Haut
Bas

Partagez|

Chocolat et sucres d'orge. [Pv Lucas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 948
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Chocolat et sucres d'orge. [Pv Lucas] Lun 28 Jan 2013 - 17:36
Kaijin était tranquillement rentré du lycée, lorsqu'il ouvrit la porte de son appartement quelle ne fut pas sa grande surprise ? Des paquets de bonbon jonchaient le sol, et des rires qui provenaient de la pièce qui servait de salon. Gardant son sac sur le dos, il s'avança à pas de loup, sachant pertinemment qui serait affalé sur le canapé en train de rire au éclats. Il surgit au pas de la porte, pour y découvrir sa sœur et une autre jeune fille qu'il ne connaissait pas. Soupirant, le salon était dans un état des plus lamentable.

Des bouteilles de soda et divers paquets de bonbons encombrés la table basse. Le sol n'y échappait pas. Sans demander rien du tout il s'affala sur le canapé à côté des deux filles, la place qu'il prenait à chaque fois pour jouer à sa console. Il se baissa pour prendre la télécommande et sa manette de PS3 adoré qui se trouvait sous la table basse. Il appuya sur le bouton qui se trouvé au centre de la manette, puis en faisant glisser la télécommande entre ses doigts, il écrasa de son pouce le bouton power.

C'est alors qu'enfin il se résigna à adresser la parole à sa sœur plongeant une main dans le paquet de bonbon qu'elle tenait entre ses mains.

- Alors ta journée ?

Lançant-il en mangeant les bonbons piquants il écoutait tranquillement sa sœur ne se préoccupant pas de l'ami de cette dernière. Bientôt sa sœur s'en alla avec son ami. Le reste de la soirée ne fut pas grandement intéressant à par le fait qu'il passa sa soirée avec les sucreries que sa sœur avait oubliée de rangé. Il s'endormit alors le ventre plein de bonbon et de sucre.

En arrivant à Dreamland, il sentit une agréable sensation, tout était calme, le climat était parfait, une odeur de caramel vint lui chatouillez les narines. Lorsqu'il ouvrit les yeux, il put distinguer à travers ses pupilles un paysage magnifique. Le sol était du Marshmallow, devant le voyageur du surnaturel s'entendaient des champs interminables de sucres d'orges.

Avide de sucreries il se jeta sur le sol arrachant à pleine dents le sol, un ouragan de plaisir envahit sa bouche, il croquait la chose moelleuse qui ravissait ses papilles. Il se redressa, puis examina ses vêtements, quelle bonne nuit ! Il avait ses vêtements adorés avec lui ! Son débardeur noir avec le col qui remontait jusqu'à sa bouche. Son écharpe resserrait son col autours de son cou. Ses deux poids se maintenait à ses poignets, son bermuda qui lui arrivé à la moitie des tibias. Pour finir ses grosses chaussures lui serré bien les pieds. Une douce brise vint chatouiller le visage de Kaijin qui s'étira et bailla.

Il allait faire un petit tour histoire de se repérer et de découvrir d'autre agréables choses. Marchant alors sur la surface molle, le jeune voyageur sifflotait paisiblement, qui aurait pu penser que ce dernier chercher une façon de rependre la terreur ici.

[Désolé du petit post mais j'avais pas d'inspi ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 166
Date d'inscription : 28/06/2012
Age du personnage : 17

Nouveau challenger
Lucas Emerillon
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 325
Honneur: - 95
MessageSujet: Re: Chocolat et sucres d'orge. [Pv Lucas] Ven 1 Fév 2013 - 19:05



Chocolat et sucres d'orges
DE LA BOUFFE !!!



