Haut
Bas

Partagez

Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 321
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali EmptyVen 22 Juin 2012 - 15:14
[Tous ceux ayant dit dans leur post qu’ils souhaitaient trouver Rocco peuvent poster ici pour l’attaquer. Il est évidemment primordial que certains joueurs le fassent mais en aurez-vous le courage ?]


La parade du Seigneur de Guerre. Rocco Orenzonali. Il n’y allait pas à fond mais il ne prenait pas son temps non plus. Il marchait dans les rues quasiment désertes, abattant quelques soldats qui traversaient les rues pour rejoindre les différents remparts. Tuer faisait du bien, mais savoir que des troupes à lui massacraient d’immenses masses ennemies lui procurait affreusement plus de plaisir. Et le pire, c’était qu’il ne savait pas du tout pourquoi, comme si autrui était content et qu’il déversait ses sentiments de bonheur en lui. Un des défenseurs, certainement une estafette, le croisa au hasard dans la rue. Il eut la gorge arrachée en une seconde malgré la distance.

Nélophobie. Ou peur du verre. Rocco pouvait créer d’un à un millier d’hexagones en verre de cinq centimètres de long et un centimètre d’épaisseur qu’il manipulait à sa guise. Un pouvoir impressionnant qui lui permettait de faire d’immenses choses tant qu’il se concentrait. Attaques véloces, défenses impressionnantes, et plein d’autres tant qu’on avait de l’imagination. Malheureusement pour les adversaires, Rocco en avait, et les applications qu’il pensait n’étaient pas toutes innocentes. Avant, il avait du mal à en faire une centaine et à les contrôler simultanément. Maintenant qu’il L’avait vu, LUI, sa puissance avait explosé. Et c’était sans compter son Artefact. Les hexagones étaient solides, plus solide que du simple verre en tout cas. Et avec la bonne vitesse et la bonne inclinaison, ils devenaient tranchants comme un rien. Les hexagones étaient difficilement visibles. Un observateur attentif pouvait les voir, et un combattant aussi pouvait les discerner tant qu’ils faisaient attention et qu’ils connaissaient le pouvoir. Sinon, pour les autres interlocuteurs, ses attaques sortaient de nulle part. Oh, vous me diriez, le sang d’une victime était un bon moyen de deviner ses capacités après que des hexagones aient tranché quelqu’un tels des piranhas.

Tout ce que souhaitait Rocco maintenant, c’était de faire tomber la cité en même temps que la tête du roi. Il avait hâte. Il était sur l’allée principale qui donnait sur le château, à moins de trois cent mètres et il allait se faire un plaisir de faire couler le sang.

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Nayki Shin
Messages : 305
Date d'inscription : 11/02/2011
Age du personnage : 27

Voyageur Expérimenté
Nayki Shin
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 300
Renommée: 1365
Honneur: 380
MessageSujet: Re: Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali EmptyMar 26 Juin 2012 - 9:35
Même si Dreamland ne m'a pas gâté au niveau des situations peu attrayantes je crois que nous atteignons là un record, si je n'avais pas les deux mains prises je remettrai avec joie une petite coupe à l'officier que je tiens en clé, le tout sur une mouche aux yeux crevés qui s'agite en tout sens et qui fonce vers le sol à toute vitesse. Pour moi il n'y a que deux scénario possibles, soit je lui casse le bras, il souffre et je réussis à m'éjecter avant l'impact, soit je lui casse pas le bras et il parvient à me cogner très fort, je souffre et on s'explose tous les deux. A choisir j'opterai plutôt pour la première solution mais l'homme en armure ne semble pas l'entendre de cette oreille-là et il agite son puissant bras pour tenter de se libérer, me soulevant et me balançant dans toutes les directions. Les coins pointus de son armure me rentrent dans la peau, couvrant mon corps de multiples coupures en tout genre.

Toute son attitude témoigne du stress qu'il commence à ressentir, le sol n'est plus qu'à quatre mètres et au rythme où l'on va, cela correspond à trois secondes pas plus. Il tente de reprendre le contrôle de son insecte qui demeure indomptable et que je m’efforce de garder dans cet état hystérique à l'aide de quelques coups de poings dans les yeux de temps à autre.
Un élan de lucidité le traverse et il tire sur les rênes, faisant s'arrêter sa monture avant de se débarrasser de moi d'un simple brusque mouvement de bras alors que je ne le tenais qu'à une main. J'ai beau tenter de me rattraper au volumineux insecte je plonge droit vers le sol, tête la première, bien trop vite pour atterrir sans risque. Sortant un trèfle, je le lance vers sa monture en priant pour qu'il y adhère tout en serrant mes deux mains autour de la corde qui me relit à la carte.

Cette dernière s'accroche au moment où l'officier démarre, stoppant net ma chute et faisant descendre la mouche d'un bon mètre, contre coup de mon arrêt brutal. Le capitaine remarque alors ma présence, semble me trouver coriace puis choisit de me balancer contre le mur le plus proche. Se mettant juste au-dessus le niveau des maisons, il accélère pour passer au-dessus.
Accroché à mon petit fil je décide de décoller le trèfle pour tomber mais la vitesse acquise m'oblige quand même à percuter le mur de pierre... Choc moins rude que ce à quoi je m'attendais mais néanmoins peu sympathique... Je glisse contre la paroi sur deux petits mètres et touche enfin le sol, certes bien amoché mais toujours vivant et en un seul morceau.

Je me redresse tant bien que mal et effectue un rapide total des cartes restantes, avec le trèfle que je viens de récupérer il me reste toujours mes treize trèfles mais les autres couleurs ont baissé de moitié, soit vingt cartes plus les trèfles environ. Faisant craquer mon coup je fais quelques pas dans la rue pour repartir vers le front quand je remarque la présence d'un colosse de deux bons mètres de haut sur autant de large au moins. Mon arrivée ne semble pas le déranger outre mesure, il ne m'a même pas remarqué. D'un pas tranquille il avance vers moi, un bref coup d’œil m'indique que sa destination est plutôt le château derrière moi. L'endroit où se trouve une grande partie des civils ainsi que le roi et toutes les personnes hautes placées qui n'ont pas pris part à la bataille...
Même si une partie de moi me souffle que je suis un suicidaire imbécile, je me mets au milieu de la rue, juste en travers de sa route. Mon objectif n'est pas tant de protéger le château que d'affronter un adversaire d'une force démesurée. Depuis mon arrivée à Dreamland je n'ai pas eu l'occasion de me frotter à quelqu'un d’extrêmement puissant, on pourrait dire que c'est là l'occasion rêvée. J'ai une boule au ventre, pas de panique mais plutôt d'excitation !

Sortant mes trèfles je recouvre mes mains pour me former deux gants avant de prendre cinq cartes dans chaque main, un éventail d'arme de jet. L'ambiance est à couper au couteau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-generationx.perso.sfr.fr/
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 321
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali EmptyDim 1 Juil 2012 - 16:12
Rocco ne s'arrêta pas de marcher même quand il vit son adversaire en face de lui, sortant tout juste de ce magma de sang qu'était la guerre. Comment un être aussi chétif que lui et aussi épuisé pourrait seulement le bloquer une seconde ? Il était prêt à se battre et l'attendait au milieu de l'allée. Le Seigneur de Guerre continua à avancer comme s'il ne l'avait pas vu, plusieurs mètres les séparant déjà. Il était évident que des Voyageurs se battaient pour les défenseurs et il s'était naturellement attendu à ce que certains d'entre-eux viennent ponctuer sa route dans l'objectif primaire et bien vain de le « ralentir ». Il admirait cependant cette faculté de protéger un Royaume dont ils ne devaient connaître ni d'Eve, ni d'Adam, et ce petit respect était encore vérifié quand il voyait devant lui un jeune Voyageur qui tentait de lui faire obstacle. Ne voyait-il pas qu'il avait signé son arrêt de mort ? Rocco n'avait jamais considéré que le courage pouvait être de la stupidité. Donc ce Voyageur qui voulait à tout prix se battre était prêt à se sacrifier pour rien, sinon pour le principe ?

