Haut
Bas

Partagez|

Rencontre artistique. (Pv: Driikolu Desguyde)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2644
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Rencontre artistique. (Pv: Driikolu Desguyde) Mer 30 Jan 2013 - 22:40
"Fais un peu froid quand même."




Pourquoi faisait-il si froid ici ?
Raaah.. Et cette lumière aveuglante là ?
La jeune femme frissonna. Elle se sentait nue.
Réellement nue, et c'était franchement perturbant comme sensation. Complètement désorientée par cette lueur insupportable, elle cligna des paupières, se frotta les yeux et.. se fit hurler dessus.

« Ma qué !
Ma beauté, arrête de bouger !
Comment viou-tou que je te croque ? »


Pardon ?
Qu'il la croque ?
Qu'il la dessine quoi ?
Oh punaise, est-ce que cela voulez dire que..
Tremblante, son regard glissa doucement sur son corps.
Elle fut horrifiée de se découvrir, à demi-recouverte d'un tissu blanc, et nue.
Sa poitrine était entièrement découverte, ses cheveux étaient accrochés en un chignon à moitié défait, laissant ainsi glisser des mèches de cheveux sur ses épaules et son visage. Sa seule parure était ce drap, mais également une splendide réplique du Coeur de l'Océan, le collier qu'arborait Rose dans le navet Titanic. Elle haïssait ce film, elle n'avait jamais vu de film aussi nul et chiant que celui-ci. Et voilà maintenant qu'elle se retrouvait dans le rôle de cette niaise ? La poisse. Elle était en train de poser nue pour une créature des rêves, et ce, sans le vouloir. Et maintenant ? Il fallait qu'elle se tire de ce canapé de velours. C'était certes doux, mais carrément gênant. Elle hésita, puis aborda son peintre.


« Euh.. Excusez-moi ? »

« Schhhhh ! », fit l'artiste, légèrement agacé.

« Non mais je voudrais seulement savoir depuis combien de temps je suis là. »

« Ma, depoui oune heure, ma belle.
Tou est oune véritable source d'inspiration.
Regarde. »
, il désigna une pile de feuilles, toutes estampillées de croquis de sa personne, ainsi qu'une ébauche de peinture.

Oh mon dieu.
Voilà qu'elle était imprimée dans les archives de la Tour en tant que modèle.
La poisse ! Elle était faite pour dessiner les autres, pas se laisser faire dessiner !
Alors qu'elle voulut s'enfuir de la pièce remplie de chevalets, de toiles inachevées et autres ustensiles, le peintre s'arrêta net, bouche bée, comme subjugué. Il posa sa mine de plomb, laissa couler une larme, et se retourna vers la demoiselle.


« Merci.
Aujourd'houi, mon talent s'est exprimé à travers vous.
Voici mes meilleurs travaux depoui bien longtemps.
J'espère avoir l'honneur de vous avoir de nouveau pour modèle. »


« Euh oui, à la bonne heure. », fit-elle, confuse.

Elle se leva à la hâte, s'emmitouflant dans son drap.
Mais où étaient ses fringues ?! Elle sortit dans le couloir, sans prendre la peine de faire attention aux gens présents, et s'engagea dans le corridor. Des créatures des rêves, des rêveurs et quelques voyageurs, certains très peu vêtus, attendaient devant des portes. Pour quelle raison ? Elle s'en fichait royalement. Tout ce qu'elle voulait, c'était mettre des fringues. Non mais il fait vraiment froid en plus ! La jeune femme, complètement perdue, maintint fermement son tissu autour de son corps, ne laissant voir de son corps que ses épaules. Vivement qu'elle trouve de quoi se mettre sur le dos.



.

__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rencontre artistique. (Pv: Driikolu Desguyde) Mer 30 Jan 2013 - 23:28
La tour des arts, immense bâtisse dont on ne voit pas la fin tellement les possibilité sont artistique. Endroit aussi beau que fantastique. Lorsqu'on lui en parlais, Driikolu n'en croyait pas une brève parole mais poussé par la curiosité il allât voir. Il ne put en croire ses yeux, non seulement la tour l'émerveillait mais le paysage avait quelque chose de familier. On pouvait apercevoir au loin quelques montres molles, quelques monceaux du jardin de Monet le tout appuyé par le superbe "Pulcinella suit" de Stravinski.

