Haut
Bas

Partagez|

Merci d'arrêter d'envahir MON monde...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 688
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Merci d'arrêter d'envahir MON monde... Ven 20 Juil 2012 - 20:43


Encore une journée comme les autres. Encore une journée de glande à fixer le plafond entre deux ou trois conversation sur le net. Chercher un film à télécharger pour le regarder et s'occuper, c'était l'idée de départ de Megan. Mais... Le manque d'inspiration sur le film à voir l'avait conduit à glander -pour changer- et elle n'avait finalement pas fait grand chose de sa journée. La cafetière avait comme à son habitude marché à plein gaz. Le cendrier était en train de vomir des mégots et des cendres car il n'avait pas été vidé depuis un moment. Une odeur de tabac froid avait envahit la pièce, un nuage de fumée stagnait paisiblement au plafond. Les rideaux allaient encore un peu plus jaunirent... Enfin le plus à plaindre, c'était surtout son chat qui vivait dans un climat peu propice pour sa santé. Et la grande question: à quand l'invasion de cafards?

Enfin, j'exagère un peu. Sauf pour les pauvres poumons du chat... Et justement, Megan du avoir des remords, car elle se leva de sa chaise pour ouvrir la porte-fenêtre du balcon, histoire d'aérer un peu. Surprise, le chat de la brune rentra alors dans l’appartement: mit en quarantaine sur le balcon depuis... Notre personne ne se souvient pas depuis quand, nous dirons plusieurs heures, voir même un jour complet. Enfin, la litière était sur le balcon et pour palier à ce genre d'oubli, une gamelle de croquettes était en permanence dehors. L'animal n'était pas mort de faim et il n'avait pas plut récemment et encore moins fait froid. Le chaton de huit mois, voir neuf -plus vraiment un chaton direz vous- vint se blottir dans les jambes de sa maitresse pour avoir un câlin: heureux de la revoir alors qu'elle l'avait simplement oublié dehors. Mon dieu que les animaux pardonnent facilement... Ou plutôt qu'est-ce qu'ils sont stupides.

Enfin passons! Après une bonne douche et un repas rapide. Meg' partit pour son travail: serveuse dans un Pub pas bien loin de son logement. Ce fut une soirée banale, voir même calme: peu de client, c'était en milieu de semaine après tout. Elle rentra donc pas trop tard et put se coucher tôt, pour une fois.


Couchée et enroulée dans sa couette, elle ne tarda pas à ouvrir de nouveaux les yeux. Parfaitement réveillée, la fatigue avait disparut et elle se sentait en pleine forme. Seule inconvénient, c'est qu'elle garde les yeux ouvert ou qu'elle les ferme. Elle était dans le noir total. Avançant les mains en avant pour essayer de tâter le terrain. On aurait pu penser à un zombis qui cherchait à mettre la main sur un vivant pour le dévorer ou simplement un gosse auquel on aurait bandé les yeux et fait marché dans une pièce. Par chance, il faisait noir et donc, personne ne pouvait l'admirer se ridiculiser. Elle se prit les pieds dans un rebord et s'étala de tout son long sur le sol. Elle toussa pas mal après avoir avalé un sacré nuage de fumée. Mais où était-elle encore tombée? Elle se mit sur le dos, toujours étendu sur le sol. Fouilla dans sa poche pour sortir son briquet. Pour une fois elle ne comptait pas fumer, elle était trop occupée à trouver de la lumière et comprendre où elle était.

Le briquet s'alluma et elle voyait enfin où elle était, enfin... Un peu. Voir pas grand chose en faite. Un sol en pierre couvert de poussière, une odeur de moisissure et des toiles d'araignée un peu partout. La scène parfaite du classique film d'horreur. Il ne manquait plus que... Ben tiens! Megan en se retournant pour voir ce qu'il y avait dans son dos tomba sur ce qu'elle venait de penser: un squelette qui gisait sur le sol. Chaleureux endroit... Encore un. Elle leva alors son bras droit et rapprocha de sa main gauche le briquet vers son épaule pour regarder son tatouage. C'était un sceau apposé par le maitre de la douleur, un duc du royaume obscur qu'il avait dit. Le sceau de la solitude. Donc ce tatouage: une tête de mort avec un "2" en plein milieu du front. Déjà elle n'était pas de retour au royaume obscur. Quoi? Explications? Mais certainement! Le duc lui avait posé un sceau qui faisait qu'il pouvait lui offrir des nuits de libertés à Dreamland contre un travail. Il lui avait offert cinq nuits. Et là que Meg' se retrouvait dans un endroit si sinistre, elle était persuadée qu'elle était de retour dans ce royaume et donc, petite vérification du tatouage. A part si par malheur elle était venue d'elle même au royaume obscur, elle devrait être ailleurs.

Après cinq minutes de fouille dans la pièce. La jeune voyageuse avait trouvé une vieille torche au mur qu'elle alluma pour y voir plus claire. Dés lors, elle trouva une seconde torche puis une troisième. Une fois la lumière dans la salle, elle put facilement détailler l'endroit. Quelques squelettes ici et là, une sorte de tombe en marbre en plein milieu, des bougies un peu partout. On aurait dit un caveau et elle était même prête à parier que c'était bien ça. Sa présageait encore des combats de dingue... A croire qu'elle ne pourrait jamais souffler un peu. C'est alors qu'une petite voix aigüe résonna dans la pièce.

"Vous êtes ici chez moi! Dans mon antre! Ne supportant plus de voir tant de voyageurs pulluler dans mon monde, j'ai décidé de réduire un peu le nombre et de vous enfermez ici!"

Megan s'était adossée au mur, les bras croisés. Elle se contentait d'écouter la petite voix presque infantile qui parlait. Sa lui donnait presque envie de rire, mais elle sentait trop l'embrouille pour rire, pour l'instant en tout cas.

"Ce caveau sera votre tombe! Ils y des mécanismes un peu partout, des énigmes à résoudre! Tout un système incroyablement bien conçu pour éviter que vous parveniez à sortir d'ici!"

Donc pour commencer: il était possible de sortir d'ici si on trouvait comment marchait les mécanisme ou si on parvenait à résoudre les énigmes. Intéressant... Et au pire, pensa la brune, la nuit suivante elle se retrouvera ailleurs, donc pas besoin de trop se prendre la tête. Elle pouvait tout aussi bien rester ici et glander en attendant que le temps passe.

"Dernière chose! Ce bâtiment entier est un objet de classe A! Sa capacité est simple: ceux enfermés dedans se retrouveront ici toutes les nuits suivantes. J'espère que votre caveau vous conviens. Bonnes et longues nuits!"

Que... Quoi? Coincée ici pour toutes les nuits? C'était quoi cette embrouille encore? Et le sceau de la solitude? Il l'embarquerait au royaume obscur ou elle resterait coincée ici? Non parce que si c'était possible, Megan embarquerait bien une partie du caveau pour ne plus jamais à retourner dans le temps de son duc. Elle décida donc de chercher un moyen de sortir de là: mais comment? Un mécanisme, une énigme? Que devait-elle faire pour sortir de là? Les casses-têtes, c'était vraiment pas son truc. Si seulement elle disposait d'un pouvoir disons... Plus explosif. Il aurait été plus aisé de sortir de ce fichu tombeau!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2598
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 805
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: Merci d'arrêter d'envahir MON monde... Sam 24 Nov 2012 - 0:07
Enterrés vivants.





Manger.
Où est la cuisine ?
Aie, c'était quoi ça ?
Foutu chien qui dort dans le couloir.
Puta*n, pourquoi y'a t-il un mur ici ?!
Matinée de me*de, vie ennuyeuse, solitude persistante.
Ah le frigo est là. Raaah, mais pourquoi tant de lumière ?
Du salami ? Ouais, c'est bon le salami. Nature ? Ouais, c'est cool aussi.

Lithium était fatiguée.
Beaucoup trop fatiguée au goût de son pauvre corps.
Cette dernière nuit avait sûrement été la plus éprouvante de toute sa carrière de voyageuse.
Elle avait simplement souhaité se rendre utile, et voilà qu'elle s'était retrouvé embarquée dans une guerre totale dans ce Royaume moyenâgeux. Elle avait combattu vaillamment, n'utilisant pas de moyens très orthodoxes pour parvenir à ces fins. Elle avait failli finir digéré par un Prince Tyranide, avait acquis une modeste collection de dents dans ses bras, avait fait équipe avec des bras cassés et de poules mouillés, s'était limite faite abandonnée devant ce monstre reptilien, mais avait aussi sauvé pas mal de personnes. Et ça, ce n'était pas rien. Elle ne saurait dire si le pire avait été de se retrouver dans un Titan de Glace avec une vampire et une folle masquée qui ne faisait que hurler, ou s'être frottée à un monstre vivant du nom de Rocco.
Enfin, ELLE.. Cette garce de double plutôt. La jeune femme n'en était pas totalement certaine, mais ce dont elle était sûre, c'est que pendant une période dont elle ignorait la durée exacte, elle avait eu l'impression de n'être que le pantin d'une tierce personne. Des mots dont elle n'était point l'auteure avait traversé ses lèvres, des actes qu'elle ne revendiquait pas avait été entrepris. Tout ça en son nom. Que lui arrivait t-il ? La rumeur de la naissance, l'existence d'une possible seconde personnalité en elle était-elle fondée ? Elle espérait de toute son âme encore valide que non.

Toutes ces spéculations étaient fausses.
Rien dans cette histoire ne pouvait être vrai, réel.
Si par malheur cela était le cas, son intégrité était condamné.
Comment se débarrasser d'un poison pareil sans altérer son mental ?
Elle devait découvrir un moyen de faire face à cette nouvelle Lithium, cette Lithium qui lui était partiellement inconnue, lui demander la raison de son existence, le pourquoi de sa venue. Il y avait forcément eu un élément déclencheur qui avait fait qu'elle s'était développée indépendamment d'elle. Oui. Il fallait qu'elle mène l'enquête sur ce problème, ce TRÈS gros problème.
Elle devra s'en charger seule. Ce n'était pas comme si elle n'en avait pas l'habitude. Sa mère, jamais présente, n'était pas un poids considérable dans sa vie. Du moins, plus maintenant. Elle vivait quasiment seule dans cette maison, et s'en occupait seule également bien entendu. Quant à Vlad.. Aaaah, ce cher Vlad. Trop occupé pour ne serait-ce que lui passer un simple coup de fil. Ses sentiments pour lui s'amenuisaient à mesure que le temps avançait. Elle serait bien incapable de dire si il en restait au moins quelques bribes. Il l'aimait, oui. Mais elle, n'en était plus aussi sûre au final.
L'avait-elle au moins aimé sincèrement, ou n'avait était-ce qu'une simple relation de reconnaissance face à la personne qui l'avait soulagé de quelques poids dans le temps ? La seconde possibilité paraissait plus plausible. Elle ne l'aimait plus. Oui, ça devait être ça. Ou ne l'avait jamais aimé. A voir. Et puis, qu'est-ce qu'elle en avait à faire ? Elle avait des problèmes plus importants à régler. Ce gars-là n'était plus sa priorité.

En attendant, manger.
Les yeux encore plissés de sommeil, elle rongeait les bords du salami en ronchonnant.
Depuis qu'elle avait arrêté la première année d'un cursus "scolaire", dans lequel elle s'était engagée 2mois plus tôt, Lithium s'ennuyait à mourir. Certes, c'était son choix de mettre fin à ces études. La raison était aussi simple que bonsoir. Elle n'aimait pas ce qu'ils y faisaient. Dessiner n'était pas une priorité dans cette section. Or, c'en était une capitale pour la jeune femme. Si elle ne dessinait pas, cela équivalait à stopper toute arrivée de sang au cœur de Lithium. Passer son entière existence sur un ordinateur, n'était pas pour elle. A présent, elle pouvait gribouiller de tout son saoul. Mais avant d'envisager un nouveau cursus, elle avait une année intégrale à faire passer. Elle avait pris davantage d'heures au Blue Maid. Sauf que la journée, elle n'avait quand même strictement rien à faire. Quelle poisse. Elle envisagea de sortir. L'idée s'envola bien vite. Regarder un film peut-être ? Ou une série ? Ouais, tant qu'à rien faire, autant s'abrutir devant un autre écran.
Lentement, elle glissa une main devant sa bouche et bailla avec force. Elle se leva, tituba légèrement jusqu'au réfrigérateur, en sortit un bocal de cornichons frais, et se dirigea vers son canapé. Son disque dur déjà branché, vibrait de joie à la simple idée de resservir de nouveau. La manette en main, elle cligna des yeux pour apercevoir les noms défiler à mesure qu'elle réfléchissait. Après mûre réflexion, son choix s'arrêta sur Firefly. Allez hop c'est parti ! La journée passa très vite face à cette série purement fantastique. Et le sommeil vint très vite par la suite. Espérons que la nuit serait plus calme que celle qu'elle avait vécu dernièrement..

________________________________________________________________

Ah bah non.
Parfois, Dreamland jouait vraiment à celui qui serait le plus gros bâtard.

Lithium toussait toute la poussière qu'elle avait ingurgitée.
Heureusement pour elle, elle n'avait pas atterri face contre terre.
Cette fois-ci, ce sont ses modestes fesses qui prirent le plus gros choc.
La jeune femme se releva douloureusement en se frottant délicatement le postérieur, l'époussetant par la même occasion. Il faisait noir, intégralement noir. Elle n'y voyait strictement rien. Bordel, où avait-elle encore atterri ? Maladroitement, elle tâtonna ses poches, sentit son carnet et critérium, s'en empara et se mit à griffonner à l'aveuglette. Heureusement qu'elle avait l'expérience pour ce genre de situation. Dans une pelure de gomme qu'elle ne put apercevoir, une lampe torche prit forme entre ses mains. Quelques secondes furent gaspillées avant qu'elle ne trouve le bouton, lui permettant ainsi d'accéder à la lumière artificielle de l'objet d'exploration.

Ce qu'elle vit l'étonna quelque peu.
Elle se trouvait être dans un très antique caveau.
Un bon vieux caveau, dans lequel personne n'avait dû y mettre les pieds depuis des lustres au moins, à en voir la poussière accumulée en son sein, sans noter les immenses toiles d'araignées qui parsemaient les murs et ses moindres recoins. Le trio de squelettes dans l'angle là-bas pouvaient en être témoin. Quel merdier franchement. La jeune femme avança prudemment en direction de la seule voie qui s'offrait à elle. Effectivement, elle s'était endormie dans un cul-de-sac. Malgré la puissance de sa lampe, Lithium ne distinguait pas grand chose de bien intéressant. Des squelettes à moitié rongés par les rats, de la poussière au moindre millimètre carré, rien de bien glorieux.
Pourquoi s'était-elle réveillée là ? Elle n'avait pas accepté de requête d'un quelconque client, ni envisagé de faire quoi que ce soit de particulier. Et elle n'avait surtout pas pensé à un caveau comme lieu de promenade. Mais pourquoi ce genre de choses n'arrivait qu'en partie à elle ? N'importe quoi ces histoires. A croire que parfois, on lui en voulait personnellement. Heureusement que pour cette nuit-là, Dreamland avait décidé de la vêtir d'un simple jean Levis bien cousu, et d'un débardeur blanc épousant parfaitement ses courbes. Elle ne pouvait pas rêver mieux. Au moins, elle était libre de ses mouvements. Toussotant parfois, elle s'aventura avec prudence dans les tréfonds de cet endroit mortuaire. Elle marcha sans trop savoir où aller, errant sans but précis. Jusqu'à ce qu'elle entendit une voix, des bribes de paroles.


