Haut
Bas

Partagez

Rencontre en plaines - Nuit 1 [Pv Lithium & Gray.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Rencontre en plaines - Nuit 1 [Pv Lithium & Gray.] Rencontre en plaines - Nuit 1 [Pv Lithium & Gray.] EmptyJeu 17 Jan 2013 - 18:38
Première nuit à Dreamland.
Ce jour-là, ce n'était pas un jour normal. C'était un jour anormal ; la normalité qu'avait définie Miho était différente de celle des autres personnes. La « normalité » qu'elle avait mise en place, elle, était le quotidien d'une fille dont la mort de ses parents poursuivait chaque journées, dont le souvenir morbide hantée chaque nuits. Ce jour-là marquait la fin de « quelque chose » portant son importance dans la vie de Miho depuis sa naissance, ce jour-là marquait également le début d'une « autre chose » qui, tout autant que la fin portait son importance, voir même une importance plus grande dans la vie de Miho. C'était le genre de jours qui mettait littéralement le bourdon à Miho ; oh oui, ces jours-là, où elle essaie d'oublier son passer et de passer à autre chose – ces jours-là car elle a déjà essayé – la jeune femme avait décidée de tracer ce fameux trait définitif – ou non – sur son passé. Combien de personne, oh, oui, combien de personnes tente cela après avoir passé un passage douloureux de leur vie ? Bon nombre d'hommes et de femmes. Elle n'était pas plus différente qu'eux.

Valises en main – Ses cartons étant déjà partit la veille, durant l'après-midi pour la France et sans doute déjà arrivé – Miho resserra la poignée de sa valise et s'en alla pour l'aéroport le plus proche. Une fois dans l'avion, Miho ne pensait plus qu'à sa famille.. Bientôt, elle serait à l'aéroport de Montpellier. Une fois arrivée sur les lieux après quelques heures d'avions – possédant un français plus que correcte, voir courant – Miho gagna un taxi pour rejoindre la ville maritime de Sète. Elle rentra, une fois arrivée, dans son grand appartement se situant près du parc du Château d'eau ; ses meubles l'attendait là. Les déménageurs avaient eu les clefs pour pouvoir tout rentrer chez elle. Ses cartons étaient arrivé le matin même ou en début d'après midi. En tout cas, Miho pourrait dormir au chaud, ce soir-là. Elle avait redouter le fait qu'elle aurait peut-être dû dormir dans un hôtel non loin d'ici. Cette-fois ci, elle pourrait dormir sur ses deux oreilles : elle s'en était empêché de le faire – ou ne le faisait que très peu, par petites sièstes – depuis qu'elle avait perdue sa peur de la neige. Elle avait des années de retard à rattraper.

Miho enfila un pyjama puis s'installa sur son grand matelas blanc, deux places, dépourvue de draps mais couvert de deux grosses couvertures et un coussin. Miho avait jeté tous ses draps avant de partir afin d'en racheter de plus beaux et fait de tissus plus doux et correspondant à ses critères, en France. Ses yeux, rivés sur l'immense plafond du salon, elle repensait à cette fameuse nuit, une nouvelle fois. Un large sourire s'était inscrit sur ses lèvres et ne les lâchait plus... Pourquoi souriait-elle si bêtement ? Il n'y avait réellement aucune raison à cela ! « Le sourire prouve le bonheur, le sourire est sa marque de fabrique. » ; comme elle le dirait si bien. Toutefois, Miho n'est pas heureuse. Elle vient de quitter la demeure familiale pour ne plus jamais être poursuivie par les fantômes de son passé et voilà que, de nouveau, elle y repense. Ses parents restent ses parents ; vivant ou mort. Mais, elle, elle ne souhaitait plus qu'ils oient ses parents. Elle avait apprit, peu après leur mort, à dire « géniteur » et non « parents ». Premier pas vers l'oublie.

Après avoir soupirer, allongée sous les deux couvertures qui réchauffait son corps, Miho repoussa la couverture et mis à découverte son corps vêtue d'une simple robe légère et blanche. Miho s'approcha, par la suite, du balcon se trouvait en face de l'arche. Les lumières de la ville étaient merveilleuses, sublimes. Miho n'avait jamais, au cour de son existence, pu regarder un spectacle tel que celui-ci. Il paraîtrait bien commun et peu spécial pour n'importe qu'elle personne de la ville mais pour elle, c'est un moment unique. Ce soir-là, cette nuit-là, la fenêtre fermé et les volets ouvert, Miho contemplait les flocons qui, par portés de plusieurs milliers, tombaient du ciel pour venir recouvrir la route en bas de l'immeuble où elle vie. C'est rare, les flocons, en bord de mer et pourtant, ils sont présent ce fameux soir. Ce spectacle s'offre à Miho pour son plus grand bonheur et elle n'est pas malheureuse de voir de la neige. Le ciel est sombre, très sombre et les nuages sont nombreux, présent par dizaine ; les rayons lunaires sont imperceptibles.

