Haut
Bas

Partagez|

Encore toi... [PV Kaijin Zared]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Sam 26 Jan 2013 - 19:19
L'énorme taureau soufflait sur Kaijin, souffle qui était plutôt et putride. Heureusement la bête ramena son attention sur le voyageur hydrophobe. Kaijin ne vu que la tête de l’énorme bête se dirigeait vers l'emplacement de Kala, le jeune boulet n'osait pas se retourner pour voir l'hydrophobe. Pétrifié par une force inconnue qui refusait touts mouvements de sa part. Lorsque la voix de Kala lui parvint aux oreilles, les mouvements du gros taureau le firent sursauter.

Comprenant les attentions de la bête, le voyageur fit volte face et prit son courage à deux mains, n'écoutant pas les dires du voyageur d'eau. La vie de celui qu'il devait vaincre était en danger, il ne laisserait pas quelqu'un d'autre tué SA proie. Enfin proie, sa cible plutôt mais passons.

L'hydrophobe bondit au dessus de la bête en sautant à l'aide d'une bulle d'eau, c'est alors que le gros taureau élança sa langue qui paraissait disproportionnellement grande. Le voyageur attrapa la langue et sous les yeux ébahis de Kaijin il fit apparaître une épée pour trancher la langue de la bête. Cette dernière poussa un hurlement des plus assourdissant, l'hydrophobe s'accrocha à un bout de langue pour amortir sa chute.

Il commença à créé une sorte de canon entre ses mains, sans réfléchir presque par instinct, le voyageur du paranormal se dirigea vers la direction des deux adversaires, le gros taureau bouscula Kala juste avant que les pieds de Kaijin ne quitte le sol. Tout le corps du morpheur fut dans les airs, à la verticale, pour atterrir sur celui du taureau, s'accrochant à sa fourrure chaude, le boulet provoqua la colère du taureau qui remua dans touts les sens.

Le jeune voyageur tenait sa position et ne se laisserait pas éjecter de si tôt, pendant qu'il énerver le monstre Kala en profita pour préparer une nouvelle fois son canon. Kaijin ne vu pas la canon immédiatement, il ne le vu pas du tout d'ailleurs. Il déduit simplement qu'une force avait heurtée le gros taureau, projetant ce dernier avec le voyageur à plus de dix mètres.

Le voyageur du paranormal atterrit quelques mètres plus loin du monstre. Il soufflait et expirait lentement. Le sol froid lui donnait des frissons, puis les cailloux qui le constituait ne faisait pas du bien au dos du voyageur, mais ses jambes et l'ensemble de son corps se sentait si bien. C'est alors qu'une voix attira son attention. Certes à peine audible mais le calme qui régnait lui permit d'entendre.

- Nous l'avons enfin...

C'était la voix d'un des voyageurs, les fourbes ils avaient profités du moment où Kala et Kaijin avaient combattus contre le gardien de cette salle pour accéder à une autres pièce. Ils se trouvaient dans une petite salle qui était juste assez grande pour contenir le corps du gardien. Au fond de cette dernière se trouvait un socle sur lequel était posé un étrange tampon avec deux faces. L'homme qui semblait être le chef se vêtit d'un gant et attrapa le tampon.

Kaijin qui le regardait la tête penchée en arrière, tourna sur lui même pour se retrouver sur le ventre. Plus aucunes sensations de bien être, il naquit en lui une tout autre sensation, le besoin de vaincre les derniers adversaires, il s'était laissé aller, mais sa rage de vaincre et son amour du combat revinrent à grandes enjambées.

Il plia une de ses jambes, posant la paume de ses mains sur le sol, il se projeta droit devant, manquant de tomber, en quelques mètres il eut de nouveau un équilibre potable, fusant vers un des jumeaux le point serré. Marquant sa course par de petites gouttes de sang qui tombaient après avoir coulées sur son torse.

Arrivant à proximité, il envoya son poing entre les deux omoplates de l'homme l'ayant touché ou pas il pivoterait, sur la droite et enverrait un crochet à l'autre jumeau pour ensuite reculé de deux simples mètres. Frédérico, avait sentit le danger, mais il n'allait pas prêter main fortes à ses deux camarades, les jugeant assez forts et puissants pour se charger du voyageur aux cheveux bleus. Ce qui l'inquiété c'était le contrôleur d'eau, certes affaiblie mais redoutable. Mais le voyageur de lumière avait le tampon rien ne pouvait lui arriver.

