Haut
Bas

Partagez|

Le plus fort c'est moi! (Pv Kai) (Quête terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Messages : 339
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Le plus fort c'est moi! (Pv Kai) (Quête terminée) Sam 23 Aoû 2014 - 2:33
Monde réel.


Quoi de plus stupide que se faire une tartine de Nutella à quatre heure du matin ? Ce n’est pas commode à faire, on est obligé en tant qu’individu civiliser de nettoyer derrière soit, puis on ne peut s’empêcher d’en mettre plus que nécessaire.  Dan n’arrivait plus à trouver le sommeil, en ce moment tout lui prenait la tête. Dreamland, la vie réelle rien n’allait comme il voulait. Frôler autant de fois des épreuves mortelles dans un monde censé être onirique restait tout de même éprouvant. Mais le plus dur, s’était souvent d’y assister. Combien de fois avait-il vue des cadavres où des gens mourir ? Il avait même conçu plusieurs macchabés. Plus le temps passait plus ce monde imaginaire le dégoutait. Au finale il n’était pas compliqué, ce n’était qu’une simple bouillie de conscience humaine ayant pris une forme Dieu seul sait comment. Dreamland n’était que le reflet spirituel du monde qu’il détestait, en d’autres termes il n’échappait à rien. Au contraire, il sacrifiait même sa propre existence pour arranger ses séjours au royaume des rêves.  L’idée de se suicider dans l’autre monde pour reprendre une vie normale lui traversa vaguement l’esprit, avant que la fatigue n’abatte finalement les dernières forces du voyageur. Sans même pouvoir entamer sa tartine il ferma lentement les yeux, s’écrasant mollement dessus comme si de rien n’était. La lumière de la cuisine était éteinte, le pot de Nutella était encore ouvert prêt de lui. L’emprise d’un monde sur lequel il n’avait aucun contrôle l’emmenait de l’autre côté sans difficultés.

Dreamland.

Dan se retrouvait au milieu d’une plantation inconnue, de longues et inflexibles tiges  l’entouraient, laissant pendre à leurs sommets d’énormes graines. Une puissante odeur de chocolat manqua de le faire baver. Après s’être frayé un chemin entre les plants il aperçut un semblant de village. Quelques baraques, dont une peut être un peu plus grande que les autres. D’ailleurs, cette maison avait une étrange allure de pot. Au lieu d’être intrigué par la particularité de ce village, le jeune homme se contenta d’enfoncer les mains dans les poches, traînant les pieds en râlant. Il pressentait la soirée de merde, quelque chose n’allait pas, peut être que cette charrette renversée aurait dû l’alerter mais rien ne sembla monter au cerveau. Pas même les diverses traces de griffes décorant le panneau souhaitant la bienvenue au paisible village de Nutella sur tartine. Mais très vite les choses accélérèrent, trois maisons sûrement trop proches les unes des autres étaient en ruines. Les portes étaient défoncées, les murs ébranlés. Sans parler des créatures en larmes qui erraient autours des habitations. Leurs yeux étaient comme vide, le désespoir semblait remporter une bataille de plus ce soir à Dreamland. Ces pauvres gens avaient sûrement étés s’installer sur le mauvais chemin.  C’est ce genre de choses qui le flinguait, ses dernières nuits se suivaient toutes et se ressemblaient toujours autant. Combien de personnes allait-il encore devoir regarder souffrir sans pour autant pouvoir faire quoi que ce soit.  

Mais alors qu’il poursuivait sa funèbre promenade il eu le malheur de croiser le regard d’un homme égaré, ses yeux rougis étaient soulignés par deux vastes cernes qui lui bouffaient le visage. Sa chemise était couverte de … cacao ? Ouais ça sentait le bon Nesquik, mais avant que Dan ne réalise le vieillard s’adressa à lui sèchement sans même s’arrêter:

-Enfoirés.

Il avait bien raison de se plaindre, mais pourquoi se déchargeait-il sur lui ? Dan se savait profondément détester par la communauté du troisième âge, ça tête d’enfant à moitié sage ne leur revenait jamais.  Sans plus s’inquiéter de ce que pouvait bien penser cet énergumène il continua son chemin, sans réellement savoir sur quoi il allait encore tomber. Une petite foule semblait agglutinée devant la maison en forme de pot, de plus prêt on pouvait clairement comprendre que le toit était un simple capuchon, mais le reste restait bien fait. Le moins intéressant se trouvait au pied de la structure en pierre, un voyageur semblait prendre son pied à écrasé quelqu’un dans la boue. Peut être passaient-ils tous par là ? Une forme de crise d’ado qui poussait les voyageurs à se défouler sur les autres. Saoulé par tant d’arrogance, Dan se laissa aller au méprit puis décida de bifurquer sur la gauche. Mais trois Ananas qui malgré  leur grotesque tronches de personnage pour Oasis, laissèrent un désagréable frisson ronger le dos du jeune homme. Leurs lances étaient longues, des pierres taillées décoraient leurs bouts avec quelques froufrous. Sans aucunes formes de préventions les juteux guerriers pointèrent leurs armes sur le buste du voyageur égaré :

-Ho attendez, moi j’ai rien à voir avec ceux qui ont foutu le bordel, je viens juste d’arriver et…

-Vous alliez laisser vôtre congénère s’amuser avec  les habitants de ce village ?

-Je ne vais pas toujours essayer de sauver tout le monde, héhé …

Les fruits se regardèrent avec amertumes avant de replonger leurs yeux translucide dans ceux de Dan.

-Nous non plus .

Alors que la lance de l’ananas en pagne marron cherchait à transpercer le crâne de Dan, ce dernier se baissa instinctivement échappant à une mort désagréable. Mais le plus dérangeant restait à venir, un bruit d’éclatement amena quelques copeaux de bois frôler le visage du jeune pommé. Inspiré par un bref moment de panique, Dan plongea sur le côté puis après avoir roulé plusieurs fois se releva en titubant. Ses yeux essayaient de suivre l’action, l’énervé de tout à l’heure venait de bondir sur les trois fruits, brisant habilement leurs lances en quelques coups de griffes. Mais très vite, les techniques militaires du royaume des fruits démontrèrent à quel point les peuples pacifiques avaient du temps à perdre. Gestes lent, coordination digne d’un bulot cuit, pourtant leur endurance laissa Dan perplexe.  D’ailleurs l’excité sembla aussi très vite se lasser, lacérer de la peau d’ananas semblait être une tache ardue. Les deux pattes du fou dangereux retrouvèrent alors forme humaines.  Le jeune dépressif se contenta de siffler, faussement impressionné par les capacités du voyageur. Il en avait croisé des gars capable de se transformer, beaucoup avaient en générale mal fini.  La tension commençait à monter, les trois créatures originaires du royaume des tropiques commençaient à approcher, si ils avaient eux des phalanges dignes de ce nom ils seraient sûrement en train de les craquer. Il était trop tard pour l’autre, Dan n’avait pas besoin de se laisser aller à cette mascarade. Prendre la fuite devait suffire à lui accorder la paix :

-Bon qu’est-ce que tu attends pour y aller toi aussi ? Tes pas capable de te battre ?

-J’ai pas besoin d’écraser les autres pour savoir me battre.

-Fiotte.

Mais alors que ce blessant mot foudroyait l’orgueil de Dan son poing alla se loger contre sa joue. Sous les yeux intrigués des trois ananas et des citoyens inquiets, Dan était en train de se battre avec l’autre connard. La lèvre inférieure ouverte, le morpheur regardait Dan avec dédain. Au lieu de le calmer, le jeune homme venait de mettre le feu aux poudres. Très vite, les ananas beuglèrent quelques mots dont personne ne se souciaient, les témoins de la scène étaient plus intéressés par le sort des deux voyageurs. Un peu d’action dans un coin aussi pommé ne pouvait pas être si terrible ? Surtout lorsque le tyran qui venez de vous faire subir plus de deux heures de galère risquait de se faire écraser.  Alors que la tension approchait les frontières du comble, le chacal cracha un copieux molard ensanglanté au visage du berserker. Insupportable, ce mec était juste insupportable, son sourire satisfait après avoir fait une connerie pareille exaspérait Dan qui se sentait partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 18

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Le plus fort c'est moi! (Pv Kai) (Quête terminée) Sam 4 Oct 2014 - 19:13
Drôle de soirée que passait Kaijin. Enfin drôle, c'était une soirée normale pour chaque humain normalement constitué. Dreamland avait totalement perturbé l'esprit et le mode de vie du jeune homme. Il avait passé la soirée avec cette jeune fille, avec laquelle il nouait une relation qui se voulait amoureuse, le fait était qu'il ne la trouvait qu'attirante. Pas forcément intéressante. Certes, il lui était arrivé de passer de bons moments avec cette demoiselle et il l'avait très souvent fréquenté. Dans le cas contraire, cette soirée n'aurait pu avoir lieu. Soirée très inintéressante d'ailleurs.

Il roula sur lui-même se perchant au bord du lit, le corps trempé de transpiration et le rythme cardiaque au quart de tour. Il sentit les mains de la charmante créature qui partageait déjà son lit passer sous ses bras. Elle embrassa l'omoplate du jeune homme et ferma les yeux. Il soupira. Le moment n'avait pas été agréable, il n'était décidément pas fait pour ces partages corporels pourtant si cher à l'être humain. Ceci dit, il allait continuer la nuit avec cette demoiselle, sauf que cette fois, il allait vraiment prendre son pied.

Apparaissant ainsi à Dreamland, l'esprit occupé par cette demoiselle aux courbes raisonnables et au visage enchanteur. Elle avait vraiment tout pour plaire à Kaijin, sauf sa chevelure. Il aurait préféré qu'elle soit rousse plutôt que châtain très clair, mais ce n'était qu'un détail. Il allait sûrement la retrouver ici, pas pour flirter par contre. Il s'engagea sur un sentier. Autour de lui se dressait de longues tiges vertes, au sommet de celle-ci, il y avait d'énormes graines marron. Une odeur de chocolat lui chatouilla les narines. Saloperie de royaume.

