Haut
Bas

Partagez

[Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Shad Howl
Messages : 207
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 210
Renommée: 307
Honneur: -108
MessageSujet: [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] EmptyJeu 27 Déc 2012 - 18:01
Ah ! Ce vent frais qui caressait tendrement le visage, la plage de sable fin dans laquelle on enfonçait bien volontiers ses pieds, ainsi que le superbe soleil du Royaume Obscur… On en était bien loin, oh ! Que oui. Sérieusement, si vous aviez vraiment cru que ce territoire était une plage d’été, vous vous êtes sévèrement fourvoyés, mes pauvres lecteurs. Non, c’était une forêt. Une forêt noire comme la nuit, voire même plus encore, car nulle étoile ou astre ne venaient percer cette obscurité. Toute personne étrangère au Royaume se devait s’être munie d’une lumière pour y voir quelque chose, à l’intérieur… Excepté dans certains temples obscurs, où des lumières avaient été installés par des immigrants fous.

Il se trouvait à un endroit, pour peu que l’on parvienne jusque là, une créature. Quel intérêt avait cette créature ? Eh bien, c’est tout simplement l’une de ses aventures que l’on va conter. Cette créature était, comme l’ensemble des créatures de ce Royaume, tout de noir vêtue. Tout du moins, cela s’apparentait à des habits et il était vrai que peu de créatures étaient en fait vêtues. Néanmoins, presque tout l’ensemble de cet individu était noir, excepté son visage et son cou. Ses yeux étaient rouges et perçaient l’obscurité d’une manière violente, comme les phares d’une voiture. Son nom ? Il s’agissait de quelque chose de très, très original : Shad Howl.

Shad mettait un pied devant l’autre dans une avancée lente et plus ou moins rectiligne. Effectivement, il marchait. Vers quel endroit allait-il ? Il suffisait simplement de le suivre, la magie de la narration. Dans un bruit très flasque, l’ombre frappait le sol à mesure de ses pas avec ses pieds nus. Nus, mais propres et sans odeur. Comment cela se pouvait-il ? Il fallait remarquer là que ce n’était pas vraiment important. À une vitesse constante, l’être des ténèbres se dirigeait vers son objectif. L’objectif était un temple de duc obscur. La forêt ne semblait ne plus en finir quand les orifices de vision –on ne pouvait décemment pas nommer cela « globes oculaires »- percèrent au loin les murs d’un bâtiment. La cavité était grossièrement taillée dans la pierre, mais cela n’importait pas pour ce fascinant individu maquillé à la manière d’une enfant de cinq ans en, vous savez, plus effrayant. Pénétrant dans l’établissement sans aucune pudeur, il pressa sa cadence et pénétra en profondeur.

Dans l’édifice, se trouvaient des sculptures inquiétantes et très sombres. Ce qu’elles représentaient échappait à monsieur Howl, qui en avait cure comme de sa paire de chaussures inexistante, c’était dire. Progressant sans plus de fioritures, il arriva dans une salle. Il y a toujours une salle au bout d’un couloir, sauf s’il s’agissait d’un labyrinthe, évidemment. Cette pièce était plutôt vaste… et déserte. Shad fronça alors les sourcils très légèrement et se dirigea vers un pupitre sur lequel se trouvait un papier. Sans vergogne, il le saisit avec une rare violence et le lut, avec la même violence. Comment pouvait-on lire violemment ? Tout était possible, à Dreamland. Voici ce qui était marqué sur le papier :

« Je n’ai finalement plus envie de jouer avec toi, débrouille-toi. »

Le pauvre papier, qui n’avait rien demandé à personne, se retrouva chiffonné et déchiqueté par de l’ombre agressive. Repartant par où il était venu, l’être d’ombre marmonna :

- J’ai compris votre message, Maître. Je ne vous décevrai pas.

Il ressortit du temple et pris le chemin de traverse afin de se rendre à l’orée de la forêt. Oui, il avait décidé, pour devenir Duc Obscur, de sortir du Royaume afin de parfaire son éducation. Les Ducs ne voulaient pas s’en occuper, car c’était une perte de temps, selon eux. De plus, peu de Ducs connaissait réellement Shad. À vrai dire, seul l’auteur de la lettre se souvenait vraiment de lui, un tant soit peu. Qu’à cela ne tienne, l’ombre était partie sur les chemins de l’aventure de Dreamland.

Au loin, de la lumière se profilait. Shad le savait, il se sentait mal à l’aise et en même temps si excité. Déjà, c’était la première fois qu’il s’approchait autant de la frontière du Royaume Obscur. Toute cette lumière commençait sérieusement à l’aveugler à mesure de son avancée. Il ne fallait pas qu’il ferme les yeux, car sinon, la transition ne serait pas progressive. Il ralentissait son pas à mesure que cette luminosité gagnait du terrain sur l’ombre, cela lui faisait presque mal. Mais avant qu’il s’en rende vraiment compte, il était hors du Royaume Obscur.

Ça y était, il l’avait fait, il était sorti sans encombres du territoire des ombres et cela l’emplissait d’un sentiment d’unicité monstrueuse, il souriait à s’en déchirer les commissures, rendant son faciès très malsain. Lentement, il posa un pied trente centimètre devant lui. Le sol était chaud et ce n’était pas foncièrement désagréable. Le soleil venait, lui aussi, lui chauffer le corps, mais là, c’était clairement dérangeant. Heureusement que son manteau d’ombre venait le protéger de tout ce trop-plein de clair. Il aspira, avec sa bouche et non son nez qu’il n’a pas, de l’air frais, plutôt ventilé. Ça, ce n’était pas désagréable, c’était même plutôt plaisant. Howl en avait la conviction, il n’était pas fait pour rester toujours enfermé dans le Royaume des Ombres.

Puis, comme une machine de guerre qu’on ébranlait pour mener vers son destin, la créature cauchemar se mit en marche vers… vers quoi ? Il ignorait absolument tout de Dreamland, il ne savait pas par où commencer, vraiment. Il regarda à droite et à gauche pour observer ce qu’il pouvait distinguer sous ce cuisant astre lumineux. C’était lui qui était responsable du flou soudain du décor. Flou soudain ? Soleil ? Attendez, se disait-il, ce n’était pas normal.

Après un nouveau regard à gauche permit de voir que ce qui ressemblait à du flou était en fait des tremblements du sol. De violents tremblements courts et réguliers, appartenant à la créature qui avançait au loin. Qu’est-ce que c’était que ce truc ? Pensait Shad en ne pouvant s’empêcher de regarder la créature s’approcher inexorablement. Une fois à cent mètres l’un de l’autre, Howl put comparer la créature qui s’avançait aux arbres d’ombre juste à côté. Elle. Etait. Juste. ENORME ! Gigantesque, gargantuesque, titanesque !

Elle mesurait bien dans les trois cent mètres de haut pour environ, à première vue, huit cent de large et peut-être mille cinq cent de long. Elle possédait quatre membres plutôt fins pour sa taille démesurée, qui faisaient un mouvement semblant réglé comme une horloge afin d’assurer une vitesse décente alliée à un équilibre certain. Sa tête faisait bien un tiers de son corps total, on aurait dit une baleine à bosses, mais avec des petites cornes sur le dessus de son crâne, les deux yeux, qui ne fixaient rien d’autre que l’horizon, étaient rouges et oranges. Son ventre était très effilé vers l’arrière-train ce qui lui donnait une silhouette de mannequin. Enfin, la comparaison était exagérée, quoi qu’il puisse y avoir un concours de mannequinat pour ces créatures-là ; qui savait ?

Les couleurs de la bête étaient dans des tons gris, avec par endroits des zones orangées très lumineuses, qui se liaient à mesure qu’elle bougeait. Elle n’était plus qu’à deux pas de Shad lorsque celui-ci eut une idée. Il se poussa par une roulade du chemin de la bête et sortit ses longues griffes d’ombres. Il espérait que l’immense créature n’allait pas tenir rigueur de ce qu’il comptait faire. Il se jeta sur l’extrémité de la patte avant que celle-ci ne décolle et entrepris de grimper, comme le feraient les célèbres assassins d’une série de jeux dans la vraie vie. Il arriva rapidement au sommet de la patte qui redescendait légèrement jusque sous le ventre de l’énorme bestiole. Dans un saut digne des plus gros félins de ce monde, à quelques détails près, il partit dans les airs au bon moment pour atterrir sur le dos du gros cétacé terrestre… mais il manqua de beaucoup sa cible. Heureusement, il se rattrapa avec ses griffes sur le flanc de la chose et recommença à grimper. Après quelques minutes à lutter contre le tiraillement de ses bras qui avaient subi son rattrapage, il parvint à grimper sur la colonne vertébrale de cette fabuleuse créature.

À cet endroit, il y resta pendant une bonne partie de la zone cinq, traversa complètement la zone 4, la zone 3 et se retrouva donc ainsi en zone 2 avec une faim à en faire crever un humain. Il entreprit alors de descendre de la grosse bestiole avant de mourir de faim. Il se jetterait sur le premier Rêveur qu’il croiserait. Mais alors qu’il se demandait comment il allait bien pouvoir descendre en entier de là, la bête digne de plus gros boss de jeux vidéo sauta… pour plonger dans un énorme lac. Shad décolla du dos de la créature et frappa violemment la surface de l’eau, tout en y étant complètement balayé par le plongeon de la chose gigantesque. À y repenser, il n’avait jamais entendu parler de ce genre de choses dans son Royaume, même s’il connaissait quelques petites choses.

Manquant de se noyer, il remonta à la surface et remarqua quelque chose de terrifiant : Le lac, dans lequel il était, était assez grand pour engloutir la créature en entier et se perdre à l’horizon. Il revint vers la berge la plus proche et se hissa dessus, complètement trempé. Il s’assit sur le bord et regarda derrière lui, toujours pas de traces de l’énorme bestiole à la surface de l’eau, s’était-elle noyée ? Impossible, alors, c’était un amphibien. Maintenant qu’il était là, il lui fallait un Rêveur, n’importe qui ferait l’affaire, du moment qu’il parvienne à lui faire peur. Il se redressa donc sur ses membres postérieurs.

Il scrutait les alentours à la recherche de quelqu’un. Il lui était d’avis que la vue de la créature avait fait fuir tous les Rêveurs. Bah, il trouverait bien quelqu’un à effrayer, à un moment ou à un autre. C’est avec cette optique qu’il commença à marcher dans une direction au hasard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Dante Di Stefano
Messages : 135
Date d'inscription : 15/08/2012
Age du personnage : 23

Nouveau challenger
Dante Di Stefano
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 160
Renommée: 410
Honneur: 97
MessageSujet: Re: [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] EmptyVen 28 Déc 2012 - 11:25

♦21h30♦

Dante était assis sur son lit, et massait ses côtes endolories. Même si cela faisait maintenant six mois qu’il s’était mis au Karaté, il gardait toujours quelques séquelles des heures d’entrainements effectués plus tôt dans la journée.

Il avait achevé sa séance d’arts-martiaux quelques heures auparavant, et il était rentré chez lui à pied, rebuté par la perspective de prendre le bus ; en cette période de l’année, les transports en communs étaient bondés.

Cette période de l’année… Noël… Cette idée faisait naître une profonde amertume dans le subconscient du jeune homme, qui n’avait que pour seule famille sa marraine. Cette dernière était une nouvelle fois absente, pour cause de travail, comme habituellement. De toute manière, Dante n’avait jamais eu besoin d’aide pour tenir la maison, et ce n’était pas si grave qu’il ait fêté Noël seul, cela lui avait permis de tricher et d’ouvrir ses cadeaux avant l’heure. Il avait d’ailleurs été heureux de découvrir le cadeau de sa marraine ; devant le brusque intérêt de son filleul pour le Karaté, elle lui avait donné de quoi renouveler sa licence l’année prochaine.

Et puis, Dante ne s’ennuyait pas : aussitôt le soleil couché, il partait en direction du cimetière de Dreamland, passer du bon temps au milieu de ses amis du LDPAM (Ligue De Protection Anti-Morts-Vivants). Il avait d’ailleurs passé les six derniers mois auprès d’eux, sa bonne réputation lui ayant permis d’obtenir de nombreuses tournées offertes par le patron, le squelette Omar Frakacé.

Mais cette nuit, Dante ressentait le besoin inexplicable de pimenter sa soirée d’une bonne dose de mystère. Et si, pour une fois, il tentait de joindre une autre des zones de Dreamland ? Et si, pour une fois, il passait une nuit sans ses amis ?

C’est avec cette idée en tête que le jeune homme s’allongea sur son lit, l’esprit déjà en proie à quelques rêveries hautes en couleur. Il se demandait où pourrait-il bien débarquer. Se retrouverait-il cette fois dans l’Ouest sauvage, parmi les cow-boys et les Apaches, ou encore dans une cité sous-marine, vestige d’une civilisation ancienne et avancée ? L’idée était plaisante, et Dante se laisser bercer. Tandis qu’il fermait les yeux, une nuée d’images multicolores dansèrent devant lui. Elles menaient un ballet effréné, se succédant à une vitesse folle ; issues des rêveries mais aussi des souvenirs du Voyageur, elles représentaient le fil de ses pensées. Finalement, las de cette danse frénétique, Dante finit par lâcher prise et se laissa glisser dans l’inconscience, vidant son esprit de toute pensée récurrente au cimetière.


♦Dreamland ♦

Dante se réveilla paisiblement, à l’écoute des gazouillis des oiseaux. Il garda ses yeux fermés, savourant pleinement cette sensation de mystère. Il était si confortablement installé qu’il ne se serait pas rendu compte qu’il n’était pas dans son lit s’il n’y avait pas eu ces oiseaux. Il se laissa glisser sur le côté, savourant pleinement la caresse du soleil sur sa peau ; il ne faisait jamais jour dans le cimetière de Dreamland ! Sa main se plaqua contre le sol, évaluant sa consistance et son aspect, ce qui ne fut guère difficile. L’herbe était fine et fraiche, et son humidité renseignait Dante sur la proximité d’un milieu aqueux, ou du moins d’un cours d’eau.

Le jeune homme se redressa, et ouvrit les yeux, frottant ses paupières. Cet endroit lui rappelait certains lieux naturels qu’il avait jadis contemplés, lors de ses excursions en montagne. Et cet air frais, qu’il respirait à plein nez, était agréablement plus sain que celui du cimetière, qui sentait de surcroit le renfermé et la moisissure.

Pourtant, le jeune homme se sentit mal à l’aise. Il s’était presque habitué aux décors morbides et lugubres, et ce décor enchanteur le déconcertait quelque peu. Il manquait une petite touche de macabre, aussi invoqua-t-il Noctis en s’égratignant le doigt. Puisant son énergie dans le flux sanguin de son invocateur, le crâne ne manqua pas de lui faire part de sa répugnance quant à ce nouveau paysage.


* C’est aussi fantaisiste que le cul d’une poule, c’est dire. Enfin, si ladite poule avait été tapissée par une quinquagénaire aigrie, et fan des pique-niques en plein air… Et puis merde, Dante ! Dire que j’avais une partie d’osselet à faire avec Omar, ce soir ! En plus, il avait misé son fémur droit, tu te rends compte, son fémur droit ! * s’exclama Noctis dans la tête de son maître.

Dante n’y prêta aucune attention, bien que les remontrances de Noctis remontaient son moral. Et puis de toute manière, qu’il gagne le fémur d’Omar ou pas, le crâne ne resterait qu’un crâne, ni plus, ni moins. Du moins, jusqu’à ce qu’il retrouve son corps.

Au moment même où Dante trouvait que ça manquait un peu d’action, la terre trembla. Pas le genre de léger tremblement passager, comme lorsqu’il mettait les baffes de sa chaîne Hi-fi à fond, et qu’il s’envoyait les quatre albums de Powerwolf, non. Plutôt le genre de tremblement qui fait naître des vagues à la surface des eaux calmes, qui fait vaciller les arbres, qui fait tomber à terre les jeunes nécromanciens en mal d’action.

Se relevant immédiatement, et se tenant à l’un des seuls arbres environnants, il balaya le paysage du regard, cherchant l’origine de ce tremblement de terre. Autour de lui, il n’y avait qu’une vaste plaine qui s’agrémentait de quelques arbres par ci par là. Plus loin, il y avait une énorme étendue d’eau, si vaste que Dante ne savait pas s’il pouvait lui donner le nom de lac. Et encore plus loin, une montagne se déplaçait. Enfin une montagne… A-t-on déjà vu une montagne aussi grise et terne que le fer affichait des couleurs vives et orangées par endroits ? Qui plus est, cette montagne possédait quatre solides membres inférieurs, bien plus longs et épais que le doyen des arbres qui peuplaient cette contrée.