Il marcha en direction de Kala, arrivant à proximité il décala sa main droite de quelques centimètres, c'est alors qu'un pommeau lumineux se dessina entre ses doigts, pour ensuite donné naissance à une lame courbe et imposante. Il accéléra soudainement le pas, brandissant son épée il apporta son autre main pour donner plus de puissance au coup latérale qu'il allait donné. Il restait d'un calme époustouflant, confiant, il était près à saisirent le tampon qu'il avait glissé dans sa poche de short.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Water Boy
Messages : 1479
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 20

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Mer 30 Jan 2013 - 22:54
Désolé mon gros, fallait pas me chercher des noises. On aurait pu être copains, mais le sort en avait décidé autrement. Maintenant, son cœur ne battait plus, pas assez de sang pour l’irriguer et de continuer à fonctionner. Je mis un genou au sol et passa ma main sur mon front. Je respirais beaucoup trop fort et je tentais de me calmer. Inspire, expire… Voilà, tout doux. Reprends tes esprits. C’était risqué de faire apparaître une troisième le canon d’eau. Mais au moins, j’en avais fini avec lui. Mais je me demandais quand même pourquoi les trois gus de voyageurs étaient toujours vivants et pourquoi étaient-ils là… Curieusement, le pelage de la créature s’illumina mais seulement sur une surface définie, comme un trait de lumière. De l’eau que j’avais utilisée était toujours là et elle reflétait une lumière vive. Et le trait de lumière bougeait. Inspire, expire. Retourne-toi et esquive.

Le coup fut parti tout seul et l’épée de lumière trancha l’air en ligne droite. J’avais esquivé de justesse et fis un roulé-boulé sur le côté, avant de me redresser rapidement. Il ressemblait plus à un espagnol qu’à autre chose. Sa main droite tenait fermement un trait de lumière, comme une sorte d’épée. Oui, c’était bien ça, il tenait dans ses mains une épée de lumière. Tiens tiens, un autre voyageur de lumière, comme Taïji. Mais lui semblait être à un stade avancé de la maîtrise de la lumière et semblait être à l’aise. Elle semblait plutôt grande, son épée. Fallait que j’essaye moi aussi d’augmenter la taille de la mienne. Mais pas pour l’instant. Et pour le moment, je me contentais de faire apparaître mon épée d'eau à moi et de la mettre devant moi. Je n'attendis pas qu'il m'attaque pour le faire et à seulement quelques centimètres de la portée de son épée (que j'estimais grossièrement), je sautais par-dessus sa tête pour me retrouver derrière lui et lui porter un coup avec mon épée. Si ça ne réussissait pas, je comptais lui mettre un coup de pied dans ses côtes et, avec son recul, lui donner deux coups de poing dans le bide. Normalement, cela devrait le calmer... Mais je ne terminais pas sur ça, au contraire. Je reculais en courant et, laissant tomber mon épée d'eau qui se déforma pour devenir une flaque d'eau, je fis apparaître un pistolet d'eau avant de m'arrêter et balança plusieurs bulles d'eau en visant le voyageur.

- - - - -

« Aïeuh ! »

Andreas avait reçu un coup de poing dans le dos et commençais à avoir mal. Soudain, José fut victime d'un crochet gamin aux cheveux bleus. Andreas n'aimait pas voir son frère se faire taper, pas qu'il considérait son frère comme une chiffe molle mais c'était juste... Un réflexe. Il ne le savait pas lui-même mais au fond, il aimait son frère. La famille, c'est la famille. Et on touche jamais à la famille. Il se demandait vraiment pourquoi lui et le voyageur d'eau voulaient les attaquer. Ils n'étaient pas bien méchants, Frédérico était juste un peu con et buté, mais il avait bon fond. Et puis, ils s'amusaient et il ne pensait pas que ces deux voyageurs étaient des chasseurs de trésors rivaux. Mais le bleu avait touché son frère et la réflexion qu'il venait de se faire se perdit et utilisa son pouvoir pour envoyer valdinguer le gamin trop intrépide à son goût sur le mur. Comme Andreas avait peur d'être fort, il avait acquis un pouvoir qui lui permettait d'être plus fort que la normale.

