Haut
Bas

Partagez

Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 321
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre EmptyMar 3 Avr 2012 - 20:22
Les nuages marron… On ne les apercevait jamais très consciemment. Pour chacun, ils faisaient partie du décor, présents dans le ciel au-dessus des forces du mal. Ils étaient toujours attirés par le vice. Une fois ciel clair, il suffisait d’y rajouter un démon supérieur pour que des nuages de couleur noir tourbillonnent au-dessus de sa tête comme aimantés par les enfers. Si dans la ville en elle-même, il n’y avait qu’un ciel clair un peu nuageux, il fallait avouer qu’ici, les cieux étaient bien plus couverts et que la couleur des nuages se teintait d’un chocolat noir très pessimiste.

De toute façon, le décor en lui-même n’était pas si joyeux que ça : c’était plus une chaîne de collines rocailleuses et pentues que de véritables montagnes en elle-même. Le paysage était couvert de cendres, balayé par un vent modéré, et avait totalement oublié ce que voulait dire le terme « végétation ». Les chevaliers avaient défait ici un dragon gigantesque, ce qui avait consumé le paysage environnant et avait élevé ces collines et ces colonnes de pierres noires comme des cloques sur une peau. Généralement, on évitait d’aller dans cet endroit sous peine de recevoir une malédiction qui les hantait ; mais les méchants qui avaient osé installer leur campement ici auraient pu maudire à leur tour l’endroit, ce qui provoquait une sorte d’équilibre de karma négatif.

Une très faible lueur discrète apparut sur un col de sentier. Et quatre silhouettes et demi sortirent du mur. Quatre Voyageurs et un bébé phoque. Un pentacle d’un mètre de diamètre dessiné sur la roche s’embrasa et disparut. Fino toussa cinq fois d’affilée bruyamment avant que sa gorge ne prenne le coup, et il sortit deux objets d’une poche invisible aux yeux des mortels :


« On est arrivés les demeurés ! Voici la carte des environs, avec notre position et celles supposées ennemies. Va falloir trotter pendant trois kilomètres les scouts, je veux entendre aucune plainte. J’ai pas de boussole, mais ça devrait pas être trop difficile de se retrouver. Faut aller là où ça pue le plus. Je garde moi-même un porte-voix magique, qui me permet de communiquer directement avec la ville. Je leur transmettrais toutes les infos qu’on voudra bien dénicher. Si à un moment ou à un autre, vous devez leur parler parce que j’aurais autre chose à foutre, vous devrez commencer par : Fino est un beau gosse. Comme ça, si ça tombe entre les mains de l’ennemi, ils pourront pas envoyer de fausses informations sans que les autres ne le sachent. Et ouais, ils ont accepté cette phrase, ils sont persuadés que je m’appelle Olly cette bande de cons. Démonstration… » Fino appuya sur un bouton situé sur l’espèce de téléphone portable arrondi au sommet gris. « Fino est un beau gosse : nous sommes bien arrivés. On va commencer la mission.
_ Très bien, équipe Fino. Contactez-nous dès que vous aurez des résultats.
_ Super. »
Fino rangea le micro dans sa poche avant de se tourner vers les autres. Il sortit un parchemin entièrement noir de sa poche. « Et je vous offre un dernier truc offert par le Seigneur de la Claustrophobie, un portail pliable. Il accepte que cinq êtres vivants, pas plus. On l’utilise qu’en dernier recours pour se barrer quand tout va mal. Par contre, ce truc est plutôt expérimental alors je préfère qu’on revienne ici si possible, ni vu ni connu. Je pourrais le conjurer si un de vous crève et que nous ne sommes pas cinq à passer, mais je préfère éviter qu’on en arrive là… De conjurer le sort, pas que l’un de vous trépasse.
Des questions ? Pas de question ? En route ! »


Sur ce, le petit phoque grimpa sur l’épaule du ministre de l’Intérieur et donna la carte à celui qui voulait bien la prendre.

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kala Kourou
Surnom : Water Boy
Messages : 1559
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 22

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre EmptyMer 4 Avr 2012 - 22:22
Je me demande comment j'en suis arrivé là.

C'est vrai, c'était gros quand même. J'étais dans une équipe où nous allions traverser les lignes ennemies d'un seigneur de guerre qui a pour but de conquérir Dreamland et pour cela, il commençait avec le Royaume des Chevaliers et, pour se défendre, les habitants de ledit Royaume avaient appelés toutes personnes qui pouvaient rejoindre les défenses de la ville et qui en avaient le pouvoir, bien évidemment des Voyageurs. Et nous, enfin moi, j'ai été affecté dans une équipe spéciale qui ira espionner l'ennemi pour récolter des infos et peut-être échouer cette marche de l'empereur. Rien que ça.

J'étais le premier arrivé au lieu de rendez-vous qui était une assez vieille caserne mais qui tenait en place. Il y avait plusieurs tables et chaises et vu qu'il n'y avait personne, je m'asseyais en tailleur sur une table. Puis les autres membres de l'équipe arrivèrent. Il y avait un jeune homme qui paraissait avoir la vingtaine qui entra, les cheveux châtain mi-longs avec des yeux bleus. Il serait blond et j''aurai pu appeler Hitler pour lui dire « tiens ! Voilà quelqu'un que t'apprécieras, sale fou ! ». Sauf que non.
Un autre débarqua. La première chose qui me frappa chez lui est qu'il était... Impressionnant. Oui, c'était le mot. Tu pouvais avoir confiance en lui mais sa présence... Avait quelque chose de spéciale. Il était certainement puissant, pas de doute. Et j'ai pensé que c'était bien qu'il soit de notre côté et pas de l'autre. Il était vraiment mystérieux mais j’espérais qu'il a la parlotte facile car je pensais que l'autre n'était pas quelqu'un qui aimait parler. Ou je me fais des idées.
Je savais qu'on allait être quatre et le dernier ne tarda pas à arriver. La porte s'ouvrit alors sur... Clem ! C'était Clem qui passait la porte ou plutôt, il passait la porte avec des gardes qui l'enchaînait. Je me levais d'un bond et faillis sortir une bulle mais je m'étais dis à ce moment que peut-être ce n'était pas ce que je croyais. Effectivement, les gardes relâchèrent Clem et partirent. Je m'attelais vers Clem pour lui demander la raison de son étrange entrée. Mais je me disais que s'il ne devait rien me dire, c'était son choix. Nous repartions nous asseoir et nous attendions, tous les quatre. Une, deux heures passèrent et finalement, je me levais car je n'en pouvais plus de cette attente insupportable.

