Haut
Bas

Partagez

Une amitié du monde réel qui devient onirique ! [PV : Taïji Neko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kala Kourou
Surnom : Water Boy
Messages : 1559
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 22

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Une amitié du monde réel qui devient onirique ! [PV : Taïji Neko] Une amitié du monde réel qui devient onirique ! [PV : Taïji Neko] EmptyDim 8 Avr 2012 - 23:31
Y a juste un truc qui me chiffonnait : Taïji. Ce mec, c'était mon meilleur ami, je le connaissais depuis longtemps et je savais qu'il avait peur de la lumière. Un noir ayant peur de la lumière ? On aura tout vu... Mais en tout cas, j'allais tout le temps chez lui lorsqu'il ne venait pas en cours parce qu'il faisait beau et il avait peur du soleil. 'Fin bref, lorsqu'il y avait un peu de soleil, il ne bougeait pas de chez lui. Je comptais aller lui rendre visite aujourd'hui sauf que je n'avais pas le temps, enfin, je n'ai pas trouvé le temps et j'avais complétement oublié car je raccompagnais dorénavant Myriam chez elle et je restais avec elle pendant un long moment et parfois, je restais traîner dehors, une cigarette aux lèvres et je restais, m'asseyant sur un banc, en attendant que la nuit tombe pour pouvoir rentrer chez moi. C'était... Étrange comme sensation. J'étais, on va dire, amoureux. Parfois, les relations amoureuses se durcissaient au fil du temps, cela peut aussi bien s'appliquer à celle-là.

Je n'avais pas trop faim lorsque j'étais rentré chez moi. Et même si ma mère avait cuisiné mon plat favori, l'eau ne venait pas à ma bouche. Je prenais une douche lorsque je reçu un SMS de Floriane. "Ça y est, ça commence...", me disais-je. Un petit mot d'amour par-ci, par-là. C'était cul-cul la praline mais de toute façon, c'est toujours comme ça. Et ça commençait à me plaire... M'enfin.
Je pris mon casque et mon portable et mis du SHAKA PONK, volume maximum, comme je l'aimais. 22h, 23h passée, mes paupières commencèrent à se fermer tout doucement et finalement, je m'endormis, laissant place au hasard l'endroit où j'allais atterrir à Dreamland.

----------

"Oh putain... Oh putain non, pas ici !.."

Oui, j'étais en train de cauchemarder. L'endroit où j'avais atterri était... Le royaume des Doutes. Satanées pierres, je les détestaient. Obligées d'écrire nos pensées sur elles. Fait chier... En plus, il n'y avait personne aux alentours, personne ! Un putain de
no man's land... Et merde, comment je vais faire ? Je pourrai marcher mais je perdrais mon temps... Voyons, d'après ce que je savais, Champiland n'était pas très loin et il y avait aussi un endroit qui était une sorte de musée... Mais je ne savais pas quel direction prendre ! Et galère, et merde !.. J'étais obligé à rester ici... Ah ! Mais je sais ! A chaque fois que je suis au Royaume des Doutes, il y a tout le temps un bleu qui se pointait ! Même si je n'aimais pas ça, je commençais à en avoir marre aussi, j'admets que ça pourrait me sortir d'un ennui... Énorme. Bon ben, fallait plus qu'à attendre.

*POUFF*

Ah ! Enfin ! Alors, c'est qui, c'est qui ?!

"Ouah... Merde. Ben ça alors... Hepepep, Taïji !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une amitié du monde réel qui devient onirique ! [PV : Taïji Neko] Une amitié du monde réel qui devient onirique ! [PV : Taïji Neko] EmptyMer 11 Avr 2012 - 17:38
Pour la première fois de tout mon existence, j'étais heureux. Ma peur du soleil s'était comme ... évaporée. C'était si étrange comme sensation, la sensation de pouvoir et vouloir tout affronter. En guise de récompense personnelle pour ne plus avoir peur du soleil, je le regardais constamment, ce n'était pas possible pour moi de m'en lasser.

Ainsi, je m'habillais pour sortir avec un soleil rayonnant. Pour la première fois de toute ma vie (exceptée les courses dans la pluie) je me baladais. Je vis des pigeons, oiseaux et mouettes en train de voler dans le ciel, au dessus de la plage. On dirait qu'ils faisaient une chorégraphie aérienne. Je regardais aussi les enfants jouer avec le sable, faisaient des châteaux de sables et d'autres un peu plus aventureux décident de jouer avec les vagues. C'était assez agréable comme journée même si je ne faisais que regarder. Alors que je prenais le chemin du retour, je fis la rencontre de un de mes racailles ( puisque je les ai tous battus, ils me respectent et je suis leur chef)

"ben alors, Boss, ne voyez-vous pas le soleil rayonner ?"