Kaijin détesté cette face de Dreamland. La face loufoque et joyeuse, mise à part Délirium City bien sûr, qui pour lui était la mine d'or du crime. Il ressentait une forte affection pour la face noire de Dreamland, celle où le meurtre et la luxure sont les grands patrons. Là n'était pas la question. Une moue dédaigneuse s'était incrustée sur le visage de Kaijin. Il avait désiré passer la nuit auprès de sa dulcinée, pour lui faire vivre un enfer, elle n'était pas là, tant pis, les habitants du petit village qui se distinguait au loin subiraient sa haine.

Kaijin s'arrêta à l'entrée de ce petit village, serrant ses poings. En habitant ici, les citoyens du village avaient signé leurs arrêts de mort. Le gros du problème, c'était qu'il n'y avait pas énormément de monde, en réalité, la population se trouvait à l'opposer du village où un voyageur déversait sa haine, tout comme allait le faire Kaijin. Ceci dit, il n'y avait pas la place pour deux perturbateurs. La nuit promettait une bonne dose de violence.

Un peu plus loin, dans une maison faîte de pain grillé et de pâte à tartiner constituée d'une quantité non négligeable d'huile de palme, d'un maximum de colorant, d'une montagne de sucre et d'une pincée de cacao, vivait un homme, un vieil homme. Un vieux collectionneur, monsieur Tanascolioplexi. Collectionneur de babioles oniriques en tout genre. La particularité de sa collection résidait dans le fait qu'il ne voyageait plus dans Dreamland depuis une vingtaine d'années. Il invitait des voyageurs ou des bipèdes oniriques pour qu'ils lui racontent leurs aventures et il troquait des objets avec eux. Au bout de vingt ans, sa collection avait prit des proportions énormes.

Quant à Kaijin, il errait dans les rues de ce petit village, joyeusement. Il était en train de rechercher une arme potentielle, il ne comptait pas briser ses phalanges contre un visage innocent en début de nuit. Il réservait ça pour la fin de la nuit. Le bouquet final de son rêve en quelque sorte. Il quitta le sentier de terre pour passer entre plusieurs de ses maisons farfelues. La luminosité avait clairement chuté et Kaijin ne trouvait toujours rien. Ce n'est qu'au détour d'une rue qu'il croisa une maison, toujours aussi étrange, sauf que celle-là possédait une barricade. Il s'avança vers cette dernière.

Pendant qu'on vandalisait sa clôture, Tanascolioplexi se relaxait avec un liquide alcoolisé, bonifié par l'âge, tout en écoutant un vieux vinyle d'un vieux groupe onirique. Un bruit sourd perturba son écoute, puis un autre et ainsi de suite. On toquait à sa porte. Les maisons de royaume avaient beau avoir un aspect loufoque, elles possédaient une porte et un intérieur totalement similaire avec ceux du monde réel. Une fois le son du vinyle arrêté, le vieil homme se dirigea vers sa porte.

- Qui est-ce ?
- Le facteur.

Le vieil homme fut empli d'une joie extrême, ces bons fonctionnaires avaient de jolies choses à échanger et à raconter. Mais, de l'autre côté de la porte, il n'y avait qu'un adolescent avec un besoin de violence beaucoup trop important. La porte s'ouvrit, un bout de bois frappa le front du sexagénaire, l'envoyant contre le sol. Kaijin s'engouffra dans la maison, d'un coup de pied, il referma la porte. Sa victime le regarda, sans comprendre, avant même qu'il ne puisse s'exprimer, le voyageur lui écrasa les côtes avec sa semelle, il rentra dans le salon en sautillant joyeusement.

- Beau palace que t'as là, mec.

Kaijin sauta sur un canapé, dont il testa les capacités à servir de trampoline, jusqu'à ce que ses yeux se posent sur la bouteille. À peine entamée.

- J'imagine que la politesse t'oblige à m'offrir un verre.

Il saisit la bouteille et consomma quelques gorgées. Il la jeta à travers la pièce poussant un râle de satisfaction. Cette bouteille, avait pour le vieil homme une grande valeur sentimentale. Si bien qu'il fondît en larmes en voyant l'alcool s'écraser sur son sol, le cauchemar ne s'arrêta pas là, Kaijin saccagea sa collection, encouragé par les pleures et supplications de l'homme. Après avoir détruit l'essence de la joie de l'habitant des rêves, il s'approcha de ce dernier et plia ses genoux pour lui murmurer à l'oreille.

- Lundi, mardi, mercredi ...

Il se releva et se dirigea vers une étagère contenant divers liquides, il jeta la plupart dans son dos et sélectionna deux bouteilles. Qu'il déboucha et consomma goulûment. Détruire donnait soif.

- Jeudi, vendredi, samedi, dimanche !

Il colla de nouveau ses lèvres aux oreilles du monsieur pour murmurer.

- Le facteur n'est pas passé, il ne passera ... JA ! MAIS !

Dès que ce dernier mot émana des lèvres du sociopathe, les deux bouteilles s'écrasèrent violemment contre le crâne onirique. Le sang éclaboussa le sol, les murs et le Kaijin, c'était absolument charmant.

Quelques instants plus tard, la porte de la maison sucrée s'ouvrit, Kaijin sortie, il ne prit pas la peine de fermer la porte, c'était une sorte d'avertissement à la population. Il était là et s'arrêter en si bon chemin n'était pas dans ces habitudes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 339
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Le plus fort c'est moi! (Pv Kai) (Quête terminée) Dim 5 Oct 2014 - 22:05
Les choses ne s'étaient pas exactement passées comme prévu. Avant même que Dan ne puisse lui envoyer un second poing dans la gueule, le coyote où lui seul sait quoi. S'était empressé de décorer la face du poissard, dessinant à l'aide de ses griffes une jolie balafre dont s'écoulaient trois filets écarlate. S'en suivit un superbe coup de pied dans le ventre, coupant toute possibilité à son adversaire de respirer, enchaînant sur plusieurs autres coups de griffes le fouteur de merde semblait avoir besoin de se défouler. Son jouet lui sembla réellement fragile, le genre de chose qui ne distrait jamais plus de dix secondes. Inutile donc de perdre d'avantage de temps avec lui. Déboussolé et couvert de sang Dan titubait en reculant, le mec en face de lui était effectivement un habitué des combats de ce genre. Habituellement, Dan compensait son manque de force avec les restes de techniques de boxe poings pieds qu'il avait apprit quelques années plus tôt. Mais là ça ne suffisait pas du tout, plus il lacérait son corps, plus Dan sentait l'écart de niveau les séparant. Un peu comme ce jour à Kazinopolis où il rencontra progressivement un à un les voyageurs les plus flippants de sa vie. Ces mecs là n'en aurait fait qu'une bouchée de cette ordure. Appelez ça comme vous voulez, instinct, cheat, où manque d'originalité mais Dan pressentit la venue du coup fatal. L'attitude de son adversaire était moins infantile, moins énergique il baissait sa garde et désirait mettre fin à ce jeu. A force de croiser des psychopathes toutes les nuits, certains raisonnement aussi foireux soient-ils, fulminaient en continue dans les neurones presque neuf du jeune homme. Ce genre d'attitude était typique chez les trous du culs démotivés, tout casser car on ne sait rien faire de se qu'on garde.

Bref, pour accélérer, Dan se baissa au dernier moment évitant un coup horizontale visant sa gorge. N'ayant plus vraiment de garde il lança ses bras sur celui du chacal, puis bloqua son mouvement en tirant dessus de toute ses forces. Là les choses s'embrouillèrent, plusieurs coups de poings et coups de boules furent échangés. Au finale Dan réussit à entraîner son adversaire dans sa chute en prenant l'ascendant. Après lui avoir collé une bonne pêche dans la poire, son adversaire la salement amoché en lui envoyant un cageot dans la tronche. Déstabilisé Dan à roulé plusieurs secondes sur le sol avant de se relever difficilement, là l'autre empaffé lui décida de lui foncer dessus en zigzaguant au dernier moment pour atteindre sa nuque. Pas con mais blessé Dan s'est juste vautré en voulant ceinturer son adversaire, emmenant de nouveau ce dernier avec lui à rouler sur le sol:

-Bordel mais c'est ultra gay ce que tu me fais, regardes où es ton coude putain!

"Ne jamais parler pendant un combat trous du cul."

Un coup de pattes s’abattit de nouveau sur Dan:

'Hé merde.."

-Bah alors? On s'endort poétiquement sur mes couilles?! Bouges ton coude de là et puis c'est quoi ce truc qui me rentre dans le ho hey qu'es ce que tu?!

Dan parvint à s'extraire de la mêlée, saisissant les jambes de son adversaire il le souleva en se laissant de nouveau. Traînant la source de ses ennui derrière lui, il pivota énergiquement en jetant son adversaire un où deux petits mètres plus loin. Beaucoup trop d'efforts accomplit pour qu'un résultat aussi médiocre n'exaspère pas le jeune homme. Ses flammes ne s'étaient toujours pas manifestées, comme si quelque chose l'en empêchait. N'avait-il pas suffisamment envie de lui péter la gueule? Où devait-il absolument avoir une raison? Après tout, c'est lui qui s'était amusé à lui baver sur la tronche en premier! Son adversaire se relevait lentement, sa respiration saccadé fut le premier signe de fatigue. Ne voulant pas perdre l'avantage, Dan s'élança sur lui. S'inspirant des plus grands fumiers ayant peuplés les aventures imaginaires de ses héros, il envoya valdinguer le chacal contre la vitrine de la pâtisserie résidant derrière lui. Fragilisant le verre, le jeune voyageur s'empressa de saisir sa chance.

La foule en délire ne semblait plus du tout muselée par quoi que ce soit, certains habitants avaient même entrepris de parier sur l’aboutissement de ce duel. La tension et la crainte s'étaient simplement faîtes oubliée. Les gens avaient du mal à apprécier le style de combat du jeune con aux cheveux châtain, c'était chaotique et toujours assez douteux. Mais certains voyaient en lui une endurance admirable, il ne faisait certes pas face à un fléau de Dreamland mais il restait debout après avoir enduré une bonne dizaines de coups de griffes. Les gens hurlaient pour se moquer d'eux lorsque ils se retrouvaient dans des positions difficiles, certains voulaient même leur jeter des pierres. Ce qui déplaisait énormément aux francs parieurs, moins à ceux l'étant moins. Les trois guerriers ananas formaient toujours un périmètre de sécurité triangulaire, suivant le fil de l'action au fur et à mesure. Mais alors qu'ils pensaient pouvoir intervenir au vue de l'état des deux voyageurs. Des retardataires paniqués déambulèrent en hurlant. Très vite les trois fruits s'accordèrent à l'aide de signes, puis deux d'entre eux brisèrent le triangle, ne laissant plus qu'un seul ananas sur place.

