Haut
Bas

Partagez

Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 321
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] - Page 2 EmptyDim 2 Déc 2012 - 20:36
La créature à l’intellect sous développé avait jeté négligemment Kaijin dans la cellule de l'homme recherché par la petite troupe. Il repartit ensuite vaquer à ses occupations. Autrement dit, glander sans en avoir l'air. Son analyse des alentours par les appareils de mesures avait révélé la présence de Diego et d'une tierce personne. Pour Diego, on le remercia gentiment, mais tout le monde était au courant. Quant à la tierce personne, une partie des troupes qu'avaient affronté Diego alla s'en charger.
La créature blessée à la cuisse par le tir de Kaijin fut emmenée à l'infirmerie du bunker pour se faire soigner. Son compagnon l'accompagna en boitant puisqu'il avait reçu pour sa part un coup de pied au mollet et dans les parties génitales. D'ailleurs, il ne manquait pas de maudire cet avorton de voyageur et lui souhaitait une mort des plus atroces. De fait, ils étaient tous les deux allongés sur un lit à l'infirmerie et ruminaient dans leur coin.
Ils furent rejoints par quatre des patrouilleurs attirés par le bruit provoqué par Diego. L'un eut les bras bandés, un autre dut ingurgiter une potion pour soigner sa gorge douloureuse qui s'infectait, encore un autre se retrouva avec un turban de bandages et le dernier fut simplement allongé sur un lit car plus personne ne pouvait rien pour lui et son crâne transpercé. Un linceul lui recouvrait le corps. L'agitation animait l'infirmerie et des exclamations à l'encontre des voyageurs fusaient tandis que certains pleuraient leur compagnon tombé au combat.

Au sujet des patrouilleurs demeurés au dehors, ils se divisèrent. Trois partirent à la poursuite de Diego et s'enfoncèrent à sa suite dans la forêt. Il faisait tellement de bruit et les branches brisées sur son passage étaient une voie royale qu'ils suivaient aveuglément sans se demander si cela était un piège.
Les trois autres partirent en direction de la voyageuse qui avait entendu les échos des combats et espérait que tout se déroule bien. Lorsqu'elle vit les trois créatures, elle courut se réfugier un peu plus en profondeur de la forêt en prenant garde où elle mettait les pieds et opta pour un refuge dans les hauteurs.

A la question de Kaijin, l'homme au visage dissimulé par des bandes noires et à la longue et vieille veste répondit d'une voix calme et caverneuse
 :

"Je suis celui que tu cherche … Il semblerait que tu te sois fait avoir aussi … Qui es tu ? Tu connais mon nom mais je ne t'ai jamais vu ..."

Chaque phrase était coupée par une respiration lente et profonde, comme s'il devait capter un maximum d'air pour l'expulser dans le souffle continu de ses paroles.
Assis sur le lit, les mains croisées, il observait Kaijin. Il était d'ailleurs ardu pour le jeune voyageur de savoir ce qu'exprimait son interlocuteur puisque même les yeux n'étaient pas discernable. Ils étaient assimilables à deux puits sans fonds.

Devant la porte de la cellule, les deux gardes patientaient en baillant. Puis l'un d'eux se mit à parler de l'actualité et comme quoi on aurait tué un morpheur dauphin dans les Plaines.

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Diego M. Lutherbin
Messages : 32
Date d'inscription : 31/08/2012
Age du personnage : 27

