Haut
Bas

Partagez|

12/12/12, Une nouvelle trilogie : Un Carnage Inattendu [Hobbit Bourg By Night, Quête, Kaijin et Francis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: 12/12/12, Une nouvelle trilogie : Un Carnage Inattendu [Hobbit Bourg By Night, Quête, Kaijin et Francis] Ven 24 Jan 2014 - 19:26
Le prochain de film de Peter Jackson allait sortir. LE HOBBIT ALLAIT SORTIR EN SALLE. Kaijin comptait les heures, les minutes, les secondes en attendant la sortie de ce nouveau film. Il avait bien besoin de ça. L'adolescent se forçait à oublier l'enfer qu'on lui avait fait subir ses deux dernières semaines. Il reniait cet événement. Comme un mauvais rêve, sauf que l'absence d'une touffe de cheveux bleu sur sa tête démontrer que c'était pas un rêve. L'adolescent avait toujours été coiffé ainsi et pour ce qui est de son statue à Dreamland, il était toujours le même.

Il eut un peu de mal à s'endormir, heureusement le lendemain il pouvait faire la grasse matinée. Lorsqu'il fini par s'endormir, l'adolescent se ''réveilla'' dans la première zone de Dreamland. Il semblait être à l'entrée d'un petit village, charmant, peuplé d'êtres aux pieds disproportionnés et à la taille inférieure à la moyenne. Le voyageur était presque un géant ici. Devant lui, il y avait des maisons entouré de champs et de jardins où étaient cultivés divers aliments. On pouvait entendre le sons de musiques festives propres aux hobbits. Un longue flambée de feu fendit le ciel dans un sifflement et s'arrêta brusquement provoquant un bruit sourd pour se diviser en une multitude de points lumineux qui retombés vers le sol sans jamais le toucher, ils se consumaient avant.

Un large sourire se dessina sur le visage de Kaijin. Cette nuit serait parfaite. Avant les effusions de sang : la fête. Cette fête serait formidable, la nuit se terminerait sur le massacre de tout ces hobbits par le voyageur du surnaturel, que rêver de mieux. Il emprunta le sentier le sourire aux lèvres. Les cris de joie furent de plus en plus proches. La White Star découvrit une foule impressionnante agglutiner sur une sorte de place, la nourriture et les boissons étaient servies en quantité abondante. Quel ne fut pas sa surprise lorsque le voyageur vit autre chose que des hobbits, principalement des rêveurs, peut être des voyageurs mais, Kaijin ne savait pas encore faire la différence entre eux. Au final, c'était des victimes comme les autres.

Il remarqua une créature des rêves, elle avait l'air expérimentée et familière avec ces lieux. C'était une sorte d'humain à la peau grisâtre, aux muscles et à la taille largement plus développés, ses équipements laissaient penser qu'il n'était pas dépourvu de puissance. Il portait une cuirasse qui protéger son torse. Pas de manches, juste des gantelets en fer qui recouvrait ses doigts et ses avant bras, des bottes et jambières faîtes en cuivre couvraient le bas de son corps. Il ne portait qu'une petite dague à sa ceinture rangée dans un fourreau. En même temps, vu son épaisse carrure, une grosse arme n'arriverai pas à la cheville de ses poings. L'habitant de Dreamland parlait avec un hobbit, vêtu d'un long manteau marron. Kaijin garderai à l’œil la créature des rêves, elle s’ajouterait à son tableau de chasse. D'une façon ou d'une autre.

Pour l'instant, le voyageur allait se mêler à la foule et réaliser un de ces rêves les plus fous, faire la fête en compagnie de hobbits ! Il s'avança vers une sorte de buffet, une longue table nappé de blanc où divers plats attendaient d'être mangés. Kaijin n'avait aucune envie de manger, mais plutôt de boire. Qui n'avait jamais eu envie de boire de l'hydromel issu des terres du milieu ? Hein ? Qui osera m'affirmait le contraire ?

Le voyageur se fraya jusqu'à un hobbit. Il n'avait pas l'air très heureux ni très aimable. Il portait un tablier ses bras étaient croisés, il avait une barbe assez mal rasée. Kaijin s'approcha.

- Je voudrais de votre alcool m'sieur !
- Voyageur ?
- Ouep.
- Dix EV.

