Haut
Bas

Partagez|

Noob, PNJ, level up ... Trop compliqué pour moi ... [PV : Ed Free]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 948
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Noob, PNJ, level up ... Trop compliqué pour moi ... [PV : Ed Free] Sam 16 Mar 2013 - 10:02
Jouer encore et encore. Ce soir Kaijin était chez son meilleur ami Maxime, ce dernier vivait chez ses parents, qui, il faut le dire étaient plein aux as. Deux bouteilles de whisky presque pleines se trouvaient devant la télévision, deux masses de chaires inertes étaient affalées sur le sofa de la chambre de Maxime. Une manette entre les mains.

Depuis déjà deux heures ils jouaient encore et encore. Ils auraient dû agrémenter leur soirée par de joyeux verres de whisky-coca, mais le jeu les prenait tellement qu'ils n'avaient pas pensés à cela. Se sentant dans la peau des personnages que chacun incarnaient. Ils jouaient au nouveau Halo, il se faisait déjà très tard, ils avaient commencé le jeu en début de soirée et ils en étaient presque à la fin.

Le niveau de difficulté au maximum il se servir chacun un verre d'alcool accompagné de coca-cola après une énième mort. Pour sa part Kaijin sirotait doucement le contenu de son verre à chaque moment où le calme régnait dans le monde pixelisé qui l'hypnotisait tant. Une heure plus tard, le volume de l'une des bouteilles avait déjà bien diminué, plus les paquets de cigarettes qui eux en prenait un sacré coup depuis le début de la soirée. Après une dernière gorgée, une dernière latte, une dernière cinématique. Les deux joueurs décidèrent de se coucher sans faire attention à l'heure, ce jeu les avaient épuisés.

Alors que tranquillement mais surement le sommeil gagné Kaijin, petit à petit, son corps se matérialisé à Dreamland. Sa chevelure bleue tout d'abord. Elle se forma petit à petit mais de façon étrange, c'était des pixels dont était fait son corps. Son visage se pixelisa ainsi que son corps puis, une tenu étrange, une armure. Mais elle ne paraissait pas lourdes de tout, il avait presque l'impression d'être nu, pourtant elle était imposante. Il sentait tout de même le métal pourpre contre sa peau mais c'était agréable. Il était libre dans un espace si grand ! Des montagnes partout et un homme la-bas ! Surement une créature des rêves. Bon il allait pouvoir lui broyer les os.

Il avança, aucun de ses mouvements n'étaient obstrués, mais il était lent. Très lent. Bon il trouverait bien un moyen de régler ça. En attendant il approcher de l'étrange homme, ce dernier était entièrement vêtue de noir. Un large vêtement qui lui arrivait jusqu'aux pieds. Une capuche cachait son visage qui à première vue était blanc. Autours de sa taille une ceinture, il y pendait une dague. Des larges manches de son vêtement se trouvaient au bout de ces dernières, deux mains blanches et usées par le temps. Quelques anneaux l'a décoré, mais chez cet homme le plus étrange était le point d'exclamation jaune au dessus de sa tête.

-Hey toi ! Pourquoi as-tu un point d'exclamation au dessus de la tête ?
-Ô toi ! Jeune guerrier, peux-tu m'aidais dans une quête très longue et très ardue ?
-Euh je m'en fou enfaite, je veux juste …
-Tu devras traverser la plaine des landes, gravir la montagne de Raspougniche ! Ce n'est qu'ici que tu pourras affronter le rat-d'égout-eh !
-Putain, je m'en bas les steaks !
-Tu devras traverser la plaine des landes, gravir la montagne de Raspougniche ! Ce n'est qu'ici que tu pourras affronter le rat-d'égout-eh !
-Mais ta gueule !
-Tu devras traverser la plaine des landes, gravir la montagne de Raspougniche ! Ce n'est qu'ici que tu pourras affronter le rat-d'égout-eh !
-Laisse tomber.

C'est ainsi que Kaijin tourna les talons, sous les bruits que créait son armure et son arme se trouvant dans un fourreau à sa taille. Il serrant les dents et partit vers une direction inconnu, lorsque, à son grand étonnement, en minuscule élevé dans l'air, une sorte de boussole indiquant une direction, elle semblait suivre se vue qu'était ce donc ? Il n'avait rien à perdre à suivre la direction qu'elle indiquée, cependant si vous pouviez voir ça tête c'était hilarant ! Une véritable tête de con bien ahurit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Ed Free
Messages : 2725
Date d'inscription : 27/05/2010
Age du personnage : 27

Explorateur Onirique
Ed Free
Explorateur Onirique

Carte d'identité
Essence de Vie: 3495
Renommée: 6959
Honneur: 984
MessageSujet: Re: Noob, PNJ, level up ... Trop compliqué pour moi ... [PV : Ed Free] Dim 17 Mar 2013 - 23:07
Loin de moi l’idée de faire de la publicité pour le téléchargement plus ou moins très illégal des jeux vidéo, mais ceux qui avaient conçu des plateformes ROM étaient des foutus génies, et j’en étais plus que certain, des nostalgiques qui devaient pleurer toutes les larmes de leur corps en incarnant à nouveau un James Bond sorti de Goldeneye, une nouvelle aventure Pokemon quand ceux-ci ressemblaient à des Pokemon, et non pas à des trucs avec des yeux, ou encore un écureuil pervers avec une poêle à frire qui avait fait hurler de terreur Cartel à de nombreuses reprises. Mais depuis que j’avais réussi à accéder à une de ces plateformes, la nostalgie me prenait énormément de temps de mes journées, et je redécouvrais les joies de mon enfance (l’écureuil avec sa poêle à frire par contre, non, ce n’était pas forcément le signe d’une… d’une enfance joyeuse… ou normale…). Et en plus, c’était une bonne manière de tester les bons jeux des autres consoles que vous n’aviez pas eu étant gosses.

Ce paragraphe expliquera sans nul doute le pourquoi de mon arrivée à cet étrange Royaume, au moins autant que la soirée de plus de six heures où j’avais tenté de faire survivre une certaine Florina dans une bataille particulièrement ardente de Fire Emblem sans autre succès que de la voire tomber encore et encore au champ d’honneur… comme une crevure maladive. Je supposai que jouer bourré n’arrangeait en rien les résultats sur un jeu de stratégie. Vint même un moment où Bourritos miaulait comme s’il me donnait des conseils, alors que je n’étais pas sûr que les félins puissent distinguer ce qu’il se passait à l’écran. En tout cas, ce fut sans nul doute le pourquoi de mon arrivée au célèbre Park of Games, Royaume émérite dans lequel je mettais pied pour la première fois. Et plus précisément dans l’espace des jeux vidéo. Je n’imaginais pas les nombres de saloperies bizarroïdes qui devaient coucher là-dedans. Et je n’avais non plus prévu les différences étranges de ce Royaume contrairement aux autres.

Premièrement, mes mouvements étaient plus hachés que d’habitude. Ce n’était pourtant pas aussi désagréable de bouger ainsi, mais j’avais l’impression d’être dans un univers de Minecraft. Ensuite, ma peau semblait irréelle, comme venue d’un… d’une sorte de Skyrim quelconque. Elle reflétait étrangement la lumière. Ensuite, quand je tentais de voir comment je m’habillais, j’avais plutôt l’impression de rentrer dans une sorte d’inventaire, ou je pouvais voir exactement les habits portés. Pour le moment, c’était bottes de voyage en cuir marron, pantalon rentré dedans, veste en cuir légère, large ceinture pour accrocher le panneau à mon dos, ainsi que des lunettes magiques « Permet de détecter les auras », valant 350 PO. Mais bien sûr. Je me rendis compte que d’une pensée, mon panneau se trouvait dans mes mains, et d’une autre, il retournait accroché par le harnais. Hin hin. D’une autre pensée mentale, je pouvais voir toutes les informations me concernant.


« Ed Free.
Niveau 32.
Classe : Bretteur.
Guilde : Private Jokes.
Rang : Roi. »


Pour une fois que Dreamland ne se foutait pas ouvertement de ma gueule. Qui n’avait jamais fait le parallèle entre Dreamland et les MMORPG ? Dur de ne pas faire le lien, c’était certain. Bon, il ne me restait plus qu’à marcher. Je sentais que j’allais adorer ce Royaume, tiens. Je n’étais pas un grand gamer, mais j’en étais définitivement un. Et j’aimais ce côté assumé de la chose venant de la part du Royaume.

Je commençai à marcher sur quelques mètres, sortant d’une petite clairière avec des arbres quand je me fis interrompre par une sorte de vibration qui m’entourait. Ne comprenant pas la situation, je me rendis compte qu’un sentier lumineux se traça sur le sol et fonça à travers le paysage. De plus, un rouleau de parchemin me rentra dans les mains, sorti de nulle part, et j’y jetai un coup d’œil rapide. Il y avait marqué comme simple phrase : « Allez parler au vieillard. » Dans un autre Royaume, j’aurais jeté cette connerie sans comprendre, mais puisque j’étais dans un univers de jeux vidéo, certainement de type RPG, j’acceptai sans problème, et m’étonnai même à m’amuser de la quête que je venais de recevoir. Je me dépêchai de suivre le sentier lumineux sans m’affoler pour autant, après avoir fourré le parchemin dans ma poche.

Je profitai soudainement du paysage, le temps que j’arrive à destination. Je constatai que certains brins d’herbe étaient exactement les mêmes, un compliment que je retournai à quelques arbres et quelques sapins que je trouvai sur ma route, et qu’il valait mieux éviter de regarder le sol tant il avait une texture dégueulasse (idem pour les quelques rochers qui bloquaient les alentours). Park of Games était vraiment un lieu fun. La petite aventure qui m’était tombée sous la main me remplissait d’une émotion étrange. En même temps, j’étais un héros de jeu vidéo quoi. Un des nombreux rêves de ma plus tendre enfance avait été exaucé sur Dreamland. Et je continuai à me balader tranquillement, profitant de ma nouvelle situation, et il me fallut quinze minutes pour trouver le vieil homme en question (pas si bien fait que ça, mais ce n’était qu’un PNJ secondaire), près d’une petite maison en bois, disposant d’un point d’exclamation au-dessus la tête. Le chemin lumineux afin d’être sûr que je ne fus pas perdu s’arrêtait à ses pieds. Je m’approchai près du monsieur, et il se dépêcha de dire :


« Au secours. Oh. Noble héros, serez-vous prêt à entendre les clameurs d’un pauvre vieillard ?
_ Salut. T’as un problème ? »
Pas très soutenu, comme langage.
« Voyez-vous, nous avons une créature qui habite derrière les montagnes, un très gentil rat. Mais nous avons appris qu’un bandit allait le retrouver pour le tuer.
_ Certainement le plus vilain tueur de rats dont j’ai jamais entendu parler.
_ Acceptez-vous de m’aider ?
_ Okay, ça me branche. »
C’était marrant. Même si la personne en-face de moi manquait nettement d’animation, et que son histoire rocambolesque ne ferait pas rire un ivrogne joyeux.
« Extraordinaire ! Revenez-me voir une fois que vous aurez arrêté le bandit, et je vous récompenserai grassement. »

Il s’arrêta soudainement de bouger, et je pensai à juste titre que la discussion venait de s’achever sur ces dernières paroles. Le parchemin dans ma poche grésilla comme un portable, et je le pris dans mes mains pour me rendre compte qu’aller voir le vieillard était chose faite, et qu’une nouvelle ligne d’encre s’était formée juste en-dessous, disant : « Retrouvez le bandit, et neutralisez-le ». Hey, c’était vraiment cool. La ligne jaune se dépêcha de tracer le chemin, et je m’empressais de la suivre. Le chemin continua donc dans une large prairie balayée par un vent artificiel. Le ciel par contre, était magnifique, comme beaucoup de jeux où ils avaient compris que de simples photos incrustées dans le jeu permettaient de ne pas se casser la tête dessus. Pendant le trajet, j’avais aussi été un peu bloqué quelques secondes, certainement le temps d’un chargement.

