Haut
Bas

Partagez|

Marche ou Crève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Marche ou Crève Lun 15 Oct 2012 - 14:45
Ouvrant les yeux, Raphael vit en premier... une montagne. Mais pas le genre de montagne en pierre recouverte de neige, érodée par la pluie, le vent et tout. Plutot du genre, naine, dorée... et menacante de s’écraser. En fait, c’était bien des pierres, certes, mais des pierres précieuses. Saphir, rubis émeraude, aigue- marine, et tout un tas de babioles brillante en tout genre, style trésor du capitaine crochet. Lorsque Raphael s’en approcha, il remarqua qu’elle était plutot louche genre, pierre maudite du pirate. Mais bon, pourquoi se priver d’en voler quelques uns? Au moment ou Raphael, avança la main pour prendre une épée do’or sertie de diamant, d’onyx et de saphir, un cri strident retentit dans la salle:

-Eh! Qu’est- ce que vous faites?

Raphael avit affaire à un genre de loutre/singe. Un corps de loutre, une tete de loutre, mais des mains de singe, des pieds de singe et une queue de singe. Le tout enroulé dans ce qui semblait etre un pull, mais qui ressemblait plus au tapis qu’on achète trentes centimes à une brocante parcequ’il est taché avec du vin, de l’huile et sang, le tout recoussu par endroit avec du tissu rose à pois vert. On peut donc dire qu’il avait l’air de..; rien en fait. Raphael ricana et répondit, d’un ton qui montrais bien ce qu’il pensais:

-Bah, ca se voit nan? Je me sert.
-Qu! Quoi! Comment ose tu te servir dans le trésor des Ocean’s Brother!
-De qui?

En effet, Raphael n’avait JAMAIS entendu parler de ces “Ocean’s Brothers” et l’autre lui claque de pas toucher à son trésor!Elle en a du culot c’te loutre!

-Bon, Ok, fit Raphael alors qu’il avait mis une couronne en or sertie de rubis sur sa tete. On va faire simple. Sur ce, il saisit une épée en argent dans le tas et la laçat sur la loutre, la pénétrant en plein coeur. Dans un dernier soubresaut, la loutre cria”Garde!!!”. Raphael S’approchat d’elle et retirat l’épée du corps flasque de la loutre. “Bon, pour commencer tu meurs.” Déjà, il entendait des bruits de pas venant de l’escalier en colimaçon qui menait à la salle. “Ok, je suis dans la merde”. Raphael Se plaqua contre un mur de sorte que lorsque trois gardes arrivèrent dans la salle, ils ne le virent pas. “Ok, je suis profondément dans la merde...”. Raphael préférat s’éclipser, mais, lorsqu’il allait disparaitre par l’entrebaillment de la porte, un des trois gardes se retournat et l’apercut:

-Eh toi là! Qu’est ce que tu fous la!
- Moi? Oh rien je ne fais que passer, je voulais juste vous piquer des choses comme ca pour m’amuser.

C’était un pari risqué, Raphael le savait mais s’il y arrivait, il pourrait partir, ou au moins gagner du temps. Il voulait que le garde, qui n’avait pas du tout l’air plus intelligent que la nageoire gauche d’un poisson rouge trisomique reste réfléchir a ce que raphael lui avait dit, et ce, le temps que Raphael s’en aille. Ce stratagème fit mouche.

-Quoi? Qu’ess tu m’raconte?
-Moi? Je raconte luste que si un manchot portait des gangs, ce serait pratique, parceque si le poan aime les frites il ne pourrait pas s’envoler à cause du réchauffement des mains du grand-père de Jaques.
-Hein?

Le visage du garde à ce moment en disait long sur son intelligence. Pendant que le garde réfléchissait sur la température des mains du grand-père en question, Raphael en profitat pour s’éclipser. “Ouf, heuresement qu’il était con comme un manche de poele.” Mais àce moment, Raphael ne savait totalement pas ce qui allait se passer quelques marches plus tot. En effet, deux autres gardes attendait en haut. Entendant des bruits de voix venant d’en haut de l’escalier, Raphael ralentit et écoutat un peu:

“-Au fait, Jin, le boss y t’as dit quoi?
-Rien y m’a juste demandait c’qui se passait et après y ma demandé avec qui j’étais en duo et j’ai dit “avec Fred”
-Eh! s’pèce d’enfoiré...

