Haut
Bas

Partagez|

Glander un peu [Pv Dan Sorro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1012
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1660
Honneur: 488
MessageSujet: Glander un peu [Pv Dan Sorro] Mar 2 Déc 2014 - 12:34


Allongé dans son lit, Corey était avait hâte de se retrouver dans le monde onirique. Depuis qu’il était devenu voyageur, Dreamland était devenu une véritable échappatoire pour le jeune homme. Pour lui, dont le quotidien était limité aux quelques mètres carrés de l’appartement de sa sœur, les grands espaces de ce monde parallèle étaient une véritable seconde vie. Les mains passées entre l’oreiller et sa tête, il fixait l’obscurité quasi-totale de la pièce. Seul le réveil digital et les diodes d’un ou deux appareils produisaient de la lumière, pourtant pour quelqu’un habitué à l’obscurité comme lui, il distinguait presque chaque aspérité du plafond.

A côté de lui, la respiration de sa sœur s’était faite plus longue et trainante, signe qu’elle avait succombé au sommeil après avoir lutté quelques dizaines de minutes en gesticulant. Ezio avait lui aussi repéré que sa maîtresse ne risquait plus trop de lui filer un mauvais coup et était allé se lover contre elle. Le geek commençait à s’agacer de mettre autant de temps à s’endormir malgré la fatigue mentale qui le tenaillait depuis qu’il était levé. Bien sûr, au plus il s’énervait, au plus le sommeil le fuyait. Il expira silencieusement, tentant de s’apaiser et se mit à penser à penser à des choses agréables. Il s’imagina sur une plage paradisiaque avec une jolie vahiné en train de lui apporter un plateau sur lequel reposait un cocktail aux couleurs chatoyantes surmonté d’une petite ombrelle. L’image était plaisante et parvint presque à le faire sourire mais très vite il se remit à penser à la frustration de ne pas pouvoir rejoindre le pays des rêves.

Il se força à faire quelques exercices de relaxation qu’on lui avait conseillés à une époque où il était sujet à des crises d’insomnies récurrentes. Lentement, il se détendit, son esprit dériva une ou deux fois sur des sujets contrariant mais il parvint à les laisser de côté. Il se focalisa sur les choses positives qu’il avait vécu à Dreamland, mais sans céder à l’énervement de ne pas encore y être. Son esprit se mit enfin à dériver de pensées en pensées, sans qu’il ait besoin de le guider. Il revit certains combats, certaines rencontres, il se souvint de Dan et de leur combat contre le lanceur de savon et l’homme élastique. Puis des flammes vertes du jeune contrôleur lorsqu’ils s’étaient affrontés pour du faux dans une sorte de fight-club onirique. Il avait essayé d’en apprendre plus sur cet étrange groupe de voyageur mais à part leur nom, Wandsworth Unit, personne ne semblait savoir grand-chose sur eux.

Peu à peu en repensant à cette histoire, il sombra dans les limbes du sommeil.

---Dreamland---

Il s’éveilla alors dans Dreamland, il semblait être allongé sur quelque chose de moelleux et se força à regarder autour de lui pour vérifier qu’il n’y avait aucun danger. Il avait déjà failli mourir plusieurs fois en s’éveillant à des endroits dangereux et il avait pris l’habitude de vite faire attention à ce qui l’entourait. Il avait atterrit dans une sorte de bar où, au lieu des tables ou des banquettes classiques, tous les clients étaient vautrés sur un amoncellement de coussins et de pouf multicolores. Il bougea la main et constata que lui aussi était allongé sur un le même genre de support extrêmement confortable. Il baissa la tête et constata qu’il était vêtu d’un pantalon de toile légère, blanc cassé, et d’une sorte de chemise sans manche d’inspiration orientale très confortable. Comme à son habitude, il était pied nu, c’était assez rare qu’il se rêve avec des chaussures, mais c’était déjà arrivé.

Il se redressa un peu, ce qui était un véritable défi dans cet amas de plumes, pour voir un peu mieux ceux qui l’entouraient. Le lieu, qui semblait assez vaste et inspiré des salons de thé marocain, était visiblement surtout fréquenté par des rêveurs. Il remarqua tout de même quelques créatures des rêves venues se détendre. Chacun semblait trouver exactement ce qu’il cherchait pour pouvoir se détendre et rester étendu. Pour certains c’était une chicha et un peu de musique, pour d’autres un verre de vin et un bouquin, certains mangeaient ce qui semblait être des confiseries. Apparemment, il n’y avait pas de limite, on pouvait avoir tout ce qu’on désirait pour rester paisiblement allongé, il apercevait un rêveur qui somnolait avec trois chatons qui dormaient paisiblement sur lui, un autre regardait une danseuse du ventre qui se dandinait devant lui. Il apercevait même un rêveur moustachu en train de manger une tartiflette vautré devant une cheminée avec quelques bouteilles non loin de lui. Pour Corey c’était presque un sacrilège de se contenter de ce genre de petit plaisir alors qu’on pouvait tout rêver, mais il comprenait l’attrait de certaines personnes pour les choses simples et savait qu’on ne pouvait pas vraiment maîtriser ses rêves, enfin pas si on n’était pas voyageur.

Tout autour de ces rêveurs et créatures des rêves s’agitaient une armée d’employés qui veillaient à ce que tout le monde soit satisfait et que chacun puisse s’adonner à l’oisiveté. Pour la plupart assez petites, ces créatures des rêves étaient presque invisibles, pourtant elles étaient légion et elles fourmillaient de partout. Rehaussant un coussin par-là, remplissant un verre par-ci, balayant des miettes par là-bas, rien ne semblait pouvoir échapper à leur vigilance. Il s’aperçut qu’elles lui lançaient des coups d’œil un peu intrigués, comme ne sachant pas trop quoi faire de lui. Ou plutôt comme si elles attendaient qu’il ait envie de quelque chose. Amusé, le contrôleur de soleil, se demanda de quoi il avait envie, peut-être de la vahiné et du cocktail auxquels il avait pensé plus tôt, dans le monde réel. Mais il était trop intrigué par ce lieu pour rester allongé et boire un verre, il se redressa un peu plus, ce qui faillit l’essouffler tellement il était difficile de s’extraire de ces coussins. Il se demandait pourquoi il avait atterri dans ce royaume, qui devait être celui de la paresse ou quelque chose s’en approchant.

Il constata avec amusement qu’une jeune fille d’à peu près son âge avait eu la même idée que lui et se faisait rafraichir par un bel éphèbe à la peau cuivrée tatouée de motifs tribaux tout en sirotant une boisson rouge-orangée. Il finit par repérer la silhouette familière de Dan, comprenant qu’il avait involontairement pensé à lui en s’endormant et l’avait donc rejoint dans ce monde. Le jeune homme semblait grandement occupé à siroter une bière tout en jouant avec la fumée de ce qui aurait probablement pu lui valoir quelques ennuis avec la justice dans le monde réel. Corey décida d’aller le saluer, il était heureux de revoir le contrôleur et il avait envie de débriefer avec lui leur dernière rencontre.

Il rassembla son courage et se leva, ses pieds s’enfonçant d’une quinzaine de centimètres dans les poufs. Il allait avancer vers son ami mais il constata qu’il avait suscité l’émoi des petites créatures des rêves en se mettant debout. Certaines le regardaient comme un monstre, d’autres semblaient paniquées et couraient dans tous les sens à la recherche d’une solution. L’arrivée d'un vieil homme sembla les apaiser et elles reprirent leur travail alors que la créature des rêves s’adressait à Corey, une main sur le ventre, l’autre dans le dos, en se courbant de temps en temps comme pour ponctuer ses phrases.

« Bonjour cher client, je suis Mokhtar Al Bessaoui, le gérant de ce modeste établissement. Si monsieur a besoin de quelque chose, peu importe ce que c’est. Qu’il n’hésite surtout pas à demander à l’un de nos employés. Nous sommes là pour que vous puissiez vous détendre, pour que vous n’ayez pas besoin de vous lever. »  

« Je veux just… » Commença l’héliophobe mais il fut interrompu.

« Demandez, demandez, allongez-vous et demandez nous ce qui vous ferez plaisir.  »   Continua mielleusement le gérant.

Comme pour accompagner ses paroles, quelques-unes des créatures déplacèrent des coussins pour les mettre juste derrière lui et d’autres commencèrent à le tirer en arrière. Corey commença à s’agacer de ce drôle d’énergumène avec ses faux-airs de Napoléon, régnant sur son empire de la fainéantise. Il secoua ses jambes pour se débarrasser des employés qui voulaient le faire s’assoir et répondit, haussant un peu le ton.

« Je veux juste aller saluer mon ami, là-bas. » Dit-il en désignant Dan du bras.   « Je ne peux pas le faire en restant assis ici ! »

« Notre établissement est soucieux de préserver la tranquillité de ses hôtes, nous ne pouvons pas vous laisser importuner un de nos clients sans rien faire. »   Répondit Mokhtar aimablement mais Corey sentit une sorte de menace sous-jacente.

Il sentait l’énervement commencer à le gagner, mais heureusement, Dan avait entendu les éclats de voix et avait fait signe qu’il acceptait de recevoir la visite de Corey. Ce dernier, satisfait, avait l’envie puérile de tirer la langue au patron, mais avant qu’il ne puisse le faire les créatures revinrent à la charge et cette fois parvinrent à le faire tomber en le tirant en arrière. Il ne se fit pas mal, loin de là, mais cette pseudo-agression avait coupé son envie de narguer le vieil homme, qui revint à la charge, avec toujours son faux sourire calé sur le visage.

« Voyons, voyons, même pour ça vous n’avez pas besoin de vous lever. »  

Il claqua des doigts et ses employés vinrent entourer l’héliophobe et, unissant leurs forces, soulevèrent le tas de coussins sur lequel il était allongé. Gémissant sous l’effort les malheureuses créatures le portèrent jusqu’à Dan et le posèrent à côté de lui. Trop choqué pour réagir, tout était déjà fini lorsque Corey reprit ses esprits.

« Messieurs, si vous avez besoin de quoique ce soit, n’hésitez pas. »   Lança le gérant avant de tourner les talons.

Même si il tenta de le dissimuler, le geek avait très bien vu le petit sourire satisfait qu’il avait laissé apparaitre en s’en allant. Il s’adressa à Dan.

« Salut Dan, C’est quoi cet endroit bon sang ? Je le sens pas ce type… »

Il jeta un coup d’œil derrière lui et croisa le regard d’un ou deux employés, probablement chargés de le surveiller. Il n’aimait pas du tout ça, certains des regards qu’il avait croisés chez ces créatures des rêves étaient trop emplis de souffrance. Quelque chose clochait ici et il n’aimait pas ça.