Je pouvais enfin voir la fin de ma route. Une autre personne vagabondait à son tour, et le chemin en or semblait s’arrêter à proximité. Je fus surpris de constater que c’était un Voyageur qui jouait le rôle du bandit, et je devrais certainement l’attaquer. Allait-il jouer le jeu ou était-il réellement un connard que le Royaume m’avait désigné sous le couvert d’une simple épreuve ? Qu’importe, je m’avançai et m’armai de mon panneau qui me sauta directement dans les mains après avoir reçu la commande mentale par l’inventaire. Je me tins ainsi devant le (jeune) Voyageur (aux cheveux bleu), et reconnus avec amusement celui qui avait combattu dans la dernière édition du Tournoi des Jeunes Talents. Je me plantai devant lui, mon arme à la main, et ne sachant si le duel serait à mort ou non, je tentai de lui parler tranquillement :


« Hop ! Je sais pas ce que tu fous ici, mais on m’a dit de te foutre en taule… Tu te laisses faire ou… ? »

On ne savait jamais, peut-être que l’autre allait abandonner car il estimait que le jeu le voulait ainsi. En tout cas, je fus surpris que si je l’avais voulu, j’aurais pu communiquer avec lui avec des SMS. Park of Games était vraiment un Royaume de Geeks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 948
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Noob, PNJ, level up ... Trop compliqué pour moi ... [PV : Ed Free] Mer 20 Mar 2013 - 23:44
Kaijin découvrait peu à peu le monde des MMORPG en direct. Autant dire que même après des heures et des heures passées sur ce genre de jeux, un ''noob'' restait un noob, c'était la dure réalité. Cependant, il avait comprit comment s'équiper, il n'avait enfaite qu'à désirer s'équiper pour ainsi être habillé. C'est ainsi qu'il s'était retrouvé vêtu d'une longue cape et d'une lourde hache, qui traversait la pauvre cape. Bug d'affichage. Kaijin trouvait tout cela amusant, mais néanmoins étrange, c'est cela que ses personnages ressentaient ?

Bon maintenant il pouvait repartir à la conquête de ses terres isolées, n'ayant pas d'autres choix que de suivre le chemin qu'indiquait la petite boussole placée en haut de son angle de vue, il marcha d'un pas sûr. Plus il avançait plus les décors se matérialisés devant lui. Lassé de la lenteur il tentait d'accélérer le pas, tant bien que mal. Lorsque tout à coup un parchemin apparut devant lui d'un seul coup.

Il s'en saisit et l'ouvrit il affichait en italique et en grosses lettres.

''Vous n'avez plus d'endurance, prenez une potion ou attendez qu'elle se régénère.''

Et hop un petit tour dans son inventaire, il lui suffit de prononcer ce mot puis une interface le représentant s'afficha devant lui. C'était lui vêtu de son équipement. Ses pieds étaient habillés de bottes en acier trempé. Puis il fit pivoter à l'aide de ses yeux qui semblaient être en pouvoir de sélectionnés ce qu'il désirait.

Allant dans l'onglet potion, il en sélectionna une verte. Sans même qu'il puisses dire ouf, son interface s'était fermée puis, il sortit une potion de nulle part et vida le contenu dans sa gorge ne sentant absolument rien. Étrange.

Il reprit sa route en accélérant, lorsqu'il aperçu un cadavre rongé par des charognards. Il portait une armure presque entièrement calcinée, son visage était noircis, mais on distinguait tout de même quelques détails, des rides et une expression de peur, il ne paraissait pas tout jeune. Le voyageur s'approcha du cadavre et lorsque qu'il voulut l'examiner, une petite fenêtre apparue devant lui, même principe que pour l'inventaire, il contrôlé tout avec ses yeux. Dans la dîtes fenêtre, il y avait toutes sortes d'items représentés par des images, il fit main basse sur des gantelets une épée et un bouclier qui ne lui serviraient probablement à rien.

Ceci dit il s'équipa des gantelets avant qu'une personne ne vienne l'importuner. Un homme, grand, blond, avec des lunettes de soleil, un panneau de signalisation. Pas de doute, l'arbitre du tournoi des jeunes talents, dès que le jeune boulet l'avait vu, il avait de suite eut le désir de lui casser la gueule. Pour cette nuit l'ancien arbitre avait, une veste en cuir, un pantalon marron rentré dans ses bottes.

Alors qu'il approchait de Kaijin, le blond se retrouva avec son panneau de signalisation dans les mains, ciblant Ed avec des yeux de lynx, Kaijin dégaina son arme de manière robotique. Une barre remplit d'icône, faisant dériver sa vue sur chacun d'eux, il resta bloqué sur l'un d'eux, presque aussitôt ce dernier fut sélectionné.

Kaijin approcha un pied, mit son corps en avant et passa sa main sous son cou, laissant son pousse toucher son cou. Tout à coup une voie off raisonna dans les oreilles de Kaijin lui indiquant des informations précieuses, comme un tutoriel, mais, vous vous en doutez il n'en avait rien à battre.

''Vous avez engagé un combat en lançant le talent ''provocation'' avec un adversaire de niveau supérieur, vos chances de victoire sont de 0,0000001 %. Fuite recommandée.''

Kaijin n'avait que faire de ces informations qu'on lui dise de frapper et point. Sa naïveté allait le perdre.

-Hop ! Je sais pas ce que tu fous ici, mais on m'a dit de te foutre en taule... Tu te laisses faire ou... ?
-Je vais opter pour la deuxième proposition !

Il sélectionna une action au hasard dans sa barre d'icône.

''Talent : Rage écarlate activé.''

Une aura rouge se dessina autour de Kaijin et une petite barre apparue sur sa gauche, en dessous on pouvait lire ''Pourcentage de combos.'', sans réfléchir la moindre seconde, Kaijin lança une attaque latérale à l'ancien arbitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Ed Free
Messages : 2725
Date d'inscription : 27/05/2010
Age du personnage : 27

Explorateur Onirique
Ed Free
Explorateur Onirique

Carte d'identité
Essence de Vie: 3495
Renommée: 6959
Honneur: 984
MessageSujet: Re: Noob, PNJ, level up ... Trop compliqué pour moi ... [PV : Ed Free] Dim 24 Mar 2013 - 12:27
L’autre Voyageur, je ne savais plus trop de quel bord il était ; de celui du petit con, j’en étais persuadé. Je lui aurais certainement ressemblé si j’étais entré à Dreamland tel que lui à son âge… hm, non, je n’étais pas aussi impulsif. L’impulsivité mal engagée se drapait obligatoirement de stupidité. Ce type, Kaijin je-savais-plus comment-mais-c’était-pas-trop-grave, était clairement un gars qui assumait de ne pas connaître Dreamland, et fonçait tête baissée dans toutes ses entreprises. Je connaissais certains Voyageurs qui avaient fini dans la Ligue S comme cela, et même les plus extrémistes des partisans auraient pu dire que je faisais aussi partie de cette catégorie (Shana était une plus grandes accusatrices du comité cité précédemment). Enfin, je supposais que ce qu’on ne disait pas était le grand taux de mortalité de ce genre de personnes.

Savoir si Kaijin était ou non un type bien n’était pas de mon ressort, même si je pouvais me poser quelques questions. Par contre, ça ne l’était plus quand il bondit sur moi après m’avoir répondu. Ouh, okay, merci imbécile, je n’aurais pas à tergiverser avec moi-même parce que j’aurais frappé le premier. Peut-être que je l’avais provoqué, mais j’estimais qu’il était tellement bien dans le jeu qu’il avait hâte de se battre en oubliant que ça pourrait être dangereux, et qu’on n’agressait pas les gens de la sorte rapidement. Il avait une mentalité de Newbie, j’y pouvais quoi ? J’étais déjà presque en position de combat, mais je n’avais pas besoin de me mettre à fond. Kaijin était rapide, mais Dreamland m’avait doté de réflexes et d’une vivacité qui dépassaient de loin celles que je possédais dans le Monde Réel. Surtout qu’à la différence du type aux cheveux bleu, je connaissais parfaitement la force de mon adversaire. Il devait avoir à peu près mon niveau et encore quand j’avais moi-même passé le Tournoi des Jeunes Talents. Mais voilà, en ce qui me concernait, c’était il y a bien plus de deux ans. J’étais devenu un monstre maintenant, et Kaijin ne savait pas qui il devait affronter.

Je ne dis pas que la petite boule bleu en furie était lente ou quoi ; seulement, mes réflexes étaient bien plus performants. En un petit coup de jambe, je fus du côté contraire à son attaque latérale. A peine une inscription « Esquive » fut apparue au-dessus du combat, je lui enfonçai mon coude dans la nuque avec assez de brutalité pour l’exploser au sol, mais pas assez pour le tuer. Je vis que je lui avais fait 495 dégâts, mais sa barre de vie en rouge au-dessus de sa tête qui disparut une seconde plus tard me fit comprendre que je ne l’avais pas exécuté d’un coup. Ouf putain, j’avais déjà assez mauvaise réputation comme ça. Je regardais le pauvre Kaijin sur le sol, certainement à moitié inconscient, et je me demandais ce que je devais en faire. Ah non, il y avait plus urgent. Il avait surpassé ma réplique d’une autre, il était temps que je fasse de même :


« Ah bah c’est con, mec, je crois pas qu’il y avait une deuxième proposition. »

Sur ce, mon parchemin trembla dans ma poche afin d’indiquer que j’avais rempli l’objectif, et je vis que j’avais gagné 20 points d’expérience. Je le récupérai, et vis qu’effectivement, le bandit avait été neutralisé. Il ne restait plus qu’à le foutre en prison dans les geôles dans la bourgade de Bauron. Le tracé lumineux se dépêcha de m’indiquer la route à suivre, mais j’étais curieux de savoir combien de temps j’allais devoir me trimballer le Voyageur avec moi alors que je ne possédais ni corde, ni moyen de transport quelconque. Roh, cette vie de merde. Je m’assieds sur Kaijin de façon à bloquer le moindre de ses mouvements, et cherchai un autre parchemin dans ma poche qui devait être la carte du monde. Je ne fus plus surpris quand je vis qu’elle avait une fonction de zoom, ainsi qu’un petit panonceau pour me situer exactement dans les environs. Je tentai même de faire un voyage rapide mais ça aurait été trop facile sinon. Bon bah dommage. Je compris que j’allais faire un voyage de plus d’une heure avec le type sur les bras. Oh bon dieu, ça allait être chiant. Bon, Ed, il n’y avait pas de temps à perdre. Quitte à mettre quelques temps, autant le faire maintenant.

Cependant, je n’étais pas homme à porter un connard sur mes épaules, surtout quand il n’était pas menotté, ligoté, ou quoique ce soit d’autre. Je savais que le petit Kaijin était un Morpheur, pas question de le prendre n’importe comment. A courts d’idées, je le pris par la cheville et commença à le traîner comme une merde sur toute la prairie. Pas de pitié pour les faibles, comme disaient si bien les crétins de l’espèce de Kaijin. Je vérifiai tout de même qu’il était bien réveillé, ou bien endormi, n’hésitant pas à checker n’importe quel comportement suspect de sa part. Dire que ça se voulait numéro 1 de Dreamland. Je pouvais pas lui en vouloir, on avait tous à peu près le même objectif. Certes, pas aussi explicite chez certains, mais on aimerait tous être le plus puissant de tout Dreamland, juste histoire d’avoir de quoi se frotter la bite. Je tentai de ne pas l’épargner jusqu’au bout :


« Alors, tout va bien, monsieur le numéro 1 de Dreamland ? »

C’était puéril de ma part, mais je n’en avais rien à foutre. C’était bien lui qui avait provoqué tout le monde juste avant de perdre pendant le Tournoi des Jeunes Talents. Peut-être que je n’aurais pas dû lui montrer que sa réplique avait piqué au vif, mais ça restait juste un gamin stupide. Et pour le moment, on pouvait dire que je n’étais pas le plus mal classé de la Ligue. J’avais tenté de lire des experts qui auraient pu me dire à quels rangs ils me voyaient dans les six prochains mois, mais personne ne s’était encore penché sur mon cas. Je me souvenais avoir lu un article similaire quand j’étais encore dans la Baby, avec Jacob. On nous prévoyait dans le haut du panier, mais que notre progression s’arrêterait net telle une start-up dès son entrée Bourse. Disons que j’y étais, aux prédictions, que Jacob n’en avait rien à foutre, et qu’on allait bien voir si j’allais augmenter légèrement pour ruiner leur pronostic ou pas.

