Haut
Bas

Partagez|

Me, you, you, me ? Money ! [Pv: Lith']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2597
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 805
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: Me, you, you, me ? Money ! [Pv: Lith'] Sam 26 Avr 2014 - 13:33


Si la vue ravissait effectivement la jeune femme, elle n'en dépréciait pas pour autant ses précédentes courbes. Bah ouais, normal. En homme, comme en femme, il restait une pure bombe, fallait pas se leurrer. Il était canon, qu'importe son sexe. C'est alors que la rouquine lui proposa de manger une barbe à papa. Une quoi ? Le truc qu'il n'avait pas encore réussi à manger, alors qu'il en entendait très souvent parler ? Oh ouais ! Le garçon la regarda avec de grands yeux ravis, et la suivit sans mot dire. A mesure qu'ils marchaient, il sentait une odeur imposante de sucre. Et plus ils continuaient à avancer, plus elle se faisait puissante. Non mais qu'est-ce que c'était que cette senteur ? Les deux voyageurs finirent par arriver face à une petite carriole, tenu par un chat cauchemar tout pas beau. La demoiselle commanda une "géante à la fraise". Une géante ? Ils allaient bouffer une géante ? Euh, il était balèze, mais pas au point d'engloutir une bestiole de cette taille. Il s'approcha doucement de la rousse, et lui chuchota à l'oreille.

"On va réellement manger une géante ?
Genre une grande personne ? Pas que j'ai pas faim, mais pas à ce point là quoi."


Le félin glissa dans un pot en métal plein de sucre, puis un bâtonnet qu'il fit tourner doucement, sans pause. Qu'est-ce qu'il fait lui ? C'est pas comme ça qu'on fabrique un géant.. Les oreilles du garçon montaient, descendaient à mesure que la création de la sucrerie se faisait. Il ne comprenait pas. Et vint la-dit Barbe à Papa. Un truc bizarre, rose et filaire. Et CA, ça se mange ? Sérieusement ? Doxinette lui expliqua comment manger cette chose pour le moins étrange; bouche ou doigts. Sa camarade choisit la première option pour la démonstration, et s'en mit PARTOUT. Bis ne put s'empêcher de réagir lorsqu'il l'a vit toute sale. Malgré le fait qu'elle ait tenté de se nettoyer, il en restait quelques bouts. Il s'approcha donc de son visage, et lui lécha malignement le bout du nez, et lui embrassa les deux joues, avant de s'écarter, un sourire taquin sur les lèvres.

"Mh, c'est pas si mauvais."

Puis une voix vint les interrompre.
Mais qu'est-ce qu'il y a encore ? On peut pas bouffer tranquille !
Lorsque Bis se retourna, il put apercevoir 4 idiots des rêves laids comme des poux.
Alors que la rouquine assurait qu'elle n'était coupable de rien, ce dont le blond n'était aucunement convaincu, les moches d'en face hurlaient à l'hérésie, comme quoi, IL les avait dépouillés. Que dalle ! Son objet, aussi étrange que cela puisse paraître, il l'avait payé. Il avait été honorable pour une fois. De plus, il ne se souvenait pas avoir vu ce type une seule fois au cours de la soirée. La jeune femme ne se gêna pas pour électrocuter le gobelin, qui s'écrasa au sol dans des spasmes assez marrants.


"Hé, laisse-moi en un peu quand même."

