Haut
Bas

Partagez

Les plaines de nuit... C'est parfait ! [PV Wüste-Brüno]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Shad Howl
Messages : 207
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 210
Renommée: 307
Honneur: -108
MessageSujet: Les plaines de nuit... C'est parfait ! [PV Wüste-Brüno] Les plaines de nuit... C'est parfait ! [PV Wüste-Brüno] EmptyMer 2 Jan 2013 - 17:46
Les plaines de la zone 1, pour une des rares fois, étaient baignées par la lumière de la Lune, cet astre magnifique et si important pour certaines personnes. L’une de ces personnes était Shad Howl, une Créature Cauchemar affiliée au Royaume Obscur qui comptait bien effrayer quelqu’un, ce soir. Elle admirait bien malgré elle les étendues d’herbe nocturnes parsemées de fleurs de toutes sortes et de toutes tailles. Il y avait un léger vent qui parcourrait l’ensemble des lieux, faisant danser les brins comme une titanesque troupe de danseurs déchaînés. Ces danseurs se trouvaient de temps en temps allègrement écrasés par les pas de la créature obscure qui trouvait tout de même qu’un paysage nocturne pouvait être agréable, même s’il y avait la lumière de la Lune. C’était un croissant, donc il n’y avait pas beaucoup de lumière, à sa grande joie. Il embrassait cette nuit avec un sourire sur le visage.

Plus loin, il se trouvait une formation rocheuse peu commune qui formait un arc de cercle au-dessus d’une petite partie de la plaine. Elle devait mesurer, à vue de nez, plus de trois-cent mètres de long pour quatre-vingt de haut. Quant à son épaisseur, il était difficile de le dire, à cette distance. Mais il suffisait pour l’ombre de se rapprocher un peu, beaucoup ? Comme un enfant, il avait envie de voir la vue qu’on pourrait avoir depuis là-haut, c’était décidé !

Il se mit à courir dans le gazon en direction de cet arc rocheux presque en rigolant, s’il n’avait pas su qu’il aurait pu avoir l’air ridicule. Il sprinta jusqu’à la base du rocher et, complètement crevé, il y fit une pause. Son détecteur de Rêveur s’affola alors. Il y avait quelqu’un qui venait d’apparaître non loin de lui pour commencer son rêve. Une proie, enfin ! Shad se retourna et passa son regard par-dessus la base du rocher pour voir un jeune homme tout fin habillé en pyjama bleu –il savait faire la différence entre un pyjama et le reste des fringues des Rêveurs- et les pieds nus. Cette personne commençait l’ascension du rocher que la créature des ténèbres voulait lui aussi grimper, alors cette dernière décida de suivre le Rêveur. Elle le fit de loin et discrètement, il ne fallait pas qu’il s’aperçoive de quoique ce soit. C’est arrivé, au bout d’une demi-douzaine de minutes, au sommet de l’arc rocheux que l’individu s’aperçu qu’il y avait une créature cauchemar derrière lui. Il eut un léger soubresaut mais ne semblait pas effrayé, malgré le fait qu’une plante qui brillait sous la Lune, fixée à la mousse du rocher, les éclairait, faiblement mais distinctement, tous les deux.

Howl sortit ses griffes et le Rêveur le remarqua. Il lui fit un petit sourire triste et prit la parole :

- Vous voulez me manger ? Allez-y, ne vous gênez pas. De toute façon, j’en ai plus pour longtemps. Alors si je meurs de vos mains, c’est pas grave, c’est limite mieux.

Shad se retint alors de faire son habituel cinéma à hurler comme un goret et de lacérer sa victime pour lui faire peur. Il avait l’impression que cela n’allait pas marcher. De plus, un faux pas et ils se retrouvaient tous les deux en contrebas, avec impossibilité pour la créature des ténèbres d’y survivre, même avec l’aide de son manteau d’ombre. Il était intrigué par cette personne qui venait de soupirer. Il demanda simplement, de sa voix rauque si caractéristique :

- Mieux ? Je vois pas en quoi se faire tuer est « mieux… »

Il avait parlé à un Rêveur pour la première fois de sa vie, du moins, pensait-il. Son interlocuteur exhala de nouveau et lui offrit une explication :

- Je suis un voyageur sans pouvoir, quasiment permanent, on me réveille de temps en temps lorsque ma famille vient. Je les entends, mais je ne peux presque pas réagir. Je suis en phase terminale d’une maladie lourde et je n’ai que 19 ans. Ma vie a été le plus clair du temps passée dans un hôpital et là cela devient critique. Il marqua une pause et reprit. Ça fait deux mois que je connais l’existence de Dreamland et que j’évite tous les dangers qui y résident. Donc me tuer équivaudrait à me faire redevenir simple Rêveur et donc me permettre de pas toujours passer de mauvaises nuits à cause de vous autres, les créatures cauchemar.

