Haut
Bas

Partagez|

Risque de Cat-astrophe? [PV Kaijin Zared & Nodox Pebbles]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Risque de Cat-astrophe? [PV Kaijin Zared & Nodox Pebbles] Dim 10 Mar 2013 - 16:39
Plutôt que se bousiller les neurones à regarder la télé, source de multiples problèmes, de faiseur de tueur en série, psychopathe, tueur et autres – merci les informations et préjugés – le jeune homme préférait rester sur son lit en utilisant son portable, parlant par texto avec ses amis, quelques membres de sa famille pour passer le temps et ne pas rester là à regarder le mur en face en attendant que Morphée ne le berce dans ses bras. Après tout, il n'avait pas grand-chose à faire. Même dehors, même chez lui, l'ennuie-lui tenait compagnie. L'occasion de faire le point sur tout ce qu'il avait pu voir ou appris sur Dreamland. C'est vrai quoi, ça faisait déjà quelques jours, il avait eu la visite dans le royaume des doutes, puis dans ce cimetière géant, puis les autres endroits, il faudra songer à rendre visite à son seigneur? Maintenant qu'il commence à s'habituer à ce monde et qu'il n'était pas si nul qu'au premier jour – soir plutôt – rien ne l'empêchait de rencontrer son seigneur? La plupart des gens qu'il avait croisés avaient certains des buts solitaires ou dans un groupe, ça pourrait paraître logique dans un sens? Pourquoi s'embêter à servir? On est dans un rêve, à nous la liberté et ainsi de suite. Mais non. Ed ne voyait pas les choses comme ça. Il était possible que ce seigneur était un véritable idiot en plus d'être con, faible et inutile à la société Dreamland. Mais pour lui, c'était logique. Il avait obtenu son pouvoir donc autant le servir? Puis qui sait? Il y avait peut-être de charmantes demoiselles à ses côtés? L'occasion de se rincer l'œil, de faire de nouvelles connaissances, voyageuse ou créatures. Il y avait bien Lucas qui avait le même pouvoir que lui quoi que plus étrange il dirait? Lui, c'était aussi des invocations après tout.

Puis dans les autres qu'il avait rencontré, il n'y avait pas vraiment de contrôleur de foudre? Ces autres Voyageurs étaient plus ou moins uniques selon le jeune homme. Ce n'était que ses premières nuits dans le monde onirique donc tout était nouveau! Peut-être allait-il rencontrer un contrôleur de feu, affronter un invocateur de nain de jardin, être pris pour cible un arachnophobe, perdu dans la zone trois? Rien que d'y penser, ça foutait les jetons! Lui qui tente de ne pas dépasser la zone un pour le moment, il trouvait déjà son lot de bizarrie comme ça sans en rajouter par-dessus le marché. Non mais sérieux! Ses nuits étaient bien différentes d'avant, ainsi, il avait l'impression d'être plongé dans un bouquin fantastique ou même un jeu vidéo mais bonjours les sueurs froides aussi. Malgré cette aventure unique et hors du commun, il ne voulait pas en parler autour de lui. Non pas que ce soit une règle, c'est juste que normalement, il faut affronter sa phobie et ça vient comme ça vient ce genre de chose? S'il avait plus ou moins compris le système de destination à Dreamland, pour atterrir ici ou avec cette personne, il ne pensait pas que c'était possible pour un rêveur de se dire, je vais affronter ma phobie! Remarque, s'il venait à croiser quelqu'un de son entourage dans son combat contre sa phobie alors pourquoi pas l'aider? Ça ne lui coutait rien en plus. De plus... admettons que ce soit une fille de son lycée ou même de sa classe et qu'elle devenait une Voyageuse, ça serait une occasion de se rapprocher d'elle, d'abord à Dreamland, être un peu son mentor en quelque sorte? Voilà qui serait cool! Mais peu probable. Affronter sa timidité n'était pas facile mais à Dreamland, ce n'était plus un problème si insurmontable, juste un problème comme un autre.

Ses doigts continuaient de tapoter l'écran tactile alors que son chat était venue chercher un peu de chaleur sur son lit, à moitié allongé contre lui en faisant ses pattes de velours et en ronronnant à souhait. Brave bête! On disait souvent que les ronronnements d'un chat étaient comme un antistress, un relaxant et ce n'était pas vraiment faux en fait. C'était agréable d'entendre ça... Plus désagréable de se réveiller couvert de poil mais bon, il y avait ses bons et ses mauvais côtés. Petit à petit, le voilà en train de s'endormir en gardant son portable à la main...

***

Ouvrant les yeux au milieu de cet endroit encore inconnu du jeune Voyageur, il observa les alentours en remarquant une chose, le voilà en plein territoire félin! Il y avait des chats partout autour de lui, sur deux pattes, comme des humains. Toutes les races aussi, les tigrés, les siamois, les poils roux, les blancs, les noirs, les blancs et noirs, ceux qui n'avaient pas de poil... Beurk! Il aimait bien les chats mais ceux-là, il ne pouvait pas vraiment les aimer. Il trouvait ça laid un chat sans poils! Les chats avaient leurs petites vies peinardes comme les squelettes en vaquant à leurs occupations en travaillant vers les champs ou en s'enfonçant un peu plus dans cette ville. Ouah! C'était genre un grand royaume vu la taille du château! Se pourrait-il qu'il soit dans une sorte de capitale de Dreamland, un peu comme la capitale de la zone un? Après tout, il ne semblait pas y avoir grand danger autour de lui? Ça devait forcément être la zone un! C'est le royaume des chats, pas des tigres et des lions après tout. Avec de la chance, il allait passer une journée marrante dans ce royaume! Attention à ne pas se faire des ennemis ici, ça semblait calme mais attention, certains Voyageurs n'étaient pas aussi pacifiques que lui, cherchant surtout la bagarre. Ça c'était un truc qu'il ne comprenait pas trop. Ok, Dreamland, c'est marrant et tout mais pourquoi chercher à s'affronter alors que des monstres feraient l'affaire? Enfin, c'est comme dans le monde réel, il y a toujours des cons.

Plutôt que voir ce qui se passait du coter des champs, à lui la grande ville pour voir ce que cachait ce royaume, quel mystère allait-il encore découvrir! La première chose que l'on remarquant en se dirigeant vers ce royaume, outre les chats, c'était le commerce! On avait carrément l'impression qu'il y avait plus de petits stands que de chat, c'est dingue! Pour le moment, ils ne vendaient que des fruits ou d'autres aliments pour chats en majorité comme des croquettes. Ça semblait être l'équivalent de bonbon ici vu le nombre de chatons qui regardaient toutes ses variétés de croquettes qu'ils essayaient d'imaginer dans leurs poches. Certains tiraient sur les robes de leurs mères pour en avoir un ou deux mais là aussi, comme dans le monde réel, leur mère refusait en parlant de chose comme, pas avant le repas, tu ne vas plus avoir faim, et certaines acceptaient de bon cœur mais un ou deux, pas plus. Plus il avançait, plus il y avait de monde et pas seulement des chats mais aussi des humains, créatures, rêveurs ou Voyageurs. La vente changeait aussi, il y avait beaucoup de plus d'objets en tous genres plutôt que de nourriture. Des statuettes à tout vas, des bibelots, décorations, un vrai marché aux puces – sans mauvais jeux de mots. Certains attiraient même son regard, quand on voyait certains objets, certaines armes, comment ne pas être séduit? Hey, il est un garçon après tout! Surtout que certains chats savaient l'attirer avec ses belles paroles, des pouvoirs supplémentaires, une grande aide, victoire, force, à croire que le mot Voyageur était écrit sur son front! Parlant de front, il avait pu se voir dans un miroir exposé dont un chat ne cessait de lui jeter des fleurs et tenter de lui refourguer ça alors que lui, cherchait juste à voir de quoi il avait l'air?

Rien de spécial sur le visage ni autour du cou? Il avait par contre une natte dans le dos, rien de bien inhabituelle mais accrochée par un petit ruban avec deux petites clochettes. C'était ça ce bruit depuis tout à l'heure? Il pensait que c'était une animation locale lui! Il abordait une veste longue et rouge mais sans la moindre manche, attaché par quelques boutons devant. Sans le voir, il avait une grande patte-de-chat dans son dos et une plus petite au niveau du cœur sur sa veste. Un tee-shirt noir dessous abordant un éclair jaune mais grandement caché par sa veste. Rien dans les poches, il avait une ceinture banale et un jean classique si ce n'est qu'il était abimé au genou. Abimé ou fait exprès? En effet, il y avait trois trous, des sortes de griffures, un gros chat se serait venger sur ce jean? Pour les chaussures, rien à dire, c'était classique, des baskets sombre. Mouais, il avait déjà eu meilleure allure. Quittant le matou, il continuait son chemin mais il fut vite retardé sur un autre stand proposant des objets magique aux Voyageurs à des prix réduit. Voilà qui était intéressant! Il proposa divers objets mais Ed s'attardait sur un livre. C'était bizarre comme objet magique mais ça devait surement valoir le coup! Le chat vendeur était quelque peu gros, blanc et parsemé de tâches marrons sur son corps avec une petite veste noir sur le dos.