Le hobbit avait simplement tourné sa tête d'un demi centimètre. Kaijin soupira. Il les récupérerait bientôt. Le barman grommela et servit un verre au voyageur. Pour qui il se prenait lui ? En plus il était même pas barman, il était juste derrière un pseudo comptoir avec des planches clouées les une sur les autres, il avait déplacé une étagère où il exposait son hydromel, quel connard. Le voyageur alla s’asseoir au bout d'une grand table en bois, observant les fêtards : danser et jouer de la musique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 36
Date d'inscription : 20/09/2013
Age du personnage : 23

Nouveau Venu
Francis Bonhacter
Nouveau Venu

MessageSujet: Re: 12/12/12, Une nouvelle trilogie : Un Carnage Inattendu [Hobbit Bourg By Night, Quête, Kaijin et Francis] Jeu 6 Fév 2014 - 0:13
- Mouais, c'est pas aussi mauvais que ce que j'pensais.
- Aaaah, vous voyez? Par contre on y prend vite goût ha ha!

Le Hobbit en profita pour lui donner une tape dans le dos, qu'il reçut en crachant ses poumons. Bien qu'étant une créature des rêves, ce Nalon Toucolline était un archétype parfait -quoiqu'un peu plus grand- de la légendaire race des "semi-hommes": buvant, mangeant et fumant pour deux, une note écarlate sur les pommettes et d'un naturel généreux. Pour preuve, il avait offert à la Chèvre un peu d'herbe à pipe!

Le voyageur de l'inconnu avait rencontré ce petit bonhomme alors qu'il flânait aux abords de la ville aux senteurs Tolkien. Nalon était étendu dans l'herbe (et Francis cru d'abord qu'il était mort, froussard comme il est) et fumait tranquillement la pipe en regardant anxieusement les étoiles. D'un pas docile, la Chèvre s'était approché de lui afin de s'allonger.
La joie et l'ivresse de rencontrer un Hobbit passée, Francis avait finalement ouvert le dialogue, ce qui ne déplut pas à Nalon. Après quelque banalités et diverses questions (sans vraies réponses) sur la Comté ou la Terre du Milieu en général, Toucolline lui avait confié qu'il ne portait pas les voyageurs dans son coeur. Pour lui, ils étaient majoritairement l'origine de catastrophes. Pourtant, le Hobbit aimait bien Francis. Sûrement parce que ce dernier ne semblait pas dangereux du tout.

- Vous savez, j'ai toujours voulu y goûter, avoua le Lord of Goats en crachant un nuage, merci!
- Y'a pas de quoi. C'est pas tout les jours qu'on croise un voyageur qui fume la pipe.

Une lumière rouge embrasa soudainement le ciel, suivit par deux bleues. Le tout explosa dans une dualité merveilleuse de couleur: les festivités semblaient commencer.
Soudainement excité, Nalon se leva et l'invita à le suivre. Il tenait absolument à partager un verre avec lui.
Francis le suivit, presque tiré par la manche, à l'intérieur de la ville au charme champêtre.

Admirant les maisons de terre creusées à même les collines, le voyageur se surprit à rêver de vivre dans un endroit similaire, plus tard. Après tout, ça avait l'air incroyablement douillet et calme. Un endroit parfait pour glander.
Enfin, c'était sûrement le cas tout les autres soirs de l'année. Pas pendant celui ci. Une masse incroyable de gens arrivaient en ville, tous près à faire la fête jusqu'au réveil. Avec les feux d'artifices, la foules ou les divers musiciens qui jouaient, on ne s'entendait plus.
S'engouffrant dans la foule la pipe au bec, le voyageur s'efforça de suivre le grand Hobbit qui écartait sans ménagement les rêveurs qui étaient pléthore. Voyant tout ces gens réunit dans une ville Hobbit fit réagir Francis, qui tilta enfin que tout ceci était en rapport avec la sortie du film "Le Hobbit".

