Haut
Bas

Partagez|

Event (Rempart est) : Le choc des titans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Ed Free
Messages : 2786
Date d'inscription : 27/05/2010
Age du personnage : 27

Voyageur d'élite
Ed Free
Voyageur d'élite

Carte d'identité
Essence de Vie: 4095
Renommée: 7949
Honneur: 1289
MessageSujet: Event (Rempart est) : Le choc des titans Mar 3 Avr 2012 - 21:45
Première mission importante de la GRDD ; mais en regardant l’armée de l’Est composée uniquement de monstres de plus de quinze mètres de haut, je me disais qu’il aurait mieux valu des fois que je reste au Royaume et que je respecte les souhaits, aussi individualistes soient-ils, de Jacob : balayer le seuil de sa porte et s’y tenir. Il y avait des limites à la gentillesse, et j’espérais que la récompense distribuée à la fin serait à la hauteur de la tâche. Je comprenais parfaitement pourquoi on nous avait mis ici pour contenir ces bestioles monstrueuses dont une seule pourrait certainement créer une brèche mortelle : parce que Jacob et moi possédions des pouvoirs défensifs très intéressants. Mais voir ces trolls immenses, ces lézards gigantesques, ces bœufs qui chargeaient, ces mammouths d’argent… j’aurais préféré être né avec le pouvoir des papillons. Et je n’aurais fait de mal à personne.

Avec nous, il y avait quelques soldats, mais pas plus d’une centaine. Juste ce qu’il fallait pour activer les nombreuses machines de guerre qu’on avait mis à notre disposition. Il y avait aussi les Crazy Minds, un groupe nébuleux peu suivi par le DreamMag. Ils étaient pas de la petite bière, alors j’étais content de savoir que tout ne jouait pas sur nos épaules. Mes lunettes me permettaient de déceler la présence d’un Voyageur au lointain dans les rangs ennemis. Et qui lui aussi était d’une puissance faramineuse. Je ne m’en faisais pas pour le commando parce qu’on avait envoyé Fino, ce qui voulait dire pas mal de choses. Il fallait juste espérer qu’il ne décide pas de retourner sa veste comme il faisait si souvent afin d’éprouver de la joie malsaine. Mais j’étais confiant : Fino aimait être dans le camp des forts, mais pas dans le camp des péteux. Sinon, il voulait les atomiser pour les faire descendre de leur podium et leur rappeler qui dominait ici.

C’était ma première véritable guerre de cette ampleur. J’aurais bien voulu parler de mon stress à Jacob, mais sa surdité le rendait insensible à toutes mes plaintes. C’était pour ça que j’étais descendu voir un gars de la Crazy pour faire connaissance avec le groupe. Je parlais depuis deux minutes à un dénommé Peter alors que les créatures avaient franchi le cap des cinq cent mètres vers notre direction.

« Putain mec. Ça va être chaud. Si une de mes connaissances apprends que j’ai été me foutre dans un merdier pareil, elle me pulvériserait. »

D’ailleurs, peut-être pas besoin d’attendre qu’elle le sache : je pouvais voir que les immenses créatures étaient au nombre faramineux de cent à cent-cinquante. Et parmi, des énormes Wyverns de cinquante mètres d’envergure qui transportaient par leurs pattes et des cordes des immenses wagons, prêts à larguer des bonhommes directement dans notre secteur. Je rajustai mes lunettes de soleil et pris mon panneau de signalisation. J’allais pas rigoler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event (Rempart est) : Le choc des titans Mer 4 Avr 2012 - 22:37
Ils avaient été appelé trois nuits de cela. Depuis, le groupe assistaient la population et apportaient leur aide aux militaires afin de préparer la citadelle pour le siège. Un émissaire était venu à leur rencontre alors qu'il tenait enfin une piste pour retrouver Khildar et implora leur secours. Dans un premier temps, Peter refusa d'un bloc tandis qu'Eleonore invita l'envoyé du Royaume à poursuivre ses explications. Il leur décrit la détresse dans laquelle la population se trouvait et décrivait une situation inquiétante. Convaincu qu'ils allaient servir une cause juste, tous consentirent hormis l'irlandais O'Cally qui affirmait que c'était pure folie. Et à propos de folie, il préférait mettre rapidement la main sur leur ancien ami démoniaque plutôt que de défendre une ville fortifiée. La morpheuse vampire due déployer un panel de son charme mordant pour le faire ranger de leur côté et il finit par accepter, en grommelant. Son manque d'entrain se transforma dès la deuxième nuit en un investissement entier pour porter assistance à qui en avait besoin.
Leur présence transmettait un enthousiasme étrange au milieu de l'agitation. Leur groupe se composait de membres hétéroclites mais soudés, sauf ce démon de Lord, comme le soulignait à loisir le manieur de la Pierrite de Feu. Lorsqu'ils arrivaient, ils n'apportaient pas seulement du soutien, mais également de la joie.

Maintenant que l'armée adverse s'était positionnée et que sonnait le glas du Royaume de la Table Pentagonale, leur flamme de vitalité était soufflé par le cri des monstres visibles au loin. L'empressement des soldats à se mettre en position sur les remparts le disputait à l'anxiété ambiante. Les sourires avaient disparu ; balayés par l'inquiétude et l'incertitude de rester en vie. Avoir passé trois nuits avec la majorité des chevaliers présents tissaient des liens et l'appréhension de les voir mourir minait le moral.
C'est alors que le commandant Arnolds prononça un discours enfiévré, destiné à galvaniser ses troupes. La réponse ne se fit pas attendre et l'habile commandant obtint l'effet escompté, transformant la Citadelle en un gigantesque hurlement, tout le monde criant à l'unisson. Ce n'était pas le regroupement de soldats qui s'exprimait. Ce n'était pas une armée qui hurlait. C'était la rage de vivre qui se personnifiait à travers un puissant cri.
Mêlant leur voix au chœur, les membres du Crazy Minds contribuèrent au cri général, autant pour les autres que pour eux-même. Une énergie nouvelle drainée dans leurs veines, ils s'enquirent des meilleurs positionnement pour être dès à présent utile.

Ils avaient échu de la face Est et un autre groupe les rejoignait, les gardes d'un royaume oublié et récemment redécouvert. Les rois et reines (étrange pour un seul royaume, ne manquait pas de faire remarquer Max, complètement stupide selon Peter) se trouvaient être les membres de Private Jokes, un groupe capable de détruire un royaume une fois tous réunis. D'ailleurs, deux voyageurs appartenant à ce groupe se sont retrouvés à leur côté et l'un deux particulièrement avait entamé une conversation avec l'irlandais aux longs cheveux rouges.
Le morpheur des lames s'était joint aux archers sur les remparts pour admirer le spectacle de la masse grouillante de chair qui gueulait en face. Il réprima un rictus et son visage devint sérieux, l'ampleur de la tâche s'annonçant monumentale. Défendre ses remparts, bien qu'ils fissent trente mètres hauts, ne serait pas aisé contre ces monstres gigantesques à la force titanesque. Il jeta un œil derrière son épaule et vit le pauvre voyageur avec un panneau de signalisation dans le dos dont le nom lui échappait tenter d'établir la communication avec ce buté de Peter.
Une caractéristique de l'irlandais résidait dans son défaut à ne pouvoir parler correctement avec les autres. Partant du principe que tout être désirant échanger des informations avec lui était un chieur potentiel, il en devenait un lui-même en répondant d'un ton sec des phrases brèves. Heureusement que Max et le reste du groupe le connaissait suffisamment bien pour savoir que derrière cette carapace de pierre se cachait un cœur tendre et une générosité adorable. Mais n'entrait pas qui veut !

Ce stupide voyageur au ridicule panneau dans le dos le baratinait depuis deux minutes et il en avait déjà marre. Le manieur de Pierrite formula presque le souhait que les monstres lancent leurs attaques pour se débarrasser de ce vantard. Conscient qu'il allait devoir sûrement faire équipe avec lui et l'autre muet, il espérait que le moulin à parole blond savait aussi bien manier son arme pour le moins originale que sa langue. Toutefois, sa patience céda et il répliqua pour faire comprendre à Ed que les palabres ne l'intéressait vu la situation de guerre actuelle
 :

"Ta gueule si tu veux pas que ce soit moi qui te pulvérise"

Ayant observée la discussion de loin alors qu'elle se préparait en ajustant une protection pectorale en cuir qui, par le plus plaisant hasard, moulait ses formes parfaites, elle expliquait le ton bourru de son compagnon en souriant :

"Il vous souhaite juste bon courage et espère que vous vous en sortiez vivant. Nous l'espérons tous."