« Oh, le Guide du Paumé Solitaire vous intéresse? Notre GPS se vend très bien! Le principe est simple, vous l'ouvrer à n'importe quelle page et hop, ça vous dit votre localisation, Royaume des Chats, zone deux. Une page en arrière, ça vous indique le royaume le plus proche et le plus sûr de la zone, une page après, ça vous indique l'endroit le plus dangereux de la zone en ce moment. »
« Mouais bon... y a pas autre chose? »
« J'ai le Trombinoroscope! C'est un bouquin qui vous indique le nom, la localisation, le pouvoir et même le classement de ceux qui vous avez déjà croisé! C'est très prisé en ce moment et il m'en reste plus beaucoup. Au pire, vous dites un nom, il trouve de suite le Voyageur et au pire s'il n'est pas là, le dernier endroit où il se trouvait. C'est plutôt pratique si vous êtes du genre, hum, cha-sseur, héhé! »
« Vous faites dans l'humour? Bon ok. Pas d'armes sinon? »
« Pas vraiment, je suis surtout là pour les objets magiques, sans pour autant dangereux, je n'aimerais pas qu'une arme se retourne contre moi ou ma famille. »
« Et il n'y a pas quelque chose de moins encombrant qu'un livre? »
« Hum... j'ai bien cette montre-guide. Un peu comme les deux autres artefacts, il vous suffit de dire le nom d'un royaume ou d'une personne et la montre vous indique le chemin. Mais son utilisation est de trois fois par nuit donc vous pouvez chercher trois endroits ou personnes par nuit, pas plus! »
« Va pour ton trombinochépakoi... »
« Trombinoroscope! Très bon choix en tout cas mais hum... comment dire... Avez-vous de quoi payer car cet objet est classé C quand même et il compte un certain prix d'EV. »
« EV? C'est quoi, comme des UV? J'ai pas un sou sur moi, j'ignorai même qu'il y avait de l'argent sur Dreamland? »
« Ha je vois le genre! Ça joue les ignorants qui ne veut pas payer et ça me fait des problèmes! Essence de Vie, ça vous dit rien je suppose? On m'a déjà fait le coup, on essaye de m'attendrir puis dès que j'ai le dos tourné, il me manque des articles alors dehors! Se balader en zone deux et se faire passer pour un débutant, je suis pas stupide! Oust, pschit pschit! »


Non seulement, ce chat était un arnaqueur en réalité mais Edward disait vrai! Il valait peut-être mieux qu'il file avant d'avoir des problèmes? Mais quel genre de cat-astrophe pourrait bien arrivé ici? À part une vague de vol, il ne voyait pas!
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 2439
Date d'inscription : 13/04/2010
Age du personnage : 26

Voyageur Expérimenté
Nodox Pebbles
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 450
Renommée: 966
Honneur: 410
MessageSujet: Re: Risque de Cat-astrophe? [PV Kaijin Zared & Nodox Pebbles] Lun 11 Mar 2013 - 0:06
[Heu, l’objet du trombi-machin-truc, je ne pense pas qu’il serait correct, ou alors beaucoup mais alors beaucoup plus cher que pour un rang C ^^]



Ahah ! Enfin ! C’est une bonne journée qui s’annonce, c’est moi qui vous le dis ! Et pourquoi me direz-vous ? Et bien tout simplement parce qu’aujourd’hui, je viens de recevoir ma paye ! Ouais bon, ça paraît un peu crétin comme, voir même moche au premier abord, mais quand on habite tout seul dans un studio de quinze mètres carrés au plein centre ville, avec la bouffe et toutes les charges à la noix à payer, bah un peu d’argent de temps en temps ça fait toujours du bien. Donc oui, aujourd’hui s’annonce très positif !

*Plusieurs heures plus tard*

Punaise quelle journée en carton … en plus il pleut comme pas possible. Mon voisin qui joue les génies pour finir à l’hosto en même temps que créer une coupure générale d’électricité dans tout l’immeuble. Ma collection de manga lu et relu et re-relu. Pas de connexion internet et pas de belle demoiselle pour faire passer le temps. Bref c’est la mouise. Un coup d’œil au portable dont la batterie est elle aussi presque vide. En plus de ça je viens de louper la météo de Catherine Laborde et les infos de Claire Chazal … Finalement, sans l’électricité, on n’est vraiment pas grand-chose. Notre magnifique économie de capitaliste à la noix s’effondre sur elle-même et nous voilà de retour à l’ère préhistorique, ou presque …

Un soupire suivit cette triste réalité. Bon bah je n’ai plus qu’à aller à Dreamland. Au moins là-bas je suis sûr de ne pas être en manque d’électricité. Un passage par la douche froide - bah ouais la chaudière ne fonctionne pas à gaz -, puis un repas rapidos et un lavage de dent. Et hop, au lit.
Ah c’est vrai que ce sera ma première nuit après Luxuria. Après le sceptre SExY et toutes les mésaventures de cette sortie en terrain inconnu. Enfin il y a eu des trucs chouettes aussi, il ne faut pas tout voir en noir non plus. Surtout la partie avec Lithium, ça c’est bien. Héhéhé.
Donc pour faire simple, ce sera ma première nuit à Dreamland dans le corps d’une femme. J’espère au moins que niveau vestimentaire ce sera mieux qu’au moment de la transformation, sinon ça veut dire que toutes mes autres nuits commenceront toutes pareilles, et ça ce serait vraiment chiant. Vraiment.
Il fallut encore plusieurs minutes pour que le sommeil arrive que mon esprit file au pays des rêves.

*_*

Hum, c’est quoi cette odeur ? On dirait, hum, de la bouffe pour animaux de compagnie. J’ouvris les yeux une seconde plus tard, j’étais effectivement à proximité de ce genre de chose. Mais plus précisément, devant un étalage appartenant à un commerçant à l’apparence d’un félin humanoïde. Un regard à droite à gauche, puis aux alentours pour être sûr, et effectivement c’est bien ça. Je suis au royaume des chats. Moi qui n’aime pas ces animaux toujours trop collés à tout le monde, toujours a demandé de l’attention et à en faire qu’à sa tête une fois qu’il a eu ce qu’il voulait, me voilà servis. Rah bon sang, comment c’est possible de tomber là alors que ma dernière pensée envers ces créatures poilues remonte à plusieurs semaines … enfin je crois …
Bon quoi qu’il en soit, me voilà donc autant me faire à l’idée et en profiter. Bien, premier point, à savoir : « Où est-on ? », validé. Passons au second point, la tenue.

C’est la même que celle trouvée à Luxuria, bizarre d’ailleurs mais je ne vais pas m’en plaindre, elle met très bien en valeur toutes les courbes. Cette robe à dos nu reprenant d’ailleurs les mêmes sigles que mon tee-shirt dans mon ancienne version masculine, coupée de sorte à s’arrêter au milieu des cuisses mais ouverte sur les côtés jusqu’aux hanches, et une cordelette au tour du cou pour tenir le haut. Un soutif d’un blanc simple et discret. Des bottes rouges sans le moindre talon qui montent jusqu’aux mollets. Un serre-tête de la même couleur afin de garder ma longue chevelure rousse en arrière, et du même coup mettre au grand jour mes oreilles pointues. C’est vrai que cette erreur de morphologie est plutôt bien utile ici, se faire passer pour une créature des rêves, ça a parfois du bon.
Je m’admirai discrètement à travers un miroir mis en vente par un autre marchant, puis fière de moi je partis faire le tour des commerces puisque de toute manière il n’y a pas grand-chose d’autres à faire ici.

C’est quand même bizarre de voir autant de chat. Un peu normal étant donné que je suis là chez eux mais bon, il y a aussi des rêveurs, d’autres voyageurs et des habitants de Dreamland provenant d’autres races que les chats. Mais tout de même, autant de matou partout. Beurk, heureusement que ceux-là ont l’air un peu plus intelligent que ces stupides animaux dont bon nombre de personne raffolent dans la vraie vie. Comment peut-on aimer ces choses-là ? Franchement ça me dépasse.
Une conversation me tira des ces pensées pleines de poils et des petites pattes. Une fin de conversation plutôt. Un marchant qui semblait vendre pas mal d’objet magique venait de faire la rencontre d’un nouveau voyageur tout juste arrivé à Dreamland, ou presque. Ahah, ça me rappelle presque moi à l’époque. Le félin lui fit signe de partir, prétextant qu’il ne devait pas lui faire perdre plus de temps avec sa ruse. Pourtant, à bien regarder le garçon, il semblait vraiment ne pas savoir ce que sont les essences de vie. J’allai à sa rencontre, puisque je n’ai rien d’autre à faire, et l’attrapai par les épaules pour le tourner vers moi et dos au commerçant. Des cheveux bruns avec une tresse dans le dos, des yeux marron, un haut noir et un jean caché sous un long manteau. Le look classique de tout apprenti aventurier.