José n'avait pas mal mais se sentait plutôt irrité, qu'on le frappe par surprise. C'était pourquoi, après avoir vu Kaijin s'envoler vers le mur violemment pour faire apparaître un gros caillou qui lévitait sur sa main.

« Fréro, t'es prêt à le tabasser comme il se doit ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Mer 6 Fév 2013 - 16:08
Un puissant coup de poing envoya Kaijin saluer le mur avec force. Ok, un des frère pouvait lui faire ça ? Le combat promettait d'être amusant. Kaijin se releva en se servant du mur comme appui, un sourire plutôt inquiétant se dessina sur le visage de Kaijin. Dévoilant ses dents, un léger filet de sang coulait en travers de son front. Sur son torse aussi, coulaient de petites gouttes vermeilles. Le sang qui s'était écoulé sur le torse de Kaijin s'était plus ou moins arrêter.

On pouvait remarquer la respiration parfaitement rythmé de Kaijin, il releva sa tête passa une main dans ses cheveux qui avait bien dégusté en cette douce nuit. Des mèches lui tombait sur visage, puis en remontant un peu on voyait un tas de cheveux bleus. En pétard, des épis sortant de nul part, cela lui importait peu à présent, de toute façon il se réveillerai dans quelques instants, puis le combat qu'il allait mener lui ferait oublier cette dure réalité.

Plaçant ses cheveux en arrière, il lança un regard des plus effrayant à ses adversaire. D'un seul coup, sans préparer son action, il courut vers les deux frères au maximum de sa vitesse. Son excitation était à son paroxysme. Dans tout son bras il ressentait une affreuse douleur dans tout le bras, progressivement venait s'ajouter des picotements qui gagnèrent le bout de ses doigts, pour ensuite gagner sa main, la suite fut plus rapide, en moitie moins de temps son bras avait était recouvert de picotements, une douleur plus vive encore lui traversa le bras droit. Sa course en fut perturbé, mais bien vite il se reprit.

En même temps que les picotements le bras de Kaijin avait augmenté de volume et ce dernier était recouvert des sang sombre, de bouts de chaires encore sanguinolent, les ongles de Kaijin était d'un noir inquiétant. La force de son bras était maintenant accrues ainsi que sa vitesse, cependant il était devenu totalement indépendant. Sans même le consentement de Kaijin, le bras prépara un puissant uppercut. Ce dernier uppercut ne heurterai rien du tout, un gros rocher fusa à grande vitesse vers lui, le voyageur du surnaturel sauta à plat ventre malgré la tentative de son bras d'essayer de briser le caillou. Il avait eut l'air bien bête en sautant à plat ventre avec un bras en l'air.

Ce n'est pas pour autant qu'il se découragea, le sourire aux lèvres, il se releva presque aussitôt se propulsant droit vers ses adversaires. Il taperai sur le premier qui lui tomberait sous la main, son objectif ? La cage thoracique de son ennemi. Si jamais il touchait l'adversaire il allait s'en souvenir, sa respiration serait normalement coupé, ceci permettrait à Kaijin de bien amocher sa victime, sauf si l'autre rappliqué.

De son côté, Kala semblait bien se débrouillait, il avait esquivé de justesse le coup qui aurait pu le trancher en deux. Le voyageur hydrophobe sauta par dessus la tête de l'espagnol qui d'un coup sec fit volte face, la moustache au vent. Il contra le coup en plaçant son sabre de façon latérale. Mais un coup de pied vint lui heurter les côtes. Il apporta rapidement une de ces mains à ses côtes blessaient, deux coups de poings dans le ventre le firent reculer et mettre un genou à terre. Sous la douleur Fredérico lâcha son arme qui disparu dès que ses doigts quittèrent le pommeau.