Une de ses fines mains délicates se présenta au devant du voyageur anciennement claustrophobe et présenta d'une voix joyeuse, en décalage avec l'atmosphère pesante :

"Je me présente, Eleonore, vampire pour votre plaisir. L'irlandais à la chevelure et au caractère de feu, c'est Peter. Sur les remparts, vous pouvez voir Max. Enfin, il y a Angeline … D'ailleurs, où est elle ?"

Sans plus attendre, la voyageuse à la sombre tenue évoquant quelques rencontres où le cuir se marri avec le fouet s'élança au travers des soldats afin de mettre la main sur la jeune invocatrice de corbeaux. Elle finit par mettre la retrouver ses menues jambes battantes dans le vent, assise au bord d'une toiture en tuile. Lorsqu'elle la rejoignit, Angeline tendit le doigt vers la foule de monstres grouillants, piaffant, gueulant, rotant, baillant, s'étirant et prononça d'une voix claire :

"Ils sont là."

Et ils s'approchaient.

__________

http://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event (Rempart est) : Le choc des titans Jeu 5 Avr 2012 - 23:15
La vue de ces fiers remparts ne firent strictement aucun effet sur le visage impassible de la voyageuse. Qui plus est, elle fermait les yeux afin de se concentrer et le paysage lui était connu, il lui avait suffit d'un regard pour l'embrasser. Une stratégie s'était mis en place au cours des dernières nuits. Elle avait à sa disposition plus d'une centaine de monstres, de gabarits différents. Certains volaient, d'autres couraient sur d'innombrables pattes, d'autres encore en imposaient par leur masse impressionnante. Parmi les nombreuses créatures il en existait des humanoïdes, qui avait perdu toute humanité cependant.
Lorsqu'ils entendirent les hurlements ridicules s'échapper de la Citadelle, un rire rauque se transmit au sein des rangs. Ils répondirent par un concert de cris, de rots, de braillements si tonitruants que la plaine semblait se soulever. A moins que ce ne soit leur avancé désorganisée. Rendue à une distance raisonnable pour admirer les constructions sans être victime des défenses de la ville fortifiée, l'armée se stoppa conformément aux ordres de la meneuse.
Elle leva la main droite et les lignes se séparèrent pour laisser place aux géants de déposer sans ménagement des cages. Elle baissa le bras et les cages furent ouvertes, révélant leur contenu de prisonniers. Elle s'approcha et déclara d'un ton glacée aux détenus terrifiés
 :

"Sortez, vous êtes libres, voyez, votre ville vous attends."

L'armée monstrueuse dans leur dos, prête à bondir, les pauvres habitants se ruèrent vers leur salut.
Tandis qu'ils s'éloignaient, elle fit connaître son prochain ordre
:

"Qu'ils atteignent les remparts, et vous êtes morts. "

Ils savaient ce qu'elle voulait. Le but de la manœuvre consistait à utiliser les prisonniers pour repérer d'éventuels pièges et ainsi les éviter lors d'une charge prochaine. Dans le cas ( complètement stupide de la part d'une place forte) où aucun piège n'avait été disposé, alors les géants étaient sommés de balancer les cages sur leur ancien propriétaire et l'hydre qui piaffait devait aller les courser.

Elle se permit un léger sourire en regardant de son œil valide ces misérables courir à perdre haleine. Puis son visage retrouva sa fraîcheur mortelle.

La nuit allait être délicieuse, elle le sentait.

__________

http://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Ed Free
Messages : 2786
Date d'inscription : 27/05/2010
Age du personnage : 27

Voyageur d'élite
Ed Free
Voyageur d'élite

Carte d'identité
Essence de Vie: 4095
Renommée: 7949
Honneur: 1289
MessageSujet: Re: Event (Rempart est) : Le choc des titans Sam 7 Avr 2012 - 0:39
Le Peter des Crazy Minds était aussi silencieux qu’une porte de prison et aussi aimable que le maton derrière. Comprenant que m’énerver ne servirait à rien, je décidais de grogner ailleurs en retenant mentalement mon poignet d’abattre la lame sur sa tronche.

Les monstres ressemblaient à des grumeaux de pain qu’on avait collé sur le paysage avec de la salive. La comparaison était dégueulasse mais je pouvais vous assurer que je préférerais largement avoir à faire avec des grumeaux de merde humidifiés plutôt que de voir au loin des immenses bestioles toutes aussi monstrueuses les unes que les autres. Si une seule d’entre-elle se ramenait, on l’aurait bien profond du genre sévère. Mais là, elles étaient plus d’une centaine. Mon panneau de signalisation serait totalement inutile dans ce genre de confrontations. C’était pour ça que je l’avais troqué avec une large claymore ; l’arme était lourde mais mes bras de Voyageur supportaient sans aucune difficulté l’effort à fournir. Je serais à peine plus rapide avec une arme plus standard, mais je serais bien moins efficace. Il suffisait d’enfoncer ça dans l’œil d’un mammouth et il allait perdre les pédales, voire mourir si seulement j’avais la chance de l’enfoncer profondément. Heureusement qu’on disposait de balistes et de catapultes. J’avais pris en plus quelques protections en cuir pour protéger mes articulations ; j’aurais pu me revêtir d’une armure mais elle ne servirait qu’à me ralentir face à des bestioles pareilles qui pouvaient détruire tout ce qui était destructible.

Au loin, quelques créatures se mirent à bouger. Je demandai une longue vue qu’on me fournit, l’allongeai et regardai à l‘intérieur. Des cages énormes étaient transportées, et des géants de forme humanoïde ouvraient les battants métalliques. Je pouvais presque entendre les bruits au loin. Il y avait pas mal de prisonniers. Et soudain, ceux-ci se mirent à courir vers nous comme si leur vie en dépendait. Pour le moment calmes, les autres monstres s’amusaient à regarder avec intérêt ces petites fourmis sur le terrain qui fonçaient vers nous. Je ne comprenais toujours pas le but de la manœuvre, mais tout ce que je savais, c’était qu’on ne pouvait rien faire. Ils étaient bien trop loin pour tenter quelque chose, et je savais qu’une connerie allait nous tomber sur le coin de l’œil si on sortait les aider. Peut-être qu’on avait disposé des bombes sur eux, peut-être qu’il y avait un piège plus subtil. Je vérifiais les compétences de mes camarades mais aucun ne pouvait aider autant de monde rapidement. Si je tentais de m’y mettre… j’allais perdre tous mes portails au début de la bataille, et c’était pas sûr que ce fut utile. Un officier tenta de rassurer les troupes et de ne pas les faire culpabiliser :


« Ils ont été prisonniers, ces salauds d’en face ne vont pas les libérer aussi facilement. Considérez ceux qui courent comme déjà morts. »

Ce type avait malheureusement raison. On ne pouvait rien pour eux. Sauf s’ils approchaient à moins de cinquante mètres. D’aussi près, on pourrait faire peut-être faire quelque chose…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event (Rempart est) : Le choc des titans Sam 7 Avr 2012 - 21:42
Le manque de réaction de la part des défenseurs prouva à la voyageuse qu'ils n'étaient pas stupide. Les prisonniers ne déclenchèrent aucun piège et leur éloignement devenait insultant. Les géants comprirent qu'ils pouvaient s'adonner au lancer de cages sur cibles mouvantes et ils les soulevèrent avec aisance pour les jeter en soufflant sous l'effort. La première cage atterrit brutalement sur une dizaine de pauvres hères et roula pour en blesser d'autres. Le bombardement se poursuivit sous les encouragements des monstres ravis du spectacle et l’œil impassible de leur commandant.
A la fin, la poussière se dissipa et seuls une dizaine de prisonniers terrorisés parvinrent suffisamment proche des remparts pour que Max puisse lire dans leurs yeux une panique viscérale.