Je ne dis rien et pour lui montrer mon immunisation de la lumière, je regardai ce dernier avec une mine sérieux. A ce moment, Samir (le prénom du racaille) est surpris et heureux de ce fait nouveau.

"Ouah, enfin tu es devenu un vrai boss, Taïji"

Pas de sourire, je n'aime pas et je trouve cela assez inutile mais en revanche pour lui remercier de ce compliment

"Tiens en fait, ça te dirait un petit entraînement avec ton "vrai boss" ?"

Samir accepte et notre petit entraînement commence. Des mae-giri (coup de pied direct), mawashi-geri (coup de pied circulaire) sont donnés. C'était un petit entrainement de 5 min, pas un véritable combat de rue ! Après cet entrainement je suis rentré chez moi. Je jetais un coup d’œil à mon téléphone. 3 nouveaux messages !! O.K, voyons cela. Alors un message de mon prof de karaté Farès, disant qu'il y aura des cours pendant les vacances de pâques. Et les deux autres messages sont de mes parents. Pas envie d'écouter leurs messages, ils ne le méritent pas ! ( ils essayent de trouver une solution pour vaincre ma phobie alors que cela et bien révolu depuis ce matin) de plus je suis fatigué. Je pris une douche et hop au lit ! Pas besoin des "paupières-qui-se-ferment-lentement" à peine je touche mon lit je me suis directement endormi.
---------
Ainsi, je tombais dans un monde assez bizarre, je vis des rochers partout. C'était peut être une hallucination mais ils avaient l'air d'avoir des yeux et une bouche !!! Avec une indifférence parfaite je marchai en contemplant ces rochers. Je me posais des tas de questions et je ne sais pas comment mais tous mes questions s'inscrivaient dans les rochers ! Alors là je suis dans une dimension spéciale : la dimension du questionnement

"Je suis où ???!!!!! B****L !!!!!!! (langage grossier)

"Hey, surveilles ton langage jeunot"

Je regardais la roche, je ... je rêve c'est bien elle qui m'a parlé ?????

"Hey je suis là !! arrêtes de regarder cette roche que j'ai dessiné"

Quoi !!!! Une roche dessinée ????? Je me retournai brusquement pour voir quel est le con qui s'amusait à dessiner des roches sans importance. Et je vis un homme avec une tête de point d'interrogation. Physiquement il m'a failli fait mourir de rire mais d'un autre coté je n'ai pas aimé ce qu'il a dit "jeunot"

"Je rêve, non seulement tu gueules pour un rien ou pour dire des grossièretés mais en plus tu es un novice, et novice noir en plus "

Ah cette fois, même si il avait une apparence drôle et sympathique j'avais envie de lui mettre un coup de poing dans son point du point d'interrogation à cause de trois mots " novice, novice noir et jeunot". Malgré cela je décide de lui offrir encore une chance en lui administrant un regard tellement froid que l'homme n'avait pas d'autre choix que soit de baisser la tête et ne rien dire ou soit répondre à mes questions.

"Tu es à Dreamland, le monde des rêves

"je fous quoi ici ?"

"On s'en fout de cette question tu es ici point ! tu as des pouvoirs !!"

"quelle pouvoir ??"

"Le pouvoir de ta peur"

A cet instant, je ne savais pas quoi dire. Je pensais à ce pouvoir de ce soleil ou la lumière mais en réalité je pensais plus à cette charmante fille qui m'a sauvé de ma peur. Elle s'appelle comment déjà ? Karen? Kimly? Ah oui Kimberley!!!!

"Elle"

Surprise, l'homme connaissait cette fille, je le demandai alors qui est-elle et où est-elle?

"Laisses tomber, c'est une princesse, tu ne pourras jamais l'atteindre !"

Une princesse !! Cette gracieuse et courageuse fille est une princesse, je ne pourrais m'empêcher d'être heureux car une princesse s'intéresse à un garçon comme moi. Je croyais que les princesses s'intéressent les hommes ouverts, protecteur et noble du genre (ne vous inquiétez pas moi chevalier de "thundertectronc de je ne sais pas quoi" est venu vous sauvez"). Mais là, c'était strictement le contraire qui s'est passé...
Bon bref.

"Où est-elle?