Le contrôleur de lumière releva la tête et vit plusieurs bulles se dirigeaient vers lui, en reculant il créa une autre épée, identique à la précédente. Serrant le pommeau de son arme dans sa main droite, il trancha les bulles pour ensuite se précipiter vers Kala et tenter de l'embrocher. Après ça, il profiterai de cet événement comme d'une diversion pour envoyait son poing droit dans la figure de Kala.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Water Boy
Messages : 1479
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 20

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Sam 23 Fév 2013 - 19:40
« Et comment, fréro ! »

Mais à peine avaient-ils eus le temps de se préparer pour une contre-attaque que le voyageur aux cheveux bleus chargea vers eux, son bras droit meurtri d’on-ne-sait comment puisque le laps de temps était relativement court entre le moment où Andreas l’avait envoyé s’encastrer dans le mur et le moment où il chargeait vers eux. Son bras avait comme augmenté de volume, ses ongles avaient poussés et noircis, sa peau prenait une couleur assez bizarre, des bouts de chair s’enlevaient tous seuls de son bras et le sang qui normalement devrait couler était comme… Sec. Un bras de zombie dans toute sa splendeur.

Les Jumeaux ne comprirent pas mais pouvaient réagir dans la seconde qui suivit : José garda sa pierre en lévitation comme une extension de son bras et le mit devant lui, en sorte que le gamin le percute de plein fouet et Andreas chargea son pouvoir dans sa main droite pour renvoyer le petit impulsif à l’endroit où il l’avait envoyé tout à l’heure. Mais celui-ci se coucha à plat ventre, malgré son bras qui restait en hauteur et qui semblait vouloir détruire le rocher de José. Andreas n'avait pas pu retenir son coup et détruisit sans difficultés le rocher de son frère. Le gamin en profita pour se relever rapidement et porter une puissante attaque à José, directement sur ses côtes. Plusieurs « cracs » se firent entendre et le coup se répercuta en plusieurs ondes puissantes, jusqu'à atteindre son cœur. Et José s’effondra. Les yeux d'Andreas s'écarquillèrent et une rage s'installa à présent, à la place de sa raison. José n'était pas mort, seulement beaucoup trop secoué, avec une respiration beaucoup trop saccadée et irrégulière. Mais son frère ne le savait pas, il était trop occupé à chercher la vengeance. Il envoya le voyageur se plaquer contre un mur et n'attendit pas qu'il se relève pour continuer à combattre. Il sauta vers lui, faisant trembler légèrement le sol lors de son atterrissage et chargea une nouvelle fois son pouvoir dans son poing droit, laissant échapper un cri de colère de sa bouche.

----------

Je toussais beaucoup trop. Mon cœur s'affolait et je suais à grosses gouttes. Une utilisation excessive du canon d'eau devait certainement avoir ce genre d'effets, mais je ne m'y étais pas préparé du tout. Allez, reprends-toi. Inspiration, expiration. Continue

Mon adversaire s'était relevé et tranchait mes bulles une à une. Bordel, soit il était rapide, soit je devenais lent. Mais il me restait des ressources, je ne commençais pas à clamser. Il courra vers moi en mettant son épée de lumière devant lui pour me transpercer d'avant en arrière de mon corps. Attends le bon moment, il arrive, il approche, il est là. J'avais mis mes paumes devant moi, en croix et je les relâchais, mimant la forme d'une bulle d'air que je créais en même temps. Il l'éclata dans son élan et je m'étais mis par terre, mes mains touchant le sol et à côté de ma tête pour me réceptionner et je profitais d'avoir l'angle mort du voyageur pour lui donner un coup de pied dans son menton. A quelques millimètres au dessus du sol, je me laissais tomber mais me relevais rapidement et profitais qu'il baissait sa garde pour former à nouveau mon pistolet d'eau et lui lançais trois bulles d'air en me concentrant pour qu'elles soient résistantes. Le but était de le faire reculer et de l'étourdir. Je sautais alors sur lui, le mettant à terre, je mis mes deux pieds sur ses bras écartés et je plaçais mon pistolet à quelques centimètres de son visage. Je reprenais enfin mon souffle et toussais encore une fois. Bon dieu de merde, j'étais vraiment crevé. Mais au moins, je l'avais neutralisé.

« Maintenant, tu vas me dire ce que vous faîtes là, tes copains et toi et tu n'as pas intérêt à bouger, sinon je fourre ta tête comme on met un poisson dans un bocal. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Sam 9 Mar 2013 - 15:15
Kaijin était hautement fier de ses actions, il pensait que l'un des deux frères avait cessé de vivre. S'il avait pu ne serait-ce que réfléchir une demi seconde, il aurait su que le voyageur avait explosé dans un nuage de fumée pour se réveiller en sursaut. Apparemment ce n'était pas le cas, il avait simplement sombré dans l'inconscience.