« - Dansez, dansez petites fleurs sous les lumières de la ville. Vous qui égayez les cœurs et nous redonnez le sourire. »

Elle soupire, tout doucement puis, Miho tire une de ses chaises en bois vers elle, après l'avoir placé tout près de la fenêtre, elle part chercher de quoi se réchauffer : sa couverture. Elle s'assied finalement sur la chaise, enroulant son frêle corps sous la belle couette et appuis sa tête contre la fenêtre froide, très froide, elle se raidit puis s'habitue. Miho pense, elle admire le paysage hivernal qui se trouve en dehors de son « cocon » de bien être. Ses paupières se ferme, son souffle devient de plus en plus régulier et espacé, a buée, sur la fenêtre, 'estompe peu à peu afin de laisser place à une couche de fraîcheur ; les flocons blanc agresse cette dernière, avec toute l'infime puissance dont ils sont pourvues.

* * *
Rencontre en plaines - Nuit 1 [Pv Lithium & Gray.] 434959dreamland

Miho se trouvait quelque part... Quelque part d'inconnu. Un endroit qu'elle ne connaissait effectivement pas. Elle était entourée de... Rien. Oui, il n'y avait rien de bien imposant autour d'elle ; pas d'immeubles, de voiture, de maisons ou autres bâtiments ! Quelques arbustes par-ci par-là mais, presque rien. Il y avait au dessus d'elle un magnifique ciel bleu nuit. Quelques nuages, par-ci, par-là, qui dansait au rythme du vent, allant et revenant, mais ; ils n'avaient pas l'air bien menaçant. Miho regardait tout autour d'elle, effectuant une brève rotation sur elle-même sans s'avancer ni reculer ; on aurait dit que des chaînes l'étreignait. Elle respirait, tout doucement presque timidement, jouant avec ses doigts comme à chaque fois que le stress s'emparait d'elle.

Miho poussa un long soupire, râlant intérieurement tandis qu'elle marchait hasardeusement sur le sol poussiéreux qui se trouvait sous elle. À chacun de ses pas, lorsque le bout de ses pieds traînaient à l'arrière de son corps, lui faisait faire un nouveau pas en avant, la poussière se soulevait dans son dos pour retomber quelques secondes après. Quant à la température, il ne faisait pas réellement froid mais, il ne faisait pas non plus chaud. Un temps... Idéal.

Miho ressentait de nouveau « cela ». Ce sentiment qu'elle avait ressentit, cette nuit-là. Cette nuit où, miraculeusement elle avait pu changer son destin – même si cela fut dans un rêve. Cette nuit où, par miracle, elle brisa la fenêtre de la voiture glacé et tira ses parents d'une mort certaine, faisant d'elle une héroïne. Ce sentiment, elle l'aimait bien, il lui procurait un sentiment de « toute puissance » par rapport aux jours normaux où elle n'en possédait pas. Ces jours où elle ne pouvait rien faire pour son entourage tant aimé. Miho souriait, tristement. D'ailleurs, si l'on faisait attention, il n'était pas difficile de remarquer qu'une larme perlait sur sa joue, descendant lentement le long de sa pâle peau. Ce sentiment, de nouveau, cette-nuit, elle le ressentait. Était-il là pas hasard où allait-il lui arriver quelque chose de merveilleux ? Miho sentait que quelque chose lui échappait dans toute cette situation. Mais, quel élément lui manquait-il pour comprendre ce qui se passait ? Elle ressentait exactement tout ce qu'elle pouvait ressentir dans la triste réalité ; la peur – la faim – la soif – la fatigue – le stress – l'envie – la joie.