Pendant ce temps, Dan goûtait aux joies des morceaux de verres éparpillées sur un parquet nettoyé au cola. Une amnésie passagère lui comprima le crâne, l'empêchant de se rappeler de quelle manière il s'était retrouvé aussi bêtement contre ce sol teinté de sang. De faibles gémissements attirèrent son regard, ouvrir les yeux et se révéler s'avéra moins évident que prévu. Le moindre mouvement était douloureux, la foule commençait à brayer de plus en plus fort. Sans parler du chocolatier qui en mâchant son chapeau,  observait les deux larves qui se traînaient sur son plancher presque sec. Il venait de nettoyer, purifiant les impuretés avec du décolcac.  

Le chacal peina lui aussi à se lever, son visage s'était transformé, libérant une sale tronche de chien errant. Lentement les souvenirs affluèrent, permettant à Dan de rassembler ses esprits et ses forces. Il suivit l'ascension de son adversaire, en s'appuyant là où il pouvait avec le peu de zone épargnées qui lui restait. Très vite, il reconnu l'étrange sensation qui s'était emparée de sa jambe. Ses lèvres maquillées par le sang s'étendirent lentement, il se rappelait la ruse qu'avait employée son adversaire. Au dernier moment, avant que le pied de Dan n'atteigne le dos du morpheur. Ce dernier s'était retourné en lui révélant cette gueule de taré. Bref, les flammes bleues se sont activées recouvrant sa jambe qui était en train de se faire croquer. Malheureusement, le temps d'incarnation laissa à ses crocs l'occasion de lui trouer la peau. Les deux voyageurs s'échangèrent un regard exaspérés, l'un et l'autre étaient finalement d'accord pour en finir. Une nouvelle forme de tension se forma, le chacal ouvrait nettement moins sa gueule. Les gens ne bougeaient plus, les parieurs croisaient les doigts, les curieux se mordaient la lèvre, les autres cherchaient simplement à distinguer quelque chose. Lorsque soudainement les corps de deux ananas atterrirent mollement aux pieds des citoyens.

Distrait par l'agitation, le chacal baissa sa garde en observant le crash des deux guerriers fruits. le chocolatier n'eut pas le temps de réaliser quoi que ce soit, les mains de Dan s'emparèrent de la tête du canidé puis l'empalèrent d'un coup sec sur les restes de verres coincés dans la vitrine. Accroché à sa vie de voyageur comme peu d'autres, l'animal préféra sacrifier ses deux pattes, en les plantant sur le rebord de la vitrine pour survivre à l'attraction exercé par les bras de Dan.Très vite sa jambe repoussa le berserkr qui se retrouva projeté contre le comptoir.

Le chacal peinait à retirer ses pattes du rebord, contenant la douleur en serrant les crocs à s'en faire saigner les babines. C'est là qu'il réalisa pourquoi ses flammes ne venaient pas, il ne pouvait haïr quelqu'un comme lui. Il avait simplement les couilles de mettre en application sa violence dans un monde irréel, sans se préoccuper ce dont tout le monde se foutait radicalement. Les principes, les codes moraux pouvaient bien tous aller se faire mettre. Ils étaient à Dreamland n'est-ce pas? Soupirant comme à son habitude dans ce genre de situation, Dan se redressa, puis se dirigea simplement vers la sortie. Quelqu'un d'autre semblait s'inviter à la fête, peut être aurait-il la clairvoyance nécessaire pour raisonner tout le monde?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 18

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Le plus fort c'est moi! (Pv Kai) (Quête terminée) Jeu 23 Oct 2014 - 0:17
Les pieds de Kaijin foulaient le sol à une vitesse convenable. Les yeux du jeune homme scrutaient l'horizon. Son visage était inexpressif, c'était déconcertant. L'absence de population le faisait bouillir. Ses mouvements se firent plus sec à mesure que le temps passait. Une main se posa sur son épaule. Il serra son poing prêt à frapper.

- Kaijin ?

La demoiselle fut projetée au sol, le nez dégoulinant de sang. L'instinct du voyageur avait parlé pour lui. Cependant, il réussit à se rattraper. Il se jeta à genoux et l'embrassa. Elle se laissa faire, détendant tous ses muscles. Lorsque les lèvres se quittèrent, le voyageur tendit sa main à la demoiselle qui l'attrapa. Elle le serra contre elle. Il fut pris de cours, mais, il imita le mouvement. C'était fou tout de même. Alors qu'ils étaient à Dreamland, elle gardait l'odeur de son immonde parfum. Parfum que beaucoup de demoiselles semblaient partager.

Ils se lâchèrent enfin, mais la demoiselle attrapa les deux mains de Kaijin plongeant son regard dans le sien. Le voyageur se força à sourire. Il devait découvrir si elle était une voyageuse. Si la réponse était positive, ça compliquerait sa nuit, mais ça la rendrait plus excitante. Puis il pourrait briser ses phalanges contre son doux et harmonieux visage, ce qui avec la chance, ferait un bon motif de rupture. En revanche si elle était rêveuse, il allait jouer avec, oscillant entre l'ultra-violence et la passion amoureuse surjouée. Il inspira et demanda.

- Tu es une voyageuse ?

La demoiselle se mit à sourire, Kaijin comprit. Il réprima un sourire.

- Oui, toi aussi, j'imagine ?

Il se mit à sourire, recula de deux pas et écarta ses bras.

- Kaijin Zared, zombie onirique pour vous servir.

Elle gloussa et lui rendit sa révérence.

- Emilie Corbina, volatile céleste, à votre service.

Volatile céleste alors ? Tien donc. D'amusantes surprises étaient promises au voyageur. Le couple se mit en route. Le jeune garçon imaginait un million de façons d'anéantir l'adorable adolescente, qui elle, semblait très heureuse de le revoir ici. Devant eux, deux ananas sur patte marchaient vers eux armés de lance. Le voyageur eut un franc sourire. Ils étaient du royaume des fruits, aucun doute, la dessus, or, ce royaume offrait une prime pour la tête de Kaijin, une belle occasion de la faire grossir.

Il demanda à la demoiselle de l'attendre à l'endroit où ils étaient, elle demanda la raison, mais, il ne l'écoutait plus, il avait besoin de tuer, encore et encore. Il marcha vers ses deux nouveaux ennemis. Ils ressemblaient aux personnages d'une pub Oasis, mais avec des jambes et bras plus épais et dépourvue de carapace. Il s'arrêta à quelques mètres d'eux.

- Qu'est-ce tu veux, toi ?

Le Kaijin ricana.

- Votre mort.

La seconde d'après, il se jetait sur ses deux ennemis, qui furent pris de cours par cet assaut. Il attrapa les deux armes et tira dessus pour que les deux fruits perdent leur équilibre. Il lâcha les armes fit un pas en avant et balaya les jambes de celui de gauche. L'autre guerrier se redressa et jeta sa lance vers Kaijin qui esquiva en se décalant à la droite de son ennemi, il plongea son index et majeur dans l'orifice oculaire droit de l'ananas. Ce dernier recula, lâchant son arme, il plaqua sa main sur son œil. Kaijin s'empressa de récupérer la lance, puis, de la planter dans l'autre œil du fruit, qui poussa un sinistre hurlement et tituba jusqu'à un mur sur lequel il s'adossa en criant.

L'autre se retourna et jeta sa lance sur Kaijin, cette dernière entailla son avant-bras. Le combat s'était si bien déroulé qu'il lui avait paru impensable de se prendre un coup. Il recula en tenant son bras. L'ananas put en profiter pour passer le bras de son acolyte autour de lui et s'enfuir. Kaijin tomba à genoux, il était en train de serrer la plaie pour stopper le sang. Il s'aida de la lance pour couper un bout de vêtement et éponger le sang, puis il se fit un bandage de fortune. Le voyageur se redressa, la lance dans sa main gauche. La droite pendait, du sang coulait le long de sa paume. Emilie accourra vers lui.

- Putain ! Pourquoi tu as fait ça ? Ils ne t'avaient rien fait !

Le jeune homme soupira, d'un coup sec, il attrapa la jeune femme par le col et la plaqua contre un mur. Le bois de la lance bloquant sa respiration.

- Ferme-là si tu ne veux pas que ton sang rejoigne le mien sur mes vêtements.

Il recula et se mit à courir en direction des deux fruits. La jeune demoiselle glissa le long du mur en se tenant la gorge, elle toussota. Plus loin, dans le bar où deux voyageurs mettaient fin à un combat aussi destructeur pour l'un que pour l'autre, les deux guerriers originaires du royaume des fruits s'écroulèrent devant leur chef. L'un était mort après que son œil fut crevé, l'autre venait de se faire embrocher par un Kaijin enragé, placée dans l'entrée dont le visage était caché par le contre-jour.

Dan Sorro, le voyageur qui avait eu le dernier mot dans ce combat entreprit de sortir, lorsque Kaijin le bouscula, pour aller jusqu'au bar, au dessus duquel, devant un barman effrayé et une foule silencieuse, il sélectionna une bouteille d'alcool fort qu'il posa sur le comptoir. Il cala son avant-bras blessé puis retira son bandage de fortune. Il attrapa la bouteille, la déboucha avec ses dents et versa le contenu sur sa plaie. Une grimace déforma son visage. Il se redressa et s'adressa au barman.

- File-moi des bandages.

