Haut
Bas

Partagez|

Séjour toujours!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 332
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Séjour toujours! Dim 6 Oct - 19:33
Il en était sûr ! S’il avait connu un autre voyageur il aurait parié. Dans le vaste monde de Dreamland, Dan était convaincu qu’un endroit était fait pour se reposer, qu’un endroit permettait de s’évader en toute tranquillité. Cette idée lui était venue après avoir regardé une carte postale, cette dernière montrait une vaste plage de sable doré, couvert par d’innombrables palmiers aux longues feuilles vertes. Un ciel magnifique sans nuage, un soleil couchant, bref la perspective de l’endroit le plus serin sur terre tenait sur un bout de carton.  C’est en regardant chaque centimètre carré de cette image, qu’il s’endormit, un sourire paisible sur le visage. Ca n’avait pas manqué, comme par magie le jeune voyageur se trouvait désormais sur une petite île éloignée de tout, si ce n’est de ses sœurs qu’il pouvait apercevoir de l’autre côté de la mer. Ce frais sentiment d’évasion lui donnait du baume au cœur, ce monde n’avait pas finit de le surprendre et le fait de savoir que désormais chaque nuit allait être réellement une nouvelle nuit le rendait fou. Il avait apprit au cours de ses quelques nuits d’expérimentation à arrêter de se poser des questions, ça ne menait que très rarement à quelque chose et rien ne laissait présagé d’une réponse. Ce monde était bourré de mystères, s’il s’arrêtait à chaque détail nouveau à ses yeux il ne pourrait profiter de ce qu’on lui offre. Réfléchir c’est bien, savoir quand réfléchir c’est mieux !

Après avoir passé quelques minutes à observer le long de la côte, il se mit à la longer le regard perdu, un sourire idiot trônant sur ses lèvres. Les dernières épreuves qu’il avait enduré étaient peut être en trop, il devait décompresser. Cet endroit était simplement parfait, pas de bruits insupportable, pas de monstres increvables, pas de psychopathes, juste lui et une île composant Dreamland ! Et c’est là qu’il se trompait, loin d’être le seul voyageur où être conscient parcourant cette île, d’étrange cris couplés à des sons explosif lui signalèrent le danger qui habitait la plage. Par pure instinct de préservation il s’élança à l’ombre des arbres, espérant ne pas s’être fait repéré, les bruits semblaient lointains mais on n’est jamais assez prudent n’est-ce pas ? Après avoir maudit mille fois sa stupide curiosité, il se laissa porter par ses jambes jusqu’à la provenance des bruits qui ne cessaient de surenchérir. Le sol était jonché de bosses et d’autres imperfections désagréables, la végétation entravait les mouvements du jeune voyageur qui manqua de se tomber plus d’une fois. Ce n’est qu’après le trentième juron lâché à voix basse qu’il put écarter deux épais buissons, pour finalement découvrir ce qui avait éveillé sa curiosité. Les bruits s’étaient faits plus fort, plus terrible, mais étrangement la pression n’avait eu aucun effet sur lui. Pas une seconde d’hésitation avant d’écarter les végétaux, ce qu’il regretta amèrement. Devant lui se tenait deux créatures des rêves se livrant à un combat acharné, l’un était un singe mauve fumant le cigare, tendis que l’autre était une espèce d’homme pieuvre aux tentacules armés de crochets.  L’expression du jeune voyageur était décomposée, il ne savait ni quoi dire ni quoi faire, on ne l’avait pas vraiment préparé à agir si un jour il se retrouvait face à un combat entre un singe en slip et une pieuvre armés.

Si encore ils n’étaient que ridicules, mais ces derniers bougeaient bien et semblaient en avoir vue d’autres. Mais les choses sérieuses commencèrent quand ils s’arrêtèrent pour l’observer, lui le pauvre voyageur égaré qui ne demandait qu’une nuit de repos sur une île censée être déserte. Leurs yeux s’étaient plantés sur moi, accompagnés par un sourire mutuel qui ne présageait rien de bon. Oui, Dan commençait à regretter d’être venue, de ne pas être simplement partit dans l’autre sens en les ignorant :

-Hey Dunkey tu vois ce que je vois ?

-Ouais Poulpy, tu penses ce que je pense ?

-Ouais ….

Pendant qu’ils se mettaient d’accords sur ce qui allait advenir du jeune voyageur ce dernier en avait profité pour rebrousser chemin. Étrangement, le terrain se faisait moins difficile, il suffisait simplement d’avoir un peu de motivation.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 166
Date d'inscription : 28/06/2012
Age du personnage : 17

Nouveau challenger
Lucas Emerillon
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 325
Honneur: - 95
MessageSujet: Re: Séjour toujours! Dim 17 Nov - 12:29
Un bâillement s'échappa de la bouche entièrement ouverte du blondinet. Affalé dans son canapé, il se savait que faire d'autre que d'écouter de la musique en jouant à des jeux en lignes. Autour de lui, des paquets de nourritures jonchaient le sol, transformant le salon en une sorte de poubelle géante. Lucas ne savait que faire. Sa journée ne lui avait jamais semblé aussi ennuyeuse de toute sa vie. Son université était fermé, sa petite-amie avait dû partir avec sa famille dans un lieu dont il ne soupçonnait jusqu'à ce jour pas l'existence. Il s'ennuyait, et il ne se faisait pas prier pour le faire savoir. Son regard laissait penser qu'il était très agacé par sa situation, mais pas du tout. Disons simplement qu'il ne cherchait à émettre le moindre sentiment de son visage. Il était un peu fatigué, en revanche, de ne pas bouger, mais sa journée l'avait tellement rendu fainéant. Il avait passé toute la matinée à jouer sur son ordinateur, et avait vers midi englouti un paquet entier de chips avec un demi-litre de coca-cola. Puis il s'était remis à son activité informatique. Il jouait à un jeu qu'il appréciait depuis quelques temps : League of Legends. Ce jeu, dans lequel on incarnait ce qu'on appelle un champion, se faisait s'affronter deux équipes de cinq joueurs et où le but était d'anéantir la base ennemi, et plus particulièrement leur "nexus". Ce dernier permettait aux champions de chaque camp de pouvoir user de pouvoirs utiles pour abattre les adversaires afin de choper le plus de points d'xp possibles en fin de partie. Durant cette journée, Lucas avait réussi à ne perdre qu'une seule "game", et il en était fier, d'autant qu'il jouait avec ses champions préférés, Darius et Tryndamère. Il pensait devenir le plus fort grâe à ses deux personnages, et il n'avait pas si tort, car il était beaucoup apprécié dans ses parties, car il jouait très bien, et seuls ses ennemis avaient à s'en plaindre, ce qui ne faisait que renforcer son ego. Le blondinet savait bien qu'un moment, cela lui reviendrait à la face, mais pour le moment, il ne tenait pas à en entendre parler.

Il gagnait d'ailleurs une nouvelle partie lorsque son portable vibra. On l'appelait. D'instinct, le garçon bondit telle un kangourou hors de son canapé après avoir posé son ordinateur sur le côté pour éviter qu'il ne vole avec son propriétaire, et se jeta sur le téléphone portable resté sur la table de travail de la cuisine, posé là depuis midi. Lucas appuya sur le bouton vert et approcha le téléphone de son oreille gauche, prêt à occuper son nouvel interlocuteur.

" Allô, Lucas ? Commença une magnifique voix féminine dont le blondinet dévina immédiatement la provenance.
- Oui, qu'y a-t-il Charlotte ? Répondit paisiblement le garçon comme si de rien n'était.
- Non, rien. Je t'appelais juste pour savoir si tu t'ennuyais pas trop tout seul. Rigola la brunette.
Non, ça va pour l'instant. Et toi ? Mentit l'intéressé.
Pas trop mal. Il fait très chaud et j'ai oublié de prendre mon maillot de bain pour la plage, mais à part ça, ça va très bien.
Ah ... Pas de chance ... Profites bien du reste de ta journée en tout cas. On se voit demain de toute façon. Tu me raconteras ! Biz' !
T'inquiètes pas, tu auras tout les détails ! Bisous, et à demain, mon amou ! Acheva Charlotte. "

En symbiose, le couple raccrocha le téléphone. Il ne le savait pas, mais Lucas le sentait en son for intérieur. Il sentait en lui monter son amour pour sa copine. Il savait que ce n'était dû au hasard, il l'aimait vraiment, et il tenait à ce que ça reste ainsi.

Le reste de sa journée, le blondinet le passa à ranger son appartement, et à s'approvisionner de nouveau pour la semaine suivante. Une fois ceci fait, il vit qu'il était dans les vingt-heures. Il se sortit des nouilles instantanés qu'il fit chauffé au micro-onde. Pendant ce temps, un reportage sur les îles du Sud passa à la télé. Le garçon se demanda comment il avait pu se retrouver sur cette chaîne qu'était France cinq, mais le sujet qui était alors traité le captiva quelques instants. Sans doute était-ce dû au fait que sa petite amie se trouvait sur l'une d'elles ? En tout cas, cette pensée le prit durant toute la soirée. Même après avoir changé de chaîne, avoir regardé un film policier très prenant dont il ne souvient plus du nom, et écouté de la musique à telle point que ses oreilles bourdonnèrent jusqu'à ce qu'il aille se coucher, il pensait encore à Charlotte se trouvant sur une belle et chaude île tropicale. Il rêvait qu'il y était avec elle, à courir sur le sable, à s'embrasser, et à se poser sur la plage à contempler le soleil couchant éclairer leur vue de son rayon oranger. Rien que d'y penser, son cœur battait plus fort qu'à son accoutumé. Il eut quasiment peur de ne pas pouvoir s'endormir tellement il était excité. Mais finalement, il y parvint en se calmant comme il put, sans pour autant pouvoir retirer cette sublime pensée de la tête.

***

Un regard à gauche, un regard à droite, et Lucas devina qu'il se trouvait sur une belle plage des îles tropicales. telle qu'il l'avait dit en s'endormant, ses pensées l’amèneraient dans un endroit ressemblant à la description que lui avait donné Charlotte. D'ailleurs, il y pensait, il y pensait, à elle. Il se disait qu'il la croiserait peut-être en se promenant, la trouvant en train de gambader dans la nature avec des créatures des rêves tout ce qu'il y a de plus normale. Il scruta un instant l'endroit avant de rentrer dans les terres du royaume où il se trouvait. Une végétation digne de la forêt Amazonienne l'empêchait de voir distinctement où il marchait, ni où il allait. Il avançait à l'aveuglette, se fiant à instinct, qui n'était pas très bon d'ailleurs. Après quelques minutes de marches, Lucas s'arrêta, et observa les environs. Il n'y avait que de la verdure et quelques arbres à perte de vue. C'en était impressionnant. Le garçon en resta silencieux, tout comme le fait les lieux.

Alors qu'il profitait de cet instant de repos, Lucas entendit soudainement les fourrés remuer. Il sortit instantanément de ses rêves et se concentra sur les bruits qui devenaient de plus en plus forts, de plus en plus proches, et d'autant plus nombreux. Cela commençait à l'agacer, mais en même temps, ça l'excitait beaucoup du fait qu'il allait pouvoir se battre. Il invoqua rapidement Laurent et prépara de la créature qui se fixait toujours à l'intérieur de son maître pour utiliser ses fils.