Habitué
Diego M. Lutherbin
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 75
Renommée: 100
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] - Page 2 EmptyDim 9 Déc 2012 - 23:30
Tout ce que je faisais, c'était m'enfoncer en slalomant parmi les arbres. Les balles volaient en éclats au contact de l'écorce des arbres. Malheureusement pour moi, je n'avais aucunes armes sur moi, et le temps de m'en procurer allé être bien trop long. Il ne m'en restait plus beaucoup, et mieux valait-il que je retourne un peu plus vers le campement, histoire d'avoir à me cacher, seulement... Est-ce que Kaijin avait réussis à neutraliser suffisamment de soldats pour que ce soit assez sécurisé pour que j'y aille maintenant ?
De toute façon, il était temps d'arrêter de courir, j'avais réussis à slalomer suffisamment pour les semer un peu, et ne plus entendre les balles éclater n'importe ou autours de moi. Je ne comptais pas non plus faire confiance à Kaijin pour avoir sécurisé le camp, on ne savait, tout deux, absolument rien de leur effectifs.
J'étais plutôt bien rentré dans le rôle du guerrier la. Adossé, accroupis contre le tronc d'arbre, je savais a peu près ou se trouvait les soldats. A vrai dire en fait, je ne voyais que seulement deux des fusillers...Et de temps à autre, un 3e. Ces cons là avançaient stupidement en ligne, comme on fait une battue.
Il était temps d'utiliser un peu mon pouvoir, et de me servir de leurs armes un peu contre eux. Au vu du poids du couteau lors de mon utilisations, quelques minutes plus tôt, leurs fusils allaient peser une tonne pour moi... Mais moins si j'utilisais mon pouvoir !
Sortant tout lentement et courbé hors de ma cachette, je vins me coucher dans un buisson, à l'abri du soldat le plus proche de moi. Une fois à ma hauteur, je bondis de ma cachette, laissant mon pouvoir prendre possession de mon bras droit pour lui coller la meilleure patate que j'ai jamais pu mettre ! La joue du monstre se violaça directement, alors qu'une petite dent jaune sauta directement hors de sa bouche. Attrapant alors le fusil de mes deux bras, posant mes jambes sur son torse alors qu'il poussait un hoquet de douleur et de surprise. Je tirais de toute mes forces pour tenter de lui arracher son arme, mais ses six bras vinrent la saisirent, et je ne parvins point à l'arracher. Du coup, on tomba tout les deux au sol, pendant que ses camarades se tournèrent vers moi, armant leurs armes, pour se préparer à faire feu. Je me colla alors au monstofruit, pour éviter; j'espérais seulement; que les autres ne me tirent dessus. Ça marchait apparemment, puisqu'aucun coup de feu ne se firent entendre. Collant mon corps alors au fruit énorme, je me mis à le mordre où était censé se trouver sa gorge, croquant dans sa chaire juteuse et sucrée. J'aurai jamais penser qu'un être vivant, même onirique, aurait pu avoir aussi bon goût. En tout cas, ce n'était pas pour plaire au soldat, qui lâcha aussitôt son arme et m'envoya m'écrouler par terre.
Au moins, la victoire était mienne, tandis que je mâchais tranquillement la chaire de mon adversaire, et que lui se relevait, et qu'en plus, les balles sifflaient de nouveau à mes côtés. Une me frôla d'ailleurs l'épaule, et encore une vint faire éclater de l'écorce dans mon visage, ce qui me fit fermer les yeux. Qu'importe, j'avais le doigt sur la gâchette, et mon adversaire en joue. La détonation eut lieu, le recul me fit me renverser, évitant aussi que je me fasse transpercer par une nouvelle salve. J'entendis juste après un petit « schloksh » et un énorme « ARRRRRRH » avant de sentir la terre trembler sous moi tandis que le corps s'effondrait par terre.
Haletant, je commençais à en avoir marre de me battre la. La rage commençait à gronder dans mon ventre, et tandis que je m'abritais derrière un arbre, comme l'avaient fait mes 4 derniers combattants.
J'en profitais en plus de ça, pour checker un peu le rechargement de l'arme. Mon pouvoir toujours activé m'épuisai lentement mentalement. C'était simplement un système de pompage, et de remise du chien en arrière. Pas trop compliqué, mais effectivement, un peu long en combat rapproché. Une fois rechargé, et ne sachant pas de combien de balles je disposais, j'attendais d'entendre les dernières balles pour me déplacer rapidement sur le côté, pour prendre de revers mes assaillants.
Armant mes jambes de mon pouvoir aussi, je me mis à courir aussi vite que je le pouvait, sautant un instant au dessus d'une crevasse, prenant appuis sur le tronc d'un arbre pour prendre des angles droits en virage. Mon but était d'atteindre le plus rapidement la cachette du 4e combattants. Je pouvais facilement le surprendre, car lui n'avait pas une vue directe sur moi, et tirait simplement la ou ses compagnons ouvraient le feu. Et ce n'est que trop tard qu'il vit que je les avaient tous contournés, et que ma seconde balle vint se loger dans son ventre. Une blessure pas mortelle, mais qui l'amocha à un tel point qu'il lâcha son arme. Venant à sa place, et avant qu'il ne dégaine son couteau à ma porté, je l'assommais bravement d'un coup de crosse. Rechargeant, entendant les deux balles se loger dans l'arbre derrière lequel je me trouvais, je me décala, et ajustant l'arme comme je pouvais sur mon épaule, lâcha ma troisième balle en plein torse d'un des soldats.
L'adrénaline du combat retombait, pour laisser place à une sacrée fatigue, tandis que mon fusil tombait au sol. Le dernier soldat valide me tira dessus de nouveau, une balle qui me rentra dans l'épaule droite, me faisant tomber par terre. Lâchant un redoutable grognement, je m'écroulais au sol, me tenant l'épaule et me tordant de douleur, avant d'entendre le soldat venir vers moi, me pointant de sa redoutable arme à feu.

« Ok ok ! Je me rend ! Je me rend ! »

Le soldat posa son fusil à côté, et dégaina son couteau. Apparemment, sans rien me dire, il devait être assez furax que j'ai décimé son bataillon. Tandis que son camarade sur lequel j'avais tiré rendait son dernier râle de vie, le monstre s'accroupit au dessus de moi, et plaça sa lame au dessus de moi.
La douleur enveloppait mon bras, et tandis que les larmes me montaient aux yeux, que mes paupières se fermaient rapidement.
J'entendis alors le soldat prendre son inspiration avant le coup, et me roulant sur mon épaule meurtrie , enfonçant mon bras gauche dans son estomac, mon bras recouvert de ma folie, se tordant et se détordant contre son estomac, alors que la créature basculait en arrière, roulant des yeux, lâchant la lame dans mon dos. Profitant de ce moment de répis, j'arrachais la lame du sol, de mon bras gauche, du sang ruisselant sur tout mon bras droit, détendu, inerte, avant de regarder le garde ravaler sa bave, me regarder lancer son propre couteau contre son corps, enfonçant la lame dans son ventre meurtris par mon poing, avant d'avancer et d'appuyer de mon pieds sur la poignet de la lame, l'enfonçant plus que nécessaire dans sa chair, alors que la créature tentait en vain de me repousser avec ses six maigres bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Kaijin Zared
Surnom : Le Mordu
Messages : 958
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 20

