Haut
Bas

Partagez

Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Diego M. Lutherbin
Messages : 32
Date d'inscription : 31/08/2012
Age du personnage : 27

Habitué
Diego M. Lutherbin
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 75
Renommée: 100
Honneur: 10
MessageSujet: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] EmptyDim 9 Sep 2012 - 17:44
Cela faisait quelques semaines que j'étais devenu voyageur. Et ouais, la grande classe, quand tu te réveilles, après avoir fait un cauchemars qui c'est.... Bizarrement terminé et que tu réalises qu'il y a effectivement un monde onirique ou tout est possible. Bon ok, à mon réveil j'étais un peu plus du genre "Mais What The Fuck ? Il s'est passé quoi la ? J'ai un cerveau dérangé ma parole !"Mais les nuits qui suivirent furent magiques ! J'avoue que je suis resté pas mal de temps a Hospitalopolis, le royaume des "pitites pilules, pitiiiites pilules" à limite faire des petites quêtes genre MMORPG seulement pour aller comprendre comment Dreamland marché. Puis je me suis rapidement baladé dans les environs. J'ai pas fait des masses de truc intéressant, mais bon, faut bien débuter, je n'allais pas m'attaquer a ces géant mangeur de crotte de nez dès le départ sérieux !

Ma journée avait été plutôt pépère, normal, c'était le week end. Que faire un samedi à part aller se prendre une petite bière dans son petit bistrot fétiche, aller se fumer un petit joint en compagnie de vieux potes dans un parc, posé, a l'ombre de magnifiques arbres tout en matant les jolies gonzesses présentes qui bronzaient !Ouais, j'avoue, une journée bien posée ! J'avais malheureusement pas grand-chose de prévu côté boulot, à part aller signer une lettre d'engagement pour m'assurer quelques petits boulots par-ci par là. De toute façon, tout le monde le sait, les fonctionnaires, ça travaillent pas le week-end ! J'étais rentré chez moi, pour m'allonger dans mon canap', et profiter tranquillement des jeux sur ma PS3, ou en surfant sur le net, histoire d'occuper ma soirée. Et ce n'est qu'après avoir mangé un p'tit morceau, m'être roulé un dernier pétard, dans mon lit, la fenêtre ouverte, que je m'étais enfin reposé pour de bon, fermant les yeux. Il devait être à peine minuit, pour une fois que je me couchais tôt, normal, qui ne voudrait pas retourner au plus vite dans Dreamland hein ? Me retournant sur le ventre, le sommeil vint m'emporter rapidement, un sourire aux lèvres.

FSHJIIIIUUUUUUUU POOUF !

Me voilà par terre, sur le cul, une douce senteur parcourant mes narines. Roh la vache, j'ai envie de compote ! Poire Vanille précisément. Miam, ce monde me donne une de ces faims ! Partout, cette odeur de fruit, une odeur sucrée, limite qui colle... Ca sent la vitamine tout ça ! Ca sent l'énergie haha ! Je regarde autourde moi, je suis à moitié dans une jungle d'arbres fruitiers. Même les insectes ressemblent à des fruits... Tiens, cette espèce de fourmis-fraise la ! Et puis ce papillon-banane ! Génial, ce monde est génial. Vêtue d'un simple sarouel vert rayé et d'un T-shirt sans manche orange-Orange et de sandale couleur banane (Yeurk), je me mis à marcher tranquillement, regardant autour de moi, fasciné par l'endroit où je venais d'atterir.

"Faut avouer que ça sent bon ! Ca s'trouve, c'est un peu comme ça les vahinés !"

Je contemplais bêtement, comme un niais heureux, ce cosmos fruiteux qui s'agitait devant moi. Cet arbre-pomme qui faisait pousser des cerises ! Ce fruit de la passion qui s'arrachait des graines de son propre corps juteux pour les planter dans le sol. Surement la saison des amours, c'mignon ! Quel endroit paisible. Haaaa, comment je me sentais bien ici, tout paresseux et apaisé. Peut être bien ce parfum fruité me droguait, j'en sais rien, mais la sensation était des plus agréables. Jusqu'au moment où j'entendis, dans une marche bien plus dynamique que la mienne, quelque chose s'approcher moi. N'étant pas trop encore habitué aux dangers de Dreamland, je fis volte-face lentement, pour observer la personne qui venait à ma rencontre.

(D'ailleurs, ça peut être la femme, ou bien Kaijin, à décider pour celui qui répondra !)
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kaijin Zared
Surnom : Le Mordu
Messages : 958
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 20

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] EmptyMar 11 Sep 2012 - 18:40
Le jeune adolescent à la chevelure bleu était en plein geekage, il n'avait cessé du matin au soir à faire ceci. Quoique ses parents était passé pour le déjeuner, mais vu que son frigo était vide, du coup il avait trouvé un restaurant plutôt cool. Et pour son diner, c'était pizza !

Au moment où on toqua chez lui pour apporter sa pizza. Il se leva, usant de ses deux mains pour avoir plus de facilité à réaliser son action. Il marcha d'un pas lent, un billet de vingts euros trainer sur un meuble, il le saisit. En ouvrant la porte il découvrit une magnifique demoiselle en mini jupe, lui apportant sa pizza. Enfin, c'est qu'il aurait aimé voir, c'était un mec un peu bizarre, des cheveux bouclés et une barbe mal rasé. Bref après avoir payer il referma sa porte et mangea devant son jeu. Il décida alors d'aller se coucher vers minuit et quelques. En guise de pyjama il avait un jogging rose, que foutait il dans ses vêtement ? Et un tee-shirt trop grand pour lui.

En s'installant dans son lit il sentit quelque chose sous lui, il passa sa main sous son dos et saisit un emballage de compote, il l'amena devant son visage, observant l'emballage tous froissé. Puis il le jeta dans sa chambre, il rangerait demain.

Bien vite le sommeil le saisit. Il apparut alors à Dreamland. Il était dans un royaume plus ou moins bizarre. Le soleil rayonnais, il y avait des arbres en fleurs partout, des productions de fruits. Puis il se tourna et vit un immense bâtiment, dans un paysages aussi beau c'était dommage mais bon, il entra.

Un mec cerise immense avec six bras vint vers lui.

- Salut petit ! Tu viens pour visiter notre usine à compote non ?
- Euh … Ouais … Ouais pourquoi ça va être fun !

Enfaite, c'était pas cool, Kaijin se serait cru dans une sortie scolaire quel poisse. Il avait monté six étages, en plus c'était moche, le sol était salle, TOUT les murs était couvert d'une peinture jaune flashi avec des pommes. On se serait cru dans une chambre d'enfant. Tout à coup il vit un énorme bac, Kaijin se précipita alors dessus et se pencha, il y avait que de la compote. Cet énorme seau devait faire au moins cinq mètre. Le mec cerise arriva vers lui, Kaijin se tourna vers lui et s'assit sur le bord de l'immense bac.

-Je vois que t'es intéressée par là où l'on stock toute la compote, bon je te laisse j'ai à faire ! Fais gaffe à ne pas tom...

Ce fut trop tard Kaijin tomba mais il tenta de s'accrocher au mec cerise qui surprit se fit emporter par le corps de Kaijin. Il poussa un hurlement avant de s'écraser dans la masse de compote. Il furent ramenés à la surface par une grosse machine avec des pinces et furent aspergé d'eau. La chevelure de Kaijin lui tombé alors sur le visage. Il tenta quand même de placer ses cheveux d'une meilleure manière, mais il fut saisit par un gars et éjectait de l'usine. Il regarda autour de lui le mec cerise était là aussi, une voix inconnu prit la paroles.

-Vous deux je ne veux plus jamais vous revoir ici !
-Mais … Je travaille ici moi …
-Hé bah t'es viré ! Allez les gars fermez moi ça et je veux plus les revoir !

Le gars pleurait presque, Kaijin lui se releva, retira son tee-shirt, le roula en boule et le jeta, puis il commença à marcher, tout à coup il entendit le gars se relevait, il regarda ce dernier, mister cerise tourna la tête fusillant Kaijin du regard.

- C'EST DE TA FAUTE !! JE VAIS TE TUER !
- Hein ? Mais qu'es ce que j'ai … Putain mais il est sérieux en plus !

Kaijin courut alors le plus vite qu'il put droit devant lui, cependant son pantalon étant mouiller il le ralentissais, et pas qu'un peu. Il courut rien que quelques misérables mètre avant que l'homme cerise l'attrape, mais contre toute attente de Kaijin, cet énergumène pas net ne lui affligea qu'un coup de poings dans le ventre et le lança avec la force de ses six bras réunis. Et il avait plutôt le gabarit d'un catcheur. Donc Kaijin fut éjecté mais pendant qu'il ne touchait le sol il réalisa qu'il fusait vers un voyageur. Qui fit volte-face au dernier moment.

- ATTENTION MEC !