La seconde suivante, une forme indéfinissable sortit de l'ombre et attaqua le voyageur, qui eut tout juste de le temps de réagir et d'esquiver. Une autre créature l'attaqua à son tour, mais celle-ci eut beaucoup moins de chance et se fit attraper par un des fils de l'invocateur, qui le prit comme une sorte de marteau. A la suite de cette capture, une dizaine d'autres boules firent leur apparition et foncèrent mutuellement vers le blondinet, qui utilisa son prisonnier pour repousser l'ennemi. Il l'envoya comme une balle de volley, et toucha tout ceux qu'il put. Ainsi, une vingtaine d'assaillants rebroussèrent le chemin. Le reste agrippa fermement le garçon et l'obligea à relâcher son otage, qui sauta avec une hargne sans limite sur l'humain, qui comprit qu'il venait de se faire avoir. Après qu'il fut accroché par une centaine des créatures qui l'avaient attrapés, Lucas vit arriver une armée complète d'autres créatures, qui cette fois, se divisait en deux apparences différentes. Deux d'entre eux se distinguèrent des autres en approchant le voyageur pour lui parler. L'un ressemblait trait pour trait à un macaque mauve qui sautait pour avancer, l'autre était un poulpe ressemblant à la pieuvre dans Mario. En y réfléchissant un peu, ils avaient exactement la même apparence que Diddy Kong et la pieuvre dans Mario. La conversation qui débuta ne fit que renforcer les suppositions du garçon.

" Ououhaha, un humain, un humain !
C'est poulpastique ! On va pouvoir poulper ces sales kidnappeurs !
Attends, ne nous affolons pas aussi vite, ououhahahaha. Nous devrions vérifier s'il s'agit bien d'un humain. Sbires, retirez-vous ! "

Aussitôt, l'amas de créatures qui retenaient Lucas disparut. Le blondinet était retenu par une simple queue de singe, qu'il n'arrivait pas à toucher tellement elle le serrait. Le macaque mauve s'approcha du voyageur et le dévisagea, le sentit, et lui prit les deux bouts de son visage pour les tirer comme le ferait un bébé. Tremblant de colère, l'invocateur attrapa l'oreille droite de l'animal, et la tira de toute ses forces, parvenant à le lui arracher. Le macaque recula d'horreur et rejoignit son pote avant d'ordonner à ses troupes d'emmener le garçon dans leur base. Lucas, grâce au fait qu'il ait arraché l'oreille aussi facilement à son nouveau geôlier, savait qu'il était plus fort qu'eux, mais ils étaient si nombreux qu'il lui était pour l'instant impossible de faire quoi que ce soit. Il aurait bien appelé Gérard, mais bizarrement, ses pouvoirs s'étaient arrêtés quand les singes lui avaient sautés dessus.

L'armée de singes et de poulpes, ces derniers menant toute la troupe d'une main de fer, accompagné du voyageur, rejoignit un gigantesque arbre, où il y avait visiblement beaucoup d'activité. Une petite troupe entra dans le tronc en abandonnant le reste, qui retourna à leurs vies comme si de rien n'était. L'ensemble traversa une énorme allée, qui grouillait de vie, et emprunta un espèce d’ascenseur en bois, qui les amena dans une grande salle où un homme les attendait. Ce dernier sembla très surpris en voyant venir le garçon, qui se demandait ce qui se passait. Le poulpe commandant se détacha du lot et rejoignit le monsieur très surpris.

" Que faites-vous ici? Et avec un humain en plus !
Nous sommes venus négocié pour la libération de nos chefs, Dunkey et Poulpy ! "

Mais que se passait-il ici ? Dans tout les cas, Lucas savait désormais qu'il était dans la merde totale.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 332
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Séjour toujours! Lun 18 Nov - 19:08
Il ne comptait plus les minutes passées à glisser, se relever pour de nouveau courir et sauter par dessus des troncs étendu. La forêt autre fois si tranquille et reposante, semblait devenir une sorte de labyrinthe forestier. Mais si seulement les troncs anarchique, ainsi que le par terre sableux criblés de trous étaient les seuls ennuis du jeune voyageur. Les deux créatures à ses trousses ne le lâchaient pas, il pouvait entendre leurs hurlements. Le seul point positif était qu'ils ne semblaient pas se rapprocher, au contraire à la grande surprise du voyageur il était parvenu à leur échapper.

 C'était d'ailleurs peu logique, semer un singe en pleine forêt lui semblait improbable, s'était-il découvert une nouvelle force? Peut être qu'au fond de lui il était une athlète? Un sourire exaspéré par la course qu'il venait d'achever au pied d'un immense arbre déchira son visage. Il ne put s'empêcher de rire faiblement, posant sa main sur l'écorce de l'arbre. Sa respiration était saccadée, toujours entrecoupée par des crachats où des lamentations incompréhensibles et sans sens. C'est uniquement après avoir retrouvé son sang froid qu'il se retourna, le regard visant la cime des arbres, ce qu'il regretta amèrement. Quoi que, ça lui permit de bondir sur le côté pour échapper à l'énorme singe qu'il lui bondissait en silence dessus.

Ce dernier après avoir atterrit éclata de rire, allant même jusqu'à s'en tenir les côtes, il se tenait devant lui la bouche grande ouverte laissant un rire gras et déroutant agresser les tympans du jeune voyageur. Se dernier essayait tant bien que mal de garder son calme. Il se releva puis recula lentement. Mais ses pas le menèrent simplement contre le tronc d'un arbre plus petit, à son grand malheur il n'eu pas le temps de s'écarter. Deux tentacules l'enlacèrent puis le bloquèrent contre l'arbre, deux épais crochets se plantèrent dans l'écorce bloquant tout mouvements entraînant un geste du cou de Dan. Ce dernier se sentait étrangement bête à cet instant précis, l'énorme singe aux allures menaçantes lui rappelait les créatures des rêves qu'il avait affronté aux royaumes des fruits. Mais bien sûr, lui semblait beaucoup plus balèze, il esquissa un sourire gêné puis sentit le poing de macaque s'enfoncer dans ses côtes. Alors qu'il venait à peine de retrouver un souffle stable, ce monstre le lui coupait, ce qui arracha une brève plainte au voyageur qui sentait l'essence de son pouvoir se manifester. Alors que ses dents se serraient, que de fines flammes blanches commençaient à courir le long de ses bras, il entendu une voix étrangère s'adressant vraisemblablement aux deux autres créatures.

Malheureusement elle venait de trop loin pour qu'il ne puisse comprendre quoi que ce soit, il vue simplement une silhouette débarquer de nul part, il enfonça une sorte de pipe dans la bouche de Dan puis l'alluma. Faisant comprendre au voyageur qu'il devait fumer, ce qu'il fit d'ailleurs à son grand regret:

-Ne vous ai-je pas déjà répété mille fois de ne pas vous approchez de cet arbre ?

-Tu crois être en mesure de nous ordonner quoi que ce soit ? Poulpy et moi sommes ceux qui dirigent cette île c'est claire? Alors maintenant dégage avant que ...

Stan sentit ls tentacules de Poulpy se desserrer et relâcher sa gorge pendant que les deux autres parlaient. Le nouvel arrivant était spéciale, il portait des fringues assez longues, un chapeau qui semblait fixer à son crâne. Rien dans son comportement ne laissait voire la moindre crainte, les deux créatures ne lui inspiraient rien d'autre que de la pitié. Mais le témoignage du jeune fumeur s'arrêtait là, la dernière chose qu'il pu entendre fut:

-Je vous aurais prévenu.

La vue de Dan se troubla puis il s'évanouit, ça devenait une habitude au fur et à mesure des voyages au pays des rêves il s'était de moins en moins laissé abattre. mais là, il ne savait pas ce que cet étrange inconnu lui avait fait fumer, mais ça lui avait retourner le crâne. A tel point que même après s'être réveillé, le monde l'entourant lui semblait chaotique, des yeux partout, des hurlements insupportable. Ils imploraient quelqu'un de les laisser sortir, son corps était prit de violentes convulsions. Le jeune voyageur ne mesurait pas ce qu'il faisait, mais il lui fallut bien dix bonnes minutes après s'être réveillé pour ouvrir réellement les yeux, il était suspendus par des lianes vraisemblablement solide au plafond. Ses yeux se promenaient doucement dans la pièce, c'était une vaste salle semblant être taillé dans une caverne où l’intérieur de quelque chose. Dunkey et Poulpy étaient eux aussi accrochés et suspendus l'un à l'autre au plafond, ils avaient le visage recouvert de bleu, les narines sanglantes e le reste du corps semblait avoir subit d'énormes rafales de coups.

Dan du secouer la tête une dizaines de fois avant de se sentir revenir pleinement, il croisa le regard de l'étrange être qui lui avait fait fumé cette merde. Les yeux rougis par la substance, le voyageur inexpérimenté se contenta après avoir entendu l'une des énièmes plaintes des créatures, de lâcher un sombre mais terrible:

-Vos gueules!

Dunkey et Poulpy braquèrent des regards fous sur lui, mais le voyageur ne se laissa pas démonter il planta un regard assassin dans les yeux de poulpy puis ne bougea pas. Jusqu'à ce qu'il sente les chaînes tenant ses poignées le tirer vers le haut de la pièce, là il retrouva comme par magie sa pourriture héroïque. Il le jaugea quelques secondes puis commença à l'interroger:

-J'imagine que tu es un voyageur égaré?

-Exacte.

-Tu as soif de liberté n'est-ce pas ?

-Si cette dernière était buvable, disons que je m'encombrerais souvent d'un tonnelets.

-Je vois, as-tu l'intention de foutre le bordel ici ?


-Non, j'aspire simplement à passer une nuit tranquille, j'ai eu mon lots de batailles ces derniers temps.

L'étrange monsieur sembla hésiter un instant, puis il détacha ses liens, amenant le voyageur sur la passerelle. Les liens fonctionnaient part un système de poulies
assez originale. Quand Dan put enfin se défaire de ses liens, poser les pieds sur un sol ferme, il se sentit beaucoup mieux. Les deux créatures encore prisonnières hurlèrent leur indignation, se débattant dans tout les sens. Les menaces pleuvaient, mais très vite le regard glacé du monsieur les calma. La vitesse à laquelle ils passaient du calme à la tempête impressionnait le contrôleur qui en descendant les marches vue débarquer une sorte de bataillon de singes et de poulpes. Les questions qui tournaient dans la tête de Dan allaient sûrement devoir attendre, car leur réponses n'arriveraient qu'une fois l'éventuel soucis de leur présences réglé. Il remarqua le jeune voyageur prisonnier des créatures, puis hésita à aller le voire pour le délivrer. Mais ça aurait été du suicide, mieux valait rester dans l'ombre et observer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 166
Date d'inscription : 28/06/2012
Age du personnage : 17

Nouveau challenger
Lucas Emerillon
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 325
Honneur: - 95
MessageSujet: Re: Séjour toujours! Mer 25 Déc - 14:04
Mouais, après tout pourquoi pas ? Ce n'était pas une idée si bête. Échanger de la charogne d'humain contre deux vulgaires bêtes de jungles, cela semblait un marché correct, mais il y avait un hic dans tout ça, c'est que la monnaie d'échange, c'était ce foudroyant blondinet du nom de Lucas Emerillon, et ce dernier ne se laisserait pas faire aussi facilement. Il lui fallait tout d'abord attendre le bon moment, celui qui lui permettrait de faire un maximum de dégâts pour pouvoir fuir en toute sûreté. No rage, no stress, le voyageur scrute l'endroit. Autour de lui bien sûr sautent et babouinent des paquets de singes à la ramasse, et un nombre quasi-similaire de poulpes attendent patiemment que ça se passe. C'est à croire que les chefs sont les mollusques ici ! Il ne manquerait plus que la célébrissime Germaine se ramène et on aurait le lot de débilité pour la soirée. Ensuite, tenant fermement les chaînes du Electro-Maker, le macaque dit « bouffé d'une oreille comme du papier avec une chèvre », et un autre très con semble-t-il, se décrottant le nez comme personne encore ne l'avait jamais fait. Oh putain que le garçon s'était tapé les pires bouses de la troupe. Il fallait en finir vite, et ces deux geôliers seraient les deux premiers à payer de leur vie. Finalement, il espérait une nuit au calme, mais les événements étaient contre lui. Pas le choix. Ce soir encore, il ferait son apparition en tant que diabolique personnage de Dreamland. On le prendrait sûrement pour un voyageur Killer. Cette pensée lui semblait bizarre, mais quelque peu réchauffante. Il serait alors reconnu, craint par beaucoup dans ce monde. Ce serait l'occasion inespéré pour … Pourquoi d'abord, tiens ? Eh bien par simple plaisir. Cette occasion serait donc propice pour montrer à quel point il ne fait que s'amuser.