Raphael n’eut pas besoin d’en entendre plus et il cria: “Fred!!! Jin!! V’nez voir!”. Les deux gardes, aussi cons que leurs prédécésseurs, accoururent, et ne virent pas Raphael. Ce n’est qu’arrivé à son niveau qu’ils le virent. Trop tard, Raphael en avait déjà poussé un dans les escaliers et il entendit bientot un sinistre craquement”Eh d’un”. Sur ce, il mit un coup de pied dans le ventre du second et un coup d’épée à la verticale. “lui aussi y devrait put pouvoir se relever”. Raphael continua donc a monter les escaliers. Il ne savait pas ou il était mais il savait qu’il s’était mis dans une brave merde
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Marche ou Crève Jeu 8 Nov 2012 - 16:25
En remontant les esclaiers, Raphael entendit bientot des bruits sourds, violents, comme si quelqu’un était en train de livrer bataille en haut de cet escalier. En effet, Raphael avait vu juste. Une petite fille d’a peine 13 ans était en train de se battre comme une tigresse contre deux voyageurs de la meme trempe que ceux qu’il venait de tué. La petite d’a peine 1mètres 70 invoquait des espèces de tas d’or mouvants, genre de golems dorés diformes qui se déchainait à leurs tours sur ces ennemis. Bon comme la petite se battait contre les ennmis de Raphael, il décidat de l’aider “après tout, les ennemis de mes ennemis sont mes amis!”. Sur ce, Raphael se jeta sur ces cibles, épée, à la main. Le premier, trop étonné pour esquiver fut décapiter d’un geste fluide. Le deuxième se replia derrière une colonne de pierre à l’abri de ses deux assaillants. Raphael courut vers lui, épée à la main. Il fut surpris quand il s’parçut qu’a la place d’un ennmi, son épée avait fendue... le vide. En effet à quelques mètres de la, ce n’était pas son précédent adversaire qui se trouvait devant lui mais... un crabe-homme! Dans un espèce dde cri, le crabe réussit à articuler:

- Ahah! Je suis Keto Frey et je suis le morpheur de crabe!

L’homme crabe se précipita sur la petite fille dans le but de lui mettre un coup de pince, mais la petite fille envoya un tas d’or sur celui- ci qui reculat de quelques pas avant de pouvoir se stabiliser. Raphael foncat vers lui, épée à la main, mais fut reçu par un coup de pince en pleine figure. Envoyé à l’autre bout de la pièce, le vol plané de RAphael fut stoppé par une colonne de pierre. Le souffle coupé il ne vit pas l’homme- crabe se rapprocher de lui malgré les assauts de la jeune fille.Lorsqu’il se relevat, ce fut pour etre pris par la gorge entre les pinces de Craby. Serrant presque au maximum la gorge de Raphael, Keto ne se rendit pas compte que, son camarade mort avancait vers lui. Celui- ci le frappa à la tete, et l’homme crabe relachat sa prise sur la gorge de RAphael lui permettant de se dégager d’un coup de genou dans l’abdomen de son opposant qui se retournat vers son ancien allié et s’écria:

- Quoi! Mais... Qu’est ce qui se passe!
-C’est simple. Mon nom est Raphael Michaelis, ex- tanathophobe, à ton service. J’ai jsute fait en sorte que ton ex-ami se retourne contre toi; c’est tout.

Par précaution, RAphael s’administra une dose de pouvoir anti- douleur. Ramassant l’épée qu’il avait laissée tomber par terre, il ordonna à sa marionette de continuer d’attaquer l’homme crabe. Avant de se ruer sur ce dernier, il criat à la petite fille:

- Attaque le de toute tes forces... Maintenant!

La stratégie de Raphael s’avérat payante, en effet, attaqué de tout les cotés, il ne savait plus ou qui attaquer. Raphael, profitant de l’hésitation de son adversaire, enfonçat l’épée dans une des articulations, endroit vulnérable, car n’étant pas protégé par la carapace. Tiraillé de douleur, il ne se defendit meme pas quand un des golems de la petite fille l’attaque fortement sur le torse, endroit vulnérable lui aussi. Retirant son épée, Raphael le poussa en arrière, bien aidé par le golem de la jeune fille. Maintenant sur le dos, l’homme crabe représentait une proie facile. Plantant son épée dans la bouche de son ancien adversaire, Raphael se retournat vers la petite fille et lui demandat si elle allait bien. Celle-ci apparement intimidée par Raphael balbutia:

- Oui, ca va, je n’ai rien, merci monsieur.

L’aidant à la relever, Raphael demandat à la petite fille comment elle s’appelait.

- Je m’apelle, Lucia, Lucia Crésent. Mais ou suis- je, et qui s’était lui.
- Ah! Tu est nouvelle?
- De quoi?!
-Ici l’on est à Dreamland, le monde des reves. Nous, voyageurs avant vaincus notre peur et nous nous sommes accaparer son pouvoir. Si tu es la, c’est que toi aussi tu l’as fait. Chaque soir quand tu t’endors, tu te rends à Dreamland. MAis, attention, si tu te fais tué, tu redeviendras une reveuse, comme tu l’était jusqu’il y a peu. Quand à lui, déclarat Raphael en montrant le cadavre de l’homme crabe, c’est un voyageur comme nous, sauf qu’il voulait nous tuer.