Vingt heures. Un bruit de pas silencieux se profile dans l'appartement quelque peu assombri par l'arrivée de la nuit. Dehors, les lampadaires brillent abondamment, ne laissant paraître aucune fatigue quelconque. Trois d'entre eux éclairent gentiment la petite rue piétonne au devant du bâtiment. On entend au loin de nombreux claques-sonnes bruyant et un brou-ha-ha interminable. Tout ceci faisait découvrir la fabuleuse fréquentation du lieu. Mais ce n'est pas ce qui nous intéresse vraiment. Concentrons-nous plutôt sur le fameux domicile plongé dans l'obscurité. Les bruits qui s'y faisaient entendre s'étaient estompés, laissant place à un silence presque trop inquiétant. Dans quasiment toutes les pièces, on ne décèle aucune âme qui-vive. Mais pourtant, à quelques dizaines de mètres, dans l'une de ses pièces, une lumière dansante se représente magnifiquement sur les murs couleur marron-boisé. Sur un petit bureau noir où était placé la bougie qui servait de source de luminosité se trouvait Lucas, un jeune adulescent. Âgé de vingt-et-un ans, il faisait parti d'une grande université spécialisée dans les sciences-physiques se situant à deux pas de son appartement.
Là-bas, il avait de superbes notes qui le rendait un peu spécial mais lui savait que cela n'avait rien d'extraordinaire. 

Il travaillait tranquillement dans sa chambre, alimenté en lumière par la bougie. Quelques minutes plus tôt, une coupure de courant avait plongé tout le bâtiment dans le noir complet, obligeant ses occupants à se rendre jusqu'à leur tableau de commande afin de remettre la courant. Lucas, en revanche, qui n'avait aucunement envie de bouger, avait sorti une bougie puis l'avait allumé avant de reprendre son dure labeur.

Vingt-trois heures, le portable de l'étudiant sonne. Un très beau samsung galaxy SII de couleur noir. Se trouvant sur son lit, le possesseur du téléphone se décide à se lever pour venir s'emparer de l'objet vibrant. A peine Lucas eut-il commencé la conversation qu'une voix féminine l'interpella, le coupant dans sa phrase de salutation.

« -Allô ? Lucas ? Tu fais quoi demain ? Parce que j'ai prévu d'aller au cinéma et je voudrais que tu viennes, serais-ce possible ? S'écria Charlotte, la plus proche amie de l'adulescent.

-Hmmm … Je sais pas trop. J'ai des cours à rattraper et c'est ma dernière semaine de pause. Répliqua le garçon.

- Rohhh, allez !! S'il te plaît !! Rabota tristement la demoiselle.

-Mais tu sais bien que je viendrais quand même, Charlotte. Je me ramène vers quelle heure, demain ? Dit-til d'un ton moqueur.

-Quatorze heures. Il y aura aussi James et Coralie, ma meilleure amie. On se retrouve près du café en face du cinoche. Bon maintenant, je te laisse a plus, Lucas et à demain ! » Dit-elle d'une voix cristalline avant de raccrocher.

L'étudiant reposa alors son portable et se remit au boulot pendant une bonne heure avant de se stopper, trop fatigué pour continuer. Il passa un coup dans la cuisine pour avaler quelques bonbons qui traînait dans un paquet et engloutit une canette de coca avant de venir s'étaler sur doux matelas. Il mit son casque et écouta du métal. Bientôt, il s'endormit profondément, avec en tête tout une série de musique. Mais juste avant de sombrer complètement dans le sommeil, il se mit à penser au lendemain et à ce qu'il irait regarder avec sa copine et les deux autres qui se trouvait être de très bons camardes de classes. Mais ce qui l'intriguait resté bizarrement les bonbons. Que prendrait-il durant la séance ? Il se planta sur cette question et finit par s'endormir avant d'y avoir répondu.



Une odeur familière vint chatouiller les narines de l'adulescent. Où se trouvait-il ? Et surtout, pourquoi sentait-il du bonbon ? Curieux de savoir tout cela, il ouvrit les yeux qui étaient jusque là fermé et contempla le paysage. Face à lui se profilait de nombreuses friandises. Tout les environs étaient recouverts de bonbons et de gourmandises sucrés. Les arbres étaient des sortes de réglisses tressés où se trouvait des feuilles en forme de barbapapas. Quelques bonbons y poussait également. Mais le plus surprenant était le fait que le sol ne soit pas fait de terre mais de guimauve.