Miho releva son visage en direction du ciel, essuyant au passage à l'aide de sa manche couvrant son bras droit la larme qui glissait le long de sa joue. Elle contemplait ce dernier avec une certaine lassitude et une certaine envie. Ce ciel, elle le connaissait par cœur ; il était le même que dans le monde réel. Oui, le même. Remplit d'étoiles et de quelques nuages. Néanmoins, ce ciel-là, il était.. Plus beau et semblait également plus... léger que le ciel réel ! Le ciel variait habituellement dans diverses teintes tel que le rouge (lorsque le soleil se lève), le orange (lorsqu'il grimpe) puis le bleu (teinte naturelle, apogée du soleil dans son avancée). Ces couleurs, aussi diverses soient-elles -bien que peu variées- nous offrent un magnifique dégradé.

Puis, elle baissa, presque aussitôt son visage. Elle avait réussi à oublier – quelques secondes à peine – la situation dans laquelle elle se trouvait. Elle s'en rappelait bien à présent. Elle devait tenté de trouver quelqu'un dans l'obscurité quasi présente que lui offrait la moitié – voir les trois quart – du noir ciel. Se tournant et se retournant, sans bouger, sans changer de positions, elle se demandait bien si une once de vie se trouvait dans la « plaine » où elle était. Plaçant ses mains autour de sa bouche, plaçant ces dernières en forme de rond autour de ses lèvres alors qu'elle allait s'en servir comme porte voix, Miho soupira. Allait-elle avoir une réponse ? Sa crainte était à son apogée. * Qui ne tente rien n'a rien !* Miho cria un bon coup.

« - Est-ce qu'il y a quelqu'un pour m'aider ?! »

Miho se mit à sourire lorsqu'elle entendit sa voix faire échos dans la plaine, tant cette dernière était vide. Non, la situation n'était pas drôle, mais, elle avait quelque chose de comique ; Miho fuyait la solitude que lui avait imposé ses parents et la voilà de nouveau seule. Les quelques arbres qui l'entourait, d'ailleurs, n'empêchèrent pas l'écho de se propager. Lorsqu'elle pivota sur elle-même, tout en plissant ses yeux mauves pour mieux voir dans le noir – comme le font certaines chats – Miho pu voir une silhouette se dessiner non loin.

Le soleil gagnait du terrain.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Rencontre en plaines - Nuit 1 [Pv Lithium & Gray.] Rencontre en plaines - Nuit 1 [Pv Lithium & Gray.] EmptySam 19 Jan 2013 - 19:17
"Une nouvelle venue ?"




Pourquoi ?
Non mais sérieusement, pourquoi ?
Quelle idée de zapper sur une dernière chaine avant de s'endormir ?
Pour comprendre son désespoir, revenons-en arrière.

En cette belle journée de janvier, Lithium s'ennuyait, comme toujours.
Chaque matin, elle devait trouver la force de se lever pour affronter de nouvelles heures de profondes désillusions. Cette fois-ci, elle eut davantage la foi que d'ordinaire. Ne trainant point des pieds, elle avançait d'un pas leste, et détenait une forme des plus réjouissantes. En sifflotant, elle ouvrit la porte de son frigo, en tira le multifruits, attrapa du beurre, et referma enfin celui-ci. Récupérant un plateau, elle déposa son précieux trésor journalier dessus, puis attrapa du bon pain de mie, du hagelslag et du vlokken, des produits déjeuner néerlandais. Son repas enfin prêt, elle nourrit son chienne, enthousiaste comme toujours, et parti s'installer sur son canapé. Elle attrapa sa manette d'Xbox, la télécommande pour allumer la télé, et attendit le temps nécessaire au chargement. Durant ce laps de temps, elle en profita pour se préparer correctement le petit déjeuner, prenant soin d'éviter les miettes sur le tapis. Il était 13h30 de l'après-midi. Et oui, c'est le matin pour elle encore. Elle joua donc ainsi jusqu'à pas d'heure. Ou plus exactement, jusqu'à 18h. Un fait inhabituel vint l'extirper de son monde virtuel, la neige.
Dès l'instant où elle vit le premier flocon tomber, elle se jeta hors de son canapé moelleux, et s'écrasa la face contre la vitre. De dehors, elle ne devait pas être très classe. Son petit nez s'aplatissait contre la surface lisse, laissant ses marques grâce à la buée qu'elle dégageait. Elle fit un immense sourire en regardant ce magnifique spectacle. Bien sûr, cela ne durerait pas longtemps. Après tout, nous sommes dans le sud. Mais le simple fait de voir ces petits éclats blancs la rendait nettement plus joyeuse. Nous sommes tous de grands enfants devant la neige.

