Haut
Bas

Partagez|

It's a mad, mad world ! [Quête avec Nyxia et Gray]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: It's a mad, mad world ! [Quête avec Nyxia et Gray] Ven 22 Mar 2013 - 20:35


Voilà trois jours que le prisonnier avait fait cet étrange cauchemar: il avait rêvé être piégé dans un labyrinthe et les murs le narguaient en lui barrant un chemin ou encore en écrivant des phrases dont il ne comprenait pas le sens. L'impression de tourner en rond et d'être enfermé avait amplifié sa peur mais surtout son agacement et c'est ainsi qu'il parvint à passer au dessus de sa phobie, devenant dés lors un Voyageur. Il n'avait rien comprit sur le moment car il s'était rapidement réveillé mais la nuit suivante, il avait eu tout le temps d'avoir des explications lors sa seconde rencontre avec une montagne de muscles au teint sombre répondant au doux nom de Maze. Le seigneur de la claustrophobie expliqua donc rapidement ce qu'était Dreamland: un monde à part entière, il lui résuma aussi les différentes zones et après deux nuits Bryan en avait retenu ceci: première zone pour les boulets peureux et débutants. Seconde zone: pour les habitués et ceux capables de se défendre. Troisième zone pour les casses cou suivit de la quatrième qui est dirigée par des seigneurs cauchemars tous dangereux donc: endroit à éviter. Et enfin: la dernière zone que l'on associait aux ténèbres et dont Maze avait fait jurer à Bryan de ne pas y aller sans son accord, de ne jamais y mettre les pieds pour faire simple. Le manouche n'avait pas vraiment eut le choix et accepta donc de ne jamais aller dans le royaume de l'obscurité même si cela l'intriguait beaucoup. Il avait tendance à ne jamais suivre les règles et si on lui disait que c'était dangereux, cela résonnait à ses oreilles comme quelque chose de magnifique et d'incroyable. Sauf que là, il comprenait que dans ce monde dont il ne connaissait rien, valait mieux écouter ce type qui semblait très puissant.

Suivant les indications de Maze, Bryan s'était retrouvé avec un autre claustrophobe afin d'apprendre à utiliser correctement son pouvoir. On lui avait ainsi expliqué qu'une fois devenu Voyageur, on obtenait un pouvoir lié à celle-ci et donc, il devait apprendre à s'en servir pour survivre dans Dreamland... Autant dire que Bryan en avait absolument rien à foutre de la théorie, il espérait juste exploser les dents de son ennemi du moment pour voir comment tout cela fonctionnait. Mais il se fit rapidement défoncer face à son maitre qui lui enseigna que foncer sur l'ennemi pour le frapper, ce n'était pas si efficace que ça à Dreamland. A peine courait-il sur l'ennemi que ce dernier faisait surgir un mur pour le bloquer, Bryan s'écrasa plusieurs fois le nez sur la brique en jurant de se venger. Il passa ainsi deux nuits, deux putains de nuits à s'entrainer pour utiliser et manier son pouvoir. Jouant avec les murs pour piéger son prof, créant des ouvertures pour ne pas se faire écraser entre deux murs ou par le plafond, il apprenait vite mais voyait bien que son prof était d'un tout autre niveau. Limite heureux d'être éveillé, là il pouvait se reposer et glander dans sa cellule. Il trouvait depuis peu l'endroit plus triste et moins animé: avant, il passait ses journées à hurler qu'on le sorte de là et maintenant, il supportait presque l'isolement. Bien évidemment, il était heureux de sortir dans la cour, de se dégourdir un peu et surtout: de se défouler sur un banc de musculation. Maze et son professeur lui avaient dit qu'il pourrait enfin visiter le monde onirique à sa prochaine nuit et donc, Bryan attendait le soir avec impatience: il voulait découvrir ce monde et surtout ne plus être coincé entre quatre murs!