"..mon antre..voir tant de voyageurs pulluler dans mon monde..réduire le nombre.."

Houlà.
ça sonnait presque comme un prêcheur qui psalmodiait devant ses fidèles.
Elle devait en savoir plus. Peut-être que ce fou furieux de religieux l'aiderait à en apprendre davantage sur ces lieux. Enfin, elle ne comptait pas trop là-dessus non plus hein.. Au fur et à mesure qu'elle avançait, la voix aiguë se faisait de plus en plus audible.


"Ce caveau sera votre tombe ! ..mécanismes un peu partout, des énigmes à résoudre..tout un système..sortir d'ici !"

Intéressant.
Ce petit sal*pard les avaient enfermés exprès en réalité.
Attendez.. "Eux" ? Oui, cette voix s'adressait à quelqu'un actuellement.
Elle devait absolument les trouver pour sortir d'ici !


"Dernière chose ! Ce bâtiment entier est un objet de classe A ! Sa capacité est simple: ceux enfermés dedans se retrouveront ici toutes les nuits suivantes. J'espère que votre caveau vous convient. Bonnes et longues nuits !"

"Ouais. C'est pas comme si j'avais autre chose à faire non plus hein !", s'écria t-elle une fois arrivée au point culminant de la voix.

Lorsqu'elle se retourna pour voir si une autre personne se trouvait avec elle, elle put apercevoir une femme. Une femme plutôt élégante dans l'ensemble. Lithium n'aurait su dire si c'était à cause de la lumière de sa torche, mais le teint de cette personne était incroyablement blafard, à la lisière du transparent. Jamais elle n'avait vu une personne aussi pâle de visage. C'en était légèrement déplaisant. Ses longs cheveux noirs en revanche, bouclés à souhait, étaient particulièrement sympathiques. Ayant elle-même les cheveux longs, la voyageuse blonde ne pouvait qu'approuver la chevelure. Les lèvres étaient beaucoup trop rouges à son goût, mais elle ne s'en préoccupa pas davantage. Plutôt de style gothique dans l'ensemble dirait-elle.
En fait, concrètement, elle en avait strictement rien à cirer du comment était foutu cette fille. Ce qui l'intéressait, était le pourquoi de sa présence, et surtout, si elle connaissait un moyen, rapide ou non, de sortir de cet endroit. Elle s'approcha, non sans méfiance, de l'étrangère, et l'aborda avec calme et avec une légère chaleur, tentant d'établir une conversation modérée et amicale.


"Excuses-moi, aurais-tu une idée de ce qu'il se passe exactement ?
Je viens d'arriver à l'instant, et je dois avouer que les lieux me sont totalement inconnus."
, dit-elle en souriant doucement.

"Ah en fait, je manque de politesse tout de même.
Je me prénomme Lithium. Tant qu'à faire, vu que l'on risque de rester un petit moment ensemble au même endroit, autant savoir comment nous appeler."


Espérons que le courant passe un minimum.
Si elles devaient passer plusieurs nuits ensemble, il serait ennuyant de ne pas se supporter.
Lithium espérait surtout ne pas avoir à faire face tout de suite avec sa personnalité adjacente. Elle devait garder le plus souvent possible, le contrôle sur son propre corps. Elle n'avait pas la moindre idée des éléments déclencheurs permettant l'arrivée de sa Bis. Quelle poisse..





.

__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage
Messages : 62
Date d'inscription : 12/11/2012
Age du personnage : 23

Habitué
Alex Rosario
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 10
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Merci d'arrêter d'envahir MON monde... Dim 25 Nov 2012 - 16:45
Malheur, malchance et foutue malédiction.
S’endormir tôt avait été comme un cadeau du ciel pour le jeune hospitalisé, mais là s’en était assez pour vous briser le moral. Devant le voyageur se tenait pour la troisième fois, une espèce de grotte en pierre tailler dont l’odeur de vomissure et de décomposition encore plus forte que l’urine d’un tigre en chaleur venait vous irriter les narines et pour couronner le tout, des voix étranges qui résonnait de partout s’amusait encore à essayer de faire la conversation.

Comme si sa vie n’était pas assez bien remplie, un esprit malin s’en était pris à lui, un gars ordinaire tout se qu’il y a de plus banal, il devait donc avoir soie un petit penchant pour les séances de torture étrange ou beaucoup trop de temps à perdre. Ce fou l’avait enchainé ici dans ce trou infesté de rats et de moisissures. Heureusement que son contrôle sur le feu l’aidait à passer le temps, ici il pouvait s’exercer avec des tours qui aurais attiré des regards moqueurs, mais bons il devait bien apprendre à contrôler son pouvoir et le faire ici cacher de tous, ça pouvait avoir ses bons coté.

Les deux premières nuits, ça s’était bien déroulé, un peu d’exercice, tiré sur des rats avec de petites boules de feu histoire de s’exercer, etc. Mais se soir, il faux bien avouer un truc, la voix de se gars n’était pas très agréable et l’ignorer n’avais pas été un choix judicieux, car maintenant ça fessait trois nuits qu’il se retrouvait ici et contrairement à d’habitude, il ne pouvait plus choisir ou il apparaitrait. Aller savoir pourquoi, cela fessait maintenant trop de nuits que le jeune voyageur se retrouvait à la même place avec les mêmes odeurs pestilentielles et ce nouvel ami qu’était Ricky. Rik aux dents d’acier, comme il l’avait surnommé, était un vieux cadavre en décomposition qui avais surpris le garçon dès son arrivé, le squelette était installé devants lui adosser au mur principal, son regard vide et sa barbe longue comme un avant-bras sa posture de gangster et ses chaines en or plaqué rappelaient des rappeurs qu’il avait déjà vus à la télé. Enfin plus il le regardait, moins il voulait terminer ainsi et c’est donc par se troisième soir qu’il décida d’explorer un peu plus les environs, malheureusement, en avançant un peu, son pied le ramena à l’ordre.

Foutue chaine à la con.
Une clé, il devait bien y avoir une clé, mais les environ n’était pas très propice à contenir une serrurerie et encore moins un magasin à grande surface dans laquelle, il aurait aisément trouvé une grosse pince coupante. C’est en voulant jouer le tout pour le tout qu’il déclenchât le premier piège, ou l’énigme à résoudre. Quand il posa son derrière au sol afin de faire fondre une partie de la chaine, il déclencha un mécanisme vraiment vicieux.

Clic, crac… Clic… Clic… clic, clic, clic, clic, clic, clic, clic, clic, clic, clic, clic, clic. POC.

Après tout se vacarme, un roulement se fit entendre, comme si une sphère gigantesque roulait à l’étage du dessus, mais s’était vraiment la dernière chose qui pouvait le préoccuper, car devant lui une trappe venait de révéler une grille de la grosseur de sa tête, malheureusement se ne fut pas un gaz soporifique qui en sortit, mais bien de l’eau.

Une fichue de belle nuit !
L’eau s’infiltrait, il devait absolument faire fondre sa chaine avant que l’eau ne monte trop haut, imaginez s’il restait prisonnier de l’eau attacher à une chaine. C’en serait assez pour finir comme Rik…

La chaine était rouge et l’eau lui arrivais maintenant au genou, heureusement qu’il avait fait du cirque et que la spécialité de l’un de ses frères était la contorsion, avec ses faibles notions il pue élever sa jambe assez haut pour fuir le liquide atrocement froid. Comme de fait, quand tout va mal tout va vraiment mal, la voix étrange refit donc surface avec un gloussement des plus détestable.

" Ne t’inquiète pas voyageur, mes chaines aussi résistent au feu, tu devras donc trouver la clé que j’ai cachée. À la jeunesse, si prévisible. Enfin, je te laisse à tes activités, j’ai deux autres personnes à qui je réserve des tours. "

Quoi ? S’il y avait d’autres gens ici, des voyageurs s’il avait de la chance et bien tout n’était pas joué, il sortirait d’ici et irait botter le cul de ce maniaque. Pour le moment, il devait trouver la clé et une seule personne pouvait l’aider, Rik.


Un peu plus loin, deux jeunes filles discutaient, quand soudain le mur derrière elle éclata et apportant avec lui un torrent qui aurait rivalisé avec les plus rapides des rivières. C’est donc tel une étoile de mer bien mouiller qu’Alex apparut aux yeux des deux demoiselles. Sa cellule s’était remplie d’eau au point de faire s’effondrer l’un des murs, bien sûr le frapper à coup de poing enflammé avais peut-être changé les variables, mais bon.

L’eau s’écoulait doucement entre certaine craque et Alex décida de rester étendu au sol pour se présenter, il venait de boire la tasse et repris bien son souffle avant de s’accoter sur son avant-bras, devant lui se tenait bel et bien deux voyageuses, il n’avait donc pas rêver…

La première était sublime, un teint pale et des lèvres à en faire baver plus d’un, quant à la deuxième elle dégageait une aura un peu plus forte, peut-être était-elle plus confiante, puissante ou sur d’elle. Dans tous les cas possibles, elle n’avait pas l’air hostile à son égard.

« Bonsoir, j’espère que vous ne m’en voulez pas, mais c’est plutôt réussi comme entrée non ? » Une grande respiration, puis un soupir. « Je suis Alex, enchanté. »

Profitant de l’effet de surprise, il leur demanda s’il ne voyait pas une clé au sol ou quelque part, il leur montra aussi sa cheville toujours attacher, il faut avouer que ce libéré était sa priorité et il cherchait déjà le sol tout en gardant l’oreille tendue pour entendre les voix mélodieuses des deux femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 688
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: Merci d'arrêter d'envahir MON monde... Dim 25 Nov 2012 - 18:04


Megan tournait en rond dans la pièce, elle cherchait s'il y avait un mécanisme à activer ou des symboles sur le mur à décrypter. Après tout, la voix avait parlé d'énigmes... Mais quelles genre d'énigmes? Elle se promit que si elle foutait la main sur la créature à qui appartenait la voix, elle le ferait souffrir comme jamais elle n'avait torturé quelqu'un! Elle se débrouillerait pour épuiser son pouvoir afin d'amplifier encore et encore la douleur de la créature, tout en lui brisant doigts après doigts. Sadique? En même temps, l'enfermer n'était pas forcément la meilleur chose à faire. Meg' avait déjà suffisamment à faire avec son duc qui l'obligeait à revenir à la "maison" toutes les X nuits, fallait pas en plus rajouter le fait d'être coincé dans un tombeau... Elle soupira et s'assit sur la tombe au centre de la pièce. Elle soupira et espérait qu'elle allait trouver l'illumination, le moyen de sortir d'ici. Mais, elle avait beau regarder autour d'elle, rien ne semblait vraiment utile...

C'est alors que Megan aperçu quelqu'un: une blonde qui tenait une lampe torche à la main: surement une voyageuse qui venait d'être coincée ici, tout comme elle. La blonde se tourna vers Megan après avoir dit qu'elle avait que ça à faire. La brune ne put réprimander un sourire. Elle s'excusa et lui demanda si Meg' avait une idée sur ce qui se passait ici, elle expliquait qu'elle venait d'arriver et ne connaissait pas ce lieu. L'algophobe haussa les épaules, pour dire qu'elle en savait pas plus et pas moins que la blonde. Cette dernière se présenta alors: elle se nommait Lithium et disait que vue qu'elles étaient les deux coincées ici, autant savoir le nom de l'autre. Megan afficha un grand sourire et sauta de son assise pour se retrouver debout, soulevant pas mal de poussière au passage. La blonde était bien habillée, enfin un look sympa et sobre pensa-t-elle alors que elle même faisait toujours aussi gothique mais elle aimait bien ce look et il s'accordait un peu trop peut-être à cet endroit.

"Salut. Moi c'est Megan et... J'en sais pas plus que toi. Je viens d'arriver ici et j'ai entendu la voix de l'autre cinglé dire qu'il supportait pas qu'on envahisse son monde. Résultat on est apparemment bloqué ici. Mais de ce que j'ai compris, il a parlé de mécanismes et d'énigmes... Donc! On est pas coincé ici enfin si mais on peut trouver un moyen de sortir."

Elle tourna alors sur elle-même, cherchant un indice ou quelque chose qui pourrait l'aider à sortir d'ici. Elle ignorait si elle s'entendrait bien avec Lithium mais pour l'instant faire équipe était la meilleur option envisageable.

"C'est comme dans les jeux vidéos!! Dis, tu as une expérience sur Tomb Raider ou autre? J'suis sur que ça pourrait nous servir ici! Moi, je m'y connais bien sur Zelda et d'autres rpg mais toute expérience est bonnes à prendre!"

Qui l'eut crut? Elle semblait trouver ça amusant enfin l'idée que c'était comme un jeu la rassurait, il y avait toujours dans les jeux un boutons cachés ou un monstre à tuer pour ouvrir une porte. Elle soupira, se disant qu'elle devait passer pour une grosse geek aux yeux de Lithium. Mais en même temps, c'était vrais, donc pourquoi s'en cacher? Elle décida de fouiller un des squelettes, peut-être y trouverait-elle quelque chose d'utile. Elle poussa les os et vit que le squelette était coincé contre le mur: apparemment empalé sur un objet pointu... Elle tira fort pour extirper le cadavre et y parvint: les os se brisèrent et le corps vola en morceaux alors que Meg' s'étalait sur ses fesses en poussant un jurons. Le mur devant elle explosa alors et une cascade en jaillit. L'eau se répandit un peu partout et frigorifia la jeune femme. Elle avait trouvé comment sortir de cette pièce ou pas? Avait-elle trouvé un mécanisme? Un type avait été emporté par l'eau et il gisait à présent sur le sol: complétement trempé, il resta allongé un moment, le temps de reprendre son souffle. Puis, il se redressa un peu et décida de parler, comme si surgir à travers un mur avec de la flotte était ce qu'il y a de plus naturel même à Dreamland. Megan pensa alors à un truc! Ce type était également un voyageur et il avait explosé le mur avec son pouvoir: vue toute l'eau, il avait surement peur de l'eau et la contrôlait. Elle frappait son poing dans sa main, comme pour dire qu'elle venait de résoudre une incroyable énigme. Il prit alors la parole et les salua, disant qu'il trouvait son entrée plutôt réussie et en effet: c'était une belle mise en scène, il faut bien le reconnaitre. Il se nommait Alex puis il demanda si l'une des deux avait vue une clé et là, Megan réalisa que le jeune homme était enchainé.