« Bonsoir ! J'espère que vous avez passé une bonne journée avant de venir ici car maintenant, ça va déménager ! On est en proie à une guerre et, je ne sais pas pour vous, ça ne me fait ni chaud ni froid. Mais bon, vous savez tous ce qu'on va faire dans pas longtemps. Et si vous deviez mourir, dîtes vous que ce ne sera pas la faute à Kala Kourou ! Bonsoir messieurs, je suis enchanté de vous connaître, à part quelqu'un bien sûr ! »

Je me rasseyais. Mais qu'est-ce qui m'avait pris ? Pourquoi j'avais dis aussi que ça me faisait ni chaud ni froid ? J'avais la trouille jusqu'aux pieds et c'était peut-être pour ça que je m'étais levé pour dire ça. M'enfin...

La porte s'ouvrit et le Commandant Arnolds, celui qui m'avait embauché, entra et nous fit un magnifique discours, un très bon résumé de la situation et nos infimes chances de pouvoir voir une autre nuit à Dreamland sans guerre. Sympa. Il avait parlé de la GRRD mais qu'est-ce que c'était ? Je n'en avais aucune idée et il disait que Rémi Soral, le Ministre de l'Extérieur était présent. Je supposais donc que c'était le Voyageur qui m'avait paru impressionnant.

« Ainsi que son Intendant. »

Hein ? Qui étai...

Non... Cette voix, cette voix aiguë, comme celle d'un petit enfant, je l'avais déjà entendu mais où ? Peut-être au château de Jacob. Oui ! Au château de Jacob, c'était ce qui m'avait marqué, cette voix insupportable, énervante, on aurait presque envie de gifler la personne qui parlait comme ça. Une voix impolie, qui arrêtait pas d'insulter ou se moquer des autres avec une méchanceté vu nulle part ailleurs. Je savais lorsque que je l'avais entendue pour la première fois que j'allais revoir cette personne et que ce ne serait pas une partie de plaisir.
Je me tournais alors en direction du la voix et observait le ridicule de la situation. C'était un bébé phoque qui était sur une des tables, comme une peluche ! Non mais attends, c'était ça ? Attends, c'est pas sérieux ?
Il descendit de la table par je ne sais quelle acrobatie et il s'avança vers la sortie. Mon dieu...

----------

Le paysage qui s'offrait à moi lorsque nous nous fîmes téléportés était rocailleux. Nous étions sur une chaîne de collines, recouverts de cendres et pas de traces de végétations. Un vrai paysage de cauchemar, le genre d'endroit où je ne préférerai pas y faire un pique-nique.

« On est arrivés les demeurés ! Voici la carte des environs, avec notre position et celles supposées ennemies. Va falloir trotter pendant trois kilomètres les scouts, je veux entendre aucune plainte. J’ai pas de boussole, mais ça devrait pas être trop difficile de se retrouver. Faut aller là où ça pue le plus. Je garde moi-même un porte-voix magique, qui me permet de communiquer directement avec la ville. Je leur transmettrais toutes les infos qu’on voudra bien dénicher. Si à un moment ou à un autre, vous devez leur parler parce que j’aurais autre chose à foutre, vous devrez commencer par : Fino est un beau gosse. Comme ça, si ça tombe entre les mains de l’ennemi, ils pourront pas envoyer de fausses informations sans que les autres ne le sachent. Et ouais, ils ont accepté cette phrase, ils sont persuadés que je m’appelle Olly cette bande de cons. Démonstration… » Fino appuya sur un bouton situé sur l’espèce de téléphone portable arrondi au sommet gris. « Fino est un beau gosse : nous sommes bien arrivés. On va commencer la mission.
- Très bien, équipe Fino. Contactez-nous dès que vous aurez des résultats.
- Super. » Fino rangea le micro dans sa poche avant de se tourner vers les autres. Il sortit un parchemin entièrement noir de sa poche. « Et je vous offre un dernier truc offert par le Seigneur de la Claustrophobie, un portail pliable. Il accepte que cinq êtres vivants, pas plus. On l’utilise qu’en dernier recours pour se barrer quand tout va mal. Par contre, ce truc est plutôt expérimental alors je préfère qu’on revienne ici si possible, ni vu ni connu. Je pourrais le conjurer si un de vous crève et que nous ne sommes pas cinq à passer, mais je préfère éviter qu’on en arrive là… De conjurer le sort, pas que l’un de vous trépasse.
Des questions ? Pas de question ? En route ! »


Il sauta sur l'épaule de Rémi et il jeta la carte. Je la rattrapais de justesse avant qu'elle ne dévale une pente. D'accord, ce phoque, fallait vraiment le prendre au sérieux...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
Clem Free
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 220
Renommée: 1697
Honneur: 235
MessageSujet: Re: Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre EmptyJeu 5 Avr 2012 - 20:39
Clem regarda fixement l'assiette en bois situé au pied de son lit. Il allait finir par manger son contenu, pas de doute là-dessus, mais il souhaitait faire durer son repas le plus longtemps possible. Quand il était d'humeur patiente et qu'il ne mourrait pas de faim, il pouvait faire durer ce jeu une bonne demi-heure. Si en plus il se sentait d'humeur à lui parler alors là, on pouvait facilement atteindre l'heure complète voir plus. Cela faisait deux semaines que Clem était enfermé dans une cellule dans la prison du Royaume des chevaliers de la table pentagonal ( de merde) et il lui avait fallu trois jours pour oser toucher à son assiette, ou plutôt à ce qu'il y avait dedans. Des cubes de viande où le gras représentait une énorme partie de la composition, du morceaux grillés et bien brûlés avec une huile clapoteuse et grasse que leur servait de liant. Inutile de préciser que tout ça avait l'air bien dégueulasse et savoir qu'une bonne demi-douzaine de matons avaient du cracher dedans ne rehaussait pas son goût. Pourtant, pour combattre l'ennui qui régnait quand on était enfermé dans une cellule individuel, manger lentement son repas faisait passer efficacement le temps : la journée était coupé en deux et l'après midi durait moins longtemps.