Après une dizaine minutes de voyage où le pauvre Kaijin était traîné sur le sol comme une sombre merde, je me dis que non seulement, ce n’était pas très pratique, que mon dos n’aimait pas cette façon de marcher, et que si Kai était juste un gars normal qui n’avait aucun souci dans sa tête, alors il ne méritait pas le traitement abruti que je lui infligeais. Je me décidai enfin à lâcher sa jambe, à le regarder pendant quinze secondes et à lui dire d’une voix un peu sèche :


« Bon, excuse-moi, mec. Je vais te laisser marcher. Tu seras devant moi. Et n’essaie pas de m’attaquer, je crois que t’as compris que c’était pas utile. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 948
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Noob, PNJ, level up ... Trop compliqué pour moi ... [PV : Ed Free] Jeu 4 Avr 2013 - 20:20
Le petit boulet était visiblement trop confiant, alors qu'il avait tenté d'attaquer Ed Free, ancien arbitre du tournoi des jeunes talents, ce dernier l'avait remis à sa place. Balayant ses points de vie et l'efficacité de son armure, lors de l'attaque elle avait volée en éclats. Après le puissant coup de coude du voyageur, qui lui envoya faire un câlin amical au sol, notre Kaijin était pour ainsi dire sonné, à la limite de l'inconscience.

Peu après, le corps pratiquement inconscient de Kaijin gisait au sol, traîné tel un sac à patate. Il n'était qu'à demi conscient, perpétuellement il lâchait de petits gémissements de douleurs. Son équipement était littéralement détruit et ses points de vie presque à sec, tout juste de quoi le tenir en vie. S'il mourrait, perdait il sa vie de voyageur ? Il ne préférait pas y penser, ni essayer d'ailleurs.

Il reprenait peu à peu ses esprits. Plus Ed avançait avec derrière lui le corps de Kaijin, plus l'armure de ce dernier se démantelait. Au bout d'un certain moment, le pauvre Kaijin se retrouva en caleçon qui était enfaîte deux torchons accrochés avec une ficelle, mais comme par hasard il ne bougeait pas d'un pouce, même Dreamland censuré les jeux vidéos. Bref il reprenait ses esprits et avec pas mal de difficultés, ceci dit il put entendre les paroles de l'ancien arbitre.

- Alors, tout va bien, monsieur le numéro 1 de Dreamland ?
- Aaaaaah … Ta … Gueule …. Eurg !

Il ne put retenir un rot, qui fit un bruit tout à fait étrange. Étouffé et assez rauque. Il avait de nouveau un rythme respiratoire acceptable, par contre il gémissait toujours de manière rauque et tout à fait ridicule. Au final le blond lâcha Kaijin apparemment trop feignant, pour transporter le corps de la loque humaine que représentait Kaijin. C'est alors que les paroles d'Ed parvinrent aux oreilles du voyageur étalé sur le sol à moitie nu.

- Bon, excuse-moi, mec. Je vais te laisser marcher. Tu seras devant moi. Et n’essaie pas de m’attaquer, je crois que t’as compris que c’était pas utile.

Ce que Kaijin avait compris c'était plus : ''T'as le droit de te lever petit faible.'' Mais, c'était plus facile à dire qu'à faire. Le jeune voyageur commença tout d'abord par rouler sur lui-même, sa vue était trouble et à peine essayait-il de se relever qu'il trébuchait. Au bout de cinq bonnes minutes, il parvint à se redresser. Trop faible pour tentait de résister à Ed, surtout que sans armure et vu ses points de vie, le voyageur le tuerait d'un seul coup. Il fit comprendre à Ed qu'il obéirait par un geste de la main qui l'invité à marcher à ses côtés.

Pour l'instant, Kaijin était bien trop faible pour espérer fuir face à l'arbitre. Et même en étant en forme, il ne réussirait même pas à faire quelques misérables mètres sans qu'Ed la rattrape. Bref ils avaient tout deux bien progressé, mais la ville était encore loin, très loin. Une étrange scène se déroula alors devant eux. Un homme, un samouraï plutôt, il portait une lourde armure et un grand casque, son armure était en morceaux. Il marchait avec de grosses difficultés. Pas très étonnant vu l'état de son corps et de ses jambes. On aurait qu'il sortait d'une périlleuse bataille.

-Vous devez fuir ! Vite ils arrivent !

Puis des inscriptions devant les yeux de Kaijin apparurent, il put lire ''Nouvel Event : La Bataille des Cendre Bleutées'' Pourquoi bleutées ? Pourquoi maintenant ? Tant de questions auxquelles Kaijin n'avait pas les réponses. Ceci dit, le parchemin qui apparut devant lui apporterait surement plus d'informations. Après s'en être saisit, le jeune voyageur ouvrit le dit parchemin.

''Tutoriel : Event activé, lorsque qu'un event est activité plusieurs groupes de trois Personnages Jouables sont formés. Toutes les quêtes sont mises en suspend. Les points de vie et de mana sont restaurés.''

- Hé, je crois qu'on est automatiquement dans le même groupe mec. Mais on doit être trois normalement c'est chelou, il est où l'autre ?

Kaijin ne put avoir une réponse de la part d'Ed à cause d'un rugissement sourd. Cela devait être la menace dont parler le récent cadavre qui gisait maintenant à leurs pieds. À l'horizon, les silhouettes d'horribles créatures se dessinèrent. Elles faisaient trois fois la taille d'un humain normal, avait un teint vert, des jambes courtes, mais imposantes, un ventre encore plus imposant, une énorme massue reposait sur l'épaule de chacun d'eux. On aurait pu les qualifier de Troll, ou autre créature fantastique.

En attendant ils restaient imposants et effrayants. De plus Kaijin n'avait plus que sa hache, un coup de la part d'un de ces géant et il finirait telle une crêpe. Mais têtu comme il était, il hésitait à foncer tête baisser ou à fuir. Le fait qu'il soit à moitie à poil le gêné un petit peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Ed Free
Messages : 2725
Date d'inscription : 27/05/2010
Age du personnage : 27

Explorateur Onirique
Ed Free
Explorateur Onirique

Carte d'identité
Essence de Vie: 3495
Renommée: 6959
Honneur: 984
MessageSujet: Re: Noob, PNJ, level up ... Trop compliqué pour moi ... [PV : Ed Free] Lun 15 Avr 2013 - 17:12
Le voyage se passa normalement, et mon épaule récupérait peu à peu du poids de Kaijin traîné sur plusieurs mètres. Il devait être sacrément timbré pour ne pas tenter de se défendre verbalement face à un Voyageur qui l’avait arrêté parce qu’il avait reçu « une quête ». Soit il était à fond dans le jeu, soit il était con, soit il était habitué à ce qu’on cherche à le capturer. Choisissez deux hypothèses sur les trois, s’il vous plaît. A sa place, j’aurais répondu au mec de la fermer, qu’il me laisse passer ma nuit tranquillement, et qu’il aille se chercher un autre objectif. Une ou deux insultes pour gratiner la réplique et elle était acceptable. Kaijin ne devait pas si bien connaître Dreamland que ça ; à moins que ce ne fut Park of Games qui lui était inconnu.

Tout aurait pu se passer dans le meilleur de monde, moi le surveillant à travers un paysage plutôt pixelisé (ne pas approcher son regard du sol, des rochers ou des arbres), mais nous n’avions pas fait une demi-heure de route qu’un événement incongru arriva. Cet événement ressemblait clairement à un PNJ manquant cruellement d’animations pour l’humaniser ; il sortait presque de nulle part, et surtout, il était en périlleux état : blessé au visage et au corps, armure et casques défoncés... Je ne le pris pas en pitié car je savais qu’il était à peu près aussi humain que les rochers qui bordaient quelquefois le sentier, mais je compris que quelque chose d’important allait se passer. Ce sentiment fut majoré par un fragment de musique à quatre notes bien senties avec le titre « Nouvel Event : La Bataille des Cendres Bleutées » au-dessus de moi dans une bannière. Kaijin eut le réflexe de regarder son parchemin et je fis de même. On était tombés dans un événement, alors, une grosse quête rassemblant de nombreux « joueurs », unique en son genre, et dont les répercussions pouvaient être graves. Je supposais que seul Park of Game en serait modifié (et encore, il faudrait vérifier les résultats à la prochaine nuit), et que le reste de Dreamland s’en foutrait totalement. Nous étions dans un univers dans un univers dans un univers.

Dès qu’on eut fini de lire respectivement notre propre morceau de parchemin, je me rendis compte que Kaijin était totalement indemne, suite à l’activation de l’Event qui lui avait rendu tous ses points de vie, et que le soldat, contrairement, devait être trop PNJ pour profiter de ces effets curatifs. Je n’avais pas besoin de me rassurer : Kaijin ne constituait pas une menace suffisante pour... être considéré comme une menace tout court. Mais comme s’il avait oublié que je voulais le foutre en taule il y avait pas une demi-heure, il me dit qu’on devait être dans le même groupe. J’en avais un peu rien à foutre : je voulais toujours le mettre en prison, mais l’Event impromptu m’empêchait de terminer ma quête tant que l’événement spécial était en cours. D’ailleurs, le chemin doré qui me permettait de savoir où je devais aller avait disparu. Elle n’affichait maintenant plus aucune direction ou autre objectif. Je comprenais un peu ce qu’il se passait : il fallait maintenant trouver les quêtes liées à cet Event. Où les trouver ? En y réfléchissant, ce n’était pas extrêmement compliqué. Pour faire bonne mesure, je répondis quand même au jeune Voyageur aux cheveux bleu :


« Dans le même groupe ? Compte là-dessus. Je pas sûr que tu sois intègre. » Ni que tu comprennes le mot, mais le sous-entendu était clair : je veux pas faire de duo avec toi. Dans le meilleur des cas, je m’en voudrais de rester avec un petit con que j’avais tabassé, et dans le pire, comme je pouvais le pressentir, c’était en plus un connard, voire un tueur, que Park of Game avait mis sur ma route pour que je l’arrête.

Je les repérai en même temps qu’on les entendit hurler : trois énormes bêtes, haute de cinq mètres se laissaient apercevoir, avançant vers nous. Les créatures montraient des signes qu’elle nous avait vu et commençaient à se diriger vers nous. Fallait-il les affronter ou non ? Ça devait être les menaces dont parlaient le nouveau cadavre. Je réfléchis rapidement.

Mon premier réflexe, ça aurait été de fuir. Je ne voulais pas gagner de l’expérience, je ne voulais pas gagner les nombreux objets qu’ils portaient sur eux, je voulais juste terminer ma quête pour voir comment se passerait la suite des événements. Mon idée, mon envie, aurait été de continuer, même sans boussole magique, vers la ville afin de trouver plus d’informations sur l’Event, et d’y participer au moins activement. C’était réellement ce que je voulais faire, mais j’étais à Park of Games, et la logique voulait que l’on affronte les situations qu’on nous mettait sur le dos. Si un PNJ random apparaissait pour nous dire qu’il y avait des créatures belliqueuses qui approchaient et que celle-ci apparaissaient après qu’il eut parlé (fin de cinématique), alors il fallait les attaquer pour continuer l’Event, au moins de notre côté. Je ne connaissais pas l’étendue de l’événement, mais peut-être que les trolls étaient une sorte d’épreuve éliminatoire, ou quelque chose dans ce goût-là. J’en fis rapidement part à Kaijin, mon nouveau « coéquipier » :

« Je pense qu’il vaut mieux se les faire, comme le voudrait la logique vidéoludique. Et si rien ne se passe après, on ira en ville trouver des informations. »

Quitte à participer à un événement, autant le faire jusqu’au bout et s’impliquer à fond. Avant, j’aurais été super ravi de participer à ce truc, ça m’aurait excité comme un jeune chiot. Je me voyais déjà en groupe avec Jacob et Shana. Mais maintenant, fallait croire que j’avais vieilli, et Dreamland un peu. Je ne pouvais pas exploser tout ce que je voulais sans augmenter la haine des Créatures des Rêves envers les Voyageurs, même si une action bénéfique s’en dégageait à long, voire à court terme. L’épisode du Royaume des Chats en était un parfait exemple. Mais je n’étais pas grognon pour autant, et j’allais me jeter la tête la première dans l’Event, quitte à être lassé d’un scénario bateau ou de ficelles grossières (les jeux vidéo m’énervaient rapidement).

