Haut
Bas

Partagez

Faudrait jamais avoir les yeux plus gros que le ventre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lilith Dael
Messages : 132
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 24

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 338
Honneur: 30
MessageSujet: Faudrait jamais avoir les yeux plus gros que le ventre... Faudrait jamais avoir les yeux plus gros que le ventre... EmptyVen 6 Juil 2012 - 0:22
Une rude journée venait de prendre fin et Lilith avait put retrouver son lit douillé très rapidement puisque privée de dîner elle avait été envoyée dans sa chambre avec interdiction de sortie pour 3jours et corvée de ménage ce même laps de temps.

La jeune fille était en vacance depuis maintenant 3 jours, elle en profitait pour sortir plus et retrouver ses amis. Mais ses parents voyaient cela comme de la fuite et lui avait interdit toute sortie en cette radieuse journée... L'un comme l'autre était sensé être au travail et Lilith, malgré l'amour et le respect qu'elle avait pour ses géniteurs, ne comptait pas rester à rien faire et fausser compagnie à ses deux meilleurs amis ! Ils avaient prévus se se retrouver au pied du grand arbre du parc pour passer la journée ensemble, repas au fast-food et sortie cinéma. La jeune albinos avait économisé assez pour s'offrir une journée pareille sans que rien ne lui soit offert, elle en était fière et comptait bien profiter du beau temps, de la présence de ses amis, et de leur programme bien organisé !

Elle avait attendu que ses deux parents soient partis pour enfiler ses vêtements de ville et sortir rejoindre ses amis. Elle avait un peu de retard mais cela ne semblait pas gêner Maya et Steven, ses deux camarades de classe avec qui elle avait lié une amitié en début d'année. ilith savait pertinemment que l'un comme l'autres ils partageaient les même sentiments, mais aussi étrange que cela puisse être, aucun d'eux ne l'a jamais remarqué et est beaucoup trop timide pour l'avouer... Leur amie commun les trouvait toujours adorables, ils se tournaient autour sans jamais se trouver, mais un jour cela arrivera, et elle voudra vraiment être là pour voir ça... certes ce ne sont pas ses affaires ! Mais Lilith est curieuse, c'est dans sa nature... Et puis ce sont ses amis... Bref.

Essoufflée elle arriva enfin sous le grand arbre, Steven avait prit une posture sérieuse et se mit à la gronder à la façon d'un père à son enfant, Maya se mit à rire et Lilith suivit le mouvement, le seul homme du petit groupe ébouriffa les cheveux des deux demoiselles qui gémirent et se recoiffèrent.

-"Bon, alors on va s'acheter quelques truc pour les manger sur l'herbe comme on avait dit ? Il est bientôt midi et mon ventre crie famine !" S'exclama Steven un large sourire aux lèvres.

-"J'ai préparer quelques gâteaux à la maison... Vous me direz ce que vous en pensez !" Avoua Maya en rougissant légèrement à l'idée que Steven goûte à l'une de ses créations.

-"Oh c'est gentil Maya...! Je suis sûr qu'ils seront délicieux! Pas vrai Stev'?" Poussa à l'aveux Lilith un petit sourire satisfait au coin des lèvres.

-"Oh euh oui... j'en suis sur..." il détourna le regard un instant, gêné. "Aller on y va sinon on va être en retard !"

Il se retourna et commença à prendre le chemin de terre, Maya lui emboîta le pas et Lilith ferma la marche, mais elle ne tarda pas à rejoindre Maya pour parler de tout et de rien... Comme prévus les trois adolescents avaient acheté leur déjeuné et étaient retournés au parc pour manger.

-"Tiens Lilith c'est pour toi, comme on sait que tu adore ça..."
Maya lui tendit une pomme bien verte.

-"Waaaah merci beaucoup !" Elle saisit délicatement la pomme et se jeta dans les bras de Maya pour lui déposer un baiser sur la joue et fit de même pour Steven.

Tout se passait comme prévu, dansle meilleur des mondes, jusqu'à l'intervention plus qu'inattendu des parents remontés de Lilith... Elle avait à peine eu le temps de croquer dans son cadeau bien juteux qu'une main brusque attrapa violemment son épaule droite.

-"Tu vois bien qu'elle est là ! Allez, tu rentre et on va s'expliquer...!!"

La voix rauque et agressive de son père la fit frémir et sans un mot elle suivit ses parents énervés, elle eu à peine le temps de jeter un regard triste et désolé à ses amis qu'elle devait une fois de plus laisser en plant. Une fois à la maison elle reçut un savon -comme elle en avait prit l'habitude- et se retrouva privée de dîner et de sortie, mais aussi obligée de nettoyer de fond en comble la maison ! Une fois le ménage harassant terminé, direction sa chambre qu'elle ne quitterait pas avant le lendemain ! Sans un mot elle se dirigea dignement dans sa chambre minuscule. Elle se laissa lourdement tomber sur son vieux matelas. Elle était affalée, sur le ventre, elle ramena sa main droite à hauteur de ses yeux couleur sang et regardait tristement la pomme que ses meilleurs amis lui avaient offert le morceau croqué était devenu jaune orangé... Elle fixa la pomme jusqu'à ce que ses yeux se ferment de fatigue. Il était à peine 20 heure.