Ce dernier, recula et ouvrit à tâtons un tiroir. Il lança un bandage à Kaijin, qui, l'appliqua sur sa plaie. Au moment où il releva la tête, une lance était pointée vers lui. Le chef des guerriers fruités le toisait d'un regard mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 339
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Le plus fort c'est moi! (Pv Kai) (Quête terminée) Jeu 23 Oct 2014 - 1:51
Il l’aurait parié, un nouveau trou de balle venait de s’incruster à la fête sauvage. Si cette soirée devait être un morceau de rock, le coyote aurait donné les tons avec une intro de guitariste avisé. Tabassage entraînant de multiples fractures, dégradation et trouble de l’ordre publique. Dan s’est ramené discrètement comme tout bon riff de basse. Observant connement les environs sans se douter qu’il allait se retrouver dans la merde.  Les ananas, rythmant le tout sans jamais vraiment s’engager dans quoi que ce soit telles de jolis maracas. Lorsque soudainement, la guitare et la basse s’emmêlent, obligeant la batterie à maîtriser les chœurs que reflétaient les voix de toutes ces créatures stupéfaites par la violence auditive. Mais alors que les dernières cordes vibrent, ce mec s’amène et rends le reste fragile, une sorte d’impro au synthé si vous voulez.

Quoi qu’il en soit, pourquoi s’était-il sentit obligé de le bousculer ? Ce n’était vraiment pas la chose la plus intelligente à faire. Pourtant ce sinistre trou du cul débarquait, le poussait puis réclamait des bandelettes. De fines flammes blanches commençaient à se dissocier du corps de Dan. Mais avant qu’elles ne puissent atteindre maturités, le morpheur commença à bouger. Un  puissant râle de douleur lui échappa lorsqu’il retira finalement ses mains des bouts de fenêtres. Son souffle était vif, son regard peu convainquant mais bel et bien remplis de haine. A cet instant précis, le berserker se senti comme refroidi. Oui, pas de doute il regrettait de ne pas l’avoir achevé. Avant même que cette ordure ne puisse prononcer la moindre syllabe. Dan sentit qu’il avait fait une erreur, cette expression de sale merdeux pédant voulait absolument tout dire. Un rire nerveux échappa au berserk lorsqu’il réalisa au milieu de quel merdier il se trouvait. Capitaine ananas était en train de braquer son arme sur la tête de l’emmerdeur, obstruant par sa corpulence la sortie. Pour pimenter le tout, le coyote vraisemblablement en colère commençait à l’ouvrir un peu trop :

-Je vous ais finalement trouvés ! Les voyageurs killers qui rôdent dans le coin, vous avez foutu un sacré bordel ces derniers jours.


L’ananas  ne put se retenir lâchant un regard intéressé au morpheur. Les bras ballants se vidant petit à petit de leur sang, le coyote ne cessait d’élargir son sourire :

-Je suis un envoyé du clan Koyotbibop. Nous enquêtions sur votre groupe, ça fait plusieurs jours que vous foutez le boxon dans les environs, vous pensiez vraiment que nous allions vous laissez faire ? Je me battrais même jusqu’à la mort si il le faut… mais je vous arrêterais bâtards !

Le coyote s’était exprimé de manière à être entendu de tous. Stupéfait, Dan tenta de renverser la pression, gueulant simplement moins fort :

-Non mais c’est quoi ce délire ? Je ne suis avec personne moi !

-Tu es donc un voyageur sans royaume, quelle coïncidence ! Les rapports que j’ai eu sur vous, stipulez noirs sur blanc je cite : « Voyageur killer ayant trahis leurs royaumes par désertion ». Des ordures comme vous mériterez la mort… Surtout toi…car j’aime vraiment pas ta gueule.

-Quel est la patrie de ce groupe ? Où est-ce document ?

-Tu crois que je le dirais à un traître comme toi ?

- Fermes là ! »

C’est devant une foule médusée que Dan se jeta sur le morpheur, lui envoyant un magnifique énième crochet du droit. Projeté contre l’une des tables du bar chocolaté, cet enfoiré était hors service pour un petit moment. Un soupir de soulagement échappa aux lèvres du jeune voyageur, mais ce fut le seul laps de temps qu’on lui laissa. A peine ses pieds lui permirent de pivoter, que capitaine ananas frappa avec le manche arrière de sa lance le visage de Dan. Plus inquiétant encore, les cris de la foule commençaient à s’intensifier :

-A mort les voyageurs killers !

-Le Koyotbibop nous a toujours protégé !

-De quel droit ces connards viennent foutre le bordel dans notre ville ?

- A mort !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 18

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Le plus fort c'est moi! (Pv Kai) (Quête terminée) Ven 31 Oct 2014 - 12:27
Les yeux de Kaijin toisèrent la pointe de la lance qui, pouvait réduire sa vie onirique de manière radicale. Ce que le voyageur ne souhaitait pas vraiment, de plus sa réputation en prendrait un coup s'il se faisait tuer par un vulgaire ananas. Fort heureusement la chance sembla lui sourire. L'opposant de Dan venait d'attirer l'attention du fruit, Kaijin aurait put en profiter, mais il était trop occupé à regardait ce pauvre homme quitter sa flaque de sang et brayer, comme quoi, Kaijin faisait partie d'un groupe de voyageur killer. Tiens donc.

Dan n'apprécia pas. Mais alors pas du tout, tellement qu'il se jeta sur cet autre voyageur. Le frappant au visage puis au ventre. Le corps du pauvre homme s'écrasa contre une table. Apparemment, le fruit avait pris pour affection le blessé. Il se tourna vers Dan et l'attaqua. Grossière erreur. Le Kaijin grimpa sur le comptoir et se jeta sur le guerrier. Sous le choc brutal, ce dernier s'écrasa contre sol, la foule semblait avoir cru aux paroles de l'autre morpheur et ce ne serait pas Kaijin qui les décrédibiliserait. À partir du moment où on tente de faire rentrer sa main, en entière dans un orifice oculaire d'un ennemi qui supplie d'arrêter et qu'on lui laisse la vie sauve pour que la seule réponse qu'il obtienne soit un éclat de rire non contrôlé, ça partait très mal.

Kaijin se releva, le poignet droit suintant d'un liquide visqueux, sucré et collant, le sourire aux lèvres, le corps du troisième ananas gisait là, à ses pieds, inerte. Un léger ricanement s'échappa des lèvres du morpheur, il lécha sa main, leva sa tête vers la foule maintenant silencieuse.

- Vous devriez goûter, c'est très bon.

Le rythme cardiaque d'Emilie avait atteint un rythme assez impressionnant. Elle avait le sentiment de devoir retrouver Kaijin, le raisonner, l'empêcher de faire le mal autour de lui. Elle passa devant l'établissement où il se trouvait, l'étrange vitre ambrée et cassée lui fit penser que Kaijin était sûrement là-dedans. Elle rentra, le visage rouge, la respiration haletante, son cœur faillit s'arrêter lorsqu'elle aperçut le justicier en herbe baigner dans son sang. Elle se précipita vers ce dernier. Son bras droit s'élargit, des plumes d'un blanc immaculé couvèrent sont bras. Elle passa ces dernières au dessus de la plaie du voyageur. Le visage de la demoiselle se fit plus dur, apparemment, elle avait du mal à maintenir son pouvoir. Quant au voyageur, il était impressionné par ce qui se déroulait sous ses yeux. Les saignements venaient de cesser.

Le visage de Kaijin perdit toute sa joie lorsque la demoiselle rentra. Il l'avait presque oublié, ses dents se serrèrent. La tuer maintenant serait une piètre décision. La mise à mort de cette voyageuse devait être symbolique, de plus, si elle mourait maintenant, il n'y aurait plus de motifs de rupture, et ça s'était bien dommage. Si ses histoires de cœur venaient se mélanger à sa vie onirique, ça n'allait plus du tout. Il se pencha pour ramasser la lance et leva les yeux vers les habitants apeurés. Il tourna la tête, pour voir Emilie porter le coyote. Elle plongea son regard dans le sien.

- Je vais m'occuper de toi.

Elle le regardait avec une certaine haine. Il eut un sourire en coin.

- Tu n'auras qu'un essai.

Elle le toisa avec mépris et sortit de l'établissement en aidant le pseudo-justicier à marcher. Kaijin se tourna une fois de plus vers la foule et planta la lance dans le thorax du premier connard venu, il s'adressa aux autres.

- Dégagez.

Les civils s'exécutèrent, se bousculant les uns les autres sous les effets de la panique. Kaijin se tourna vers Dan, un grand sourire aux lèvres.

- Il paraît qu'on forme un groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 339
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Le plus fort c'est moi! (Pv Kai) (Quête terminée) Sam 1 Nov 2014 - 22:28
"Géniale, je suis encore tombé sur un putain de cow boy. Ce n'est pas l'arrachage en lui-même qui me dégoûte, j'en ai déjà fait valser des globes oculaires. Enfin...il me semble. Encore cette impression, j'en ai marre je ne dois plus utiliser mes flammes. Me battre à l'aide des poings ainsi que du peu de tête qu'il me reste devrait suffire. Rah il fait chier cet ananas, il ne m’a pas loupé! Si seulement je pouvais encore rester sur ce plancher le reste de la soirée sans me soucier de quoi que ce soit... Faut toujours que ça se passe comme ça, elle est où la motivation? C'est quoi l'essence qui forge les héros? Pourquoi faut-il toujours que je me fasse éclater sans raisons?"

Dan se releva péniblement, extirpant les morceaux de verres s'étant enfoncés autours de ses mains. Son regard brûlait, au-delà d'une simple colère, ce fut une véritable haine qui s'emparait de lui. Consumant sa patience sur la longueur, ses nerfs étaient tous à vifs. Une profonde envie de se défouler lui permit de se tenir debout. Méprisant et méprisé, le jeune voyageur inspira profondément avant de chercher à comprendre ce qu'il s'était réellement passé. Il venait de goûter l’ananas n'est-ce pas? Pourquoi pas? Il n'avait jamais vraiment rien mangé dans ce monde, alors pour une fois que l'occasion se présentait. Mais goûter une proie étrangère ne l'intéressait pas vraiment. Quoi? Admettez-le, personne n'aime manger les restes. C'est opprimant, dégradant, seuls ceux qui estiment la nourriture se permettent de finir les assiettes de leurs amis sans éprouver la moindre honte.