Un officier tenta de légitimer leur passivité. Néanmoins, une telle attitude le révulsait. Il ne pouvait rien faire de son côté, son pouvoir lui permettant de faire apparaître des lames ne servant à rien dans ce genre de situation. Il envisageait le côté offensif, lorsque l'armée adverse viendrait au contact. Il s'était même doté d'une épée longue, mais pas imposante et d'un bouclier en cuir tendu. Sa tenue se composait d'un pantalon noir, de bottes en cuir, d'une chemise noire avec des épaulières en cuir tendu.

Angeline ne quittait pas son perchoir et observait toujours les mouvements des créatures à l'apparence repoussante. Elle ressentait de la peur, non pour sa vie mais pour celles des autres. Elle allait devoir donner de sa personne au cours d'une bataille, une expérience nouvelle qu'elle appréhendait. Eleonore avait beau tenté de la réconforter et de l'assurer qu'ils vaincrait, la jeune fille savait que ce n'était que des mots.

La morpheuse vampire était revenue aux côtés du voyageur qui avait essayer de parler avec Peter. Celui-ci s'était isolé du groupe pour se concentrer selon ses dires. Il s'impatientait. Elle remarqua la claymore qu'il portait et lui demanda d'un ton calme en désignant leurs adversaires :


"Tu penses que nous pourrons les contenir ?"

Elle sous-entendait l'existence d'un plan. Concernant ses armes, elle avait opté pour deux katanas qui attendait, croisés dans son dos, d'être dégainés.

L'hydre s'était lancé à la poursuite des survivants à l'instant où les géants avaient commencé leur petit jeu. Trois wyverns vinrent porter au sol l'ombre de leur vol, des sacs entres leurs griffes tandis qu'un monticule de terre se formait derrière les rangs. La voyageuse au masque d'or qui lui couvrait la moitié du visage grimpa sur un pégase de robe noire et accompagna de loin les créatures ailés avec leur paquetage.

Que les défenseurs tentent d'abattre les attaquants volants et une surprise assourdissante les attendait.

__________

http://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : L'Intouchable
Messages : 688
Date d'inscription : 29/05/2010

Arpenteur des cauchemars
Jacob Hume
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 570
Renommée: 2743
Honneur: 535
MessageSujet: Re: Event (Rempart est) : Le choc des titans Mar 10 Avr 2012 - 20:08
Tout le temps que cela dure, Jacob ne peut s'empêcher de penser : *What the fuck am I doing ? Bordel de merde, qu'est-ce que je suis allez me fourrer dans un guêpier pareil ? On a pas idée de faire partie des gentils, je vous assure ! Ici, c'est le bordel, c'est la merde, c'est la guerre. Et naturellement, il nous fallu prendre des mesures pour sauver le monde, faire notre devoir et assurer la paix éternelle en défendant le royaume attaqué. Je vous passe les détails, mais tout ça pour passer pour des gentils et faire le bien. Fuck ! Fais chier ! Bande connard de méchants, je vous déteste tous ! Bordel, on était tranquille dans notre royaume, tranquille ! Il fallait que vous foutiez la merde. C'est déjà pas assez difficile comme ça ? Il faut que je me tape une guerre en plus ? Non, on a jamais assez d'emmerde. Vraiment, qu'est-ce qu'ils veulent à part se prendre une branlée ces mecs ? C'est quoi leur plan ? Je prend un royaume et... ? Le plan à long terme c'est d'aller voir les seigneurs cauchemars pour se faire pulvériser ? Nécessairement, c'est ridicule. Les voyageurs sont pas de taille. Je ne vais pas nier que certains sont puissants, mais même tous ensemble, ils ne parviendraient pas à prendre le contrôle total sans l'aide des populations autochtones, bien plus puissantes, au moins par leur nombre. Et ils sont divisés, ce petit con ne le sait peut-être pas, mais lorsqu'il aura conquis son petit royaume, il ne pourra jamais le tenir. Et s'il vient seulement pour prendre son pied en massacrant des innocents, là... ça m'énerve.

Rempart Est, c'est là qu'on s'est mis avec Ed et c'est là que ça se passera pour nous. On est paré, il y a des tas de soldats avec nous et même mieux, il y a d'autres voyageurs. Je crois que dans l'ensemble, ils sont plus puissants que nous, ce qui est assez sympa à savoir. Mais surtout, il y a tous ces monstres en face. Des tonnes et des tonnes de monstres. De toutes les sortes. J'aime pas les monstres, je les déteste. Je les hais. Je sais, c'est pas bien la haine, mais là, il faut bien voir qu'elle est la situation. Ce sont des monstres à tous les sens du termes. Je ne vois pas hyper loin, parce que je ne suis pas un elfe, mais je vois assez loin pour comprendre ce qu'on vient de faire. Et ça, je peux pas le supporter. Et c'est peut-être pire de savoir que personne n'a réagit... Non, je ne critique pas, ce n'était pas comme s'ils pouvaient faire grand chose non plus. Eux ne le pouvaient pas. Moi, si. Et je n'ai rien fait. Enfin, je n'ai rien pu faire. Je ne suis pas aussi rapide que cela. J'ai bien vu qu'on les avait libéré. Et comme tout le monde, j'ai espéré qu'ils s'en sortiraient et qu'il s'agissait d'une cruauté de plus que de renvoyer les prisonniers là où ils mourraient au cour du massacre final, ou au moins de faim à cause du siège. J'avais raison, c'était bien une cruauté de plus, mais je ne l'ai compris que trop tard, lorsque j'ai vu ces monstre...*
Jacob inspire à fond pour chasser le souvenir, les larmes lui coulent déjà, de rage comme de compassion. *Maintenant, je vais leur montrer de quel bois je me chauffe, je suis pas un chevalier et je n'ai qu'une épée de merde pour faire le bien, mais quoi qu'il en soit, je vais faire tout mon possible pour détruire le moral ennemi et lui montrer qu'il va avoir du mal à faire le reste. Ouais, il va en chier l'ennemi.*

Dès qu'il les a vu lancer les cages, Jacob s'est élancé de sa position sur les rempart sans se soucier du moindre ordre qu'il n'aurait pas entendu de toute manière. Il a mis toute sa vitesse dans l'affaire, toute sa volonté pour rejoindre en volant les prisonniers libérés. Il n'a pas été assez rapide, les cages ont touché le sol et des dizaines de pauvres hères y sont passé sous ses yeux. La poussière s'est levée et une dizaine de survivant s'en est échappée. Toute l'armée ayant les yeux rivée sur la question. Puis, un soldat l'a vu, la météorite Jacob filant dans les airs droit vers les réfugiés, sans se soucier de l'armée qui se trouvait de l'autre côté et encore moins des créatures volantes qui venaient elles aussi de s'élancer vers le ciel avec leurs sac. Tout ce qu'il voit, c'est cette hydre qui va pour dévorer les derniers prisonniers. Des yeux se rivent sur lui et son geste de folie, l'intouchable, faisant fi du danger, s'élançant pour sauver quelques misérables vie ? *Héroïque hein ? Pas vraiment, la plupart ignorent l'intérêt de mon pouvoir, c'est tout. Ils vont être surpris.* Il passe en coup de vent au dessus des survivants et lâche son épée qu'il laisse aller se planter dans le sol et continue sa course à la même vitesse. Au dernier moment, face à l'hydre, il change la forme de sa bulle en mur, le plus grand qu'il peut. L'hydre percute sans trop comprendre avec ses têtes un objet invisible de dix-mètres sur dix, plus dur encore que la pierre et lancé à une vitesse plus grande qu'un projectile de catapulte. Le choc est net, la bestiole est immédiatement arrêtée, ayant pris un mauvais coup sur les nez, ne pouvant plus menacer les pauvres diables courant à présent avec un regain d'espoir vers les remparts d'où une clameur se soutien et d'enthousiasme s'élève, *voilà comment remonter le moral des troupes.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Ed Free
Messages : 2786
Date d'inscription : 27/05/2010
Age du personnage : 27

Voyageur d'élite
Ed Free
Voyageur d'élite

Carte d'identité
Essence de Vie: 4095
Renommée: 7949
Honneur: 1289
MessageSujet: Re: Event (Rempart est) : Le choc des titans Mer 11 Avr 2012 - 22:55
Evidemment, les prisonniers allaient pas regagner le Royaume aussi facilement ; le camp d’en-face avait prévu un petit spectacle amusant afin de mettre nos soldats en confiance. Les géants envoyèrent avec une précision infernale les prisons de métal sur leurs anciens propriétaires. J’étais trop loin pour entendre des hurlements, mais je pouvais parfaitement les concevoir en voyant de vagues pixels de sang sortir et éclabousser le sol. Heureusement, je pensais pas que les soldats fussent plus choqués que ça ; si, évidemment, c’était glauque. Mais quand même un peu moins que de balancer les têtes de ses propres partenaires par-dessus les remparts. Des prisonniers anonymes, si loin… On savait qu’ils étaient morts dès qu’ils s’étaient enfuis de la cage. Près de moi, je pouvais voir Jacob qui n’en pouvait plus de voir ce massacre et qui s’approcha à grande vitesse. Il me faisait chier à pouvoir voler, j’étais maintenant coincé comme un con sur ma muraille en préférant m’abstenir d’utiliser mes portails pour sauver la vie de dix survivants ; j’étais pas un comptable démoniaque qui cherchait absolument à assurer un certain ratio de Portail/vies à sauver. Mais si Jacob était sur le coup, ça serait inutile que j’intervienne à mon tour.