Aujourd'hui, Clem ne se faisait plus d'inquiétude sur son jugement. Très vite, la simili-cour qui l'avait jugé avait rapidement conclu à une bonne pendaison pour le voyageur. La faute à une salle affaire où plusieurs gardes et officiers avaient trouvé la mort. Tous les protagonistes de cet dite affaire étaient morts ou volatilisés sans que l'on sache leur identité. Sauf Clem, voila pourquoi un casier judiciaire avec une douzaine de meurtres avait été ouvert à son nom.

Pourtant, là ou son châtiment aurait du être vite expédié, deux affaires avaient retardé son rendez-vous avec la corde. La première était une levée d'impôts impopulaires (citez m'en une qui ne le soit pas) et le moral des habitants avaient du être remonté par le moussage de l'importance de l'arrestation du voyageur. Celui-ci avait d'ailleurs fait une ou deux apparitions en public pour que la foule calme ses pulsions sanguinaires vocales. Heureusement c'étaient les soldats de sa garde rapprochée qui s'étaient pris le plus gros des jetées de pierre.

La deuxième fut l'annonce du siège par cette immense armée. Depuis, l'esprit résolument pragmatique, Clem attendait que l'on vienne le tirer de sa cellule pour lui coller une mission suicide sur le dos. Il avait entendu suffisamment de conversation de la part des geôliers pour comprendre qu'à moins de requérir toute l'aide disponible, le royaume serait rasé. On allait le faire venir devant une huile qui allait lui promettre l'absolution s'il rejoignait leur rang.

__________

La suite lui donna raison, deux armoires à glaces (non, sans blague : Clem arrivait à se voir dans leur plastron) l'enjoignirent de les suivre et le menottèrent ; il eu juste le temps de récupérer son assiette (à force d'auto-persuasion, ce n'était pas si mauvais que ça) et Clem fut trainer hors de sa cellule. Au bout de quelques minutes où ils suivirent un trajet compliqué dans les couloirs du palais pour finalement sortir (ce qui n'empêchait pas le voyageur de le connaître) pour finalement sortir dudit palais. De là, Clem aurait pu faire le trajet les yeux fermés : il revenait tout simplement dans la caserne où il avait engagé il y a de cela quelques mois.

Une ponte qui se présenta comme le Commandant Arnolds le reçu en privée (comprenez par là sa garde personnelle ajouté à celle de Clem) où il lui expliqua ce que l'agoraphobe savait déjà. La différence majeure était qu'à la place de l'attacher à un boulet de catapulte, Clem allait rejoindre un groupe de commando (chose incroyable : il n'était pas suicide) qui allait espionner les lignes ennemies. On lui fit comprendre qu'il avait été sélectionné car les chevaliers faisaient apparament confiance à ses talents d'infiltrateur depuis cette affaire dans le Royaume de la Main Invisible. Au moins, Arnolds n'eut pas l'hypocrisie de lui promettre un blanchissement de son nom et Clem lui en fut reconnaissant (entre deux cubes de viandes).

______________


Il fut finalement conduit dans une salle où l'attendait les autres membres du commando, il fut agréablement surpris d'y retrouver Kala qu'il connaissait depuis sa première nuit à Dreamland, les deux autres en revanche lui était inconnu. L'aquaphobe lui souhaita la bienvenu mais Clem avait la bouche pleine et ne lui répondit donc pas. Il finissait tranquillement son assiette en regardant tranquillement les voyageurs. Le grand balèze avait l'ai d'un voyageur expérimenté tandis que l'autre ne dégageait pas une telle aura mais Clem avait appris à se méfier des personnes qui n'en laissaient rien paraître. C'était parfois les plus dangereux.

Au bout d'un temps plus que conséquent (Clem avait fini son souper dégueulasse depuis belle lurette), Kala rompit la tension ambiante en faisant un simili discour d'encouragement finissant par une auto-paluchade dont le tout donna envie à Clem de se taper la tête contre un mur. Il n'était même pas surpris, il savait que Kala avait la fâcheuse tendance de parler avant de réfléchir. Cela avait sur Clem un effet curieusement apaisant par rapport à sa propre tendance à garder le silence et il appréciait avoir l'aquaphobe dans le groupe pour ça.

Un temps assez court passa avant qu'Arnolds ne revienne, leur balança un phoque terriblement grossier et ils furent tous les cinq téléportés selon le plan qu'on leur avait décris. Une fois que la magie cessât sur le corps de Clem, celui-ci rendit tout son repas sur les pierres brûlées. Le phoque crissaillat encore de sa petite voix, monta sur les épaules du balèze, lança la carte à Kala (ou plutôt, il lança la carte en l'air et Kala la rattrapa). Puis le groupe se mit en route, Clem près de Kala ; si celui-ci, pour une raison ou une autre, trépassait sur le coup dans une embuscade ennemie, Clem aurait besoin de la carte pour se casser d'ici. Et puis aussi... parce qu'il savait bien que Kala était son seul ami à des kilomètres à la ronde.

Et il y avait sensiblement plus d'ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre EmptyLun 9 Avr 2012 - 22:41
Je fini par trouver non sans peine l'ancienne caserne ou le briefing était prévu. Je poussais la porte et aperçu quelqu'un qui attendait assis. Il dégageait une aura assez relaxante mais impressionnante à la fois, cela devait faire quelque temps qu'il parcourait les contrés de Dreamland. J'esquissais un signe de la tête en guise de salutation puis alla m'asseoir dans un coin de la salle et attendit que le reste de l'équipe se joigne a nous.

Le troisième personne a franchir la porte était impressionnante et imposais le respect, il dégageait une force incroyable, je me sentis petit face a lui. Il traversa la salle sans prêter attention à moi et s’essaya.

Le dernier arrivant était escorté par des gardes. Cette arrivé militarisée me surpris, mais pas autant que le jeune homme, qui regardait avec attention l'assiette posée devant lui, qui se leva précipitamment et se mis en garde comme si le nouvel arrivant allais lui sauter à la gorge . En voyant les garde se retirer il se détendit et s'approcha du nouveau, ils discutèrent puis s’essayèrent chacun dans leurs coins.

Plus rien ne se passa durant plusieurs heures je passais le temps en jouant avec de petits bâtonnet arraché à la table ou j'étais assis, pendant que d'autre tournais comme des lions en cage.