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] - Page 2 EmptyJeu 20 Déc 2012 - 23:01
-Je suis celui que tu cherches … Il semblerait que tu te sois fait avoir aussi … Qui es tu ? Tu connais mon nom mais je ne t'ai jamais vu …

Kaijin était ébahi, sans le vouloir il était tombé sur l'homme qu'il recherchait, c'était tout simplement fantastique. En son for intérieur il se vantait comme jamais. Il se complimentait d'être aussi doué. Après son petit moment de folie, il répondit enfin.

- Wouha, mais c'est vraiment cool tout ça ! Je me suis fais avoir, mais je vais réussir à nous sortir de là en un rien de temps ! Je suis le plus fort et plus puissant voyageur, Kaijin Zared ! Et ta copine m'a demandé de te retrouver et en bon gentleman que je suis, j'ai accepté !

Le voyageur du surnaturel se trouvait génial tout simplement, il jubilait sur son égo. Puis il examina de plus près John. Étrange personnage. Il avait ponctué ses phrases par de longues et lentes respirations. Il avait une voix rauque, ce qui lui donnait à certain charisme, celui d'un sage prisonnier qu'on avait tabassé, mais qui n'avait jamais dévoilé le plus grand secret qu'il gardait. Enfin un truc dans ce genre là.

Niveau physique, Kaijin ne voyait pas le visage de son interlocuteur. En plus du fait qu'il s'exprimait d'une voix totalement neutre, impossible de savoir ce qu'il ressentait. Et ça mettait plutôt mal à l'aise le jeune voyageur. Enfin, le plus impressionnant était ces yeux, il y avait des trous pour sûrement permettre au voyageur de distinguer ce qui se passer derrière ses bandelettes, mais, les autres voyageurs ne voyaient que deux orbites, vides.

Sa longue et vieille veste, lui donnait un style particulièrement douteux, puis les bandelettes n’arrangeaient rien. En voyant cet homme, cela lui évoquait les esclaves sadomasochistes qui apparaissaient dans Saint Row : The Third. Il était tout même plus vêtu que ces mecs aux tendances douteuses.

- Et sinon t'as un pouvoir ? Je vais essayer de nous sortir de là, bah aide moi quand tu peux et quand j'en aurais besoins d'acc ?

Cela faisait longtemps que nous n'avions pas eu une jolie démonstration de la faiblesse du QI de Kaijin. L'homme à qui il demandait d'utiliser ses capacités était ligoté, et si il était toujours là c'est qu'il ne pouvait s'échapper. Mais le voyageur au cheveux bleus ne s'en doutait même pas. Et déjà il était devenu inutile de lui parler. Il s'acharnait pour se relever sans vraiment que ses tentatives soient couronnées de succès, il se roulait par terre, tomber encore et encore. Si bien qu'il l'attira l'attention des deux gardes qui se moquèrent de lui bon reprendre leur discutions initiale.

Au bout d'un certain moment, Kaijin abandonna, il se traîna jusqu'à la porte de la cellule et commença à parler aux deux hommes fruits.

- Hé bande merde, qu'est ce que vous attendez pour me libérer, larves que vous êtes ! Vous devriez vous prosterner devant moi !

À l'entente des insultes du voyageur, une des créature ouvrit une sorte de très grande chatière condamnée par des barreaux.

- Tu rêves gamin.

À examiner les deux hommes-fruits, Kaijin remarqua que leurs musculatures étaient très variées de ceux qu'il avait déjà vu. L'un avait un corps maigrelet comparé aux autres, l'autre paraissait cependant en sur-poids. C'était le portrait craché de Laurel et Hardy. Des bouteilles d'hydromel et des emballages de fruits confit gisaient sur le sol au pieds des deux fruit mutants. Le plus gros était assis sur une chaise tandis que l'autre était adossé au mur du bunker. Kaijin continua d'essayer de les contrarier.

- Hé, Laurel et Hardy, détachez moi maintenant que je puisse vous mettre la pâté ! Allons, je sais que vous pissez dans votre froc rien qu'en me voyant, mais si je sors vous serez mal barrés.
-Tu peux pas fermer ta grande gueule ?
-Tu crois que c'est un sosie de Hardy qui va me dire c'que je dois faire ?
-Petit, pour l'instant c'est toi qu'est mal barré, t'es emprisonné et fait comme un rat.

Le plus maigre avait enfin daigné ouvrir la bouche à l’égard de Kaijin. Le son de sa voix était enroué, après sa phrase il toussa deux fois. Sortis un mouchoir de son pantalon de treillis, l'apportant à son nez, un liquide gluant et verdâtre tâcha le mouchoir.

Il attrapa ensuite une écharpe rouge vif qui gisait sur une table, il entoura sa gorge de cette dernière. Et toussota encore.

- Hé, ton écharpe ça fait vraiment pd …

Il vit la mine du maigrelet se raidir. Il semblait avoir touché un point sensible. Mais lorsqu'il voulut sortir une autre injure, le maigrelet se tourna et cria. Kaijin le regarda d'un air amusé.