Il commençait à partir dans des rêves de grandeurs, mais le crachat dégueulasse du décrotteur de nez les lui soutira. Lucas préféra ne pas regarder et se tourna vers le grand homme installé sur son fauteuil pivotant et rembourré en laine. Il fixait les négociateurs de la troupe, venu tout simplement pour récupérer leurs commandants, sûrement un peu comme eux. L'homme portait un haut-de-forme plutôt spéciale, qui lui collait au crâne dont la chevelure ne se voyait que bien peu. Ses fringues étaient trop longs pour lui, mais il ne s'en souciait guère. Visiblement, il s'y sentait à son aise. Son visage était impassible, aucunement détruit par de quelconques rides approuvant l'âge du monsieur. Il devait en revanche avoir dans la trentaine, en vue de sa barbe brune très présente. Il était plutôt stricte, ne se laissant pas une seule seconde démonté par ses opposants. Ah, c'est vrai que c'était des nullards. Même le voyageur n'aurait aucun mal à faire pareil. C'était plaisant à voir. Mais un détail surprit l'attention du blondinet. Dans l'ombre de la pièce, une autre personne semblait observer l'action. Qui était-il ? Avec le noir qui le recouvrait de moitié, impossible de s'en faire une description. Quoiqu'il était assez mince, et d'une moyenne de taille humaine très proche. La réflexion du jeune homme le conduit à penser qu'il s'agissait d'un autre voyageur. L'Electro-Maker espérait qu'il ne serait pas trop fort ou trop faible face à cet inconnu. M'enfin bref ! L'importance n'était déjà plus à l'observation, mais bien à la négociation. Les négociateurs du côté singe étaient en effervescence, lâchant parfois des grognements de macaque furieux. En face, le grand homme les fixait, laissant tout même échapper régulièrement quelques paroles pour répondre aux questions ou aux propositions de ses interlocuteurs. C'était marrant de voir à quel point il pouvait arriver à les énerver. C'était un bon, ce gars. Dommage, cependant, qu'il s'agisse d'une créature des rêves, ses oreilles en pointe attestant de son origine.

«  Bon, arrêtons de nous enrager, les gens ! Houhaha ! On prends une banane flambée et on écoute ce qu'il nous propose !  »

Banane flambée, hein ? Le nom donne envie, mais dès qu'on en voit une, on a plus l'impression de voir un singe sucer une bite brûlante. Excusez-moi de ce langage, mais c'est la stricte vérité, al seule. Je vous déconseille fortement de prendre ou de voir ne serait-ce qu'une fois ce genre d'objets, ou vous pourriez avoir des problèmes plus tard, quelles qu'ils soient.

«  Je n'ai rien à vous proposer, et vous le savez. De plus, J'ai déjà abattu vos chers petits chefs. Ils sont entassés sous deux mètres de terre, à quarante pas à l'ouest de l'entrée principale de cet arbre. Si vous voulez qu'ils aient un bon enterrement digne de leurs rangs, je vous conseille de vous y rendre, et tout de suite.  »

Ni une, ni deux, toute la troupe abandonna sa position et se dépêcha de suivre la direction donné par l'homme. Ce dernier se leva et s'approcha du blondinet. Il lui tint un regard impassible, espérant le faire déchanter, mais rien n'y faisait, Lucas était trop … En tout cas, il était trop pour cet inconnu lui fasse changer d'avis aussi facilement.

«  Hum, alors on veut résister mon grand ?
– Je n'ai de raison quelconque de regarder autre chose que vous.
– Penses-tu, penses-tu … Tiens, prends ça.  »

L'homme sortit une pipe de sa bouche et l’enfourna dans la bouche du voyageur avant de lui indiquer de fumer. Méfiant, Lucas préféra la recracher. Son interlocuteur se stoppa net quand la pipe tomba au sol et se fissura en deux. Oh putain, que ça allait chier !

«  Qu'est-ce que tu viens de faire, mon garçon ? Tu sais que je vais devoir te faire payer cela ? Hein, tu le sais ça ?
– Je me fiche royalement de ce que je sais ou pas. Tout ce que je souhaite, maintenant, c'est me libérer de ces putains de chaînes à la con.
– Je vais t'y aider dans ce cas.  »

Le grand homme s'avança jusqu'à frôler Lucas, recula d'un demi pas, envoya son poing en arrière, et le projeta contre la figure du voyageur, qui valdingua vers le haut. Ses chaînes le retint un instant avant qu'elles ne se détruisent en morceaux, le laissant ainsi atterrir la tête dans le plafond. Il frappait vraiment fort, ce salaud ! Il allait payer ! En retombant, le blondinet remarqua que si ses chaînes ne l'avaient pas suivi, c'est simplement parce qu'elles avaient été plantés dans le sol de la pièce. Ces saletés de singes l'avaient eu sur ce coup. Ils prendraient encore plus chers qu'ils ne devaient prendre à la base. Mais pour l'instant, il fallait s'occuper de muscle-man. Sans hésiter, tout juste s'être relevé, s'être rapidement essuyé le visage des minuscules matériaux du plafond s'étant accroché sur sa peau, et avoir repris ses esprits, il se jeta sur son nouvel adversaire, qui semblait l'attendre de pied ferme.

«  Laurent, par le pacte qui nous lie, je t'invoques !  »

Des fils commencèrent à sortit des manches du blondinet, qui se mit à sourire. Il effectua une roulade avant et évita de peu l'attaque ennemi, qui forma un trou dans la plancher. Un autre coup suffirait donc à mettre Lucas hors de combat. Il fallait se dépêcher, au risque que la troupe de singes et de mollusques reviennent ou que l'homme arrive à le toucher. Quand à l'autre inconnu, le blondinet l'avait déjà zappé de son esprit. Il se trouvait donc dans le dos de l'homme au regard impassible. Il y colla ses fils, et partit vers la droite de sa cible, l'entourant rapidement de plusieurs fils collants. Une esquive dangereuse par-ci, une autre par-là, et le voyageur était de nouveau derrière. Bizarrement, le combat était trop à l'avantage du jeune homme. Qu'attendait donc son adversaire ? N'était-ce en vérité qu'un tas de muscle lents tout juste bon à la réflexion ? Sûrement pas. Et le garçon allait bientôt en faire les frais.

Une fois encore dans le dos de son ennemi, il attrapa furtivement l'autre côté des fils, qu'il décolla de la peau du grand homme à la force herculéenne, et posa son pied droit sur le dos de sa cible, avant de tirer le plus fort possible sur les fils. Silence … Crac ! Les os du nouveau blessé s'entendent craquer comme pas possible. Stratégie réussi ! Il fallait fuir désormais, parce que bien qu'il ait pu le mettre hors combat, Lucas n'en avait pas encore fini avec cet homme, qui arriva à lui agripper la bras gauche, et le lui éclater, le réduisant en miettes. Dans une mini-inconscience provoqué par la soudaine explosion corporelle, le blondinet chuta l'une des fenêtres artisanales de l'arbre, avant de s'exploser le cul en contre-bas. Lorsqu'il s'éveilla, il était caché par un énorme tas de feuilles, et des bruits de passages interminables se faisaient entendre, sûrement la troupe de singes et de mollusques en colère. Vite, il fallait leur échapper ! Sans attendre, le voyageur se releva aussi rapidement qu'il put, rageant intérieurement pour supporter la douleur de son derrière comme de son bras. Il commença à marcher, lentement, se dirigeant vers la plage, visible depuis sa position. Il lui fallait trouver quelqu'un pour l'aider, sans quoi il ne survivrait pas à cette nuit déjà très mouvementée.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 332
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Séjour toujours! Dim 29 Déc - 19:25
Ce n'était pas sa première nuit, pourtant le sentiment d'incompréhension déstabilisait à toutes les échelles possible le jeune voyageur qui depuis l'obscurité observait la scène d'un œil attentif. La conversation entre la terrible créature au couvre chef peu commun et les engeances animales était très peu amusante. Au contraire, la tension rendait la situation très peu agréable, surtout que Dan ne savait pas très bien qu'elle place il tenait ce soir là. Sa réflexion le poussa à se persuader qu'il n'était rien d'autre qu'un spectateur, un invité imprévu qui depuis les coulisses de cet arbre était le seul à mesurer l'absurdité de la scène. En effet, le jeune voyageur avait pu mesurer le Q.I affreusement bas des créatures des rêves de ce royaume, ils croyaient les paroles du mystérieux individu sans jamais les remettre en question malgré la méfiance issue d'une peur oppressante que procurait son aura. Mais là où l'esprit de Dan se perdit réellement c'est lorsque que le prisonnier se mit à provoquer la créature des rêves, les raisons du combat qui s'en suivit restaient pour lui obscure et éloignée de sa conception des aventures qu'il était censé vivre en Dreamland.

La force de la créature des rêves étaient invraisemblable, il se demandait comment un simple être humain pouvait rivaliser avec ça. C'était de l'admiration, oui c'était ce qu'il éprouvait pour le jeune invocateur, ses gestes et sa technique le fascinait. Son inexpérience lui empêchait de voire la retenue de la créature des rêves, mais qu'importe, les prouesse du voyageur restaient quelque chose d'appréciable. Ce fut donc légèrement paniqué qu'il se surprit à grincer des dents lorsque ce dernier s'en alla par la fenêtre. Sans parler de l'affreux bruit que son bras brisé avait produit au contacte de la main de son adversaire. Un étrange sourire déchira l'expression habituellement calme du voyageur, ses mains se serrèrent instinctivement alors que ses pas l'amenèrent à rejoindre le seigneur qui l'avait libéré. Alors qu'il le pensait hors service, ce dernier se releva en titubant, son corps sembla être pris de plusieurs convulsions couplés à de long bruit d'os craquant. Une fois de nouveau droit dans ses bottes un sourire mélancolique se dessina sur ses lèvres une fois que ses yeux se posèrent sur lui, il ajusta son chapeau puis déclara sur un ton monocorde:

-J'imagine que tu es suffisamment resté dans l'ombre n'est-ce pas ?

-C'est vrai que je commençais à m'ennuyer, mais pourquoi avoir menti vis à vis des deux chefs ?