Howl réfléchit, il était tiraillé entre le fait de laisser ce pauvre garçon tranquille ou s’amuser un peu. Il savait qu’il ne risquait rien avec lui qui disait ne pas avoir de pouvoirs, mais cela pouvait être une feinte. Alors, l’être obscur eut une idée maléfique. Il se plaça derrière le Voyageur semi-permanent et lui écarta les bras, dans l’incompréhension la plus totale. Il força le jeune homme à regarder en face de lui avec ses doigts sans griffes et attendit quelques secondes. Puis, il poussa le malade dans le vide en rigolant.

Le Voyageur hurla à pleins poumons lorsqu’il se rendit compte qu’il tombait, mais l’ombre le rattrapa au dernier moment, de justesse, par un pied, ce qui valut à l’homme de se fracasser le crâne contre la paroi rocheuse. Shad le hissa sur l’arc et se mit à rire comme une baleine avant de lâcher :

- Pour quelqu’un qui voulait en finir avec sa vie de Voyageur, je t’ai trouvé bien poltron face à la Mort ! On dirait que tu as encore envie de vivre… Tu sais quoi ? Je vais te laisser tranquille pour ce soir, mais on se reverra. Lorsque j’en aurai la possibilité et si tu es toujours en vie, je te filerai un peu de pouvoir. Tu verras, tu changeras radicalement d’opinion sur Dreamland.

- Vous êtes plus gentil que vous en avez l’air…

- Gentil ? Tu me serviras de premier pantin, rien de plus ! Si je ne t’ai pas tué, ce n’est pas uniquement pour ta vie de merde. Disons que je fais un investissement sur le long terme. Tâche de ne pas me faire languir trop longtemps, minus.

- Merci… Lui renvoya le jeune homme avec un sourire franc.

- Ne me remercie pas, pour quoi vais-je passer, maintenant, hein ? Je ne suis pas un Bisounours ! Tu seras le premier membre de mon armée personnelle, tâche de te fourrer ça dans l’crâne. Sur ce, je te laisse… et pas d’bêtise, c’est compris ?

- Compris ! S’écria alors le Voyageur sans pouvoirs, avec un air amusé et tellement heureux.

Shad redescendit en glissant, l’air songeur.

** Mais qu’est-ce qui m’a pris de faire ça ? Me serais-je ramolli ? Et à qui veux-tu faire croire que tu pourras l’aider ? **

C’est avec cette pensée qu’il toucha terre et regarda une dernière fois en l’air pour vérifier que son Voyageur n’avait pas fait n’importe quoi. Puis, il se mit en tête de chercher une nouvelle cible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les plaines de nuit... C'est parfait ! [PV Wüste-Brüno] Les plaines de nuit... C'est parfait ! [PV Wüste-Brüno] EmptyMer 2 Jan 2013 - 22:18
Hop le voilà endormit, prêt à venir vivre dans Dreamland,
cette fois, dans "Les Plaines", Wüste-Brüno le savait en voyant le panneaux juste devant lui, un horizon immense, infini à l'oeil humain, des collines, des bosses, des poneys, des chevaux, rien de transcendants,
par contre il faisait nuit, assez sombre.
Même avec cette absence de lumière on pouvait distingué l'horizon, un fil lumineux, servant de guide...

A peine arrivé, Wüste-Brüno ne savait quoi faire, ... après quelque instants sur place, il regardait autour de lui, rien de spécial, à par au loin quelque rocher.

Donc une nuit assez nul, en l’occurrence c'est ce qu'il pensait.
Car par un besoin de découverte et de curiosité notre ami, qui aurait pu reculer, se mit en avant et s'enfonça dans les plaines, en pleine nuit, la lune l'accompagnant.

Assez de présence lumineuse pour remarqués, ce sol nourrit et couverts de flore, des espèces inconnues pour Wüste-Brüno, de toutes couleurs et exotiques, il ne voulait pas les abîmés en marchant dessus, mais était bien obligé..

