Haut
Bas

Partagez

Vos pensées peuvent vous trahir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alexia Cascada
Messages : 149
Date d'inscription : 10/07/2010
Age du personnage : 25

Rêveur
Alexia Cascada
Rêveur

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Vos pensées peuvent vous trahir... Vos pensées peuvent vous trahir... EmptyVen 27 Aoû 2010 - 17:15
RP n° 3 :

( Précédemment RP n°2 Cinéma – Centre Ville )

[ Je ferma les yeux et ne pensa à rien... ]

Je finis ma journée en encombres. Je mangea un bon repas et prépara mon sac pour le lendemain. Je me prépara pour aller et lit, me glissa sous la couette, pris un livre et attendis que mes paupières se ferme sous la fatigue. Ce qui ne tarda pas.

Mon esprit vagabondait pendant un moment. Je repensa à ma journée, ce que j'aurais dû faire ou pas, ce que je ferais demain... Puis, mon esprit se retrouva bientôt dans le monde merveilleux et étrange des rêves...

* Encore un de ces rêves dont je ne me souviendrais pas à mon réveil... *

Je rêvais. J'étais assise sur quelque chose de dur et de froid, les genoux repliés, la tête posée dessus. Une
brise légère venait fouetter mes cheveux sur mon visage. Je releva légèrement la tête. Je vis alors une sorte de plaine avec pleins de rocher. J'étais assise sur l'un d'eux. Intriguée, je fis un bref examen des environs. Une plaine de rochers s'étendait à perte de vu. Personne dans les environs. Une sensation de calme et de sérénité m'envahit. J'emplis pleinement mes poumons d'air et expira doucement. Je me leva et quitta mon rocher. J'entrepris de marcher entre les pierres. Je me sentais étrangement bien. Une question vint se former au creux de mon esprit. Je n'eus même pas le temps de la distinguer qu'elle vint s'inscrire sur l'un des rochers.

> Je rêve vraiment? <

Surprise, je m'approcha de celui-ci. D'autres questions vinrent se bousculer dans ma tête. Elle aussi s'inscrivirent sur les autres rochers.

> Pourquoi mes pensée s'inscrivent-elle sur les rocher? <

> Comment est-ce possible? <


Mes pensée s'étendaient à perte de vu. Gênée, je me concentra un instant et contrôla mes pensées. C'était déconcertant. Si quelqu'un se trouvait dans les environs, il pourrait voir mes pensées...

> Faites qu'il n'y ai personne dans les environs... <

Cette pensée pris place sur un rocher tout près de moi. Elle s'estompa quand elle quitta mon esprit. Je me mis alors à marcher.

> Si c'est un rêve, il devrait se passer quelque chose... On ne rêve jamais de quelque chose par hasard... <
Je rougis à la vu de celle-ci.

> Je ne m'y habituerais jamais... C'est très embarrassant! <

> Au moins, il n'y a pas d'eau dans ce rêve... C'est déjà ça... <

> Rhaaa! Foutus pensées! Pourquoi je pense moi? <

> Parce que ça serait horrible de ne pas penser... Oui c'est vrai... <


Exaspérée, je pris place sur un rocher et repris ma position initiale. J'examinai une dernière fois les environs puis replaça ma tête sur mes genoux. Au bout de plusieurs minutes, je releva la tête.

> Ce n'est pas très drôle comme rêve... Il n'y a personne... <

> Quoi que je ne sais pas si j'aimerais qu'il y ai quelqu'un... <

> Et puis, s'il y avait quelqu'un, ça ferait quoi? Ce n'est qu'un rêve... <


Je lâcha un long soupire d'exaspération. J'allais reposer ma tête quand quelque chose attira mon attention. D'autre pensées s'inscrivaient sur les rochers. Mais ces pensées n'étaient pas les miennes...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Felen Ankou
Messages : 263
Date d'inscription : 16/08/2010
Age du personnage : 28

Habitué
Felen Ankou
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Vos pensées peuvent vous trahir... Vos pensées peuvent vous trahir... EmptyDim 29 Aoû 2010 - 16:40
Song 1 : J’ai perdu mes doutes et découvert mes craintes.

Felen était rentré tôt chez lui, la journée n’avait pas été spécialement éprouvante, au contraire il en avait passé une bonne partie a se balader dans son bahut, croisant ses professeurs, mais toujours trop tard, bizarrement lui, élève studieux au plus haut point, n’avait pas envie de travailler ce jour là, les cours n’avaient aucun intérêt pour lui et ce pour la première fois de sa vie. Il savait que cela ne le gênerait pas le moins du monde, aucun devoir noté n’était programmé, aucun cours pour lesquels il pourrait éprouver une quelconque difficulté n’était prévu ce jour là, par conséquent, passer sa journée a réfléchir à Dreamland lui avait semblé une bonne idée. Jusqu’à ce qu’arrive la fin de journée et qu’il rentre chez lui. Il jeta ses clefs dans le petit pot a l’entrée, jeta sa veste, en boule sur le canapé se déchaussa avant d’entrer dans la salle de bain. Il prit une douche et sans se revêtir alla se coucher. L’excitation n’aidant pas il eut du mal a trouver le sommeil, au final ce sont deux somnifères qui l’envoyèrent rejoindre le doux atmosphère de Dreamland.

[Lorsque l’obscurité m’étreint, les doutes m’assaillent.]

Felen ouvrit les yeux. Il n’était plus là bas, là bas était trop triste. Ici il avait une chance de la revoir, elle. Il regarda autour de lui, l’endroit était désert, il n’avait jamais mit les pieds dans un tel décors, époustouflant. Il aimait les endroits calme et paisible, la nature, il adorait ça, pouvoir s’y promener en toute simplicité. Le spectacle s’offrant lui un monde de rocher empilait les uns a côté des autres, c’était quelque chose qu’il savait apprécier, Dreamland serait sans doute pour lui un endroit parfait pour se reposer réellement. Et enfin il serait bien loin de tous ses cauchemars ceux avec les chats mais aussi les évènements de son passé revenant a son esprit, ses multiples combats, les violences de son « père adoptif ».

* Enfin, un vrai repos.*

Felen se mit immédiatement en route observant tout autour de lui. Sur l’un des rochers a proximité une phrase avait été gravée.

* Sans doute un autre voyageur laissant sa première impression de Dreamland.*

C’est ce que pensait Felen, et a priori c’est aussi ce que pensez le rochers car alors que Felen se rapprochait les mots changèrent pour devenir ceux que Felen venait de penser.
Un mouvement de recul, ce fut la première réaction qu’il eut, puis un court moment d’incompréhension, un désir de fuir ce rocher télépathe. Et enfin un fort sentiment de curiosité.