"Salut! Moi c'est Megan et elle... Bah elle va se présenter, ça s'fait pas de parler pour les autres. Une clé donc? Voyons ça..."

Megan se baissa pour fouiller les restes du squelette mais ne trouva rien d'intéressant. Elle se dirigea vers un autre pour l'examiner sans grand résultat. Elle se redressa et soupira, un peu déçu et gênée pour Alex qui était enchainé et elle ne pouvait apparemment rien faire pour lui. Elle décida alors qu'elle irait inspecter la pièce d'où Alex venait, peut-être la clé était-elle là bas. Megan passa à coté de lui, elle l'enjamba vue qu'il était toujours au sol et s'immobilisa alors au dessus de lui: une jambe de chaque coté du jeune homme. LA pose qui peut déstabiliser un homme! Enfin parait-il...

"Tu sais ce qu'il se passe ici? Nous, on vient de débarquer et on est un peu perdue..."

Elle passa alors et se pencha pour inspecter la cellule de Alex. Il y avait un autre squelette enchainé, peut-être avait-il la clé? Sinon, Meg' ignorait où elle pourrait bien la trouver. Ou peut-être que Lithium aurait une meilleur idée, qui sait?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2598
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 805
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: Merci d'arrêter d'envahir MON monde... Lun 26 Nov 2012 - 0:59
"Et si on allait à gauche ? ..Non ?"





Et de un.
La demoiselle avait l'air plutôt sympa.
Le sourire qu'elle lui décocha après s'être présentée était de bonne augure.
Cette jeune femme en question se prénommait Megan et était tout aussi perdue que la dessinatrice. Bon, ça, c'était un petit peu moins encourageant que le reste. Mais en vue de la situation, elles n'avaient vraiment rien de mieux à faire qu'à être ensemble pour se sortir de ce pétrin. Elle n'en savait pas plus qu'elle. Apparemment, d'après ses dires, elle venait seulement d'arriver, et avait pu entendre la voix aiguë qu'elle-même avait entendu tout à l'heure, lui dire d'arrêter "d'envahir SON monde". SON monde ? CET endroit tout moisi, glauque et complètement dégoûtant était son antre ? Mais.. Elle avait pas choisi de se réveiller ici ! Elle s'était endormie devant Firefly. Elle aurait pu se réveiller dans un vaisseau spatial, le Serenity, le Normandy ou même une simple navette sur Illium. Non mais non. Il avait fallu qu'elle se réveille dans un caveau tout pourri avec des rats et cadavres qui sourient ! N'importe quoi ! Fallait vraiment qu'elle se tire d'ici.
Les seules conclusions qu'elle pouvait avoir, était qu'elles étaient coincées ici-bas sans l'être totalement. D'après des mécanismes et autres stupides énigmes, il y aurait ensuite une possibilité de sortir de ce lieu crasseux. Une bonne piste déjà en tout cas. Lithium observa silencieusement sa nouvelle camarade de galère tourner sur elle-même. Intéressante façon de réflexion. De plus, cela avait l'air de fonctionner dis donc. La voyageuse se retourna vers elle, visiblement enthousiaste à l'idée de parcourir ce labyrinthe.


"C'est comme dans les jeux vidéos!! Dis, tu as une expérience sur Tomb Raider ou autre? J'suis sur que ça pourrait nous servir ici! Moi, je m'y connais bien sur Zelda et d'autres rpg mais toute expérience est bonnes à prendre!"

Etonnée, mais agréablement surprise, Lithium lui rendit son sourire.
Ouais. Elle était marrante cette fille.


"Bien sûr que j'ai une expérience sur Tomb Raider voyons !
Zelda également. Les Rpgs j'adore. Mais j'ai surtout une expérience toute construite sur Mass Effect, ma saga préférée. Borderlands compte aussi, Dragon Age, les Tales, Halo, Star Wars. Rpgs, Fps, stratégie, shoot, etc.. Je joue à tout. Sauf aux jeux du style Dance Central et compagnie, sauf Guitar Hero. J'en ai horreur. J'ai besoin de tirer, de me battre et de prendre des décisions. Habitude."


Réalisant qu'elle parlait trop et s'étalait en élucubrations inutiles, Lithium se reprit rapidement.


"Bref.
En gros, je m'en sors.
Y'a moyen que j'ai une utilité quelconque."


Une geek.
Pas mal comme rencontre.
Assez insolite d'en trouver une, un plaisir par la même occasion.
Au moins, si l'une d'entre elles sortaient une référence, chacune ne serait pas forcément perturbée, ni dépaysée, par la provenance de celle-ci. Elles pourraient partager cette passion d'ailleurs ! Aaah, quel heureux hasard dites-moi.
La demoiselle partit ensuite fouiller quelques cadavres squelettiques abandonnés. Lithium voulut la rejoindre, peut-être trouveraient-elles un bouton quelconque, un mécanisme qui permettrait le déclenchement d'une porte. Lithium put remarquer des pieux sortant de terre. Super. C'était incroyablement rassurant.. Alors qu'elle époussetait un pauvre malheureux, mort depuis quelques décennies tout au plus, elle entendit un bruit sourd suivit de craquements et autres cliquetis macabres. Elle détourna brièvement la tête, et vit une Megan, cul à terre, trônant sur son fier derrière, au beau milieu d'os en morceaux. L'artiste amateur ne put retenir un bref rire lorsqu'elle nota les insultes et autres jurons grossiers que la blessée notoire proféra. On allait bien s'amuser.
La blonde ria moins en revanche lorsque le mur en face de sa compagne explosa en une gerbe de pierres. En un instant, elle s'extirpa de sa place, et recula en un bond, loin des projectiles. Réflexe. Un torrent d'eau glacée sortit du nouvel orifice qui défigurait à présent le mur.. et un garçon avec. Non mais, d'où il sort celui-là ? Un moyen original, mais néanmoins stupide, de faire son entrée, pensa t-elle. La jeune femme voulut tout de même aider Megan à se relever. Le nouveau venu aux cheveux rougeâtre le fit de lui-même. Ah ? Ah bah non en fait. Il restait par terre, les observant en étoile de mer, crachotant de l'eau à tout va. Tant pis. Les présentations n'étaient pas encore faites, et dans un endroit pareil, elle était encore moins disposée qu'à l'accoutumée à distribuer sa confiance aussi facilement. Pour Megan, c'était différent. Il y avait quelque chose qu'elle appréciait chez elle. Cependant, curieuse de savoir d'où cet étranger sortait, Lithium le dévisagea, attendant patiemment que ce dernier daigne ouvrir la bouche. Le voyageur se présenta de sa position, collé au sol. Hé mais.. Il était enchaîné ce type. Qu'avait-il fait pour ça ?


« Bonsoir, j’espère que vous ne m’en voulez pas, mais c’est plutôt réussi comme entrée non ?
Je suis Alex, enchanté. »


Ouais nature.
Le gars débarque dans une cascade de flotte, une chaîne au bout du pied, et c'est normal.
Certes, c'était Dreamland. Mais quand même, un minimum de tenue je vous prie. Megan se présenta à son tour. Et à l'entente de la demande du jeune homme si l'une d'entre elles aurait trouvé une clef, elle mit davantage d'ardeur à fouiller les squelettes. Appétissant. La dessinatrice soupira et finit par intervenir également.


"Pour ma part, je me prénomme Lithium.
Enchanté."


Elle rejoignit ensuite Megan pour s'atteler à la recherche de cette fameuse clef.
Elles fouillèrent, et fouillèrent les moindres décombres, déplaçant les résidus de mur, les pierres, les vieilles nattes complètement détruites, rien. Pas la trace d'une simple clef. Oh et puis zut. Parfois, il faut savoir se débrouiller par soi-même. Déterminée, elle fouilla parmi les décombres, s'intéressa à la vase, s'en procura une poignée, et revint vers le voyageur, toujours à terre. Elle s'accroupit à ses pieds, et observa la serrure de la fermeture. Mmh, ouais mais elle avait pas de briquet sur elle. En dessiner un ? Elle n'était même pas sûre qu'une flamme en sortirait. Finalement, elle se débarrassa de la boue, s'essuya proprement, et sortit son carnet de croquis. Elle lança un regard se voulant rassurant à Alex, lui murmurant un simple "Ne bouges pas", et gribouilla. En quelques secondes, le croquis était fait.
La chose qui s'extirpa plus ou moins gracieusement de sa feuille était une créature gluante, flasque et violette, doté de deux petits yeux noirs et d'une fine bouche de guimauve. Un foutu Metamorph. Quand je dis que l'on fait avec les moyens du bord.. La chose se dirigea vers le cadenas, s’inséra dans le trou, prit la forme de la clef originelle selon les mensurations qu'il prenait avec sa consistance changeante, et tourna sur lui-même plusieurs fois. Au bout d'un certain temps de patience, un clic signifiant la liberté se fit entendre. La chaîne tomba sur le sol bruyamment, et en un claquement de doigt, Metamorph disparut en une gerbe d'épluchures de gomme. La jeune femme se releva doucement, rangea ses affaires et sourit chaleureusement, cette fois-ci, à Alex.


"Voilà.
Je ne pense pas que le maître de ces lieux avaient prévu cette manière-là de contourner la chose en question. Au moins, tu es libre. C'est un bon début pour notre petite balade à trois."


Ou pas.
Un clic se fit faiblement entendre aux oreilles pointues de Lithium.
Houlà, le petit propriétaire à la voix de lutin, ne devait pas être particulièrement ravi du petit tour de passe-passe qu'elle venait de lui jouer. Lorsqu'elle saisit le fameux son, une percée dans le vent fendit les airs. Oh put..


"A TERRE !"
, hurla t-elle.

Une volée de flèches passa au-dessus de leurs têtes.
Ouf, ils l'avaient échappés belle dis donc. Un sadique celui-là. Et teigneux en plus.
Lâchant un immense soupir significatif, démontrant une profonde et précoce lassitude, elle s'appuya sur sa main droite et les regarda d'un air ironique.


"Je serais d'avis que l'on se tire d'ici vite fait, bien fait. Pas vous ?"

D'un bond, elle se retrouva sur ses jambes.
Un bref regard sur son corps suffit à lui faire comprendre que la propreté n'était plus qu'un mythe pour ses fringues, particulièrement le défunt blanc immaculé du débardeur. Tant pis. Ce n'était que des vêtements. Elle jeta un coup d’œil aux différentes directions, et réfléchit quant au chemin à prendre.


"Personnellement, je viens de là et c'est un cul-de-sac.
Là, Alex en vient, je vais te tutoyer, et je ne pense pas que ce soit une bonne idée de s'y aventurer.
Au final, y'a plus que cette voie-là à prendre. Megan, toi aussi hein, tu t'y tenais, mais je ne sais pas si tu y as fait un tour."
, fit-elle par déduction, en pointant du doigt l'angle qui promettait un futur dédale.
"On a toutes nos nuits pour ça.", acheva t-elle en un sourire légèrement malicieux.

Cette nuit, et toutes les prochaines sûrement, promettaient d'être riches en émotions.
Un sourire étrange se dessina sur les lèvres de Lithium, qu'elle-même ne nota point.




.

__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage
Messages : 62
Date d'inscription : 12/11/2012
Age du personnage : 23

Habitué
Alex Rosario
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 10
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Merci d'arrêter d'envahir MON monde... Lun 26 Nov 2012 - 23:49
Toujours au sol et enchainé, Alex ressentit quelques frissons de plaisir, que se soit la jolie brune qui passe par dessus lui en arrêtant au bon moment, la vue qu’il pue porter sur elle ou même le fait que ça ne lui dérangea pas le moins du monde, lui était heureux. Dans la vraie vie ça n’avait jamais été que de brève aventure et dans son état là, les quelques infirmières qui constituais son répertoire de fille n’étaient pas des coup sûr… ce qui l’apporta à une réflexion particulièrement inappropriée, une petite amie dans le monde des rêves, ce n’était surement pas du jamais vue, mais lui en serait il capable ? Dans tout es cas se n’était probablement pas la meilleure des situations pour courtiser la jolie brune, oh mon dieu qu’elle est belle… les hormones il faux croire, combien de temps avait-il passé sans avoir de presque contact avec une femme une vraie ? La réponse était simple, bien trop.

Le sortant de sa réflexion, la blonde attira son attention, elle disait se dénommer Lithium, beau nom quoi qu’un peut trop exotique pour lui, il s’y ferait avec le temps, sa ou il lui trouverait un diminutif. Il lui répondit par un beau sourire et tous trois recommencèrent à chercher une clef, rien, encore rien, toujours rien, ça n’avançait vraiment pas vite. Si lentement que le pyrophobe pensa bien créé une flamme pour s’éclairer, mais la lampe poche de Lili, tien en voilà un nom plus facile, éclairais la zone qu’il scrutait. « Ne bouges pas ! » lui déclarât elle d’un ton désespérer, peut-être avait-elle mis la main sur un bout d’os pointu et qu’elle comptait lui entailler la jambe pour le libérer, mais non. Elle sortit un drôle de crayon et griffonna un petit truc sur son dessin, alors qu’elle relâchait la pression de la mine contre le papier, un petit objet apparu. Une phobie d’invocation, très intéressant. « Wow ! Ça bouge ! » La petite chose n’était autre qu’un polymorphe, mais à sa mémoire la seule comparaison qu’il puisse faire était celle de Dino, Dito machin, la glue rose de Pokémon qui comme un con prenait l’apparence des autres au détriment d’une attaque dans la tronche… « Voilà. Je ne pense pas que le maître de ces lieux avait prévu cette manière-là de contourner la chose en question. Au moins, tu es libre. C'est un bon début pour notre petite balade à trois. » « Merci bien Lili, je peux t’appeler Lili hein ! Je te revaudrais ça, t’es une invocatrice c’est cool, moi je suis un » « À TERRE ! » hurla-t-elle de justesse. Aussitôt Alex pue voir la blonde se coucher quasiment sur lui, s’il avait été un peu plus pervers ses mains auraient dégringolé jusqu’à ses fesses et il aurait pu sortir une phrase pitoyable et toute faite du genre : ho, excuse-moi, réflexe tu voies ! Étonnamment, il se retint, laissant la fille se protéger d’une salve mortelle de fléchettes, ce qui était ironique, c’est qu’une fois tous les trois relevé et indemne, lui se penchât pour en ramasser une qui avait ricoché tout près. Quel enfoiré, elles sont en forme de clé et on le bout pointu. Il ne perdait rien pour attendre cette enflure.
« Je serais d'avis que l'on se tire d'ici vite fait, bien fait. Pas vous ? » « Oh oui, je vais tout faire pour sortir de se trou, n’y voyer pas d’offense, si ça n’était pas de l’endroit je me plairais bien avec vous deux, vous êtes si belle ! » Quelle idiote, il parlait beaucoup trop parfois, mais bon il n’avait pas le temps de réfléchir avec tout se qui venait d’arriver, peut-être qu’une trappe allait s’ouvrir, d’en haut comme d’en bas révélant un autre piège mortel, peut être pire encore, peut être qu’un autre voyageur masculin viendrait éclater ça bulle… Stressant.