Le son autour d'eux était magnifié par les batailles. Rocco continuait d'avancer mais il semblait que le Voyageur se tenait au milieu de la route depuis trois secondes et ne souhaitait pas commencer le combat de suite. Cent hexagones de verres se dressèrent derrière le Voyageur qui lui faisait face. Rocco lui adressa un petit discours :

« N'oublie pas que de nombreux combats sont perdus par le plus avantagé des deux pour une petite raison... »
D'un sursaut télépathique, les cent hexagones lacérèrent vivement le Voyageur jusqu'à sa mort. Dès qu'il tomba sur le sol inconscient, les hexagones le prirent et le balayèrent des pieds de Rocco qui n'avait pas ralenti. Sa cape volait derrière lui et il fixait les tours du château en face.
« Ils n'ont pas attaqué en premier. »


[Nayki, bravo pour ton sacrifice ^^ Tu n'es pas obligé de faire un post de réponse, ça serait inutile pour toi. La demande de renommée se fera à la fin de l'Event]

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Tenkensu Chirome
Messages : 362
Date d'inscription : 04/03/2011
Age du personnage : 29

Voyageur Expérimenté
Tenkensu Chirome
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 350
Renommée: 675
Honneur: 210
MessageSujet: Re: Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali EmptyLun 27 Aoû 2012 - 21:39
Bon.... le chaos de cette ville n'avait pas l'air de vouloir s’arrêter, et Tenkensu ne pouvait que suivre le mouvement et se battre de toutes ses forces jusqu'à ce qu'il se prennent un coup fatale, s'épuise au point que son corps ne puisse plus suivre, ou alors que la bataille se termine enfin, bien qu'il ne faille pas trop compter sur ce dernier point pour le moment. Il aurait bien voulu courir à la maison où il avait laisser Kaijin pour que ce dernier se repose, mais les défenseurs qui l'emmenaient donnaient l'impression que l'échauffourée vers laquelle ils se dirigeaient serait importante pour la suite des opérations. Et de toute manière, bien que Kaijin soit le plus grand boulet qu'il n'est jamais vu (et s'est peu dire....) il restait néanmoins capable selon lui de survivre dans ce chaos, car aussi étrange que cela puisse paraître les conneries de son camarade aux cheveux bleus lui portes bien souvent chances et lui permettent de survivre à des situations plutôt.... extrêmes pour ainsi dire.

Et puis, d’après l'état dans lequel il l'avait laisser, il ne serait pas étonner que son camarade se soit déjà relevé et fasse des siennes dans une autre partie de ce champ de bataille infernal. Il bifurqua donc dans plusieurs ruelles à toute vitesse quand il senti du mouvement dans son dos le faisant ainsi se retourner, la première chose qu'il vu fut une tignasse bleu, ce qui était déjà bien suffisant pour reconnaître l'individu sans avoir à entendre son cri :

-Que le combat reprenne !

-Bordel ! Tu choisit vraiment mal ton moment abruti !!! J'AI PAS LE TEMPS !!!!!

Telle fut la réponse de Tenkensu tandis que celui-ci profitant de l'élan de son ami l'envoya valser dans le décors par un formidable coup de pied bien placer. N'attendant pas qu'il se relève et fonce de nouveau sur lui, Tenkensu continua son chemin sur les pas des guerriers qui lui montraient le chemin. Le brouhaha des combats qui avaient diminués depuis qu'il avait quitter la rue où ce dernier faisait rage devint de nouveau de plus en plus fort au fur et à mesure qu'il se rapprochait de la fameuse zone en danger où il devait intervenir ainsi que d'autre voyageurs très certainement.

Les guerriers entrèrent dans une maison où Tenkensu les suivis, et ils rejoignirent tous une bande de soldats qui regardaient discrètement la suite des combats par la fenêtre en attendant impatiemment quelques renforts.
Ils regardaient par la fenêtre opposée à la rue par laquelle était rentrer Tenkensu, et il n'eut besoin que de jeter un bref coup d’œil pour comprendre la cause de leurs difficultés à défendre la zone. Un homme d'une stature gigantesque marchait d'un pas lent mais imposant en plein milieux de la rue. Tous les combats s'étaient écartés de lui et il n'en avait que faire, tout ce qui lui importait était d'avancer vers son but. Malgré tout, les rares personnes qui s'approchaient de trop prés à cet individu se faisaient découpés en rondelles par une multitude de lames rapides et tranchantes comme des rasoirs.

Il se retourna vers les soldats qui l'accompagnaient dans cette salle, il y avait là une dizaine de soldats avec des épées fissurées par un combat qui n'avait durer que trop longtemps et quelques lance qui à force d'être maniées commençaient à faire saigner les mains de leurs manieurs. Seuls quatre d'entre aux n'avait pas l'air d'avoir de blessure, aussi légère soit elle. Tandis que deux des soldats paraissaient ne même plus pouvoir tenir debout. Il y avait aussi trois voyageurs dans un coin de la pièce ainsi, bien sur, que les deux soldats qui avaient amenés Tenkensu jusqu'ici.

-Bon, y as t-il d'autres effectifs ou alors on doit se démerdés avec ce qu'on as là ?

-Et bien..... il devrait y avoir encore une quinzaine d'hommes dans la maison d'à côté, mais je pense qu'au moins un tiers de ces hommes seront inaptes à poursuivre le combat.

-Et ba... On est pas dans la merde....., et vous trois, quels sont vos pouvoirs messieurs les voyageurs ? En ce qui me concerne je peut invoquer des yo-yo qui peuvent s’en flammés ou devenir très rapides. Et surtout, ne vous fichez pas de moi s'est vraiment pas le moment.

Bien qu'il eu dit cela, Tenkensu voyait très bien à leur regard perdu que les hommes qu'il avait devant lui pourrait tout faire sauf rire ou faire un très d'humour, l'un deux répondit d'une voix monotone :

-En ce qui me concerne, je peut provoquer des séismes de faible magnitude, et pour les deux autres, l'un peut se transformer partiellement en roche mouvante et l'autre peut animé un objet qu'il touche comme s'il était animé de vie propre, mais dés que le contact est rompus, l'objet retourne à son état d'origine. Mais de toute manière, à quoi bon ? C'est peine perdue contre ce monstre....

Il voyait bien à la réaction des autres ainsi qu'au regard de chacun que tous avaient abandonnés tout espoir d 'en sortir vivant, le seul dans cette pièce à avoir encore de la détermination était Tenkensu lui-même qui s'était résolument décidé à ne pas baisser les bras avant la fin de la bataille, sinon quels sens auraient eux toutes ces morts dont il avait lui-même pris la vie, ainsi que les autres individus à avoir donner la leur durant cette bataille acharnée. Il devait à présent abattre ce colosse, et il n'y aurait aucune chance sans l'aide de ces personnes. Il fallait donc tout d'abord que Tenkensu leur rendent un tant soit peu d'espoir et de motivation à gagner cette bataille. Il tâta un peu le pommeau de l'épée toujours présente à sa ceinture avant de prendre une grande inspiration pour parler à l'assemblée d'une voix pleine d'assurance.

-Bien ! Alors, si j'en croit vos regards vous avez l'intention de rester là à baillés aux corneilles sans intervenir ? Ce n'est peut-être pas le cas des trois voyageurs ici présent mais j'ai la nette impression que vous autres soldats êtes d'ici non ? (les soldats acquiescèrent) Et je suppose que pour la plupart vous avez de la famille à l'intérieur de ces murailles non ? (les soldats acquiescèrent à nouveau) ALORS BORDEL VOUS ALLEZ LAISSER CE MONSTRE LES TUES EN RESTANT ASSIS LA ????

-Mais..... à quoi bon se battre si on as aucune chance....

-On n'aura aucune chance si on baisse les bras, vous êtes si pétrifiés par la peur que votre ennemi vous paraît encore bien plus fort qu'il ne l'est réellement. MAIS MERDE QUOI !!!! MALGRES TOUS CES POUVOIRS IL RESTE HUMAIN !!!! MEME SI LES TROIS QUARTS DES SOLDATS ICI PRESENT CREVENT, IL FAUT L'ABATTRE C'EST NOTRE SEUL SOLUTION !!!!!

Tenkensu remarqua que petit à petit le regard des soldats récupérait peu à peu espoir, mais l'un des voyageurs s’avança vers lui et prit la parole :

-C'est bien beau de dire ça, mais comment tu veut t'y prendre, aussi nombreux qu'on soit, quiconque approche se fait trancher de toutes parts.

-Pour ça ne t'en fait pas, même si on doit tous y mourir j'ai un plan en tête qui pourrait peut-être nous permettre de nous en sortir.... par contre pour avoir ne serait-ce qu'une chance infime de réussite j'ai besoin de vous tous !!

Il laissa ensuite planer son discours, un frisson le parcourut tandis que les soldats considéraient ses dires. Si il n'avait pas été assez convainquant alors autant dire que leurs ennemis avaient d'ores et déjà gagnés, car qui d'autres pourraient bien arrêtés ce titan ? Mais après un long silence, le soldat qui s'était plaint se leva et s'approcha de lui.

-Très bien, tu as raison, je préfère mettre ta vie entre tes mains plutôt que de rester ici à ne rien faire, et de toute manière, si on reste là ils finiront par nous trouvés et nous tués alors à quoi bon.

Peu à peu, tous les soldats ainsi que les trois voyageurs présents dans la pièce s’avancèrent vers lui et lui présentèrent chacun le même serment.

-Super !! Alors, maintenant pour mon plan, j’aurai besoin d'explosif, ou d'huile, es qu’il vous en reste ?

-Pas beaucoup, mais on devrait pouvoir en avoir une quantité raisonnable en combinant nos réserves et celles de la garnison d'à coté. Bien que cela ne nous dure pas beaucoup.