Mais ce fut trop tard Kaijin s'écrasa contre le torse du mec. Puis Kaijin tomba à terre. Après quelques secondes, Kaijin se mit sur les fesses, en tailleurs, puis il regarda le mec avec un air désolé.

- J'ai pas fait exprès ! Désolé !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Diego M. Lutherbin
Messages : 32
Date d'inscription : 31/08/2012
Age du personnage : 27

Habitué
Diego M. Lutherbin
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 75
Renommée: 100
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] EmptyVen 14 Sep 2012 - 22:08
- ATTENTION MEC

Ouais, c'est ça que j'ai entendu juste avant de voir un machin à poils bleu s'écraser contre mon torse et un peu plus, ça m'aurait coupé le souffle. Me retrouvant sur le derrière, crachant même un peu de salive partout, c'est rapidement que je me relève.

A moins que le gars ne se prenne pour un boulet de canon humain, y'a un truc avec une force de ouf qui vient de le frapper. Soit ! Rien que parce que ça m'as touché, le gars, j'vais le bousiller ! Pas celui aux cheveux strange, mais le Grand machin avec 6 bras. Et meeeerde... Baissant mon regard sur le morback, je lui lance un petit sourire :

"C'est c'gros machin qui t'enquiquine ?"

Faisant craquer mes doigts, alors que l'espèce de banane géante s'amenait rapidement, je laissa mon bras se recouvrir d'une substance noire, ma peau se déformant violemment, mon coude se déboîtant a moitié, avant de saisir le jeune garçon par le col et de le tirer telle un boulet de canon vers la créature.


"VA Y BILLY ! J'SUIS SÛR QU'TU PEUX VOLER !"

Ok, le coup dans le torse, ça m'a pas fait plaisir et j'ai un peu les crocs par rapport à eu deux, autant la bestioles que le strchoumpf de la tête, bien que j'ais une petite préférence pour le schtroumpf.

Tout en gardant mon bras dans l'état actuel, tout déformé qu'il était, je me lançai a corps perdu dans la bataille. Le jeune garçon, je l'avais mal lancé et la bêbête avait facilement réussis a esquiver l'attaque peu judicieuse, mais était restée concentrée sur l'ovni bleu, qui avait glissé sur le sol. Arrivant à peu prêt en dessous de son ventre, je suppose, vu qu'elle était courte sur patte, je lui plaçai le meilleur uppercut en réserve dans l'estomac pour la soulever un peu dans les airs et profiter du moment où elle volait, pour lui attraper ses petits petons et l'écraser comme un mouchoir sur le sol de toutes mes force. Restant accrocher à son pied, bien que mon bras reprennait une couleur normal, je tournis ma tête vers le boulet au reflet bleu :

"sans rancune Billy, j'étais un peu vénère, j'espère que j't'ai pas fait mal ! T'as même le droit de ne pas me frapper pour ça !"

Evidement, la créature que je tenais n'était pas du tout K-O. Et elle le fit bien comprendre en m'attrapant à mon tour par mes deux pieds, pour me soulever en l'air. Malheuresement pour elle, moi, je me tenais comme un pot de glus à sa jambe que je n'avais toujours pas lâché. Lachant un cri juteux à l'odeur de tic tac à l'orange, la bestiole vint juste m'écraser contre le sol jusqu'à ce que je lâche enfin sa gambette.

"J'vais... J'vais vommiiiiir !"

Et comme annoncé, l'agitation de la chose enragée par toute cette violence se reçut un soudain jet de relan gastrique, avant de me jeter en l'air comme un chiffon, pour que j'aille m'écraser contre l'herbe.

Tout en me relevant, m'essuyant le coin de la bouge, je remarquai que le garçon qui me valait la douleur au poitrail regardait la scène.

"Ben va y.. BURPS... à toi hein, je me repose la !"

Me relevant lentement, quand même bien sonné et l'estomac soudainement vide, je me secouai un peu la tête, faisant voler les brindilles dans mes cheveux, avant de remarquer.... Que mon sarouel était troué !

Serrant les dents, je levai les yeux vers la bêbêtte. Au départ, j'voulais pas la buter... Même si elle attaquait plutôt sérieusement, mais là, on ne troue pas mes vêtements comme ça ! Elle sait combien ça coute, des vêtements comme ça dans la vraie vie hein ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kaijin Zared
Surnom : Le Mordu
Messages : 958
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 20

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] EmptyDim 16 Sep 2012 - 9:53
Le mec que Kaijin avait heurté se releva, il avait un petit peu de salive sur le coin de la bouche. Kaijin le regardait maintenant avec un sourire plutôt sympathique. Il est con ou c'est moi ? Il risque peut être de se faire tuer, si jamais c'était un voyageur killeur super puissant, classés dans les cinquantième de la ligue S ? Vous vous en doutez, Kaijin n'avait pas saisit la gravité de la situation. Ça faisait un bout de temps qu'il était à Dreamland, et il n'avait toujours pas prit conscience de ce danger là !

Bref revenons en au fait. Le voyageur tourna la tête vers Kaijin pour lui parler.

- C'est c'gros machin qui t'enquiquine ?

Kaijin tourna alors tête vers la direction d'où il était venu, il put voir le mec qui le pourchasser courir vers lui, il voulait pas le lâcher cet enfoiré ! Kaijin tourna la tête vers le gars pour lui répondre. Mais en le voyant craquer ses doigts, il comprit qu'il passait au choses sérieuses. Il resta bouche-bée quand il vit le bras du mec se recouvrir de noir, puis sa peau se déforma bizarrement, et son coude se déboité. Kaijin eut alors un sourire amusé, ce mec pouvait se transformer lui aussi ? Cependant le sourire de Kaijin se transforma en une expression d'étonnement quand le mec le saisit au col puis il balança en direction du mec au six bras.

- VA Y BILLY ! J'SUIS SÛR QU'TU PEUX VOLER !
- Hé mais je sais pas voler moi! Et je m'appelle pas Billy non plus !

Sauf que le boulet-Kaijin manqua ça cible et subit un choc brutal avec le décor du royaume. Il ouvrit les yeux, voyant flou. Il voyait une silhouette avec six trucs qui lui sortaient du corps s'approchait de lui. Quand sa vue redevint un peu près normal, il put voir le voyageur infligé un bel uppercut à cette fichue créature, puis il saisit les pieds du monstre et l'envoya par terre. Puis il tourna la tête vers Kaijin pour lui parler.

- Sans rancune Billy, j'étais un peu vénère, j'espère que j't'ai pas fait mal ! T'as même le droit de ne pas me frapper pour ça !
- Je m'appelle pas Billy, espèce de fou ! Et je ne suis pas un boulet de canon !

Kaijin se redressa passant les mains sur son torse pour y enlever la terre, puis il tenta d'en enlever de son bermuda en vain, avec l'humidité qu'il gardait c'était peine perdu. Tandis que Kaijin relevait il put s'apercevoir, que la transformation de l'autre dingue s'était dissipé, il voulut évoquer le sujet, quand la créature saisit les deux pieds de voyageur, et avec un cri il l'écrasa sur le sol jusqu'à ce que le voyageur lui lâche la jambe qu'il tenait toujours.

Puis après que le voyageur soit étalé par terre il recouvrit le sol de son vomi. Il était temps pour Kaijin de passer à l'attaque, il plia ses jambes et fusa vers la créature qui avait le dos à tourné à lui. Elle tourna la tête et vu arriver le jeune voyageur, cependant elle ne fut pas assez rapide pour esquiver Kaijin, ce dernier sauta donc et s'accrocha à ses cheveux de cerise (c'est possible ça ?), puis il resserra l'étreinte autours de la tête de la créature aussi fort qu'il put pour ne pas tomber.

La créature bougea dans tout les sens de façon à ce que Kaijin s'écrase lamentablement la tête sur le sol, c'est alors que la créature pourrait lui régler son compte aisément. Cependant ce sale gosse ne se laissait pas vraiment faire, s'accrochant fermement, il comprit bien vite, que si il voulait avoir une chance de le vaincre, il fallait agir maintenant. Alors il remonta ses mains et enfonça ses deux index dans les yeux de la créature. Ce dernier poussa un cri effroyable, et à l'aide de ses bras il saisit Kaijin et le balança à terre, il n'avais pas pu opposer plus de résistance mais, bien que le choc fut rude, il parvint à se redresser, et au moment où un bras vint vers lui pour lui aplatir le nez, il put aisément esquiver, la créature se cachait les yeux avec deux de ses mains pour atténuer la douleur. Le bras qui aurait dû frapper Kaijin avait été lancé à l'aveuglette. Kaijin saisit alors sa chance, il courut alors vers la créature et mit son épaule en avant mettant tous son poids dans cette dernière, il parvint à faire perdre l'équilibre de la créature. Il posa alors main droite au sol et enchaina avec une balayette qui fit perdre le reste de son équilibre à la créature, le jeune voyageur roua alors de coups le visage de ce truc à six bras. Esquivant de tant à autres les bras lançait au hasard par son ennemi, il continué de le faire souffrir. Sauf que quand l'ennemi de la White Star ouvrit les yeux, il lui saisit la jambe avec trois de ses mains et l'envoya valser à plusieurs mètres.