Elle se retrouva alors dans dreamland. Dreamland ok, elle en avait l'habitude, mais dreamland était vaste ! Dans quelle partie de dreamland était elle ?? Il y avait beaucoup d'arbres, couverts de fruits de couleurs différentes. Elle s'approcha de l'un d'eux. L'arbre était haut et ses fruits pendaient sur de très longues tiges semblables à des lianes dorées. Le fruit en question ressemblait étrangement à une pomme, bon, il faisait deux voire trois fois la taille d'une pomme et était de couleur rose ou bleu, mais il ressemblait à une pomme ! Alors qu'elle voulut en cueillir un, une voix yoyottante à la façon du chat invisible dans Alice aux pays des merveille l'interpella :

-"Je te déconseille de faire cela jeune imprudente... Les gardiens de ces lieux risqueraient de d'attaquer !"

Lilith se tourna encore et encore à la recherche de celui ou celle qui venait de s'adresser à elle, elle releva la tête et aperçut une chenille velue d'une couleur orangée, comme le morceau nu de sa pomme, perché sur le fruit en face d'elle. Il faisait la taille de deux poings fermés mis l'un derrière l'autre et ses yeux étaient marron, très sombres... La visiteuse se rapprocha pour examiner un peu plus la créature puis se positionna à une distance raisonnable :

-"Les gardiens ? Qui sont ils? Et où sommes nous en fait ?"

La créature poilue sembla se frotter les quatre pattes avant en riant silencieusement.

-"Nous sommes à Pom'd'Apy, royaume où poussent essentiellement des pommes de variété différentes. Les Gardiens sont des êtres à l'apparence douce mais sont en fait des monstres avides de chaire fraîche, ils ressemblent à des papillons géants mais personne n'est sortit vivant pour te décrire leurs manières de combattre..."

Surprise, son interlocutrice fit de grand yeux, mais qu'est ce qu'elle faisait ici ?! Serait-ce à cause de la pomme qu'elle fixait avant de s'endormir ? Mais pourquoi dans un endroit aussi dangereux ?!

-"Oh mon dieux... Et que puis-je faire pour ne pas en rencontrer avant mon réveil ??"

-"C'est trop tard... l'un d'eux arrive... Ecoute !"

Lilith tendit l'oreille et le vergé se mit à trembler. Un papillon qui faisait deux fois sa propre taille se posa sur le sol et la fixait de ses yeux globuleux. Par pure instinct de survie elle invoqua son Armure des elfes, Eila, et se mit en position de défense, bras tendus vers la bête, doigts dépliés, prête à se défendre. La créature ailée se pencha vers l'opportun qui comptait engager les hostilités :

"Arrière créature !" Lança furieusement la jeune femme armée d'un fruit.

La dite créature se redressa et déploya ses ailes menaçantes, coloraient de rouge sang et noir de la nuit. Derrière la jeune femme, la petite boule de poile riait discrètement, une autre, de couleur verte, la rejoignit en descendant du fruit légèrement plus haut.

-"Tu as encore piégé un voyageur... Normalement les Noxy sont passifs, mais s'ils sont attaqués ils se défendent... Celui ci arbore les couleurs de la guerre, il compte se battre. Tu n'en as pas marre ?"

La chenille orange ne répondit pas, elle riait toujours.

-"Bon dépêchons nous de filer, les autres vont arriver et je ne veux pas voire de massacre..."

Sur ces mots les deux compères partirent en rampant, l'orangé riait toujours, de plus en plus fort à mesure qu'il s'éloignait.

Lilith ne se laissa pas impressionnée par les couleurs sombres de son adversaire, la peur ne l'avai t pas encore atteinte, mais les mots de la chenille lui revinrent à l'esprit "Personne n'est vivant pour raconter la bataille contre ces créatures maléfiques". Mais au lieu de flancher, elle se gonfla de courage et se persuada que ce combat, elle le gagnerait, comme tous les autres qu'elle avait put avoir ! Dans un cri de guerre elle se rua vers la bête immense en faisant prendre de l'élan à son poing chargé en énergie. Une fois au niveau de son abdomen elle détendit son épaule et jeta son bras en avant, couvert d'un bouclier et associé à la force de son armure, son poing puissant fit reculer le monstre qui heurta violemment un arbre aux fruits violets. Ses ailes imposantes se replièrent et dos s'arqua à cause de la douleur. Il avait dégagé des spores rougeâtres qui flottaient à présent dans l'air, nulle odeur, nulle consistance. Aucun effet à signaler. Si ce n'est le bruit assourdissant de battement d'ailes qui retentissait à travers le verger. Une dizaine de papillons tous aussi impressionnants les uns que les autres se dressaient tout autour d'elle. Elle était encerclée. Aucune issus. Elle devrait se battre.