-Ce sera parfait !! Maintenant, vous trois (il désigna trois des soldats) vous allez cherchez les autres soldats du coin en leur demandant toute la réserve d'explosif, ensuite vous direz à tout le monde de venir avec ce stock dans les égouts, passés par la ruelle de derrière, les caniveaux devrait se rejoindre sur la grande rue. On se retrouveras sous la dernière plaque de la rue où ce colosse est en train de marcher. La rue est longue et au rythme où il marche on devrait pouvoir s'y rassembler et faire quelques préparatifs avant qu'il n'y arrive. Les autres, suivez-moi !! et embarquer le peu d'explosifs qu'on peut trouver ici !! GO !!!!

Et voilà ! Maintenant ils avaient vraiment regagnés espoirs et ne pensaient plus à la défaite, chacun s'activa selon les directives de Tenkensu tandis que celui-ci ressortait de la maison par là où il était entrer et pénétra dans les égouts de la ville. Certes ce n'était pas l'endroit où il désirait le plus être, patauger dans les égouts, c'est dégelasse... Mais il était conscient que c'était là leur seule chance de pouvoir mener à bien ce combat, alors il prit sur lui et mena ses hommes jusqu'à l'endroit indiquer. Pour être sur que cette plaque était la bonne, il l’entrouvrit discrètement pour jeter un coup d’œil à la bataille et vit plus loin dans la rue le fameux titan qui massacrait encore des soldats autour de lui. C'est à ce moment là qu'il vit un autre voyageur se placer pile au milieux de la rue pour affronter leur ennemi. Au début Tenkensu ne reconnu pas le voyageur qui était dos à lui, mais quand celui-ci sortit des cartes d'un paquet situer à sa taille, un nom s'imposa à l'esprit de Tenkensu.

NAYKI SHIN !!!! Mais que peut-il bien faire là, ce voyageur d’exception qu'il avait vu durant l'une de ses premières nuits à dreamland. Quel bon souvenir que celui de leur fuite du royaume des champis. Tenkensu aurait aimer le revoir dans une autre situation. Actuellement, il était en train de voir son ami prêt à affronter ce titan sachant pertinemment qu'il n'aurait sûrement aucune chance de s'en sortir, sans pouvoir lui dire de venir se planquer avec eux sans mettre le colosse au courant et réduire leurs espoirs à néant. Tandis que tout le monde était trop occupés pour le remarquer, il avait totalement repoussé la plaque d'égouts quand il vit des gerbes de sang sortir du corps de son ami et pendant ce temps les soldats derrière lui étaient en train de le tirer en arrière pour le mettre en sécurité. Ils finirent par y arriver et refermèrent la plaque derrière lui.

Il avait des larmes qui coulaient à flots sur son visage et espérait que le jeune voyageur pourrait se réveiller avant de succomber à ses blessures, que sa vie au sein de dreamland ne se termine pas déjà.... Mais il devait se ressaisir !!! car il avait encore la possibilité de venger la défaite de son ami. Certes, il n'allait pas l'affronter dans les règles de l'art comme avait essayer de le faire Nayki, mais c'était une guerre sans merci et il n'était pas question de laisser la moindre chance de survie, encore moins après ce qu'il avait fait. Il s'approcha d'une paroi des égouts et donna un grand coup de boule dedans, un filet de sang s'échappa de son front mais il n'en avait rien à faire. Ce coup lui permit de remettre ses idées au clair et il fit de nouveau face à ses compagnons. Ils avaient déjà étés rejoints par le reste des troupes. Ils étaient à présent une trentaine, avec une douzaine de lances, une quinzaine d'épées, les trois voyageurs armés de leurs pouvoirs ainsi que les explosifs que tous avaient apportés. Cela ne représentait pas une énorme quantité mais ça devrait suffire pour son plan, et de toute manière il le fallait car c'était leur dernière chance.

Bien !! Il était temps de prendre les choses en main. Il donna ses directives de manière ferme, et leur indiqua de placer les explosif sous le plafond environ une dizaine de mètres après la bouche d'égout. Le plafond était environ à entre deux et trois mètres de hauteurs du sol. Une fois les explosif installés il expliqua le reste de son plan :

-Bon !! A présent, nous allons attendre son passage, je me posterait à la bouche d'égout, l'un de mes yo-yo sera installer sur les explosif et servira de détonateur, tandis qu'avec l'autre j'attendrais que ce mec passe, une fois qu'il aura fait quelque pas, je soulèverait la plaque d'égout et lancerait mon deuxième yo-yo pour qu'il s'enroule autour de sa jambe, renflammerait aussi ce yo-yo pour qu'il ne puisse ne serait-ce qu'un peu moins se concentrer à cause de la douleur. Puis une fois sa jambe attachée, je ferait exploser les charges placés sous ses pieds faisait ainsi s'écrouler le sol. Il sera donc suspendu pas le pied dans les égouts. Je ne pense pas que la ficelle de mon yo-yo puisse tenir longtemps face à l’assaut de ses lames, alors il faudra faire vite. Ce sera à ce moment là où il faudra frapper, vous lui fonceraient tous dessus avec vos lances et vos épées pour le transpercés de toutes part. Je ne pense évidemment pas que vous vous en sortirez tous vivants, car avec toutes ces lames qu'il contrôle, ce sera sur, nous auront quelques secondes le temps qu'il comprenne ce qui lui arrive et qu'il ramènent ses lames présentes à la surface pas la brèche que j’aurai ouverte. Il en enverra aussi sûrement par la bouche d'égout que j’aurai utiliser pour l’attraper, c'est là que tu serra utile (il se tourna vers le voyageur morpheur) tu transformera ton corps en pierre et essaiera de tenir ne serait-ce qu'un petit peu pour que l'ont ne subissent pas d'attaque par derrière. Quand à toi (il se tourna vers le contrôleur de séismes) tu sera charger de faire s'écrouler le sol si par hasard celui-ci ne s'écroulait pas assez avec l'explosion. Et quand à moi aprés avoir fait exploser les charges je reviendrait vers lui pour voir ce que je peut faire. VOUS AVEZ TOUS COMPRIS ???? (les soldats acquiescèrent) ALORS GO !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Kaijin Zared
Surnom : Le Mordu
Messages : 958
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 20

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali EmptyMer 29 Aoû 2012 - 23:29
- Eurg !

Voilà les mots que Kaijin put articulait après un magistrale coup de pied envoyé par Tenkensu, qui l'envoya dans le décor. Kaijin était assis, le corps calé entre deux poubelles. Il parvint à se redresser et à articuler une phrase tant bien mal.

- Pas mal ce coup de … Pied Ten' mais ça ne suffira … Attend, il est passé où ?

Kaijin tourna la tête des deux côtés scrutant le champ de bataille, mais rien du tout, enfin pas de Tenkensu, il y avait toujours, ce paysage sombre et chaotique. Tout ce sang versait, le gong de la guerre. Mais ça Kaijin ne prit pas le temps de le regarder, il était trop occupé à chercher son adversaire de la nuit.

Il mit disons une minute pour se résoudre à l'idée que son adversaire n'était pas là. La haine commencé à submergé Kaijin. Cependant il se souvenait de la leçon de Oscar sur l'utilisation de son pouvoir, il fit le vide dans son esprit captant son énergie, cependant la haine qu'il ressentait était si forte, qu'il lui était impossible de la mettre à part. Cependant c'est grâce à se sentiment que son pouvoir de métamorphose se déclencha.

Il sentit sa main gonflait, mais elle le bruler aussi, et terriblement, il sentait ses ongles s'allongeait. C'était enfin fini sa seule technique venait de s'achever. Sa main droite était noircit par la haine qu'il éprouvait contre son adversaire, qui avait osé prendre la fuite.

Il plia ses jambes serra les poids, et gueula du plus fort qu'il pouvait.

- TENKENSU !

Ce qui était totalement inutile car les seuls personnes ayant entendu son cri, ne s'en occupèrent guère, soit trop occupé à sauvé leur peau, et de toute façon, il pensait surement que c'était un petit con trop téméraire qui croyez pouvoir être le héros de cette bataille. C'était d'ailleurs l'intention de notre chère voyageur au cheveux bleu.

Mais le voyageur à la tignasse bleu ne se découragea pas, il fonça dans la foule comme un dingue. Il bousculait tout le monde, mais il subit aussi des attaques, divers coups soit volontaire ou non. Il se rétama la gueule plusieurs fois mais, il parvint toujours à s'enfuir. Mais si il devait échangeait quelques coups.

Il attaquer aussi certaines personnes, par exemples il y avait un mec qui venait juste de vaincre son adversaire relevant la tête. Kaijin l'a saisit avec sa main en transformation.

-Hé toi t'as pas vu un mec avec des yoyo ?
-J'en sais rien moi !

Il jeta alors avec toute la force qu'il put, le pauvre homme a terre. Et continua tout droit, il vit alors un chemin dégagé. Il s'y précipita, cette action prouva à quel point il était bête ! Sur ce chemin dégagé il était à la merci de n'importe qui, mais il s'en fichait, du moins il n'en avait pas conscience. Tout à coup il aperçut Tenkensu.