Un bâtiment respirant le calme malgré la foule environnante, un calme si attractif qu'il ne parvint pas à s’empêcher d'y entrer, une grande salle se présentait à lui. Tout ici débordait de vie, des points de rendez-vous sur la droite, des queues à n'en pas finir devant les ascenseurs, comme d'habitude personne à l'escalier et même l’accueille était vide.
Puis, il avança, c'est vrai quoi, quitte à ne pas savoir où il est exactement autant visiter, il se dirigea vers la porte des escalier et lorsqu'il l'ouvrit...

— Mais ! Qu'est-ce que ... ?

Ne fut-il pas surpris lorsqu'il vit l'oeuvre d'Escher en manquant de tomber. Il comprit alors pourquoi il y avait une telle queue au niveau des ascenseurs et aussi pourquoi tout le monde le regardait avec étonnement. Une pression prenait appui sur lui à un point qu'il se senti obligé de passé par là. Il pris alors son courage à deux mains et passa par ce dédale ou la gravitation n'avait pas complètement lieu.

Il passa de porte en porte, tenta de lire les panneaux d'indication, que tout cela était mal fait dans une splendeur artistique.

— Alors, tu sais où tu vas ou pas ?

— Roh ! Mais tais-toi j'essaie de me repérer.

Puis il ouvrit alors une porte et resta bouche-bée devant une jeune femme à moitie nue.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2644
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: Rencontre artistique. (Pv: Driikolu Desguyde) Jeu 31 Jan 2013 - 0:44
"Qui c'est lui ?"




Elle était perdue.
Oui, totalement perdue.
Concrètement, c'était seulement la seconde fois qu'elle venait ici.
Et pour être honnête, elle était entré par la porte principale, et avait ensuite pris l’ascenseur. Donc elle n'avait pas franchement pris la peine de visiter les lieux. Bien mal lui en prit à y réfléchir.. La jeune femme, complètement déboussolée, ouvrait les portes une par une, cherchant désespérément de quoi se mettre sur le dos. Elle essuya plusieurs sifflements, mit deux-trois baffes à des rêveurs, et s'engouffra dans des escaliers. Heureusement pour elle, elle ne remarqua point le groupe de créatures bouche bée, au pied de l'escalier, qui avait accès au dessous de son drap. La dessinatrice ne comprit donc pas les regards quelque peu lubriques qu'ils lui lancèrent. Y'a des gars étranges par ici tout de même, pensa t-elle. Naturellement, elle fit mine d'ignorer l'éclat de rire que lâcha Bis dans sa tête. Et bien voilà qu'elle était toujours là celle là.. Le jour où elle s'endormirait sans cette intruse dans son corps, ce serait un miracle. A croire qu'elle était vouée à vivre ses rêves avec cette seconde personnalité, bien trop présente et envahissante.

Il fallait qu'elle trouve un moyen de se débarrasser d'elle.
Elle était trop dangereuse pour elle, et son état psychique.
Il était donc impératif qu'elle se protège de son opposée de minuit.

Elle continua donc de s'aventurer dans le dédale de couloirs et bifurcations.
Droite, gauche, encore à droite, droite, et une gauche, une porte, tout droit..
La voyageuse savait pertinemment qu'elle s'enfonçait davantage dans sa perdition, mais son sens de l'orientation très peu évolué, ne lui permettait pas de se retrouver. Excédée, elle faillit hurler sa rage d'être aussi idiote. Sauf qu'elle cria réellement. Alors qu'elle se noyait dans ces chemins interminables, une porte s'ouvrit tout d'un coup sur sa gauche, et un jeune homme en sortit, la surprenant hautement. Elle manqua de faire une crise cardiaque tellement elle fut effrayée de se retrouver ainsi sans prévenir devant quelqu'un. Elle faillit même laisser tomber son drap, mais le rattrapa de justesse. Son cœur battait à tout rompre, frappant contre sa poitrine. La demoiselle inspira puis expira pour se calmer, et détailla rapidement la jeune homme en face d'elle. Un adolescent à bien y regarder, cheveux châtains, yeux marrons et vert - vairons ? - et les oreilles rondes, donc un voyageur. Si elle et ses oreilles pointues prêtaient à confusion, pas les siennes. Une fois son rythme cardiaque revenu à la normale, elle s'adressa à lui.