Ne voulant pas prendre le monopole de la conversation, le jeune et seul garçon partit à la rencontre de la déesse brune quand la divinité blonde repris la parole avec encore une fois un discourt sensé, franchement le mythe de la belle fille cruche venait d’en prendre un coup.

« Personnellement, je viens de là et c'est un cul-de-sac.
Là, Alex en vient, je vais te tutoyer, et je ne pense pas que ce soit une bonne idée de s'y aventurer.
Au final, y'a plus que cette voie-là à prendre. Megan, toi aussi hein, tu t'y tenais, mais je ne sais pas si tu y as fait un tour. »...« On a toutes nos nuits pour ça. »


Ouais elle avait plus que raison, ce n’était plus qu’une question de nuits, mais voilà qu’une nouvelle épreuve se tenait prête à les accueillir. Il devrait donc économiser leur force afin de s’en sortir en vie et peut-être avec un numéro de téléphone, quel idiot, il venait d’oublier que même s’il en avait un, il ne pourrait jamais le composer dans son état…

« Vous savez, ça fait maintenant trois nuits que je passe ici et croyez-le ou non, se mec ne rigole pas, c’est du sérieux. Quand je pense qu’il n’y avait pas de clef dans ma prison, j’aurais pu y mourir, Megan c’est ça ? Aller viens, on va de se côté. » Dit-il avec un ton assuré et un sourire charmeur. Loin de lui l’idée de diriger la petite troupe, mais ce n’était pas le temps de faire des vieux os. Il alluma alors une petite flamme dans sa main droite et débuta à marcher dans le sombre couloir, derrière lui s’étendait l’ombre d’un homme déterminer et près à tout pour s’en sortir.

« Je n’ai pas eu le temps de finir ma phrase tantôt, je disais donc que je suis un contrôleur du feu. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 688
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: Merci d'arrêter d'envahir MON monde... Mar 27 Nov 2012 - 3:07


Première remarque pertinente au milieu de tout ce bordel: Lithium était également une geek, donc elles s'entendraient bien. Elle était fan de Mass Effect, mais là, Meg' connaissait que de nom. En revanche, les Tales of, elle connaissait et elle adorait. En revanche, Megan n'aimait pas ni guitar hero ni les autres conneries qu'on danse devant sa télévision... La brune aurait bien pu raconter qu'elle adorait Dragon Quest. Qu'elle avait fait tous les Prince of Persia et Devil May Cry. Et surtout, que sa plus grande gloire c'était d'avoir réussi à faire 70% du jeu Rayman sur ps1 sans les codes, ce qui en soit était un exploit car aucun jeu au monde ne rivalisait avec la difficulté de cette immondice. Sans oublier qu'elle aimait bien Assassin's Creed. Mais les choses étant ce qu'elles sont, les deux demoiselles n'avaient pas eu le plaisir de s'étendre sur un sujet si intéressant que les jeux vidéos...

Et donc, l'algophobe cherchait la clé mais ne trouvait rien. De son coté, Lithium s'était présentée à Alex et elle chercha aussi la clé pour libérer le voyageur. Megan soupira et prit sa canne qu'elle avait accroché à la ceinture de son jean moulant. Jusque là, elle s'en était plus ou moins jamais servit, mais après tout, c'était un artefact de ce monde et il pourrait peut-être servir. Mais pas remplacer une clé, après tout, c'était une canne faite en sucre d'orge dont le pouvoir était de créer un liquide collant si on la lèche. La voyageuse se retourna et vit Lithium penchée au dessus de Alex. De là où elle était, on aurait dit une scène tout droit sortit d'un film pour adulte. Bon bah... Si c'était sa façon à elle de faire connaissance avec un mec, laissons la faire non? Mais elle vit alors ce que la blonde faisait: elle avait fait surgir de nulle part une créature rose et informe: un Metamorph! Pas mal comme idée, avec ça, il pourrait se changer en clé et libérer Alex! A peine le voyageur fut-il libéré que Lith hurla de se coucher. Le temps que la brune réagisse, elle vit une pluie de flèches lui foncer dessus.

"Et merde..."

Elle poussa sur ses pieds et plongea en arrière. Durant un instant, elle se prit pour Neo dans Matrix: les flèches passant juste devant ses yeux, à quelques millimètres, elle avait évité! Elle s'écroula sur le sol -comme une grosse merde- et sentit une vive douleur dans son dos. Alors qu'elle se redressait, elle extirpa de son dos le tibia du squelette qui avait été enchainé dans la même pièce que Alex. Désolée pour lui, elle balança la jambe dans un coin et se releva. Lithim disait qu'il serait bien de trouver un moyen de sortir d'ici et Alex confirmait en disant que même s'il était bien accompagné, il était pas contre de se barrer d'ici. Alors que Megan revenait dans la salle de départ, le voyageur vint vers elle mais l'invocatrice reprit la parole. Disant que la salle d'où venait Alex était inutile, que ce couloir, elle en venait et qu'il ni avait rien. Elle indiqua un coin en disant que Megan était par là au départ mais se demandait si la brune était allée y faire un tour. La réponse était: non. Dans le noir elle s'était dirigée dans cette pièce et avait allumé les torches ici. Donc oui, c'était surement la seule option plausible. Elle hocha donc la tête et passa à coté de Alex puis de Lithium pour se diriger vers la tombe en marbre, elle la contourna et s'arrêta devant le couloir sombre.

"On se croirait au royaume obscur... Plaisant tout ça..."

Plus pour elle que pour les autres, elle avait pensé à haute voix. Espérant que ça remarque passerait inaperçu, elle fit mine de rien et scruta le couloir. Megan n'avait pas spécialement envie de dire que son royaume d'origine était le tant aimé et apprécié: royaume obscur. Enfin, elle venait d'une branche annexée par ce royaume, mais elle en faisant partie, plus ou moins. Alex expliqua alors que ça faisait déjà trois nuits qu'il était ici et que en effet la voix qui avait tapé son discours extrémiste, ne plaisantait pas. Il passa alors à coté d'elle pour s'engager dans le couloir, la main ouverte: une flamme y brulait sans le moindre souci. Mais comment? Ce mec avait utilisé de l'eau pour briser le mur et là, il utilisait du feu... C'était quoi son pouvoir à la fin? Justement, il reprit la parole pour s'expliquer: c'était un contrôleur de feu. D'accord mais l'eau, elle venait de où alors?

"Et l'eau? Enfin, dans la salle où tu étais, elle venait d'où l'eau?"

Elle s'avança pour suivre Alex, Lithium derrière elle. Les trois voyageurs s'engagèrent donc dans un couloir relativement étroit, les obligeant à marcher en file indienne. Coup de chance ou pas, Alex était devant donc: il servirait de chaire à canon mais surtout, il ne reluquerait pas les fesses des deux filles. Ils marchèrent ainsi cinq bonnes minutes même si ça paraissait plus long pour l'algophobe. Puis, elle décida de faire un brin de discussion, histoire de tuer le temps.

"Donc Lith, tu es invocatrice? Sa marche comment ton pouvoir? Et toi Alex, tu contrôle le feu... Sympa comme pouvoir. Vous en avez de la chance, votre pouvoir a trop de la gueule... Moi? Ben... Elle hésita puis leva sa canne en sucre d'orge. J'utilise une canne en sucre."

Pourquoi n'osait-elle pas parler de son pouvoir? Ses discussions avec Clem lui avait apprit que beaucoup de gens, voyageurs ou habitants de Dreamland, n'aimaient pas les personnes liés au royaume obscur. Donc, elle préférait ne rien dire pour le moment, si jamais il y avait des coups à prendre, elle les prendrait à la place de Alex sans problème, mais d'ici là, autant rester muette sur ce point. CLIC! Un clic? C'était quoi? Pourquoi ce bruit avait-il si bien résonné dans ce couloir au milieu des bruits de pas?

"Vous avez enten..."

Avant même de pouvoir finir sa phrase, elle sentit que ses pieds quittaient le sol. Elle eut un vertige et l'instant suivant, elle se retrouvait la tête en bas: une jambe tenu par quelque chose et la voilà suspendu dans le vide. De surprise, elle en avait lâché sa canne qui gisait à présent sur le sol. Elle poussa un soupire. Encore une nuit bordélique donc... Mais les festivités ne faisaient que commencer. Le coté du couloir, celui duquel ils venaient, se referma alors. Ce coup-ci, ils ne pourraient revenir en arrière. Enfin, il fallait déjà qu'elle se libère. Des pics sortirent alors des murs et forcément comme il fallait s'y attendre: les murs se rapprochaient petit à petit l'un de l'autre.

"Ha non par pitié... C'est trop cliché ça comme truc...
-Cliché!? Comment oses-tu sale trainée de voyageuse!!"

La voix avait raisonné dans tout le couloir. Leur hôte les écoutait et il n'appréciait pas trop apparemment qu'on critique ses idées pour les tuer ou les piéger. Bon, c'était simple: Megan avait activé un piège en marchant dessus et maintenant, elle se retrouvait coincée alors que les deux autres devaient vite se sauver pour pas se faire empaler. Mais, elle se posa alors une question...

"Trainée?! J'y crois pas...Tu as rien de mieux en stock? Genre venir nous tuer directement et prouver que tu en as dans le froc? Enfin si jamais tu es... Un mâle... Sinon, ramène ta fraise, ça sera quand même le même tarif!"

La provocation n'avait finalement aucun effet car la voix ne prit même pas la peine de répondre et Megan restait suspendu au plafond. Elle tenta de voir ce qui lui tenait la cheville mais il ni avait pas suffisamment de lumière. Elle poussa un soupire et voulu s'excuser auprès des deux autres pour sa bourde. Mais elle n'en fit rien, ils étaient surement en train de réfléchir comment sauver leurs peaux et peut-être la sauver elle aussi de cette emmerde.

Désolé, petit manque d'inspi vue l'heure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 290
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Merci d'arrêter d'envahir MON monde... Mar 27 Nov 2012 - 9:47
Le silence de la créature s'expliquait en partie par la réflexion profonde dans laquelle il venait de plonger. Il devait absolument éviter la voyageuse à la grande gueule. Certes, elle lui sortait par les vers de nez, mais les relations avec le Royaume Obscur ne permettaient pas un accident de ce genre.
Par contre, sa cible principale demeurait Alex. Il était parvenu à l'embobiner et la nuit était venu de mettre son plan en application. Sachant que son Seigneur était ennemi avec Asmodheus, la mort de ce voyageur lui permettrait de briller auprès de lui. Certains d'une ascension sociale et une reconnaissance méritée, il avait prévu toute une série de pièges afin d'éliminer ce voyageur.
Quant à la blonde, il pouvait s'amuser librement avec elle.
Ses prévisions étaient bonnes et il ricana.

__________

http://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2598
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 805
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: Merci d'arrêter d'envahir MON monde... Mer 28 Nov 2012 - 0:39
"Fait un peu noir quand même."





Génial, un pervers.
Un mec comme tant d'autres.
Heureusement qu'elle restait de bonne humeur ce soir.
Lorsqu'elle se fit appeler "Lili" par le dénommé Alex, elle préféra répondre par un sourire en guise d'acquiescement. Lili.. ça fasait tapette comme surnom. Mais tant pis. Si ça lui fait plaisir, tant qu'à faire. En tout cas, il avait l'air visiblement ravi d'être en leur compagnie. Particulièrement en celle de la voyageuse pâle. Aah la la. Un dragueur dont elle n'aurait pas à se charger vu qu'elle n'était pas l'objet de son intérêt. Au grand dam de la brune. Elle ria intérieurement.

Après l'épisode des flèches, elle vérifia si tout le petit groupe se portait bien.
Visiblement, le garçon oui, et Megan.. Plus ou moins. Le tas informe aux cheveux bouclés remuait, donc ça allait. Sauf qu'elle avait un morceau de squelette dans le dos. Lithium voulut lui faire remarquer, mais sa camarade l'extirpa d'une traite. Bah dis donc, étonnant. La jeune femme voulut s'intéresser davantage à cela, mais fut davantage captivée par la phrase qu'elle dite ensuite. Elle parlait d'un certain Royaume Obscur. Tiens ? C'est où ça ? Et surtout, quel était le principe de ce lieu ? La réponse tombait sous le sens, mais elle voulait en savoir davantage. Contrairement à la plupart des voyageurs de Dreamland, elle n'était pratiquement au courant de rien. Le DreamMag n'était qu'un ramassis de bêtises qu'elle lisait en de rares occasions à présent, mais hormis cela, elle ne connaissait rien. Et pourtant, cela faisait un bail qu'elle arpentait en toute tranquillité ces terres oniriques. La honte quand même.

Alors qu'elle voulut lui poser la question, Alex s'exprima.
Apparemment, cela faisait plus de trois nuits qu'il moisissait ici.
La petite créature teigneuse ne semblait pas rigoler quant à leur sort.
Puis il s'empara en toute impunité de Megan avec un parfait air de tombeur invétéré. Quel Don Juan celui là, sérieusement ! La jeune femme soupira à cette vue. Les jeunes de nos jours, je vous jure. Il passa donc devant, emmenant la brunette avec lui, et s'engagea dans le couloir dont venait cette dernière. D'une main, il éclaira la voie d'une flamme sortant de sa paume. Ah ? Un contrôleur du feu tiens. Bon bah ça c'est fait. Au moins, il servira de lampe torche. Ce fait-là parut surprendre sa camarade pâle. Elle s'enquit de l'origine de l'eau avec ferveur. Elle semblait réellement vouloir connaître le berceau de la cascade. Pourquoi vouloir le savoir ? Y'avait de la flotte et puis c'est tout. Point final. Qu'est-ce que l'on en avait à cirer du pourquoi et d'où vient l'eau. Quoique.. C'était pas con. Si il y avait de l'eau ici-bas, cela signifiait que le petit lutin pouvait la leur ressortir à tout moment. Ah le petit bâtard. Ils devaient donc rester sur leurs gardes. Et puis, avec tout ces pièges aussi.

