Haut
Bas

Partagez|

Encore toi... [PV Kaijin Zared]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Surnom : Water Boy
Messages : 1525
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 20

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Mer 7 Nov 2012 - 22:15
« Tu... Tu te fous de moi ? »

« Nop, j'suis désolé mec. Plus aucune place. Pour les trois concerts. »

« Non mais arrête, tu mens, il doit bien rester des... »

« Naaaaan... Y en a plus. Ah ! Faut que je te laisse, bye ! A plus ! »

CLIC !

Le sol s'effondrait sous mes pieds et un dragon des temps oubliés soufflait son feu dévastateur jusqu'à ce que je fus brûlé, carbonisé, ou quelque chose comme ça. Je restais sur place durant cinq bonnes minutes, en laissant la tonalité résonner dans mon tympan. Puis, je frottais mes yeux, appuyais sur la touche « raccrocher » du fixe et m'affalais sur mon lit. Je mis le dos de ma main sur mon front et soupirais : fallait que ça arrive à moi. Décidément, ce n'était pas ma journée, avec les parents qui s'énervaient, rigolaient, tout ça dans une intervalle de cinq minutes à peine. Ensuite, j'avais eu dans l'après-midi une mini-embrouille avec Myriam mais ce fut vite réglé. Malgré tout, je n'aimais pas trop entrer en conflit avec elle et j'étais un peu d'humeur morose. Enfin, voilà que Maxime décida de m’appeler pour m'annoncer qu'il n'y avait plus aucune place pour les trois concerts de Shaka Ponk (je sais, je saoule mais on n'y peut rien). J'en avais marre, le chauffage de ma chambre avait baissé et je commençais à avoir froid. Je partis voir la chaudière et augmenta légèrement, ce qui provoqua une panne générale du chauffage. Je courrais rapidement dans ma chambre pour que l'on ne m'accuse pas et je fis mine de râler pour ne pas attirer les soupçons. Résultat : chauffage niqué pour la nuit et sûr que c'était pas réparable avant demain en fin d'après-midi. J'allais passer la nuit emmitouflé dans un de ces satanés sacs de couchage qui vous faisait ressembler à un ver. Je me changeais rapidement en mettant un T-Shirt à manches longues, un jogging et une petite veste. Je sortis mes chaussons TOTORO de mon placard, attrapa mon paquet de clopes avec mon briquet, sortis de la maison et m'asseyais sur une des valeureuses chaises qui restaient par ce froid et allumais une clope. « Tu bousilles ta santé si tu veux mais ne fumes jamais à la maison parce qu'après, ça déclencherai l'alarme-incendie ». Voilà ce que mes parents avaient dis lorsque je leur avais annoncé que je fumais, même si c'était occasionnel. J'avais vraiment de la chance de tomber sur ces parents, je ne savais ce qui s'était passé pendant leur jeunesse mais c'était tout sauf des malheurs.

Hmm... J'avais fumé deux clopes déjà... Allais-je reprendre une troisième ? Difficile question. Mais un SMS de Myriam me dissuada. Elle disait qu'elle était désolée, que c'était à cause d'elle qu'on s'était embrouillé et qu'elle n'allait pas remettre le problème sur la table une nouvelle fois. Je souriais et décidais de rentrer. Je pris un chewing-gum à la menthe forte sur le buffet du salon, me préparais un bon gros sandwich mayo-charcuterie, repartais dans ma chambre en le mangeant, rangeais mon paquet de clopes avec le briquet. Décidément, il faisait trop froid. Je mangeais rapidement mon sandwich, nettoyais mes mains et brossais mes dents dans ma salle de bains puis je partis me coucher, pensant fortement au Royaume des Tropiques car j'avais besoin de chaleur, ce soir.

------

« Tu te fous de moi, c'est ça ? Je veux passer une nuit tranquille, bordel !»

« Mais j'vous jure que c'est vrai, m'sieur. Y a un gars aux cheveux bleus qui veut foutre le bordel à la cabane à souvenirs et ma mamie m'a demandée de trouver un voyageur pas loin pour venir nous aider. »

C'était un enfant des rêves, avec un visage d'abruti qui vint vers moi, alors que je me reposais tranquillement sur le sable fin et doux du Royaume des Tropiques. Miro était sur mes oreilles et j'avais un joli short rouge qui allait super bien avec mes yeux. J'étais à l'aise, posé. Mais fallait absolument qu'on pourrisse mes nuits, alors que je voulais juste me reposer. Sauf qu'un détail m'intrigua et me titilla :

« Un gars aux cheveux bleus ? Hmm... Il ressemble à un gamin qui se la pète, non ? »

« Oui... Comment vous avez deviné, m'sieur ? C'est votre pouvoir ? »

« Nop, sens de voyageur. »

Raah le mito.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 18

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Jeu 8 Nov 2012 - 12:57
Kaijin venait de recevoir un coup de téléphone de son ami Maxime, qui lui informait d'une nouvelle plutôt réjouissante.

- Ah ouais c'est vrai ?
- Je te jure elle est à fond sur toi mec ! En plus il paraît que ses parents ont loués une villa près de la mer, p'tit veinard !
- Tu es un vrai messie mec, mais vraiment !
- Ahahah ! Bon allez moi je te laisse faut que je dorme ! Allez salut mec !
- Salut mec !

Kaijin était très heureux. Il avait rencontré une belle demoiselle dans une fête en compagnie de Maxime ils s'étaient bien entendu mais n'avait pas eu le temps de s'échangeaient leurs numéros de téléphones respectifs, heureusement, Maxime connaissaient bien la demoiselle et lui avait demandé ce qu'elle pensé de Kaijin. La réponse positive de cette demoiselle avait réjouit Kaijin au plus haut point.

Ce qui le réjouissait encore plus, c'est qu'elle possédait une villa près de la mer, avec un peu de chance elle l’emmènerai la-bas. Mais il était temps de rejoindre Dreamland. Il monta les escaliers pour rejoindre la chambre où il avait passé tant de temps étant plus petit. Il passait le week-end chez ses parents, du coup de vagues de souvenir l’envahissait ses disputes avec sa petit sœur et tous ça. Il poussa la légère porte, la salle était rangée et envahit par la poussière. Elle n'était pas très grande mais elle contenait de nombreux souvenirs. Il se dirigea vers le velux pour l'ouvrit et sauta sur le lit. Quelques lattes fragiles manquèrent de tombaient.

Il s'endormit alors comme une masse pensant au seul bruit des vagues s'écrasant contre le sable.




Dans un nuages de fumée il apparu, sur une plage avec des palmiers et bien sur la mère. La plage semblait être assez peuplée, essentiellement de voyageurs. Il réalisa avec dégout qu'il portait un maillot de bain vert. Tout à fait hideux, il remarqua alors une boutique de souvenirs il se dirigea alors vers cette dites boutique d'un pas rapide.

-Dis donc mamie t'as pas un autre maillot de bain pour moi genre un short ?
-Cinquante ev's.
-Tu te fous de ma gueule là ?
-Et la serviette trente ev's.
-Non mais je rêve là !
-SI T'AS PAS DE QUOI PAYER DEGAGE P'TIT CON !!!!

Là c'était la goutte d'eau qui faisait débordée le vase, pourquoi lui ? Qu'avait il fait pour mériter cette injustice ? En tous cas il ne pouvait pas rester ainsi sans rien faire. Il posa une main sur le comptoir de la petite cabane et poussa sur ses jambes pour passer au dessus. Il poussa la vieille créature qui cria à un petit enfant d'aller chercher un voyageur.

Le jeune voyageur qui n'avais pas froid aux yeux saisit un short de bain rouge à carreaux et l'enfila. C'est alors qu'il releva la tête. La dame se tenait devant lui, d'un coup elle fit lever la canne qu'elle possédait, qui heurta le jeune voyageur au menton avec violence. Le choc fit reculait Kaijin, qui se heurta contre un étalage et fit tomber des tas de produits sur son corps. La vieille dame le tâta avec son bâton, il grommela quelques paroles en se relevant d'un bond surprenant la vieille femme, qui en tomba à terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Water Boy
Messages : 1525
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 20

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Jeu 8 Nov 2012 - 14:32
« Bouééé... »

Je n'avais rien trouvé d'autre pour exprimer mon dégoût. En fait, ce n'était pas le fait de retrouver quelqu'un qui avait agit de manière totalement inconsciente contre un puissant voyageur la dernière fois que nos chemins s'étaient croisés mais seulement le fait d'embêter, de chercher la petite bête avec d'innocentes personnes. Mais bon, c'était plutôt normal, c'était un gamin. Il pensait naïvement que Dreamland n'était seulement qu'un immense terrain de jeu pour lui mais il fallait quelqu'un lui foute une baffe, une baffe tellement puissante que ça lui permettrait d'ouvrir les yeux. En fait, plus les nuits passèrent, plus je commençais à craindre Dreamland. Vous me diriez que c'était normal de craindre ce monde impitoyable et cruel mais ce n'était pas ça. Je le craignais, j'essayais d'enfermer dans un certain endroit de mon esprit l'envie d'aventure que j'avais lorsque je venais de découvrir ce monde.