« Salut, je t’ai entendu avec le marchant. Il semblerait que tu ais besoin d’un coup de main, et puisque je passe par là et que je n’ai rien d’autre à faire … L’essence de vie c’est la monnaie de Dreamland. Elle fait partie intégrante de toi-même. Si tu veux en gros, quand tu paye un truc, tu paye avec ton corps. Mais pas comme dans le sens de prostitué hein. Tu vends des morceaux de ton être pour en échange de la chose voulue. » Je lui souris, les mains sur les hanches puis lui tendis une main en guise de salutation. « Tu es vraiment nouveau ici ? Moi c’est Nodox, mais appelle-moi Dox', c’est plus simple. Enchantée. »

C’est quand même bien d’avoir un nom unisexe, ça sert pour toutes les situations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 950
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Risque de Cat-astrophe? [PV Kaijin Zared & Nodox Pebbles] Mar 12 Mar 2013 - 21:04
Alors que lentement les minutes et les secondes s'écoulaient tel des grains de sable dans un sablier. Une saloperie de boule de poil était venue sur ses genoux et après cette petite escapade dans un endroit quelconque peuplé d'un magnifique chat noir devinez quoi ? La tête et les yeux rouges comme des tomates. Mais si ce n'était que ça, tout son visage le brûlait, de plus il éternué à de nombreuses reprises. Chaque fois qu'il toussé, il avait l'impression qu'on lui rappé la gorge comme on rappe du gruyère. En bref journée de merde.

En plus, pour ne rien arrangé, ses vêtements étaient souillés de poils noirs, connard de matou. Le jeune petit boulet décida d'abréger ses souffrances par le sommeil, sauf que l'heure n'était pas du tout celle à laquelle il se couchait habituellement aux alentours de une, voir deux heures du matin. De plus ses nuits à Dreamland n'étaient pas de tout repos. Au final après un énième éternuement il trouva le sommeil.

Se matérialisant dans une sorte d’immense ville. De grandes infrastructures, de la foule mais surtout un immense marché. Super ! Seul inconvénient, des foutus chats. M'enfin, son allergie ne semblait pas surgir et le faire éternué comme je ne sais quoi. Passant une main dans ses cheveux bleus vérifiant que tous étaient en ordre, il observa ses vêtements. Parfaitement accordé avec la chaleur ambiante qui ma fois, était forte agréable au goût de Kaijin, le soleil rayonné, sur le sol et sur ses bras nus. Il portait un tee-shirt sombre, sur lequel était dessiné un métalleu. Puis un bermuda noir et blanc, autours de son cou il y avait une chaine en or.

Plongeant les mains dans ses poches, il adopta un style décontracté pour se mêler à la foule. Il y avait toute sortes de stands. Chacun faisait sa pub espérant devancer les ventes de l'autre et ainsi de suite. Un stand presque non surveillé se présenté devant lui. Les deux gérant de ce dernier étaient trop occupés à se prendre le chou, cependant il devait contrôlé ses envies de meurtres depuis ce foutu tournois, chaque personne, chaque créature, créé en lui une sorte d'envoutement le poussant à tuer, à faire couler le sang. Heureusement que cette fichue envie n'avait pas l'air de se manifestée dans le monde réel.

Passant tout près du stand, il saisit ni vu ni connu un petit objet, rectangulaire, puis sortait d'un des côté, une tige de plastique à laquelle était accrochée une sphère bleuâtre. Dès que la matière toucha les doigts de Kaijin, la boite généra une explosion mineure qui envoya le jeune voyageur dans la foule, sous les yeux ébahis des deux commerçants, une fraction de seconde après les voilà entrain de crier au vol après Kaijin, qui se releva le plus vite possible pour mieux fuir. Se faire repérer maintenant n'était pas la meilleure idée qui soit. Oui oui ça arrivé à Kaijin d'être responsable. Cela dit ça ne durait jamais.

Alors qu'il était coursé par deux vieux commerçants hystériques et d'autre passants qui avait le cœur sur la main. Ouais c'est ça. Bref, Kaijin ne faisait que bousculait et traverser la foule de manière tout à fait grossière. Tout à coup il posa une main sur un stand fait de bois et passa par dessus bousculant ensuite le responsable de l'étale. Il déboula ensuite sur une autre rangée de stand, se fondant dans la foule sans réfléchir, il fit mine d'examiner des stands.

Ses poursuivants n'auraient aucun mal à le retrouver mais il saurait les repousser, pire encore, les supprimer. Sa débilité et sa folie revenaient à la charge. C'est alors qu'il surprit une étrange conversation entre un nouveau voyageur, et une voyageuse. Le pire c'est que le prénom de cette voyageuse lui disait un truc. ''Nodox'' il était sûr d'avoir rencontré quelqu'un portant ce nom, il essaya de se remémorer chaque une de ses nuits. Résultat, il avait deux mains posées sur plusieurs planches de bois accrochées les unes aux autres servant de stand. Il avait les yeux fixés sur le bois de ce dernier. Qui était la personne se nommant Nodox qu'il avait rencontré ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Risque de Cat-astrophe? [PV Kaijin Zared & Nodox Pebbles] Jeu 14 Mar 2013 - 14:00
Pour qui se prenait ce fichu vendeur à la sauvette? Il se croyait plus fort que tout le monde ou quoi? Ed était nouveau, il devait avoir quelques jours dans les pattes seulement et lui, il trouvait qu'il avait l'air d'avoir de l'expérience en tant que Voyageur, qu'il égalait certaines célébrités du Dream Mag? Oui, ce petit magazine, il l'avait lu il y a pas longtemps et c'était assez intéressant même s'il paraîtrait qu'il paraissait beaucoup de fois en une seule journée, de quoi faire les reporter de ce magazine des esclaves du travail. À se demander combien ils étaient dans leurs locaux pour bosser? Il avait eu la confirmation que même les êtres de Dreamland dorment, ceux dans le cimetière de Dreamland en tout cas, ils dorment! Puis il faisait jour ici, c'était la nuit qu'ils dormaient, mais quand tombait la nuit ici? Bref, le matou rouspétait dans ses poils en se disant qu'il avait d'autres chats à fouetter que des Voyageur inutiles et ainsi de suite... Il n'avait pas fini de rouspéter mais Edward n'avait pas fini d'écouter ses jérémiades que quelqu'un le retournait pour lui faire face. Oh non quoi encore? La sécurité du royaume qui allait l'insulter pour avoir fait perdre son temps à cet idiot de chat? Un mec en danger? Un bourré qui voulait une petite pièce pour une nouvelle bouteille ou peut-être quelqu'un qui le connaissait dans le monde réel? Eh oui, toutes ses options en un quart de seconde. Mais non, il fit face à une jeune femme rousse, les oreilles pointue, tenue surtout blanche mais marqué de rouge aussi. Elle était assez mignonne mais ses oreilles trahissaient ses origines, une créature. Il n'était pas raciste envers les créatures, loin de là. Mais il avait appris tout seul à démasquer les rêveurs et Voyageurs des êtres de ce monde onirique. Son visage s'était, un instant, crispé de surprise... C'est vrai que lui et les filles...

Lui ôtant le genre de pensées qui pouvait traverser son cerveau de garçon timide avec les filles, cette demoiselle lui apprenait ce qu'étaient les EV qui n'avaient absolument rien à voir avec les UV. Loin du bronzage, l'EV était l'essence de vie et en gros, on payait avec son corps. L'idée des filles de joie ne fut pas sa première idée, non, lui et sa passion des films d'horreur, il se voyait déjà abandonnant une main pour acheter un objet. Elle avait dit morceau de son être mais être et membre, c'est pareil, non? Faut être taré pour penser à ce genre de truc, hein! Taré ou accroc à ce genre de films marrant avec plein de sang partout et le plus souvent, un scénario en papier mâché. Et cette idée de vendre sa main lui restait vraiment gravée à l'esprit... faut être vraiment con pour se démembrer pour un objet! Au final, tout le monde ici doit ressembler à Frankenstein pour obtenir un objet intéressant? Bonsoir la misère dans ce monde! Ça coute rien de faire des pièces pourtant! Perdue dans son débat solitaire sur le besoin d'avoir de l'argent dans sa bourse et non des organes ou des doigts ou autres, la demoiselle lui tendait sa main en se présentant sous le nom de Nodox... Un nom inconnu au bataillon... Bref, il était vraiment face à une créature de Dreamland. Présentation... Fille... courage, c'est qu'un rêve, pas la vrai vie, elle n'existe pas dans la vraie vie, elle n'est qu'une demoiselle se faisant aimable, rien de plus! Il tendit sa main, ouvrit la bouche et là, désastre!

« Bah bi ba voui euh hum enchanté...Heum heum! Merci de l'info, Dox, moi c'est Edward et effectivement je suis nouveau. Quelques nuits ici à peine au compteur. Mais cette histoire d'essence de vie m'intrigue... »

Parlant de ça, il tourna la tête vers le matou vendeur qui continuait de tirer une tronche d'enterrement puis il vit un type étrange, cheveux bleus, sur un stand, les yeux rivée dessus? Où ce type était du genre à retourner mille fois la question avant un achat ou alors où préparait un mauvais coup du genre vol à l'étalage. Enfin bref, cela ne le regardait pas, libre à ce type de faire ce qu'il voulait. Il fit quelques pas en avant pour s'éloigner de ce stand d'escroc ou de vendeur du genre mauvaise foi puis continua son doute...