Elle resta ainsi durant un quart d'heure.
La jeune fille restait planté là, totalement fascinée.
Puis finalement, après s'être suffisamment rassasié de ce spectacle, elle revint s'installer bien au chaud, au fond de son canapé. Elle continua donc à jouer, jusqu'à ce que son estomac crie de nouveau famine. Punaise, impossible à nourrir celui-là. Elle se gava donc de frites prêtes au micro-onde, ayant trop la flemme pour se faire à manger convenablement. C'est ainsi qu'elle arrêta son jeu, pour se mettre devant les informations. Aaah, Claire Chazal.. Le jour où elle partirait, Lithium brûlerait un cierge pour elle. Et elle continua à regarder la télé jusqu'à ce que ses paupières deviennent lourdes. Ce fut à cet instant précis qu'elle commit sa plus grande erreur depuis bien longtemps. Elle zappa une dernière fois, avant de s'écrouler de fatigue, la manette à la main. L'air hagard, la chaîne sur laquelle elle tomba lui dépeignit un spectacle terrifiant. La seule chose qu'elle dit avant de sombrer fut :
« Va crever Nellie Oleson.. »

_______________________________________________________________

Voilà comment elle était arrivée ici.
Simplement pour avoir entraperçu des bribes de la Petite Maison dans la Prairie.
Une bien triste nuit.. Voilà qu'elle se trouvait de nouveau dans les Plaines de Dreamland, un royaume ennuyeux et barbant à souhait. La dernière et unique fois qu'elle était venu ici, elle avait rencontré le Petit Prince du livre éponyme de Saint-Exupéry. Enfin, son double ou une créature lui ressemblant vachement. Elle l'avait sauvé des griffes de babouins. Assez cocasse en y repensant. Elle erra donc sans but dans ce vaste espace vert, dénué de toute vie. Quel ennui. Il fallait qu'elle la lisière du royaume le plus proche, choper une rame de métro, et se tirer vite fait d'ici, pour pouvoir rentabiliser sa nuit. Quoique.. Elle pourrait tout aussi bien s'accorder un peu de repos.
Elle avait tellement fait ces dernières nuits. Coincée dans un cimetière, maîtrisée par Bis, un petit détour par la plage à faire du surf et des châteaux de sable.. Encore, c'était pas non plus exténuant pour le dernier. Elle marcha donc, bien à l'aise dans son short en jean, profitant d'avoir des baskets pour ne pas se geler les pieds, et ressentant la légère brise sur peau avec ce débardeur blanc à motifs ailés. Rapidement, elle finit par traîner des pieds, les mains derrière la tête, sifflotant un air de la Vie en Rose d'Edith Piaf. Ouais, très vieille chanson, mais elle ne savait pas vraiment pourquoi, quand elle se mettait à siffler, c'était la première chose qui lui venait à l'esprit.

Du vert à perte de vue.
De l'herbe fraîche chatouillant les mollets.
Un vent léger et rafraîchissant, faisant croire que Dreamland était d'autant plus réel.
Les Plaines oniriques étaient sûrement le royaume le plus calme de tout le monde des rêves.
Personne ne venait généralement ici, vu qu'il n'y avait strictement rien à y faire, à part cueillir des brins d'herbe. Parfois, il y avait des créatures qui passaient par là, ou des voyageurs, mais ils n'étaient que passage comme elle disait. Personne ne restait là à s'ennuyer ferme. Et puis, que voulez-vous qu'il se passe dans un espace aussi grand que celui-ci ? Faudrait encore trouver quelqu'un à qui parler dans ce bled déserté.


« - Est-ce qu'il y a quelqu'un pour m'aider ?! »


Ah ?
Il y avait donc quelqu'un ce soir ici ?
La chance lui souriait peut-être pour une fois.
Oh punaise ouais, elle ne serait pas seule pour faire la route.
Elle trottina en direction de la voix, ses oreilles pointues recevant parfaitement les ondes de celle-ci. La jeune femme finit par distinguer une silhouette, non loin d'un ou deux arbres. Tiens, étrange. Depuis quand y avait-il des arbres ici ? Boh, pour deux péquenauds aussi, on allait pas en faire un foin. À mesure qu'elle avançait, elle put aisément apercevoir la personne qui se trouvait ici.
C'était une frêle demoiselle aux longs cheveux noirs, des traits asiatiques pour spéculer, arborant des yeux violets. Depuis quand est-ce que les yeux violets existent ? À part si les génomes humains ont décidés de faire la fiesta, personne ne pouvait avoir ce genre de couleur. Cela devait forcément être des lentilles. Il était logique à voir ses oreilles rondes, qu'elle était une voyageuse. Ce qui était d'ailleurs moins aisée à savoir avec Lithium avec ses malheureuses oreilles. Et à en croire son appel, elle était perdue. Pas étonnant vu le royaume. Y'a du vert à perte de vue, et à part quelques collines, il n'y avait strictement rien à y faire. Et puis, si en plus elle était nouvelle.. Quelle poisse. Elle s'approcha de la nouvelle venue, et lui fit un grand sourire chaleureux.