Chacun leur tour, ils déployèrent leurs ailes rouges et noirs, ils se tinrent la main (patte ?) en cercle et levèrent la tête au ciel, une lueur jaune vif se créa rapidement au dessus de la tête de la jeune fille et elle eu à peine le temps de dresser un bouclier pour se protéger de l'attaque flamboyante qu'ils venaient de lancer. Une fois le rayon tari elle fit disparaître son bouclier et se releva. Ses membres commençaient à se plaindre, même si elle avait paré le jet de lumière ardente, Lilith avait plié sous le poids conséquent de ce dernier.

Animé par son courage elle se jeta de nouveau sur la bête déjà blessée, mais celle-ci replia ses ailes au dernier moment, parant ainsi le coup puissant de son ennemi, et les rouvrit aussitôt, créant une bourrasque assez puissante pour faire décoller l'humaine du sol et s'écraser près du creux causé par le poids de la lumière. Voyant que son armure n'était pas de taille face à ces créatures plus défensives qu'offensives, Lilith en changea pour celle du Ninja de l'ombre, en une fraction de seconde elle avait retiré la précédente et enfiler la nouvelle après avoir prononcé son nom... Laika... Elle fit craquer son cou comme pour dire "attention j'arrive" et courut en direction de ce même adversaire qui de nouveau replia ses ailes, mais cette fois Lilith dégaina ses armes et trancha -difficilement- les ailes fines du papillon, elle profita de la brèche pour se faufiler à l'intérieur, avec rapidité et agilité elle utilisa son grappin pour se hisser au niveau de sa tête et l'utilisa pour étrangler la bête en se cramponnant dans sa nuque. Une chevauchée débuta alors et alors que le papillon se débattait, Lilith tirait de plus en plus sur la chaîne afin d'ôter la vie à cette infâme créature. Mais cette dernière prit son envole, avec beaucoup de mal, mais elle réussit à monter assez haut pour que le crash soit mortel pour son attaquante. Les autres alliés du monstre s'étaient envolés, comme pour accompagné le membre de leur tribu dans la mort. Ce dernier finit par succomber et tomba à pic. Comme si cela allait marcher une seconde fois, la ninjatte sauta dans le vide et atterrit habilement sur le dos velu d'un second papillon et tenta de l'étrangler à son tour, mais la chose n'était aussi aisé et la bête trop rusée pour se laisser abuser de la même manière que son congénère. Elle fondit vers la terre ferme dans l'espoir de succomber en même temps que la voyageuse, mais cette dernière tira violemment sur la touffe de poil dans la nuque du papillon, ce qui le fit se redresser brutalement.

Lilith bascula alors en arrière et tomba dans le vide. Sa chute fut freinée par de hauts arbres, de nombreuses branches avaient servis à ralentir le corps pourtant léger de l'adolescente. Elle s'étala finalement avec force sur un tapis d'herbe fraîche. Autant son costume avait résisté, autant sa peau nue était ensanglanté. Son visage était couvert de légères éraflures car elle s'était protégé, mais ses bras, ses cuisses, et toutes les parties non protégées de son corps étaient couverts de coupures plus ou moins larges ou longues. Elle tenta de se relever mais ses jambes se dérobèrent sous elle. La horde ne tarderait pas à la retrouver, il lui fallait fuir tant qu'il en était encore temps... Mais son corps refusait d'obéir, elle était devenue trop faible à cause de la chute et son corps hurlait sa douleur. Elle tenta tant bien que mal de se redresser, s'aidant de l'arbre qui l'avait à la fois sauvée et blessée, et commença à marcher, non, boiter, à travers la forêt de fruits.

Mais c'était peine perdu. Dans un bruit sourd les 9 papillons restant se posèrent un a un autour d'elle, de nouveau ils firent un cercle et se tinrent par leur membres avant. La lumière qui l'avait attaquée au part avant se forma de nouveau et s’abattit sur elle. Elle eu à peine le temps de bondir pour l'éviter en criant sa douleur mais une de ses jambes fut touchée. Elle sentait son sang pulser dans sa jambe meurtrie, ensanglantée et brûlante. Le plus imposant des papillons s'avança vers elle. Elle recula en rampant sur les fesses, grimaçant de douleur, laissant une traînée de sang derrière elle. La créature ailée tendit une patte velue vers la jeunette qui tenta de s'en protéger en tournant la tête sur le côté et pliant son bras gauche devant son visage. Elle sentit une pression s'exercer sur ce dernier et elle fut décollée du sol, ses jambes pendaient dans le vide et elle se retrouva face à la créature. Les autres s'étaient rapprochés et attendaient.

-"Pourquoi avoir tué notre frère jeune inconnu ?"

Lilith n'osa pas répondre et tentait de se débattre, mais tenue ainsi elle ne pouvait rien faire, elle ressemblait à ces saucissons que l'on accroche par une ficelle en hauteur... Son poignet était fermement tenu et sa jambe droite la faisait grandement souffrir.