Retour au RP
Mokhtar Al Bessaoui



  • Nom : Mokhtar Al Bessaoui
  • Âge : Avancé
  • Type : Créature des rêves
  • Emploi :  Il est le gérant et propriétaire d’un des salons de détente les plus importants du royaume de la paresse.
  • Comportement :  Aimable et souriant avec la clientèle rêveuse, il est impitoyable avec les créatures des rêves et les voyageurs si ils n’ont pas les moyens de payer ses services. Il est encore plus dur avec ses employés, les malheureux qui travaillent pour lui n’ont pas grand-chose à envier à des esclaves.



__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 340
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Glander un peu [Pv Dan Sorro] Mar 2 Déc 2014 - 14:38
Il en avait trouvé! Enfin, enfin enfin enfin! Il l'avait, son dossier avait été validé, sa lettre de motivation avait été transmise avec son CV. Le monde du travaille lui ouvrait les bras enfin, chaleur, bonheur, salaire et collègues! Que du bonheur, une routine infernale, que les fourneaux, réprimandes et piques de stress nous faisaient oubliés. De quoi pouvait-il se plaindre? Il avait un poste fixe, facile, des horaires malléables et même un uniforme ultra...uniformisé. Bref, les fastfoods c'étaient la classe, WCdo était désormais l'entreprise pour laquelle il bossait. Construire des sandwichs à la chaîne, faire des allers retours en courant pour plonger dans les frigos et récupérer les sachets de viandes cloîtrés dans des cartons. Puis entendre les ordres, respecter ces derniers, savoir si oui ou merde il faut mettre des oignons! Une vie géniale, un emploi parfait, des heures de pauses de moins en moins longues. Bref, Dan était de retour à la case déprime. Depuis le fond de son lit, dans cette pièce qui petit à petit se vidait de sens et de souvenirs. Le jeune homme s'endormait péniblement, un cendrier jaune canari noircit par les cendres étouffées par les cadavres empilés de mégots. Au coin de ses lèvres desséchées restait le reste de son dernier joint, celui qu'il aimait bien savourer juste avant de s'en aller pour Dreamland.

Il repensait encore et encore à la source de son pouvoir. Sans réellement pouvoir l'affirmer, cette sensation qu'il générait n'avait rien à voir avec lui. Non, ça n'avait rien à voir avec ce qu'il avait éprouvé de son vivant. Une impression de toute puissance, de force, de liberté absolue s'emparait de lui à chaque fois. Précédant, la colère, la rage et la rancœur. Il cédait toujours lorsqu’il sentait ce flot de pouvoir couler en lui. Déversant ce dernier à travers, coup de poings, gueulantes et acharnement divers. C'est là qu'était le souci, de mémoire de voyageur, il n'avait jamais lui même donné le moindre coup une fois son pouvoir déclenché. Autre chose l'animait, chaque pas, mouvements, coups et bonds provenait d'autre chose. Si les flammes qu'il générait, prenaient elles même possession de son corps, les incidents prendraient une tournure bien moins mystérieuse non?

Soupirant un ultime nuage de fumée malodorant, Dan sentit l'appel de Dreamland l'extraire de cette réalité en laquelle il ne croyait plus. Un sourire perturbant déforma son visage, permettant au nouveau mégot de rejoindre ses compatriotes tombés aux champs d'honneurs. Déposant le cendrier sur sa table de chevet, en surveillant méticuleusement qu'aucune miette de cendres ne vienne souiller ses draps. ils souffraient déjà bien assez de son célibat comme ça.



Dreamland!


Des poufs éparpillés dans une salle aussi vaste qu'agréable, des rêveurs à perte de vue. Une brève analyse s'imposa, il venait de quitter son lit pour atterrir dans un tas de coussin très confortable, voir même trop. Un embrun parfumé lui rappela les saveurs qu'il avait eu la chance de sentir lorsqu’il était encore en âge de suivre sa mère aux salons de thés. Les chichas, les hommes gras et satisfait. Sans oublier les femmes massées, ce bar, si on pouvait réellement appeler ça ainsi. Lui rappelait les brèves images d'orient que la Télévision, les livres et encyclopédie s'évertuaient à décrire comme une contrée merveilleuse. Lorsque on s'intéressait un peu plus au sujet, o remarquait très vite que ces contrées n'avait plus rien de mystérieusement intriguant. Sauf si on aimait les gaz moutarde, les kalachnikovs et tout ce qui se rapprochait des misères, la guerre ect. Maudissant son esprit tordu, pour lui infliger un souvenir aussi néfaste du monde réel, c'est miraculeusement qu'une petite foule de bonhommes salement usés vinrent se préoccuper de son état.

Il faisait bon ici bas, ni chaud ni froid, son pantalon vert foncé, allait de paire avec son T-shirt gris foncé. Une paire de chaussures de sports accompagnaient ses pieds. Merde, il avait vraiment tout ce qu'il lui fallait pour être à l'aise, enfin presque tout. La petite foule s'agita autours de lui, redressant ses coussins pour affirmer sa position. Sans qu'il n'ait besoin de demander quoi que ce soit, une petite table rasant le sol fut portée par le même genre d'énergumènes. Dessus se trouvait un bon gros joint roulé à la perfection, ainsi qu'une élégante chope de bière brune. Sans même le savoir, ses lèvres s'étirèrent doucement. Reconnaissant il se prit au jeu, puis inclina respectueusement la tête en joignant les mains. Ce geste sembla effrayer les petits serviteurs de poches, qui très vite s'en allèrent en brayant. Une urgence peut être?

Sans chercher à en savoir d'avantage, il remercia Dreamland pour avoir entendu ses prières puis savoura se pure moment de détente. Chaque gorgée fut savourée avec délicatesse, en revanche, quand arriva l'heure de l'allumage, le briquet manquait à l'appel. Dan se leva puis chercha un comptoir, espérant pouvoir y trouver une boite d'allumettes. Au même moment les petits gens s'empressèrent d'affluer autours de lui, tirant sur son pantalon en grognant en une langue lui étant inconnue. Le décodeur universel était peut être en panne? Pointant simplement le bout de son joint encore neuf, les serveurs s'activèrent. Jamais encore, Dan n'avait rencontré des employés aussi actif. Que pouvaient-ils craindre à ce point? Appréhendant le fameux discours anti-voyageurs dans moins de cinq de cinq secondes, c'est résigné qu'il se laissa de nouveau aller contre les poufs. Cherchant autours de lui la moindre affiche pouvant l'aider à comprendre l'endroit dans lequel il venait d'apparaître, c'est surprit qu'il aperçut reçut ce qu'il désirait. Un briquet stylisé venait de lui tomber entre les genoux, un vieil homme typé orientale venait de sortir de derrière un rideau de perles.

Sans pouvoir se réjouir pleinement il remercia tout de même le vieillard en reproduisant le signe qu'il avait effectué quelques minutes plus tôt. Ce dernier le lui rendit en souriant, puis s'excusa poliment, prétextant une mince affaire à régler. Allumant son joint, c'est sans regret qu'il retrouva le plaisir satisfaisant de la paresse. Bon, il ne devrait pas perdre sa nuit entière ici, il allait devoir finir sa bière et sa cigarette magique. Un peu d'exploration ne pouvait que lui faire du bien. Un royaume aussi civilisé devait regorger de surprises!

Jusqu'à ce qu'un soudain brailleur vienne le tirer hors de son délire. La créature des rêves lui ayant dépanné un briquet, semblait chercher à convaincre un client de rester là où il était. A la moindre violence, levé ou pas, il irait calmer l'emmerdeur. Enfin, jusqu'à ce que la voix de ce dernier ne lui dise quelque chose. Inclinant la tête sur le côté, c'est ébahit qu'il reconnut Corey. Bondissant instinctivement sur ses poufs, s'est en se redressant une seconde fois qu'il fit signe à son ami de venir s'asseoir au prêt de lui. Comprenant finalement la source du conflit, c'est amusé qu'il assista à la maîtrise de Corey par les innombrables excités? Ne désirant pas subir le même traitement, c'est calmement qu'il laissa son petit cul retrouver les poufs mis a sa disposition. Un rire franc lui échappa lorsqu’il l'entendit pester à l'encontre de ce bar:

-Je pense que tu te fais un peu trop de soucis. C'est une sorte d'atelier détente! Les rêveurs ont l'air content, les créatures des rêves aussi! Les seuls qui me posent problèmes...

Au même moment, l'un des sois disant discrets petit bonhommes s'attarda prêt des deux voyageurs, ralentissant le pas un simple instant avant de reprendre sa course lorsque elle croisa le regard soupçonneux du voyageur. Réfléchissant à la seule règle à laquelle ils étaient confrontés, c'est intrigué qu'il relança le sujet:

-On ne peut techniquement pas se lever, ni quitter ses poufs. Mais j'avoue avoir bien envie d'aller visiter les alentours. Bois dans mon verre, fûmes sur mon joint si ça te tente. Et après suis moi!

Patientant en s'évertuant de finir ce qu'il commençait, tout en laissant Corey se servir si curiosité pour ces gourmandises il avait. Dan croisa le plus durement ses jambes possible, faisant en sorte de ne pas toucher le sol. S'enfonçant dans le moelleux du coussin, c'est persuadé que son plan allait bien se dérouler qu'il incita par un clin d'oeil, Corey à faire de même. Choppant à pleine main le pouf rouge sur lequel il reposait, c'est en bondissant sur une distance minable qu'il commença passa devant le rideau de perles, attirant dans un premier temps l'attention des drôles, mais pas uns ne s'excita ou ne donna l'alerte. Un sourire satisfait de sale petit malin étira d'avantage les lèvres du voyageur, la défonce y jouait pour beaucoup on ne fumait pas de la merde à Dreamland! Continuant son manège, cherchant désespérément une autre opportunité de sortie que ce rideau de perles derrière lequel se trouvait l'agréable vieillard:

-Alors comme ça on pense à moi avant de se coucher?

