Haut
Bas

Partagez

Le Texte de Slam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 320
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Le Texte de Slam Le Texte de Slam EmptyMar 26 Mar 2013 - 23:47
Le Texte de Slam 1303261159299478611017173

C’est presque de la musique ! Cette fois-ci, vous serez devant un jury qui vous notera. Le jury est sévère, le jury fait la gueule, mais le jury est juste et a toujours raison.

Le but ?


Déclamer votre texte de slam. Tout simplement. Et comptez les applaudissements à la fin, si vous les méritez. Ou les tomates, si vous avez faim.

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Nedru Etol
Surnom : Le Renard Gris
Messages : 619
Date d'inscription : 25/05/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Nedru Etol
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 588
Renommée: 1986
Honneur: 134
MessageSujet: Re: Le Texte de Slam Le Texte de Slam EmptyLun 8 Avr 2013 - 22:57

https://www.youtube.com/watch?v=Rgox84KE7iY


Ce songe là, (parler de nuit, de jours...)  Nedru attendait Matt. Malgré une rencontre plus que déplaisante, leur relation c'était par la suite largement enrichie. Sous un factice beau jour, Nedru était, sans doute, presque agréable à vivre. Toujours est-il qu'ils devaient se retrouver pour l'Oniric Tour -l'occasion pour Nedru de dénicher des talents variés et de se mêler à la foule tout en restant dans la sécurité relative procurée par le Mollusque-Man.

Et puis, en bref, ledit Matthieu Furt n'était pas là. La célébrité de Germaine avant tout ; son garde du corps avait été réquisitionné en tant qu'invocateur, pour l'ouverture et les instants suivants. L'analyste n'ét

ant pas franchement du genre à attendre comme une belle éprise qu'il se libère, il était lui même parti vaquer à ses occupations, pour se retrouver ici, attiré par la diversité des genres et le  look des participants du «texte de slam » ; plus calmes. Des jeunes adultes ou des vieux ados, principalement... Enfin, il était venu pour le calme, à la base, il ne chercherait pas ici des prodiges prêt à le servir dans son travail.

Et puis, le petit récital l'avait échauffé. Le premier participant était très bon, sans aucun doute, de même que les deux qui l'avaient suivi. La quatrième avait voulu tenter sa chance au vu des précédentes confessions ; ce que le slam, à priori, encourageait. Se présenter, se lâcher, se dire. Au lieu de quoi, le Voyageur Killer avait été hué malgré un style certes bancal, mais sur un texte original. Or, l'originalité, Nedru en étant fervent. Son humeur se gâta devant tant d'intolérance.

Ceux qui suivirent furent fades à ses yeux, jusqu'à ce qu'une créature provoque l'assemblée, reprenant peu ou prou les propos du Killer sur un style, cette fois d'un laid seyant. Les potes dudit chat cauchemar tentèrent de monopoliser la scène en enchaînant les textes creux, puis furent jetés dehors par des vestes rouges, assez légitimement quoique le Renard en pense.

Alors que deux autres poètes en herbe se lançaient, Nedru fit tourner des mots dans sa tête, histoire de dire ce qu'il pensait de ce cercle des poètes automasturbatoires. Profitant d'un blanc de transition, pendant que le micro se tendait, il se jeta sur la scène d'un bond assuré, un joyeux sourire aux lèvres.

Après quoi il entreprit de parcourir la scène de long en large, pour le plaisir. Il entama d'une voix aimable, qu'il posa douce et pédagogue ;


-Le but n'est pas, j'espère, de paraître sincère ? Pétris de piteux appétits, vos poèmes de pâtures transforment beau en laid et textes en tortures. Les exploits des Killers ; même insensées chimères, ont au moins la fraîcheur des Odysées d'Homère !  

Car l'épique sied mieux aux royaumes oniriques, et la terre des rêves ne saurait tolérer les trêves d' êtres étriqués ; le trac tue vos désirs et de vagues vertus dicteraient vos plaisir? Fierté de Voyageur obtenue dans la peur ! cessez de décimer la fibre qui vous fait ; la sagesse est gageure qui trame ce qui ne plaît quand violence et humeur préservent l'âme en paix.


