Haut
Bas

Partagez|

Overdose de sucre ! (Feat Lilith Dael)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Messages : 369
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 20

Voyageur Expérimenté
Tommy Fawl
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 60
Renommée: 558
Honneur: 7
MessageSujet: Overdose de sucre ! (Feat Lilith Dael) Ven 30 Aoû 2013 - 22:40
Footing du jour bonjour. Je quitte le jardin du Luxembourg en petite foulée, écouteurs dans les oreilles de façon à ne pas entendre les voitures qui circulent dans les anciennes rues parisiennes. J'arrive à hauteurs de l'immeuble, passe la porte et grimpe les escaliers quatre à quatre, m'arrête au second paliers et frappe à la porte de Lucy. À peine eu elle ouvert la porte, je l'embrasse et recule vers les marches en la regardant.

- Dans 15 minutes chez moi !

Elle sourit et ferme la porte, je repars dans les escaliers et m'arrête au troisième. Ouvre mon appartement, les parents sont de sortie et la soirée est à nous. Je vais à la douche, en ressort dix minutes plus tard et ai juste le temps d'enfiler mon jean avant d'entendre la sonnette. J'attrape mon t-shirt et vais ouvrir. Elle me rend mon baiser et entre en levant les bras pour mettre en valeur les sachets qu'elle a emmené. Des marshmallows, des dragibus et des fraises en grande quantité, ce soir au programme, films et grandes quantités de sucres.

Il est minuit, "Hancock" et "je suis une légende" sont terminés, les bouteilles de sprite et de coca vide sont au sol et les sachets de bonbons aplatis sur la table. Lucy c'est endormie sur mon épaule. Je me lève en essayant de ne pas la réveiller et la porte jusqu'à ma chambre pour la déposer sur le lit. Je m'allonge de l'autre côté du lit et ferme les yeux assommé par l'overdose de sucre je m'endors sans même me poser de questions sur le déroulement de ma nuit.

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

L'air sent le glucose et me chatouille les narines. Je me retrouve dans une sorte de clairière, le sol à la consistance des marshmallows que j'ai englouties toute la soirée. Après un léger haut le coeur j'observe les alentours.

Des arbres en réglisse avec cette odeur que je déteste, des fraises volantes me survolent lentement. J'entends le bruit d'un ruisseau à ma droite, je jette un oeil et ai la surprise de voir que l'eau est remplacée par du cola.

Cloud a prit une teinte rosé et ressemble à de la barbe à papa, je le trouverai presque appétissant si je n'avais pas déjà trop mangé. Alors qu'il flotte autour de moi je me demande de quelles façons je vais pouvoir m'occuper dans ce monde haut en couleurs et en gouts.

Après une intense mais courte réfection je décide de suivre le courant de cola sans me demander vers quoi il va bien pouvoir me mener. Sur la rive opposée des schtroumpfs de gélatines me font des pieds de nez pour une raison qui me reste obscur.

- Bon ap' !

Me dis-je en traversant le ruisseau d'un bon. J'attrape deux des petites sucreries au passage et les engloutis sans penser à mon estomac. Je regarde les autres micro-emmerdeurs déguerpir alors que je reprends mon chemin le long de la boisson gazeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 115
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 240
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Overdose de sucre ! (Feat Lilith Dael) Sam 31 Aoû 2013 - 23:06
-« M’man ! P’pa ! Je sooors !! »

Début d’après-midi, Lilith sortait rejoindre ses amis au parc. Elle n’était pas privée de sortie pour une fois et comptait bien en profiter ! Au programme, balade au parc puis descente au centre commercial pour faire les boutiques avec Maya. Le samedi, c’était vraiment le meilleur jour de la semaine… Elle pouvait voir ses amis sans se faire critiquer par ses camarades de classe. Mais aujourd’hui, c’était spéciale journée fille !!

14h26, tout juste en avance pour rejoindre son amie à l’entrée du Parc. Apparemment, elle était la première, c’est assez rare d’ailleurs connaissant Maya la ponctuelle… Qui d’ailleurs n’entacha pas son surnom en arrivant pile a l’heure ! Lilith la reconnue rapidement en voyant sa robe bleu turquoise.

-« Maya ! Enfin te voilà ! » Dit-elle en la prenant dans ses bras.
-« Waw respect, t’es arrivée avant moi ! » Taquina son amie.

Elles s’engouffrèrent dans le parc en commençant à discuter de tout et de rien, mais surtout de garçon… Sujet tellement commun, vu et revu chez les adolescentes… Mais la jeune albinos aimait voir le visage de sa meilleure amie s’empourprer lorsqu’elle prononçait le prénom de celui pour qui elle craque. C’était vraiment amusant ! Les joues rouges, petit mouvement de tête et problèmes à articuler… Bref, c’était énorme.
Après cette séance typiquement féminine de racontage de vie, les deux jeunes filles s’afférèrent à quelque chose d’encore plus féminin… Le shoping ! Lèche vitrine et cabines d’essayage, maître mots de la douce Maya… Lilith la suivait dans toutes les boutiques et la regardait essayer des vêtements, en mettre de côté pour se les payer et jeter les autres dans une bassine prévue à cet effet.

-« Lilith tu devrais essayer cette robe ! »
-« Non merci, t’inquiète pas, mes vieux jeans me plaisent et j’ai pas les sous pour ça… »
-« T’inquiète ! Je te l’offre ! »
-« Non c’est pas la peine, c’est gentil mais je refuse Maya. »

La jeune fille semblait vexée, elle retourna dans la cabine et n’en sortie qu’un peu plus tard, de nouveau habillée avec ses vêtements.

-« Tu as finis ? On y va ? Ta mère va s’inquiéter… »
-« T’inquiète, on a l’temps »

Lilith sortit du magasin le temps que son amie paye ses achats. Elles se rendirent dans un petit bar restaurant où elles se firent plaisir avec une bonne grosse glace à partager puis elles entamèrent le chemin du retour.
Une fois arrivées chez la demoiselle en robe, une femme leur ouvrit, Maya salua sa mère, son invitée fit de même, et elles montèrent dans la chambre de l’adolescente.

-« Lily, tu n’as pas le choix, met la » Dit-elle en sortant la robe à volants qu’elle avait acheté pour son amie.
-« Tu n’aurais pas dut… »

Mais elle s’exécuta pour lui faire honneur. Après une série de compliments, Maya proposa divers films pour la soirée. Les pizzas arrivèrent, elles dinèrent en tête à tête tout en regardant Prince of Persia. La soirée se poursuivit dans une dégustation de divers bonbons et autres sucreries dont elles raffolaient. Puis vint la nuit. Trop fatiguée pour continuer la discussion, Lilith s’endormit, les lèvres encore sucrées.

L’adolescente se réveilla dans une forêt de sucettes géantes où de petits oursons en gélatine curieux se cachaient pour savoir qui était l’intruse en pyjama blanc. L’un d’eux s’approcha d’elle, un dragibus entre ses pattes et le lui offrit. Elle accepta et le mangea sous ses yeux, pensant que c’était ce qu’attendait le petit nounours vert. Une fois ingéré, l’ourson ouvrit ses bras et se jeta sur elle pour lui faire un câlin, tous ceux qui avaient assistés a la scène firent pareille. Lilith se retrouva donc avec une bonne vingtaine de nouveaux amis en graisse animale. Elle avançait dans la forêt avec ses compagnons jusqu’à ce qu’elle rencontre un ruisseau on ne peut plus surnaturel, il n’était ni rempli d’eau, ni rempli de substances nocives, mais de… cola ?

Elle décida de longer le ruisseau, en général, les habitations s’établissent près des cours… d’eau… ou de cola on va dire. Sur son chemin, elle croisait d’autres êtres fait de sucre et de graisses, notamment des crocodiles qui baignaient dans le liquide sombre et gazeux, des groupes de tagada qui volaient au-dessus des arbres en sucette, certains produisaient même des fruits… Plus loin il y avait un champ de dragibus entretenu par des schtroumpfs, c’était vraiment féérique comme pays… Oh et là ! Des habitations ! Faites de… Berlingots et nougats ? Ok, respect. Waaaw a même un palais en chocolat tout là-bas ! Mais ça ne présage rien de très bon, plus il sera loin, mieux ce sera… Mais il a l’air vraiment énorme…

Bref. Bientôt, l’aventurière en petite tenue quitta la forêt, à ce moment les nounours multicolores refusèrent de la suivre, un se mit même à pleurer lors des adieux, tellement attachant comme bébête… Elle poursuivit donc son chemin seule, à la recherche de on ne sait quoi, peut être quelqu’un qui ne sera pas fait de sucre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 369
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 20

Voyageur Expérimenté
Tommy Fawl
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 60
Renommée: 558
Honneur: 7
MessageSujet: Overdose de sucre ! (Feat Lilith Dael) Lun 2 Sep 2013 - 1:57
Ces réglisses de très grandes tailles laissent une très bonne visibilité, sur des champs de bonbons qui profitent du cours d'eau pousser paisiblement. Une nounours en chocolat avec un chapeaux de paille cultive tranquillement des nougats en me fixant du coin de l’œil. Dans mes pensées je ne vois pas dépasser l'un des nombreux cookies qui parsèment le sol et me prend le pied dedans.