Le jeune voyageur à la chevelure étrange amorti la chute à l'aide de ses bras qu'il plaça en croix devant son visage et son torse. Le choc fut rude, cependant la créature n'avait toujours pas la force de se redressait c'était bon signe.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Diego M. Lutherbin
Messages : 32
Date d'inscription : 31/08/2012
Age du personnage : 27

Habitué
Diego M. Lutherbin
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 75
Renommée: 100
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] EmptyMer 19 Sep 2012 - 0:33
Je venais juste de me redresser, un goût pâteux dans la bouche et quelques glaires encore dans les dents, que je recrachais machinalement en levant le regard. Le gamin schtroumpf était en prise avec la créature, tant mieux, histoire que je reprenne mes esprits et que je puisse voir comment il se démerdait un peu en combat, histoire de voir si j'avais bien fait de la lancer, ou si j'allais me prendre la grosse raclée du siècle.

Déjà, une bonne chose, c'est qu'il avait l'air d'autant galèrer que moi pour venir a bout du monstre, du coup, pas de risque de riposte de sa part. Après, à y réfléchir plus proprement, c'était pas forcement bien pour nous. Honnêtement, ça m'emmerderais de me faire ratatiner ici par ce machin tout pourris.
Je me relevais pendant que Kaijin s'occupait de faire tomber la bestiole a terre, un peu comme un petit ninja, bien que la technique ne soit pas tout à fait là. Je continuais de cracher mes glaires un peu partout, telle une star de la boxe qui crache ses dents, faisant un peu craquer ma nuque, histoire de rendre le moment un peu plus badass déjà, même si je venais d'à moitié me gerber dessus. Et le temps que je fasse mon effet de style, Kaijin était déjà en l'air entrain de voler lui aussi. Il était temps d'en finir, parce que merde, c'est pas cool de se faire jarter comme ça !

Je n'étais pas spécialement très loin de la bestiole au sol, donc pas la peine d'utiliser mon pouvoir sur mes jambes. Je me mis a courir vers la chose qui s'agitait encore par terre, essayant de retrouver la stabilité de ses petits pieds. On l'avait bien meurtris et une bonne attaque bien posée serait suffisante pour l'avoir. Et pour mettre K-O quelqu'un, quoi de mieux que.... Taper dans le ventre de toutes ses forces ? Y'avait plus qu'à espérer que la chose n'avait pas des abdominaux d'acier... Quoiqu'elle en avait pas l'air !
Bref, tout ça pour dire que je me lançais vers elle, avant de faire le plus beau saut de toute ma vie. J'avais forcé a fond sur mes jambes pour prendre mon envole comme un oiseau et merci à Dreamland, j'avais pu décoller de 2-3 mètres au-dessus du truc a six bras. Mon bras reprit son aspect étrange de forme noire incontrôlable. Comment décrire le fait que les muscles de son bras prenant une proportion si énorme que c'était comme si ma peau explosait, laissant sortir cette masse noire et gigotante recouvrir mon bras, alors que mes articulations se cambrer à des angles.... Un peu horrifiques ! Et heureusement que je n'avais pas mal, à voir de prêt, c'était comme si l'os de mon bras se cassait toujours de différentes manières. Un peu en fait comme le bras de Ashitaka, dans Princesse Mononoke. La masse noire recouvrait maintenant mon bras et alors que je retombais en direction du ventre de la chose, qui était bien trop occupée à agiter bêtement ses bras pour me voir arriver, avec ses yeux tout pétés grâce à Kai'. Le coude en avant, je me laissais chuter, prenant de la vitesse a chaque microsecondes, avant de venir m'écraser pile poil au milieu de son torse. C'est vrai quoi, c'était où son ventre ? Autant viser le milieu hein !
Et alors que la bestiole se pliait en deux, le souffle coupé, un peu de liquide verdâtre sortant de sa bouche criarde, tout mon corps retombait lui aussi, se heurtant contre la masse mollarde de la bêbête, lui ôtant son dernier souffle avant qu'elle ne tourne de l'oeil, retombant mollement sur le sol comme un tapis grotesque. Et moi, la dedans, je me relevais, comme je pouvais, essayant de ne pas tomber sur cette masse qui était aussi molle qu'un matelas remplit d'eau, avant de sauter à terre, tapotant mes cuisses pour éviter toute crampe (ouais, c'bizare je sais), et enfin, me diriger vers le petit et de rapidement l'inviter a déguerpir d'ici. Ca serait méga-con si une autre chose arrivait maintenant, et nous mettes en pièces, alors autant dégagé.
Je traversais rapidement, laissant à son sort le géant tentaculaire, de nombreuse broussaille, en ésperant que le jeune gars me suivait, ce qui valait mieux pour lui en fait, pour finalement me retrouver dans une clairière. Le boucan de la baguarre aurait pu en rameuter un bon nombre d'autre, et on aurait au moins le temps de se remettre un peu de nos emotions ici, avant de repoutrer du monstre.
Et puis d'ailleurs, au loins, il y avait semble t-il, une voyageuse... Ou peut être une rêveuse hein, mais qui semblait nous avoir remarqué. Autant espèrer que ce soit une alliée potable aussi, si baston encore, il y avait. Même à voir si elle voudrait s'impliquer la dedans. Bref, je me retournais vers le jeune, pour lui dire comme si de rien n'était :


"Alors, voilà, problème réglé ! Et vu que c'est ta faute, mais que tu m'as aidé, ben salut ! Moi c'Diego !"

Je lui tendis ma main tranquillement en souriant de toutes mes dents, une bonne baston, ça remonte le moral toujours.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kaijin Zared
Surnom : Le Mordu
Messages : 958
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 20

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] EmptySam 22 Sep 2012 - 12:39
[Désolé pour la qualité du post, pour les suivants j'essayerai de faire mieux !]

Le voyageur aux cheveux bleus, ne se releva pas immédiatement, il observa plutôt la nouvelle assaut du voyageur. D'ailleurs Kaijin put l'observer plus attentivement. Il avait un visage fin, des cheveux plutôt court et brun. Il était vêtu d'un sarouel vert à rayures, d'un débardeur orange, avec des sandales qui étaient d'une couleur plutôt … Dégueulasse !

Bref, l'homme courrait vers la bête allongeait par terre, sa transformation réapparut de nouveau. Son bras se recouvrit d'une forme noir, il prenait même plus de volume, ces muscles étaient plus gros, quand on y réfléchissait c'était comme la transformation de ce chère voyageur du paranormal en plus poussé.

Ensuite le voyageur fit un saut incroyable décollant de deux ou trois mètres. Kaijin était assis en tailleurs, il regardait le voyageur bouche-béé plein d'admiration. C'est vrai quoi ce voyageur était doué et faisait tous ça avec classe. Kaijin le considérais un peu comme son égo, même si la différence d'âge était flagrante. De plus avec son attitude de boulet, il serait difficile d'avoir un égo comme celui-ci.

Mais reprenons le combat, il se laissa tomber le coude en avant, écrasant le torse de son adversaire qui se plia en deux tellement la douleur était atroce. Il cracha même un bon gros mollard verdâtre. Il devait être soit mort soit complètement inapte à combattre. L'autre gars tomba a terre, mais ce redressa bien vite. Kaijin en fit de même, penchant son torse arrière, en baillant. Il fit craquer ses doigts puis il vit arriver le voyageur, qui lui proposa de déguerpir. Le sourire au lèvre Kaijin acquiesça, content de s'être trouvé un compagnon nocturne. C'est toujours plus cool d'être à plusieurs pendant une nuit à Dreamland.

Kaijin aurait aimé trouver un village pour voler des vêtements à ses habitants, ou encore en trouvait d'autres, car se baladé comme ça l'eau qui vous sort des chaussures, et avec un bermuda humide, hé bah c'est pas cool ! En plus quand il marchait on avait le droit à un magnifique son, qu'une éponge pleine d'eau pouvait déclencher. Du coup Kaijin retira ses chaussures ainsi que ses chaussettes (bonjour l'odeur). De plus dans ce royaume le sol n'était pas trop caillouteux donc autant en profité !

Cependant ses mouvements étaient toujours entravés à cause de son bas mais pour l'instant il allait le garder en attendant de trouver mieux.

Bientôt Kaijin et son compagnon nocturne arrivèrent dans un clairière, droit devant il y avait un chemin, puis de chaque côté de ce dernier des arbres sur lesquels murissaient divers fruits, formait un arc de cercle de chaque côté qui était coupé par le chemin que les deux voyageurs avait emprunté.

C'est alors que le voyageur qui avait la capacité de recouvrir son corps de noir se tourna vers Kaijin lui tendant la main. Kaijin saisit cette dernière pour lui serrer simplement la pince.