« Arrête avec tes pensées philosophiques et bouge ton cul. »

Kaijin Zared, devenu voyageur plus tard que moi. Je ne savais en rien de son pouvoir mais avec son tempérament, je savais que je n'avais pas trop rien à craindre. Je ne connaissais pas son âge mais sûrement était-il plus jeune que moi. Enfin, depuis sa rencontre avec Jacob, j'avais cru l'espace d'un instant qu'il s'était calmé (en fait, je l'avais carrément oublié) mais apparemment non. Mais sérieusement, embêter une mamie et son petit-fils, que pouvait-on rapporter comme mérite ? Moi-même, je ne ferais pas ça, j'étais respectueux envers les personne âgées, sauf si elles font vraiment chier le monde.

« M'sieur, vous le connaissez ? »

« Ouaip, et je te conseille de ne pas t'en approcher, c'est un pédophile. »

Je retirais Miro de mes oreilles, tout en me dirigeant vers la cabane à souvenirs. J'étais vraiment proche mais Kaijin semblait ne pas m'avoir remarqué car il ne s'était pas retourné ou plutôt, il n'avait pas bougé. Il regardait la pauvre mamie qui était à terre avec un regard noir. Pendant que je le prenais par le bras pour le propulser hors de cette cabane, je lui disais :

« Tu permets ? »

Je le vis s'écraser un peu plus loin dans le sable. Je passais par-dessus le comptoir et aidais la mamie à se relever et lui passais sa canne qui était un peu plus loin. Je lui demandais si ça allait et l'aidais à arranger son petit magasin en ramassant les pots cassés.

« Et bien, on en fait plus des voyageurs comme toi... Allez, si tu m'en débarrasses, je t'offrirai un petit rafraîchissement. »

« C'est trop d'honneur, m'dame. »

Je sortis de la cabane et fouilla dans ma poche. Sale réflexe de prendre une clope, fallait que j'arrête. Mais ce serait bien d'avoir une clope qui dure tout le temps, n'empêche. On aurait dit que Kaijin était toujours resté encastré dans le sable et je m'agenouillais juste à côté de lui.

« Alors, p'tite tête, ça t'amuse d'embêter des plus faibles que toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 18

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Jeu 8 Nov 2012 - 19:59
Kaijin se trouvait devant la vieille dame, le coup lui avait fait mal, mais vraiment. Il envisageait de la tuée, mais, si jamais il faisait ça il risqué de ne plus être le bienvenu dans ce royaume, ce qui serai pour le moins gênant. Il voulait juste l’effrayait, c'est alors que quelqu'un lui attrapa le bras et le balança avec force hors de la cabane. Il avait une incroyable force, surement lié aux améliorations physiques que Dreamland offrait.

En attendant il faisait beau vol plané, sortant de la cabane, il frôla de peu de s'écraser la tête contre le comptoir, pour finalement tomber avec force sur le sable brûlant. Sa joue droite était toute rouge alors que l'autre était de couleur normal, il avait plein de grains de sables sur son corps et dans son maillot de bain. Il redressa son torse et passa ses mains sur son tronc pour retirer les grains de sables, puis il plaça ses jambes de façon à ce qu'il soit assit en tailleur. Ensuite il posa ses mains sur ses genoux et soupira. Puis il inspecta les alentours.

Rien de bien intéressant, mise à part un jeune enfant de Dreamland, qui le regardait avec les mains devant la bouche, il tenait une sorte de doudou entre ses petites mains. Une peluche de lapin, Kaijin trouvait ça amusant. Mais, le petit recula en voyant Kaijin rire. Son visage reprit une expression neutre puis il parla au petit.

- Bah alors p'tit pourquoi tu veux pas venir me voir ?
- Tu vas me faire mal parce que ma grand mère ta réclamée de l'argent ?
- Mais non voyons, c'est ta grand mère pas toi p'tit, puis c'est du vol, j'ai à peine de quoi acheter un maillots de bain !
- Mais le monsieur a dit que je devais pas venir te voir parce que t'es pédophile !
- QUOI ? Mais c'est qui ?
- Un grand monsieur avec des cheveux blanc … Me frappez pas s'il vous plait …
- T'inquiète pas, bon en tous cas je suis pas pédophile ni rien, c'est lui, un mec qui s'occupe des enfants avec des cheveux blanc ça peut être qu'un pédophile !

C'est alors qu'il entendit des bruits venir de la porte de la cabane de souvenir, un homme plus grand que Kaijin sauta par dessus le comptoir, et marcha d'un pas rapide vers Kaijin, il avait un short rouge, un casque autours du cou très classe, il avait des yeux qui paraissaient rouge le voyageur aux cheveux bleus trouvait ça très impressionnant, puis des cheveux blanc. Kaijin décida de le surnommé le ''lapin albinos''.

Il s'agenouilla alors devant Kaijin qui l'observait d'un regard interrogatif. Que lui voulait-il ? Allait-il se battre ? Tellement de questions qui trottaient dans la tête de Kaijin. Mais, ce nouvel arrivant fut le premier à parlé.

- Alors, p'tite tête, ça t'amuse d'embêter des plus faibles que toi ?
- Plus faible mon cul, non seulement elle fixe des prix énorme sur une serviette et un maillot de bain et en plus elle m'a fait super mal au menton, moi je l'ai pas touché !

Kaijin leva alors la tête dévoilant son menton une large marque rouge. Puis il ne laissa pas le temps aux lapin albinos de parler, il continua.

- Mais dis moi lapin albinos, es-que on s'connait ? Tu me dit vaguement … Rien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Water Boy
Messages : 1525
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 20

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Jeu 8 Nov 2012 - 21:22
Je ne pouvais m'empêcher de sortir un rire. Pourquoi avais-je ris ? C'était sûrement nerveux... Ou c'était tout simplement parce que ce Kaijin m'avait oublié alors que j'avais pris la peine de retenir son nom, ainsi que son visage... Il voulait que je le démonte ou quoi ? Déjà qu'il n'était pas beau à voir avec ses traces rouges sur son visage, il me titillait pour lui refaire son portrait ? Mais bon, comme cela pourrait lui donner satisfaction, je me retins de m'énerver et je souris, avec une certaine pointe d'animosité tout de même :

« Tiens... Tu te souviens pas de moi ? Pourtant, la dernière fois qu'on s'était vu, tu faisais pas le poids face à Jacob, tu te faisais laminer. Et sache que si tu cherches à m'affronter, t'auras plus que deux traces rouges sur le visage. »

Et bien, les dès étaient lancés. Soit il suivait, soit il s'y piquait. Très simple. Et dans les deux cas, j'étais gagnant. Finalement, c'était vraiment trop facile de le manipuler. Je commençais à avoir envie de l'embêter et ma bonne conscience me hurlait dans les tympans que ce n'était pas bien mais mon mauvais côté brandit une pancarte « continue !!! » avec plusieurs petits diables. Je me redressais, craquais mes doigts et mon cou puis lui souris de toutes mes dents. Là, tout de suite, j'allais peut-être livrer un combat alors qu'au début de cette nuit, je ne cherchais pas du tout la moindre embrouille. Quel indécis, faisais-je...

------

« Je crois qu'on est plus très loin... Dépêchez-vous, bande de larves ! On a pas que ça à faire ! »

« Ben si en fait, ça va sûrement nous prendre toute la nuit et peut-être la nuit prochaine. »

« AAAH ! Je vous ai déjà demandé d'arrêter de parler en même temps ! »

« C'pas de not'faute ! »

Les jumeaux rigolèrent alors que le premier de la file râlait de plus belle. Celui-ci déroula une carte qui ressemblait à celle d'un trésor car la même légende utilisée par les pirates des anciens temps était la même que sur le bout de papier qu'il tenait. Heureusement qu'il avait un très bon sens de l'orientation, contrairement à ses imbéciles de compagnons. Les Find Jones étaient de fiers chercheurs de trésors en tout genre, surtout d'artefacts. Ils étaient certes jeunes pour être des chercheurs de trésors mais leur soif d'aventure et leur fanatisme pour les aventures d'Indiana Jones étaient beaucoup plus importants. Ils avaient récupérés quelques rumeurs qui traînaient par-ci par-là qui avaient pour sujet un artefact d'une assez grande puissance, gardée par deux gardiens très puissants et qui se trouvait à un endroit reculé du Royaume des Tropiques. Mais, d'après ce qu'ils avaient entendus et avec des recherches menées par leurs soins, il fallait l'activer pour trouver son emplacement exacte. Sinon, les gardiens ne se réveilleraient pas pour le protéger, ce qui était plutôt logique dans un sens. Et pour l'activer, il fallait que deux êtres de Dreamland, éphémères ou pas, éprouvent une certaine colère l'un envers l'autre et devaient en venir aux mains. Vous me diriez que des combats, il y en avait tout le temps. Mais alors, il fallait que ce combat se produise une nuit tous les dix ans et la dernière fois qu'un combat eut lieu en cette nuit, les combattants ne survécurent pas car le premier gardien avait pour rôle de tuer ce qui avaient provoqué le réveil de l'artefact. Ce qui était un peu trop compliqué pour le jumeaux mais pas pour Frederico.