Par contre, on n’allait pas affronter ces espèces de Troll dans une plaine. Ils étaient trois, et cet avantage numérique pour des créatures aussi grosses qu’eux était capital. Non, ils valaient mieux prendre le large... vers la forêt. Je me dépêchais de nous conduire dans les bois, dont la lisière n’était pas à trois cent mètres. Commença une course rapide dans les champs, poursuivis par les trois trolls à moins de cinquante mètres qui gueulaient tout en courant. J’étais obligé de courir à la même vitesse que Kaijin pour ne pas le laisser seul, et rapidement, nous atteignîmes les premiers arbres. Après une distance suffisante pour ne pas qu’ils nous voient, je lui ordonnai de grimper dans les arbres s’il pouvait, ou au moins de se cacher derrière le sentier de forêt que nous avions emprunté. Si on jouait bien notre coup, on pourrait en assommer deux avant d’affronter le troisième à la déloyale. Je ne savais pas ce que ferait Kaijin, mais en tout cas, j’étais assez bon pour grimper à un arbre, et assez agile grâce aux spécificités de Dreamland. J’arrivai rapidement à huit mètres de haut, et je préparai mon panneau de signalisation, prêt à leur sauter dessus. J’espérais que Kaijin ne s’enfuirait pas, même s’il y avait peu de chances : j’avais hâte de le coller au trou pour voir si je gagnerais de l’EV.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 948
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Noob, PNJ, level up ... Trop compliqué pour moi ... [PV : Ed Free] Mar 7 Mai 2013 - 21:15
- Je pense qu’il vaut mieux se les faire, comme le voudrait la logique vidéoludique. Et si rien ne se passe après, on ira en ville trouver des informations.

C'était la phrase que Kaijin attendait, celle qui donnait le départ du combat ! Pas d'équipement potable ? Pas grave ! C'est ça être un guerrier ! Alors que Kaijin s'apprêtait à foncer tête baissée vers les ennemis, il vit Ed commençait à courir dans une autre direction. Au grand désarrois du voyageur aus cheveux bleus, fallait savoir, fuir ou combattre on pouvait pas faire les deux. Peut être que Ed avait une tactique pour vaincre ses monstres de manière épique. Rien que cette supposition poussa Kaijin à suivre l'ancien arbitre.

C'est ainsi qu'ils usèrent tous deux leurs barres d'endurances respectives à traverser la vaste plaine. A leurs trousses, trois gros monstres les pourchassaient avec détermination. Au bout de quelques minutes et d’innombrables mètres, les deux voyageurs arrivèrent à proximité d'une forêt. Là Kaijin ne comprit pas grand chose, pourquoi Ed les avaient amenés jusque ici. La réponse fut claire quand le blond demanda à Kaijin de grimper dans un arbre ou de se planquer dans les fougères.

Cependant la White Star le refusait catégoriquement. Il affronterait ces monstres face à face quitte à en crever. Quel imbécile celui-là ! Lorsque qu'il avait une idée en tête plus rien ne pouvait l'empêcher de la réalisée, il se tourna vers les monstres qui arrivaient à grand pas, adoptant une posture semblable à celle d'un cow-boys.

Les larges ombres des trois monstres recouvrèrent entièrement Kaijin. Cependant il ne perdit pas sa soif de combat. Il chargea, sans même enclencher une capacité. Armant son poing, il frappa la graisse du monstre qui se trouvait au milieu, ce coup n'eut strictement aucun effet. Le troll leva sa massue pour frapper le sol, mais Kaijin ne fut pas aplatit pour cette fois-ci. Il se baissa, en pliant ses genoux, puis il mit son épaule droite à terre et roula derrière le monstre du milieu. A peine était il relevé qu'un des troll le projeta d'une simple pichenette quelques mètres plus loin. S'il avait vraiment était un héros de jeu vidéo, ceci aurait été le cadet de ses soucis, car il est rare qu'un personnage de jeu vidéo soit affaiblit par les coups qu'il encaisse, du moins, tant que sa barre de vie n'est pas vide. Mais là, le pauvre voyageur ressentait bien la douleur.

- Fait chier, putain de mob cheaté ! Bordel de merde !

Il parvint à se redresser faisant glisser ses yeux sur la petite barre qui se trouvait en bas de son angle de vue sélectionnant n'importe quoi. Une chose des plus étrange se produisit, une voix off, féminine, dénuée de toute vie, toute émotion, parfaitement neutre raisonna dans ses oreille.

- Code triche activé. Point de vie au maximum. Point d'endurance au maximum. Armure terminus ajoutée à l'inventaire. Armure terminus équipée. Master Sword ajoutée à l'inventaire. Master Sword équipée. Compte à rebours enclenché : 100, 99, 98, 97 ...

Kaijin sentit un poids pesait sur tout son corps. Quand tu passes du calbard à la putain d'armure ultra puissante, tu m'étonnes que ça fasse un changement. Son armure était d'ailleurs noire et épaisse, elle brillait de façon inhabituelle. Quant à sa nouvelle arme, c'était une épée pas une simple épée, nul besoin de vous la décrire son nom parle de lui même. Épée qui restera dans les mémoires de nombreux gamers. Elle qui a aidé un petit bonhomme habillé de vert à sauver une douce et belle princesse ou encore sauver une magnifique région portant le nom d'Hyrule. Vous aurez tous devinés de quel univers cette dangereuse arme provient.

Et comme Kaijin avait une culture vidéo-ludique assez impressionnante, il sut immédiatement quoi faire. Il leva son bras droit, pointant la lame de son arme vers le ciel. Une étrange énergie illumina la lame de cette dernière. Le voyageur fendit l'air avec l'épée qui aussitôt lança une sorte de décharge d'énergie envoyant à terre un des troll. Après ceci Kaijin fonça vers les deux autres, concentrant ses assauts sur le monstre de gauche. Avec un rythme rapide il taillada la masse qui tentait de l’aplatir, laissant le monstre sans arme. D'un coup sec et horizontale, Kaijin obligea les tripes de son adversaire à sortir de leur demeure.

Puis Kaijin fit volte face prêt à faire tranché du troll quand tout a coup …

- 6, 5, 4, 3, 2, 1, 0. Armure terminus déséquipée. Armure terminus supprimée de l'inventaire. Master Sword déséquipée. Master Sword supprimée de l'inventaire.

Un puissant coup de pied envoya Kaijin valdinguer plus loin. L'autre troll qui avait était bousculé par le coup d'énergie reprenait déjà ses esprits.

-Kof, kof, là c'est le moment où il me faut de l'aide ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Ed Free
Messages : 2725
Date d'inscription : 27/05/2010
Age du personnage : 27

Explorateur Onirique
Ed Free
Explorateur Onirique

Carte d'identité
Essence de Vie: 3495
Renommée: 6959
Honneur: 984
MessageSujet: Re: Noob, PNJ, level up ... Trop compliqué pour moi ... [PV : Ed Free] Mer 15 Mai 2013 - 15:27
Il y avait des fois où le DreamMag se devait d’être plus explicite, où il devait dire la vérité aux gens. Je savais par ma propre expérience ainsi que quelques articles du journal susmentionnés que Kaijin n’avait pas de cerveau. Mais une confirmation avec des exemples auraient pu nous aider à comprendre qu’effectivement, aucune de ses cellules grises n’était en train de fonctionner, et que son instinct de survie devait s’être enfui depuis belle lurette, dansant la samba dans le Royaume Obscur. Et moi, caché dans mon arbre, attendant que les trois trolls ne viennent pour les estourbir sans coup férir, je voyais ce ramassis d’idioties aux cheveux bleus arriver, se mettre devant leur route et les affronter tout seul, sans le niveau qui allait avec, non pas par honneur, mais tout simplement par… je ne savais pas du tout. Je ne comprenais pas, et c’était ça qui m’énervait. Ce petit con avait juste du mal à assimiler une idée complexe. Je devais me tenir le front en lui lançant des centaines d’insultes et en préparant déjà mon prochain discours. Sanglant.

Mais pourquoi tu te mets devant eux, comme un gros débile ? Pourquoi tu te sens obligé de ruiner un bon plan pour faire n’importe quoi ? Et paf ! En plus, tu n’as même pas le niveau, et tu fais chier tout le monde ! Depuis quand un petit con comme toi avait assez d’honneur pour vouloir te battre absolument de front comme une triple buse ? Non, tu n’as aucun honneur ! Tu n’as même pas de fierté ! Y a juste ton cerveau qui percute rien, et qui court dans tous les sens en hurlant « Frapper ! Frapper ! Frapper ! », et comme t’es aussi con que lui, t’essaies de suivre les instructions à la lettre ! T’es juste un nouveau Voyageur trop débile pour comprendre que tu n’es pas dans un MMO, que t’es invincible parce que les kikoos sont invincibles dans leur tête, et que tant que tu as un pouvoir, tu es un kikoo. Mais même pas, t’es dans la putain de Major ! T’es dans la Ligue Major, donc t’es sur Dreamland depuis au moins un an ! T’as rien appris ? Le Tournoi, il t’a pas dit : « Hey, y a même des nouveaux Voyageurs plus forts que moi, ça doit être quoi les autres » ? Toi, t’as juste compris que t’avais pas frappé assez fort, et puisque foncer dans le tas te réussit toujours, alors tu te dis qu’il faut continuer. T’es juste un gamin stupide, borné, inutile, et pire que tout, certainement méchant.

Mais trêve de réflexions ; je ne pouvais pas laisser un jeunot se faire transformer en confiture pour biscotte dans mon coin, même si je ferais certainement plus de mal que de bien en le sauvant. Je ne connaissais pas exactement les antécédents de Kaijin, mais je n’étais pas certain qu’il était si cruel que ça. Bon, j’allais juste lui sauver la vie, et tout irait pour le mieux du monde : je l’insulterais, je l’assommerais, et on serait repartis vers la ville, moi le traînant sur la terre et les champs comme avant, afin d’être certain qu’il ne referait plus d’acte aussi irrévérencieusement stupide devant moi sous peine de m’obliger à l’achever. Je préparais donc mon panneau de signalisation maintenant que j’étais presque à portée, quand une étrange chose se produisit.

Kaijin fut enveloppé de lumière étrange avant qu’une armure noire l’enveloppe. Il possédait en outre à la main une réplique éhontée de la Master Sword. En quelques secondes, le petit Voyageur passa de la frêle victime à un héros des temps anciens. Il balança un rayon d’énergie sur un des trolls et combattit les deux autres rapidement. Ebahi par ce changement de statut, je le regardais sans oser intervenir. De toute façon, son nouvel équipement le rendait si superficiellement puissant qu’il n’avait plus besoin d’aide. Un monstre tomba sous ses coups et disparut dans un nuage fait de ténèbres dans un hurlement préenregistré. Cependant, le combat était loin d’être terminé, et la difficulté monta d’un cran quand le pauvre Kaijin perdit tout son stuff d’un coup de baguette magique. Et merde ! C’était à moi d’intervenir dans ces conditions. Toujours sur les branches d’arbre qui refusaient de céder, je bondis d’un coup pour me retrouver au-dessus du combat, sur un autre arbre, et je m’apprêtais à bondir sur le premier troll.