Il attendit que les armoires à glaces soient proches pour s'en choisir un.
Celui là avec la dent qui dépasse est pas si mal.. Jusqu'au dernier moment, il attendit. Puis lorsque son adversaire fut suffisamment proche de lui, il lui balança un coup de coude dans le visage. La corpulence de l'ennemi était assez imposante, le coup ne permit à Bis que de s'extirper de son champ de vision. Ce dernier se retrouva dans le dos du laideron, lui attrapa le bras droit qu'il ramena en arrière, comme pour lui faire une clef de bras et lui asséna un nouveau lancer de coude dans le dos, comme au catch. Le gobelin grogna allègrement, et se retrouva accroupi. Puis, pour couronner le tout, le blondinet jeta son pied dans le creux du genou pour briser celui-ci, tout en lui tenant le bras. Un craquement sinistre, suivi d'un hurlement de souffrance résonna, avant que des halètements souffreteux ne le remplace. Légèrement égoïste, et considérant que l'éclair jeté sur le premier pas beau était comptabilisé, Bis prit le droit de se faire un second gars.
Il se jeta donc sur le prochain, qui arrêta son poing de la main. Punaise, costaud le frigo ! Son bras trembla doucement lorsqu'il tenta de forcer davantage. Et merde ! Il esquiva de justesse un uppercut dans l'estomac, et riposta - toujours son poing bloqué - d'un pied dans le ventre de son adversaire. Il profita de l'effet de surprise pour se libérer et pour frapper violemment le type à la mâchoire, avant de lui faire une balayette bien placée. Histoire de l'achever correctement, il attrapa le marteau de l'attraction voisine et lui écrasa une partie du dos. Une fois son méfait terminé, il jeta son arme de fortune au sol et revint vers le marchand de barbe à papa.


"Alors.. Une géante à la framboise, tu seras mignon."

La sueur suintant sur son torse, il patienta tranquillement.
Il passa une main dans ses cheveux courts, ravi d'être à nouveau un mec.
Une fois son goûter prêt, il s'installa sur l'un des gobelins au sol, et attendit que sa camarade ait terminé, tout en mangeant sa barbe.




.

__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage
Messages : 2439
Date d'inscription : 13/04/2010
Age du personnage : 26

Voyageur Expérimenté
Nodox Pebbles
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 450
Renommée: 966
Honneur: 410
MessageSujet: Re: Me, you, you, me ? Money ! [Pv: Lith'] Mar 13 Mai 2014 - 20:51
Je précise au passage, que juste avant d’être déranger par ces abrutis, vous vous souvenez quand j’ai montré à Bis comment manger une barbe à papa ? Et béh figurez-vous que ce blondinet n’a rien trouver de plus intelligent à faire que de récupérer les fils de sucre qui étaient restés collés à mon nez et mes joues, à coup de langue et des bisous !
… Comment ne pas être déboussolé par un tel acte ? Sérieusement, impossible. Si bien que je ne trouvai rien de mieux à dire qu’un simple « merci » à demi-mot.

Puis arriva le problème du quatuor. Et à ma attaque électrique, presque, involontaire, monsieur se plaignit que je devais lui laisser de quoi se défouler aussi. Bah voyons … Il va les étaler un moins de deux rien que pour pouvoir encore plus frimer ensuite …
Et ce fut hélas le cas … Je n’eus ni le temps de rouspéter ni de toucher un des assaillants. Il se fit les restants tout seul. Punaise quel égoïste ! Coup de poing, coup de pied, prise de catch et coup bas, cassure d’os et autres retournement de vertèbres douloureuses. Il se fit véritablement plaisir.
Déçue, je m’adossai à la chariote du marchant de barbe à papa. On voit tout de même clairement qu’il y a une différence de niveau. Le corps à corps a beau être ma spécialité, Bis maitrise tout de même bien mieux ce domaine que moi … Fichu blondinet.

Un détail me vint alors, ils étaient quatre tout à l’heure. J’en ai eu un, Bis n’en a en réalité tabasser que deux. Il est où le dernier ? … Merde alors … Un tel gabarit ça ne se loupe pas …
Une seconde. Notre Peter Pan dreamlandien s’assit sur l’un des adversaires à terre. Quatre corps au sol … What the f… Oh le con !!!
Je jetai ma barbe à papa au marchant sans avoir le temps de lui demander de me la tenir, et à coup de jus dans les jambes, je me jetai sur Bis. Le pauvre ne devait pas comprendre le moins du monde la manœuvre mais l’énorme poing qui lui arrivait dans le dos était bien réel. Sans avoir trop le temps de faire mieux, j’enlaçai au vol le blond et nous partîmes nous écraser à deux mètres de là, dans une roulade acadabrantesque.