En attendant, Kaijin ne se souciait pas de tout cela, attiré par le combat, il réduit encore un peu plus la distance du frère qui semblait être dans un état de colère impressionnant. Au dernier moment, Kaijin plia se genoux et avec l'élan qu'il avait acquis il plaça son épaule devant lui pour qu'elle s'écrase contre le nombril de l'homme.

Ensuite, poussant sur ses jambes, il tenta de frapper à l'aide de son bras zombifé le menton de l'adversaire, il reculerait ensuite de quelques pas. Une stratégie quelconque ? Eh bien non, pour pas changer. Juste le fait que l'épuisement le gagnait, ses blessures aussi, de grosses gouttes du sueurs coulaient sur l'ensemble de sa figure, il avait la respiration haletante.

Conscient du danger qu'il courrait en s'accordant une petite pause, il décida de charger de nouveau. Il adopterait cette fois une stratégie plus barbare. S'élançant en avant grâce à ses jambes bien que lourdes, il préparait un puissant coup dans le plexus pour ensuite enchainer avec un autre coup de poing dans le visage.

Frédérico lui, prenait cher. Après d'impressionnantes esquives de la part de l'hydrophobe, le pied de se dernier heurta violemment son menton. La tête de l'espagnol vola en arrière alors qu'il recula de trois pas. Sonné, sa vision était floue, et sa concentration avait baissé, sans qu'il ne s'en rende compte l'épée de lumière disparue de ses mains. Ceci dit il oublia bien vite ce maigre détail lorsque plusieurs bulles d'eau le percutèrent et le forcèrent à reculer.

Alors qu'il reprenait à peine ses esprits, une masse soudaine lui écrasa les épaules, il fut bientôt à terre, les bras presque immobilisés. Lorsque son esprit fut un peu plus dégagé, il parvint à comprendre la situation. Son dos lui faisait affreusement mal, deux pieds lui écrasaient littéralement les muscles de ses bras. De plus un pistolet d'eau tout à fait clair était pointé juste devant son nez.

Il était temps pour lui de passer à l'action, même si il sentait la fatigue à force d'utiliser son épée de lumière, de larges gouttes du sueurs lui coulaient sur l'ensemble visage, sa moustache en était humide, et il détestait profondément cela. Tant bien que mal il orienta son poignet vers le corps de Kala.

-Maintenant, tu vas me dire ce vous faîtes là, tes copains et toi et tu n'as pas intérêt à bouger, sinon je fourre ta tête comme on met un poisson dans un bocal.
-Je ne crois pas non, mon poignet est orienté vers ton flanc, si tu tires, une lame de lumière te percera le bide. Petit con.

Déjà une lame de lumière se matérialisait entre les doigts de Fred. À présent il était sûre de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Water Boy
Messages : 1479
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 20

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Mar 12 Mar 2013 - 1:55
Et on traîne, et on traîne. Je commençais à en avoir marre de cette soirée. On pouvait me chauffer dans un combat ou pour réaliser un exploit impensable à réaliser dans le monde réel, à un moment donné, tu relâches tout et t'es vidé. Comme lorsque tu atteins le nirvana. Mais ça c'était autre chose. Bref, tu pouvais endosser n'importe quelle charge, que ce soit psychologique ou... Physique. Et j'en avais plus que marre, ce mexicain à la moustache ridicule. Tiens, je pourrai même la lui raser, je m'en donnerai à cœur joie.

« Hmm... Je crois qu'on est dans une impasse. Bon ben tant pis. »

