Haut
Bas

Partagez|

Pour la science!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1364
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 24

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 120
Renommée: 1445
Honneur: 160
MessageSujet: Re: Pour la science! Mar 24 Nov 2015 - 11:20
Ce n’était pas parce qu’il avait retrouvé Megan et que la rue dans laquelle ils étaient était vierge de tout combattant que les combats ne continuaient pas ailleurs. Clem pouvait entendre non loin les bruits de lutte, les claquements des armes et les sifflements des obus continuer de résonner dans la ville. Il avait trouvé une planche d’un quelconque meuble en bois et se l’était enroulé autour du bras pour se faire une attelle de fortune. Rudimentaire, mais ça devrait tenir le coup le temps que la nuit se termine.

Il suivit Megan qui sortait dans la rue. Déjà des pilleurs venaient déjà récupérer ce qui pouvait encore l’être, logique. L’algophobe avait l’air de réfléchir à quelque chose mais Clem aurait eu du mal à dire quoi. La marche à suivre sans doute ? Il entendit Liz travailler au clavier dans son oreillette et se demanda comment cette dernière avait fait pour résister au choc électrique envoyé par la puce de Megan. Soit il pouvait louer la technologie agoraphobe pour sa résistance, soit ladite technologie était à moitié organique comme il avait déjà pu le voir en d’autres occasions. Ses plus célèbres représentants étant les phalènes espions d’Héliée, souvent équipés en caméra et micro à même le corps.

Plus ou moins dans le même sujet, Megan lui expliqua qu’elle avait sans doute besoin d’une source d’énergie électrique pour se remettre d’aplomb. Rapport à la puce encore. Clem jeta un rapide coup d’œil autour de lui, à part des ruines éparses rien ne permettaient vraiment de situer où ils pourraient bien trouver un appareil ou un générateur électrique susceptible de les aider.

L’agoraphobe commença à demander si Liz pouvait leur trouver un truc mais l’algophobe leva les yeux et l’instant d’après, les deux voyageurs furent projetés au sol par une explosion. Tout à son oreillette, Clem n’avait rien entendu venir…

« Bordel Clem ! Tout va bien de votre côté ?

-On se relève, on se relève,
lui répondit l’agoraphobe qui était effectivement en train de se relever et plutôt content du fait qu’il était tombé sur son bras valide. « Tu as trouvé quelque chose pour nous aider ? »

-Atta j’ai encore les oreilles qui sifflent… oui j’ai devant moi le plan des patrouilles volantes.

-Des quoi ?

-C’est comme des décapotables de l’espace, il y en a bientôt une qui va passer au dessus de vous, avance toi un peu et grimpe sur un toit pour la choper.
Clem et Liz venait du même royaume, elle connaissait le pouvoir de Clem et ce dernier comprenait que la patrouille devait se trouver à une salle hauteur.

-Bien compris.

Encore un peu déséquilibré à cause du choc de l’explosion, Clem réussit à rattraper Megan et à lui crier de l’attendre 5 minutes. L’agoraphobe créa ensuite un worhome et sauta de façade entrouverte à façade entrouverte jusqu’à atteindre le sommet d’une maison de trois étages. Là, il se concentra sur les indications de Liz et aperçu le véhicule volant. Il anticipa sa trajectoire… se concentra plus encore… et disparu.

Le Mass Effect était plutôt difficile à effectuer quand on ne visait pas un point précis (ce que faisait Clem vu qu’il voulait apparaître à un endroit où le véhicule ne se trouvait pas encore, ce qui lui compliquait la tâche) mais l’agoraphobe s’était suffisamment entraîné avec son pouvoir dans son royaume pour qu’il ne se retrouve pas soudainement au milieu de nulle part, à tomber en chute libre ; à la place il se retrouva sur une position légèrement supérieur à la navette et put retomber dessus, juste derrière son conducteur et son passager. Tous deux harnachés comme les bons militaires de l’espace qu’ils étaient. Clem réalisa avec joie qu’ils étaient chacun équipé d’un jet-pack dorsale en cas de chute de leur véhicule décapotable. L’agoraphobe bénit encore une fois la simplicité de la technologie dreamlandienne quand il activa d’un coup de pied le sac à dos du conducteur qui s’envola instantanément. Il se glissa lestement à sa place et se débarrassa du deuxième en ouvrant sa porte d’un kick et en donnant un coup rageur sur le volant pour pencher le véhicule dans sa direction. Lui il activerait son jet-pack tout seul, comme un grand.

Après son attaque éclair aussi lente que subtile, l’agoraphobe réussit tant bien que mal à retrouver Megan et à se poser non loin d’elle. Il n’avait pas refermé la portière passagère, bras blessé et bloqué oblige. L’effet ferait presque gentleman, si on faisait abstraction de la guerre qui continuait à faire rage tout autour d’eux.