Après quelques pas et, sans but précis pour cette nuit, il se rapprocha peu à peu des rochers, mais sous le coup de la nuit, sa vue lui avait joué un tour, c'était pas des rochers, mais un seul assez gros parsemé de petits bouts presque détachés.

A ce moment le visuel était magnifique, dommage pour lui, qui était seul pour partager ce moment.

Bloqué sur le paysage magnifique, il resta devant, la lune, le rocher, et la nuit, la nuit entière l’englobait.

C'est d'ailleurs à ce moment que sa "nuit" changea du tout au tout, paisible et solitaire il allait se retrouver, en danger et en mauvaise compagnie...

Il sentit une présence, en fixant l’horizon il avait remarqué quelque chose d'étrange, une ombre, ou un animal, mais quelque chose de malsain...

Quand, d'un coup un cri surgit, par peur il préféra se liquéfier et avancer tranquillement, en restant à bonne portée pour voir et ne pas être vue, il remarqua 2 êtres non avec meilleurs détails et distinction à cause des herbes assez hautes et la nuit, mais 2 personnes, dont l'une semblait partit petit à petit, et l'autre avec une démarche étrange escalader le rocher, sans bouger.


Pétrifier, Wüste-Brüno n'osa se re-matérialisé en humain, il resta là un bon moment, en attendant ce qu'il allais advenir, par peur et par ignorance, il ne voulait pas savoir qui c'était au dessus, un monstre ? Un rêveur ? un tueur ... impossible à savoir et inutile de prendre le risque, en tout cas, bien en mauvaise posture il était près à rester là toute la nuit.

Une nuit *merdique* s'annonçait...

Je suis dans la m*erde.. pensa il très fort.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Shad Howl
Messages : 207
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 210
Renommée: 307
Honneur: -108
MessageSujet: Re: Les plaines de nuit... C'est parfait ! [PV Wüste-Brüno] Les plaines de nuit... C'est parfait ! [PV Wüste-Brüno] EmptyVen 4 Jan 2013 - 15:53
Maintenant qu’il avait laissé passer une première proie, qui n’en aurait d’ailleurs pas été vraiment une, c’est un peu sur sa faim que la créature des ombres allait errer dans les plaines. Il voyait très bien dans cette obscurité quasi-totale, donc il pouvait voir qu’il n’y avait personne à l’horizon, ni plus proche. Pourtant, son organisme sentait la présence de quelqu’un d’autre que le Voyageur semi-permanant resté en haut de l’arc rocheux. Mais où pouvait-il bien être ? Il était assez proche, d’après son impression et cela lui fit se gratter la tête de questionnement. Cette personne devait utiliser un système pour masquer sa présence visuelle, c’était certain.

Shad se mit alors en tête de le chercher, par tous les moyens. On ne s’amusait pas à se cacher impunément de sa vue ainsi ; cela devait être un lâche, pensait alors l’ombre. Et les lâches, ça ne se débusque pas facilement, à moins que… L’être des ténèbres devrait se concentrer. Il ferma les yeux et se statufia rapidement, comme si sa vie en dépendait. Il laissa les différentes effluves venir à lui dans cette vaste plaine, en se concentrant sur ce qu’il cherchait. Il y avait un peu de tout, comme la sensation des rares fleurs à s’ouvrir la nuit, l’herbe humide évidemment, la sensation de son futur Voyageur était encore là, preuve qu’il n’avait rien tenté d’idiot et une dernière sensation se fit ressentir. C’était de l’eau, mais de l’eau un peu spéciale, puisqu’elle portait une sensation de Voyageur. Howl savait désormais en reconnaitre une lorsqu’il la ressentait. Il ne savait pas bien où elle se trouvait, mais il savait qu’elle y était. Satisfait, il rouvrit les yeux.

Il se mit lentement en route, l’humidité du gazon venant lui chatouiller les pieds. Il se dirigeait, pourrait-on croire, au hasard, mais il quadrillait juste la zone. La créature cauchemar marcha un moment et trouva une flaque au bout de quelques minutes, elle lâcha alors « Oh ! Oh ! » avec un grand sourire sur le visage. Elle s’accroupit à côté de la petite étendue d’eau et y planta une petite brindille en murmurant, amusé :

- Te voilà donc, mon… grand ? Petit ? Vas donc savoir. Écoute, sors de ta cachette et p’tet que je serai clément avec toi.

