Haut
Bas

Partagez|

Vous ferez bien un p'tit tour... [PV : Shad Howl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Messages : 113
Date d'inscription : 28/09/2012
Age du personnage : 27

Voyageur Expérimenté
Lena Skye
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 180
Renommée: 445
Honneur: -85
MessageSujet: Re: Vous ferez bien un p'tit tour... [PV : Shad Howl] Ven 27 Nov 2015 - 17:46
Depuis le début de sa vie onirique (sa «seconde naissance » comme se plaisaient certains à en parler), Lena avait traversé un nombre incalculables de  galères, et avait subi des blessures qu’elle espérait ne jamais connaître dans la vie réelle. L’état d’inconscience par exemple. Combien de fois l’avait-on assommée, trimballée dans tous les sens comme une vulgaire poupée de chiffon ? Elle avait arrêté de compter. Et c’est donc une fois de plus qu’on l’avait plongée dans le noir par surprise. Si seulement elle avait pu s’en rendre compte,  histoire d’insulter son agresseur pour ne pas le laisser s’en sortir sans la moindre réponse de la part de la jeune femme. Mais cette fois le coup l’avait sonné aussitôt, sans qu’elle puisse y faire quoi que ce soit.  On la transportait, où, elle l’ignorait encore, mais ce qui était sûr c’est que ce foutu parc aimait jouer avec ses visiteurs, peut être même plus que les visiteurs … Ou alors c’était juste ce foutu parcours qui était suicidaire, à tel point que la voyageuse se demandait sincèrement quel genre de personne pouvait bien s’attarder à faire tout ça pour une simple zone VIP. Cet endroit devait cacher de sacrés trucs pour en limiter l’accès à ce point…A part des voyageurs suffisamment puissants ou suffisamment cons et les combattants d’élite de certains royaumes, qui se lancerait dans un truc pareil ?  Toujours était-il qu’on lui avait vendu ça comme la dernière attraction à accomplir et qu’on allait une fois de plus la mettre dans une vraie situation de merde.

* Roll Roll Roll*


Lena n’ouvrit pas les yeux tout de suite. Il fallait dire que le coup du gorille qui était venu la chercher avait été tout sauf une caresse. Plongée dans les limbes d’une inconscience onirique – notion plutôt abstraite inconscient dans un univers né de l’inconscient ? Freud lui-même se serait tiré une balle entre les deux yeux depuis un bout de temps – elle contemplait l’obscurité qui la cernait, totalement désabusée. Elle s’était dans un sens habituée à la douleur, aux coups, au sang … Et cette fois-ci le coup avait eu le mérite d’être sec et parfaitement contrôlé. Le genre de coup que place quelqu’un qui sait ce qu’il fait. Il n’y avait même pas eu le temps de ressentir la douleur, juste la sensation de perdre tout contrôle sur son propre corps qui s’était effondré de lui-même tandis que ses yeux se fermaient.  

* Roll Roll Roll *


Elle se demandait ce que faisait cette bestiole noire qui avait fait d’elle sa victime pour la nuit. Lena détestait ce sentiment d’être le jouet de quelqu’un, et cette créature s’en était bien entendu parfaitement rendu compte et jouait sans complexe sur ce point pour la faire tiquer à la moindre occasion. Manquer de la tuer, lui causer un maximum d’ennuis, lui piquer ses affaires… Tout cela était digne d’un gamin, mais c’était terriblement efficace avec une personne caractérielle comme la manieuse qui lui répondait des insanités et des menaces qui n’avaient pour seul effet que de le persuader de continuer son petit jeu.


* Roll Roll Roll*


Mais bordel c’était quoi ce bruit qui se rapprochait ? Un bruit de bois, des secousses, comme quelque chose qui roulait dans la direction de la jeune femme… Elle entrouvrit les yeux. Il lui fallut une petite seconde pour reprendre l’habitude de la lumière du jour, mais lorsqu’elle retrouva la pleine mesure de sa vision, elle le regretta aussitôt… Elle était suspendue dans le vide ! Là, comme ça, au beau milieu d’un looping des montagnes russes, elle flottait telle une piñata prête à se faire amocher par l’arrivée d’un cargo de gamins braillards dans un wagonnet lancé à pleine vitesse. Elle hurlait, insultait tout le personnel du parc et leurs parents – même si elle savait pertinemment qu’avec tout ce bruit personne n’y ferait attention – secouait son corps comme elle pouvait pour faire céder la corde… Une chute c’était préférable à un numéro de rentre dedans avec une attraction.