Demanda t-il moqueur en continuant d'inspecter les alentours. S'évertuant à ne pas gêner les clients qui ne le cachons pas, étaient tellement prit dans leurs propres vices qu'ils en oubliaient ce qui les entouraient. Sérieusement, si vous aperceviez deux gus en train de se déplacer en poufs, vous les seriez capable des les ignorez totalement? C'est là qu'il trouva finalement, une fine ouverture donnant sur des escaliers, un effet de lumière mauve se reflétait dans plusieurs petites perles disséminée sur les rideaux décorant l'opportunité. Faisant signe à Corey de le suivre, ce n'est que trois bons plus tard qu'il sentit soudainement quelque chose imbiber son entre jambe. Ayant mal géré son dernier atterrissage, il venait de percuter une table sur laquelle reposait un verre de thé froid, ainsi qu'une bonne assiette de riz aromatisé. Plus inquiétant encore, le rêveur irrité manqua de manifester sa colère. Sans réellement chercher à trouver de meilleur solution, Dan obstrua son abominable bouche avec sa main, posant son doigt sur ses lèvres:

-Désolé!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1012
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1660
Honneur: 488
MessageSujet: Re: Glander un peu [Pv Dan Sorro] Mer 3 Déc 2014 - 16:56


Le jeune homme ne s’offusqua pas de la réaction de son ami, il était vrai qu’il cherchait la petite bête mais depuis qu’il était devenu voyageur il lui était arrivé de se faire avoir à cause de sa candeur. Il haussa les épaules, se disant que cette fois il s’était peut être fait des idées et que tout allait bien dans cet endroit. Il se détendit un peu, reprenant une position plus confortable, et écouta Dan qui semblait quand même un peu intrigué par les employés qui s’affairaient un peu partout autour d’eux. Il essaya de se forcer à la détente et d’oublier un peu ses suspicions, mais au fond de lui il avait du mal à faire taire la petite voix qui lui conseillait de rester sur ses gardes. Il écouta la proposition de Dan et par réflexe déclina l’invitation.

« Je fume pas… »

Pour quelqu’un comme lui, fumer était fortement déconseillé, avec ses soucis de santé, même la fumée des clopes de sa sœur l’incommodait assez rapidement même si il ne lui disait rien. Pour ce qui était de l’alcool, sa morphologie et son faible taux d’activités physique faisait qu’il le supportait très mal. Il se laissait aller à une bière de temps à autre, mais l’effet chez lui équivalait à celui de quatre ou cinq canettes chez quelqu’un d’autre. En plus, il payait les effets le lendemain avec une gueule de bois qui le tenaillait plusieurs heures. Mais ils étaient à Dreamland après tout, lorsqu’il s’éveillerait, il n’aurait plus aucun des effets, et ici sa maladie ne l’atteignait pas. Il finit donc par se laisser tenter.

« Oh puis après tout… »

Il se saisit du pétard que lui tendait Dan avec précaution, il regarda de plus près, se demandant ce qu’il y avait précisément à l’intérieur de ce papier brun. Il tapota la cendre d’un geste qui se voulait habituer, mais faillit séparer la fraise rougeoyante du reste. Puis il le porta à ses lèvres, sentant le regard de son ami sur lui, il ne voulait pas passer pour un amateur, il ne voulait pas « crapoter » comme il savait que certains le faisait. Il inspira donc un grand coup, se forçant à avaler la fumée jusque dans ses poumons. Il sentit l’épais brouillard narcotique descendre le long de sa gorge et, au lieu de la sensation de bien-être à laquelle il s’attendait, il… toussa. Il eut tout juste le temps de rendre le joint à son propriétaire avant d’être prit d’une violente quinte de toux. Il devait se rendre à l’évidence, il y était allé un peu fort et ça n’avait rien eu d’agréable, il but une gorgée de bière afin de faire passer la sensation de brûlure dans sa gorge. Le breuvage lui fit du bien et lorsque son compagnon lui proposa d’essayer à nouveau il accepta. Cette fois il y alla plus doucement mais cette herbe onirique était forte et il toussota un peu tout de même. Il tira encore deux ou trois bouffées, puis rendit la cigarette magique à son ami. La tête lui tournait un peu mais à part ça il se sentait plutôt bien.

Intrigué, il regarda Dan se livrer à son espèce de saut de grenouille asthmatique sous champignons et ne put se retenir de rire devant le ridicule de la situation. Sans vraiment comprendre où il voulait en venir, le geek ne put s’empêcher de tenter de l’imiter, il se mit accroupi sur son pouf, prenant le temps de trouver son équilibre. Puis, se saisissant d’un autre pouf il se projeta vers son ami et se réceptionna lourdement avant de rouler à côté du coussin sur lequel il avait atterri. Voyant déjà les créatures venir vers lui pour déplacer les autres poufs vers lui, il s’empressa de se caler sur celui à côté de lui.

« Perché ! » Dit-il en les narguant, un peu émêché, puis il répondit à son ami. « Ouais, plus ou moins involontairement. Je repensais aux types bizarres avec les uniformes gris. Puis du coup j’ai pensé à toi aussi. Tu les as recroisés depuis ? »

Même si leur moyen de déplacement n’était pas très adapté à une conversation calme et posée, il leur permettait néanmoins de faire des pauses assez fréquemment et en tout confort. Il avait du mal à ne pas rire en imaginant la scène vue de l’extérieur, deux jeunes hommes en train de se déplacer, dans cette espèce de salon de thé onirique, en sautant avec leurs poufs pour ne pas être inquiété par les employés qui ne cherchaient qu’à veiller à leur confort. Certains rêveurs ne pouvaient s’empêcher de lever les yeux sur eux, de glousser ou de rire, puis ils retournaient à leurs plaisirs respectifs. Corey resta quelques secondes en narco-admiration devant une télé qui diffusait une vieille série qu’il ne connaissait pas. Le rêveur, un parfait stéréotype de l’américain gras et stupide, rigolait bêtement en mangeant de temps à autre un morceau de poulet pané qu’il tirait d’un grand seau à côté de lui. L’odeur fit saliver le voyageur qui avança la main vers ces morceaux de viande qui promettaient une grande saveur mais avant qu’il ne s’en empare il entendit du bruit du côté de Dan. Son ami venait de renverser un verre de thé et avait le doigt sur la bouche d’un autre rêveur pour l’empêcher de se plaindre. Devant cette scène Corey ne put pas retenir un petit fou-rire qu’il étouffa en enfonçant la tête dans son coussin. Il ne la ressortit que lorsqu’il fût assez calme pour être sûr de ne pas craquer à nouveau. Apparemment, il n’y avait pas eu de drame et les employés ne leur prêtaient pas plus attention que quelques minutes plus tôt.

« T’as eu chaud… » Commenta-t-il inutilement.

Il le rejoignit en quelques bonds et il finit par le dépasser pour s’approcher de l’escalier, il jeta un coup d’œil aux créatures des rêves pour voir comment elles allaient réagir. Il remarqua plusieurs d’entre elles qui le fixaient avec un air presque terrorisé, pourtant aucune ne fit le moindre mouvement pour l’empêcher de faire un nouveau bond hors de leur vue, à travers le rideau de perles. Malheureusement, comme on peut s’y attendre dans un escalier, il y a des marches et lorsqu’on saute, tête en avant dans un escalier, même avec un gros pouf, et bien ça ne se passe pas très bien. C’est donc au pied de la volée de marche que Corey s’arrêta, grâce à la bienveillance du mur qui arrêta bien volontiers la chute du voyageur. Malgré la douleur cuisante dans son dos et sa position ridicule, fesses en l’air, tête repliée sous son épaule, dos presque plaqué au mur, l’héliophobe était amusé de sa propre bêtise.

« Gaffe à la marche » Dit-il à voix basse pour prévenir son ami.

Il reprit une position plus normale et jeta un coup d’œil sur l’autre volée de marche en attendant que Dan le rejoigne. L’escalier desservait un palier avec deux portes, l’une ressemblait furieusement à celle d’un placard à balais ou d’un débarras. L’autre, celle qui faisait face à l’escalier, plus massive, était ornée de deux imposants verrous. Il s’agissait du mécanisme sans serrure dont on se sert pour s’enfermer, ou en l’occurrence, pour enfermer quelque chose. Intrigué, sans vraiment y réfléchir, Corey descendit les quelques marches et poussa la porte après l’avoir déverrouillé. Il dévoila une pièce assez grande mais basse de plafond, une sorte de cave probablement, mais la pièce était encombrée de caisses et boites diverses. Mais toutes semblaient vide, à l’exception de morceaux de tissus crasseux, d’abord il ne comprit pas ce qu’il avait sous les yeux, mais il finit par réaliser qu’il s’agissait du dortoir des employés. La plupart des boites étaient d’ailleurs occupées par ceux qui devaient être l’équipe de jour, ou de nuit, enfin la seconde équipe. Certains d’entre eux tournèrent des yeux encore emplis de sommeil vers lui. La scène lui coupa le souffle, le laissant incapable de parler, les malheureuses créatures vivaient entassées les unes sur les autres et semblaient être condamnées à travailler jusqu’à l’épuisement.

__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 340
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Glander un peu [Pv Dan Sorro] Jeu 4 Déc 2014 - 20:55
Il leva les yeux au ciel en entendant son compagnon de nuit se retenir de rire. On aurait vraiment dit une pouffe, mais comment lui en vouloir? Oui comment? Dan allait-y réfléchir, car malgré son excuse, ils avaient aussi croisés d'autre gens ce soir là! Alors pourquoi lui, plus qu'un autre? Non, cette question là restera définitivement la pire réflexion de son existence. Tous les autres avaient tentés de lui faire la peau d'une manière ou d’une autre. Alors forcément, sans même attenter à sa virilité, son choix était des plus cohérents. Mais quand même, Dan n'avait pas l'habitude qu'on reprenne ainsi contacte avec lui. En générale, les voyageurs l'ayant côtoyé préféraient poursuivre leurs aventures sans lui. Loin de leur en vouloir, il se savait plutôt ennuyant. Ajoutez-y le côté déglingué de ses flammes et le cokctail formait évidement quelque chose d'atrocement repoussant. Reprenant tranquillement sa course aux bonds, en laissant le client refermer docilement la bouche en commandant un nouveau thé. Le voyageur fut surprit d'avoir son moment de moquerie. La chute de Corey, aussi invraisemblable que douloureuse arracha une quinte de rire mesurée au voyageur qui tranquillement suivit son camarade mains ferment accrochées au pouf.

Une maîtrise maladroite, ainsi qu'une chance infinie, lui permit de simplement glisser dans la douleur et la honte jusqu'au réez de chaussé. Y retrouvant, Corey qui se tenait face à une lourde porte ouverte. Peinant à distinguer quoi que ce soit à cause de l'obscurité, c'est tranquillement qu'il gagna le côté de son complice en se tenant le bas du dos. Ses yeux mis clos discernèrent finalement toute la peuplade résidant dans ce vaste cachot. Une angoisse inflexible et froide lui scinda le ventre. L'émotion fut aussi efficace qu'une raclée administrée par un boxeur professionnel, il ne savait pas si il abusait mais maintenant qu'il réalisait la condition des créatures il se sentait mal. Une odeur décapante lui donna la nausée, lui qui pensait vivre dans une zone sinistrée nommée « sa chambre » maculée de cendres et de fumée. Eux vivaient véritablement ce que l'on pouvait appeler un enfer. Entasser les uns sur les autres, toiles par dessus toiles, ils puaient. Fatigue, colère, frustration, désespoir ils étaient rongés par le vice et la souffrance jusqu'à la moelle. L'image du gentil papy éclairé par l’expérience fut soudainement remplacée par celle de l’odieux salop.