Lucas, extasié par l'endroit, resta sur place durant quelques secondes avant de reprendre conscience et de se mettre à marcher tranquillement devant lui. Il alla près d'un des arbres-friandises où il en chopa deux-trois qu'il avala prestement avant de reprendre sa marche. Il la continua cinq-six minutes puis s'arrêta à un nouvel arbre où il se posa tranquillement. Il empoigna alors un morceau du sol qu'il dévora calmement avant qu'enfin il se décide à se regarder. Habillé en pull noir équipé d'une capuche et assorti d'un T-shirt à manche longue gris souris. Pour le bas, un simple jean bleu-marine avec des belles nikes noires lui allaient convenablement. Quand il eut fini son observation, il regarda le paysage et bizarrement, repéra une silhouette lointaine. Peut-être aiderait-elle Lucas, qui sait ? Ce dernier se releva difficilement et partit en direction de cette silhouette, espérant obtenir quelque chose d’intéressant avec cette personne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 948
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Chocolat et sucres d'orge. [Pv Lucas] Dim 10 Fév 2013 - 11:53
Il marchait sans réel but, mise à part celui de trouver de nouvelles choses à manger, il avait un morceau de guimauve entre les mains qu'il grignotait en continuant son périple. Bientôt il quitta le sol vierge pour se retrouver dans une forêt. Les arbres étaient fait de réglisses en guise de feuille on trouvait des morceaux de caramels. Des fruits poussés également sur les branches de réglisse, de la gélatine, étrange mélange me direz-vous. La crise de foie ne tarderait pas à faire souffrir Kaijin.

Attrapant des feuilles de caramels qu'il mit dans la paume de sa main droite, il piochait de son autre main les sucreries pour les apportait à sa bouche. Le goût était vraiment des plus somptueux, Kaijin aurait pu en manger je ne sais combien. Tout ça était bien beau mais il risqué fort de s'ennuyait vu la pauvreté des lieux en matière d'activités amusantes, parce que c'est bien beau de manger des sucrerie mais, parfumé avec le goût du sang, du travail bien fait c'est encore mieux !

Sortant de la forêt, il arriva sur une sorte de chemin de terre, sauf que c'était pas de la terre mais de la guimauve. Entouré de forêt, des champs de sucre d'orge et de chocolat s'entendait à ses côtés. Sucre d'orge et chocolat, Kaijin choisit son camp. Il fusa dans les champs couvert de ce merveilleux et succulent ingrédient fait de cacao. Le champ était composé de tablettes de chocolat empilées les unes sur les autres. De ses deux mains il attrapait les tablettes, levant son débardeur il s'en servit comme d'un sac pour stocker son précieux butin.

Il piochait à l'aide de sa main droite dans son sac de fortune, des tablettes de chocolat qu'il croquait d'un coup sec et rapide. Tout en répétant des répliques ou en inventant ces dernières, épiques ou pas.

-Commandant ?
-Non ici c'est le père noël ! Ahah
!

Il parlait d'un ton comique mais assez grave, il avait l'air de bien s'éclater. Il décida alors de garder son ton parfaitement ridicule ! Tout à coup une saloperie de schtroumpf vint l'importuner.

-Toi que ici faire ! Mécréant !

Cet énergumène bleu lui parlait dans un langage codé. Non enfaite, Kaijin était trop bête pour comprendre que manifestement il ne parlait comme les voyageurs, c'est à dire mettre les mots dans le bon ordre. Tout ce que Kaijin voyait c'était une créature pour le moins appétissante. Il s'avança plia ses genoux pour arriver devant les yeux du bonbon. Prenant soin de poser soigneusement ses tablettes de chocolat, il regarda dans les yeux le schtroumpf. Ce dernier ouvrait toujours sa grande gueule, Kaijin avança alors brusquement et croqua à pleines dents l'être fait de gélatine. Le mâchant avec la plus grande des concentrations. Le goût du bonbon était si succulent, les cris qu'il poussait correspondait parfaitement à l'ambiance que Kaijin recherché.