Finalement, ils arrivèrent à une dizaine de mètres de l'entrée d'une grotte. Frederico rangea la carte qu'il tenait dans ses mains, réajusta son poignard et se tourna vers les jumeaux, qui le regardaient d'un air interrogatif.

« Bon, vous savez ce qu'ils vous restent à faire. »

« De quoi ? »

« Il faut que l'un énerve l'autre et que vous vous frappez mutuellement pour réveiller l'artefact et combattre. Vous avez vos bouteilles d'oxygène ? »

« Oui, mais on peut
pas se disputer. »

« Qu... Quoi ? »

« Ben oui, t'as oublié ? On est des pacifistes moraux. »

Frederico se frappa le visage avec la paume de sa main. Mais pourquoi se trouvait-il avec des abrutis pareils ? Même s'il les aimait bien, c'était un peu exagéré pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 18

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Ven 9 Nov 2012 - 14:12
Kala lui riait à la face une attitude qui insupportait Kaijin, en plus il avait un sourire qui énervé au plus haut point le jeune voyageur.

- Tiens... Tu te souviens pas de moi ? Pourtant, la dernière fois qu'on s'était vu, tu faisais pas le poids face à Jacob, tu te faisais laminer. Et sache que si tu cherches à m'affronter, t'auras plus que deux traces rouges sur le visage.
- Jacob ? Le mec que je pouvais pas toucher ? Mais donc tu es ? Lucy ? T'as changé de sexe ?

Il laissa au Lapin albinos, le temps de réfléchir à l'absurdité qu'il venait de dire. Puis il se releva d'un bond mettant son genoux en avant de façon à ce qu'il heurte de plein fouet le menton du lapinou. Sa première tentative offensive avait été un peu traitre mais, il était clair qu'il l'avait mérité. Puis il se positionna devant son adversaire et ne lui laissa qu'une fraction de seconde avant de lui envoyait un coup de pied qui visait à lui couper la respiration.

- Alors, lapin albinos, tu va me faire des marques rouge hein ? C'est ce qu'on va voir !

Puis il pivota sur la gauche de Kala se préparant à lui envoyer un uppercut suivit d'une balayette. Kaijin avait cependant, plus de mal à combattre que normalement, il n'avait pas l'habitude de se battre sur du sable. Et puis le fait que ce dernier soit brûlant rendait la tâche plus difficile encore. L'équilibre était considérablement réduit.

Cependant le jeune voyageur n'était pas découragé, il était sûr de pouvoir vaincre son adversaire, mais, il n'imaginait pas à quel point il pouvait se tromper. D'une, l'homme albinos devait avoir une force impressionnante pour l'avoir éjecté non sans mal, puis il était tout de même assez sûre de lui, mais si on jugeait la force ainsi, Kaijin pouvait vaincre n'importe qui.

D'ailleurs Kaijin avait reculé laissant à Kala le temps de reprendre ses esprits. Mine de rien, il était loyal, si un combat était trop simple ce n'était pas intéressant. Ce que Kaijin aimé c'est obtenir la victoire en ayant souffert et prit des coups. Comme la nuit à X-Mas-Town contre les rennes.

Le combat avait attiré l'attention des gens sur la plage. Ils avaient arrêtés de jouer aux beach-volley, ils avaient arrêtés leurs baignades et tous regardaient le combat de près ou de loin. Le petit enfant était partie se caché dans la boutique avec sa mamie, ceux qui étaient sur cette plage se régalés du spectacle que ses deux voyageurs leurs offraient.

Cependant un groupe de trois voyageurs sembla intrigué par le combat, ils décidèrent de se rapprocher. Ils étaient constitués d'un leader et de deux jumeaux qui ne pouvaient pas s'empêcher de terminaient la phrase de l'autre. Ce groupe de voyageurs cherchait à réveiller un artefact très puissant, et pour cela il leur fallait, deux voyageurs qui se battraient férocement. Ils avaient leurs deux voyageurs devant eux., mais, comment ces deux-là étaient ils censé réveillé l'artefact, et comment le groupe de voyageur serait au courant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Water Boy
Messages : 1525
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 20

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Sam 10 Nov 2012 - 4:00
Frederico était peiné : sans un combat, impossible de faire apparaître le premier gardien et donc, impossible d'accéder à l'emplacement de l'artefact. Il était assis, en train de dessiner des symboles sur le sable avec son doigt, pendant que les jumeaux jouaient avec les crabes à pinces géantes de la plage. Frederico les regardait en train de s'amuser, alors que lui commençait à déprimer car pour la première fois, ils n'allaient pas pouvoir dénicher un artefact et cela ne s'était jamais produit lorsqu'ils s'étaient formés. Il allait renoncer à sa carrière de chercheur lorsqu'un tintamarre inhabituel vint sonner à ses oreilles. Il dirigea son regard vers l'origine de ce bruit et observa un étrange rassemblement. Un homme passait par là et Frederico le questionna :

« J'sais pas, c'est un combat j'en suis sûr. Mais ma maman m'attend à Buenos Aires, elle doit me couper un bras. »

Vu le discours incompréhensible de l'homme, ce dernier était sûrement un rêveur. Mais le mot « combat » l'intéressait seulement et le voyageur souriait en faisant découvrir ses larges canines. Il appela les jumeaux et leur fit mine de le suivre. Ils s'apprêtaient justement à tuer le crabe à grosses pinces pour le manger mais se résignaient à le faire. Si Frederico leur demandait de le suivre, c'était qu'il avait trouvé quelque chose d'intéressant. Et quelle ne fut pas la surprise des Find Jones lorsqu'ils virent un albinos sauter pour éviter une balayette d'un gamin aux cheveux bleus ! Les jumeaux regardaient leur compagnon et celui-ci leur intima de préparer les bouteilles d'oxygène et se mettre en garde.

------

« Jacob ? Le mec que je pouvais pas toucher ? Mais donc tu es... Lucy ? T'as changée de sexe ? »

« Kaijin Zared, 16 ans. D'après ses convictions, il devient sadique lorsqu'il combat mais ça reste à voir. Normalement, il est plutôt calme, ne cherche plutôt pas les embrouilles avec son entourage, mais il est quand même un peu impulsif. Quand il réfléchit, il pense d'abord... »

Même si j'assimilais ce que mon Tatouage me donnait comme informations sur lui, je me préoccupais en même temps de ce qu'il avait dit et ma barre de calme était remplie à ras-bord. Mais je continuais à sourire, un joli sourire, celui d'un petit enfant qui voulait continuer à jouer... Même si j'étais plutôt énervé pour penser à ça. Je sortis un « petit enfoiré » et il commença à charger sur moi en sautant, genoux en avant en espérant me frapper au menton. J'avais reculé pour ne pas me prendre ses os en pleine poire mais il continuait à enchaîner les attaques, ce gamin : il voulait me donner un coup de pied au ventre mais il n'avait pas calculé les distances, ce qui faisait qu'il atteignait juste mon ventre pour le toucher et je lui pris le pied pour le faire tournoyer, de sorte qu'il puisse tomber sur le sable. Mais il ne s'en arrêta pas là. Il se releva pour pivoter rapidement sur ma gauche et essaya de me mettre un uppercut. Je bougeais rapidement ma tête mais j'avais pu sentir le vent faible que son attaque avait soulevé sur ma joue. Il essaya de me balayer mais je sautais et lui mis un coup de pied au visage. Il recula enfin, sans demander son reste. Bah, il avait plus d'énergie à revendre que la dernière fois, c'était tout. Mais je devais reconnaître une chose qui était bien, c'était qu'il n'avait pas activé son pouvoir, comme je le faisais avant et comme les newbies le faisaient. Moi aussi, je n'allais pas activer mon pouvoir mais c'était tentant... Lui prouver que je pouvais le stopper en une fraction de seconde, ce serait marrant. Bon, même s'il pourrait détruire la bulle tout de suite car il s'agiterait beaucoup, j'aurai vite fait de déplacer ma bulle pour qu'elle soit haute dans les airs et on aurait pu voir un magnifique vol plané de sa part.