-Pour gagner du temps, puis ce n'est pas la première fois que je les fais tourner en bourrique, c'est ma façon de récupérer le temps qu'ils me font perdre.

-Concept intéressant, je vais devoir vous laissez merci pour m'avoir sauver la vie tout à l'heure en tout cas.

-Mais de rien, je te conseil de bouger méthodiquement et rapidement, je devrais les relâcher d'ici quelques minutes histoire de calmer les autres débiles.

Dan laissa son sourire s'effacer progressivement en approchant de la sortie, lorsque que quelque chose percuta sa nuque. Une sorte de petit fruit dur avec une croix rouge dessiné sur la noix, comme on pouvait trouver dans les hôpitaux. Son regard se posa sur la petite chose quelques secondes, puis alla se braquer dans le dos de la créature des rêves qui s'éloigner dans les ténèbres de sa salle:

-Retrouve le et soigne le, je ne devrais pas tarder à partir à sa recherche histoire de lui faire comprendre  qu'il y a des gens qu'il ne vaut mieux pas provoquer.

La main du jeune voyageur s'empara du fruit avant qu'il ne sente ses jambes pousser son corps hors de l'arbre comme si sa vie en dépendait. Le ton de la créature des rêves s'étaient fait beaucoup moins amicale, mieux valait que Dan retrouve l'autre téméraire avant qu'il ne lui mette la main dessus. Il laissa un long soupir le délivrer du stress stoker tout au long de la soirée dans son ventre, loin de trouver les choses ennuyante, il allait enfin pouvoir faire quelque chose de divertissant. Quand les choses étaient calme, le coin était apaisant, une chaleur agréable caressait sa peau, sans parler de l'air qui semblait tempérer à la fois son corps et son esprit. Les armées respectives étaient toutes parties en direction de l'ouest, ce qui laissait le reste du terrain dégager, c'est d'ailleurs ce qui lui permit de remarquer le blessé qui fuyait péniblement à l'opposé des créatures.

Dan sauta le plus rapidement possible de branches en branches, s'appuyant contre les racines tels un singe pour descendre progressivement. C'était beaucoup moins facile que dans les dessins animés, à l'inverse de Tarzan, lorsque que le jeune voyageur surfait sur la mousse ce n'était pas un moment de plaisir. Au contraire sa précédait systématiquement une chute, d'ailleurs ce fut la première et la dernière. Point positif il avait gagné du temps, point négatif il s'était fait péniblement mal au dos. C'est donc avec difficultés qu'il suivit en gémissant l'invocateur de fils,ses mains sur les côtes et la respiration entrecoupés par des jurons plus où moins originaux. L'énergumène malgré son état se déplaçait vite, il le retrouva sur la plage ce qui empêcherait de toute manière l'un des deux protagonistes de se cacher. Dan ne savait pas trop comment l'aborder, la seule chose qu'il ne perdait pas de vue c'était le temps qui s'écoulait sans interruptions, menant les deux voyageurs à un dangers auquel ils ne pourraient échapper:

-Hey mec! Arrête toi!

Dan se mit à courir, râlant dans sa barbe en le rattrapant, il le dépassa pour se planter devant lui. Le jeune voyageur se pointa du pouce, puis lui tendit le fruit censé le soigner:

-Mange ça avant qu'il ne te rattrape, ça ne va pas tarder à chauffer dans le coin. Tu n'as aucunes raisons de me faire confiance je sais, j'ai vue ce qu'il s'est passé dans la salle sans rien faire vous m'aviez tous complètement largué avec vos histoires mais qu'importe!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 166
Date d'inscription : 28/06/2012
Age du personnage : 17

Nouveau challenger
Lucas Emerillon
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 325
Honneur: - 95
MessageSujet: Re: Séjour toujours! Sam 4 Jan - 18:31
Le silence. Implacable, dur, invisible, parfois doux, parfois ennuyant. Lucas avançait péniblement avec cet atmosphère plutôt calme, gâché quelques instants par des bruits d'oiseaux tropicaux passant par là. Le blondinet poussait comme il pouvait dans ses forces, tout en maintenant le cap vers la plage. Son derrière lui faisait atrocement mal, il avait peur de se mettre à chialer tellement ça lui défonçait. Son bras, en revanche, ne lui faisait rien. Sûrement parce qu'il ne le sentait plus. Cet inconnu le lui avait brisé menu. Il en avait de la force dans les mains. Visiblement, il ne s'était pas vraiment battu contre lui. Rien qu'à cette pensée, le voyageur exprima sa rage par un cri silencieux, caché par des bruits venant des arbres. Qu'était-ce donc ? Il se stoppa une seconde, et se retourna pour voir ce qui venait. Des ombres étaient installés sur de hautes branches de la flore qui se tenait face au regard du garçon. Leurs yeux le fixaient sérieusement, probablement pour l'observer. Est-ce qu'il était affaibli ? Parfait. Est-ce qu'il était seul ? Bien sûr. C'est ce genre de questions qui semblaient se passer d'ombre en ombre, jusqu'à finir sa course sur une ombre plus grande encore que les autres. Le chef, sans doute. Ce dernier leva la main, et l'abaissa, donnant le signal au autre d'attaquer.

Ni une, ni deux, Lucas sauta sur le côté et évita la première vague, qui fut instantanément suivi d'une autre. Quand au reste, il se relevait déjà, recherchant le voyageur. Il n'y avait plus le choix, il fallait combattre. D'un mouvement, la main droite du blondinet se retrouva à pointer les cieux, tandis qu'une sorte de boule difforme se matérialiser dans la paume.

«  – Laurent, je t'invoque de nouveau !  »

Le bras opposé lui vint une rapide douleur avant que l'utilisateur de fils n'apparaissent. Sans attendre, l'Electro-Maker visa un ennemi sur l'extrême droite des troupes et l'accrocha avec les fils. Il le fit alors tournoyer, créant une sorte de fléau artisanale, mais sans les piques. Ainsi, une bonne partie des opposants valdinguèrent en arrière, assommé. Mais revint alors l'arrière-train, apportant un mal énorme au voyageur, du fait qu'il ait dû tournoyé lui-même pour user de son « fléau ». Il s'effondra à moitié, et commença à désespérer. Purée, cette nuit débutait bien mal !

«  – Attention, mon petit gars ! , lança une vois inconnue dans le dos de Lucas. »

Un silence, et puis un souffle, deux trois … passèrent tout près du blondinet. Des animaux femelles, probablement des tigresses, en bikinis, sautèrent sur les ombres et les attaquèrent violemment. Le plus gros, toujours installé sur sa branche, s'enfuit alors. Sans lui laisser le moindre répit, les tigresses, le poursuivirent, sans laisser le temps à Lucas de lâcher la moindre question. Mais visiblement, elles savaient parfaitement ce qu'elles faisaient, alors autant les laisser faire, bien sagement. Mais avant de partir, il fallait voir qui étaient ces ombres. En approchant, le blondinet découvrit qu'il s'agissait de singes à têtes de chats, des mutants plus précisément. C'était horrible. Ils avaient tous le regard blanc, comme s'ils avaient été envoûtés par quelque chose ou quelqu'un. La seconde option était plus envisageable. Mais le détail le plus effrayant était ce qu'en avait fait les animaux qui venaient de passer en bikinis. Des griffes digne de Godzilla étaient présentes sur la partie ventrale de chaque bestiole. Elles en avaient fait de la charpie. C'était dégoûtant. Déjà que la douleur insupportable prenait beaucoup de concentration au voyageur, alors si en plus, il devait observer une scène de mort, bien qu'il apprécie tout particulièrement, ça ne pouvait pas passer. Son organisme ne résisterait pas et il finirait par vomir. Aussi préféra-t-il fuir au plus vite, se pliant à son plan initiale, c'est-à-dire rejoindra la plage en espérant tomber sur une quelconque aide pour son ses blessures.

Il atteignit sa destination avec difficulté, et s'effondra au premier pas sur le sable. Il plongea le regard en arrière, et vit alors qu'il était suivi. Sans attendre que son souffle soit complètement revenu, et que sa douleur soit à nouveau parti, il reprit sa course effréné à la recherche d'une personne pour le soigner.

«  - Hey mec! Arrête toi ! »

Mince, son poursuivant l'avait déjà rattrapé. Faut dire aussi que le blondinet ne serait pas allé bien  loin, avec des blessures comme les siens, et à découvert. Raisonnable, il se retourna et fit face à son interlocuteur. En un clin d'œil, et malgré le fait qu'il ne l'ai vu  que dans l'ombre, il le reconnut.bien assez vite : c'était l'inconnu qui ne faisait qu'observer la situation tout à l'heure. Que faisait-il ici ?  Est-ce l'autre qui lui avait ordonné d'achever le boulot ?

«  – Manges ça avant qu'il ne rattrapes, ça ne va pas tarder à chauffer dans le coin. »

Ah, alors il était venu l'aider en prenant les devants … Trop blessé pour refuser quoi que ce soit, Lucas engloutit d'une bouchée la nourriture qui se présentait à lui. Une espèce de banane avec des croix rouges sur les bouts, le signe de soins. Il était bizarre, quand même, ce gars. Un coup, il fait rien, un autre il vient en aide à un fuyard. Le brin de confiance qui s'était allumé dans la tête du voyageur disparut en un instant.

«  – Tu n'as aucune raison me faire confiance, je sais.  »

* C'est sûr ! * pensa alors le jeune homme. Mais il n'avait pas le choix. Il était  en danger de mort, et pas en état de répliquer. Il fallait coopérer, mais il y avait peu de chance avec celui-là.

«  – J'ai vu ce qui s'est passé dans la salle, sans rien faire. Vous m'aviez tous complètement largué avec vos histoires mais qu'importe ! »

Apparemment, il n'était pas un mec très intelligent. Comment réussir à ne pas suivre quelque choser d'aussi simple que la baston ? Ah, visiblement, c'était un nouveau, ou un qui a encore du mal à s'habituer à Dreamland. Face à lui, il avait Lucas, voyageur apparu depuis un an déjà, mais qui s'améliorait lentement, plutôt concentré sur ses meurtres. Forcément, il lui faudra changer cela, mais il n'y avait pas le feu, selon lui.

L'espèce de banane commença à faire effet. La douleur venant du derrière du blondinet disparut complètement. Quand à son bras, il le sentit de nouveau, mais une douleur encore quelque peu importante était présente. Bah, le principale était qu'il pouvait de nouveau marcher normalement, et utiliser tout ses membres . Il sourit à son opposant et se gratta rapidement l'arrière du crâne.

«  – Il est vrai que je ne te fais pas entièrement confiance, mais tu m'as soigné et je t'en remercies. Je te revaudrais cela un jour, je te le promets.  »

Ce n'était absolument pas une promesse en l'air. Il tenait vraiment à se dédommager. Maintenant, resté à trouver comment, et surtout quand.

«  – Concernant ce qui s'est passé dans l'arbre, disons qu'on s'en fiche. Mais avant d dire autre chose, je me présente : Lucas Emerillon, voyageur invocateur de l'électricité. Et toi ?  »

Tandis qu'il souriait sérieusement à Dan, son regard se porta sur la forêt. Des mouvements suspects étaient visibles. Il se déplaçaient entre les branches les plus hautes des arbres. Les tigresses étaient là !