Penchant légèrement la tête sur le côté, c'est très lentement d'une voix d'ombre qu'il murmura quelques mots à l'héliophobe. Déglutissant brièvement avant de remuer les lèvres:

"On se la joue super héros? Ou on se justifie en clamant haut et fort que l’extérieur est simplement une cage moins grande?"

Sans attendre la moindre réponse, Dan s'en alla laissant derrière lui une porte grande ouverte vers la révolte. Au vue de leurs silhouettes, ils allaient de toute manière sûrement refermer la porte après leur passage pour pouvoir pioncer. Si les deux bougres voulaient vraiment faire quelque chose, ils allaient devoir viser plus gros. D'autres portes similaires composaient le vaste couloir s'enfonçant dans la pénombre. Les reflets colorés se faisaient progressivement de moins en moins claire. S'arrêtant au hasard, il ouvrit la quatrième porte sur la gauche. Un nouveau choc, peut être un poil moins rude bien que très déconcertant. Un homme se tenait au milieu de la pièce, beaucoup moins grande que le cachot, son plafond restait tout de même ridiculement bas. De lourdes chaînes enlaçaient ses membres, cernant ses épaules en passant sur sa nuque. Un énorme cadenas maintenait le tout en pendant sur son abdomen. Son visage était masqué par une sorte de cagoule de bourreau sans orifice, un simple slip blanc recouvrait péniblement son entrejambe.

Sans attendre d'analyser quoi que ce soit de plus, Dan fit signe à son compagnon de se presser de le rejoindre. Perdant trop facilement patience, il s'approcha lentement de l'énergumène, puis sentit une désagréable sensation dérégler son dos. Le prisonnier s'agita en sentant une présence approcher, après tant de temps passé seul il lui était impossible d'ignorer cette lointaine sensation. Oui, cette impression de proximité, le contacte, combien de temps cela pouvait-il faire désormais? Il n'en savait rien, pure folie qu'était sa condition. Lui qui autre fois, désirait simplement prendre du bon temps. Un flux de souvenir insoutenable envahit son esprit embrumé, les ténèbres, le froid et la douleur avaient étés de bien fidèles maîtresses jusqu'ici. S'en débarrasser ne fut pas chose aisée. Le dégénéré aurait adoré hurler, mais une balle séparait depuis un semblant d'éternité les deux hémisphères formant sa bouche. Plusieurs gémissements plus tard, Dan trouva finalement le courage de lui ôter ce masque. Révélant un vieillard fatigué, maigre aux cheveux beaucoup trop longs et grisonnant pour qu'on puisse le prendre simplement en pitié. C'est non sans mal, que le voyageur put finalement extraire la balle usée de la bouche du captif:

"Pouaaaaaaaaaah, naooon deuuuh naooon! Mersssshi...

-Moins fort... on est là iconito... c'est le vieux qui tas fais ça?

-Waiiiii...

-Pourquoi?

-Jaiiii, buuuue lay...esssklaaaes.

-Quoi?

-Jaiiii bhuuuue, lay esssskalaaav."

C'est déçu qu'il se tourna vers Corey, l'interrogeant du regard pour savoir si il arrivait à comprendre ce que disait le vieillard. Premièrement, devoir s'adresser à quelqu'un en le libérant n'était pas très facile. Deuxièmement, devoir s'adresser à quelqu'un en le libérant tout en restant penché pour ne pas se prendre le bas du plafond était difficile. Troisièmement devoir s'adresser à quelqu'un en le libérant tout en restant penché pour ne pas se prendre le bas du plafond et traduire ce que la victime disait relevait du miracle! Merde à la fin, en plus il puait de la gueule, s'était une infection ce type. Des bruits de pas raisonnèrent depuis les fonds ensevelis d'ombres du couloir. Paniquant légèrement pour le coup, Dan s'empressa de fermer la porte derrière Corey. Évitant de la claquer pour faire le moins bruit possible, il jura indéfiniment dans sa barbe en entendant le coulissement métallique de cette dernière malgré ses efforts. Les pas se rapprochaient sans presser l'allure, jusqu'à ce que le bruit atteigne son apogée puis s'arrête. Quoi que ce soit, c'était derrière cette porte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1012
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1660
Honneur: 488
MessageSujet: Re: Glander un peu [Pv Dan Sorro] Mar 9 Déc 2014 - 15:35


Corey ne savait pas vraiment quoi répondre aux propositions de son ami, il était assez tiraillé. D’un côté, la vue de ces malheureuses créatures et de leurs conditions de vie lui était tout bonnement intolérable, de l’autre, ils ne savaient presque rien. Après tout, rien ne leur disait que ces êtres n’avaient pas choisi d’être ainsi utilisés, peut-être qu’ils avaient étés créés pour ça et que c’était ainsi qu’ils étaient heureux, en servant les rêveurs. D’ailleurs les pauvres diables ne semblaient pas pressés de sortir de leur prison, ils entrouvraient des yeux intrigués sur les voyageurs présents dans l’encadrement de la porte mais la scène perdit bien vite de l’intérêt à leurs yeux. Dan tourna les talons sans attendre de réponses et le geek lui emboita le pas en répondant à voix relativement basse, intrigué par ce couloir.

« J’ai pas spécialement envie de risquer ma peau pour des gens qu’ont pas envie d’être sauvés… »

Oui, on était bien loin du preux chevalier qui fonce à la rescousse de la veuve et de l’orphelin sur son beau destrier blanc, mais Corey n’avait jamais prétendu en être un. Il ne se retourna pas pour voir si les esclaves sortaient de la pièce, au fond de lui, les laisser dans cet état le révoltait un peu. Peut-être que si ils étaient contraints de faire demi-tour, il essaierait de les faire sortir de cet enfer, quitte à les secouer un peu. Il ne sut pas vraiment pourquoi c’est cette porte que choisi d’ouvrir Dan mais en tous cas il semblait avoir fait une bonne pioche. Le malheureux vieillard ne pouvait, en aucun cas, être consentant des sévices qui lui étaient infligés. Ou alors il était sacrément détraqué, en tous cas, Dan choisi de le libérer et il fût apparemment bien inspiré. Le pauvre hère semblait être retenu captif depuis bien trop longtemps. A cause de son bâillon qu’il avait porté bien trop longtemps, il ne parvenait presque plus à parler. Corey, pas vraiment aidé par la bière et l’herbe, tenta de comprendre et de traduire la phrase que son ami avait du mal à saisir.

« Il a bu tout l’eskalav ! L’enfoiré ! Ça ne se fait pas de boire sans partager. »

Le vieux secoua la tête et se répéta une nouvelle fois.

« Ah non, ça doit être vu pas bu, il a dû voir des réserves d’eskalav, ça doit être illégal pour que l’autre vieil enfoiré l’ai enfermé ici. »

Puis au bout d’un nouveau moment, trop long pour qu’il n’ose l’admettre après coup, il finit par faire le lien.

« Ah noooonn…. Je sais ! Il a vu les esclaves, c’est pour ça qu’il s’est retrouvé enfermé ici. »

L’ancien captif secoua frénétiquement la tête de haut en bas, un peu exaspéré par la lenteur d’esprit de ses sauveurs. Mais avant qu’il ne puisse continuer à raconter son histoire, ils entendirent des bruits dans le couloir et, n’écoutant que son instinct, Dan les enferma à leur triste sort. Corey lui jeta un regard du genre « c’est malin ça » mais en réalité il aurait probablement fait la même chose. A leur connaissance la seule issue était celle depuis laquelle arrivait la personne responsable de ces bruits de pas. Et a priori ce n’était pas un des petits employés, même si le rythme était lent, chaque pas était lourd, en exagérant on aurait pu dire qu’il faisait trembler le sous-sol. La chose, massive, s’arrêta précisément derrière la porte de la petite cellule et le trio pu entendre renifler, un bruit à la limite de la personne enrhumé et de l’amateur de bonnes odeurs. Au bout de quelques secondes, qui parurent interminable, coincés dans la pénombre puante de ce cachot, la porte fût poussée. Et une silhouette affreuse se découpa.

« Zog ? » Lança-t-elle en tournant la tête sur le côté, interrogative.

Le troll se mit à renifler à nouveau, intrigué par ces odeurs inconnues, il fit un ou deux dans le cachot, courbé en deux, pour se rapprocher. Pétrifié, Corey était incapable de bouger, les narines qui devait être presque aussi grosses que la moitié son poing, n’étaient qu’à une cinquantaine de centimètres de lui. Il apercevait la morve verte qui empêchait le nouvel arrivant de respirer correctement, dégouté il ne put retenir une grimace de dégout. Toujours sous l’effet de la drogue, il ne put retenir un commentaire auquel il ne se serait jamais risqué d’habitude.

« Un mouchoir peut être ? »

« Zog ? » Fit à nouveau l’intrus, intrigué, cherchant à comprendre ce que venait de dire ce petit humain.

Il le renifla à nouveau mais ne sembla pas plus avancé, cependant une autre odeur lui attira l’odorat, celle à laquelle il était peut-être le plus sensible… La peur… Il tourna soudainement la tête vers le prisonnier qu’ils venaient de libérer et le malheureux n’y tenant plus poussa un hurlement de terreur en se jetant en arrière. Après avoir passé tant de temps dans le noir et attaché, on ne pouvait pas vraiment lui en vouloir de flancher devant une telle créature, mais sans vraiment savoir pourquoi, Corey savait que le malheureux venait de faire précisément ce qu’il ne fallait pas. Le monstre poussa un cri en réponse à celui de sa proie.

« ZOOOOOOGGGGG !! »

Etonnamment rapide pour sa taille, sa posture voutée sur ses longs bras, à la manière de certains grands singes terrestres comme les gorilles, lui permettait de s’aider de ses poings pour aller plus vite. Lâchant la massue de bois qui était plus grosse que la jambe du Geek, il fonçait vers le malheureux qui ne ferait pas long feu si l’un des immenses poings lui arrivait dessus. Désemparé, Corey jeta un coup d’œil à son ami Dan, il ne savait pas trop si ils devaient se mêler de cette histoire. Même si il puait, le vieillard n’avait rien fait de mal, il avait juste vu quelque chose qu’il ne devait pas voir et on avait décidé de l’enfermer pour être sûr qu’il ne parle pas. Sans réfléchir d’avantage, il courut à son tour pour se mettre entre le monstre et le vieillard qui avait rampé dans un coin. La bête voulu l’écarter d’un revers de la main, mais l’héliophobe, main droite en avant, paume vers la tête de la créature, lui envoya un puissant rayon lumineux qui repoussa temporairement les ombres de la pièce. Avec une telle décharge il lui faudrait quelques secondes pour être capable de voir à nouveau, il restait à savoir ce que le trio improvisé allait faire de ce laps de temps. Corey du esquiver un poing car le troll s’était mis à taper une peu de partout à l’aveuglette. Il ne semblait pas du tout enchanté par l’agression qu’il venait de subir.