Je me frictionnais le visage et remis Miro sur mes oreilles en lui demandant de mettre Out of Control d'Hoobastank. Je m'agenouillais et pris du sable sans que Kaijin puisse s'en rendre compte que je mis dans ma poche et chargeais vers lui. Au dernier moment, je pris rapidement le sable et le lançais devant moi. Déstabilisation oblige, j'en profitais alors pour le sonner en lui donnant un coup sur le crâne, puis je lui mis un uppercut dans le menton et enfin un autre coup de poing dans le ventre, ce qui le fis reculer un peu. Combo x3, mon gars. La meilleure arme contre n'importe quel type d'adversaire, c'était la diversion. Attaque en traître, certes mais efficace et puis, je ne m’encombrais pas avec ces bagatelles sur le code de l'honneur d'un combattant. Foutaises ! Quand tu seras devant quelqu'un qui sera prêt à te tuer, on verra bien s'il respectera une éthique. Encore moi, j'étais gentil, je voulais juste lui remettre les idées en place.

Je ne savais pas si Kaijin allait contre-attaquer mais il n'en fit rien car un énorme tremblement de terre secoua la plage. Il était tellement fort que j'en perdis l'équilibre. Que s'était-il passé ? Qui ou quoi avait pu provoquer ce tremblement de terre ? Sûrement un voyageur qui testait son pouvoir pas loin. Ou alors... L'idée n'avait seulement effleurée mon esprit lorsqu'une masse d'eau incroyable surgissait de l'eau et petit à petit, une forme apparaissait : des doigts, une main, un bras, deux bras, une bouche et des yeux. C'était tout ce que le premier gardien de l'artefact avait besoin pour anéantir ce qui avaient provoqué le réveil de ce dernier. Mais ça bien sûr, je ne le savais pas. Mais ce que je savais, c'était qu'il nous prit rapidement pour cible, Kaijin et moi.

« Regroupez-vous près des deux voyageurs !! »

« Ouais ! »

« Restez pas là bande de.. !! »

Trop tard, le colosse d'eau les avait chopés avec sa grande main, les souleva et... Les avala. On pouvait les voir descendre le long de son corps. Quelle bande de cons ! Voilà, finis noyés et ça allait bientôt être notre cas si j'agissais pas rapidement. Comme lui envoyer des bulles ne servirait à rien, j'allais sortir l'artillerie lourde. Je me concentrais plusieurs secondes et commençais à créer mon canon à eau. J'avais le temps, le colosse s'en prenait à Kaijin, et ça occuperait ce dernier. Encore trois secondes... Deux... Un...

« Précision = 94% ; Puissance = 100 % ; Distance = 20 mètres. Prêt à tirer. »

Le coup fut parti et toucha le monstre en plein ventre. Même s'il était constitué d'eau, il se modélisait pour prendre forme et donc, il se devait d'être résistant s'il voulait donner des coups. Mon attaque le stoppa quelques minutes, laissant Kaijin tranquille. Il semblait ne pas prendre conscience de ce qui se passait, comme si une unique chose, une unique raison l'animait. Il dirigea son regard vers moi et je sentis qu'il fallait que je bouge de là. Il prit d'abord Kaijin dans sa main droite et commençait à mouvoir sa main gauche vers moi. Merde de merde de chez merde, pourquoi je courrais ? Je savais qu'il allait m'attraper alors pourquoi je me fatiguais, déjà que mon attaque avait sapé un peu plus que le quart de mon énergie ? Je n'eus pas le temps de faire une réflexion dessus lorsqu'il m'attrapa finalement. Encore merde, il allait nous bouffer.


« Miro, mets-toi en mode bulle, grouille ! »

Ma protection faite, je regardais rapidement Kaijin : lui ne pouvait pas avoir de bulle pour respirer et il finira noyé. Orf, on s'en fiche, on va le laisser dans sa mouise... Je ne pouvais pas bouger mes bras alors je fis apparaître mon épée d'eau dans ma main et la plantais dans la main du monstre. Il desserra sa prise et je pus enlever un de mes bras et avant qu'il nous avale tous les deux, je fis apparaître une bulle à l'emplacement même de la tête à Kaijin. Cela puisa dans mon énergie car c'était du placement direct mais bon, que voulez-vous, ma bonne conscience me perdra un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 18

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Dim 11 Nov 2012 - 16:20
Les coups de Kaijin furent tous déjoués. Pour commencer son coup de pied avait été bloqué et le lapin albinos avait prit sa jambe afin de lui faire perdre l'équilibre. Et c'est ainsi que Kaijin tomba lourdement sur les grains de sable, mais toujours plus énergique il se redressa soulevant avec lui une multitude de grains de sable.

L'uppercut qu'il avait lancé fut esquivé par un simple mouvement de tête, ensuite Kala tenta une offensive lorsqu'il esquiva la balayette en sautant, il envoya son pied en direction de la figure de Kaijin, fort heureusement il resta à terre et le pied de Kala ne lui passa qu'à quelques centimètre du visage. Il se releva alors rapidement pour s'éloigner. Lorsqu'il vit Kala charger vers lui, il fit de même sauf qu'une poignée de grain de sable vint gênait sa progression en se collant à ses yeux. Il mit ses mains à ses yeux en poussant un juron, c'est alors qu'un coup sur le crâne lui rappela qu'il était contre un adversaire de taille, puis un uppercut dans le menton s'en suivit, histoire de pas le laisser respirer, Kaijin s'écroula à terre esquivant un nouveau coup. Cependant Kaijin avait récupéré sa vue, enfin plutôt, il pouvait distinguer son adversaire, il tenta de lui donner un coup de pied dans les partie génitales.

Tout à coup un énorme tremblant secoua le sol, recouvrant Kaijin de sable. Il se redressa en crachant du sable et essayant de garder un équilibre incertain. Tout à coup un bruit sourd éveilla la curiosité du voyageur, qui fit volte face. Il constata avec horreur, qu'une gigantesque créature faîte exclusivement de liquide salé et bleuté venait de sortir de la mer. C'était enfaite un immense torse avec des bras disproportionnée et des doigts aussi gros que le mat d'un bateau. Une main faisait à elle toute seule la taille de Black Pearl.

Kaijin glissa un regard en direction de Kala, il semblait tout aussi étonné que lui. Donc, soit il joué très bien la comédie soit ce monstre venait perturber leur combat, vous vous en doutez, cette pensée enragea Kaijin. Toutefois il vit trois voyageurs avec des bouteilles d'oxygène sur le dos s'approchait de là où Kala et Kaijin s'était livrer à un duel sans merci. Kala essaya de leur faire comprendre qu'il devait se barrer mais ce fut trop tard, ils furent capturés et avalés par l'horrible homme d'eau.

Ce petit incident prouvé que Kala n'était pas à l'origine de ce monstre aquatique à moins de ne pas le contrôler ou d'être juste un peu con. Mais Kaijin, qui n'avait pas réfléchit aux conséquences futures de son acte, s'avança et plaça ses jambes parallèlement et attira l'attention de la créature en criant.

- Hé gros plein de sou … De flotte vient te battre !

C'est alors que la créature lança une de ses mains vers le jeune voyageur, qui eut tout juste le temps de plongé sur le côté droit pour esquiver. Il se releva plein d’énergie puis, il lança son poing en direction de la grosse main qui avait essayé de le capturé, il s'avéra que cette dîtes main n'était enfaite que de l'eau. Et donc le coup de Kaijin n'avait eu aucun effet, d'ailleurs il se fit attraper par l'immonde créature, il allait se faire avaler quand, un puissant jet d'eau heurta le ventre du monstre qui se stoppa quelques minutes.

Kaijin comprit alors qu'elle était l'ex phobie de Kala, l'eau. C'était un bon point pour la suite de leur affrontement. Mais pour l'instant il fallait qu'ils survivent. Kala se fit lui aussi capturer. Ils furent tout deux mangés par le monstre, étrangement Kaijin pouvait respirer. Il apporta sa main à son visage et ne put le touché une sorte de bulle l'entourait, ça devait être un coup de Kala. Il avait donc lui aussi envie de continuer leur duel ? Cela réjouissait Kaijin. Mais tout à coup un violent courant emporta Kaijin et Kala à une allure folle, trois silhouettes se dessinaient devant eux surement les voyageurs qu'ils avaient aperçut en même temps que le monstre, mais ils disparurent bien vite de leur champs de visions.

Les deux voyageurs s’engouffrèrent dans un petit trou, ils y découvrirent d'étroits passages. Ils s’engouffrèrent contre leur volonté dans l'un de ses passages. Il était étroits mais surtout semé d'embuche, le visage de Kaijin percuta de plein fouet une pierre, ce qui réduisit sa boule d'air en miette, une grande quantité d'eau salé s'engouffra dans sa bouche et lui laissa un goût tout à fait horrible. Ils atterrirent dans une sorte de grotte. La chute fut dur très dur. Le sol était humide mais resté fait de roche, je vous laisse imaginait à quel point ça fait mal. Kaijin respirer à grand inspiration l’oxygène dont il avait faillit manqué.