Il fit la seule chose d’efficace à faire : bloquer l’hydre avec son pouvoir. C’était étrange de voir un tel monstre se faire arrêter par la défense inviolable de Jacob ; on avait l’habitude avec les formes humanoïdes, mais avec un tel cauchemar, c’était une première. Cette constatation de la réalité me fit redescendre les pieds sur terre. En espérant que les choses n’empireraient pas derrière. Je pourrais découper l’hydre en deux avec mes portails, mais déjà, il faudrait que je me rapproche. Et que j’accepte de sacrifier la moitié de mes portails pour une seule créature alors qu’une centaine d’autres attendaient impatientes de partir dans leur coin. Très mauvaise idée. Je préférais voir plutôt la réaction de l’hydre face à Jacob. La fille qui semblait être la leader des Crazy Minds s’approcha de moi pour me demander si on pouvait les contenir. Comme si je le savais ; mais elle voulait juste parler certainement. Je soupirai en lui disant :


« C’est pas comme si on avait le choix. De toute façon, ils sont juste là pour prendre une partie de nos troupes. M’étonnerais que des monstres comme ça réussissent à être efficace en pleine ville avec les rues qu’il y a. »

Je regardais parmi mes troupes si elles étaient à se battre. J’avais pas ramené grand-chose, si on exceptait Fino. Ah oui, et un ministre russe avec moi. Clane, l’imper long et noir, les lunettes de soleil, l’air impérieux, les cheveux laqués vers l’arrière et les mains croisées dans son dos pouvaient tout à fait passer pour le chef de la troupe. Le seul détail qui clochait dans sa stature était qu’il portait un collier bleu électrique en plastique de mauvaise qualité sur lequel il y avait marqué son nom ainsi que l’adresse du Royaume au cas où on le perdrait. Un cadeau de Fino. Je lui dis d’une voix sérieuse en contemplant l’horizon :


« Prêt à défendre et à faire un truc utile ?
_ J’ai pas envie.
_ Tu fais beaucoup de choses dont t’as pas envie ces derniers temps, je pensais que tu serais habitué. Allez, si tu y mets du tien, si on les massacre, je pourrais revoir la décision de te libérer du parchemin. Ou au moins t’enlever ce collier ridicule. »


Clane pouvait se changer en monstre gigantesque, ça serait utile. J’aimerais pas être près du combat qu’il ferait mais ça serait démentiel. Au loin, on pouvait voir des formes gigantesques s’élever. Des dragons peut-être. Ou des Wyvernes, m’étonnerais que les bêtes majestueuses acceptent de se transformer en montgolfière. J’étais en train de froncer les sourcils pour accroître ma vision. Oh putain, quelle bande de chieurs. Je revins vite à la demoiselle des Crazy Minds :

« On va attendre que les bestioles volantes s’approchent. Puis Jacob et moi, on s’en occupera. On est des bons au combat aérien. »

Surtout Jacob.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event (Rempart est) : Le choc des titans Jeu 12 Avr 2012 - 22:47
La voyageuse vampire acquiesça aux paroles du claustrophobe en souriant faiblement, dévoilant la pointe de ses canines. Elle était surprise de l'attitude ainsi que du collier qui ornait le cou de Clane mais ne fit aucun commentaire à ce sujet.

"En ce cas, je vous fais confiance. Pour notre part, nous privilégions le combat rapproché. Sauf Angeline, ces corbeaux peuvent servir de soutien aérien au besoin."

Elle porta dans le même mouvement son regard vers les créatures ailés qui s'approchaient dangereusement des remparts. A sa ceinture, des poches de sang frais patientaient.

L'initiative de Jacob avait empli de joie Angeline qui avait battit des mains en voyant ce voyageur courageux sauver les survivants. Sa bravoure lui était sympathique et parvenir à stopper la course de l'hydre était un véritable exploit. Elle ne connaissait pas trop son pouvoir mais il était impressionnant. Un autre aspect de la bataille qui capta son attention fut l'approche des wyverns. Elle s'en défiait et craignait de devoir déjà user de ces corbeaux pour protéger les remparts d'un assaut aérien.

Les archers avaient commencé à bander leurs arcs en vue d'abattre ces créatures à l'envergure importante et attendaient l'ordre de tirer. Bien que les cibles ne soient qu'au nombre de trois, leurs vols irréguliers rendaient la tâche ardue. Soudain, sans prévenir, ils fondirent sur les remparts en hurlant, desserrant l'étreinte autour des sacs pour en dévoiler le contenu : des mandragores. Un nombre affolant de mandragores pleuvait sur les soldats en produisant des cris stridents. Les flèches eurent beau tenter d'atteindre les wyverns, les priorités avaient changé. En effet, faire taire ces monstres hurlant s'imposait.
Max aida les archers en lançant des nués de pointes tranchantes dans le ciel, grimaçant à cause du vacarme perçant qui chutait du ciel. Il avait admiré la geste de Jacob tout en le jalousant de ne pas avoir pu en faire de même et pouvait désormais se rattraper en répliquant à l'attaque aérienne.


L'hydre sonnée ne comprenait pas comment elle avait pu être stoppé et remarqua un voyageur qui se tenait devant elle. Ne cherchant pas plus loin, elle lança ses cinq têtes et percuta à nouveau le mur invisible. Le manque d'intelligence chronique fit soupirer la voyageuse au dos du pégase noir qui sourit néanmoins. Enfin une réelle réplique de la part des adversaires. Alors que les wyverns se jetaient dans une descente vertigineuse, elle ordonna à 5 géants et à 10 Wendigos, ces êtres anciennement humains tombés dans une sauvagerie sans nom, s'approchant du loup par leur apparence, de porter assistance à l'hydre. Dans la foulée, elle commanda l'avancé d'olifants et de mammouths protégés de plaques d'argent aux trompes ornées de masses d'armes dévastatrices. Une créature humanoïde aux étranges cheveux fut chargée dans une nacelle puis soulevée par un wyvern afin de rejoindre les remparts.
Enfin, la voyageuse du nom de Maria Cruz dévoila son pouvoir en agissant sur les cris des mandragores. Elle les solidifia afin de faire pleuvoir sur les guerriers des fragments de sons durcis. Son faible sourire s'était muée en franc sourire et son œil scintillait. Bientôt de nouveaux hurlements allaient s'élever de la Citadelle et elle s'en réjouissait d'avance.