Alors que j'essaye de me rattraper avec les mains je vois des yeux gélatineux à la surface de la rivière sombre. Je n'ai pas le temps de m'étaler sur le sol de marshmallow qu'une gueule de crocodile grande ouverte sort du cola. Le souvenir des crocodiles que j'avais l'habitude de dévorer par paquets entiers me parut bien loin en voyant les dents de nougatine arriver sur moi. Je m'écarte autant que possible en roulant sur le côté.

- Cloud !!

À peine son nom prononcé le nuage avait-il pris position à côté de moi en augmentant sa taille. Je n'attends pas de me relever, plonge ma main droite et la referme à l'intérieur, un genou toujours à terre. En une fraction de seconde il a pris la forme d'une boule de laine rose au bout de mon bras. Je balance une droite sur le croco qui a mis les pattes sur la... "terre" ferme et avance vers moi la mâchoire claquante. Au bout de mon bras, cloud s'étire et frappe en plein dans le gosier de la bête qui sous le choc est renvoyé dans l'obscurité du ruisseau. Je rouvre le poing et me sépare du nuage, qui reprend sa taille de barbe à papa.

Alors que je tente de me relever cinq autres prédateurs de gélatines font leur apparition. Je tombe sur le derrière sous le coup de la surprise. Et cherche une idée sachant que je ne les aurais pas de la même façon que le premier. Je recule à quatre pattes quand j'entre en contact avec l'un des réglisses faisant office d'arbre. Mon nuage rappelé je lève le bras gauche paume vers le ciel sur laquelle vient se mettre cloud qui devient gris. J'attends que les propriétaires des dents de gélatine se rapprochent et je rabaisse le bras rapidement en me mettant à courir dans la direction d'où je viens. Cloud pendant ce temps a augmenté sa taille et nous recouvre tous, je m'arrête avant de franchir son champ d'action et fait le tour de l'arbre en repartant dans la direction opposée.

En sortant la tête du brouillard ambiant je regarde dans toutes les directions pour m'assurer qu'il n'a rien d'autre qui puisse être menaçant. Je ne vois que le fermier de chocolat qui semble pousser un... juron en me fusillant du regard et se mettre à courir. Je n'attends pas plus longtemps et me remets à courir avec cloud derrière moi qui a reprit ses mesures habituelles.

Pendant que j'avance la faune ce modifie, le noir du réglisse laisse place aux couleurs flashy de sucettes de trois mètres de haut. Alors que je reprends une allure normale je me rends compte qu'il y a des genres d'habitations toujours aussi sucrés que le reste du paysage pas très loin de moi. Je m'en approche et vois des oursons qui s'approchent de moi avec un air joyeux. Avec leur quarante centimètres de haut ils ressemblent à des peluches que l'on gagne dans les fêtes foraines.

Sans m'écarter du ruisseau je regarde en détails les passages entre les maisons pour voir s'il y a quelque chose d'intéressant. Dans l'allée qui semble être le chemin principal j'aperçois le fermier de tout à l'heure qui coure dans tous les sens et parle à tous les oursons qu'il croise. Il me voit et me pointe du doigt en criant pour attirer l'attention de ses congénères. Ils tournent leur tête en chœur et me fixe le regard mi-étonné, mi-énervé. Je n'ai pas le temps de poser de question qu'arrive ce qu'il semble être des gardes. 10 bananes sur pattes, armés de Pezs en forme de pistolets.

- C'est lui ! Arrêtez le !

Beugle le fermier qui est instantanément prié de se taire par ce qui semble être le chef des bonbons jaunes. Le groupe de soldats s'avance vers moi au pas. Je sers le poing près à appeler cloud…

- Vous êtes bien un voyageur ?

- Ça ce pourrait.

Ma réponse au chef déclenche des chuchotements et la banane qui m'a adressé la parole fait un signe du bras à ses subordonné qui se mettent en position de tire.

- Pour la sécurité du royaume nous allons vous empéch...

L'un des gardes a appuyé dur la gâchette de son pez. Le projectile qui ressemble à une bille de paint-ball, très mal tiré atteint un ourson situé derrière moi qui se retrouve figé sous une couche de trois centimètres de glaçage rouge.

Pas trop envie de finir pareil, je fais grandir cloud et commence à reculer sans laisser le temps au commandant de finir sa phrase. Je fais deux pas en arrière lorsque les billes sucrées commencent à fuser.

- Punaise !! Mais j'ai rien fais moi !

- Toutes choses pouvant apporter la pluie sur le royaume sont interdit !!

Les tires reprennent de plus belles. Alors que je fais un tour sur moi-même et me met à courir l'une des billes me touche à l'épaule qui se retrouve bloqué par la mixture sucrée. Rien de gênant pour prendre la fuite mais j'ai déjà vu des situations plus pratiques. Ma course reprend le long du cola avec les bananes aux trousses, beaucoup plus rapide que leur taille pourrait le suggérer. La forêt ce fait de moins en moins dense. Après avoir regardé derrière moi, je tourne la tête et vois quelqu'un qui marche tranquillement à une trentaine de mètres.

- Attention devaannt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 115
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 240
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Overdose de sucre ! (Feat Lilith Dael) Jeu 5 Sep 2013 - 23:27
- "Attention devaannt !"

Jusqu'à présent, la promenade de santé de la demoiselle s'était déroulée sans encombre, dans un cadre des plus paisibles et reposants, et avec de gentils compagnons de voyage et des paysages plus que plaisants. Mais là... Cette voix en alerte annonçait quelque chose... de très, très peu rassurant...
Avant qu'elle n'ai eu le temps de se retourner entièrement, un jeune homme à la tignasse rouge la dépassa en lui adressant un regard pressant. Leurs regards rubis se croisèrent très rapidement puis Lilith tourna la tête pour voir foncer vers elle une horde de bananes furibondes. Tout ça s'était passé en une demi seconde, et sans comprendre pourquoi, elle s'était déjà mise à courir derrière le jeune homme.

L'armée toute vêtue de jaune, recourbée et saupoudrée de sucre scintillant hurlait après eux, mais la pression du vent contre ses tympans due à la vitesse à laquelle elle courait l’empêchait de comprendre le motif de leur fuite. Le coeur battant la chamade, l'albinos se posait mille et une questions, pourquoi ces gardes en voulait à ce jeune homme ? Était il un délinquant fugitif ? Un rêveur ou un voyageur ? Mais surtout... Pourquoi elle s'était mise à courir avec lui ?!! Elle n'avait rien à se reprocher ! Rien fait de mal...!

Alors qu'elle courait à toute jambes, les bananes chimiques les poursuivant inlassablement, elle tenta de se mettre à la hauteur de l'individu qu'elle suivait. Il faut l'avouer, il courait vite ! Heureusement que l'adolescente avait prit l'habitude de courir le soir dans son quartier, ça lui aura permit de gagner en endurance et en vitesse ! Enfin bref. Ils avaient continués à longer le courant de soda sombre... Mauvaise idée. D'une part les gardes au goût fruité ne risquait pas de les perdre de vue, d'autre part des reptiles affamés guettaient le moment propice pour les égorger, Lilith eut l'excellent mais néanmoins retardé réflexe de tirer le bras de son camarade de course. Les mâchoires d'acier, ou devrais plutôt dire de nougat de l'écailleux claquèrent sur le tissus du pantalon du jeune homme, embarquant ainsi un morceau...

Ils poursuivirent leur promenade de santé en accéléré dans un champ de cookies, pas très pratique pour fausser la route à la garde royale bananesque... Mais la jeune femme qui commençait a s'essouffler finit par poser la question qui lui brûlait les lèvres :

-"Pourquoi on cours ?? Qu'avez vous fait pour qu'on vous poursuive ?"