Au bout d'un moment les cris cessèrent, le pauvre schtroumf était mort. C'est alors que Kaijin trouva une sorte de note qui était tombée de la main du bonbon ambulant. Il l'a déplia. Ok le schtroumf c'était Bernard, il devait se rendre à un rendez-vous avec un vieil ami. Bon bah dommage alors ! Sincères condoléances à son ami.

Bon ce n'était pas tout mais Kaijin avait des choses plus importantes à faire. Quoi ? Bonne question. Ramassant ses chocolats, il repartit en lançant des conneries avec sa voix débile. Il sortit alors du champ, à l'horizon se dessinait des habitations faites de bonbons, c'est alors qu'avec une lente démarche il s'aventura vers ce village plein de surprises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 166
Date d'inscription : 28/06/2012
Age du personnage : 17

Nouveau challenger
Lucas Emerillon
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 325
Honneur: - 95
MessageSujet: Re: Chocolat et sucres d'orge. [Pv Lucas] Lun 18 Fév 2013 - 12:55



Chocolat et sucres d'orges !
LE lapin !




Lucas suivait toujours l'ombre qui se profilait à l'horizon et qui semblait s'éloigner de plus en plus à mesure que le jeune invocateur avançait vers elle. La nuit avait maintenant belle et bien commencé et il fallait qu'il trouve de quoi s'occuper. Il se mit alors à courir à petite foulée, histoire de rattraper un peu le fuyard. Au passage, l'adulescent en profita pour déchirer le sol qu'il dévore à pleines dents, content de ses remplir le ventre. Pendant qu'il continuait de manger tranquillement son repas nocturne, la silhouette prit de la vitesse, sûrement parce qu'elle commençait elle aussi à courir. Lucas stoppa sa dégustation du sol et s'élança aussi rapidement qu'il pu dans la direction où se rendait l'ombre.

C'est alors qu'il percuta quelque chose. Le choc fut extrêmement violent. Déjà parce que le voyageur n'avait pas vu l'obstacle. Mais aussi parce que ce dernier, qui était en fait une créature des rêves, ne s'était pas protégé, de peur de se faire trop mal. Les deux blessés se retrouvèrent par terre, une vilaine douleur, sur le ventre pour l'un et sur l'épaule gauche pour l'autre, les faisant tordre dans tout les sens. Puis tous deux se relevèrent sur le même moment et avec quasiment une pareil difficulté.

« - Désolé, je vous avais pas vu. »

Mais la créature ne semblait pas de cette avis. Quand enfin elle se retrouva sur ses deux pattes, elle soutint un regard de colère, voire presque de haine. Cela faisait peur à voir. Mais en regardant plus attentivement la bestiole, on s’apercevait que cela était vite contradictoire. Complètement rose des oreilles jusqu'aux pattes, la bête avait l'apparence d'un énorme lapin mignon comme tout. Un bon gros sourire, des barba-papas dans chaque main, et plus encore, ses oreilles, d'une longueur impressionnante, était fait de chocolat, curieusement, par rapport au reste du corps qui lui, est normal. Bien sûr, quand je dis oreilles, je parle de l'intérieur, pas de l'extérieur.

apparence:
 

Et donc, à cause de tout ce chocolat qui compose ses appareils auditives, il n'a pas entendu Lucas. Bravo, les bonbons et les sucreries. Maintenant, l'adulescent, eh beh, il est dans la panade. Et vous savez pourquoi ? Parce que ces saletés de lapins son des durs à cuire et pour eux, se faire bousculer est une marque de honte. Il cherchera donc à vous attaquer aussi longtemps que possible à partir du moment où il ne s'est toujours pas vengé.

Alors, dès que le voyageur lui tourna le dos, les yeux du lapin redevenu aussi bleus que le cristal un instant, devinrent soudain rouge comme le sang et plongea la créature dans une colère incontrôlable.