-TENKENSU ! Te voilà enfin ! Je vais te faire regretter d'avoir fuit espèce de salopard ! Je vais te botter le cul !

En s'exposant ainsi, Kaijin ne se rendait pas compte à quel point il était vulnérable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 321
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali EmptyJeu 30 Aoû 2012 - 0:40
Les pas de Rocco étaient de ceux qu’on entendait, malgré la guerre environnante qui résonnait dans tout le Royaume. Techniquement, on ne les entendait pas. Mais le personnage était si imposant et sa force semblait si tangible qu’on pouvait se l’imaginer sans problème, ces bruits de pas. Le château commençait doucement à trembler alors que le Seigneur de Guerre s’en approchait, le vent battant sa cape. Personne devant lui, tout le monde était accaparé derrière les remparts, laissant le centre totalement dénué de soldats… et donc d’intérêt. La marche silencieuse n’était troublée en rien, quelque peu dommage.

Pourtant, Rocco les sentait venir à lui. Les défenseurs commençaient à s’organiser autour de lui. Il n’allait pas s’arrêter pour ça. Le but du jeu était justement de continuer sa marche tranquillement et d’observer ce qu’allaient tenter de faire de pauvres soldats. Ils étaient tous ridicules devant cette puissance qui montait en lui. Il avait… compris. Tout était clair dans sa tête. Tout était clair dans son pouvoir, clair comme du cristal. Il le manipulait à la perfection. C’était ça, à la perfection. Il ne voyait pas comment il pourrait être plus fort, sinon en… Oh, attendez, ça devenait intéressant.

Une ficelle avec un caillou au bout s’enroula autour de sa jambe, sortant d’une plaque d’égout. Oui, ils allaient tenter de le piéger. Mais deux choses manquaient à sa description : un, ce n’était pas un caillou, mais un yoyo ; second, le tout commençait à s’enflammer. Malheureusement, ce n’eut aucun effet sur la jambe de Rocco. Non seulement sa peau était trop résistante pour être dérangée par de si petites flammèches, mais surtout, son corps entier était enveloppé de ses petits hexagones, collés à sa peau. Il avait une véritable armure invisible qu’il pouvait déployer s’il le voulait à la vitesse de l’éclair. Impossible de pouvoir le blesser avec si peu de dégâts. Il continua cependant à marcher sans aucun problème, tirant sur la ficelle sans difficulté s’il le fallait. C’était tout ?

Mais non, ce n’était pas tout. Une explosion déchira l’air ambiant et détruisit le sol sur lequel il était parqué. Comprenant qu’il allait rester suspendu comme une viande morte s’il laissait le yoyo continuer à empêtrer sa jambe et ses hexagones de verre, il desserra lui-même les fragments de son pouvoir autour de sa jambe, forçant la ficelle du yoyo à faire de même (soit elle suivait le mouvement, soit elle se cassait). Après un salto, il se réceptionna sans difficulté sur le sol des égouts, alors qu’un commando de plusieurs soldats fonça sur lui. Trois cent hexagones se mirent à tourbillonner autour de lui comme une tornade de fenêtres brisées. Toutes les créatures dans un espace de dix mètres carrés autour de Rocco furent tranchées en plusieurs morceaux devant la vitesse des lames en verre. Il laissa le typhon mortel balayer l’air et les corps pendant cinq secondes de hurlements et de sang avant d’en envoyer une cinquantaine se planter dans un Voyageur près d’ici. Il se saisit du bout d’une lance qui lui visait le sternum. Il fit venir à lui son porteur avant de l’envoyer s’écraser contre un mur. Le corps se transforma en marmelade quand il arriva à destination tandis que l’armure se brisa sous le choc. Rocco se retourna, esquiva une lame, et brisa les cervicales d’un soldat qui mourut avant de retomber très loin sur le sol. Un autre Voyageur près de la bouche d’égout se transforma en roche de suite. Trois soldats tombèrent par des hexagones qui leur arrachèrent la gorge ou la tête, tandis que le Seigneur de Guerre envoya trente projectiles percer la défense du rocher. Les trente se plantèrent dans la roche, mais le Voyageur résista. Par contre, il ne put pas se défendre face au sourire de Rocco et de son énorme main qui lui attrapa tout le visage. Les doigts explosèrent la caboche du Morpheur sans sembler rencontrer de résistance.

Il élimina un autre Voyageur, puis il tomba sur celui des yoyos. Cinq hexagones invisibles foncèrent vers le corps de ce Voyageur et se plantèrent profondément dans sa peau en le faisant s’envoler sur une vingtaine de mètres et le clouer au mur sauvagement ; des briques se fendirent. La chair de l’Invocateur n’était plus qu’une bouillie à certains endroits alors que le corps retombait sur le sol quand les hexagones se délogèrent de là. Rocco allait faire apparaître une petite plateforme à ses pieds pour remonter à la surface quand un autre Voyageur descendit dans les égouts en hurlant le nom d’un des quatre Voyageurs, il supposait. Rocco créa de suite un mur qui engloba tout le couloir et l’envoya en plein dans le nouveau venu. Le jeune Voyageur aux cheveux bleu fut écrasé et plaqué contre ce mur avant d’être aplati brutalement de l’autre côté par un des murs des égouts. Il devait avoir la sensation d’être un moustique. Lui aussi devait être mort maintenant.

Rocco sortit des égouts par des verres qui le soulevèrent, puis il se remit à marcher dans l’allée. Il n’avait pas fait le moindre effort physique qui avait accéléré les cadences de son cœur. Il avait un corps parfait. Il se rendit compte d’une chose : cette ruse avait eu au moins le mérite d’arrêter sa marche pendant vingt secondes. Félicitations.



[Vous pouvez postuler pour votre demande de renommée. Bravo pour votre sacrifice.]

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Ed Free
Surnom : Le Ed Free
Messages : 2785
Date d'inscription : 27/05/2010
Age du personnage : 29

Voyageur d'élite
Ed Free
Voyageur d'élite

Carte d'identité
Essence de Vie: 4095
Renommée: 7949
Honneur: 1289
MessageSujet: Re: Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali EmptyLun 15 Oct 2012 - 16:33
Des nouvelles des autres fronts ? Personnellement, je n’en avais aucune. Les fanions s’agitaient, les ordres beuglaient, les rares survivants du front gémissaient (des fois, ils cherchaient leur supérieur ; sinon, ils recherchaient leur bras gauche). Les monstres s’en allaient, étaient achevés ou se battaient entre eux alors que les survivants trouvaient enfin une lueur d’espoir. Le front Est avait tenu, et c’était une autre bonne nouvelle ; la présence de Lithium implicitait que le Sud avait aussi tenu. Il ne manquait plus que le Nord et l’Ouest. Les maigres renforts allèrent se combattre dans les plaines pour encercler les derniers bataillons à l’extérieur des remparts. C’était là que j’allais me diriger quand une nouvelle traumatisante me cloua à l’intérieur du Royaume : le Seigneur de Guerre serait rentré dans la cité et se dirigerait sans rencontrer d’obstacles vers le château de ses Monseigneurs.

Y aurait-il d’autres personnes pour repousser l’ennemi ? Certainement que oui, même si aucune preuve n’avait été rapportée. Je décidais d’y aller. Je n’avais plus de portails et j’étais essoufflé, mais quand on n’avait pas d’autres choix... Ce fut à contrecoeur que je laissais Jacob derrière moi. Trop éreinté par le poids conjugué de la bataille dantesque et du coût en énergie de sa bulle, il ne pouvait plus bouger. Avec la certitude que je partirais avec Lithium Elfensen, je laissais Clane se charger de mon coéquipier pour être certain que rien ne lui arrive. Lui aussi était plus que mal en point. Deux éclopés ne pouvaient pas se défendre comme un homme en bonne santé, mais le goût du sang était trop concentré dans l’air pour qu’on pense une seule fois à agir avec une excessive prudence. Le danger était partout, c’était inutile de chercher à s’en protéger.

Ce fut avec Lithium que je partis vers le centre quasi-désert de la cité. Les bourdonnements incessants de la guerre se répandaient dans chaque rue, même si elle n’avait pour avatar dans ces lieux qu’un simple cadavre, ou une flaque de sang éparpillée contre un mur. Le ciel devenait de plus en plus sombre. Il n’y avait pas vraiment besoin de savoir où était l’adversaire : son aura était si pesante qu’elle indiquait sa position comme une boussole d’air dense. Sur notre chemin, il y avait trois estaffettes en armure légère qui nous arrétèrent sans un mot. En silence. L’ennemi ne devait pas être loin. Il n’était pas temps de se perdre en bavardages inutiles :


« Nous sommes venus arrêter Rocco.
_ Il vient de passer, et à trente secondes près, vous l’auriez vu. Il ne fait que marcher.
_ Comment ça, il marche ?
_ Il semble qu’il cherche à desservir les plus puissants Voyageurs de chaque front pour aider ses troupes.
_ Ou alors, il prend son pied »
, rétorquais-je sans me soucier de la validité de ma théorie. « Les méchants adorent parader.
_ Son pouvoir est de contrôler plusieurs centaines d’hegaxones en verre blindé de petite taille. Il en a une armure permanente autour de sa peau.
_ Il est fort ?
_ Un peu trop, oui. »
, maugréa le soldat en se grattant la joue. « Assez pour résister à tous les Voyageurs et les pièges. Mais le but est de le retarder, le temps que le roi et ses gardes trouvent un abri dans les souterrains. On attend le réveil de ce monstre. »

Je demandais à Lithium si elle était prête. Et si elle ne l’avait pas fait, je lui conseillais de laisser sa place à sa jumelle de Minuit si celle-ci était certaine d’embrasser la cause des défenseurs et ne pas se retourner contre nous. Il ne manquait plus qu’un plan, mais était-ce possible d’en avoir un d’efficace ?