"Elle est à peu près vers la zone 4. Mais laisse tomber jamais vous vous aimerez, c'est impossible qu'elle aime un novice comme toi

Et encore une fois, je lui fis le regard-qui-oblige-à-l'autre-personne-de-fermer-sa-bouche. Et ainsi mon objectif est de retrouver cette fille ayant pour nom Kimberley. Mais problème je ne savais même pas où est cette ville qui se trouve dans la zone 4 et je étais trop loin pour demander une nouvelle fois à l'homme au point d'interrogation avec mon regard. Génial !!!! et en plus personne. Mais tout à coup j'entendis une voix me réclamant

"qui est-ce ?"

Je me retournai et vis une silouhette qui me semble familier ... Pas possible !!!! Est ce vraiment Kala ? Ok je lui bombarderai de questions sur ce monde de dingue !!!!!

"Kala, tu fais quoi ici ?! Qu'est ce que c'est que ce monde bizarre et pourquoi je suis dedans ?? qui sont ces rochers qui inscrivent mes questions ? Et je sais que je t'emmerdes avec mes questions mais réponds moi"


Dès que je me posais des questions je deviens un vrai hystérique....[/i]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kala Kourou
Surnom : Water Boy
Messages : 1559
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 22

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Une amitié du monde réel qui devient onirique ! [PV : Taïji Neko] Une amitié du monde réel qui devient onirique ! [PV : Taïji Neko] EmptyDim 15 Avr 2012 - 14:11
C'était bien Taïji, mon ami du monde réel, lorsque je n'étais pas Kala Kourou le voyageur. Ce grand noir, me dépassant d'une tête. Il m'avait toujours énervé à me dépasser d'une tête en plus. Je me répétais mais c'est comme ça : il avait peur de la lumière et maintenant, il était devenu un voyageur ! Ouah, ça fait vraiment bizarre. Quelqu'un que tu connaissais depuis presque toujours dans la vraie vie et que tu voyais... Là, ça faisait vraiment bizarre. Très bizarre. Et du coup, je me demandais ce que deviendrait Taïji, maintenant qu'il était un voyageur. J'en ai vu beaucoup qui venaient de devenir voyageur et qu'ils étaient tombés dans le côté Obscur de la Force... Et donc, j'avais peur pour lui. Déjà qu'il traînait avec ses racailles, là...

Il se précipita vers moi et, à peine j'avais ouvert la bouche, il était en train de me mitrailler de questions :

"Kala, tu fais quoi ici ?! Qu'est ce que c'est que ce monde bizarre et pourquoi je suis dedans ?? Qui sont ces rochers qui inscrivent mes questions ? Et je sais que je t'emmerdes avec mes questions mais réponds moi !"

Ah... Ah ouais. Moi-même, je n'étais pas aussi bruyant à mon arrivée. Et Clem était aussi perdu que moi et de toute façon, j'avais remarqué, Clem n'avait pas trop parler cette nuit, sûrement par timidité. Enfin bref. Vas falloir que je fasse un énorme topo de la situation, bien expliqué à Taïji pour qu'il comprenne. Comme je l'ai fais avec ce... Ce qui ? Il avait un nom bizarre aussi... Euh... Ah oui ! O'ge Dim. Vraiment bizarre. Bref, jetons-nous à la besogne :

"Ok, d'abord, tu te calmes et on va s'asseoir. Par terre, c'est préférable."

Je m'asseyais et attendais qu'il le fasse pour pouvoir continuer :

"Alors, tu es à Dreamland, le monde des rêves. A chaque nuit, on se retrouve dans cet endroit mais on en a pas conscience, enfin, avant qu'on devienne un Voyageur. Un voyageur est un humain qui a vaincu sa plus grande peur, sa phobie et toi, tu as vaincu ta peur de la lumière la nuit dernière et maintenant, tu es devenu un Voyageur. Et désormais, à chaque nuit, tu vas te retrouver ici. Mais pas là où on est bien sûr, mais à Dreamland. T'inquiètes pas, Dreamland est grand, très grand. Moi-même, je n'ai parcouru qu'un dixième de ce monde. Et pourtant, j'ai vu beaucoup de choses. Et bref, je me transforme en espèce de sage, comme dans Kirikou et autres films. Trop marrant ! Bref, et c'est quoi ton pouvoir alors ? Si tu veux, je te montre le mien, je contrôle l'eau. Plutôt cool, non ?"

Et je fis apparaître des fils d'eau, assez gros pour que Taïji puisse les voir. J'étais en train de les faire léviter avec mes deux mains et je m'amusais. C'était vraiment génial, et le faire devant quelqu'un que je connaissais depuis tout petit était vraiment super.

Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une amitié du monde réel qui devient onirique ! [PV : Taïji Neko] Une amitié du monde réel qui devient onirique ! [PV : Taïji Neko] EmptyJeu 16 Aoû 2012 - 15:41
Franchement Kala Kourou c'est un ami mais je persiste à dire qu'il n'est pas le meilleur. Bon d'accord, il a une bonne éloquence, il s'exprime bien, il adore la littérature, quand il parle de quelque chose il parle avec passion (il parlait comme ça quand il expliquait ce qu'était Dreamland) mais cependant , je sens que je ne dois pas lui faire part de mes petits secrets. Bon après m'avoir expliqué où j'étais et m'avoir expliqué mon type de pouvoir j'essayais de le faire sortir. J'ai d'abord pensé que mon pouvoir surgiraient en faisant une belle pose comme les super-héros. Je peux vous dire qu'il y en a eu des poses, des de super-héros, des poses dans la vie de tous les jours, même des positions perverses, rien y fait, et puis Kala qui agaçait avec ses airs de mauvais prof. Et tout d'un coup, d'un clic j'ai pensé à une pose que je voulais toujours faire, il suffisait de placer mes mains de sorte qu'il fait un tour, c'était comme une pose de sage. J'essayais de faire cette pose, rien ne se fie ... peut etre que la solution n'était pas dans les poses, et l'autre qui me saoulais avec ses moqueries. Vu sa réaction, il a du prendre ma pose comme une blague. Oui l'autre c'est son surnom à chaque fois qu'il me fait ***** je prononce l'autre comme ça je calme un peu. Mais on dirait que ce jour là j'étais de très très très mauvais poil mon énervement augmentait sans cesse. Malgré mon que ma colère augmente de seconde en seconde les choses ne changeaient pas l'autre se moqait encore et encore dès que ma colère a atteint son paroxysme, violemment je me retournai en direction de l'autre et inconsciemment refit la même pose (la pose sage) et un stupéfiant flash se produisit .Ce flash avait rendu aveugle Kala certes pendant 10 secondes mais ça avait marché. Pour confirmer que c'est bien qui ai fait cette technique je la refit une fois de plus sur Kala, le pauvre, j'ai encore trouvé un autre moyen de le calmer, Alors pour que ma technique marche j'avais besoin de m'énerver, OK. Mais comment vais je l'appeler ??? "Halo de lumière"? "Éblouissement lumineux" ? Non "Halo de lumière" est bien mieux ...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kala Kourou
Surnom : Water Boy
Messages : 1559
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 22

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Une amitié du monde réel qui devient onirique ! [PV : Taïji Neko] Une amitié du monde réel qui devient onirique ! [PV : Taïji Neko] EmptyLun 27 Aoû 2012 - 2:41
Mandris n'avait pas bougé. Ou plutôt, il était toujours sur sa chaise avec un DreamMag sur les yeux. Il dormait en fait, même si dormir à Dreamland était assez bizarre. Il était fatigué d'être là. Son chef lui avait dit que s'il voulait entrer dans le Clan des Huit, il fallait qu'il recrute de nouveaux ou de puissants voyageurs au Royaume où le plus de personnes apparaissaient : le Royaume des Doutes. Mais cela faisait une semaine qu'il était là et malgré les prestations magnifiques qu'il avait faite auprès des nouveaux qui ne comprenaient rien à ce qui leur arrivaient, il fit choux blanc. C'est pourquoi il avait demandé aux créatures du Royaume, en échange de ses services pour protéger celui-ci, de le prévenir lorsque des Voyageurs s'endormiraient ici.
Un vent-moqueur de Délirium City passa par là et se moqua de sa situation, ce qui le fit réveiller. Il bâilla à n'en plus finir en étirant ses bras le plus possible, craqua son dos, les doigts, la tête et lut le nouveau DreamMag qui venait de sortir et qu'un pélican-postier avait lâché à son attention.

« Ed Free, le Voyageur Claustrophobe dont la tête a été mise à prix par les VonJackson vient de participer à une des plus grandes batailles du Royaume des Cow-Boys. La raison de cette bataille nous ait inconnue mais il s'agirait, par diverses sources, que cela était pour un puissant Artefact, normalement caché près de la bourgade de Lemon Desperadoes MAIS cela n'a toujours pas été vérifié. Nos reporters enquêtent mais les comptes-rendus ne sont toujours pas arrivés. Mais vous en saurez sûrement plus dans le prochain numéro ! »

« Bordel, tout pour se faire remarquer, lui... Il est énervant, à la fin ! Moi aussi, je veux me faire connaître ! Moi, le seul faiseur de poissons de Dreamland va rejoindre le célèbre clan Onirion ! J'aimerais bien me faire interviewer, tiens. »