C'est ainsi qu'il avait commencé sa journée de très bonne humeur: pensant déjà au soir et ce qu'il pourrait faire. L'idée de visiter ce royaume obscur le tentait bien mais en même temps, il n'avait pas spécialement envie de se promener dans le noir. Donc, opter pour un endroit dans la première ou la seconde zone. Sauf qu'il ignorait comment ça marchait et donc: comment choisir où il voulait aller. Surtout que vouloir aller dans un endroit qu'on ne connait pas et dont on a même pas le nom c'est quasiment impossible. Avalant rapidement son petit déjeuné, il se dirigea dans la cour pour marcher un peu et prendre le soleil même si le temps était encore frais. Bousculant alors un détenu sans faire exprès, le mec alors un scandale et chercha rapidement les problèmes. Peu motivé à l'idée de discuter et surtout un manque flagrant de patience, Bryan attrapa la tête du mec et la fit heurter le mur avec force. De bonne humeur on avait dit, non? S'en suivit une petite émeute: la plupart des prisonniers avaient le sang chaud et à la moindre déviation, tous partaient au quart de tour pour se taper dessus. L'un prenait la défense de Bryan, l'autre celle du mec assommer et rapidement les mots laissèrent la place aux poings. Il fallut cinq minutes aux gardes pour calmer ce petit monde et une fois de plus: Bryan termina à l'isolement pour la journée après avoir reçu plusieurs coups de tonfas...


It's a mad, mad world!

Il ouvrit alors les yeux et comprit qu'il s'était finalement endormi: enfin. Il avait passé la journée à se faire chier, à espérer dormir pour s'occuper mais rien à faire... Il se tenait donc à l'entrée d'une sorte d'immense salle d'arcade comme on en voyait dans les fêtes foraines. Un robot passa à coté de lui, tirant des lasers sur des gens: rêveurs ou Voyageurs. Il y avait différent panneaux et tous indiquaient probablement un truc important tel que: jeu de combat, simulation de courses, jeu de plateforme, énigme et enfin: Madream. Ne sachant pas lire et ne s'en souciant pas vraiment, il suivit le panneau le plus lumineux et coloré en se disant que: "c'est surement c'lui-ci l'mieux" et donc il se rendait devant un immense bâtiment gris avec une pancarte dont le texte était sanguinolent: Madream. Aucune explication des règles du jeu et elles n'auraient servis à rien de toute manière. Le manouche ouvrit d'un coup de pied la double porte, gardant ainsi ses mains dans les poches de son jean trop large et déchiré. Il adorait Dreamland: déjà il n'était plus habillé en bagnard mais normalement. Longue veste en cuir comme celle des motards, torse nu en dessous, une longue chaine en argent à son cou, des mitaines en cuirs à ses mains et son jean usé et rapiécé. Mais surtout car ici, il était libre! Ou presque... C'était sa première sortie hors des jupes de Maze et autant dire qu'il comptait bien s'amuser et se lâcher. Cinq ans de prison, cinq longues années... Cela donnait envie de faire pleins de trucs: faire la fêtes à en vomir ses tripes, trouver une compagnie pour la nuit, taper des idiots, trouver une guitare ou encore une voiture. Se sentant enfin lui même comme cela n'était pas arrivé depuis les cinq dernières années, il affichait un large sourire.

Quelqu'un courut vers lui: un type grand et fin avec de longues oreilles. C'est alors que Bryan eut un vertige et une envie de vomir. Il tituba et se rattrapa à l'inconnu tout en lâchant plusieurs insultes suite à sa surprise. L'homme ne s'en offusqua pas et fit un large sourire à Bryan qu'il aida ensuite à tenir debout.

"Bienvenue monsieur! Je suis heureux de vous accueillir au Madream! Connaissez vous les règles?"

Sa voix était horrible, simplement irritante pour les oreilles et pire que ça, c'était sa coupe de cheveux qu'on aurait pu comparer à une étoile de mer géante. Le malaise étant passé, Bryan eut envie d'envoyer le mec ailleurs car il ne le supportait pas. Il leva donc sa main, se concentra sur le mur sur sa droite et bougea le bras pour déplacer le mur afin de percuter l'inconnu et l'envoyer en orbite. Sauf qu'il ne se passa absolument rien! Le mur resta là où il était -normal pour un mur direz vous- et le visage du jeune homme se décomposa. Pourquoi ça n'avait pas marché? Pouvait-il seulement bouger les murs dans le royaume de la claustrophobie? Si c'était le cas, son pouvoir était une merde abominable et Maze, qui disait lui avoir offert une partie de son pouvoir, l'avait enculé profond comme jamais on avait osé le faire.