Rapidement, je fis disparaître mon pistolet d'eau et donnais la plus belle droite que je pouvais donner depuis le début de cette nuit, directement en pleine face. Depuis le temps que je voulais lui mettre. Sauf que ce con, avant de s'évanouir, m'avait effectivement enfoncé sa lame de lumière dans mon flanc droit mais heureusement, il s'était évaporé avant qu'elle puisse s'enfoncer trop loin. Mais je pissais du sang quand même et ça faisait chier quand même. Je me levais tant bien que mal en admirant malgré moi sa tronche de mexicain et, en touchant une des poches de son pantalon avec mon pied, quelque chose tomba sur le sol. Je le ramassais en l'examinant : c'était une sorte de tampon, un peu comme le truc dans Jungle Speed ou quelque chose du genre. Bizarre ça, que faisait-il là dans sa poche ? J'entrepris de le fouiller convenablement et je trouvais un carnet un peu abîmé et corné. Aïe. Bordel, ça piquait vachement fort quand même, j'avais mal au crâne aussi. Finalement, une flaque verte dégueulasse se trouvait par terre. Et ouais, j'avais gerbé. Une grosse flaque en plus. Fait chier. J'avais pas tâché le carnet, heureusement, et juste après cet incident, j'entrepris de l'ouvrir. Bon, c'était un carnet de bord, tout ce qu'il y avait de plus normal et je passais rapidement aux dernières pages. Frederico, d'après le carnet, avait dessiné le même tampon qui se trouvait dans mes mains et l'avait décrit en détails : cet artefact permettait d’inter-changer de corps avec une autre personne, l'âme est la même mais les corps s'échangent, ce qui me fit rappeler l'énigme sur la pierre. Alors c'était donc ça...

Un passage me fit tilter : c'était aussi un traducteur. On mettait notre pouce sur l'un des côtés et on faisait glisser l'autre côté sous le texte à traduire. Ah, c'était pratique ça. Mais à Dreamland, tout était traduit, même les écritures. Enfin, je n'en savais pas trop, sur ce sujet-là, mais bon voilà. En tout cas, je pensais que cela serait mieux si je retrouverai le gamin hyperactif. Si je me souvenais bien, il y avait aussi deux jumeaux qui se trouvait avec Fred, un qui... S'appelait José et l'autre Andréas.Bon, c'était des jumeaux, j'allais pas me faire chier à les distinguer, déjà que j'avais un mal de crâne pas possible... Je me dirigeais vers la salle qui servait sûrement de tanière au Bandersnatch et je trouvais, déjà, un grand gaillard à terre, qui suffoquait presque, les yeux exorbités. Je pensais alors que c'était un des jumeaux et l'autre... Se faisait défoncer par Kaijin. C'était certes un gamin, mais il assurait quand même dans ses combats. Enfin, quand il ne contrôlait pas une espèce de main zombifiée bizarrement. Cela devait sûrement être son pouvoir, se transformer en zombie. Le pauvre, il avait eu la trouille quand il regardait des films d'horreur, il devait ne plus avoir de larmes dans son corps après. Enfin, si on en revenait à nos moutons, Kaijin venait de charger vers l'autre jumeau, épaule en avant. Ensuite, il sauta pour frapper avec son long bras mort le menton de son adversaire, mais il ne s'arrêta pas là : il donna un puissant coup au bras, vers l'articulation et frappa le visage. Ensuite, il continua à le frapper car son adversaire était complètement soumis à son opposant. Je m'en foutais un peu s'il le tuait ou pas, c'était son problème.

Je regardais un peu partout dans la tanière et je pouvais distinguer des inscriptions qui, malheureusement, étaient incompréhensibles. Enfin, malheureusement... Plutôt le contraire car j'allais tester mon nouvel objet que j'avais obtenu ! Aïe, putain de bordel de merde ! N'empêche, ça faisait quand même mal ! Bref. Je mis mon pouce sur un côté et passa l'autre sur les inscriptions, je fis glisser le tampon et je fermais les yeux.

« Les gardiens protégeront l'artefact qui ne devra en aucun cas être pris. Mais si l'on devait le prendre pour une cause juste, il faudrait attendre une nuit tous les cinq ans et il faudrait que deux âmes en colère se battent pour activer les protections de l'artefact. Je remercie donc le Seigneur Cauchemar de l'Eau pour nous voir donner le premier gardien et nous avoir aidés à rapporter le seconde gardien. Que la paix soit avec lui. »