Il réajusta son chapeau et lut le reste. Il remarqua qu'il y avait un paquet de Voyageurs disparus, quand même, au moins cent voyageurs mouraient dès leur première nuit, même ceux qui possèdaient un rare pouvoir. C'est surtout pour préserver ces pouvoirs qu'Onirion voulait recruter mais aussi pour pouvoir faire face à la menace d'extermination de voyageurs donnée par quelques puissants Seigneurs Cauchemars. Il continua à lire lorsqu'il vit dans la parties "faits divers" que Kala Kourou, le seul voyageur hydrophobe et indépendant (il y avait aussi Andrew Jackson mais il n'avait toujours pas vaincu sa phobie au moment où l'histoire se déroule) avait sauvé Circus Attractions de la faillite en tuant un voleur qui s'était emparé de la source d'énergie du parc. Hmm... Mandris se disait que si ce Kala Kourou entrait dans les rangs d'Onirion, son chef lui permettra de rentrer à lui aussi dans le Clan ! Avoir le pouvoir de l'eau était aussi rare que d'avoir celui des poissons ! Et d'après ce DreamMag, il n'avait pas l'air d'être un rookie ! Bingo ! Jackpot ! Il n'aura qu'à faire son rapport comme toutes les nuits, disant qu'il n'y avait rien de nouveau, chercher la tête de ce Voyageur pour pouvoir rêver de lui la nuit prochaine et de le persuader, même avec la force si c'est nécessaire, de rejoindre Onirion ! C'était du tout bon !

« Monsieur le Voyageur, monsieur le Voyageur ! »

Il regarda en direction de la voix. C'était une des créatures du Royaume, avec une tunique noire et un point d'interrogation servant de tête. Aussi bizarre qu'était la morphologie de ces créatures, c'était toujours aussi marrant. Mandris se retint de rire.

« Euh, haha... Hmm... Oui ? Qu'y a-t-il ? »

« Vous nous avait bien dit que s'il y avait de nouveaux voyageurs qui apparaissaient au Royaume, il faudrait vous prévenir ? »

« Oui, il y en a ? »

« Ils sont deux. Un albinos et un noir. Il y en a qui contrôle l'eau. »

Le Voyageur écarquilla ses yeux. Il réagissait alors instinctivement et secoua très fort la pauvre créature :

« Tu es sûr ?! Comment tu peux le savoir ?! »

« C'est un des anciens qui me l'a dit car c'est lui qui l'avait accueilli au Royaume des Doutes avec un autre Voyageur. Il m'avait dit qui c'était mais je ne me souviens plus trop... L'albinos ou le noir ? Aucune idée. »

Il relâcha la créature et regarda devant lui, l'air perdu mais heureux. C'était sa nuit de chance, il ne pouvait pas « rêver » mieux.

« Ce... Ce n'est pas grave. Dis-moi plutôt où ils se trouvent. »

La créature lui montra la position des deux voyageurs et partait ensuite vaquer à ses occupations. Mandris mit le journal dans la poche arrière de son pantalon, réajusta son chapeau. Il invoqua un squale noir qui grogna lorsque celui-ci apparut.

« Qu'est-ce qu'il y a ? »

« Je sais pas, je sens que je vais encore me faire mal. »

« Meuh non... J'y veillerai, sois en certain ! »

En réponse, l'animal répondit avec un autre grognement. Le voyageur sauta sur son dos, mit ses lunettes d'aviateur sur ses yeux et fonça à travers le paysage désertique du Royaume des Doutes. Dix minutes plus tard, il pouvait les distinguer. Effectivement, il y avait deux jeunes hommes, un avec des cheveux blancs et l'autre avait des dread-locks et était noir. Curieusement, le jeune homme blanc était courbé, comme s'il avait mangé quelque chose de pourri. Mais il s'en fichait. Ce qui l'importait, c'était Kala Kourou. Il courrait alors vers le grand noir et lui tendit la main la plus chaleureuse qu'il pouvait tendre à quelqu'un.