Je n’avais plus si peur que ça, si j’avais ressenti de la peur. Puisque les ennemis étaient de force inconnue, j’avais décidé d’une stratégie d’embuscade afin de limiter les risques. Maintenant que j’avais vu ce qu’il valait, je pouvais me confronter aux risques sans problème : il fallait juste éviter qu’ils frappent en pleine caboche, mais leur agilité laissait à désirer. Dans ce cas, il n’y avait pas de problème. Je scrutais les environs pour apercevoir d’autres ennemis qui seraient apparus, et même si la forêt ne m’aidait pas, j’en concluais qu’on ne se ferait pas prendre à revers de suite. Alors maintenant que j’avais tout sécurisé (je n’aurais pas eu ce comportement deux ans plus tôt, tiens), il était temps de passer à l’action.

En faisant attention à ne pas m’annoncer comme n’importe quel abruti en hurlant le nom de mon attaque, je me dépêchais de sauter en prenant la branche comme appui. Je chargeai un coup avec mon panneau le temps de la descente, et je balançai tout ce que j’avais sur la caboche d’un des deux trolls restants. La violence du coup contre son front fut tellement rude que je faillis lâcher mon arme. Je retombais en tout cas sur le sol sans parvenir à atterrir sur mes jambes à cause de la douleur dans mes bras. Je fis quelques roulades, et le troll tomba à la renverse, proprement assommé. Je ne l’avais certainement pas tué, mais Park of Games considérait l’ennemi comme éliminé, et le fit disparaître exactement comme l’autre. J’étais prêt pour combattre le dernier, qui regardait hagard quelle cible choisir. Je m’avançais dans ma direction pour aider son choix. Il grogna comme il put avant d’envoyer sa terrible masse dans ma direction. Un petit pas de côté, une petite roulade pour pouvoir accélérer, et j’étais sur lui. Effectivement, ils manquaient cruellement de vitesse, et je compris qu’ils « n’étaient pas de mon niveau ». On devait posséder la même force et la même défense, mais leur gabarit lourd les empêchait de pouvoir esquiver comme je le faisais. Il n’y avait presque pas de combat. Mon panneau lui mordit cruellement la tempe, et je ne lui laissais pas le temps de se remettre du coup que je lui en infligeais deux autres, toujours en visant la tête. Dès que la bestiole tomba sur le sol, je l’achevais d’un dernier coup qui le pulvérisa en miettes de ténèbres.

J’expirai un bon coup devant la fin du combat ; ça m’avait épuisé tout de même. Pour pouvoir leur faire mal, j’avais vraiment porté des coups très lourds, et comme le panneau n’était pas de même poids qu’une petite plume, mes bras encaissaient directement les chocs. Je ne les fatiguais pas plus en rangeant mon panneau comme je l’avais fait auparavant (de la façon la moins naturelle du monde) et je cherchais Kaijin du regard, qui ne s’était pas enfui. Voir sa tête me rappelait à ce que je voulais lui dire, et je m’approchais de lui comme si je voulais lui envoyer un coup de poing en plein dans la tronche.


« Ecoute, petite merde ! La prochaine fois que tu joues autant au con, je te laisse dans ta merde ! T’as eu juste le cul de ta vie d’avoir eu je ne sais comment tes équipements, et ça t’a même pas suffi ! » Un petit silence, mais ma colère ne s’était pas atténuée. « Mais merde ! Ils auraient plus forts que nous qu’on y serait passés tous les deux ! »

Je faillis l’insulter, mais je me retins en serrant mon poing très très très fort. Je soupirai et me détournai du jeune Voyageur. Je ne savais pas si j’étais d’accord avec ce que je disais, ou si j’étais juste mécontent qu’on n’ait pas écouté mon plan. Pour une fois qu’il était normal…

Je pensais qu’il y aurait un long silence embarrassant entre lui et moi, mais une interruption empêcha la suite de notre discussion. Cinq archers apparurent à notre gauche, nous visant soigneusement sans chercher à tirer. Enfin, cinq archers visibles. Il y en avait au moins le double dans les buissons ou sur les branches. Je n’arrivais pas à déterminer s’ils étaient des PNJ ou de véritables personnes, voire un groupe mélangeant des deux. En tout cas, le meneur avait les cheveux longs et tressés en deux nattes placées devant ses épaules. Son menton triangulaire ainsi que ses joues fines faisaient irrémédiablement penser à un Elfe, des traits qu’il semblait partager avec ses congénères. Je ne pus même pas parler que celui-ci nous regardait intensément avant de nous demander :


« Êtes-vous des Voyageurs ? »

La pointe de sa flèche invitait à une bonne réponse, et connaissant la haine dirigée contre les Voyageurs, je croyais déjà la connaître. On ne pourrait rien faire s’ils décidaient de nous abattre. Trop nombreux, trop dispersés, trop camouflés. Si Kaijin cherchait encore à jouer au con…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 948
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Noob, PNJ, level up ... Trop compliqué pour moi ... [PV : Ed Free] Mer 8 Jan 2014 - 16:51
Kaijin avait toujours ses fesses au sol lorsque que Ed, écrasa son panneau sur le crâne d'un de leurs ennemis. Le coup fut si rude, que la créature disparu dans les limbes vidéo-ludique. Un nuage noir de pixel et un cri pré enregistré, dans l'histoire du jeu vidéo on a vu mieux quand même. Ensuite le voyageur blond s'approcha de l'autre troll de manière totalement épique. Il attira l'attention de l'immonde créature qui grogna et avança vers lui pour le frapper avec sa grosse masse.

Le claustrophobe fit un pas de côté pour esquiver comme si de rien n'était, puis il fit une roulade pour se rapprocher de l’effroyable monstre. Le panneau de signalisation frappa la tempe de la bête, ce qui la déboussola. Deux autres coups frappèrent la tête du monstre, sous ces puissants coups, la bête tomba à terre. Ed l'acheva ensuite d'un coup sec et brutal. Le monstre sombra dans les ténèbres.

Il se dirigea vers Kaijin visiblement en rogne. La rage qu'il avait accumulé à cause des conneries du voyageur était effrayante. Sur son visage on voyait de l'exaspération mais aussi de la haine pure et simple.

- Ecoute, petite merde ! La prochaine fois que tu joues autant au con, je te laisse dans ta merde ! T’as eu juste le cul de ta vie d’avoir eu je ne sais comment tes équipements, et ça t’a même pas suffi ! Mais merde ! Ils auraient été plus forts que nous qu’on y serait passés tous les deux !

Sur le coup Kaijin ne savait pas quoi répondre. Une réplique manquant de pertinence et d'originalité sortie.

- Ferme ta gueule.

Ed se retourna, mettant ainsi la White Star en rogne, qui voulut continuer sur sa lancée mais, un étrange homme l'interrompis. Il était accompagné de quatre autre archers. Ils tendaient tous leur arcs en direction des deux voyageurs, sauf leur chef qui s'adressa aux voyageurs.

- Êtes-vous des Voyageurs ?

À y regarder de plus près leur apparence frêle mais néanmoins intimidante, était celle des elfes. Pourquoi intimidante ? Leurs armure était d'une gracieuse beauté, mais le temps et les combats les rendaient impressionnante. Les cicatrices sur le visages et les bras de chacun de guerrier témoignait de leur expérience. Leurs armes semblaient redoutables et si cinq elfes étaient devant eux. Vingt autres elfes étaient tapis dans l'ombre.

Pour faire simple à la moindre mauvaise réponse d'un des voyageurs, leurs corps se retrouverait transpercer par vingt-quatre flèches. Les elfes ne laissèrent pas beaucoup de temps aux deux voyageurs pour répondre. Le reste de leurs effectifs sortir de leur cachette. Tous les elfes rangèrent leurs armes, sauf deux qui dégainèrent une lame chacun, puis il la placèrent sur la nuque des voyageurs. Même si Ed pouvait surement les tuer les yeux bandés, contre vingt-cinq créature comme celle-ci; il subirait de lourdes séquelle. Quant à Kaijin, il pourrait à peine venir à bout de leur chef.

Ils menèrent leurs deux prisonniers jusqu'à un petit village, qu'elle ne furent pas leur surprise quand ils trouvèrent le village en cendre. Le leader perça la foule que créé sa petite armée et s'avança en cirant.

-Naaaaaaan !

Le doublage en version française était convainquant, mais par rapport aux mouvements des personnages, il était décalé de quelques microsecondes.
L'elfe vint à la rencontre de ces prisonniers.

- Si vous ne voulez pas que je vous exécute, aidez-nous. Allez vous équiper d'armure et d'arme convenable et rejoignez-moi dans ma tente. Vous deux, retirez ses dagues de leurs cou et menaient jusqu'à la tente de ravitaillement. Vous autres, cherchez des survivants.

Les deux elfes suivirent leur chef, les voyageurs étaient obligé de faire de même. Ils les emmenaient dans un camp militaire derrière le village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Ed Free
Messages : 2725
Date d'inscription : 27/05/2010
Age du personnage : 27

Explorateur Onirique
Ed Free
Explorateur Onirique

Carte d'identité
Essence de Vie: 3495
Renommée: 6959
Honneur: 984
MessageSujet: Re: Noob, PNJ, level up ... Trop compliqué pour moi ... [PV : Ed Free] Sam 18 Jan 2014 - 13:22
Prisonniers en quelques secondes. Non désireux de me transformer en cible humaine pour satisfaire les instincts meurtriers qui agitaient les doigts de nos nouveaux agresseurs, je n’osais pas faire un seul geste. Une petite partie de moi me soufflait de prendre la poudre d’escampette, que je pourrais fuir d’une paire de portails et être au-delà de leur portée en quelques secondes sans même qu’il puisse décocher un carreau mortel. Laisser Kaijin dans leur griffe ne m’indisposait pas. Trois autres choses par contre, m’empêchaient de fuir, et je restais ainsi à attendre qu’ils prennent une décision. Premièrement, j’avais peur qu’il se mette canarder le jeune Voyageur si je décampais. Je m’en fichais totalement de lui, et il méritait certainement d’être constitué prisonnier, mais qu’il meure par ma faute était autre chose. Seconde raison qui me poussait à rester ici, c’était la curiosité. Ces Elfes ne semblaient pas être doués d’une technologie hors-norme, fallait l’avouer, et je m’étonnais qu’ils se décident à faire deux prisonniers alors qu’ils devaient savoir qu’ils n’avaient rien pour les retenir : à la prochaine nuit, des lieues et des lieues nous sépareraient. Et enfin, troisième et dernier argument, de loin le plus important, je ne fuyais pas. Jamais. Et surtout pas devant un petit con comme Kaijin qui, s’il survivait, aurait bien des histoires à raconter.

Ils nous firent avancer donc, et je fus surpris de leur pas léger ; c’était autre chose qu’à la télé, fallait pas se leurrer. La forêt était dense, mais pas autant qu’une véritable forêt pouvait l’être. On sentait que les gars du level-design s’étaient posés là et n’avaient pas voulu trop encombrer la partie. Sans comprendre véritablement, je ne me voyais pas faire autrement que marcher tour droit, comme si j’y étais obligé par Dreamland. On devait se retrouver dans une cinématique quelconque. La marche ne fut pas extrêmement longue, mais les poignards qu’ils avaient placé au-dessous de notre cou n’étaient guère engageants et ne rendaient pas la promenade très agréable. Et donc, après une vingtaine de minutes dans les bois, hors des sentiers (les Elfes ne devaient pas avoir besoin de sentiers), nous sentîmes avant de voir. Leur campement avait été la cible d’un incendie. Pas n’importe lequel, on imaginait bien. Mais la scène restait catastrophique : des cabanes végétales qui prenaient le feu quand elles ne reposaient pas noires et en cendre sur le sol de la forêt, des arbres qui craquaient et souffraient sous les flammes, et des Elfes qui s’agitaient en tous sens. Le leader de l’opération se dépêcha de donner des directives, et la plus étrange de loin fut de nous donner l’ordre d’aller nous équiper.