-"Approchez mes frères, nous allons venger notre frère et faire disparaître ce fléau de nos terres !"

Dans un geste de dernier espoir, la pauvre albinos saisit un des cinq couteau accroché à sa cuisse et le lança en avant, il atteignit l'oeil de la créature qui lâcha prise, elle recula de quelques mètres en gémissant de douleur et sa prisonnière condamnée s'écrasa de nouveau au sol, accompagnée par un cri strident. Sa jambe droite invalide heurta le sol avec violence et la douleur la fit se tortiller au sol en hurlant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Faudrait jamais avoir les yeux plus gros que le ventre... Faudrait jamais avoir les yeux plus gros que le ventre... EmptyVen 6 Juil 2012 - 3:11
Dreamland me voila !
Telle fut la pensée de William lorsqu’il se coucha voluptueusement dans son matelas. Après son habituel labeur algébrique d’étudiant, retrouver la fantaisie de ce monde onirique complètement barré était un plaisir, qui s’accroissait de jour en jour.
De nouveaux défis à relever l’attendaient chaque nuit, c’était l’expérience la plus vivifiante qu’il ait jamais connue, le tout dans un décor infini de créativité et de superficie.
Comment pouvait-on dédaigner un monde pareil ? ! Et quelle malchance pour ceux qui n’en avait pas réalisé l’existence !
Cette pensée là le ramena immédiatement à sa sœur, si malheureuse et brimée par ses géniteurs ruinés. Sa compassion pour l’être tant chéri fut sa dernière lueur de conscience, et il s’endormit avec.
Il se tenait dans un décor champêtre qui avait tout d’une forêt luxuriante. Des fruits improbables se balançaient à leur branche, sous un magnifique soleil. L’éden même.
Le royaume des fruits ? A quoi ai-je bien pu penser pour arriver là ?
Il se souvint alors et l’excitation l’envahit ; sa sœur ! Il avait songé à sa sœur ! Elle devait donc en toute logique être dans les environs, bien que le concept de logique soit très relatif dans un monde de rêves.
Il se mit à explorer frénétiquement les alentours, en quête d’un quelconque signe de vie, tout en parcourant de long en large l’étrange verger.
-"Lilith ? Lilith !"
Il scrutait le ciel quand il aperçu un immense papillon chevauché par une espèce de ninja piquer vers le sol, environ cent mètres plus loin. Il se mit à courir vers l’endroit du crash avec énergie, écartant les branchages exotiques de sa route tant bien que mal. Au fur et à mesure qu’il se rapprochait, il entendait une étrange voix sans savoir ce qu’elle voulait exprimer. Il accéléra sa cadence et la voix se fit limpide.
-"Approchez mes frères, nous allons venger notre frère et faire disparaître ce fléau de nos terres !"
S’en suivit un bruit de lutte, un gémissement et enfin un affreux hurlement de douleur qui évoqua en lui un sentiment de colère et une volonté protectrice, car il appartenait a sa sœur. Il arriva alors à la source de toute cette agitation.
Une dizaine de ces monstrueux papillons encerclait Lilith, qui était prostrée au sol, gémissante et ensanglantée. Les créatures semblaient vouloir occire sa sœur, et se rapprochaient dangereusement d’elle.
Il invoqua son pouvoir aussi rapidement qu’il le pu ; sous l’effort, des ronces noires entourèrent son poignet de leur halo obscur et mouvant, tandis qu’il réduisait son poids au minimum.
William bondit a une hauteur exceptionnelle, décrivit une parabole parfaite jusqu’au dos des plus proches papillons, qui lui barraient la route de l’entraide familiale, et frappa dans leur chitine de toute ses forces.
Un cri de surprise succéda à un répugnant bruit de craquement, el les deux monstres s’écartèrent en titubant. Tous les papillons valides se retournèrent d’un bloc, mais il bondissait à nouveau.
Il atterrit aux cotés de sa sœur meurtrie, la chargea sur son épaule avec une aisance surnaturelle, et fit volte face vers les monstres. Ils étaient figés, dans un silence entrecoupé des halètements des blessés.
-"Ne la touchez pas ! Elle est sous ma protection !" Fit-il d’un air aussi héroïque qu’il le pouvait.
-« Elle a tué l’un des nôtres, elle doit périr » Dit l’un des lépidoptères.
-"Si vous approchez encore, ce ne sera pas le seul frère que vous perdrez cette nuit."
Sa réplique le remplissait d’une imbécile fierté, comme un gosse qui pour le première fois peut enfin jouer dans un film de son acteur préféré.
Mais l’orgueil ne dura qu’un temps ; s’il devait survivre, ce serait par ses actes et non pas par d’imbéciles fanfaronnades.
Les papillons semblèrent hésiter. C’était des créatures globalement neutres, et le combat leur paraissait inutile quand il n’avait pas nécessité ou quand les chances de succès étaient minces. William connaissait leur tempérament pour en avoir reçus de nombreux échos, aussi se décida-t-il ; il fallait les convaincre de sa puissance.
Il se concentra de toute la force de sa volonté et les ronces noires envahirent entièrement son bras. Il amplifia le flux d’énergie et il se mit à flotter dans les airs en état d’apesanteur. Des lambeaux de terre fraichement retournées se mirent à flotter eux aussi. Il croisa ses bras, exposant les lianes noires s’entortiller, tout en faisant attention a ne pas lâcher sa sœur. Le tout était suffisamment impressionnant pour forcer les créatures à réfléchir aux risques d’un éventuel affrontement.
William sentait ses réserves s’épuiser dangereusement, tandis que les lépidoptères les fixaient toujours. Il souffrait, mais fit tout pour dissimuler son effort afin de se faire passer pour un voyageur bien plus fort qu’il ne l’était.
Il désespérait lorsque, finalement, le premier papillon lui tourna le dos et s’en fut. Les autres suivirent alors, et quand ils furent tous partis, il retomba au sol avec un cri rauque de soulagement.
Il s’étendit avec sa sœur dans l’herbe moelleuse, éreinté mais victorieux.
-"Eh bien Lilith, j’aurais espéré que les conditions soient meilleures, mais malgré tout, je suis ravi de te trouver à Dreamland !"
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Lilith Dael
Messages : 132
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 24