« Bonsoir, cher Kala, je me nomme Mandris Drain. Je suis le seul et unique faiseur de poissons dans Dreamland, je pense que tu as déjà entendu parler de moi dans le DreamMag. Heureux de faire enfin ta connaissance ! J'irai droit au but : veux-tu rejoindre le célèbre clan Onirion ? Je sais, c'est normal la première fois, on en reste bouche-bée. »

-----

Après avoir expliqué le fonctionnement de Dreamland et des pouvoirs à Taïji, celui-ci voulut faire réagir son pouvoir et essaya plusieurs poses. C'était... Hilarant. Comique aussi. En même temps, c'était normal, lorsqu'on découvre qu'on possédait des pouvoirs, on essayait systématiquement de le faire surgir, alors on pensait bêtement que les poses influencerait notre pouvoir, ce qui était totalement faux. Même dans les animes, ils expliquaient ça. C'était surtout les émotions qui étaient souvent mêlées à notre source d'énergie. La colère, par exemple, pouvait nous permettre d'accéder à une plus grande puissance qui était l'adrénaline lorsqu'elle atteignait son paroxysme. La chose pouvait aussi se produire dans le monde réel, souvent dans le feu de l'action, à un moment donné, on avait plus d'énergie que l'on pensait. Enfin bref, tout ça pour dire que les sentiments n'étaient pas indifférents dans le rôle de déclencheur de certains pouvoirs de voyageurs. Mais je me marrais trop pour pouvoir en placer une car Taïji faisait aussi des positions douteuses. Mais comment ce genre de position permettait un pouvoir de s'activer ? Peut-être pour ceux atteints de phobie du sexe ou ce genre de chose, et encore (?)...
Mon pauvre ami était en train de s'énerver mais je ne pouvais pas m'en empêcher. C'était... Épique !

« Mais qu'est-ce que tu fais ? Tu vas jamais y arriver ! Mais non, c'est pas comme ça, rien ne va sortir, peut-être tes excréments mais ça reste à voir. »


Et mon hilarité repartait de plus belle. C'était beau à voir quand même. Le pauvre, il se démenait comme un chien pour faire surgir son pouvoir. Le plus drôle encore, c'était qu'il n'avait pas baissé le bras en disant « non mais c'est juste qu'un rêve et je vais me réveiller ». C'était bizarre, tout de même, on aurait dit qu'il n'avait réellement conscience de Dreamland. Vraiment bizarre. Mais mes pensées furent chassées lorsqu'il fit une pose, tel Shaka dans les Chevaliers du Zodiaque. Et je rigolais encore. Je sais, c'était quand même assez méchant mais je n'y pouvais rien, c'était plus fort que moi. Taïji semblait au bord de la crise de nerfs et était furax. Et les conséquences de sa colère s'abattirent sur moi lorsqu'un éclair blanc m'illumina totalement et m'aveugla. Et je ne voyais rien. Là, c'était à moi de commencer à me mettre en colère. Pourquoi il avait utilisé son pouvoir sur moi ?! Le pire, c'était qu'une blancheur encore plus blanche que l'autre m'illumina une nouvelle fois et je n'étais pas certain si mes yeux pleuraient des larmes ou du sang. Je me mis courbé et protégeais mes yeux. Peu à peu, j'arrivais à distinguer le sol mais pas complètement. En même temps, je pouvais entendre quelqu'un venir et dire :

« Bonsoir, cher Kala, je me nomme Mandris Drain. Je suis le seul et unique faiseur de poissons dans Dreamland, je pense que tu as déjà entendu parler de moi dans le DreamMag. Heureux de faire enfin ta connaissance ! J'irai droit au but : veux-tu rejoindre le célèbre clan Onirion ? Je sais, c'est normal la première fois, on en reste bouche-bée. »

Hmm ? C'était bizarre, on aurait dit qu'il ne s'adressait pas à moi. Mes yeux distinguèrent à nouveau les formes et je vis un homme faisant ma taille et qui ne dépassait donc pas Taïji tendre quelque chose vers celui-ci, sûrement sa main. Mais... Euh... C'était moi, Kala Kourou. Et rejoindre Onirion ? C'était quoi ça ?..

Un groupe de ballerines ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une amitié du monde réel qui devient onirique ! [PV : Taïji Neko] Une amitié du monde réel qui devient onirique ! [PV : Taïji Neko] EmptySam 8 Sep 2012 - 19:36
Hahahaha, intéressant, ce monde, ces pouvoirs... "Omoshide" (comme on le dirait en japonais). Mais cependant, quelque chose, ou je dirai plutôt, quelqu'un me tracassais. C'était l'homme qui s'était présenté devant moi. Mandris Drain ? ... DreamMag ? ... Clan Onirion ??? Jamais entendu parler !!! Mais je croyais l'avoir entendu m'appeler Kala Kourou ! Ah !!! D'accord ! C'est lui qu'il cherchait et il devait se tromper de personne. Bon alors je pouvais faire quoi, moi ? Je pouvais usurper mon identité et improviser ... Non ! Le véritable Kala Kourou était à coté de moi. Sa vengeance serait terrible s'il comprenait ce qui se passait. Bref, le Mandris était toujours là en train de me tendre la main et en faisant un sourire bizarre mais bon, qu'est-ce que je devais faire ? Il valait mieux dire la vérité...Ouais, c'était bien mieux et plus sûr pour moi :

"Euh d'accord, mais je ne suis pas K..."