* Roll Roll Roll*


Et c’est alors qu’elle remarqua en tête de ce wagon de mort qui se rapprochait la bestiole qui luttait tant bien que mal. Sans qu’elle soit rassurée sur son propre sort, elle remercia tous les dieux de lui offrir cette vision éphémère de son bourreau de la nuit en souffrance. Avant de recentrer son regard sur le wagon qui ne devait plus être qu’à quelques secondes de l’impact…  Bon sang mais qu’est-ce qu’il foutait ? Vite trouve un truc sale bête ! Elle n’avait malheureusement plus de voix pour pouvoir au moins satisfaire sa colère oralement et devait se contenter de paniquer alors que le choc était tout proche. Et de se voir soudainement tomber dans le vide alors que les liens qui la retenaient avaient brusquement cédé, découpé par une espèce de sphère noire projetée par le némésis de la violoniste. Et alors qu’elle chutait sans rien pour la retenir – surtout pas l’aide de cette sale bête – elle l’entendit vanter son acte « héroïque ».

« VA TE FAIRE FOUTRE T’ENTENDS ???????? »

La chute s’arrêta d’un coup. Stoppée net par des bras. Des bras bien humains. Lena releva le regard pour voir qui avait bien pu la sauver, et son cœur s’arrêta de battre alors qu’elle reconnut Ethan. Rougissant aussitôt, elle parvint à marmonner :

« – E.. Ethan ? Qu’est-ce que tu fais ici ? Je… Je …

– On en reparle après Lena. J’ai pu convaincre un employé de te donner le dernier tampon, finis ta mission je retiens les molosses là. »

Il avait désigné de l’index un groupe de vigiles qui avait commencé à prendre en chasse la voyageuse et son collègue, probablement pour les empêcher de terminer leur quête. Lena, ignorant les pouvoirs d’Ethan,  décida néanmoins de lui faire confiance, et attrapa plutôt un petit employé.

« Toi ! La zone VIP c’est par où ? »

Sans se retourner, la violoniste laissa son collègue se charger des ennuis tandis qu’elle suivait la créature contrainte à lui servir de guide.  Enfin la fin de cette nuit approchait..



(Enfin réussi à répondre >.<)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 166
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 252
Honneur: -128
MessageSujet: Re: Vous ferez bien un p'tit tour... [PV : Shad Howl] Lun 30 Nov 2015 - 11:34
Spoiler:
 


Cette nuit là, comme la moitié des nuits, j'étais chargé de tamponner les tickets VIP des voyageurs assez fous pour en tenter le parcours. Je commençais le travail très tôt et finissais généralement quelques jours plus tard, avant que la relève ne vienne me remplacer. Ce n'était pas un travail très palpitant : Il fallait attendre une bonne partie du temps qu'un voyageur passe pour lui tamponner le ticket VIP, puis d'attendre que le prochain passe. En réalité, la seule satisfaction que j'avais à faire ce travail était de voir l'état physique et mental des voyageurs qui passaient par mon portique. Tout à fait hilarant. Systématiquement.

Comme d'habitude, j'avais enfilé ma tenue la plus propre, préparée par ma femme onirique quelques heures auparavant. Elle m'avait souhaité bon courage avec un tendre baiser. Avec ça, n'importe qui aurait tout le courage nécessaire pour affronter ces quelques jours d'attente. C'est donc guilleret que je me dirigeait à mon poste.

Sur place, le collègue actuellement à mon poste me salua chaudement avec une accolade. C'était comique de voir cette asperge de plus de deux mètres accoler quelqu'un qui arrivait au nombril de la plupart des voyageurs. Mais je m'y étais habitué, cela ne me choquait plus. Tout joyeux, il me fit un topo sur ces dernières heures :

« On a pas mal attendu, mais quelques voyageurs ont tenté le parcours VIP, ce soir. De plus, il semblerait qu'une créature cauchemar soit inscrite à notre montagne-russe ! Quelle conne. Ha ! Ha ! Ha ! »

Une créature onirique -cauchemardesque qui plus est- tentait le parcours VIP ? Quelle singularité assez cocasse. Je sentais que la soirée allait être amusante. Mon collègue prit donc congés et je commençai mon travail. En station debout, le tampon à la main, je regardais les écrans oniriques de contrôle. Ils affichaient la liste des participants restants. Ils n'étaient plus que deux et ils commençaient mon secteur d'attraction. Chouette ! J'étais arrivé à temps, dirait-on.