« Hé dis donc, qu'est-ce que tu fais là ? », elle lui tendit une main amicale.
« Je suis Lithium Elfensen. Un problème ?

Il était quasiment évident qu'elle venait d'arriver.
Elle avait dû vaincre sa peur hier, quelque qu'elle soit, et débarquer là.
L'étrangère avait sûrement dû être dans un état de quiétude absolue pour se réveiller dans ces plaines calmes. Les étoiles pleins les yeux de la brune démontrait d'autant plus qu'elle découvrait ces lieux de sérénité excessive. Elle se souvint de sa première fois à Dreamland.
Delirium City, le royaume des bourrés, drogués et de tous les chtarbés. Voilà où elle avait atterri. Elle avait failli se friter avec un soldat des Statu Quo, qui était mort depuis, et s'était perdu dans un désert pour finalement tomber nez à nez avec un nain, dont elle avait complètement oublié le nom. Ce même nain l'avait incité à continuer dans cette direction pour rejoindre la Tour des Arts, le royaume auquel elle était plus ou moins affilié, même si aucun seigneur n'y subsistait. Par la suite, elle avait rencontré un certain Trouble, pour le moins énigmatique, et qui tenait comme à la prunelle de ses yeux à son chapeau. Elle avait combattu une asiat' et récupéré des mines inépuisables.
Une première nuit particulièrement mouvementée durant laquelle, un foutu nain l'avait briefé rapidement sur ce monde nouveau. Autrement dit, ça aurait pu être mieux. Mais enfin.. Elle en était arrivé là par ses propres moyens. Une bonne route. Si elle pouvait se rendre utile auprès de cette nouvelle voyageuse, bah pourquoi pas hein ! Cela faisait toujours une autre connaissance.



.

__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage
Gray Azoth
Messages : 69
Date d'inscription : 05/11/2011
Age du personnage : 27

Nouveau challenger
Gray Azoth
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 120
Renommée: 310
Honneur: 40
MessageSujet: Re: Rencontre en plaines - Nuit 1 [Pv Lithium & Gray.] Rencontre en plaines - Nuit 1 [Pv Lithium & Gray.] EmptyJeu 31 Jan 2013 - 14:45
Une nuit tranquille voila ce que promettais ce trajet a Dreamland.
Pour une fois Gray se retrouva dans les plaines de Dreamland, pas de métro qui deraille, pas de guerre dans un royaume, pas de combats dans des arenes, rien ... aucune violence.
Fouillant dans ses poches a la recherche de son paquet de cigarettes il le sentit a moitié plein. Une chance, pour une fois il pourrait fumer toute la nuit sans que personne ne trouve quelque chose a lui redire.
Regardant un peu partout il ne voyait que de l'herbe a perte de vue.
S'allongeant sur le sol, le phenix sortit une cigarette de son paquet, prit son feu en main et l'alluma. Il prit une bouffée de nicotine qu'il recracha ensuite dans un grand nuage de fumée.
Apparemment il était seul, ce qui le fit rire intérieurement car c'était l'une des seules nuits pendant lesquelles il n'avait pas croisé Nyxia.
La jeune femme qu'il avait rencontré il y a quelques nuits de ça et qu'il n'avait pas cessé de recroiser de suite. Il s'étaient battus ensemble puis l'un contre l'autre.

Il continua ainsi a fumer jusqu'a entendre un cri au loin.


« - Est-ce qu'il y a quelqu'un pour m'aider ?! »

Se relevant, sa cigarette à moitié consumée, il se dirigea vers la source de ce cri.
Il vit alors au loin deux personnes : Deux femmes.
L'une des deux était sans doute celle qui avait appelé a l'aide. De loin on pouvait voir qu'elle était assez petite, qu'elle avait des cheveux bruns qui lui descendaient au milieu du dos, qu'elle semblait quelque peu apeurée par ce monde dont apparemment elle ne connaissait rien, ce devait sans nul doute être une nouvelle voyageuse, fraîchement débarquée dans ce monde de fous qu'est Dreamland.
Quant à l'autre, c'était une jeune blonde, environ de la même taille que celle qui lui faisait face. Celle-ci semblait bien plus aguerri a ce monde qu'est Dreamland. De plus Gray semblait la connaître.