« Lith, y a pas trente-six mille solutions. Je vais m’occuper de gérer sa première vague d’attaque. Tu le surprends par derrière ou je-ne-sais-quoi, et tu tentes de transpercer sa cuirasse et sa peau en même temps. »

On devait être les derniers défenseurs qui pouvaient arrêter le Voyageur à la puissance démesurée. Donc on n’avait pas le droit à l’erreur. On n’avait jamais eu le droit à l’erreur. Je courrais par des rues parallèles à la grande avenue du Royaume pour dépasser notre ennemi. Mes lunettes me disaient exactement où il était, et je pouvais me rendre compte que son pouvoir l’englobait. Je m’arrêtai à vingt mètres devant lui, déboulant d’une ruelle. On était devant les jardins de sa Majesté, dans la cour du château. Il me vit mais ne fit aucun signe de s’arrêter. Il n’allait pas combattre, juste m’éliminer sans savoir à se mettre en position de combat. Il allait me payer son affront. N’empêche, il était plus que mastoc. Sa puissance incroyable se ressentait comme une mauvaise nausée, et je me demandais encore où était passé mon super titan de lave que je lui aurais envoyé en pleine gueule. Il parla et je sentais que son pouvoir était en préparation :

« Encore un ? Je suis très content de combattre des adversaires aussi valeureux que vous. Les Voyageurs qui ont choisi la voie du combat sont de vrais gladiateurs. »

Il termina sa phrase avec une quinzaine d’hexagones qui me fonçaient dessus. Et ce qui était formidable, c’était que je les voyais parfaitement. Je fis un grand bond en arrière pour esquiver son attaque qui siffla sous mes pieds. Plutôt rapides, ces trucs. Trois attaques dévièrent pour me lacérer dans les airs, mais je les déviai d’un coup de panneau avant d’atterrir sur le sol. Je répliquai :

« Mignonne ton attaque... Vas-y, Rocco, je te laisse cinq secondes pour t’enfuir.
_ Roquet »
, m’accusa-t-il d’un sourire. Juste après, plus de deux cent hexagones apparurent dans son dos. Et il était même pas à fond ce salopard. Je tins ferme mon panneau de signalisation. Il s’était cependant arrêté de marcher. Il leva son bras en ma direction d’une manière classieuse, faisant soulever sa cape. Et deux cent bris de verre foncèrent vers moi, deux cent bris en fureur dont la vitesse et le nombre dont le vacarme faisait penser à une nuée d’insectes volants gros comme le poing. A toi de jouer Lith, pensais-je alors que mes lunettes me permettaient de distinguer deux cent ailes violettes obstruant mon champ de vision. Une esquive ne serait pas suffisante cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gray Azoth
Messages : 69
Date d'inscription : 05/11/2011
Age du personnage : 27

Nouveau challenger
Gray Azoth
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 120
Renommée: 310
Honneur: 40
MessageSujet: Re: Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali EmptyVen 26 Oct 2012 - 0:09
Gray errait au centre du royaume, se baladant de rue en rue a la recherche d'une quelconque chose a faire, il fouilla dans ses poches et en sorti une ultime cigarette pour la nuit. Tâtonnant de nouveau dans le but de trouver le briquet qui allait lui servir à assouvir une nouvelle fois sa soif de nicotine.
Aspirant un grand coup puis relâchant la fumée Gray continuait d'avancer, trouvant un royaume a l'agonie, des maisons brûlaient encore tandis que d'autres tenaient encore debout par une volonté inconnue.
Des combats se déclenchaient encore un peu partout alors que d'autres quant à eux se finissaient.
Cependant on pouvait déjà déterminer que la guerre n'allait pas durer encore longtemps avant de se conclure.
Le Phoenix entendit alors des voix non loin de l'endroit ou il se trouvait.


-QUOI ! Vous dites que CE Rocco est ici ? Et qu'il a déjà explosé trois voyageurs ? Mais c'est vraiment un monstre ce type, mais comment on va faire ? Mais comment on va réussir à s'en sortir bordel de nouille !

Rocco ... Rocco ... Ah ça y est c'était le gros bourrin qui avait décidé comme ça d'un coup d'envahir le royaume ... Et c'était aussi à cause de lui que l'Immortel avait déjà faillit se faire : transformer en beignet, empaler par des lances, découper en rondelles par des épées et accessoirement se faire électrocuter par un abruti de paladin ... Il y avait des claques qui se perdaient et Gray comptais bien rendre des comptes à ce sombre idiot qui lui avait fait perdre sa première nuit à Dreamland. VENGEANCE ! Enfin presque ...Pour qu'il y ait vengeance il fallait déjà que notre idiot de zéro trouva où était caché le Big Boss.

*Bon où il est l'empaffé, j'ai bien envie de lui dire ma façon de penser VolleyBall Style, mais si j'le trouve pas et que quelqu'un s'occupe de lui j'vais avoir l'air malin moi ... Bon bah on finit la clope et on se bouge le derche*

Gray finit de brûler le reste de sa dernière cigarette et commença à courir a travers tout le village comme un demeuré, avant d'enfin commencer a réfléchir et de penser qu'il serait peut-être plus intelligent de chercher des bruits de combats épiques avant de courir dans le vide... Ah enfin un combat et apparemment ... Ca papote ... Bon on ecoute et on agit après...

« Mignonne ton attaque... Vas-y, Rocco, je te laisse cinq secondes pour t’enfuir.
_ Roquet »

Rocco ? Il avait bien dit Rocco ? ENFIN ! Ne cherchant même pas à comprendre ce qu'il se passait, le jeune homme fonça vers le lieu du combat et s'arrêta juste entre Rocco et Ed.

-Rocco ? Tu tombes bien toi, j'te cherchais ! J'ai enfin l'occasion de rencontrer l'abruti qui à foutu ma nuit en l'air... Et ca mon vieux je compte bien te ....!

Le reste de la phrase ne put se faire entendre a cause de deux centaines d'hexagones de miroir qui vinrent se loger dans le corps de Gray, le transformant en un porc-épic transformé en fontaine de sang. Il s'effondra sur le sol, les morceaux de verre incrustés dans la peau profondément. N'importe qui aurait fini dans le même état. Sauf que ce qui suivit n'était pas possible par n'importe qui : Le corps ensanglanté se relevait ! Il se relevait et il courait même, et au lieu de chercher à comprendre ce qu'il venait de lui arriver, il était en train de foncer droit sur Rocco. Une action digne d'un facepalm grandiloquant.
Apparemment toute l'assistance était complètement abasourdie par l'évènement tellement que le corps semblait se régénérer au fur et a mesure de sa course effrénée, ou peut-être était-ce le sang qui commençait à rerentrer dans les plaies qui se refermaient à grande vitesse qui laissait penser ça.
Comment un voyageur totalement inconnu avait pu résister a une attaque de cette puissance sans aucune séquelle. Une chose était sûre c'est qu'il comptait se venger. Il plongea sur Rocco, non sans prendre plusieurs hexagones en plein torse avant de le ceinturer et de crier a haute voix :


-CA C'EST POUR LA NUIT POURRIE QUE TU VIENS DE ME FAIRE PASSER SALOPERIE !!!

"Ca" ? c'était quoi "Ca" ? Peut-être "Ca" avait un rapport avec le fait que le corps du voyageur commençait à s'enflammer, ou bien peut-être était-ce lié a la colonne de feu que le voyageur venait de libérer avec lui pour centre. Cependant cette attaque paraissait quelque peu stupide, en quoi le fait de s'immoler avec son adversaire constituait une vengeance... Toujours était-il que la colonne commençait a disparaître dans un nuage de fumée et que la seule chose qui était visible était un corps complètement calciné : Celui de Gray Azoth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali EmptySam 10 Nov 2012 - 16:31
"An end once and for all."