Ce n’était pas une créature en mesure d’être affrontée, aussi semblait-elle faire son bonhomme de chemin, sans être en proie aux inquiétudes qu’auraient pu avoir le jeune invocateur s’il avait pu être à sa place. Dante lui envia cette nonchalance, et la regarda plonger dans les profondeurs abyssales du lac avec une certaine envie. Il ne remarqua pas la fine et mince silhouette qui tomba à ses côtés, et qui sortit péniblement des eaux, balloté comme elle était par les courants générés par la chute du titan.

Dante se mit à marcher, lentement mais sûrement, vers ces eaux, se demandant quels mystères pouvaient-elles encore receler. Noctis le suivit, non sans manifester une certaine inquiétude.


* Tu ne comptes quand même pas aller là-bas ! T’as vu la taille de ce bestiau ? Tu crois être de taille ?

- Je n’ai pas l’intention de provoquer ce monstre, juste d’explorer les alentours. Et puis, je ne savais pas que j’avais une nounou, maintenant. Tu m’as l’air d’avoir perdu la tête, répondit par la pensée Dante, fier de sa petite pique.

- Très drôle… perdre la tête… Vraiment très drôle… répliqua Noctis, qui n’avait pas manqué de relever cette boutade touchant à une partie sensible : la perte de son corps. Mais t’as raison, allons-y, peut-être que t’y trouveras une jolie sirène qui te feras oublier Néfertiti. *

Cette dernière remarque sournoise fit jurer Dante, qui ne supportait aucune raillerie à ce sujet. Noctis avait accès aux souvenirs du jeune homme, et n’hésitait pas à s’en servir à son avantage. Il venait de rappeler à Dante le souvenir de Néfertiti, une jeune momie touriste dont il était tombé amoureux et qui l’avait finalement trahi, lançant contre lui et ses amis une horde de morts-vivants particulièrement affamés. Seulement, ce que Dante ignorait et que Noctis savait, c’est que la véritable identité de cette traîtresse était Leh, l’une des quatre Spectres élémentaire ou plus précisément le Maître Spectre Maudit de l’Air. Elle avait d’ailleurs fait un cadeau d’adieu au jeune homme : une sorte de parasite était logé dans l’estomac du Voyageur, qui arrivera à maturité dans exactement six mois. Si le nécromancien ne s’en débarrassait pas avant ce délai, son existence à Dreamland en tant que Voyageur prendrait fin. Mais cela, Noctis s’était juré que ça n’arriverait pas. Même s’il préférait garder cette information secrète pour le moment, dans la perspective de futurs chantages.

Alors qu’ils n’étaient plus qu’à quelques centaines de pas du lac, la prévision du crâne fut démentie : ce n’était pas une sirène au physique agréable mais bien une créature des cauchemars qui s’approchait d’eux…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Megan Cole
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 715
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 31

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 370
Renommée: 2307
Honneur: -148
MessageSujet: Re: [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] EmptyVen 28 Déc 2012 - 15:26


La jeune femme, vautrée comme à son habitude dans son canapé, avait passé la journée sur le net pour chercher un sport de combat. Se foutre sur la gueule dans ses rêves, fracasser des voyageurs, rêveurs ou autres trucs pas franchement humains, c'était bien, mais avec une meilleur maitrise, ça serait mieux. Ouais, elle en avait un peu marre de devoir être rouée de coups toutes les nuits même si son pouvoir était bien pratique pour ce genre de situation. Elle avait donc enchainé café et cigarettes en épluchant le net sur des descriptions de sport. Le kickboxing l'inspirait bien, pouvoir botter des culs facilement et cogner dur avec les poings, mais elle risquait de se faire refaire le portrait durant les entrainements. Elle avait aussi regardé pour du judo et du jujitsu ce qui était en soit une bonne idée même si elle se voyait mal faire une prise de judo à un killer contrôleur de feu ou un invocateur. Enfin dans beaucoup des cas, le corps à corps simple contre un voyageur était risqué. Mais elle était décidée à trouver un moyen de mieux se défendre. Se faire briser les os ou charcuter toutes les nuits: ça va bien cinq minutes quoi!

Après plusieurs insultes car rien ne semblait lui convenir elle jeta le pc à ses pieds et se leva. Elle éteignit la télévision et se dirigea vers la salle de bain: fallait encore se préparer pour aller travailler. Se promenant en débardeur et petite culotte, se déshabiller pour prendre une douche fut rapide. L'eau encore froide lui coula sur le corps et elle poussa de nouveaux des jurons tant que l'eau ne chauffa pas. La buée envahit ensuite la salle de bain et elle sortit de la douche une bonne vingtaine de minutes plus tard après s'être bien lavée, avoir lavé deux fois ses cheveux et ajouter un soin, elle enfila des sous-vêtements, durant un instant, elle hésita à les renifler pour s'assurer qu'ils étaient propres mais elle se souvint avoir fait la lessive après s'être levée. Elle déambula dans le reste de son studio à la recherche de quoi mettre. Finalement, elle opta pour un chemisier noir qu'elle laissa entrouvert et un jean noir couvert de lanières pour faire la décoration. Elle enfila ses chaussures: des bottines cloutées et mit un grand imper en cuir.

Elle arriva au Pub cinq minutes avant l'ouverture, elle salua sa tante: patronne de l'établissement, puis s'installa au comptoir pour faire son service. Elle rangea plusieurs caisses de bières et des futs en attendant l'arrivée des premiers clients. La soirée se passa relativement bien: aucun gros lourds pour la draguer, juste quelques habitués qui rigolaient avec elle. Elle s'était même prêtée au jeu et avait fait un bras de fer avec une cliente: bras de fer qu'elle perdu. Elle discuta aussi un moment avec cette cliente qui disait faire du sport et particulièrement de l'escrime. Megan pensa que ça pourrait lui servir vue sa canne dans le monde onirique, mais elle préférait quelque chose qui était plus au contact: elle avait besoin de toucher son adversaire! La cliente lui parla alors de faire du self-défense si elle craignait de se faire agresser, l'idée plut bien à l'algophobe mais ce fut la suite qui était encore plus intéressante! La cliente, un peu éméchée, lui parla d'un sport appelé: Kyudo, un sport japonais servant à s'épanouir physiquement et spirituellement. En gros, c'était une sorte de yoga mais ça servait à se battre. Megan pensa d'abord que c'était ridicule, mais cela pourrait lui servir à se canaliser, à apprendre à se contrôler et donc agir et réagir mieux. Elle se promit qu'elle se renseignerait sur ces deux sports quand elle aurait le temps.

Le travail terminé, Meg' rentra donc chez elle. Il faisait froid dehors et une fine pellicule de neige recouvrait le trottoir. Passé minuit, il ni avait pas grand monde hormis quelques voitures qui venaient rompre le silence dans la rue. Elle arriva chez elle, son chat miaula comme un fou: heureux de voir qu'une fois de plus, elle était revenue. La jeune femme le caressa et lui remit des croquettes avant de retirer ses vêtements pour se jeter au lit. Une dernière clope pour la route puis welcome to dreamland!


------------------

Avait-elle terminé sa clope? Elle avait un sérieux doute, mais c'était trop tard pour s'en soucier. Elle venait d'ouvrir les yeux pour voir qu'une épaisse forêt l'entourait. Elle perdu alors l'équilibre mais parvint à se rattraper et comprit qu'elle était sur le haut d'un rocher. Il y avait de grands arbres autour d'elle: immenses et surement très vieux. On pouvait également entendre le chant des oiseaux et une activité dans les herbes. Megan sauta de son perchoir pour se retrouver dans des hautes herbes. Bon bon bon... Où est-ce qu'elle était tombée cette nuit? Ses pieds s'enfonçaient dans le sol qui était plutôt boueux. Elle soupira et lâcha, comme à son habitude, quelques jurons. Déjà, ça commençait bien, elle avait de la boue jusqu'aux chevilles! Elle sortit sa canne à sucre accrochée à sa ceinture et prit appuis dessus pour sortir de ce foutu marécage de me***!

L'algophobe marcha ensuite le long d'un petit chemin forestier tout en écoutant les oiseaux. Elle vit une sorte d’écureuil à trois yeux et deux queues qui gambadaient dans l'herbe. Cette bestiole, n'avait en soit rien de mignonne et Megan pensa que si un rêveur voyait ça, il pourrait facilement en avoir la phobie de sa vie pour enfin invoquer une armée de rongeurs débiles. Elle éclata de rire en pensant à sa connerie et continua de marcher. Elle croisa justement une rêveuse qui était poursuivit par un loup. On se refait le petit chaperon rouge donc? Megan s'écarta et laissa passer la rêveuse mais elle donna un coup de pied au loup qui roula sur le sol en gueulant des insultes à la voyageuse. Déjà, le fauve parlait, c'était pas mal, mais pas étonnant dans ce monde.

"Nan mais t'es folle? Je cours après ma copine! Elle est comme moi, on a peur les deux des loups. Moi j'ai vaincu ma peur il y a une semaine et depuis, j'essaie de l'aider à vaincre sa peur en me changeant en loup!!
-Euh... T'es débile ou quoi? Tu peux pas simplement faire le loup gentil et lui faire passer sa peur de façon à ce qu'elle comprenne qu'avoir peur d'un loup c'est débile?
-Ah... J'avais pas pensé à ça... Pas con. Merci!"

Le loup partit alors en courant pour poursuivre la rêveuse. Drôle de couple en tout cas... Megan poussa un soupire puis continua d'avancer, elle se faisait terriblement chier et voulait trouver un truc pour s'occuper!! Elle sentit alors le sol vibrer et se demanda un instant si un séisme n'allait pas ravager ce petit coin de paradis -un peu trop paisible jusque là mais prions que ça change- pour en faire une hécatombe. Elle leva les yeux et vie quelque chose d'immense, une baleine en beaucoup plus gros et colorée et surtout équipée de pattes qui plongea en direction du sol. Megan se mit à courir pour voir le monstre correctement: ça c'était un truc de fou et elle voulait s'assurer que c'était pas un délire ou une illusion. Imaginez un instant ce mastodonte est l'invocation de quelqu'un!! Le voyageur serait plus fort que Mickaël, qui était surement le plus puissant qu'elle connaissait de tout Dreamland. Elle sauta par dessus un tronc couché sur le sol et loupa sa réception.

L'algophobe glissa dans l'herbe et se vautra avec un ridicule incroyable. Elle roula sur elle même et prit de la vitesse; le sol était en pente et en bas il y avait un lac ou de l'eau, vue comment ça tournait, la jeune femme était incapable de bien comprendre la situation. Elle percuta quelqu'un et le projeta dans l'eau mais grâce à ça, elle put s'immobiliser sans finir tremper. Il lui sembla un instant avoir percuté quelque chose de entièrement noir mais elle n'avait pas eut le temps d'identifier la chose. Rêveur? Voyageur ou alors créatures de ce monde? Elle se massa le crâne et poussa un soupire avant de poser ses yeux sur la surface du lac encore ondulée. Le truc ou la personne qu'elle avait jeté à l'eau allait surement en sortir et elle était partie pour s'excuser...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Shad Howl
Messages : 207
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 210
Renommée: 307
Honneur: -108
MessageSujet: Re: [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] EmptyVen 28 Déc 2012 - 17:06
Dans la petite plaine forestière, accompagnée de hautes herbes juste à côté d’un lac gargantuesque, se trouvait une créature des ombres. Elle cherchait toujours une éventuelle proie à effrayer. Il faisait beaucoup de soleil, dans les environs, et cela déplaisait à Shad, qui aurait préféré descendre dans un Royaume plus nocturne. Il regardait les alentours à la recherche de quelqu’un, n’importe qui ferait l’affaire… Enfin, du moment que c’était un Rêveur, pas un de ces sauvages de Voyageurs. Ces êtres étaient plutôt du genre à éviter, si vous vouliez l’avis de la créature des ténèbres. De toute façon, si vous ne le vouliez pas, il était trop tard, vous veniez de le lire.

Un oiseau vint à passer devant Howl, lui coupant presque la route. Quelle impudence ! L’ombre l’aurait bien tabassé s’il ne s’était pas déjà posé trop loin sur le lac. Les oiseaux des ténèbres, eux, n’étaient pas ainsi, ils ne coupaient la route à personne. Eux, étaient de vrais oiseaux, des carnassiers, évidemment. Cette petite pensée vers le monde des ténèbres fut interrompue par un bruissement dans la végétation, il y avait un marcheur quelque part devant lui. Il se tourna dans la direction d’une personne ressemblant à s’y méprendre à un Rêveur.

Directement, Shad passa en « mode d’attaque. » Il se baissa, même s’il savait que cette personne aux cheveux mi-longs en bataille l’avait déjà remarqué. Un sourire très malsain se dessina sur son visage sans nez, puis il se mit à rire. Le bruit qui émanait de sa gorge était strident et vrillait les oreilles, c’était intentionnel. Comme le Rêveur semblait l’avoir vu, il était inutile de jouer la carte de la discrétion. Il posa un pied puissamment au sol et se mit à courir vers le garçon comme un dératé, profitant de sa légèreté pour aller plus vite. Il sortit ses griffes, activant ainsi l’un de ses pouvoirs d’ombre et continua sa course. Il ne remarqua que trop tard un autre bruissement dans les herbes adjacentes. Il se fit percuter par quelque chose et son poids étant relativement léger, il décolla du sol et partit d’une manière comique pour quelqu’un d’externe, les membres écartés, faire un bon et nouveau plongeon dans le lac. C’est donc dans un plat monstrueux qu’il pénétra dans l’eau.

Complètement engloutit par les flots, il réfléchit à une vengeance possible. Rêveur ou Voyageur, ou encore autre chose, cela allait se payer. D’autant que Howl détestait l’eau, À vrai dire, le seul « élément » qu’il ne détestait pas était les ténèbres, même s’il était vrai que le feu était encore moins apprécié que le reste. Il rejoignit lentement la surface de l’eau pour ne laisser dépasser que la partie du crâne avec ses yeux. Il nagea comme un petit chien jusqu’à ce qu’il ait à nouveau pied et marcha dans le fond du lac avec un air vraiment, vraiment contrarié sur le visage, même si le maquillage noir rendait difficile description de son humeur. Dès qu’il aperçut celle qui l’avait défoncé, il se mit à courir dans le lac et une fois assez proche, tira une Boule d’Ombre sur elle. Il se trouvait à environ cinq mètres d’elle et il criait de manière stridente, comme à son habitude. Autant se venger en faisant peur un petit peu. Il avait retroussé les babines pour afficher son plus beau sourire malsain, même si l’humeur n’y était pas tout à fait. Quoique l’idée de manger était satisfaisante en elle-même. Hélas, il remarqua quelque chose de pas banal. La boule d’ombre… elle n’était pas partie de la paume de sa main, comme d’habitude. Elle… manquait à l’appel. Etait-ce parce qu’il faisait trop de soleil ? Certainement. Cela allait contrarier Shad au plus haut point. Surtout que désormais, il avait l’air très, très ridicule.

Il s’était donné à fond en spectacle devant deux personnes qui avaient sans doute tout vu et en fait, le numéro était, si on ose dire, tombé à l’eau. En revanche, la créature du Royaume Obscur savait que ses griffes marcheraient, à l’occasion. Tout son corps dégoulinant d’eau lui avant lavé le sang qui était présent dessus, Il resta à quelques mètres de la jeune femme, avec le bras tendu, l’air complètement idiot. Il « rangea » sa main et avança encore un peu, observant les deux personnes. Il se dirigeait toujours vers sa cible main il allait le jouer différemment. Peut-être de manière plus subtile. Il était hors du Royaume, attaquer ouvertement le premier venu était du suicide. D’autant que, si jamais cette fille était une Voyageuse chevronnée et qu’elle l’avait percuté pour le provoquer ? Il ne fallait pas céder à la tentation de faire comme dans les ténèbres. Il commença donc par se racler la gorge et à déclarer, d’une voix rauque, naturelle, froide et presque énervée, celle d’un monstre ayant l’habitude d’hurler :

« Ton délire à toi est de percuter les gens, c’est ça ? »

Il n’était pas prompt à la rigolade, même si cette phrase aurait pu laisser supposer le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Dante Di Stefano
Messages : 135
Date d'inscription : 15/08/2012
Age du personnage : 23

Nouveau challenger
Dante Di Stefano
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 160
Renommée: 410
Honneur: 97
MessageSujet: Re: [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] EmptyVen 28 Déc 2012 - 22:15
La créature était plutôt atypique, de là où était Dante, il ne percevait qu’un vague visage blafard sur lequel des yeux d’un éclat évoquant le plus scintillant des rubis semblaient avoir été implantés. Les contours de la créature étaient troubles, comme s’il ne s’agissait que de vagues volutes de fumées. Plus le jeune Voyageur s’en rapprochait, plus il se représentait la créature comme étant l’œuvre monstrueuse et indicible d’un peintre malade et insomniaque, lors d’un trip à la LSD. En effet, un maquillage noir et sinistre alourdissait les traits menaçant du monstre, comme s’il avait été peinturluré par quelque spectre juvénile et tordu. De profondes marques de sang attirèrent finalement l’attention du Nécromancien, contrastant avec l’aspect poivre et sel qu’arborait cette démoniaque esquisse. Le sang du jeune homme bouilla dans ses veines, et sa nuque le picota, comme lorsqu’il était en proie à une terrible et folle excitation ; l’être macabre avait du sang sur les mains, et il risquait d’en payer les frais !