Il ria de sa bêtise quand Nalon lui indiqua une place à l'une des tables du banquet, pour ensuite s’éclipser afin de récupérer les-dits rafraîchissements.
Francis observa la table et ses convives. Quelques uns étaient Hobbits, mais la plupart des autres semblaient être des rêveurs. Il remarqua un type à l'autre bout de la table qui semblait plus observateur qu'autre chose. Peut-être un voyageur? suggéra l'homme à corne.
Cette pensée s'envola soudainement lorsque ses yeux s'accrochèrent à un morceau de viande à l'aspect succulent, mais il se résigna à attendre Nalon. Après tout, c'est lui qui l'avait invité ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: 12/12/12, Une nouvelle trilogie : Un Carnage Inattendu [Hobbit Bourg By Night, Quête, Kaijin et Francis] Mar 4 Mar 2014 - 0:48
Le voyageur observait chaque personne dans ce fichu village. Lorsqu'il aperçu, un voyageur avec un accoutrement très étrange, c'était peut être un rêveur. Cet humain avait attisé la curiosité de Kaijin qui se leva et s'avança vers la table où se trouvait le voyageur. Celui-ci était en face d'un hobbit, ils conversaient ensemble de tout et de rien. Le voyageur du surnaturel remarqua que sur cette même table se trouvait la créature des rêves qu'il avait remarqué un peu plus tôt. Le voyageur aurait peut être plus de faciliter à éliminer la créature si il la surprenait.

Il distingua juste avant de s'asseoir, l'arme de la créature posée juste à côté de lui. Kaijin alla s'asseoir au côtés des deux créatures des rêves qui conversait, il retournerait vers le hobbit et le squatteur de Dreamland un peu plus tard.

Kaijin prit place aux côtés de ces deux personnes, elles se turent presque instantanément pour tenter de mettre mal à l'aise le voyageur, malheureusement ce fut une vaine tentative. Un grand sourire se dessina sur les joues du voyageur. Les deux confrères ne laissèrent aucuns mot filer de leur bouche, il fixait le voyageur qui faisait de même. Ils restaient tous trois parfaitement immobiles. Enfin le silence fut brisé par le hobbit qui se mit à sourire.

- Alors petit, qu'est-ce que tu viens faire ici ?
- J'ai entendu la musique, j'me suis dis que je pouvais me joindre à cette joyeuse fête.

Les deux créatures se lancèrent un regard complice, puis un rire peu audible émana de leurs bouches. Kaijin reprit possession de la parole.

- C'est quoi l'histoire de cette arme ?

Son index pointait l'arme tandis que ses yeux regardaient fixement la créature des rêves. Cette dernière rigola silencieusement. Un sourire nostalgique se sculpta sur le visage aux oreilles pointues. Il prit une longue inspiration et commença.

- Le hobbit que tu vois juste ici et moi avons longtemps voyagé dans la zone une et deux de DreamLand. On m'a confié cette épée qui jaunit dès qu'une tyrannide s'en approche. Elle réagit aussi à d'autre espèces de personnes mais là, je n'ai pas d'exemples en tête.

Puis la créature se lança dans un récit épique de ses anciennes aventures riant avec son confrère. Le voyageur n'en avait rien à faire. Au bout d'une minute il se leva, s'excusa et s'éclipsa. Il décida d'aller rejoindre le voyageur/rêveur plutôt que ces vieux combattants. En quelque pas il fut aux côtés du voyageur. Il prit tout d'abord le temps de s'asseoir et de poser son verre sur la table. Il jeta un rapide coup d’œil au hobbit qui fumait une pipe, il regardait Kaijin d'un œil mauvais avec une grimace. Apparemment il n'aimait pas beaucoup les voyageurs, donc la probabilité que Kaijin soit en présence d'un rêveur grandissait.

- T'es un voyageur ?

Pas de bonjour, pas de formule de politesse. Kaijin s'était juste contenté de tourner la tête et de poser sa question avec un air joviale qui cachait un terrible enculé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 103
Date d'inscription : 03/11/2012
Age du personnage : 24

Habitué
Hayato Raito
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 40
Honneur: -10
MessageSujet: Re: 12/12/12, Une nouvelle trilogie : Un Carnage Inattendu [Hobbit Bourg By Night, Quête, Kaijin et Francis] Ven 25 Avr 2014 - 14:34

«(Quête) : Une nouvelle trilogie»