La voyageuse et la créature cauchemar avaient l'air d'être de sacrés imbéciles, sérieusement. Rien qu'à voir leur tête, cela me mettait en joie. Les écrans retranscrivaient aussi, en sous-titres, les mots -ou plutôt les jurons- que prononçait la créature bien sombre, tandis que la voyageuse était encore dans les vapes. Je reconnaissais bien là l'œuvre de Tommot, ce brave gaillard avait le doigté pour faire évanouir les voyageurs d'un coup bien placé afin de l'attacher au milieu du looping de la montagne russe. Brave Tommot.

Soudain, j'entendis des bruits de pas rapides et bruyants venant dans ma direction. Il s'agissait d'un humain avec un air colérique sur le visage. Je voulus lancer le speech habituel sur l'interdiction de gruger les attractions, mais il me saisit violemment par le crâne et me tendit un ticket VIP ayant déjà quelques tampons dessus, ainsi qu'un état général assez abîmé. Un autre concurrent ? Je n'eus le temps de rien dire qu'il avait déjà pris mon bras pour tamponner de force le ticket. Puis, contre toute attente de ma part, il ne se dirigea pas vers la zone VIP, mais vers l'attraction. Étrange...

L'observant partir en massant mon bras, je compris que ce voyageur allait sauver la jeune femme qui n'était plus attachée au circuit de l'attraction. Il y avait décidément des choses qui m'échappaient.

Arrivant comme une furie, la voyageuse qui avait été sauvée à l'instant me saisit par l'encolure et me secoua tout en me priant avec insistance pour que je la conduise à la zone VIP. Ce n'était pas mon travail. Je l'en informa :

« Je suis désolé, mais ce n'est pas mon travail, de vous y mener. Adressez-vous à quelqu'un d'autre. »

Puis, sous le regard lourd de menaces de celle à qui j'arrivais au nombril découvert et repensant à ma tendre et douce qui m'attendait, j'optai pour la coopération :

« Bon, ok. »

Sur ces mots, je décida de l'accompagner vers la zone... enfin, c'est ce qu'elle croyait. Je n'étais pas payé pour faciliter le séjour des voyageurs, même en leur tamponnant leur ticket. Il suffisait de la conduire vers un autre endroit discrètement et j'en serais débarrassé.

Je pris donc un chemin hasardeux éloignant la jeune fille de son point d'arrivée, optant discrètement pour des chemins bondés de monde pour faire perdre ses repères pour qu'elle ne remarque rien le plus longtemps possible. Puis, je réitérai un deuxième chemin similaire afin de prolonger le plaisir. Cependant, de manière soudaine, on sauta sur ma voyageuse sans retenue. Ce n'était pas un de nos employés, pas encore. C'était l'autre, là. La créature cauchemar qui l'accompagnait dans l'attraction. Quel sot avais-je fais ? Je l'avais complètement oublié celle-là.

« Ha ! Ha ! Ha ! Voyageuse ! Ça fait un moment que j'observe le petit manège de cet énergumène. Il te fait juste tourner en bourrique ! »

Zut ! Il avait donc bel et bien remarqué. Après s'être prise une rouste par celle sur qui il avait osé sauter, il continua de crier :

« Je sais où ce trouve le club Viyallepy que tu cherches ! Mais... tu fais comme tu sens. Si tu préfères suivre un idiot qui te conduira sans doute nulle part... »

Avec un air auto-satisfait, cette peste bien sombre -me rappelant le royaume obscur, en fait- prit une position hautaine de supériorité et attendit qu'on lui dise ou fasse quelque chose. Gardant le plus de calme possible, je l'informa :

« Hmm... Certes, j'avoue l'avoir roulée dans la farine. Mais je sais où est la zone VIP, ce qui m'étonnerait que tu connaisses.

- C'est part là ! Pointa dans la bonne direction, à mon grand damne, la créature noire.