Le couloir devenait de plus en plus étroit à mesure qu'ils avançaient.
Résultat des courses; Alex fut devant, Megan le suivait et Lithium fermait la marche.
Elle aimait bien cette place, tout autant qu'elle la détestait. Elle était certaine de ce qu'elle y voyait, mais elle pouvait tout autant être prise par surprise. Et Dieu savait que la jeune fille n'appréciait pas particulièrement les surprises. Ils durent marcher bien cinq minutes au moins, ou peut-être dix. A son grand malheur, elle n'avait qu'une très faible notion du temps sans la présence du soleil, et même en général. Ce silence était d'un ennui mortel. Ils, ou du moins elle déjà, s'emmerdait comme un rat mort. Elle était coincée sous-terre, dans un foutu caveau interminable et poussiéreux, avec deux personnes qu'elle ne connaissait pas. Un dragueur tout feu tout flamme -vous noterez le fameux jeu de mots- et une belle geek.
ça aurait certes pu être pire. Elle aurait pu être ici avec ce voyageur albinos qu'elle avait croisé un soir d'Halloween, et qui l'avait traité de Zelda, dans un sens péjoratif. Comme si elle avait fait de la chirurgie esthétique pour obtenir ses oreilles pointues. Sérieusement, elle n'était pas assez folle pour ça. Être née ainsi était déjà difficile, alors être traitée comme une nerd qui s'infligeait des sévices pour ressembler à son idole.. Non merci.

Elle fut alors tirée de ses pensées par Megan.
Celle-ci s’enquérait du fait qu'elle était invocatrice, de comment fonctionnait son pouvoir.
La blonde, ne cherchant pas à faire des mystères sur son pouvoir, expliqua rapidement en quoi il consistait. Et puis de toute façon, ils avaient déjà un peu entrevu sa fonction. Pourquoi le cacher ?


"Yep. Invocatrice de dessins. Je donne vie à tout ce que je dessine. Je fais le croquis, j'appose la taille si nécessaire, généralement pour les créatures, et ça sort. Je peux aussi choisir les matériaux selon les armes, vêtements et autres. Bref, c'est marrant."

Lorsque son interlocutrice sortit une canne en sucre, Lithium ne put s'empêcher de croire qu'elle se moquait d'eux. C'était faux. Que faisait-elle avec ça ? Elle se battait avec ? Une sorte de manieuse. Elle n'en croyait pas un mot. Elle était persuadée que son pouvoir avait un rapport avec son corps, un truc du genre. Et puis, elle avait parlé du Royaume Obscur. Même si elle n'y connaissait rien, elle était assez intelligente pour savoir qu'une canne à sucre, bah ça vient pas d'un Royaume qui s'intitule avec autant de classe. Un sourire malicieux se dessina sur son visage. Megan leur cachait volontairement quelque chose à son sujet. Pourquoi ? Pas la moindre idée. Mais elle le découvrirait bien assez tôt. Elle voulut tenter une percée, jusqu'à ce qu'elle entendit un CLIC retentissant. Oh non.

Par "chance", une seule personne fut prise dans le piège.
Les deux jeunes gens restants, Alex et Lithium, purent voir la brune apprendre à voler par les pieds.
Celle-ci décolla littéralement du sol, la tête à l'envers, en direction du plafond. Par ailleurs, elle lâcha sa canne. La blonde la ramassa rapidement, ne souhaitant pas voir Meg' séparée de son "pouvoir", malgré le fait qu'elle n'y croyait pas un mot. La voyageuse lâcha un bon juron lorsqu'elle vit le mur se fermer derrière eux. Super, maintenant, ils n'avaient pas le moindre moyen de revenir en arrière. Mais le pire était à venir; les murs du couloir se rapprochaient doucement, mais dangereusement, des prisonniers. Le must du must, était qu'ils étaient tout simplement bardés de piques. Vielle comme le monde cette bêtise.. Megan ne s'empêcha pas de le noter à haute voix. Ce qui ne manqua pas de faire exploser le lutin de colère, lui faisant proférer de profondes insultes à l'encontre de la demoiselle bouclés. Il les écoutait constamment, jamais il ne les lâchait. Ils pourraient murmurer, qu'il les entendrait quand même. Quel psychopathe celui là ! Mais Meg' n'était pas du genre à se laisser cracher dessus sans riposter. Et pourtant, il aurait peut-être fallu pour une fois.


"Trainée ?! J'y crois pas...Tu as rien de mieux en stock ? Genre venir nous tuer directement et prouver que tu en as dans le froc ? Enfin si jamais tu es... Un mâle... Sinon, ramène ta fraise, ça sera quand même le même tarif !"

Aie.
Si le nain répondait..
Le silence qui s'ensuivit démontra que non.
Quelle mauviette cette créature des rêves franchement.
Mais comment allaient-ils s'en sortir ? Puta*n, Puta*n, Puta*n, Puta******n !!
Elle avait beau réfléchir, rien ne venait. Qu'est-ce qu'elle pourrait bien faire ? Qu'est-ce qu'elle pourrait bien invoquer pour survivre à ces piques mortelles, et par la même occasion, sauver ses congénères ? Lithium se creusait le crâne autant qu'elle le pouvait, mais ne trouvait strictement rien. Merde, merde, meeeeeerde ! Ils n'allaient pas terminer empalés sur de simples pieux tout de même !!
Oh et puis crotte ! L'invocatrice dessina la première pensée venue. Les murs se rapprochaient trop vite, beaucoup trop vite ! Ils allaient.. Et un énorme rocher vint stopper leur progression.
Ah ouais. Elle avait pas lésiné sur la taille dis donc. Ses muscles se délièrent d'un coup, et un soupir de soulagement se fit entendre. La jeune fille vérifia tout de même si le rocher s'effritait, mais au vu de la largeur du caillou, il n'était pas prêt d'exploser. Elle leva ensuite les yeux au ciel. Meg' était toujours suspendue au plafond. Mmh.. Elle n'arrivait pas à voir ce qu'était les liens de la brune, et ne voulait pas invoquer une nouvelle torche qu'elle avait déjà effacé. Plus qu'une solution. Elle se tourna vers Alex.


"Alex, on va monter sur le rocher tous les deux.
Ensuite, tu monteras sur mes épaules pour éclairer Meg' et essayer de la libérer de ses entraves.
Ok ?"


Elle monta en attendant sur le gros caillou, prête à le recevoir.
Fallait bien qu'elle descende la bouclée, et de là où elle était, elle ne semblait pas prête à se faire descendre toute seule.





.

__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage
Messages : 62
Date d'inscription : 12/11/2012
Age du personnage : 23

Habitué
Alex Rosario
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 10
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Merci d'arrêter d'envahir MON monde... Mer 28 Nov 2012 - 3:15
Le couloir sombre commençait à inquiéter le petit groupe et la conversation des deux filles n’incluait pas vraiment le seul mec du trio. Du coup, il se concentrait sur ce qu’il pouvait voir en face de lui. Alors que tout allait bien et que la situation restait stable, le bout d’un cul-de-sac se dessina sous le reflet de sa flamme orangé, par la même occasion, la jolie Megan tomba à son tour dans un piège embarrassant. Tout se passa si vite qu’Alex n’eut pas le temps de lui attraper quoi que se soit, sa nouvelle amie se retrouva donc attirer vers le haut du couloir laissant les deux autres en plan au sol avec un tour vieux comme le monde. De chaque coté, les murs semblaient se rapprocher et croyez-le ou non, comme si mourir écraser n’était pas assez, le machiavélique monstre qui tirait les ficelles de son antre avait rajouté des morceaux de métal pointu pour perforer les voyageurs. Franchement, il leur en voulait un peu trop à son goût. Quel débile pathétique !

Lili prouva une fois de plus son utilité en créant un immense rocher qui bloqua par chance les deux murs. Une bonne chose de faite pensât-il. Maintenant il fallait aller chercher Megan, mais Alex réfléchit à la situation et se rendit bien vite compte que deux choses clochaient, la première était un petit bruissement qui résonnait d’en dessous d’eux et le second était qu’aucune sortie possible n’était envisageable, aucune porte ou sortie n’était visible. La blonde l’interpella alors pour qu’il grimpe à ses épaules. La situation lui aurait bien plus, mais question de fierté, il refusa d’un signe de main. Son lourd passé allait lui servir un peu et ainsi pourrait il gagner un peu d’estime à leurs yeux. C’est donc sous le regard perplexe de la fille aux oreilles pointues qu’il débuta ses étirements de bras. « Dit, pendant que je vais la rejoindre, tu veux bien me confirmer un truc, je crois qu’un conduit d’eau en mouvement se trouve en dessous de nous, avec un peu de chance se moyen nous permettrait peut-être d’atteindre une autre sale ou bien un réservoir d’eau qui ne serais pas dans les plans de notre tortionnaire. » Le jeune acrobate enfin réchauffer visualisa un peu la pièce, puis toucha l’une des pointes, parfait elle n’était pas glissante du tout. « J’arrive ! » Avec ses connaissances en acrobatie et les longues années passées à exercer le fin métier de voltigeur, le jeune homme pris son envol, posant ses pieds au bon endroit comme s’il s’était trouvé dans un jeu vidéo de parcourt, il démontra une grâce et une agilité incroyable, ça ne lui pris que quelques secondes pour arriver au sommet et une fois rendue en haut, il pue admirer la brune qui se déhanchait, d’ici on pouvait entrevoir son ventre et le début d’un soutien-gorge à dentelle violet… Assez pour faire perdre l’équilibre à n’importe quel mec, mais bon, malheureusement et avec dégout de sa propre personne, il détourna le regard à temps et s’agrippa à l’ouverture rectangulaire de par laquelle s’échappait une mince corde tressée. La corde était de manufacture bien médiocre et il faux l’avouer, elle donnais l’impression qu’il n’était plus qu’une question de temps avant qu’elle ne se sépare et laisse s’effondrer sa proie au sol.

Ce n’était certes pas le meilleur moment pour regarder par delà l’ouverture, mais Alex en pris la chance, Megan tiendrait bien une seconde de plus. Désolé ma jolie pensât le Casanova. Au travers de l’obscurité, le contrôleur de feu projeta une mince étincelle qui lui révéla une ou deux choses bien étranges. Un autre squelette pour la déco, mais celui si un peu plus frais, un vrai festin pour la dizaine de petits rats qui grignotait tout jusqu’aux os, ça et une espèce de sphère totalement ronde qui semblait retenue par un truc blanc, probablement un ossement humain… « Hé les filles, vous me croirez p.. » Au moment ou ils voulut révélé sa trouvaille, la corde se fendit et Megan relâché de l’emprise s’effondrais tête première vers le sol de pierre. Ne pensant pas une seconde aux conséquences, Alex profita de sa prise solide pour se projeter sur la jeune fille, il faut avouer qu’à cette hauteur, un coup sur la tête pouvait lui donner bien plus qu’un simple bleu. Il aurait bien voulu crier le nom de sa nouvelle technique avant de l’utiliser pour la première fois devant d’autres gens que Rik, mais la situation nécessitait bien plus que des paroles, il activa donc son armure de flamme et attrapa la jeune femme en plein vol avant d’atterrir sur le flanc, heureusement qu’il avait bondit, sinon il n’aurait pas donné cher de la dame.

Une fois remis de l’action un peu trop héroïque à son goût, il remarqua qu’une étrange sensation lui picotait l’épaule, l’armure avait certes protégé son torse, mais l’impacte et le poids de la jeune fille sur son corps avais fait remonter le sentiment qu’on à quand on va vomir, il espérait simplement ne pas avoir un teint verdâtre, quelle honte… En voulant se relever, c’est la que les choses se corsèrent un peu, l’armure se dissipa sous une fumée de petite braise pour laisser apparaître l’un des pics de fer qui s’était introduit sous la ganse de feu pour percer son épaule gauche, heureusement qu’il n’avais pas reculé un peu plus sinon le piège mortel aurais pu atteindre son cœur ou sa gorge, dans se cas là tout aurait été terminé. Le voilà donc avec un bras en moins pour le reste de la nuit… ce ne serait certainement pas avec ça qu’il impressionnerait les autres…

Forçant péniblement pour se relevé, il pue voir que sa cible était seine et sauve, mais lui, il fessait peine à voir. Il déchira donc sa chemise à contrecœur et il s’en fit ensuite un bandage de fortune avant d’appuyer d’un doigt enflammé sur sa plaie, elle serait au moins cicatrisée, ça ne lui remettrait pas son bras, mais comme ça il ne perdrait plus de sang. Décidément les choses ne seraient pas faciles et cerise sur le gâteau, il se retrouvait torse nu devant deux splendides voyageuses, heureusement qu’il n’était pas un mec dégelasse avec un tapis ou une réserve d’hivers en guise de ventre, il remercia donc ses années d’entrainement de lui avoir donné se magnifique ventre digne des magazines d’ados, vous savez ceux avec des Justin Viber et des Tchating Tattoum et leur tablette de chocolat huit morceaux sans parler des plaques d’acier cacher sous leurs pectoraux. Bref. « Désolé Meg, j’ai fait de mon mieux. J’espère que tu vas bien ? »

Le pauvre se sentait vraiment mal pour son amie, mais étrangement il réussirait peut-être à les impressionner, comme quoi les vrais actes ne se font pas avec une volonté forte, mais bien avec des situations, la vie était en elle une épreuve qui nous pousse chaque jour à ce dépasser, lui venait de prouver qu’il en avait dans le pantalon, protéger les êtres chers était certes l’un des actes les plus nobles, mais combien de gens ferais pour une inconnue ?
Technique utilisé:
 

l'armure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 688
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: Merci d'arrêter d'envahir MON monde... Mer 28 Nov 2012 - 18:28


Pendue la tête en bas. Megan oscillait lentement de gauche à droite. Elle sentait son sang lui monter, enfin lui descendre à la tête et son rythme cardiaque battre à tout rompre dans ses tempes. La vue était étrange dans ce sens, mais pas déplaisante au final. Elle aurait directement pu se faire tuer ou projeter contre l'un des murs couvert de picots plutôt que d'être suspendue. Coup de chance dans cette malchance quoi. Enfin, elle y passerait d'un instant à l'autre sans pouvoir rien faire. Et même sa canne en sucre avait préféré l'abandonner à ce triste sort pour aller rejoindre Lithium. La blonde justement sortit son carnet et son crayon, elle griffonna rapidement quelque chose et un immense rocher apparut alors: bloquant la progression des murs hérissés. Sa semblait suffisamment résistant pour les protéger enfin pour le moment. Puis, Lith expliqua qu'elle et Alex devaient monter sur le rocher, ensuite le jeune homme grimperait sur les épaules de la blonde pour qu'il puisse éclairer Megan et voir ce qui la tenait suspendue. Mais le contrôleur de feu préféra la jouer autrement, il grimpa après le mur, utilisant les pics comme prises sur un mur d'escalade. Rapidement, il arriva à hauteur de l'algophobe, toujours à l'envers. Elle lui fit un sourire comme pour dire que tout allait bien.

Il promena un instant ses yeux sur la fille: normal pensa-t-elle et prévisible. Puis il éclaira sa cheville pour voir ce qui la tenait. Il prit alors son temps et regarda quelque chose au dessus de la brune. Que pouvait-il y avoir de si intéressant? Il pouvait pas dire ce que Lithium devait dessiner pour la libérer? Un autre Metamorh fera surement l'affaire ou des ciseaux si c'est une corde. Quoique, si c'est une corde, Alex pouvait la bruler. Le jeune homme voulu dire quelque chose sur une trouvaille qu'il venait de faire mais il ne termina pas sa phrase car Meg' s'en moquait: elle tombait! Ce qui la retenait avait lâché et elle allait s'éclater le crâne sur le sol sans pouvoir rien faire. Réflexes primaires: tendre les bras pour se protéger, quitte à se briser bras et poignets c'était mieux que le crâne ou la nuque.