- Alors, voilà, problème réglé ! Et vu que c'est ta faute, mais que tu m'as aidé, ben salut ! Moi c'Diego !
- Salut, moi c'est Kaijin ! Je suis un voyageur du surnaturel à ce qu'on dit ! Et toi c'est quoi l'origine de ton pouvoir ? Et ta transformation elle est trop cool !

Pendant que Kaijin posait toute ces questions les ponctuant avec des gestes plutôt brusques, il n'avait pas remarqué la demoiselle au loin. Remarque il valait peut être mieux, car Kaijin sauterait sur l'occasion de voir cette dernière et elle pourrait bien être une puissante voyageuse et elle pourrait bien le dégommer à l'aide de son simple petit doigts on sait jamais !

En plus Kaijin était vraiment curieux de savoir ce que son compagnon nocturne allait lui répondre concernant son ex-phobie.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 321
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] EmptyDim 23 Sep 2012 - 15:00
Elle avait traversé la forêt en courant et s'était dirigée grâce aux bruits de combats. Sa course avait été ralenti par la présence de nombreux branchages et le peu d'écartement entre les arbres. Cette forêt dense serpentait à la frontière entre le territoire des hommes-cerise et des hommes-pomme. La végétation se composait d'arbres sauvages et fruités et de buissons aussi moqueur que griffeur. La terre meuble à cause de l'humidité qui régnait constamment facilitait une marche tranquille mais rendait une course un peu glissante. De la mousse partait parfois du sol pour enlacer certains troncs centenaires et ajoutait au décor forestier.
Toute cette végétation était naturellement habité par forces créatures, rare étant celles qui se révélaient agressives ; la majorité étant herbivore. Des volatiles aux corps de pommes, des rongeurs aux queues de cerise et des sangliers aux cornes de bananes abondaient.

Désormais, elle se trouvait dans une clairière et reprenait sa respiration. Ses épaisses chaussures noires montaient jusqu'aux genoux et foulaient le sol implacablement, bien que les semelles soient recouvertes de terre après sa course. Son pantalon en léger tissu noir s'était révélé suffisamment résistant pour ne pas être déchiré par des pointes de branches. A contrario, son sombre débardeur semblait avoir subi beaucoup de lacérations, laissant ainsi entrevoir des bandes blanches recouvrant sa poitrine et passant sous ses aisselles. Pourtant, nulle marque sur sa peau aussi pâle que certaines créatures avides de sang. Ses lèvres bleues entrouvertes laissaient échapper un souffle court et rapide tandis que ses yeux d'un bleu intense jetait un regard désespéré en direction des deux voyageurs. Elle se redressa lentement et marcha rapidement dans leur direction, ses cheveux bleu glacés s'agitant au rythme de ses pas.

Elle prononça d'un ton suppliant, les regardant tour à tour 
:

"S'il vous plaît, aidez moi ! Mon ami s'est fait capturer par d'horribles créatures pour un sacrifice. Il faut le sauver !"

Elle espérait que les deux voyageurs répondraient présents à cette appel, elle avait tellement besoin d'eux.

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Diego M. Lutherbin
Messages : 32
Date d'inscription : 31/08/2012
Age du personnage : 27

Habitué
Diego M. Lutherbin
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 75
Renommée: 100
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] EmptyVen 5 Oct 2012 - 22:05
[désolé pour le méga délais d'attente, j'ai passé une semaine dans les Pyrénées Wink]

- Salut, moi c'est Kaijin ! Je suis un voyageur du surnaturel à ce qu'on dit ! Et toi c'est quoi l'origine de ton pouvoir ? Et ta transformation elle est trop cool !

Tout en secouant vaguement sa main, je l'écoutais et le regardais, arquant au fur et à mesure que Kaijin débitait toutes ses questions, oubliant un instant la femme qui s'approchait de nous maintenant. Relâchant l'étreinte de mes doigts sur la main du jeune gars, je passais sur mon visage une main un peu lasse.

"Et ben, t'as la question facile ! Et pourquoi on t'appelle le surnaturel ? Tu viens à moitié de te faire poutrer par une banane géante ! T'es pas surnaturel mon gars !"

Ok, j'avais vraiment du mal à digérer le fait que je venais de me le manger en plein bide et qu'à cause de lui, j'avais dû à moitié crever un monstre fruit ! Secouant un peu la tête, ouvrant la bouche, levant même un doigt comme si j'allais lui répondre, je me tournais rapidement vers la fille a notre hauteur maintenant !

"Salut à toi Miss ! Moi c'est..."

"S'il vous plaît, aidez-moi ! Mon ami s'est fait capturer par d'horribles créatures pour un sacrifice. Il faut le sauver !"

Ok, ben pour la présentation, c'est râpée. Laissant glisser mon regard bleuté sur le corps de la jeune fille, penchant légèrement ma tête sur le côté alors que je l'analysais d'un oeil scrutateur, pinçant mes lèvres dans un petit rictus de détective.Sans être un grand observateur des comportements humains, je pouvais clairement voir qu'elle était paniquée. Le simple fait déjà que sa respiration était haletante, précipitée et saccadée, alors que son haut était déchiré, ses chaussures boueuses. Elle était peut-être tombée sur les hommes cerises elle aussi et avait fuit un combat. Tout en lâchant un gros soupir, espérant simplement que d'autres monstres ne viennent pas en ce lieu paisible. Ca risquerait d'être bien chiant pour les éviter en plus. Puis enfin, analysant ses paroles, je me grattais le nez tranquillement, avant d'annoncer lentement :

"Heu... Ouais, alors heu... Genre c'est quoi cette histoire ? Ils ressemblent à quoi ces monstres ? Tant que c'est pas des hommes cerises là, moi, j'veux bien voir ce que je peux faire... Et le nain bleuté à m'aider hein ? Il me doit bien ça !"

Me tournant vers Kaijin, je lui lançais une accolade dans les côtes, avant de venir faire craquer mes doigts rapidement. Ca sentait tellement la baston que mon sang bouillonnait un peu. De peur et d'excitation. Que du bon et ma flemme partait finalement assez rapidement. Se taper, c'est aussi ça l'esprit de Dreamland nan ? C'est comme si on jouait à Wolrd of Warcraft pour aller seulement ramasser des plantes ! Autant ce foutre un peu sur la gueule, sinon, ça risquerait de devenir aussi chiant que la vie réelle ! Et vu que, sans méchanceté, elle apportait les embrouilles, je me mis à surveiller la lisière des bois. Surtout par l'endroit d'où elle venait, au cas où elle était suivi, tout en lançant rapidement

"Et c'est par où qu'il s'est fait chopper ton copain là ?"
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kaijin Zared
Surnom : Le Mordu
Messages : 958
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 20

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] EmptyMar 9 Oct 2012 - 22:55
- Et ben, t'as la question facile ! Et pourquoi on t'appelle le surnaturel ? Tu viens à moitié de te faire poutrer par une banane géante ! T'es pas surnaturel mon gars !

Et bim ! Enfin un bon gars pour remettre ce petit con en place. Qu'il mange ça dans sa gueule ! Hé hé ! Bref, ce gars avait bien cassé le délire de Kaijin. Le jeune homme bafouilla quelques mots avant de répondre à Diego mais, ce ne fut pas glorieux.

- D'abord, je n'ai pas donné mon max c'est juste que voilà ...

Heureusement l'apparition d'une jeune détourna l'attention de Diego. Elle était apparue de nulle part, plus précisément elle était sorti de la forêt. Son débardeur noir était à moitie déchiré.

La forêt qui entourait le sol sablonneux de la clairière. Les arbres qui entouraient la clairière était certes clair et fleuris. Cependant, à l'intérieur de la forêt les arbres étaient très serrés, la lumière passait à peine. Plus on avançait dans la forêt plus la lumière se faisait rare. Enfaite la lumière était cachée par des majestueux arbres, qui faisait la taille des plus grands baobabs du monde réel. Cette forêt devait probablement servir de frontière à deux peuples d'homme fruit.

Le soleil éclairait la clairière, la lumière blanche se reflétait sur les multiples grains de sables répandu sur la clairière. Heureusement, le chemin qui traversait cette dite clairière était aménagé, des créatures de ce royaume, avait placé de la terre en ligne droite pour créer un chemin. Esthétiquement parlant, c'était pas vraiment ça, cependant, ça évité de ce foutre du sable dans les chaussures. Puis un phénomène propres aux terrains sablonneux : Quand vous marcher tranquillement et tout à coup vous créait  sans le vouloir un trou dans le sable, c'était assez gênant lorsque que l'on voulait tranquillement se baladait dans une jolie clairière avec plein d'arbre tout jolies.
Des créatures mi-fruit mi-animal se livrer à leurs actions quotidiennes. Ils avaient tous l'air parfaitement inoffensif. Une brise légère se leva ballottant les feuilles sombres ou clair, des arbres. Ce calme plat ne plaisait pas vraiment au voyageur du surnaturel. La seule chose dont il avait envie c'était d'exploser la gueule à une créature vivante, ou bien de se dépenser jusqu'à suer par tous les pores de son corps. Cependant, l'arrivée de la jeune femme ne put que le réjouir, l'action venait enfin.