Soudain notre permier compaire s'exclama :


« Bonsoir ! J'espère que vous avez passé une bonne journée avant de venir ici car maintenant, ça va déménager ! On est en proie à une guerre et, je ne sais pas pour vous, ça ne me fait ni chaud ni froid. Mais bon, vous savez tous ce qu'on va faire dans pas longtemps. Et si vous deviez mourir, dîtes vous que ce ne sera pas la faute à Kala Kourou ! Bonsoir messieurs, je suis enchanté de vous connaître, à part quelqu'un bien sûr ! »

Il se ressaya après se petit monologue d'un air non pas gêné mais plutôt désorienté
Peu de temps après le commandant Arnold qui m'avait recruté fit son entré et nous fit un résumé de la situation ainsi que du but précis de notre infiltration, il fit allusion a un dénommé Rémi Soral qui serait ministre de l'extérieur et qui ferait partie du groupe il doit s'agir de la dernière personne arrivée avec le corps de garde. Lorsqu'il fit allusion a son intendant une voix aiguë s'éleva puis un phoque apparu par une acrobatie sur une table il en déscendis puis se dirigea vers la sortie...

----------

Je fermais les yeux en m'avançant vers un mur puis les rouvris sur un paysage désolé recouvert de cendre une chaine de collines stérile s'étendait devant moi a perte de vue. L'air sentais le souffre et la mort.



« On est arrivés les demeurés ! Voici la carte des environs, avec notre position et celles supposées ennemies. Va falloir trotter pendant trois kilomètres les scouts, je veux entendre aucune plainte. J’ai pas de boussole, mais ça devrait pas être trop difficile de se retrouver. Faut aller là où ça pue le plus. Je garde moi-même un porte-voix magique, qui me permet de communiquer directement avec la ville. Je leur transmettrais toutes les infos qu’on voudra bien dénicher. Si à un moment ou à un autre, vous devez leur parler parce que j’aurais autre chose à foutre, vous devrez commencer par : Fino est un beau gosse. Comme ça, si ça tombe entre les mains de l’ennemi, ils pourront pas envoyer de fausses informations sans que les autres ne le sachent. Et ouais, ils ont accepté cette phrase, ils sont persuadés que je m’appelle Olly cette bande de cons. Démonstration… » Fino appuya sur un bouton situé sur l’espèce de téléphone portable arrondi au sommet gris. « Fino est un beau gosse : nous sommes bien arrivés. On va commencer la mission.
- Très bien, équipe Fino. Contactez-nous dès que vous aurez des résultats.
-Super. » Fino rangea le micro dans sa poche avant de se tourner vers les autres. Il sortit un parchemin entièrement noir de sa poche. « Et je vous offre un dernier truc offert par le Seigneur de la Claustrophobie, un portail pliable. Il accepte que cinq êtres vivants, pas plus. On l’utilise qu’en dernier recours pour se barrer quand tout va mal. Par contre, ce truc est plutôt expérimental alors je préfère qu’on revienne ici si possible, ni vu ni connu. Je pourrais le conjurer si un de vous crève et que nous ne sommes pas cinq à passer, mais je préfère éviter qu’on en arrive là… De conjurer le sort, pas que l’un de vous trépasse.
Des questions ? Pas de question ? En route ! »


J’emboitais le pas au groupe voyant Kala rattraper dans une acrobatie la carte laissée par le bébé phoque...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Rémi Soral
Messages : 218
Date d'inscription : 28/11/2010
Age du personnage : 30

Voyageur Expérimenté
Rémi Soral
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 115
Honneur: 60
MessageSujet: Re: Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre EmptyJeu 12 Avr 2012 - 14:53
Ministre de l'extérieur... voilà ce que j'étais devenu depuis peu. J'avais été recruté par un voyageur de talent, Ed Free, avec qui ont avait échappé a bien des misères dans une certaine arène de Luxuria. Il était fort, talentueux, et surtout, avec un de ses amis et partenaire, un certain Jacob, ils avaient pris la direction d'un royaume entier de Dreamland. Une véritable parcelle de terre qui leur revenait de droit. Quoi demander de mieux en un monde aussi changeant et éphémère que Dreamland qu'une base d'opération qui ressemblait a un petit bout de paradis ? Pas grand chose.
Et voilà que par la force des choses, j'en était devenu ministre de l'extérieur.

Mon poste était plutôt plaisant. La majeure partie de la paperasse consistait a s'occuper et a gérer les groupes de voyageurs rattachés au royaume, a les dispatcher la où l'on avait besoin, et a récupérer leur rapport. En réalité, ca ne me prenait pas beaucoup de temps. Mais j'avais une autre responsabilité beaucoup plus plaisante, et c'était celle de récupérer des infos sur ce qu'il se passait dans Dreamland, la situation actuelle, comment évoluait le monde, et cela impliquait que je voyage pas mal, et, honnêtement, j'aimais ca. Par ci, par la, récupérer deux trois infos, effectuer une ou deux quêtes, combattre quelques monstres, aller de royaumes en royaumes, loin d'une occupation administrative que pourrait laisser penser mon poste.

C'est de cette façon que j'appris l'existence du voyageur mystère, et de son armée. Au départ, ca n'avait été qu'une rumeur entendu par ci par la dans le royaume des chats, comme quoi un voyageur était devenu extrêmement puissant en l'espace d'une nuit. Alors bien sur vous pensez bien que connaître la méthode m'intéressait au plus haut point, j'avais donc décidé d'enquêter a ce sujet.
Et ca avait rapidement prit des proportions gigantesques. La rumeur disait vrai, le voyageur était bien devenu ultra puissant, passant de larve a dragon on ne sait comment, mais le pire,; c'était qu'il constituait une armée ayant des proportion titanesque, et pas seulement parce que les titans étaient dedans !
Je pris quelques nuits sur moi pour rassembler le plus d'infos possibles au sujet de cette armée, notamment sa composition et son train d'avancé, en flânant sur les marchés, posant les bonnes question dans les bons bars, ou en allant entendre le récit de soldats apeurés.
Puis je me hâta de rentrer au royaume faire mon rapport.

Le royaume informé, il fut temps pour les séance de brainstorming. Ce fut peu de temps après que je reçu une lettre d'un ministre du royaume voisin, celui des chevaliers. L'armée avait décidé de les attaquer, d'anéantir ces guerriers pour l'exemple. Et leur assaut prendrait lieux dans peu de temps. La décision fut vite prit a la tête du royaume, dans une assemblé rassemblant les rois, les ministres et l'intendant. Nous allions porter secoure a notre voisin, autant que faire ce pourrait.
Ce fut a partir de la que les assemblé commune commencèrent, assemblé où je fut le principale représentait de mon royaume.