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 338
Honneur: 30
MessageSujet: Re: Faudrait jamais avoir les yeux plus gros que le ventre... Faudrait jamais avoir les yeux plus gros que le ventre... EmptyVen 6 Juil 2012 - 16:35
Alors qu'elle pensait que tout était perdu, voyant les créatures menaçantes se rapprocher dangereusement, Lilith aperçut une silhouette bondir, son physique restait caché par la lumière du jour et même avec tout la concentration du monde elle ne pouvait que distinguer une silhouette masculine dont une flemme aussi sombre que les ténèbres se nourrissaient de son poignet et la totalité se son corps était ornée d'un halo de lumière vive masquant son identité... Sans que personne n'ai le temps de réagir ou même comprendre, un son atroce d'os qui craquent glaça le sang de tous les êtres présents et à peine avaient-ils eu le temps de se retourner pour voir deux membres de leur race tourner de l'oeil en titubant douloureusement que l'inconnu bondit de nouveau et atterrit aux côtés de la jeune blessée.

Sans qu'elle n'eût le temps de comprendre qui était ce jeune homme et pourquoi il prenait sa défense, Lilith se retrouva hissée sur son dos. La douleur que lui occasionnait sa jambe ainsi que les multiples éraflures voilait sa vue, aussi ne reconnu-t-elle pas son frère à son apparence mais à son odeur familière presque oubliée. Elle eût à peine le temps de prononcer son nom à voix basse qu'une larme solitaire traça un chemin limpide sur sa joue crasseuse... Elle resserra son étreinte aussi fort que ses dernières forces le lui permettaient quand elle l'entendit prendre verbalement sa défense, malgré la réticence à abandonner des insectes géants, William insista en proférant une menace sur un ton des plus sérieux. La cadette sentait peu à peu ses forces l'abandonner, et le sentiment de sécurité qui l'avait envahit dès l'arrivée de son frère n'arrangeait rien à son état. Sa vue se troublait et elle ne voyait plus que des brides de ce qu'il se passait, des images saccadées à mesure que les mouvements de chacun s'intensifiaient.

Les bipèdes ailés semblèrent hésiter face à de telles proférassions mais de simples mots ne semblaient pas suffire à les dissuader plus que ça de poursuivre leur dessein. Si bien que, pourvut de plus de courage et de volonté qu'il n'en fallait, l'aîné de la famille Dael fit proliférer ses lianes épineuses de telle façon qu'elle rongent la totalité de son bras et il commença à s'élever dans les airs, emportant avec lui quelques mottes de terre fraîche. Lilith se sentait aussi légère qu'une plume, voire même plus, sa jambe alourdie par la douleur était maintenant moins éprouvante. Ses bras menaçaient de lâcher prise mais son frère veillait au grain et malgré l'effort considérable dont il faisait preuve pour se maintenir en l'air, lui et sa soeur, il la retenait et veillait sur elle. L'adolescente meurtrie sentait que son frère ne tiendrait plus longtemps, ses membres tremblaient imperceptiblement et des gouttes de sueurs commençaient à perler sur son front dégagé. Elle priait silencieusement pour que les monstres s'en aille et les laisses tranquilles, même si elle n'y croyait pas vraiment... Après tout personne n'a jamais survécu à un affrontement contre les Noxys...

Pourtant aussi incroyable que cela puisse paraître, un a un les papillons monstrueux s'envolèrent dans même se retourner, les deux blessés étant soutenus par leurs congénères, sans un dernier coup d'oeil ils disparurent au loin. Largement soulagé, le jeune à l'allure sombre redescendit, l'apesanteur redevint normal et la douleur croissante reprit possession du membre inférieur droit de Lilith, elle se laissa allongée sur le lit d'herbe moelleux, haletante de douleur et se mit à sangloter. Son frère la rejoint, épuisé d'avoir utilisé autant d'énergie.