"Excuse-moi, mais..
T'aurais pas vu des fringues, n'importe quoi, dans une salle ou ailleurs ?
Je me gèle un petit peu à vrai dire.."


Au pire, elle pouvait également se créer des vêtements.
L'ennui, c'est qu'elle n'était pas certaine qu'elles tiennent toute la nuit.
Et pour être honnête, elle n'avait pas franchement envie de prendre le risque de se retrouver une nouvelle fois nue, mais devant une foule entière cette fois-ci. Pudique ? Euh, bah un peu comme tous le monde dans ce cas-là. Faire le modèle, pourquoi pas. mais qu'on la prévienne avant qu'elle ne retrouve, comme ça, sur un canapé, avec pour seul attirail un drap immaculé, et une babiole d'une valeur dont elle n'avait cure. De plus, maintenant, tous les élèves, rêveurs et toute la compagnie possible, pouvaient admirer ses pauses. Elle espérait au plus profond d'elle, que ceux-ci ne finiraient pas dans le DreamMag ou dans les mains d'un vieux dégueulasse. Oh grand dieu non..



.

__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rencontre artistique. (Pv: Driikolu Desguyde) Jeu 31 Jan 2013 - 23:56
Il restait planté là, devant cette jeune femme aux formes généreuses. Que le monde était fait de hasard, il aurait pus prendre une autre porte et arriver autre part mais pourquoi est-il arrivé là ? Pourquoi cette situation très peu commune lui arrive à lui ?

Malgré sa nudité quasi-absolue il ne regarda que le visage de la demoiselle, plutot facile vus leurs taille quasiment égales. Son visage bordé par ses longs cheveux blonds doté de quelques taches de rousseurs et ses yeux si bleus qu'il s'y noyait. Même Crazy n'osa pas parler. Et aussi ces oreilles pointues, il ne parvenait pas à distinguer si c'était une voyageuse ou non.
Puis il se fit rappeler à l'ordre par une simple question

—Excuse-moi, mais.. T'aurais pas vu des fringues, n'importe quoi, dans une salle ou ailleurs ? Je me gèle un petit peu à vrai dire..

Cette phrase lui rappela la situation : face à une femme habillé d'un simple draps l'air perdue et lui demandant de l'aide. Il voyait ça pratiquement comme un cliché du cinéma Américain. Que faire ? L'aider par peur de représailles ou la laisser car une absurdité pareil ça ne doit être qu'un piège ?
Puis des mots sont sortis avant même qu'il ai eu le temps de réfléchir :

—Euh... Bah... Il doit y avoir une salle de mode, on doit bien considerer ça comme de l'art et je peux t'aider si tu veux. Enfin... Je sais pas !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2644
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: Rencontre artistique. (Pv: Driikolu Desguyde) Ven 1 Fév 2013 - 1:14
"Là, c'est mieux."




Le garçon la dévisageait.
Oui, bon, il fallait dire qu'elle était complètement nue.
La jeune femme n'avait même pas de sous-vêtements.
Elle était gênée d'être ainsi dévêtue face à un parfait inconnu, mais elle ne pouvait que demander de l'aide à celui-ci. Ce dernier accepta sans hésiter. Hé bé, serviable le petit ! Il insinua la possible existence d'une salle de mode, comptant des vêtements à foison. A cette possibilité, le visage de Lithium s'éclaircit d'un sourire. Elle rajusta son tissu qui glissait, et lui répondit:


"Merci !
Le truc pour aller plus vite, ce serait que l'on ouvre toutes les portes que l'on trouve.
On finira bien par trouver une salle où il y a des vêtements inutilisés."
, elle lui sourit de nouveau.
"Au fait, je suis Lithium Elfensen."