« Tu montes ? Pas touche au moteur, on aura besoin de cette bécane pour rejoindre le bâtiment des scientifiques, on te trouvera une batterie à vider là-bas. »

__________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 688
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 28

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: Pour la science! Dim 11 Sep 2016 - 19:38


Encore secouée après l'explosion, Megan cherchait vainement un moyen d'atteindre, facilement et rapidement le quartier ou le secteur scientifique. Hormis courir en rond, réfléchir à des plans qui n’aboutiraient à rien, elle ne faisait pas grand chose. La frustration commençait à naitre en elle, fleurissant de plus en plus pour laisser un gout amer dans sa bouche. Un creux à l'estomac, elle devient bien avouer qu'elle était impuissante et ignorait comment se sortir de ce guêpier. Clem l'a rattrapa alors pour lui dire de l'attendre cinq minutes, il avait apparemment trouvé quelque chose pour les idées. Ce soulagement fut accueillit comme une bénédiction, sans ça, elle était prête à parier qu'elle aurait craqué sous peu.

Elle regarda donc l'agoraphobe s'éloigner à une vitesse pharamineuse, grâce à son pouvoir, et avait confiance en son retour. Elle jeta des regards aux alentours, les gens se jetaient sur le matériel abandonné tels des vautours. C'est avec une forte aversion qu'elle les observait en silence, debout dans un coin de la rue où elle n'avait rien de mieux à faire. L'un des vautours lança un regard vers elle et fit signe à son compagnon, les deux firent des sourires goguenards avant de disparaitre dans une ruelle. La jeune femme poussait un soupire: à tous les coups ils allaient tenté quelque chose après elle. Et une fois encore elle allait devoir se battre avec des idiots alors qu'elle avait clairement mieux à faire. Comme trouver les scientifiques et les obliger, surement de force, à lui retirer ce fichu implant qu'elle portait dans le bras.

Justement, son bras démangeait encore et elle nota quelques légers vertiges. Elle avait besoin de recharger ses batteries, comme si cette puce électronique, en plus de détraquer ses pouvoirs, lui consommait énormément d'énergie. Elle s'appuya contre un mur, soupira de nouveau tout en entendant au loin le vrombissement d'un moteur. Au bout de quelques secondes elle lava les yeux et vit une décapotable volante descendre dans la rue avec son rouquin préféré au volant. La portière déjà ouverte, elle bondit pour s'assoir à coté de lui alors qu'il disait de ne pas toucher au moteur. Certes, l'idée était plaisante mais elle reconnaissait que l'utilité de cette bagnole serait bien mieux que la recharger un peu.

Alors qu'ils s'éloignaient, Megan jeta un regard dans la rue pour voir les deux forbans qui avaient tenté de la contourner pour l'attaquer par surprise. Levant les yeux au ciel, ils aperçurent la jeune femme leur faisant un magnifique geste obscène de la main. S'éloignant de l'endroit rapidement, elle se demandait comment Clem trouverait le bon lieu mais se souvint qu'il était en discussion constante avec une alliée qui l'informait de tout ce dont il avait besoin.

Malgré le moyen de transport rapide, tout ceci n'était pas très sûr. D'immenses robots marchaient d'un pas pesant dans la ville, écrasant bâtiments sur leurs passages. Tirant des lasers pour détruire d'avantage ou tuer des civiles. Une sorte de grognement métallique résonna avec force, jusqu'à en vriller les tympans de l'algophobe. S'en suivit une déflagration incroyable qui fit faire plusieurs embardées à la décapotable. Le sol ressemblait à une immense mer de sables mouvants avec quelques toits de bâtiments qui en dépassaient encore, glorieux d'avoir survécu tant bien que mal à l'explosion. La poussière se dissipait lentement, révélant désolation et mort sur son passage. Megan se demandait ce que les scientifiques pouvaient bien espérer de tout ça. Les dents aussi serrés que ses poings, elle attendait patiemment d'arriver à destination.

Chose qui arriva finalement après plusieurs minutes. Clem faufila la décapotable dans une sorte de parking aérien et Megan bondit de la voiture volante pour avancer vers un pilier soutenant le plafond. Elle arracha la porte de la petite armoire électrique et y engouffra son bras sans autre forme de procès. Une décharge électrique s'échappa avec une détonation violente, de l'armoire à Megan. L'électricité se déversait dans le corps de l'algophobe alors que l'éclairage montrait déjà des signes de faiblesses. Megan activa alors son endorphine, elle sentit sa fatigue se dissiper, mieux que ça, elle sentait ses forces revenir. Jamais elle ne s'était senti aussi bien et remontée à bloc. Se tournant ensuite vers Clem alors que le parking, situé sous le laboratoire, était quasiment plongé dans le noir. Elle lui fit un sourire qu'il ne pouvait que partiellement deviner, les yeux de la jeune femme brillant d'un cyan électrique surnaturelle qui en était devenu une source de lumière.

"On trouve ses scientifiques et on les massacre."

Elle commença à avancer en suivant les indications des panneaux. Malgré la pénombre, elle y voyait claire, elle discernait les sources d'électricité, les canalisations, les lampes des issues de secours, les résistances des radiateurs. Tout en voyant à peine les murs, le sol et le plafond. Sa vision était étrange, mais cela lui était utile pour le moment. Elle leva alors les yeux au plafond et poussa un soupire.

"Ouais, avant de les massacrer, ils me retirent cette saloperie évidemment. Mais d'abord... Le comité d'accueil nous attends."