Oui d'accord je vous l'accorde, si elle ne s'était pas inconsciemment mise à courir derrière cet inconnu, elle n'en serait pas là, après tout, elle elle n'avait rien fait et n'avait aucune raisons apparente de devoir fuir qui qu ce soit... Hormis les crocodiles en gélatine. Et c'est en tournant sa tête vers lui qu'elle remarqua ce petit nuage... Rose ? Qui le suivait de près, et son épaule recouverte d'une substance rouge encore non identifiée, certainement les vestiges d'un balle tout droit sortie de l'arme d'une banane enragée.

D'ailleurs, les deux pauvres fuyard se faisaient rattrapés par les gardes plus habiles dans un champs de cookies, seule solution, trouver une forêt et s'y planquer. Coup d'bol, une forêt d'arbres en chocolat dense avec feuillage chocolaté se trouvait là, à une dizaine de mètres, juste derrière un champs de lassos multicolores. La jeune femme au regard ensanglanté se dirigea instinctivement vers là, faisant appel à Laika, âme guerrière du Ninja de l'Ombre qui lui prêta ses forces à l'appel de son nom. Ses pieds nus se couvrirent de chaussures et ses tibias se retrouvèrent protégés ainsi que ses avants bras, elle ne portait plus son simple pyjama de coton blanc mais un kimono fin, court et léger, pratique en combat. Elle était maintenant armée et prête à se frayer un passage dans les buissons de lassos. Pour éviter de faciliter le passage aux ennemis, la jeune guerrière sauta par dessus, grâce à sa vitesse et ses techniques de ninja, elle pouvait courir sur les ficelles de bonbon sans problème, elle tourna la tête pour voir si l'inconnu suivait bien et l'attendit de l'autre côté du champs de buissons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 369
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 20

Voyageur Expérimenté
Tommy Fawl
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 60
Renommée: 558
Honneur: 7
MessageSujet: Re: Overdose de sucre ! (Feat Lilith Dael) Dim 8 Sep 2013 - 23:20
Je dépasse la personne qui marchait tranquillement. Nos yeux se croisent, un superbe rouge ardent similaire à mes lentilles. Une fille au cheveux argents habillé d'un pyjama blanc, qui a l'air de se demander ce qui se passe. Pas le temps de parler, je continue de courir. Je n'ai pas l'oxygène de lui demander pourquoi elle se met à fuir les bananes quand j'entends ses respirations quelques mètres derrières.

Je cherche un moyen de semer les tireurs jaunes alors que les billes de glaçage continuent de fuser. Je vois un champ de cookies et pas loin bois je ne sais pas encore trop quelle sucrerie. Je sents qu'on m'attrape le bras, pas le temps de réagir que je suis tiré vers l'arrière alors qu'un claquement sec arrive à mes oreilles. Un de ces satané croco vient de déchirer un bout de mon jean. Je continue de courir comme je le peux en retrouvant mon équilibre. La jeune femme qui vient de sauver ma jambe, court à côté de moi.

- Pourquoi on cours ?? Qu'avez vous fait pour qu'on vous poursuive ?

Pourquoi est-ce qu'elle me vouvoie ? Je fais si vieux que ça ? Mais bon on parlera après là il faut distancer ces satanés sucreries. On arrive dans... un champ de cookies... Bordel ! On ne peut  être plus à découvert !

La demoiselle ne se laisse pas démonter et accélère encore alors que nous avions un rythme déjà très soutenue. Elle se dirige vers la forêt noire de l'autre côté. Arrivée à quelques mètres des sous bois, j'entends un murmure et vois le pyjama blanc disparaitre, pour laisser place à une tenue complète de ninja. Elle bondi et marche avec souplesse sur un buisson de lassos, où pas un seul ne frémit sous ses pas.

Je peux pas faire ça moi ! Mais bon j'ai pas le temps de me plaindre.

Tentative d'imitation ratée je pose mon pied sur le buisson et reste coincé dans les fils de gélatine. C'est mon bras qui touche le sol en premier, contrairement à ce que je pensais la couche rouge reste intact. Obligé de me relever le plus vite possible avec un bras bloqué et une jambe emmêlée. Cloud passe dans le creux de ma main et grandi, plus qu'à prendre appuie et me retrouver debout avec une dizaine des lassos au bout de la jambe.

Je me redresse rapidement et tombe face à face avec les yeux ardents qui me dévisagent. Baisse les la tête me sentant légèrement ridicule.

-Je sais pas toi, mais moi j'en ai marre de courir.

D'un mouvement je fais redescendre cloud sous sa forme de brouillard, après avoir jeté un coup d’œil à mes ou devrai-je dire à nos poursuivant qui passaient par-dessus le buisson. J'attrape la manche du kimono noir et l'entraine vers l'extrémité du nuage. Des dizaines de billes traversent la grisailles suivies des tireurs. Ils n'ont pas l'air de vouloir me lâcher... C'est cool, à cette vitesse là ils seront vite loin. J'attends une minute histoire d'être sûr qu'ils soient loin et sort de mon nuage.

-Désolé, c'est de ma faute. Et pour répondre à ta question d'après eux je suis un criminel parce que mon pouvoir me permet de contrôler un nuage. Donc bon j'ai déjà vue des nuits où j'étais plus chanceux. Et sinon, classe le pouvoir de rééquipement.

J'entame la conversation tout en essayant de retirer les aggloméras de sucre qui m'emprisonnent le bras et la jambe, sans tomber ce qui n'est pas chose facile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 115
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 240
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Overdose de sucre ! (Feat Lilith Dael) Ven 6 Mar 2015 - 8:57
-Je sais pas toi, mais moi j'en ai marre de courir.

Il avait finalement réussit à s'extraire des buissons piégeur. Lilith le fixait d'une façon insistante, il avait l'air tellement maladroit ! Elle commençait à se demander ce qui l'avait poussée à courir. Une pulsion irrépressible ? Incompréhension de la situation ? Ou seulement l'envie d'aventure ? La réponse à cette question restera un mystère. Mais il lui fallait savoir qui il était, pourquoi il était poursuivit, elle ne pouvait pas se permettre de venir en aide à un délinquant. C'est vrai qu'il avait quand même ce regard sérieux, une carrure de bagarreur et un style peu conventionnel avec cette tignasse rouge. Rien de très rassurant finalement... Mais ce pouvoir... Ce... Nuage ? Qui change de forme et de consistance, c'est étrange. Il rend son manieur beaucoup moins « effrayant ».
Ce dernier changea d'ailleurs de consistance pour se disperser et masquer la présence des deux fugitifs aux soldats sucrés. A l'instant où la jeune femme se décida à lui reposer la question laissée en suspend, elle se retrouva attirée vers l'extrémité du nuage, esquivant de justesse des billes fusant à travers le brouillard. J'ai baissé ma garde ! Elle remercia silencieusement le jeune homme d'avoir couvert ses arrières, honteuse de n'avoir pas su se débrouiller seule.

Le troupeau enragé traversa le brouillard en grondant, soulevant une poussière de cacao qui fit éternuer discrètement la demoiselle. Le vacarme s'éloignait peu à peu, ils avaient sans aucun doute réussit à fausser compagnie à leurs poursuivants. Soulagée, elle laissa échapper un soupire satisfait.

-Désolé, c'est de ma faute. Et pour répondre à ta question d'après eux je suis un criminel parce que mon pouvoir me permet de contrôler un nuage. Donc bon j'ai déjà vue des nuits où j'étais plus chanceux. Et sinon, classe le pouvoir de rééquipement.

Elle l'entendait mais ne le voyait pas, elle utilisa ses sens accrût pour le retrouver. Il n'était pas si loin, seulement hors du brouillard... Elle le rejoignit en secouant les mains pour tenter de dissiper les particules d'eau.

-Merci. Je ne vois pas en quoi posséder un nuage est un acte criminel... Ce pays est décidément trompeur.

Elle retira son armure pour retrouver son pyjama blanc. Plus léger, plus doux, plus commun... Il lui faudrait penser à se trouver des fringues plus adaptées.

-Mon nom est Lilith. Dit elle en le fixant dans les yeux d'un air toujours autant sérieux . Nous devrions peut être nous éloigner de ce royaume, il me semble qui nous ne sommes plus les bienvenus maintenant...