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 332
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Séjour toujours! Sam 4 Jan - 19:21
Il avait l'aire salement amoché quand même, de loin il lui avait semblé que le jeune voyageur était beaucoup moins affecté par ses blessures. Qu'importe, le remède que l'autre lui avait fournit semblait faire de l'effet, la mine de Lucas, oui il venait de lui donner son nom, reprenait des couleurs plus vive. Un sentiment de soulagement se fit sentir, c'était bon à savoir que si ils avaient un problème ils seraient deux à pouvoir combattre, puis ce qu'il semblait lui être sincèrement redevable. La plage en soit comme à son arrivée n'était pas du tout dégueulasse, bien au contraire elle était même bien située voire calé. mais alors qu'il contentait son regard assoiffé de nouveauté, le jeune homme qu'il venait d'aider lui tendait la main. Comme tommy et Katy, il lui donna son nommais aussi son pouvoir ce qui figea brièvement Dan. Un rire s'échappa de ses lèvres, puis il lui serra amicalement la main:

-Moi c'es Dan, au risque de passer pour un con je ne peux pas vraiment te donner la nature de mon pouvoir puis ce que je ne le comprends pas. Disons simplement que je peux faire des flammes multicolores sans qu'elles ne brûlent quoi que ce soit ...

Présenter les choses sous cet angle faisait forcément de lui un con, il le savait. Mais que faire d'autre ? Mentir en feignant l'assurance n'était pas son genre, il était perdu avant même de devenir voyageur il s'était toujours expliqué de manière franche et calme. Ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait changer, que les autres le voient comme un gentil idiot lui était égal. Lui savait la vérité, il n'était certes pas l'intelligence à l'état brute mais rare étaient ceux qui pouvaient le prendre pour un con longtemps. Bref, sur cette délicate pensée lui aussi cru entendre et entrevoir des ombres se déplacer derrière l'épaisse muraille que formait la végétation. Ses sens en alerte il se tourna immédiatement vers la source du danger, se préparant plus au moins au pire. Ca pouvait aussi bien être les poulpes que les gorilles ni l'une ni l'autre de ces perspectives ne l'amusait, bien que celle qui l'effrayait le plus était sûrement la théorie de l'autre créature des rêves au chapeau haut de forme. S’il s’était déjà lancé leurs trousses, la nuit risquait d'être courte. Mais comble du bonheur ce n'était en rien les gorilles, les poulpes où la créature ultra puissante de l'arbre qui se pointaient. Non, simplement des tigresses en bikinis, leurs regards étaient portés sur eux ce qui en soit ne rassurait pas vraiment Dan. Représentait-elle encore un danger auquel ils allaient devoir se plier? Où étaient-elles porteuses de bonnes nouvelles ?

Les yeux de Dan obliquèrent vers Lucas, la gêne qui envahissait le simple perdu qu'il était devait-être palpable. En effet, elles étaient nombreuses, leurs griffes venaient juste de se rétracter mais le peu visible avait suffit à calmer les ardeurs guerrières du rescapé. Pour l'instant, même si il ne le savait pas, l'île l'avait vraiment épargnée contrairement à Lucas, qui lui venait déjà de mener trois combats en très peu de temps. Il serra les poings en soupirant pour se détendre puis demanda hasardeusement à Lucas sur un ton se voulant intéresser:

-Dis-moi, les tigresses qui nous mâte depuis tout à l'heure là. C'est des amies à toi n'est-ce pas ? Rassures-moi, dis moi qu'elles ne vont pas nous mater pendant des heures jusqu'à ce que l'un de nous bouge et finalement décider d'étriper celui qui aura été le plus impatient?

Alors qu'il terminait de poser sa question les créatures des rêves sortirent de leurs cachettes, avançant lentement vers eux. L'allure qu'elles arboraient n'était pas vraiment menaçante, mais la méfiance avait gagné le cœur de Dan. Donc il ne se laisserait pas surprendre par un coup de griffes intempestif, où par une ruse à la con. Il se massa la nuque en les observant jusqu'à entendre l'une d'entre elles déclare en riant:

-Vous comptez rester planter là à attendre la mort arrivez? Où vous cherchez quelques indications mes mignons ?


Celle qui venait d'ouvrir la bouche était la plus grande et la plus musclée des tigresses, son bikinis noir faisait ressortir ses mamelles de tigresses ce qui en soit gâchait pas mal son charme:

-Mes yeux sont là chérie ...

Expliqua elle en remontant lentement le menton de Dan avec le bout de sa griffe, ce dernier encore plus gêné qu'au début de la rencontre commença à rire doucement. Il ne savait pas trop quoi dire, ni que faire. Il regarda Lucas puis se permit de prendre les devants:

-Vous pouvez nous expliquez le bordel qui se passe sur cette île où vous n'en savez pas plus que nous ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 166
Date d'inscription : 28/06/2012
Age du personnage : 17

Nouveau challenger
Lucas Emerillon
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 325
Honneur: - 95
MessageSujet: Re: Séjour toujours! Sam 18 Jan - 15:07
La main tendu de Lucas sembla un instant étrange à son destinataire, mais celui-ci finit par rigoler un coup, avant de tendre sa main à son tour en signe de salut. Il était amical, c'est une chose qui était certain. Enfin du moins, il en donnait l'impression. Par instinct, le blondinet décida de lui faire confiance. Après tout, il était le seul à ne pas l'avoir attaqué depuis le début de la nuit, en dehors de ces magnifiques créatures, qui étaient tout juste visibles à l'autre bout de la plage. L'autre ne fut pas immédiatement surpris par le regard que portait le voyageur à son dos.

«  Moi, c'est Dan, et au risque de passer pour un con, je ne peux pas vraiment la nature de mon pouvoir, puisque je ne le comprends pas moi-même. , dit-il.
– Ce n'est pas grave, j'aime avoir un peu de défi ! Et puis, si tu veux, je pourrais t'aider à le découvrir ! , répondit joyeusement Lucas.
- Disons simplement que je peux faire des flammes multicolores sans qu'elles ne brûlent quoi que ce soit …  »

Il n'avait apparemment pas entendu ce qu'avait répondit l'Electromaker. Ce n'était pas grave. Le principale était que les deux se connaissent un peu, afin que l'ambiance entre eux soit calme et détendu.

Tandis que Lucas restait dans ses songes, la troupe de félines avaient rejoint parallèlement le duo de voyageur. Elles sortirent à demi et tous en même temps pour paraître presque complètement, surprenant visiblement Dan, qui s'attendait sûrement à voir débarquer la troupe de gorilles et des poulpes, mais aucun des deux n'aurait pu être aussi rapide pour suivre facilement un voyageur qui court. Leur physique leur empêchait cela. Mais les tigresses étaient gracieuses, et possédaient une agilité et des formes leur permettant d'aller facilement jusqu'à cette vitesse.

Les demoiselles avaient rangés leurs griffes afin de montrer qu'elles n'étaient pas là pour se battre. Voulaient-elles discuter ? C'était une option envisageable mais en vérité peu logique. Elles étaient venus en aide à Lucas, alors pourquoi voudraient-elles désormais parlementer avec lui ? Une voix provenant de la bouche de Dan l'interpella. Il venait de détendre ses mains, et un soupir s'était échappé.

«  Dis-moi, les tigresses qui nous mâtent depuis tout à l'heure, ce sont des amis à toi, n'est-ce pas ? , demanda-t-il.
– Non, mais elles m'ont sauvé tout à l'heure. , répondit Lucas d'un ton serein.
- Rassures-moi, dis-moi qu'elles ne vont pas nous mater pendant des heures jusqu'à ce que l'un d'entre nous et bouge, et que finalement elles décident d'étriper celui de nous qui ara été le plus impatient.
– Non, je ne pense pas. Regarde bien, et tu verras qu'elles ont rentrés leurs griffes. Elles ne veulent pas se battre.  »

Dan n'avait encore pas entendu, apparemment. Il faudrait pourtant un jour qu'il le fasse, où il finirait par le payer de sa vie, c'est sûr. Même Lucas, qui adorait tuer par plaisir, avait appris à écouter son entourage pour s'améliorer et apprendre rapidement à vivre en ce monde. Il se dit donc qu'il donnerait un petit cours à ce voyageur, puisque de toute façon le massacre ne serait pas pour tout de suite.

Pendant que l'Electromaker réfléchissait à la manière de montrer au mieux comment survivre à Dan, avec ses quelques petites connaissances dans le domaine, les sublimes créatures des rêves s'étaient séparés de leurs cachettes pour venir auprès du duo. L'autre semblait sceptique. Elle n'avait pas vraiment confiance en ces dames, bien qu'il devait y être obligé. Elles étaient leur unique chance de sortir de cette mouise. D'ailleurs, Lucas ne se gêna pas de penser que ce que la féline commandante, dont il reconnut immédiatement la voix, dit était ce qui était le plus logique

«  Vous comptez rester plantés là à attendre la mort arriver, où vous cherchez quelques indications mes mignons ?  »

Le blondinet ne sut répondre. En vérité, il ne voulait aucun des deux, parce que de toute façon, il tenait pas à mourir ici et bêtement, et il ne trouvait pas cela très intéressant de savoir la situation du royaume, sauf si Dan tenait à en savoir plus. Aussi le voyageur préféra attendre que son acolyte réponde. Il semblait agglutiné par les formes de la gonzesse au bikini noirâtre, qui ne servaient à rien du fait que les mamelles qu'il recouvrait étaient parfaitement visibles.

«  Mes yeux sont là, chérie …  »

La demoiselle s'approcha lentement et remonta le visage concentré sur les seins à vue de la tigresse, à l'aide d'une de ses griffes. Le garçon était gêné, et choisit de rire doucement de la situation. Il fixa un instant le blondinet avant de finalement prendre la parole.

«  Vous pouvez nous expliquer le bordel qui se passe sur cette île ou vous n'en savez pas plus que nous ?  »

Les créatures des rêves se regardèrent furtivement, comme si répondre pouvait leur être fatal. Pendant qu'elles laissaient un silence le temps de savoir si il était bien de parler ou pas, Lucas scrutait les alentours. On les espionnait. Mais qui cela pouvait-il bien être ? Sans même tourner le regard, comme pour ne pas éveiller les soupçons de cet intrus, il invoqua Laurent et ses fils. Il leva le bras pour préparer son lancer, et au dernier moment, se retourna à toute vitesse, désormais libéré de sa douleur grâce à la banane de Dan, et envoya les fils vers sa cible, qui parvint à s'enfuir avec justesse. Le voyageur eut le temps d'apercevoir l'ombre de la créature. Elle était identique à celle dont c'étaient occupés les tigresses, aussi devina-t-il rapidement à quoi ressemblait la bestiole fouineuse. Que voulait-elle ?

Un cri de félin version armé se fit entendre. Une partie de la troupe des tigresses se lancèrent la seconde qui suivit vers l'espion. Ne restait qu'une dizaine de soldats, en plus de la commandante, qui finit par prendre la parole.