Retour au RP
Zog



  • Nom : Zog (ou Zogzog on ne sait pas bien)
  • Âge : Inconnu
  • Type : Créature des rêves de type troll/ogre
  • Emploi : Il est le videur du salon de détente de Mokhtar, au royaume de la paresse.
  • Comportement : Simple, bête, benêt, stupide, bref vous avez compris l’idée, son QI est inversement proportionnel à la taille de ses biceps (qui sont très gros pour ceux qui n’auraient pas compris). Il ne communique qu’en répétant « Zog » avec une intonation et des mimiques différentes. Ne vous en faites pas, si il vous lance un « Zog » en colère, vous le comprendrez, quelques secondes avant de prendre son gourdin dans la tronche. La façon dont Mokhtar arrive à lui transmettre ses consignes demeure mystérieuse.



__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 340
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Glander un peu [Pv Dan Sorro] Mer 10 Déc 2014 - 17:38
Et allé, on était de nouveau partit pour s’embrouiller ! Bon, cette fois, le danger était de taille, sans mauvais jeux de mots combattre un troll digne de Tolkien, dans une cellule aussi étroite que l’antre de Arachne, vous savez l’araignée très vilaine du même univers ? Enfin, sans s’attarder sur les détails, c’est après avoir déglutit douloureusement que Dan pu prendre un peu de recul. Pesant ses pas avec minutie, il était fier de la discrétion presque malsaine dont il usait. Comptant simplement contourner l’obstacle pour rejoindre la sortie. Pensant que ses collègues intempestif feraient de même, c’est blasé qu’il concéda à la voix horripilante du vieillard un ton digne d’un groupe de pussy metal. Conscient tout comme Corey, que les nerfs du prisonnier étaient à vifs il s’empressa de le bichonner :

-Mais quel con !

L’action se déroula suffisamment vite pour que la bataille prenne une tournure bordélique. Pendant que Corey s’évertuait à freiner la charge du colosse à coup de flash et d’esquive matrixienne. Dan frappait le vieillard qui continuait de se débattre sans force dans le vide. Après l’avoir suffisamment sonné, il le traîna sans précaution en longeant le bord Est de la cellule. Ses mouvements étaient lent, sa force bridée par la taille de l’enclot et ses nerfs commençaient à gonfler affreusement. Jetant le tas d’os assommé au seuil de la porte entrouverte, c’est non sans peine qu’il soufra pour le rescapé lorsqu’il entendit le haut de son crâne heurter le sol. Espérant ne pas l’avoir tué, c’est sans réfléchir qu’il se concentra sur la bataille que livrait son ami. Ils n’avaient pour le moment, aucunes chances de vaincre dans un endroit aussi clos. Les mouvements du troll se faisaient de plus en plus brusque, sa vue n’allait pas tarder à revenir et Corey était encore en train d’essayer d’y réchapper. C’est après que le troll eu bousculé les chaînes retenant l’ancien captif qu’il eut une idée. Loin de savoir clairement comment il allait procéder, le retournement prématuré de la créature, ainsi que sa nouvelle charge lui indiquèrent le retour de sa vision. Plongeant non sans mal sur le côté, il sentit le coude uniforme de l’a créature heurter son bras.

Après un vol non désiré d’une demi-seconde, un mur se présenta poliment faisant la passe au sol dénué de chaleur qui le récupéra avec fair play. Le monstre se figea de nouveau après avoir méchamment piétiné le vieillard inconscient, les « zogs » se firent progressivement moins violent, après chaque coup de talons, chaque éclatements, le cœur du voyageur imitait le rythme de cette dance macabre. Encore une fois, il avait fait n’importe quoi, il avait joué les petits aventuriers, les héros tranquille et voilà. Une âme de plus, une âme onirique de plus qui disparaissait par sa faute. Pas besoin de vous le décrire une énième fois, si vous suivez un temps soit peu ses aventures. La teintes de la colère ne devez pas vous êtres inconnue, cette rage inaltérable qui fouettait ses veines en poussant ses dents à s’affronter jusqu’à leurs paroxysmes. Dan était hors de lui, fautif jusqu’à la moelle il n’acceptait pas de passer pour un idiot, surtout à cause d’une énormité incapable de dire autre chose que :

« -ZOOOOOOOG !

-Ta gueule …Ta gueule…FERME TA PUTAIN DE SALE GUEULE ! »

Le monstre qui battait sa poitrine tel un tambour fut surprit de voir fondre sur lui un homme enflammé, un coup vint heurter son nez immense, tendis qu’un autre frappa son torse. Un bref moment de battement suspendu le temps. Cette saloperie était solide, beaucoup trop pour qu’il puisse encore se mesurer à lui avec une rage aussi fébrile, il fallait penser encore plus loin. Il devait remonter aux sources de sa haine même, non, au contraire, garder les yeux fermer, il n’avait pas besoin d’avoir de raison. Il devait juste lui éclater la tronche, continué à le frapper, encore, encore et encore. Jusqu’à ce qu’il disparaisse à son tour de la surface de Dreamland. Ses poings mitraillèrent l’épaisse masse de muscles sans réellement parvenir à faire quoi que ce soit pendant prêt d’une trentaine de secondes :

« Zog ? »

Essoufflé et à bout de nerf, les poings en sang, Dan baissa un instant les bras, gardant tout de même une certaine vigueur que ses flammes ne manquaient pas de souligner en gagnant en intensités. Elles enlaçaient fermement son corps, prenant un air étrangement agressif.  La face intrigué du monstre précédant son interrogation fuit suivit par un puissant coup de poing que Dan…encaissa ! Ses bras croisés face à son visage, c’est une nouvelle fois qu’il fut projeté au loin roulant jusqu’aux pieds de Corey. Toujours énervé, il mit une ou deux secondes à peine à se relever, lorsque son regard vide de sens croisa celui de lightman les lèvres du berserk ne purent contenir sa rage :

« Tuons le… vise son visage, je…

-Zog ! »

Ce simple mot le mettait hors de lui, alors même que ses bras se baladaient d’un genou à l’autre Dan chargea vers le monstre envoyant un coup de pied sauté en pleine face. Mettant bien évidement fin à l'échange... Sans geindre, le monstre se contenta d’encaisser le coup une nouvelle fois reculant de deux pas. Ce coup semblait avoir eu un peu plus d’effet, un sourire satisfait déchira le visage de Dan qui parvenait à retrouver le contrôle de ses bras, bien qu’une teinte bleutée commençait à recouvrir son épiderme. Le monstre semblait apprécier le jeu, il approcha lentement de l’énergumène se dressant face à lui puis chercha à s’en saisir. Ses mains deux fois plus grosses que celles de Dan se heurtèrent pourtant à une résistance de choix. Lui autant que Dan étaient bridés par le toit qui  pesait sur leurs épaules, face à face le troll gagnait du terrain en repoussant Dan sans efforts :

« ZOG ! »

Celui-là ressemblait plus à un appel au jeu, à une provocation, ce putain de sous être se moquait de lui. Les flammes doublèrent à leurs tours de tailles, dépassant les limites du corps de Dan. Se dernier, gardant les mains du monstre en maintenant les siennes dessus sentait une nouvelle force affluer en lui. Il gagnait en haine, en force, il allait bientôt pouvoir lui faire face, il devait être capable de le vaincre. Il n’y avait pas d’autres objectifs, il voulait son exécution. Pourtant, rien à faire, le Troll gagnait du terrain, toujours aucune nouvelle de Corey, peut être s’était-il échappé ? Tant mieux, au moins ça faisait un mort de moins sur la conscience. La force du Troll était en train de l’écraser, un genou presque à terre, son corps entier cherchait à repousser l’abomination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1012
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1660
Honneur: 488
MessageSujet: Re: Glander un peu [Pv Dan Sorro] Mar 16 Déc 2014 - 16:19

Corey s’en voulait presque de s’être lancé à l’assaut de cet ennemi qui semblait bien plus coriace que tous ceux qu’il avait affronté jusque-là. En voyant les morceaux de pierre que les poings gigantesques arrachaient à chaque impact il se dit qu’il ne survivrait probablement pas à deux coups. Passé le premier flash, le Zog avait fini par retrouver la vue et il semblait avoir totalement oublié le vieillard, tout ce qui l’intéressait, c’était le moustique agaçant qui lui avait balancé un flash avant de se barrer. Il ne pouvait pas le voir, encore aveuglé, mais en tapant au hasard il finirait bien par le toucher, tôt ou tard. Il l’écraserait comme un insecte un peu trop énervant par une chaude nuit d’été.

Le geek était concentré sur l’esquive des coups aléatoire, ce n’était pas vraiment évident mais il présumait que, privé de l’un de ses sens, l’ouïe du troll s’était probablement développée. Il faisait donc tout pour être le plus silencieux possible, bondissant à droite, roulant à gauche, il commençait presque à aimer l’exercice. Il pêcha par excès de confiance, en faisant un saut en arrière il trébucha sur ce qui semblait être, à l’odeur, le pot de chambre du vieillard.

« Raaahh ça pue ! » Ne put-il se retenir de lâcher.

Attiré par le bruit et l’odeur, le troll se rua vers lui, en plus il semblait commencer à retrouver la vue et cette fois il risquait bien de faire mouche. Enfin, de se faire le moustique. L’Héliophobe put esquiver le premier coup, mais le revers que le monstre lui envoya était bien trop rapide et même s’il se protégea avec ses deux avant-bras il fût envoyé bouler contre le mur opposé. Il reprit juste assez conscience pour voir son agresseur venir à nouveau vers lui, probablement pour l’achever. Mais heureusement la cavalerie arrivait et Dan s’avançait vers le troll.

« C’est pas trop tôt… »

Malheureusement l’aide ne fût que de très courte durée et son ami fût lui aussi éjecté contre un des murs de la cellule. Mais heureusement pour le geek cette diversion avait suffi à perturber le monstre qui reporta son attention sur sa première cible, le vieillard. Il fallut que le jeune homme se concentrer pour ne pas rendre sa bière sur le sol de cellule en entendant le bruit des os de l’ex-prisonnier se faire broyer. Il aperçut, du coin de l’œil, l’expression du visage de Dan changer radicalement. Les traits habituellement assez avenants de son ami avaient été remplacés par une expression de rage pure. Des flammes blanchâtres se mirent à se dégager de lui et, instinctivement, l’héliophobe se décala un peu. Il se souvenait que lors de leur précédente rencontre, quelques jours plus tôt, le jeune homme l’avait mis en garde contre l’apparition de ces fameuses flammes. Il lui avait conseillé d’essayer de le mettre hors combat en un seul coup si jamais elles venaient à apparaître. L’informaticien se demanda si cette consigne était encore d’actualité, mais obéissant à son instinct il se contenta de continuer à s’écarter, laissant le champ libre à son allié.