Il fut très rapidement décidé par ce conseil que la seul force du royaume plus de ses alliés ne suffirait pas. Il nous fallait une autre mânes de pouvoir, de ceux qui a eu seul pouvait égaler des armées, les voyageurs. Le roi-chevalier lança donc un appel a ceux qui auraient la force d'âmes de venir combattre le bien. Alors bien sur ca ne rameuta pas grand monde. Connaissant bien ce genre de personne, je suggéra succinctement de mettre une récompense. Malgré les réticences du roi-chevalier, qui lui ne voyait que la gloire, la méthode fut efficace.

Mais il apparut relativement vite que ca ne serait sans doute pas suffisant. Qu'on était dans la merde, et jusqu'au coup. L'armée était beaucoup trop grande pour le seul royaume. A elle seule, elle serait capable de l'encercler en entier. Et il n'y avait ni défilé ou la concentrer pour que son nombre la désavantage, ni hauteur d'où prendre l'avantage. Elle serait la, immense, forte. Un front a perte de vue de pieux, haches et crocs. Combien de temps les remparts tiendraient il ? Sûrement très longtemps, mais l'armée en fasse, elle, était inépuisable !.

Je ne sais plus qui lança l'idée du commando, mais ce fut la seul qui nous redonna un peu d'espoir. Créer un groupe d'élite, succins, a même de s'infiltrer derrière les lignes, et ayant pour mission de trouver n'importe quelle info qui puisse aider le royaume, et au mieux possible, de saboter, tuer et détruire. Réaliser des actions si techniques qu'elles feraient mieux qu'un millier d'homme. Après tout, une dague dans la nuit vaux mille épées a l'aube.
Je m'y proposai immédiatement, et commença la campagne de recrutement. Force fut de constater qu'il n'y eu que peu de candidature. En effet, peu furent ceux qui troquaient leur position relativement tranquille derrière les remparts pour une mission suicide derrière l'ennemi.

On eu 2 réponse. Un newbie sortit de nul part, un certain Victor, et un contrôleur d'eau, un certain Kala, qui apparemment jouait le jeu de Dreamland avec sérieux. Ça ne faisait pas des masses, mais au moins le groupe serait discret. Néanmoins, nous nous étions mis d'accord sur un chiffre de 4 voyageurs, moi y compris. Ça allait posé problème. Je réfléchissait a mon moyens d'obtenir mon 4eme voyageur quand mes yeux survolèrent une liste prêt du ministres de la sécurité du royaume des chevalier. Il y avait dessus un certain nom, Clem Free, et cela avait attiré mon attention. Se pourrait il que ce soit un membre de la famille de mon boss ?
Sans attendre, je demandait plus de détails au ministres. Il me raconta qu'en effet, c'était un voyageur détenu pour crime contre le royaume, et qu'il avait été condamné au billot par une cours du royaume.
Je tenait mon 4eme larron. La négociation fut rude, mais finalement, le ministre finit par s'incliner devant la logique de mon argument « il préfèrera une mission suicide au billot certain », surtout que j'ajoutai que je le tiendrais personnellement a l'œil. Connaissant son frère, c'est quelque chose que j'aurai de toute façon fait d'emblée.

Le commando était monté.

Les choses accélérèrent a un point fou en l'espace des quelques nuits suivante. Bientôt, l'armée fut aux portes du royaume, et il était temps de dispatcher les troupes. Les voyageurs furent repartit comme soutient sur les différents remparts, tandis que chacun de ces derniers recevaient quelques garnisons de soldats.
Quand a moi, je me dirigeai vers la caserne qui avait été choisit comme point de rendez vous pour le commando.

Je fut le troisième a passer les portes. A travers la poussière qui régnait dans l'endroit, on pouvait distinguer quelques meubles par ci par la. Sur que ce bâtiment n'avait pas été utilisé depuis longtemps.
A l'intérieur, je retrouvais le dénommé Kala Kourou et Clem Free. D'après ce que je pouvait jauger sur eux, ils étaient plutôt bon. C'était une bonne chose, leur fiche ne m'avait pas mentie.
Puis le dernier rentra dans la salle. Nous étions au complet. Malgré cela, l'ambiance était de glace, mais peut être était-ce de circonstance. Néanmoins, ca ne devait pas plaire a Kala, qui rompu le silence quelques secondes après que Victor soit rentré. Il nous gratifia donc d'un petit monologue de présentation assez polie, mais qui ne me laissait aucun doute sur sa nervosité... espérons que ce ne soit qu'une impression.

Ce fut au tour du général de prendre la parole. Il nous présenta rapidement la mission, enfin, le simili de mission qu'on avait, expliquant qu'on allait etre téléporté sur un col montagneux prêt du quartier général de l'ennemi, et qu'apres, ca allait etre a nous de nous débrouiller. Et puis il annonça une nouvelle que je connaissais déjà. Celle que Fino allait nous accompagner. J'eus a peine le temps de peser le pour de cette action, celle qu'il pourra a lui seul nous trouver des idées remplissant la mission avec brio, et le contre, soit qu'il pourrait tout aussi bien la ruiner totalement a lui seul, que le petit phoque avait déjà sauté sur la table et commençait a railler de sa voie aiguë. C'était un véritable coups de poker qu'Ed m'avait fait sur ce coups.

Bref. La suite ne fut que peu pertinente.

Nous fument bientôt téléporter ce sur fameux col montagneux. J'avais déjà lu des récits de science fiction racontant la téléportation, comment on sens son corps se liquéfier, se dématérialiser, et c'est la que je me rendis compte que les auteurs devait très certainement l'avoir déjà connu a Dreamland, car c'était parfaitement ca. Et c'était pas agréable.
Mes yeux s'ouvrirent alors sur le paysage désolé de ce col, qui au final n'avait pas beaucoup a envier au col du Tourmalet l'été, a par son asphalte. Au loin ne s'étendait que montagne merveilleuse et vallée enchanteresse, et mon âme de voyageur vibra a l'envie de passer le reste de la nuit a les explorer, espérant tomber sur vieux trésors oublié dans des temps ancien. Mais je me ressaisi vite, car nous avions une mission a remplir. Non loin de la se trouvait le camps ennemi. Et il fallait l'investir.
Ces pensée eurent a peine le temps de me traverser l'esprit que je sentit la désagréable sensation de Fino me sautant sur l'épaule, avant de lâcher une carte a l'attention de Kala. Je vous raconte même pas comment j'avais gueulé a l'attention de Ed quand quelques nuits auparavant on m'avait dit que Fino allait faire le voyage sur mon épaule. Mais on avait fini par me convaincre devant la nécessité de cette action, vu que l'espèce de phoque allait pas marcher tout seul. Mais néanmoins, j'aurai bien aimé l'y voir, Ed, a accueillir cette espèces de chose si prêt de son coups, surtout que l'endroit en contact avec mon épaule, était l'endroit où la fourrure collait.