Dante se servit de cette accélération du flux sanguin afin de prendre le contrôle total de Noctis. Lui imposant sa volonté, il plaça sa main droite dans la cavité buccale du crâne. Les épines osseuses de ce dernier se déployèrent, telle une main immense et squelettique ; il ne faisait pas bon de tomber sous la Death’s hand du jeune nécromancien. À cette pensée, un sourire sinistre naquit sur ses lèvres.

La silhouette était de plus en plus proche, et le jeune invocateur peinait à conserver son sang-froid. Il ne devait pas se jeter sur lui maintenant, au vu de la distance qu’il lui restait à parcourir, il se fatiguerait inutilement et il était préférable de conserver toutes ses forces pour la bataille. Car Dante ne se faisait pas d’illusion, une telle créature encore en vie alors que de nombreux Voyageurs passaient par là devait soit être très rusée, soit être très puissante. Et dans les deux cas, le jeune homme préférait garder un effet de surprise.

La proximité du lac était un autre paramètre qui l’incitait à faire preuve de prudence. Si le combat devait se finir en terrain aqueux, il serait nettement désavantagé car il devrait dans ce cas révoquer Noctis, pour invoquer Rudolf. Grâce à la morsure du rat, il serait en mesure de respirer sous l’eau mais ne pourrait plus compter sur aucune technique liées à ses deux invocations. Et un invocateur sans ses suivants est synonyme de « perdant ».

Non, il devait rester sur la terre ferme, c’était certain. Son adversaire serait alors obligé de faire un choix, entre son flanc gauche et son flanc droit. Sauf qu’avec la présence de Noctis dans la bataille, tout choix serait vite désavantageant, la Death’s hand donnant une allonge de près d’un mètre à son possesseur, si l’on mettait de côté la longueur de son bras. Tout en réfléchissant calmement à la situation, Dante se rassérénait et sentait remonter en lui cette frénésie guerrière qui lui avait permis de tenir tête à des ennemis souvent bien plus puissants que lui. Le jeune garçon qu’il était avait beaucoup mûri depuis son premier voyage à Dreamland, et commençait tout juste à accorder une estime plus que méritée à ses nouvelles capacités. S’il devait y avoir un combat, Dante se promit qu’il ne serait pas le seul à y laisser des membres.

Tout à ses pensées belliqueuses, le jeune homme ne perçut que brièvement la présence d’un objet non-identifié plutôt insolite. Il s’agissait d’une masse indéniablement humaine, qui se mouvait par une rotation étonnante autour de son centre de gravité. Il en résultait une jeune femme, brune à première vue, qui se déplaçait à une vitesse prodigieuse, roulant sur elle-même. Dante se retint d’éclater de rire quand sa cible fut renversée par cette boule humaine, comme un jeu de quille. Projeté dans le lac, il ne semblait plus être une menace potentielle pour le nécromancien, qui s’en désintéressa. Révoquant discrètement Noctis afin d’aller s’enquérir de l’état de santé de la jeune femme, Dante afficha un sourire radieux. Il arriva donc en courant, tandis qu’elle se relevait, l’air quelque peu désorienté. Elle ne sembla pas s’apercevoir de sa présence tout de suite, son regard se perdant dans l’immensité du domaine liquide. Elle avait l’air de se demander où se trouvait la chose qu’elle avait percutée.


* Elle semble plutôt gentille et pleine de sollicitude… * pensa Dante, tout en la contemplant.

Il s’éructa bruyamment la gorge, dans le but d’éveiller son attention, et indiqua de sa main gauche le sol que venait de quitter la jeune femme.


« Vous ne vous êtes pas fait mal, j’espère ? demanda-t-il, d’une voix sincèrement inquiète. Si c’est le cas, me laisserez-vous jeter un œil à vos blessures ? »

Il attendit calmement sa réponse, cherchant du regard un signe qui pourrait l’informer de l’état de santé de la Voyageuse. Car ce devait en être une, cela ne faisait aucun doute. Maintenant qu’il était près d’elle, il pouvait contempler son visage. Il était plutôt fin, ses traits étant plutôt agréable. Il s’attarda sur ses lèvres pleines, pulpeuses, dont la sensualité exacerbée ébranla la confiance du jeune homme. Son nez était commun et Dante ne s’y intéressa pas, lui préférant les pupilles de la jeune femme. C’étaient deux perles d’un bleu argenté, resplendissant dans cet écrin voluptueux qu’était la peau blanche de la jeune femme. Encadrant ce visage d’une beauté exotique, de longues mèches bouclés d’un noir de jais ondulaient, et serpentaient, jusque dans des endroits que le respect du jeune homme lui interdisait de regarder.

Alors qu’il dévisageait la jeune femme, qui d’après sa réponse se nommait Megan, un brusque clapotis leur fit tourner la tête à tous deux. La créature nageait, mais d’une manière presque burlesque : elle avait la grâce d’un jeune labrador. Arrivée finalement sur la terre ferme, elle courut droit sur Megan, tout en poussant des hurlements discordants, qui auraient pu donner une atmosphère effrayante à la scène s’il n’avait pas fait un aussi beau temps. Regardant la créature, et plaçant sa main droite dans son dos, il invoqua Noctis, tout en lui intimant le silence, afin de dissimuler sa présence aux yeux des autres. Rassuré par la présence de sa main de Mort, il observa la course effrénée du spectre avec le calme du prédateur, prêt à passer à l’attaque à tout moment.

La créature, elle, avait une attitude étrange. Elle courait, la main tendue, comme pour mettre un raffut à d’invisibles joueurs de rugby. Dante se demanda si cela cachait quelque obscure machination, mais il préféra attendre de voir la réaction de Megan. Et puis, dans le pire des cas, il pourrait toujours barrer la route au monstre, ou même le déchiqueter de ses griffes osseuses.

Finalement, le monstre sembla perdre tout élan, et baissa le bras. Il marcha calmement, dans la direction des deux Voyageurs, et se racla la gorge.


« Ton délire à toi est de percuter les gens, c’est ça ? » déclara-t-il, froidement d’une voix rauque à l’adresse de la jeune femme.

Dante décida de s’interposer, déployant sa Death’s hand entre lui et la créature.

« Donne-moi une bonne raison, une seule foutue bonne raison de ne pas t’empaler avec mes griffes pour entendre une seconde fois tes pitoyables glapissement ! » s’exclama-t-il, excité à l’idée de venger quelques hypothétiques victimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Megan Cole
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 715
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 31

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 370
Renommée: 2307
Honneur: -148
MessageSujet: Re: [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] EmptySam 29 Déc 2012 - 15:20


Megan vacilla un peu. Sa tête tournait et son estomac semblait décider à rendre tout ce qu'il contenait. La question étant: peut-on vomir ce qu'on a mangé dans le monde réel quand on est à Dreamland? Elle se courba alors en avant, posa ses mains sur ses genoux et attendue tranquillement que le tournis se décide à lui foutre la paix. C'était vraiment de la chute ridicule il faut l'avouer. Elle affichait un sourire amusé en se disant qu'elle avait quand même jamais de chance dans ce monde onirique. Elle se demanda alors si Clem, un agoraphobe qu'elle avait vue deux nuits, avait autant de chance qu'elle ou si lui arrivait à passer des nuits tranquilles dans ce monde. Elle se redressa alors quand elle sentit qu'elle allait un peu mieux. La surface du lac remuait encore un peu mais le truc qu'elle avait percuté ne semblait pas pressé de revenir à la surface. C'est alors que l'algophobe remarqua quelqu'un: un mec, surement un voyageur.

Elle tourna les yeux vers lui tout en fouillant dans la poche de son jean pour sortir son paquet de clopes et son briquet. Elle fixa donc l'individu pour voir qui ou quoi, il pouvait être. Déjà vue ses oreilles c'était surement un voyageur, peut-être un rêveur. Il avait des cheveux en bataille d'une couleur jolie: bleu nuit tirant un peu sur le mauve, c'était pas commun, peut-être une teinture ou peut-être pas mais ça lui allait bien. Des traits de visage agréable, des yeux bleus pénétrant, le genre à vous épier et vous analyser sans la moindre politesse, limite à tenter de vous mettre à nu juste pour son propre plaisir. Vue ses manières, ce jeune homme n'était pas un rêveur ou alors, il était pas autant paumé que les autres. Meg' alluma sa cigarette et prit une longue bouffée. Le jeune homme prit alors la parole et ses questions faillirent faire éclater de rire la demoiselle. Il voulait savoir si elle s'était fait mal ou non et si elle voulait qu'il le laisse regarder ses éventuelles blessures. Il se prenait pour un docteur ou il voulait juste qu'elle se déshabille pour poursuivre son analyse physique?

"Lut. Nan je vais bien, aucune douleur particulière ni même blessures à recenser: je vais parfaitement bien et j'ai vue bien pire, mais vraiment pire que ça alors t'en fais pas. Ensuite, je me foutrai pas à poil pour que tu vérifie mais merci de t’inquiéter. Elle lui fit un sourire. Moi c'est Megan, et toi?"

Pas perturbé de voir qu'elle le traitait limite de pervers, il se contenta de la dévisager. Elle tira une autre bouffée dans sa sucette à cancer et ferma les yeux. Elle prit une longue inspiration et chercha à sentir si elle éprouvait une douleur ou non. Mais apparemment, sa cascade incroyable n'avait engendré aucun problème: sauf d'avoir éjecté un truc dans le lac. Justement, ce truc non identifié immergea alors de l'eau. Enfin seulement sa tête et l'algophobe put voir deux yeux rouge sang, limite inquiétant, se poser sur elle. Un corps apparemment noir et blanc, un truc qui n'avait rien de coloré et qui lui rappelait vaguement quelque chose, mais quoi?

La créature humanoïde sortit alors de l'eau et fonça telle une furie sur Megan en hurlant comme un damné. Le bras tendu vers l'avant, un cris pouvant faire peur mais pas dans la situation actuelle vue que à part crier et courir, ce machin débile ne faisait rien d'impressionnant. Sa débilité en revanche semblait impressionnante. La jeune femme avait ramassé sa canne en sucre d'orge et avait croisé les bras, sa clope aux lèvres, elle fixait ce truc. La créature avait une sorte de maquillage de guerre sur le visage, dans un sens, ça ressemblait un peu à celui de Pijn, mais c'était pas similaire pour autant. Des vêtements étranges, longs et souples entièrement noir, qui semblaient également très léger. Après ses quelques visites de ce royaume pourri et dangereux, Megan était quasiment sure de pouvoir identifier cette créature, du moins elle était persuadée que ce machin venait bien de ce royaume: celui de l'obscurité.

La créature baissa le bras et avança alors tranquillement vers elle et son... Compagnon? Ce mec s'était même pas présenté et avait juste proposé qu'elle se foute à poil afin qu'il examine des blessures qu'elle n'avait pas! Le monstre se racla la gorge, surement pour se donner un peu de charisme et prit enfin la parole, sa voix était rauque mais également froide mais pas suffisamment pour l'impressionner. Il demandait donc si Megan avait l'habitude de bousculer les gens ou si c'était son délire, son passe-temps. Elle afficha un sourire. C'était amusant de voir que dans ce monde, un malheureux accident pouvait passer pour un affront ou entrainer les pires choses. Prenons comme exemple: un repas dans un restaurant et une discussion innocente qui apporta à la jeune femme une nuit de torture quasiment mortelle pour avoir parler de son duc et de ses idées de coups d'états. Restons sur ce repas et donnons aussi l'exemple du fou rire qui obligea la jeune femme à cracher, involontairement, son tiramisu sur l'agoraphobe mais aussi sur un serveur. Le résultat? Un baston dans le restaurant et la jeune femme fut même accusée d'un meurtre qu'elle n'avait pas commit pour enfin au terme de la nuit se retrouver sur une place publique pour y être exécuté par un voyageur killer se faisant passer pour le justicier du royaume. Ouais... Ici à Dreamland, les actes innocents ou involontaires ont la tendance de foutre une merde incroyable. Ou alors, c'était juste Megan qui avait pas de chance. Allez savoir?

Le voyageur se plaça alors entre elle et la créature cauchemar. Il leva le bras et l'algophobe vit qu'il avait une sorte de gant avec des pics fait en os. Macabre comme truc, mais relativement classe: surtout pour une fille qui aime le style gothique. Mais le jeune homme ne s'arrêta pas là, il décida de prendre la parole et de jouer son protecteur ou son prince charmant. Il demandait une raison à la créature pour ne pas l'empaler. Encore un qui a le sang chaud dirait-on... Meg' poussa un soupire et avança alors. Le bout de sa canne heurta l'arrière de la tête du voyageur. Un coup suffisamment fort pour le choquer mais pas le blesser ou l'assommer. Elle poussa alors le voyageur pour se retrouver face au monstre. Megan posa son regard sur la créature et lui fit un sourire. Elle croisa les bras, soulevant un peu sa poitrine qui gonfla un peu dans son chemisier noir.

"C'est Mickaël qui t'envoie ou c'est Pijn? Tu fous quoi ici exactement?"

Une créature cauchemar du royaume de l'obscurité se trouvant ici, vers Megan, c'était louche et elle était en droit de s'interroger. Le hasard n'avait rien à voir là dedans et l'algophobe voulait savoir lequel des deux cinglés avait eut l'idée de la faire suivre afin de l'espionner. C'était surement un coup de son duc, vue qu'elle avait merdé une fois, il voulait surement s'assurer qu'elle ne fasse plus n'importe quoi. Ou alors, c'était l'invocateur qui voulait juste lui transmettre un message. Pour elle en tout cas, cette rencontre n'avait rien d'anodin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Shad Howl
Messages : 207
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 210
Renommée: 307
Honneur: -108
MessageSujet: Re: [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] EmptySam 29 Déc 2012 - 17:52
C’est alors que, sans que Shad ne s’y attende vraiment, le Voyageur, car il était sûr que c’en était un, désormais, s’interposa à la façon héros d’aventure en mal d’impressionner une femelle qu’il chercherait à conquérir… pathétique. Mais la technique que cet humain a utilisée pour tenter d’impressionner la créature du Royaume Obscur avait le mérite d’être intéressante. Elle se composait d’une excroissance osseuse terminée par des doigts longs et fins. Quelle peur avait bien pu engendrer une telle chose ? Howl l’ignorait bien, mais cela ne l’affolait pas plus que cela. L’ombre était arrêtée dans sa marche par une phrase du Voyageur.

Il le menaçait. Il le menaçait. Il. Le. Menaçait. Lui qui avait l’habitude d’apposer son pouvoir sur les Rêveurs possédant une phobie plus ou moins prononcée du noir, se faire menacer oralement était nouveau pour lui, et on pouvait dire que cela le mettait en rogne. Comment ce Voyageur pouvait avoir l’outrecuidance d’agir ainsi envers lui ? Il fallait que Shad remarque qu’il n’était pas dans son élément et que de ce fait, il était non seulement un peu plus faible, mais surtout, il n’avait rien pour l’aider aux alentours. De plus, le courage –ou la sottise qui s’y apparentait parfois- n’était pas quelque chose à négliger.

L’être des ténèbres eut une pensée pour ce voyageur de l’eau qui l’avait presque envoyé ad Patres en un coup. Ç’eut pour effet de le calmer et de prendre sur lui. Il n’était pas tout puissant, du moins, pas encore. Un jour, pensait-il, il serait Duc Obscur. À ce moment-là, et celui-là seulement, il pourrait faire régner la terreur partout dans Dreamland. Il réfléchissait aussi à comment répondre à cette provocation assez basique, en fait.