« Payer avec des morceaux de soi, ok mais les gens font vraiment ça? Je veux parler des Voyageurs. Ils sont vraiment prêts à se couper une main ou plus pour un objet? Il y a plus simple pour payer et quand bien même un objet serait puissant ou très pratique, ça n'explique pas tout! »

Le pire dans tout ça, c'est qu'Ed était sérieux. À voir ses yeux, son expression, il ne disait pas cela pour plaisanter. Dreamland avait encore mille choses à lui apprendre et vu son statut de nouveau, il ne pouvait qu'être débile sur ce monde. À la limite, les gens du cimetière ne sont pas de simple mort mais des gens endettés pour trop d'achats! Sur Terre, on vire les gens de chez eux en les forçant à rembourser, ici, on ne leur laissait que les os et une tombe pour vivre... Drôle de monde! Il s'habituait à voir des squelettes vivants, des chats sur deux pattes qui faisaient du commerce ou même vivait une vie normale mais le reste semblait de plus en plus étrange, selon les royaumes qu'il visitait. La zone deux en plus, une grande première pour lui qui n'avait que foulé la zone un. S'éloignant un peu de ce type devant le stand - pourquoi lui? Cheveux bleus, ça passe pas inaperçu -, Ed le surveillait d'un œil, pour peu qu'il prépare un autre genre de mauvais coup, il ne voulait pas être pris pour cible par un fou, ni pour Nodox. Son devoir de garçon était de protéger les filles, pas seulement lui, ça devrait être une règle universelle selon Edward!

« Mais en fait, qu'est que tu viens faire dans ce royaume? Tu as besoin d'aide peut-être? Rien me retiens ici à part visiter les alentours donc si je peux me rendre utile! »

Mouai, un peu d'action serait préférable à visiter le marché aux puces. Puis il tenait à son idée que Nodox était une créature de Dreamland et non une Voyageuse – Voyageur en vrai – puis bon, c'est toujours mieux de faire même un brin de visite à deux qu'en solitaire et c'était d'autant plus valable quand il s'agissait d'une fille! Edward abordait un léger sourire aux lèvres, le genre de sourire aimable qui laissait supposé que la personne était naturellement de bonne humeur ou du genre sympathique, ce qui n'était pas faux tant qu'on ne vient pas lui casser les noisettes.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 2439
Date d'inscription : 13/04/2010
Age du personnage : 26

Voyageur Expérimenté
Nodox Pebbles
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 450
Renommée: 966
Honneur: 410
MessageSujet: Re: Risque de Cat-astrophe? [PV Kaijin Zared & Nodox Pebbles] Ven 15 Mar 2013 - 14:41
[Plutôt petit mais je ne sais pas trop quoi dire/faire d'autre ...]



Le garçon ne sembla cependant pas être très à l’aise avec les femmes. Un homosexuel qui s’ignore ? Un puceau idéaliste ? Ah comme le monde est petit. Il va rapidement déchanter s’il veut survivre dans ce monde. D’une voix tremblotante, hésitante à souhait, il me remercia pour l’explication et se présenta sous le nom d’Edward. Attendez, ce ne serait quand même pas lui le fameux Ed Free dont parle beaucoup le Dreammag en ce moment ? Nan impossible, lui c’est un nouveau, pas l’autre. Restons tout de même prudente, juste au cas où.

Il ne comprenait pas le principe des essences de vie. De vendre des parties de son corps contre un quelconque objet, ce point lui posait problème. C’est vrai que dit comme ça, on pourrait croire qu’on se charcute pour avoir un petit bonus. Mouais, j’haussai les épaules avant de répondre, sans accorder la moindre attention à une agitation soudaine non loin de là. Certainement encore un gamin qui a essayer de voler un truc et qui s’est fait avoir.

« Tu as raison, c’est peut être un peu psychopathe dit de la sorte, mais ça ne l’est pas du tout. Il n’y a pas la moindre trace de sang, et de là à perdre carrément un membre il faudrait que le coût soit extrêmement élevé. De plus et c’est une particularité des voyageurs, plus le client est puissant, plus il faut que l’objet convoité soit cher pour qu’il en perde un membre. Donc ne t’en fait pas pour tes mains, tu les garderas si tu n’as pas les yeux plus gros que le ventre. »

Ma réponse sembla le satisfaire, du moins pour le moment, puisqu’il changea de sujet pour me demander ce que je faisais là, si j’avais besoin d’aide ou quelque chose du genre. A côté de ça, le voleur puni était un garçon aux cheveux bleus. Un punk dans l’âme, dans le genre gros bourrin certainement. Un soupire s’échappa de mes lèvres en le regardant puis je suivis le petit Edward, ce dernier préférait s’éloigner du perturbateur.

« Et bien, pour tout te dire, je n’ai absolument rien d’autres à faire ici que me balader. C’est pour ça aussi que l’on a le temps de discuter, autrement je t’aurais certainement laissé te débrouiller tout seul, comme un grand. »

J’esquissai un sourire tout en cherchant quoi faire. Visiter ? Bof, je n’ai jamais vraiment eu l’âme d’un touriste. Faire les boutiques ? Non plus, tout coûte toujours trop cher par ici. Quoi que, le seul truc qui pourrait être utile ce serait un moyen de ranger des affaires sans avoir à se trimballer constamment une caravane. Jouer les justicières et punir les brigands ? Non merci, d’un ça ne fait pas assez longtemps que j’ai ce corps pour risquer de l’abîmer, et de deux le Royaume des Chats possède sa propre police. A eux de faire leur boulot.

Oui mais du coup, quoi faire ? J’ai rien foutu pendant plusieurs mois, ce serait dommage qu’après cette partie à Luxuria, tout retombe tel un soufflé de pomme de terre dont la cuisson aurait été ratée. Hum, pourquoi pas aller voir l’un des temples des Lords ? Celui de Crazy pourrait être intéressant. Le chat botté aussi, même si je ne sais absolument pas ce qu’il y fait. Celui qui remplace Lord Elvis, un chat de feu si j’en crois les rumeurs, ne doit pas être très recommandable. Et puis il y a aussi le matou qui remplace l’ancien Lord Magoss, réputé pour être le plus puissant des quatre Lords.

Mouais en faites c’est peut être un peu flippant aussi … J’haussai les épaules et repris la parole sans grande conviction :

« On pourrait aller voir les Lords. Sauf si toi tu veux acheter quelque chose quelque part ? Ou faire autre chose … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 950
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Risque de Cat-astrophe? [PV Kaijin Zared & Nodox Pebbles] Mar 19 Mar 2013 - 22:39
Alors que Kaijin faisait travailler ses méninges, fixant avec concentration le bois du stand, il ne repéra même pas l'ombre inquiétante se dessinait derrière lui. Lorsque qu'une main, imposante et poilue se posa sur son crâne il fut en droit de se poser des questions. Avec puissance la patte de sale matou l'obligea à s'écraser contre le bois du stand avec une violence inouïe.

Grâce à cette dîtes violence, le bois se brisa sous la force de l'impact, une large entaille était apparue sur le visage de Kaijin. Notre pauvre voyageur était sévèrement sonné. Son agresseur l'attrapa par l'arrière du col et le balança en direction d'un autre voyageur et d'une créature des rêves.

- Si jamais je te reprends à faire ça je jure de te faire griller les tripes sombres petit con !

Au moins le message était clair, même si Kaijin n'avait pas pu en saisir un traitre mot. Il roula alors sur lui-même, restant quelques longues secondes à terre les yeux grands ouverts, la mine pâle. Il avait affreusement mal à la tête. Décidait à se redresser une fois que son corps le lui permettrait le voyageur plia sa jambe se servant de son genou gauche comme d'appuis. Puis il se releva, avec un pas douteux. Il chercha à s'appuyer sur la première personne venue. Si le voyageur et la créature avaient fuit, Kaijin s'appuierait contre un autre passant et chercherait à les retrouver, il devait s'assurer qu'il ne connaissait pas cette femme.

Dans le cas où ils seraient tout deux restés à leurs places devant lui, il s'appuierait sur l'épaule de l'un d'eux. Peu à peu il reprendrait ses esprits, son mal de tête persistait à le faire souffrir.

A présent admettons que les deux êtres soient restés parfaitement en place. Il reculerait d'un pas avant de se lancer dans la discutions.

- Salut ! Je voudrais seulement savoir, si par hasard tu ne me connaîtrais pas car je suis sur de connaître ton nom !

Non seulement cet imbécile disait n'importe quoi et s'exprimait d'une manière tout sauf normale, il ponctuait ses paroles par des gestes maladroits. De plus le large filet de sang qui recouvrait presque tout son visage ne facilitait pas la tâche.

Dès qu'il eut finit sa phrase il se tut, il observa tout d'abord la demoiselle, comme si de rien n'était. Elle avait un teint bronzé. Une chevelure rousse absolument magnifique qui était tenue par un serre-tête. Un corps ma foi très attrayant du moins pour Kaijin, il dévorait la demoiselle des yeux. Elle était vêtue d'une élégante robe blanche qui laissait son dos à découvert, des bottes rouges très distinguées.