« Comment est-ce que… »

Tout autour de lui les rochers traduisait ses pensées, ses sentiments, des craintes parfois enfouies au plus profond de lui-même. Le jeune rockeur avait l’impression d’être scanné, nu devant ces rochers qui eux savaient tout de lui.
Cependant, a la lecture de ce qui l’entourait il comprit bien vite ne pas être le seul, une phrase du moins n’appartenait pas a ses sentiments ou ses pensées. « Ce n’est qu’un rêve… » qu’est-ce qu’une telle phrase ferait dans son esprit, pour lui tout ça était bien réel.
Felen releva la tête des inscriptions postées sur les rochers et commença a chercher autour de lui une éventuelle autre créature. Il ne mit guère longtemps a la retrouver, pour une fois il lui suffisait de suivre le fil de ses pensées. Et quand enfin il se retrouva face a face avec la jeune rêveuse qui partageait ce monde avec lui, il fut étonné. Elle était belle, comme toute les femmes, mais elle avait quelque chose de plus… Ses yeux sans doute, deux grands yeux d’un bleu magnifique.
Le jeune homme n’eut pas besoin de regarder les rochers pour savoir en cette instant quelle sentiment et pensées ils traduisaient.


*Wahou.*
*Canon la donzelle.*
*Un mirage sans doute*
*Puta*n, j’me la ferais bien.*

Espérons que celle-ci ne regarderait pas en cet instant les rochers les entourant… Se sentant rougir Felen mit fin au silence qui commençait a s’installer.


« Bonjour. »

Un mot bateau, mais quoi de mieux pour entamer une conversation. Cependant si elle n’était que simple rêveuse serait elle a même de lui répondre ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Alexia Cascada
Messages : 149
Date d'inscription : 10/07/2010
Age du personnage : 25

Rêveur
Alexia Cascada
Rêveur

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Vos pensées peuvent vous trahir... Vos pensées peuvent vous trahir... EmptyMar 31 Aoû 2010 - 14:21
RP n° 4 :

[ D'autres pensées s'inscrivirent sur les rochers. Mais ces pensées n'étaient pas les miennes... ]

J'examinai les environs. J'aperçus au loin une silhouette. Cette silhouette approchait doucement. C'était sans doute de là que provenait les nouvelles inscriptions sur les rochers.

* Enfin un peu d'action... *


Au bout d'un moment, je pu distinguer ses détails. C'était un homme. Un homme roux, grand, la peau pâle... Il était plutôt beau garçon. Son visage ne me rappelait rien. Je ne pu lire ses pensées sur les rochers, à cause de la distance. Mais quelque chose me dis que je fis bien de ne pas les lire... Le jeune homme, une fois près de moi, rougit. Je pu alors distinguer tous les détails de son visage. C'est alors que je remarqua quelque chose que je n'avais pas pu voir de loin..

L'homme n'avait qu'un oeil.

Il avait une sorte de cache-oeil sur son oeil droit, comme les pirates. Je fixais son autre oeil. Je n'éternisa pas mon regard sur son oeil masqué car je savais que la plupart des gens n'aiment pas qu'on fixe leurs défauts...

> Qui est cet homme? <

Cette pensée grandissait dans mon esprit au fur et à mesure que l'individu avançait. Elle envahit peu à peu ma tête. L'homme prit place à mes côtés. Je lui sourit légèrement. Une petit brise fit voleter nos cheveux. Il prit la parole.

«- Bonjour. »

Rien de tel pour engager une conversation. Il avait une voix mielleuse, une voix d'homme. Je répondis timidement.

«- Bonjour... »

La pensée qui occupait mon esprit vint s'inscrire sur un rocher tout près, en face de nous deux.

> Qui est cet homme? <

«- Qui es-tu? »

* Autant savoir avec qui je rêve *

Je jetais des regard furtifs à son oeil caché. Une question vint s'inscrire sur un rocher, à côté de la première.

> Qu'a-t-il à l'oeil? <
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Felen Ankou
Messages : 263
Date d'inscription : 16/08/2010
Age du personnage : 28

Habitué
Felen Ankou
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Vos pensées peuvent vous trahir... Vos pensées peuvent vous trahir... EmptyMar 31 Aoû 2010 - 20:01
Le jeune femme répondit a la salutation de Felen. Et enchaîna immédiatement sur une question. Qui était il ? C’est vrai après tout c’était son rêve a elle et voilà que Felen débarquait avec ses gros souliers boueux elle avait donc toute les raisons de se poser cette question, surtout que le jeune homme ne pensait la connaître ni d’Eve, ni d’Adam. Dommage d’ailleurs, il aurait pu plus facilement expliquer sa présence dans son rêve… Enfin, pour le moment elle semblait a semi consciente, Des souvenirs de ses rêves, Felen en avait plein et a part celui ou il s’était éveillé, il n’avait jamais eu l’impression de réellement contrôler ses actions, mais juste de suivre un programme. Peut être n’étais ce au final qu’une impression…
Affichant un sourire chaleureux et perdant au passage un petit peu des couleurs enflammant ses joues, il répondit au questionnement de la jeune femme a l’aide de sa voix mélodieuse.


« Je me prénomme Felynace Ankou, mais on m’appelle Felen en général. D’une façon générale la seule chose que tu as a retenir de moi, c’est que je suis enchanté de faire ta connaissance. »

Dans un mouvement ridiculement théâtrale et sans aucun doute un peu vieux jeu, Felen saisit la main de la jeune femme pour y déposer un baiser tendre. Felen aimait ces coutumes de l’ancien temps, le baise mains, la révérence. Lorsqu’il courtisait une jeune femme il lui arrivait régulièrement de se poster en dessous de la fenêtre de sa cible pour déclamer des vers sur un air de luth, ou plus souvent de ce luth moderne que l’on nomme la guitare électrique. Proposer des journées ou il loue des chevaux pour faire une petite randonnée équestre faisait aussi partie de ses tactiques, c’était un peu sa danse nuptiale à lui. Il attirait en quelque sorte la jeune femme dans son monde jusqu’à ce qu’elle soit prisonnière de son univers.
Bon certes pour le coup cela tenait plus du pur réflexe que de la drague. En effet draguer quelqu’un qui rêve… Felen avait l’impression que ça avait un côté un peu glauque. Puis bon l’idée même de réalité onirique sous entendait que les personnes ne réagissait pas ici de la même façon que dans la réalité tout court.
Se redressant, le regard de Felen se porta sur l’un des rochers, les pensées de la jeune femme s’y inscrivait en temps réelle et avant que ne parvienne sur la surface de granit la réaction intérieur de la jeune femme face a son geste, c’est une autre question, qu’elle n’osait lui poser, qui y était inscrite.
L’Œil de felen, il posait toujours problèmes et soulevait toujours les questions de ses interlocuteurs : « Comment est ce arrivé ? Dans quel état est il ? Ça fait mal ? Je peux voir ? » Chacune étant plus blessante que les autres… Cependant puisque la jeune femme ne l’avait pas directement évoqué, Felen lui répondrait, c’était la moindre des choses malgré ce qu’elle se demandait elle avait résisté a la tentation de poser la question.