Tout s'enchainait si vite..
Elle avait à peine eu le temps de sympathiser avec la voyageuse vampire, une splendide combattante, que déjà elle devait se rendre sur un tout autre front. Cette Eleonore avait apprécié tout autant qu'elle ce combat. Ce qui l'étonna en revanche fut le fait qu'elle la connaissait en tant qu'ancienne numéro 1 de la Baby. Ces ligues permettaient une célébrité notable, sans pour autant en être avertie. Pourquoi pas. En tout cas, Lithium avait particulièrement adoré l'instant où elles avaient dû s'enfuir au beau milieu du décor en ébullition, explosant à chaque pas, effaçant davantage ce que le passé avait mis tant de temps à construire, permettant ainsi un nouveau départ dans un environnement apocalyptique. Magnifique. Un tableau moderne et contemporain, qui méritait pleinement sa place au Salon. Le toboggan de glace, les cadavres de ces créatures insipides et inutiles jonchant le sol en position d'Hector, tout était si beau. Ce qu'elle] ne loupait pas celle-là sérieusement.
Ce corps était vraiment unique, celui qui lui convenait à la perfection. Il avait été fait pour elle. Elle se devait de le posséder intégralement, mais l'âme originelle ne se laissait pas faire. Elle tambourinait telle une enragée en elle, hurlant sa colère. La volonté de la maîtresse incontestée de cette enveloppe était puissante, mais pas suffisamment pour la contrôler,
Elle, sa "jumelle". Comment pouvait-elle se nommer autrement ? Elle était Lithium, elles ne faisaient qu'une, tout en étant parfaitement distinctes. Elle était née par pure mégarde. Au départ, toute la violence de Lithium était "normale", c'était sa nature, tout en restant douce et gentille. Une contradiction et une aberration. Puis, des élans de conscience on commencé à nuire à son équilibre déjà instable. Jusqu'à briser celui-ci et à scander sa personne en deux personnalités opposées. Son ancienne elle, toujours présente, d'un côté, et celle qu'elle avait tenté si difficilement de devenir. Tout ça à cause de ce Caleb. Il avait réussi en parti, à calmer ses pulsions. Tant qu'il était proche d'elle, son agressivité restait enchaînée. Mais une fois loin, très loin d'elle, plus rien ne la retenait. Ainsi, Elle avait réussi à prendre vie et à gagner en puissance en son absence. Il ne devait PAS revenir. A part si.. Si elle en jouait au contraire. Un plan germait dans son esprit, un plan qui résonnait comme une douce mélodie à ses oreilles. Mais maintenant, il y avait du pain sur la planche.

En quittant Eleonore, elle trouva Ed sur son chemin.
Ah, ce blondinet qui menaçait son existence en Lithium.
Si cela ne comptait qu'à
Elle, cela aurait fait longtemps qu'elle aurait tenté de l'éradiquer pour se protéger. Mais il n'empêchait qu'elle devait avouer que c'était un remarquable combattant, et seulement pour ça, elle n'attenterait pas à sa vie. Et puis, son niveau était plus élevé que le sien. Ce n'était pas le moment, un entrainement serait plus judicieux d'abord. Elle le suivit, maintenant son rythme de course pour se rendre au centre de la ville. Désert. Pas un rat, mais une terrible aura. Lithium Bis en frissonna d'un plaisir morbide. Une telle puissance ne passait pas inaperçue. Où et qui était ce monstre si imposant ? Sa curiosité la poussait à se lancer sur la trace des petits cailloux noirs qu'il laissait derrière lui. Alors qu'elle s'apprêtait à poursuivre ce modèle d'horreur, ils furent stoppés net par de misérables soldats à piètre allure. La jeune femme voulut rouspéter, mais se ravisa lorsqu'elle remarque le silence dont faisaient preuve ces nigauds. Il était tout prêt. Et cela rendit sa soif de l'apercevoir d'autant plus grande. Elle voulait le rencontrer.
Ed entama une courte discussion avec les soldats d'opérette. A en croire ce qu'ils disaient, à trente secondes prêt, ils l'avaient. Son pouvoir de verre semblait au premier abord complètement désuet, et pourtant si terrifiant en d'aussi cruelles mains. Monstrueux, et pourtant si excitant. Elle devait participer à cette réunion. Le blondinet lui demanda si elle était prête. "Prête" ? Depuis toujours, fut sa simple réponse. Elle ne répondit que par un sourire face à l'insinuation de sa présence. Il était pourtant si facile de déceler sa présence lorsqu'on connaissait la Lithium originale depuis au moins quelques temps, ou du moins, suffisamment.


« Lith, y a pas trente-six mille solutions. Je vais m’occuper de gérer sa première vague d’attaque. Tu le surprends par derrière ou je-ne-sais-quoi, et tu tentes de transpercer sa cuirasse et sa peau en même temps. »


Transpercer une cuirasse de ce type ?
Lithium Bis réfléchit assidûment à la question.
Les meilleures armes de pénétration sont les dagues, armes de voleur et d'assassins confirmés, les pièces maîtresses d'un meurtre réussi. Elle était bien placée pour le savoir, c'était ses armes de prédilection. Mais cela suffirait t-il à s'introduire et percer sa carapace ? Si elle mêlait des pointes de javelot ou de dard sur sa lame à double tranchant, peut-être que oui. Une arme d'estoc pourrait être la bienvenue. La hallebarde serait également une bonne réponse, vu qu'elle était justement conçue pour arracher, tailler et percer des pièces d'armures. Oui, c'est ce qu'elle allait faire.

Enfin, c'est ce qu'elle aurait fait si un abruti ne s'était pas jeté au devant de Rocco.
Et avait d'ailleurs heureusement pris une attaque mortelle à la place du camarade Ed. Un bouclier en adamantine n'aurait peut-être pas suffit pour le protéger. En quelque sorte, on pouvait remercier l'idiot. Mais avant de vous expliquer la scène avec légèrement plus de détails, observons les armes. Un mélange particulièrement ingénieux, prenant pour base une dague, parfaite pour la pénétration d'armure et autres assassinats, surplombé de lames d'hallebarde qui arrache, taille et perce les pièces d'armures les plus solides. La seconde arme était une sorte de javelot à dard. Au final, elle possédait deux armes; une dague à double tranchant, muni de deux piques d'hallebarde sur le côté, une arme à trois lames en gros, et une autre de type estoc, muni d'un dard à double tranchant également, avec des pics de javelot tout autour. De l'adamantine s'il vous plaît. Aussi solide que le diamant. Avec cet homme, sait t-on jamais. La naissance de la phobie de la propriétaire était stupide, mais le pouvoir qu'elle avait hérité ensuite, lui, était parfait. Elle pourrait s'en servir tellement mieux, et à des fins davantage sanglantes. Quelle idiote. Bref, revenons-en à l'imbécile suicidaire.
Alors même qu'elle apercevait Rocco pour la première fois, et qu'un profond sentiment d'admiration et de frayeur s'emparait d'elle, ce merdeux de newbie avait brisé son émotion. Fais chier, quelle merde ! Ce voyageur de seconde zone s'était pointé, comme ça, et s'était mis à déblatérer de parfaites âneries, avant de finir en charpie et de se transformer en porc-épic de verre. Lithium ne fut même pas étonnée par la réaction de la montagne. Elle le fut davantage lorsqu'il se releva tel un être revenu d'entre les morts.

L'occasion d'attaquer était maintenant.
Sans attendre, profitant du fait que Rocco, être suprême de puissance, était partiellement occupé avec cet imbécile fort étonnant, elle s'élança. Elle s'éclipsa dans le décor, accélérant sa vitesse à l'aide des forces qui lui restait, et tâcha de se rendre discrète. Pendant qu'elle courait, l'impertinent s'était entièrement relevé. Il fallait qu'elle se dépêche, vite. Au moment même où le suicidaire cérébral ceinturait Rocco par l'arrière, Lithium apparaissait, tel un fantôme. L'inconnu s’immola et Lithium frappa. Ses yeux s'écarquillèrent, une étrange sensation se fit sentir dans son dos, et de drôles de graffitis s'étirèrent sur son visage, le décorant de toute part. Sa vision venait de s'activer. Merci Crazy franchement. Grâce à ce tatouage bénéfique en soit pour une fois, elle put voir les légères brèches dans l'armure. Si fines, même pas de réelle faille, mais des espaces plus fragiles que d'autres. Là était le bon endroit pour y flanquer ses armes. Son front perla de sueur lorsqu'elle tenta d'approfondir sa vision. La puissance de Rocco était telle qu'elle endiguait presque sa nouvelle faculté. Elle put néanmoins entrapercevoir les zones "faibles" de son corps en même temps que les "faiblesses" de l'armure, si on pouvait les appeler ainsi.. Maintenant.
Elle enfonça profondément es armes, enfin c'est ce qu'elle espérait, le résultat viendra plus tard. Sa dague-hallebarde était aussi efficace que son dard à javelots. Elle puisa ses dernières forces, principalement dû à la rage de vivre, et de survie surtout, pour enfoncer au plus profond de ce personnage ses lames mortelles. La première s'installa au bas du dos, bien évidemment, ses deux lames-soeurs avec elle. La seconde également, légèrement plus haut. Elle s'extirpa rapidement du lieu d'attaque, ne souhaitant pas être prise pour cible. Au passage, elle tira difficilement le cadavre calciné de l'imbécile, et l'envoya valser dans le décor pour ne pas le laisser aux mains de Rocco. Profaner les morts, c'est mal. Même elle s'y tenait. Juste pour laisser plus de dégâts, si au cas où il survivait aux armes, elle jeta à ses pieds deux simples et adorables petites grenades de son cru, à clous, poudre à canon (y'a du feu encore, c'est utile), acide en poudre (les relations pour obtenir ça..), etc. Un bon mélange pour les gros bâtards.