Mais il n’eut pas le temps de trouver que la jeune dame donna un petit coup d’un genre de canne derrière la tête du Voyageur effronté avant de le pousser du passage et de se planter devant l’ombre. « Hahaha, bim ! » pensa alors furtivement Howl, qui trouvait très amusant au point de répondre au sourire de la Voyageuse du nom de Megan qu’elle ait frappé un éventuel allié, compagnon ou que savoir d’autre. Il avait joué au héros et c’était pris un genre de douche froide, comme des haros pathétiques qui se font trahir à la moindre occasion. En y réfléchissant, ce n’était pas vraiment une trahison. Le demoiselle lui posa alors deux questions.

La déconfiture se lit clairement sur le visage de Shad. On aurait dit qu’il venait de recevoir une nouvelle extrêmement choquante, au vu de son faciès. Mickaël. Mickaël… MICKAËL ! Rien que la mention de son nom avait fait perdre tous ses moyens à la créature des ténèbres un peu comme… oui, une phobie. Des plus encore que le Voyageur d’eau qu’il avait rencontré, la simple mention du nom de Mickaël avait fait vibrer la surface de son manteau comme un énorme frisson. Cet être avait une peur phobique de Mickaël, la Mickaëlophobia. Il fallait le comprendre : Il était pour le moment faible et Mickaël pourrait l’absorber pour en faire une de ses invocations.
Tout simplement horripilant.

Reprenant peu à peu le contrôle de son corps, le ténébreux repris son visage dur, même s’il savait que c’était trop tard, et programma une phrase dans sa tête afin de répondre au plus juste à cette Megan. Megan… Mickaël… Pijn… Minute. Shad connaissais un peu cette fille, c’était la sous-fifre du Duc de la souffrance et des plaies. Elle était connue dans tout le Royaume pour n’être qu’une servile Voyageuse… mais Howl savait bien que si elle était encore vivante et qu’elle parlait ainsi de Pijn, c’était qu’elle avait des gallons. Partant de ce principe, il ne fallait pas trop l’ennuyer, même s’il ignorait tout de son pouvoir exact. Donc, il apporta des réponses à cette dame :

- Je ne porte pas Pijn dans mon cœur, si tu veux savoir. Ce n’est pas lui qui m’envoie. Quant à Mickaël… Shad eut un nouveau petit frisson. Je ne veux même pas parler de ce type.

Il prit le temps de réfléchir un instant tout en fixant toujours la jeune dame dans les yeux avant de continuer :

- Je te connais, on jase beaucoup sur toi, dans le Territoire Obscur, mais je suppose que le fait que tu sois le lèche-bottes de Pijn n’est qu’une affabulation, je présume ? Je ne suis pas bête, je sais que tu le déteste, ce type.

C’était peu dire. Howl termina alors :

- Normalement, mon mentor aurait dû m’accompagner, mais il avait jugé plus utile pour moi que je parte seul. Heureusement pour vous, car ce Duc est très puissant. Mais je parle, je parle… Toi, Megan Cole, tu n’es pas semblable à ce que l’on raconte sur les Voyageurs. En revanche, Monsieur le Super-héros… avait-il lancé au deuxième voyageur, Il se rapproche plus. Si je suis là, c’est bien entendu pour terroriser des Rêveurs, c’est mon travail. Pas la peine de me regarder ainsi.

C’était la première fois que Shad avait un si long texte à dire. En effet, les autres créatures de l’ombre n’étaient pas très loquaces… et très souvent hautement idiotes. Un peu de discution entre personnes intelligente ne feraient pas de mal. Et oui, il avait totalement évité intentionnellement de répondre à la provocation du Voyageur mâle et c’était peut-être mieux ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Dante Di Stefano
Messages : 135
Date d'inscription : 15/08/2012
Age du personnage : 23

Nouveau challenger
Dante Di Stefano
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 160
Renommée: 410
Honneur: 97
MessageSujet: Re: [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] EmptyDim 30 Déc 2012 - 12:33

Alors que le jeune homme focalisait toute son attention sur la posture de la créature, tentant d’anticiper une offensive rapide et brutale, il reçut un coup sur le sommet du crâne. C’était plutôt douloureux, mais surtout, très inattendu. Regardant la jeune femme qui l’avait rappelé à l’ordre, il se demanda si elle était, tout compte fait, aussi gentille et soucieuse des autres qu’elle en avait l’air. Le coup qu’il avait reçu sur la tête lui laissait un goût amer dans la bouche, et lui rappelait de ne pas tourner le dos à n’importe qui. Le jeune homme fut brutalement poussé sur le côté, mais il se laissa faire, encore hébété de surprise.

Mais Dante n’en voulait pas à Megan, il s’était interposé entre elle et la créature alors qu’elle ne lui avait demandé aucune aide. Et puis, il s’était montré impoli avec elle, ne prenant pas même la peine de lui répondre. En même temps, la jeune femme l’avait presque traité de pervers ! Se mettant dans la peau de la Voyageuse, Dante dût admettre qu’il était logique qu’elle calme les ardeurs d’un inconnu qui s’apprêtait à attaquer, sans raison apparente, une créature qui, pour l’heure, n’avait mené aucune action offensive.


* Tu ne vas pas te laisser faire, quand même ? demanda sournoisement Noctis dans la tête de son maître. Allez Dante, tu te laisses frapper comme ça, sans réagir ?! Tu peux te défendre, non ? Pourquoi tu ne leur fait pas subir le supplice du pale à tous les deux ? Quand ils se retrouveront avec mon extrémité osseuse dans le cul, crois-moi qu…

- Quand j’aurais besoin des conseils d’un demi-squelette, je penserais à toi, Noctis. Pour le moment, je désire savoir ce que nous réserve cette Voyageuse, le coupa calmement Dante, son visage ne trahissant aucune émotion.

- Ouais ben comptes plus sur moi en cas de combat, je démissionne. La prochaine fois que tu m’invoques, veilles à ce que mes ossements se teintent de sang…*

Noctis se retira dans son domaine astral, laissant le jeune homme seul. Ce dernier commençait à avoir marre que les pulsions du crâne animé finissent par coïncider avec les siennes. Quelquefois, il se demandait si son invocation n’influait pas sur ses sentiments afin de le manipuler. Il croisa les bras et concentra toute son attention sur les deux autres.

Megan et le monstre était en pleine conversation, parlant d’un certain Territoire Obscur. La créature semblait plutôt intelligente, et avait fait preuve de différentes émotions, passant de l’amusement le plus sincère à une soudaine frayeur quand un certain nom fut prononcé. « Mickaël »… Dante se demanda quelle sorte de Voyageur pouvait être en mesure d’effrayer une créature des cauchemars. Il n’eut pas sa réponse, mais en apprit plus sur sa congénère : elle était plutôt connue dans le « Territoire Obscur » et faisait pas mal parler d’elle.

Depuis qu’il avait eu entre ses mains à la Taverne d’Omar un Dream Mag, Dante savait qu’il était le 400ème Voyageur de la Ligue Baby. Il se demandait donc quelle place occupait cette Voyageuse dans le classement pour faire autant parler d’elle. Bien entendu, il n’était pas le moins du monde inquiet, juste sincèrement curieux ; après tout, la Voyageuse ne s’était pas montrée menaçante.


« En revanche, Monsieur le Super-héros… commença soudain la créature, à l’adresse de Dante, tout en s’approchant de lui. Si je suis là, c’est bien entendu pour terroriser des Rêveurs, c’est mon travail. Pas la peine de me regarder ainsi.

- Désolé, je me suis quelque peu emporté. Mon nom à moi, c’est Dante. Et toi, as-tu un nom par lequel on puisse te nommer ? » lui demanda Dante, un sourire franc plaqué sur le visage.

Il se passa la main dans les cheveux, l’air mal à l’aise, et sourit un peu plus afin de cacher son embarras. Il s’était en effet mal conduit, sa rage prenant des proportions disproportionnées. Et maintenant, il devait assumer ses actes, en tentant de se montrer un peu plus diplomate. Il regarda la créature un peu mieux, tentant de se débarrasser de sa première impression. Les tâches de sang avaient disparus, et il n’y avait donc plus aucune preuve de l’éventuel massacre qu’elle aurait pu commettre. Il regarda donc droit dans les yeux l’habitant du Territoire obscur, et son sourire se fit un brin moqueur.


« Tant qu’il ne s’agit que d’effrayer quelques Rêveurs, je ne vois pas le mal. Ainsi, peut-être que l’un d’eux deviendra un Voyageur et possèdera le pouvoir de te manipuler… » déclara-t-il d’un brin moqueur.

La créature n’avait pas eue l’air blessé par sa petite pique, aussi Dante conclut-il qu’elle n’était pas si inamicale que ça. Elle ressemblait vaguement à Noctis, se repaissant du désespoir de ses victimes, mais étant tout de même perméable à l’humour. Dante songea qu’il ne risquait pas de s’ennuyer s’il passait un peu de temps avec ces deux singuliers personnages, qui avaient l’air de plutôt bien s’entendre. Et puis Dante faisait partie de ces irrésistibles optimistes, de ces jeunes rêveurs capables de voir le bon dans la pire des noirceurs. Enfin, s’il était plutôt de nature optimiste, il n’en était pas moins rationnel et savait que sa Main de Mort pourrait toujours le défendre, le cas où il se tromperait sur le compte de ces deux individus. Et puis, il pouvait toujours fuir s’il n’était pas de taille…

Le jeune homme se vida la tête, cessant de réfléchir aux multiples possibilités à laquelle pouvait mener la situation présente. Il n’avait qu’à se montrer attentif, et il verrait bien. Et puis, en leur compagnie, il parviendrait peut-être à explorer le lac, dans la perspective d’en découvrir les nombreux mystères.

À cette pensée, son regard se perdit au loin, en direction du lac. Alors qu’il regardait les formes familières des reliefs montagneux, il lui sembla voir les formes irrégulières d’une habitation se perdre parmi les ombres abstraites de l’horizon. Se tournant vers les deux comparses, il tendit l’index vers la forme aperçue, sur l’autre rive de l’immense lac.


« Regardez ! On dirait que quelqu’un habite non loin de ce lac ! Pensez-vous qu’il pourrait nous éclairer sur le monstre qui y a plongé ? » s’écria soudain le jeune homme, voulant à tout prix obtenir des renseignements sur l’énorme créature.

A vue d’œil, faire le tour du lac leur prendrait bien une bonne heure de marche. Mais cette idée n’effraya pas Dante, loin de là. Il allait d’ailleurs commencer à marcher, quand il eut la vague impression d’être épié. Regardant autour de lui, il ne remarqua rien d’inhabituel ; les alentours du lac étaient déserts de toute vie, si l’on omettait la présence de quelques oiseaux ainsi que celle de leur groupe.


* Ce n’est qu’une impression… * se rassura intérieurement le Nécromancien, avant de promener son regard sur les abords du lac.

Une forme sombre stagnait, immobile, non loin de l’endroit où Shad s’était trouvé. Dante fit part de sa seconde découverte aux autres, afin de voir s’il était possible d’aller dans l’eau voir ce que dissimulait cette lointaine silhouette.

HRP : Il s’agit d’un guerrier naga, qui a été envoyé pour enquêter sur la plongée de cette gigantesque créature. Il est plutôt fort, à l’instar des autres membres de son espèce. C’est un soldat amphibien vaguement humanoïde. Il est bleu et ressemble à un serpents de mer, mais a des bras et des jambes, et porte un trident. Il est d’une férocité effrayante, et se bat aussi bien avec sa mâchoire, qu’avec son trident. Ses écailles sont dures et résistent à la plupart des attaques, mais ses yeux sont fragiles, lui servant à détecter les changements de pression dans l’eau. C’est d’ailleurs grâce à eux qu’il a tout de suite détecté ta présence dans l’eau, Shad, et qu’il a rappliqué. Ses orbites sont donc la seule faille dans sa carapace. Voilà, c’est à vous de voir si on va dans l’eau par curiosité, et si on l’affronte ou pas. (Il est de rang 3, il devrait donc nous poser problème, mais ne devrait pas non plus être invincible)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Megan Cole
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 715
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 31

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 370
Renommée: 2307
Honneur: -148
MessageSujet: Re: [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] EmptyDim 30 Déc 2012 - 20:47


Megan fixait donc cette créature étrange fait d'ombre. Il était évident que cette bestiole ne pouvait être ici sans raison valable et vue la chance légendaire de l'algophobe, c'était probablement lié à elle. Avoir déjà vue mais aussi affronté des créatures de ce royaume, Megan savait qu'il était important de se méfier: certaines bestioles étaient relativement dangereuses, voir très dangereuses. Elle pensa machinalement au crieur, un gros monstre noir tel un gorille, une force physique surprenante mais surtout: son pouvoir était lié au son, d'un cris il provoquait une onde surpuissante. L'obscurité combiné au son, surement pour aller avec la peur que doit ressentir un aveugle: plonger dans le noir et terrifié par les bruits qui peuvent l'entourer.

La créature fut comme frappée d'horreur ou de peur après les mots de la jeune femme. Apparemment, parler de Pijn ou de l'invocateur semblait l'effrayer. Bizarrement, c'était surement à cause de Mickaël qui pourrait ajouter la créature à ses invocations ou alors, peut-être, mais moins sur, Pijn l'avait déjà torturé. Mais Meg' se demandait si son duc avait déjà torturé autre chose que des rêveurs et des voyageurs. Surement que oui, mais elle n'avait aucune preuve pour le moment. Il se calma, les mauvais souvenirs étaient passés dirait-on. Megan passa machinalement sa main dans ses cheveux et jeta au loin son mégot: elle n'avait pu spécialement envie de fumer, le gout était... Moins bon, c'était comme si elle se sentait écœurée vis à vis du tabac, peut-être était-ce enfin le moment d'arrêter? Espérons, on verra bien par la suite. Il expliqua alors ne pas aimer particulièrement Pijn, normal et logique direz vous vue le personnage, ensuite, il parla de Mickaël. A l'évocation de ce prénom, la créature eut un frisson, elle expliqua ne pas vouloir en parler.

Donc, il, enfin la créature, était ici sans raison valable? Sans ordre de Pijn ou de Mickaël? L'algophobe avait quand même du mal à y croire mais, pourquoi pas? Il enchaina alors pour dire qu'il connaissait Megan et que ça jasait pas mal sur elle dans le royaume. Ah? D'autre que Pijn s'intéressait à elle? Là, ça craignait énormément vue sa bourde monumentale à Kazinopolis! Si quelqu'un faisait le lien entre l'article du DreamMag et elle, surtout si ce quelqu'un était du royaume obscur, là elle se ferait tuer!! Il tenta surement un petit pic en traitre en disant qu'elle était la lèche-bottes de Pijn mais enchaina en disant qu'elle devait probablement le détester. Le haïssait-elle ou non? Difficile à dire, d'un coté, il l'obligeait à revenir régulièrement dans son temple pour qu'elle travaille pour lui: torturer des rêveurs ou se faire torturer... De l'autre, il la laissait se promener quand même et il lui avait quand même été utile: elle avait vue jusqu'où elle pouvait être déterminé pour se battre, pour sa famille, ses amis ou simplement pour son honneur. Ouais... Face à Pijn, elle avait tenté de se suicider durant une séance de torture, mais le seigneur de la douleur l'en avait empêché. Elle s'était également battu pour survivre peu de temps après, s'arrachant un bras et se fracasser le crâne contre le sol pour vivre et se sortir d'une terrible situation. Tout ça, c'était un jeu, un putain de jeu et Pijn faisait les règles. Si elle le détestait, cela l'amuserait et surement qu'il pourrait s'en servir. Donc, Megan se contentait de ne pas trop l'apprécier mais surtout, de s'en méfier.

"La relation avec lui est... Compliqué on va dire. Disons que je suis à son service, que je l'apprécie ou non, ça ne change absolument rien. Donc... Je m'efforce de faire ce qu'il faut pour éviter de m'attirer sa colère."