"Et merde!!"

Quelque chose d'enflammée entoura alors l'algophobe et elle se sentit portée et protégée. C'était Alex: entièrement couvert de flamme. Il l'avait rattrapé et tomba sur le flan: lui sauvant surement la vie ou quelques os cassés. La jeune femme se releva, heureuse de retrouver le plancher des vaches. Elle lança un regard au jeune homme et comptait le remercier pour ce magnifique coup de main. Mais il était occupé à regarder son épaule qui pissait le sang: apparemment son armure de feu n'était pas au point et les pics avaient quand même réussit à faire leur boulot, par chance il n'avait rien de grave. Le jeune homme arracha un morceau de son haut pour panser sa plaie après l'avoir brulé pour faire cicatriser. Meg' aurait bien voulu le soulager de sa douleur mais pour le moment, l'endorphine ne marchait que pour elle et en touchant les autres, elle pouvait juste amplifier leurs douleurs. Elle pensa alors à son pouvoir de transfert! Elle pouvait refiler ses douleurs à quelqu'un contre les siennes! Donc là, si elle utilisait son pouvoir sans avoir mal, elle écoperait de la douleur à l'épaule et Alex lui ne sentirait plus rien! Il s'excusa alors en demandant si elle allait bien. La brune lui répondit avec un grand sourire.

"Oui oui merci. Fais voir ton épaule?"

Elle s'avança vers lui: il jouait de ses biceps, espérant surement être impressionnant ou encore alléchant aux yeux de la brune ou encore de la blonde. Désolée pour lui, ça aurait pu lui plaire mais pas dans un endroit clos avec des pics tout autour d'elle et le risque on ne peut plus présent de se faire tuer d'un instant à l'autre. Elle posa alors sa main sur l'épaule du pyrophobe et se concentra. Finalement, elle allait devoir dire ce qu'était son pouvoir... Mais bon, il avait risqué sa peau pour la sauver, elle lui devait au moins ça. Les veines de ses doigts enflèrent et virèrent au noir puis alors que le phénomène semblait se dissiper, il se produisit la même chose sur l'épiderme de Alex, au niveau de son épaule pansée. Xchange, son pouvoir qui transférait les douleurs qu'elle ressentait avec l'être qu'elle touchait. Pour une fois, son pouvoir servait à soulager quelqu'un et pas à le faire souffrir encore plus, c'était étrange comme sensation, elle n'y était pas habituée.

"Normalement, tu devrais plus avoir mal non?"

Elle fit alors une grimace et passa sa main à son épaule. Il lui semblait avoir un trou dans la chaire et ce picotement n'était vraiment pas agréable. Elle secoua le bras puis activa un peu son pouvoir d'endorphine pour se soulager: comme ça, elle pourrait bouger sans mal et normalement Alex aussi.

"Fais quand même gaffe à tes mouvements, tu as plus mal mais tu es toujours blessé d'accord?"

Megan se tourna alors vers Lithium, elle se souvint alors que le contrôleur de feu avait parlé d'un conduit d'eau qui devait se trouver sous leurs pieds et que normalement, la petite voix aigris ne connaissait pas. Ils avaient donc peut-être une solution pour sortir de ce cul de sac. Megan récupéra sa canne en remerciant Lith' de lui avoir gardé, prétextant qu'elle se sentait nue sans sa canne. Espérait-elle vraiment les convaincre que son pouvoir était lié à la canne? Il faut croire, mais avec sa petite démonstration, elle ne trompait personne. Enfin, tant qu'on ne la questionnait pas... Elle se souvenait bien de ce que Clem avait dit: "Soit le Royaume Obscur est l’ennnemi de tout le monde, soit il n’est l’ami de personne." Ce qui suffisait donc pour qu'elle évite de trop s'étendre sur le fait qu'elle était liée à ce royaume, elle ne voulait pas que Lithium ni Alex la soupçonne de quelque chose surtout que cet endroit glauque et sombre ressemblait un peu trop à son gout au temple de son duc... Il y avait surement un lien entre ce tombeau et le royaume d'origine de sa phobie.

"Alex avait parlé d'un cours d'eau dans le coin? Une autre bonne idée Lithium? Désolé mais... Avec ton pouvoir tu semble la plus qualifiée pour réussir à nous sortir de cette impasse..."

Machinalement, elle se massa l'épaule qui picotait encore un peu mais c'était l'effet de l'endorphine: son épaule était comme anesthésiée. Elle se sentait impuissante dans cet endroit, son pouvoir ne lui était d'aucune utilité tant qu'il ni avait pas un être vivant à frapper et torturer... Obligée de faire confiance aux deux autres, elle se sentait un peu comme le boulet qui allait forcément les ralentir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2598
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 805
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: Merci d'arrêter d'envahir MON monde... Jeu 29 Nov 2012 - 2:13
"Une petite charade ?"






Bon, comme il voulait hein.
Alex' refusa d'un signe de la main sa proposition.
Question de fierté masculine, ne souhaitant pas se faire porter par une femme sûrement.
Aah, les hommes sont vraiment trop orgueilleux. Sans vouloir réellement se vanter, Lithium était quasiment certaine que sa puissance surpassait celle du jeune homme. Ce n'était pas tant le peu d'expérience qu'elle avait en Dreamland, mais elle avait parfaitement confiance en ses capacités, et connaissait assurément ses limites. D'ailleurs, il fallait qu'elle trouve un entraîneur. Elle souhaitait apprendre de nouvelles techniques pour se battre. En autodidacte, c'est bien hein, mais il y a des limites. Enfin.. Se faire la main dans la rue n'était pas très raisonnable, et la demoiselle avait tenté de freiner ces hérétiques pratiques qui commençaient à jurer avec son humeur actuelle. Si elle voulait se guérir de ces pulsions, elle devait se calmer sur la castagne, les nez cassés et les rotules écrasées. Même si elle avouait que, tout cela lui manquait quelque peu. Mais bref. Elle n'allait pas s'amuser à contredire ce garçon. Qu'il s'occupe un peu pour une fois.

Elle ne ronchonna même pas lorsqu'il lui donna une pseudo instruction.
Se renseigner sur l'existence ou non d'un conduit d'eau ? Pas bien compliqué ça.
Avec les oreilles qu'elle avait, si elle entendait pas le gloussement cristallin de cet élément liquide, il y aurait de quoi s'inquiéter quant à leur utilité. La voyageuse releva ses cheveux en un chignon plus que nature, laissant quelques mèches par-ci par-là, et bloqua sa masse capillaire d'un pinceau. Elle s'accroupit ensuite au sol, et approcha son oreille droite du sol parsemé de poussière et de traces de pas. Un mélodieux gazouillis d'une rare musique se fit ouïr. Effectivement, l'eau coulait à torrent. Si son idée était de se laisser porter par ce fluide déchaîné jusqu'à une possible sortie, c'était direct non pour elle. Se noyer dans la joie et la bonne humeur ? Ah bah oui bien sûr ! Elle attendait que ça ! La bonne blague. Elle se releva prestement, se servant de ses mains comme élévateurs, puis les épousseta sur ses cuisses, et se retourna pour voir le plan d'Alex'.

Elle put donc observer la Flammèche en action.
C'était ça sa manière de décrocher les demoiselles en détresse ?
Faire du saut de haute-voltige dans un espace aussi exigu qu'un couloir bardé de piques ?
Pourquoi pas hein. Prenant appui sur l'une de ses jambes, elle croisa ses bras et examina les faits et gestes de l'acrobate. Une habitude qu'elle avait prise sans réellement sans rendre compte. Elle enregistrait tout, apprenait et améliorait ses propres manières de se déplacer, de se battre, se défendre. Même si elle avait son style tank, elle préférait savoir comment chacun réagissait face au reste. Ainsi, si un malheureux jour elle devait se retrouver dans le camp opposé de ces personnes-là, elle saurait exactement comment les contrer et les piéger. Non mais qu'est-ce qu'elle racontait ? Penser de cette façon était purement sournoise et digne des plus grands fourbes ! C'était affreux. On pouvait certes l'inculquer à la ruse, mais non. Non, elle ne pensait pas comme ça. Il fallait vraiment qu'elle repose son esprit. Il y avait quelques fuites qui en profitaient pour passer entre ses failles psychologiques. Mauvais. Très mauvais. Elle secoua la tête intérieurement. Rester impassible, maîtresse de la situation. Oui, voilà. Cet endroit prêtait à la confusion de ses sens, il fallait qu'elle reste prudente. Elle reporta finalement son attention sur Alex'.

Il volait de pique en pique jusqu'à finalement atteindre Megan.
Mouais, pas mal. Il se débrouillait plutôt bien dans ce domaine.
Il avait sûrement dû y bosser, ou s'y être aventuré pour ce niveau.
Impressionnant ? Peut-être pas, ou peut-être que oui. Elle avait dû mal à être impressionnée depuis l'épisode du Royaume des Chevaliers de la Table Pentagonale. Elle avait vu tellement de choses hallucinantes concentrés au même endroit que, franchement, elle était saturée. Mais ceci était un évènement guerrier auquel elle ne souhaitait pas penser. Cela lui rappelait bien trop de choses désagréables. C'est alors qu'elle fut témoin d'un fait qui la pétrifia de haut en bas.
Megan tombait la tête la première. Le sang de Lithium ne fit qu'un tour. Elle crut vraiment assister au décès prématuré de Megan. Si sa position lui aurait permit de pouvoir la rattraper, elle l'aurait fait sans hésiter. Et cela était le cas. Malheureusement, pour une raison qui lui était totalement inconnu, ses membres ne bougèrent pas. Pas un seul d'entre eux ne répondaient aux ordres que son cerveau leur envoyait. Elle était pétrifiée. Et elle assistait impuissante à sa descente mortelle. Put*n, mais pourquoi elle ne bougeait pas ?!! Non.. ça ne pouvait pas être.. La sal*pe. Elle jura tout les gros mots de sa connaissance intérieurement, rageant furieusement contre elle-même. Elle avait réussi à s'infiltrer par-delà une faille et à envoyer un ordre contraire aux siens, mais suffisamment puissant pour endiguer ses mouvements, et court-circuiter le système cérébral.

Mais Alex' réagit courageusement, et surtout rapidement.
Tout se passa à une vitesse qu'elle put heureusement suivre.
Le jeune homme s'était enflammé, s'était jeté sur Megan et l'avait rattrapé.
Mais une seule fausse note vint noircir le tableau quelque peu héroïque nota t-elle.
Il s'était empalé l'épaule gauche sur une des piques de métal. Et elle put enfin affirmer à elle-même que.. Megan mentait sur son pouvoir. Elle en eut la confirmation par la suite. Celle-ci vint vers le jeune homme, posa sa main sur l'épaule détraquée du garçon, et c'est là qu'un évènement étrange se produisit. Les veines des mains de la brune devinrent noires, ainsi que la peau du rouquin ! Lithium observa avec curiosité la scène. Étrange, mais intéressant. Qu'est-ce que c'était ? Apparemment, le voyageur n'était plus censé souffrir d'après les dires de l'infirmière. La grimace qui s'ensuivit alors, fit comprendre à l'elfe que c'était maintenant sa camarade qui souffrait. Un transfert ? La douleur sembla s'évanouir rapidement. Elle était intriguée par ce qu'elle venait de voir. Mais pourquoi ne souhaitait-elle pas dire la vérité sur son pouvoir ? De quoi avait-elle peur ? Lorsqu'elle voulut récupérer sa canne à sucre, Lithium profitant de cet instant pour lui murmurer quelques mots. Elle lui adressa un franc sourire.


"Tu n'as pas à avoir peur, ni honte de ce que tu es.
Acceptes d'avoir des gens autour de toi pour t'épauler.
Mais choisis-les avec soin."


Et elle lui rendit alors sa canne.
Elle ne connaissait pas ce Royaume Obscur.
Ne possédant que très peu de connaissances sur Dreamland, elle ne tenait compte de rien.
D'une tolérance élevée, elle n'en voulait à personne pour ce qu'il était, mangeait, croyait ni même baisait. C'était pas son problème, et elle n'avait pas le droit de critiquer les choix, ou ce que les autres décidaient de faire. Si Megan ne souhaitait pas parler de son pouvoir, et encore moins de son Royaume, c'est qu'elle devait avoir une raison. C'était à elle seule de choisir si ils étaient dignes de confiance ou non. C'était son choix, pas le leur.


"Alex avait parlé d'un cours d'eau dans le coin? Une autre bonne idée Lithium? Désolé mais... Avec ton pouvoir tu semble la plus qualifiée pour réussir à nous sortir de cette impasse..."

Mmh mouais, pas sûr.
Parfois, elle se disait que son pouvoir était cheaté quand même.
Enfin bref. Elle n'allait pas s'en plaindre hein ! C'était limite une aubaine.
Niveau polyvalence, elle était un sacré modèle. Pas sûr qu'elle maîtrise tout en revanche.
Elle répondit assez rapidement.


"Effectivement, y'a bien un cours d'eau, sous nos pieds.
Mais j’appellerai davantage ça un rapide qu'une douce rivière.
Si on veut finir noyés en moins de 3 secondes, je peux faire péter le sol à coup de grenade, et hop, on fait trempette. Je ne le conseille pas franchement."
, acheva t-elle en souriant avec ironie.

"La meilleure solution qui me vienne, est tout simplement de poursuivre notre chemin à travers le couloir. On finira bien par tomber sur quelque chose, si ce n'est un piège. Toutefois, va falloir passer par-dessus mon rocher. Le révoquer ne me semble pas très judicieux. J'espère que ça iras pour toi Alex'. C'était très courageux de ta part pour Megan en passant. Allez, c''est parti ?"

Sans trop de mal, ils passèrent le rocher.
Puis ils marchèrent, marchèrent, et marchèrent.
Longtemps. Très longtemps. Trooop longtemps en fait.
A croire que le nain rallongeait exprès le tunnel au final.
Ils finirent néanmoins par arriver face à une porte, une forte et lourde porte blindée.
ça, pour sûr, elle se risquerait pas à la faire péter. N'empêche que.. Si elle plaçait du C4 là, et là aussi, ça pourrait..


"NON MAIS HÉ OH !
JE NE VOUS PERMETS PAS DE ME RELUQUER COMME CA LA !
C'EST QUOI CES JEUNES DE NOS JOURS ? 'SE CROIENT TOUT PERMIS CES PETITS MERDEUX DE BAS ÉTAGE. VULGAIRES VERMISSEAUX, JE VOUS CROQUERAI EN BROCHETTES DE DOIGTS VELUS! MA ROYALE CARRURE VOUS IMPRESSIONNE HEIN ?? AIMEZ-MOI, ET JE VOUS LAISSERAIS LA VIE SAUVE."