Il ne titubait plus, comme si une nouvelle volonté venait de s'emparer de lui, il voyait le monde sous un nouvel angle. Même si ses flammes dévoraient peu à peu sa mémoire, même si il venait à oublier sa propre raison ça lui importerait peu. Désormais, ce monde allait devoir faire avec lui, ses caprices, ses envies, ses désirs tout ce qu'il ne pouvait pas satisfaire de l'autre côté. Première étape, lancer un message au monde. Le cow boy semblait avoir des comptes à régler avec l'autre gamine, impeccable il allait pouvoir en profiter pour achever l'autre crétin. Sans même s'en rendre compte, alors que le tueur envoyait la lance de l’ananas faucher l'un des gueulards. Une fine flamme aux reflets d'émeraudes naissait dans son œil gauche.

"Je veux juste faire le bien autour de moi, sans pour autant me contraindre. Pourquoi est-ce aussi compliquer? Personne ne veut comprendre ma liberté, j'en ai marre de toujours devoir me mettre à votre place. Même les créatures des rêves ne sont pas foutues de reconnaître un hypocrite! Ils boivent ses paroles comme si il s'agissait d'une source de vérité absolue! Ce mec les emmerde depuis le début de la nuit et ils se rangent quand même de son côté! Elle est où la justice dans tout ça? Faîtes chier quand même, rien d'intéressant à vivre des voyages pareil. Ils pensent aller où l'autre chien?"
- Il paraît qu'on forme un groupe.

- Let's fuck alors.

C'est en lui rendant un sourire entendu, qu'il fit apparaître plusieurs traits enflammés autours de lui. Imitant instinctivement la lance que Kaijin venait de jeter, trois pathétiques reproductions furent produites. Se matérialisant sous une forme de traits enflammés, les trois copies filèrent en direction du coyote et de sa sauveuse. Les flammes se contentèrent d'exploser aux pieds du duo. La gamine utilisa ses plumes par réflexes balayant l'air autours d'elle pour chasser les flammes immatériels qui ne cessaient de tournoyer autours d'eux. Le coyote se retourna, souriant toujours comme une fiotte qui déposait sa merde en pleine rue.Aucun complexes, ni honneurs et ça devenait en un instant le potentiel héro locale de la soirée. Dan sentait énormément de mépris, mais l'envie de les déchiqueter refusait de lui lâcher les tripes. A quoi bon se retenir, ils étaient tous fou, ce n'était pas réellement étonnant qu'il se retrouve dans une situation pareille. De toute façon, personne ne l'empêcherait de se défouler. Il ne savait pas encore s’il allait réellement le tuer, mais une chose était sûre. Cette pourriture devait cracher plus de sang.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 18

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Le plus fort c'est moi! (Pv Kai) (Quête terminée) Mar 23 Déc 2014 - 14:05
Les deux justiciers étaient déjà loin lorsque Kaijin sortit du bar. Il était vraiment indispensable pour lui de supprimer la demoiselle. Hors de question de mêler ses deux vies, elles étaient trop différentes. Kaijin serra les poings, comment allait-il faire ça ? Il fallait faire revenir les deux personnes coûte que coûte. Et pour cela, rien ne valait un otage. Dan ? Non. Trop voyageur pour ça. Le morpheur allait devoir trouver un candidat adéquate à son plan. Il se tourna vers son coéquipier.

- Bon, j'imagine que tu as envie de détruire le coyote, moi la fille avec lui. Du coup, ce que je te propose, c'est que tu me trouves un endroit où on pourra bien attirer l'attention et on se retrouve ici. Pendant ce temps, je vais chercher notre monnaie d'échange.

Une fois ces paroles dîtes, il fit un sourire qui sous-entendait qu'il comptait sur sa coopération. Et qu'accessoirement, il n'essayerait pas de le tuer tout de suite. Il s'engouffra dans la première rue qui s'offrit à lui. Comme il haïssait ce royaume, de telles maisons méritaient de brûler. C'était le genre de royaume où il ne pleuvait jamais, où tout le monde était gentil avec tout le monde, où tout allait bien. Les ongles de Kaijin avaient pénétré sa peau devant l'utopie qu'était ce petit village. Ses dents s'entrechoquaient en rythme.

Ses semelles raclèrent le sol pour s'engouffraient une nouvelle fois dans une ruelle plus petite, celle sur laquelle il était quelqu'un instant plus tôt donnait sur une avenue noire de monde. En plus de détester la foule, il préférait que Dan soit avec lui pour se confronter à une telle masse de personne. Et puis, étrangement, il n'avait pas envie de se battre jusqu'à épuisement, pas encore. Il devait être malade. Ou vraiment très énervé par la demoiselle.

Au bout de cette ruelle, il distingua une espèce de personne qu'il haïssait, c'était à cette espèce qu'on l'associait. Les adolescents. Depuis Dreamland, Kaijin trouvait tous ces confrères méprisables. On lui servait trois de ces erreurs de la nature qui s'amusaient à rabaisser ceux qu'il appelait leurs amis, se rebeller contre l'autorité parentale et que sais-je encore. Le zombie allait leur montrer ce que c'était de se rebeller. Au fur à mesure qu'il marchait, la folie sculpta son visage. Le groupe de ces créatures humanoïdes était composé de deux garçons et d'une fille. Le cliché des adolescents décérébrés. La demoiselle était adossée contre le mur tandis que les deux autres se tenaient devant elle.

Le voyageur attrapa une sorte de jarre qui se trouvait contre un mur. Il la faisait traîner derrière lui. Tiens donc, un enfoiré avec une crête sur le haut du crâne, de plus son visage, c'était celui de quelqu'un de pas malin. Pire que Kaijin. Ce dernier serra sa jarre et la projeta avec un maximum de force contre le jeune adolescent, celui-ci fut projeté au moins trois mètres en arrière, son crâne s'était brisé avec la jarre le tuant sur le coup. Ses deux amis étaient pétrifiés de peur, Kaijin releva la tête, un rictus déformait son visage, exprimant avec évidence le destin de ses deux personnes, le corps de leur futur bourreau tremblait, le ton de sa voix était saccadé et assez effrayant.

- Alors, qui de vous deux a la chaire le plus tendre ?

Le garçon poussa un hurlement et commença à s'enfuir. Kaijin lança le bout de jarre qui lui restait, puis il attrapa la chevelure de la fille et la mena au sol. Il écrasa ses chevilles rythmant son mouvement par les hurlements de douleur. Jusqu'à ce que Kaijin réalise que l'adolescent s'enfuyait. Il enjamba la demoiselle et se mit à courir aussi vite qu'il put. Rattrapant l'autre qui arrivait tout de même à tenir son bourreau à distance. Le zombie sauta en l'air pour ceinturer sa possible nourriture. Une fois à terre, il referma ses mâchoires sur l'oreille du voyageur qu'il arracha avec violence en tirant dessus à trois reprises, ensuite, il se releva et aplatit la mâchoire de sa victime avec sa semelle pour la faire taire. L'autre fille criait. Il laissa sa victime ici, le temps de se diriger vers la fille. Il écrasa sa gorge, coupant court à ses hurlements lorsqu'il entendit des gens approchaient. Il écarquilla les yeux, fit volte face et couru vers le jeune homme à la mâchoire en bouillie. Il devait se barrer. Le Kaijin attrapa la jeune créature et la remit debout, heureusement qu'il ne lui avait pas supprimé tout moyen de déplacement.

- Grouille-toi connard ! T'avise pas d'essayer de résister.

Hurla Kaijin à son otage, il s'échappa de la ruelle, maintenant, il devait revenir d'où il était parti. Il mit du temps et commença à espérer que Dan l'avait attendu ou ne s'était pas foutu de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 339
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Le plus fort c'est moi! (Pv Kai) (Quête terminée) Jeu 29 Jan 2015 - 13:16
Il aurait bien parlé du ton de son compagnon temporaire, mais quelque chose lui disait de faire avec. Sa colère n'était pas une crise de rage, ni un vrai caprice, plus une indisposition à toutes formes de contacte aussi inhumain soit-il. Il n'avait envie de rien, ni personne, si ce n'est ce morpheur. Il frissonnait, son corps était prit de crampes, l'idée même qu'il puisse s'en être sortit avec tant d'honneur le rendait fou. Plus emmerdant encore, la population locale, celà faisait plus d'une dizaine de minutes que les ananas avaient étés exécutes et pas un seul péon n'avait osé les toucher. Une bande de lâche, ils ne faisaient que gesticuler dans tout les sens ensemble. Préférant s'en aller avant qu'ils ne trouvent un centième de virilité dans le fond de leur froc, il arpenta longuement les rues en cherchant un endroit plus voyant. Une belle connerie ça encore non? L'endroit où ils s'étaient donnés en spectacle n'était-il pas déjà lui même idéale? De plus, qu'entendait-il vraiment par "monnaie d'échange"? Vue la fêlure que ce type semblait avoir au niveau de la caboche, rien ne étonnerait. Il espérait simplement que la théorie de l'otage reste une théorie. Non par ce que mince, c'est chiant les otages, faut les trimbaler, les entretenir à coup de baffes dans la tronche. Ca lui rappelait une nuit perdue dans la jungle. Il était tombé sur une drôle de voyageuse qui savait botter des culs.

Quelques minutes plus tard, Dan trouva une plus grande place s'étendant face à ce qui semblait  être une église avec une face et un relief de tartine. Concept étrange, intriguant, mais idéale pour ce que le Berserk projetait. Satisfait, c'est l'esprit tranquille qu'il se retourna vers le lieu du rendez-vous en espérant y trouver l'autre taré comme convenu. Heureusement le village était petit, quoi que? Pouvait-on vraiment parler de bonheur lorsque on voyait ce vieil homme chargé le voyageur lance à bout de bras. Écarquillant les yeux, stupéfait par l'invraisemblance de ce qu'il voyait. Dan exécuta un magnifique pas chassé pour éviter de ce faire empaler, la vieille carne continuant de charger en beuglant. Si le regard du jeune homme ne le trompait pas, cette lance appartenait à l'un des guerriers fruités. Pourquoi tentait-il de l'abattre lui bon sang? Sentant soudainement sa mauvaise humeur reprendre le dessus, c'est en prenant une expression plus froide et malveillante qu'il dévisagea la créature des rêves. Du haut de ses un mètre soixante, et de ses soixante et un kilos il n'avait pas vraiment grand chose d’impressionnant:

"Maudit... Soyez tous maudit autant que vous êtes voyageurs! Pourquoi s'en prendre à nous?! Nous ne sommes que...