« - ONGH, ONGH !!! »

Lucas eut juste le temps de réagir à l'attaque pour esquiver que déjà, le lapin repartait à l'offensive. L'invocateur n'eut d'autre choix que de s'enfuir le plus loin possible afin de sauver sa peau. Heureusement pour lui, en raison de son poids et de sa taille, la bestiole était trop lente pour le suivre à la vitesse à laquelle il allait. Mais rapidement, l'adulescent fut épuisé et son poursuivant commençait à regagner du terrain. C'est à ce moment-là que le garçon vit apparaître devant lui l'ombre. Plus précisément à moins de vingt mètres de lui. Mais il voyait tout de même la silhouette. Elle correspondait parfaitement l'ombre qu'il suivait à peine cinq minutes auparavant. Cette forme, c'était une autre créature des rêves, bien que celle-ci avait une tête d'ours et le corps qui va avec, elle était simplement et inlassablement un ursidé. C'était marrant de se dire ça. Ursidé. Où serais-il possible de prononcer cette phrase ? Dans très peu d'endroits, je pense. C'est même certain. Mais bon, on est pas là pour parler d'ours, on est là pour raconter cette aventure.

Revenons donc à nos moutons. Nous nous situons en plein milieu du royaume des sucreries, et Lucas tente d'échapper à un lapin enragé. C'est là qu'il tombe sur le nounours, qui est en fait également une sucrerie, ou plus précisément, un ours en guimauve. Heureusement pour elle, le voyageur n'aime pas ces bonbons-là, enfin leur goût, plutôt. Il lui adresse un sourire en signe de confiance et lui demande une chose.

« - Eh, monsieur l'ours ! Vous pourriez me transporter un peu le temps que je récupère, j'essaye de fuir un lapin rose super colèreux. »

Comprenant l'affolement de l'invocateur, le bonbon vivant adressa un mouvement du bras droit sur son dos pour lui montrer qu'il voulait bien. L'adulescent s'exécuta immédiatement et monta sur le nounours. Celui-ci démarra au quart de tour, s'élançant rapidement à travers le vaste royaume. Bientôt, ils atteignirent une grande forêt sucrée remplis de bonnes choses à manger. Mais Lucas se tint tranquille, préférant attendre en sachant qu'il trouverait sûrement quelque chose d'encore mieux plus tard. Puis, soudainement, il eut envie de poser une question à cette créature.

« - Et au fait, tu allais où comme ça ? »

Instantanément, l'ours se stoppa brutalement. Il reprit un instant son souffle. Le lapin n'étant plus en vue pour le moment, on pouvait faire une pause. La bestiole hésita avant de répondre.

« - Je m'en allais voir un ami. C'est un schtroumpf. Et il se nomme Bernard. »

Lucas adressa un sourire de joie au nounours avant que celui-ci ne reparte, sentant l'odeur du poursuivant se rapprocher. Et plus, on s'enfonçait dans cette forêt, et plus le stress montait pour le voyageur.

Qu'allait-il trouvait à l'autre bout ? Des morts ? Des hommes-bonbons ? En tout cas, ce qu'il en savait, c'est que quelque chose les y attendait. Mais aucun des deux compagnons de route ne savait que cette chose était diabolique.



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 948
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Chocolat et sucres d'orge. [Pv Lucas] Ven 8 Mar 2013 - 8:29
Kaijin marchait paisiblement vers l’étrange village. Tout était trop calme ici, bien que ce paysage soit amusant, il le serait encore plus avec des flammes de toute part. Et il pourrait manger du marshmallow grillé. Ahah, la bonne blague à deux balles. Lorsque, il regarda derrière son épaule et vu d'étranges silhouettes.

Pendant environ cinq, six minutes, le voyageur aux cheveux bleus se demanda ce qu'il lui fallait faire. Allait à la rencontre de ses étranges créatures ou mettre à sac le village ? Il ferait les deux, rapportant comme trophées les têtes de ces enfoirés. C'est ainsi que tournant l'ensemble de son corps, il se mit en marche d'un pas fluide et rapide.