__________

http://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : L'Intouchable
Messages : 688
Date d'inscription : 29/05/2010

Arpenteur des cauchemars
Jacob Hume
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 570
Renommée: 2743
Honneur: 535
MessageSujet: Re: Event (Rempart est) : Le choc des titans Ven 13 Avr 2012 - 10:58
*C'est bon, ils sont assez loin maintement, ils pourront atteindre les remparts sans problème et se sortir d'affaire. Mission accomplie, ils ont été sauvés, je peux dormir tranquille... Si seulement je pouvais ! Bref, où en étais-je ? Ah oui, l'hydre. C'est bien beau cette affaire, mais si je reste planté là, on ne va pas avancer vite. Elle va continuer à percuter mon mur sans que celui-ci ne bouge ou ne soit abimé. Et puisque ma seule arme offensive est absoluement inefficace contre un créature de cette taille, je n'ai pas plus de chance de lui infliger la moindre défaite. Et il y a une ville à sauver dans l'affaire. Des tas d'autres monstres à détruire et tout le tralala d'une bataille. Bordel, dans quel état vais-je finir cette nuit ? En fait, je crois qu'il ne vaut mieux pas y réfléchir. Concentrons nous sur le combat. L'hydre. Il faut que je la détruise maintenant. Je suis loin des remparts et ils ne peuvent pas m'aider. Je suis donc un peu seul. Il faudrait que j'aille récupérer mon épée, mais pour ça, je suis plus ou moins contraint de quitter le mode mur pour me battre. Or, je risque de m'en prendre plein la gueule si je prend la position collée au coprs. Ouais, c'est ce qui s'appelle prendre des risques à la guerre. Mais il ne faut pas croire, je suis un moucheron et jamais ces grosses vaches ne parviendront à me chasser. Allez Jacob, ton épée n'est pas loin.* Jacob change la forme de sa bulle et opte dans un premier temps pour le ballon, plus protecteur qui lui offre déjà la possibilité de mouvement nécessaire pour atteindre son épée. Une troisième fois, l'hydre l'attaque, mais avec prudence cette fois et elle remarque avec surprise qu'il n'y a plus d'obstacle. De nouveau, elle s'avance dangereusement rapidement vers lui et se heurte à la bulle encore une fois, sans comprendre davantage. Toujours aussi intouchable, il fait fi de cette créature maladroite et se retourne vers les remparts pour aller chercher son épée, qu'il a laissé en amont sur sa course initiale.

Il découvre alors ce qu'il se passe au niveau des remparts pendant qu'il court jusqu'à son épée. *Bordel de merde ! Putain de chiasse ! Saleté de méchant d'enculé ! Je peux pas être partout. Non, je ne peux pas bande de connards ! Je peux pas sauver tout le monde. Remarque, les autres sont sauvés là. L'hydre, je m'en fous personnellement. Je suis venu sauver les prisonniers et ils l'ont été. Maintenant, le combat, c'est là-bas qu'il se pase. L'hydre pourra se faire pulvériser par les flèches sans problème, sans parler des catapulté et du reste. Y compris du fait qu'il n'y a pas vraiment que moi comme voyageur ou guerrier disposant d'épées ou de lances dans les parages. Non. Les prisonniers sont trop près des remparts à présent, il suffit de les aider à y grimper et le tour est joué. Ils ne sont plus en danger. Du coup, si les remparts sont attaqués, il faut que je les rejoigne plutôt que jouer les héros avec une hydre. Allez Jacob, il faut s'amuser un peu avec le groupe, ne pas empêcher les autres de jouer aussi. Allons les aider.* Il récupère son épée et continue sa course. *Il y a bien trop long à parcourir et je suis coursé par une hydre... et oh ! Tout un tas de petits monstres tout aussi mignon maintenant. Ouais, changement de tactique, on s'envole.* Juste avec que l'hydre ne le rattrape et que l'un des tête ne parvienne à le mordre, il s'élance dans les airs, esquive le coup et va assez haut pour éviter les attaques des créatures terrestres, filant vers les remparts, dont il a une vue assez générale d'ici. *Les wyvern Jacob, c'est les plus dangereuses, les autres machin qui pleuvent n'ont pas l'air aussi méchants. Bref, je vais les prendre de haut moi tout ses monstres.* Et Aussitôt, il s'élève encore en encore, jusqu'à se trouver à un dizaine de mètres au dessus des wyvern. Ce n'est qu'alors qu'il remarque le pégase avec sa cavalière sur le dos. *Mmh, je me demande si... Non pas tout de suite, voyons comment les choses se passent avant de prendre des décisions hâtives.* Et il plonge avec toute la vitesse qu'il peut dans le sillage des wyverns qui plongent elles-mêmes vers les remparts. Du fait qu'il peut ajouter sa propre volonté à la force de sa chute, il les rattrape bien avant qu'elles n'atteignent les remparts. Choisissant l'une des trois, il commence à la frapper de toutes ses forces avec son épée, visant principalement entre les côtes ou les ailes.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Ed Free
Messages : 2786
Date d'inscription : 27/05/2010
Age du personnage : 27

Voyageur d'élite
Ed Free
Voyageur d'élite

Carte d'identité
Essence de Vie: 4095
Renommée: 7949
Honneur: 1289
MessageSujet: Re: Event (Rempart est) : Le choc des titans Sam 14 Avr 2012 - 13:56
La défense aérienne était râpée : les Wyverns s’approchaient bien trop vite pour pouvoir être interceptée aussi facilement. Et le seul support aérien efficace auquel je m’attendais à utiliser voltigeait dans les airs pour faire prendre un mur invisible à une hydre très étonnée. Elles transportaient des énormes sacs pourris qui ne me disaient rien qui vaillent (quel instinct de survie, se méfier des armes adverses). De toute façon, ma curiosité malsaine fut comblée quelques secondes plus tard quand des tas de hurlements ressemblant à des pousses d’arbre pourries aux formes faisant penser directement à un bébé de terre qui auraient amusé les images MindFuck se mirent à pleuvoir sur les murailles. Les bébés hurlaient ; mais quand je disais qu’ils hurlaient, vous ne pouviez pas imaginer. Chacun de ses bébés était une véritable sirène d’alarmes à eux tous seuls. Mais en recevoir des dizaines et des dizaines comme ça, les tympans étaient explosés et la concentration était brisée comme du verre.

Les soldats se mettaient à nettoyer le secteur comme ils pouvaient, transperçant de leur pointe les bébés végétaux tombant sur les murailles, tombés sur les murailles. J’en transperçai un avec ma lame gigantesque, mais je n’étais pas le plus utile contre autant de créatures aussi minuscules. Moi, c’était du T-Rex qui me faudrait pour rentabiliser le poids de l’arme et son imposant tranchant. Les autres étaient bien plus efficaces que moi pour déjouer ces saletés. Je courrais dans tous les sens en tentant de porter assistance mais j’étais bien trop lourd pour réussir quoique ce soit de bien. Je tentai néanmoins de crier :


« Utilisez du feu ! Ça devrait calmer ces conneries ! Ou jetez-les devant les murailles ! Ça pourrait ralentir les ennemis ! » Que de conditionnel…

Par-delà la muraille, je voyais les monstres qui s’agitaient et qui venaient vers nous. Evidemment, depuis que plus personne ne faisait attention à eux, ils pouvaient venir faire chier le monde impunément. Trop abasourdi par les cris des bébés, je ne parvenais pas à trouver de quoi faire du feu, et de trouver un plan de toute façon. C’était la débandade sur les murailles. Et la seconde d’après, ce fut la mort. Des explosions impeccables et aussi invisibles que de l’air réduisirent la construction en charpie. Si je devais faire une comparaison, imaginez que chaque mandragore produisait l’effet destructeur des bombes sonores de Jango Fett dans l’Attaque des Clones. Y avait quasiment des pans de la muraille qui se détachaient à cause de la violence des cris. De nombreux soldats furent éjectés hors des murailles, ou se faisaient projeter contre des murs avant de s’effondrer, mort.

Je ne voyais pas Jacob dans ce fatras. J’évitai de penser à lui et me reconcentrai sur la tâche. J’utilisai une paire de portails qui se décomposa de la façon suivante : la première se tint très loin des remparts, vers les « loups garous » qui avançaient de plus en plus vite. Le second par contre était près de moi. Le plan était le suivant : si personne ne me faisait chier le temps que les mi-hommes –Milou arrivaient assez près, j’utiliserais mon second portail comme balayette pour emporter les mandragores en plein dans les hommes-loups. Avec un peu de chance, ça les déstabiliserait assez pour qu’on puisse les abattre facilement et passer aux gros des troupes.


[Considère que je fais mon action si rien ne m'en empêche ; mais si les Wendigos mettent trop de temps à s'approcher, s'ils crèvent avant ou si on m'envoie un truc sur la gueule, je ne fais évidemment rien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event (Rempart est) : Le choc des titans Dim 15 Avr 2012 - 20:39
Lorsque chuta la multitude de mandragores, Angeline fut en proie à la stupéfaction. Puis elle se reprit et décida qu'il était temps pour elle d'entrer en scène. Elle se redressa et tendit ses bras pour invoquer ses corbeaux. Leur arrivée agita la robe en mousseline noire qu'elle portait et ses longs cheveux noirs flottèrent au gré du vent créé par cette vague d'ailes noires. Les siennes se déployaient d'ailleurs et elle entreprit de suivre ses invocations. Elle vit alors un wyvern se fait abattre par Jacob et l'admiration qu'elle lui portait augmenta.