La créature termina enfin de parler en expliquant que son mentor -ne mentionnant pas qui- aurait du venir avec lui mais que finalement, il se retrouvait tout seul ici à chercher des rêveurs pour leur faire peur et donc se nourrir. Il était plutôt plus simple de rester au royaume obscur pour effrayer des gens de la peur du noir non? Pourquoi se promener dans le reste de Dreamland? Sachant qu'une créature obscur risquait surement sa vie dans certains royaumes. Cinglé ce type non? Il disait alors que Megan ne ressemblait pas aux voyageurs dont on parlait en général. Ah? Qu'avait-elle de si particulier et différent? En revanche, l'autre avec ses os était, d'après la créature, l'image type du voyageur. La créature conclut enfin en disant qu'elle voulait juste effrayer des rêveurs. Meg' croisa les bras et le fixa avec un petit sourire. Le voyageur prit alors la parole pour s'excuser et se présenter. Il se nommait Dante, comme le héros du jeu: Devil May Cry!! La classe quoi! Megan trouvait ça génial! Dommage que ce type n'ait pas le centième du charisme du personnage mais tant pis, au moins, il avait le même prénom. Les deux hommes semblaient se chercher du regard: concours pour savoir qui était le mâle dominant avec l'espoir de se farcir la demoiselle au final? Si c'était le cas, les deux allaient être déçu et morfler car elle se sentait plus capable de jouer le chef de meute que ces deux là.

"En quoi suis-je si différente de l'image type du voyageur alors? Et comme l'a si bien dit Dante, t'as un nom ou tu es comme les crieurs, juste le nom de ta race et ça s'arrête là?"

Elle croisa les bras et fit un sourire, cherchant un peu à taquiner la créature qui comme elle s'en doutait, devait avoir énormément d'amour propre, ça semblait être le truc obligatoire dans le royaume obscur: avoir un égo démesuré. Dante enchaina alors, décidé à vexer la créature dirait-on. Il disait donc que du moment que le monstre était là que pour effrayer des rêveurs, ce n'était pas un souci et que avec de la chance, l'un d'eux deviendra voyageur et manipulera ensuite la créature. A sa place, Megan n'aurait rien dit, vue comment la créature avait réagit au nom de Mickaël, l'idée d'être l'invocation de quelqu'un semblait être sa pire phobie mais aussi la chose qui la révulsait le plus au monde. En simple, c'était le meilleur moyen pour l'énerver pour de bon. Megan souriait, trouvant tout ceci bien amusant et un peu d'action serait pas si mal, comme ça, elle ne s'ennuierait pas. Elle lança un regard à ce fameux Dante.

"Voyageur donc? Et tu invoque quoi? Ta phobie c'est quoi? Oui je pose pas mal de question. Mais tu sais déjà que cette créature est liée au royaume obscur, donc facile de deviner son pouvoir. Elle prit un temps d'arrêt et afficha un air amusé. Tu sais aussi que je suis affiliée à ce royaume, donc tu as surement une vague, mais mauvaise idée de mon pouvoir. Alors que toi, à part montrer un gant en os pointus, tu as rien montré. Peur des os? Des morts? Des cadavres? Quoique, c'était un gant... Peur de te blesser les mains? Pianiste dans le vrais monde peut-être?"

Un jeu. Deviner la peur des autres était devenu un jeu pour l'algophobe. Sauf que là, elle pouvait questionner alors que d'habitude elle l'apprenait durant un combat, souvent à mort. Donc autant poser un maximum de question et en apprendre un peu sur ce type un peu grognon avec la créature et en chevalier protecteur avec elle. Voyant qu'il y avait un froid entre les deux autres, elle se désintéressa d'eux pour contempler le lac et les alentours.

Elle s'éloigna donc de plusieurs pas en foulant l'herbe fraiche et humide. Il y avait un peu de vent et quelques arbres par-ci par-là. Elle réfléchissait alors, que pouvait-elle faire dans ce trou perdu? Il ni avait rien! Absolument rien! L'idée de trouver des rêveurs, comme la créature, pour leur faire peur était aussi présent dans son esprit. Après tout, elle devait travailler pour Pijn et torturer un peu pour faire son boulot, sinon il allait encore lui hurler dessus. Elle se tourna donc vers la créature, une question très conne en tête.

"Hey! J'y pense... Tu as pas un détecteur à rêveurs? Un truc qui te permet de savoir où est ta bouffe quoi?"

C'était peut-être le cas... Allez savoir? De son coté, Dante semblait intéressé par autre chose, mais Megan ignorait quoi et s'il n'en parlait pas, c'était surement pas important. Ou alors c'était le mec très mystérieux qui aimait garder les trucs pour lui. C'est justement là qu'il reprit la parole pour indiquer que quelqu'un vivait de l'autre coté du lac et il proposait d'aller voir pour se renseigner sur le monstre immense qui avait plongé dans l'eau. L'idée était loin d'être conne.

"J'avoue, ce monstre était vraiment... Gros! Mais j'ignore si quelqu'un pourra nous dire ce que c'est... Et... On fera quoi si on trouve la bestiole? Tu penses la tuer? J'imagine mal mon pouvoir avoir un effet satisfaisant contre, même si l'idée m'amuse bien oui."

Dante ne répondit rien, il continuait d'observer le lac et l'autre coté. L'algophobe fixa la petite maisonnette, une chaumière comme dans les films ou les livres, se tenait bien de l'autre coté. Il faudrait pas mal de temps pour s'y rendre, mais c'était au moins un moyen de s'occuper un peu. Dante fixait le lac, comme s'il y avait vue quelque chose. Mais Megan ne vit rien à part une ombre qui pouvait aussi être un reflet sur la surface de l'eau, rien d'important. Et si c'était un monstre dangereux, il était sage d'attendre que ce truc sorte de l'eau. Engager un combat marin était hors de question pour la jeune femme. Elle se tourna donc pour longer le lac et fit signe aux deux autres.

"On y va? Sinon Dante... Tu es voyageur depuis longtemps?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Shad Howl
Messages : 207
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 210
Renommée: 307
Honneur: -108
MessageSujet: Re: [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] EmptyDim 30 Déc 2012 - 22:41
Ainsi donc, la Voyageuse prenait des pincettes en répondant à la question très intrusive de Shad. Ce dernier en fut tout de même satisfait, à en juger par son sourire radieux sur le visage. Elle parlait du fait qu’elle cherchait à éviter sa colère, ce qui était un point commun avec les créatures des ombres qui évitent autant que possible de contrarier les Ducs. En énerver un était synonyme de gros problème. Pas toujours de mort, parce qu’une vengeance qui dure est beaucoup plus délectable.
Enfin, Howl n’en savait pas trop, même s’il s’en doutait, il n’avait jamais –en deux ans- contrarié un Duc ; d’autant qu’il n’en a pas rencontré beaucoup pendant ce laps de temps. Le seul à dénombrer était son mentor, le Duc de Minuit.

Puis, le Voyageur vint s’excuser. Il demanda le pardon pour s’être légèrement emporté, brave garçon. Bon, il fallait que la créature des ombres s’avoue qu’elle aussi s’était un peu emportée, mais elle croyait alors qu’elle avait affaire à de simples Rêveurs. Même loin de son Royaume, il avait pensé qu’il serait efficace. Mais si c’étaient des Voyageurs, cela changeait toute la donne. Le jeune homme se présenta juste après sous le nom de Dante. C’était étrange comme ce nom faisait héros d’une histoire mêlant des démons, mais il n’en tint pas plus rigueur. Il avait encore une dent contre lui pour avoir fait le malin devant et de l’avoir surtout menacé avec son arme étrange. Enfin, il lui demandait son nom à lui, Shad. Il n’avait pas envie de lui répondre, il n’était pas régit par les codes des humains qui souhaitaient connaître le nom de la personne à qui l’on s’adressait par pure politesse. Mais l’être des ténèbres n’était pas poli, c’est ça, une vraie créature cauchemar !

Un peu plus sérieusement, la jeune Voyageuse lui posa à peu près la même question que Dante, à savoir la volonté de vouloir son nom. Enfin, ça, c’était après la demande d’éclaircissement sur une réplique qu’avait prononcé l’ombre. Il préféra zapper pour le moment la première question et se concentra sur la deuxième. Il s’exprima à nouveau avec sa voix monstrueuse mais naturelle, une voix qu’il ne fait pas bon entendre lorsque l’on est Rêveur et que l’on a peur du noir :

- Puisque vous deux tenez tant que ça à connaître mon… nom, à y attacher tellement d’importance, je vais vous le donner. Shad. S-H-A-D, si vous l’écriviez. Il afficha alors encore un de ses sourires radieux, mais effrayant à la fois. Je n’ai pas de nom de race, je suis unique.

La taquinerie de Megan n’avait presque pas eu d’effet, non pas parce que Shad n’avait pas un égo surdimensionné, mais justement parce qu’il avait pu lui donner une raison de se manifester. Il était vrai qu’il était unique, mais pas de quoi en faire tout un fromage. En revanche, il retenait sa comparaison avec un Crieur et cela avait fait un peu mal à son amour-propre. Un Crieur, c’est assez con, ça ne cause pas et c’est loin d’être unique. Même si le futur lui réservait une belle ironie, il était trop tôt pour se prononcer.

C’est alors que l’autre Voyageur se mit à la rouvrir. Avait-il vraiment besoin de provoquer Howl après cela ? Il le faisait exprès et cela l’énervait un tantinet. Un Voyageur ? Le contrôler ? Il y avait déjà assez de ce satané Mickaël dans les parages du Royaume Obscur pour s’occuper de cela. Il lâcha en sifflant entre ses dents :

- Je veillerai à ce que cela n’arrive pas.

On voyait, en regardant l’ombre qui parcourrait le manteau de Shad qu’il était passablement irrité par ce Dante-sans-gêne. Est-ce que les Voyageurs était tous comme ça, à manquer de respect à ceux qui leur étaient supérieur il n’y a pas tellement longtemps ? Le fait qu’on devine facilement son pouvoir, comme le soulignait la Voyageuse affiliée à Pijn, ne calma pas vraiment la créature, qui fulminait intérieurement mais aussi extérieurement, un peu. Elle avait extrêmement de mal à rester calme avec autant de piques lancées à son égard. S’ils se trouvaient dans le Royaume Obscur, il y aurait longtemps que l’ombre aurait cédé à ses pulsions. « Calme, calme, un futur Duc se doit de rester calme, que penserait ton mentor de toi ? » pensait-elle. Cette courte pensée fit passer Shad de « passable énervé » à « légèrement piqué. » « Je comprends la démotivation de mon mentor, du coup, si ces Voyageurs sont tous ainsi… » s’avouait l’être ténébreux, comprenant presque le fait que le Duc n’ait pas voulu l’accompagner dans son excursion à Dreamland. Excursion déjà éreintante, qui plus est.

L’algophobe lui posa une question dont la réponse était évidente. Oui, toutes les créatures cauchemar avaient un « détecteur de bouffe » en elles. Sinon, comment repérer leurs proies avant ses congénères ? Plus on était puissant et dans son élément, plus cela était efficace. Si en plus on possédait un appareil olfactif, cela décuplait ce don. Autant dire que Shad n’était pas gâté, sans nez, hors de son élément et sans grande puissance… Il plaça simplement un petit « Oui » comme réponse à la question, sans plus de fioritures. Un oui tout simple, ni énervé, ni profondément dépité d’une question aussi évidente pour lui. Ça ne l’était peut-être pas pour la Voyageuse.

Dante sortit alors de sa torpeur orale pour manifester la remarque d’une habitation de l’autre côté du lac, ce qui fit regarder Howl dans cette direction. La lumière la gênait un peu, mais il pouvait voir au loin la cible du Voyageur. Il parlait aussi de la créature que l’être des ombres avait chevauchée pendant des heures. Et apparemment, l’autre aussi, devait avoir vu la créature, d’après ses dires. Bizarrement et contre toute logique, l’ombre en tirait une certaine fierté. Lui était monté sur la créature qui impressionnait tant ces deux voyageurs, alors que lui, même s’il n’en avait jamais vu ni entendu parler, savait que Dreamland réservait pas mal de surprises comme celles-là. Il jugea utile de les mettre en garde, allez savoir pourquoi, peut-être voulait-il étaler la confiture sur la tartine :

- Faites attention, j’ai chevauché cette créature pendant des heures dès la sortie du Royaume Obscur jusqu’à ce qu’elle plonge dans ce lac. Il dit avec un grand sourire. Elle vient donc de la cinquième zone et est assez forte pour y vivre et apparemment dans les coins les plus reculés. Vous voulez vraiment la combattre avec votre niveau ? Laissez-moi rire ! Mais après, vous faites ce que vous voulez… Une enquête n’est peut-être pas aussi dangereuse que l’affronter. Peut-être devriez commencer par cela.

Il avait terminé sa phrase sur un ton de conseil sincère. S’il y a bien un truc que Shad ne ferait pas tout de suite, c’est affronter un monstre d’un volume supérieur de part 8000 fois le sien, environ. Il affirma ensuite :

- Je veux bien vous suivre dans votre folie. Après tout, je suis là pour gagner assez de puissance pour rejoindre mon mentor, Scharfer Schatten, que vous connaissez peut-être sous le nom de Minuit.

À ces mots, il quitta la boue des abords du lac pour se placer à hauteur de Megan et de faire un mouvement d’invitation à continuer de marcher. Il savait qu’il y avait des Rêveurs non loin de là, et il comptait bien prendre une petite collation en chemin, peu importe que cela ne plaise aux deux autres. Il déclara d’ailleurs :

- Pour en revenir à la domination de la peur. Si je parviens à faire peur à quelqu’un qui n’a pas peur du noir, j’aurai moins de désagrément. En cela, je trouve pratique d’être ici, même si ce soleil de plomb ne m’enchante guère…

Sur ces mots, il se mit à courir dans les hautes herbes, pas de manière ridicule et alla disparaitre derrière un arbre. Au loin, on pouvait apercevoir un Rêveur qui gambadait vers le lac en rigolant, du moins, lorsque le vent poussait les rires vers eux.

C’est alors que cela commença, la traque du Rêveur. Si Shad avait pris la peine de se mettre derrière un arbre, c’était pour avoir assez d’ombre pour utiliser sa technique de fondu d’ombre, qui consistait à fondre dans l’ombre pour se déplacer dans celle-ci. Le Rêveur aperçut les deux Voyageurs et alla à leur rencontre, Howl devait agir vite. Il se déplaça sans être vu ni entendu à une vitesse indicible puisqu’invisible et se plaça sur la route du Rêveur. Puis il réapparut à seulement un mètre de cette pauvre personne qui n’avait rien demandé en hurlant comme un fou, toute griffes dehors, déchiquetant le T-shirt du jeune homme par la même occasion, lui lacérant ainsi le torse. Toujours en se comportant comme une créature cauchemar, il faisait le jeu de « l’aller-retour » qui consistait à reculer à chaque assaut du Rêveur, qui n’avait donc pas la phobie du noir. Celui-ci finit par s’écrouler et Shad se délecta de la peur qui se dégageait à ce moment de la tête du rouquin. En quelques minutes, Shad s’était suffisamment nourrit et les deux autres le rattrapaient déjà. Restait à savoir comment ils allaient réagir à cette violence totalement gratuite. Du sang coulait encore des bras de la créature du Royaume des Ténèbres, dont les mains étaient redevenues normales. Il afficha un sourire d’autosatisfaction et avoua :

- Celui-ci n’était pas simple, c’était un boxeur débutant, mais l’effet de surprise avait joué son rôle…

Finit-il alors qu’une marque d’éraflure de coup était visible sur sa joue gauche. Le boxeur ne s’était pas laissé faire, oh ! Non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Dante Di Stefano
Messages : 135
Date d'inscription : 15/08/2012
Age du personnage : 23

Nouveau challenger
Dante Di Stefano
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 160
Renommée: 410
Honneur: 97
MessageSujet: Re: [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] EmptyLun 31 Déc 2012 - 19:01
Dante décida finalement de ne pas faire part de son impression à ses camarades. Il repensa à la question que lui avait posée Megan, qu’il avait ignorée comme à son habitude. Elle voulait en apprendre plus sur son pouvoir, et avouait poser « trop de questions ». De toute manière, Dante déduisit de l’orientation qu’avaient prises ses questions qu’elle en savait déjà trop. Elle avait parlé de la peur des cadavres, des morts, des ossements ; elle n’en était pas si loin. Mais Dante n’avait pas peur de ces quelques symboles liés à la mort, non. Il avait eu peur, un temps, de tout ce qui pouvait se conclure par la mort, qui évoquait la mort ou qui symbolisait la mort. De tout ce qui était dangereux pour lui, en clair, l’obligeant à vivre reclus, éloigné des petits dangers que comporte la vie quotidienne. Traverser la route, par exemple, ou même dévaler les marches d’un escalier. Toutes ces pensées ramenèrent Dante en arrière, à une époque où il n’était qu’un simulacre d’être humain, un être désespéré à qui il fallait du courage pour oser entreprendre le chemin de l’école, chaque matin.