Kaijin se redressa difficilement, et attendit que Kala se relève, dès qu'il serait debout il lui donnerait un joli coup de poing en pleine poire en criant ouvertement que leur duel continué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Water Boy
Messages : 1525
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 20

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Mar 27 Nov 2012 - 16:53
Le gouffre, le tourbillon, entraînés contre notre gré par les éléments. Stupides éléments. Si ça ne tenait qu'à moi, j'aurai laissé Kaijin se démerder et me barrer aussi vite que possible. Mais j'étais trop gentil. Et que me donnait-on pour récompenser cette gentillesse ? La destruction de mon masque à air de fortune et quelques bleus dus à des morceaux de roches qui étaient présents dans le prolongement du corps de la créature. D'après ma logique, ce corps traversait une partie de cette mer et devait prendre origine à un endroit, quelque part au Royaume. Et d'après ce que mon épaule envoyait comme signaux électriques à mon cerveau, nous avions été expulsés dans une grotte avec un sol et des parois qui étaient tout sauf douillets. Pourquoi je me trouvais avec cet imbécile, déjà ? Parce qu'un géant d'eau nous avait pris pour cible et nous a bouffés. Parce qu'on s'était tapé dessus. Enfin, cela pouvait être une des raisons, une hypothèse probable. Alors la faute à pas de chance ? Mauvais-endroit-mauvais-moment ? Très peu pour moi, je n'y croyais pas. Il y avait assez de monde sur la plage et à pars nous et les trois zigotos, personne d'autre n'avait été mangé. Ou peut-être étaient-ils passés par un autre conduit ? Je me rappelais, pendant que le courant nous entraînait, d'avoir aperçu trois gros trous, dont un dans lequel nous avions été aspirés.

Les dégâts n'étaient pas si horribles que ça : j'avais des égratignures partout, dus aux quelques morceaux de bois qui étaient dans la masse d'eau animée et aux parois rocheuses de... De quoi en plus ? Cela m'avait tout l'air d'une grotte, qui était éclairée avec l'eau qui était tellement claire que c'en était perturbant. Nous avions été expulsés de l'eau avant d'atterrir à côté aussi brutalement qu'un éléphant qui tombait sur le sol. Ne me demandez même pas comment j'avais fais pour arriver à penser ça. En tout cas, j'avais surtout mal mais je me disais que la douleur partirait dans quelques minutes. Sauf que je reçus un coup de poing dans la figure. La vie avait un humour de merde. Mon nez n'était pas cassé, fort heureusement, mais ma patience, elle, l'était déjà bien avant que le poing de Kaijin n'ait touché mon visage. Je me relevais et effectuais un coup de pied retourné sauté d'une rapidité que je fus surpris qu'après le coup parti. J'en avais marre, ce gamin était insupportable et du coup, je craquais :

« PUTAIN ! TU PEUX PAS TE COMPORTER DEUX SECONDES SANS QUE TU FASSES CHIER LES GENS ??!! TU VOIS PAS OU ON EST ? UN MONSTRE NOUS BOUFFE ET MAINTENANT ON EST DANS UNE PUTAIN DE GROTTE ! ALORS MAINTENANT, T'AS INTERET A TE CALMER ET DE M'AIDER A SORTIR DE CE MERDIER !! »

Je soufflais un bon coup, puis allais vers l'étendue d'eau pour nettoyer mes égratignures. Je me relevais et examinais cette foutue grotte et trouvais ce que je cherchais : un passage. Mais le seul problème, c'était que si on partait... Si je partais, rectification. Je n’allais pas laisser ce gamin m'accompagner, il allait sûrement me créer d'autres ennuis. Si je partais de là où j'étais, je n'aurai plus de lumière. Il fallait que je trouve quelque chose pour m'éclairer... J'avançais vers le passage et je vis un bout de bois, accroché à la paroi, comme si cela avait été mis pour ceux qui survivraient au monstre. Lorsque je l'enlevais de son socle, il s'alluma immédiatement et je fus vraiment surpris. De plus en plus bizarre... Je regardais Kaijin qui était toujours resté planté comme un bambou au sol et qui faisait une tête d'ahuri. Bah, laissons-le là, il se débrouillera, je m'en fichais maintenant.

« Gamin ! Si tu veux te retrouver sans lumière, t'as qu'à pas me suivre ! »

Super, il allait sûrement me suivre. Je frappais mon front avec ma main et je maudissais Clem et sa malchance.

------

« *Si l'âme et le corps sont deux choses différentes, l'interchangeabilité existe. Et si la racine carrée de ce facteur est multiplié par la somme des deux entités, la fusion existe. Et si la fusion existe, la soustraction d'un être peut être additionné par le corps sans âme* Mais merde ! Je n’y comprends rien ! Les Jumeaux, vous en pensez quoi ? »

« On en sait rien. C'est toi le cerveau, nous on est les muscles. »

« C'est pas vrai... Bon, on continue. »

Les Find Jones s'étaient sortis indemnes de la noyade et avaient déjà commencés à marcher. Frederico éclairait le groupe grâce à son pouvoir, trois boules de lumière lévitaient : une était devant lui, une autre était au-dessus d'eux et la dernière était derrière les Jumeaux, qui fermaient la marche. Ils s'étaient arrêtés devant une inscription sur une paroi qu'ils longeaient et avaient repris la marche. Il fallait continuer d'avancer, il n'y avait pas d'autres chemins. Sauf qu'ils s'arrêtèrent, croyant avoir entendu un grognement. Ils recommencèrent à marcher pour finalement comprendre que ce qu'ils avaient entendus n'était pas une hallucination. Un filet de bave coula sur l'épaule de Frederico et ce dernier dirigea la boule de lumière qui se trouvait à côté de lui vers le plafond de la grotte : des bêtes, parsemés de poils qui recouvraient leur visage et dont on percevait que les yeux globuleux et blancs avec leurs dents jaunes et pointus, étaient suspendus sur ce plafond devenu inquiétant. Leurs pattes étaient, certes, collées à la paroi d'en haut mais leur tête se trouvait dans leur dos, ce qui était humainement impossible. Mais c'était des bêtes, des bêtes de Dreamland. Et il y en avait une dizaine, sauf que Frederico aurait mit sa main à couper qu'il y en avait plus, beaucoup plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 18

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Lun 3 Déc 2012 - 22:45
Kaijin avait réussi à touché Kala, ce dernier n'apprécia pas le moins de monde. Il était tombé à terre, et se releva brusquement et rapidement pour envoyait un coup de pied retourné. Kaijin eut le bon réflexe de reculé de deux pas, parvenant à esquiver. Le jeune voyageur s'apprêtait à repartir à la charge, quand Kala, lui cria à la gueule lâchant quelques postions.

- PUTAIN ! TU PEUX PAS TE COMPORTER DEUX SECONDES SANS QUE TU FASSES CHIER LES GENS ??!! TU VOIS PAS OU ON EST ? UN MONSTRE NOUS BOUFFE ET MAINTENANT ON EST DANS UNE PUTAIN DE GROTTE ! ALORS MAINTENANT, T'AS INTERET A TE CALMER ET DE M'AIDER A SORTIR DE CE MERDIER !!

Kaijin resta avec une tête ahuris pendant quelques secondes, incapable de répondre. Il avait pas bien compris. Comme quand on lance trop de programmes sur un ordinateur et qu'il plante. C’était pareil ! Il reprit ses esprits peu de temps après que Kala est détacher un bâton de son piédestal. Une fois retiré du piédestal, le bâton s'illumina comme une sorte de torche.

-Gamin ! Si tu veux te retrouver sans lumière, t'as qu'à pas me suivre !

Sans lumière dans cette caverne ce serait difficile de se repérer, de plus rester dans une caverne pendant toute une nuit dont on ignorait tout n'était une idée judicieuse. Mais pour Kaijin, c'était différent, il espérer simplement affronter le voyageur qui contrôlais l'eau. Bref, ils s'engouffrent tout deux dans un chemin sombre et inquiétant.

Il y faisait si sombre que même avec la lumière du bâton ils n'y voyaient presque rien. Mais bon mieux vaut ça que rien du tout. Dans la grotte tout était silencieux, on pouvait entendre le bruit des gouttes d'eau qui tombaient dans les flaques d'eau. Leur marche fut longue, mais au bout de trente minute, le sol commença à trembler et à se fissurer. Les parois devenaient bancales. Une longue fissure déchira le sol qui se sépara en deux, manque de pot Kaijin tomba dans la faille.

Quel boulet. Il avait enfaite perdu l'équilibre car il essayait de tenir en équilibre justement sur un pied. Il n'y avait que lui pour faire ce genre de choses. De plus il ne savait pas où il tombait, mais alors pas du tout ! Cependant il parvint à limiter les dégâts de la chute en s'accrochant, à un morceau de parois alors qu'il n'était qu'à quelques mètres du sol.