Les remparts éclataient sans que quiconque ne comprenne pourquoi. Les archers qui avaient subis les cris stridents devaient maintenant survivre à la destruction de leur protection de pierre. Suivant l'indication du voyageur blond, ils enflammèrent leurs flèches et se mirent en quête de torches. Cependant, la situation explosive entravaient toute initiative. Plusieurs balistes se trouvaient détruites, réduisant les possibilités de défense face à l'armée adverse.
Afin d'aider les troupes à se défaire de la menace sonore, Max projetait en grand nombre des lames sans chercher à les travailler. Il pleuvait autant de morceaux de créatures rabougris que les créatures elles-mêmes. Puis son regard se porta sur l'avancée de l'ennemi et son cœur s'étreignit. Les monstres se rapprochaient beaucoup trop. Enfin, au détour d'une lancée de couteaux, il vit Ed avec un visage étrangement concentré et il s'aperçut qu'un grand nombre de mandragores disparaissaient.

Les wendigos se prirent les horribles créatures braillardes de plein fouet et stoppèrent net, les hurlements leur étant insupportable à cause de leur ouï fine. Toutefois, les 5 géants ne soucièrent guère de ces piaillements et poursuivirent en direction des remparts qui accusaient le coup. Au passage, les hommes de tailles gigantesques prirent les cages qu'ils avaient lancé et les envoyèrent contre la défense de pierres.

Dès leur plongeon en direction des archers, Eleonore s'était jetée vers l'une des créatures ailés, laissant l'une à Jacob et l'autre se faire empaler par un Max méthodique. Après un ballet de sauts et de revirement à coup d'ailes, la morpheuse vampire parvint une folie. Montée sur le wyvern, elle le dirigeait à coup d'ongles dans l'encolure et l''obligea de se rapprocher du pégase noire et de cavalière.

Les sons d'explosions procurèrent autant de joie que les hurlements de douleurs à la voyageuse au masque d'or qui souriait et savourait le spectacle sonore. Elle ne se gênait pas pour durcir les bruits d'éclatements de la pierre et ainsi créer une réaction en chaîne merveilleuse. Puis elle s'aperçut qu'une voyageuse fonçait sur elle et se replia en conséquence vers la ligne de mammouths et autres créatures imposantes. Elle ordonna aux créatures de charger et c'est dans le tremblement de leurs pas lourds que les mammouths, les olifants et les bœufs chargés de paquetages foncèrent sur les remparts.

Durant toute cette phase, Peter était intervenu pour sauvegarder les prisonniers. Il pesta contre ce voyageur à la chevelure suspecte et sauta du haut des remparts avant qu'elles ne se transforment en pop corn format citadelle. Sa chute fut amortie par l'utilisation de son pouvoir, usant de la pierre pour créer une dépression dans l'air par un excès de chaleur. Lorsque tout explosa, il se rendit compte de la futilité de son acte et porta alors son attention sur l'hydre. Bien qu'imposant, elle ne semblait pas particulièrement intelligente. Il courut vers elle, sans prêter attention aux quatre têtes qui s'élancèrent sur lui. Il les évitèrent une à une, passa dessous et emmagasinant suffisamment d'énergie, projeta un formidable coup de poing dans le seul endroit non protégé de la bestiole : son ventre. La puissance était importante mais pas exagérée, il se contenta de lui faire éclater ses organes internes. Puis la fuite sembla une très bonne option et il s'élança en direction … des géants.

Pendant ce temps, les mouvements du reste de l'armée de monstres continuaient, imperturbables.

__________

http://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : L'Intouchable
Messages : 688
Date d'inscription : 29/05/2010

Arpenteur des cauchemars
Jacob Hume
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 570
Renommée: 2743
Honneur: 535
MessageSujet: Re: Event (Rempart est) : Le choc des titans Mer 2 Mai 2012 - 17:17
*Frapper sur une Wyvern en plein vol dans un ballet aérien, c'est comme d'être dans un rêve sans que ni tête. On frappe, on découpe, on est propulsé, on revient à la charge. Bref, c'est à chaos terrible dans lequel se concentrer semble à la fois futile et impossible. Je ne vois même pas concrètement ce que je lui fait à la pauvre bestiole, je tappe dedans, je lui découpe des machins et elle est blessée, gravement, concrètement, je la défonce, je l'ai déjà forcée à dévier de sa course, mais après, advienne que pourra. Elle pisse le sang et moi j'ai presque rien. Les rares coups qu'elle parvient à me mettre sur la gueule n'aboutissent pas à grand chose. Impossible d'écraser qui que ce soit en plein vol et puis ma bulle est foutrement pratique dans ce genre d'affrontement. Avec les bons réflexes, on peut se prémunir des plus dangereux et accepter ceux qui sont nécessaire pour mieux revenir à la charge. C'est un combat fastidieux néanmoins et je suis de plus en plus éloigné du reste du combat, du moins il me semble, bordel, je verrais ça plus tard. Tient prend ça crevure !* Dans une charge de plus Jacob vient mettre un puissant coup d'épée dans le cou de la créature, les écailles se brisant sous la force l'impact. *Bordel, tu me fais chier ! Toi aussi tu as un genre de bulle, je peux de faire que des égratignures ! Enfin presque. Bref, c'est chiant, ça prend trop de temps. Je vais te bousiller ta gueule et on va voir si tu continueras à volet aussi droit !* Il s'en suit un déploiement de férocité bref, mais particulièrement intense, au cours duquel l'intouchable brandit son épée et frappe tout ce qu'il trouve avant d'être éjecté quelques mètres plus loin, sans avoir causer de blessure mortelle. Puis, il revient à la charge et dans un éclair de génie et établit pour sa nouvelle cible l'aile droite du monstre. Surprenant la créature dans sa manoeuvre, il lui déchire le membre. Aussitôt, la wyvern est déstabilisée, incapable de voler droit et file pour s'écraser au milieu de l'armée ennemie. Pendant ce temps, Jacob profite du manque d'attention pour trouver un point faible et l'achever.

Le monstre s'écrase lourdement au milieu des rangs de l'ennemi et Jacob en est propulsé sans ménagement, abandonnant ce corps sans vie de la bête. Dans son sillage, la wyvern vaincue emporte plusieurs autres créatures qui n'ont pas eu le temps de l'esquiver. La bulle de Hume empêche que sa chute soit trop brutale et il parvient même à se poser avec délicatesse. *Et voilà le travail les amis ! Belle performance hein ? Performance à la con oui. J'en ai vu un qui se battait tout à l'heure, contre une autre. Il lui a fait échec et mat en un coup ce bâtard. Non, disons plutôt que je me suis correctement débrouillé, puisqu'au final, j'ai emporté la victoire. Bon et pour le reste, par contre, c'est moins brillant. J'ai dépensé une énergie folle. Je suis essoufflé et j'ai un putain de point de côté. On va ralentir le rythme quelques minutes. Je crois que c'est la meilleure chose à faire. Plus de vol plané au programme pour le moment. On va récupérer un peu avant. Le problème, c'est que je suis au beau milieu des ennemis maintenant... Et merde. Les remparts sont à moitié HS, j'ai bien l'impression. On s'y défend pas mal, c'est pas le problème, mais je vois plutôt un champ de ruine. Côté ennemi, je suis loin des géants, mais au milieu des monstres et il y a une horde de gros bidules des hordes de Haradrim qui foncent vers moi. Où est pégase noir ? Derrière les lignes de monstre. Bon, elle cherche pas le combat la demoiselle, attendons de voir la suite. D'autant qu'il y en a une sur une wyvern qui cherche à la rejoindre. Je fais quoi moi ? Je me bats contre les petites créatures ? Ou je vais direct tenter de me faire un mammouth ? Ou je rendre me mettre à l'abri avec les autres ? Ça pourrait être intéressant aussi. Mais je préfère rester pas loin de la demoiselle sur pégase. Frappons ces fichus monstres et lorsque les olifans arriveront, je leur réserverais une petite surprise.* Jacob se lance contre les monstres qui l'entourent, frappe, tue, massacre autant qu'il peut, sans s'inquiéter des griffes qu'on lui présente. Il sent néanmoins que ses membres deviennent de plus en plus douloureux et qu'il ne pourra pas tenir éternellement. Les monstres géants à quatre pattes arrivant, il lâche son épée et s'allonge sur le sol. Il change alors sa bulle en mode mur, celui-ci recouvrant dix-mètres sur dix de sol, avec un mètre de hauteur. Laissant les éléphants d'approcher et marcher dessus. *Espérons que ça fonctionne et que je puisse les déséquilibrer... Soyons prêt à changer la forme de la bulle au bon moment...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Ed Free
Messages : 2786
Date d'inscription : 27/05/2010
Age du personnage : 27