La jeune femme avait paru enjouée également à l’idée d’obtenir des informations sur le monstre, et l’immense taille de la bête n’y était pas pour peu de choses. Shad prétendait avoir chevauché la bête jusqu’ici, et que cette dernière venait de la Zone 5, ce que Dante peinait à croire. Mais le spectre avait l’air sincère, et Dante n’avait donc pas mis sa parole en doute.

Dante émergea peu à peu du flot de ses pensées, et se concentra sur la situation présente. Megan s’était tournée pour longer le lac, et elle leur faisait signe pour continuer la route en longeant le lac, dans le but de rallier ce qui semblait être une chaumière.


« On y va? Sinon Dante... Tu es voyageur depuis longtemps? » demanda-t-elle, tout en regardant le jeune homme.

Le nécrophobe se dit qu’il n’y avait aucun risque à répondre à une question aussi banale. Esquissant un petit sourire niais, il se tourna en direction de la jeune femme.


« Six mois, si je ne me trompes pas, dit-il, d’un air enjoué. Et je suis 400ème de la ligue Baby, de ce que j’ai lu dans le Dream Mag. Je ne sais pas encore bien maîtriser mon pouvoir, donc je ne pense pas que ce soit une très bonne place. »

S’abritant derrière cette façade amusée, Dante baissa les yeux et caressa d’une main distraite la peau douce parsemée de duvet de son avant-bras. Il n’était pas particulièrement intéressé par sa place, ou même par l’estime que pouvait lui accorder les autres Voyageurs. La seule chose qui comptait à ses yeux, c’était de suivre la voie qu’il avait choisi : il avait décidé de s’opposer au mal, sous toutes ses formes, tout en acceptant la noirceur qu’abritait son âme, et qui habitait dans celle des autres. Et il continuait de croire que la Voyageuse et la créature, même si elles étaient issues de l’Obscur, pouvaient s’avérer être de solides alliées.

Shad déclara accepter de les suivre dans ce qu’il jugeait être « une folie ». Son but était d’accroître sa puissance, d’après ses dires, afin de rejoindre son mentor, un certain Scharfer Schatten connu sous le nom de Minuit. Dante ne le connaissait ni d’Adam, ni d’Ève, mais était bien trop poli pour dire qu’il n’en avait strictement rien à foutre. Et puis, c’était quoi cette quête de puissance que semblaient partager tous les habitants de Dreamland ? Dante, lui, se contentait de s’entraîner afin de pouvoir survivre sur le sentier périlleux qu’il avait choisi, l’obligeant à venir en aide à ceux qui avaient la volonté mais pas les moyens de se défendre.
« Aide-toi et Dante t’aidera… » Cette maxime résumait parfaitement la manière de penser du jeune homme.

Dante rejoignit donc Megan, rejoint aussitôt par Shad qui les invita à se mettre en marche. Ils se déplacèrent donc le long du lac, pendant plusieurs minutes, marchant à une allure raisonnable. Shad avait l’air aux aguets, et regardait le paysage avoisinant, comme s’il cherchait quelque chose, mais quoi ? Dante invoqua discrètement Rudolf, le rat cadavérique se dissimulant tant bien que mal dans le dos du jeune homme, accroché à sa chemise.

* Maître, enfin ! Cela fait un moment que vous ne m’avez pas invoqué, reprocha mentalement le jeune rongeur.

- Je sais, Rudolf, je sais, répondit calmement Dante, un sourire sincère aux lèvres. Rudolf était le seul à réellement apprécier son maître.

- Vous pourriez au moins m’invoquer de temps à autres pour vous tenir compagnie ! Pas seulement quand vous avez besoin d’escalader une falaise, ou de soigner vos blessures… *

Dante se promit intérieurement d’accorder plus d’attention au jeune rat affectueux. Il caressa légèrement la peau gangrénée du rat, s’efforçant de ne pas détacher de lambeaux de chair, puis le laissa glisser au sol. Le rat partit en éclaireur, s’éloignant du groupe, et fit la rencontre d’un individu plutôt banal : Un Rêveur gambadait allégrement dans la direction du lac. Le nécromancien ferma les yeux, afin de voir à travers les yeux de son rat. La vision du rongeur était particulière, et Dante se demanda si cela avait quelque chose à voir avec sa nature de mort-vivant ; le rat voyait dans des contrastes entre noir et blancs, et ne distinguait donc pas les couleurs.

Le jeune homme qui s’avançait dans leur direction était donc vêtu d’un tee-shirt d’un gris plutôt clair, qui contrastait avec sa peau d’un gris plutôt pâle. Ses cheveux étaient dans un gris plutôt prononcé, entre le gris clair et le noir pour être exact. Son regard, lui, était d’un beau gris fumée, fascinant mélange de tons grisâtres de plus en plus sombres.

Dante rouvrit les yeux, et manqua de trébucher sur une pierre. Il ne savait par quelle miracle, mais il était parvenu à suivre ses deux compagnons sans trop de mal, et surtout, sans tomber lamentablement face contre terre. Il tourna la tête vers la droite, cherchant du regard le jeune homme qui devait, normalement, aller à leur rencontre. C’était lui que Shad devait « flairer », comme un prédateur à l’affut, et Dante espérait qu’il ne lui sauterait pas dessus. Il comprenait tout de même le fait que l’ombre ait besoin de se nourrir, mais il ne pouvait pas non plus cautionner cet acte.

Alors même qu’il allait en prévenir la créature cauchemar, celle-ci parla de la «domination par la peur » et de ses moyens de subsistance, ainsi que du désagrément provoqué par le soleil. Puis, elle s’élança dans les hautes herbes, d’une rapidité féline, avant de se dissimuler derrière un arbre. Dante jura. Il envisagea de courir après Shad, mais il avait besoin pour ça de Rudolf. Dématérialisant ce dernier, il l’invoqua juste après, et se laissa mordre par le rat. Puis, le rongeur de la taille d’un cocker lui dévora les jambes. Dante ne faisait plus attention à ce léger désagrément, se dandinant d’une jambe à l’autre afin que le rat puisse être à son aise. Il ne lui fallut guère plus d’une minute pour que les pattes antérieures et supérieures du rat soient greffées à ses jambes, et il se lança à la poursuite de l’ombre, qui avait totalement disparue.

Mais Dante avait un avantage sur Shad, il connaissait sa destination. Parcourant à une rapidité hallucinante les quelques centaines de mètres le séparant du Rêveur, il songea pendant un instant à le faucher au passage, et à l’amener en sécurité. Mais il décida finalement de rester distant de quelques mètres, à l’ombre d’un arbre, et d’observer la suite de la scène, afin de voir si le Rêveur méritait ou non d’être secouru.

Shad ne tarda pas à passer à l’attaque. Apparaissant brusquement non loin du Rêveur, il le déchiqueta de ses griffes tout en hurlant, déchirant le léger tissu qui composait le tee-shirt, et laissant de profondes estafilades sur le torse du jeune homme. Une teinte vermeille colorait à présent les « bras » de l’ombre. Mais l’homme, dont les cheveux étaient roux, –Dante pensa à se rappeler que le gris plutôt prononcé était équivalent au roux, en vision Rudolfienne- se défendit, attaquant le spectre avec de violents crochets, dont certains atteignirent leur cible. Shad enchaina esquives et attaques, reculant et s’avançant telle une vague monstrueuse, repartant à chaque passage avec quelques gouttes de sang supplémentaires. Finalement, l’homme à la chevelure rousse s’effondra, et Dante se prépara à agir, le Rêveur ayant gagné son respect. Mais Shad estompa son attaque, restant au-dessus de lui comme s’il humait le désespoir qui émanait de sa proie. Puis il l’abandonna, la laissant disparaitre ; le Rêveur s’était réveillé en sursaut, sans doute.

Megan n’était plus bien loin de Shad, et Dante révoqua Rudolf et attendit une bonne minute que le virus de Non-Mort agisse et qu’il puisse récupérer ses jambes, afin de se lancer derrière-elle. Il espérait qu’elle ne lui demande aucune explication quant au spectacle auquel elle avait assisté.

Après les avoir vu arriver, Shad afficha un sourire satisfait, et déclara que la tâche n’avait guère était simple, mais que l’effet de surprise l’avait aidé. Dante cacha le fait qu’il avait assisté à la scène, et ne dit rien, se contentant de sourire en regardant la teinte bleutée qu’avait prise la joue gauche de la créature cauchemar. Si pour le rêveur, tout cela n’avait été qu’un cauchemar, Shad garderait un petit souvenir de leur rencontre à tous deux.


« Je ne te reprocherais pas cette chasse, ce qui est fait est fait. Cet évènement appartient au passé, et tu sembles avoir mérité ton repas, déclara calmement Dante, en regardant Shad droit dans les yeux, avant de finalement sourire d’un air amusé. Mais essayes de t’attaquer à une proie plus facile la prochaine fois, je n’aimerais pas que tu finisses en casse-croûte ! »

Le groupe reprit ensuite sa route le long du lac, tandis qu’une paire d’yeux sournois les suivait, depuis les sombres rives du lac.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Megan Cole
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 715
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 31

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 370
Renommée: 2307
Honneur: -148
MessageSujet: Re: [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] EmptyLun 31 Déc 2012 - 19:45


Dante ne répondit rien sur son pouvoir, apparemment, il préférait laisser la jeune femme dans le flou et qu'elle trouve d'elle même son pouvoir. Bah si ça l'amusait! De toute façon, lui ignorait totalement ses pouvoirs à elle et donc ça lui laissait une longueur d'avance, même minime. A croire que cela allait se conclure sur un combat, enfin Megan trouvait la situation étrange et pensait que tôt ou tard, il y aurait un problème. Mais quoi? C'était bien le mystère! En revanche, il avoua qu'il était voyageur depuis six mois, donc depuis plus longtemps qu'elle. Dante expliqua aussi être le quatre centième de la ligue baby. Là, Megan fit un sourire, la dernière fois qu'elle avait entendu parler de cette ligue, c'était lors d'une conversation avec Pijn, le duc lui avait fait lire le DreamMag. C'était il y a déjà quelques nuits et elle était placée dans les trois cent de la ligue, donc devant lui. En terme de popularité et de puissance, elle lui était donc théoriquement supérieur. Elle se demanda alors si elle avait bougé de place: ignorant que depuis, elle était passé dans les cinquante premiers. Bon, il estimait ne pas être bien placé mais il ne devait pas avoir fait grand chose, ce qui expliquait son classement. Quoique, Meg' n'avait pas fait grand chose à part torturer quelques rêveurs, avoir sauvé un royaume d'un attentat et surtout: avoir été exilé de Kazinopolis.

Le trio avança donc au bord du lac. Shad avait avoué avoir une sorte de détecteur à rêveur ce qui semblait logique sinon cela serait plus compliqué pour se nourrir. La jeune femme espérait trouver un rêveur aussi: histoire de faire ce que voulait Pijn. C'est-à-dire torturer quelques rêveurs ou habitants de ce monde voir même des voyageurs afin d'augmenter sa propre force. En gros, il envoyait l'algophobe lui chercher à manger... La créature détecta justement un casse croute ambulant et fila à une vitesse peu commune. Quelques seconde après, Dante qui se dandinait sur place: surement énervé à l'idée que Shad fasse du mal à un innocent, il s'élança à sa poursuite. Lui aussi courait terriblement vite et Megan eut juste le temps de remarquer que ses jambes et ses pieds, étaient très étranges. Encore des os... Oui son pouvoir était lié aux ossements dirait-on!

Elle commença à courir pour les rattraper mais quelque chose la fit ralentir, elle tourna les yeux vers le lac. Pourquoi cette impression? Elle sentait comme un malaise, comme si on l'observait. Il y avait quelque chose dans le coin... Elle n'aima pas cette sensation mais tant que le truc, quel qu'il soit, ne se montre pas, il ni avait rien à craindre. Elle courut donc pour rejoindre Dante et Shad.

Elle arriva trop tard et vit le rêveur exploser dans un nuage de fumée. Merde elle n'aura pas eut le temps de le torturer!! Dante prit alors la parole, disant qu'il ne lui reprochait rien, mais au ton de sa voix, il y avait des reproches. Il tenta encore de blesser l'amour propre de Shad en lui disant que la prochaine fois, il devrait chercher une proie plus facile. C'est vrais que la créature avait un hématome au visage, le rêveur c'était bien défendu mais il avait quand même perdu. L'algophobe poussa un soupire, un peu déçu de ne pas avoir eu l'occasion de s'amuser aussi.

"Dante... Laisse le faire sa vie. Toi tu veux sauver le monde on dirait. Lui, il est né pour effrayer les gens, c'est sa raison d'être. Même s'il voulait changer, il serait très compliqué pour lui de devenir une créature des rêves alors autant qu'il reste disons... Cauchemardesque?"

Sans attendre, le trio continua d'avancer pour longer le lac. Megan avait toujours cette sensation et cela commençait vraiment à l'irriter. Elle jetait sans cesse des regards à la surface de l'eau, attendant de voir si son intuition était bonne ou non.

"Moi je suis voyageuse depuis peu de temps... Deux ou trois semaines environ. Et dans la ligue Baby, je suis proche de la 300ème place je crois. Enfin j'ai peut-être bougé depuis... Et toi Shad, tu es... Né, il y a longtemps?"

La jeune voyageuse aperçu alors une silhouette proche de la chaumière, déjà il y avait bien quelqu'un, peut-être que cette personne pourra les renseigner sur le monstre qui avait plongé dans les profondeurs du lac. Elle espéra que ce n'était pas un autre rêveur et si c'était le cas, elle devrait détourner l'attention de Dante voir même de Shad pour avoir le temps de lui arracher une ou deux plaintes de douleur. Pourquoi vouloir s'acharner sur un innocent? Car elle aimait ça... Les tortures de Pijn sur elle lui avait fait comprendre qu'elle aimait faire du mal mais surtout, qu'elle n'avait pas d'autre choix si elle voulait que le duc lui laisse des nuits de libertés. Autant prendre plaisir à ce travail ingrat quoi...

"Hey! Il y a quel...."

Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase. La surface du lac explosa et quelque chose fonça alors sur le trio. Megan fléchit ses genoux et poussa avec force pour bondir en arrière. Elle vit une lame siffler devant son visage. Elle glissa sur le sol boueux lors de sa réception et dégaina sa canne en sucre d'orge. Voilà donc ce qui les épiait depuis tout ce temps? Une sorte de gros serpent tenant une épée à lame courbée dans chaque mains. Car oui, la créature avait des bras, c'était un savant mélange entre un homme, une sirène et un serpent. Un casque et une cotte de mailles, la créature semblait décidée à étriper le trio. Quoique, peut-être que ce monstre n'en voulait que à Shad pour l'avoir dérangé en tombant dans l'eau. Durant un instant, Megan repensa à ses jeux vidéos, particulièrement à un MMORPG du nom de Guild Wars et cette créature semblait tout droit sortit de ce jeu... C'était quoi le nom déjà? Ah oui!! Un Naga!

Alors qu'elle rêvassait, le monstre donna un coup d'épée dans sa directement. Surprise, elle recula mais perdu l'équilibre et parvint à bloquer in-extrémis le coup de la créature. Elle glissa dans la boue et se retrouva couchée au sol mais le monstre se retourna, du plat de sa grosse épée, il projeta Dante plus loin et se tourna enfin vers Shad. Il comptait bien les tuer les trois... Megan se releva rapidement mais une autre créature jaillit du lac. Le second avait une imposante épée à deux mains et se jeta sur l'algophobe.

"Et merde..."

Elle roula sur le coté, esquiva le monstre et courut vers Dante. Ils étaient trois contre deux, il y avait forcément moyen de s'en sortir... Normalement. Elle cessa de courir et glissa sur l'herbe. D'un coup, elle leva sa canne en sucre et percuta alors l'arrière du crâne du monstre qui allait attaquer Shad. Le désorientant un instant, cela laisserait une ouverture à la créature obscure. L'autre Naga fonça déjà sur elle avec son hachoir. Celui-ci, inutile d'espérer bloquer le coup... Elle tenta quand même mais la force et le poids de l'arme la décolla du sol pour la projeter sur Dante et les deux voyageurs volèrent plus loin avant de rouler dans les hautes herbes. Megan poussa plusieurs jurons et se releva rapidement: il ne fallait pas laisser Shad contre eux deux! Ces deux serpents semblaient bien trop habitués à combattre ensemble et elle devait trouver un moyen d'exploiter son pouvoir pour les arrêter.