Hayato ▬ « Vas-y Path, lâche moi la grappe avec ton Hobbit. On ira le voir, je te l’ai dit, alors arrête de m’emmerder avec ça. »

Bim. Je lui raccroche au nez. Je peux affirmer une chose, c’est que contrairement à la date de mes devoirs, je suis certain du jour de la sortie de ce putain de film. Déjà que voir un pote de fac à vous quand vous rêvez ça commence à faire, alors si en plus celui-ci vous harcèle dans la vie réelle juste pour un long métrage. Je vous laisse imaginer. Il sait en plus que je suis capable de lui casser les dents, cette nuit comme demain. Il est assez inconscient aussi faut dire, il n’a pas froid aux yeux c’est sûr. Bon du coup j’ai ce film en tête. Maintenant que je lui ai dit que c’est ok pour aller le voir, faut que je matte au moins une fois la bande-annonce. Histoire d’être certain que ce ne soit pas le navet du siècle. Me voilà sous la couette, ordi sur les genoux et je zieute tout ça d’un œil. Morphée n’est pas loin je le sens. Pour le film, ça a l’air d’un bon truc. Bon effet, un scénar intéressant, j’aime bien le …

Merde ! Je me suis endormi. Ça veut dire que l’ordi va encore rester allumer toute la nuit. Au moins on peut dire que la machine sera amortie en termes de temps passé dessus. Enfin, si je n’y mets pas un grand coup de genoux dedans. Je suis plutôt un garçon énergique faut dire. Surement pour ça que ma dernière copine m’a larguée. Mais attendez une seconde je suis où là ? C’est un cauchemar non ? C’est quoi tous ces hobbits partout. Je m’endors en regardant un hobbit et voilà que y en a dix milles qui rappliquent. C’est un truc à foutre votre nuit en l’air ça. Bon heureusement y a une bonne ambiance. Attendez, je réfléchis. Quelque chose à faire ce soir ? Non pas que je sache, comme à peu près toutes les nuits à Dreamland. Ca fait quelques nuits que je joue à l’alcoolo de base quand même. Une petite paye que j’ai pas cogné sur quelqu’un. Tant pis, on se réserve ça pour demain. Faut savoir rester raisonnable et être en accord avec monsieur modération. Du moins, tout dépend pour quoi.

Pas après pas, je m’infiltre un peu plus dans la soirée. La fête dirons-nous. On entend feux d’artifice, chants, quelque dégueulies. Une bonne partie de rigolade en gros. Hop. J’emprunte une petite chope de bière sur une table, faut pas laisser trainer ce genre de demoiselle toute seule. Je rends service. Hip. Une autre, les gens n’ont vraiment pas de savoir-vivre ici. J’en vois une troisième. Mais j’ai les mains pleines. Qu’est-ce que je fais ? Y une solution a tout problème. Je descends l’une des chopes et fais un petit échange de bons procédés. Un vide contre une pratiquement pleine. Merci l’ami. Mais c’est un autre phénomène de société qui m’arrête au bon milieu de tout ce beau monde. Un mec là, non loin de moi, fume une pipe aussi longue ce que mon avant-bras. Au vu de la fumée qui en sort, ye n'a pas que du tabac là-dedans. Ce genre de truc je me dois d’y gouter. Ni une, ni deux ne me voilà en route pour la fameuse table. Même si je sens que les gars assis là-bas ne sont pas des plus sympathiques.

Arrivé à destination. Je me fais violence pour ne pas m’assoir. Je préfère me faire remarquer en déposant mes chopes sur la table avec une certaine délicatesse. Action qui a pour résultat de faire voler le bout de bois qui manque de partir en live. Elle a seulement décollée de quelques centimètres. On verra pour les présentations plus tard. La pipe et son contenu d’abord.

Hayato ▬ « Purée mec c’est une sacrée pipe que tu as là. Y a moyen de savoir ce que tu fumes ? Tu pourrais faire tourner non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: 12/12/12, Une nouvelle trilogie : Un Carnage Inattendu [Hobbit Bourg By Night, Quête, Kaijin et Francis] Aujourd'hui à 13:35
Revenir en haut Aller en bas

12/12/12, Une nouvelle trilogie : Un Carnage Inattendu [Hobbit Bourg By Night, Quête, Kaijin et Francis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1-