« Désolé pour ta barbe à papa. » Lui lançai-je en me redressant et me m’apercevant que la moitié de sa friandise était maintenant sur mon sublime costume de super-héroïne.

C’est bien ça, le quatrième, il avait profité du bordel créer par Bis pour jouer le mort. Pas con du tout comme stratégie en plus. Aller, c’est le moment de frimer à mon tour ! Je serai les poings l’un contre l’autre, et chargeai un maximum d’électricité au même endroit. Des arcs de foudre pouvaient aisément de voir sur mes bras et dans mon dos, se concentrant en un même point.
En face, vous croyez que le monstre allait rester là sans bouger ? Ohoh, trop facile. Non mais il préféra se jeter sur moi. Différence de taille, hauteur du saut, pas besoin d’en dire plus. Je me projetai au sol afin de rouler sous lui puis me redressa au moment où il touchait le sol. L’idée, refaire exactement la même chose qu’avec le Gundam au royaume des sucreries. Mais là, il est trop grand, tant pis. J’agrippai violemment les reins de l’Uruk Hai et y déchargea toute l’électricité emmagasinée.

Spasmes et odeur de brulé suivirent rapidement l’action. Le monstre s’étala ensuite de tout son long sans dire un mot, de la fumée lui sortant de la bouche et des narines. Moi je tombai sur les genoux, momentanément exténué, c’est une technique qui pompe énormément d’énergie. Enfin heureusement que lui, ce n’est pas un robot, il fut bien plus rapide à faire tomber que l’autre foutu Gundam. Punaise il m’en avait fait baver ce con quand j’y repense …
Enfin bref, je souris à Bis. Cependant ce dernier n’avait, pour une raison inconnue, pas du tout l’air heureux. On aurait dit plutôt qu’il voulait, presque, me tuer. Pourquoi ? J’ai fais un truc de mal ? A part la barbe à papa, je ne vois pas … Et en faites si. Parce que là, ce n’était plus Bis, mais Lithium aux commandes.

« Oups … »

Ce fut tout ce qui s’échappa de mes lèvres tandis que mes oreilles se baissaient naturellement, comme si tout mon corps savait qu’il allait prendre très cher. Qu’est-ce qui a bien pu se passer ? Pourquoi Bis lui a rendu les rennes sans me prévenir ? Merde qu’est-ce que …

*pouf*

Réveil. Je me redressai en sueur sur mon lit, pris quelques secondes pour assimiler les lieux et éclata de rire. Woh putain comment j’ai trop de chance !! L’esquive de fou !! Ahah ! Ce sera pour une prochaine fois Lith’ ! Héhéhé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2597
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 805
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: Me, you, you, me ? Money ! [Pv: Lith'] Jeu 29 Mai 2014 - 12:56


Bis se délectait de son met sucré.
Tranquillement assis sur sa chaise de fortune, il profitait de son statut de vainqueur pour ne rien faire à part manger. Comment pouvait-il se douter qu'il n'avait pas correctement terminé le boulot ? Il n'était pas aussi négligeant, il était parfait. La simple idée qu'il puisse faire une bourde lui était inconcevable. Il n'imagina donc pas un seul instant qu'il puisse être attaqué et il fit quelque chose qu'il n'avait probablement jamais fait auparavant; il baissa sa garde. Et se qui se produisit ensuite, il n'y comprit pas grand chose. Lui habituellement si habitué à tout maîtriser, fut perdu au cours de ces 20 dernières secondes. Alors qu'il s'empiffrait, il sentit un corps tout entier l'empoigner et dans son élan, l'envoyer valser au loin. Il s'écrasa au sol et ne put se réceptionner correctement à cause du "corps" en question, qui ne semblait pas vouloir le lâcher. Bon dieu de merde ! C'était qui cet abruti qui venait de salir son corps d'Apollon avec ses con.. Oh, Doxinette. Mais putain merde, ça changeait pas la donne ! Il était dégueulasse avec toute cette terre, comment pouvait-il briller de toute sa splendeur ?!