D’autres Elfes nous indiquèrent le chemin précisément en nous surveillant de leurs yeux gris en acier, et Kaijin et moi, sans mot dire, obéirent. De toute façon, si on souhaitait s’échapper de leur emprise, commencer à leur piquer des armes avec leur consentement n’était pas la pire option envisageable pour commencer une évasion. On se retrouva, à deux minutes du camp, dans une large cabane où nous attendait un Elfe aux épaules bien plus carrés que ses congénères. Nos surveillants lui lancèrent quelques paroles elfiques dont je n’y compris goutte, celui-ci posa quelques questions certainement, et sans avoir vraiment le choix abdiqua, haussa les épaules, et sortit un coutelas de sa poche. Il nous fit un hochement du menton et nous pria de venir. Sans me dire quoique ce soit dans le langage des rêves commun par excellence, il se servit brusquement de mon poignet et me traça une entaille légère avec sa lame. La blessure était modeste, mais brûlante, et je n’eus même pas le temps de me plaindre qu’il en fit de même avec Kaijin.


« Vous, Elfes. », dit-il pour seule explication, et il ouvrit une trappe et nous invita à y entrer.

Le sang qui suintait légèrement de ma blessure me dérangea les cinq premières minutes, mais la coagulation était déjà en cours. Je pourrais sinon vous faire cinq paragraphes inutilement et complexes sur ce qu’on trouva à la cave, mais quelques phrases feraient tout aussi bien l’affaire, voire, trois mots. Des armes, partout. Sur les murs, dans des caisses, sur le sol, accrochées au plafond par des ficelles pour les plus légères, sur des tréteaux, dans des vitres. Les torches faisaient scintiller chaque lame, chaque maille de chaque armure, et on se serait crus dans l’espace, avec pour chaque étoile une arme ou un équipement métallique, ou en cuir très élaboré.

Après de très longues réflexions et d’essais, j’étais maintenant équipé pour la guerre. Si je n’avais pas de casque sur la tête, j’avais gardé un bandeau elfique (+3 d’agilité) qui rejetaient mes cheveux blonds en arrière, et mes lunettes de soleil. En-dessous, j’étais équipé principalement d’habits en cuir très difficiles, mais qui compensaient le manque d’armure par des surplus d’agilité qui me faisaient sentir léger comme nos gardiens. Bottes, épaulettes en fer, plastron résistant, jambières de cuir. En ce qui concernait les armes, j’avais craqué. En plus de mon panneau de signalisation, j’avais pris une énorme claymore d’un mètre cinquante et large de vingt centimètres. Et comme mes capacités physiques de Voyageur me le permettaient (j’avais un talent « Science du barbare »), je décidais d’en prendre une autre. Les deux avaient comme adjectifs derrière elle « Puissants » ; j’avais eu peur de prendre les vorpales, effrayé de tuer des gens sans le faire exprès. Mais j’avais hâte de voir ce que des claymores ‘puissantes’ étaient capables de faire. Maintenant, je devais ressembler à un véritable joueur de MMORPG.

Sans trop faire attention à ce qu’avait pris l’autre idiot, on remonta et on fut amené devant le campement militaire, dans la tente du général. A l’intérieur, plutôt modeste, on trouva trois personnes qui semblaient être les plus gradés de tout le lot. Il y avait notre ami qui avait mené le commando de tout à l’heure, une Elfette dont le teint dur et désespéré donnait envie de la réconforter, et enfin, assis en tailleur, un vieil Elfe tout habillé de blanc et sapé comme une sorte de prêtre. Il nous dévisagea longuement tous les deux, et après avoir soufflé quelques paroles inconnues à ses deux lieutenants, nous pria d’une voix de parchemin de nous asseoir. Nous n’avions pas vraiment le choix de refuser son offre, et au final, tout le monde s’assied tandis que les simples Elfes étaient demandés ailleurs. Cinq sous la tente, et le vieil Elfe parla :


« Excusez de la barbarie qui vous a amenés ici, Voyageurs, mais le fait est que nous sollicitons votre aide. L’Event de la Bataille des Cendres Bleuté a été lancé, et tous les personnages, tous les Rêveurs ainsi que tous les Voyageurs, vous compris je n’en doute point, veulent le terminer. Le but de cet Event est… de nous anéantir. » Vie de merde de mobs de merde. Le vieux eut un léger sourire doux qui pouvait passer pour un rictus aigre. « La première mission a déjà été terminé, c’est-à-dire, une attaque sur notre village qui a évidemment réussi. Comme si nous pouvions lutter… La seconde partie de l’Event est la préparation pour la bataille finale, dans les murs de la cité de Val Aryon, qui n’est au final, qu’un énorme campement militaire qui réunit des dizaines de milliers de soldats de toutes les origines. Les Elfes sommes censés attaquer cette base pour la dernière partie de l’Event, mais nous n’avons aucune chance, aucune, de pouvoir les vaincre. Et nous y sommes contraints, car la Déesse le veut.
_ Nous serons vos hérauts ? »
, osais-je formuler en lui coupant légèrement la parole. Sa tête s’inclina pour affirmer.
« Nous n’aurons pas à nous battre, la Déesse de l’exigera pas de nous, si nous trouvons un plan original de nous soustraire à notre propre génocide. Voyageurs, voilà le plan que nous vous confions : vous vous infiltrez à Val Aryon, qui attendra tranquillement notre attaque qui ne viendra pas, puis vous faîtes tout pour faire perdre l’Event à ces barbares. Sabotages, pièges, assassinats, mensonges, traîtrises, faîtes ce que vous voulez. Soit vous soufflerez dans votre cor afin que nous attaquions, soit vous retarderez l’attaque qu’ils pourraient nous porter en voyant que nous n’attaquons pas. L’Event se terminera dans plus de cinq heures. Nous devons être en vie dans les cinq heures.
_ Et si nous prenons la poudre d’escampette ?
_ Nous ne vous fournirons pas l’antidote contre le poison mortel que nous vous avons inculqué avant que nous vous laissions prendre nos armes »
, soupira-t-il sans avoir l’air trop gêné.

Le forgeron… La petite blessure qu’il nous avait faite avant qu’on ne descende par la trappe. Lame empoisonnée. On était baisés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 948
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Noob, PNJ, level up ... Trop compliqué pour moi ... [PV : Ed Free] Lun 27 Jan 2014 - 22:22
Ed et Kaijin avaient dû suivre les elfes jusqu'à une cabane, là, les deux elfes qui les avaient conduit jusque ici parlèrent avec un autre de leur congénère qui gardait la cabane. Il était plus grand avec des épaules plus carrées. Les deux elfes partirent vers le village désireux de prendre des nouvelles de leurs défunt proches. Le garde fit signe à Kaijin et Ed de venir vers lui. Il s'arma d'une dague, saisit le bras de Ed et blessa le claustrophobe, il en fit de même pour Kaijin qui tenta de se débattre, l'elfe ne laissa pas l'adolescent échapper à cette blessure, il fit comme si de rien n'était. Le voyageur ressentit une violente brûlure à l'emplacement de sa blessure.

- Aaaaaah, putain ça fait super mal, merde !

Personne ne fit attention aux plaintes de Kaijin, donc, quand il comprit que tout le monde n'en avait strictement rien à carrer, il frotta son bras contre la peau de son flanc droit, parce que oui, il était toujours à moitié à poil et suivit Ed et le garde. L'elfe passa devant Ed et ouvrit la porte, les deux voyageurs entrèrent dans la cabane qui était vide à l’exception d'une trappe qui menait à une cave pleine d'arme et d'armure. Bon, il n'y avait pas beaucoup d'armure lourde, cependant Kaijin trouva son bonheur, une armure calcinée, noire, elle avait beau avoir vu pas mal de chose elle pouvait encore encaisser quelques coups. L'elfe appris au voyageur que cette armure ne lui conviendrai pas de ses talents et de sa classe, il lui montra divers habits rembourrés avec des côtes de maille ou des matériaux légers.

Au final, Kaijin s'était équipé d'un gilet rembourré avec de la côte de maille, d'un long manteau gris sans manche lui offrant plus de facilité pour utiliser ses pouvoirs pour ce qui est de ses mains, il s'était équipé de mitaines augmentant ses dégâts à mains nues. Il avait un pantalon qui lui permettait d'effectuer des mouvements fluides et rapides, elle lui offrait également une protection magique mineure, très efficace contre les faibles projectiles. Ses pieds étaient protégés par des bottes en cuir, lui donnant un bonus de protection mineur et une augmentation négligeable de ses pouvoirs. Niveau arme, on lui avait conseillé de privilégié les attaques rapides, puissantes, à mains nue. Il avait cependant accroché à sa ceinture un étui dans lequel il y avait une arbalète miniature, il possédait une sacoche avec une réserve de cinq petite flèches. Kaijin était prêt.

On escorta les voyageurs à une tente où un vieil elfe les attendait, plein de sagesse. Ils s'assirent en face de lui avant qu'il ne leur explique pourquoi il avait besoin d'eux. Kaijin n'écouta que d'une oreille. Il comprit que la mission qui leur était confier avait pour objectif d'infiltrer un fort et de saboter une offensive pour permettre aux elfes de … il en avait aucune idée et il s'en foutait en plus. Ce dont il ne se foutait pas c'était de ne pas avoir le choix.

- Et si nous prenons la poudre d’escampette ?
- Nous ne vous fournirons pas l’antidote contre le poison mortel que nous vous avons inculqué avant que nous vous laissions prendre nos armes.

Eh merde.

- Qui nous dit que c'est pas du bluff ?

Rétorqua le voyageur en élevant légèrement le ton.

- Vous voulez vraiment vous y risquez ?
- Ouaip.

Un elfe rentra dans la tente et plaça une dague sous le gorge du voyageur, ça allait le calmer.

- Vous tuerez vraiment une de vos potentiel sauveur ?
-Si c'est une potentielle menace, oui. De plus c'est votre ami qui nous intéresse, il est plus puissant que vous apparemment, vous serez une perte, mais vous ne serez indispensable.

Il verrait ce qu'il allait voir cet elfe de malheur, on ne traitait pas Kaijin de cette manière.

- J'ai dit que je ne vous aiderai pas ? Jamais de la vie ! Sur mon honneur, mon bras vous appartient !

L'elfe retira sa dague de sous la gorge de Kaijin, il allait attendre les ordres à présent, il arriverait bien à saisir une chance de s'en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Ed Free
Messages : 2725
Date d'inscription : 27/05/2010
Age du personnage : 27

Explorateur Onirique
Ed Free
Explorateur Onirique

Carte d'identité
Essence de Vie: 3495
Renommée: 6959
Honneur: 984
MessageSujet: Re: Noob, PNJ, level up ... Trop compliqué pour moi ... [PV : Ed Free] Jeu 6 Fév 2014 - 0:16
Kaijin était magnifiquement volte-face : un tout petit peu de menace et il disait le contraire sans aucun problème. De toute façon, c'était un petit con. Sans le poison et l'antidote comme récompense, il n'aurait jamais rempli la mission. Vous me diriez, moi non plus en fait. Nous étions au moins tous les deux d'accords pour penser que le poison était une gageure très difficile à supporter, et que si je parvenais à trouver le moyen de m'y soustraire, je n'attendrais pas de terminer la mission pour les Elfes. Je n'avais pas plus à dire que Kaijin, et le doyen considéra que l'entretien était achevé et qu'on pouvait se mettre au travail.