Elle regarda au loin comme pour capter le retour des soldats. Elle n'était pas du genre à aimer les conflits. Mais elle n'hésiterait pas à se protéger. Autant éviter les ennuis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 369
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 20

Voyageur Expérimenté
Tommy Fawl
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 60
Renommée: 558
Honneur: 7
MessageSujet: Re: Overdose de sucre ! (Feat Lilith Dael) Jeu 12 Mar 2015 - 6:10
Me débattant avec les morceaux de sucres collés à mes vêtements et à ma peau j'arrivais à me retirer les bouts de ci de là tout en écoutant les réponses de la demoiselle. Ce sont ses mains que je vis ressortir en premières de Cloud qui était en train de diminuer pour reprendre une taille normale. Surement cherchait-elle la sortie du brouillard qui venait de nous sortir de l'impasse. Elle remercia de façon très stricte mon commentaire par rapport à son pouvoir et se questionna sur l'objet de ma condamnation qui ne lui paressait pas plus logique à elle qu'à moi. Je me sentais moins seul sur le coup, puis m'adossant à un arbre je me débarrassais des dernières particules de glucose dissidentes. Sans bruit elle se changea à nouveau pour se rhabiller de son pyjama blanc, surement plus confortable je pense.

- Mon nom est lilith. Nous devrions peut-être nous éloigner de ce royaume, il me semble que nous ne sommes plus les bienvenus maintenant…

Enfin libre, je me redresse et lui tend une main amicale avant de répondre à son affirmation. Son prénom me tire un sourire intérieur connaissait la provenance biblique de ce nom, mais je ne devais pas être le premier et je lui épargne donc tout commentaire.

- Moi c'est Tommy. Enchanté. J'ai assez couru pour cette nuit donc j'approuve l'idée.

Je jetais un œil dans la direction qu'ont pris nos poursuivants pour m'assurer qu'ils n'ont pas fait demi-tour. Parfois je me demande comment influx Dreamland sur les gens, ce n'est pas la première fois que ça m'arrive, mais les gens ne doivent pas aimer se balader seul. J'en fait partie bien sûr mais si on y regarde de plus près rien n'oblige cette voyageuse en pyjama de se mettre à courir à mes côtés tout à l'heure sur la berge et rien encore ne l'oblige à rester avec moi sachant que j'attire les foudre de royaume. Dans un sens c'est pour ça que j'aime bien Dreamland, tu ne sais pas qui sera ton ennemi ou ton ami pour nuit, on peut donc profiter de chacune de nos rencontres. Mais revenons-en à notre fuite. Il faut en effet que je prenne mes distance avec ce royaume et il semblerait que la demoiselle va m'accompagner.

- Je te propose de partir dans le sens inverse avant qu'ils se rendent compte qu'on ne s'appelle pas Usain Bolt.

En contournant les ronces que nous avons enjambés il y a peu de temps je ressors de la forêt… noir… Contorsionnant  mon bras de façon improbable je tâte le dos de mon t-shirt et sens une substance gluante et froide. L'arbre contre lequel je me suis adossé était apparemment composé essentiellement de chocolat noir, chocolat qui recouvre maintenant mes vêtements. Je retiens un juron en attendant que Lilith me suive et lui propose d'avancer en longeant le dessert qui sert de forêt.

- Si on entend quelque chose de suspect on pourra se planquer derrière les arbres, ce sera déjà… ça de gagné.

Ma phrase ne se finie que dans mon esprit, l'étonnement m'empêchant de prononcer un mot de plus. La licière du bois se fait déchirer, les arbres s'écartent sur le passages de biscuits noirs au fourrages blanc qui après être sortis du dessert chocolaté se stoppent net. Un œil sur chaque face, à la façon de certain poissons plats, ils nous fixent de profil de leur seul œil visible. Ils sont deux et mesurent près de trois mètres de haut… L'un d'eux se tourne, nous montrant son fourrage qui semble avoir récupéré tout ce qui pouvait se trouver sur le sol lorsqu'il est en mouvement. Sans trop me fatiguer je vois, et j'entends surtout, l'une des bananes qui me poursuivaient entrain de gueuler, englué au milieu de la pâtisserie blanche.

- A L'AIDE !? AU SECOURS ON ME MANGE !

Sans plus de suspens et de la même façon qu'on aspire le dernier centimètre de ses spaghettis le soldat jaune disparait. Les biscuits se mettent en mouvement, apparemment ils ont encore un petit creux… La forêt me semble être bien moins sécure que prévu tout à coup. Les dimensions des biscuits originaux ont étaient respectés ce qui fait que l'espace entre les deux couches de biscuits noirs laissent juste la place pour la largeur d'épaule d'un adulte, juste assez pour se faire gober.

Cloud recouvre mon poing serré et je regarde Lilith à la recherche d'un mouvement de sa part indiquant une idée, un plan d'action ou je ne sais quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 115
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 240
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Overdose de sucre ! (Feat Lilith Dael) Lun 16 Mar 2015 - 17:45
-Moi c'est Tommy. Enchanté. J'ai assez couru pour cette nuit donc j'approuve l'idée.

Lilith esquissa un hochement de tête cordial en guise de réponse. Elle se permit de remettre une mèche de cheveux derrière l'oreille qui s'était échappée de la queue durant la course. Et quelle course ! Elle repensait à la tournure des événement, se demandant de nouveau ce qui l'avait poussé à le suivre. Enfin. Maintenant ils étaient deux complices, ou plutôt deux compagnons de route pour la nuit. Il fallait maintenant choisir une destination, et malheureusement Lilith ne connaissait pas bien Dreamland et ignorait de ce fait quels royaumes se trouvaient à proximité... Elle espérait donc sur son camarde pour les guider !

- Je te propose de partir dans le sens inverse avant qu'ils se rendent compte qu'on ne s'appelle pas Usain Bolt

Usain Bolt ? Qui est-ce ? La demoiselle ne connaissant pas à quelle personne il faisait référence, préféra se taire. Quit à passer pour une ignare, autant ne rien dire ! Le jeune homme qui prit le rôle de guide lui tourna donc le dos dans l'idée de sortir de la foret. Lilith remarqua une grosse tâche sombre et humide dans son dos, elle jugea préférable de ne rien dire, après tout, cela n'aurait servit à rien, il s'en rendrait compte bien assez tôt... Et c'est ce qu'il fit alors qu'ils traversaient les ronces de ficelles multicolores. L'albinos se remercia silencieusement de ne pas s'être adossée à l'un de ces arbres chocolatés.
Ils arrivèrent enfin à la lisière de la foret en chocolat, Tommy proposa de longer le bosquet.

- Si on entend quelque chose de suspect on pourra se planquer derrière les arbres, ce sera déjà…

Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'un bruit sourd l'interrompit. Des arbres abattus s'écrasent au sol en milliers d'éclats de cacao, apparurent alors deux énormes créatures semblable à des biscuits formés de fourrage blanc entre deux disques sombres. Tétanisée, Lilith ne bougeait plus. Elle fixait ces énormes créature cylindriques totalement apathiques. Un œil globuleux roula dans sa direction, il lui rappela la manière pataude qu'avait le vieux chien de sa voisine à regarder ce qui l'entourait, comme si un esprit vide tentait d'analyser son entourage.

- A L'AIDE ! AU SECOUR ON ME MANGE !

Une voix familière attira son attention, elle remarqua un des soldats sucré qui se débattait tant bien que mal, il était empêtré dans le fourrage du biscuit géant, sa terreur ne fit qu'empirer lorsque ce dernier disparut dans un bruit de succion on ne peut plus disgracieux. Les deux phénomènes leur fit face et se mirent à se déplacer dans leur direction, visiblement affamés. Paniquée, Lilith tenta de capter le regard de Tommy, ce dernier serrait son nuage dans son poing.

La jeune femme inspira profondément et souffla un nom entre ses lèvres... Eila... Prête moi ta force... Sans attendre, ses vêtements disparurent dans une lumière pure et une armure en acier les remplacèrent. Elle serra les poings et lança un regard déterminé à son compagnon d'infortune. Pas le temps de réfléchir, s'ils ne voulaient pas finit comme ce pauvre soldat, il leur fallait agir vite. Dans ce genre de situation, la meilleure défense, c'est l'attaque ! Elle se lança à l'encontre d'un des biscuit, celui qui lui paraissait le moins idiot, elle rassembla son énergie dans ses gants, prête à frapper.

- Prends garde au fourrage ! Je m'occupe de celui-ci, tentons de sauver la vie de ce soldat si c'est encore possible !