Réprimant un frisson, je me tournait vers Kala.


« Très bien Kala, ouvre donc cette carte et dit nous ce que tu y vois. Peux tu nous déterminer le chemin pour aller vers le camps ennemi ? Et si possible, le plus sur niveau dénivelé et crevasse. »
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kala Kourou
Surnom : Water Boy
Messages : 1559
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 22

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre EmptyJeu 12 Avr 2012 - 23:31
Je ne savais pas pourquoi, me quelque chose me disait de plus me méfier de Fino que le déroulement de cette guerre. Miro me disait la même chose, il n'aimait pas sa voix. Moi non plus d'ailleurs, j'avais envie de lui coudre sur sa bouche une fermeture éclair et y mettre de la colle forte dessus. Je me sentais alors sadique mais je me disais que ce bébé phoque pouvait l'être encore plus, que j'étais tout petit devant lui. Mais mon amour propre se refusait à cette idée, c'est pourquoi que lorsque Rémi me demanda d'ouvrir la carte et de proposer un chemin vers le camp ennemi, je n'hésitais pas à le faire sans hésitation et sans tremblements.

J'ouvrais donc la carte, la posais par terre, mis des pierres pour qu'elle ne s'envole pas et je regardais les différents points importants : on était là, l'ennemi était là, si ça pouvait être là alors, ça... Bref, je l'analysais sous toutes les formes et j'étudiais les éventuelles possibilités d'embuscade et essayais de déterminer les limites du camp de l'ennemi...

« Bref, je récapitule. La ville est là, au centre et nous avons été téléportés vers le nord, proche du camp adverse sur ce col rocailleux. Donc il faudrait qu'on parte vers la gauche, logique ? On pourrait le faire sauf que je pense que ce ne sont pas des bandes de guignols qui sont en train de faire la guerre et je suis certain qu'ils ont déjà établis l'hypothèse qu'un groupe de personnes va gentiment déjouer leurs plans et je pense que si on va là-bas, il faudra pas s'attendre à ce que nous invite prendre le thé. Que quelqu'un parte en éclaireur pour voir si la voie est libre est une très mauvaise idée car il se pourrait qu'on le revoie plus jamais. Donc, c'est vraiment préférable qu'on marche en groupe mais il va falloir que personne ne soit une gène pour personne.
Ensuite, vous vous demandez ce qu'on pourrait faire après ? Si on essaye de rentrer dans leur camp, même si on se fait petit, on risque de se faire tuer car n'oubliez que là où nous allons, ça grouille de voyageurs et on a la fâcheuse malchance de ne pas connaître leur pouvoir, on risque de se faire repérer en moins de 5 minutes. Mais si on ne fait pas ça, on risque de perdre la bataille et là-bas,
leur disais-je en montrant la ville assiégée, ils comptent tous sur nous pour qu'on foute cette putain de guerre à néant. Ou quelque chose comme ça.
Bref, je sais, je parle beaucoup mais c'est comme ça. Revenons à nos boules : on avance vers cette direction,
leur montrais-je en leur pointant une direction à gauche de là où nous avons été téléportés, et là, si vous regardez bien sur la carte, il y a cinq chemins, menant toutes au même endroit. Mais ceux-là, leur disais-je en leur montrant les trois premiers chemins, sont les plus dégagés donc, les plus risqués. Celui-là, en montrant le quatrième chemin, il y a plus de rochers, plus de choses permettant de se cacher mais nos ennemis peuvent aussi le faire donc je propose celui-là, en montrant le dernier. Celui-là est beaucoup étroit mais il est le moins risqué sauf qu'on prendra plus de temps. Et le temps qu'on arrive au camp, nos adversaires auront déjà remporter la bataille. Bref, voilà mon avis. Donc, je propose de prendre le quatrième chemin. »

HRP : J'ai eu l'accord de Ed pour ça... :HRP
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
Clem Free
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 220
Renommée: 1697
Honneur: 235
MessageSujet: Re: Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre EmptyVen 13 Avr 2012 - 15:46
Bon là on entrait dans la partie stratégique du plan, ou plutôt dans la partie où il fallait absolument élaboré quelque chose pour faire croire qu'il y avait un plan depuis le début. Clem avait salement l'impression qu'ils étaient l'un des derniers espoirs les plus sérieux du royaume et les chevaliers ne leur avaient même pas donné de quoi se défendre. Il jeta un œil au sac du ministre de l'extérieur et pria silencieusement en espérant qu'il soit bourré d'explosif, qu'au moins ils aient de quoi faire des dégâts quand ils arriveraient dans les infrastructures du campement adverse. En fait peut-être que tous les membres de l'équipe étaient équipés d'armes secrètes sauf Clem qui avait été jugé trop instable pour cela. Pendant ce temps, Kala venait de finir son (relativement) rapide exposé. Le tout était logique et à peu près bien pensé, sauf la fin, qu'il occultait totalement. Clem fit craquer longuement son dos et poussant ses bras le plus en arrière possible, les mains jointes en gémissant ("je serais bien resté en taule, dis donc.) avant de se mettre à marcher dans la direction qu'avait indiqué Kala. Il avait bien aimé l'idée de l'éclaireur mais l'aquaphobe avait l'air de juger que c'était trop risqué. Effectivement, si Clem avait été choisi pour ce rôle, jamais il ne serait revenu ; mais il n'aurait jamais croisé d'ennemis non plus, il serait quelque part entre les deux et il y resterait.