Ne cherchant pas plus loin a les dévisager, l'Immortel se dirigea vers les deux protagonistes, clope en bouche et mains dans les poches. Une fois arrivé a proximité, il put voir chez la blondinette des oreilles pointues, caractéristiques des créatures Dreamlandiennes.
Gray demanda alors.


-Quelqu'un a appelé à l'aide ? Qu'est-ce qui se passe ?

Puis dévisageant l'elfe du regard il lui demanda.

-Dis moi on s'est pas déja croisés quelque part ?

Il prit alors une bouffée de nicotine, terminant sa cigarette qu'il jeta par terre avant de la piétiner, puis levant la tête vers le ciel il recracha un dernier nuage de fumée avant de reculer quelques pas et de se présenter.

-Au fait moi c'est Gray.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rencontre en plaines - Nuit 1 [Pv Lithium & Gray.] Rencontre en plaines - Nuit 1 [Pv Lithium & Gray.] EmptyVen 1 Fév 2013 - 18:39
Miho était complètement pommée et voir qu'il y avait des personnes sensés dans ce lieu de verdure était plus qu'étonnant mais également très rassurant. Lorsqu'elle vit la silhouette s'approcher jusqu'à dessiner de parfaites formes féminines, elle sourit grandement, elle poussa un soupire de soulagement et eut envie d'embrasser tour à tour les joues de la jeune femme qui se présentait à elle comme une sauveuse.

« Hé dis donc, qu'est-ce que tu fais là ? », la femme lui tendis la main, comme pour la saluer. Elle se présenta.
« Je suis Lithium Elfensen. Un problème ?

Miho attrapa sa main qu'elle serra doucement ; elle souhaitait tout sauf lui faire du mal ! Elle relâcha sa main après un sourire amical. Lithium Elfensen... Lithium ! Quel joli et peu commun prénom ! Miho souriait grandement avant de lui répondre.

« Je suis Miho ! Miho Strellys ! J'ai besoin d'aide, s'il vous plaît ! J'ai l'impression d'être dans un monde réel... Mais... Je me suis endormie contre la fenêtre de mon salon il n'y à pas cinq minutes ! Je ne sais plus quoi faire... Aidez moi ! »

Miho semblait complètement désemparer. Quelques secondes à peine après qu'elle se soit présenter, une autre forme se dessina et s'approcha d'eux : un garçon, cette fois. Il n'était pas bien difficile de le découvrir en l'absence de poitrine.

« -Quelqu'un a appelé à l'aide ? Qu'est-ce qui se passe ? »

Il regardait l'elfe et Miho le regardait lui, tentant de le dévisager tant bien que mal. Ainsi, elle put remarquer que ses cheveux étaient de couleur argenté. C'est la seule chose qui attira sa curiosité et elle ne se préoccupa que de ça durant la minute qui suivit.

« - Dis moi on s'est pas déjà croisés quelque part ? »

Il fumait... Chose que Miho avait toujours détesté mais qu'elle supportait tant bien que mal. Il s'adressait à l'elfe... Se connaissaient-ils ? Si c'était le cas, c'était avantageux pour Miho car, pour une fois, elle ne serait pas mise à l'écart.

« - Au fait moi c'est Gray. »

Le prénom Gray... Il est plutôt joli, Miho l'aime bien depuis sa plus tendre enfance. Lorsqu'elle était petite, Miho avait connu un Gray... Il était américain et ses parents étaient PDG d'entreprises assez connu là-bas dont le nom lui échappait aujourd'hui.

Miho se décida enfin à répondre à la première question du jeune homme.

« - C'est moi qui ai appelé à l'aide... Pour les mêmes raisons que je viens d'énuméré à votre amie : je ne sais pas du tout où je suis... Est-ce que vous êtes genre... Les pnj de mon rêve ? »

Elle souriait, l'idée qui venait de lui traverser l'esprit était plutôt peu commune à ses pensées habituelle et elle était plutôt heureuse d'avoir réfléchis ainsi. Elle pensa soudainement aux heures de jeu vidéo qu'elle avait passé, affalé dans le canapé du salon de ses parents. Après un bref arrêt, elle continua.