Elle fit un écart pour se retrouver d'un côté du monstre et frappa de toutes ses forces. Elle ne réussit qu'à former une légère fissure sur l'un des disques. La créature gronda dans un jargon incompréhensible et se retourna plus vite qu'elle n'aurait plus le penser, elle se prit de plein fouet un coup et se fit projeter quelques mètres en arrières. Elle n'était pas assez prudente !! Lilith, prends garde il charge, relève toi vite ! Pas assez rapide. La jeune albinos se redressa sur ses jambes, encore flageolantes et de retrouva face au fourrage blanc, elle se protégea d'un gant et fit apparaître un bouclier d'énergie. Inutile. Le fourrage l'avala et elle se retrouva un bras bloqué ! De son autre main elle l'empêchait de l'engloutir plus encore. Elle poussait l'un des disques dans l'espoir de se libérer mais cela eut seulement pour effet de briser par petits morceaux le biscuit dur qui formait l'un des disques. Elle jeta un regard en direction de Tommy pour voir où il en était...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 369
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 20

Voyageur Expérimenté
Tommy Fawl
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 60
Renommée: 558
Honneur: 7
MessageSujet: Re: Overdose de sucre ! (Feat Lilith Dael) Jeu 19 Mar 2015 - 2:58
Lilith et moi avons réagi de façon similaire à l'attaque frontale des deux biscuits fourrés. Un saut sur le côté nous a permis de nous en éloigner juste assez pour pouvoir les attaquer sur le flanc. C'est en tout cas ce que j'ai prévu de faire car avec deux biscuits entre nous j'ai un peu de mal à deviner ce que fait la chevalière rééquipé avec une armure surement pas très mobile. Encore une info que l'on ne m'a pas communiqué. Toujours est-il que je n'ai pas le temps de mettre en position pour frapper car le biscuit à pivoté aisément et rapidement. Un girouette m'aurait indiqué le sens du vent, mais ici tout ce que l'on m'indique c'est comment embrasser le sol.

Ne voulant pas réellement brouter de l'herbe, je me rattrape les mains en avant et fait une roulade pour pouvoir me rétablir et éviter de justesse une seconde charge. J'ose un regard vers le second combat, mais ne vois plus les cheveux blanc de la guerrière. En effet ceux-ci sont caché entre les deux couches de biscuit. Seules ses jambes et l'une de ses mains sont visibles de ma position. Elle semble avoir réussi à bloquer son adversaire dans sa course folle, cependant je n'ai pas l'impression qu'elle est tant pris le dessus lorsque nos regards se croisent.

Cloud autour du poing, je fais un tour complet sur moi-même pour prendre de la vitesse, le bras armé de mon nuage replié contre moi pour augmenter l'énergie cinétique que j'essaye de créer. Lorsque mon oreo m'arrive une nouvelle fois dessus j'étends le bras et l'arcus s'allonge pour frapper le biscuit aussi fort que possible, pour peut-être réussir à le briser ou au moins le faire tomber sur l'une de ses faces. Peine perdu tout ce que j'arrive à faire c'est l'obliger à tourner sur lui-même comme une toupie. Mon bras a un peu de mal à encaisser le mouvement car étant relié directement à Cloud la secousse s'est propagé du poignet à l'épaule sans aucun problème.

Pas le temps de flâner ou de me reposer, je prends la  direction du biscuit de Lilith sans m'occuper du miens qui ne va surement pas tourner 300ans avant de se remettre à mes trousses. En courant je me rapproche très vite de l'affrontement et plutôt que de perdre du temps en parlote et demander à la demoiselle  ce que je peux faire pour l'aider, j'arme un nouveau coup de bélier avec l'arcus. Cloud se gonfle une nouvelle fois autour de mon poing alors que j'arme ce dernier derrière ma tête comme pour du lancer de poids.

Arrivé à bonne hauteur je saute et vise le centre du biscuit alors que Cloud s'allonge pour augmenter la force de mon coup. L'impact provoque des craquement et crée une fissure qui s'étend jusqu'à d'autres fissures plus proches des bords, mais qui ne sont pas de mon fait.
Normalement le coup aurait dû forcer la sucrerie à tomber à plat sur le biscuit de l'autre côté, mais apparemment, ce n'est pas à son programme. Il ne bronche pas et reste fièrement sur sa tranche à se confronter à la fille en armure qui lui fait face.


L'autre biscuit a fini de tourner sur lui-même et fonce droit sur moi qui me trouve juste devant son comparse sucré. Et je ne compte sauter qu'au dernier moment pour forcer l'impact entre les deux et pouvoir en finir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 115
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 240
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Overdose de sucre ! (Feat Lilith Dael) Jeu 19 Mar 2015 - 14:35
Lilith se débattait tant bien que mal pour ne pas se faire engloutir plus encore, elle poursuivait son effeuillage méticuleusement lent des bordures du biscuit. Persuadée que cela servait à quelque chose... Elle aperçut au loin le regard de Tommy, celui-ci se relevait péniblement après s'être fait étalé au sol comme elle il n'y a pas si longtemps. Il esquiva avec une rapidité dont elle était incapable ainsi vêtue et c'est à ce moment que le second biscuit l'empêcha de voir quoi que ce soit. Elle retourna donc à son combat, elle bénissait le créateur de ces monstres pour ne leur avoir fait que de tous petits bras, de ce fait ils n’atteignait pas la jeune femme lorsqu'elle se trouvait juste devant sa gueule béante. Elle les voyait s'agiter dans tous les sens, donnant l'impression que la créature s'étouffait, bien que cela soit peu probable au vu de la dimension surréaliste de sa gueule. Elle avait beau tirer, son bras semblait s'enfonçait toujours plus, elle ne voyait plus son coude et son bras s'engourdissait peu à peu... Ce qui rendait l'opération d'autant plus périlleuse....

Créer un bouclier plus grand Lilith ! Je ne peux pas Eila, il semblerait que le fourrage annule mes pouvoirs ! La situation devenait légèrement peine perdu... Rien n'y faisait, la demoiselle n'avait plus d'idée pour s'en sortir... Mais alors qu'elle perdait tout espoir, elle vit au loin l'autre biscuit tournoyer sur lui même, mais elle ne repérait plus son accolyte ! Que lui était il arrivé ? L'oréo dansait-il pour avoir enfin rempli son... on peut appeller ça un estomac ? Ou bien s'était-il enfuit ? La réponse ne tarda pas à arriver. Elle sentit une secousse suivit d'un long craquement sourd. Lilith comprit que le jeune homme était intervenu et qu'il avait réussit à abîmer un peu plus la tranche chocolatée. Elle ne voyait pas mais aperçut rapidement l'autre créature foncer droit dans leur direction.

Elle mit un moment avant de comprendre le plan de Tommy, un plan ingénieux qui leur assurait la victoire. Elle le comprit quand elle vit s'agiter frénétiquement l'oeil de la créature qui tentait de l'avaler depuis un bon moment, elle essayait de s'écarter mais Lilith la tenait fermement, enfin... Elle était tenue fermement mais.. Enfin... Bien elle l'empêchait de bouger quoi, vous avez comprit non ?? Bref. Quoi qu'il en soit, l'impact devint inévitable. Le rouquin ne se retira qu'au dernier moment. Toute la scène sembla se dérouler au ralentit... Elle avait vu la monstruosité sucrée se rendre compte de son erreur, elle avait vu son regard virer de la détermination à la peur la plus terrible, elle avait sentit le contact entre les deux créature, un contact aussi désagréable que si un camion fou vous avez roulé dessus, un grand CRACK signifia que le gobeur en chocolat venait d'exploser en milliers de petits morceaux tandis que son comparse s'était brisé en deux. L'albinos aux aguets profita de l'éclatement de son agresseur pour se jeter en arrière afin d'éviter un maximum de dégats. Ils gisaient tous les deux au milieu de la plaine, quelques morceaux étaient encore animés de soubresauts.

Au milieu de ce carnage de biscuit au chocolat et de fourrage blanc encore gluant apparut une silouhette. D'ordinaire de couleur jaune, le soldat englué se releva avec difficulté, il bascula une première fois en s'étalant comme une merde dans une flaque de blanc et se redressant de nouveau pour faire face aux voyageurs.

-Hum... Je vous remercie. Il semblerait que vous m'ayez sauvé la vie.

Lilith se rapprocha pour mieux l'entendre. Elle se tenait le bras gauche, tentant de faire taire la douleur qu'elle ressentait soudainement. Lorsqu'elle glissa son regard dessus, elle le trouva étrangement agencé : son coude ne se pliait pas dans le bon sens ! Elle resserra son emprise dessus, ressentant alors une vive douleur assourdissante maintenant qu'elle prenait conscience de ce qu'elle avait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 369
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 20

Voyageur Expérimenté
Tommy Fawl
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 60
Renommée: 558
Honneur: 7
MessageSujet: Re: Overdose de sucre ! (Feat Lilith Dael) Lun 23 Mar 2015 - 0:06
Mon idée a tenue la route jusqu'au bout, d'un plongeon sur le côté j'évite mon poursuivant qui vient percuter de plein fouet le second biscuit. Le mélange obtenu est détonant, nos deux adversaires s'en retrouvent réduits en miettes et rapidement vidés de te toute animations en provenance de leurs corps sucrés. L'un est fendu en deux tandis que l'autre laisse tomber ses morceaux ici et là sur le sol. La banane militaire qui venait d'être engloutie ressort des entrailles gluantes qui l'avaient avalé et s'étale lamentablement sur le sol avant d'arriver à se redresser et se tourner vers la voyageuse. Il la remercie avec tout l'entrain et l'engouement de quelqu'un qui doit la vie à son interlocuteur.