"C'est un honneur de te rencontrer", dit Mandris

"C'est un honneur pour moi aussi mais je ...

"Non, non, non, c'est moi qui suis honoré et heureux, en plus vous avez bien la carrure d'un homme fort, puissant et fier !", répondit-il

Zut, il me coupait tout le temps la parole mais j'avouais qu'à ce moment là, je ne savais pas comment réagir, il faisait des compliments en me décrivant physiquement mais j'étais sûr que, dès qu'il verrait que je n'étais pas Kala, il me ferait un beau vent. Parce que si moi, je ferai le physique de Kala, je dirai qu'il est ni trop gras, ni trop maigre, ni bien musclé, normal quoi ! Mais le plus incroyable c'était que Kala, tout ce temps, ne faisait que nous regarder du genre "démerde-toi dans cette merde". Apparemment, sa vengeance avait déjà commencé ! Pfiou, il était chiant lui. Bon, terminons cela alors :

"JE NE SUIS PAS KALA KOUROU, je suis TAÏJI NEKO, Kala est à côté !!!

Mandris regarda Kala, l'incontestable, le véritable Kala Kourou ! Bon, comme je le pensais, il m'avait carrément mis en plan et discutait avec Kala. Cela avait duré 5 bonnes minutes. Ensuite, il parla du clan Onirion. Un clan ... Un clan ... Un clan de je ne sais pas quoi. De toute manière, je n'avais aucune envie d'y entrer dans ce clan mystérieux, tout ce je voulais c'était retrouver Kimberley, la protéger de tout danger et en même temps retourner dans la vie réelle car j'avais un truc à faire avec un ancien ami et qui était très important ! Ouais avec D... !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kala Kourou
Surnom : Water Boy
Messages : 1559
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 22

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Une amitié du monde réel qui devient onirique ! [PV : Taïji Neko] Une amitié du monde réel qui devient onirique ! [PV : Taïji Neko] EmptySam 20 Oct 2012 - 20:51
Peu à peu, ma vue revenait à la normale et je pouvais voir parfaitement clair maintenant. Et je voyais un blond, un sale blond, avec un manteau bleu, un chapeau pourvu de lunettes d'aviateur, un short gris et des chaussures noires mais qui étaient bizarres. En tout cas, je n'aimais pas sa voix, ni sa présence. Un clan ? Si on voulait que je rejoigne ce genre de truc, c'était que ça sentait pas bon. Même si j'étais content que maintenant, je commençais à être connu, l'idée de rejoindre un « clan » ne me plaisait pas. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que je n'aimais pas qu'on me dicte ce que je devais faire, un point c'est tout. Et que ce Mandris ne donnait aucune autre information sur ce clan.

« JE NE SUIS PAS KALA KOUROU, je suis TAÏJI NEKO, Kala est à côté ! »

C'était bien, Taïji s'énervait et j'adorais comment il le faisait, c'était tout bonnement comique. En plus, il était très susceptible donc on pouvait l'énerver aussi rapidement qu'un beurre qui fonderait dans le Sahara. Mandris se retourna vers moi et je pouvais voir son visage. Un blond aux yeux bleus. Bordel de merde, Hitler, qu'est-ce tu foutais ?! Je n'aimais déjà pas sa façon de parler et en plus, il était blond aux yeux bleus. Ma vie n'était qu'une blague immense, je vous l'assure. Et pourtant.

« C'est toi Kala Kourou ? »

« Si le grand noir te le dit. Je suis Kala Kourou, le seul et l'unique. C'est pour quoi ? »

« Hmm... T'es vachement petit en fait. »

De quoi ? J'avais la même taille que lui et il disait que j'étais petit ? Certes, il avait son chapeau mais sans, je pensais même qu'il était un peu plus petit que moi.