Elle poussa Clem avec force proche d'une voiture tout en le suivant. L'instant suivant le plafond explosait pour laisser tomber une masse lourde et au son qu'elle produisit en touchant le sol, mécanique ou couverte de ferraille. Quelque chose fouettait l'air de temps à autres, accompagné d'un bourdonnement agaçant. Megan observait la chose qui venait de débarquer. Une sorte d'exosquelette cybernétique avec des fouets électriques et des ailes. L'énergie que dégageait ce truc était un casse croute encore plus appétissant que l'énergie du parking mais elle savait également que ce repas serait bien plus lourd sur l'estomac, voir même trop et qu'il était préférable de le jeter à la poubelle avant d'en faire une indigestion.

"Une suggestion ou j'y vais à la manière habituelle mon cher?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1364
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 24

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 120
Renommée: 1445
Honneur: 160
MessageSujet: Re: Pour la science! Ven 18 Nov 2016 - 17:18


Le bâtiment des scientifiques fut assez aisé à trouver : c'était celui d'où sortait encore quelques robots. Bien décidé à en finir avec la ville qui avait beaucoup perdu de sa superbe. On entendait encore ci et là des détonations sporadiques, mais dans l'ensemble le gros de l'affrontement était terminé, et c'était apparemment les robots qui l'avaient remporté.

Ils entrèrent également sans souci dans un parking du bâtiment via une ouverture à flan du mur, située en hauteur, sans être inquiété. Soit c'était un gros coup de bol, soit la puce qu'avait Megan sur le bras les avait identifié comme des alliés. Quoi qu'il en soit, ils purent entrer sans être inquiétés.

Dès que ce fut fait, Megan s'empressa de recharger ses batteries en allant vider une armoire électrique qu'elle trouva dans le parking, ce qui éteignit toutes les lumières de ce dernier. Plutôt efficace... mais ça ne manquerait pas d'attirer l'attention de quiconque ferait attention aux systèmes du bâtiment pendant une opération de grande envergure. Oui, cette phrase n'était pas formulé comme cela par hasard...

Il fallu très peu de temps au plafond pour se faire éclater par un robot trop grand pour emprunter la porte de toute manière. Ce fut Megan qui sauva Clem en le poussant très héroïquement derrière une voiture. Le robot en question était une sorte de terminator de trois mètres de haut avec des ailles et un fouet qui crépitait d'électricité bleu. Il y avait visiblement un créatif particulièrement foufou chez les scientifiques.

"Une suggestion ou j'y vais à la manière habituelle mon cher?"

Clem aurait voulu lui répondre que « la manière habituelle » chez Megan consistait à jouer avec les nerfs de ses ennemis en manipulant leur douleur et que cela serait passablement inutile sur un robot. Seulement le temps lui manquait pour cette saillie, et puis on ne pinaillait pas avec Megan, sinon elle roulait des yeux en vous faisant comprendre que vos précisions ne l'intéressent pas.

« Je vais faire une diversion, profite en pour viser sa batterie et la surcharger avec ta puce ou je ne sais quoi. » Répondit l'agoraphobe avant de se relever et de s'élancer vers le robot.

Première passe d'arme : il glissa entre les jambes de la machine et lui envoya au passage son coude dans le mollet. Il y eut un «pang» et un mal terrible à l'humérus, sans réaction de la part du robot. Bon bah c'était à essayer, hein ?

Toujours à terre, il roula pour esquiver l'attaque retournée du robot : le fouet grilla le sol jusqu'au point de chauffe. Le voyageur se releva pour se pencher immédiatement en avant : le second fouet était partit à l'attaque, de façon latérale cette fois.

Énerve, sans doute par l'agilité un brin irritante du voyageur (oui, les robots dreamlandais avaient sans doute des émotions basiques, c'est Dreamland, merde), le robot se jeta en avant d'un bond, ce qui ne fut pas à l'avantage du plafond ceci dit. Clem sauta en arrière pour esquiver l'attaque mais un brin trop tard : l'onde de choc engendré lui fit glisser des pieds sur le sol pendant trois mètres avant de se faire finalement arrêté par un mur.

L'immense robot prit finalement le parti (et une voiture) de l'attaquer de loin : il se saisit du véhicule avec ses deux fouets et les envoya vers l'agoraphobe prit au piège. Ce dernier posa rapidement au sol un wormhole destiné à agrandir les distances autour de lui, tout en se recroquevillant. La voiture lui passa largement au dessus de la tête mais s'écrasa contre le mur pour finalement lui tomber dessus. S'il était protégé du concassage par le « dôme » de distance autour de lui. Il n'empêchait que la carrosserie le cernait de toute part. Du point de vue de Megan, cela donnait l'impression qu'il avait tout de même été écrasé par le véhicule, même si son tour de passe-passe avec le continuum avait été bien visible. Au moins maintenant il avait fait retourner le robot qui tournait le dos à l'algophobe, c'était à elle de jouer maintenant.

__________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pour la science! Aujourd'hui à 9:12
Revenir en haut Aller en bas

Pour la science!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Mirage Space-