"C'quoi qu'ce bordel là?
-Ah? Je vois que vous n'avez donc pas lu les règles! Laissez moi vous les expliquer!
-Mais ta gueule!! T'pas compris qu'tu m'saoulais et que j'voulais te faire bouffer le mur?
-Et bien faite monsieur mais avant: vous êtes ici pour participer au Madream! Une fois que vous avez franchi la porte d'entrée: cet appareil vous retire votre pouvoir pour la nuit.
-D'quoi? T'as trois s'conde pour m'refiler mon pouvoir s'tu veux pas crever comm'une merde! Il attrapa la créature onirique par la gorge et la souleva du sol en la foudroyant du regard.
-Monsieur... Je ne peux plus respirer... Son teint devait déjà rouge pivoine. Je ne peux vous le rendre, mais la nuit prochaine, vous l'aurez de nouveau. N'ayez crainte! Le jeu est simple: vous devrez éliminer de la manière la plus sadique possible vos ennemis pour gagner un maximum de points. Si vous mourrez, vous réapparaitrez sur ce marqueur rouge avec la moitié de vos points avant. A vous de gagner la partie pour devenir célèbre et respecté!"

Bryan hésita à reposer le mec. Il comprenait qu'il était coincé ici pour la nuit et qu'il allait devoir frapper et tuer pas mal de gens pour participer à ce stupide jeu mais en même temps cela le défoulerait comme jamais. Il aurait cependant préféré trouver des prostitués pour la nuit et soulager son manque qu'il avait depuis cinq ans... Oui, l'enfermement c'est vraiment atroce et cela fait revoir à la baisse les priorités: il aurait pu vouloir chercher une jolie fille, l'amour mais non, une fille de joie suffirait amplement pour ce qu'il voulait. Le mot: célèbre, résonnait dans sa caboche de blond et il afficha alors un large sourire. Ouvrant ses doigts, il laissa retomber l'homme étrange au sol et se dirigea vers le marqueur rouge: restait donc à attendre le début du jeu... Célèbre, il pourrait avoir les filles qu'il voudrait ensuite, il serait connu de tous et avec ça, Maze et son prof seraient bien obligés d'avouer ses talents. Finalement, cette nuit allait être encore mieux que ce à quoi il avait osé penser! L'homme respirait rapidement, il se dirigea de nouveau vers le manouche mais resta cette fois à bonne distance.

"J'ai oublié de vous dire... Vous serez probablement en équipe et donc, il faudra travailler de concert avec vos alliés. Enfin pour ça, notre commentateur s'occupera de tout vous expliquer et comme c'est aussi lui l'organisateur, il sera plus à même pour expliquer les règles. Je vous souhaite une belle mort et de bien vous amuser. Sur ce... Au revoir."

Le claustrophobe regarda l'homme à la chevelure d'étoile s'éloigner. Il trouvait vraiment ce... "Truc", étrange mais après tout pourquoi pas: c'était Dreamland, le monde onirique ou tout voir presque, était possible.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 41
Date d'inscription : 20/10/2012

Nouveau challenger
Nyxia Von Nachtreich
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 65
Honneur: 0
MessageSujet: Re: It's a mad, mad world ! [Quête avec Nyxia et Gray] Ven 22 Mar 2013 - 23:43
Une semaine déjà qu'elle était dans la capitale française et pas une seule fois elle avait eut le temps de se reposer ni de s'amuser. Les conférences et visites s’enchaînaient à une vitesse alarmante et pas le temps de souffler un peu. Pourtant, elle avait vu qu'il y avait un parc d’attraction prisé près de Paris, parc plus connu sous le nom de Disneyland. Du peu qu'elle en avait entendu et ce qu'elle avait vu dans ces recherches, ça lui avait franchement donné envie d'y aller mais bon, il ne fallait pas rêvé, elle n'était pas venu ici pour s'amuser.
Soupirant en regardant le plafond de sa chambre, Nyxia se laissa aller dans les bras de Morphée, espérant que sa nuit serait plus amusante et relaxante que sa journée...