Elle rejoignit Ed, sans aucune certitude de la réussite de son abordage.
Un monstre d'une telle envergure, vous imaginez ?
Il fallait que ça réussisse.




__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 321
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali EmptyLun 19 Nov 2012 - 11:15
La parade de Rocco était fabuleuse. Il attirait de plus en plus de Voyageurs, et c’était maintenant trois bons adversaires qu’il devait affronter. Le premier, le blond à lunettes, il ne le connaissait pas. Mais il était le premier à esquiver son attaque aussi faible fut-elle. Il augmenta d’un claquement de doigts le nombre d’hexagones ; voilà qui était déjà bien plus sérieux. Dire qu’il pouvait affronter tous ses adversaires sans même dévoiler ses véritables capacités. Et il n’avait pas utilisé l’Artefact qu’on lui avait donné. Sérieusement, il était devenu bien trop puissant. Il n’y avait pas dix Voyageurs qui pourraient l’affronter dans tout Dreamland, et Dieu savait que jamais ceux-ci n’avaient été aussi puissants. En tout cas, ce n’était pas le roquet avec ses lunettes de soleil qui allaient le bloquer. Il fit un geste théâtral et tous ses bris de verre foncèrent vers l’assaillant. Aucune difficulté, une attaque simple pour lui.

Par contre, le reste, il ne l’avait pas prévu. Il s’était attendu à ce qu’on l’attaque, pas à ce qu’on se jette sur la sienne. Un nouveau Voyageur, albinos, se prit la majorité des carreaux en verre, permettant au blondinet d’esquiver les restants. Le corps reçut tellement de morceaux de verre qu’il en était défiguré. L’impact fut si grand qu’il fut rejeté sur plusieurs mètres en arrière ; plus efficace qu’un bon coup de chevrotine. Mais à sa grande surprise, encore une fois, le Voyageur se releva. Impossible d’endurer autant d’attaques et de survivre ; son endurance n’était pas pris en compte. Et pourtant, il était là. Et fonçait sur lui.


« Un Voyageur de la Mort. Ou de la Vie. Tu es quelqu’un de très, très intéressant, albinos. »

Il envoya une nouvelle vague d’une centaine de carreaux en verre pour tuer une bonne fois pour toutes ce nouvel ennemi ; il avait hâte de voir jusqu’où allait son pouvoir à lui, et s’il disposait d’autant de réserves qu’on pourrait le croire. Mais les cent hexagones, au lieu de se planter une nouvelle fois dans la chair de son ennemi disparurent tout bonnement par un portail magique. Rocco était largement assez puissant pour déceler les traces magiques des portails du blondinet, et il n’eut aucun problème à se protéger à temps de ses propres hexagones qui lui arrivaient au-dessus de la tête. Il les fit tout simplement disparaître avant qu’ils ne puissent tester son armure. C’était donc les capacités du blond. Aucune idée de son Royaume à celui-là. Mais il avait permis à son allié de réduire la distance entre lui-même et le Seigneur de Guerre. L’immortel le ceintura d’ailleurs au niveau du torse. Et l’énergie magique qui circulait dans son corps se faisait plus ardente. Et merde, il devait se débarrasser de ça.

Exactement comme pour le collet qu’on lui avait tendu tout à l’heure, Rocco se dégagea de l’emprise de l’albinos sans bouger : les hexagones qui recouvraient son torse se détachèrent de sa peau et emportèrent avec eux le Voyageur qui s’y était accroché. Pour ne rien laisser au hasard, il fit voler le pugiliste en créant une dalle de verre sous ses pieds et en le jetant dans les airs, une demi-seconde avant qu’il ne s’explose lui-même en surchargeant son pouvoir. Les hexagones qui avaient accompagné le Voyageur retombèrent sur le sol dans des cliquetis avant de disparaître.

Il perçut le nouvel ennemi qui arrivait dans son dos une petite seconde avant qu’il ne frappe. Mais ça restait trop tard pour arrêter Lithium. Alors que cette dernière perçait déjà son armure dans le dos avec une arme inconnue, il eut le réflexe d’envoyer ses hexagones au loin, décalant ainsi l’arme (ou les armes d'ailleurs) plantée à l’intérieur. Son dos n’était pas éraflé, il pouvait remercier sa cape et sa veste (qui elles, étaient écorchées). La menace était écartée, mais il n’avait pas eu le temps de reconstituer son armure que les deux Voyageurs avaient endommagé. Ce qui était parfait pour laisser le blondinet attaquer d’un saut, préparant un coup gigantesque de son panneau de signalisation. Mais encore une fois, Rocco n’eut aucun problème à déjouer l’attaque : il para tout simplement de son énorme main. Le choc fut si violent que le panneau garda la trace des phalanges du Seigneur de Guerre, et que le coup se répercuta dans les bras d’Ed. Rocco créa un mur d’hexagones en verre derrière lui et repoussa la blonde le plus loin qu’il put pour éviter qu’elle n’attaque à son tour. Il repoussa le blondinet d’un coup de poing, qui même paré par miracle par le panneau, l’éjecta au loin. Voilà, il était moins entouré maintenant.


« Vous êtes bons tous les trois. Vous êtes les seconds à m’avoir arrêté.
_ Laisse-moi être le troisième. »
lâcha tout d’un coup une voix grave emplie d’une puissance inimaginable.

Rocco fut éjecté d’un coup d’une puissance incalculable et invisible. Il rentra dans une maison en défonçant le mur. A sa place, apparu de nulle part, un nouvel arrivant se tenait. Frôlant le mètre quatre-vingt-dix, même ses vêtements amples (un long manteau de voyage bleu, des longues bottes, un foulard) ne parvenaient pas à cacher une stature musculeuse. Sa position montrait qu’il avait donné un simple coup de poing. A son dos était maintenu une gigantesque épée couverte de sang. Il était blond et portait une barbe. On pouvait facilement lui donner la quarantaine.


« Lithium, Gray, Ed, je vous conseille de partir. On va y aller à fond.
_ Pardon, vous êtes ?
_ Celui qui a sauvé votre commando de Princes Tyranides. Pas de question et filez. »


Sa voix était forte sans forcer, et n’attendait pas d’autres réponses que l’ordre accompli. Il savait qu’ils avaient plein de questions à poser mais ce n’était ni le lieu, ni le moment (à bien réfléchir, c’était surtout le moment le problème). Pour preuve, une dizaine d’hexagones foncèrent vers le nouvel arrivé, qui les envoya au loin d’un mouvement de poignet. La voix de Rocco parvint de la maison effondrée :

« Un coup pareil ne s’invente pas. Tu n’es pas du tout répertorié dans les archives de Relouland, mais tu n’es pas un quidam. » Le Seigneur de Guerre était sorti du bâtiment dévasté et affichait un sourire jaune. Plusieurs centaines d’hexagones vrombissaient autour de lui comme un essaim. Il conclut : « Tu dois être le numéro 1, celui que personne ne connaît.
_ Oui, je le suis. Mais bientôt, tu ne t’en souviendras plus. D’ailleurs, tu ne te souviendras plus de rien et redeviendra un Voyageur inoffensif.
_ C’est le Royaume de l’Oubli, non ? Ta contrée d’origine. Celle dont personne ne connaît l’existence.
_ Celle que tout le monde a oublié, surtout. »
, fit le Numéro Un, en claquant la langue. C’était par ce pouvoir qu’il avait réussi à demeurer le plus secret possible : en effaçant la mémoire à tous ses interlocuteurs (ou en tout cas, à la grande majorité). Sa maîtrise était d’ailleurs tellement poussée que lui-même n’oubliait plus rien, lui permettant de se souvenir de toutes les informations sur n’importe quel sujet ; il avait suffi qu’il ait vu une image de Lithium dans le journal avec son nom pour qu’il puisse l’identifier sans aucun problème. Et il parvenait finalement à la quintessence de son art : manipuler les souvenirs.

Il savait que la conversation était terminée, il était donc temps de passer à l’attaque. Rocco n’avait pas détruit le château avec tous les habitants du Royaume. Rien n’était perdu. Heureusement que tout le monde l’avait bloqué en lui faisant perdre du temps. Magnifique comportement de leur part. Mais détestable sacrifice. Il allait faire payer à tous les individus que Rocco avait tués ce soir. Le temps d’un soupir.