Après les présentations, ils partirent en quête d'éléments vestimentaire.
Les deux voyageurs ouvrirent chaque porte qu'ils croisèrent, tombant parfois sur des cours particulièrement intéressant. Une fois, ils virent un extrait de cours de nu. Le modèle était une copie étrangement ressemblante de son ancien prof d'anglais au lycée.. Il faisait des rêves étranges dis donc. En revanche, il était toujours aussi beau, nota t-elle. Ils purent voir un atelier couture, des tissus volant dans tous les sens, et de toutes les couleurs, des plus criardes aux plus agressives. Ses yeux en prirent un coup, mais elle referma la porte. Des cours de peinture à la confiture, de sculpture sur glace ou sur guimauve, elle découvrait de nouveaux matériaux qui n'existaient pas dans le monde réel, et franchement, c'était intéressant à apprendre. Mais elle n'avait malheureusement pas le temps pour ça. Elle entraîna donc l'inconnu brun avec elle, dans ce labyrinthe de couloirs et de portes, jusqu'à enfin tomber sur une pièce remplie de vêtements de toute sorte, des dérivées des plus grandes marques de luxe réelles - dont elle en avait strictement rien à faire, elle voulait seulement s'habiller - de robes, pantalons colorées, et tout un tas d'ensembles.
Ravie de pouvoir enfin choisir quoi mettre, elle entra sans tarder dans la salle. La dessinatrice farfouilla parmi les couloirs de fringues et de fringues, pour asseoir son choix sur une petite robe d'été blanche, à motifs fleuris. Bon, c'était pas le genre de truc qu'elle affectionnait, mais bon, les pantalons hippies c'était pas son trip.. Elle prit donc la robe, choisit un ensemble intime blanc, et s'installa derrière un paravent, à l'abri des regards. Elle jeta au brun un: "Monte la garde steuplé !", et entreprit de se changer. Elle se libéra de son drap, le jeta par-dessus le paravent, et enfila le soutien-gorge, ainsi que le bas. Puis, elle termina par la robe claire. Elle revint vers le garçon, fin prête.


"Voilà !
Maintenant, je peux.."
, elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase.

"MAGNIFIQUE !
SPLENDIDE !"


Elle fut donc coupée par une réplique parfaite de Yves Saint Laurent.
Sûrement pas son comportement, ni même sa voix, mais physiquement, carrément.
Celui-ci semblait complètement subjugué.


"Mes amouuuurs, vous êtes parfaits.
Mademoiselle, je vous engage pour mon défilé de tout à l'heure.
Quant à vous jeune homme, vous ferez parfaitement l'affaire pour la collection enfant.
Allez, faites vite, allez vous changer ! Allez, allez !"


Non mais c'était quoi ce bin's ?
Ils allaient participer à un défilé de mode ?
Oh non..



.

__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rencontre artistique. (Pv: Driikolu Desguyde) Mar 19 Fév 2013 - 22:05
La jeune femme se tenait toujours devant lui, avec une gène certaine que l'on pouvait voir sur son visage. Puis, l'air affolé qu'elle avait depuis le début s’apaisa pour laisser place à un sourire, l'information lui avait donc plu.
Tout en remontant le tissu qui lui servait de seul vêtement, elle fit des remerciements :

— Merci ! Le truc pour aller plus vite, ce serait que l'on ouvre toutes les portes que l'on trouve. On finira bien par trouver une salle où il y a des vêtements inutilisés.

Puis après avoir illuminé encore une fois son visage d'un simple sourire, la jeune femme se présenta à Driikolu.

— Au fait, je suis Lithium Elfensen.

Il y avait de grande chance que ce soit une voyageuse, ses oreilles pointues portant à confusion. En tout cas son nom ne lui disait rien mais il pouvait enfin nommer la jeune femme.
Sachant que Lithium s'était présenté il se devait de le faire aussi, ce qui se passa expressément :

— Moi c'est Driikolu Desguyde, et lui là c'est Crazy. Faut pas y faire attention il est assez... extravagant on va dire.

— Merci c'est sympa de faire ma présentation à ma place ! Je ferrais la même chose la prochaine fois !