-"Eh bien Lilith, j’aurais espéré que les conditions soient meilleures, mais malgré tout, je suis ravi de te trouver à Dreamland !"

C'en était trop, la jeune cadette fondit en larme, incapable même d'essuyer son visage humide, ses membres restaient coulés au sol. C'était à la fois des larmes de joie, de soulagement, mais aussi de honte. Elle aussi aurait préférer ne pas finir en si pitoyable état... Après tout elle n'avait jamais eu besoin d'aide jusqu'à présent... Mais elle lui était infiniment reconnaissante d'avoir été là, au bon moment. Dans un ultime reniflement, elle ravala ses sanglots et réussis enfin à articuler ces quelques mots ...

-"William... Je suis tellement contente que tu sois venus... Toujours au bon moment, comme à chaque fois...!" Elle ferma les yeux un moment puis reprit, plus calmement, plus doucement. "Merci..."

Elle esquissa un de ses plus beau sourire, malgré la douleur qui se répandait dans tout son corps. Plus rien ne pouvait gâcher la joie qu'elle ressentait ! Avec ses dernières forces elle réussit à se retourner pour revoir le visage familier de son frère, cela faisait déjà quelques mois qu'ils ne s'étaient pas vus à cause de leurs parents, mais aussi de la période compliqué dans laquelle l'aîné se trouvait. Du coup leur seul moyen de rester en contact était le téléphone...
Il n'avait pas changé... Toujours aussi grave et sérieux... Quoi que, maintenant ses lèvres dessinaient un petit sourire, perceptible seulement si on y faisait bien attention, ses cheveux avaient toujours tendance à cacher son regard ténébreux...

-"Alors comme ça... Tu as réussis à vaincre ta peur ? C'est génial... On va pouvoir passer du temps ensemble... Sans même que papa et maman le sachent !"

Son sourire gratifiant était parfois marqué d'une grimace de douleur, dans un sens il lui tardait de se réveiller La douleur partirait en même temps et la nuit suivante elle serait de nouveau totalement valide, et en plus, elle pourrait revoir son grand frère...Dans un état un peu plus... Présentable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Lilith Dael
Messages : 132
Date d'inscription : 27/06/2012
Age du personnage : 24

Voyageur Expérimenté
Lilith Dael
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 50
Renommée: 338
Honneur: 30
MessageSujet: Re: Faudrait jamais avoir les yeux plus gros que le ventre... Faudrait jamais avoir les yeux plus gros que le ventre... EmptyDim 26 Avr 2015 - 21:21
Le duo de frère et sœur poursuivirent leurs retrouvailles, discutant de choses et d’autres comme ils avaient l’habitude de le faire par téléphone, mais cette fois, ils se voyaient. Pourquoi Lilith n’y avait pas pensé plus tôt ? Elle aurait pu le retrouver bien plus tôt ! Enfin, l’heure n’est plus aux regrets mais à la joie. La jeune fille ignorait sa douleur occasionnée par sa jambe meurtrie, bien trop heureuse de vivre cet instant avec son frère. Elle ne le remercierait jamais assez pour ce qu’il venait de faire, lui sauver la vie. Durant leur discussion, il lui avait demandé pourquoi elle s’était mise à se battre contre ces créatures, à celui elle lui raconta son histoire, les chenilles, et à son tour il lui expliqua qu’elle se fourvoyait et que les gardien du royaume des fruits étaient pacifistes, d’où l’abandon du combat. A ces révélations, la demoiselle baissa la tête, honteuse. Quelle idée elle avait eut… Finalement, elle n’avait pas gagné tant que ça en maturité, manipulée par de vulgaires insectes. Quelle honte. Elle s’excusa à maintes reprises, bien qu’il lui assura que cela n’était pas nécessaire, après tout, l’important c’est qu’ils soient saint et sauf et qu’ils se soient retrouvés n’est-ce pas ? A ce moment elle se mit à rire, et ils se promirent de se retrouver encore et encore sur Dreamland, ce serait… Leur jardin secret, leur univers à eux à défaut de ne pas se voir dans la réalité. Ils étaient là, assis en plein cœur de la plaine verdoyante, bien qu’abîmée par le combat récent, entourés d’arbres fruitiers…

-Quel charmant tableau.

Une voix rauque aux aspects tristes et sombres s’éleva sans que l’on sache d’où elle provenait, la créature se mit à applaudir comme pour les féliciter de leurs retrouvailles émouvantes. De là émergea de derrière un tronc coloré une silhouette humaine. William se redressa pour se mettre entre l’inconnu et sa sœur encore gravement blessée, elle resta assise au sol, incapable de se lever. L’intrus s’avança, lentement, il semblait prendre son temps… Il n’avait pas l’air plus grand que l’aîné, peut être la même taille même. Son faciès n’exprimait rien, absolument rien, tout comme celui du grand frère qui restait figé sur ses traits durs et froids. Les deux hommes se ressemblaient étrangement, et plus il s’approchait, plus la ressemblance était frappante. Les deux hommes semblaient se connaître à leur façon de se méfier l’un l’autre, et au milieu de tout ça, Lilith ne comprenait rien. Etait-il une menace ?