-Hé, vous les hommes-bananes, vous tapez comme des tapettes, par rapport aux hommes-pommes vous êtes des larves !

Cela attira l'attention du plus corpulent. Qui se leva difficilement de sa chaise. L'expression du maigrelet changea, passant de la colère à l'étonnement. Cependant toujours trop énervé pour parler, laissa l'autre créature s'exprimait.

-Ces connards étaient sur notre territoire ?
-Ah ça vous intéressent ? C'est donnant donnant. Vous me détacher et je vous dis tout.

Le sosie de Hardy s'adressa au maigrichon, en lui demandant d'avertir les autres soldats. Ce dernier ne perdit une seule secondes. Si ces pommes croyaient qu'il pouvait saboter leur sacrifice ils se fourraient le doigt dans l’œil.

Pendant ce temps, Hardy ouvrit la porte d'un coup et souleva Kaijin d'une main pour le plaquer contre le mur de la cellule, lui demandant tout ce qu'il savait. Mais le voyageur refusait tant qu'il ne le libérerait pas. Le mutant, décidé à faire parler le voyageur, en vint même à lui donner deux coup de cross puissants. La douleur était intense mais il résistait, des larmes se mélangeaient à son sang. Le sang qui gisait sur sa joue, venait du haut de son front, un long et fin filet de sang avait coulé sur sa joue et se mélangeait maintenant aux quelques larmes qui avaient coulées.

Le jeune voyageur comprit qu'il ne pourrait résister éternellement, il opta alors pour une solution plus approprié à ses idéaux. Vu qu'il avait le dos contre une parois, il allait pouvoir tenter de se relever. Pliant ses jambes il poussa dessus d'un coup avançant son torse, d'un coup il fit une sorte de bond. Par réflexe le fruit mutant recula, Kaijin, fusa vers la créature son épaule gauche en première ligne. La créature ne disposait pas d'assez de temps pour esquiver. Le voyageur parvint à le bousculer. La porte était restée grande ouverte. Il s'y précipita pour fuir. Les mains toujours liées, il courrait le plus vite qu'il pouvait, ses pas généraient un bruit qui réduit sa discrétion à zéro. Un zéro, cela représentait si bien le QI de Kaijin !

Courant à travers le couloir, il croisa la créature toute maigre qui tenta de lui barrer la route. Enfin elle était pas si maigre que ça … Bien qu'elle ne soit pas de même gabarit que les autres, elle était grande et devait avoir un peu près la même force que Kaijin … Multipliait par six. La créature fit rapidement volte face, pliant les jambes, il plaça ses mains à ce quel forme une oie. Surement une technique bouddhiste ! Cependant le voyageur ne ralentit pas, au moment où la créature avança d'un pas pour projeter le plat de sa main en direction de la figure de la White Star. Pliant ses jambes le voyageur glissa sur le sol froid et lisse. Passant entres les deux jambes, appuyant son genou gauche sur le sol, utilisant son pied droit comme d'un ressort pour se propulser maladroitement dans le couloir. Il manqua de s'écraser tête la première contre le sol. Il avait faillit s’emmêler les pieds. Son pied droit s'était retrouvé à la gauche de l'autre, ceci dit grâce à un réflexe bénéfique il put reprendre son équilibre et sa course, qui était devenue beaucoup plus énergique, il avait maintenant un fruit mutant à ses trousses.

Il emprunta des virages le plus souvent possible, et comptait sur ses capacités mémorielles pour retrouver son chemin. Lorsque qu'il fut presque à la sortie, dans le couloir où il était arrivé. Voyant que la porte était fermée et qu'il n'aurait pas le temps de l'ouvrir. Il s'engouffra alors dans une salle où la porte était grande ouverte.

Cette salle était remplit de machines informatique à la complexité impressionnante. Il n'y avait qu'une allée d'environs un mètre de largeur et trois mètre de longueur. Au bout de cette allée se trouvait l'ordinateur principal. Des rangées de machines informatique encadrées l'allée jusqu'aux mur. Kaijin devait à tout prix trouver quelque chose pour se libérer de ses liens. Mais manquant de temps, il se planqua sous une des tables qui avait trois côté recouvert d'un étrange métal.

Il tentait de se creuser la tête pour trouver une solution, à ces liens. Il tenta bien avec les rebord du bureau mais rien de très concluant. Tout à coup il entendit un ronflement sinistre. Puis des bruits venant du couloir d'à côté. Il patienta, puis une fois le bruit atténué, il rampa entre les bureaux et les chaises, pour voir un des fruit mutant, affalé sur une chaise prés de l'ordinateur central. Un couteau et une sorte de jambon avec une couleur étrange qui semblais être de la confiture compact. Dieu soit loué un couteau.

Tout à coup Kaijin eut un flash.