Apparement abasourdie, la petite répondit d’une petite voix pendant que Raphael partait:

-Monsieur attendez, s’écria t-elle en Raptrappent Raphael, je peut venir avec vous?
- Si tu veut, mais ne compte pas sur moi pour te protéger comme un garde du corps.
- Euh oui...

Sortant de ce qui semblait etre un casino, Raphael comprit qu’il était à Kazinopolis. Une question de réglé mais une autre demeurait dans l’esprit de Raphael: “Qui était ces gens?” Faute de réponse, Raphael continuat son chemin accompagné de Lucia et du cadavre d’un homme sans nom.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Marche ou Crève Mer 14 Nov 2012 - 16:48
Cela faisait déjà quelques que temps que Lucia et Raphael marchaient dans les rues de Kazinopolis qu’ils entendaient déjà des gens dire “Eh ta vu, le corps la on dirait Luigi du gang des Ocean’s Brother” ou “C’est peut etre ceux qui on fait tout ce raffut” mais encore “Ils vont se faire attraper c’est sur”. En toute honnêteté, Raphael commencait à se demander qui était quand ils allaient se faire attraper, et surtout, si ce gang était t-il réellement ou si c’était juste les habitants de Kazinopolis qui était faible. Il aurait préféré la 2nde option, bien qu’elle paraissait presque chimérique a Raphael. Il fut tiré de ses pensées par Lucia qui lui demandat:

“- Euh, Raphael, c’est ça?
-Oui, qu’y a t-il?
-Je me posais une question... Les gens qui nous on attaquer toute à l’heure, est-ce qu’il vont revenir?
-Honnetement, j’espère pas, mais je sais pas du tout....

Une moue inquiète accompagnat la déclaration fatidique de Raphael sur la figure de Lucia. Continuant d’avancer l’esprit inquiet, Raphael remarquat que l’appréhension se lisait sur le visage des habitants. En écoutant bien, ce n’était pas les “Ils vont se faire attraper” et les “C’est peut etre eux qui ont causé tout ce raffut” mais les “Pourvut que quelqu’un nous débarasse des Brothers...” ou bien meme “Peut etre qu’eux ils vont les chasser d’ici, gardons espoir” qui dominait dans les paroles des etres oniriques du royaume Dreamlandesque des casinos. Les chasser d’ici, ce n’était pas une prétention de Raphael, pour l’instant, il serait déjà heureux de s’en sortir sans bobo. Tournant la tete, Raphael aperçut trois personnes en train de questionner des gens assis sur un monceau d’or. Surement à leurs sujets. Raphael tira Lucia par la manche et s’enfonçat dans le magasin de la ville:

“ - Lucia, ils sont, la, il vaut mieux que l’on se change, l’histoire qu’ils ne nous reconnaises pas. Raphael s’en goufrat dans une cabine pour se cahnger, prit les premiers vetements qui lui tombaient sur la main, c’est à dire une une veste à capuche noire à manches longues, descendant jusque ses pieds. Enfilant la capuche, Raphael sortit de la cabine. Il attendit Lucia quelques temps qui sortit dans sa cabine habillée exactement comme lui.

“- Bon choix, au moins comme ça, on sera plus discret.
-Oui, c’est vrai, j’ai fait de mon mieux.
-Eh vous! Partez pas sans payer!

Un marchand bedonant leur coupa la route. Raphael claquat des doigts “Tue le marchand et les gardes qui vont arriver” et le cadavre de Luigi s’avanca vers le marchand et envoya un faible gerbe d’éclairs qui eut l’effet d’un teaser.

“- Lucia, suis moi! Pendant que lui va attirer l’attention d’ici, fuyons! Avec de la chance, sa retarderat les gardes dans leurs recherches!”

S’engouffrant dans la rue, Raphael s’écrait a l’adresse des gardes:

“-Oh mon dieu! C’est eux!”

Raphael et Lucia retinrent leurs souffles lorsque les trois gardes, trop affairés à aller vérifier leurs passat devant sans les reconnaitre. Enfilant sa capuche, Raphael invitat Lucia a faire de meme. Bientot, ils entendirent des cris venant de la petite échoppe. “C’est déjà ca de fait.” Maintenant qu’il avait semer leurs poursuivants, ils pouvaient réfléchir à un plan solide pour se débarasser d’eux. Obliquant dans une rue peu fréquentée et sonbre, Raphael intimat Lucia:

“- Je ne te cache pas qu’on est dans une brave merde.
-Oui, je sais...
-Tu tiens vraiment a rester avec moi?
-Oui, je préfère, mieux vaut rester avec toi qu’etre seule.
-Je te comprends.”