Voyageur d'élite
Ed Free
Voyageur d'élite

Carte d'identité
Essence de Vie: 4095
Renommée: 7949
Honneur: 1289
MessageSujet: Re: Event (Rempart est) : Le choc des titans Jeu 3 Mai 2012 - 18:42
La galerie des horreurs s’approchaient bien trop dangereusement. Trop nombreux, trop puissants, trop rapides. Evidemment… Dès que je me fus débarrassé des sales bêtes (en me doutant qu’elles risquaient de revenir à la charge), je me reconcentrai sur le combat. Je me demandais s’il fallait qu’on se retranche derrière, dans les maisons. On aurait plus de marges de manœuvre pour des tactiques de guérilla, et ça ne rendrait pas le mouvement facile à ces bestioles. Le seul problème restait qu’on ne pourrait pas tous les arrêter. Il fallait les contenir maintenant, ou au moins en emporter le plus possible.

Je sentis mon pouvoir frémir dans ma main, une invitation à un sacrifice des plus valeureux si je n’avais pas espoir à emporter la Voyageuse avant. Mon idée était la suivante : sacrifier toute mon énergie pour former un ultime portail de plus de soixante-dix mètres… et réaliser un découpage inter-dimensionnel pour sectionner tout ce qui se serait dedans. Combien de ces créatures pourrais-je emporter avec un tel assaut ? Pas beaucoup en tout cas… mais peut-être que si j’attendais le moment où ils s’aplatiraient contre la barrière, je pourrais faire du dégât, et emporter plus d’une quinzaine (peut-être même une vingtaine) de monstres en une seule attaque. Trois secondes seraient largement suffisantes ; ils n’auraient jamais le temps de se baisser, ils n’auraient jamais le temps de comprendre.

Quoique… si… la Voyageuse sur son pégase qui brillait d’un éclat violet puissant. Agrandir des portails, comme demander un découpage, consommaient une énergie phénoménale qui se dispersait dans l’air : en moins de trois secondes, elle aurait largement le temps de me mettre KO, et donc de me baiser profondément après avoir utilisé presque la totalité de mes portails pour rien. Une telle action était trop dangereuse tant qu’il y avait quelqu’un de conscient prêt à me foutre hors jeu. Elle pouvait certainement m’abattre dès qu’elle sentirait le puissant flux d’énergie mortel. Nan, en trois secondes (et encore), elle aurait le temps de me viser précautionneusement. Il ne me restait plus qu’une chose à faire.

J’avais gardé le contrôle sur ma première paire de portails qui m’avait permis d’envoyer une partie de ces saloperies hurlantes des remparts. Je fis bouger le portail éloigné pour le faire venir dans la bulle de Jacob qui redescendait après avoir combattu une Wyvern. Je savais que le bruit allait lui casser les oreilles, mais on n’avait pas le choix. Je lui murmurai (trois fois de suite) et assez fort pour qu’il puisse m’entendre derrière les hurlements déchaînés de la guerre derrière nous) :


« Faut abattre la Voyageuse tout de suite. Je m’occupe des monstres dès qu’elle est KO. »

Je refermai ma paire de portails après m’être assuré que Jacob avait compris ce que je lui disais. Bon, il avait quelque chose à faire avec la charge des gros mammouths mais j’espérais qu’il m’avait compris. Il fallait que j’use le moins de paires de portails possibles à partir de maintenant. Peut-être une pour sauver ma vie, mais pas une seconde.

Dans le même ordre d’idées, j’avais pensé à utiliser un immense portail pour les aplatir. Mais je ne pourrais en tuer aucun : ils étaient trop costauds, ils survivraient facilement à mon attaque. Et je ne voulais pas user plus de cinq portails juste pour arrêter seulement leur charge qu’ils reprendraient une fois les portails dissipés par le temps et ma fatigue. Je vis Clane, notre esclave personnel, se transformer en démon de plus de cinq mètres de haut. Il s’envola dans les airs et s’attaqua à un géant en lui sautant sur la tête. Dire que même ce démon de Voyageur semblait minus comparé à eux. Prenant mon courage à deux mains et attendant le bon moment, je fis un saut énorme avec ma claymore et m’écrasai sur un géant voisin à celui que Clane embêtait. Il me sentit à peine, mais je parvins à éviter sa grosse main en sautant de son épaule et en plantant mon arme dans sa peau comme un piquet d’escalade. Et là, tu le sens le Ed ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event (Rempart est) : Le choc des titans Dim 13 Mai 2012 - 15:46
La présence des cinq géants si proche des remparts désormais sérieusement endommagés impressionnaient les soldats ayant survécu aux cris des mandragores et aux explosions sonores. Grâce à Ed, les créatures poussant des hurlements stridents se trouvaient au loin et par l'action tranchante de Max et piquante des archers, l'autre partie se décomposaient, découpés ou flambés par les flèches enflammées. Cette menace écartée, une nouvelle s'imposait, et de taille.
Les cages de fer envoyées par les géants avaient occasionné quelques dégâts, réduisant des bâtisses à l'état de ruine et détruisant une catapulte. Cependant, le plus important était les hommes à la taille immense dont la proximité avec les remparts leur permettait de bientôt l'escalader avec aisance.
Heureusement, le voyageur au pouvoir de portails s'était lancé à l'assaut, une claymore comme moyen de réduire au silence son adversaire gigantesque. Il était accompagné d'un démon de bonne taille mais qui se trouva presque ridicule en comparaison, ce qui ne l'empêcha pas de se jeter à la tête de son ennemi qui beugla. Un autre combattant se lança contre un géant, c'était Max Sword qui avait transformé ses bras en des lames larges et crantées, histoire de gravir ce tas de graisse et de muscles.

Son ascension le mena à l'épaule, évitant les claques adroitement, se balançant dans le vide. Une fois sur place, il devait agir vite. Il roula sur le côté pour esquiver une main qui voulait le balayer et se rétablit en accrochant la peau du monstre par des crochets apparu sous ses pieds. Il venait de niquer ses chaussures mais tenir debout était plus important. Les deux lames aux bras vinrent fendre la peau tannée et s'enfoncèrent parmi les muscles et finirent par trancher une artère, produisant un jet de sang qui éclaboussa le voyageur. Afin d'éviter de rester planté là, Max modifia ses bras. Toutefois, emporté par les gesticulations du géant, il fut propulsé en l'air et aurait finit sa vie de voyageur si il n'avait pas créé un fouet de lames pour agripper le bras de son adversaire. S'enroulant autour, il rejoignit le ventre et le perça de violents coups tout en l'escaladant, son objectif étant bien sûr la tête.

Au même instant, Peter s'occupait du quatrième géant. Il usa du pouvoir de sa pierrite de feu pour abattre un poing puissant sur le gros orteil, provoquant un hurlement de douleur. Portant son attention sur l'insecte qui osait l'atteindre, le géant entreprit d'écraser la fourmi qui lui courait autour. Chacun de ses pas soulevait la terre et manquait de faire choir le voyageur à la chevelure de feu qui tenait bon et continuait de frapper dès qu'il en avait l'occasion les pieds du géant. Il réussit à toucher le tendon de la cheville mais le résultat escompté ne vint pas. Il devait changer de tactique. Il prit une profonde inspiration et d'une impulsion formidable, se projeta dans le dos du géant et se mit à lui marteler de ses poings, sa force de frappe augmentée par le pouvoir de la pierrite. Il n'usait pas de toute la puissance possible, préférant se réserver pour le gros de l'armée.