Ce pas fluide et rapide se transforma en une course dotée d'une énergie grandiose. Au fur et à mesure de sa progression, le visage de Kaijin affichait un immense sourire de satisfaction. Plus il avancé plus il distinguait les individus face à lui. Une espèce d’énorme lapin, rose, des oreilles étonnamment longues, dans chaque une de ses pattes se trouvaient une barbe à pas, toutes écrasées vu la course qu'il menait. Ceux qu'il pourchassait étaient tout à fait différent l'un de l'autre. Un voyageur, et un ourson en gélatine, à part dire que l'ourson était de couleur émeraude, que ça peau soit si appétissante, le bonbon n'avait rien de très intéressant.

Le voyageur par contre, il y avait des choses à dire sur son apparence. Il était blond, plutôt fin mais assez grand. Vêtu d'un pull noir à capuche, un jean classique et des baskets.

Kaijin savait où frapper, il allait foncer en plein dans le ventre du nounours, et ainsi espérer faire tomber le bonbon et le voyageur. Ça foutrait déjà un beau bordel. Il chargea alors poussant de toutes ses forces sur ses jambes. Il mit son épaule en avant pour donner plus de puissance à l'impact.

Le bonbon serait sans doute trop lent pour esquiver le boulet à la chevelure bleue. Mais au cas où cette éventualité se déroulait le voyageur changerait de cible pour heurter le lapin. Espérant que les deux autres n'est pas le temps de fuir.

Si l'ourson tombé le voyageur plongerait ses dents dans la chair de ce dernier, jusqu'à attendre qu'on l’éjecte plus loin, où qu'il y aille de son plein gré. Dans le cas contraire, Kaijin passerait directement à l'offensive, tentant de bousculé le lapin, il enchainerait ensuite avec deux tentative de coup de poings dans le ventre. Mais vu le ventre de ce dernier, les coups du petit gringalet qu'était Kaijin ne lui ferait pas vraiment mal. Après cette action, si un puissant coup ne l'envoyer dans le décor, il reculerait de deux pas.

Lançant des regards destinés à localiser les deux fuyards, qu'allait il se passer à présent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 166
Date d'inscription : 28/06/2012
Age du personnage : 17

Nouveau challenger
Lucas Emerillon
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 80
Renommée: 325
Honneur: - 95
MessageSujet: Re: Chocolat et sucres d'orge. [Pv Lucas] Mar 12 Mar 2013 - 10:38



Chocolat et sucres d'orges
Un bonbon et un voyageur, ça fait des chocapics !




Les deux fuyards se trouvaient désormais à l’orée de la forêt lorsqu’un cri de rage se fit entendre dans tout le verdoyant paysage. La créature rose bonbon courait toujours, hargne au visage, vers sa proie qui avait osé le toucher. Elle vit que le voyageur s’était emparé d’une monture pour avancer plus rapidement. Malheureusement pour lui, on n’arrête pas un lapin quand il court, surtout pour rattraper ce qu’il chasse. Ce dernier, toujours sur l’ours en guimauve, fini par atteindre un champ de chocolats. Toutes sortes de chocolatines s’éparpillaient sur les zones de terrains où un agriculture venait apparemment de passer. Le bonbon vivant s’était dirigé vers une espèce petite maison en forme de colline. *merde, encore une maison de télétubbies !* pensa l’invocateur alors que son transport cherchait quelque chose, sûrement son ami. Il habitait donc ici. Beau coin pour vivre tranquillement. C’est là que Lucas repéra près d’une barrière un bout de tête bleu et de minuscules gémissements s’en dégageait. Intrigué, le jeune homme interpella le nounours pour lui demander si c’était son pote. Il n’eut même pas besoin de réponse orale pour le comprendre. La bestiole se jeta dessus et sanglota des larmes de chocolats. Il pleura un bon quart d’heure, ce qui permit au lapin de rejoindre les fuyards, qui durent repartir en catastrophe vers ce qui semblait une ville de gélatine. Maintenant, une course-poursuite s’engageait. Avant, il s’agissait surtout de parvenir à échapper à la créature. Là, il fallait tenter d’y survivre. Et la chance qui permit à Lucas de se barrer fut un autre voyageur, qui arrêta le poursuivant. Lui aussi semblait se diriger vers la ville. Par simple déduction, le jeune homme se dit que c’était cette personne qui avait assassiné Bernard le schtroumpf. Mais alors qu'il avançait vers la source de gourmandise, il avait repéré les deux fuyards et s'approchait peu à peu d'eux, comme s'il cherchait à les attaquer. Le lapin, pendant ce temps, était toujours derrière, à courir comme un malade à la poursuite de sa proie.