Nous fûmes tous les deux escortés dans la forêt (escortés comme pouvaient l'être deux personnes qui étaient entourés d'elfes bardés d'armes prêts à nous piquer si on faisait le moindre pas de travers). Le voyage à pied ne fut pas si long que ça, mais assez pour me rendre compte que certains arbres se ressemblaient sacrément. Evidemment, juste après avoir reçu cette mission et être en acte de bouger, je reçus la nouvelle quête d'aider les elfes, et pour que le jeu prouve qu'il en avait à revendre, il avait bien marqué " Ou les trahir ". Voyons, pourquoi on trahirait des gens qui vous avaient empoisonné pour vous forcer à trahir d'autres personnes ? Je renâclai durant le voyage, encore soucieux de ce qu'on pourrait trouver dans le camp des Personnages Joueurs et autres PNJ redoutables et avides de sang d'elfes. Je n'avais pas besoin de le préciser, mais je n'appréciais pas la façon dont se déroulait la nuit. En fermant les yeux et en me concentrant, je pouvais entendre le bruit de mon sang, et avec un peu d'imagination, je pouvais sentir le poison qui y était distillé. Je rouvris les yeux et maudis ces salopes d'Elfes.

La forêt prenait fin ici, de façon assez prononcée, et les Elfes commençaient à se replier. Le chef de l'expédition me donna un cor, et m'ordonna de souffler dedans dès qu'on avait assez saboté le campement pour leur assurer une victoire certaine et sans trop de pertes. Il ne fournit rien à Kaijin, mais je savais pourquoi : laisser quelque chose à cet idiot et il s'empresserait de toute faire bousiller. S'il lui avait donné un cor à son tour, je pariais mille contre un qu'il aurait soufflé dedans après une heure d'attente afin de précipiter les Elfes dans un génocide sanglant. Ainsi, Kaijin et moi furent rapidement seuls, et sans avoir besoin de discuter, de se concerter, on avança d'un pas lourd vers l'énorme campement qui réunissait tous les joueurs de l'Event.

Alors autant vous dire maintenant, c'était plus un village qu'un campement. Même si Kaijin et moi ne pouvions rien voir car il était entouré d'une barrière en bois faisant furieusement penser aux BD d'Astérix, la taille de la structure laissait pantois. Il pouvait y avoir plus vingt mille personnes là-dedans, et elles auraient de la place. On se dirigea vers la porte d'entrée, ou un garde armé pour faire la guerre (oreilles pointues : Créatures des Rêves) nous demanda ce qu'on vint faire ainsi, et après une réponse rapide comme quoi nous étions des joueurs désireux de se ramasser de l'expérience, il nous laissa entrer sans plus de cérémonie, et nous demanda d'aller voir le Commandant en Chef Erbert, le chef.


__

" ET QU'ON VA LES BRÛLER, CES CATINS D'ELFES !!! "

Le très gentil Commandant en Chef Herbert était en train de marteler une carte du poing. Il était incapable de parler sans hurler et envoyer des postillons partout. Il était musclé, possédait une armure de fer impressionnante et cisaillée par des mains expertes (peut-être mêmes des Elfes, en fait). Il avait une gueule carré, un visage rond, et ses cheveux étaient coupés courts et se battaient pour assiéger le front, sans grand succès. La fureur de destruction et de commander étaient criés par ses yeux, transpiraient de tout son être. Les trois Commandants étaient aussi autour de la table dans le plus grand bâtiment en pierre du campement, et faisaient de leur mieux pour éviter les postillons. Le premier était Ebos, un obèse qui n'avait pas d'armure à sa taille, et dont l'incompétence le prédisposait à être officier. Suant tout son corps dès qu'il fallait faire le moindre mouvement, il sortait toujours un mouchoir de quelque part pour éponger son corps flasque. Juste à-côté de lui, une fille avec une natte blonde, la seule Voyageuse du groupe, gardait tout son sérieux. Un visage dur, elle incarnait et parlait pour tous les Voyageurs qui participaient à l'Event. Elle était aussi la plus puissante Voyageuse qui circulait dans Park of Games et connaissait le Royaume par cœur. Elle participait à tous les Events, et cherchait le grand amour. Mais pour le moment, Sabine n'avait trouvé personne, malgré ses vingt-six printemps tout frais. Enfin, le dernier Commandant était de loin le plus menaçant de tous : Tercoz était aussi large que haut dans son armure d'ébène aussi simple que celle d'Herbert était tape-à-l'oeil. Coupe de conquistador, moustache prononcée, sa voix était assez grave pour déclencher un orgasme chez tous les gays. Ses petits yeux perçants semblaient scruter n'importe quelle âme à la recherche de péchés afin de les purifier par la décapitation. Personne ne savait qui il était, mais c'était un fanatique de la discipline... et de l'efficacité pure.

Les quatre Commandants étaient en train de réfléchir à la stratégie pour dégommer les Elfes, mais ils n'avaient pas trop à s'en faire concernant leurs chances de victoire : cet Event n'était pas trop difficile, et les Elfes pouvaient peut-être se révéler être de terribles combattants une fois cachés dans la forêt, ils allaient perdre. Incendies, armées organisées et disposant d'armes redoutables... C'était juste un Event normal, mais une erreur stratégique pourrait se révéler coûteuse. Normalement, les Voyageurs qui étaient intervenus apporteraient une force de frappe très conséquente, et il ne fallait pas le cacher, Sabine était peut-être la combattante la plus redoutable du lot. Un soldat se dépêcha de venir les interrompre dans leur stratégie afin de leur dire que deux Voyageurs en plus venaient d'être recrutés et qu'ils arrivaient. Une bonne nouvelle de plus. Des Voyageurs bien utilisés pouvaient valoir dix Elfes, voire beaucoup plus s'ils étaient de valeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 948
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Noob, PNJ, level up ... Trop compliqué pour moi ... [PV : Ed Free] Ven 7 Fév 2014 - 17:20
Les deux voyageurs furent amenés à la lisière d'une forêt. Il s'étendait un vaste champ vert devant eux. Les elfes s'absentaient peu à peu pour ne pas attirer l'attention sur les voyageurs. Il ne restait plus que le leader lorsqu'ils s'arrêtèrent, il donna un cor à Ed, mais pas à Kaijin. Lorsque ce dernier vit qu'on ne lui donnait pas ce qu'on avait offert à Ed, il s'insurgea.

- Pourquoi je n'ai pas le droit au cor, moi ?

Avait-il crié après avoir fait volte face. L'elfe ne tourna même pas la tête.

- J'ai du mal à confier l'espoir de mon peuple à un voyageur, alors le confier à quelqu'un d'aussi bête que toi. Même pas en rêve.

L'elfe continua sa route lentement. Il venait de clouer le bec de Kaijin de manière magistrale et définitive. Hors de lui le voyageur se retourna énergiquement les dents serrées, il marcha rapidement sans accorder la moindre attention à l'autre voyageur. Les nouvelles informations de quête apparurent aux yeux de Kaijin. Il se rendit compte qu'il avait la possibilité de trahir ces saloperie d'elfes. Dès que l'occasion se présenterai, il n'hésiterai pas. Kaijin tenait à tuer personnellement ce leader de pacotille.

Il arrivèrent près du quartier général de l'armée de voyageurs et de créatures participant à l'Event. C'était immense et magnifique.Un nouveau garde les intercepta. Il les laissa passer simplement lorsqu'il apprit de leurs bouches qu'ils voulaient participer à l'Event. Le garde demanda à ce qu'on les amènent voir le Commandant en Chef Erbert. Une créature des rêves aux muscles largement développer au visage pâle apparue. Ses lèvres et ses yeux ressortaient à cause de leur couleur rougeâtre. Il y avait un voyageur, plus fin, il était assez bronzé et son visage était très ovale.

Les deux soldats menèrent les deux nouveaux arrivant au grand chef. Il était en présence de deux autres personnes. Une voyageuse et une créature des rêves. Ce trio pouvait sûrement être dévastateur sur un champ de bataille, pour l'heure ils étaient juste impressionnant. Foutrement impressionnant. La créature des rêves aux yeux rouge passa devant les trois voyageurs.

- Commandant, nous vous apportons deux recrues.

La créature se décala. Ernest grogna et s'avança vers eux.

- Êtes vous prêts à vous battre soldat ?
- Alors déjà, on va se calmer. Tu arrêtes de postillonner et tu baisse d'un ton.

Le commandant toisa Kaijin d'un regard stupéfait. Ses yeux s'étaient brusquement écarquillés. Avant même que l'adolescent puisse comprendre ce qui lui arrivait, il vola en dehors de la tente dans laquelle les guerriers se trouvaient. Ernest sortit à son tour, il attrapa Kaijin par les cheveux et l'envoya dans la tente comme une boule de bowling. Le corps du voyageur renversa quatre chaises et une table. Les deux autres coordinateurs de l'attaque regardaient cela d'un œil exprimant une grande lassitude. Le commandant marcha rapidement vers Kaijin pour frapper ses côtes à coup de pied, il le souleva une nouvelle fois par les cheveux et l'écrasa contre le sol.

- C'EST MOI QUI COMMANDE, DONC TU LA FERMES ! SERGENT ! Emmenez moi cette lopette à l'infirmerie. Je veux qu'il puisse se faire tuer en première ligne !

Kaijin était à moitié inconscient, un filet de bave coulait le long de sa joue gauche. Le sergent souleva Kaijin pour le transporter sur ses épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Ed Free
Messages : 2725
Date d'inscription : 27/05/2010
Age du personnage : 27

Explorateur Onirique
Ed Free
Explorateur Onirique

Carte d'identité
Essence de Vie: 3495
Renommée: 6959
Honneur: 984
MessageSujet: Re: Noob, PNJ, level up ... Trop compliqué pour moi ... [PV : Ed Free] Mer 12 Fév 2014 - 0:34
Vous savez, finalement, Kaijin était un bon équipier. J'y pensais, laissant mon esprit s'égarer dans une seconde de philosophie de comptoir, parce qu'au moment où il fit preuve d'une insolence que je reconnaissais volontiers chez les gamins de huit ans pour énerver leur mamie, il s'était fait sauvagement tabasser par un Herbert qui semblait avoir un sens de l'humour proche du zéro absolu (soit pour les non-physiciens, dans les négatifs en comptant par centaine) ; je n'avais rien contre les alliés dont j'appréciais la présence, mais c'était dommage quand ils n'étaient pas souvent là, et à l'inverse, des gens chiants comme la pluie qui vous collaient au basque, c'était comme une mauvaise odeur impossible à enlever et qui vous agressait les narines comme à celle de votre entourage. Mais au moins, le petit Kaijin doué de sa stupidité et de sa méchanceté quasiment congénitales avait réussi à rapidement se faire éliminer de la partie. Je n'avais plus à me traîner un boulet méchant comme une teigne, en plus de m'avoir fait comprendre que le Commandant en Chef n'aimait pas du tout ce qui ressemblait à une poussière de non-discipline.

Sans jouer au con, je m'étais mis droit comme un lampadaire quand il revint de sa petite escarmouche. Je ne savais pas où était l'infirmerie, et peut-être que c'était mieux comme ça : ça me donnerait une excuse pour ne pas aller voir ce petit con, connaître son état et s'il serait bientôt opérationnel pour notre mission. S'il croyait qu'en se faisant blesser, il allait pouvoir rien branler, il se foutait le doigt dans l'anus jusqu'à l’œil. Je n'avais pas envie de crever, j’espérais que c'était pareil de son côté, alors on allait rapidement s'y mettre, efficacement, et on se choppait l'antidote du poison, fin de l'histoire et j’espérais qu'il voudrait encore une fois me sauter dessus afin que je l'enfonce dans la terre.

Tandis que le Commandant se remit devant sa carte sans qu'aucun de ses lieutenants n'ait fait le moindre geste comme si c'était tout à fait normal. Je me remémorai le camp : d'énormes tentes partout, des terrains vierges afin d'avoir de la place pour la cuisine, les repas ou les terrains d'entraînement. Tout avait été trop grand pour faire le tour des lieux, et je ne verrais pas l’entièreté sans quelques heures de temps libre devant moi (ce que je n'avais pas du tout). Mais ça confirma ma première impression : on aurait dit un camp romain, peut-être avec plus de bâtiments en bois et en pierre, exactement comme celui dans lequel je me trouvais. Je n'avais pas encore vu d'armes de siège, s'il y en avait, ou des casernes où se regrouperaient un grand nombre de soldats. Le nombre de Voyageurs qui participaient à l'Event était plus réduit que ce que je croyais, si on oubliait le Commandant que j'avais en-face de moi et qui me reluqua pendant une quinzaine de secondes avant de s'arrêter comme si elle se rendait compte que je l'observais.