Il observa alors la jeune demoiselle, elle avait un teint pâle. Tout comme Kiajin elle avait des cheveux bleus, elle avait un regard mélancolique et triste, mais son visage lui exprimait de l'inquiétude, ses yeux bleutés exprimait également de l'inquiétude. Niveau vêtement, son débardeur de couleur de jais était déchiré, elle avait des chaussures, qui avait dû être noir au début de la nuit. De la terre séchée tombait de ses chaussures.
Sa respiration était haletante, elle semblait avoir couru plutôt longtemps, de plus dans les branchages de cette sombre et épaisse forêt. Qu'elle était sa motivation ? Elle s'avança alors vers les deux voyageurs et vint leur parler.

- S'il vous plaît, aidez-moi ! Mon ami s'est fait capturer par d'horribles créatures pour un sacrifice. Il faut le sauver !

Diego avait essayé d'engager la conversation mais, elle ne lui avait pas laissé le temps de finir sa phrase. Mais il put répondre à la demoiselle après qu'elle eut fini sa phrase.

-Dites ont peu pas allez directement taper sur quelque chose ?

[Pardon à tout ceux qui vont lire ce post. Il est vraiment de mauvaise qualité, mais dès que l'action sera au rendez-vous ça iras surement mieux. ^^]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Khildar Blacksilver
Surnom : Le Bourgeois
Messages : 722
Date d'inscription : 05/10/2010
Age du personnage : 31

Maraudeur des rêves
Khildar Blacksilver
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 650
Renommée: 1200
Honneur: -400
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] EmptyVen 12 Oct 2012 - 21:45
L'homme qui s'exprimait avec désinvolture ne semblait pas prendre la situation avec tout le sérieux requis. Une marque d'assurance ou d'inconscience ? Qu'importe, tant qu'il acceptait de l'aider. A côté de sa nonchalance, son compagnon représentait l'opposé avec une énergie débordante et une ferme intention de frapper. Un duo étrange, réunit elle ne savait comment. Toutefois, ce genre de détails ne l'intéressait pas. Ils devaient simplement participer au sauvetage de son ami.
Elle répondit d'un ton assuré après avoir repris sa respiration
 :

"Ce sont les habitants de ce Royaume, avec six bras et plus de deux mètres de haut ! Il faut faire vite ! Je vais vous amener là où nous nous sommes fait attaquer."

Elle pouvait paraître autoritaire, mais la situation l'exigeait. S'ils perdaient trop de temps en palabres, qui sait ce que feront ces êtres ? Elle les mena donc d'un pas rapide à travers la dense forêt, écartant les branches, foulant la terre humide et traversant des buissons fruitiers. Les animaux s'écartaient à leur passage. Un serpent aux couleurs hallucinantes s'échappa en se coulant autour d'un tronc, des sortes de rongeurs s'enfuirent dans des terriers et un œil fiché dans une fleur se ferma lorsque la voyageuse à la pâle peau passa.
Sa démarche était ferme, son visage toujours empreint de tristesse mais aussi d'une certaine rigueur. Elle refusait de tomber dans l'abandon et était bien décidée à se battre.

Ils arrivèrent dans une autre clairière, traversée par un chemin boueux peu emprunté. L'herbe y demeurait haute et le soleil déversait ses chauds rayons avec suffisance. Cependant, à l'endroit où elle les mena, l'herbe était couché, la terre remuée. Elle indiqua d'une voix légèrement brisée à cause des récents souvenirs
 :

"Voilà, c'est ici. Ils nous sont tombés dessus sans prévenir et ont emporté mon ami. Je les ai entendu parler de sacrifice. Alors j'ai couru pour trouver de l'aide. Et je vous ai trouvé. Vous m'aiderez, n'est ce pas ?"

Elle les fixa tour à tour avec ses yeux bleus en penchant légèrement la tête sur le côté. Son air n'était suppliant mais forçait l'empathie. Elle avait l'air si fragile.
Désormais, il était nécessaire de retrouver la trace des ravisseurs en quête de sang. Au sol, il était possible de voir que l'herbe continuait à être couché et que le chemin ne semblait pas avoir été emprunté. La piste mène à travers la forêt, à l'opposé de leur venue. Au loin, une fumée s'élève. Un bon kilomètre les sépare du bunker où est enfermé l'ami de la voyageuse aux cheveux bleus. Et leur trajet sera ponctué d'animaux un peu plus féroce qu'au début.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Diego M. Lutherbin
Messages : 32
Date d'inscription : 31/08/2012
Age du personnage : 27

Habitué
Diego M. Lutherbin
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 75
Renommée: 100
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] EmptyMar 23 Oct 2012 - 23:19
" Ce sont les habitants de ce Royaume, avec six bras et plus de deux mètres de haut ! Il faut faire vite ! Je vis vous amener là où nous nous sommes fait attaquer."


Le fait qu'elle m'ait un peu ignoré, voir limite coupé la parole m'avait bien refroidie. Passant une main dans mes cheveux et lâchant un petit soupir discret en tournant la tête vers Kaijin, voir si il nous suivait. A vrai dire, il avait dit un truc, mais je n'écoutais plus trop. Mais bon, le concernant, soit il devait ravaler sa fierté de s'être appelé Le voyageur du Surnaturel, ou un truc du genre "allons nous frapper !", franchement, ça lui ressemblait.
Suivant alors la jeune fille pâle jusqu'à la lisière de la forêt, avant de s'enfoncer dedans. Passant entre branchages et végétations drues, nids d'animaux, terriers et simplement quelques animaux s'écartant sur leur passage. Animaux d'ailleurs des plus étranges, bien que familier, on continuait notre petit chemin sur les traces assurées et rapides de la jeune femme. Tiens, d'ailleurs, elle s'appelait comment la gonzesse ? On ne s'était pas présenté non plus et j'entendais Kaijin suivre tranquillement notre rythme derrière moi. Tandis que nous arrivions enfin à l'endroit où elle voulait les mener, je me démarquais lentement du groupe, laissant courir mon regard sur les marques au sol et aux alentours. Ce serait bien con de se faire attaquer a notre touret puis, je n'avais pas encore toute ma confiance en elle. Si ça s'trouve, c'était carrément un piège grossier. J'écoutais d'une seule oreille les paroles de la jeune femme.

"Voilà, c'est ici. Ils nous sont tombés dessus sans prévenir et on emporter mon ami. Je les ai entendu parler de sacrifice. Alors j'ai couru pour trouver de l'aide...."


A partir de là, je ne l'écoutais plus, ça ne m'intéressais pas. Et puis, je commençais à rentrer dans mon rôle de chasseur. La piste de toute façon était tellement évidante à suivre. J'avançais sur le chemin des herbes couchées, me baissant un peu et scrutant les fourées, au cas ou les bestioles soient encore loin. J'étais concentré et me tournant vers elle, après avoir bien vérifié qu'il n'y avait que nous ici, je déclarais :

"Heu excuse moi... mais déjà, tu t'appelles comment et comment il s'appelle ton p'tit copain ? Ca risque de nous aider un peu nan...?"

Ca, c'était seulement pour savoir qui on chercher et comment la retrouver au cas où, si on se réveillait, ou une connerie du genre hein. Après la réponse, je hôchais tranquillement la tête, avant de m'enfoncer un peu plus sur la piste des ravisseurs. Qu'elle me suive ou pas, je m'en foutais, du moment qu'on écoutais mes ordres... Parce qu'en matière de chasse, en dehors de Dreamland, je me débrouille super bien muahaha ! Je savais que Kaijin serait sur mes traces de toute façon, donc j'avais toute l'assistance dont j'avais besoin. Je marchais sur les traces des kidnappeurs, regardant le sol pour essayer de transcrire dans ma cervelle les images de l'enlèvement et le déroulement du chemin, sans pour autant quitter plus de 2 secondes le paysage devant moi.

De toute façon, les ravisseurs ne s'attendaient surement pas à être suivis, vu les traces grossières qu'ils laissaient derrière eux et ce ne fut qu'au bout d'une dizaine de minutes, alors que je me retournais avec un regard furieux sur celui qui faisait le moindres bruits en me suivant, que nous arrivions enfin en vue d'un petit bunker.
L'endroit était garnis de tranchées recouvertes de fils barbelés, ainsi que de sac de sable entreposé en U ou était posté des sentinelles. Autant le dire tout de suite, je tirais la gueule quand je découvris la place forte. On se croyait dans un bon Call Of Duty, sauf que la, y'avait pas de sauvegarde automatique, ni de vie infinis. Une balle, et j'étais crevé !