« - Je n'aime franchement pas cet endroit... Le jour commence à ce lever, une chance pour nous ! »

Miho releva ses yeux vers le ciel qui se trouvait au dessus de leur tête. Quelques brides blanches s'étaient emparé du vaste champ bleu. Une sphère lumineuse éclairait l'endroit avec puissance, réchauffant petit à petit son frêle corps. Lorsqu'elle baissa la tête afin de voir les deux autres personnes, elle se rendit compte qu'elle n'avait pas pris le soin de se présenter auprès de Grey.

« - Je m'appelle Miho Strellys, je viens de France. »

Elle joint ses mains au niveau de ses cuisses et incline très légèrement son buste en avant alors que ses cheveux tombent sur le côté droit de son corps. Quelques secondes ainsi puis elle se redresse en leur accordant un sourire à tous les deux, faisant basculer d'un mouvement de tête ses cheveux dans son dos.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Rencontre en plaines - Nuit 1 [Pv Lithium & Gray.] Rencontre en plaines - Nuit 1 [Pv Lithium & Gray.] EmptyLun 4 Fév 2013 - 13:58
"Oh non, pas lui."




La demoiselle semblait ravie de la voir.
Hé bé ! On aurait dit qu'elle était son messie.
Elle vit d'un sourire amusé, la jeune fille lui prendre la main, la serrant sans trop de force.
Lithium la laissa faire. Ce n'était pas comme si elle pouvait lui faire du mal. Et puis, elle ne paraissait pas lui en vouloir pour le moins du monde. Elle la relâcha en même temps qu'elle se présenta. Miho Strellys.. Prrrt, connais pas. Les mots qui suivirent lui firent comprendre qu'évidemment, elle était une nouvelle venue. La blonde soupira, comprenant parfaitement ce qu'elle ressentait. Elle voulut lui prendre les épaules pour la rassurer, mais une voix se fit entendre derrière elle. Lorsqu'elle se retourna, elle entendit Bis soupirer: "C'est l'autre couillon qui s'était fait éclaté comme une merde chez les chevaliers en tutu là.. J'aurais espéré qu'il crève ce merdeux."

Si elle avait pensé le voir ici celui là..
Au départ, lorsqu'elle le vit arriver, elle ne le reconnut pas immédiatement.
Après tout, c'était Bis qui avait été de sortie à cet instant de rencontre "explosive".
Si elle fouillait bien, cet abruti s'était fait péter avec Rocco, ce voyageur d'une puissance phénoménale. Bien entendu, rien n'avait eu le moindre effet. Sans oublier que plus tôt, il s'était pris une flopée d'hexagones en verre, le tuant en le transperçant assurément. Et pourtant, il s'était relevé. Et franchement, elle pensait qu'il avait crevé lorsqu'il avait explosé. Et puis, Bis n'était pas allée de main morte en le prenant et en le balançant au loin. Son pouvoir devait avoir un rapport quelconque avec le principe de la vie et la mort, ou même avec la douleur. Bref. Le plus important était qu'il était là, et que c'était pas la meilleure des idées. Lui-même l'a reconnut à son tour. Lorsqu'il s'enquit de savoir si ils s'étaient déjà vu quelque part, elle lui répondit sans réellement réfléchir.


"Oui. J'étais là lorsque tu t'es fait péter comme un imbécile avec Rocco."
, Oups. Elle se reprit.
"Enfin.. Je veux dire qu'il fallait se douter que ça ne fonctionnerait pas, vu la puissance dont il était doté.", elle passa la main dans ses cheveux.
"Bon, on va dire enchanté, Gray.
Lithium Elfensen que je suis."


Elle reporta son attention sur Miho, lui prit enfin les épaules, et lui sourit doucement.
Cette dernière était réellement perdue. Lithium ria lorsqu'elle les compara à des Pnjs de jeux.
Non, non, eux c'était des Pjs, si on le prenait comme ça. La brune finit par lâcher qu'elle n'appréciait aucunement cet endroit. Oh bah non ! Dreamland est un endroit carrément cool ! Dangereux, certes, mais cool. D'ailleurs, rare était d'apercevoir une aube d'une telle splendeur dans le monde réel. Les rayons du soleil illuminait d'une palette variée de couleurs, les calmes et paisibles Plaines oniriques, projetant des nuances et des teintes orangées sur les trois voyageurs ici présents. Ils faisaient presque partie d'un tableau impressionniste, ou même de Turner, avec toute cette lumière et cette fine clarté. Ce monde était beau, cachant habilement sa noirceur profonde. La jeune fille se présenta de nouveau à l'intention de Gray, s'inclinant en une révérence nippone. D'origine japonaise ? Sûrement. La dessinatrice lui rendit son sourire, et s'appliqua à lui expliquer les bases de cet endroit, même si elle n'avait jamais réellement fait ça, vu qu'elle même restait assez ignorante.