-Merde … J'ai oublié John …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 321
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] - Page 2 EmptyLun 7 Jan 2013 - 2:12
La forêt redevint silencieuse après les échanges de coups de feu entre Diego et les patrouilleurs. Tous étaient à terre. Deux morts et un en train de se vider de son sang tout en psalmodiant des incantations pour son salut.
Le cadavre de la créature malmenée par le voyageur issu de la Folie n'était plus porté que par ce dernier puisque aucun souffle de vie traversait l'être à la carrure imposante. Si le soldat n'était pas rapidement déporté sur le côté, il écraserait sûrement l'infortuné voyageur.
Toutefois, grâce à son intervention, le nombre de patrouilleurs était descendu pour chatouiller le zéro. La voie était désormais libre au dehors.

Ils demeuraient bien les trois vaillants patrouilleurs partis à la recherche de la voyageuse aux cheveux bleus mais aucun ne semblaient revenir.

Pendant ce temps, la panique habitait le bunker. Les prisonniers s'étaient échappés. Les gardes s'étaient fait avoir de manière magistrale. Une sirène d'alarme se mit en marche pour avertir l'ensemble du complexe qu'il fallait se mettre en quête des évadés.
Désormais, les seules lumières se révélaient être des lampes rouges tournoyantes, transformant les couloirs en discothèque monochromatique.
C'est alors qu'un message de routine apparu sur un des écrans de la salle de contrôle
 :

Procédure de fermeture des portes en cours. Verrouillage prêt …

La situation pour le pauvre Kaijin tournait au vinaigre. Si il demeurait dans cette salle, il deviendrait coincé dans la base de l'ennemi sans possibilité d'évasion. Pour ajouter au piment, d'autres gardes s'activaient dans les couloirs et fouillaient chaque salle. Aucune trace du voyageur masqué ou de la récente capture aux cheveux bleus.
Alors que le voyageur de l'étrange aurait pu se dire que ça ne pouvait être pire, une des créatures entra dans la salle de contrôle et se mit à fouiller la pièce. Elle était armée classiquement d'un fusil et d'un couteau qui pendait à sa ceinture.

A l'orée de la forêt entourant le bunker, John entendait les sirènes d'alarme. Il espérait que le jeunot parviendrait à s'enfuir. Pour sa part, il avait suffisamment donné de sa personne.

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Diego M. Lutherbin
Messages : 32
Date d'inscription : 31/08/2012
Age du personnage : 27

Habitué
Diego M. Lutherbin
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 75
Renommée: 100
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] - Page 2 EmptyLun 14 Jan 2013 - 17:33
Et c'est essoufflé, épuisé, sonné, meurtris, que je réussis à me dégager rapidement en roulant boulant sur le côté pour éviter que la masse énorme du monstre ne vienne enfin finir de m'achever. Alors que le sol me secouait un cours instant quand le corps du soldat tomba au sol, je restais là, vissage dans les feuilles, aspirant l'odeur de la terre par la bouche, les yeux fermés et pour une fois, pas du tout à l'affut du moindre bruit qui trahirait la présence d'autre soldat. Mon coeur battait malgré tout à 100 à l'heure toujours. Les effets d'excitation n'avaient pas du tout disparus, ils étaient encore bien présents, loin de m'arranger. Je n'arrivais toujours pas à reprendre mon souffle et la douleur dans mon épaule transpercée n'arrangeait rien du tout.
Au bout de 5 bonnes minutes, je me relevais enfin, à genoux d'abord, contemplant la scène autour de moi. Un sacré mal de crâne s'était emparé de ma tête, m'obligeant à grimacer un peu de douleur, avant de me hisser de nouveau sur mes jambes, tremblantes. Les corps des gardes jonchaient le sol, laissant apparaître autour d'eux une délimitation verdâtre de liquide vitale. Passant ma main valide dans mes cheveux, mes fringues tout déchirés, je me retournais vers la direction du bunker, presque certains de voir de nouveau soldat. Malgré mon épaule meurtris, je vins saisir un poignard d'un des gardes, avant de couper une branche et de la tailler en pointe du mieux que je pouvais pour m'en faire une petite lance. Autant se défendre jusqu'au bout hein ? Je ne me mis qu'une petite dizaine de minutes pour accomplir mon chef-d'oeuvre ! Une magnifique lance de peut-être 1m30, taillé en pointe et même pas droite...
Avant de partir, je regardais encore une dernière fois le carnage que j'avais fait. Peu fier de moi, étant donné que c'était la première fois que j'ôtais la vie à des personnes. J'avais un drôle de goût dans la bouche... comme si j'avais gobé leur sang, bien que ma bouche soit sèche. Respirer était même presque douloureux. L'endroit empesté l'odeur de leur sang sucré et le sol semblait ne plus réussir à s'imbiber de leurs jus, le laissant alors se répandre en d'énorme flaques. Si je n'avais pas été pressé, j'aurai bien érigé de petits tertres de pierre pour eux... Même si ils avaient été mes ennemis, un peu de respect en ses adversaires et toujours agréable. Au moins... Avoir joué à des jeux vidéos et avoir été fan de ninjas pendant de longues années m'aurait servis à quelques choses.
Venant m'appuyer contre un tronc de nouveau, je surveillais un instant la direction du bunker, attendant encore de nouvelles bonnes minutes histoire d'être sûr qu'il n'y avait personne d'autre. Heureusement que les soldats avaient abandonnés leur poursuite... Sinon, je m'en serais jamais sortis vivant. Suivant ainsi le chemin que j'avais pris plus tôt pour fuir le bunker, je m'en rapprochais à présent. Et quand je fus assez prêt, je pus entendre le son d'une alarme. Venant m'embusquer dans un buisson, me prenant pour un indien muahaha, je me mis à me rapprocher le plus lentement et discrètement possible de la zone de guerre. Et lorsque je fus assez prêt, bien caché dans les broussailles et à plat ventre, je tendis l'oreille histoire d'entendre peut être des coups de feu... Ou quelques signes d'une baston. MAIS l'alarme couvrait tout bruit. Et je ne voyais Kaijin, ni de corps à l'extérieur du bunker. Peut être qu'enfin le petit schtroumpf avait réussis à trouver le mec... John je crois ! Un soulagement de plus... ou sinon, il avait crevé ! Et personnellement, je n'avais pas du tout la force ou ne serait-ce qu'une ombre de courage en réserve pour venir l'aider. J'avais déjà un mal fou à ne pas juste m'arrêter et me reposer. Reculant enfin un peu plus dans mes broussailles, je me pris soudain à penser à peut être me soigner ! Je perdais effectivement beaucoup de sang et continuer ainsi m'amènerais directement à la fin de mes aventures. Déchirant un pant de mon sarouel, je me fis une espèce de pansement garrot. M'asseyant confortablement par terre, je pris le temps de me reposer, toujours à l'écoute au cas ou des coups de feu seraient donnés !