Je me rapproche du duo ainsi formé lorsque je vois le bras en armure de la guerrière, retourné ou inversé je ne saurais le dire, mais vu son expression et sa façon de se tenir, surement pas indolore. Le soldat réagis plus vite que moi et se trouve déjà à hauteur de la jeune femme lui proposant ses services.

- S'il vous plait, laissez-moi m'occuper de votre bras, nos bataillons sont formés à secourir rêveurs et voyageurs. Puis-je vous demander de retirer votre armure ?

Le tons pris par la banane n'est plus le même. Très assuré et ne supposant pas le moindre refus, il propose à la demoiselle de s'asseoir sur le sol puis se tourne vers moi.

- Toi ! On t'as peut-être mal jugé, je m'en excuse, mais va chercher de quoi fabriquer une attelle avec les buissons à la lisière de la forêt noir. Vite s'il te plait.

N'attendant pas sa formule de politesse pour me mettre en action, je pivote sur moi-même et cours en direction des buisson filandreux pour ramener une bonne quantité de filament qui sont sensible de servir d'attache à un bras mal placé. Avant de m'éloigner je n'entends qu'une dernière phrase du soldat destiné à la jeune femme.

- Vu comment est votre bras, ça va surement faire mal.

Rapidement à hauteur des buissons j'entame mon ramassage de ficelles sucrées en me dépêchant. A genoux devant la végétation pour en ramasser un maximum, j'entends un bruit étrange et en relevant la tête pour déterminer sa provenance je me retrouve nez à nez avec le canon de l'une des armes des soldats du royaume. Toute la troupe du soldat que nous venons de sortir du pétrin. Les neufs bonbons armés de Pezs me font face et non pas l'air commode avec leur visage teinté d'énervement et de peur lorsqu'ils posent leur regard sur Cloud. Pas moyen de parlementer avec ces gens-là, mais j'arrive tout de même à leur expliquer que nous avons sauvé leur camarade et que ce dernier s'occupe de la jeune femme qui s'est mise à courir à mes côtés. Pour illustrer mes propos je me tourne pour pointer du doigt le duo improbable qui se tient entre les morceaux de biscuits étalés partout sur le sol. Chacun de mes mouvements cause du remue-ménage au sein du bataillon, aucun d'entre eux ne voulant cesser de pointer son arme sur moi.

C'est donc encadré par une escorte restreinte et très énervé autour de moi. Les fils pour tenir le bras de Lilith se trouvent toujours dans ma main alors que je m'apprête à les donner aux petit soldat qui s'occupe d'elle. Mais un de mes gardes du corps prend la parole, la voie réjouie et sort de la troupe pour courir vers le militaire improvisé médecin.


- Chef ! Vous êtes sains et saufs ! Youpii !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 115
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 240
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Overdose de sucre ! (Feat Lilith Dael) Sam 28 Mar 2015 - 22:05
Lilith serrait les dents pour ne pas laisser écharper un râle de douleur. Le choc avait été beaucoup plus violent que ce qu'elle aurait pu imaginer pour que son bras se retrouve dans cet état, elle n'osait même plus le regarder ! Bientôt Tommy les avait rejoint, mais avant même qu'il ne dise, ne pense ou ne voit quoi que ce soit, le soldat qui venait se s'essuyer pour être plus présentable réagit.

-S'il vous plait, laissez-moi m'occuper de votre bras, nos bataillons sont formés à secourir rêveurs et voyageurs. Puis-je vous demander de retirer votre armure ?

-Non non c'est bon... Peina-t -elle à prononcer. Ne vous en faites pas ça devrait...///

-Toi ! On t'as peut-être mal jugé, je m'en excuse, mais va chercher de quoi fabriquer une attelle avec les buissons à la lisière de la forêt noir. Vite s'il te plait. La coupa-t-elle.

Des gouttes de sueurs perlaient sur son front, il faudra mettre son ego de côté et accepter l'aide qu'on lui apporte. Il fallait qu'elle se fasse une raison : elle n'était pas aussi forte et solide qu'elle aurait espéré l'être. Son esprit s’embrumait tandis que la douleur la consumait. Elle ne vit même pas son compagnon de voyage s'en aller.

-Vu comment est votre bras, ça va surement faire mal.

CA FAIT DÉJÀ MAL ! Elle aurait aimé le lui crier mais elle préférait garder ses forces pour ne pas tourner de l’œil. Elle obéit à son médecin improvisé et retira son armure. Grave erreur. Elle ne pu retenir un cri de douleur, que dis-je, de souffrance ultime. Au moins son armure brisée tenait un minimum son bras en place, sans, elle avait l'impression que son bras bougeait seul et se moquait d'elle. Elle resserra son étreinte et le soldat en sucre sembla perdu, comme s'il se sentait fautif ! Il avait l'air paniqué à sa façon se tourner autour d'elle sans savoir quoi faire, il pressa le second voyageur de revenir au plus vite en essayant de rassurer sa patiente du mieux qu'il le pouvait.

Comme si sa prière avait été entendu, Tommy revint, escorté d'une bien belle façon. Les neuf autres soldats suspicieux le poussait avec leur canon chargé, prêts à tirer. D'un regard embué elle les vit arriver, elle ressemblait à une pauvre créature faible ainsi recroquevillée dans son pyjama blanc, les yeux humides bien qu'elle tentait de résister.

-Chef ! Vous êtes sains et sauf ! Youpii !

-Pas le temps de bavasser ! Relâchez le immédiatement ! Toi ! Vas me chercher de l'eau et plus vite que ça ! Toi ! Récupère des baies Yogourt, elles devraient l'aider à soutenir la douleur. Allez allez allez !

Lilith ne supportait pas de paraître aussi faible, sa dignité en prenait sacrément un coup. Après cette nuit à se tordre de douleur il lui faudrait se prouver de nouveau qu'elle était capable de faire bien mieux, dans un sens, il ne lui tardait qu'une seule chose, c'était que son réveil sonne. Car après tout, si tout se passait comme prévu, à sa prochaine nuit à Dreamland elle ne devrait plus rien avoir, du moins l'espérait-elle.
Elle se tenait donc le bras entre les jambes pour l'empêcher de se retourner dans un angle peu commun, le soldat intima au jeune voyageur de s'approcher et de rester à sa disposition, il aurait besoin de son assistanat. Il saisit délicatement le bras en morceau de la demoiselle qu'il tendit violemment, ce qui eut pour effet d'émettre un bruit quasi surnaturel, il plaqua alors immédiatement le bras meurtrit contre la poitrine haletante de l'albinos en larme qui ne s'y attendait pas. Il récupéra des ficelle qu'il utilisa à l'instar de bandages en les enroulant autour de son buste pour maintenir le membre atrophié en place. Lilith ressemblait maintenant à une miss caramel mou du Royaume des Sucreries. Elle essuya du revers de sa main valide son visage humide histoire de reprendre un peu son sérieux légendaire et inspira profondément maintenant que le pire était derrière.

-Je vous remercie soldat.

-Je n'ai fais que mon devoir mademoiselle. Mais je vous en pris, restez ici en attendant que mon escadron revienne, je puis vous assurer que ces baies vous feront le plus grand bien.

Elle hésita un moment et se sentie obligée de refuser, elle ne souhaitait pas obtenir plus d'aide qu'elle en avait déjà reçut, son estime d'elle était déjà bien basse autant ne pas en rajouter, mais en même temps elle ne souhaitait pas blesser son... Infirmier ?

-Non vraiment je vous remercie... Elle jeta un regard à Tommy. Et puis nous devrions y aller n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 369
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 20

Voyageur Expérimenté
Tommy Fawl
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 60
Renommée: 558
Honneur: 7
MessageSujet: Re: Overdose de sucre ! (Feat Lilith Dael) Ven 10 Avr 2015 - 1:07
Quel soulagement de ne plus sentir les canons braqués sur soi. Le chef des soldats de sucre a ordonné que l'on me laisse tranquille et que ses soldats se bougent pour aider la demoiselle en détresse. Effectivement, elle se tient toujours le bras, à cause de la douleur sûrement, mais ce dernier semble tour tourné de façon anormale alors qu'elle le bloque entre ses jambes. Les ordres fusent autour de moi alors que ma garde rapprochée se dissipe petit à petit. Le médecin de fortune attrape les lianes que je lui tends et s'occupe d'attacher le bras de la guerrière qui a quitté l'armure pour le même pyjama que tout à l'heure.