« Très drôle... Et donc, que me veux-t-on ? »

« De rejoindre le Clan Onirion, tout simplement. Tu serais célèbre, tu gagnerais plein d'EVs et tu vivrais de grandes aventures aux côtés de fabuleux voyageurs ! J'en suis un exemple, je suis le seul invocateur de poissons et toi... Tu es l'unique hydrophobe de Dreamland ! Tu te rends compte de la chance que tu as et de la rareté de ton pouvoir ? »

« Je sais (enfin, je suppose). Mais non, ça ne m'intéresse pas de rejoindre ce clan dont tu me parles. Je veux être indépendant et je ne veux pas qu'il y ait de chef ou quoi que ce soit qui me dicte ce que je dois faire. Les Evs ne m'intéressent pas plus que ça, je m'en fous en fait. Mais merci de me rappeler que je peux mourir à tout moment, c'est gentil. »

« Mais non... Justement, si tu rejoins notre Clan, tu ne mourras pas ! Nous nous protégeons les uns et les autres et c'est ça qui est bien ! Alors, ta réponse ? De toute façon, tu n'as pas le choix. Soit tu nous rejoins de plein gré, soit tu te soumets. J'attends ta réponse. »

Du tac au tac, et c'était lui qui avait la dernière phrase. Hmm... Soit je disais oui, soit il me tabassait... Si c'était pas de la menace, ça. Ma réponse était évidemment non bien sûr mais il fallait que je trouve un moyen de s'enfuir... Ah, mais oui...

« Hmm... Non en fait. »

Et au moment où j'avais dis non, je lui avais donné un magnifique coup de poing directement sur son nez. Et je n'avais pas perdu de temps, j'enfermais tout de suite Taïji dans une bulle d'air, je sautais dessus tel le nuage supersonique dans Dragon Ball, je mis le pied sur l’accélérateur imaginaire et mon ami et moi foncions à toute vitesse à travers le paysage désertique du Royaume des Doutes, tant que mon énergie me le permettait. Je ne regardais pas derrière car j'étais trop occupé à me concentrer sur le chemin à suivre. Taïji se débattait peut-être mais c'était de notre état de santé dont je m'en souciais. Le royaume des Doutes était grand mais finalement, nous arrivions à la frontière des Plaines. Et je sentais que je commençais à me réveiller. Je me retournais pour voir si Mandris nous suivait pas et j'ai eu le plaisir de voir qu'il n'était pas là. Ouf... Je libérais Taïji et avant qu'il ne commençait à me gueuler dessus, je lui expliquais :

« Écoute, si on s'était pas enfuit, ce mec nous aurait tabasser ou tuer. Je pense que je suis fort mais peut-être pas assez pour le combattre. Si jamais tu croises ce genre de mec, évite-les du mieux que tu peux, c'est un conseil que je te donne. J'espère que tu ne te feras pas tuer, j'ai envie de te revoir. Bonne continuation mon pote et même si on se voit dans le monde réel, si tu veux me retrouver dans Dreamland, pense à moi avant de t'endormir et tu retrouveras au même endroit que moi. Sur ce, à plus au lycée ! »

Et je me réveillais, le sourire aux lèvres. Un de mes amis était un voyageur et la première qu'il avait faite était avec moi ! J'avais hâte de le retrouver au lycée, maintenant qu'il n'avait plus peur du soleil, j'ai tellement de choses à lui raconter, à lui conseiller... J'abordais déjà mes prochaines nuits avec bonheur.

-----

Mandris, d'une main très molle, attrapa son escargophone de poche et composa le numéro de son chef :

« Alors ? »

« Négatif. J'avais peut-être une chance ce soir mais ma cible a filée. C'était Kala Kourou. »

« Kala Kourou ? Et je devrais le connaître, peut-être ? »

« C'est le seul hydrophobe indépendant, n'appartenant à aucun groupe. Je pense qu'il n'a pas de seigneur cauchemar. »


« Détrompes-toi. Je connais bien son seigneur cauchemar et même s'il est insignifiant par rapport à Maze, il pourrait me battre à plat de couture. »

« Vous êtes sérieux ?! Ce n'est pas possible ! »

« Je vais te donner une autre mission. Tu vas le suivre, durant toutes ses nuits. Je suppose qu'il ne sait même pas qu'il n'a pas de seigneur mais fais attention quand même, on ne sait jamais. Quand il commencera à chercher son seigneur, tu devras me prévenir. Bonne chance. »

CLAC ! La tonalité du combiné résonna dans l'oreille de Mandris et celui-ci riait de bonheur. Enfin, enfin il allait quitter ce royaume pourri ! Il pourra à nouveau voyager dans Dreamland, même s'il allait devoir surveiller l'hydrophobe. Mais ce n'était pas si grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une amitié du monde réel qui devient onirique ! [PV : Taïji Neko] Une amitié du monde réel qui devient onirique ! [PV : Taïji Neko] Empty
Revenir en haut Aller en bas

Une amitié du monde réel qui devient onirique ! [PV : Taïji Neko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Royaume des Doutes-