"J'espère que t'es pas crevé gamin... parce que pour moi, c'est finis pour l'instant..."

Mon plan était simple. J'allais juste attendre un peu de me reposer ici de ma périlleuse bataille, tout en essayant de pas piquer un somme, pour enfin aller rejoindre le point ou j'avais laissé pour la dernière fois la meuf et le morpion. Rien ne servait de forcer sur mes dernières réserves d’énergie, si c'était pour que je m'écroule de fatigue et que je m'évanouisse en territoire hostile !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Kaijin Zared
Surnom : Le Mordu
Messages : 958
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 20

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] - Page 2 EmptyDim 20 Jan 2013 - 19:10
Bon avant de partir chercher John, Kaijin saisit le couteau de ses deux mains, plaquant la lame de l'arme devant ses liens, il fit glisser la lame sur ces liens. Au bout d'une bonne poignée de secondes, les liens se déférent, rendant leurs libertés aux mains de Kaijin. Les bras de Kaijin se balancèrent devant lui, il s'étira, ayant eu les mains liées pendant trop longtemps il retrouvait peu à peu la dextérité de ses bras.

À côté de lui, la créature ronflait toujours avec un volume fort élevé. Quand tout à coup une sirène stridente retentit. Le corps du voyageur fut parcourut d'un sursaut, les ronflements de la créature cessèrent. Par un étrange réflexe, le voyageur sauta en direction des bureau métallisé. La créature semblais se réveiller tranquillement insensible à la situation. Il observa le message qui s'affichait sur ses écrans de contrôles.

Procédure de fermeture des portes en cours. Verrouillage prêt …

Au même moment une autre créature entra furieusement dans la pièce, Kaijin quant à lui rampait en direction de la sortie, caché par les bureaux métalliques. La créature avait une musculature plus qu’impressionnante. Une des plus puissante qu'ils avaient vus, son couteau pendant à sa ceinture, une de ses mains était prête à le saisir et à s'en servir pour embrochez le pauvre voyageur. Il tenait également son arme entre deux de ses mains.

La porte commençait à se refermer. Kaijin, bien que gelé par la peur, bondit grâce à la force de l'adrénaline. Le paresseux cria voir la masse de cheveux bleus, l'autre créature fit une incroyable volte face, donnant un coup de cross dans le dos du voyageur qui traversait la porte. Le pied de ce dernier faillit même se faire écraser par la lourde porte.

L'une des créatures passa ses énormes bras pour empêcher la porte de se refermer, criant à son compatriote d'empêcher la fermeture des portes. La White Star se retourna, il entendait des bruits venant des couloirs, mais mieux vaut fallait il éliminer la menace dès maintenant. Tenant toujours la machette dans sa main droite, il trancha un des doigts de la créature qui tomba par terre dans une flaque de liquide étrange. Déstabilisé par la douleur intense, la créature se fit écraser les bras de manière peu douce. Un hurlement retentit alors de la part de cette bête tiraillait par la douleur.

Kaijin tourna alors rapidement les talons, rester dans un endroit comme celui là ne serait pas le plus adapté pour un bon combat. L'imbécile, il allait se faire exploser si ça continuait. Mais lorsque ce dernier avait quelque chose en tête on ne pouvait plus l'en extraire. Il gravit la faible distance entre lui et la sortie par des foulées vastes et régulières. Au moment où il arriva à la sortie, il découvrit deux barils faits de taule sur lesquels une affiche était accrochée. Un fond rouge sur lequel on voyait une tête de mort noir. En dessous on pouvait lire ''WARNING'' les lettres étaient grosses et blanches.