Ceci dit, il tomba de plein fouet sur le dos lui infligeant une affreuse douleur. Heureusement pour sa pomme, il était tombé sur un sol plutôt plat. Dans le noir total, il ne pourrait pas aller loin. Il chercha à tâtons les endroit constituer de roche, puis il redressa son torse, les jambes en tailleurs. Il passa ses deux mains derrière son cou. Il se massa alors la nuque, puis le bas de dos. Il peina à se relever, il allait passer une affreuse nuit si je puis dire.

Il parvint à se redressait en s'appuyant à une structure plutôt solide. Il s'étira en faisant craquer ses doigts. Tout à coup une lueur aussi puissante qu'étrange surgit derrière lui. Aussi imbécile soit il, ce dernier se retourna tout en pensant que c'était le lapin albinos.

-Dis donc lapin Albinos t'as une sacrée lumi … WHAT THE FUCK !?

Pendant ce temps plus haut, à la surface les personnes qui squatté la plage virent le golem poussé un hurlement pour ensuite tombé dans la mer tel une pierre, créant un vague impressionnante qui éclaboussa la rive.

Ce golem servait à tuer les voyageurs qui parviendraient à réveiller un artefact caché, dans des cavernes souterraines, qui étaient un véritable labyrinthe. Mais pour compliquer la tâche, il fallait déjà réussir à survivre à un golem d'eau, puis on tomber dans un labyrinthe infesté de créatures tout aussi dangereuses les une que les autres. Mais en plus pour bien être sur que les voyageurs crèvent les parois de la caverne tremblées, souvent, trop souvent.

Mais là Kaijin avait un autre soucis. Une énorme luciole tout aussi impressionnante qu’effrayante ce tenait devant lui. Cependant son extrême naïveté et ses deux neurones à peu près correct ne lui permettait pas de repérer les dangers quand ils se présentaient à lui. C'est pour cela que le jeune voyageur fusa vers l'immonde créature prêt à en découdre ! Cependant, la luciole n'eu qu'à faire un mouvement de pattes pour envoyait Kaijin valdinguer je ne sais où.

Il devait élaborer une stratégie. Hé bah c'est pas gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Water Boy
Messages : 1525
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 20

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Sam 8 Déc 2012 - 12:01
« Le gros boulet… »

Ayant échappé de justesse à la chute, presque probable, vers un trou sans fond, Kaijin m’avait quitté avec un long et merveilleux cri de détresse. C’était déjà bien que je le sauve de la noyade, je n’allais tout de même pas le sauver d’une crevasse. Il y avait des limites quand même. Mais j’entendis finalement un bruit, comme un objet qui atterrissait sur le sol avec violence, suivi d’un petit cri de douleur. Bon, il était vivant, c’était déjà ça. Valait mieux continuer tout seul, il me rattrapera bien tout à l’heure… Ou jamais d’ailleurs. Déjà que la torche ne suffisait pas à éclairer pour une seule personne, alors deux… On devait sûrement penser que je n’avais pas de réaction particulière, quand à l’endroit où j’étais et le pourquoi j’étais là. Pas du tout, et j’aurai bien voulu le contraire. Je me sentais frustré, légèrement angoissé. Frustré car je ne savais pas pourquoi j’étais là, et j’espérais ardemment le savoir. Angoissé car j’avais un mauvais pressentiment. Mais un très mauvais. Sauf que ça ne me faisait pas vraiment peur. Juste que je n’étais pas en confiance.

Je continuais à marcher prudemment car, je ne savais pas où j'allais. Était-ce la bonne direction ? J'allais peut-être tomber dans un piège, comme ce gamin. Mais bon, de toute façon, il n'y avait qu'un chemin possible alors... A un moment donné, je sentis avec ma main (qui était sur une paroi, pour je ne sais quelle raison) des fissures inhabituelles. Je levais ma torche et vis que c'était des formes, des dessins incrustés dans la pierre. Mais je ne pouvais pas le comprendre, ils étaient, en partie, comme séparés et d'une certaine manière, ils ne collaient pas du tout ensemble. Bah, peut-être étaient-ils sans importance... Et puis je trébuchais sur un gros rocher, planté au beau milieu du chemin. Je me retenais de sortir toutes les malédictions que je connaissais et l'examinais.

«
*Si l'âme et le corps sont deux choses différentes, alors l'interchangeabilité existe. Et si la racine carré de ce facteur est multiplié par la somme des deux entités, la fusion existe. Et si la fusion existe, la soustraction d'un être peut être additionné par le corps sans âme.* Euh... D'accord. »

D'après ce que j'avais compris, c'était une énigme. Une énigme qui fallait certainement résoudre. Oui, mais comment ? Il fallait d'abord déchiffrer ce charabia car c'était sûrement une indication sur la raison de tout ce merdier. L'âme et le corps sont deux choses différentes... C'était sûr, nous sommes de parfaits exemples, les Voyageurs. La racine carré du facteur, multiplié par la somme des deux entités... Les entités, le corps et l'âme ? Mais pourquoi une racine carré ? Je n'avais plus de maths car j'étais en littéraire, c'était pour ça que j'avais pris cette filière ! Pourquoi les maths venaient-ils me hanter même à Dreamland, pourquoi tant d'injustices en ce monde ?!


« * Si la fusion existe, la soustraction d'un être...* »

Je fus interrompu par un énorme bruit. Un bruit de bataille, de combat. C'était sûrement Kaijin mais avec qui se battait-il ? J'avançais prudemment lorsque quelque chose coula sur mon épaule. C'était froid, et visqueux. J'examinais la substance en la prenant dans mes doigts. Bave. Qui provenait d'en haut. Je posais délicatement la torche sur le sol car je n'allais pas pouvoir la tenir, quitte à n'avoir plus de lumière. Mais étrangement, la flamme ne s'éteignait pas. Je ne m'attardais pas sur ça et fit apparaître une épée d'eau dans chacune de mes mains et je levais ma tête. C'était tout simplement horrible : c'était une sorte de bête parsemée de gros poils et qui le recouvraient partout. Seuls ces yeux et sa mâchoire n'étaient pas recouverts. Ses yeux justement étaient blancs, sans pupilles et sa mâchoire laissait paraître ses dents trop bien aiguisées qui étaient tellement blanches que la bête pouvait se diriger dans cet obscur endroit sans avoir de souci de lumière. J'avalais ma salive et ce fut à ce moment précis que la bête sauta sur moi. Il ne fallait pas que je bouge, même si tous mes membres hurlaient et me suppliaient de détaler. Mais il ne fallait pas, je pouvais clore cette agression rapidement. J'enfonçais alors mes deux épées d'eau dans son corps, qui le transperçaient. Sa mâchoire se ferma dans un bruit très sec, à seulement quelques millimètres de ma tête et glapit pour une dernière fois. J'avais de son sang sur le main et j'utilisais l'eau de mes épées pour enlever ce liquide rougeâtre de mes bras. C'était vraiment une créature horrible, et elle était vraiment laide. Je repris la torche et continuais à marcher, toujours en avançant prudemment, comme je l'avais fais au début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 18

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Mer 12 Déc 2012 - 22:00
Kaijin avait le chic pour se mettre dans des situations vraiment bizarres mais là, il avait fait fort. Il se trouvait face à une immense bestiole, beaucoup plus forte que lui. Cependant, il était chanceux sur ce coup, car la luciole sur dimensionnée était coincée entre deux parois. Ce qui n'empêcha point Kaijin de lui foncé dessus et de se faire envoyer valdinguer une nouvelle fois.

Ceci dit, la troisième fois fut la bonne. Au moment où la patte vint balayer le sol, la White Star se jeta à plat ventre, puis il se releva et sauta sur la gueule de l'insecte. Qui commença à se débattre dans tout les sens, le voyageur s'agrippa à une antenne de la bestiole, il parvint à ne pas être projeté au sol une nouvelle fois.

Enfin presque, il heurta de nouveau le sol. La luciole avait levé brusquement sa tête, et sous la force du poids de Kaijin l'antenne de cette dernière s'arracha de la tête de cet pauvre bête. Elle en poussa un terrible rugissement et commença à se débattre pour attaquer Kaijin. Grâce à touts ses mouvements , les parois tremblèrent encore une fois. Sauf que là des roches tombèrent des parois Deux imposante roches écrasèrent la luciole, plongeant la grotte dans la pénombre. Une fois encore. Kaijin se redressa douloureusement. Les nombreux chocs qu'il avait subit contre le sol avait été très douloureux.

De nombreuses douleurs lui parcouraient le corps. Il chercha tout de même un chemin, avançant prudemment et lentement, de peur de tombait quelque part. Le voyageur aurait espéré récupéré la source de lumière de cette fichue luciole, mais elle s'était éteinte en même temps que la vie de cette dernière.

Il progressé toujours à l’aveuglette faisant un boucan pas possible. Il posa une main sur un rocher, tâta la surface de se dernier avec l'autre, rien de suspect. Il s'assit sur le rocher se laissant glissé pour atteindre le sol. C'est alors qu'un bruit suspect l'intrigua alors qu'il était toujours assis. Tout en redressant, il progressa vers l'origine du bruit, jusqu'à heurter une parois. Bon un petit choque de rien du tout, il avait plus était surpris qu'autre chose.