"Enchanté Miho.
Non, nous ne sommes pas des pnjs.
Et ce rêve est effectivement bien réel.
Te souviens-tu avoir vaincu une phobie qui te rongeait, une chose comme ça ?"
, elle attendit que celle-ci lui réponde, et continua ensuite.
"Et bien justement. De ta victoire sur cette peur, tu en as retiré un pouvoir pour devenir une Voyageuse. J'en ai un, le.. Gray-là, en a un aussi, etc.. Ce monde-ci se prénomme Dreamland, c'est la terre de nos rêves. C'est assez compliqué tout en étant simple. Je vais essayer t'expliquer. Je ne suis pas vraiment la mieux placée..", elle inspira et reprit.
"Auparavant, tu rêvais tout simplement, tu n'avais conscience de rien, et généralement au réveil, tu ne parvenais pas à ramener ensemble tous les détails de ton rêve. C'est normal, tu n'étais qu'une simple Rêveuse. Après avoir pris le pas sur ta peur viscérale, tu es devenu une Voyageuse. Cette classe, comme dans les jeux on va dire, te permet d'avoir un pouvoir donc, ce pouvoir qui est en rapport avec cette peur vaincue, et te permets aussi d'avoir conscience de ce nouveau monde qu'est Dreamland. Ce monde n'est pas tout à fait comme le nôtre. Les habitants sont des Créatures des Rêves, on les reconnait à leurs oreilles pointues ou à leur physique plutôt.. Original. ça peut être des chats, des limaces poilues violettes à pois, etc.., elle porta ses mains à ses propres oreilles.
"Les miennes, c'est juste le résultat d'une anomalie de naissance. Je suis vraiment humaine.
Enfin bref.. Ce monde donc, est composé de Royaumes et autres contrées, chacun et chacune régit par un Seigneur, un Roi ou bien un Duc je crois bien.. Tu devrais en avoir un selon ton pouvoir, à part si tu es comme moi, une voyageuse sans réelles attaches. Il faut faire attention car tout le monde ici n'est pas tout beau, tout joli. Certains désirent notre mort. Il faut toujours rester sur ses gardes. Mais Dreamland reste magnifique, malgré sa dangerosité. On peut mourir ici, comme ailleurs. Lorsque l'on meurt, nous redevenons de simples rêveurs, oubliant tout ce qui peut bien avoir un lien avec Dreamland. Et tu peux me croire, malgré tout ce que l'on vit ici, en bien comme en mal, pour rien au monde je ne désirerais voir tout ça se terminer.
, elle se tourna à demi vers Gray.
"Je dois sûrement oublier quelque chose. Mais je ne suis pas très cultivée quand au fonctionnement de Dreamland en lui-même. Ah si ! Tu as un magazine, le DreamMag, histoire d'être tenu au courant des derniers potins des nuits précédentes, les évènements à venir et tout. Un bon petit magazine à lire, juste histoire de.", elle lui sourit avec douceur.
"Si tu as des questions.. Je peux comprendre que ce soit difficile à digérer.
C'est pas tous les jours que l'on découvre l'existence d'un tel monde."


Il fallait dire que..
Bah quand même quoi.
Un monde où nous sommes plus puissants, dotés de pouvoirs, côtoyant d'étranges créatures, et tout le chafouin habituel, ça relevait carrément de la science-fiction ! Mais c'est ça qu'était bon. Cependant, Dreamland avait ses bons comme ses mauvais côtés. La preuve, elle était devenue schizophrène, tout en s'étant guérie, elle seulement, de ses pulsions. C'était à présent sa seconde personnalité qui les incarnait. Quant à Bis justement, cette dernière ne préféra rien dire. Elle se contenta de garder le silence, ne jugeant pas bon de placer une remarque dans son crâne.



.

__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre en plaines - Nuit 1 [Pv Lithium & Gray.] Rencontre en plaines - Nuit 1 [Pv Lithium & Gray.] Empty
Revenir en haut Aller en bas

Rencontre en plaines - Nuit 1 [Pv Lithium & Gray.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Les Plaines-