Préférant ne pas bouger pour ne pas motiver l'un des soldats à me tirer dessus, je résiste à l'envie de me rapprocher de Lilith pour prendre des nouvelles. Cependant je n'ai pas à demander pour qu'on m'intime de me rapprocher sous prétexte que je pourrais apporter mon aide. Malheureusement, je n'ai pas le temps de demander de qu'elle façon je peux me rendre utile que le chef manipule le bras endolorie. D'abord avec délicatesse  puis d'un mouvement sec, il actionne les articulations pour leur faire reprendre une position satisfaisante. Très rapidement et avec assurance le soigneur prend les fils que j'ai rapporté et les utilise comme bandages pour tenir le bras contre le corps de sa propriétaire de façon à limiter les mouvements.
La question qui me tourmente à cet instant est de savoir ce qui m'étonne le plus… Si c'est la capacité de Lilith à se contenir ou bien le bruit que vient de faire son bras. Au vu du bruit qui vient de se faire entendre j'aurais vu des grosses brutes d'effondrer littéralement par la simple vue de leur bras ou de la douleur et je crois que j'en ferais parti. Mais elle… Les yeux en larmes, certes, elle garde sa contenance et ne veut rien laisser paraître. Sans attendre elle remercie la banane guerrière qu'elle a elle-même sauvé il y a quelques minutes.

- Je n'ai fait que mon devoir mademoiselle. Mais je vous en pris, restez ici en attendant que mon escadron revienne, je puis vous assurer que ces baies vous feront le plus grand bien.

Il y a dans la voix de la banane casqué une bienveillance épatante, mêlée à l'autorité de son rôle cela donne un aspect de grandeur à ce soldat jaune. Cependant tout cela n'attendrie pas la jeune femme qui apparemment n'attend qu'une chose, qu'on la laisse tranquille. En tournant la tête j'essaye de trouver un signe de vie provenant du garde qui est partie chercher les baies mentionnées précédemment, mais rien... Seul celui qui était parti chercher de l'eau est en train de revenir vers nous, une demie coquille d'œuf en chocolat dans les bras.
C'est un regard embêté que je vois percer le masque de fierté que porte Lilith. Pas très friande semble t il de l'attention qui lui est porté, et dirige son regard vers moi et prend la parole pour énoncer le fait qu'il nous faut quitter les lieux. Lorsqu'elle prononce mon nom j'ai l'impression qu'elle compte sur moi pour la sortir de là. Obligé par l'insistance de la demoiselle je m'incruste dans la conversation.

- Ça ne servirait à rien de partir maintenant pour passer la nuit à avoir mal au bras, à moins que ton réveil ne sonne à 3h du mat' , il doit rester du temps avant de revenir à la réalité.

Refuser une proposition d'aide aurait été prendre le risque de se remettre à dos nos poursuivants... Ou plutôt, mes poursuivants. Je ne pense pas que Lilith aurait eu une raison ou la possibilité de fuir, mais si je peux la jouer fine et ne plus me faire courser, autant en profiter, espérant ne pas m'attirer de regard meurtrier et rougeoyant. En me tournant vers le chef de l'escadron de gardes je reprends la parole.

- Je pense que nous allons attendre avec joie votre soldat et ses baies, puis si cela ne vous dérange pas nous nous dirigerons vers le royaume suivant, pour que je ne cause plus de problème. Vous n'avez rien contre cela ?

Ce sont les soldats autour de nous qui se sentent maintenant concernés par mes propos et réagissent sans laisser leur chef le faire.

- Tu crois que tu vas t'en sortir comme ça ? Criminel !

- Criminel ? On va se calmer ! J'ai pas eu le temps de m'expliquer que vous étiez déjà en train de me courir après avec vos armes. Qu'est ce que vous me reprochiez d'ailleurs ? Je n'ai toujours pas compris !

- Fais pas genre ! Ton nuage avec toute l'eau qu'il continue fait de toi un criminel !

Le soldat avec la coquille propose son contenu à la convalescente. Un liquide coloré, sûrement lui aussi remplie de sucre. Mais je continue mon échange avec le soldat qui ne veut pas me laisser partir.

- Qu'est ce que tu as contre le fait que je quitte le royaume ? J'ai pas choisi mon pouvoir, ni de me retrouver dans votre pays !

Je me tourne vers le chef qui regarde le conflit d'un air amusé.

- Je n'aime pas tout ce qui ressemble à une dette mais, avouez que vous m'en devez une pour les deux biscuits de tout à l'heure. Laisser moi partir, si je me retrouve ici une nouvelle fois vous ferez ce que vous voulez.

- Pour l'instant, occupons nous de notre amie. Les baies arrivent justement, nous repparlerons de toi ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 115
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 21

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 240
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Overdose de sucre ! (Feat Lilith Dael) Dim 12 Avr 2015 - 16:53
-Ça ne servirait à rien de partir pour passer la nuit à avoir mal au bras, à moins que ton réveil ne sonne à 3h du mat', il doit rester du temps avant de revenir à la réalité.

Certes il n'avait pas tort sur le fait que 3h du matin, c'était tôt pour se réveiller... D'ailleurs, cela lui paraissait avoir prit beaucoup plus de temps leur petite course poursuite, puis ce combat, et enfin ces soins... Peut être était-ce à cause de toute cette agitation, lorsqu'on est en danger on a tendance à croire que tout est beaucoup plus rapide que ce qu'il en est vraiment. Mais en ce qui concerne son bras, la demoiselle fait ce qu'elle veut ! C'est ses affaires si elle ne souhaite pas plus d'aide et se débrouiller pour le reste de la nuit. Elle avait déjà été assez assistée comme ça, pas la peine d'en demander davantage...

-Non c'est bon je suis tout à fait capable de...

Le jeune homme l'interrompit, peut être ne l'avait il pas entendu... Ou avait t il simplement refusé de la laisser terminer pour insister sur le fait qu'ils allaient attendre sagement ici que monsieur Water et monsieur Bay reviennent l'aider toujours plus, quelle plaie... Elle qui aurait espéré de lui qu'il l'aide à partir d'ici dignement...

-Je pense que nous allons attendre avec joie votre soldat et ses baies, puis si cela ne vous dérange pas nous nous dirigerons vers le royaume suivant, pour que je ne cause plus de problèmes. Vous n'avez rien contre ?

Avec joie ? Parle pour toi gringalet! Lilith se retint de faire une moue désapprobatrice et le fixa un instant comme pour lui reprocher ses paroles. C'est absolument sans joie et même avec un certain mépris qu'elle accepterait d'attendre encore. Elle ferma les yeux calmement pour se calmer, la douleur s'était calmée et ne se réveillait que quand elle tentait un mouvement de l'épaule ou se déclenchait partiellement de temps en temps... Elle était tout a fait capable de surmonte une marche lente ou même à vitesse normale tant qu'elle maintenait son bras calé contre ses seins. Inutile donc d'attendre bêtement ici alors qu'il restait un bon nombre d'heure pour pouvoir explorer ce vaste monde qu'est Dreamland ! Mais avant qu'elle puisse de nouveau tenter de contester ses dires, un soldat rancunier prit la parole, vraisemblablement appuyé par ses camarades.

-Tu crois que tu vas t'en sortir comme ça ? Criminel !

Oh non, voilà que les ennuis continuent... Tommy qui était chaud pour débarrasser le plancher dès que les baies seraient ingérées venait de se faire remettre à sa place par une banane sucrée en furie... Ne quitteraient t ils dont jamais ce royaume entêtant ?

-Criminel ? On va se calmer ! J'ai pas eu le temps de m'expliquer que vous étiez déjà en train de me courir après avec vos armes. Qu'est-ce que vous me reprochez d'ailleurs ? Je n'ai toujours pas compris !

-Fais pas genre ! Ton nuage avec toute l'eau qu'il contient fait de toi un criminel !

Une joute verbale avait débuté, une chamaillerie qui semblait faire sourire notre bon Général de troupe, sourire agacé ou amusé ? Qui pourrait en juger... Peut être sa femme si qu'il en ait une. La jeune albinos soupira... Tout ce bruit inutil. De grès ou de force ils s'en irait et elle le savait très bien, discutailler avec ces sucrerie qui n'avaient qu'une idée en tête était peine perdu, elles ne semblaient pas avoir l'esprit de partage et de fraternité autant que leur chef.