Shad lança un bref regard vers le sommet de l’arc rocheux, avant de reporter son attention sur la flaque d’eau. Il y avait encore vu son Voyageur, qui n’était sans doute pas prêt de bouger de là, pour une raison que la créature des ténèbres ignorait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les plaines de nuit... C'est parfait ! [PV Wüste-Brüno] Les plaines de nuit... C'est parfait ! [PV Wüste-Brüno] EmptySam 5 Jan 2013 - 1:27
Encore dans les hautes herbes, Wüste-Brüno, s'impatientait, que faire pour attendre que la bête inconnue s'en aille ?
Impossible à savoir, seule chose sûr attendre, attendre et attendre.
Dans la nuit, le froid et le vent, en rajoutant une couche sur le stress, qui augmentait encore ...

Sans pouvoir rien faire, il restait planté là, quand d'un coup l'ombre bougea, on ne pouvait pas suivre du regard, rien à faire.
D'un instant la personne ou la chose repris place sur le rocher, sans plus bouger, sage comme une image, il semblait se concentrer, quand, la pression montait encore et encore, l'homme transformer en eau, ne savait pas ce qui l'attendait.

Soudain, la personne du rocher disparu, en mode inspecteur il farfouillait partout dans rochers, la verdure, les fleurs, tellement vite que l'oeil ne pouvait suivre.
Il ressentait une présence ? Mais comment était ce possible ? Si c'était réel ?

A ce moment tout changea, une ombre des plus imposante c'était rapproché méchamment du liquide, le liquide qui, trembla.

Sous l'influence de la peur et de l'inconnue, figé, l'homme ou plutôt une voix lui parvenu,

- Te voilà donc, mon… grand ? Petit ? Vas donc savoir. Écoute, sors de ta cachette et p’tet que je serai clément avec toi.

Si bien que la chose se jouait de lui, en le basculant avec une brindille, aucune effet pour la flaque d'eau, mais il était trouvé, impossible de repartir, soit rester là, sois essayer de s'enfuire, ou juste attendre.. attendre le réveille.
Attendre le réveil qui sonne...

Par manque de chance rien,

remis sur son rocher, l'homme patientait vraisemblablement sa vrai présence, son apparition..

Après plusieurs ré-mu méninge, l'autrichien n'avait pas peur, il repris petit à petit forme humaine et lui répondu,

Que veut tu ? je t'ai rien fait.

Si tu m'attaque je serait me défendre, tu es un monstre ?

Pensif et apeuré pendant sa transformation en forme humaine il attendait ces réponses, toute façon il était loin ...

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Shad Howl
Messages : 207
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 210
Renommée: 307
Honneur: -108
MessageSujet: Re: Les plaines de nuit... C'est parfait ! [PV Wüste-Brüno] Les plaines de nuit... C'est parfait ! [PV Wüste-Brüno] EmptySam 5 Jan 2013 - 14:18
Tandis que la créature des ténèbres continuait de remuer l’eau avec sa brindille, elle se rendit compte… que c’était ennuyant à la longue, de titiller une flaque qui ne disait rien. Shad alla s’installer sur un petit rocher, non loin de l’arc sur lequel il avait rencontré son futur Voyageur, du moins, si celui-ci survivait jusqu’à ce que l’ombre devienne assez puissante pour lui donner du pouvoir. Il songeait à toutes les folies qu’il pourrait lui faire faire en tant que Duc, accompagné de son mentor. Il voulait s’occuper de ce Voyageur comme on s’occupe d’un animal de compagnie. Lui donner à manger ; nourriture représentée par des aventures folles et des pouvoir phénoménaux.

Howl reporta une énième fois son attention sur la flaque qui ne semblait pas tellement bouger, mit à part des vaguelettes à cause du vent. Il était très déçu, il aurait bien voulu s’amuser un petit peu avec quelqu’un d’autre que celui qui se trouvait au sommet du rocher courbe, qui ne l’amuserait que dans quelques temps seulement. Il espérait que le Voyageur –ou la voyageuse- de l’eau pourrait être amusant… Du moins, si un jour il sort de sa cachette. Il perçait l’obscurité avec ses yeux rouge vif et attendait. Oui, il avait envie d’attendre. Seulement, sa patience avait des limites à ne pas dépasser.