Mon petit groupe était bien encore à l'abri de la végétation et du fait de la place forte et de la constante animation de son peuple dans les tranché et sur les points stratégique, il serait impossible de s'approcher sans se faire voir. Les fruits sauvages devaient être une bonne quinzaine, et tous armés d'une longue carabine en bandoulière, et d'un pistolet à la ceinture, ainsi que d'un long couteau qui aurait pu me servir d'épée sur le torse.

Bref, il n'en restait pas moins une bonne quinzaine surement de bons guerriers, à voir la tête de certains entrain de se creuser les cavités nasales. Avec l'effet de surprise, peut être qu'on pourrait en avoir au moins deux, un chacun, moi et Kaijin, mais pour le reste. Bien qu'il n'était pas armé, le premier avait été bien chiant. Lentement, je me tournais vers Kaijin, pour lui exposer mon plan :

"bon, le gars qu'on cherche, il doit être dans le bunker au centre ! J'vais aller rapidement de l'autre côté, en face de notre position actuelle et puis j'vais faire une diversion, comme ça, la plupart, j'espère, vont venir sur ma gueule. Toi, tu vas aller fouiller le bunker et le délivrer et puis te te casse de là avec le mec, vous retrouvez la nana et hop ! Cassos ! Et puis ben moi, j'vous rejoindrais ? Parce que bon, j'pense pas qu'on va pouvoir se les farcir tous hein..? Sauf si tu trouve de quoi faire péter l'immobilier hein ! Après, on essayera de s'en faire si ils nous suivent. T'as capiche ? Et puis aussi, si tu peux t'en faire un ou deux en scrèd (discret), ça serait cool, moi j'vais m'en faire le plus possible silencieusement, ils s'attendront pas à ce que tu passe par devant, ou ils sont le plus protégés !"

(Kaijin, si tu arrives pas a t'inspirer pour la réponse, ou si tu trouves ça trop court, tu peux dire que j'ai fais le tour, et que je suis en face de vous, entrain de me taper un ou deux gars rapidement comme un ninjas, et puis tu passes à l'attaque, en sachant que normalement, ils devraient se retourner sur moi avant que tu bouges toi, si tu décide que Kaijin écoute le plan.)
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kaijin Zared
Surnom : Le Mordu
Messages : 958
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 20

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] EmptyMar 6 Nov 2012 - 10:41
La jeune femme avait coupée la parole à Diego et à vrai dire ça avait été assez hilarant, Kaijin riait aux éclats et se moquer de Diego, en son for intérieur.
Bref, la jeune femme déclara qu'elle allait les amener là où son ami s'était fais capturé, ils durent traversés la forêt qui entourait la clairière. Kaijin écartait les branches qui venaient entravées son chemin, et tenté de progresser tant bien que mal. Il arrivait toujours à prendre un autre chemin bien plus compliqué que le reste du groupe.

Différent animaux tous aussi bizarres, se faufilaient dans les broussailles sur le passage, bruyant, du petit groupe. Ils arrivèrent bientôt à l'endroit où l'ami de la jeune demoiselle. Diego se mit à examiner les traces laissaient par les agresseurs. Tandis que Kaijin essayait de sortir des branchages et essayait aussi d'écouté la demoiselle, mais, faire les deux en même temps était plutôt difficile, au final il finit par terre la tête dans les feuilles. Au final il n'avait pas comprit grand chose à la situation.

Il avait compris le principale, mais une chose lui échappa la discrétion ! De toute façon même s'il essayait de se faire discret, ce serait une catastrophe.
La température à l'intérieur de la forêt était clairement inférieur à celle qui régnait dans la carrière.

C'est alors que Diego demanda l'identité de la demoiselle. Pour ensuite partir dans une enquête plus approfondit. Il suivait à présent une piste. Le jeune voyageur aux cheveux bleu se redressa d'un bond et rejoignit son compagnon. Il ne prêta pas garde aux actions de la demoiselle, il tentait simplement de suivre Diego dans les feuillages de cette épaisse forêt.

Au bout d'un petit bout de chemin, ils arrivèrent devant un bunker. Des créatures avec une tête en forme de banane patrouillaient autours du dit bunker. De plus ils étaient armés jusqu'aux dents. Une longue carabine autours du torse, un pistolet accroché à leurs tailles, puis un couteau plutôt immense, rapport à Kaijin. Diego se tourna alors vers le jeune voyageur et lui exposa son plan.

- Bon, le gars qu'on cherche, il doit être dans le bunker au centre ! J'vais aller rapidement de l'autre côté, en face de notre position actuelle et puis j'vais faire une diversion, comme ça, la plupart, j'espère, vont venir sur ma gueule. Toi, tu vas aller fouiller le bunker et le délivrer et puis te te casse de là avec le mec, vous retrouvez la nana et hop ! Cassos ! Et puis ben moi, j'vous rejoindrais ? Parce que bon, j'pense pas qu'on va pouvoir se les farcir tous hein..? Sauf si tu trouve de quoi faire péter l'immobilier hein ! Après, on essayera de s'en faire si ils nous suivent. T'as capiche ? Et puis aussi, si tu peux t'en faire un ou deux en scrèd (discret), ça serait cool, moi j'vais m'en faire le plus possible silencieusement, ils s'attendront pas à ce que tu passe par devant, ou ils sont le plus protégés !
- Ok, je récupère l'otage et je viens t'aider à leurs botter le cul !

C'est alors que Diego partit pour aller de l'autre côté. Caché dans la végétation Kaijin observait les mouvements des créatures, quelques minutes après le départ de Diego, des bruits suspects attirèrent l'attention des créatures. Elles se dirigèrent presque toutes par là, d'autres partaient en mission de ravitaillement. Ceux qui restait pour garder le front du bunker rentrèrent dans ce dernier. C'est alors que Kaijin sortit des broussailles. Il put alors examiné l'endroit où se trouvait le bâtiment. Les arbres avaient été coupé, de ce fait la lumière éclairé le bâtiment, et les tranchées qui l'entouraient, des fils barbelés étaient placés devant les tranchées surement en prévention d'attaques d’animaux sauvages, Kaijin se déplaça à pas lents pour se la jouer discret comme dans les jeux vidéo, il sauta au dessus d'une tranchée et arriva aux deux portes du bunker. Il les poussa alors violemment. Un bruit sourd retentit dans tout le bunker. Il rentra alors se campa devant la porte. Un long couloir se dressé devant-lui, avec deux portes sur chaque murs. Le couloir était éclairé par une faible lumière. Plaçant ses jambes parallèlement et posant ses mains sur ses flanc Kaijin cria du plus fort qu'il put.

- Venez donc vermines ! Venez affrontés le plus grand des voyageurs ! Kaijin Zared ! Mais avant montrer moi où il est l'autre !

Une porte s'ouvrit, trois créature en sortirent, l'arme à la main, tous avaient leurs couteaux. Kaijin poussa sur ses jambes et fusa vers eux. Ils se lancèrent alors un regard puis ricanèrent, au moment où Kaijin décida de mener une offensive, une créature à tête de banane le souleva à l'aide d'un de ses bras et le balança à l'autre bout du couloir. Il peina à se redresser, il avait un genoux posait à terre et son autre jambe était tendu. Une mais était poser au sol et il se servait de l'autre pour garder l'équilibre.

Un des hommes-bananes donna son couteau à un de ses confrère saisit sa carabine et la prit par le canon activant le cran de sécurité, il ne lui fallut que quelques pas pour arriver devant Kaijin, il s'apprêtait à le frapper avec la cross de son arme quand Kaijin mis sa deuxième main au sol et poussa sur ses deux poignets pour tomber en arrière. Étant à la sortie du couloirs il découvrit que ce dernier continuait des deux côtés. Il tenta de se redresser tant bien que mal et s'engouffra dans le côté droit. La créature le poursuivait et ses confrères étaient surement derrière. Kaijin jugea inutile de fuir.

Il s'arrêta brusquement en pliant ses genoux, il se redressa d'un bond, en donnant un des plus puissants uppercut qu'il est jamais donné, dans le menton de la banane. C'était plutôt étrange car la quand on tape dans une banane, elle se détruit car c'est pas fait pour taper dedans. Mais là, on aurait dit un vrai tête. D'ailleurs, sa tête de banane avait basculé en arrière et il avait reculé. Il fallait à tout prix que Kaijin se sorte de se bourbier mais il n'en avait pas la moindre idée.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 321
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] EmptyVen 9 Nov 2012 - 22:13
A la remarque du voyageur au sarouel vert rayé, la voyageuse au pantalon noir baissa la tête en souriant timidement et s'excusa d'une voix gênée :

"Pardon, mais avec toute cette histoire, j'ai oublié de me présenter. Je m'appelle Jill. Et mon ami, c'est John. Il est très reconnaissable, il porte une longue vieille veste sombre et c'est impossible de voir son visage à cause des bandages qui recouvre sa tête. Il est un peu particulier mais …"

Sa voix se noua

"Je tiens beaucoup à lui, il m'a aidé à évoluer dans DreamLand."