- Eh merde. »

Oups ! J'aurais pu essayer de nier, mais mon « eh merde » avait été plus rapide. Zut. Qu'allait-il advenir de moi, désormais ? Allais-je mourir ici ? Les voyageurs ne pensent jamais à ce qui se cache derrière une créature des rêves. J'eus une pensée pour ma dulcinée, attendant une réaction quelconque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 113
Date d'inscription : 28/09/2012
Age du personnage : 27

Voyageur Expérimenté
Lena Skye
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 180
Renommée: 445
Honneur: -85
MessageSujet: Re: Vous ferez bien un p'tit tour... [PV : Shad Howl] Mer 2 Déc 2015 - 23:17
Comme elle s’y attendait, le petit employé refusa catégoriquement de l’aider. Pas son boulot hein ? Qu’il aille se faire foutre ! Il croyait peut-être qu’elle avait fait ce parcours débile par envie ? D’ailleurs elle en devrait une bonne à cette connasse de Nezumi qui l’avait une fois de plus envoyé foutre le bordel en risquant sa vie. A croire qu’elle n’avait retenu que son caractère de bourrin… Elle avait Ciara pour ça si son objectif c’était de tout casser. Lena avait d’autres choses à foutre que de jouer les coursières braves…. Elle n’avait toujours pas récolté le moindre indice au sujet de ses véritables ennemis et son allié de la nuit était retenu avec une armée de vigiles. Roh et puis merde. Au point où elle en était, après tout ce qu’elle avait dû accomplir cette nuit pour atteindre cette saloperie de zone VIP, elle n’allait pas lâcher l’affaire. Elle se devait d’aller au bout au moins pour éviter la désagréable impression d’avoir fait tous ces efforts pour rien. Respirant un grand coup, la manieuse lança un regard noir à la petite créature des rêves pour bien lui faire passer le message que s’il ne s’exécutait pas dans la seconde il risquait bien de retourner au sol privé de sa tête. Finalement, la bestiole sembla se résigner à son sort peu enviable – il fallait avouer qu’il n’était pas plus coupable qu’un autre il était juste tombé au mauvais endroit au mauvais moment – et accepta de guider la jeune femme qui, satisfaite, relâcha son prisonnier, non sans maintenir une surveillance renforcée de ce dernier afin qu’il ne lui fasse pas un coup de pute au dernier moment.

La créature emprunta un sentier bardé de stands de tirs en tout genre où des rêveurs et créatures oniriques tentaient d’obtenir le gros lot. On y voyait des enfants retenter désespérément leur chance pour avoir la grosse peluche sur un stand de chamboule-tout, des adultes se défier sur un jeu de tir au ballons pour voir qui serait le plus précis et coller tous leurs plombs dans le liège à côté des cibles qui leur étaient attribués, sous les rires de leurs amies qui étaient restées à attendre le résultat de ce duel parfumé de testostérone. Plus ils avançaient, plus la foule se massait le long du chemin, et Lena devait accélérer pour ne pas perdre de vue son guide improvisé qui ne dépassait pas son nombril et se faufilait bien plus facilement au milieu de visiteurs qui faisaient peu cas de l’urgence dans lequel la violoniste se trouvait et cherchaient plutôt à avoir la meilleure vue possible sur les stands afin de choisir leur prochaine attraction. Finalement, l’employé emprunta une route annexe qui se faufilait entre plusieurs manèges, laissant à la voyageuse qui le suivait la désagréable impression de se faire rouler dans la farine, mais il fut interrompu par une ombre qui tomba d’un seul coup sur la manieuse qui s’écroula au sol alors que les passants s’écartaient, se contentant d’un bref de regard avant de le reporter sur le parc.

Et alors que Lena allait exploser la tronche de cette saloperie une bonne fois pour toutes, la révélation que l’ombre lui fit acheva de la convaincre quant à ses doutes concernant son guide… Ah mais quel enculé ! Elle ne manqua pas de se redresser non sans avoir repoussé la créature qui ne s’était pas encore dégagée, et attrapa l’employé du parc avant de le balancer contre le stand le plus proche. On entendit un craquement ; elle lui avait probablement cassé quelques os en le jetant contre les poutrelles métalliques d’un stand de tir à la carabine. Aidant le petit malin qui regrettait déjà sa connerie à se relever, elle lui lança un regard qui au premier regard se voulait rassurant mais en réalité montrait clairement les intentions meurtrières de la jeune femme, oh elle n’allait pas se contenter de quelques os…

