait causés. Déjà, un énorme trou dans le sol, qui avait happé le vieillard. Un nuage blanchâtre avait envahi les alentours du cratère. Un bras gisait au sol, baignant dans le sang. Une jambe s'était coincée dans un coin un peu plus loin, et juste devant Kaijin, un voyageur gémissait et rampait tant bien que mal. Kaijin s'approcha de lui, faisant virevolter une de ses têtes. Jusqu'à ce que sur sa gauche, une silhouette sortent de la fumée sautant dans les airs, avec le poing levé. Une volte-face plus tard, ce gentil monsieur se faisait projeter dans le trou par une des têtes. Kaijin, fier de lui, ne fit pas très attention, et se retrouva attiré dans le trou lui aussi. Ça commençait enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Event 6 : Oh mon dieu ! Ils ont tué Kenny !
Revenir en haut Aller en bas

Event 6 : Oh mon dieu ! Ils ont tué Kenny !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 3 :: Royaume des Cow Boys-