«  D'accord … Je vais tout vous expliquer. Mais suivez-moi d'abord. Nous devons nous rendre au camp le plus proche.
– Je suis derrière vous. Dan, viens avec nous. Je vais te donner des petites infos qui pourraient te servir plus tard.  »

Lucas espérait que la proposition, et tandis que les tigresses s'en allaient, Lucas les suivait, se demandant si son acolyte serait du même envie.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 332
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Séjour toujours! Lun 20 Jan - 19:33
Les choses n'allaient jamais comme il fallait, l'imprévu et la violence semblait s'amuser du destin que suivaient la poignée qu'ils étaient sur cette plage. Créatures des rêves, comme voyageurs, personne n'avait rien demandé à la base. Les conflits, ils naissaient dans un sombre nuage qui paraissait toujours lointain, germant dans les esprits pour des raisons qui échappaient tel l'amour à la raison. Mais la réflexion n'avait pas sa place ici, non les voyageurs devaient survivre, se dépasser chaque nuits. Et c'était là que les gens comme Dan se sentaient vivant, c'est là qu'ils trouvaient une raison d’exister, de se battre de ne plus rien lâcher.

La seconde d'hésitation qu'il venait d'éprouver aurait pu lui être fatale, alors qu'une partie du groupe de tigresses s'élançait à la poursuite de l'espion, Lucas l'encourageait à suivre le reste du groupe. N'ayant pas réellement le temps de calculer l’ampleur du danger que représentait la situation, il laissa son collègue plus expérimenté mener la suite des opérations. La course dans la jungle suivait un rythme soutenu auquel le jeune homme n'était pas vraiment habitué, il ne faisait que péniblement suivre les autres, une peur motivante lui brûlant le ventre.

Alors que le trio semblait arriver au camp la tigresse s'arrêta, se figeant en un instant. Elle semblait tendre l'oreille, exprimant une mine inquiétée qui n'évoqua rien de bon au jeune voyageur. Dan respecta le silence dans lequel le groupe semblait venir de piéger, jusqu'à ce que la voix de la créature des rêves n'éclate de nouveau:

-Nous arrivons juste à temps, le camp est attaqué, j'entends d'ici le chaut de la bataille. Venez, il faut faire vite!

Dan se crispa à l'évocation du mot "bataille", il en avait déjà livré une face à une armée de singe aux pays des fruits ça lui avait amplement suffit. Il ne désirait pas finir de nouveau dans un état lamentable, son pouvoir était certes de mieux en mieux maîtrisé mais il n'était pas encore prêt à exploiter tout son potentiel. La tigresse s'élança sans dire d'autres mots où attendre de réponses, Dan ne montra pas non plus le moindre signe d'hésitation. Elles voulaient les aider, de plus elles pourraient peut être les renseigner d'avantage sur les problèmes de ce royaume. En soit il ne pourrait sûrement jamais les résoudre, mais au moins si le destin venait à le renvoyer ici. Il saurait où il venait de mettre es pieds et ne négligerait pas le moindre détails.

Plus ils s'enfonçaient, plus l'échos du combat venait aux oreilles de Dan. La nervosité commençait à se répandre lentement le long de ses veines, il ne savait pas si il parviendrait à surmonter ce défis. Alors que le souffle commençait à lui manquer ils arrivèrent enfin, voyant du haut d'un plateau forestier le champ de bataille. Le camp était en contrebas, de multiples créatures des rêves se livraient une bataille féroce. Le jeune voyageur regarda Lucas puis lui demanda en sentant la tigresse reprendre sa course:

-Si tu as des petites infos qui nous permettent de mettre un terme à cette bataille, je suis à ta disposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 166
Date d'inscription : 28/06/2012
Age du personnage : 17

Nouveau challenger
Lucas Emerillon
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 325
Honneur: - 95
MessageSujet: Re: Séjour toujours! Mer 22 Jan - 18:30
Tout ce qui restait de la troupe des tigresses s'élançaient à toute vitesse vers la direction qu'avaient prise leurs acolytes. Dan s'était décidé à suivre tranquillement le groupe, tenant l'arrière de la troupe de sa frêle expérience, quoique bien utile. Lucas avait tant bien que mal rattrapé la chef tigresse, qui fixait ouvertement ce qui se situait devant elle. De toute évidence, quelque chose se passait là-bas, mais quoi ? Le blondinet préféra ne pas lui demander, car il savait qu'il allait d'une certaine façon la rendre hystérique, et que de toute façon, il connaîtrait rapidement la réponse à ses questions. En revanche, certaines connaissances sur la situation actuelle du royaume était de rigueur. Les bananiers et les palmiers se succédaient sans arrêt, parfois un instant remplacé par des fougères immenses. De-ci, de-là, quelques créatures se chamaillaient de la nourriture, ou bien jouaient aussi bien que dormaient. Le voyageur porta son regard sur eux pendant quelques secondes avant de se tourner vers son guide. Elle avait toujours son air coléreux, mais elle semblait plus détendu, aussi le garçon en profita pour la questionner rapidement. Il se tenait derrière elle, s'obligeant à utiliser Laurent et ses fils afin de se déplacer de branche en branche pour aller plus vite, ce qui n'était tout de même pas aisé avec ces demoiselles.

«  Eh, tigresse ! J'aimerais te poser deux-trois questions avant qu'on arrive. , débuta Lucas.
– Mon chou, tu serais gentil de m'appeler autrement que « tigresse », s'il te plaît. Appelles-moi Nathalia plutôt. Mais passons. Que veux-tu savoir ? répondit-elle tout en gardant son air coléreux dans sa voix comme dans son regard.
– Voilà, j'aimerais savoir qui vous êtes. demanda le blondinet de façon très sérieux.
– Nous sommes une tribu de ce royaume. Tout comme ces saletés de singes, nous assurons un maintien assez calme entre les voyageurs, les rêveurs, et les créatures neutres. Mais depuis peu …
– Attention !  »

Une énorme branche se présenta devant Nathalia, qui venait de démarrer son nouveau saut. Elle était piégé. Elle subirait de lourdes blessures, sa vitesse et la direction qu'elle prenait aidant grandement. Il fallait faire quelque chose, et vite ! Lucas, qui utilisait ses fils, alla s'accrocher sur la branche la plus proche, et sauta vers la tigresse aussi vite qu'il put, les bras en avant. Il attrapa le torse de la demoiselle et vola sur le côté, la demoiselle en sa possession. Il usa à nouveau de ses fils comme une liane, et fit le tour de l'arbre le plus proche. Rapidement, il se joignit de nouveau à la troupe, et se posa sur une grosse branche en retrait pour poser Nathalia, qui semblait surprise.

«  Euh … Merci beaucoup, mon petit chou. Tiens, c'est cadeau.  »

L'animal s'approcha du blondinet et l'embrassa langoureusement pendant une vingtaine de secondes. Le garçon, quelque surpris l'imitait. Une fois la scène terminé, tout deux rejoignirent la troupe, qui les avaient largement devancé. Le duo se retrouva rapidement devant, et dû s'arrêter au bout de quelques secondes. Installé sur un cocotier gigantesque, il était parfaitement possible d'apercevoir le fameux camp, visiblement en pleine bataille. C'était louche.

«  Nous arrivons juste à temps, le camp est attaqué ! J'entends d'ici le show de la bataille. s'exclama la tigresse.
– Nous ferions mieux de nous dépêcher.
– Venez, il faut faire vite !  »

La troupe reprit sa marche, tandis que Lucas rejoignait Dan dans la course. La descente qui menait au fameux camp était longue, aussi le voyageur se dit qu'il avait largement le temps de discuter un peu avec son acolyte de nuit. Ce fut d'ailleurs ce dernier qui prit la parole, avant même que l'ascension ne débute.

«  Si tu as des petites infos qui nous permettent de mettre un terme à cette bataille, je suis à ta disposition. dit-il.
– N'ais crainte. Ces dames nous protègent. Et si jamais on devait vraiment se battre, j'essayerais de te permettre d'utiliser ton pouvoir, si tenté que tu puisses le maîtriser.  »

Finalement, la descente fut passé en moins de temps que prévu, et au bout de trente seconde »s environ, tout le petit monde étaient en contre-bas. Caché derrière un buisson, Nathalia donnaient les dernières encouragements comme les derniers instructions à ses camarades, qui finirent par disparaître dans la bataille. La tigresse revint vers les deux voyageurs, et leur sourit.

«  Mes petits choux. Je vais vous demander de rester ici pour le moment. Quand on aura besoin de vous, je vous ferais signe, ok ?
– D'accord !  »

Lucas n'avait pas entendu si Dan avait répondu, mais après tout, il sentait chez lui une forte envie d'éviter les combats, alors même s'il ne répondait, c'était presque sûr qu'il ne la suivrait pas tant qu'elle ne lui aurait pas demandé. Nathalia sourit une nouvelle fois aux deux compères avant de disparaître à son tour dans la bataille par le buisson. Ne restait maintenant que le blondinet et l'autre, qui ignorait son pouvoir. Cette petite pause lui permettrait sûrement de s'approfondir.

«  C'est dire si ce combat est dangereux ! Mais parlons d'autre chose en attendant. Dis-moi, tu n'arrives pas encore à maîtriser vraiment ton pouvoir ? Pour dire vrai, moi non plus. Enfin, disons que ce que je connais, je le maîtrise, mais j'ai du mal avec ce qui viendra pour la suite. Que dirais-tu qu'on s'entraîne un peu en attendant ?  »

Lucas tenait un regard assuré, et les paroles mis en suspend de Nathalia avaient déjà disparu de sa mémoire ...


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 332
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Séjour toujours! Dim 2 Fév - 15:03
Dan était prêt à accepter les changements comportementaux étrange que Dreamland pouvait insuffler aux gens, même les encourager certaines fois. Mais s’entraîner au combat, lorsque on était censé ne pas se faire remarquer ça c’était plutôt perturbant. Déjà qu’il lui semblait y avoir anguille sous roche entre lui et les tigresses, si en plus il tentait d’attirer les autres potentiel ennemis ils n’allaient pas passer une nuit de tout repos. En plus il faisait chaud dans ce royaume, le climat avait soudain vacillait d’une atmosphère paradisiaque à un enfer étouffant.
Ses yeux se fermèrent lentement, il inspira très doucement pour laisser un soupir énergique le décompresser. Il ouvrit de nouveau les yeux puis examina son compère, essayant de voir s’il était conscient du danger que représentait un entraînement dans ces conditions. Quitte à se battre et s’améliorer, autant aller se former sur le terrain. Son regard se fit plus expressif, il se permit de lui répondre sur un ton qu’il vous offre le choix d’interpréter :

-Euh sans offense mec, ce n’est pas vraiment la chose à laquelle j’ai vraiment envie de me coller pour l’instant. De plus, mon pouvoir ne se déclenche pas sur commande, j’ai déjà essayé mais il n’y a que dans le feu de l’action où j’arrive à l’activer.

Le jeune voyageur était ennuyé de devoir remettre en question les plans de son camarade de nuit, son regard semblait pourtant assuré et déterminé à s’entraîner. Le jeune pommé se permit alors de lancer un simple regard en direction du champ de bataille, les cris et le fracas du combat lui rappela à quel point les conflits pouvaient être violent en ce monde. Un bref soupir s’élança hors de ses lèvres, puis il regarda de nouveau Lucas. Au finale, le chaos du champ de bataille recouvrait sûrement leurs mouvements, le bruit qu’ils pourraient produire n’était sûrement pas suffisamment conséquent pour les faire se repérer. Un sourire moqueur se dessina lentement sur son visage fatigué puis il fit quelques bonds en arrière. Ses yeux analysèrent le terrain, une sorte de clairière ovale cernée par les arbres, son flanc droit était occupé par une muraille de buissons, son flanc gauche était une pente assez coriace :

-Bon, après réflexion pourquoi pas ? Mais je maintiens que l’idée en elle-même n’est en rien sainte ni sûre.