Elle fut interrompue par l’intervention de la créature qui lui dit pouvoir la guider à travers le parc, connaissant apparemment le véritable emplacement de la zone VIP. La réponse significative que lâcha l’employé inconsciemment alors que l’ombre avait touché juste quant à la direction à prendre convainquit la jeune femme d’achever son petit numéro de cassage de gueule mais décidant de conserver un semblant d’humanité, lui éclata juste les balloches un bon coup pour s’assurer qu’il ne se relève pas sur le champ. Ne se souciant pas de l’état de santé de sa victime, la voyageuse reporta son regard sur son décidément bien étrange et ambiguë complice de la nuit et lui demanda d’une voix presque étouffée qui montrait clairement qu’elle n’en avait pas envie :


« Bon ben montres moi le chemin alors qu’on en finisse. Je te suis. Mais t’attends pas à des remerciements ! Pas d’insultes de ma part c’est déjà pas mal comme deal. »


Effectivement, elle était dans un état d’agacement tel que le moindre truc de travers à venir qui la ferait chier dans cette mission déjà bien pourrie risquait bien de provoquer chez elle une réaction des plus violentes… Mais à la grande surprise de la manieuse, l’ombre la guida à travers la foule. Pas d’entourloupes, pas d’échanges de mots – si ce n’est les bien mystérieuses chaussettes qui parlaient toutes seules – ce qui amenait la jeune femme à penser que la bestiole lui préparait quelque chose, mais finalement, ils arrivèrent sans encombres devant un grand portail où une encoche de la forme du ticket qu’elle avait durement fait remplir cette nuit attendait de recevoir sa clé. Elle déposa le passe à son emplacement désigné et aussitôt, les battants du portail s’ouvrirent, dévoilant une immense zone remplie d’attractions et de stands uniques, bien plus luxueux et fous que tous ceux que l’on pouvait voir dans le parc plus classique. Bien évidemment, Lena soupira devant ce spectacle qui aurait paru féerique à n’importe qui de normalement constitué mais ce n’était pas le cas. Finalement, elle décida d’entrer pour rencontrer le fameux contact qui l’attendait, et enfin en finir avec cette horrible nuit. Elle ne jeta pas un regard à l’employé qui surveillait l’entrée ni à l’ombre, ne vérifiant même pas si cette dernière avait décidé de la suivre, et avança, repérant aussitôt un peu plus loin l’enseigne dont lui avait parlé Nezumi, un magasin dédié aux décorations et luminaires de spectacles en tout genre. Elle évita plusieurs personnes, apparemment d’autres voyageurs qui se promenaient parfaitement détendus dans le parc, et poussa la porte d’entrée du magasin, faisant sonner sans ménagement le carillon de l’entrée. Un Clown sortir alors de la réserve, tout bariolé de vêtements colorés et demanda à la voyageuse :

« – Bonjour mademoiselle… Je peux faire quelque chose pour vous ?

- Ouais. C’est Nezumi qui m’envoie pour faire partir les marchandises à Discoland.

- Aaaaaah madame Nezumi a oublié de nous prévenir qu’un contact de son royaume allait venir ici ! On a fait comme d’habitude ma petite dame tout est parti dès que nous avons reçu le paiement…. »

Elle ne l’écouta pas fini. Sortant en trombe, elle chercha son complice improvisé du regard.

« HE TRUC ! CA TE DIT DE TOUT CASSER ?? J’AI BESOIN DE ME DEFOULER UN BON COUP ! »

Elle allait libérer sa rage un bon coup. Les gens n’avaient pas intérêt à se mettre sur sa route dans les prochaines minutes…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 166
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 252
Honneur: -128
MessageSujet: Re: Vous ferez bien un p'tit tour... [PV : Shad Howl] Dim 6 Mar 2016 - 15:45
Que s'était-il passé pendant que l'employé du parc menait Lena dans la mauvaise direction ? Qu'avait fait l'ombre pour connaître le chemin vers la zone VIP ? Cela restera sans doute un secret... ou pas.

Dès l'arrivée du sauveur, Shad n'avait pas attendu son reste, il était parti. Il avait décidé de ne pas suivre tout de suite sa compagne d'une nuit, gardant quand même un œil dessus. Peut-être parce que la colère occupait l'esprit de la jeune femme, mais si l'être des ténèbres avait été l'employé, il aurait juste fait semblant de coopérer.

Donc, la créature cauchemar alla au stand de tir à la carabine le plus proche et apostropha le tenancier de cette manière :

« Hé ! J'aurais besoin d'un petit renseignement. »

« Un nouveau challenger est arrivé ! » Vociféra le tenancier en voyant s'accouder l'ombre sur son stand.