Un long silence s’ensuivit pendant lequel Raphael s’efforcat de réfléchir a un plan. Il ne savait rien de son adversaire, de sa puissance, de son nombre, et meme de la localisation de sa base. Il était dans la merde et ce, sur tout les plans. Il sentit bientot que le lien avec son pantin avait était brisé, signe qu’il avait était définitivement mis hors d’état de nuire. Il n’y avait qu’une solution. Entrer en douce dans la planque de leur adversaire et tuer leurs chefs. Ils n’aurait plus qu’a attendre quelques temps et tout serait calmer. “Lorsque l’on coupe la tete d’un poulet, il continue de marcher quelques temps”. Il sortirent de leur ruelle et demandèrent à un des passants:

“-Nous cherchons la base des Ocean’s brothers.
-Euh oui... dit l’habitant visiblement troublé.... Vous voyez le casino la bas? Celui en forme d’as de pique? Et bah c’est là- bas.... Bonne chance ,ajouta t-il visiblement au courant de qui ils étaient.”

Se drigeant vers le dit casino, Raphael sentit qu’il venait de jouer le pari le plus risquer de sa vie de voyageur. Ca royaume portait bien son nom de casino. Il pariait mais n’était pas sur de gagner. Seul le hasard le dira....
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Marche ou Crève Mer 14 Nov 2012 - 17:55
Dans les rues de Kazinopolis, Raphael ne cessait de voir des ennemis partout. Du plus petit etre onirique à poil ras au plus grand d’entre eux, relevant plus du King Kong qu’autre chose en passant par l’inimitable homme- tortue avec la carapace rouge hérissée de piques comme dans un certain jeu, Raphael commençait a avoir mal à la tete à inspecter etre onirique et voyageurs sans répit. Cette paranoia incontrolée fut payante lorsque, un voyageur à la peau de requin pointa son nez au coin de la rue. Raphael et Lucia se fondirent encore plus dans la foule au point de sentir l’ haleine de chaque personne présente. Maintenant à quelques mètres d’eux, RAphael retenait son souffle. Arriver au niveau du voyageur, Raphael enlevat sa capuche:

“- C’est moi que tu cherches?”

Raphael avait deja utiliser cette stratégie plusieurs fois au cours de la nuit et il espérait que cette fois ci aussi cela fonctionnerait. Adressant un clin d’oeil à Lucia, Raphael sentit que cette fois ci son stratagème n’aurait pas la meme prise que précedement. L’homme requin tombat devant Rpahael juste à temps car il allait lui sauter dessus. En effet, Lucia, restée dérrière l’homme requin avait invoqué un de ses golems dorés juste a temps. Frappant un grand coup sec sur la nuque du voyageur morpheur du requin Raphael réalisat alors sa chance car, il entraperçut dans les pans de veste de son ancien adversaire le manche d’une dague. Raphael s’en saisit et la cachat dans une de ses manches. Ordonnat au corps de se levé, Raphael remit la tete de son ex opposant droite comme un “i” sur sa tete. La foule qui était avant cela autour d’eux s’était réfugié dans les casinos alentours. Jouant le tout pour le tout, quitte ou double un seconde fois comme il l’avait fait avec sa vie il y a quelques temps, Raphael cria dans cette rue de Kazinopolis, un discours dans lequel il avait mis toute sa force de persuasion, ne craignant pas d’etre remarqué par d’autre garde:

“- Peuple de Kazinopolis! Vous qui etes opréssé par les Ocean’s Brother, moi, Raphael Michaelis et Lucia Crésent ici présents les defions pour un combat qui se terminerat par la mort d’un des deux partis. Je sais que vous voulez vous libérez de cette tyrannie et, au jour, d’aujourd’hui, je pense que votre seul espoir est moi et personne d’autre. Alors écoutez moi! Prenez les armes, et, ensemble, renversons les Ocean’s Brothers! A nous tous, nous pouvons le faire! Je le sais, j’en suis sur que vous pouvez le faire.!”

Raphael attendit quelques temps, mais sa tirade héroique, digne du voyageur héros qu’il n’était pas n’eut aucun effet. “Bon, une autre stratégie s’impose.” RAphael remisa ce qu’il avait parié quelques temps aupravant. Il n’avait rien perdut, il avait plutot tout a gagner/

“-Alors vous, fier peuple de Kazinopolos craignés des bandits de grand chemin à peine capable d’arreter une petite fille et un homme seul? Vous n’avez donc aucun honneur, aucune fierté quand à votre identité, votre patrie? Alors je pense que ce qui se passe, vous le méritez, et si j’ai raison, je ne peut rien faire pour vous. Alors je renouvelle ma proposition. Qui veut m’aider?”

Cette fois ci, des hourras enflammés accompagnèrent la declaration de RAphael. Il sut que cela avait fonctionner.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Marche ou Crève Aujourd'hui à 19:13
Revenir en haut Aller en bas

Marche ou Crève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Kazinopolis-