.. Une porte coquette.
Une porte qui s'aime, s'adule, se vénère.
Elle aura tout vu. De petits yeux sournois les regardaient avec mépris.
Elle voulait de l'amour ? Bah elle allait en avoir. Elle ravala sa fierté bien profondément, vomit psychologiquement à la simple idée de ce qu'elle allait faire, et se lança. Elle pria pour que la porte n'est de féminin que son déterminant. Elle s'improvisa séduisante, en mode "charmeuse de porte de métal". Elle s'approcha doucement de celle-ci, détacha ses cheveux en un mouvement, posa délicatement l'un de ses doigts sur sa surface, et caressa avec une lenteur parfaitement contrôlée sa matière, prenant bien soin de conserver le même rythme. Elle afficha une moue ravissante, et lança un regard aguicheur à sa victime.


"Cher monsieur Porte.
Je m'excuse de vous avoir importuné de la sorte.
Mais lorsque je vous ai vu, je n'ai pu résister à votre charme si.. métallique."
, qu'est-ce que vous voulez dire à une porte ??

"Votre texture, votre couleur, éveillent en moi des sentiments enfouis.
Votre simple présence fait vibrer mon corps de plaisir, mes sens sont confus, et me font perdre toute raison."


La porte semblait conquise.
Ce ne fut que lorsque Lithium attrapa vigoureusement la poignée, que celle-ci réagit.
La voyageuse crut percevoir une violente vibration de la part de l'objet, comme si c'était sa réponse à son acte, et à son petit cinéma par la même occasion. Oh mon dieu. La porte respirait par saccade, transpirait, puis reprit son souffle et balbutia à l'encontre de la blonde.


"Que.. que puis-je faire pour vous satisfaire splendide être organique ?", susurra amoureusement la porte.

"Je souhaiterai continuer ma route avec mes compagnons.
Mais pour cela, il faudrait que vous, être suprême de sensualité et de beauté, nous laissiez passer."


"Mais.. Mais cela signifierait que vous me quitteriez ?
Ne suis-je point assez attrayant pour vous gardez à mes côtés ?"


"Vous êtes aussi séduisant que le plus grand des Seigneurs de Dreamland, et mon cœur, tout comme mon corps, vous appartient. Mais je suis malheureusement appelée ailleurs. Je vous prie de nous laisser passer. Aussitôt que je le pourrais, je reviendrais me donner corps et âme à vous."

La porte sembla réfléchir, et se résoudre.
Il soupira.


"D'accord. Mais à une condition !
Vous devez répondre à mon énigme."


Lithium haïssait les énigmes.
Elle déglutit d'horreur et répondit par l'affirmative.
La porte souffla son énigme de passage. Il prit un air sérieux et hautement solennel, et en prononça le contenu.


"Qu'est-ce qui arrive en premier ? L’œuf, ou la poule ?"

Qu.. QUOIIIIIIIIIIII ??!!
C'était son énigme de passage ?
Mais quelle devinette de pacotille, non mais sérieusement !
Lithium réfléchit néanmoins à la réponse qui le satisferait le plus, et tomba sur une phrase de Harry Potter. Oui, vive les références. Continuant à caresser la porte avec tendresse, elle lui souffla la réponse au creux de ses gonds. Elle en frissonna de jouissance.


"Le cercle n'a aucun commencement."

Et la porte s'ouvrit.
Un sanglot se fit entendre lorsque les jeunes gens traversèrent son embrasure.
Lithium eut un petit élan de peine pour cette porte si romantique au fond. Elle revint doucement sur ses pas, s'approcha d'elle et lui murmura doucement.


"Nous sommes bien trop différents pour pouvoir nous aimer.
Notre amour restera platonique, mais vous garderez toujours une place dans mon cœur.
Si un jour vous parvenez à sortir d'ici, par n'importe quel incroyable moyen, j'espère vivement vous revoir. A très bientôt, et merci."


Et elle partit.
La porte se referma silencieusement sur elle-même.
Le petit groupe continua tranquillement sa route. Lithium savait pertinemment que sa crédibilité venait d'en prendre un sacré coup, mais en attendant, ils pouvaient avancer à présent. Elle souhaita clarifier un peu ce qui venait de se passer.


"N'ayez pas la moindre crainte, je n'ai aucune attirance pour les portes hein !
J'espère que vous l'aurez compris. Je suis désolée pour ce qui vient de se passer, mais parfois, faut faire des choses complètement farfelues pour arriver à ses fins. Là, c'était le cas."
, elle éclata de rire rien qu'en y pensant. Elle avait séduite une satanée porte tout de même, et s'en était limite fait un ami sans le vouloir à proprement dit. Bon dieu.

"Sinon, ça farte la vie de votre côté ?"
, fit-elle, histoire de discuter et d'en apprendre davantage sur eux.

"Autant faire connaissance un peu, non ?
On va pas rester sur le fait que.. Putain, j'ai dragué une porte."


Oui, elle en revenait pas.
Allez draguer une porte vous !


.

__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage
Messages : 62
Date d'inscription : 12/11/2012
Age du personnage : 23

Habitué
Alex Rosario
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 10
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Merci d'arrêter d'envahir MON monde... Jeu 29 Nov 2012 - 15:29
Alex n’en croyait pas ses yeux, une seconde plutôt il s’inquiétait pour Meg et voilà que celle si venait de révéler sa vraie magie, du coup il lui faudrait une de ses cannes en bonbon. Les veines noires de la fille l’avaient un peu inquiété, mais en voyant les siennes le devenir et la douleur disparaître, il se dit qu’elle qui ne se trouvait pas trop importante tantôt était maintenant devenue un atout incroyable.

Après la chute, la guérison et les remerciements, tous trois reprirent la route, pour les deux filles traverser le rocher ne fut qu’un jeu d’enfant, mais lui se rendit bien vite compte que la force de son bras avait diminué considérablement. Le pire dans tout ça, c’est qu’au bout d’un moment, sa vision se troubla légèrement, puis il se mit à partir dans sa bulle, suivant pour ne pas se perdre, oubliant quelques petites choses sans importance. Le vilain devait avoir placé un type de poison spécial, que ce soit directement dans l’eau ou même sur les pics de fer… Alex n’était pas médecin et croyais donc que c’était la fatigue, il faillit même faire une crise cardiaque quand la blonde s’avança d’un pas charmant vers se qui lui semblais être une porte. Pas de préliminaire, directement le jeu du charme, ouais ça ne collait pas du tout avec la blonde qu’il avait connue quelques minutes plutôt. Un grand nombre de fois il eut l’impression de perdre l’équilibre, mais en réalité il ne bougeait pas d’un centimètre. La porte s’ouvrit laissant passer les trois voyageurs.

Quel merdier, déjà qu’en vraie il passait ses journées à regarder une horloge, pourquoi fallait il qu’il tombe dans un état semblable ici ?

Lili pris la parole, heureusement qu’il la regardait sinon il ne l’aurait peut-être pas entendu…

« Sinon, ça farte la vie de votre côté ?
Autant faire connaissance un peu, non ?
On va pas rester sur le fait que.. Putain, j'ai dragué une porte. »


La vie ? Et merde il n’allait plus bien du tout, il devait les informer, mais comment, il tenta de parler, sans succès… bouger, seul le bas de son corps fonctionnait, franchement quelle situation pénible, Alex avait la forte impression que se n’était pas simplement un poisson, mais bien des fils invisibles qui contrôlais chaque partie de son corps… Tentant le tout pour le tout, il essaya d’avancer un peu plus vite, était le dernier des trois dans la file, il percuta le dos de Meg et s’accota par chance le menton sur son épaule pour se reposer.

Plus rien, ses yeux était clos, il devait avoir perdu connaissance… la sensation d’un dos endolori signifiait peut-être qu’il était tombé à la renverse, une chose est certaine, pour la première fois, se réveiller était une priorité !

D’un point de vue extérieur, le pauvre fessait peine à voir, atteint d’une légère paralysie et de sueur froide, combien de temps survivrait-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Megan au Sang Noir
Messages : 688
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Megan Cole
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 310
Renommée: 2212
Honneur: -170
MessageSujet: Re: Merci d'arrêter d'envahir MON monde... Jeu 29 Nov 2012 - 17:14

Tombeau maudit
Attraction du cimetière de Dreamland: amusement garantie!

Alors qu'elle récupérait sa canne, la blonde lui souffla qu'elle n'avait pas à avoir honte de ce qu'elle était, qu'elle devait accepter d'être ce qu'elle était et de choisir les gens à qui elle pouvait faire confiance avec soin. Oui, le souci justement c'est que là, elle connaissait à peine Lithium et Alex, comment savoir si elle pouvait leur faire vraiment confiance? Du peu que savait Meg', le royaume du feu avait un jour déclarer la guerre à celui de l'obscurité. Donc, si Alex était lié à son royaume, il devait pas spécialement apprécier les voyageurs venant du royaume de la nuit. Sauf qu'elle ignorait si le voyageur était proche de son royaume ou non, c'était donc jouer avec le feu. Jeu de mot pourrit je vous l'accorde. Quand à Lith, elle semblait sympa et elle ne risquait rien à lui dire. Bah... Elle allait attendre un peu et tôt ou tard, faudra bien qu'elle s'explique toute manière.

La blonde expliqua que le cours d'eau en dessous était surement une rapide, donc péter le sol et y plonger revenait à un suicide. Et Megan n'avait pas spécialement envie de s'y risquer: autant continuer à pied. C'était plus sure, quoique... Ils avancèrent après avoir escalader le rocher. Le chemin était peu éclairé, long, étroit et pas très amusant. Personne ne prit la parole cette fois et le trio marcha donc en silence. Megan trouvait se silence pesant et limite, elle pensa que les deux autres lui en voulaient: si elle s'expliquait sur son pouvoir, surement qu'ils discuteraient plus ouvertement car là, ça puait la gêne. Ils arrivèrent enfin devant une grande et imposante porte en acier. Pouvaient-ils l'ouvrir? Devaient-ils la faire exploser? Meg' hésita à demander à Lith si elle pourrait dessiner quelque chose pour s'occuper de la porte. Elle avait parler de grenade un peu plus tôt, donc surement que dynamiter une porte était dans ses cordes. C'est alors que la porte brailla: elle semblait ne pas trop apprécier qu'on la regarde comme ça. Une porte qui parle? Pourquoi pas, après tout, on était dans un monde onirique. Un peu de sang royal dans les veines ou simplement un égo bien démesuré, mais la porte s'y croyait. L'algophobe allait lui répliquer de fermer sa gueule et de s'ouvrir pour qu'ils puissent passer mais la dessinatrice agit alors étrangement.

Les yeux grands ouvert, elle contempla la scène: Lithium la sulfureuse s'était emprise à draguer la porte et à lui dire à quel point elle la trouvait à son gout. Des caresses sensuelles, des mots langoureux, le jeu était parfait pour satisfaire la dite porte et la mettre de bonne humeur. Sur ce coup, Megan était impressionnée: jamais elle n'aurait pensé à la jouer comme ça. Elle aurait plutôt envoyé chier la porte et lui demander de s'ouvrir prestement si elle voulait pas finir en morceaux. C'est là qu'on voyait la différence de caractère des deux jeunes femmes. La porte de meilleur humeur, elle expliqua que pour passer, ils devaient répondre à son énigme. Et merde... Une énigme... Et pas n'importe laquelle: la plus débile et chiante au monde: qui était le premier de l’œuf ou la poule? Megan allait répondre que le cycle n'avait pas de commencement vue que l'un sans l'autre ne pouvait exister, truc qu'elle avait un jour lu dans Harry Potter, mais ce fut la blonde, encore, qui fut la plut rapide. Lui volant ses mots, elle donna sa réponse à la porte qui accepta et s'ouvrit.

"Bon ben salut et j'espère ne pas avoir à revoir ta royale personne."

Sans attendre, Meg' passa la porte. Elle était déjà saoulée par cette porte magique qui parle et rester un peu plus ici la gavait d'avantage. Alex et Lithium suivirent, mais la blonde retourna voir la porte, surement pour mettre fin aux illusions de l'objet qui pensait avoir trouvé l'âme sœur. Lithium l'invocatrice de dessin, charmeuse de porte à ses heures perdues. L'algophobe eut un sourire moqueur mais en même temps, elle estima que sa collègue était loin d'être conne. Bizarrement, Alex ne fit aucun commentaire, chose étrange vue l'éloquence dont il avait fait part jusqu'à maintenant. Peut-être en ayant vue qu'être torse nu devant deux bombes sexuels du sexe opposé et qu'aucune ne bave sur sa musculature, cela avait froissé son égo et qu'il préférait attendre que son amour propre se remette de cette claque. Allez savoir.

Ils avancèrent donc dans cette nouvelle salle et la brune remarqua un truc étrange: des mots s'écrivaient tout seul sur les murs. Elle put lire: me pensent-ils folle? Ou encore: Je me sens bien? Ainsi que: Dois-je parler de mon pouvoir? Il y avait des mots qui apparaissaient un peu partout et c'était le fouillis monumental sur les murs. Bizarre, mais pas inquiétant pour le moment. C'est alors que Lithium cassa le silence pour dire demander comment ils allaient? Et qu'il fallait pas rester sur le fait que: oui elle venait de draguer une putain de porte! Megan se tourna vers elle en souriant.

"T'en fais pas. Chacun ses gouts pour ce genre de choses. Elle lui fit un clin d’œil. Enfin c'était finement joué, j'y aurai pas pensé. Sinon ouais... Je pense que ça va."

Elle sentait toujours un picotement à son épaule depuis le transfert avec Alex, elle avait eut aussi quelques petites sueurs froides: rien de bien méchant certes, mais c'était pas normal. Elle se massa l'épaule d'un geste nerveux puis fit un sourire à la blonde. Elle allait demander jusqu'à quand Alex comptait-il bouder mais il répondu, si on peut dire, de lui même. Il s'écroula sur Meg' et son menton se posa sur l'épaule de la voyageuse. Surprise, elle sursauta et se retourna très vite: pervers en action! Elle allait lui en coller une quand elle comprit en le voyant qu'il n'allait pas bien. Elle le saisit pour éviter qu'il tombe puis l'adossa au mur pour le laisser s'assoir. En même temps, l'algophobe vit d'autres questions se former sur le mur: c'est quoi son pouvoir? Ou: suis-je responsable de son état? Elle secoua la tête, préférant ne pas se questionner sur ce qui apparaissait sur les murs. Elle passa sa main sur le front du jeune homme et comprit qu'il était fiévreux. Malade? Perdait-il trop de sang suite à sa blessure et à une mauvaise cicatrisation avec ses flammes? Ou simplement du poison? C'était limite amusant de voir les questions qu'elle se posait, apparaitre en même temps sur le mur devant elle. Elle tira le voyageur en avant pour voir l'état de son épaule. Lui défit son pansement et put constater qu'il avait bien fait son boulot: la brulure avait relativement bien éradiquée la blessure d'origine. Enfin il saignait pas donc c'était pas une perte de sang. Elle poussa un soupire et comprit ce qui lui restait à faire. Elle posa un main contre le mur pour avoir un appuis et dissipa son pouvoir d'endorphine qui rendait la douleur à l'épaule supportable. D'un coup, elle eut des frissons dans tout le corps et elle sentit des sueurs froides. Elle eut envie de vomir aussi. Elle activa de nouveau son pouvoir pour oublier tout ça et poussa un jurons.