Il redescendit alors de son perchoir pour aller s’accroupir à nouveau à côté de la flaque en chantant « Sors de là ! ♪ » gaiement, en continuant de titiller la flaque d’eau. Quelqu’un d’extérieur pourrait bien penser que cette situation était assez étrange, une créature toute noire qui titille et parle à une flaque d’eau. Mais il n’y avait personne d’autre que Shad, le Voyageur aqueux et le Voyageur semi-permanent, trop loin pour capter quoi que ce soit. Soudain, de l’activité dans l’eau, se déciderait-il enfin à sortir ?

La réponse à cette si excitante question était affirmative. L’ombre recula de quelques pas pour laisser la place à ce qui se trouvait être un homme pour se matérialiser. Il pensait que ce Voyageur n’avait rien dans les roubignoles pour s’être caché aussi longtemps. Mais la patience de Howl avait fini par payer, il aurait le droit à son amusement, du moins, pensait-il. L’homme était un petit peu plus grand que l’être obscur, il possédait des cheveux gris et n’avait pas l’air très épais. Néanmoins, l’ombre savait qu’il fallait se méfier des contrôleurs élémentaires et l’eau, en grande quantité, pouvait faire de lourds dégâts. Le Voyageur lui demanda alors ce qu’il voulait, précisant qu’il ne lui avait rien fait. Puis, il ajouta une autre question, un peu plus grotesque, selon Shad. Ce dernier trouvait évident que l’on pouvait le qualifier de montre au vu de son apparence. Néanmoins, il savait que la pénombre nocturne ne devait pas jouer en la faveur du Morpheur aqueux.

La créature lui sourit, un sourire très malsain, comme il savait si bien les faire… un sourire de dément. Il répondit posément à ses questions :

- Ce que je veux ? Juste m’amuser un peu. Je suis une créature cauchemar, j’imagine que si tu n’es pas sot, tu te doutes un peu de ce dont je suis capable de faire. T’attaquer me tenterait bien, il faut l’avouer… Mais j’aimerai me divertir autrement. Tu t’es caché et m’as fait attendre pendant plusieurs dizaines de minutes… Quel couard.

Sur ces mots, la créature du Royaume Obscur pouffait de rire en mettant un doigt devant la bouche, se moquant de lui ouvertement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les plaines de nuit... C'est parfait ! [PV Wüste-Brüno] Les plaines de nuit... C'est parfait ! [PV Wüste-Brüno] EmptySam 5 Jan 2013 - 21:19
La bête sembla bien chiante, très très emmerdante même, mais que faire ?

Attendre encore ? pas possible, donc il avait décide, l'homme en flaque d'eau, de se re-matérialiser toute façon il ne risquait rien !
En cours de processus il fallait attendre quelque seconde, peut être 1 minute, enfin tout dépend du contrôleur il peut accélérer comme ralentir le temps..

Là il semblait le rallonger...
La bête en face de lui, qui faisait que bouger et s'agitait était intenable !
A se foutre de la gueule de Wüste comme ça ! non mais ho !
Se qui agaça légèrement, même un brin notre ami d'eau.

Surtout que le monstre chantonnait très mollement

Sors de là....Sors de là... Llalaa..Sors de là....Sors de là... Llalaa..Sors de là....Sors de là... Llalaa..Sors de là....Sors de là... Llalaa..Sors de là....Sors de là... Llalaa..Sors de là....Sors de là... Llalaa..Sors de là....Sors de là... Llalaa..Sors de là....Sors de là... Llalaa..Sors de là....Sors de là... Llalaa..Sors de là....Sors de là... Llalaa..Sors de là....Sors de là... Llalaa..Sors de là....Sors de là... Llalaa..Sors de là....Sors de là... Llalaa..

C'est très agaçant, très irritant n'est ce pas.

Soudain il se remis sur son rocher et compris que Wüste-Brüno se reformait !

Une fois presque recomposée, la bête dévisage Wüste, il l'analysa sous toute ses coutures, comme un test, ou une banque de données dans sa tête qui fallait remplir, si il avait une tête, on ne voyait rien, et puis un monstre on sais jamais..

Là il se mit à rire très niaisement comme la chanson...

Pour enfin s'exclamer

- Ce que je veux ? Juste m’amuser un peu. Je suis une créature cauchemar, j’imagine que si tu n’es pas sot, tu te doutes un peu de ce dont je suis capable de faire. T’attaquer me tenterait bien, il faut l’avouer… Mais j’aimerai me divertir autrement. Tu t’es caché et m’as fait attendre pendant plusieurs dizaines de minutes… Quel couard.