J'ouvris à nouveau mes yeux pour les écarquiller, à cause de la nouvelle que mon cerveau commençait à analyser : un seigneur ? J'avais un seigneur ? Je connaissais l'existence des seigneurs cauchemars, j'avais maintenant assez d'expérience à Dreamland pour connaître leur existence. Mais... Mais alors ça pouvait expliquer ces présences qui me suivent depuis la nuit où... Où je suis devenu un voyageur. Voilà, c'était ça. C'était lui, mon seigneur cauchemar. Mais je devais alors le trouver ! J'avais des questions sans réponses enfouis dans mon esprit, il pouvait certainement me répondre ! Sauf que le réveil se fut un peu brutal car j'étais tombé de mon lit, sans couverture. Et du coup, j'avais froid. Mon dieu, saleté de chauffage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Ven 22 Mar 2013 - 22:35
Enfin, Kaijin avait pris l'avantage. Il ne cessait de frapper le pauvre voyageur en face de lui, cependant, il commençait aussi à fatiguer, des frissons lui parcoururent le corps, il commença à avoir froid, sa vue se troubla, sa respiration fut haletante. Sous un énième coup, le voyageur que Kaijin frapper tomba à terre.

Le boulet aux cheveux bleus sentit ses jambes vacillé, il tomba à genoux aux côtés, du jumeau qu'il avait tabassé. Avançant ses genoux, le corps en sueur, son bras pompait son énergie à une telle vitesse. Il sentait peu à peu son esprit s'évanouir. Jusqu'à ce qu' il ne soit plus qu'un simple spectateur qui voyait la caverne sombre et le corps agonisant du pauvre voyageur à travers ses propres yeux.

Le corps de Kaijin était contrôlé par un monstre sanguinaire et beaucoup trop sur de lui, il s'avança vers le corps de l'autre voyageur. Kaijin avait une apparence assez étrange à présent, son visage n'avait rien de rassurant ni de normal, la haine passée, la rage de vaincre, l'envie de sang. Tout ceci était exprimée sur son visage, ce qui déformait ce dernier à un point inquiétant. Un sourire par là, un œil écarquillé par-ci. Il était tout à fait repoussant et effrayant.

Armant ses deux bras, il frappa fort, aussi fort que son corps lui permettait, dans le visage de l'autre. Mais déjà le zombie qu'était devenu Kaijin se rendit compte que ses coups n'étaient plus aussi puissants qu'il le désirait, dans un dernier effort, le zombie s'empara d'une pierre juste à côté du voyageur entre la vie et la mort. Se servant du caillou, Kaijin abattit ce dernier avec le plus de force possible et avec beaucoup d'élan.

Bien que les bras de l'énergumène aux cheveux bleus n'avaient presque plus de force, la pierre était suffisamment lourde pour accompagner le bras qui tenait cette dernière s'écraser contre le visage de son adversaire, de plus l'élan qu'il avait pris pour tenter de mettre fin au jour du voyageur rendit ainsi le coup d'autant plus puissant. Après cette action, le caillou s'abattit une nouvelle fois sur le visage de la victime du zombie. Sauf que ce fut bien moins efficace et pas très utile non plus, le voyageur perdait déjà toute sa vitalité autant qu'il était mort, Kaijin risqué gros aussi, il s'écroula en arrière les genoux pliait au sol, il respirait avec difficulté et de manière rauque.

Le zombie qui avait pris possession de son esprit se résigna à garder le contrôle, n'ayant plus assez de force pour le garder. Kaijin avait des yeux vitreux, le torse en sang, sa respiration se faisait de plus en plus difficile, tous ses muscles étaient endommagés, il ne les sentaient même plus. Lorsque tout à coup, toute douleurs disparues, les yeux ensommeillés le jeune adolescent se réveilla sentant un poids sur son visage. Sa sœur était à son chevet, il apporta sa main à son propre visage et toucha un pelage chaud et doux.

Il s'interrogea sur l'identité de cette chose qu'est-ce que c'était ? Mais il n'était pas assez réveillé pour ça. Sa soeur s'occupa de récupérer la petite chose poilu qui gambadait librement sur son visage. Kaijin se redressa essuyant ses yeux, il tourna lentement sa tête vers sa sœur qui tenait son sauveur onirique qui était un hamster tout mignon.

- C'est quoi ce truc ?
- Allez Pinkou, dis bonjour à tonton Kaijin !
- Papa et maman vont péter un câble ...
- C'est pour ça que je veux que tu le gardes ici !
- Eh merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared]
Revenir en haut Aller en bas

Encore toi... [PV Kaijin Zared]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Royaume des Tropiques-