Une fois que la poupée avait fini de râler, les deux voyageurs rentrèrent dans les escaliers afin de trouver cette salle de mode. Il durent alors ouvrir les portes les unes après les autre chacun de leur coté. Il virent à peu près de tout, des pièces de théâtre, une salle réservée au maquillage de cinema où se trouvait un zombie assez convaincant, ils ouvrirent même une porte menant sur la salle réservée à la musique atonale que Driikolu portait en horreur. Il put alors découvrir pendant une heure de nombreux arts, il vit des sculptures en gâteaux, des peintures électroniques et bien plus encore et ce, jusqu'à ce que lithium et lui trouvèrent la salle réservée à la mode.
Ce lieu était rempli de vêtement, à un tel point qu'on aurait pus croire que les murs en était constitués. Lithium montrait sa joie de pouvoir enfin se vêtir, malgré les marques luxueuses que peu de personnes pourraient s'offrir, elle allât fouiller dans les recoins les plus délaisser afin d'en sortir une petite robe d'un blanc très pur. Elle semblait peu satisfaite de son choix mais prit d'autres vêtements dans le même ton ce après quoi elle allât derrière un paravent parmi les nombreux qui s'y trouvaient et c'est tout naturellement qu'elle lui demanda de monter la garde.
Elle jeta son draps par dessus le paravent pendant que la lumière reproduisait son corps en ombre chinoise, enfilant ses vêtements. Puis une fois qu'elle sortit de derrière le paravent l'air libérée elle se mit à parler :

— Voilà ! Maintenant, je peux...

Aussitôt elle se fit couper par un homme.

— MAGNIFIQUE ! SPLENDIDE !

L'homme en question était blond et portait des lunettes, il donnait à Driikolu une impression de Déjà-vu. L'homme était peut-être quelqu'un de connu ou qu'il avait déjà croisé. Peu importe, en tout cas celui-ci fixait Lithium avec un air ahuri comme s'il venait de voir une apparition. La jeune femme elle, avait l'air de le connaître mais le regardait bizarrement. Puis l'homme s'exclama !

— Mes amouuuurs, vous êtes parfaits. Mademoiselle, je vous engage pour mon défilé de tout à l'heure. Quant à vous jeune homme, vous ferez parfaitement l'affaire pour la collection enfant.
Allez, faites vite, allez vous changer ! Allez, allez !


Non mais, la collection enfant ? Il se foutait de lui ?! Qu'il choisisse Lithium ça peut se comprendre mais lui ? Il faisait quand même 1m70 !!! Oui bon à un centimètre près mais ce centimètre compte beaucoup pour Driikolu... Enfin bref ! Il voulut donc lui répondre :

— Hé mais vous me prenez pour qui ? La collection enf...

Il n'avait, lui non plus, pas eu le temps de finir sa phrase que l'homme l'avait interrompu en lui jetant des vêtements bien trop petit même pour lui.

— Tu mettras ça à ta petite poupée elle aussi est Sublime !

La reflexion n'avait l'air d'avoir plus à Crazy, elle qui faisait tant d'effort pour paraître antipathique ! Elle retorqua aussitôt


— Non mais tu te prend pour qui toi ? Essaie de me mettre de force ces vêtements si t'en est cap" ! Jamais je ne me laisserais faire habiller en princesse !

L'homme complètement outrée se mit alors à jeter un regard noir à la poupée et fini par lui dire :

— Soit
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2644
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: Rencontre artistique. (Pv: Driikolu Desguyde) Dim 24 Fév 2013 - 14:27
« Défilé. »




Lithium ne comprenait rien.
Allaient-ils tous les deux, défiler pour YSL ?
Non pas qu'elle ne le désirait pas, mais justement, ça ne l'intéressait pas.
La mode en elle-même, elle ne l'avait jamais suivi, trouvant le fait de suivre à la lettre ce que des magazines dictaient, complètement stupide et irrationnel. Tous étaient de vulgaires moutons, vide de bon sens, et elle refusait catégoriquement de rejoindre ce troupeau laineux.