L'autre voyageur était blond, avec une natte qui était restée dans son dos, cette dernière était tenue par un petit ruban avec deux clochettes accrochées. Kaijin eut de suite des doutes sur les préférences amoureuses du jeune homme, mais il se rappela que c'était dreamland qui choisissait leurs gardes robes. Il avait une longue veste rouge sans manche, attachée par des boutons, à son cœur on distinguait une patte de chat ainsi que dans son dos. Une ceinture tenait à sa taille un jean déchiré de manière esthétique, ou peut être pas. En tout cas si c'était le cas, ces griffures de chats étaient vraiment bien faites.

Alors que Kaijin attendait une réponse, un homme vint les interrompre. Autant dire que ce dernier n'était absolument pas net. Un chapeau haute-forme, une tête, mais vraiment ovale ... Il avait aussi un monocle, un visage qui affichait un sourire qui était tout sauf rassurant, dévoilant de belles dents blanches. Vêtu d'un smoking sombre et d'une chemise très blanche parfaitement impeccable. Il possédait également une canne, mais assez spéciale, elle était faite de bois, classique jusque là, mais au sommet de cette dernière, il y avait une étrange boule, qui semblait être du cristal. Le corps penché, il se tenait en équilibre à l'aide de sa canne.

- Bonjour jeunes gens, je vous ai surpris à parler argent, je n'ai pas pus m'empêcher de venir vous proposez ma marchandise !

Il recula et s'étira miraculeusement bien, l'espace entre ses deux jambes devez bien faire un mètre trente. Il plia un de ses genoux en avant allant chercher une sorte de sac contenant des cannes, plus communes cette fois. Le vendeur douteux se remit dans son ancienne position exhibant cette fois ses cannes.

- Voici la plus belle marchandise en ma possession ! Ces cannes multiplie votre charisme par dix auprès des séniors du sexe opposé ! Par exemple vous deux, voyageur, toutes les femmes de plus de soixante-ans seront raide dingue de vous !

Kaijin resta bouche-bée devant un tel flot de conneries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Risque de Cat-astrophe? [PV Kaijin Zared & Nodox Pebbles] Jeu 21 Mar 2013 - 16:36
Edward ne savait pas trop ce qu'il faisait ici mais c'était surtout la monnaie à Dreamland qui était bizarre, même si vendre des parties de son corps n'avait rien à voir avec la prostitution ou des actes barbares. Edward avait écouté la jeune femme lui expliquer tout cela et effectivement, c'était plus clair à présent dans son esprit, loin de là l'idée de se charcuter pour une bague, un bouquin ou autres! Ed avait décidé de s'éloigner un peu pour un peu plus de tranquillité, pas vraiment dans le sens qu'il voulait être seul avec la jeune créature mais plutôt à cause du remue-ménage qu'il y avait non loin d'eux. Un voleur à la sauvette ou pris la main dans le sac, il n'en savait rien mais il ne préférait pas trop savoir à vrai dire. Sentant sa nuit paisible dans ce royaume, il préférait ne pas trop s'en tenir à ça. Sa première nuit hors du royaume des doutes avaient l'ai plutôt calme dans le cimetière et pourtant, Dieu sait quelles galères il avait pu essuyer avec Lucas. Des souvenirs qui ne dataient pas de longtemps mais qui étaient épuisants malgré tout! En général, ses nuits semblaient calme jusqu'à l'arrivée d'une petite chose qui en entraine une autre et ainsi de suite! Comme quand on liasse rouler une boule de neige en haut d'une pente, ça grossi de plus en plus jusqu'à ce que ladite boule daigne s'arrêter en douceur ou brutalement. C'était un peu ça avec l'astrophobe! Petit à petit, la poisse lui tenait compagnie! Si encore les évènements seraient justes normal, soit mais en général ça fini toujours dans la violence ou dans une situation tout aussi dangereuse!

Pour le moment, tout semblait se dérouler bien. Mais ce n'était qu'une impression. Proposant à la jeune créature de faire autre chose pour se rendre utile, elle-même n'avait pas grand-chose en tête à vrai dire. Voilà qui allait être pratique! Mais elle proposa quand même une visite aux Lords? Les Lords? Seigneurs donc, seigneurs de quoi, de ce royaume? Il voyait mal en quoi des chats pouvaient être puissant mais l'habit ne fait pas le moine. Pour le coup, c'est ce qui semblait être le meilleur choix même s'il savait que tôt ou tard, une tuile allait lui tomber sur le coin de la tronche!

« Hum... je pense pas que ce soit très dangereux d'aller les voir? Qui sait, quelqu'un aura peut-être besoin de nous? »

Après tout, c'est toujours en allant faire quelque chose que l'on ait dérangé donc aller rendre visite aux Lords permettrait d'avoir un petit truc à faire? Rémunérer avec de la chance? Même pas un seul et unique pas ne fut fait avant que le fameux type aux cheveux bleus, celui qui semblait avoir quelques soucis avec les marchands ne vienne les arrêter pour parler à la créature à ses côtés. À la différence qu'il semblait blessé et que c'était le cadet de ses soucis. Il parlait à Nodox en utilisant une technique similaire à celle du « on se connaîtrait pas par hasard? » Tellement ringard mais au moins lui avait le courage de poser cette question contrairement à lui qui n'oserait pas! En dehors de Dreamland, il servirait de bagage, impossible de savoir de quoi il parlerait exactement? En se demandant même s'il savait parler? Une chance que ce monde onirique ne soit pas le même que dans la réalité! Ed souriait devant cette question même s'il avait quand même envie de signaler à ce type qu'il avait le visage en sang à cause de cette balafre mais il devait s'en douter? Espérons que oui sinon ce type devait être perché! Alors qu'il pensait avoir atteint le sommet en bizarrie dans ce monde, un chat marchand bien habillé avec un chapeau et une drôle de tête vint leur proposer un objet des plus... inutile! Une canne qui donne plus de chance avec les gens du troisième âge... C'est sur qu'en voyant ses trois personnes, ils avaient la soixantaine! Même en cumulant leurs âges, il n'était pas sur de dépasser les soixante ans!

« Vous n'avez pas plus inutile? On a l'air d'être le genre de personnes à s'intéresser à ce genre d'objet pour séduire les vieux et vielles? »

Sérieusement, c'est quoi son problème à lui? Des aimants à vielles, et puis quoi encore! Des trucs pour avoir plus de chances avec les filles de son âge seraient déjà plus tentants! En tout cas pour lui. Observant le nouveau venu, il regarda le marchand car il avait peut-être quelque chose pour lui. Il n'avait jamais été question d'acheter mais au moins proposer.

« C'est plutôt de pansement ou de bandage que cette personne aurait besoin car... »

Même pas le temps de finir qu'il avait déjà la réponse à sa question en fouillant son sac.

« Mais j'ai ce qu'il faut! J'ai cette boîte de pansements à l'effigie d'une petite tête de chat toute mimi avec un nœud sur l'oreille, très à la mode chez les petites filles! Ça guérit les blessures et ça donne même envie à quiconque voit ce pansement sur quelqu'un de lui faire des papouilles et de le câliner! Sinon j'ai des bandages de la même marque, sauf que ça donne en plus de la compassion pour les autres! Remarquez, ça marche encore mieux avec les personnes âgées car.. »

Mais qu'est-ce qu'il avait avec les vieux ce marchand! Cette fois-ci c'était Ed qui soupira en faisant signe de partir, pointant son index dans une direction et que ce Voyageur suivait son doigt en espérant quitter ce marchand. Mais du coup, est-ce que Nodox connaît ce type? Avec ce marchand de produits fait pour avoir un truc périmé accroché au bras, la pauvre créature n'avait même pas le temps de lui répondre.

« Je sais que les marchands sont du genre à insister mais j'ai l'impression que c'est pire ici! »
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 2439
Date d'inscription : 13/04/2010
Age du personnage : 26

Voyageur Expérimenté
Nodox Pebbles
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 450
Renommée: 966
Honneur: 410
MessageSujet: Re: Risque de Cat-astrophe? [PV Kaijin Zared & Nodox Pebbles] Lun 25 Mar 2013 - 11:52
Le garçon à la tresse acquiesça sans rajouter quoique ce soit de pertinent. Mouais on va aller loin avec lui. Bon sang mais pourquoi je suis là au faites ? Ah mais oui bien sûr, pour rien !
La nuit va être longue - même si ici il fait jour hein - oui très longue. Mais avant que je n’aie le temps de prendre une quelconque direction, le garçon aux cheveux bleus nous rentra sans visiblement avoir eu son mot à dire. Le chat responsable de son envol forcé contre des touristes comme nous venait de conclure son sermon par une menace de mort, tout en rajoutant un avant-goût de la chose par la violence.