« Ces rochers son plutôt utile au final, il permette de discuter librement avec la personne nous faisant face en sachant pertinemment ce qu’elle pense réellement. Alors désolé pour ce viol de l’esprit que je viens de commettre, mais puisque au final j’ai déjà lu votre question autant que j’y réponde. »

Sur le rocher a la droite de Felen l’inscription « Est-ce vraiment une bonne chose ? » prit place, pendant qu’a gauche apparaissait un : « Mentir ou pas ? ». Avouons le la vrai raison, c’est-à-dire un coup de couteau mal esquivé pouvait faire passer le jeune homme pour un être d’une extrême violence… Pas totalement faut en soit, mais bon…

« Comment vous expliquer ça sans vous choquer… J’ai un don tout particulier pour m’attirer des problèmes et en général pour les régler avec mes poings… Sauf que quand j’étais plus jeune… J’étais pas très futé dirons nous… J’avais plus l’habitude de foncer dans le tas aveuglément. Un jour j’ai pas fais attention a ce qu’avais mes adversaires dans les mains, l’un d’eux avait un coup de couteau et pouf… La lame c’est enfoncée dans mon œil et autour aussi évidement. Pour la petite histoire je me suis évanoui sur le coup, a mon réveil on m’a dit que j’étais chanceux qu’a quelque centimètre ça touché mon cerveau et que les séquelles auraient été plus graves, mais au final j’ai tout de même perdu un œil… Et comme la cicatrice est moches, je la dissimule sous un bandeau, ce qui a par ailleurs le talent de me donner un petit peu de classe… »

Avec un léger sourire Felen terminait son récit. Il avait relativement envie de répondre « Et de ton côté comment on fait pour avoir une telle poitrine ? » Mais la question n’était peut être pas des plus intelligentes et la volonté comique de cette phrase pourrait se retourner contre lui. Cependant le terrain ou il se trouvait considéra ça comme un véritable doute. Felen vit alors non loin d’eux s’inscrire cette question. Agissant alors avec un naturel déconcertant et se jetant plus ou moins sur le rocher en question, Felen alla s’asseoir de façon a dissimuler la question, ou une partie de celle-ci en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Alexia Cascada
Messages : 149
Date d'inscription : 10/07/2010
Age du personnage : 25

Rêveur
Alexia Cascada
Rêveur

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Vos pensées peuvent vous trahir... Vos pensées peuvent vous trahir... EmptyMer 1 Sep 2010 - 18:23
RP n° 5 :

[ > Qu'a-t-il à l'oeil? < ]

Le jeune homme me sourit puis répondit à ma question de sa voix mielleuse.

«- Je me prénomme Felynace Ankou, mais on m'appelle Felen en général. D'une façon générale, la seule chose que tu as à retenir de moi, c'est que je suis enchanté de faire ta connaissance. »

Une fois sa présentation terminé, il prit ma main et y déposa un baiser particulièrement tendre, ce qui me fit rougir comme une tomate. Quand il releva la tête, son regard se déposa sur un rocher non loin de là. Une de mes pensées y était inscrite: Qu'a-t-il à l'oeil?
À la vue du rocher, je me mis à rougir encore plus.

* Il doit avoir l'impression d'avoir une tomate en face de lui... *

Il replongea son oeil unique dans les miens avant de poursuivre.

«- Ces rochers son plutôt utile au final, ils permettent de discuter librement avec la personne nous faisant face en sachant pertinemment ce qu'elle pense réellement. Alors désolé pour ce viol de l'esprit que je viens de commettre, mais puisqu'au final j'ai déjà lu votre question, autant que j'y réponde. »

Plusieurs inscriptions vinrent apparaître sur deux rochers à proximité de Felen. « Est-ce vraiment une bonne chose ? » et « Mentir ou pas ? ». Je n'eus le temps d'émettre des doutes que le jeune homme reprit la parole.

«-Comment vous expliquez ça sans vous choquez... J'ai un don tout particulier pour m'attirer des problèmes et en général, pour les régler avec mes poings... Sauf que quand j'étais plus jeune... J'étais pas très futé dirons nous... J'avais plus l'habitude de foncer dans le tas aveuglément. Un jour, j'ai pas fais attention à ce qu'avaient mes adversaires dans les mains, l'un d'eux avait un coup de couteau et pouf... La lame c'est enfoncée dans mon oeil et autour évidement. Pour la petite histoire, je me suis évanoui sur le coup, à mon réveil, on m'a dit que j'étais chanceux qu'a quelques centimètres, ça touchait mon cerveau et que les séquelles auraient été plus graves, mais au final, j'ai tout de même perdu un oeil... Et comme la cicatrice est moche, je la dissimule sous un bandeau, ce qui a par ailleurs le talent de me donner un petit peu de classe... »

Un léger sourire vint fendre ses lèvres quand il eût fini son récit. Je baissa la tête. Ça ne devait pas être très drôle de n'avoir qu'un oeil, le champ de vision est réduit de moitié... Quand je releva la tête, Felen avait disparut. Je le retrouva assis sur un rocher un peu plus loin, une jolie couleur rouge vint fendre ses joues. Je compris que plus tard qu'il voulait cacher quelque chose... Sur le rocher était sûrement écrit une de ses pensées... D'ailleurs, un bout de l'inscription dépassait. J'arrivais à lire « telle poitrine ? ». Je rougis puis baissa les yeux.

* J'ai des si gros nichons que ça? *

Je reposa mon regard vers Felen.

«- Moi, c'est Alexia Cascada. C'est vrai que ses rochers son utiles... Mais c'est quand même embarrassant... Je suis désolé. De vous avoir fais remonter des mauvais souvenirs... »

Je me leva et vint en sa direction. Je me plaça derrière lui et lança l'attaque guili. Apparemment, il avait des choses à cacher. Plus précisément, des pensées... Je voulais savoir ce qu'il pensait à propos de ma poitrine...

«-Que cachez-vous? Vous êtes tout rouge... Ça ne va pas? »

Un petit sourire machiavélique se posa sur mes lèvres. Je stoppa mon attaque puis vins me placer devant lui, toujours avec un petit sourire aux lèvres... Je pu alors voir un autre bout de sa pensée inscrite sur le rocher: « comment on fait ». Je devina le reste de la phrase. Une pensée me traversa l'esprit.

> Comment dois-je le prendre? <

* C'est un rêve, alors autant en profiter... *

Je m'assis alors à côté de lui sur le rocher et dis.

«- Tu veux savoir comment on fait pour avoir une tel poitrine? Et bien... Je ne le sais pas moi même... C'est naturel, voilà tout. »

Mon regard se perdit au loin puis je repris.

