Haut
Bas

Partagez|

[FIRST QUETE] Plus on est deff' fous...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 28/05/2013
Age du personnage : 23

Habitué
Mangetsu Pazzesco
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: [FIRST QUETE] Plus on est deff' fous... Jeu 27 Juin 2013 - 20:41
{3ème nuit}
Ce samedi avait été une journée de repos bien méritée, tranquille chacun de notre côté. J'en avais profité pour revoir quelques potes, boire un coup avec eux. J'avais même dragué une fille pour un pari ridicule et celle-ci avait faillit cédé avant de se rappelé d'une vertu douteuse et avait quitté ma compagnie avec une gifle pas très appuyée.
Mais c'était dans la bonne humeur et l'esprit clair, après avoir saluer tout mes amis et peut-être prévu une autre soirée, que je rentrais à l'appartement, pour finir la celle-ci tranquillement, y trouvant un mot du jeune métalleux m'incitant à le rejoindre sur le toit.

Ce n'était pas un toit en terrasse comme on les fait maintenant mais un vrai toit de tuile rouges assez pentu, l'immeuble commençant à dater sérieusement. Normalement inaccessible montait au dernier étage, passait sur un balcon d'un bâtiment qui jouxtait le notre et m'en servais d'appuis pour atteindre le toit. Là je passais de l'autre coté et rejoignais Kalyan, couché à même les tuiles, un joint à peine allumé aux lèvres, qu'il me tandis lorsqu'il se rendis compte de ma présence. J'inspirais doucement, ne désirant pas m'envoler tout de suite et le lui rendais en prenant place à coté.
On pouvait apercevoir une bonne partie de Lyon d'ici, du haut de notre immeuble, légèrement plus élevé que les autres, posé dans les hauteurs de la Croix Rousse.
Un peu de calme...

Nous avons discuté une bonne partie de la soirée et rallumé un nouveau joints lorsque celui-ci eu été consumé et consommé.
Il nous avait bien fallut ça lorsque nous avons fini par aborder le sujet de Dreamland, aucun de nous deux n'acceptant d'y croire totalement. Mais les fait étaient là, nous avions rêvé de la même chose, chacun pouvant se souvenir précisément de ce qui s'était passé la nuit dernière et pouvant compléter les détails oubliés par l'autre.
S'en était dérangeant, pour ma part je remerciais le ciel, et la fumée surtout, qui m'empêchait de me noyer, comme à mon habitude, sous des flots de questions existentielles.

Le dernier pétard fini et son effet suffisamment dissipé pour que nous puissions nous mouvoir normalement, nous avons discrètement regagné l'appart' et nous sommes couché après avoir convenue d'essayé de se retrouver dans cet étrange monde onirique, si jamais on se paumais...
Je calmais mes pensée pour écouter les bruit de ma chambre. Oui, définitivement, je ne serais plus jamais torturé par "ce qui s'y cache"


¤ Weed Land, Minuit 25 ¤

Une légère brise accompagnant un doux parfum de foret. Mes yeux dédaignaient à s'ouvrir dans l'espoir de savourer un peu plus longtemps le calme ambiant, la douceur de l'humus sous mes pied, et la fraîcheur de la pierre dans mon dos, à travers mon t-shirt.
J'ouvris enfin les yeux lorsque j'entendis la course effrénée d'une multitude d'animaux sylvestre dans la même direction, me confirmant j'étais bien dans une foret. Mais une foret aux arbres colorés verts, rose, jaune, bleu... bref de toute les couleurs pouvant jurer les unes entre les autres, et recouverts d'un multitude de signes, zébrures, formes divers et variées colorés différemment du reste des tronc. Les feuilles enfin étaient pour la plupart en forme de spiral, et celles à terre composants la couche d'humus dégageaient une odeur enivrante.

J'entreprenais de quitter la clairière où je m'étais éveillé, lorsqu'un éléphant rose avec une trompe plate et des oreilles rondes et allongés, me coupa la route en hurlant par ce qui semblait être un évent dorsale. Je le regardais éberlué, filer en flottant entre les arbres, une énorme cible avec une queue en tire-bouchon au derrière.
"What Da Funk !? Je dois être retourné dans Dreamland. Mais alors où est-ce que j'ai atterri ?"
Pas de maisons bizarres et de quartiers désaccordé, pas d'habitants ronchons. Le monde avait du changer après tout c'était celui des rêves donc pas la peine de trop se prendre la tête après tout.

Reprenant donc ma marche à peine entamer je laissait derrière moi la clairière agréable pour marcher un peu entre les arbres, espérant follement je ne sais quelle indication pouvant m'orienter un tant soit peu dans cet étrange bois.

Tout en faisant attention où je posais mes pieds pour ne pas trébucher où me prendre un arbres. Je regardais mon accoutrement, espérant au fond de moi que ma tenue avait peut-être pus changer entre temps. Et c'était le cas. Peut-être qu'elle changeait toutes le nuits. Je portais cette fois-ci un jean confortable passable déchiré en dessous des genoux, j'étais pieds-nu et portais un simple t-shirt vert camouflage... avec une grande feuille de Marijuana dans le dos. L'ensemble était complété par une paire de bracelets circulaires argentés au poignet gauche.

C'est alors que j'atteignais un arbre plus grand que les autres, un immense saule pleureur avec une pancarte flottant devant : "Saule Planeur" je levais les yeux et me rendais compte que ce que j'avais pris pour des branches et feuilles si caractéristique aux saule et étaient en fait des ruban de joints accrocher et emmêlés entre eux avec des feuilles de tabac. Lorsque mes yeux redescendaient sur l'espèce de panneau l'inscription avait changée "Bienvenue à Weed Land mon mec. Prends donc un pèt'"

Sans savoir vraiment pourquoi je lui obéissais, j'en décrochais un d'une branche et le posais entre mes lèvre. Il n'attendit pas, que je me demande où trouver du feu, pour s'allumer de lui-même. Dans le même temps je sentit quelque chose se percher sur ma tête et l'attrapais sans attendre. C'était encore ce chat noir ailé. Ma première invocation si j'en croyais les dire de Noah (Où il pouvait bien être à l'heure actuelle ? ). A la différence de Poufou ma seconde invocation, il ne parlais pas, j'allais donc devoir lui donner un nom, surtout qu'il n'avait pas l'air de disparaître, comme ce coati à la queue zébrée, une fois invoqué.
"Bon déjà, je vais commencer par t'appeler...   …   …   …   …    … Fanga."
Celui-ci descendit aussitôt de ma tête pour voleter à coté de moi avant de se poser maladroitement sur mon épaule et frotter sa petite tête contre la mienne. Visiblement ça lui plaisait. Son regard de chaton brillait d'une intelligence apparemment très développée.

Le nouvellement baptisé Fanga voletait à coté de moi et s'accrochais régulièrement aux arbres tandis que je repartait derrière l'arbre pour tomber quelques dizaines de mètres plus loin sur une percée Kalyan, qui semblait émerger lui aussi du bois par une autre direction, le même genre de joint à la bouche.

« Resalut, tu sais ce qui ce passe ici ? Perso, j'ai bien Weed Land, mais j'ai l’impression même si on est jamais venu, que quelque chose cloche ici... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[FIRST QUETE] Plus on est deff' fous...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Weed Land-