L'inconnu, qui s'était jeté à corps perdu vers le nounours, avait des cheveux bleus, bizarre pour un humain, et il portait sur lui une sorte de tenue d'assassin plutôt classe. La puissance qu'il utilisa dans son attaque parvint à bousculer légèrement la monture de Lucas, qui dut batailler quelques instants pour ne pas tomber à la reverse. Sur le même instant, le nouvel arrivant s'était élancé sur le lapin, laissant un bon répit au jeune homme de fuir vers les habitations. Ce qu'il fit d'ailleurs, sans pour autant ne pas s'empêcher de regarder la suite du combat. Le voyageur avait tenté de placer deux coups de poings dans le ventre de la bestiole. Malheureusement, en vue de l'imposant corps qu'il avait, le lapinou rose bonbon ne reçut rien d'autre que des pichenettes. Une seconde offensive du gamin parvint à faire reculer la créature de quelques centimètres. Un dernier regard du fuyard lui permit de voir que maintenant, il n'allait plus n'avoir que le lapin à ses trousses.

Lucas et le nounours en guimauve pénétra à l'intérieur de la ville. Toute en gélatine comme il l'avait vu depuis les champs de chocolats, elle était entièrement candifié. Ça donnait tellement envie de croquer dans une porte ou quelque chose dans le genre. La flore, ici transformé en réglisse, en barpapa et autre chose dans le même type, était verdoyante à en rêver. Sur la plupart des arbres poussait des tagadas. On avait l'impression de se trouver dans la maison de la sorcière dans Hansel et Gretel, mais en bien plus grand et réparti sur des dizaines de maisons. Les villageois, tous aussi bons que leur paysage, semblait succulent, faisant saliver le voyageur. Désormais bien caché à l'intérieur de ce milieu urbain, il n'avait plus besoin de l'ours gélifié. Il descendit de son corps et lui adressa un sourire pour lui exprimer son contentement. La monture l'imita et, juste avant de repartir dans la nature, offrit un bout de son corps à l'invocateur en déclarant le remercier d'avoir retrouver son ami, même mort. Et puis il s'en alla, abandonnant le jeune homme à ses problèmes. Celui-ci se rendit sur un banc de réglisse et s'y assit pour goûter à l'oreille gauche de la créature au chocolat. Au moment où le met toucha le palais du voyageur, une explosion de douceur se produisit dans la bouche du mangeur, le rendant presque maboule. Malheureusement pour lui, sa nourriture fut bien vite achevé. Alors, cherchant dans son champ de vision un nounours en guimauve, il commença à vouloir dévorer des habitants. Cinq minutes passés dans cette ville lui avait suffit pour vouloir bouffer tout la population. Il trouva finalement ce qu'il voulait, en train de jouer dans le parc d'en face. Il s'empressa de s'y rendre, chopa l'ourson, et telle un carnivore, arracha la tête de la créature avec ses dents. Cette fois-ci, l'explosion de goût se changea en véritable concert de destruction, rendant fou le voyageur. Cette fois ça y est ! Il commençait le massacre. C'est parti pour la chasse à la bouffe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Chocolat et sucres d'orge. [Pv Lucas] Aujourd'hui à 9:10
Revenir en haut Aller en bas

Chocolat et sucres d'orge. [Pv Lucas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Royaume des Sucreries-