Hum il s'n foutait de se qu'avait dit Wûste juste avant, une créature cauchemar, jamais entendu parler, c'est sûr tout nouveaux il n'y connaissait rien..

Quand il prononça les mots t'attaquer, il voulait jouer en l'attaquant, là c'était quelque chose, il était tombé sur quelque chose d'énorme.
Mais notre humain n'avait pas peur, il resta infaillible
, comme si il n'avait rien dit, comme si il n'avait pas peur.

Je me suis caché pour te regarder, blaireaux, savoir qui t'était.
Tu veux t'amuser comment ? je suis tout Ouïe..
Je t'écoute.


Lança il avec hargne et hauteur envers le bête.
Il voulait voir de quoi le montre des cauchemar serait capable de faire du moins, attendre et agir..

Plus que énervé il en avait vraiment marre et autant se défouler sur quelqu'un qui l'avait stressé pour rien ! Je suis prêt voilà ce que son corps disait !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Shad Howl
Messages : 207
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 210
Renommée: 307
Honneur: -108
MessageSujet: Re: Les plaines de nuit... C'est parfait ! [PV Wüste-Brüno] Les plaines de nuit... C'est parfait ! [PV Wüste-Brüno] EmptyDim 6 Jan 2013 - 18:04

Comme Shad l’avait prévu, un Voyageur, quel qu’il était, n’avait pas peur de lui, c’était vraiment dérangeant. Même si on ne distinguait de son corps que ses yeux rouges luisants et peut-être un ou deux reflets de la lumière lunaire sur sa peau blanche, il fallait avouer que dans le noir, hors de son Royaume Obscur, il n’était pas bien impressionnant. Surtout qu’il ne semblait pas agressif au premier abord, malgré son statut de créature cauchemar. Il sourit –en réalité, il n’avait cessé de sourire depuis la matérialisation du bonhomme- et écouta le Voyageur.

Celui-ci parlait avec une certaine férocité dans le ton de la voix, répercuté légèrement sur son faciès. Mais le plus irritant était ce petit côté hautain qu’il avait pris, comme s’il prenait Howl pour un minus. Même si l’ombre avait déjà subi des insultes pires que celle-ci, il n’était pas question pour lui de laisser systématiquement passer chaque pique que lui lançaient n’importe qui.

Puis, la créature des ténèbres sentit le jeune homme s’énerver, cela se sentait dans son regard. Elle lâcha alors un « Oh ! Oh ! », très amusé par cet état de fait. Elle sourit encore plus intensément, on voyait très bien ses dents blanches qui brillaient sous la Lune. Il voulait du combat ? Cela tombait bien, Shad avait envie de se battre un peu, voire beaucoup. Il déclara :

- Finalement, je vais suivre mon envie et me battre avec toi. Pas un combat à mort, évidemment, ça serait tellement moins drôle que de te voir ramper à mes pieds pour que je cesse de te tourmenter !

Sur ces mots, il fit apparaître des griffes au bout de ses dix doigts et lança la première attaque vers le visage du Voyageur.

Shad ignorait tout de la puissance de cette personne, mais il s’en contre-fichait, l’important, pour lui, était qu’il s’amuse bien. Il avait envie de se battre et il était heureux. Heureux parce qu’il avait trouvé quelqu’un contre qui se battre ; cela lui démangeait depuis un moment. Heureux parce qu’il aurait déjà un futur sbire qui l’attendrait, il supposait, du moins. En rigolant, il repensait à ces deux faits qui, selon lui, le rapprochaient un peu plus de son objectif : Rejoindre son mentor au rang de Duc Obscur.

Mais la joie et l'excitation furent de très courte durée, trop courte, d'ailleurs. Dans une bruit sourd et un nuage de fumée, la personne en face de lui disparut sans alisser de trace. Ces voyageurs, quel toupet avaient-ils de partir en oubliant les procédures, juste parce qu'ils ne sont pas originaires de Dreamland ? Énervé, Howl se fondit dans la nuit, complètement frustré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les plaines de nuit... C'est parfait ! [PV Wüste-Brüno] Les plaines de nuit... C'est parfait ! [PV Wüste-Brüno] Empty
Revenir en haut Aller en bas

Les plaines de nuit... C'est parfait ! [PV Wüste-Brüno]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Les Plaines-