Sans réfléchir, elle se mit à courir et sauta dans le dos de celui avec la grosse épée. Elle lui attrapa la gorge et libéra son pouvoir. Suffering! Ses veines gonflèrent et virèrent au noir. Elle ne voulait pas amplifier une douleur, mais en créer une, c'était l'une des rares fois où elle usait de son pouvoir ainsi. Le monstre fut comme tétanisé et semblait avoir un mal fou à respirer.

"Dante!! Ton gant!! Tues ce truc et vite bordel!!! Réagis bordel de merde!!!"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Shad Howl
Messages : 207
Date d'inscription : 25/12/2012

Citoyen modèle
Shad Howl
Citoyen modèle

Carte d'identité
Essence de Vie: 210
Renommée: 307
Honneur: -108
MessageSujet: Re: [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] EmptyMar 1 Jan 2013 - 17:09
Shad se toucha l’hématome du bout des doigts, effleurant légèrement la peau d’un geste délicat, comme s’il craignait de se râper la peau s’il appuyait plus fort. Il ressentait un genre de picotement à cet endroit et la créature n’avait pas remarqué alors que le Rêveur boxeur avait eu une bague à l’une de ses mains, d’où la marque peu singulière laissée sur sa joue, un trait d’où semblait s’échapper un tout petit peu de fumée d’ombre. Pour le reste des coups qu’il s’était pris, le manteau en avait absorbé une grande partie, donc seul le visage avait vraiment des dégâts notables. Mais il avait eu beaucoup de chance, un professionnel l’aurait largement mit à l’amande ; N’y aurait-il donc que dans le territoire des ténèbres que l’ombre pouvait espérer manger peinard ?

Dante lui affirma qu’il ne lui reprochait pas la chasse à laquelle il avait assisté. Ça tombait bien, puisqu’au cas contraire, l’être de l’obscurité s’en serait totalement moqué. Après tout, il était une créature cauchemar, son rôle était d’effrayer les gens, contre vents et marais. Puis, il lui conseilla de s’attaquer à une proie plus facile, la prochaine fois qu’il partirait seul. Pas totalement faux, mais Shad ne l’entendait pas de cette oreille. Pour lui, c’était encore une de ces piques faites exprès pour l’énerver. Mais Megan l’interrompit avant qu’il n’ait le temps d’en placer une en disant, notamment pour Howl, qu’elle avait l’impression que ce Voyageur voulait sauver le monde. Cette phrase fit rire l’ombre au point de ne pas entendre la suite de la phrase. C’était drôle parce que dans Dreamland, « sauver le monde » était synonyme de « se suicider » et ce n’était pas que son point de vue.
Oui, tout à fait hilarant.

Il ne se calma que lorsque la Voyageuse lui posa une question sur son âge. Comparé à eux deux, Shad était un vieux de Dreamland, mais il avait beaucoup moins d’expérience sur le monde de Dreamland qu’un seul de ces deux-là. Il venait à peine de quitter le cocon natal, il lui serait difficile de faire face à un vrai combat dans l’immédiat, contre quelqu’un qui a vu plus de paysage dangereux que lui. Il soupira tout en émettant sa réponse :

- Je ne vis que depuis deux ans, mais je ne suis sorti du Royaume Obscur que depuis quelques heures. Puis, il tourna sa tête vers Dante. Une proie plus facile ? Genre, quelqu’un comme toi ?

L’algophobe les interpella pour signaler quelque chose mais un grand bruit d’eau retentit et ne lui permit pas de terminer sa phrase. Légèrement déboussolé par le fait qu’il ait dû faire un demi-tour sur lui-même en passant de Megan à la chose qui venait de sortir de l’eau qu’il n’eut le temps de rien faire avant que la créature serpentine n’attaque la jeune femme. Cette créature avait des bras et des jambes et surtout, elle était armée de deux cimeterres à l’air plutôt lourd.

Une créature aquatique qui utilise une arme tranchante ? Ces lames devaient avoir quelque chose de très spécial pour ne pas s’oxyder sous l’eau. Shad attendait avant d’agir, il voulait voir un peu ce que valaient ses deux « compagnons » un peu. Ils se firent maîtriser un peu vite, ce qui le déçut quelque peu, mais il savait aussi que c’était parce le guerrier marin était bon, cela sautait aux yeux. Minute, Howl n’hallucinait pas ? Il y en avait bien un deuxième qui arrivait ? Eh mince, cela allait largement compliquer l’affaire. Surtout vu la taille de l’engin que se trimballait le deuxième monstre.

L’ombre reporta son attention assez rapidement sur le premier Naga juste avant qu’il ne lui porte un coup qui lui entailla l’hématome plus profondément. Plus d’ombre s’échappa de cette plaie comme de la fumée noire d’une voiture polluante et l’être des ténèbres afficha un air de souffrance sur son visage, mais il n’allait pas se laisser démonter pour autant, il avait connu largement pire. Megan vint à frapper l’arrière du crâne de son adversaire, ce qui laissa à Shad une grande ouverture pour lui bondir dessus. Pour une fois, il avait bondit sans crier et cela lui parut étrange pendant un moment. Il s’agrippa au bras de la créature amphibie et mordit le manche d’une de ses épées avant de tendre son corps à l’horizontale afin de désarmer d’une des épées du serpent. Il y parvint, mais au prix de se faire frapper au ventre par l’autre arme. Heureusement que son manteau empêchait très efficacement le tranchant de le découper en deux. Il roula en arrière après avoir heurté violemment le sol. Hélas pour le Naga, le corps léger de Howl faisait qu’il ne s’était rien brisé dans le choc. Désormais, Shad avait lui aussi une épée… ainsi que deux adversaires.

** Je n’sais pas ce qu’on leur a fait, mais ils ont la hargne, ces machins-là !**

Il ne fallait surtout pas que la créature des ombres se laisse encercler par ces bestioles, alors il recula en titubant un peu ; le coup violent d’il y a peu était encore présent et même s’il avait connu pire, il n’était pas habitué à recevoir des coups. Il essuya la trainée d’ombre qui s’échappait de sa plaie sur son visage et attendit que l’un des deux fasse un mouvement. Pendant un instant, il avait cru voir le plus balaise des deux, celui avec la grosse épée à deux mains recourbée, sourire. Un sourire fugace. Alors la créature obscure sourit à son tour lorsque les deux Nagas se séparèrent pour tenter d’encercler Shad. Il attendait ce mouvement avec impatience et, au lieu de reculer, il fonça entre les deux pour passer du côté où se trouvaient Megan et Dante.

Les deux Voyageurs se remettaient de leurs coups et étaient désormais prêts à affronter les deux amphibiens, tous ensemble, à trois contre deux, il y avait moyen de s’en sortir. Le gros reptile chargea le premier avec une protection devant son visage qui plaçait aussi son arme de manière à placer un coup horizontal que Shad n’arriverait pas à éviter ni en sautant, ni en reculant, alors il eut une idée très rapidement. Il se baissa de manière fulgurante et tendit une main vers la tête de l’homme-serpent aquatique et tira une boule d’ombre qui vint frapper le visage de la bête si violemment qu’il en tomba à la renverse, heutant très violemment le sol avec le haut de son dos. Mais la créature n’en avait pas assez et elle pris appui sur ses bras pour donner un dropkick dans le ventre de Howl qui s’envola plus loin que ce que le Naga espérait.

L’ombre atterrit seize mètres derrière la ligne des deux autres Voyageurs. C’était désormais un deux contre deux pour le moment, le temps que l’être de l’obscurité ne reprenne ses esprits. Il avait morflé, c’était clair, mais il s’en remettrait. D’ailleurs, il se relevait déjà un peu. Ce qu’il ignorait, c’est que son attaque avait plus sonné le serpent bipède que de vraiment le blesser, comment cela se pouvait-il ? Réponse : Des écailles très résistantes. Le combat promettait d’être très, très intéressant, se disait alors Shad.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Dante Di Stefano
Messages : 135
Date d'inscription : 15/08/2012
Age du personnage : 23

Nouveau challenger
Dante Di Stefano
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 160
Renommée: 410
Honneur: 97
MessageSujet: Re: [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] EmptyMer 2 Jan 2013 - 10:35

Hrp: J'me suis trompé, c'est depuis seulement quatre mois que je suis à Dreamland ^^’ Les titres soulignés contiennent des musiques d’ambiance. Et petite remarque Meg’, mes jambes n’étaient pas constitués d’os mais de la chair décomposée de mon rat

Tandis qu’ils marchaient, Megan parla de son classement en tant que Voyageuse, et demanda au spectre de leur donner son âge. Dante, qui avait vu les efforts qu’avait dû fournir la créature pour leur donner son nom, pensa que la créature se défilerait et les enverrait chier. Mais elle leur donna une réponse claire, tout en adressant une sorte de réplique à Dante, qui sourit d’un air chaleureux.

« C’est vrai que je n’ai rien à envier à un jeune mouton, tu n’as pas tort… » répondit le jeune homme, l’air pas le moins du monde ennuyé par cette pique.

* Mais même les agneaux ont des crocs… * songea le nécromancien pour lui-même, son sourire s’élargissant encore, dévoilant des dents de la blancheur du nacre.

Musique d’ambiance : Le combat commence !


Alors que Megan semblait avoir aperçu une silhouette, près de la chaumière, et lui faisait signe, une créature avait surgit de l’eau et fonçait sur eux. Elle était énorme et ressemblait à une sorte d’homme-serpent, dont le faciès évoquait celui d’un serpent. Sa gueule s’élargissait en deux sortes de nageoires, et dévoilait une rangée de dents acérés, faites pour déchirer les chairs les plus tendres. Elle était couverte d’écailles d’un beau bleu ciel, qui étincelaient tellement à la lumière du jour que Dante ne pouvait en détacher le regard. Il était là, aussi immobile qu’un mort, à observer la créature qui était également pourvues de deux mains et de deux jambes, et de deux magnifiques lames sans nul doute mortelles. Le jeune homme avait l’impression d’être devant un nouveau jouet, et il se surprit à sourire, ravi du tour que prenait la situation ; il allait certainement voir ses compagnons à l’œuvre.

Megan avait de très bons réflexes, et avait réussi à se mettre à l’abri d’un bond en arrière, avant de dégainer une sorte de longue canne en sucre, que Dante n’aimait pas : il se l’était reçue sur le crâne, tout de même. Il la vit parer difficilement un coup de la créature, qui la mit à terre. Dante était déçu de la jeune femme ; il la pensait bien plus puissante que ça. Et il regarda calmement l’épaisse lame le heurter violemment, le projetant ainsi dans les airs. Il fut étonné de la légèreté de son propre corps, ainsi que de la rudesse de son atterrissage sur le sol boueux. Merde à la fin ! Il pouvait respirer deux minutes, non ? Sinon, comment pourrait-il faire une description belle et précise de cette créature ? Il se releva brusquement, s’approcha du naga, et lui hurla :


« MAIS C’EST QUOI CE MERDIER ! VOUS NE POUVEZ PAS PRENDRE LA POSE DEUX MINUTES ?! »

Enfin, c’est ce qu’il avait voulu dire. Mais le naga avait achevé un tour sur lui-même, et sa deuxième lame avait fauchée le jeune homme, lui coupant la respiration et l’envoyant une seconde fois au sol. Sa brève exclamation était donc devenue une sorte d’onomatopée imprononçable, que l’auteur afin de ne pas passer pour un analphabète suivant une thérapie du cri primal a choisi de ne pas représenter ici. Il n’avait même pas fini la description de la créature, ni même put y associer l’une des comparaisons dont il avait le secret. Il aurait voulu comparer les ailerons qu’il avait sur le dos, à ceux d’un saurien, mais l’effet était fichu. Et le naga allait le payer !

Le moral du Voyageur remonta tout de même rapidement, quand il vit Shad bondir sur le monstre, après que Megan ait utilisée sa canne sur l’occiput de la créature –Dante eut de l’empathie pour lui- et ait donc distrait son attention. En effet, dans un élan de bravoure –ou plutôt de stupidité- immense, le spectre se jeta sur le Naga et parvint à le désarmer, tout en se faisant frapper dans le ventre. Il roula ensuite en arrière, après avoir heurté le sol, conservant avec lui l’épée ravie au monstre. Dante aurait bien aimé revoir la scène en slow motion, mais il ne disposait pas d’une télécommande universelle. Heureusement, le combat était loin d’être terminé, car une seconde créature arrivait.

Le second naga était semblable à son prédécesseur, si on omettait le fait qu’il tenait une épée bâtarde (ou de bâtard si vous voulez mon avis) étonnamment grande, qu’il tenait à deux mains. Dante avait l’impression que son cerveau ramollissait au fur et à mesure que l’action se poursuivait. Il se surprit à sourire béatement à la créature qui esquissa également un sourire carnassier. Le jeune homme trouvait que ce voyage à Dreamland manquait de fantaisie et il n’avait qu’une envie : que ces créatures qui gâchaient le paysage retournent dans leur lac. Mais avant ça, ils devaient payer pour n’avoir pas respecté le désir de contemplation du nécromancien. Que l’on puisse plus se reposer dans le monde des rêves était un comble !

Tandis que Dante ruminait sa rage, Shad trouva une nouvelle manière d’attirer l’attention : il se laissa encercler par les deux soldats puis, dans une cavalcade digne des plus grands films d’actions, il se retrouva du même côté que Dante et Megan. Sentant que les nagas allaient lui courir après de nouveau, Dante voulut lui faire le signe de s’éloigner, afin qu’il puisse continuer à peaufiner un plan. Mais il n’en eut pas le temps car Megan fonça droit sur le naga à l’immense épée et lui sauta sur le dos. Puis, elle lui attrapa la gorge et il se passa un truc un peu étrange ; la créature se mit à pousser des petits cris, des gémissements et haletait.


* P’tain, voilà qu’elle se met à lui caresser les zones érogènes ! *

Dante ne comprenait pas ce que faisait la jeune femme, qui tenait si fermement la gorge de la créature que ses veines ressortaient. Et puis, la créature avait tous les symptômes d’un orgasme… Il trouvait ça dégueulasse, et préféra voir ce que tramait leur camarade. L’ombre fit quelque chose de plus conventionnel : après s’être elle-aussi approché d’un naga, elle esquiva son attaque en se baissant puis envoya une sorte de sphère brumeuse d’un noir d’ébène, qui frappa violemment la tête du second naga, au point qu’il en tomba par terre. Dante ressentit un pincement de jalousie. Lui-aussi voulait envoyer des boules d’énergies sombres, à la Végéta ! La créature se releva d’un bond et d’un fulgurant coup de pied, calma les ardeurs de la créature cauchemar qui vola dans les airs. En même temps, que demander de plus à une créature même pas capable de s’en prendre impunément à un rêveur sans pouvoirs ?

Assis sur le sol boueux, Dante contemplait le spectacle étonnant que présentaient ces deux comparses : la première était littéralement en train de violer le naga avec ce qu’il semblait être son pouvoir… Pauvre bête ! Quant au deuxième, il avait décidé de jouer à « Va chercher » avec son chien… enfin le naga. Sauf qu’il avait endossé le rôle de la balle… pas vraiment utile. Bon, il était capable d’envoyer des boules d’ombres, c’était déjà pas mal. Et puis, les deux nagas avaient l’air d’être des guerriers aguerries. Dante se mit à rêver : peut-être existait-il un guerrier naga mort-vivant qu’il pourrait un jour invoquer ? Alors qu’il était tout à sa rêverie, Megan gueula un truc sale, mais vraiment sale…


« Dante!! Ton gant!! Tues ce truc et vite bordel!!! Réagis bordel de merde!!! »

Attends, elle n’était pas sérieuse, tout de même ? Dante avait compris que « son gant » désignait sa Death’s hand, mais quelle utilisation Megan voulait en faire ? Il contempla d’un air dubitatif les écailles robustes du Naga : il n’était certainement pas capable de transpercer ça. Il n’y avait donc qu’une seule réponse décelable dans ce que lui criait la jeune femme : elle voulait qu’il finisse son sale travail et qu’il enfonce son gant dans une partie disons plus fragile de l’anatomie du naga. Mais Dante refusait de faire à un autre mâle ce qu’il ne voulait pas qu’on lui fasse, il y était ANALogiquement opposé. Le seigneur obscur de Megan pouvait tout aussi bien être le seigneur des anaux, Dante en avait bien cure ; dans la famille Di Stefano, on ne triomphait pas de ses adversaires par une stimulation mortelle de la prostate. Et puis, de toute façon, Noctis serait loin d’être d’accords… Vous imaginez ? Prendre une douche de matière fécale sous-marine… Non, très peu pour lui, et donc pour Dante ; le jeune homme tenait à sa santé mentale.