"Et blablabalabablablabla. Je sais vieil homme, la vie est nulle je connais ça. Mais actuellement, là faudrait faire un effort et comprendre que je ne suis vraiment pas en état de compatir à ton sort. Ni a celui de ton village d'ailleurs. Vous m'avez foutue dans cette merde, si vous n'étiez pas aussi faible vous auriez pu gérer les vrais fauteurs de troubles seuls, sombre sous merde assistée!"

-N'avez-vous pas honte?"

"Pourquoi? De quoi devrais-je avoir honte d'ailleurs? Sale con, je vais pas me répéter. Tout est entièrement de vôtre faute. La mort des ananas, le sauvetage du mauvais bougre, ainsi que l'introduction d'un dangereux taré au sein de vôtre village. Vôtre faiblesse est la seule chose à blâmer..."

-Réponds! Laisses moi savoir à quoi peut bien penser un criminel de ton espèce! J'espère que le remord te ronge déjà!"

"En effet , je m'en vais regretter de t'avoir laissé parler aussi longtemps sans agir car tu vas t'en ..."

- Les faibles s'en prennent aux simples gens pacifiques! Seul quelqu'un de faible peut éprouver du plaisir à torturer plus désarmé que lui. Pauvre erre, tu ne seras jamais rien d'autre qu'un déchet!"

"Ca y est tu viens de signer l'acte inédit qui te permettra de rejoindre ma collection de vieillard inoubliable... "


Alors que Kajin patientait déjà depuis trois longues minutes fulminantes, Dan revenait tranquillement de sa balade en sifflotant. La théorie de l'otage se confirma alors, le voyageur killer avait jeté son dévolu sur un jeune créteux. Bon choix il fallait le reconnaître, il n'aurait pas put trouver plus pathétique. Maintenant il allait laisser ce gentil connard faire ce qu'il avait à faire:

-Suis moi, c'est par là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 18

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Le plus fort c'est moi! (Pv Kai) (Quête terminée) Ven 6 Fév 2015 - 21:55
L'hypothèse que Dan puisse s'être foutue de lui s'intensifia dans l'esprit de Kaijin. Pourtant, il avait très bien pu se lasser d'attendre aussi. Le voyageur fit la moue, il jeta son otage au sol et commença à faire les cent pas en soupirant, son otage respirait, mais il ne pleurnichait pas, d'habitude les victimes du voyageur soufrait un minimum. Là, c'était frustrant. Kaijin s'approcha de l'adolescent et commença à lui tapoter l'épaule avec son pied. Ce qui n'eut pas l'effet désiré, décidé à faire réagir le jeune, il frappa ses côtes. Un son étrange émana de sa bouche, Kaijin se rappela qu'il lui avait brisé la mâchoire. Il soupira. Il se trouvait bête, parfois. Souvent.

Au bout de quelques minutes d'attente, Dan débarqua, visiblement insouciant et plutôt détendu. Lorsqu'il s'aperçut que la monnaie d'échange n'était autre qu'un adolescent, affalé au sol au regard vide et à la respiration bruyante, il perdit sa sérénité. La transformant en mépris à l'égard du morpheur qui ne remarqua nullement ce changement de comportement. Kaijin releva l'otage, qui n'avait pas l'air très en forme. Malgré tout le sang sur son visage, il était vraiment pâle. Il tituba en avant, manquant de tomber, mais il fut rattrapé par Kaijin qui lui attrapa la crête.

Il le fit avancer en le poussant régulièrement en avant, ou le traînant par le tee-shirt. Kaijin n'aimait pas beaucoup le silence qui commençait à s'installer. Il fit la moue, inspira, puis expira tout cet air en paroles et baratin. Plus précisément en apologie. Apologie de quoi me direz-vous ? Du fait de donner la mort. Que c'est joyeux dis donc. À Dreamland bien sûr, il ne tuait pas des gens dans le vrai monde, pas pour l'instant du moins. Dans tous les cas, il voulait inculquer à Dan la façon dont il fallait se battre à Dreamland, c'est-à-dire ...

- Comme une pute ! Oui parce que tu vois, personne ne te fera jamais de cadeau alors n'en fait pas et bute les biens comme il faut !

Il faisait des grands gestes et ne laissait pas Dan en placer une.

- Après, tu peux faire durer le plaisir y a aucun mal à ça. Mais assures toi de bien le neutraliser. Ou de t'attaquer à plus faible. Mais bon, torturer des faibles pour se faire bander, ok, c'est marrant, ceci dit crever les yeux d'un adversaire qui t'as charcuté le bide pendant toute la nuit, bah ça fait plaisir ou lui arracher la gorge et bouffer sa chair pendant qu'il te regarde impuissant ... Aaaaaah ! Meilleur qu'un orgasme !

Dan et Kaijin passèrent devant le cadavre d'un vieil homme, qui avait une lance en travers du crâne.

- Ah bah voilà ! Si tu t'attaques à plus faible, tu fais aussi bien que ça ! C'est un peu de l'art, tu vois le truc ?

L'otage commença à gémir, Kaijin le frappa aux côtes et continua de donner des exemples glauques à Dan pour lui prouver que tuer des gens, c'était quelque chose de sérieux. Sans même lui laisser le temps de prononcer une syllabe. À ce rythme-là, il ne saurait jamais que c'était son interlocuteur qui avait tué le vieux monsieur. Ce qui au final n'avait que peu d'importance. Vu qu'ils étaient déjà arrivés. L'endroit qu'avait choisi Dan était vraiment parfait, le morpheur le félicita. C'était une grande place située face à une foule de gens plus ou moins nombreux et devant une église en forme de tartine.

Kaijin commença à placer le jeune homme au centre de la place pour qu'il attire l'œil. Il ne voulait pas tenir l'équilibre, le voyageur lui demanda à plusieurs reprises de faire quelques efforts. Finalement, il tint. Kaijin s'avança vers la foule et écarta les bras.

- Salutation chère peuplade ! Mon compagnon et moi désirons voir vos ''sauveurs'' pour converser ! Si, nous n'accédons pas à notre requête le jeune homme derrière moi se verra dans l'obligation d'être secoué par les affres de la mo...

Juste avant que Kaijin ne finisse sa phrase, le corps de l'adolescent s'écrasa au sol. Une flaque de sang chocolaté entourait sa tête. Kaijin se retourna vers la foule en haussant les épaules, assez embêté.

- C'est pas comme si on n'avait pas prévenu, hein.

C'était donc la merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 339
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Le plus fort c'est moi! (Pv Kai) (Quête terminée) Mer 11 Fév 2015 - 0:05
On lui avait souvent dit que les gens s'exprimant sans retenue étaient tous des emmerdeurs. Bien qu'on ne puisse lui enlever le trait de sale petit con, le bonhomme avait pourtant un discourt qui ne dégoutta pas Dan. Certes, il était morbide, parfois incohérent, voir même flippant. Mais croyez le où non, celà faisait longtemps qu'il attendait quelqu'un d'un peu plus timbré que lui. Souvent, l'idée que son cerveau était déréglé parasité son flot de pensée. Sans le vouloir, ni le désirer, ce tueur de crèteux chocolaté le rassurait.

Savoir qu'un homme, non, qu'un voyageur pouvait être encore plus dingue que lui était rassurant. C'est donc les mains dans les poches et le sourire aux lèvres qu'il l'écouta palabrer. Des théories intéressantes, il appréciait l'attention particulière et notable qu'il avait soulevé en parlant d'achever un adversaire puissant. Ils étaient bel et bien d'accord, il n'y avait rien de plus jouissif que de parvenir à achever, défoncer, un adversaire digne de ce nom. Il s'était prit une seule fois à la torture, mais les conditions étaient différentes, il s'était laissés aller à une forme de décompression cette fois là. Lorsque ils enjambèrent le cadavre du vieux, Dan sentit son air dégoutté s’aggraver. Il n'aimait pas frapper les vieux dans la vrai vie, c'est pourquoi il s'y était essayé avec cet homme. Aude là de la sensation de mal être de profiter de la faiblesse d'un autre, il n'avait pas réellement éprouvé le moindre sentiment. Juste, une vague émotion de nullité à laquelle il s'habituait nuit après nuit.

Ayant perdu le fil du monologue de son ami provisoire, c'est sans éprouver la moindre honte qu'il traversa la place. Sans affronter les regards de la foule, il savait que l'heure de sa revanche approchait. Enfin, enfin, enfin! Il allait pouvoir démonter ce coyote mal léché! Un sourire mauvais assombri son visage de semi adulte conformiste. Un rire étrange lui échappa lorsque Kaijin entama son discourt. Il avait vraiment une grande gueule. Non sérieusement, fallait le voir gesticuler et aboyer sa requête pour comprendre ce que ressentait Dan. Une gêne étrange massacra sa nuque, l'obligeant à regarder le ciel un bref instant. Mais alors que son comparse s’interrompait, une sombre clameur émana de la foule. Ils n'étaient vraisemblablement pas content. Tournant la tête vers le morpheur, c'est le regard blasé et la bouche tordu entre le rire et l’indignation qu'il  rétorqua:

-Vraiment? C'est pour ça que je me suis cassez le cul à trouver cet endroit?

La complainte furieuse des riverains gagna en hardeur, allant même jusqu'à couvrir la possible réponse du bonhomme qu'il secondait. Plusieurs soupirs plus tard, Dan commença perdre espoir, cédant peu à peu à son envie de se battre il s'apprêta à avancer lorsque une nouvelle idée aussi tordue qu'immonde germa au sein de son cerveau atrophié. Se tournant vers l'église, c'est d'un pas confiant et vif qu'il s'en alla frapper aux portes du bâtiment sacré. C'est alors que le grondement de la foule en délire perdit en intensité, tous l'entendaient beugler les mots sacrés et frustrant:

-Asile!Nous demandons asile! ASILE!

Il s'arrêta un instant, se penchant sur l'un des écriteaux fixés sur la tartine sacré, puis s'empressa de lire les indications. Cherchant désespérément le nom de leur Dieu:

-Nous humble pécheur implorons la clémence du très saint et craquant petit LU!