Le soldat chargé de ramener de l'eau, arrivé quelques instants plus tôt, se rapprocha de la demoiselle et lui tendit un œuf en chocolat remplit de ce liquide pétillant qu'elle avait déjà vu dans la rivière, était-ce cela leur eau ? Ca n'avait pas l'air ni très rafraichissant ni très hydratant ! Mais bon, on allait pas refuser un peu de boisson après une course et un combat aussi éprouvant. A sa plus grande surprise, ce brevage était plus doux que ce à quoi elle s'attendait, pas autant sucré et pétillant que ce qu'il présageait et bien plus hydratant que de l'eau finalement ! Satisfaite elle regretta un peu ses pensées précédentes, rien que cette « eau » l'avait revigorée. Elle se demanda juste où il avait trouvé cet œuf... S'il y avait eu quelque chose à l'intérieur genre créature en chocolat ou une connerie du genre, elle espérait intérieurement ne pas avoir bu dans ce récipiant contre le grès d'une mère en détresse après la perte de son œuf...

-Qu'est-ce que tu as contre le fait que je quitte le royaume ? J'ai pas choisis mon pouvoir, ni de me retrouver dans votre pays !

+1 !

-Je n'aime pas tout ce qui ressemble à une dette mais, avouez que vous m'en devez une pour les deux biscuits de tout à l'heure. Laissez moi partir, si je me retrouve ici une nouvelle fois vous ferez ce que vous voulez.

-Pour l'instant, occupons nous de notre amie. Les baies arrivent justement, nous reparlerons de toi ensuite.

Aaaaaattendez. Est-ce que Môsieur le Général en Chef vient de dire « on en reparle après » ? Cela insinuait-il la possible possibilité hypothétique pour qu'ils ne laissent pas partir le jeune homme au nuage ? Non non non non non. Impossible. Y a pas moyen. Lilith n'abandonnerait pas un camarade sur le champ de bataille, oui, car elle savait pertinement qu'ils la laisserait partir, elle, n'est-ce pas... ?

Elle prit les baies tendu par l'officier essoufflé et les mangea rapidement. Leur goût la surpris de nouveau, vu leur nom elle s'attendait à quelque chose de sucré, ou au moins lacté, et bien pas du tout ! C'était amère et incipide ! Un vrai calvaire ! Si elle avait su elle n'en aurait pas mit autant dans la bouche... Précédée par ses principes elle se força à mâcher et avaler sans broncher. Recracher aurait été très mal prit et tellement pu distingué ! Après avoir avalé, difficilement je le concède, elle inspira profondément.

-Je vous remercie, sincèrement, j'accepte vos baies, vos soins m'auront étés d'une grande aide, mais nous devons y aller maintenant.

Elle se releva et lui tendit une main amicale. Ce dernier ne l'accepta pas et garda une posture droite digne, menton levé.

-Madame. Commença-t-il, cela ne présageait rien de bon. Permettez moi d'insister sur le fait que vous devriez rester ici. Voyez vous, votre compagnon ici présent a fait l'objet d'un délit grave en ces lieux, et bien qu'il nous ait sauvé la vie, nous nous trouvons dans l'obligation de le mener au château pour qu'il subisse un interrogatoire et un jugement digne de son méfait. Vous comprendrez que je ne puisse accéder à votre requête...

Et zuuut... Toutes ces péripéties pour revenir au point de départ. Vraisemblablement les soldats étaient rancunier et leur chef près des lois ! Quelle plaie.

-Et si nous refusons ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 369
Date d'inscription : 23/07/2013
Age du personnage : 20

Voyageur Expérimenté
Tommy Fawl
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 60
Renommée: 558
Honneur: 7
MessageSujet: Re: Overdose de sucre ! (Feat Lilith Dael) Jeu 16 Avr 2015 - 13:54
Je deviens fou ou bien il vient vraiment de dire qu'il est possible que je sois encore dans la merde ?? Dreamland finira par me rendre dingue, c'est comme si tous les comportements humains étaient accentués au possible et surtout ce qui sont négatifs… La méfiance, le mépris et tant d'autres… Putain, mais je viens de lui sauver la vie quoi ! Mais bref… Je garde mon calme, ce n'est pas encore sûr qu'ils me retiennent ici. Lilith récupère les baies que l'on vient de lui rapporter et les manges rapidement alors que son visage passe de la surprise à ce fasciés étrange que l'on fait en mâchant un aliment qui nous dérange. Difficile à avaler ou bien un gout détestable je ne sais pas, mais toujours est-il qu'elle ne finit pas étouffé et a rapidement consommé la totalités des petits fruits.

En se levant avec la fierté qu'elle semble arborer à longueur de temps, elle tend une mains amicale au chef de la troupe pour les remercier. C'est un vent magistral qui lui souffle entre les doigts alors qu'elle remercie verbalement notre interlocuteur. Le soldat resta droit comme un I face à la demoiselle alors que je me trouvais maintenant à côté d'elle.

-Madame. Permettez-moi d'insister sur le fait que vous devriez rester ici. Voyez-vous, votre compagnon ici présent a fait l'objet d'un délit grave en ces lieux, et bien qu'il nous ait sauvé la vie, nous nous trouvons dans l'obligation de le mener au château pour qu'il subisse un interrogatoire et un jugement digne de son méfait. Vous comprendrez que je ne puisse accéder à votre requête...

Pas moyen, je ne vais pas me laisser embarquer comme ça, je n'ai rien fait. Mais je n'ai pas le temps de le lui gueule à la face, j'ai le cerveau qui carbure pour tenter de trouver un moyen de m'enfuir. Mon regard passe du chef, à sa troupe à plusieurs reprises, jusqu'à ce que je me rende compte qu'aucun des soldats n'a actuellement épaulé son arme. Cependant ils ont tous les yeux rivés sur Cloud, comme des enfants à la fois terrifiés et émerveillés par une bête sauvage en cage. Le petit nuage fait son petit bonhomme de chemin au gré d'un vent imaginaire pour finir au-dessus de leur chef. Lilith semble ne pas vouloir me laisser partir avec ces militaires en sucre, et je lui en suis reconnaissant.

- Et si nous refusons ?

Une réplique tranché qui ne m'étonne pas de la part de la demoiselle, et je profite de la fin de sa phrase pour agir. Cloud grossi au-dessus de la tête de la Banane la plus médaillé, provoquant des yeux ronds chez ses subordonnés qui n'ont pas quitté les nuage des yeux. Alors qu'il allait prendre la parole pour répondre à la provocation de Lilith ses hommes attirent son attention en prenant la parole.

- Chef ! Au-dessus de vous !

Il lève la tête et semble se statufier instantanément à la vue de Cloud qui c'est assombrie. Finalement il se réactive en réussissant à tourner la tête pour me fixer d'un regard noir de hargne. De leur côté, les soldats cherche à récupérer leurs armes attachés dans leur dos ou posé au sol.

- Stop, n'essayez pas de bouger ou j'arrose votre patron !

Je me retourne, vers mon prisonnier. L'important étant qu'il ne comprenne pas que je suis bien incapable de mettre mes menaces à exécution.

- Je voulais juste me tirer d'ici, donnez votre arme à Lilith où je vous dissous, on ne l'utilisera ni contre vous, ni contre vos hommes. Et dites à vos hommes de déposer les leurs sur le sol.

- Jetez vos armes… On ne va perdre personne aujourd'hui.

Sans quitter le chef des yeux je m'adresse maintenant à ma camarade.

- Tu peux les faire s'éloigner de leurs fusils et tirer dessus pour qu'ils ne puissent pas les récupérer ? Si tu te changes tu devrais pouvoir les effrayer un bon coup je pense, mais à toi de voir.

Et maintenant je prie pour qu'ils ne décident pas de risquer la vie de leur commandant dans le but d'attraper un pauvre voyageur qui n'a rien fait de mal. Jusque-là en tout cas, étant donné que de base une prise d'otage n'est pas vraiment un acte bienveillant. Que faire une fois qu'ils seront tous désarmés ? Prendre nos jambes à nos cous ? S'en aller tranquillement ne semble pas être une possibilité. En attendant je compte sur les munitions expansives et collantes pour les empêcher d'utiliser leurs armes contre nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Overdose de sucre ! (Feat Lilith Dael) Aujourd'hui à 13:09
Revenir en haut Aller en bas

Overdose de sucre ! (Feat Lilith Dael)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Royaume des Sucreries-