« Pas du tout, je veux juste savoir où... » tenta-t-elle de corriger.

« Prenez cette carabine, visez les cibles et tentez de gagner cette énorme peluche de tigre ! »

La peluche de tigre en question était peut-être grosse, mais elle était très mal faite, même Shad pouvait le dire en la regardant. Quel genre d'arnaqueur était ce type ? En plus, il lui tendait déjà la carabine. Shad prit la carabine et la sous-pesa avant de rétorquer :

« Elle est bien jolie, cette arme. Enfin, dans la gueule, ça doit faire très mal, tu sais... »

« Que veux-tu savoir ? » Demanda alors le tenancier du stand avec une voix perturbée.

« Je veux savoir la raison de ce parcours amusant depuis lequel on tamponne des trucs sur un ticket. » Posa calmement Howl.

« Ah ça ! C'est le parcours pour entrer dans la zone VIP, ça ! Les voyageurs les plus téméraires le font pour y accéder ! »

« Hmm... Réfléchit la créature des ténèbres. Et comment on y accède ? Non pas que je veuille y aller, mais une voyageuse avec qui je me suis bien marré à ses dépends essaie d'y aller désespérément. Alors du coup, j'ai envie de continuer à m'amuser un peu. Tu vois le genre ? »

La créature des rêves du parc lui indiqua comment se rendre à la zone VIP, en lui indiquant des repères immanquable pour la trouver. Partant sans remercier cette personne, Shad eut comme objectif de retrouver la voyageuse au violon afin de se la péter avec cette information.

En chemin, il retomba sur les fameuses chaussettes qu'il avait abandonné au début de la nuit. Ces chaussettes qui répétaient sans cesse :

« Les chaussettes de l'archiduchesse sont-elles sèches ou archi-sèches ? »

Tant qu'on n'arrivait pas à le prononcer correctement. Récupérant donc son bien, il chercha après Lena. Il ne tarda pas à la retrouver après avoir bousculé tout le monde, elle se faisait toujours mener par le bout du nez. Howl ne pouvait savoir qu'elle avait un doute, pour lui, elle était trop stupide pour ça. Ni une, ni deux, il sprinta vers elle et lui sauta dessus comme il savait si bien le faire sur ses victimes.

La suite, vous la connaissiez un peu. Il informa sa compagne d'infortune qu'il sait où se trouve la zone « Viaillepy » en se la pétant un maximum.

Donc, il commença à la conduire vers son objectif en boitillant, accusant les coups reçus dans la nuit plus le dernier après qu'il ait sauté sur sa tendre voyageuse. Il avait un peu mal aux côtes , aux pieds... voire partout, en réalité. Il n'était pas si résistant que cela, il fallait le noter.

Shad et Lena arrivèrent sur place. Un malabar, un de plus et de trop, empêcha l'ombre d'entrer dans la zone à accès réglementé ; celle réservée à ceux qui possédaient un ticket. La créature laissa la voyageuse entrer et réfléchit. Elle réfléchit à tout ce qui c'était passé pendant cette nuit-ci. Elle avait pénétré dans plusieurs attractions et mit un peu de bazar dedans ; légèrement cependant. Elle avait nargué tout au long de ses mésaventures cette voyageuse au violon et s'était bien amusée. Hélas, toute bonnes choses avaient une fin.

Comme sa victime était sur le point de terminer sa soirée, l'être ténébreux décida qu'il allait en faire de même, tout en pensant au fait qu'il ne pouvait pas se réveiller, lui. Il tourna le dos au gorille et entreprit de quitter le parc d'attraction. Il boitait, tout en écoutant ses chaussettes répéter inlassablement leur phrase. Il était très drôle de voir que ces chaussettes étaient encore humides depuis le début de la soirée. Il se dit que, tout de même, il pourrait en faire quelque chose, genre arnaquer un contrôleur d'eau.

Il finit par passer le portail de sortie du parc d'attractions, faisant un signe de main sans se retourner... sans jamais savoir qu'en réalité, Lena lui avait lancé une proposition qui l'aurait sans doute bien amusé, au prix de douleurs supplémentaires. Il en avait fini avec ce parc, mais il en garderait sans doute un bon souvenir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Vous ferez bien un p'tit tour... [PV : Shad Howl] Aujourd'hui à 13:12
Revenir en haut Aller en bas

Vous ferez bien un p'tit tour... [PV : Shad Howl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Circus attractions-