Il aurait presque pu se mettre à manger des pop-corn tant il resta spectateur de cette première partie du combat. Il regarda Dan se mettre à marteler le troll de ses poings vengeurs mais malheureusement sans grand succès. La bête avait la couenne épaisse et elle ne la vendrait pas aussi facilement, il semblait à peine sentir les coups du voyageur alors que Corey était persuadé que s’il avait reçu le même traitement il aurait déjà perdu connaissance. Mais le colosse se contenta de zog-zogger sans réelle douleur apparente, le fait que son adversaire soit aussi flamboyant semblait presque l’amuser. Il décida de répondre aux coups mais le rapport de force était disproportionné et l’humain fût envoyé valser à nouveau malgré sa tentative de parade.

« Euh ok… » Répondit Corey à l’instruction de son camarade qui avait atterrit non loin de lui et qui repartait déjà à l’assaut.

Il pointa sa paume vers le visage du monstre et fit appel à son pouvoir juste une seconde avant que le pied de Dan ne le percute. La bête ne vit pas le coup venir et les dégâts furent un peu plus importants que les précédentes attaques. Un duel de force s’engagea entre les deux autres et Corey sut que c’était sa chance de se faire oublier, non pas pour s’enfuir comme Dan l’avait peut-être cru, mais pour passer dans le dos du monstre. Il invoqua sa lame de lumière dans le prolongement des doigts de sa main qui tenait droite, et se jeta sur le dos du monstre. Sans perdre de temps, il enfonça la lame entre le coup et l’épaule du troll, il espérait trancher une artère mais n’était pas spécialiste de l’anatomie de cette espèce. Pour maximiser ses chances il retira la lame solaire et la planta à nouveau à trois reprises, une fois jusqu’à ses ongles les autres fois sur une quinzaine de centimètres.

Zog fût obligé de s’occuper de cet insecte énervant qui venait de le piquer plusieurs fois, il rompit le duel dans lequel il était engagé et vint attraper le geek par l’épaule, la lui déboitant au passage. Il l’envoya valdinguer contre le mur qui commençait à en avoir marre de rattraper les deux compères.

« Zog ? » Demanda-t-il en touchant l’endroit où il avait été blessé.

« Zog ? » Répéta-t-il en voyant du sang sur ses doigts malgré la pénombre ambiante.

« Zooooog ! » Continua-t-il presque plaintif en sentant son sang couler le long de son torse. Il n’était pas encore mourant, mais avec une telle blessure il ne tiendrait plus très longtemps.

« ZOOOOGGGG ! » Hurla-t-il en faisant trembler les murs et en avançant vers les deux amis bien décidé à leur rendre la monnaie de leur pièce.

Corey avait réussi à se redresser mais la douleur dans son épaule était terrible, il ne pouvait plus bouger sans grimacer de douleur. Il parvint à se mettre à genoux mais ça en était fini pour lui des esquives acrobatiques. Il pointa la paume de sa main droite, la seule dont il pouvait encore se servir, vers le monstre et parla calmement pour un homme dans sa situation.

« Je peux te créer une occasion mais pas deux… » Dit-il à son coéquipier juste avant d’envoyer un puissant faisceau droit sur le visage du monstre qui se protégea les yeux un poil trop tard. Mais qui continuait à avancer vers eux.

L’héliophobe se jeta sur le côté, ignorant l’ignoble élancement de douleur que ça lui provoqua mais serrant les dents pour ne pas crier. Il fit quelques pas, juste assez pour s’éloigner de la trajectoire du zog-fou, mais il s’étala de tout son long, perdant presque connaissance à cause de la nouvelle douleur lancinante. Il allait falloir que Dan termine le boulot où trouve un moyen de lui remboiter le bras.


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 340
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Glander un peu [Pv Dan Sorro] Sam 20 Déc 2014 - 1:29
Une occasion, pas deux, alors qu'il arrivait à penser qu'il était seul face à l'impossible Corey s'était révélé être toujours là. Fin prêt, il s'était évertué à affaiblir le troll grâce à son pouvoir que Dan trouvait de plus en plus stylé. Lui aussi il faisait de la lumière, mais s'était beaucoup moins beau, beaucoup moins synchrone avec ce qu'il faisait. Loin d'avoir le temps d'y repenser, il profita de l'escarmouche entre lui et le troll pour se saisir des chaînes qu'il avait repéré quelques secondes plus tôt. Enchaînant entre roulades illogiques, pas chassés largement sur exploités et halètements éprouvant. C'est dans une obscurité ponctué de hurlement et de chocs qu'il put finalement mettre en place un plan aussi sanglant que judicieux. La vision du voyageur de lumière prostré contre un mur avec un bras dans le pâté, lui laissa un amer gout familier. Celui de voir quelqu'un se faire tuer sans pouvoir y changer quoi que ce soit. Un dernier rayon lumineux lui échappa, aveuglant de très peu le monstre qui se vidait trop lentement de son sang pour qu'ils puissent encore hurler victoire. Réunissant le peu de lucidité errant entre les abysses reliant ses neurones, le jeune voyageur sauta dans le dos du monstre en enroulant maladroitement les chaines autours de son cou. Là s'en suivit une lutte aussi éprouvante que bruyante.

Le monstre s'évertuait à frapper le sol et le toit lorsque il abandonnait l'idée de réussir à saisir Dan qui d'un pied sur l'autre tirait de toutes ses forces sur la chaîne enroulée autours de sa gorge. La plaie ouverte que lui avait laissé Corey s'élargissait secondes après secondes, déversant un flot de sang suffisamment conséquent pour créer une épaisse marre inodore aux pieds du troll. Le monstre, dans un éclaire de génie, décida de foncer dos contre le mur pour écraser Dan qui fut sauvé par un cadeau du sort. Pivotant dans la marre d'hémoglobine, le monstre glissa, emmenant le minable moustique qui l'empêchait de respirer avec lui dans une chute plutôt rude. Un silence lourd mais reposant s'empara de l'ambiance, envoyant la peur, le chaos et la folie chier un instant. Dan sentit les flammes s'évaporer autours de lui, le monstre était définitivement hors d'état de nuire. Il gigotait faiblement, pataugeant sans la moindre réflexion dans son propre sang en suffoquant. La vue répugnante de cette scène força le voyageur à se redresser plus vite qu'il ne l'aurait souhaité. Ses bras étaient douloureux, ses jambes répondaient mal.

Titubant sans réellement savoir où il allait, ce n'est qu'après avoir réalisé que lui et Corey étaient encore en vie qu'il poussa un amer cri de joie. Approchant difficilement du geek solaire, ses yeux allaient du cadavre du vieux à celui du troll pour finalement revenir à eux une fois rendu à moins d'un mètre de lui. Ses genoux l'amenèrent naturellement à son niveau, gagnant le sol malgré lui il avait du mal à supporter son propre poids. Ses mains tremblaient encore. Ils allaient de voir partir, mais comment?:

-Tu penses pouvoir bouger?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1012
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1660
Honneur: 488
MessageSujet: Re: Glander un peu [Pv Dan Sorro] Mer 31 Déc 2014 - 9:57

L’héliophobe ne put qu’attendre et espérer, il tenta bien de se redresser après avoir aveuglé l’ogre, mais lorsqu’il bougea, son bras fût sollicité et ça lui arracha une nouvelle grimace de douleur. Il cessa de forcer et essaya de s’adosser en priant pour que Zog ne soit pas sur lui, ce fût une de ses côte, probablement fêlée qui se rappela alors à lui. Il avait l’impression d’être passé sous un bus et au niveau des blessures, il n’en n’était pas loin du tout. Mais malgré tout, c’était une préoccupation assez secondaire. Un nouveau cri l’obligea à se concentrer sur le combat, il vit son ami accroché au dos du monstre, en train d’essayer de lui passer une chaine autour du cou et ne put s’empêcher de penser :

** Il veut le monter comme un cheval ou quoi ??? **

Mais il comprit, lorsque son allié parvint à ses fins, que son intention était beaucoup plus funeste, il ne put s’empêcher de serrer les dents en voyant le flot de sang qui se déversait des blessures qu’il avait infligée et que Dan venait d’élargir. Quelque part, il avait quand même de la sympathie pour le malheureux Zog. Certes ce dernier venait de tenter de les tuer, mais d’un autre côté il ne faisait que son travail, on lui avait demandé de tabasser tous ceux qui se baladaient sans autorisation et il s’évertuait d’y parvenir. Lorsqu’il glissa, signant sa perte, le geek ne put se retenir de détourner le regard, et attendit que tout son cesse pour constater que l’ogre avait poussé son dernier « zog ». Il profita un peu de ce répit pour reprendre ses esprits, et faire le bilan de ses blessures.

« Mes jambes ça peut aller, même si à cause de mon épaule je douille des que je bouge un peu trop. »

Il rassembla son courage et se redressa, serrant les dents à cause de la nouvelle vague de douleur, certes ce n’était rien face à la fois où Megan avait usé de son pouvoir sur lui après avoir fracturé sa main, mais sur la durée c’était peut être la première fois qu’il souffrait autant vu qu’elle l’avait soulagé presque instantanément. Il lutta contre le vertige qui lui montait à la tête en se tenant au mur, de sa main valide, puis précéda Dan pour sortir de la cellule, s’assurant que ce dernier le suivait. Lorsqu’il arriva dans le couloir, enjambant le cadavre du malheureux vieillard qui n’avait eu que quelques minutes de liberté, il aperçut des petites silhouettes en train de le regarder avec intérêt. Attirés par les bruits de combats, les esclaves étaient sortis de leur remise pour essayer de voir ce qui se passait et, en voyant que ce n’était pas leur gardien qui sortait vainqueur de ce combat, les créatures commencèrent à s’entre-regarder sans savoir quoi faire. Les ignorants, le binôme arriva à leur hauteur et les dépassa pour monter l’escalier, faute de décision, elles emboitèrent le pas des deux voyageurs qui venaient de les débarrasser de celui qui les empêchait de fuir. Corey venait de passer le premier palier lorsqu’il aperçut, en haut des escaliers, le propriétaire des lieux qui allait descendre pour aller voir ce qui retenait Zog qui n’aurait dû en avoir que pour quelques minutes pour s’occuper des deux voyageurs trop curieux.

« Mais… Qu’avez-vous fait de Zog ? » Demanda-t-il en écarquillant les yeux. « Et vous, retournez dans votre cave, ce n’est pas encore l’heure de votre service. » Cria-t-il à l’intention de ses esclaves qui se figèrent mais ne tournèrent pas les talons.