«- Hum... Sinon, que faites-vous là? Je ne pense pas vous avoir déjà vu ou croisé... Souvent, quand on croise quelqu'un dans un rêve, c'est qu'on l'a déjà croisé quelque part... Dans la rue ou bien, autre part... Mais je n'ai aucun souvenir de vous... »
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Felen Ankou
Messages : 263
Date d'inscription : 16/08/2010
Age du personnage : 28

Habitué
Felen Ankou
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Vos pensées peuvent vous trahir... Vos pensées peuvent vous trahir... EmptyVen 3 Sep 2010 - 20:15
La jeune femme était plutôt… Impressionnante, elle n’eut aucun mouvement de recul, en général les jeunes femmes le fuyait lorsqu’il racontait ce passage de son histoire. C’est d’ailleurs pour ça qu’en général il mentait en expliquant que c’était en voulant sauver un petit enfant ou alors que son père adoptif le battait quand il était gosse, tout dépendant de l’effet attendu. Elle ne l’assaillit pas non plus de question plus, comme la plupart des personnes dans la confidence.
Enfin, cela avait donné a Felen le temps de dissimuler la phrase inscrite en sur le rocher. Car durant tout le temps que lui prit son mouvement, la jeune femme avait la tête baissée, regardant ses pieds se demandant sans aucun doute comme elle pourrait rattraper sa maladresse.
Felen comprit immédiatement cependant qu’il avait mal dissimulé la Phrase, en effet en relevant la tête la jeune femme ne posa pas son regard sur le jeune rockeur, mais sur le rocher sur lequel il était assis, elle ne pouvait voir toute la phrase, mais au moins une partie de celle-ci et sans doute la fin, vu qu’elle rougit immédiatement. Le rêve commençait a se transformer en champ de tomate, que ce soit Felen ou Alexia les deux était aussi rouge l’un que l’autre.
La jeune femme s’approchait doucement, mais dangereusement, Felen savait très bien que la gente féminine savait être fourbe quand il le fallait, de plus celle-ci avait vu une partie de la question de Felen qui portait sur sa poitrine un sujet sensible que les jeune femme n’aimait en général pas aborder…
Le mauvais pressentiment de Felen se révéla bien vite être fondé car, pour pouvoir voir ce qui était inscrit sur le rocher la jeune femme le… Chatouilla. Après tout il aurait du s’y attendre, c’est vrai elle allait pas tenter de le castrer ou se jeter sur lui pour l’embrasser, ça avait beau être un rêve, la rêveuse n’était pas une invention de son subconscient donc forcément elle avait un minimum de retenu. Les doigts de la jeune femme s’agitant sur son corps déclancher chez Felen de doux frissons et quelques secondes après qu’elle ait commencé, Felen se tortillait pour échapper à son emprise, en riant.
Lorsque la jeune femme termina son action démoniaque trois sentiments différent se mélangeait en Felen, premièrement de la peur, il se souvenait que la fille du couple l’ayant élevé lui faisait des chatouilles parfois jusqu’à ce qu’il mouille ses vêtements et ceci n’étant pas classe il espérait que ça n’arriverait pas. Le second sentiment était de l’excitation, même si c’était pour jouer, une jeune femme, bien faite de sa personne, c’était jetée sur lui ! C’était pas tout les jours facile d’être un sexe symbole… Enfin le dernier sentiment en Felen, c’est… Qu’il se sentait con. En effet, en bougeant il avait dévoilé une autre partie de la question et a présent calme et assise a ses cité la jeune femme s’apprêtait a y répondre.
Et elle y répondit, Felen se dotait bien qu’elle n’avait pas fait grand-chose pour avoir une telle poitrine, pas même de chirurgie plastique, ça se voyait, Felen n’aimait pas s’en vanter mais au moins sur ça il avait un bon coup d’œil, pouvoir repérer une vraie poitrine d’une fausse était important, non pas pour savoir si ce qu’il voyait était le simple fruit d’une nature avantageuse mais juste pour savoir si c’était quelqu’un avec un petit quelque chose dans le crâne ou simplement une fidèle du culte du corps.


« Ce n’était pas réellement une question, elle s’est inscrite malgré moi, j’avais pensé a cette taquinerie, mais elle m’a semblé de très mauvais goût au final… Alors j’ai préféré la taire ce que ces foutus rochers n’ont pas fait… Eux… Cela dit rassures toi ta poitrine, je m’en contrefou… Même si c’est toujours plus sympa une fille avec un peu de poitrine… »

*Même si parfois trop c’est écoeurant… Non le Rocher !*

Trop tard, non loin de lui cette pensée s’inscrivait… Cette fois ci il détournerait suffisamment l’attention d'Alexia pour qu’elle ne s’en rende pas compte.


« Pour ce qui est de la raison de ma présence ici… Tout ça n’est qu’un rêve, disons que je suis une création de ton esprit amenée ici dans le but d’égayer quelque peu ce rêve au paysage bien… morne… Il est d’ailleurs dommage que vous ne m’ayez jamais rencontré dans votre vraie vie, j’en aurais sans doute été… Enchanté ? Ravi ? Émerveillé ? Choisissez votre terme favoris. »

Avec un franc sourire Felen passa une main dans ses cheveux les ébouriffant un peu plus. Qu’ils ne l’étaient déjà.
Derrière lui, sous sa dernière remarque intérieur apparaissait une nouvelle phrase, un doute pur et dur cette fois ci.


*Va-t-elle croire cette version ?*
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Alexia Cascada
Messages : 149
Date d'inscription : 10/07/2010
Age du personnage : 25

Rêveur
Alexia Cascada
Rêveur

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Vos pensées peuvent vous trahir... Vos pensées peuvent vous trahir... EmptyMar 7 Sep 2010 - 21:38
RP n°6 :

[ «- Mais... je n'ai aucun souvenir de vous... » ]

Felen me répondit d'un ton décontracté.

«- Ce n'était pas réellement une question, elle s'est inscrite malgré moi, j'avais pensé à cette taquinerie, mais elle m'a semblé de mauvais goût au final... Alors j'ai préféré la taire, ce que ces foutus rochers n'ont pas fait... Eux... Cela dit rassures toi, ta poitrine, je m'en contrefous... Même si c'est toujours plus sympa une fille avec un peu de poitrine... »

Le beau garçon plongea son regard dans le mien avant de continuer.

«- Pour ce qui est de la raison de ma présence ici... tout ça n'est qu'un rêve, disons que je suis une création de ton esprit amenée ici dans le but d'égayer quelque peu ce rêve au paysage bien... morne... Il est d'ailleurs dommage que vous ne m'aviez jamais rencontré dans votre vrai vie, j'en aurais sans doute été... Enchanté ? Ravi ? Émerveillé ? Choisissez votre terme favoris. »

Il passa sa main dans ses cheveux et les ébouriffa un peu. Distraire, je tourna la tête sur le côté, apercevant une nouvelle pensée sur l'un des rochers. Ce n'était pas la mienne mais celle de Felen. Elle disait : «- Va-t-elle croire cette version? ». Je fis mine de ne pas l'avoir vu pour ne pas l'interloquer. J'eus une sorte de « bug » pendant un moment... Une pensée s'inscrivit sur l'un des rochers.