Nous nous retrouvâmes donc tous les trois dans des positions autant maladroites et douloureuses que propices à des pensées tordues, contre le bois un autre établi marchant. Heureusement, la remise en place et l’éloignement de chacun ne prit qu’une seconde. Cependant dans cette seconde, le voleur novice eut le temps de me demander si nous ne nous connaissions pas, car lui, je cite, est certain de connaître mon nom. Je le regardai avec un sourcil plus haut que l’autre, histoire de ponctuer le ridicule de la situation. Des cheveux bleus, des vêtements noirs, un air de petit délinquant qui ne demande qu’à être remis à sa place. Et pour rajouter au tableau déjà moche, un filet de sang lui traversait maintenant le visage, causé par son altercation avec le matou. Non, sa tête ne me dit absolument rien. Je pris tout de même encore quelques secondes à l’observer afin d’être sûr puis lui répondis :

« Nan, tu dois faire erreur gamin. On ne se connaît pas. Et avant d’accoster une fille de la sorte, les bonnes manières voudraient que tu t’excuses pour les dégâts et la gène, occasionnés. »

Ah si, il a sans doute vu mon nom dans le Dreammag, même si je ne suis pas du tout une célébrité, il doit sans doute quand même y avoir une demi-ligne sur moi à propos du bordel fait à Luxuria. Peut être, peut être pas. Enfin je ne vois pas du tout où il aurait pu connaître mon nom sinon.
Un homme entra soudainement dans la conversation, et nous proposa d’acheter ses marchandises. Chapeau, veste, sourire narquois, plusieurs rides ici et là démontrant une certaine avancée dans son cycle de vie. Le genre de mec louche que l’on sent à plusieurs kilomètres, et ce qu’il avait à nous proposer confirma cette pensée. Des cannes de l’amour parfaitement conçue pour attirer toutes les vieilles femelles du coin ; ou les vieux mâles si c’est une femme qui porte l’objet.
J’explosai de rire pendant qu’Edward rejeta purement et simplement la proposition. Ah punaise s’ils avaient été à Luxuria, ça aurait vraiment bien convenu au paysage ! Mais ce n’est pas le cas, tant pis. Le marchant redoubla d’effort et sauta sur une erreur de réponse du jeune voyageur pour proposer une autre gamme de produit. Des bandages et des pansements qui rendent l’entourage de la personne qui les portent fou d’amour pour elle, et plus si affinité. Ahah, mon dieu, Luxuria tu es donc partout ! Une nouvelle série de fou-rire suivit la scène, et ce malgré que le marchant reparte bredouille ou que le petit nouveau s’étonne de l’insistance des commerçants à Dreamland.

Un hurlement non loin de là coupa net mon délire, puis vint l’explication de ce cri. De l’herbe à chat. Ahah, cette fameuse herbe dont raffole tous les félins quelque soit leurs origines. Un marchant passa en courant à côté de nous, mais moi j’étais bien plus occupée à regarder la suite qu’à chercher qui il peut être. Cette fumée là qui semble se diriger droit sur nous, et ces tremblements de terre, ces beuglements de foule de plus en plus proche. Toute la scène se mit alors en place dans mon esprit, et la conclusion qui suivit ne fut pas glorieuse. Dans le même temps, toute l’allée venait de se vider de tous ses commerçants. D’un tâtonnement sur l’épaule de chacun des garçons, je leur recommandai intimement et d’une voix très calme :

« Je ne sais pas vous, mais moi je me tire d’ici. Pas envie non plus de me faire écraser par une foule d’hystérique en folie pour quelques herbes euphorisantes … Salut les mecs. »

La seconde suivante, je filai à toute vitesse dans une ruelle adjacente et couru et couru encore afin ne pas risquer de mourir aplatie. Dans le genre de mort conne, on a fait plus classe que ça.



[Pour la suite, la foule continue de poursuivre le mystérieux marchant jusqu’à perdre sa trace.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 950
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Risque de Cat-astrophe? [PV Kaijin Zared & Nodox Pebbles] Dim 14 Avr 2013 - 19:06
Alors que la jeune femme avait merveilleusement bien remit Kaijin à sa place, ce dernier se préparé à montrer une fois de plus en ignorant toutes les règles d'un bon gentleman. Aborder une demoiselle avec la gueule en sang après l'avoir bousculer SANS s'excuser c'est pas la meilleure des solution pour ensuite lui demander quelque chose. Cependant l'intervention du vendeur louche le coupa dans sa réponse, qui aurait surement était peu instructive. Cette fois ce fut l'autre voyageur qui prit la parole. Disant ainsi que tout trois n'avaient rien à carrer des articles de ce vendeur louche. Ensuite les paroles du blondinet visaient directement Kaijin.

- C'est plutôt de pansement ou de bandage que cette personne aurait besoin car...
- Mais j'ai ce qu'il faut! J'ai cette boîte de pansements à l'effigie d'une petite tête de chat toute mimi avec un nœud sur l'oreille, très à la mode chez les petites filles! Ça guérit les blessures et ça donne même envie à quiconque voit ce pansement sur quelqu'un de lui faire des papouilles et de le câliner! Sinon j'ai des bandages de la même marque, sauf que ça donne en plus de la compassion pour les autres! Remarquez, ça marche encore mieux avec les personnes âgées car..
- Pas besoin de pansements ! Pour qui tu me prends ? J'ai pas besoin de ça moi ! Et puis j'aime pas les chats.

Le comble pour un voyageur qui se retrouve dans le royaume des chats. Bref, pendant que ce marchant les importunait, le marcher fut bientôt dépourvu de foule et autres clients amicales ou pas. Bien trop absorber par leur discutions au combien instructive, enfin pour ce qui est de Kaijin en tout cas. Ce dernier ne se rendit pas compte du dépeuplement soudain des lieux. Ceci dit le brouhaha que causait la foule qui tournait autours de je ne sais quoi, ça il l'entendu, clairement même.

Le brouhaha causait par des cris hystériques, embrouillé son ouïe et après que le vendeur est compris qu'il ne ferait pas fortune ici il s'en alla laissant donc parler la demoiselle.

-Je ne sais pas vous, mais moi je me tire d’ici. Pas envie non plus de me faire écraser par une foule d’hystérique en folie pour quelques herbes euphorisantes … Salut les mecs.

Le pire c'est qu'elle n'avait pas tord, Kaijin se retourna pour observer cette gigantesque foule qui se dressait devant lui. Elle avançait de plus en plus ce n'était pas bon signe, mais alors pas du tout. Donc le voyageur aux cheveux bleus accompagna la demoiselle provisoirement. Mais la foule augmentait en volume on aurait dit que le vendeur d'herbe à chat -qui était la cause de tout ceci- s’arrangeait à attiré de plus en plus de monde. Heureusement, la demoiselle parvint à atteindre une ruelle dans le coin. Pour ce qui était de Kaijin, il avait tout d'abord trébuchait, il manqua même de se faire engloutir par la foule, mais il emprunta une ruelle plus ou moins sombre et vide juste à temps.

Il était essoufflé et n'en pouvait plus. Il se courba, posa ses mains sur ses genoux et souffla un grand coup, sa respiration avait atteint une vitesse assez hallucinante. Il eut une violente quinte de toux avant de pouvoir revenir à un rythme cardiaque normal. En parlant d'état normal ses pulsions meurtrières qui normalement devaient restées au fond de lui s'emparèrent de lui. Fort heureusement deux enfants passaient par là. Surement pour la marchandise du vendeur ambulant.

Une chance qu'il y est toute cette agitation sinon notre jeune voyageur se serait fait coincer mais passons à plus important. Deux enfant, jumeaux apparemment, deux chats, chaton plutôt il devait arriver aux genoux de Kaijin qui les toisa de haut en ce mettant en travers de leurs chemins. Trop insouciant, ils le regardèrent en levant la tête. Il portait tout deux une salopette bleu marine, l'un d'eux avait un pull rouge en dessous et l'autre un jaune. Leurs pelages étaient bruns et leurs oreilles bougeaient frénétiquement.

Kaijin plia les genoux, les regarda avec un sourire plutôt inquiétant. C'est là que les deux chatons réalisèrent qu'ils avaient fait une mauvaise rencontre, mais il était déjà trop tard. Le voyageur aux cheveux bleus les invitaient déjà à entrechoquer leurs têtes de façon ... violente. Il tombèrent à terre en pleurnichant. Se redressant de toute sa hauteur Kaijin commença à roué celui au pull rouge de coup de pieds. De simples coups de pieds puis il écrasa le crâne du pauvre minou à plusieurs reprises jusqu'à ce que mort s'en suive. L'autre était terrifié à un tel point qu'il ne parlait plus, ne pleuré plus. Mais la peur se lisait sur son visage. La White Star l'attrapa par l’oreille avant de le soulever et de le jeter contre un mur. L'être poilu se recroquevilla alors que Kaijin l'obligea à se redresser en l'attrapant par le col. Saisissant l'arrière de la tête du pauvre chat, il explosa à trois reprises la tête contre le mur. L'enfant ce mit cette fois à pleurer toutes larmes de son corps.

Kaijin plaqua sa victime contre le sol l’immobilisa en écrasant ses bras à l'aide de ses genoux. Puis il enfonça ses deux pouces dans l'orbite des yeux du pauvre chat, mais avant il prit soin de boucher par de la terre la bouche de ce petit monstre. Il en fini ensuite en lui tordant le cou de manière latérale. Aaaah Dreamland tu nous offre la vrai liberté !

[C'est mauvais et j'ai prit du temps mais je me rattraperait, promis. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 2439
Date d'inscription : 13/04/2010
Age du personnage : 26

Voyageur Expérimenté
Nodox Pebbles
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 450
Renommée: 966
Honneur: 410
MessageSujet: Re: Risque de Cat-astrophe? [PV Kaijin Zared & Nodox Pebbles] Mar 7 Mai 2013 - 15:42
[N'ayant aucune nouvelle de Edward malgré les MP, je prend la responsabilité de zapper son tour. S'il y a des plaintes, qu'on vienne me voir ...]