-Si je m’y attendais, Monsieur Je Suis Le Plus Fort a une sœur. Tout a fait adorable…

-Ne la mêle pas à ça Gray.

Oui. Ils se connaissaient, et non, ils ne s’appréciaient pas. Il avait déjà eu le temps de se faire des ennemis… Et l’un d’eux lui rendait visite au mauvais moment. Le dénommé Gray pencha la tête pour voir la demoiselle prostrée au sol et lui fit un clin d’œil, qu’il était étrange d’en recevoir un de la part de son frère, enfin, de quelqu’un qui a la même tête en tout cas !! William ne semblait absolument pas apprécier ce geste et son bras se constella de ronce, elle ne le voyait pas, mais l’adolescente savait que son regard avait viré au noir, elle le connaissait assez pour savoir quand son frère était en colère, et là, il était vraiment en colère, protecteur comme il est…

-Je t’ai dis NE LA MÊLE PAS A ÇA !!

Sur un coup de colère, il fit s’alourdir l’apesanteur autour de son interlocuteur qui plia sous son propre poids, un genou à terre, il résistait. Son visage grésilla comme un écran de télévision, dévoilant momentanément son vrai visage. Il souriait, satisfait de son effet, il avait l’air de quelqu’un qui aime semer le désordre, un vrai psychopathe. Lilith interpella son frère doucement, un élan de curiosité, ou plutôt de peur, lui intimait de lui demander…

-William, qui est-ce ? Tout va bien ?

-Non, tout ne va pas bien. Reste en arrière, je te protégerais.

Il était plus sérieux que jamais, sa précédente démonstration de force lui avait déjà pompé beaucoup de ses forces et cette petite pause ne l’avait pas tant requinqué que ça. Alors qu’un rire quasi démoniaque sortit de la gorge du sosie, le pouvoir de l’aîné faibli jusqu’à ne plus avoir aucun effet sur l’individu menaçant. Ce dernier se redressa en riant de plus belle, victorieux. Son visage changea à maintes reprises jusqu’à opter pour, devina Lilith, son vrai visage. Il resta un homme, mais ses cheveux étaient plus courts et ses traits moins durs, il arborait un sourire carnassier et ses yeux étaient grands ouverts, lui donnant un air de sadique, à raison sûrement. Une fois qu’il eut terminé de rire, il s’avança, jubilant de voir que son ennemi n’était pas aussi vigoureux que les fois précédentes.

-On dirait que tu t’es affaibli mon cher ami, ou refuse tu de montrer ton vrai visage à sœur chérie ?

Il refusa de répondre, cela n’aurait servit à rien si ce n’est avouer qu’il était épuisé. Il ne craignait pas que sa sœur le voit énervé, après tout, il n’avait rien à lui cacher, seulement il avait épuisé toute sa puissance pour la sauver. Il se contenta de serrer les poings alors qu’il approchait, préparant certainement une attaque directe. Une fois à bonne distance, il alourdit son poing et le lui envoya dans la face, écrasant son nez avec force. L’homme aux multiples visages eut un violent mouvement de tête, mais lorsqu’il redressa son coup, son sourire n’avait pas disparut, il riait de nouveau, à croire qu’il aimait souffrir. Son nez était tordu et un filet de sang s’en échappait, rien à battre, ça lui plaisait. Comme s’il savait que son cher ami n’avait plus la force nécessaire pour se mesurer à lui. A cette attaque il répondit en faisant apparaître de multiples sosies de sa sœur, Lilith, lui-même en était un. William était perdu, il tournait sur lui-même, comptant le nombre, un… Deux…. Cinq… Non, douze. Il y avait douze Lilith maintenant. Mais il savait que sa sœur ne marchait pas, et qu’elle se trouvait juste… Derrière lui. Où était elle ?!

-William, je suis juste là !
-William !
-Grand frère, retourne toi !


Les sosies se mirent à se mouvoir, à parler, seul un restait à gémir au sol en l’appelant. C’était elle, c’était sa sœur ! Il partit la rejoindre, faisant disparaître deux sosies debout dans sa course, il lui tendit une main secourable qu’elle saisit, lui empoignant le poignet, elle le fit basculer avec force par terre, tête la première. Un nouveau rire raisonna dans la plaine, et sa sœur, sa vrai sœur réapparut là où il l’avait laissée. Gray était là lui aussi, il la tenait par les poignets d’une main, et de l’autre lui caressait les cheveux, ses longs cheveux argentés…

-Je te croyais plus futé mon ami…

-LAISSE LA !