En attendant, le garçon s'était présenté.
Un certain Driikolu, dont au final, elle n'avait jamais entendu parler.
Ce qui l'intrigua davantage, ce fut la poupée dénommée Crazy, qui s'exprima d'elle-même visiblement grincheuse, n'appréciant pas que l'on se présente pour elle. Son pouvoir devait être lié à cette créature hargneuse. Mais elle n'eut pas le temps de réfléchir plus en profondeur à ce sujet car le blondinet à la marinière bien connue, s'empara de son bras, ainsi que celui du garçon, et les traîna jusqu'à un vestiaire qui venait à peine d'apparaître. Il les laissa aux mains d'une dizaine d'assistants, maquilleurs, stylistes, et tout ce chafouin qu'elle fuyait tant. Elle ne put un instant se défendre, trop assailli par ces crayons, ces rouges à lèvres et ces blush. La jeune femme avait la très nette impression de se faire agresser. Elle avait peur de se voir transformé en une poupée de poudre, maquillée comme une voiture volée. Plusieurs fois, elle balança un poing, atteignant un assistant, immédiatement remplacé par un autre. Pas moyen de se débarrasser d'eux, il y en avait toujours un pour apparaître derrière et prendre sa place tant convoité.
Un monde de brutes la mode qu'elle vous dit ! Sa jolie robe fleuri, fut immédiatement ôté, et se retrouva vêtue d'une longue robe noire bustier à froufrous contrôlé, muni d'un fin volant, comme si elle l'avait toujours porté. L'on aurait dit que un simple claquement de doigts avait inversé les deux vêtements. Sans qu'elle ne s'en rende compte, elle se découvrit un collant noir semi-opaque, et des escarpins sombres également. Elle se demanda même si elle n'allait pas s'écraser comme une merde avec ce niveau de talons. M'enfin.. Une fois apprêté, elle fut poussé aux pieds d'un escalier menant droit à la longue scène qu'elle devait traverser. Elle aperçut un miroir et put voir son accoutrement. Mon dieu, aurait-elle cru porter une robe de grand couturier ne serait-ce qu'un soir ? Le rendu ne lui déplaisait pas, mais ne l'enivrait pas non plus. Sa préférence allait aux bons vieux jeans, un simple tee-shirt, des baskets et le tour était joué. Mais il fallait faire avec pour cette nuit. Ses cheveux étaient relevés en une queue de cheval bouclés. Quant au visage, presque aucun détail ne fut altéré. Personne n'avait osé lui poser du fond de teint, ne sachant quoi cacher. Ainsi, ses lèvres avaient simplement été teintées d'un rouge sombre, et du blush noir avait élu domicile sur ses paupières, créant le fameux – et étrange – regard de biche.
Spoiler:
 

Elle avait nettement l'impression d'être quelqu'un d'autre.
La demoiselle ne se reconnaissait pas, et n'en avait pas envie.
Cette personne qu'elle avait en face d'elle, se représentant dans ce miroir, n'était pas elle.
Ce milieu n'était qu'artifices et mensonges, une douce illusion pailletée que tout le monde se plaisait à croire. Devant elle, plusieurs mannequins étaient là, toutes plus grandes qu'elle. Après tout, elle n'atteignait pas le mètre 70 tant convoité par ces femmes en particulier, et s'en portait tout aussi bien. Au moins, elle aurait ce petit quelque chose qui la démarquerait. De plus, elle au moins mangeait à sa faim, et pouvait se targuer d'avoir une superbe morphologie. Elle pouvait manger n'importe quoi, qu'elle ne prenait pas le moindre gramme. La classe.
Le stress s'empara soudainement d'elle. Ces créatures qui la précédaient, ainsi que celles qui la talonnaient, étaient toutes expérimentées dans ce domaine, contrairement à elle qui n'y connaissait absolument rien ! Elle inspira et expira, se persuadant qu'elle devait simplement se vider la tête et défiler comme elle avait pu le voir une fois. Après tout, ce n'était pas comme si elle connaissait des gens dans l'assemblée. Elle pensa brièvement à Driikolu, se demandant où il était passé, mais se reporta bien rapidement sur la situation actuelle. Elle devait oublier ses gens, et juste marcher, le regard fier et balayant l'horizon. Ce qu'elle fit avec brio. Lorsqu'un signe d'un assistant lui fit comprendre que c'était son tour d'y aller, elle grimpa les marches, releva la tête, afficha un visage partiellement neutre en adéquation avec sa tenue, et entra en scène.

Elle défila comme si elle l'avait déjà fait.
Malgré son assurance apparente, intérieurement, elle bouillonnait.
La voyageuse avait peur de ne pas être à la hauteur, et pourtant, elle assurait.
Les mains sur ses hanches, elle ondulait gracieusement, se remémorant l’entraînement spartiate de la danse classique, qu'elle avait heureusement laissé tomber depuis. On ne peut pas satisfaire tous les désirs enfouis de la mère hein.. Ses cheveux bouclés voletaient, insérant un peu de vie dans ce tableau légèrement ennuyeux. Au bout de la scène, elle s'arrêta, pris les poses d'usages, et fit demi-tour, revenant sur ses pas, pour enfin disparaître derrière le mur blanc. Elle descendit rapidement les escaliers et soupira de soulagement.