Huit cent hexagones foncèrent vers le Numéro Un à une vitesse incomparable. Mais elles traversèrent toutes le Voyageur avant de disparaître. En fait, elles n’avaient jamais existé : Numéro Un avait fait croire à Rocco qu’il avait préparé son attaque. L’illusion se dissipa en même temps que le faux souvenir : le Seigneur de Guerre comprit la duperie trop tard. Une gigantesque épée tout en fer menaçait de le décapiter. Un bouclier de dix centimètres d’épaisseur vinrent parer le coup ; ça ne serait pas suffisant pour arrêter une telle force, mais assez pour le ralentir. Rocco fit une pirouette tandis que ses bris de verre se faisaient exploser ; il contrattaqua directement d’un coup de poing. Ce fut au tour du blond barbu de s’envoler dans les airs. Rocco nettoya un filet de sang qui coulait de ses lèvres. Il réfléchit rapidement.

Il comprit rapidement que le pouvoir du Numéro Un était limité dans le temps : il ne pouvait pas trafiquer ses souvenirs sans un laps de temps quelconque. Rocco anticipa la prochaine manœuvre évidente de son adversaire. Il déploya un large et formidable bouclier d’hexagones et...

« Un » fit oublier à Rocco qu’il combattait quelqu’un. C’était très simple pour lui. Il n’avait plus qu’à se lancer face à son adversaire et lui asséner un coup d’épée d’une puissance phénoménale. Mais il comprit que le Seigneur de Guerre avait prévu sa manœuvre : il avait dressé une sphère dont il était le centre, de deux mètres de rayon, pour être protégé de sa prochaine attaque malgré son pouvoir. Il déchira certes la défense comme du papier, mais Rocco eut le temps de récupérer ses souvenirs perdus en le voyant (normalement, un oubli restait un oubli, mais il se pouvait que l’amnésie vole en morceaux devant les évidences). Le blond fit une grimace et attaqua Rocco d’une manière bien plus conventionnelle. Celui-ci esquiva la lame d’un bond en arrière tandis que l’arme explosa le sol comme un gigantesque morceau de verre. Il lui envoya une cinquantaine de projectiles en retour, qui furent esquivés d’un large saut vers la gauche. Il reconstitua sa défense avec un large bouclier de plusieurs centimètres d’épaisseur, et profita du répit pour partir en arrière.

Rocco sentit que le pouvoir de son adversaire allait être de nouveau disponible. Il changea de stratégie et fit tournoyer autour de lui cinq cent hexagones sifflants. Numéro Un ne chercha pas à pénétrer ce bouclier mortel (ou alors, il venait de s’y frotter, comme le laissait indiquer un pan de sa veste arraché par la force du tourbillon). Rocco profita du laps de temps pour s’envoler dans les airs par un tapis volant qu’il avait fabriqué. Il était simple de constater que son adversaire, aussi dangereuses étaient ses capacités, n’attaquait au final que de près. Par contre, Rocco pouvait sans problème le combattre de loin. Ce qu’il fit en envoyant des groupes de dizaines de projectiles successifs pour affaiblir l’adversaire, voire l’embrocher.

Numéro Un grimaçait encore une fois. Ca faisait longtemps qu’il n’avait pas combattu. Il roula des muscles pour se les chauffer alors qu’il voyait que Rocco s’envolait. Numéro Un finit par craquer sa nuque. Il allait pouvoir se mettre à fond maintenant. Il fit un mouvement de bras pour parer le premier assaut, sauta sur le côté pour le second, et une brève accélération pour le dernier. Rocco s’était très vite adapté à son pouvoir : contre ça, une seule solution. Le Numéro Un fit croire à Rocco qu’il sautait ; la réaction fut rapide. Trois cent hexagones vinrent traverser le faux souvenir, tandis que le véritable Numéro Un arrivait par derrière d’un saut si puissant que le sol s’était fissuré. Il traça dans les airs une ligne verticale. L’entaille fut si puissante qu’elle siffla malgré la hauteur, et découpa l’armure du Rocco, le bras de Rocco, et l’autre bout de l’armure de Rocco sans s’arrêter, tout cela avant d’atteindre la plateforme et de la découper à son tour. Tandis que les deux corps chutèrent dans les airs, le blond termina par un immense coup de pied qui brisa les côtes de son adversaire malgré les hexagones.

Les deux chutèrent vers le sol, se réceptionnant plus ou moins bien. Le Numéro Un avait enfin réussi à porter un coup face au Seigneur de Guerre. Un seul, après quelques tentatives ratées. Mais seul le résultat comptait, et celui-ci était flamboyant : pas une seule blessure de son côté, et un bras en moins pour l’autre. Ne cherchant pas à savoir si la perte d’un bras endommagerait véritablement le Voyageur, le Numéro Un resta dans l’optique qu’il était parfaitement fonctionnel. Toujours partir de la pire des hypothèses pour ne faire aucune erreur fatale. Rocco de toute façon, se créait déjà un énorme bras en hexagone. Celui-ci à peine finalisé qu’il envoya un énorme coup à son adversaire. Le blond frappa dans le bras en verre et l’explosa en deux morceaux sous sa force. Son coup d’épée en réponse faillit découper en deux son ennemi.

Rocco avait perdu la mesure. Ses attaques devenaient désordonnées et ses protections volaient en éclat sans aucun effort. Enfin, il réussit à parer une dangereuse attaque qui l’aurait taillé en deux. Mais il ne put échapper à l’autre main du Numéro Un qui l’agrippa au visage et l’envoya voler à travers une autre maison. Pour le blond, le combat était terminé. Il avait d’autres atouts dans sa manche et il n’était pas blessé. Rocco perdait du sang, était fatigué et avait démontré l’étendue de son pouvoir. C’est ce que croyait donc le Numéro Un. Mais ça, c’était avant.

Une brusque énergie magique, encore plus malsaine que d’habitude, s’échappait du Voyageur. Rocco revenait encore, la gueule en sang, mais l’Artefact qu’il avait autour du cou s’était activé et dégageait une aura de puissance terrifiante. Le changement fut notable : tous les hexagones de Rocco, au lieu d’être en verre comme d’habitude, se transformaient en matière sombre, presque vaporeuse (ou nuageuse), laissant une traînée d’obscurité derrière elle. Le Numéro Un plissa les yeux car il n’aimait pas ce qu’il voyait. Il y avait peu d’Artefacts qui donnaient un élément au pouvoir du propriétaire ; il fallait croire que Rocco avait réussi à mettre la main dessus sur un de ceux-là. Numéro Un se disait qu’il devrait aller voir à Park of Games, voir ce qu’il s’était passé à ces Artefacts pourtant cachés par ses propres soins. Le combat allait être encore plus rude que prévu, finalement. L’élément Ténèbres ne pouvait pas être bloqué, soit par des protections magiques, soit par des magies. Une armure, des murs, du métal, des épées, des boules de feu, des portails, rien ne pouvait le bloquer. Il faudrait faire attention.

Rocco se dépêcha de créer un dôme autour du Numéro Un, composé seulement d’hexagones sombres. Impossible de briser les pièces sans sacrifier son épée ou un de ses bras. Le plus puissant des Voyageurs utilisa alors une de ses nouvelles techniques : il fit oublier à Dreamland son existence, et il disparut, tout simplement. Huit cent hexagones firent chou blanc en ravageant la zone. Rocco mit du temps avant de comprendre que l’adversaire avait esquivé l’attaque, mais il n’aimait pas ce tour. Son Artefact lui pompait vraiment beaucoup d’énergie ; si son adversaire ne refaisait pas surface de suite, il allait consommer toutes ses ressources en vain. Mais il savait qu’il se ferait prendre à revers s’il arrêtait tout de suite d’utiliser son Artefact. La stratégie n’était pas conne. Il n’avait pas assez de puissance pour détruire tout le château avant de s’épuiser totalement, ce qui le mettrait à la merci du Voyageur. Un rapide calcul se fit dans sa tête : il fallait qu’il abandonne maintenant, ou c’était échec et mat. Rocco attendit vingt secondes avant de se décider. Personne ne réapparaissait. Le Seigneur de Guerre s’envola sur un tapis de verres normaux. Il partit du champ de bataille ; l’objectif avait tout de même été atteint.
Mais le Royaume de la Table Pentagonale avait résisté à l’attaque. Bel exploit.

Numéro Un réapparut à l'endroit où il avait disparu. Rocco avait fui sans chercher à attaquer le château, ce qui voulait dire soit qu'il avait surestimé ses pouvoirs, soit que ce n'était pas ce qu'il recherchait avant tout. Il devrait faire l'enquête. Il aurait bien aimé manipuler les souvenirs des trois Voyageurs, mais il ne pouvait pas se cacher plus longtemps. Et s'il utilisait continuellement son pouvoir, il allait finir par être amnésique, et il fallait qu'il se souvienne de cette nuit, absolument. Il décida au moins de se retirer sans que personne ne le sache.

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali Empty
Revenir en haut Aller en bas

Event (Milieu du Royaume) : Rocco Orenzonali

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Royaume des chevaliers de la table pentagonale :: Event 4 : Nouvelle Ere-