Pourtant, il fallait faire quelque chose, et il y avait bien un endroit dans lequel plonger les indicible griffes du crâne : la gueule du monstre, ou alors ses yeux… en tout cas, un endroit dépourvue d’écailles. Car il ne fallait pas s’appeler Einstein pour en déduire que ces mêmes écailles, qui étaient parvenues à résister aux griffes de Shad, constituaient l’armure de la créature, son point fort qui lui permettait de se concentrer totalement sur l’offensive et de négliger la défense. En effet, l’expérience d’artiste martial de Dante lui permit de voir que les mouvements fluides de la créature, qui jouait adroitement avec son centre de gravité afin de faire des frappes dévastatrices, laissait assez d’ouvertures pour permettre à une lame de s’y engouffrer. Dante doutait qu’une créature se permette d’utiliser un style de combat aussi dangereux si elle n’avait pas les moyens de se prémunir des dégâts causés par un autre membre de son espèce, armé de la même épée. Si ce style de combat leur permettait de s’entrainer ensemble, sans qu’elles ne se blessent, c’est qu’elles avaient un moyen de protection naturel efficace. Voici tout ce que se disait Dante, tandis qu’il observait le second naga enchainer attaque sur attaque afin de terrasser Shad. Ce dernier les esquivait plutôt habilement, Dante devait l’avouer, même si quelquefois il se faisait frapper par la lame, et se mettait alors à voler. De toute évidence, l’armure des deux adversaires se valait. Il ne restait plus qu’à voir si Shad était aussi observateur que le nécromancien.

Dante tourna une nouvelle fois son regard vers Megan. Cette dernière semblait avoir renoncé à l’aide du jeune homme, et elle continuait de tenir le naga par le cou, tandis que celui-ci n’était apparemment pas en mesure de riposter. Cela semblait tout de même lui demander beaucoup d’énergie, et Dante se dit qu’il était temps de se sortir les doigts du cul.

Il prit donc d’invoquer Noctis, et la brume habituelle d’invocation se manifesta, et se dissipa rapidement. Dans la paume tendue de l’invocateur se matérialisa une sorte de feuille parcheminée, sur laquelle deux mots étaient écrits d’une calligraphie soignée : « Va chier ! ». Le jeune invocateur commençait sérieusement à en avoir marre. Noctis avait-il mal digéré sa précédente intervention, où il n’y avait pas assez eue d’hémoglobine à son goût ? Dante ferma les yeux, se préparant à un profond voyage intérieur. Il ne tarda pas à repérer la sombre présence de son serviteur squelettique.


* P’tain, mais qu’est-ce tu fous ? Megan ne va pas tenir encore longtemps, et elle a besoin de mon aide ! s’écria intérieurement Dante, furieux.

- Va… Te… Faire… Foutre ! articula soigneusement Noctis, accentuant chaque mot.

- Mais c’est quoi qui tourne pas rond chez toi ? J’ai besoin de toi pour tuer ces deux poiscailles, c’est si compliqué que ça ?

- IL EST HORS DE QUESTION QUE JE FOURRE MA TÊTE DANS SON CUL !

-Mais il n’est pas question de ça, tu te fourres le doigt dans l’œil... d’ailleurs, en parlant de doigt dans l’œil… commença Dante, maladroitement.

- Va chier ! *

La présence de Noctis disparut, et Dante se demanda où ce chieur avait bien pu passer. Le crâne avait la possibilité de lire dans les pensées de Dante, encore eut-il fallu qu’il lise jusqu’au bout. Il en était apparemment resté dans les « annales », sans mauvais jeux de mot, de la pensée du jeune Di Stefano. Dante n’avait pas le choix, il devait passer en totale improvisation. Il invoqua donc Rudolf, espérant que celui-ci ne le laisse pas tomber. Ce ne fut pas le cas, et le rat apparut à ses pieds. Le cerveau de Dante tournait à plein régime : il ne pouvait tout simplement pas pénétrer l’ouverture que présentait le naga. Son allonge ne le lui permettrait pas sans qu’il ne se fasse trancher en deux : il n’avait pas l’armure de Shad. Mais par contre, le naga que Megan tenait en son pouvoir, lui, ne présentait aucune protection. Dante demanda donc à Rudolf de lui mordre la bras gauche, ainsi que la jambe droite : il devrait se contenter d’un semi-Faust’s walk, se servant de sa jambe droite pour prendre appui. L’efficacité de la technique était donc réduite de moitié, mais par contre la puissance de feu du jeune homme avait considérablement augmenté. En effet, Rudolf avait soigneusement dévoré toute la chair qui composait le bras mordu, et avait également usé de sa salive afin de retarder la réapparition de la chair. Dante disposait ainsi d’un bras squelettique, dont les phalanges étaient aussi aiguisées que des lames de rasoirs.

Il marcha donc calmement jusqu’à la créature, boitant légèrement. Megan avait totalement tétanisée la bête, qui était sans défense. Il prit soudain appui sur sa jambe droite, qui avait été remplacé par Rudolf, puis poussa de toutes ses forces tandis que le rat se contractait, tel un ressort morbide. Dante jaillit donc à une vitesse folle, le poing levé tel Superman, un sourire sinistre et exalté sur le visage. Il avait envie de crier de joie tant il se sentait libre. Il était projeté à une vitesse effarante, et ses phalanges se plantèrent droit dans leur cible, avec un bruit spongieux, traversant les orbites pour se figer dans la cervelle de la créature, qui s’affaissa en avant. Ils risquaient d’avoir du mal à l’interroger, maintenant. Dante voulut ensuite lui arracher son épée, mais la poigne du Naga était ferme, grâce à la rigidité morbide. Il donna donc de grands coups de ses phalanges épointés, tentant tant bien que mal d’entamer la peau écailleuse de ses bras. Il n’y parvint pas. Contemplant avec dépit l’objet de ses fantasmes, cette magnifique épée (de) bâtarde, il déglutit. Bien, il allait devoir se trouver une autre arme s’il voulait avoir l’allonge suffisante pour attaquer le second naga, qui était aux prises avec Shade.


« Merci Megan, t’as fait du très bon travail, désolé d’avoir mis du temps, déclara-t-il à la jeune femme. Par contre, ton pouvoir est écœurant… Franchement, c’est dégueulasse… »

Bon, une bonne chose de faite, il avait présenté ses excuses à la jeune femme. Maintenant, il fallait aider l’autre zouave, qui jouait toujours à « Va chercher » avec le naga. Il tenait le bon bout, et tentait de s’en prendre aux organes oculaires du naga, mais il ne pouvait passer complètement dans les ouvertures que lui laissait la créature, et il finissait par voler. Il souffrait maintenant de nombreuses contusions bleutées, et Dante avait de la peine pour lui : le spectre n’avait pas eu la chance de se faire aider par Megan.

Dante tira sur son bras gauche et l’arracha, manquant de peu de s’ouvrir sur les arêtes saillantes de ses os. S’il n’avait pas eu son lot de spectacles macabres au cours des précédents mois, il aurait pu rendre un peu de bile. Mais il était endurci et contempla d’un air neutre son bras droit, enfin ce qu’il en restait. Il mesurait bien une cinquantaine de centimètre, ce qui devrait en tout lui conférer une allonge de plus d’un mètre. S’il se positionnait bien, ce devrait être amplement suffisant. Il attrapa donc son bras gauche avec sa main droite, et le tint comme il aurait tenu un gourdin. La chair commençait déjà à se refaire depuis son épaule gauche, et son bras devrait s’être régénéré dans une minute, tout au plus. Dante eut, une fois encore, une idée de génie. Il se surpassait depuis le début du combat, étonné par les idées étonnantes que générait son cerveau enfiévré.

Il révoqua Rudolf, afin d’enlever tout virus présent dans son corps. Son bras et sa jambe ayant repoussés, il disposait à présent de deux jambes saines et normales, ainsi que de deux bras normaux. Il invoqua ensuite de nouveau Rudolf, puis passa en Faust’s walk. Il disposait donc d’une sorte de gourdin aux arêtes osseuses coupantes, composé des os du bras gauche de Dante, qu’il pouvait tenir à deux mains, puisque son bras pesait tout de même lourd. Lui-aussi avait une épée bâtarde, maintenant. Il esquissa un sourire carnassier à l’adresse du naga, tout en s’élançant dans sa direction. Il ne lui restait plus qu’à sauter en l’air si le naga tentait une attaque horizontale dans sa direction. Dans le cas d’une attaque transversale ou verticale, il n’aurait qu’à rouler sur le côté, l’un des flancs du naga lui serait alors exposé, et il pourrait atteindre le point faible de la créature : ses yeux.

Le nécromancien avait hâte d’en finir avec les jouets que ce magnifique lac lui avait apportés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Megan Cole
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 715
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 31

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 370
Renommée: 2307
Honneur: -148
MessageSujet: Re: [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] EmptyMer 2 Jan 2013 - 22:33


Le combat partait dans tous les sens. Shad avait prit plusieurs coups et de la fumée s'échappait de ses entailles, il n'avait donc pas de sang? Mais elle n'avait pas vraiment le temps de s'y intéresser, même si la créature avait récupéré une épée de façon très habile, les ennemis restaient armées et dangereux. Megan serrait de toutes ses forces le cou du monstre, elle sentait les écailles lui entailler les doigts et son sang commençait à se répandre sur la poitrine du monstre aquatique. De son coté, Dante semblait pas spécialement motivé à faire quelque chose.

L'algophobe tenait tant bien que mal sur le dos du serpent. Le monstre remuait et avec ses ailerons et ses écailles, il lui écorchait les avants bras mais aussi les cuisses. Elle poussa plusieurs jurons en se promettant qu'elle ferait souffrir ce satané voyageur ahuris! Megan se concentrait sur ses mains et surtout sur son pouvoir: elle devait ouvrir les vannes à fond afin de continuer de faire souffrir le monstre, le moindre relâchement et elle serait désarçonnée. Si seulement elle pouvait avoir une seconde, voir deux, le temps de stopper son pouvoir pour passer de la création à l'amplification... Elle poussa d'autre jurons qui furent couvrit par les hurlements du Naga. Dante fit alors apparaitre un immonde rat, gros comme un chien. La brune n'avait jamais rien eu contre les rats ou les souris, juste que celui-ci était immonde: des morceaux de peau en moins, il semblait plus mort que vivant. Elle eut un frisson de dégout et fit alors une embardée spectaculaire: le monstre en avait profité pour récupérer ses esprits. Une pic ou peut-être une écaille bien pointue, s'enfonça alors avidement dans la cuisse de l'algophobe qui poussa un gémissement plaintif. Et l'autre qui avançait tranquillement comme si il avait la nuit pour se décider!!

L'envie de tuer venait de naitre dans les entrailles de Megan, et le Naga n'était pas spécialement la victime dont elle voulait ôter la vie. Elle réalisa alors que sa jambe était étrange, très étrange même: elle avait été en partie remplacé par le corps du rongeur. Mais pire que ça, c'était son bras qui était à présent dépourvu de peau, laissant l'os entièrement à nu! C'était quoi ce pouvoir de sadique encore? Et ce mec n'était pas du royaume obscur? Il y avait quoi d'autre comme royaume glauque?

Le jeune homme se décida enfin et fondit à une vitesse surprenante sur le monstre qu'elle tenait. Grâce à sa jambe-rat, il semblait gagner en mobilité. Son bras squelettique fila rapidement et avec une précision chirurgicale, il enfonça ses doigts dans les globes oculaires qui se crevèrent dans un bruit révulsant. Le serpent cessa de remuer, il partit alors en avant pour s'écrouler et Megan en tomba pour rouler sur le sol tel une meule de foin. Sur le dos, les quatre fers en l'air, elle fixa le ciel, le souffle court. Elle ne sentait plus ni ses mains ni ses cuisses. Shad continuait son affrontement contre l'autre monstre, enfin... Les deux monstres se battaient toujours. L'ombre était loin d'être mauvais finalement même si elle avait volé loin suite à un coup. Dante retira ses doigts du mort dans un autre succion écœurant. Meg' se releva alors rapidement mais tituba: bouger les jambes était atroce!! Le frottement du tissus sur sa peau déchirée faisait un mal de chien, ou simplement le frottement d'une cuisse contre l'autre. Elle poussa un juron et vit le bras et la jambe de Dante redevenir normale. L'instant suivant, le rat réapparu de nouveau et prit la place de ses jambes en se séparant en deux. C'était identique au moment où Dante avait courut après Shad! Elle avait vue des os à ce moment là, mais elle comprenait enfin: c'était surement des os dépassant de la chaire du rat qu'elle avait aperçu.

L'invocateur fonça sur l'autre Naga en brandissant son bras squelettique, bras qu'il s'était lui même arraché pour s'en faire un arme. En ayant fait disparaitre son rat, son bras avait repoussé et donc, il en avait un tout neuf en plus ce coup-ci. Bien étrange pouvoir pensa l'algophobe. Le serpent de détourna de Shad pour balayer l'air de sa puissante épée de cinglé alors que Dante avait bondit dans les airs. Il espérait éviter le coup comment une fois en l'air? Megan poussa un soupire et courut pour rejoindre le champ de bataille. L'épée bâtarde percuta l'invocateur qui bloqua malgré tout le coup, évitant ainsi de se faire trancher en deux. La canne à sucre en main, la brune passa sa langue sur le bord, un liquide blanc et gluant s'en écoula. La jeune femme fit tourner la canne sur elle même puis elle arma son bras et frappa... Dante. Oui oui, elle colla bien un coup de canne à Dante. En même temps, il l'avait bien cherché vue comment il l'avait laissé poireauter! Elle lui brisa surement une cote alors qu'il était projeté de là où il venait à cause du Naga. Megan passa à coté de lui en filant dans l'autre sens. Elle tira sur sa canne avec force et frappa le monstre, l'obligeant à reculer. Elle usa de la force du monstre pour se faire embarquer. Elle lâcha la canne qui se colla à la lame de l'épée. Les mains à présent libre, elle prit appuie sur la bête, sauta et lui colla un coup de genoux en pleine gueule. Bondissant au dessus du monstre, elle tourna les yeux: Dante était comme attiré par le monstre et lui fonçait dessus: très utile la colle de cette canne qui fait également élastique. Il percuta ainsi le gros serpent avec son gourdin improvisé, ce qui déstabilisa la bête pendant que Megan tombait assise sur ses épaules. Elle partit en arrière, sa tête passa à coté de celle de son compagnon, elle en profita pour lui faire un sourire. S'aidant alors du jeune homme, elle posa ses mains sur ses épaules et se tourna sur le coté, embarquant la tête du monstre pour la mettre à l'équerre. Un craquement résonna et la bête cessa un instant de remuer. Lui briser la nuque n'était pas envisageable apparemment, mais au moins, il avait morflé! Megan poussa sur ses bras et fit un salto pour retomber sur le sol, laissant Dante en face à face avec le monstre. La brune tourna alors les yeux vers la créature obscur.

"Hey! Tu l'achève avec tes griffes ou ton kaméhaméha peut-être??"

Son cerveau s'enclencha alors pour passer à la vitesse supérieur. Elle s'avança alors et posa sa main sur le torse du monstre. Ses veines enflèrent de nouveau pour ensuite virer au noir même si avec le sang dessus et les écorchures, c'était pas évident à remarquer. Suffering, mon amplification de douleur par deux! Le Naga poussa un hurlement et chavira pour s'écrouler sur le sol. La douleur de sa nuque, même minime était à présent intenable ou presque. Elle attrapa sa canne encore collée à l'épée et à Dante. Elle lécha les bords -oui elle lécha presque les cotes de Dante- pour pouvoir la décoller et la reprendre correctement en main. La petite brune grimpa sur le monstre et tomba à califourchon dessus, là, elle posa la canne dans la gueule du monstre.

"On le tue pas! Ou pas de suite! On va lui demander ce qu'il y a dans le lac vue qu'il viens de là non??"

Affichant un large sourire: fière d'elle et surtout de son idée. Elle passa machinalement ses doigts sur la "joue" du monstre et lui balança une petite douleur, telle une brulure qui le fit grimacer. Elle tourna ensuite le regard vers Shad et l'invita à interroger la créature, ne doutant pas un instant de l'imagination de l'être obscur pour tirer les vers du nez de l'autre monstre.


HRP: Désolé de ce poste pas terrible... Je me rattraperai par la suite >_<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante] Empty
Revenir en haut Aller en bas

[Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2-