> Il m'a menti? <

Je repris rapidement mes esprits et lui adressa un sourire quelque peu forcé. Puis je répondis.

«- Je pense que « enchanté » est le bon terme. C'est vrai que j'aurais bien aimé vous rencontrez en vrai... Oui... Sinon? Vous faites quoi dans la vie? »

Après avoir rougit bêtement, j'affichais un grand sourire un peu bête lui aussi, histoire de rattraper la situation. Si je rêvais, un rêve n'était pas éternel... Un jour ou l'autre, il faut se réveiller... Je pense que j'avais passer la moitié de mon rêve. Je ne saurais pas dire exactement combien de temps s'était écoulé car on perd un peu la notion du temps en rêvant ou en dormant.
Bon, dans tous les cas, je n'avais pas beaucoup de temps alors autant faire plus amples connaissances... C'est pas tous les jours qu'on rencontre des beaux gosses... Enfin, pas toutes les nuits...

«- Dites... Parlez moi un peu de vous... Autant faire un peu plus connaissances si l'on ne se reverra pas... »

> Sauf si j'ai de la chance! <

«- Si vous êtes le fruit de mon imagination... Franchement, vous n'êtes pas moche... »

> J'ai plutôt des bon goûts dit-donc! <

«- Vous êtes même le contraire. Et puis comme ça, si jamais je vous croise dans la vie, je vous connaîtrez déjà un peu! »

Je ne sais pas vraiment ce qui me pris de dire tout ça... Mais je l'avais dit. Je l'avais dit d'ailleurs avec une aisance déconcertante... C'était peu-être dû au rêve? Je n'en savais rien.
Je lui souris de toutes mes dents. Quand j'aperçus du coin de l'oeil mes différentes pensées inscrites, je rougis malgré moi.
Je ne savais pas s'il allait me dévoiler toute sa vie... Mais j'en avais envie. Il m'avait déjà parlé de son oeil... Mais je voulais en savoir plus... Il ne nous restait plus énormément de temps, au tant en profiter! Et puis, ce n'est qu'un rêve....

[HRP= Désolé, je trouve que je fais des RPs bizarres en ce moment... C'est peu-être la rentrée... ]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Felen Ankou
Messages : 263
Date d'inscription : 16/08/2010
Age du personnage : 28

Habitué
Felen Ankou
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Vos pensées peuvent vous trahir... Vos pensées peuvent vous trahir... EmptyMer 15 Sep 2010 - 12:02
Au concours de la plus belle femme, Felen aurait sans doute voté pour Alexia, car pour le moment toute celle qu’il avait rencontré et dragué était loin de tenir la route face a la jeune rêveuse. Et ce n’était pas tant ses formes généreuse son visage angélique ou encore sa longue chevelure d’un blond éclatant qui la rendait belle. Non, c’était plutôt cette façon de se comporter, de rougir a la moindre remarque, au moindre gêne qu’elle ressentait, et se sourire naïf qu’elle arbora en lui demanda qui il était dans la vraie vie, ce qu’il faisait, bref qu’elle lui demanda de se raconter un peu comme dans un blog, mais en face a face.
Felen, n’aimait pas ça, l’idée même de raconter sa vie, qui plus est a une parfaite inconnue… Très peu pour lui, il avait déjà du mal quand il s’agissait de psychologue en face de lui, mais là une parfaite inconnue… Cependant qui aurait il était si il avait su refuser a Alexia ce qu’elle lui demandé ? Il aimait beaucoup la jeune femme, trop peut être, si une femme comme elle pouvait s’intéresser a lui dans la vraie vie, il se montrerait sous un jour totalement différent de ce qu’il avait été avec ses autres conquête il serait là encore plus romantique attentionné et surtout, la mettre dans son lit serait la dernière des choses qu’il souhaiterait. Enfin en théorie un homme restant en général principalement motivé par son inséparable compagnon…


« Voyons je vais vous en dire un petit peu plus sur moi comme vous le souhaitez, et lorsque l’on se croisera la prochaine fois… Dans le vrai monde ! Vous m’en direz plus a votre sujet qu’en pensez vous demoiselle ? »

Le sourire de Felen était sincère et a nouveau présent chez lui la gêne avait disparue, au fur et a mesure qu’il parlait avec la jeune femme il se sentait de mieux en mieux, de plus en plus léger. C’était bien la première fois qu’il ressentait pareil sensation.

« Alors par ou commencer… Par ma naissance peut être, cela vous intéresserait il ? Je suis le fils de deux acteur, bien que riche je ne suis pas certain qu’ils soient célèbre, préférant tourné dans des navets que dans des films a succès. Ils ont le même nom que moi c’est-à-dire Ankou et le porte aussi bien dans la vie qu’a l’écran. Cependant ils ne sont pas très doué pour ce qui est de dispensé de l’amour voyez vous ? A ma naissance il m’a donnez a ma grand-mère. Un enfant était une gêne bien trop grande pour eux et leur carrière. Je ne sais même pas s’ils sont véritablement humains, des êtres privilégiant leur carrière a toute forme d’amour… »

Felen s’arrêta un instant.

« Vois tu, as-tu la moindre idée de ce qu’est manquer d’amour ? Ma grand-mère était une brave femme du moins du temps ou elle avait toute sa tête, mais son amour n’était pas celui qu’il me fallait, je voulais les bras réconfortant de ma mère, les partie de pêche ou de foot avec mon père, pas l’éducation strict d’une femme dont les méthodes sont restées coincées a l’age de pierre… Entre deux journées a l’école ma grand-mère passait sont temps a m’apprendre le respect et la discipline les coude autre part que sur la table, toujours se tenir bien droit, ne pas se laisser aller a roter ou flatuler en présence d’autres personnes… Ça peut paraître stupides, mais j’étais gosse et ce manque de liberté m’a beaucoup horrifié dans mon enfance. »

Felen se laissa tomber en arrière, jambe plié mains derrière la tête il était allongé a présent sur la pierre ou ils étaient assis jusque là. Il n’aimait pas vraiment ressasser ce passé là, surtout que par la suite il en viendrait a parler de la lente décadence de sa grand-mère, de sa folie des chats et de sa folie tout court… Felen se surpris a espérer que son réveil sonne, mais il le savait, il avait encore du temps… Le jeune rockeur tourna la tête vers Alexia.