Sans réfléchir il se jeta à son encontre, aveuglé par sa haine. Personne n’avait le droit de toucher à sa sœur, sa petite sœur, sa seule famille… Et alors qu’il frappa, l’image disparut. Un leurre. Il reçut alors un coup dans la nuque, un coup de traître, qui lui fit voir flou un instant, quand sa vu revint à la normale, sa sœur était debout, boitant sur sa jambe invalide pour le rejoindre. Lilith était une jeune fille vaillante, et même blessée, elle ne laisserait pas son frère se faire maltraiter, il l’avait sauvée, c’était à son tour de lui venir en aide ! Alors qu’elle s’avançait, elle vit une autre elle à côté, assise, gémissante de douleur. Encore un mirage… Enfin, elle elle le savait puisqu’elle était elle, mais son frère lui, ignorait tout.

-Grand frère ! Il essai encore de t’avoir !

Le double avait crié à l’intention de William en pointant Lilith du doigt, encore une fois il ne réfléchit pas, et se jeta violemment sur elle, la mettant à terre de tout son poids. Elle ressentit alors toute la douleur de sa jambe remonter dans sa tête, elle manqua de perdre ses esprits mais lutta. Elle croisa le regard fou de rage de son frère, son faciès affichait maintenant le doute, puis le choque, et maintenant la honte. Il venait de se rendre compte qu’il s’était fait abusé, une seconde fois. Il s’excusa auprès de sa sœur, voilà un acte qu’il n’oublierait certainement jamais ! En admettant qu’il remporte cette bataille… Il déposa délicatement la tête de sa sœur sur l’herbe, s’excusant une énième fois, et lui promettant qu’il allait mettre fin à cette mascarade et s’en alla. Lilith ne pouvait plus tourner la tête, son regard fixait le ciel, elle n’entendait que de vagues murmures. La douleur l’assourdissait et sa vu se brouillait, elle aurait aimé être plus forte, se battre à ses côtés ! Pourquoi avait elle été aussi naive ?! Se battre tête baissée sans attendre de savoir de quoi il en retournait ! Quelle idée… Voilà une leçon qui lui servira à l’avenir. Ses yeux se fermèrent lentement, accompagné d’une coulée de larme chaude. Il lui avait semblé fermé les yeux l’espace d’un instant, mais quand elle les rouvrit, son frère était de nouveau à ses côtés, combien de temps s’était elle assoupie ? Elle ne savait même pas qu’on pouvait tomber dans les pommes quand on rêvait ! Quel étrange phénomène… Mais si son frère était là, c’est qu’il avait battu l’autre n’est-ce pas ??

-Grand frère, tout va bien ?

Ce dernier lui sourit, comme il n’avait jamais sourit auparavant. Dans un premier tant elle fut rassurée de sa présence, puis se rendit compte qu’il y avait quelque chose d’étrange, son odeur… Ce regard… Ce… Sourire. Ce n’était pas William !! Elle le repoussa et recula autant que son corps le lui permettait, elle regardait cet imposteur, terrorisée. Une question lui brûlait les lèvres, mais elle avait trop peur de poser la question, mais la réponse vint d’elle-même.

-Hahaha ! Ton frère a disparut, il n’était pas à la hauteur !! Je suis… Le meilleur.

Ce n’était pas… Non… Impossible… Elle refusait d’y croire, elle venait à peine de le retrouver !! Pourquoi ce malade était venu tout faire foirer ?! Ils allaient enfin pouvoir se voir ! Merde à la fin ! Et puis, qu’est-ce qu’il va advenir de lui maintenant ?? Personne ne lui avait dit ce qui arrivait aux voyageurs morts… Il allait bien maintenant ?? Son visage exprimait toute sa peur, sa frustration et sa colère, et ça, Gray s’en délectait. Elle se demanda alors si son tour était venu, s’il allait maintenant s’en prendre à elle. Et comme s’il lisait dans ses pensées, il lui répondit.

-Je n’ai rien contre toi. Mais tu m’as l’air d’une fille déterminée, alors souviens toi bien de ce visage. Souviens toi de mon visage, et la prochaine fois que nous nous retrouverons…

Il ne termina pas sa phrase, mais alors qu’il parlait, il s’était rapproché et avait caressé sa joue comme s’il s’apprêtait à l’embrasser. L’albinos était terrorisée, affaiblie par la douleur et le chagrin. Elle avait bien comprit ce qu’il avait voulu dire, et elle le prenait au mot. Et comme si tout avait été calculé, elle disparut dans un nuage de fumée claire. Elle venait de se réveiller. A l’instant où elle ouvrit les yeux, réveillée par les rayons du soleil, elle se promit une chose. Elle deviendrait plus forte, plus courageuse, plus puissante ! Et à ce moment là, elle lui réglera son compte, à ce Gray.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Faudrait jamais avoir les yeux plus gros que le ventre... Faudrait jamais avoir les yeux plus gros que le ventre... Empty
Revenir en haut Aller en bas

Faudrait jamais avoir les yeux plus gros que le ventre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Le royaume des fruits-