« Heureusement que c'est fini.. »

« Non, un autre passage.
Par ici ! »
, fit un assistant.

Si elle aurait pu pleurer, elle l'aurait fait.
La dessinatrice se retrouva donc de nouveau agressée, et apparut dans une nouvelle robe.
Celle-ci était blanche et s'arrêtait bien au-dessus des genoux. Elle était faite de sorte à ce que les manches s'arrête aux trois-quarts du bras. Dépourvu de col, elle ne laissait entrevoir aucun morceau de poitrine, remontant à la racine du cou. Une ceinture de tissu clair-orangé, assouplissait sa silhouette. Ses cheveux étaient détachées, et un serre-tête tressé lui avait été octroyé, dégageant ainsi son visage fin et angélique. Accoutrée de cette façon, elle avait l'impression d'être la plus adorable des jeunes filles. Et de ressembler à une meringue aussi, en y réfléchissant. Pourtant, cette tenue lui allait à ravir. Ce qu'elle constata à son grand dam en s'apercevant dans le miroir. La jeune femme était réellement toute mignonne, même si elle se refusait à le croire.
Spoiler:
 
Elle réitéra donc son défilé, changeant toutefois son expression. Elle affichait un visage radieux, en contradiction avec toutes ses congénères mornes et fades. Elle sautillait presque sur place. Une main sur la hanche, l'autre suivant le rythme de son corps, elle souriait à tous, illuminant pour un court instant la scène. Au niveau des poses, elle se contenta d'envoyer un baiser à la foule qu'elle avait peine à voir à cause des projecteurs, et revint sur ses pas, rejoignant les assistants qui ne savait quoi dire face à cette improvisation réussie.
Elle essaya plusieurs autres robes, et défila de nouveau, mais au final du spectacle de mode, ce fut avec la petite robe blanche crêpée qu'elle apparut. Tous les mannequins étaient présents, hommes comme femmes, chats cauchemars comme créatures vaguement humanoïdes, auxquels elle n'avait pas franchement eu le temps de prêter attention plus tôt. Ils saluèrent tous, et attendirent la fin de la cérémonie, supportant tous les éloges que recevaient YSL, les bouquets de fleurs dont il fut comblé, etc.. Finalement, ils retournèrent aux loges, et chacun pu vaquer à ses occupations de base, sans échapper aux félicitations du créateur blond, si fier du succès qu'avait eu son événement. Ce ne fut qu'à cet instant qu'elle fut enfin libre de retrouver Driikolu. Elle ne le vit cependant point. Où diable était-il donc passé ? Elle ne l'avait pas vu défiler, ni rien du tout. Inquiète, elle se mit en quête de partir à la recherche du jeune garçon.


.

__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rencontre artistique. (Pv: Driikolu Desguyde) Lun 22 Avr 2013 - 0:06
Driikolu avançait calmement dans un long couloir pour pouvoir aller se changer. Bien que cela ne lui plaisait guère il n'avait pas trop le choix vus qu'on le lui a obligé. Les murs de ce couloir étaient pour le moins étranges, il passaient du rouge au noir, puis au vert, au bleu, même des couleurs qui n'existaient pas et qu'on ne pouvait pas décrire. Même crazy en restait bouche-bée

Il voyait des portes de toutes les formes des lustres immenses et d'autre minuscules éclairant comme une nuée de luciole. Le tout s'allongeant sur des centaines de mètres, probablement un couloir sans fin comme l'art. En voyant cela Driikolu avait petit à petit l'envie de mettre les vêtements qui lui ont été donnés. Il commençât alors à courir à tenter d'ouvrir les porte pour trouver un endroit ou se changer, se moquant même de voir des personnes nues.

Au bout d'un moment, il trouvât une petite pièce, très sombre avec un mannequin en plein milieu, ce mannequin portait des vêtements plus attrayant que le costume de Zorro qu'il avait dans les mains. Les vêtements qu'il avait devant lui pouvait aller aussi bien à un homme qu'une femme, il ne pouvait que les dire sublimes. Toutes les couleurs qu'il ne connaissait pas y étaient sans être trop chargé.