Il comprit seulement ensuite qu'un type avait essayé de l'avoir en traître.
Putain, il avait fait le mort. Quelle technique de pute ! Il n'y avait même pas fait attention à ce gars, la loose. Son sentiment d'aigreur fit rapidement place à de la rage lorsqu'il se rappela qu'il était tout sale. Il était prêt à grogner lorsque la jeune femme prononça les mots qu'il n'aurait jamais voulu entendre. "Désolé pour ta barbe à papa", quoi désolé ? Qu'est-ce qu'elle a ma barbe à p.. Puis vint le fameux instant où il comprit. Mais vas-y la barbe à papa ! Lorsqu'il assimila que sa friandise était foutue, son visage se décomposa lentement. Il jeta un regard dépité à sa sucrerie, les oreilles baissés. A le voir ainsi, l'on aurait dit que son monde venait de s'écrouler en l'espace de quelques secondes, comme si on venait de lui annoncer qu'il ne pourrait plus jamais tuer ni torturer. Personne ne pouvait comprendre la douleur et la profonde déception qu'il ressentait en cet instant, personne.
Voyant que plus aucune barrière ne l'empêchait de revenir aux commandes, Lithium en profita pour débarquer. Comment est-ce qu'une créature aussi violente que son virus pouvait se mettre dans un état pareil pour une simple barbe à papa ? Décidément, cette chose était bien étrange.. Enfin de retour à la place qu'était la sienne, la jeune femme laissa Bis se morfondre et se recroqueviller sur lui-même au fond de son corps. La demoiselle ne fit pas particulièrement attention au fait qu'elle était toujours un homme. Mais franchement, à cet instant, son physique importait peu. Elle avait des comptes à régler avec la rouquine-là.. Elle s'approcha rapidement de sa "camarade", l'attrapa par le peu de tissu dont elle était vêtue et lui hurla dessus.


"Comment as-tu pu me faire ça ?!
Je pensais que tu étais quelqu'un avec un minimum d'intégrité, un code moral..
Non, tu es comme tout ces mecs qui ne pensent qu'à ce qui se trouve dans leurs jeans !
Comment as-tu pu te laisser embobiner de la sorte par lui ou elle, PUTAIN JE SAIS PLUS CE QU'ELLE EST, NI MÊME TOI ?!! Te rends-tu compte qu'elle ne fait que jouer avec toi ? Elle ne pense qu'à sa propre personne, rien ne l'importe plus que son bien-être. Tu ne fais que entrer dans son jeu en l'encourageant ! Pire, tu m'as sali, contre mon gré. Comment avez-vous tous les deux pu me faire ça.. Qu'est-ce que je vous ai fait ?"
, sa voix se cassa doucement.
"Je vous hais tellement, comment pardonner une telle chose ?"

C'est ainsi que Doxinette disparut dans un nuage de fumée.
Avait-elle entendu un seul mot de ce qu'elle avait dit ? Pas la moindre idée.
Tout ce qu'il resta cette nuit, c'était une jeune femme perdue, ne sachant quoi faire d'un tel corps. Décidément, le sort s'acharnait contre elle. Elle avait sérieusement dû offenser quelqu'un pour en être arrivé là. Elle explosa à son tour dans une gerbe de poussière et se réveilla dans son lit, les yeux embués de larmes.




__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Me, you, you, me ? Money ! [Pv: Lith'] Aujourd'hui à 19:12
Revenir en haut Aller en bas

Me, you, you, me ? Money ! [Pv: Lith']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Circus attractions-