Dan se mit en position de combat, une garde boxe poings pieds comme on lui avait apprit dans le monde réel. Il sautait d’un pied sur l’autre en économisant son souffle, cherchant à invoquer son pouvoir de sa propre volonté. Sans succès malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 166
Date d'inscription : 28/06/2012
Age du personnage : 17

Nouveau challenger
Lucas Emerillon
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 325
Honneur: - 95
MessageSujet: Re: Séjour toujours! Sam 22 Fév - 9:58
La bataille qui faisait rage à l'intérieur du camp des tigresses semblait d'une violence inouïe. Les têtes vivantes couraient de tout les côtés, suivant ou étant poursuivi par les demoiselles à corps de rêves, celle-ci ayant largement sorti leurs griffes de leurs pattes. Leurs ennemis utilisaient des gants de boxe pour se battre, visiblement, mais cela n'avait aucune importance à côté des armes tranchantes que tenaient les tigresses. De véritables tueuses s'il en est. Lucas aurait bien aimé les rejoindre pour mettre une dérouillé à quelques ennemis, mais Nathalia lui avait intimé de rester ici avec Dan le temps qu'elle les prévienne, bien qu'il ait déjà oublié ce dernier détail, trop impatient à l'idée de pouvoir s'entraîner avec son camarade de nuit dont il venait de faire la proposition, et donc il attendait toujours la réponse. Elle tarda à arriver, mais cela n'empêcha pas le blondinet d'afficher un large sourire quand il comprit que Dan était d'accord, mais qu'il n'était pas vraiment sûr que se préparer aussi proche de la bataille était une bonne idée.

«  Euh sans offense mec, ce n’est pas vraiment la chose à laquelle j’ai vraiment envie de me coller pour l’instant. De plus, mon pouvoir ne se déclenche pas sur commande, j’ai déjà essayé mais il n’y a que dans le feu de l’action où j’arrive à l’activer. dit-il d'abord sur un ton des plus ordinaires. »

L'Electromaker avait un instant soupiré à l'idée de devoir attendre la fin de la besogne des tigresses sans rien faire au point de se ramollir, peut-être un tout petit peu, mais assez suffisant pour la suite des événements deviennent compliqué pour eux, et plus précisément pour lui. Il allait partir sur un nouveau discours quand sa nouvelle connaissance le prit de court, et continua sa phrase en donnant cette fois son accord sur la chose. Lucas était content, et affichait alors son grand sourire béat, qu'il retira l'instant suivant pour se concentrer sur l'activité qu'ils allaient tout deux démarré.

«  Bon, après réflexion  pourquoi pas ? Mais je maintiens que l’idée en elle-même n’est en rien sainte ni sûre. avait donc était la réponse de Dan. »

L'invocateur recula de cinq pas par rapport à Dan, et l'avisa un instant. Il n'arrivait pas à maîtriser son pouvoir ? Pas de problème ! Le blondinet en avait dans la tête, à force de se faire sermonner par sa reine pour son incompétence en connaissance de Dreamland, il avait passé plusieurs heures à lire des bouquin en parlant dans la bibliothèque du palais. Il ne tenait pas à décevoir Linda, dont il savait que le caractère pouvait être des pires possibles, si l'on était pas assez bien pour elle. C'est pour ça qu'il s'y connaît désormais un peu plus sur la chose, au point de monter ses propres hypothèses sur les grandes lignes de ce monde : les pouvoirs, les créatures et les royaumes entre-autre. Ce premier thème était cette nuit d'actualité, alors dans son cerveau, Lucas rechercha les théories qu'il avait réussi à sortir après ses durs lectures. Une premier lui vint à l'esprit, lui faisant raviver encore plus sa joie.

«  Bon, vu que tu n'arrives pas à bien maîtriser ton pouvoir, il va falloir faire en sorte que tu arrives à le faire apparaître de toi-même. Tu dis qu'il se déclenche dans le feu de l'action ? Eh bien, c'est tout à fait logique ! commença-t-il. »

Le voyageur ne se sentait pas aussi éloquent qu'il le voulait. Évidemment, il n'était pas de ces gens qui savent parler aussi aisément qu'ils respirent, mais son envie de s'améliorer sur le plan mentale était aussi grande que ce monde, voir plus. C'était quelque chose de très présent chez lui, quelque chose qui ne peut que sortir à chacun de ses mots, prêt à exploser simplement pour libérer son possesseur de sa charge.

«  Je m'explique : le pouvoir que tu possèdes, ce n'est rien de plus que l'expression matérielle de tes sentiments. Quand tu fais de ta phobie un pouvoir, tu surmontes le seul sentiment qui te vient à l'esprit quand tu penses à cette chose. Une fois ce pouvoir acquis, tu parviens à exprimer les autres sentiments enfouis en toi envers cette chose. Ils se déchaînent, et est tellement important qu'il n'a d'autre que de se transformer en pouvoir. Tu vois, par exemple, quand tu te bats, tu penses souvent à la baston, et/ou bien à la survie. Ton pouvoir pourra s'activer puisqu'il sera l'expression de ces deux sentiments réunis qui font que ton pouvoir se matérialise. continua-t-il. »

Lucas avait soudain l'impression de passer pour une de ces personnes qui se croient supérieur aux autres et qui ne cessent de les embêter en leur donnant toutes leurs connaissances sous forme de discours barbants et assez souvent sans queue ni tête. Il tenait à remédier à cela. Après tout, il avait commencé tout cela simplement pour aider son camarade de nuit à s'améliorer niveau pouvoir, tout comme lui d'ailleurs.

«  Enfin bref, je m'emportes. Dis-toi simplement que ce pouvoir que tu possèdes, c'est la transformation matérielle, c'est-à-dire visible de tes sentiments qui ne soit plus de la peur. Mais puisqu'une démonstration vaut mieux qu'un long discours …  »

Lucas invoqua rapidement Laurent et plaça ses fils sous ses deux manches de gilet. Ceci fait, il sourit rapidement à son camarade et lui fonça dessus, prêt à frapper au possible. Il n'était plus qu'à deux mètres de son opposant quand une ombre furtif vola entre les deux voyageurs. Elle atterrit quelques mètres plus loin, et se mit à bouger plusieurs secondes après. Il s'agissait d'une de ces têtes méchantes qui affrontaient actuellement les tigresses. Mais celle-ci était différente de celles que Lucas avait vu jusqu'ici. Elle avait des décorations bien différentes de ces congénères, et semblait bien plus volumineuse, bien plus important. Une petite réflexion du blondinet lui fit penser une chose qui allait se révéler vrai.

«  Dan ? Je crois qu'on vient de tomber sur leur chef, là … On est dans la crotte !  »

Et la nuit n'était sûrement pas terminé ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 332
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Séjour toujours! Dim 23 Fév - 14:05
Il l'écoutait déblatérer une sorte de discours sur les sentiments, qui en soit était loin d'être inintéressant mais le jeune voyageur ne pouvait s'empêcher de scruter les alentours. Il avait cru entendre quelques tigresses hurler, attention pas rugir, les cri étaient strident et amplis d'une amertume qui glaça le sang de Dan. Même les singes du pays des fruits n'avaient pas été aussi chiant, de fines perles salée coulèrent le long de sa nuque lui arrachant un soupir désespéré. Lucas continuait son monologue explicatif, lorsque le débarqué sembla entendre une nouvelle lamentation, son compagnon était-il habitué à ce genre d'horreurs auditives où souffrait-il d'une audition trop faible? Dan ferma lentement les yeux, cherchant à se concentrer il ne put sentir un étrange sourire déchirer son visage. Un sentiment de haine mêlé à un désintérêt pour tout serait le meilleur moyen de vous décrire l'impression que vous donne l'allongement de ses lèvres.


Le bruit des combats portaient de moins en moins, pourtant la bataille était loin d'être terminée, ce genre de choses ne se terminaient jamais. L'image des créatures du pays des fruits apparu soudainement au coeur de son esprit, des victimes qui étaient obligées d'avoir recours à l'aide d'étrangers pour survivre. L'injustice existait même en dreamland, ces lionnes avaient les moyens de se défendre, tous n'avaient pas cette chance, mais dans le cas où on manquait de pot en ce monde éloigné. Qu''advenait-il des innocents sans défenses ? Portait-il seulement un peuple non coupable en cette terre que l'on voyait comme un jardin secret? Alors qu'un long fil de questions toutes moins utiles les unes que les autres traversaient l'esprit du jeune voyageur, il comprit que Lucas allait passer à l'action.

Sans lâcher un seul mots, les yeux toujours fermés il hocha simplement la tête pour signifier qu'il était prêt. Ses paupières s'entre ouvrirent doucement, laissant le temps à Dan d'analyser une nouvelle fois le terrain, la pente se trouvait juste sur sa droite, si Lucas le chargeait de face il lui suffirait d'esquiver, puis de le repousser dans cette direction d'une manière où d'une autre. S'incliner légèrement sur le côté gauche dès qu'il commencerait à charger, puis bondir dès qu'il serait à moins de deux mètres de lui. Ce n'était pas le plan le mieux construit, mais il croyait en son potentiel. De toute manière, la motivation du novice loin d'être à son apogée, laissait plutôt présager une défaite cuisante.

Soudainement, le sourire de son camarade de nuit éclata tel une flashball aux yeux de Dan il allait passer à l'action. Mais alors que Dan commençait à s'incliner comme il l'avait prévu légèrement sur le côté pou préparer sa contre attaque, une ombre fine et rapide se glissa entre eux. Sa vitesse dépassait celle des adversaires lambda qu'il avait rencontrés jusque ici. Ce qui l'inquiétait réellement, fut l'impossibilité de pouvoir suivre ses mouvements. De multiple questions traversèrent l'esprit de Dan encore une fois, ce qui manqua de lui coûter la vie. Alors que Lucas expliquait l'état de la situation en prétendant que cette créature était le chef des autres, Dan lui continuait de tâter les méandres de ses songes. Réfléchissant à son avenir si il restait encore trop longtemps dans ce royaume maudit.

Alors que l'invocateur terminait sa brève analyse, le monstre laissa sa tête faire un tour sur cent quatre vingt degrés. Le bruit de craquement que provoqua sa nuque était digne d'un grand duc, ce qui ramena Dan à la réalité.  Malheureusement le monstre était déjà à quelques centimètres face à lui, pas d'haleine, pas d'odeurs particulière, rien si ce n'est ce sentiment oppressant. Le sourire du voyageur avait entièrement disparu, laissant une expression partagé entre désespoir et colère prendre le dessus. Le monstre aux yeux laiteux inclina légèrement la tête sur le côté, puis plongea ses griffes superficiellement dans le flanc gauche du voyageur. Cette saloperie ne voulait pas le tuer, elle désirait simplement jouer un peu avec eux, Dan n'eu aucun mal à le comprendre.

Après s'être fait mutiler le flanc, le voyageur inexpérimenté se laissa balayer d'un revers de la créature. Dans le monde normale, on aurait juré qu'un tel coup lui aurait brisé la nuque où au moins la mâchoire. Avant même que Dan ne puisse se relever, le monstre avait déjà disparu, il lui fallut moins de cinq secondes pour retrouver sa trace mais il était déjà trop tard:

-Derrière toi!