C'est alors que la foule commença à reculer lentement, laissant l'énorme porte qui a elle seule devait bien porter un bon tiers de l'église s'ouvrir dans un craquement adorable. C'est qu'ils allaient presque lui donner faim dans ce royaume à force, la salive lui montait aux lèvres lorsque une sorte d'homme aux odeurs de pains bénit se présenta à eux. Ecartant les bras avec bienveillance, c'est surprit qu'il se retrouva seul face à une foule en colère, avec un Dan pressé dans son dos. L'arrière court lui semblait tout indiqué. Mais alors qu'il traversait l'allée centrale de la sainte biscotte, son regard croisa celui d'un emmerdeur qu'il désirait depuis bien trop longtemps fracasser. Assis sur un banc en feignant la douleur, il se faisait soigné par la femme piaf que l'autre timbré semblait vouloir se tapper:

-MEC! ILS SONT LAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!

Alors qu'il hurlait l'info à son collègue, le morpheur coyote se redressa d'un bon, mutant ses avants bras avec un sourire carnassier doté de jolis crocs:

-Enfin! Je commençais à en avoir marre des sermons et des cajoleries... même si j'aurais bien aimé avoir le temps d'approfondir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 18

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Le plus fort c'est moi! (Pv Kai) (Quête terminée) Sam 21 Fév 2015 - 1:22
Kaijin était un peu embêté quand même, pour citer ses pensées, ''c'était chaud pour leur cul''. Vraiment, parce que là, une grosse partie de la foule s'indigna, ils brandissaient des fourches de chocolat et des pelles de miel. L'adolescent utilisait ses capacités intellectuelles, aussi limitées soit-elles, à leurs maximums pour trouver une solution. À part foncer dans le tas, il ne trouvait pas. Et ce n'était pas la meilleure idée qu'il est eut. Même lui en avait conscience, c'est pour dire. Il y avait aussi Dan qui se fichait de lui. Kaijin lui lança un regard dénué de toute gentillesse, de toute ironie.

- Ferme ta gueule.

Il regarda de nouveau la foule. La partie de la foule qui n'avait pas encore fait attention aux voyageurs venait de se joindre à la partie. Une nuée de créatures se mouvait avec une certaine lenteur vers eux. Kaijin commençait à serrer les poings et reculer. Cependant, la foule s'arrêta, et se mit à fixer quelque chose derrière lui, ce quelque chose, qu'était Dan, se mit à brailler comme ce n'était pas permis. Le morpheur se retourna pour voir son compagnon du crime s'égosiller face à cette église à l'apparence onirique. Il frappa la porte. Kaijin arqua un sourcil, la foule ne comprenait pas mieux que lui. Un silence de mort régnait. Seuls les bruits dont Dan était la cause occupaient l'espace sonore.

Les énormes portes bougèrent, faisant reculer Kaijin et la foule. Qu'est-ce que Dan était en train de faire ? Un homme d'église s'avança vers eux. Dan lui passa devant, le deuxième voyageur fit de même. Il était intrigué par les intentions de son compagnon, il voulait en savoir plus. Ils traversaient l'allée centrale jusqu'à ce que Dan change de trajectoire en criant.

- MEC! ILS SONT LAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!

En effet, ils étaient là. Un large sourire se dessina sur le visage de Kaijin. Les affrontements allaient pouvoir reprendre. La jeune se leva et aida l'autre à se lever. Il avait déjà un bras transformé, ce qui ne l'empêchait pas d'être vraiment mal en point. Il tenait à peine sur ses pattes. La demoiselle posa une main sur l'épaule de félin tout en le gratifiant d'un regard protecteur. Même si ce qu'il avait dit lui avait déplut, il n'était pas mauvais dans le fond. L'autre retourna s'asseoir, la demoiselle s'avança de quelques pas et écarta ses bras. Ses ailes s'élargirent et s'affinèrent. Elles étaient d'un blanc peu commun, le soleil se reflétait contre ses plumes. En un battement, elle s'éleva, soulevant un nuage de poussière.

Kaijin la regardait fasciné. Il n'avait jamais tué de voyageur céleste. Il fit quelques pas de plus pour n'être qu'à un demi-mètre de Dan. La demoiselle prit une grande inspiration.

- Habitants, le royaume céleste vous soutiendra face à ces faquins qui tentent de détruire votre village.

Kaijin se retourna, il y avait eut une bonne vingtaine d'âmes courageuses qui s'étaient introduites dans l'église. Celui qui avait été désigné pour être le leader était le parfait cliché du fermier. Expression de débile, une salopette, des vêtements sales et un corps en surpoids.

- Sortez de l'église. On a des principes, on ne tue pas les fils de PUTE dans nos églises.

Ce bonhomme avait eut un rictus lorsqu'il avait crié le nom de cette profession si peu aimée. Sa voix en avait raisonné. Cela déplut à Kaijin, qui tourna les talons et se dirigea vers lui d'un pas léger.

- C'est bête. Parce que, les principes ... Ce n'est pas que je m'en carre, mais, vachement enfaîte.

Le voyageur élança son poing droit vers le visage du fermier qui tituba en arrière, il plaqua ses mains contre son nez. Ses compagnons d'armes l'empêchèrent de s'écraser au sol, ils le repoussèrent vers Kaijin. Un gémissement étouffé émana de la bouche du fermier qui tenta de refermer ses bras sur le voyageur. Ce dernier se baissa et passa entre ses jambes, il balaya les pieds du fermier qui s'écrasa contre les bancs de l'église. L'homme se releva en lançant les bancs à travers la salle. Le morpheur se jeta sur le côté, pour en esquiver un, lorsqu'il se releva, un coup-de-poing le projeta sur trois longs mètres.

Kaijin avait beau être un voyageur, qui plus est morpheur, sa force et sa résistance accrue restaient inférieures à celle du fermier. Ce fermier, c'était Bob, et Bob, c'était un vrai fermier. La légende racontait qu'il avait labouré cinq hectares à la seule force de ses bras et de sa fourche adorée, Geneviève. Bob n'aurait d'ailleurs fait qu'une bouchée de Kaijin s'il n'avait pas laissé sa fourche devant l'église. Il n'était pas un simple habitant des rêves, dans ses veines, il y avait du sang de taureau.

L'adolescent se redressa, prêt à faire face à son ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 339
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Le plus fort c'est moi! (Pv Kai) (Quête terminée) Ven 6 Mar 2015 - 22:07
Alors que l'ange de mes deux encourageait les paysans, deux handicapés s'amusaient à se rendant poing sur poing. La douleur était plus accentuée, même les coups semblaient plus lourd et long à donner. Les griffes du morpheur lacérèrent le flanc de Dan, lorsque se dernier envoyait un énième coup de poing se loger dans ses molaires. Alors que la peau de ses doigts se déchiraient contre les crocs du coyote. Les flammes blanches du voyageur revenaient petit à petit, gardant une teinte translucide le voyageur n'y fit pas attention et continua de frapper.

Un nouveau coup de griffe rafla sa mâchoire, succédé par plusieurs coups de pieds que le voyageur ne put suive de l’œil. S'affalant contre le sol glacé de l'église sacré chocolament, il dut exécuter plusieurs roulade en gémissant pour ne pas se retrouver latter par les semelles de son adversaire. Parvenant à se redresser  sur l'une des marches menant au Choeur du lieu de culte, c'est sans paniquer qu'il  bondit sur son adversaire genou en avant. Sans difficulté le coyote anticipa la contre attaque du voyageur puis glissa sur son flanc pour frapper sa nuque. Mais Dan, n'étant pas à son premier combat, sentit l'assaut venir et parvint à se plier vers l'avant pour éviter le coup. Plongeant en avant il augmenta de nouveau la distance entre eux,sans pour autant sentir le moindre changement.

Il avait effectivement noté les flammes après un petit temps, mais il n'avait pas remarqué le moindre effet. Pas de super force,ni de super vitesse, il était seul face à un morpheur coriace qui ne comptait pas abandonner. Soupirant de fatigue, c'est exténué et désespéré qu'il se concentra sur le combat qui se déroulait derrière. Le gros tas n'était pas facile, mais Kaijin semblait ne pas être simplement une grande gueule. Il repensait au gentils mots qu'ils s'étaient glissés quelques minutes plus tôt. Ce mec n'était pas son allié, alors autant faire avec ce qu'il avait. Braquant son regard sur les griffes qu'il venait juste d'éviter, c'est froidement qu'il s'empara du bras de son adversaire. Exerçant une pression dévastatrice en y mettant toute la frustration cumulée depuis des soirs. C'est Dans un hurlement peu rassurant que Dan déboîta l'épaule du morpheur en l'entraînant dans une rude chute que le  coyote encaissa avec son menton et ses genoux.

Après lui avoir balancé un coup de savate dans les lèvres, il se retourna en continuant d'observer le duel. Prit de pitié, et voyant l'oiseau d'un mauvais œil. C'est en pensant qu'il pourrait aussi toucher son complice qu'il s'empara d'un long et flexible banc de prière. Ses lèvres déformèrent lentement son visage avec un sourire des plus répugnants. Le plaisir de la connerie en élaboration. Alors que le prêtre et la foule écarquillaient tous pieusement les yeux en voyant un long banc de bois gagner de la hauteur. Les deux autres zouaves continuaient de livrer bataille:

-"Attrape!"


Le jeune homme lança de toute ses forces le banc puis plissa les yeux pour vois qui se révélerait être sa cible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 18

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Le plus fort c'est moi! (Pv Kai) (Quête terminée) Dim 8 Mar 2015 - 15:46
Bob et Kaijin profitèrent d'un peu de répit le temps d'un face-à-face. C'était très certainement les derniers instants de vie de l'un d'eux. Si ce n'est les deux enfaîte. Oui parce qu'autant l'un avait des bras qui faisant la largeur du crâne de l'autre, qui pour sa part était un spécimen vicieux et imprévisible. La confrontation des deux allait être assez intéressante. De leurs côté Dan et le coyote avait déjà commencer les hostilités. Laissant ainsi la voyageuse aux ailes blanches en plan. Sa petite intervention n'avait servi à rien. En plus de ça elle ne savait plus où elle devait agir.