« Vous avez des parents ? Comment ça fait ? »

La question pouvait paraître bizarre, mais dans le contexte elle paraissait presque normale.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Alexia Cascada
Messages : 149
Date d'inscription : 10/07/2010
Age du personnage : 25

Rêveur
Alexia Cascada
Rêveur

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: RP Felen Ankou et Alexia Casacda Vos pensées peuvent vous trahir... EmptyMer 15 Sep 2010 - 22:02
RP n° 7 :

[ Et puis, ce n'est qu'un rêve... ]

Felen mit un peu de temps avant de répondre. Et malgré moi, mes pensée se transcrivirent sur les rochers...

> Ma question est-elle déplacée? <

> J'ai fais une gaffe? <


Mais ceci dit, il me répondit tout de même...

« Voyons... Je vais vous en dire un peu plus sur moi, comme vous le souhaitez, et lorsque l'on se croisera la prochaine fois... Dans le vrai monde ! Vous m'en direz plus à votre sujet. Qu'en pensez vous demoiselle ? »

Un sourire apparut sur ses fines lèvres. Puis il reprit.

«- Alors, par où commencer... Par ma naissance peut-être, cela vous intéresserait-il ? Je suis le fils de deux acteurs, bien que riche, je ne suis pas certain qu'ils soient célèbres, préférant tourné dans des navets que dans des films à succès. Ils ont le même nom que moi, c'est-à-dire Ankou et le porte aussi bien dans la vie qu'a l'écran. Cependant, ils ne sont pas très doué pour ce qui est de la dispensé de l'amour, voyez-vous ? À ma naissance, ils m'ont donné à ma grand-mère. Un enfant était une gêne bien trop grande pour eux et leurs carrières. Je ne sais même pas s'ils sont véritablement humains, des êtres privilégiant leurs carrières à toute forme d'amour... »

Il s'arrêta un moment, juste le temps que d'autres pensée prennent place sur les rochers alentours.

> Il n'a vraiment pas eu une vie très facile... Ais-je bien fait de poser cette question? <

> Pourquoi ais-je insisté? Je n'aurais peut-être pas dû... <


Mais après tout, quand c'est dit, c'est dit... Je ne pouvais plus faire marche arrière. Je n'avais plus qu'a trouver un moyen de me rattraper, plutôt que d'enchaîner boulettes sur boulettes...

«- Vois-tu, es-tu la moindre idée de ce qu'est manquer d'amour ? Ma grand-mère était une brave femme du moins, du temps où elle avait toute sa tête, mais son amour n'était pas celui qu'il me fallait. Je voulais les bras réconfortants de ma mère, les parties de pêche ou de foot avec mon père, pas l'éducation strict d'une femme dont les méthodes sont restée coincées à l'âge de pierre... Entre deux journée à l'école, ma grand-mère passait sont temps à m'apprendre le respect et la discipline, les coudes autre part que sur la table, toujours se tenir bien droit, ne pas se laisser aller a roter ou flatuler en présence d'autres personnes... ça peut paraître stupide, mais j'étais gosse et ce manque de liberté m'a beaucoup horrifié dans mon enfance. »

Le beau jeune homme se laissant tomber en arrière, plaçant ses mains derrière sa tête, allongé sur la pierre. C'était un garçon « élevé à la dur » comme pourrait dire certaines personnes. Je trouvais ça particulièrement sexy. Ça avait un petit côté mystérieux... Et j'étais très curieuse. Il n'avait vraiment pas eu une vie facile. Je m'en voulais de lui faire revenir ses souvenirs, encore un fois... Mais c'était un peu contre mon gré, je ne pouvais pas le deviner avant d'avoir poser la question... Comme qui dirait, si on ne tente rien, on obtient rien...

«- Vous avez des parents ? Comment ça fait ? »

J'étais un peu surprise par sa question... Mais elle avait l'air d'être sortie naturellement de sa bouche, comme si quelque part, c'était naturelle de ne pas avoir de parents... Mais ça pouvait se comprendre provenant de lui, d'après ce qu'il venait de me raconter...
Mais bon, maintenant, c'était à mon tour de me lancer. Même s'il voulait que je lui dévoile ma vie plutôt dans le vrai monde, mais si jamais l'on ne se rencontre pas... Et puis, je n'aurais qu'a le lui en dévoiler qu'un partie...

«- Et bien... Oui, j'ai des parents. Actuellement, je vie avec ma mère et mon petit frère. J'aime beaucoup ma mère. Elle nous fait preuve de beaucoup d'amour dès qu'elle en a l'occasion, elle se préoccupe beaucoup de nous. Elle voudrait être la meilleure maman du monde pour nous donc elle fait tout pour l'être. Même si de temps en temps, je l'avoue, c'est un peu collant... Même si elle m'énerve parfois, je ne pourrais jamais cesser de l'aimer... »

Je pris alors une position plus confortable pour continuer mon récit. Je m'allongea aux côtés de Felen. Je me plaça sur le côté, en m'appuyant sur mon coude afin de pouvoir le regarder dans « l'oeil ». Mon regard se perdit un instant au loin puis revint rapidement sur Felen. Je le détailla de mes yeux. Je commença des ses pieds, puis remonta vers ses jambes repliées. Je vous avoue que je posa un peu plus longtemps mon regard sur son torse... Mais je remonta rapidement mon regard afin de finir de le détailler.
J'étais admirative au niveau de ma mère. Je ne voulais pas donner envie à Felen, je voulais plus lui montrer ce que c'était que d'avoir des parents, la sensation que ça fait...
Je continua en essayant de prendre un air décontracté.

«- Tu as dû remarquer que je ne parle que de ma mère... Et bien, mon père est parti il y a quelques année... Je n'ai jamais su exactement la raison de son départ... Et je ne l'ai jamais comprise non plus. Je pense qu'il est parti car il trompait ma mère... Et il a dû préféré cette autre femme à ma mère. Pourtant, ma mère était si gentille, si attendrissante... Enfin bon, je n'ai jamais revue mon père depuis, mais je n'ai pas cherché à le revoir non plus. Je ne sais pas exactement où il se trouve en se moment... Peut-être à l'autre bout de la terre qui sait. »

Un petit sourire fendit mes lèvres. Je me rendis compte un peu trop tard que je venais de le tutoyer. Mais à vrai dire, si ça le gênait, il me le ferait sûrement remarquer... Autant faire comme si de rien était...
Finalement, je pris la même position que Felen, la précédente était sans doute moins confortable. J'étais à présent allongée à côté d'un beau garçon à lui raconter ma vie dans un rêve... Je n'étais pas totalement sûr que je le reverrais un jour mais j'avais envie de garder espoir...