"Quand faut y allez, faut y allez. je sais pas si vous entendez comme moi les clameurs au loin mais le combat semble avoir commencé donc faudrait se presser. Et sinon je ne sais pas comment vous comptez vous infiltrer dans leur camp mais moi je propose la grande porte, les mains dans les poches et l'assurance du groupe d'espion qui rentre faire son rapport au grand chef. Si on va là-bas en se cachant derrière chaque tonneau on va se faire griller avant même de pouvoir dire "sucette". Et si un petit malin nous demande comment on a fait pour entrer dans la ville, je leur montrerais mon tatouage de prisonnier, ça suffira peut-être à les convaincre, on improvisera la suite. Bon vous discuterez mon plan foireux en chemin parce qu'on a pas le temps, là." Les incita t-il en se mettant en route à pas rapide. L'assurance de l'espion qui va faire son rapport, ça pouvait tromper tous les abrutis du monde.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre EmptyVen 13 Avr 2012 - 20:30
J'observais mes comparses discuter du meilleur moyen pour pénétrer dans le camps adverse sans prendre trop de risque.
L'idée de Kala n'était pas idiote mais les chemins noté sur la carte devait être connu des personnes d'en face et donc des faction y aurait surement était placé pour garder le camps. Il me semblait plus judicieux de ne pas prendre ces chemins justement mais de passer en ligne droite ce qui serrait plus rapide mais plus ardus. J'étais sur le point de présenté mon point de vue sur la situation quand la connaissance de Kala, Clem, si j'avais bien compris exposa un autre plan pertinent a un détail près encore une fois, se faire passer pour des espions de nos ennemis aurais était la solution mais la présence du ministre de l'extérieur de notre camps un visage politique probablement connu de l'ennemie entravais se plan. Je décidais donc de me lancer.


" Sans vouloir vexer personne vos plan sont plutôt bon dans l'ensemble mais ils ont tous une petite faille. Pour ce qui est du plan de ... Kala c'est bien ça ? les chemins que tu nous propose sont connu et probablement pas que de nous donc des corps de garde ont de forte chances de se trouver dessus. Quand au ton plan Clem. Oh tu m'écoute !!!! T'as oublié un détail le ministre de l'extérieur est avec nous ça m'étonnerais que tu puisse le faire passer pour un espion de leur camps. Moi je dirais qu'il est plus judicieux de passer par la pente la plus forte de la montagne pour pouvoir observer le camps par au dessus pour savoir par ou entrer."
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Rémi Soral
Messages : 218
Date d'inscription : 28/11/2010
Age du personnage : 30

Voyageur Expérimenté
Rémi Soral
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 115
Honneur: 60
MessageSujet: Re: Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre EmptyJeu 19 Avr 2012 - 14:59
Kala avait déplié la carte a ma demande, et nous l'avait exposé. Je jetai un œil en coin durant son explication, analysant la carte afin de me faire ma propre opinion. Elle ne différa pas de celle de Kala, le 4eme chemin semblait le meilleur. Court, beaucoup de couverts, et puis même si des sentinelles étaient placées, on auraient l'avantage qu'elles ne s'attendent pas a ce qu'on leur tombent dessus.
Un second membre du groupes pris la parole, adoptant une attitude plutôt nonchalante. Il exposa son plan, c'est a dire rentrer en bonne et due forme dans le camps en nous faisant passer pour un groupe d'espion, avec l'assurance qui va avec. J'entre-vu tout de suite la faille de ce plan : on allait droit au commandement ennemi, si jamais ce dernier n'avait envoyé aucun groupe, on était juste servit sur un buffet, prêt a être déguster.
Néanmoins, ca serait peut être notre seule option.

Le troisième membre du groupe pris alors la parole. Il exposa son plan assez brièvement, celui de foncer tout droit, et souleva un autre détails intéressante auquel je n'avait pas pensé au premiers abord, celui que peut être les ennemi me connaissaient... Je pensais qu'il n'y avait que peu de chance que ce soit le cas, au final j'étais qu'un ministre d'un petit royaume parmi les milliers de Dreamland... mais voisin de celui qui se faisait attaquer. Qui sait combien d'espion l'ennemi avait envoyé au préalable ? Peut être avais-je été repéré en fin de compte.



«« Bon les gars, » commençais-je. « Le fait est qu'on ne sait rien sur ce camps, sur ces chemins. On ne peux pas suivre le plan de Victor, une montagne ne se descend pas tout droit, mais par des passe, parce que la montagne est toujours plus forte que nous. Il faudra donc passer par ces chemins. Mais ce qui nous faut en priorité, ce sont des infos. On peux pas se jeter dans une guerre d'infiltration si on a pas d'infos sur ce dans quoi on va. »

Faisant une brève pause, je sortit 4 paires de jumelles de ma sacoche. De modèle militaire, elles étaient bien plus performante que les modèles civile, et intégraient a l'intérieur une vision thermique. Ce qui nous aiderait fortement a repérer d'hypothétique trace de chaleur tentant de se dissimuler.

«« Ce qu'on va faire, c'est se trouver un poste d'observation qui nous permettent d'étudier ce 4eme chemin, et si possible d'avoir une vu sur le camp. Je sais que le temps manque, mais savoir ce dans quoi on va, c'est crucial, alors il faut qu'on le prenne. Mais avant toute chose, enfilez ca. »

Plongeant ma main dans mon sac, je sortit 4 tenue de camouflage parfaitement assortit au paysage alentour.

«« Je sais que vous êtes comme moi, vous tenez a votre individualité et vos habit qui vous rendent unique, mais la seule chose que le rouge de ta veste, Kala, va nous apporter, c'est de nous faire repérer en moins de deux. Un bon vieux camouflage, ca maximisera nos chances. Oh, et on a pas le temps de faire les pudiques. »

Sans attendre les autres, je commençais a me dessaper et enfiler l'autre tenue. Une fois fait, je commençais déjà a me mettre en route.