Voilà pour la plus grosse partie qu'il avait fait tourner dans son esprit. D'humeur aussi joueuse qu'un chat sait l'être avec une proie (c'est à dire ; sans joie)  il ponctuait ses mots de gestes dramatiques et tentait de surprendre le public par des intonations inattendues. Il laissa un léger flottement, pour se permettre d'ordonner de façon décente une suite qu'il n'avait qu'esquissée. C'est alors que son pouvoir se mit en branle. La première strophe fut lente. Et puis, il alterna les phases en mitraillant les mots et celles où il s'arrêtait, soudain, pour reprendre haleine plus que pour le flou artistique.

Amour, honneur ? Raides chemins pour rallier le bonheur !

Je me présente ignoble car n'étant pas si noble; libre penseur liseur d'info, je démêle le vrai de l'autre, livrant La Faux au plus offrant, je lie le linceul des fous, clouant leurs cerceuils de flou, de mots versées puis dispersés, de secrets dispensées et tissés en oripeaux pour morts ou riches avisés.

Argent, pouvoir ; amours de mercenaires, ces muses meuvent mes mensonges, modulent mes travers et dictent mon savoir. Avili d'envie de vie, ma vérité me veut des vœux louant celle ci et seul le sel sied ici ; loin de ciel et soucis, le sel est sou ou sang, la mort ou la merci.


Oula ! Le passage sur le sel lui avait demandé une prouesse d'élocution dont il ne se savait pas capable ! Sa capacité d'analyse avait trié des mots pour permettre l'allitération et il avait pioché dedans, sur l'impulsion du moment. Qu'il conclue, et vite ; le message était passé.

Et pourtant... il s'amusait.


Servi des cartes d'autrui, devrais-je laisser ici un si beau jeu ? Un « je » que vous jugez en fiel ; fou déplaisant, à tort ou amer « si ». C'est pour ces derniers que me vient cette folie... Pour les autres enfin, tenant bon la diatribe, vous penserez sans doute que je suis...

Immoral ? Ah ! Mais la mort râle son ire sur vos veules valeurs ! Hypocrite troupeau je ne te salue pas, je suis mais ne suis pas ! J'expire Shakespeare comme la lyre d'un roi se meurt.

Adieu!


Une certaine joie tinta dans cette dernière note, comme un éclat de rire de deux syllabes. Le roi Lear n'était même pas sa pièce préférée, finir là dessus était sans doute aussi étrange que narcissique... A hauteur du délire qu'il venait de proférer, sans doute. (Une influence d'une dimension parallèle nommée Sébée, sans doute...)

Néanmoins, Nedru salua d'un air princier, de retour au théâtre, en gestes aimables comme pour trancher avec ce qu'il venait de dire, aux insultes proférées. Puis il retourna s'asseoir à son poste, manteau sur les genoux, guettant un changement dans les discours des prochains participants.

Il ne pensait pas la moitié de ce qu'il venait de dire ... Vivre chaque instant dans Dreamland pour s'amuser ? Belle plaisanterie ! Mais au moins avait-il peut être fait germer quelques idées de folies sauvages dans les esprits des plus hésitants. Et en attendant, peut être que quelques jeunes loups viendraient lui demander de partager quelques tuyaux, affaires dangereuses, manifester un certain goût pour les méfaits ?

Et puis, il irait chercher Matt, parole !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 320
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Le Texte de Slam Le Texte de Slam EmptyDim 12 Mai 2013 - 23:55

Pourquoi personne ne le remarquait ? Pourquoi personne ne le regardait ? Lui qui possédait tant de talent ? Comment faire comprendre à cette plèbe qu'elle avait sous ses yeux un prodige ?

L'idée de venir à ce festival de musique était brillante sur la partition, mais jouer la mélodie s'avéra plus ardue que prévu. Chacun s'était séparé afin de mettre en place les premières notes annonçant leur venue.
Attirer l'attention, telle était la clé de sol. Toutefois, l'enfant qu'il était peinait à exécuter sa mission. Ce n'était point par des gesticulations qu'il parviendrait à mettre en œuvre leurs intentions. C'est sous la forme d'une estrade que lui apparut la solution.

Il était possible de prendre un micro et de déclamer quelques mots. Quelle belle occasion que d'attirer l'attention !
Sans perdre de temps, l'enfant gonflé d'orgueil et de talent prit possession de la scène. Chétif, il ne paraissait pas de poids face au public qui le regardait d'un air narquois. Toutefois et sans se démonter, le jeune voyageur allait leur démontrer que la taille et l'âge n'avait que peu de valeur dans un tel plaidoyer.