Parce que, Dan et le coyote étaient en train de jouer à qui allait perdre le plus de sang sans mourir et Kaijin venait de courir vers Bob qui avait décidé d'en faire de même. C'était assez comique de voir à quel point leurs deux attaques ne prenaient absolument pas en compte les actions de l'autre. Bob éleva son bras en l'air et propulsa son poing vers le sol espérant toucher son adversaire qui venait de sauter en l'air dans l'espoir d'attraper le cou de son ennemi. Du coup, Kaijin heurta l'épaule et fit un roulé-boulé dans les airs avant de s'écraser le postérieur contre le sol de l'église tandis que Bob venait de se briser les phalanges contre le sol qu'il venait de fracturer aussi. Tout deux poussèrent un hurlement de douleur.

Kaijin roula sur lui-même et se redressa pendant que Bob se retournait grimaçant. Cette fois, seul l'adolescent chargea. Il se jeta au sol pour passer en dessous du fermier et lever brusquement son pied pour faire pousser un nouveau cri de douleur à son ennemi. Ce dernier posa un genou à terre en couvrant son entrejambe de ses mains et en poussant des gémissements insupportables. Le jeune garçon se releva et envoya son pied-droit contre le crâne de l'ennemi. Ce dernier vacilla au sol et tenta de se relever le plus rapidement possible, mais, Kaijin passa devant lui et frappa le dos de son genoux avec son avant-bras. L'homme retomba à genoux. Kaijin sautilla sur place, en lui tournant le dos. Jusqu'à ce qu'il se retourne et lui colle un bon coup de genou dans les dents, l'homme tomba.

Il tenta de se relever, le voyageur s'approcha de lui pour lui frapper les côtes à coups de pied. Sauf que là, ça ne se passa pas aussi bien. Bob attrapa le pied de son agresseur et se mit sur le dos pour envoyer ce qu'il avait attrapé quatre mètres plus loin. Le voyageur qui était momentanément devenu un sac à patates, glissa au sol, ses mains se crispèrent jusqu'à s'enfoncer dans le sol chocolaté. Kaijin se cambra, regardant son adversaire à présent debout, il leva les fesses et poussa sur ses jambes pour se propulser en avant et redresser durant sa course. Cette fois Bob l'attendait. Kaijin fusa vers lui, Bob avait plié les genoux et ses mains étaient levées. Lorsque Kaijin arriva, le fermier tendit son bras droit, le voyageur fit un pas de côté sur la droite pour l'esquiver, sauf qu'il y eut un imprévu, Bob pivota sur lui-même, collant son bras contre visage de Kaijin. Le voyageur tituba sur quelques mètres avant de se retourner et qu'un puissant uppercut le frappe et lui fasse quitter le sol. Le boulet retomba sur ses pieds avec un équilibre incertain, le fermier s'amusa à faire danser Kaijin, en le frappant d'un côté puis d'un autre, l'équilibre du voyageur ne tenait plus qu'aux poings du fermier. Pour tout vous dire, je crois que Kaijin préférait s'écraser au sol plutôt que de finir avec un visage en sang.

La chance sembla lui sourire, lorsque lui et son ennemi furent heurtés par un banc et chutèrent. Ce fut assez à Kaijin pour se remettre de ses coups, enfin presque. Il attrapa le banc et entreprit de se relever, avant le fermier. Une fois qu'il fut bien camper sur ses deux pieds, il agrippa fermement le banc avec ses deux mains et le leva en l'air, il l'abattit avec toute la puissance de ses bras contre le crâne adverse. Toute l'assemblée put voir Bob le Fermier se faire exploser le crâne par un banc. Kaijin explosa de rire en réduisant le crâne de celui qui l'avait défiguré en un bon chili con carne.

La voyageuse était profondément choquée. Elle donna un coup d'aile pour s'élever encore un peu dans les airs et s'orienta vers Kaijin avant de fendre l'air de deux puissants coups de plumes. Elle fusa vers le voyageur et l'attrapa par le col pour le jeter, une fois de plus, à travers l'église. Décidément, Kaijin ne faisait que ça d'être éjecté dans les airs, ça commençait un peu à l'énerver. Émilie s'arrêta brusquement comme si elle avait eut un frein à main intégré à ses ailes, et fit volte face pour se mettre face au coyote. Elle se tourna vers Dan et Kaijin.

- Messieurs, vengez votre ami, capturez ces deux criminels et punissons-les.

Une troupe de fermiers en colère s'avançait maintenant vers Dan et Kaijin. Ce dernier venait d'ailleurs tout juste de se relever, il faisait craquer ses vertèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 339
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Le plus fort c'est moi! (Pv Kai) (Quête terminée) Lun 9 Mar 2015 - 23:48
Un rire aussi indigent qu'étrange déchira la gorge du voyageur aux flammes blanches. Ses lèvres tombaient le long de sa mâchoire, épousant la courbe ovale de son visage mystifié par l'usure et les poings du coyote. Sans même le vouloir, il venait de sauver l'autre taré. Certes la réussite n'était pas totale, l'oiseau de plus ou moins bonne augure envoya valser le petit con contre un mur. Le coupant dans un rire tout aussi voir même plus perturbant que celui de Dan dans sa folie.

Revenant un peu sur terre, il ne put s'empêcher de soupirer en entendant la voyageuse brayer. Combien de temps allait-elle encore se la jouer l'autre avec ses ailles? La religion ne les protégerait plus, au contraire elle allait même sûrement servir de moteur à une petite partie de ces personnes. Ses blessures étaient encore un peu fraîche pour qu'il puisse se lancer sans craintes contre eux. Malgré leur faiblesse individuelle, comme dans l'autre monde, la vermine s'unissait pour venir à bout des plus puissants. La proximité des deux autres cons l'avait affecté. Qu'est-ce qu'il attendait pour ouvrir correctement sa gueule? Avançant jusqu'à la débouchée de l'allée principale. Il inspira un grand coup avant d'expirer en hurlant, doigt pointé vers la drôlesse:

-Vous en avez pas marre de vous faire manipulez?! A vôtre avis, pourquoi elle n'a pas reçu le moindre coup? Bande de crétins! Elle est tout aussi mauvaise que lui ou moi! Nous sommes des voyageurs, elle vous utilise contre nous pour ne pas avoir à se salir les mains! Nous on s'est amusé à défier les plus forts d'entre vous! J'ai botté le cul du coyote et j'en suis fier bordel!

Levant les poings en retrouvant son sourire, il plongea son regard dans celui de la voyageuse céleste:

-Elle, cette emplumée, vous envoi sans distinction vous battre sans raisons contre nous! On a fait que se défendre, et en attendant, pendant que nous on vous sert de distraction, d'autres voyageurs sont en train de dépouillez vôtre village!

Un grand silence comme il y en eu tant d'autre au sein de cette église, plomba l'ambiance. Plongeant voyageurs comme créatures des rêves dans un pseudo état végétatif. L'élan vengeresse des riverains était réduit en charpie. Cinq fermiers sortirent de l'église en prétextant d'aller inspecter le village. Le reste ferma les portes et déclara malgré les protestations de la voyageuse qui esquivait déjà les coups de fourches:

-Bien. Pt'it ta raison, on a note dose d'voyageurs pour le mois! ON VA TOUS VOUS VIANDER! Puis on'en parl'ra pu!

Prêtre et croyants mains dans la mains avançaient vers chaque voyageurs, plongeant Dan dans une forme de mini déprime. Il avait toujours eu dû mal à faire face correctement à l'adversité. Il n'aimait pas non plus être prit à contre pied. Passant dans une rangée de banc pour freiner la charge de quatre fermiers remontés. Le voyageur commença à prendre appui contre les dossiers, projetant de maintenir un écart de cinq places entre lui et ses poursuivants. Le premier saut fut correcte bien qu'il manquait cruellement d'assurance. Le deuxième fut dangereux, manquant de peu le bout du banc qu'il désirait atteindre, c'est un menton sensiblement précieux qu'il sauva grâce à un mouvement d'équilibriste de seconde zone. Encore un autre et la position serait parfaite, le contournement était presque complet, il ne lui restait plus qu'un saut. Mais les blessures superficielles plus la fatigue générale l'obligèrent à opter pour une solution de secours. Courant sur le plat du banc il traversa la rangée en peu de temps, mystifiant les quatre créatures qui virent son sourire d'un mauvais oeil.

Mais alors qu'il s'apprêtait à bondir sur le plus avancé d'entre eux, plusieurs plumes manquèrent de le toucher. Lorsque elles atteignirent leurs points de chutes respectif, Dan fut salement surprit en voyant l'état des murs et du mobilier générale. Il devait absolument éviter ces saloperies! Reportant son attention sur la pelle inquisitrice du premier bouseux venue , il retomba mollement le cul entre deux bancs lorsque elle percuta sa joue. Lorsque il émergea, tout était floue et plusieurs corps de fermiers jonchaient le sol. Son corps était lourd, ses mains étaient dans un état lamentable. La douleur brûlait, de ses tempes aux talons, il sentait comme de petits brasiers dévorer son iceberg de carcasse. Il avait perdu deux dents aussi, en revanche cette fois il tenait encore debout. Des sensations étranges remontèrent lentement, plusieurs traits sanglant, des flammes d'un éclats pâle et menaçant. Ses doigts, il n'y avait pas que du sang dessus,il y avait aussi de la salive. Si son intuition ne lui faisait pas défaut, il avait arraché les joues de l'un d'entre eux. Sa gorge aussi le lançait lorsque il respirait, comme si il avait brayé pendant des heures.

Plusieurs bribes de souvenirs semblèrent lui triturer les neurones, il se revoyait frapper dans tout les sens en mordant les gorges. Il avait encaissé beaucoup de coups de pelles, et un coup de râteau dans les côtes. Son incapacité à s'appuyer sur sa jambe gauche trouvait enfin tout son sens. Alors qu'un mélange de chocolat praliné fourré au sang recouvrait ses poings et son torse. Il avançait, flammes éteintes et gueules en miettes au milieu des corps. Il retrouva l'homme au visage éclaté, celui au râteau avait vraisemblablement connue la mort la plus atroce du groupe. N'osant pas vraiment y croire, il se baissa sur la charogne puis soupira avec dédain:

-Ce pouvoir n'est vraiment pas classe...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le plus fort c'est moi! (Pv Kai) (Quête terminée)
Revenir en haut Aller en bas

Le plus fort c'est moi! (Pv Kai) (Quête terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1-