" Ton nom.
_ Qué ?
_ Ton nom, idiot ! "
me dit Herbert sans la moindre patience ; il m'avait tiré de mes réflexions et je revenais sur le monde réel. J'en inventais un pour l'occasion, totalement éloigné de mon patronyme pour qu'on ne fasse pas le parallèle :
" Ted Ree.
_ Ted, je suppose que tu es plus discipliné que ton crétin de compagnon. " Il ne me laissa pas le temps de répondre qu'il enchaîna direct : " Vous êtes forts ?
_ Plus ou moins... "
J'étais le plus et Kai était le moins.
" Va au terrain d'entraînement et va voir Baran, il comprendra mieux que moi ce que ça veut dire 'plus ou moins'. Allez, dégage maintenant. "

Je n'étais pas aussi con que Kaijin, je n'allais pas laisser une petite part de mon ego s'offusquer qu'on me donne des ordres surtout si ça pouvait me permettre de gagner un tant soit peu leur confiance. Je sortis alors du bâtiment et je me dirigeais rapidement au terrain d'entraînement d'après les indications qu'on me donnait. Je mis environ dix minutes parce que je m'étais perdu deux ou trois fois, et je pus ainsi mieux visiter le camp, qui était plutôt gargantuesque. Tout ce que je pouvais dire, c'est que la tâche de les arrêter n'allait pas être facile : ils devaient être cent fois plus nombreux que les Elfes, et bien mieux armés. Et les Elfes, dans leur grande mansuétude à la con, n'avaient pas de forteresse dans laquelle se défendre, réduisant ainsi leur avantage qu'ils avaient à protéger le terrain d'assaillants.

Le terrain d'entraînement ressemblait à un endroit où faire courir les chevaux (excusez le manque de vocabulaire) : circulaire, des barrières, et un peu de sable, coupant avec le gazon habituel ou les dalles. J'y voyais cinquante personnes répéter le même geste devant les yeux inquisiteurs de Baran, l’entraîneur, qui n'hésitait pas à gueuler dès qu'il y avait le moindre mouvement qui ne correspondait pas à ses attentes. Encore un gueulard. J'allais être servi à la fin, je deviendrais sourd. Je passais tout de même au-dessus de la barrière et je fis signe à l'entraîneur. Il demanda à tous les autres de continuer à s'entraîner tandis qu'il reporta sa sinistre attention sur moi. Il me demanda ce que je foutais là, mon blaze, et une fois satisfait et le motif de ma venue, il me fit un signe de tête.

Baran hurla à ses poussins de se ranger contre les barrières car il allait me tester. Tout le monde lui obéit en une fraction de seconde, et mon futur adversaire prit une arme - une belle épée longue, avant de s'installer au milieu du terrain où il m'attendit. Baran était légèrement plus grand que moi, et ses muscles ressortaient bien mieux. Les bras à nus, couleur orangée par le soleil, ses muscles luisaient sous le soleil et de sa transpiration. Il avait un cou de taureau d'où saillait une veine palpitante. Je sortis mes deux espadons gigantesques de derrière mon dos en parcourant mon inventaire et je me tins en garde.


" Okay blondin !", me cria-t-il, "On va voir si tu vaux la peine qu'on s'intéresse à toi !
_ On doit se blesser, ou... ? Je ne veux pas vous...
_ Il veut pas me faire de mal ! Ah, putain, c'est la meilleure ! Petit con, j'ai entraîné des milliers d'hommes, je suis maître en épée. Fonce, donne tout ce que t'as ! Je ferais gaffe à pas trop t'abîmer."


Bon, okay, puisqu'il le demandait... J'y voyais là une bonne opportunité pour les priver d'un bon soldat sans essayer de le tuer. J'allais tenter d'être délicat...

__

" C'est quoi ces deux guignols ? Encore des petits cons qui ne savent pas arrêter les MMORPG... ", commenta Herbert en essayant plusieurs simulations de stratégie sur sa carte gigantesque. Ce n'était pas pour lui déplaire d'avoir des Voyageurs sous ses ordres, mais il y en avait une grande majorité qui prenait ça pour un jeu vidéo et s'autorisait à dire n'importe quoi, comme l'autre petit con. Cependant, la fille répliqua :
" Je ne suis pas d'accord, Commandant en Chef. Je les soupçonne d'être bons, très bons.
_ Tiens donc ?
_ Ils ont de bons équipements, c'est indéniable, dont certains qui avaient disparu depuis des années et qu'on n'a jamais retrouvé. Le blond avait trois armes lourdes sur lui, et le petit faisait preuve d'une belle insolence.
_ Et alors ?
_ Malgré le nombre de temps qu'ils ont dû passer dans ce Royaume, je ne les connais pas, et pourtant, je connais tous les Voyageurs qui fréquentent régulièrement Park Of Games. Je crois qu'ils viennent de l'Enfer des Pixels, la seule zone que j'évite.
_ Vous voulez dire, cette zone si dangereuse qu'aucun Voyageur ne s'y risque ? "
commenta le Commandant obèse Ebos en se grattant le nez. Elle répliqua :
" Oui. J'ai entendu dire que des Voyageurs y vont pour gagner plein d'expérie... enfin, pour améliorer leur technique de combat, mais ce n'était qu'une légende. Les objets qu'ils ont retrouvés devaient être perdus dans l'Enfer de Pixel. Je crois qu'on a affaire à deux Voyageurs surpuissants, des sortes d'ermites de la pire zone de ce quartier de Park of Games.
_ Foutaises ! Foutaises que ces conneries ! "
dit Herbert en frappant sur la table. " Je me suis cogné le petit sans difficulté !
_ Alors c'est qu'il possède des pouvoirs de mage très puissants "
, répondit d'une voix froide la Commandante, ne se rendant pas compte qu'elle mélangeait Dreamland et un MMORPG. " Il doit être capable d'invoquer de puissants démons ou de faire ressusciter des morts.
_ COMMANDANT EN CHEF !!! "
Une estafette apparut au seuil, transpirant... " Commandant en Chef, le nouveau... le blond... Baran a fait un combat avec lui, pour le tester. Au premier coup, il s'est fait arracher le bras, on le transporte à l'infirmerie !
_ QUUUUOOOOIIII ??!!"

Il entendit souffler Sabine : " Ce sont des putains de brute..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 948
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Noob, PNJ, level up ... Trop compliqué pour moi ... [PV : Ed Free] Dim 16 Fév 2014 - 12:06
Pendant qu'Ed arrachait des bras par ci par là, le docteur Scheinkof et son assistant Sblaak examinaient le corps de Kaijin, ils n'avaient pas souvent l'occasion d'étudier la physionomie d'un voyageur. Avec le corps de l'adolescent, ils se préparaient à soigner tout les voyageurs qui combattraient. Les elfes ne représentaient pas une véritable menace mais, ils avaient des ordres. Les deux scientifiques et leur équipe avaient allongés le voyageur sur un lit d'hôpital standard. Le camp avait beau avoir des apparences médiévales, cette salle d'opération était tout droit sortie d'un univers de S-F. Des terminaux étaient fixés contre les mur. Le corps de Kaijin était relié à une multitude de machines toutes plus complexes que les autres.

Le docteur Scheinkof était une créature des rêves très douée dans la confection de substance chimique. Il avait été prisonnier d'un jeu de Park Of Games dans lequel il jouait le rôle d'un scientifique allemand machiavélique. Cette homme de petite de taille portait une longue blouse blanche, des cheveux gras et noir. Ses yeux étaient creusés par des cernes aussi foncées que l'ébène. Il était sortit du jeu grâce Sblaak, une grosse créature verte sortie d'un univers d'Heroic Fantasy. Ce dernier s'était retrouvé dans l'univers du jeu du doc, à cause d'un bug créé par plusieurs voyageurs, la créature était finalement venu en aide à l'allemand. Ils avaient réussit à rejoindre le monde de Sblaak grâce aux connaissances du scientifique.

Sblaak était une créature immense et verte, semblable à un orc. Avec son slip en laine et sa masse, il menait une vie d'orc lambda. Le seul problème c'est qu'il n'était pas aussi sanguinaire et bête que ses semblables. Il a donc apprit à porter des habit en compagnie du docteur allemand, puis il est devenu son assistant quelques années plus tard. Les scientifique s'étaient consacré à voyager presque instantanément entre toutes les zones de Park Of Games.

Toute l'équipe de médecin s'attelait à préparer des drogues et autres médicaments dont ils testeraient l’efficacité sur Kaijin. L'équipe tenta de découvrir les capacités du voyageur. Ils commencèrent à prélever du sang au voyageur, l'équipe avait presque oubliée qu'il fallait que ce petit con puisse se faire démembrer en première ligne. L'amas liquide de globule rouge fut étudié par l'allemand et l'orc en personne. Ils découvrirent les capacités de métamorphose du jeune adolescent et également une anomalie. Les tests se prolongèrent. Pendant ce temps, le reste de l'équipe commençait à injecter d'autres médicaments à Kaijin. Le docteur Scheinkof entra soudainement en faisant claquer les portes !

- Bonne nouvelle : Il est empoisonné ! On va pouvoir tester l'antidote dont nous avons achevé la confection hier !

Il avait crié cela dans tout la salle, le sourire aux lèvres, toute la salle avait réagit de manière plus ou moins enthousiaste, n'y en avait-il pas un pour se dire qu'il était bizarre que le voyageur soit empoissonné ?

L'allemand se décala pour laisser entrer la grande silhouette verte, une seringue à la main. Il arriva jusqu'à Kaijin avec sa démarche lente et lourde et retourna le bras droit de Kaijin pour planter la seringue à la base de son poignet. Le docteur observait la propagation de l'antidote et l'élimination du poison depuis un des terminaux fixé au mur. Il ne fallut pas plus d'une minute au poison pour disparaître. Les cris de joie fusèrent dans le laboratoire, car oui, cette pièce était plus un laboratoire qu'une salle d'hôpital. Le docteur enfila un manteau et courut faire son rapport au commandant Herbert, nommant Sblaak à la tête des autres expériences.

À peine eut-il claquée la porte, que les yeux du voyageur s'ouvrirent, le poignet de ce dernier attrapa vigoureusement une scientifique qui cherchait à lui faire une autre piqûre. Il la plaqua contre le mur en se relevant. Il ressentait une affreuse douleur dans chaque parties de son corps et était dans un état de trans assez horrifiant, les drogues qu'on lui avait administrées lui était montées à la tête. La créature verte accourut pour tenter de le maîtriser sans le blesser, il fut coupé dans son élan par la violence avec laquelle Kaijin frappait le visage de la jeune créature contre un mur.

L'équipe n'avait pas déshabillé le jeune homme, trop occupée à commencer leurs recherches. Il avait donc gardé son armure et son arme, qu'il s'empressa de dégainer. Il tira une flèche dans le genoux de l'orc, ce qui l’immobilisa temporairement mais ne lui causant presque aucune douleur. Kaijin brisa la vitre qui était juste derrière lui avec le crâne du cadavre de la scientifique pour s'échapper. Il sauta, atterrissant un étage plus bas, sur une sorte de terrasse, il quitta cette dernière en passant au dessus de la rambarde. Il parvint à atteindre le sol, il n'avait plus qu'à trouver Ed. Seul le claustrophobe pouvait l'aider à faire sombrer ce royaume et ainsi à retirer la vie de plus d'un voyageur. Pour les elfes, l'adolescent trouverait un autre moyen de s'en occuper, dès qu'ils l'auraient débarrasser de l'antidote. Il ignorait totalement qu'il en était déjà débarrassé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Noob, PNJ, level up ... Trop compliqué pour moi ... [PV : Ed Free] Aujourd'hui à 9:10
Revenir en haut Aller en bas

Noob, PNJ, level up ... Trop compliqué pour moi ... [PV : Ed Free]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Park Of Game-