Attendant que le silence se fasse au sein de la place, il lança avec véhémence :

"Il n'est pas la peine
que je me présente
Puisque vous ne ressentez aucune gêne
à écouter ce que vous osez appeler musique
et que je nomme hérésie

Ces notes discordantes
méritent de faire partie intégrante
des Cercles de Dante.

Joué par des instruments bâtards
aux rythmes artificiels
Vos morceaux manquent d'éthique
Je vous propose de la musique, oui, mais Classique !
A la sonorité bien plus belle
qui ravira même les plus fêtards.

Car cette musique vous transportera au delà des cieux
Car cette musique est destiné aux Dieux
Transcendant l'humain
pour atteindre le divin.

Vous faites vibrer le sol.
Nous faisons trembler vos âmes!
Vous n'êtes que des fols !
Sur vous s'abattra le blâme.

Armés de nos violons, violoncelles et contrebasses,
Forts de nos cors, de nos chorales,
nous briserons vos corps et votre morale,
Vous mettant à genoux, la tête basse.

Reconnaissez la puissance, l'intensité !
Cessez votre complaisance dans la vulgarité !
Rejoignez les rangs de la symphonie !
Cassez votre temps de la monotonie !

Telle est la musique Classique,
forte, profonde et intemporelle.
Vous la jugerez épique
et vous vous battrez pour elle.

Pour la Musique Classique ! "


Après ce véritable ode au genre musical qu'ils affectionnaient tant et qui leur paraissait atteint du dédain des jeunes générations, le jeune garçon reprit sa flûte et s'enfuit, sautant de l'estrade pour disparaître, non sans voir préalablement fait apparaître mystérieusement une banderole scandant la beauté de la musique Classique.

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Nedru Etol
Surnom : Le Renard Gris
Messages : 619
Date d'inscription : 25/05/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Nedru Etol
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 588
Renommée: 1986
Honneur: 134
MessageSujet: Re: Le Texte de Slam Le Texte de Slam EmptySam 15 Juin 2013 - 16:24
Hum ? Nedru leva la tête en plissant les narines tandis qu'une vois nasillarde prenait la parole. Il ne prit pas la peine de détailler le nouveau venu... Un enfant... Le Gris expira d'un air courroucé et détourna la tête, convaincu que le moment était venu pour lui de retrouver la gagnant du tournoi des jeunes talents. Mais quoiqu'il en pense, sa curiosité était trop éveillée pour qu'il ignore totalement le bambin, aussi tendit-il l'oreille malgré lui.

Pour une bonne surprise... Après quelques vers, le londonien se retourna, sourire au lèvres, pour admirer la réaction de l'assemblée. Laquelle affichait une perplexité polie. Ce petit ne manquait pas de culot ! Le service de sécurité n'intervint pas du tout malgré l'évidente « méprise » du petit garçon et ses intentions manifestement belliqueuses.

« Sur vous s'abattra le blâme. Armés de nos violons, violoncelles et contrebasses, Forts de nos cors, de nos chorales, nous briserons vos corps et votre morale, Vous mettant à genoux, la tête basse. »

C'était une menace. Pire qu'une menace même, un ultimatum, il en était intimement persuadé. Vous vous battrez pour elle ? Et bien et bien, voilà des individus qui avaient de la suite dans les idées ! Et un pouvoir plutôt inquiétant... L'analyste se remémora ses déboires avec Kévin, dans la grotte des épreuves, tandis qu'il cherchait Jenny... S'ils étaient capable de reproduire des effets similaires au pouvoir de l'amateur de sources chaudes, cela donnerait lieu à une jolie panique. Pour la musique classique ? Nedru pouffa carrément. Dreamland était peuplé d'une telle quantité de malades à incarcérer !

Comme l'enfant s'enfuyait, le Renard le suivit sans se ménager, courant à grandes foulées, sans prendre la peine de paraître discret. Dans cette foule, c'était inutile.  Tu peux courir pendant longtemps, où que tu ailles, dieu te punira. Cela dit, du coin de l'oeil, il ne perdait pas espoir d'apercevoir un polo bleu. Si la situation dégénérait, autant avoir quelqu'un d'utile sous la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le Texte de Slam Le Texte de Slam Empty
Revenir en haut Aller en bas

Le Texte de Slam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Les Plaines :: Oniric Tour-