La course-poursuite, qui n’en était pas une vu que personne ne me courait précisément après, se termina dans une des ruelles de la ville. Passant en courant devant deux jeunes chatons, je leur fis signe de garder le silence puis cessai mon sprint à l’angle du prochain bâtiment. Il semble que personne ne m’ait suivit, enfin personne à part le voyageur bizarre qui prétendait me connaître. Tiens d’ailleurs il est où le troisième ? Il se serait fait happé par la foule ? Ah quel dommage, une nouvelle preuve que la vitesse est très importante dans ce monde. Héhéhé. Bon et maintenant ils sont où les dingues d’herbe à chat ? A part des marchants itinérants et des simples touristes de toute classe sociale et de tout poil, il n’y a plus rien. Je me retournai vers … heu … comment il a dit qu’il s’appelait déjà ? Mince c’est vrai qu’il ne s’est même pas présenté le saligot …
Je m’arrêtai net devant le spectacle que je n’aurais pas cru possible. Le type aux cheveux bleus en train de s’acharner sur les deux pauvres gamins de tout à l’heure comme si le diable avait prit possession de son corps. J’accourus à toute vitesse à leur secours mais trop tard, ils étaient déjà tous deux de pauvres cadavres couverts de sang. L’un avec le crâne brisé contre le mur, l’autre je ne sais comment. Mais le voyageur en avait maintenant les mains pleines de sang. J’accélérai encore, usant de mon pouvoir pour forcer sur mes cuisses et lui projetai un fulgurant kick en travers de torse.
Un dernier coup d’œil aux deux jeunes chats, puis je me plaçai entre eux et lui, les poings chargé de foudre :

« Espèce de con de petite merde d’abruti ! Qu’est-ce qu’ils t’ont fait pour que tu les massacres ainsi ? Hein ? C’était des enfants !! »

Des innocents. Même si jamais personne n’est vraiment blanc comme neige, eux n’ont rien fait pour mériter un tel châtiment. Je m’accroupis tout en le gardant en vue, et tâtai le pouls du chaton le plus proche. Silence complet, une mort brutale. Le second eut le même résultat. Même si la simple vue de leur corps brutalisé plaçait cette conclusion comme une évidence, il vaut mieux vérifier, au cas où.

Une vibration pulsa soudainement sous mes doigts, me faisant tourner les yeux vers la cible. L’un des enfants, le moins abimé des deux, était encore vivant ! Je cherchai sur son visage le moindre signe de vie, mais rien, à part une respiration lente, faible et saccadée. Il lui faut des soins, immédiatement. Je le pris dans mes bras, et regrettai amèrement d’avoir accepter de rester une femme pour le restant de ma vie de voyageur. Car avant, j’avais des muscles … Mais ça c’était avant … Bon, ça va encore, il n’est pas si lourd. A bout de bras, je le soulevai de terre ; ses épaules sur mon bras gauche, le creux de ses genoux sur le bras droit ; et adressai un dernier regard mixant colère et dégout :

« Avises-toi de t’en prendre encore une fois à des enfants, et je te bute. »

Puis je tournai les talons et filai à toute vitesse dans la rue suivante, la foudre dans les muscles pour maintenir une allure folle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 950
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Risque de Cat-astrophe? [PV Kaijin Zared & Nodox Pebbles] Jeu 23 Mai 2013 - 22:24
Après sa sombre besogne il aperçut la jeune femme, il avait pourtant juré de ne pas avoir emprunté la même route qu'elle. Cela n'avait pas tant d'importance, il pourrait se payer quelques bonnes tranches de rire ou se mettre sauvagement sur la gueule. Je pense que la deuxième proposition était bien plus probable à partir du moment où on vous fonce dessus et donne un coup de pied magistral dans la cage thoracique. Cet impact projeta Kaijin à quelques mètres plus loin, obligeant ses fesses à heurtées violemment le sol.

Un autre invité semblait observer ce spectacle du haut d'un bâtiment. Les grandes jambes de ce spectateur indésirable l'aider à ne pas tomber alors que tout son corps était penché vers le vide. Il utilisait un artefact qui camouflé sa présence et sa silhouette. Regardant la scène avec un sourire amusé.

Nodox cherchait à voir de la vie chez les enfants après avoir engueulée Kaijin, qui se mit à glousser. C'était peine perdu, Kaijin ne faisait jamais le travail à moitié. Sauf aujourd'hui apparemment, l'un d'eux respiré très faiblement. Il était fort probable qu'il meurt dans les minutes qui suivraient. Cependant la jeune femme semblait y croire dur comme fer. Elle prit le petit dans ses bras puis s'adressa à Kaijin le menaçant de le tuer si il osait recommencé.

La conne. Elle allait avoir ce sale gosse sur la conscience à coup sur. Alors qu'elle commençait à partir, Kaijin se relevait lentement appuyant ses mains sur ses cuisses en commençant à parler.

-Un défi hein ? Alors vient maintenant, j'ai pas l'intention de m'arrêtait.

Mais à peine eut-il finit sa phrase que la silhouette jaunâtre de la demoiselle disparaissait au loin. Impossible pour Kaijin de la suivre. Il était hors de lui, jusqu'à ce que l'invité indésirable qui n'était autre que le vendeur tout à fait louche apparut, à la façon d'une araignée. Sa longue jambe droite était tendue accrochée par un fil affreusement fin mais solide. Sa jambe gauche était pliée de façon à ce qu'elle touche son genoux.

Kaijin serra son poing et s'apprêta à le mettre dans la figure de cet homme, qui dévia ce coup à l'aide de sa canne. En vérité il ne fit que pousser le bras vers la gauche de façon à empêcher Kaijin
d'avancer plus.

-Attends, j'ai à te parler de choses plutôt intéressantes.

À ses mots, il plia son corps fit une galipette dont il profita pour couper le fil qui le tenait au dessus du sol. Il apparut donc dos à Kaijin. Aussitôt il se tourna vers le jeune voyageur, lui faisant part de ces dîtes informations intéressantes.

- Comme je te disait je peux t'aider ! Tu aimes bien combattre n'es ce pas ?
- Bien sur !
- Et tu veux tuer cette voyageuse ?
- Bien sur ! Mais c'est pas une créature des rêves ?
- Mais non voyons, ne te fie pas aux apparences, je pense que nous pouvons mettre nos intérêts en communs. Tu aimes te battre, j'aime les beaux et sanglant spectacle, que dirais-tu de satisfaire mon appétit ?
- Je tue qui je veux ?
- Et cette voyageuse bien sur !
- Ça va être chaud pour la retrouver là.
- Prend ce talkiewalkie, je vais la trouver pour toi ! En attendant, tue encore et toujours ! Ce petit robot t'accompagnera et me fera un joli p'tit film.
- Ok ! Pas de problème !

Le robot qui allait suivre Kaijin était une sorte de soucoupe volante miniature avec un caméscope qui sortait de celle-ci. Le voyageur aux cheveux tourna les talons près à se dégourdir les poings, le talkiewalkie en main. Quand l'adolescent fut assez loin l'homme explosa de rire.

-Haaaaa, ce que j'aime monter les voyageurs les uns contre les autres, c'est si amusant. Je ne m'en lasse jamais ! Il est si naïf ce petit !

À ces mots l'homme partit dans la même direction que Kaijin le buste droit posant une jambe devant l'autre à chaque pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 2439
Date d'inscription : 13/04/2010
Age du personnage : 26

Voyageur Expérimenté
Nodox Pebbles
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 450
Renommée: 966
Honneur: 410
MessageSujet: Re: Risque de Cat-astrophe? [PV Kaijin Zared & Nodox Pebbles] Lun 27 Mai 2013 - 13:55
Que faire maintenant ? Un grave malade dans les bras, je dois avoir l’air maline ainsi. Il faut un médecin, ça c’est certain mais le trouver c’est une autre paire de manche. Je m’approchai d’une chatte en plein shopping, un semblant de cadavre dans les mains. Le hurlement qu’elle poussa ne me surprit pas le moins du monde, tout comme le faite qu’elle me traite d’assassin. J’haussai la voix avant que cette histoire ne prenne trop d’ampleur et lui expliquai que j’avais besoin d’elle, d’une certaine manière, pour sauver cet enfant. Il lui fallut un petit moment de calme, alors que chaque seconde compte hein, pour comprendre et m’indiquer la zone de soin la plus proche. Mieux, elle me guida jusqu’à là-bas pour se racheter.
Nous arrivons donc à un grand bâtiment rectangulaire munis de colonne de pierre sur toute la longueur de l’entrée et à l’architecture très gréco-romaine, avec au-dessus de la double-porte d’entrée une grosse croix rouge et blanche entourée d’un serpent. A l’intérieur une infirmière magnifiquement bien formée dans son uniforme accourut quand elle nous vit et prit en charge l’enfant. Une bonne chose de faite, au moins même s’il décède au cours de l’opération, j’aurais tout fait pour le sauver. La chatte en était toute émue à côté, ne sachant quoi dire d’intelligent, elle me proposa de me dédommager en essence de vie. Ce à quoi je répondis du tac-au-tac :

« Pourquoi ? Il n’était pas à vous le gamin, si ? »

En faites si. Bordel, comme le monde est petit. Je ne pus cependant pas m’empêcher de lui demander pourquoi elle n’était pas auprès d’eux. Sa réponse se transforma en question, car oui l’enfant n’était pas seul. Son frère avait décédé aux coups du dénommé Kaijin. Elle voulu accourir au secours de son deuxième fils mais entendre le nom du coupable la stoppa net. Le petit couillon avait l’air connu. Mais elle ne sut quoi me dire à son sujet, hormis que c’est un démon sanguinaire et solitaire. D’accord, ça explique un petit peu pourquoi il a attaqué ces enfants. Enfin nan, ce n’est pas une raison, mais bon voila … Enfin bref, c’est juste un dégénéré mental, et ce genre de personne il vaut mieux éviter de s’en approcher. Leur connerie peut être contagieuse … Je remerciai la dame et voulu repartir, mais elle me supplia de l’aider à récupérer son second rejeton. Autant dire ça ne m’enchantait pas, et elle devait le sentir vu qu’elle se mit à me titiller le bras pour appuyer ses dires, à me sortir tout un tas de truc dans le but d’animer ma conscience, encore et encore et encore. Jusqu’à ce que je cède.