Une grande roue colorée, des barbe à papa flottantes... Voilà que la peintre s'était retrouvée dans une fête foraine digne de ce nom! Tiens, même ses vêtements avaient changés pour le coup! Sa robe blanche avait laissé place à un débardeur rouge et un jean sombre rentré de manière bouffante dans des chaussures de style militaires. La seule chose qui ne changeait pas de ses vêtements en temps normal, c'était ces longs gants lui prenant tout le bras mais, cette fois-ci, ils n'étaient plus blancs, mais noirs. Ce changement de style ne la dérangeait pas vraiment, au contraire, c'était même plaisant car, pour peu, elle se serait cru dans le monde réel. Passant sa main dans ses cheveux, elle les noua sur le côté en une queue de cheval basse, élégamment posé sur son épaule gauche.
Se mettant à déambuler joyeusement entre les stands de toutes sortes, la jeune fille s’arrêta devant l'un deux qui lui semblait amusant. D'après les dires des pancartes et du teneur ce stand était une sorte de tombola géante. Les joueurs prenaient un ticket et avaient 100% de chance de gagner soit un cadeau, soit un tour gratuit dans l'une des centaines d'attraction du parc. Tentant sa chance, elle prit un petit ticket et attendit les résultats qui allaient être affichés sous peu.
Une pomme d'amour plus tard, la roumaine regarda son lot.
Elle venait de gagner une partie à un jeu appelé Madworld. Elle ne savait pas du tout de quoi il retournait, mais bon, un jeu forain ne pouvait être qu'amusant. Demandant où se trouvait la place du dit-jeu auprès du tenancier du stand tombola, il lui expliqua la route à prendre et la voilà partit.

Quelques minutes de marche et Nyxia se retrouva devant un grand bâtiment grisâtre à la double-porte peut engageante. Juste au dessus de celle-ci se trouvait le nom de l'attraction écrite de manière sanglante. Une sorte de maison hantée, à tous les coups! Poussant avec curiosité les portes d'entrée, la jeune femme se retrouva dans un petit hall où se trouvait des petites tables avec des prospectus dessus et, un peu plus loin, des portiques semblables à ceux que l'on mettait à l'entrée des magasins pour reconnaître les voleurs à leurs sorties.
Oubliant les prospectus explicatifs et passant les portiques avec entrain, sa joie curieuse fut stoppée nette par un brusque malaise. Se retenant au mur le plus proche d'elle, prise de tournis, elle sentit ses jambes flageoler légèrement et fut prise d'une envie de vomir assez impressionnante. Plaquant sa main devant sa bouche pour éviter de laisser quoique ce soit d'en sortir, elle ravala avec dégoût sa bile alors qu'un habitant des rêves fluet et à la voix nasillarde ne vint à sa rencontre.

-Bienvenue au jeu Madworld, Mademoiselle ! Je vois que le passage des portiques retirant les pouvoirs ne vous a pas vraiment plut... Désirez vous un verre d'eau?

Totalement perdu dans le charabia que lui débitait l'inconnu aux oreilles pointues, la jeune fille réussit cependant à articuler quelques mots, sentait le malaise partir peu à peu.

- Retirant les pouvoirs? C'est quoi ce truc?

-Ha! Visiblement, vous n'avez pas lu les règles du jeu à l'entrée! Dans ce jeu en équipe, votre pouvoir à été supprimé et vous devez survivre en tuant vos adversaire de la manière la plus crue qui soit pour gagner un maximum de points. Cependant, si vous mourrez, vous réapparaîtrez avec la moitié de vos points. Et quand à vos pouvoirs, ils vous seront rendu la nuit prochaine! Amusez-vous bien!

En gros, il fallait tuer pour gagner... Un jeu de psychopathes en puissance!
Maudissant la tombola qui lui avait fait gagner ce ticket, Nyxia balança ce dernier sur le sol de manière rageuse. Après avoir fait les 100 pas pour se calmer et, se rendant compte par la même occasion avec surprise que son malaise était passé, elle alla s’asseoir contre un mur de la salle.
Soupirant de colère, elle fit le tri dans ses idées et se dit qu'il serait utile de vérifier si son pouvoir était effectivement partit ou si tout ça n'était que du flan. Retirant l'un de ses gants, elle posa sa main nue à même le sol, se concentra, et attendit.
Rien ne se passa.
Le sol resta tel qu'il était, sans aucune marque de dégénérescence visible. Le présentateur ne lui avait alors pas mentit, son pouvoir avait bel et bien été supprimé... En sens, le fait de savoir qu'elle pouvait toucher ce qu'elle voulait à mains nues lui mit un peu de baume au coeur. Mas, en repensant au jeu qui l'attendait, ce baume disparu bien vite, laissant place à une légère anxiété intérieure qu'elle ne laissa pas se peindre sur son visage de marbre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

It's a mad, mad world ! [Quête avec Nyxia et Gray]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Park Of Game-