«- Sinon, et bien... J'ai eus une enfance dite « normale ». Rien de spécial, rien de bien passionnant... A si... Hum... Non, rien... »

Je préférais passer sous silence mon accident et ma phobie de l'eau... Certaines personnes trouvent ça étrange... D'autre ne savent pas comment on peut avoir peur de l'eau. Je ne savais pas comment il allait réagir, et je pense que j'avais fais déjà assez de gaffes pour le moment.
Je plongea mon regard dans les nuages puis ferma les yeux. Une brise légère vint chatouiller mon nez. Cette petit brise vint m'apporter le parfum de Felen. J'inspirai profondément puis expira. J'en eus des frisons. Dans un souffle, je dis.

«- Hum... Tu sens bon... »

J'étais d'ailleurs étonnée de sentir son parfum. D'habitude, on ne sent pas forcément les parfums quand on rêve... Mais là, le rêve était plus proche de la réalité que de l'imaginaire...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Felen Ankou
Messages : 263
Date d'inscription : 16/08/2010
Age du personnage : 28

Habitué
Felen Ankou
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Vos pensées peuvent vous trahir... Vos pensées peuvent vous trahir... EmptyMer 22 Sep 2010 - 19:39
Les pensées d’Alexia apparaissait certainement sur les rochers entourant les deux jeunes gens, mais Felen n’était pas position de les voir et a vrai dire, cela n’avait désormais plus de réelle importance. Comme il l’avait dit au début il était sympathique de voir les pensées de notre interlocuteur pour ne pas se retrouver déstabiliser par une réponse ou simplement connaître le véritable sens de sa pensées, mais en même temps cela ressemblait a du viol, il prenait de force quelque chose qu’on ne lui permettrait pas de voir en temps normal.
Le jeune femme répondit a l’étrange question de Felen de la bonne façon en ne lui cachant pas réellement ce qu’elle ressentait, elle aussi n’avait pas eu une vie facile elle n’avait eu qu’une mère pour l’élever. Toutefois Felen l’enviait quand même elle avait eu un parent c’était mieux que rien… Cependant malgré qu’il fut touché et devint un peu envieux de la jeune femme il eu l’impression que ce n’était pas si génial que ça d’avoir des parents, il y avait quelque chose dans la façon de le dire d’Alexia qui empêchait Felen de vraiment le désirer a 100%. Sans doute ne se rend on compte de sa chance que lorsque l’on perd tout.
La jeune femme a présent allongées a ses côtés respirait calmement, elle se permit même une petite réflexion au sujet de l’odeur de Felen. Il sentait bon, pouvait on sentir bon dans un rêve ? Ou même mauvais ? Ou sentir tout court… Certes dans le vrai monde Felen s’était écroulé nu sur son lit après sa douche, mais le vrai monde ne semblait pas vraiment importer dans Dreamland, la preuve Felen s’était éveillé ici totalement habillé, ce qui en soit était un mieux car l’entrevue avec Alexia si il avait été nu aurait été des plus étranges.
Déjà que leurs position actuelle n’était pas des plus confortable du point de vue de Felen. Même s’ils étaient habillés ils étaient là allongés côte a côte dans leur sommeil, Felen n’avait pas grand chose a faire s’il souhaitait effleurer Alexia. Outre ça il avait l’impression que dans Dreamland ce n’était pas Alexia qu’il observait, mais ce qu’elle était, son âme son esprit et son être les trois a la fois. A l’extérieur il n’aurait pu admirer que son enveloppe corporelle a force de parler avec elle il aurait sans doute apprit comment elle était dans sa tête, mais là c’était différent.
En quelque sorte il se sentait plus intimes avec Alexia qu’il ne l’avait jamais été avec personne d’autre. Lui qui avait longuement cherché cette sensation il la trouvait a présent grisante, il aurait pu rester ainsi toute une vie.


« Sentir bon ? C’est possible oui… Je sors de ma douche alors ça doit venir de là… Peut être… Sans doute même. »

Felen porta le dos de sa main devant son nez pour essayer de sentir son odeur, de détecter ce qu’Alexia avait bien pu sentir. Ce n’était pas l’odeur de son gel douche il en était certain, tout d’abord parce que celui-ci était banal et que la légère odeur de sa peau n’était pas celle de vanille de son gel douche. Il sentait comme s’il avait passé une journée entière a travailler les fleurs. Il sentait le fleuriste, la rose et d’autres fleurs aux arômes si délicat. C’était étonnant il offrait régulièrement des bouquet de fleurs avait même travaillé pour un fleuriste pendant une année et demi en même temps que ses cours, mais même si cette époque lui avait plu il n’en était plus rien aujourd’hui. Il regrettait de ne pas avoir continué mais n’avait pas pu le faire. Cependant l’odeur qu’il sentait derrière, plus légère et plus amère lui allait bien, celle du métal et du sang, ce n’était très certainement pas celle là que Alexia avait sentit notamment parce qu’elle n’était pas assez forte. L’odeur du corps de Felen était un peu celle de sa vie. Il posa sa main a nouveau a plat sur la pierre et tenta de détecter l’odeur d’Alexia, allait elle, elle aussi sentir quelque chose ? Une odeur douce et sucrée appelant a goûter ce fruit délicat qu’était Alexia voilà ce que Felen eu l’impression de sentir mais ces sens n’était peut être pas suffisamment concentré ou simplement obstruée par son bien être et celui que lui procurait la jeune femme.


« Tu as de la chance d’avoir des parents qui t’aime même si ce n’est que ta mère… Je me pose une question a ton sujet, mais je te la poserais quand nous nous reverrons dans le vrai monde. »

Felen commençait a être a cours d’idée pour poursuivre la conversation. Enfin non, il n’était jamais a cours d’idée pour parler mais là il voulait juste se taire et profiter de l’instant présent. Instant qui ne serait pas éternel.


*Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip.*

Avez-vous remarquez comme les mauvaises choses arrivent toujours quand on se sent bien ? Pour le coup Felen allait haïr cette objet électronique le réveillant. Car ce son strident qu’il venait d’entendre, venant de partout et nulle part a la fois était celui de son réveil. Il n’avait pourtant pas l’impression d’avoir dormis si longtemps que ça. Au contraire même la nuit avait été courte depuis sa rencontre avec Alexia il ne s’était écoulé que quelque une ou deux heures. Enfin vous savez ce que c’est certains rêves semble duré une éternité et on en souffre et d’autre ne dure qu’un court instant alors qu’on aimerais les voir s’éterniser.

*Biiiiiiiiiiiiiiiiiiip*

Deuxième sonnerie, Felen était résistant au petit appareil diabolique il ne commencerait a émerger que dans deux sonneries. Enfin commencer… Il bougerait sa main pour venir broyer l’appareil électronique avant de se lever d’un pas lent et traînant pour se rendormir dans sa baignoire quelques mètres plus loin.


« Bien, j’ai le vague sentiment que ce rêve touche a sa fin ma chère… Le monde réel ne va pas tarder a nous rappeler en espérant vous y rencontrer… »

Felen se redressa il entendait dans sa tête la troisième sonnerie. C’était la fin.