Sans dire mot, et sans réfléchir, Corey pointa sa main encore valide, mimant un pistolet, vers l’esclavagiste qui eut un mouvement de recul et commença à bégayer.

« Qu’est-ce que… »

Il n’eut pas le loisir de terminer sa phrase, interrompu par un puissant faisceau solaire qui le frappa en pleine poitrine, transperçant sans peine le tissu et la chair. Il fût propulsé à la renverse, avec un poumon salement perforé qui entrainerait sa mort, tôt ou tard, si il ne recevait pas de soins. Son souffle était réduit à un râle, un peu dérangeant et Corey monta les quelques marches qui le séparaient du corps avant de demander de s’adresser à Dan.

« Désolé, j’ai pas réfléchit, on en fait quoi de lui maintenant ? » Les choix n’étaient pas nombreux, abréger ses souffrances, trouver de l’aide pour le soigner ou bien le laisser mourir dans la souffrance. « Vous pouvez vous barrer les nains, c’est comme vous voulez maintenant. »

Les esclaves hésitèrent à nouveau avant de dépasser les deux voyageurs pour aller raconter ce qui venait de se passer à leurs camarades en service. Corey pouvait entendre quelques bribes de la conversation, apparemment, même si ils étaient soulagés de ne plus être sous la coupe de ce tyran et de sa brute épaisse, ils n’avaient jamais connu autre chose que cet endroit et l’inconnu leur faisait peur.

__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 340
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Glander un peu [Pv Dan Sorro] Sam 17 Jan 2015 - 16:43
Corey semblait pouvoir marcher, une bonne nouvelle car Dan galérait comme jamais. Prenant appui contre les murs, il se poussait d'un bout à l'autre du couloir pour ne pas chuter. Lorsque ils dépassèrent la chambre des lutins, le voyageur ne put s'empêcher de déglutir. Les regards qu'ils lui lançaient étés unanimes, ce type n'était pas un héro, il le voyait comme un simple assassin. Comment auraient-ils pu le voir autrement? Ce voyageur aux mains ensanglantées et au regard blasé n'inspirait rien de bon. Heureusement que Corey rattrapait un peu le niveau, jusqu'à ce qu'il n'abatte sans un mots le propriétaire qui réclamait des explications. Les yeux de Dan qui entamait à peine la montée se plissèrent dans le dos du geek. Ce type, même la violence qui habitait le petit berserk, malgré les emmerdes dans lesquelles ils s'étaient trouvées, Corey parvenait à rester calme. Qui était-il vraiment ce gus? Sérieusement, sans lui Dan serait mort, pour de vrai en plus! Il n'était pas plus expérimenté que lui, il avait même quelques voyages en moins que lui d'après le peu de conversation qu'ils avaient entretenu. Alors pourquoi avait-il l'impression de dépendre de son pouvoir ? Pourquoi se sentait-il si faible?

Ne faisant pas attention aux remords de son collègue, il enjamba le cadavre en conception qui suffoquait atrocement en agrippant ses jambes. N'oubliant pas qu'il venait de réchapper à un troll à cause de cette ordure, Dan n'eut aucun remord à lui asséner un coup de pied dans la hanche pour qu'il lâche l'affaire. Une fois plus haut que lui selon la logique des escliers, Dan repoussa le corps avec un nouveau coup de pied. Envoyant valdinguer le vieux en bas. Maintenant, plusieurs solution s'offraient à eux. Mais d'abords! Dan s'empara des épaules du voyageur, puis lui frappa amicalement la poitrine en riant:

-On est vivant mec! Pas la peine de se prendre la tête, ce soir on fait la fête! Regarde, on a un salon rien que pour nous! Les nains feront ce qu'ils ont à faire, on ne s'est pas battu pour eux...si?

Il enjamba quelques coussins puis fonça vers ce qui ressemblait au comptoir d'un bar orientale. C'était peu courant, un comptoir stylisé, des tabourets confortables. Dan invita Corey à la rejoindre, titubant d'un canapés à l'autre il lui fallut cinq bonnes minutes avant de pouvoir atteindre le bar et commander un joint ainsi qu'une bière fraîche! Malheureusement, personne ne vint à leur rencontre, pas un seul larbin ne bougea son modeste petit cul pour venir le servir. Exaspéré, Dan commença à grommeler de manière audible et énervée:

-Bordel, on les sauve et ils sont même pas foutu de nous apporter une bière...

La clientèle, en ayant mare d'attendre s'en allait-elle aussi, vidant le lieu en lançant des regards intrigués aux deux voyageurs déjà debout. Dan parcourut l’assistance du regard, puis remarqua qu'un mec recouvert de tissus et d'écharpes restait assis à sa table. Sirotant son thé, il continuait de boire en plantant ses yeux bleu claire dans ceux de Dan. Ce dernier dut avouer être troublé, il sentait cette aura meurtrière émaner de ce gars. Qui où quoi qu'il soit mieux valait lui foutre la paix pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1012
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1660
Honneur: 488
MessageSujet: Re: Glander un peu [Pv Dan Sorro] Mar 20 Jan 2015 - 15:07

Ce ne fût que lorsque le corps du propriétaire des lieux atteignit le bas des marches que Corey sortit de sa torpeur, il regarda un nouveau le vieillard. Le malheureux avait perdu conscience, probablement à moitié assommé par sa chute de quelques marches. L’héliophobe pouvait apercevoir le trou causé par son pouvoir dans sa poitrine et quelque part il s’en voulait. Peut-être existait-t-il une autre solution ? Il n’avait même pas cherché à savoir si il y avait une prison en ville, peut être que celui qu’il venait de tuer n’était qu’un intermédiaire qui n’avait pas eu le choix. Ce vieillard avait peut-être été forcé d’assumer la gérance de l’endroit et de maintenir les malheureuses créatures en otage. Il ne lui avait même pas laissé le temps de s’expliquer et commençait à regretter son geste impulsif, il avait cédé à la colère, il avait été faible… La claque amicale de Dan et ses paroles le forcèrent à passer à autre chose et il se força à sourire avant de lui emboiter le pas, non sans un dernier regard sur le cadavre.

« Ouais on a eu chaud, l’étais pas commode ce Zog.

T’as raisons, ils ont qu’à se démerder… »


Il suivi son acolyte à travers le dédale de poufs et de coussins en tous genre, se tenant le bras pour éviter qu’il ne se balance et ne tire sur son articulation. Il prit place à côté de son ami, veillant à trouver une position qui ne tire pas trop sur articulation déboitée. Il espérait se réveiller rapidement pour que cette douleur ne soit plus qu’un souvenir.

« J’aimerais bien tirer quelques taff, ça pourrait m’aider à supporter la douleur.

Bon ils font quoi sérieux. »


Il pointa son doigt sur une des créatures des rêves qui passait non loin d’eux, l’air égarée, cette dernière, qui l’avait vu se servir de son pouvoir écarquilla les yeux et baissa les oreilles.

« Toi là, dépêche-toi de nous apporter deux bières et un pétard. »

Le pauvre hère acquiesça frénétiquement de la tête avant de disparaître par une trappe derrière le comptoir avant de réapparaitre avec la commande qu’il déposa devant les deux voyageurs. Il les regarda ensuite, en restant là, l’air perdu. Corey se jeta sur le joint qu’il alluma maladroitement, avant de tirer dessus à la recherche de la sensation anesthésiante et euphorisante. En attendant que le soulagement arrive, son regard tomba sur l’esclave nouvellement affranchi et son air de désespoir et d’incompréhension.

« T’as qu’à servir les autres client si tu sais pas quoi faire d’autre… Et dis à tes potes de s’y remettre aussi si ils veulent ou de se casser je m’en fou, c’est le bordel là… »

En effet des clients mécontents appelaient les serveurs qui semblaient trop paumés pour répondre à leurs attentes. Ceux qui avaient assisté à la scène dans les escaliers la décrivaient aux autres et tous semblaient perplexes sur la marche à suivre. Celui à qui le geek s’était adressé sembla soudain soulagé de ne plus avoir de question à se poser, il se précipita vers ses congénère et leur transmis les paroles de l’héliophobe qui, commençant à ressentir les effets narcotiques, s’amusa de la situation.

« Elles sont con ces bestioles…. Oh … Il a pas l’air commode ce type là-bas… »

Son regard venait de croiser celui, bleu acier, de l’étranger à la présence dérangeante.

« Tu penses que c’est un voyageur ? » Demanda-t-il à son camarade.



__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 340
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Glander un peu [Pv Dan Sorro] Jeu 22 Jan 2015 - 15:56
Il n'aimait pas ce regard, ce mec dégageait quelque chose qui lui foutait les glandes. Lorsque Corey commanda un joint, Dan fut surprit qu'il pense à ça pour soigner la douleur. Ce n'était pas bête, mais là il avait surtout envie d'un truc frais. Le laissant entamer, Dan retrouva alors les yeux du mec à l'écharpe. Effectivement, comme le supposait par sa question Corey, il y avait de grandes chances pour que ce type soit un voyageur. une fois la clientèle calmé par les nains, il ne restait plus grand monde. Soudainement, le regard intriguant de l'énergumène quitta celui de Dan, se reportant sur l'une des petites créatures.

Se reconnectant avec l'instant présent, Dan se retourna, faisant en sorte de surmonter le plus efficacement possible la douleur qui entravait son corps. Même boire sa bière était devenue difficile, putain de troll! Il n'en avait jamais rencontré par le passé, comment pouvait-il se retrouver dans un endroit supposé être tranquille? Quel bordel, comment allaient-ils faire? Trop de questions, pas assez de réponses. Combien de témoins étaient des voyageurs? Combien pourraient être partis chercher du renforts? Alors qu'il continuait sa bière, Corey lui tendit le joint, tirant quelques lattes en cessant de se comporter comme un ivrogne il fut surprit de voir l'un des nains lui tirer le pantalon.

Dan le dévisagea un instant, puis lorsque il comprit que la gesticulation de l'être onirique était destiné à lui indiquer une direction. Il retrouva le regard de l'homme aux écharpes, qui cette fois-si lui faisait clairement comprendre qu'il désirait leur parler. Regardant Corey en fumant encore un peu sur le joint il lui rendit en avançant:

-Allons lui demander. Et surtout...restons calme!


Faisant des mouvements toujours aussi lents, il tangua d'un bout à l'autre de la salle. Bière à la main, il aurait bien aimé être porté par les petites créatures cette fois-si. Mais bon, il n'allait pas trop en demander, les pauvres semblaient avoir du mal à se remettre du choc. Il était frais en même temps, dix minutes à peine déjà que le vieux s'était fait allumer. Lorsque il put finalement posé son cul sur un coussin, il regarda par la fenêtre énormément de gens circulant dans des lis ou des chaises roulantes, volantes et autres dingueries imaginables. Tout avait été fait, pour que le moindre effort soit annihilé, supporté et évincé. Retrouvant le regard de l'homme emmitouflé sous ses écharpes dont ne ressortait que deux yeux bleus transcendant. Après quelques secondes d'estimation, la voix de mec apparue:

-Vous avez tué un ami cher à mes yeux. Vous avez abattu l'un des plus honorable et ancien gérant de bar du royaume. Sa fortune n'était pas immense, mais sa réputation était sûrement la plus solide et propre de toute la région. Dans le métier des gens comme lui était rare vous savez?