Le monstre s'apprêtait à frapper Lucas à la tempe, dans le but de l'envoyer à l'opposé de la pente ce qui démontrait son désir de garder les deux voyageurs pour lui. Dan aurait bien appelé à l'aide, mais le chaos infernale de la bataille venait de reprendre de plus belle. Une main appliquée sur sa hanche, le voyageur se relevait cherchant à faire appel à ses flammes sans succès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 166
Date d'inscription : 28/06/2012
Age du personnage : 17

Nouveau challenger
Lucas Emerillon
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 325
Honneur: - 95
MessageSujet: Re: Séjour toujours! Dim 20 Juil - 16:43
Tout s'était passé un peu trop vite au goût de Lucas. Le monstre avait attaqué avec une vitesse fulgurante, et blessé plutôt sévèrement le flanc gauche de Dan avec une morsure. Le blondinet n'avait même pas eu le temps d'observer la scène que déjà la créature avait fui après avoir envoyé le voyageur au sol. Le temps qu'il se lève, la créature avait effectué un déplacement furtif impressionnant, et s'était retrouvé dans le dos du blondinet, qui ne savait pas quoi faire. Il ouvrit ses oreilles, et écouta arriver l'ennemi tandis qu'à côté, on se battait pour une raison encore inconnu. L'électrophobe hésitait à tenter de répliquer. Il savait que s'il ne bougeait pas, il allait se faire tuer, ou au moins énormément amoché, et Dan qui ne serait pas d'une grande aide au vue de sa blessure. Que pouvait bien faire le duo face à une telle bestiole ? Strictement rien. C'en était fini d'eux. Ce soir sonnait leur fin. Lucas se remémorait rapidement ce qu'il avait fait jusqu'ici à Dreamland, et laissait vaguer son esprit parmi ses souvenirs. Bientôt, on l'aurait oublié, on aurait jeté son nom et la renommé qu'il aurait monté jusqu'à maintenant, on aurait même changé les évènements qu'il aurait accompli pour que personne n'ait le moindre souvenir de son plus petit détail. Lucas se sentait se vider de son soi-même et commençait à perdre l'esprit. Il ferma lentement les yeux tandis que le souffle chaud de la créature s'approchait de plus en plus de sa nuque frissonnante en sentant qu'un coup violent allait bientôt lui être porté. Le souffle calme, les sensations réduites, il patientait que son heure vienne. Il se savait perdu, il n'y avait plus rien à faire. Il faisait la sourde oreille, le silence remplissait ses tympans, il ne sentait plus le sol qu'il touchait avec ses pieds, seulement l'ennemi proche qui visait avec précision sur sa tempe. Il allait déjà se penser rêveur, était bien sûr au courant qu'il n'en aurait aucun souvenir, cependant il se disait qu'il n'avait rien d'autre à faire. Son aventure allait s'achever. Il était serein, posé, il était déjà mort.

«  Maintenant ! s'écria Nathalia, qui sortit soudainement du buisson juste à côté suivi par deux autres de ses compagnes. »

Lucas ne comprit pas tout de suite ce qui se passait. Son corps s'effondra en un instant par terre sans qu'il ne puisse faire quelque chose. Pire encore, il ne se le sentait plus du tout. Seul sa tête restait active, en dehors du fait qu'il ne pouvait pas la bouger. Il ne pouvait qu'observer Dan en entendant crier la bestiole étrange pendant que les demoiselles s'occupaient de lui, et des bruits que le blondinet entendait, on le ligotait sans pitié. Puis vint le silence. Et enfin, on assommait le pauvre sans défense. Il parvint cependant à se maintenir deux bonnes secondes pour se sentir soulevé comme un sac de sable avant de s'évanouir. Trois bonnes heures. C'est le temps qu'il lui fallut pour se réveiller de nouveau. Il était de retour dans l'arbre géant, l'odeur et l'atmosphère des lieux prouvait l'endroit où il se trouvait actuellement. Il avait recouvré la sensation de son corps, mais ils étaient maintenant accrochés par de solides lianes qui se perdaient dans l'obscurité. Un silence complet l'entourait, mais il ne se sentait pas seul. En observant un peu aux alentours, il repéra plusieurs ombres autour de lui, et en regardant un peu mieux, il put identifier deux monstres qui devait être les deux créatures dont avait parlé l'autre méchant, ce qui veut dire qu'il ne devait pas se trouver bien loin, lui aussi. Et justement, il sentait peu à peu son regard s'approcher de lui d'un calme embêtant et une lenteur énervante, sifflant tranquillement un air enfantin. Une fois à un bras du blondinet, il lui sourit presque diaboliquement, et se mit à discuter avec lui tranquillement.

«  Alors mon garçon ? On cherchait à me fuir ? Sache bien que tu était déjà entre mes pattes dès le moment où tu m'as attaqué. Tu ne pourras pas t'échapper d'ici maintenant. Je t'ai dit que tu allais payer pour avoir cassé l'une de mes pipes « félines ». demanda-t-il.
- Comment ai-je atterri ici ? J'étais près du village de ces étranges bêtes tout à l'heure, comment est-ce possible ? répondit Lucas.
- Ainsi as-tu vu mes cibles ? Mes tigresses ne t'ont rien dit ? Bah, tu n'as pas besoin de le savoir de toute façon. Tu vas bientôt mourir, en savoir plus ne te servira à rien. Je te laisse encore quelques minutes de vie pour réfléchir à tes actes. dit l'homme.
- Tes cibles ? Tes tigresses ? Le blondinet réfléchit un instant de comprendre. - - Tu souhaites donc exterminer ce peuple pour prendre leur territoire ? Finement joué, mais franchement mal pensé. répliqua le garçon.
- Hahaha, non mon gars, c'est autre chose, autre chose ! Mais je viens tout juste de te dire que tu n'avais pas à savoir ça. Allez, profites bien de tes derniers instants, je reviens. acheva l'inconnu avant de disparaître dans l'ombre. »

Lucas tenta de se débattre pour détruire ses liens, mais les lianes étaient bien trop durs pour qu'il parvienne à s'en défaire, d'autant qu'il n'avait pas une force très impressionnante. Il finit par abandonner son projet de fuir, et se disait déjà perdu, pour la seconde fois de suite. Il ne voulait cependant penser à rien cette fois, il l'avait déjà fait tout à l'heure. Resté à attendre lentement son exécution. Malheureusement, une voix étrange perturba ses projets.

«  Eh, p'tit poulpe ! lança discrètement ce qui semblait être une poulpe géante et qui n'était qu'un ombre vu d'ici.
- Qu'y a-t-il ? répondit Lucas.
- Je vous ai entendu discuté, ce tyran et vous. Tu as l'air intéressé par les évènements qui arrivent dans ce royaume. Si tu veux, je veux bien te l'expliquer. continua le poulpe.
- Je t'écoute. dit le blondinet, sachant qu'il n'avait rien d'autre à faire.
- Alors voilà … commença la créature. »

Ainsi Lucas allait découvrir la vérité sur ce qui se passait dans un tel endroit …

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 332
Date d'inscription : 06/07/2013
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Dan Sorro
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 758
Honneur: -120
MessageSujet: Re: Séjour toujours! Mer 23 Juil - 17:01
Un joli bordel, en plus d'avoir eu la chance de se promener dans une jungle à la végétation omniprésente, il avait eu le droit à un excellent massage. Son partenaire était passé à deux doigts de la mort, sauvé in extremis par le gang de tigresse. Malheureusement les choses prirent une tournure un peu moins agréable pour lui, alors que la bête haletait avec douleur, luttant contre les assauts des tigresses. Deux épaisses mains gantés vinrent lui museler la bouche, tendis qu'une longue corde le ficelait. Impuissant, il se retrouva rapidement traîné au loin de la bataille par un sinistre inconnu. La seule chose qu'il put discerner avant de tomber dans les vapes, fut un ciel voilé par une épaisse couverture de feuilles. Quelques heures plus tard, l'esprit embrumé, ainsi que le flanc douloureux il ouvrit les yeux en grognant. Une pièce mal éclairé semblait lui servir de chambre, il venait de se réveiller dans un lit une place peu confortable sans matelas. N'étant vraisemblablement pas de retour dans le monde réel, le jeune voyageur préféra rester sur ses gardes. Surprit, il était torse nue, deux longues feuilles, maintenues par de fines lianes lui tenaient le ventre, reposant là où il avait été touché. Soudainement, son regard fut attiré par des bruits, des gens étaient en mouvements dehors, une discussion semblait avoir lieu. La porte n'était qu'une sorte de simple linge tissé, un oeil pour motif la broderie fut soudainement secouer. Après un jeu de lumière incohérent, la silhouette d'un solide gaillard se dessina face à moi.

Le visage lisse et carré, les cheveux court avec un mégot de cigarette roulée à la cowboy coincé au coin des lèvres. Encore perdu dans un flot non fluide de fatigue Dan se redressa lentement. Deux autres personnes arrivèrent à sa suite, une jeune femme aux cheveux sombre et une sorte de baba-cool métisse donneur de leçon avec les lunettes trop avancées. Le trio examinèrent en silence le rescapé, puis le premier d'entre eux commença à soupirer:

-Fallait vraiment que j'invoque une tente pour ce mec ?

-Arrêtes de râler, pour une fois que ton pouvoir nous sert à quelque chose.

-Désolé monsieur! Oui oui oui, sincèrement peiné de me voir vous infligez le résultat d'une victoire contre ma phobie la plus critique de toute mon enfance! Pardonnez moi d'avoir un jour faillit y rester à cause d'elles!

-Arrêtez...

La jeune femme n'avaient pas eu besoin de remuer plus longtemps les lèvres que les deux autres cessèrent leurs enfantillages. Elle posa ses yeux sur Dan qui instinctivement se sentit en mauvaise posture. Les plantes plaquées sur sa plaies se dissipèrent soudainement lorsque elle claqua des doigts, laissant alors une simple cicatrice proprement refermée. Impressionné, mais aussi soulagé de ne plus avoir à s'inquiéter pour sa vie un bref moment il la remercia. Mais ne put rien faire de plus, sa gorge était comme nouée par l'appréhension, la honte d'avoir perdu Lucas au cours de la bataille l'ennuyait. Certes, il n'aurait pas put faire grand chose de toutes manières, mais pourquoi fallait-il que cela lui arrive maintenant ? Le rasta au lunettes déréglées reprit alors la parole, s'adressant au jeune voyageur:

-Moi c'est Dwayne, lui c'est Seb et elle c'est Julia. On aimerait bien que tu nous rendes un petit service ça te gênerait?

-Quel genre?

-Du genre, un sale enfoiré est en train de foutre le bordel sur cette île où on prenait nos weeks ends.

-Et ça nous emmerde, Dreamland est un monde fabuleux, mais il faut qu'on puisse aussi se détendre de temps en temps.

-Alors nous allons le retrouver et le chasser.

-Mais pour ce faire ... on aurait besoin d'un appât.

De longs sourires mieux affutés que les plus beaux couteaux de chasses de vos aïeuls décoraient leurs visages éclairés, tendis que je me prenais simplement la tête entre les mains pour décompresser. N'ayant pas trop le choix, il se résigna à les aider écoutant leur plan avec attention. Bien que certains détails l'ennuyaient concernant son intégralité physique, après explication des raisons de leur quête, Dan songeait de toute manière à les aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Séjour toujours! Aujourd'hui à 18:05
Revenir en haut Aller en bas

Séjour toujours!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Royaume des Tropiques-