« Ok, c’est bon. Mais j’espère que vous êtes consciente de ça. Kaijin pourrait y être encore, il pourrait y avoir du grabuge, et je ne pourrais pas vous protéger.

- Moi je le pourrais. » Lança une voix dans mon dos.

Un chat excessivement musclé se présenta devant nous, une hache de viking dans la main et un gros sabre dans le dos. D’après la réaction de la bonne femme, j’en conclus qu’il était de la famille. Et il avait l’air très déterminé à venger les enfants. Je m’abstiens de tout commentaire, un sourcil plus haut que l’autre, pendant qu’ils s’échangeaient diverses explications et salutations locales. Puis quand ils eurent fini et qu’ils se soient tout deux tournés vers moi, je voulu être certaine qu’ils avaient toute leur tête :

« Ok, et dites, pour être sur. Vous savez que c’est un voyageur hein ? Qu’il est bien plus fort que vous, et que s’il décide de vous attaquer, votre espérance de vie en sera énormément réduite ? » Je laissai planer une courte seconde de silence avant de reprendre afin de bien poser le décor. « Vous êtes des adultes responsables, j’estime donc que vous êtes à même de vous défendre, de savoir ce que vous faites et d’être raisonnable. Bref, de garder votre sang froid.

- Relax jeune fille, quoi que vous disiez, nous ne pourrons laisser ceci impuni. »

J’haussai les épaules et les guidai jusqu’à l’entrée de la rue où avait eu lieu le massacre. Un petit groupe de créature des rêves était déjà sur place. Je laissai le couple qui m’accompagnait partir en reconnaissance, m’inquiétant plutôt de l’absence de l’autre voyageur. Il ne manquerait plus qu’il en profite pour me sauter dessus … Aussi, sentiment d’insécurité oblige, je laissai mon regard trainer un peu partout, autant devant que derrière qu’au-dessus et au-dessous de moi. Ne connaissant pas le pouvoir de ce mec complètement taré qui prétendait me connaître, il vaut mieux être prudente. Tiens d’ailleurs, il pensait me connaître ? Il faudrait jouer là-dessus si jamais il repasse, bien que si je ne le rêverait pas, je ne m’en porterais pas plus mal.

Pendant ce temps, la femme chat me passa devant, en pleure tandis que monsieur muscle portait le cadavre de l’enfant dans ses bras. Pas de remerciement, pas la moindre attention. Boh, ce n’est pas bien grave, ils ont autre chose à penser en ce moment. J’eu tout de même droit à un commentaire du chat bodybuildé, me gratifiant sur mon comportement et qu’entre dreamlandien il fallait se serrer les coudes contre les conneries des voyageurs ingrats. Ce à quoi je répondis avec un sourire moqueur, cachant mes oreilles pointues derrière mes cheveux roux :

« Ah mais nan, je suis aussi une voyageuse moi aussi. Je ne supporte simplement pas qu’on s’empenne à des enfants. »

Différents sentiments s’exprimèrent sur le visage du chat. D’abord la surprise, puis l’incompréhension due certainement au faites que pour une voyageuse j’ai tout de même des oreilles pointues, puis de la reconnaissance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 950
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Risque de Cat-astrophe? [PV Kaijin Zared & Nodox Pebbles] Jeu 20 Juin 2013 - 21:38
Kaijin arpentait les rues du royaume des chats, gai comme un pinçon. Cet étrange marchant lui avait lancé le défi de tuer un maximum de personnes. Il voulait du spectacle ? Il allait être servit. Par contre qu'es ce qu'il faisait chaud ici. Notre héros transpirait par tout les pores de sa peau, swaaag. Bon cessons d'utiliser des mots d'adolescent pré-pubère. Le voyageur aux cheveux bleus rentra dans une sorte de boutique appelée ''Les bricoles de Shaiva''.


L'ambiance était plus que glauque. Des vielles sculptures, des vieux couverts, des meubles certainement aussi ancien que Dreamland et j'en passe. Ceci dit le climat était frais et fort agréable. Kaijin avancé à travers la boutique quand une vielle femme-chat sortie d'un rayon faisant tomber une pile de livre qui manqua d'écraser Kaijin, il bloqua la pile, la remettant à sa place initiale, quelques livres en tombèrent. La grand-mère le remercia chaleureusement, elle l'invita même à boire un thé. Sans qu'il ne puisse rien faire la vieille partait déjà arpentant les rayons de son magasin pour tout remettre en place.

- Alors comme ça vous êtes un voyageur ?


Kaijin l'a cherché des yeux sans jamais la trouvée.

-C'est rare qu'on en croise des comme vous, ça me manque.

Il tourna sur la gauche d'un pas rapide.


-J'ai voyagé avec certains d'entre eux. C'est fou comme ils étaient sympathiques.

Sa respiration était haletante.

-Mais il y a toujours des fauteurs de trouble.

La main de Kaijin s’abattit sur le côté gauche du crâne de la femme. Elle s'écroula dans un rayon où était exposé différent couverts pour faire du thé. Le dos contre un établie elle frotta sa tempe droite. Le voyageur écrasa la tête de la femme-chat avec son pied, elle poussa un hurlement. Il s'amusa à la rouer de coups au niveau du visage, mais trouvant qu'elle était trop bruyante. Il saisit sa langue.

-Hhh ? Non !! Ne fwais pwas ça !

Il tira très fort sur la langue de la vieille provoquant des gazouillement de douleur fort désagréables. Au final il saisit une tasse la brisa, prenant un des bouts entre ses doigts, il le frotta lentement contre la langue de la femme. Puis il accéléra le mouvement, dans une sorte de hurlement Kaijin trancha la langue de la vieille femme qui gémissait avec une bouche ensanglantée. Saisissant sa victime par les cheveux le voyageur l'obligea à se mettre sur le ventre, il écrasa son crane à plusieurs reprises. Le tout était filmé par le petit robot que suivait Kaijin depuis un bout de temps déjà.


Tout à coup il entendit la porte s'ouvrir puis une voix de jeune adulte raisonnée dans le magasin.


- Mamie j'ai oublié mon sac je passe le chercher, il est où ?


Par réflexe Kaijin se cacha dans un rayon, le jeune chat ne cessait de crier à tout va marchant à travers le magasin. Le voyageur parvint à se faufiler jusqu'à la porte et l'a ferma à clé. Le chat au pelage émeraude allait bientôt trouver sa mamie. Le voyageur killeur s'en approcha lentement pour arriver juste derrière l'étalage où gisait le cadavre de la vieille, il attendit le hurlement du chat pour faire tomber le meuble sur ce dernier. Chose dîtes, chose faîte. Alors que le jeune chat poussait un hurlement, Kaijin fit tomber le meuble sur ce dernier. Les dégâts ne furent pas ceux que Kaijin attendait. Le chat s'extirpa facilement du meuble lui ayant immobilisé le pied quelques secondes. Kaijin courut vers lui pour le frapper du plus fort qu'il pouvait. Le poing de Kaijin fut dévié, le jeune chat eut un bon réflexe, en levant son genoux pour qu'il repousse Kaijin.

Cependant le voyageur n'en était que plus énervé. Il se jeta sur le chat le plaquant contre le mur, la White Star frappa le front de son adversaire avec le sien. Puis il attrapa une tasse de porcelaine et le frappa contre le crâne poilu de sa victime, il l'a jeta ensuite à terre. Prenant place sur le torse du chat et en lui immobilisant les bras, il frappa de toutes ses forces. Trouvant cela trop rapide comme mort il plaça ses pouces sur les yeux du chat et pressa le faisant crier comme jamais. Au final il l'acheva en l'étranglant. Ayant achevé sa sombre besogne il sortit très rapidement à la recherche du nouvelles victimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Risque de Cat-astrophe? [PV Kaijin Zared & Nodox Pebbles] Aujourd'hui à 19:11
Revenir en haut Aller en bas

Risque de Cat-astrophe? [PV Kaijin Zared & Nodox Pebbles]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Royaume des Chats-