« En attendant je vais rendre ce rêve suffisamment marquant pour que vous ne m’oubliez pas. »

Felen se pencha par-dessus la jeune femme et ses lèvres effleurèrent celle d’Alexia délicatement et tendrement, au moment même ou la quatrième sonnerie retentissait. Felen disparu alors dans un nuage de fumée et un *plop* sonore après sa première nuit a Dreamland et sans doute l’une des meilleures.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Alexia Cascada
Messages : 149
Date d'inscription : 10/07/2010
Age du personnage : 25

Rêveur
Alexia Cascada
Rêveur

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: RP Felen Ankou et Alexia Casacda Vos pensées peuvent vous trahir... EmptySam 25 Sep 2010 - 17:00
RP n° 8 :

[ Mais là, le rêve était plus proche de la réalité que de l'imaginaire... ]

Il sentait un parfum... Particulier. Une odeur proche des fleurs. Une odeur à la fois sucré et douce, à la fois colorée et pâle. C'était étrange mais agréable à la fois. Je ne savais pas exactement si c'était mon odorat qui me jouait des tours, ou si c'était tout simplement moi qui m'inventait son propre parfum... Ou si ce rêve était en partie réel... Sans l'être vraiment.

«- Sentir bon ? C'est possible oui... Je sors de ma douche alors ça doit venir de là... Peut-être... Sans doute même... »


Felen approcha sa main de son nez, inspira puis reposa celle-ci sur la pierre. Il prit une inspiration un peu plus forte que les autres puis revint à sa respiration normale. Il continua.

«- Tu as de la chance d'avoir des parents qui t'aiment même si ce n'est que ta mère... Je me pose une question à ton sujet, mais je te la poserais quand nous nous reverrons dans le vrai monde. »

S'il parlait de vrai monde, c'est que j'avais raison: il y avait une partie de réel dans ce rêve. Ce rêve n'était pas comme les autres. Je ne savais pas comment je le savais, mais j'étais sur que quand j'allais me réveiller, je me souviendrais de ce rêve... Une intuition, ou tout simplement un sentiment...
Mon esprit vagabondait. Je ne pensais à rien de spécial, donc aucunes de mes pensées ne s'inscrivirent sur les rochers alentours. Et de toutes façon, même s'il y en aurait eu, je n'aurais pas pu les voir, vu la position dans laquelle j'étais... Ou plutôt, nous étions. N'empêche que j'étais bien. Le jeune homme était d'une compagnie rassurante et agréable. J'étais contente qu'il ai croisé mon chemin dans cette plaine de rochers. Sinon, je me serais sans doutes ennuyée et j'aurais oublié ce rêve.
Felen eu d'un coup, une sorte de sursaut, ou un « tilt ». Il ouvrit la bouche puis me dit.

«- Bien, j'ai le vague sentiment que ce rêve touche à sa fin ma chère... Le monde réel ne pas tarder à nous rappeler en espérant vous y rencontrez... »

Le jeune homme se redressa élégamment avant de poursuivre.

«- En attendant, je vais rendre ce rêve suffisamment marquant pour que vous ne m'oubliez pas... »

Il se pencha par dessus moi et je sentis ses lèvres effleurer les miennes délicatement. Surprise, je ne réagis pas sur le coup. Un *plop* accompagné d'un nuage de fumée me fit reprendre mes esprits. J'avais eus l'impression de rêver dans un rêve, ce qui était très déconcertant. Je me releva et m'assis en boule sur le rocher, les yeux écarquillés. J'avais l'impression que d'une minute à l'autre, j'allais me « réveiller » dans mon rêve et me retrouver allongée aux côtés du beau garçon avec lequel j'avais passé ce magnifique rêve. J'attendis quelques minutes, mais rien. Il m'avait belle et bien embrassé dans ce rêve, et il s'était belle et bien évaporé... Une vague de remord me parcourue. J'avais envie de crier son nom, j'avais envie qu'il revienne... Mais je fit rien de tout ça, aucun son ne sortait de ma bouche. Je vis un peu plus loin sur un rocher une pensée s'inscrire.

> Pourquoi ne lui ais-je pas rendu son baiser? <

Je rougis, bêtement. Je devins nostalgique, presque triste que tout ça soit déjà fini. Je me remémora alors tout le rêve. De notre rencontre à son baiser en passant par ma poitrine... J'avais envie de le revoir. Mais je n'étais pas sûr à cent pour cent que j'allais pouvoir le revoir dans la vrai vie. Je voulais le revoir, mais une partie de moi me faisais douter. Je ne savais pas si je pourrais le revoir, si tout ce qu'il m'avait dit et fait était juste le fruit de mon imagination un peu trop débordante... Ou si tout ça était en partie réel. Je n'en savais strictement rien et ça me tracassais...

En boule, sur mon rocher, j'attendais mon heure, l'heure où j'allais me réveiller. Je leva la tête et observa l'horizon. La couleur du ciel avait changé, elle était un peu différente. Je n'aurais pas pu dire ce qui avait changé mais je savais que quelque chose avait changé. C'était peu-être la disposition des nuages accompagnée du changement de couleur du ciel qui donnait cette impression... Ou bien c'était, une fois encore, le fruit de mon imagination. Je me leva de mon rocher et regarda les autres au alentours. Toutes les pensées de Felen avaient disparu. Ça aurait pu être la seule preuve que tout ce rêve avait été en quelques sortes réel, mais rien. J'inspirai pour voir si son parfum était encore un peu présent de l'air, mais encore une fois, rien. Finalement, il occupait toutes mes pensées... C'est alors qu'une question intervint dans mon esprit.

> Pouvait-on tombé amoureux de quelqu'un on avait rencontré dans un rêve? <

> Suis-je tombée amoureuse de lui? <


Je rougis, pensant que les réponses à ses questions étaient forcément négatives, c'était insensé en une nuit... Mais au fond de moi, je pensais le contraire. Ma raison me disait que c'était impossible, mais mon coeur me criait que c'était possible. Une chose que j'avais appris, toujours écouter son coeur...
J'entendis alors une sorte de musique, accompagnée d'une sorte de grisaillement. Ce bruit venait de partout, comme si toute la plaine pouvait entendre ce bruit, même s'il n'y avant sans doute personne. Je réalisa alors que c'était le bruit de mon réveil, la radio. Je me retourna dans un sursaut et jeta un dernier coup d'oeil au rocher où nous étions installé juste avant avec Felen pour voir si tout ça n'était pas juste mon imagination. Puis je disparus dans un nuage de fumée comme l'avait fait le rouquin auparavant. L'appel du monde réel était plus fort que l'appel du monde des rêves...

[HRP= Merci Felen Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Vos pensées peuvent vous trahir... Vos pensées peuvent vous trahir... Empty
Revenir en haut Aller en bas

Vos pensées peuvent vous trahir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Royaume des Doutes-