Son visage reflétait de la peine mêlée avec une détermination à se montrer plus forte. Elle refusa de fléchir à la pression qui pesait sur ses épaules et se reprit pour offrir un tendre sourire.

Le petit groupe suivit les traces des ravisseurs en s'enfonçant dans la forêt luxuriante. Les sens de Diego paraissaient en éveil et sa façon d'aborder le problème avec autant d'attention mettait du baume au cœur de la voyageuse au teint pâle. Par contre, le jeune de la troupe ne semblait pas connaître le sens du mot discrétion. Fort heureusement, ils ne furent pas repérés et arrivèrent à l'orée d'une clairière délimitée par des troncs d'arbres récemment sciés. L'attitude presque inconsciente de Kaijin n'avait pas l'air d'être apprécié par le voyageur aux muscles des bras visibles.
Il prit la parole pour exposer un plan simple mais efficace. Il ferait diversion pour permettre au voyageur à la chevelure électrique de s'introduire dans le bunker et libérer le pauvre John.
Jill approuva le plan et avant que chacun aille de son côté, elle leur souhaita bonne chance en leur souriant, le genre de sourire qui illumine un visage voilé de tristesse. Une fois qu'ils disparurent de son champ de vision, elle s'appuya contre un tronc d'arbre dont les branches étaient le théâtre d'un affrontement épique entre deux moustiques hargneux et souffla 
:

"Revenez en vie, je vous en prie …"

Pour penser ensuite :

*Sinon tout ça n'aurait servie à rien …*


L'agitation provoquée par Diego attire une dizaine de créatures qui se précipitent vers l'origine du bruit, fusil bien en main. Leur nervosité était palpable. Tandis que la patrouille partait contre une éventuelle menace, trois gardiens s'introduisirent dans le bunker. Enfin, les deux créatures restantes contournèrent la structure bétonnée pour entrer par une porte en fer plus discrète. Leur destination était la cellule où le prisonnier était retenu. Il se retrouva encadré par deux créatures imposantes pointant leur fusil en direction de la porte de la cellule.

La dizaine de patrouilleurs fouillèrent les alentours à la recherche de la source du bruit, nerveux. Ils ne pouvaient tenir en place et jetaient des regards en tout sens, s'attendant à voir surgir n'importe quel monstruosité. Finalement, leurs craintes dépassèrent leurs espérances lorsque Diego fut trouvé, tellement il était horrible. Une première salve fut tirée, plus dans le but de l'effrayer que de réellement le toucher. Puis une deuxième déferlante de plomb cherchèrent à rencontrer la peau du morpheur. Les tirs étaient mieux ajustés mais pas suffisamment pour provoquer de sérieux dégâts. La nervosité et la surprise empêchaient toute correcte visée. Finalement, tandis que certains rechargèrent, d'autres préférèrent prendre leur couteau et c'est trois créatures de deux mètres de haut à six bras qui se jetaient sur Diego en criant au profanateur.
Les autres ne tiraient pas sur leurs courageux compagnons mais étaient prêts à agir si il le fallait.

Pendant ce temps, dans le bunker, le boucan de Kaijin attira les trois gardiens qui étaient allés à la salle de surveillance pour vérifier les alentours à l'aide des détecteurs thermiques. Ils découvrirent que la bouche qui avait hurlé appartenait à une sorte de nabot à la chevelure improbable.
Alors que l'avorton se lançait dans le combat, l'un des gardiens le souleva sans aucun effort et l'envoya dire bonjour au sol bétonné. Toutefois, le jeune garçon se releva et semblait prêt à recevoir d'autres coups. Le plus stupide des trois décida d'agir, prit son fusil par la crosse et voulut s'en servir comme d'une batte sous le regard interdit des deux autres. Lorsque l'arme rata sa cible, l'une des créatures restées en retrait se frappa le visage d'une de ses nombreuses mains pour témoigner de sa honte envers ce qui lui servait de compagnon.

Le caractère persévérant de l'abruti lui permit de poursuivre Kaijin, un brin énervé d'avoir raté son coup. Cependant, ses envies de fracasser la tête du voyageur à coup de crosse en prirent pour leur grade sous la forme d'un uppercut violemment mais brillamment placé. Il tituba en arrière, déboussolé et surpris. Ses bras ballèrent le long de son long corps évoquant une chenille et il secoua la tête histoire de se remettre les idées en place.
Les deux autres, dépités de l'incapacité latente à neutraliser cette menace pas plus haute qu'une pomme, ordonnèrent à l'idiot de la troupe de retourner à la salle de contrôle et de scanner le périmètre autour de la base au cas où ils y auraient d'autres profanateurs qui voudraient empêcher le sacrifice. Le pauvre au menton tout tordu s'exécuta et laissa ses comparses s'occuper du second morpheur. Il passa devant les deux fusils posés contre le mur du couloir principal et s'engouffra dans la salle high tech aux nombreux écrans et aux claviers incompréhensibles.

A couteau tiré, l'air patibulaire, les deux gardiens aux muscles saillants s'avancèrent de concert vers le voyageur. L'un portait une boucle d'oreille en forme … d'oreille (était ce d'ailleurs un bijoux ou une véritable oreille?) et l'autre au faciès évoquant plus le singe que l'humain était pourvu de plumes dans le cou. Bien que d'imposantes statures, la largeur du couloir aurait permit à deux autres du même acabit de tenir. Le plafond était lui aussi adapté aux dimensions des créatures du Royaume des Fruits. La lumière bleutée que diffusait les néons au plafond éclairaient les traits montrant l'envie de dépecer. Ils s'amusaient à passer leurs couteaux de mains en mains et lorsqu'on est pourvu de six mains, le jeu est impressionnant. Ils attendent le bon moment pour sauter sur Kaijin et lui faire comprendre qu'il n'était pas le bien venu.

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Diego M. Lutherbin
Messages : 32
Date d'inscription : 31/08/2012
Age du personnage : 27

Habitué
Diego M. Lutherbin
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 75
Renommée: 100
Honneur: 10
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] EmptySam 24 Nov 2012 - 23:12
Quoi de mieux pour attirer les créatures du fruit que de prendre deux bâtons dans chaque main et de se mettre à les cogner ! Évidemment, c'est ce que je fis... mais pas sans un peu de préparation ! Ce n'est pas pour tout vous révéler sur ma vie mais.... Ces dernières soirées, je les passais à geeker salement sur ma ps3 et plus particulièrement au célèbre jeu Assassin's Creed. Alors, quand on s'endort pour se retrouver dans un monde onirique ou tout est possible, la tête remplit d'image d'assassin tout de blanc vêtu sautant dans les airs pour pourfendre par surprise leurs ennemis... Qui irait s'étonner de vouloir faire pareil ! Et bien pas moi !

Après avoir glissé mes deux bâtons dans la taille de mon sarouel, laissant leurs bouts ressortir par le fameux trou causé par la première des créatures que j'avais affrontées tantôt, je me mis à escalader rapidement un arbre plutôt grand et une fois bien placé dans la cime de l'arbre, accroupis sur ma branche, adossé contre le tronc, c'est à pleins poumons que je me mis à crier d'une voix rauque et à frapper mes deux épées de bois l'une contre l'autre.