-Les esclavagistes ne cours plus les rues c'est vrai.

-Vous et vôtre mentalité hypocrite, vous étiez bien content qu'ils vous servent vos plats non? Cette bière dans vos mains! Surtout vous monsieur qui fumait là! Avec vôtre tronche de morts-vivants vous me donnez envie de ...

-Du calme. On a été attaqué par un troll ok? On a pas besoin de se prendre la tête.

-Ces Schloupixs (Hrp:Preums!) sont de toutes manières vouées à être capturés par un concurrent d'ici dix jours maintenant qu'il est mort...Il était l'un des seuls à les nourrir! L'un des seuls à les entretenir plusieurs années consécutive! Bon sang...

Dan eu dû mal à boire sa bière en écoutant le ton de l'homme qui commençait à sangloter. Les créatures affluèrent autours de lui, montant sur ses épaules et sa têtes recouvert de tissus. Ses yeux s'étaient clos, tendis que les nains tentaient de l'apaiser en le massant. Pendant ce bref moment un peu piquant, Dan ressentit un amer goût de culpabilité recouvrir sa langue trop lentement pour parvenir à savourer sa bière. Il n'aimait pas le ton qu'il allait prendre, mais il se sentait obliger de le faire. il devait l'ouvrir, même si encore une fois il risquait de mettre Corey dans la merde:


-On a faillit y passer à cause de son troll, les conditions de vie de ces nains sont minables. Que vous pleuriez vôtre ami vous honore. Mais les voyageurs vivent avec les mains sales ...Vôtre ami savait ce qu'il risquait, puis ce qu'il gardai une telle bête au prêt de lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Zenith
Messages : 1012
Date d'inscription : 10/09/2014

Arpenteur des rêves
Corey Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 545
Renommée: 1660
Honneur: 488
MessageSujet: Re: Glander un peu [Pv Dan Sorro] Ven 23 Jan 2015 - 17:21

Le jeune homme acquiesça aux paroles de son ami, ce voyageur le mettait mal à l’aise et il ne se voyait pas continuer la nuit sous ce regard inquisiteur. Il se leva avec moult précautions pour ne pas faire trop bouger son bras et surtout pour que les vertiges narcotiques ne le forcent pas à se rassoir. Il répondit au dos de son ami tout en le suivant en direction de l’intrus.

« De toute façon je n’ai pas la force de m’énerver, j’espère qu’il ne fera pas chier. »

Ils rejoignirent lentement le voyageur, slalomant entre les coussins et les petites créatures qui s’étaient désormais remise au travail. Elles avaient l’air beaucoup moins perdues que quelques minutes plus tôt, Corey devait avouer que depuis qu’il leur avait donné une consigne, elles avaient l’air plus heureuses. Il ne savait pas pourquoi mais ce n’était pas une nouvelle qui lui faisait plaisir. Il s’assit avec précaution aux côtés de Dan, grimaçant en soulageant un peu son épaule endolorie. Même si l’anesthésiant avait un peu fait effet, il avait hâte de se réveiller pour que cette douleur lancinante disparaisse. A chaque fois qu’il respirait il sentait un élancement partir de son articulation et se répercuter dans tout son torse. Il écouta relativement distraitement la conversation des deux voyageurs, car la première phrase avait suffi à le plonger dans le doute.

** Merde, d’après lui j’ai tiré sur un mec bien, ça se trouve le troll n’était même pas son employé…

Le seul à les nourrir ? Le seul à les entretenir sur plusieurs années consécutives ? Ça veut dire que maintenant ça va forcément être pire pour eux. En plus d’être à nouveau réduits en esclavage, ils vont être privé de nourriture et séparés les uns des autres…

Bordel qu’est-ce qu’on a fait… **


Mais Dan marquait un point, si Moktar était vraiment blanc comme neige pourquoi aurait-il eu besoin d’une créature comme celle-ci ?

** Merde, c’était peut-être uniquement pour se défendre de ses concurrent, peut être que Zog était très gentil avec les … Schloupixs… Quel nom à la con d’ailleurs ( Wink ) et avec leur captif…



Le captif ?!**


La drogue l’avait empêché de percuter plus tôt mais maintenant que c’était fait il faillit crier pour ajouter de l’eau au moulin de son allié.

« Et vous allez nous dire que quelqu’un de parfaitement honnête comme votre Mokhtar, a de très bonnes raisons de garder un vieillard captif? N’essayez pas de nous enfumer, votre ami était loin d’être un saint, n’essayez pas de nous faire croire le contraire. »

Il était persuadé d’avoir vu les yeux de son interlocuteur s’écarquiller lorsqu’il lui avait parlé du prisonnier, signe qu’il n’était probablement pas au courant. Il détourna un instant ses yeux bleu avant de répondre.

« Vous ne comprenez rien ! » S’énerva-t-il légèrement. « Vu votre état je pourrais vous tuer tous les deux ici et maintenant si je le voulais. » Ses interlocuteurs se raidirent en attendant ça. « Mais ça ne servirait à rien… Vous êtes juste des jeunes ignorants un peu stupide. Vous ne vous rendez absolument pas compte de ce que vous avez déclenché. »

Il se redressa, d’un mouvement souple et agile, et continua, les écrasant de toute sa hauteur.

« Je veux que vous reveniez voir le résultat de vos actes. Disons dans 10 jours… Rendez-vous ici même pour que vous constatiez. »

« Pourquoi est-ce qu’on reviendrait ? »

« Je connais vos visages désormais, si vous ne venez pas au rendez-vous, je vous traquerais et je vous tuerais après vous avoir fait regretter de ne pas être mort plus vite. »

La menace aurait pu paraître risible, mais pas face à cet homme, pas face à cette aura de puissance et ce regard bleu plus dur que l’acier. Corey eut un peu de mal à déglutir et faillit s’étouffer avec la gorgée de bière qu’il but pour se donner une contenance. L’inconnu sortit sans se retourner et laissa les deux voyageurs se regarder, perplexe.

« Tu crois qu’il était sérieux ? J’ai pas forcément envie de le vérifier par moi-même… »

Il attendit la réaction de son ami mais quelque chose lui disait qu’en tous cas lui, il reviendrait ici dans dix jours.


Inconnu aux yeux bleus



  • Nom : Inconnu
  • Âge : Entre 30 et 35 ans
  • Type : Voyageur
  • Emploi : Inconnu
  • Description : Grand, athlétique, il est vêtu d’une tenue digne de celle des nomades de nord-Afrique. Son turban laisse néanmoins apparaître des yeux bleus qui semblent voir au cœur de votre âme. Sa peau est cuivrée, trahissant des origines du moyen orient.


__________



Note: Peu de personnes connaissent le nom de famille de Corey en RP  merci d'en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 340
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Glander un peu [Pv Dan Sorro] Sam 24 Jan 2015 - 0:18
Le regard de Dan fut soudainement prit d'une teinte de panique, ce n'était pas la première fois que quelqu'un l’enfumait avec ce type de menace. Ses dents se serrèrent les unes aux autres, gardant la gorgée qu'il était en train d’ingurgiter pour plus tard. Il fallait prendre son temps, assimiler les infos, digérer le tout puis faire en sorte de ne pas se chier dessus. Le débat avait été bref mais mouvementé, malgré les arguments des deux clampins, leur interlocuteur ne semblait pas du tout réceptif à leur possible innocence. On ne pouvait lui donner tord, ils étaient en effet parti eux même chercher la petite bête. Soupirant en dévisageant le voyageur qui s'en allait en les laissant réfléchir comme deux cons au milieu d'un bar privé de patron. La puissance de ce type n'était pas sujet de réflexion, il était effectivement capable de faire mal. En revanche, allait-il se souvenir du rendez-vous sans fautes? Allait-il être capable de tenir une fois de plus un engagement aussi embarrassant? Dix jours s'étaient longs quand même. Réfléchissant en avalant lentement sa gorgée d'houblon il regarda Corey puis se sentit inconsciemment sourire:

-Bah moi je viendrais, on a déjà botté pas mal de culs tout les deux...ce n’est pas un mec aux yeux bleus qui va nous chier impunément dessus tu vas voir!

Les bras croisés, sa bière vide, il laissa la douleur se dissiper lentement en prenant ses aises. Pieds sur la table, un nouveau joint dans la bouche, il observait les nains travailler. S'interrogeant sur le sort dans lequel deux jeunes voyageurs venaient de les propulser. Pourquoi fallait-il que tout se complique? A quoi bon ? Ils n'en avaient rien à foutre, au finale ils disparaîtraient avec ou sans leurs aides non? C'est dans un silence pesant, que Dan se réveilla la gorge sèche. Il avait bien flippé encore une fois, il sentait l’immonde odeur de sueur massacrer ses narines, alors qu’il se levait lentement en titubant. Ses mains lui faisaient male, comme si la douleur de Dreamland ne s’était pas entièrement évanouit.  C’est sous la douche, après avoir bravi le carrelage glacé, et laissé l’eau froide mordre sa nuque qu’il prit définitivement sa décision. Il viendrait, il se pointerait à ce rendez-vous et il serait prêt à tout.  Si vraiment leurs actes amenaient énormément de malheur, il était prêt à en assumer les conséquences, il n’était pas du genre à fuir face aux défis. Non, pas dans l’autre monde, il allait devoir en  faire du chemin.

S’en suivit plusieurs journées où il put enfin se consacrer à autre chose que broyer du noir. Il voulait être au top de sa forme, il n’allait pas pouvoir gagner énormément en dix jours. Mais il pouvait très bien booster sa condition physique en plus d’une semaine. Un peu de course le matin, quelques pompes après chaque repas. Il aurait adoré arrêter après les deux premiers jours, foutre tout ça en l’air et se contenter de survivre nuits après nuits. Mais quelque chose ne cessait de le tenir, il culpabilisait. Oui, Corey était encore une fois dans des ennuis dangereux sans qu’il ne demande rien à personne. Certes, il avait lui-même flingué le vieillard, mais celui qui les avait emmenés en bas s’était Dan. Personne d’autre, même l’homme emprisonné n’avait pas survécut. Il s’en voulait d’être aussi inutile, lui aussi aurait aimé maîtrisé les rayons lasers…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Glander un peu [Pv Dan Sorro]
Revenir en haut Aller en bas

Glander un peu [Pv Dan Sorro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1-