Que devenait le dernier géant ? Il se faisait transpercer par les balistes, à bout portant. Un officier avisé et ayant gardé son sang froid avait ordonné de viser ce monstre qui osait se tenir juste devant eux. Les premiers carreaux atteignirent facilement leur cible, piquant la bedaine du géant qui sentit des picotements, ralentissant un peu son avancée. La salve suivant fut plus audacieuse, la tête étant visée. Un carreau se ficha dans l’œil alors que les autres se perdirent … au milieu des wendigos qui n'en finissaient pas de paniquer.

Les catapultes entrèrent enfin en action et les pierres s'envolèrent. Elles s'écrasèrent lourdement sur les wendigos et les mandragores restantes et éclatèrent à proximité de Jacob et de son mur, manquant de peu les bœufs chargés de paquetages, les mammouths d'acier et les olifants plaqués de fer qui s'approchaient dangereusement. Les premières lignes percutèrent de plein fouet le mur invisible et le reste de l'armée, emportée par l'élan de la charge, continua son mouvement en escaladant le mur sans se soucier de ceux qu'ils écrasaient. Les imposantes créatures, la plupart à trompe, se retrouvèrent donc sur cet obstacle invisible et imprévu mais ne stoppèrent pas pour autant leur course.

Maria Cruz nota ce changement et ne le vit pas d'un bon œil. Elle fronça les sourcils et l'exaspération menaçait sa bonne humeur issue des cris de souffrances qu'elle avait savouré lors de l'explosion de la défense de pierre. En observant les wendigos, elle les considéra perdu et décida de les utiliser pour éloigner cette voyageuse qui fonçait vers elle à l'aide d'un wyvern. Elle ressentait sa puissance qui égalait la sienne et désirait la mettre à l'épreuve. Elle usa donc des colliers électriques pour produire des cris de douleurs. Ces cris furent enregistrés par les micros et retransmis au niveau de la paume de ses mains. Les hauts parleurs crachèrent leurs ondes sonores de souffrance et elle les durcit pour lancer contre la morpheuse vampire une véritable vague, solide et invisible. Ce dernier détail eut pour conséquence la violence avec laquelle Eleonore heurta les ondes sonores. Choqué, son wyvern tomba en chute libre, sa cavalière livrée à elle-même. Si sa chute continuait, elle allait se retrouver derrière les mammouths et devant …


*Putain mais c'est quoi ça ? Il y en a d'autres … On dirait … oh bordel.* Pensa t elle.

Elle ne pouvait même pas prévenir ses compagnons du danger qui les menaçait. Mais pour le moment, son principal problème était sa chute vertigineuse. Elle se servit du wyvern comme assise et se lança contre le pégase noir, deux poches de sang vidées. La vampire activa son pouvoir et ses sens furent exacerbés. La réaction de son ennemie ne se fit pas attendre et Eleonore perçut une modification dans la pression de l'air. Quelque chose fonçait sur elle, d'invisible mais de suffisamment violent pour la sonner. Son pouvoir lui indiqua les limites de cette masse et elle se plaça à son niveau. Par ce mouvement, elle se trouvait sur les ondes sonores, sans vraiment comprendre. Ne s'attardant pas plus, elle courut, bien décidée à en finir avec cette voyageuse qui semblait être le chef de ces monstruosités.

Malheureusement, son avancée fut stoppée net par une vague de wyverns. Ces créatures ailées semblaient surgir de nulle part et fonçaient avec détermination sur les remparts, encadrant une nacelle dans laquelle une femme à la chevelure étrangement sifflantes se tenait. Balayée par cette marée volante, elle s'accrocha néanmoins à l'un des wyverns et suivit le mouvement malgré elle.

Au milieu de cette bataille, Angeline faisait de son mieux. Elle avait aidé à se débarrasser des mandragores et participait à l'éloignement des géants en les harcelant par ses corbeaux. Elle volait au dessus des remparts, comme un ange protecteur dans une robe en mousseline noire qui s'accordait à la noirceur de ses ailes. Pourvu qu'elle ne porte pas malheur ...

__________

http://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : L'Intouchable
Messages : 688
Date d'inscription : 29/05/2010

Arpenteur des cauchemars
Jacob Hume
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 570
Renommée: 2743
Honneur: 535
MessageSujet: Re: Event (Rempart est) : Le choc des titans Sam 19 Mai 2012 - 21:05
*Je déteste le bruit. Étrange hein pour un mec qui se plaint de sa bulle ? Mais bon, vous n'avez pas passé du temps dans le silence le plus total pour vous retrouver soudain, pendant quelques secondes avec une cacophonie générale dans la gueule. Au moins, le message de Ed est passé. Je sais ce que je dois faire. J'ai juste une dernière chose à faire maintenant qu'il y a du monde qui se promène sur mon mur, les faire tomber pour qu'ils se gênent et s'écrasent les un et les autres. Et rien de plus simple en réalité : il suffit de tourner un peu, je suis sûr qu'ils adorent faire du manège.* Alors que les énormes mammouths et autres oliphants marchent sur sa bulle sans se préoccuper de cette étrange surélévation, Jacob se concentre. Il regarde à sa droite où d'autres créatures se trouvent et continuent leur charge. *Il faut agir vite et bien mon gars, allez, on va faire bouger cette paroi maintenant.* Cela ne prend pas plus de six secondes mais a un résultat spectaculaire. L'intouchable utilise sa vrille pour faire rouler son mur sur sa droite, dans une direction parfaitement perpendiculaire à la charge, déjà, alors que la paroi extérieure commence à peine à tourner sur elle-même, les énormes créatures sont déséquilibrées par ce sol qui se déplace, se délite sous leur pied. Le mouvement de la paroi extérieure s'accélèrent alors que Jacob se concentre encore davantage peinant pour que la bulle lui obéisse, aussitôt, le mur se déplace vers la droite, se dérobant sous les pieds de certains des éléphants géants qui chutent sur leurs camarades à la gauche du mur. Les autres sont contraints d'arrêter leur charge pour ne pas tomber. Mais la bulle heurte de plein fouet un oliphant qui passait à sa droite, lui fauche les jambes et il tombe sur la bulle. Puis, alors que le mur invislble continue sa course en s'accélérant, il rencontre un mammouth plus adroit que les autres qui encaisse le coup. La bulle commence alors à grimper sur le côté du mur, emporté par sa propre vitesse, se soulevant et se penchant gravement par rapport au sol. Tous les monstres glissent, tombent, s'écrasent les uns les autres et s'enchevêtre dans un chaos monstrueux. Le mammouth, lui, est écrasé par le poids et tombe à son tour.

*Assez joué avec le feu Jacob, tu ne dois pas brûler toute ton énergie tout de suite. Tu as déjà créé un formidable chaos dans les lignes de mammouths et autres choses à trompe, tu peux être fier. À présent, on t'a confié une mission : la voyageuse sur pégase (368pts).* Jacob change instantanément la forme de sa bulle pour un collé au corps plus ordinaire. Là, il ramasse son épée restée sur le sol et dont il a pris soin de ne pas laisser écrasée. Alors que le mur disparaît, de nouvelle créatures tombent du fait qu'il s'en servaient comme d'un sol, de nouveau on s'écrase ici. Jacob n'attend pas, il s'élève dans les airs et passe au dessus de derniers à charger pour rejoindre la position de la voyageuse ennemie, qui n'est pas loin d'être aux prises avec une alliée. *Faut-il que j'y aille ? Quelqu'un s'en occupe déjà... Oui, à deux, les choses iront beaucoup plus vite. Il faut que je fasse les choses bien. Ed a besoin qu'elle soit détruite pour pulvériser des monstres. Et puisqu'elle a l'air d'être la commandante de tout ce tintouin, les choses paraîtront beaucoup plus faciles une fois qu'elle ne sera plus là pour nous faire chier. Alors en avant !* Jacob fait un arc de cercle dans les airs vers son ennemie pour arriver sur une trajectoire qui forme un angle perpendiculaire avec la trajectoire d'Eleonore, prêt à porter un coup d'estoc à son adversaire pendant qu'elle est occupée à frapper l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Event (Rempart est) : Le choc des titans
Revenir en haut Aller en bas

Event (Rempart est) : Le choc des titans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Royaume des chevaliers de la table pentagonale :: Event 4 : Nouvelle Ere-