Le jeune voyageur colla son oreille contre le mur, il eut des difficultés à identifier l'identité de ce bruits. Il s’agissait de violents courant maritime souterrains. Une fois que Kaijin eut identifié le bruit il voulut en savoir plus. Et comment il comptait faire ceci ? En cassant la parois bien sur ! Non mais avec ce couillon il était évident qu'il aurait tôt ou tard des idées tordues !

Il plia alors ses genoux ramassa un caillou bien solide et imposant, puis l'empoigna fermement pour le cogner le plus fort qu'il put contre la faible parois. Il s'arrêta écouta, pas de tremblement de la part de la parois, il continua à s'acharner à taper du plus fort qu'il put. Au bout de sept tentatives il s'accorda une petite pause. Il avait quelques douleurs qui lui parcouraient le bras, mais il surmonta ses dernières. Frappant deux nouvelles fois, au bout de la deuxième, il vit ses efforts menaient pour sa stupide et difficile tâche portaient ses fruits.

Une petite fissure s'était dessinée dans la roche, il continua de frapper encore quatre à cinq fois. Jusqu'à ce qu'un bruit sourd résonne aux alentours. Kaijin recula de quelques pas pour avoir une vue d'ensemble sur ce qui se passait, rien. Quand il reporta son attention là où il avait frapper il put distinguer dans la pénombre une imposante faille. Le voyageur avança de quelques pas approcha sa tête de la faille. Un fin filet d'eau lui coula sur le nez, il leva alors un peu la tête, un immense geyser d'eau détruit la parois.

Emportant Kaijin avec force, ce dernier coupa sa respiration. Pour ne pas perdre cette dernière trop tôt. Il essayait de nager pour éviter un maximum les roches, mais il fut à cours d'oxygène et déconcentrer un rocher lui heurta l'estomac, ce qui lui fit perdre encore plus d'air et bien sur il but la tasse. Alors qu'il était au bord de la suffocation, il atterrit dans une grosse flaque d'eau. Assez profonde pour amortir sa chute, il se remit debout, ses cheveux bleus ne tenaient définitivement plus, ces derniers couvraient tout le visage du voyageur. Il maudissait de plus profond de son être ces fichue caverne qui le transformer en une serpillère bipède et bleue.

Il pausa ses mains sur ces genoux et reprit son souffle, content de pouvoir enfin respirer, ceci dit impossible de retirer l'horrible goût de sel qui avait élu domicile dans sa bouche. Il cracha à plusieurs reprises pour tenter de chasser le goût sans grands effets. C'est alors que quelque chose attira l'attention de Kaijin. De la lumière, trois silhouettes qui semblais être des voyageurs. D'autres silhouettes moins humaines, mais le voyageur aux cheveux bleus ne parvenait pas à voir ces dernières. D'un pas sûre il avança quand un sinistre grognement naquit dans son dos, cet évènement le fit frémir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Water Boy
Messages : 1525
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 20

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Mer 26 Déc 2012 - 0:56
Frederico se battait tant bien que mal, il épuisait ses réserves de pouvoir pour maintenir son épée de lumière tant bien que mal. Ces fichues bêtes n'étaient pas résistantes, mais elles étaient trop nombreuses et il n'en voyait pas la fin. José et Andreas, les Jumeaux, semblaient s'amuser à dégommer toutes ces créatures, l'un en les écrabouillant avec une force extraordinaire, l'autre avec des roches de formes différentes qu'il faisait apparaître. Mais au bout d'un moment, ils ne voyaient plus la fin. Sauf qu'il ne fallait pas qu'ils faiblissent car sinon, ils étaient kaput. Finalement, il en restait plus que quatre. Chacun prirent une bête chacune mais la dernière restait cachée, attendant le moment propice pour attaquer. Et au moment où elle sauta pour plonger sur l'un de Jumeaux sans qu'il s'y attende, des cheveux bleus apparurent et...

------

Le froid commença à se coller contre ma peau. Mes poils hérissèrent et je commençais à trembler légèrement. La chaleur produite par la torche n'était pas suffisante et mes pieds commençaient à me faire mal. J'étais pieds nus, c'était logique. Le chemin semblait interminable et j'avais perdu toute notion de temps. Mais je ne sentais aucun signe de réveil, ce qui voulait dire que j'avais du temps pour découvrir ce que cet endroit renfermait et pourquoi j'y étais. Après avoir tué l'immonde bête, j'avais marché un peu avant de tomber sur deux chemins différents. Celui de gauche avait une odeur particulière que je n'avais pas aimé, alors j'avais pris celui de droite. Et puis, j'avais choisi en faisant la plouf. Mais l'odeur avait augmentée la chance de tomber sur le chemin de droite. Enfin, « la chance »...Depuis le début de cette nuit, cette chance était partie voir si elle n'avait rien de mieux à faire ailleurs et je ne savais pas si le hasard ne se foutait pas un tout petit peu de ma gueule. Mais oublions-ça. Je repensais à l'énigme sur la pierre pour empêcher mon cerveau de geler et une chose m'intrigua : la soustraction d'un être... La dissociation de l'âme et le corps ? Un seul objet pouvait faire cela, et c'était tout simplement un artefact. Donc, il était question d'un artefact. Et si on considère ce point avec le reste de l'énigme alors...
J’aboutissais enfin à quelque chose. J'arrivais dans une grande ouverture circulaire, dont les murs, le sol et le plafond étaient polis et partout, il y avait des lignes rectilignes et difformes. Il y avait aussi des dalles de toutes les couleurs et elles suffisaient à éclairer la salle. Un sentiment parcourra toutes mes cellules nerveuses et mes poils hérissèrent à nouveau, mais ce n'était pas le froid qui en était la cause maintenant. Non, c'était l'excitation. Mais de l'excitation pour quoi, mon esprit ne le sut pas. Enfin, pas pour le moment. J'avançais vers le milieu de la pièce et il avait semblait que j'avais déclenché quelque chose en marchant sur une dalle car quelque chose s'ouvrit et un rugissement puissant monta dans toute la salle et probablement dans toute la grotte. Le Bandersnatch, voilà ce qui courra pour entrer dans la salle. Comment une telle créature avait pu arriver dans un endroit tel que celui-ci, sous la mer ? Il appartenait au monde d'Alice au Pays des Merveilles, le film de Tim Burton qui était sorti au cinéma il y a deux ans. Aaah, ne cherchons plus à savoir.

Le Bandersnatch hurla et souffla, tel un taureau dans une corrida. Il allait charger, il allait charger sur moi et si je ne faisais rien, j'allais me faire plaquer par au moins 100 kilos et de deux mètres de haut (estimations presque évidentes). Si le monstre était seulement agressif parce qu'il était exploité dans le film, celui-ci semblait vouloir tout simplement me réduire en charpie sans état d'âme. Je fis apparaître une bulle d'eau et je rebondissais dessus pour éviter la charge mortelle de la créature. Il chargea dans le vide mais il tourna et leva sa tête en ouvrant sa bouche et une langue fine, pour lui mais grosse pour moi, s'enroula autour de moi alors que j'étais dans les airs et je me fis projeté contre le sol. Le choc créa plusieurs fissures et un nuage de poussière s'éleva dans les airs. Mais la bête ne se contenta pas de ça, non, elle décida que m'envoyer valdinguer à l'autre bout de la salle pour me faire percuter un mur et me voir tomber au sol violemment était une bonne idée. Je ne savais pas combien de temps j'allais tenir mais sur le coup, une petite aide ne serait pas de refus...
Je me relevais avec difficultés, espérant que la créature ne vienne pas me gober. Il patientait. Il patientait que je me relève complètement pour pouvoir me malmener encore plus. Saleté de merde. Une aide serait vraiment la bienvenue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Mordu
Messages : 952
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 18

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Jeu 3 Jan 2013 - 16:20
Bien que le grognement le fit frémir, le combat se présenté une nouvelle fois, mais cette fois ça allez vraiment être très excitant, il ne se retournerait pas pour faire face à la bête. Non il l'a mêlerait à ces nouvel adversaire qu'étaient ces voyageurs pour que le combat soit encore plus ardu. Le mérite du vainqueur serait encore plus grand ! Avant même que la créature ne puisse lui sauter dessus, ce dernier courait déjà en direction de ses nouveaux adversaires. Il plongea pour plaquer un des voyageur, sans s’apercevoir qu'il venait de le sauvait des griffes d'une bête.

Résultats des courses, deux bêtes, quatre voyageurs.

Bien que Kaijin ait sauvé le voyageur d'une mort certaine, le boulet du surnaturel gardait toujours en tête que c'était son adversaire. Il lui envoya un coup de poing entre les deux omoplates, espérant l'avoir touché sinon, il était vraiment pas doué ou les amis du voyageur avait sauvé leur compagnon.