L'effet fut parfait et une dizaine de gardes arrivèrent pour me débusquer. Le problème, c'est qu'ils réussirent à me repérer bien trop facilement et que c'est rapidement que je me fis tirer comme un lapin. Descendant de branche en branche, ce n'était pas aujourd'hui le jour pour prouver que ce qui se passait dans les jeux pouvait être possible en ce bas monde. Tombant de branche en branche rapidement, c'est à la dernière salve que je perdis l'équilibre et que je dégringolais de deux bons mètres.
Dans un soupir de douleur et d'exaspération, tandis que ma peur et l'excitation suaient à travers ma peau, je me relevais pour leur faire face. Sans rien avoir le temps de faire, à part serrer mes bâtons inutiles dans mes mains, je vis les 3 premières créatures me foncer dessus. Le temps d'une goutte qui coule le long de la joue et me voilà sautant en avant pour assener un superbe coup de bâton dans la tête du monstre le plus à ma droite. Alors que s'entendait le bruit du craquement du bois, significatif du fait que mes bâtons ne tiendraient pas d'autres coups comme ça. La créature, étant assez grande pour que je prenne appuis sur elle avec mes pieds, me laissa me servir d'elle comme d'un trampoline pour sauter sur ma seconde cible, visant sa bouche pour un coup d'estoc rapide. C'est pas pour faire mon super guerrier, mais quel garçon ne s'est jamais battu au bâton avec des amis... Et pour moi, cette période avait duré jusqu'à mes 17 ans ! Alors que le bâton de ma main gauche s'enfonçait dans la bouche beuglante de l'énorme monstre, en se brisant dans le fond de sa gorge comme un bon deepthroath, tandis que je tombais sur elle, jambes devant pour la faire basculer en arrière, alors que la première chose fruitée que j'avais attaqué tombé en arrière aussi, plutôt bien assommé. Me tenant debout sur la carcasse baveuse et écumante de ma seconde créature que je venais de mettre KO à coup sur, le dernier de mes assaillant me fonça dessus comme un japonais accroché à sa baïonnette, lame devant et hurlant sa rage avec ses yeux injecté de sang et de larme, un peu comme moi qui n'étais pas au plus calme. L'évitant facilement, j'assenais un puissant coup de mon dernier bâton restant dans ses petits bras qui tenait son long couteau, les tordants alors que la grande bête de fruits tombé à terre. Mes deux bâtons brisés, il ne s'était passé que quelques secondes, alors que ma troisième victime était au sol en pleurnichant sur ses bras tout tordues de douleurs. Ayant gardé les petits bouts de mes armes dans mes mains et alors que les créatures en lignes restantes se mettait à recharger dans le but de m'aligner, je me mis à charger dans un élan de frénésie. Le combat me semblait tellement plus facile maintenant que je m'étais bien mis dans mon rôle. La peur avait laissé place à l'exaltation du combat et de mon stress ne restait qu'un contrôle des plus lucides sur mes actions. Pour survivre, car il s'agissait bel et bien de mort ici maintenant, il me fallait être rapide.
Je fonçais, laissant mes 3 victimes derrières moi, quitte à ce qu'elles se relèvent plus tard, le plus important était de passer dans la ligne de fusiller ! Alors que certains remettaient leurs fusils contre leurs épaules pour me viser, c'est mes deux petits bouts de bois qui rencontrèrent leur tête, le temps de les perturber. En fait, ils n'étaient pas très loin de moi, mais mon lancé me permis de me faire tirer dessus par intermittence. Tous n'avaient pas eu le temps de recharger et ce n'est que 1 ou 2 tireurs à la fois qui placèrent leurs balles contre moi. Tout en courant sur le côté pour éviter que leurs balles ne trouent ma peau, faisant siffler mes oreilles, esquivant de droite et de gauche, j'arrivais sur une des victimes de mon lancé de bout de bois. M'accrochant à sa ceinture et retirant son couteau de son étuis, je sautais de nouveau en l'air, alors que certains canons me suivait, sans pouvoir me tirer dessus, bien que je sois à bout portant, de peur que les balles ne blessent leurs compagnons. Je retombais sur la tête d'une créature, enfonçant la lame trop lourde pour moi dans son crâne. Du sang violet et sucré giclât rapidement de la fente. E cadavre tomba à terre, alors qu'un coup de crosse me dégagea rapidement, m'envoyant valdinguer contre le sol. Finissant ma glissade sur le sol poussiéreux en roulade et m'abritant derrière un arbre, les balles fusèrent de nouveaux, alors que des cris de rage se firent entendre. C'était eux ou moi de toute façon. Attrapant un caillou sur le sol, je sortis de ma cachette alors que j'entendais la même créature qui venait de me foutre un coup de crosse charger au corps à corps, frappant la place du tronc où je me trouvais précédemment pendant que je courais à découvert, jetant une poignée de cailloux et de poussières sur les 5 fusillers qui rechargeait tous en même temps bêtement, me laissant ainsi le temps de courir à pleine vitesse à travers les arbres. Maintenant, c'était à Kaijin de faire le reste du boulot, le temps au moins que je m'occupe de mes attaquants.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kaijin Zared
Surnom : Le Mordu
Messages : 958
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 20

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] EmptyVen 30 Nov 2012 - 22:48
Kaijin avait réussi à faire fuir une des créature, doté d'un QI semblable au sien. Sauf, que les deux autres vinrent à la rencontre de Kaijin, faisant passé leur couteau entre chacune de leurs mains. On pouvait dire que le voyageur était dans de beau draps. Déjà il avait deux adversaires face à lui, armé, mais le pire c'est qu'il faisait trois fois sa taille, et leur musculature était largement supérieure à celle de Kaijin.

Mais aussi imbécile qu'intrépide, le jeune voyageur courut vers ses deux adversaires qui chargèrent également. Au dernier moment, le voyageur plia ses genoux, et passa entre les deux créatures, posant une main au sol il donna un violent coup de pied dans le mollet de l'homme banane qui était à sa gauche. Le coup porta ses fruits, et déséquilibra la créature. Cependant cette action fut mené en vain, car une grosse main puant le yaourt à la banane le poussa avec une force plus qu'impressionnante.

Et avec l'action de cette force, Kaijin fut propulsé devant l'entrée du premier couloir. Il sentait quelque chose de long et dure sous lui (esprit mal placés ouste !), il tâtonna le sol en mettant sa main derrière son dos, et saisit la chose qui était sous son corps. Cette chose était un des fusils que les deux créatures avaient placées ici. Kaijin ignorait totalement comment s'en servir, mais ayant joué suffisamment à Call of Duty, il pensé en être capable, et puis, de toute façon il n'avait pas le choix. Un des hommes bananes lui fonçait dessus pour le taillader, à coup de couteau.

Il pointa le canon de l'arme en direction de la créature qui ne s'arrêta pensant qu'un si jeune garçon ne pourrait lui faire du mal avec une arme qu'il arrivait à peine à porter. Cependant le jeune homme, était motivé à devenir le numéro un de dreamland et pour ça il ne devait pas mourir. Il pressa la gâchette, une puissante détonation retentit dans tout le bunker, heureusement ce dernier était assez bien isolé, et aucun risque que les créatures qui étaient dehors l'entendent avec tout le bruit qu'ils faisaient.

La balle qui était sortie du canon se logea dans la cuisse de la créature, lui arrachant un effroyable cri de douleur. La balle avait créé un imposant trou, qui laissa échappé du sang, pas mal de sang même. Quant à Kaijin, ses bras était partie derrière ses épaules à cause de la puissance du recul de l'arme qu'il venait d'utiliser. L'arme avait virevolté au fond du couloir et avait heurté de plein fouet un mur. La créature tomba à terre en hurlant à la mort, et essayant de limiter l'afflux sanguin.

Kaijin se redressa à l'aide de ses bras et de ses jambes, d'ailleurs ses bras le faisait souffrir. Bien que la douleur soit supportable, c'était tout de même gênant. Revenant en au combat que menait ce cher Kaijin, son adversaire étant en position de faiblesse il en profita pour attaquer celui-ci pendant qu'il ne pouvait se défendre. Parcourant la courte distance entre lui et son adversaire, le jeune voyageur colla son tibia dans la face de l'homme banane qui enfouit sa tête dans son visage tellement il souffrait.

La surprise qu'éprouva le voyageur en voyant la créature précédente bondir sur lui pour lui coller la figure sur le sol glaciale, fut des plus regrettable. Il semblais manifestement être le plus intelligent. Avec quatre de ces bras il avait immobilisé les membres de Kaijin une autre sur le torse du voyageur, la main qui recouvrait toute sa tête. Le couteau entre les dents, il fit signe à son acolyte qui venait de débarquer, celui que Kaijin avait affronté. Le jeune voyageur devait trouver un moyen de s'échapper. Il choisi de lever violemment sa jambe gauche, son pied heurta avec puissance les parties génitales de la créature. Cette dernière relâcha alors son étreinte, pour se redresser d'un coup. La White star en profita pour se redresser également, mais à peine eut il eut le temps de se redresser, qu'un coup de poing de la part de la créature au QI proche de zéro, il retomba par terre, et tomba dans les vapes. Un fin filet de sang coula d'une de ses narines. Le chef-banane prit alors la parole.

- Fous moi ce petit con dans la cellule, et que ça saute !

Quand Kaijin ouvrit les yeux, il était dans une salle de taille moyenne, deux matelas était disposé contre chaque mur. Les parois suintait, l'humidité semblais régner. En plus d'être humide, l'atmosphère était sombre, la seul lumière qui était présente, était celle d'une pauvre lampe qui n’éclairait pas bien du tout. En y regardant mieux, Kaijin distingua une porte en bois, où on avait coupé un long bout pour pouvoir observé ce qui se passait dans la cellule. Qui avait surement été jadis une cave.

Kaijin constata que ces mains était liées derrière son dos. Il tourna la tête. Sur la gauche, des chiottes et un lavabo. Sur la droite une chaise, sur laquelle un homme était assis ligoté. Il avait des bandelettes qui lui couvrait le visage et une longue veste noire.

- Hé mec, ça fais longtemps que t'es là ? T'aurai pas vu un mec qui s'appelle John passait par là ? Parce que je le cherche ! Il te ressemble pas mal si ma mémoire est bonne !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours] Empty
Revenir en haut Aller en bas

Les aventuriers de l'Artefact Perdu [quête en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Le royaume des fruits-