"Il est empoisonné. Fièvre, tremblement, sueurs froides et nausées. J'y connais rien en poison mais j'pense que celui-ci est mortel."

La brune tourna les yeux vers la blonde, cherchant de l'aide. Pouvait-elle faire quelque chose contre le poison? Serait-elle capable de dessiner un antidote sans savoir les "ingrédients" du poison? Là, c'était une tout autre énigme et elle était vachement plus casse couilles que la première! Elle croisa le regarde de la blonde, prit une longue inspiration et avala sa salive.

"J'y suis pour rien... Je pense ça viens de sa blessure avec les pics. Elle tenait avant tout à se justifier. Je ressens la douleur du poison car je suis algophobe... Pas manipulatrice de cannes à sucres... Mon pouvoir, c'est le contrôle de la douleur. Tout à l'heure, j'ai transféré sa douleur avec la mienne. Comme je ne souffrais pas, il n'avait plus mal et j'ai écopé de sa douleur à l'épaule. Elle attendue un peu pour que Lithium assimile. Ensuite j'ai dissipé la douleur étrangère qui était dans mon corps. Maintenant, si j'annule mon pouvoir sur moi même, je peux sentir les maux qui rongent son corps. A petite dose, car j'ai juste récupéré les effets... Disons sensitifs, du poison avant qu'il ne se répande dans le sang de Alex. Maintenant que le mal s'est répandu en lui, j'ignore ce qu'il ressent, mais... Elle tourna les yeux vers Alex. Faut le soigner où il passera pas la nuit."

Elle regarda Lithium comme pour l'implorer de ne pas avoir peur d'elle à cause de son pouvoir de sadique et aussi car elle pouvait relier la douleur au pire royaume existant à Dreamland: celui de l'obscurité. Elle pouvait être répugnée à l'idée de faire équipe avec Megan, mais pour l'instant, elles devaient trouver un moyen de soigner le contrôleur de feu avant qu'il passe l'arme à gauche!

"Une dernière chose... Si on parvient à le sauver. Ne lui dis pas que je suis algophobe. Il... Elle hésita puis se dit que au point où elle en était, elle pouvait tout dire. Il comprendrait que je suis liée au royaume obscur qui est l'un des pires ennemis de celui du feu. J'sais pas s'il est proche de son royaume, mais je sais juste qu'il y a eut une guerre entre: feu, glace et foudre contre l'obscurité. Et que le feu hait au plus haut point mon royaume... Personnellement, je m'en fou de ces histoires de politiques, mais tous ne pensent pas comme moi."

Et maintenant? Comment la situation allait-elle évoluer?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2598
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 24

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 805
Renommée: 2540
Honneur: 430
MessageSujet: Re: Merci d'arrêter d'envahir MON monde... Lun 3 Déc 2012 - 16:40
"Timing parfait."





Il y avait quelque chose.. d'étrange dans le comportement de ses compagnons.
Alex' se traînait presque, boitait par moment, le regard absent, dans le néant le plus total.
Quant à Megan, elle semblait prise d'une douleur ou d'un tic quelconque à son épaule gauche.
La voyageuse blonde ne savait pas ce qu'il se passait. Était-ce le résultat de la "transfusion" grâce au pouvoir de la brune qui l'avait rendu dans cet état, le pic de tout à l'heure, ou le rapport entre ces faits n'était qu'une supposition de son esprit un tant soit peu paranoïaque ? Pas la moindre idée, mais quelque chose clochait. Lorsque la jeune femme se décida à leur demander ce qu'il se tramait, le roux laissa tomber sa tête sur les épaules de la jolie brune.
Houlà ! ça n'allait pas du tout ! Lithium se précipita vers ses deux congénères alors que Megan déposait délicatement le blessé contre un mur. Il avait de la fièvre, suait abondamment et semblait atteint d'une paralysie assez conséquente. Sa camarade se chargeait de le lui affirmer. Il était empoisonné. Et sûrement mortellement. Elle n'était pas médecin, et en apparence, la seconde demoiselle non plus. Comment faire ? Mais.. Comment diable avait-il pu être empoisonné alors qu'elles non ? Avait-il mangé de la mousse sur le sol, croqué dans un orteil moisi, ou.. Serait-ce dû aux piques sur lesquelles il avait démontré son talent de voltigeur acrobate ?

Lithium se sentit soudainement inutile.
Ce sentiment qu'elle haïssait tellement s'emparait d'elle.
Elle avait appris à conjuguer la vie avec la confiance en soi, mais là..
Plus rien ne la poussait de l'avant, elle n'était pas capable de l'aider.
Elle ne pouvait pas le sauver. Son pouvoir était d'une utilité hallucinante, certes, mais dans le cas présent, il ne servait strictement à rien. Elle ne créait pas de poisons au quotidien, et n'en confectionnait aucunement les antidotes par la suite. Elle dessinait, et puis c'est tout. En quoi cela pourrait-il ramener Alex à son état normal ? Son esprit était tellement perturbé, qu'elle ne remarqua même pas la présence de phrases particulièrement familières sur les murs. Le plus important n'était pas là. Un voyageur s'éteignait à petit feu devant elle. Rare étaient ceux qu'elle avait pu voir ainsi. Les malheureux élus étaient morts depuis belle lurette, et généralement par la faute de sa folie. A quoi bon rejeter la faute sur
Elle ? Elle en restait tout de même partiellement responsable. C'était ses mains, son corps. Ce n'était point son âme qui se chargeait de tout ça, mais cela ne changeait pas énormément de choses dans son raisonnement. Bordel, que faire ?

En temps normal, elle aurait laissé couler.
Mais Lithium avait pris pour résolution de rencontrer des gens.
Elle avait décidé de s'ouvrir au monde, de ne plus être renfermée sur elle-même.
A ses yeux, elle n'était plus qu'un monstre, un volcan ne demandant qu'à exploser.
Elle ne voulait plus du mal à toutes ces personnes. Au contraire. Elle voulait aider, redevenir quelqu'un de bien, retrouver son innocence perdue.

Ce bâtard de lutin jouait avec leurs nerfs. Et leur vie surtout.
Lorsque Megan se tourna vers elle, cherchant inexorablement de l'aide en elle, la dessinatrice ne sut comment réagir. Elle ouvrit la bouche, mais ne trouva point les mots nécessaires. Elle n'avait jamais été confronté à une telle situation, et tous les jeux vidéos du monde ne pourrait aider à concurrencer la réalité de la vie. Il fallait voir la vérité en face. Aucune des deux deux jeunes filles n'étaient en mesure de venir en aide à Alex. Il n'allait tout de même pas mourir comme une pauvre petit merde, là, au beau milieu de la poussière d'un vieux caveau moisi ?! C'était carrément pas classe au final ! De plus, il n'avait pas l'air d'avoir une énorme expérience en Dreamland même. Partir si tôt serait incroyablement frustrant.
Perdue dans ses pensées, elle sursauta presque lorsque Megan prit la parole, visiblement désespérée et soucieuse d'un fait dont elle semblait en être la seule victime.

De quoi parlait-elle ?
Elle était réellement effondrée.
L'intense brunette se justifiait de la situation, comme quoi, tout cela n'était en rien de sa faute, ni même de sa volonté. Elle confirma que la blessure venait sans doute de ces fameux pics de métal, et rajouta qu'elle ressentait parfaitement la douleur que causait le poison dans le corps d'Alex' car elle était algophobe. Peur phobique de la douleur ? Woh. Voilà qui expliquait ses soupçons depuis tout à l'heure. Quand les fameux mots, "Pas manipulatrice de cannes à sucres", traversèrent les lèvres de Megan, la blonde ne put retenir un "ça, je m'en serais douté quand même hein" intérieur. Elle contrôlait donc la douleur. Pataaaaate comme pouvoir dis donc ! Lithium écouta attentivement son interlocutrice expliquer le fonctionnement exact de ses capacités. Sérieusement, ça déchirait le string de sa mam's à coups de bambous. De quoi avait-elle eu peur en mentant ? Qu'on la rejette ? L'elfe ne comprenait pas. Ce qu'elle avait en compris en revanche, c'est que si elles ne soignait pas rapidement leur allié de nuit, il ne passerait justement pas cette dernière. Bon, bah ça au moins c'est dit.
Le regard que lui lança ensuite la voyageuse de la Douleur la plongea davantage dans l'incompréhension. Elle continua sur sa lancée. Elle souhaitait lui faire promettre que, si elles parvenaient à tirer le roux d'affaire, qu'elle taise les origines de son pouvoir, ne souhaitant pas que le voyageur de feu comprenne qu'elle était liée au Royaume Obscur. Non mais c'était quoi ce royaume pour que tout le monde en flippe ? Apparemment, les éléments s'unissaient contre cet ennemi commun. Lithium la regardait de ses grands yeux bleus azur, clignant ceux-ci, interrogative. Mais qu'est-ce qu'elle en avait à foutre de ces histoires de politiciens tapis dans l'ombre à renifler leurs slips ? Elle ne les connaissait pas, et s'en battait totalement la noisette. En revanche, la personne qu'elle avait en face, elle la connaissait à présent. Et cette personne-là lui était fort sympathique. Pourquoi la dénigrerait-elle pour des gens à qui elle faisait un royal fuck ? Lithium ne devait de compte à personne. Aucun seigneur ne cherchait à la ramener sous leur joug. Le seul royaume auquel elle avait quelques affiliations, était la Tour des Arts. C'est tout. Malgré l'urgence de la situation, un grand sourire fendit son visage généralement angélique.


"Tu sais.. Je suis certainement la voyageuse la plus ignorante de tout Dreamland.
Parce que ton Royaume là, je ne le connais pas. Tout autant que celui du feu. Je n'ai jamais mis les pieds dans l'un d'eux, et je ne suis pas pressée. J'ai pas de seigneur, et à peine un royaume sur lequel me reposer. Le DreamMag est un magazine que je ne feuillette que depuis quelques mois. Et encore, c'est gentil."
, elle vérifia l'état d'Alex' qui n'allait pas en s'améliorant, elle accéléra donc son débit.

"Pour être une voyageuse en partie libre de ses choix, je peux te dire que tes affiliations ne m'effraient point, ni ne me donne la gerbe à en chier des hamsters. Pardon pour l'expression. Mais ce que je veux que tu comprennes, c'est que malgré le fait que je ne te connais que depuis à peine quelques heures, je t'apprécie pour ce que tu es. Intégralement. Tes pouvoirs inclus. Tu n'as pas choisi, et même si cela avait était le cas, je me dégoûte davantage que tout ce que tu pourras me dire à l'avenir.
L'essentiel est que tu t'acceptes. Si les gens te crachent dessus, ils ne méritent pas de t'avoir parmi leurs amis, alliés, ou tout ce que tu veux. On a sûrement dû déjà te le dire, rabâché, n'importe quoi, mais voilà. Saches que si tu as un souci, même si je ne suis qu'une connaissance, je ferais de mon mieux pour t'aider si c'est dans mes cordes. Tant qu'il ne faut pas que je t'aide à enterrer un cadavre."
, elle lui sourit doucement.

"Mais je ne lui dirais rien. Tu as raison de te méfier un peu.
On n'est jamais trop prudent. Même si il me semble qu'il t'apprécie également. Et puis, si toi-même tu t'en fous de ces histoires entre Royaumes, pas de problème. Maintenant, je ne sais pas ce que l'on doit faire. Je ne peux pas l'aider. Mon pouvoir a ses limites. Ainsi que le tien.."


Elle se mordit la lèvre.
Quelle merde cette histoire.
Lithium préféra détourner le regard d'Alex'.
Son teint devenait presque verdâtre, une couleur de vers écrasés.
Mon dieu, il faisait vraiment peine à voir dans cet état-là, c'était d'une tristesse.
La jeune femme voulut lui passer un morceau de chiffon sur le visage pour éponger sa sueur maladive, mais elle rencontra un mur, traversant un épais nuage de fumée. Que.. Où était-il passé ? S'était-il réveillé ? Mais.. Si il s'était réveillé, cela voulait dire que.. Qu'il était sauvé ? Ravie, la demoiselle se retourna vers Megan.


"Hé Meg' ! Tu vois, ce n'est pas de ta faute !
Il s'est réveillé, il est sau.."


POUF !
Elle disparut à son tour.


_______________________________________________________________________________________

"..vé !", cria t-elle.

Euh ..?
Mais, c'était son lit ça ?
Et ces murs en partie blanc, si on oubliait les graffitis, c'était sa chambre ?
Nom d'une gomme rongée par les vers d'estomac d'un panda, c'était fini pour cette nuit.
Ouf. Alex' était sauvé, et elle revoyait la lumière du jour. En se levant doucement, son ventre l'accusant de le faire souffrir intentionnellement, elle pensa aux mots de Megan. Elle avait peur du jugement des autres sur ses origines, son appartenance. Elle lui faisait un peu penser à sa propre personne dans un sens. Elle avait tellement eu peur du regard des gens sur le physique de ses oreilles, de sa personnalité, de sa folie et de sa nouvelle schizophrénie. Maintenant, ses oreilles faisaient partie intégrante de son physique habituel. Quant à sa double personnalité, elle avait encore énormément de mal avec, mais elle faisait de son mieux.
Pour l'Algophobe, elle espérait bien s'en faire une amie réelle. Elle lui était particulièrement sympathique, elle l'appréciait à sa juste valeur. En y réfléchissant, elle devrait peut-être se renseigner sur ces Royaumes, ces querelles et tout ce foutoir gratuit, histoire de ne pas faire une gaffe monumentale un de ces jours. A chaque fois elle se disait ça, et au final, elle ne le faisait pas. Quelle feignasse.

Elle se traîna jusqu'à la cuisine, fit son train-train habituel, et s'installa sur le canapé, son meilleur ami depuis des années, affublée de ses carnets, aquarelle et crayons, sans oublier la bouffe pour tenir la journée, et alluma la télé. Rien de mieux que Arte, Animal Planet ou Discovery Channel pour l'inspiration. Au pire, rien ne vaut un bon vieux Disney. Au final, elle avait hâte de retrouver ses camarades pour voir leur état. Et quitter cet endroit dégoûtant.




.

__________







Lithium s'exprime
Bis vous insulte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ledesordre-est-dor.blogspot.fr/
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Merci d'arrêter d'envahir MON monde... Aujourd'hui à 21:28
Revenir en haut Aller en bas

Merci d'arrêter d'envahir MON monde...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Cimetière de Dreamland-