Quoiqu'il en soit il se relèverait, et attaquerait une des étranges créatures velues absolument répugnantes. Ce dont il ne se doutait pas, ce qu'un seul coup de pattes valait au moins le double d'un coup de poing. Sans parler des griffes aussi coupantes que des rasoirs.

Ceci dit, Kaijin avait la bonne habitude d'essayer d'esquivé touts les coups qu'on lui envoyaient, bien que parfois se soit un fiasco total. Passons, le voyageur du surnaturel fusa vers une de ses anomalies. Cette dernière en fit de même, enfaite Kaijin avait le QI d'un animal, parfait ! Au moins durant ce combat on va bien se marrer.

Kaijin envoya son poing en direction de la cage thoracique de cette immonde créature. Ses os étaient durs, il eut l'impression que le coup lui fit plus de mal à lui qu'à elle, pourtant elle recula de quelques pas. La White Star enchaina avec un coup de pied sur le flanc droit de la bête, cependant la bête passa à l'action. Avec rapidité elle sauta sur Kaijin, le plaquant au sol, tenta de planter ses griffes acérées dans le torse du voyageur, la pattes gauche fut dévié, les griffes pénétrèrent dans le sol et empêchèrent la créature de bougé sa patte gauche. En revanche la droite arracha la peau pâle du jeune voyageur de façon latéral, laissant une trace de griffure lui parcourant la poitrine. La blessure n'était pas grave, mais elle faisait un mal de chien.

C'est alors que le prédateur approcha sa tête de sa proie, dévoilant de longs crocs blanc, qu'elle s'apprêtait à utilisé pour arracher, dévorer, une partie de la figure de Kaijin, ce dernier répliqua rapidement en élançant sa tête du plus violemment qu'il put.

- Coup de boule dans ta gueule !

Il fallait toujours que ce petit signale ce qu'il allait faire par un cri, ou quelque chose du même genre. Le coup eut l'effet recherché, la créature balança sa tête en arrière, puis un coup de pied de la part du jeune voyageur éjecta la créature à terre. Kaijin se redressa et progressa rapidement vers la créature qui commençait à se relever.

Cette dernière bondit à l'aide de ses pattes arrière, avide de viande fraiche. Kaijin plia les genoux pausant sa main droite au sol, il s'en servit comme d'appui, puis à l'aide de son pied, il pivota de droite à gauche et faucha les pattes de la créature, elle en tomba, c'était le moment. Dès qu'il fut débout il bondit enfonçant son coude dans l'estomac de la créature, puis un coup de poing au milieu de la gorge servit à la faire taire.

Une fois debout il vu l'autre créature à terre également. Il s'apprêtait à en finir en abattant les trois derniers voyageurs, mais tout à coup, la caverne fut secoué par de nouveaux tremblements mais plus synchronisés, ressemblant aux pas d'une immense bête. Comme si les trois autres gugusses venaient de comprendre la situation, ils s’engouffrèrent dans un chemin sombre de la caverne. Kaijin les suivit grâce aux petites boules de lumière générées par un des voyageurs. Le chemin qu'ils empruntaient été sombre, c'était enfaite une sorte d'escalier, sacrément immense, de plus les marches n'étaient pas bien faite, Kaijin tomba à plusieurs reprises. Cependant il parvint à suivre ses adversaires en arrivant au bout de cette escalier de malheur.

C'est alors que tournant sur la gauche, le groupe commença à distancer Kaijin jusqu'à ce qu'ils arrivent dans une immense pièce, aux murs sombres, cependant la salle était éclairée par différentes torches. Le groupe s'arrêta brusquement, Kaijin ne put s'arrêter ainsi, il continua sur sa lancé, en ralentissant. Une fois immobile il aperçut Kala contre un mur, couchait et immobile. Il se tourna vers les trois voyageur visiblement sur les nerf.

- Bon ok, qui à tapé MON adversaire ?

Un sinistre grognement répondit à Kaijin dont la mine était effrayé, une espèce d'immonde bête à la fourrure grise et à la carrure gigantesque était sur sa droite.

- Oh … my god !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Water Boy
Messages : 1525
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 20

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared] Mar 15 Jan 2013 - 22:24
Tout objet de l'Univers a un point de départ et un point d'arrivée. J'étais actuellement en stand-by... Le Bandersnatch m'avait salement amoché et j'étais déjà à terre, même si je n'étais pas à fond. Il patientait, il voulait faire durer le plaisir car il savait qu'il pouvait broyer mon corps sous ses dents aiguisés comme des sabres arabes. Il voulait me voir mourir à petit feu... S'il croyait que j'allais faire la même chose. Je me relevais, péniblement, et me mis debout. J'étais engourdi de partout et des plaques rouges commençaient à apparaître. Saleté de bête. Elle allait recevoir le double de ce qu'elle m'a donné. Kaijin était arrivé entre-temps avec le groupe de voyageurs qui étaient supposés noyés. Il m'avait vu à terre et avait demandé naïvement qui m'avait fait ça. Le Bandersnatch lui répondit poliment, je lui disais merci mentalement. Je craquais mes doigts, mon cou, demandais à Miro de mettre une chanson et disais au gamin :

« T'interviens si tu veux, mais ce combat est à moi. T'es prévenu dorénavant. »



Je courais vers la bête qui fit de même. La collision, la rencontre en face à face, le corps à corps. Au dernier moment, je créais une bulle d'eau où je sautais dessus pour me retrouver au-dessus de sa tête. Rapidement, il me lança sa langue, mais je n'allais pas tomber deux fois dans le même panneau. Je me retournais dans les airs en attrapant sa langue avec ma main droite, tout en faisant apparaître mon épée dans ma main gauche et je tranchais sa langue en deux. J'attrapais le bout de langue qui repartait vers sa bouche en mettant mon pied en avant. Même si le choc fut très rude, j'avais pu le déstabiliser grandement et lorsque je me réceptionnais au sol, je commençais à rassembler l'énergie requise pour mon canon d'eau. J'avais terminé de créer la forme de mon arme aquatique lorsque je fus percuté par une grosse masse de muscles en puissance, qui me fit glisser sur plusieurs mètres. Je crachais mes poumons et me relevais, en furie. Ce connard de Bandersnatch de merde m'avait fait gaspillé de l'énergie pour rien ! J'allais lui crever les yeux et les enlever de leur orbite !

Il fut soudain préoccupé par autre chose. En effet, Kaijin se jeta sur le Bandersnatch et s'accrocha aux poils de la créature. Celle-ci se débattait du mieux qu'elle pouvait pour se débarrasser de l'individu indésirable. Première initiative. J'en profitais alors, non pas gaspiller encore une fois de l'énergie inutilement, pour lancer d'abord une bulle d'air sur la tête de Kaijin et créais une grosse bulle d'eau je lançais en plein dans la tête de la bête. Deuxième initiative. Tant pis si ça allait vider mon énergie mais il fallait que j'en finisse. Je fis apparaître l'arme d'eau petit à petit dans mes bras et je sentis la puissance que j'étais en train de mettre dans le canon et continuais à remplir. Pas de plan B. Et ne plus reculer.

« Précision = 95 % ; Puissance = 82% ; Distance = 3,50 mètres. Prêt à tirer. »

Et je relâchais l'eau contenue qui partait vers le Bandersnatch et le fit propulser dans les airs avant de retomber à une dizaine de mètres plus loin. J'avais forcé pour ne pas me faire rejeter en arrière et mes jambes avaient avaient tout pris. J'avais encore plus mal aux jambes mais je fis apparaître néanmoins mon épée d'eau dans ma main droite tout en m'avançant vers la bête étendue, la langue coupée en train de pendouiller hors de sa bouche. Et sans m'arrêter, mais tranquillement, je lui tranchais la gorge. Du sang m'éclaboussait une nouvelle fois et je devais, encore une fois, passer de l'eau sur moi. Comme si je n'attrapais pas froid comme ça. Je me demandais bien ce qui s'était passé pour Kaijin, il avait été enfermé dans la bulle d'eau et avait sûrement dû prendre de plein fouet mon canon.

------

Les Find Jones avaient profité que les deux voyageurs s'occupaient du second gardien pour entrer dans la salle de l'Artefact. C'était en fait, la tanière du Bandersnatch et il gardait l'objet magique au chaud. A l'intérieur de la tanière, les murs étaient très noirs, mais des dessins, de multiples de courbes magnifiquement déployées dessus servaient comme lumières car elles rayonnaient. Et l'Artefact se trouvait au milieu, posé sur un socle. Il ressemblait à un tampon de signature, sauf qu'il avait deux faces et était de couleur marron clair. Frederico mit un gant et prit l'artefact en déclarant :

« Nous l'avons enfin... »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Encore toi... [PV Kaijin Zared]
Revenir en haut Aller en bas

Encore toi... [PV Kaijin Zared]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Royaume des Tropiques-