Tout ce que Kaijin trouva à faire c'est renverser un des baril dans le bunker, le couvercle tomba sous le choc, un liquide quelque peu rosé coula dans toute l’allée du bâtiment. Lorsque une autre créature armé d'une carabine et d'un couteau surgit, le deuxième baril se retrouva devant la porte. En même temps qu'elle pressa la gâchette, la créature écarquilla les yeux. Le liquide qui se trouvait dans ses deux barils n'était autre que de l'essence, qui leur servirait à mettre le feu au bûcher du sacrifice. Au moment où la cartouche troua le bidon du liquide, une immense déflagration cacha l'allée du bunker.

Le jeune voyageur recula de quelques pas avant de constater ébahis qu'un corps traversait les flammes. C'était le maigrichon, ce qui fit sursauter Kairouan, faut dire le bunker était en train de cramer littéralement, alors ça fait un choc de voir un ennemi en sortir. Ce dernier s'était mordu la lèvre inférieure jusqu'au sang pour essayer d'apaisé la douleur que les flammes lui procuraient. Ces dernières lui avaient laissées de beaux souvenirs, on distinguait des marques un peu partout sur son corps.

Bref, sortant des flammes il projeta Kaijin au sol du plat de sa main. Quand les jambes de la créature touchèrent le sol, Kaijin commençait à se redresser. Son adversaire s'avança, essoufflé par les souffrances qu'il endurait, il continué tout de même sa progression, chacun des ses mouvements, chaque respirations devaient lui procurer une affreuse douleur. Cependant lorsque il arriva près de Kaijin il lui envoya le plat de sa main dans le dos, faisant revenir le jeune voyageur au sol.

Une douleur lui parcourut les genoux lorsqu'il essaya de se baisser, le jeune boulet saisit cette belle opportunité. De toute la hauteur de son bras il frappa le genou droit de son ennemi, sous la douleur il laissa tomber ses genoux au sol, Kaijin en profita pour rouler sur lui même, posant un genou à terre, il poussa sur ses pieds et ses mains pour se projeter de tout son poids sur son ennemi. Ce dernier bascula sur le dos, Kaijin s'apprêtait à venir lui régler son compte à terre alors qu'il était à sa merci, mais il le laissa se relever.

- Lèves toi.

Kaijin voulait de la violence, du combat et du sang versait en abondance. La créature se releva souffrante mais vaillante. Elle fut la première à lancée l'assaut, une de ses mains gauche fusa en direction du torse de Kaijin, une autre arrivée sur le côté poing fermé. Kaijin parvint à esquiver les deux attaques en se décalant sur la droite, mais il subit un violent d'uppercut suivi d'une droite en pleine figure. Reculant de quelques pas, Kaijin vit son adversaire s'approchait rapidement, en reculant le voyageur toucha des barbelés, surement une tranchée. Un fois que Kaijin jugea que son adversaire était assez près, il plia ses genoux et avança, profitant des blessures de ce dernier pour le faire trébucher. Le lourd corps tomba dans la tranchée, les pieds accrochés aux barbelés.

Le voyageur se redressa et sauta sur la colonne vertébrale de la créature qui était suspendue par les pieds. Arrachant un cri de douleur à cette dernière, Kaijin trempa la tête de son adversaire dans la boue, avant de lui donner trois violents coups à la nuque. Au bout du troisième, la créature quitta ce doux monde.

La White Star se servit de ce dernier pour grimper les parois de la tranchée. Grimpant sur le corps inerte, il sauta et trouva une prise, il se hissa de toutes ses forces sur la terre ferme. Poussant sur ses bras, il mit sa jambe droite sur le sol boueux pour pouvoir enfin rejoindre le sol, il resta allongé haletant. Son torse étaient décoraient par d'innombrable point rouge. Il ressentait d'affreuses douleurs au niveau de sa cage thoracique. Au bout d'une bonne dizaine de secondes il se releva, son bermuda était déchiré, et l'ensemble de son corps tâché de boue.

Le voyageur se tourna vers le bunker en feu, puis ses yeux se posèrent sur le cadavre ennemi. Connard. Ce fut la seul pensé qu'il eut, il racla sa gorge et cracha un mollard qui avait été tâché par du sang causait par le coup précédemment porté, il était d'ailleurs étonné qu'une de ses dents ne soit pas tomber. Il tourna les talons pour se diriger vers la forêt et peut être retrouver Diego. Oubliant de nouveau d'aller chercher John.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 321
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] - Page 2 EmptyDim 3 Fév 2013 - 18:07
Les flammes s’élevaient avec grâce dans le ciel accompagnées d’un panache de fumée noirâtre. Des cris affolés témoignaient de la panique qui envahissait le bâtiment tout de béton muré. L’orée de la forêt était éclairée par le rouge ardent et les animaux environnant s’enfuyaient.

Appuyé sur un arbre, John admirait l’œuvre du gamin qui l’avait libéré pour ensuite l’oublier aussi promptement que s’il avait appartenu au Royaume de l’Oubli. Le voyageur au long manteau bruni par le temps s’approcha finalement du jeune garçon à la chevelure électrique et lui tapota l’épaule pour signaler sa présence. Il prononça d’un ton ironique :


"Tu viens me sauver puis tu m’abandonnes ? Drôle façon de procéder. Heureusement, j’ai pu m’en sortir. "

Bien que les bandelettes sur son visage empêchaient de voir ses lèvres, son intonation laissait deviner un sourire.