Il ne pouvait pas se retenir, il fermât la porte et commençât à changer ses vêtements avec ceux présents sur le mannequin. Lorsqu'il a mit la panoplie complète il était subjugué, elle épousait parfaitement la forme de son corps comme si elle était taillée pour lui.

Il se mit debout puis se regardât dans l'unique miroir de l'étroite pièce, afin de voir l'allure que sa tenue lui donnait. Mais, au fur et à mesure qu'il bougeait, son corps s’alourdissait et ses mouvements étaient restreints. Crazy voyait bien qu'au bout d'un moment il ne pouvait plus bouger et commençât à s’inquiéter.
— Driikolu, ça va ? Il se passe quoi ?

Malheureusement, il n'avait pas le temps de répondre que son col se serrait jusqu'à l'empêcher de respirer. Il se débattait avec l'aide de son ami mais les vêtements rétrécissaient tout en étant impossibles à enlever.

Crazy vit alors son seul ami de toujours mourir bêtement devant ses yeux, étouffé par de mystérieux vêtements.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2644
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: Rencontre artistique. (Pv: Driikolu Desguyde) Ven 3 Mai 2013 - 17:58
« Ignorance totale. »




Le jeune homme n'était nulle part.
Lithium ne parvenait pas à mettre la main sur son camarade.
Toujours vêtue de ses dernières fringues du défilé, elle continua à chercher.
Les bâillements de Bis lui fit notamment comprendre que cette dernière était toujours présente, tout en restant relativement discrète.


« Peut-être qu'il est mort hein.
Il s'est étouffé avec son propre vomi lorsqu'il a vu ta première robe.
Ou alors, il s'est empalé sur un micro. »
, fit-elle en haussant intérieurement les épaules.

« Mais t'es affreuse ?!
Tu te rends compte de ce que tu dis ? »


« Ouais et alors ?
Ose dire que tu aimais cette robe noire.
T'avais l'air d'une grosse pouffe qui s'était fourré dans une putain de meringue moisie ! »


 »T'es insupportable.. »

« Je suis pas là pour te faire plaisir. », répondit Bis, froidement.

Elle la haïssait du plus profond de son âme.
Qu'elle disparaisse à jamais. La demoiselle continua de chercher le garçon, tout en fulminant contre sa colocataire corporelle. Mais elle ne vit malheureusement rien. Bien 30minutes qu'elle retournait les coulisses et qu'elle ne rencontrait rien à part le vide et des vêtements. La jeune femme commença à douter. Que lui était-il arrivé ? En avait-il eu marre de tout ça, et avait préféré partir sans demander son reste ? Dommage, elle lui aurait bien dit au revoir tout de même.. Ou alors, il s'était tout simplement réveillé. La seconde option était beaucoup plus plausible. Qui donc pourrait bien mourir à la Tour des Arts ? Elle ria brièvement. Ce royaume était sûrement l'un des plus neutres qu'elle connaissait. Ce n'était pas possible.
Finalement, après de vaines recherches, elle préféra faire demi-tour, ne s'attardant pas sur les murs du couloir qui changeaient de couleurs. Sans le savoir elle passa devant la salle, fermée, où Driikolu venait à peine de perdre la vie. Murée dans l'ignorance, elle s'en alla, prête pour son réveil proche. Était-ce préférable qu'elle ne connaisse point la vérité de la disparition du garçon, ou au contraire, fallait-il mieux pour elle de le savoir ? Friande de la vérité, il était peu probable qu'elle supporterait d'apprendre que le garçon était mort aussi bêtement. Elle patienta donc jusqu'à son réveil, espérant qu'à sa prochaine venue à la Tour, elle reverrait l'adolescent. La voyageuse n'aimait pas les rencontres inachevées, elle celle-ci en faisait partie.

Fermant doucement les yeux, elle se mit à penser aux projets qu'elle comptait entreprendre à Dreamland, et se réveilla, coupée une nouvelle fois dans son élan. Le monde des rêves est parfois bien cruel.



.

__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre artistique. (Pv: Driikolu Desguyde)
Revenir en haut Aller en bas

Rencontre artistique. (Pv: Driikolu Desguyde)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Tour des arts-