Au même moment, Jill rejoignait Diego. Elle avait l’air d’avoir couru et reprit son souffle. S’apercevant de l’état de fatigue important de la part du voyageur fou, elle s’enquit de sa santé d’une douce voix :

"Tout va bien ? "

Une fois assurée qu’il était en mesure de marcher sans encombre, ils partirent en quête des deux autres pour les retrouver où la séparation avait eu lieu sous l’idée de Diego. Lorsque la voyageuse au teint pâle aperçut le voyageur à la voix rauque, elle se précipita pour le prendre dans ses bras, les yeux embués.

"John … J’ai eu si peur … Je suis si heureuse …"

Sa voix trahissait l’inquiétude qu’elle avait ressenti et le bonheur qui la possédait à présent. Il la rassura d’un geste apaisant de la main, lui caressant doucement ses courts cheveux bleus.

"Je suis là … Ne t’inquiète pas … Tout va bien …"

Après une dernière étreinte, les deux voyageurs réunis se tournèrent vers leurs sauveurs. Jill les remercia chaleureusement en les serrant dans ses bras, une dernière larme roulant sur sa joue. Elle prononça d’une voix ravie :

"Je vous suis tellement reconnaissante de l’avoir sauvé. Merci, merci beaucoup. "

John s’approcha des deux voyageurs morpheurs et leur sera simplement la main (qu’il avait ganté d’ailleurs) et sortit d’une poche intérieure de sa veste un papier qui paraissait aussi vieux que le manteau lui-même. Il leur indiqua :

"Pour vous remercier, je vous cède ce plan. C’est un chemin d’accès vers un Artefact assez rare, la Machine à Rêves. Elle est décrite comme suffisamment puissante pour créer ce que son possesseur désire. Je comptais accomplir cette quête mais après les récents événements, je me rends compte que je causerais beaucoup trop d’inquiétudes. Et je ne suis plus si jeune. C’est pourquoi je vous donne l’occasion d’accomplir cette quête à ma place. "

Une fois le papier récupéré par Diego ou Kaijin, John s’en retourna auprès de Jill et avant de s’en aller dans la forêt, les salua gentiment :

"Je vous souhaites bon courage ! "

"Encore merci ! Et soyez prudents." Ajouta la voyageuse d’un ton joyeux.

Et ils disparurent parmi les ombres des arbres.

[hrp = quête terminée, bon boulot. Vous pouvez si vous le souhaitez répondre à ce post ou faire votre demande de renommée. Un mp vous sera envoyé pour vous indiquer ce qu'il y a écrit sur ce papier. ]

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Diego M. Lutherbin
Messages : 32
Date d'inscription : 31/08/2012
Age du personnage : 27

Habitué
Diego M. Lutherbin
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 75
Renommée: 100
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] - Page 2 EmptyMar 19 Mar 2013 - 8:54
Alors que j'étais toujours allongé dans mon buison, laissant le sommeil prendre le dessus sur la douleur de mon corps (car oui, on peut dormir à Dreamland !), c'est une petite voix qui vint me tirer de cet état de somnolance.

"Tout va bien ? "

Entre ouvrant les yeux, je tournais mon regard lentement vers elle. Tiens, la nenette du début. J'étais dans une telle fatigue que je ne pouvais même, et n'avais non plus, la force de lui lancer une petite répartie ironique. Hochant juste la tête, je pris appuis sur l'épaule qu'elle m'offrait et la suivit simplement dans le labyrinthe d'arbres pour me retrouver, titubant contre elle, de nouveau à l'endroit ou la troupe et moi s'étions séparé. Me déposant alors au pieds d'un gros tronc, me laissant prendre appuis contre celui-ci, alors qu'on entendait encore le bunker exploser de partout, je regardais d'un oeil distrait les retrouvailles entre John et Jill. N'écoutant même pas la conversation, je lançais juste un petit sourire en mode "good job gamin" à Kaijin, avant de refermer tranquillement les yeux.
Pour vous dire, j'étais tellement claqué que je ne les ouvrit même pas lorsque John s'addressa à nous et me serra la main :

"Pour vous remercier, je vous cède ce plan. C’est un chemin d’accès vers un Artefact assez rare, la Machine à Rêves. Elle est décrite comme suffisamment puissante pour créer ce que son possesseur désire. Je comptais accomplir cette quête mais après les récents événements, je me rends compte que je causerais beaucoup trop d’inquiétudes. Et je ne suis plus si jeune. C’est pourquoi je vous donne l’occasion d’accomplir cette quête à ma place. "

Allez, un petit effort, et mes paupières s'ouvrait, découvrant mes yeux, retrouvant un peu de vitalité petit à petit, souriant même en découvrant mes dents :

"Coool...."

Je pris le papier, Kai' aurait été capable de le perdre... Et regarda enfin le "couple" partir tranquillement.

"Bon ben gamin, va falloir se retrouver, sauf si tu t'en fou de l'artefact... moi j'suis curieux."

Il était évident que ça ne serait pas maintenant en tout cas, il me fallait me reposer pour me soigner. Je ne savais même pas combien de temps on mettait à Dreamland pour se réparer... Bref, en tout cas, seul ou pas, une petite aventure sympatoche m'attendais.

(Petite fin, mais fin quand même, sauf si Kai' veut répondre =D)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas

Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Le royaume des fruits-