« La pente semble s'adoucir de ce coté la. A cette hauteur, ca ne veux dire qu'on chose, c'est qu'il doit y avoir un léger surplomb. Je pense pas qu'on pourra trouver mieux comme poste. Je propose d'y aller fissa. »

Alors, je commençai a emboiter le pas, en espérant qu'il se trouvait bien un surplomb au bout du sentier.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kala Kourou
Surnom : Water Boy
Messages : 1559
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 22

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre EmptyVen 20 Avr 2012 - 19:05
Pour montrer son approbation à mon idée, Clem fit craquer son dos en gémissant et prit la parole :

« Quand faut y allez, faut y allez. je sais pas si vous entendez comme moi les clameurs au loin mais le combat semble avoir commencé donc faudrait se presser. Et sinon je ne sais pas comment vous comptez vous infiltrer dans leur camp mais moi je propose la grande porte, les mains dans les poches et l'assurance du groupe d'espion qui rentre faire son rapport au grand chef. Si on va là-bas en se cachant derrière chaque tonneau on va se faire griller avant même de pouvoir dire "sucette". Et si un petit malin nous demande comment on a fait pour entrer dans la ville, je leur montrerais mon tatouage de prisonnier, ça suffira peut-être à les convaincre, on improvisera la suite. Bon vous discuterez mon plan foireux en chemin parce qu'on a pas le temps, là. »

Et il commença à marcher. Je frappais alors ma main contre ma tête. Clem, t'aurais pas pris en douce des herbes de Weed Land ? Parce qu'à part si tu planais, ton plan était foireux. Victor confirma mon idée :

« Sans vouloir vexer personne, vos plans sont plutôt bon dans l'ensemble mais ils ont tous une petite faille. Pour ce qui est du plan de ... Kala c'est bien ça ? Les chemins que tu nous proposes sont connus et probablement pas que de nous, donc des corps de garde qui ont de fortes chances de se trouver dessus. Quand au ton plan Clem. Oh tu m'écoute !!!! T'as oublié un détail, le ministre de l'extérieur est avec nous, ça m'étonnerais que tu puisse le faire passer pour un espion de leur camp. Moi je dirais qu'il est plus judicieux de passer par la pente la plus forte de la montagne pour pouvoir observer le camp par au dessus pour savoir par ou entrer. »


C'était une bonne idée mais on devait essayer d'avancer au lieu de rester observer le camp. On devait rapporter des infos et essayer d'empêcher cette guerre. Rémi sortit de sa méditation et prenait la parole, je me disais qu'il était un peu comme le chef mais je ne fis pas partager mon idée :

« Bon les gars, le fait est qu'on ne sait rien sur ce camps, sur ces chemins. On ne peux pas suivre le plan de Victor, une montagne ne se descend pas tout droit, mais par des passe, parce que la montagne est toujours plus forte que nous. Il faudra donc passer par ces chemins. Mais ce qui nous faut en priorité, ce sont des infos. On peux pas se jeter dans une guerre d'infiltration si on a pas d'infos sur ce dans quoi on va. »

Il fit une pause et sortit 4 paires de jumelles qu'il distribua. J'examinais la mienne. Ça se voyait que ce n'était pas des jumelles ordinaires, sûrement de l'armée américaine. Genre.

« Ce qu'on va faire, c'est se trouver un poste d'observation qui nous permettent d'étudier ce 4eme chemin, et si possible d'avoir une vu sur le camp. Je sais que le temps manque, mais savoir ce dans quoi on va, c'est crucial, alors il faut qu'on le prenne. Mais avant toute chose, enfilez ça. »


Il sortit alors 4 tenues, une pour chacun de nous. Hein ? Mais pourquoi faire ? On en avait pas besoin...

« Je sais que vous êtes comme moi, vous tenez a votre individualité et vos habits qui vous rendent unique, mais la seule chose que le rouge de ta veste, Kala, va nous apporter, c'est de nous faire repérer en moins de deux. Un bon vieux camouflage, ça maximisera nos chances. Oh, et on a pas le temps de faire les pudiques. »

Ah, il n'avait pas tort. Ma tenue était trop voyante. Rémi se changea et lorsqu'il avait terminé, il commença à marcher. Je fis de même, je laissais mes autres vêtements là, je les récupérai la nuit prochaine... Si je survis bien sûr.

« La pente semble s'adoucir de ce coté la. A cette hauteur, ça ne veux dire qu'on chose, c'est qu'il doit y avoir un léger surplomb. Je pense pas qu'on pourra trouver mieux comme poste. Je propose d'y aller fissa. »

Je suivais Rémi de-suite, car il avait l'air d'avoir déjà commander des groupes, il en avait l'expérience. Nous marchions pendant un moment et nous avions trouvé un surplomb. Super ! Je m'installais et mis les jumelles à mes yeux. Je pense que j'avais appuyé sur un bouton quelconque car soudain, je vis un nombre incalculables de traces rouges danser vers la ville qui était en train d'être assiégée. Ouah ! Mais c'était quoi ça ? Ah, les jumelles possédaient sûrement une vision thermique. Et ça, c'était cool. J'examinais alors tous les recoins de ce col et je remarquais plusieurs tâches rouges vers l'est. Ou plutôt, c'était pas plusieurs mais je pensais alors que le nombre de tâches était plus important que tous ceux qui se battaient en ville ! C'était énorme, beaucoup trop énorme.

« Là-bas, à l'est ! Regardez, je pense que c'est leur camp. Et ils sont beaucoup plus nombreux que nous le pensions. Et putain de merde... »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
Clem Free
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1506
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 27

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 220
Renommée: 1697
Honneur: 235
MessageSujet: Re: Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre EmptyVen 20 Avr 2012 - 20:44
Clem examinait le camp ennemi grâce aux jumelles données par Soral, il avait également enfilé la tenue de camouflage même si elle n'entrait pas en corrélation avec son plan d'infiltration, on pouvait toujours justifier le port d'une tenue d'infiltration, même si on était un touriste (surtout si on était un touriste) et puis Clem avait toujours adoré ce qui se rapprochait de près ou de lojn à un treillis. Il entendit du coin de l'oreille Kala qui se plaignait en indiquant qu'ils étaient beaucoup plus nombreux qu'il ne le pensait. L'agoraphobe ne savait pas à quoi il avait pensé mais lui, il trouvait qu'ils étaient beaucoup moins nombreux qu'il s'y était attendu. Au vu de la paranoïa souvent excessive qu'il avait, s'il y avait eu autant d'ennemis devant eux que dans sa tête alors ils auraient vraiment été dans la merde. Bon allez il fallait bien dire quelque chose parce que s'ils continuaient à rester ici et à zieuter le camp, la bataille allait se finir sans qu'ils ne décident quels doigts ils allaient se mettre dans le cul, Clem le premier.

« Écoutez les gars, je ne sais pas si vous cherchez un système d'égouts ou un camion de glace pour entrer sans se faire repérer mais moi je vous propose la ligne droite » Clem désigna le milieu du camp de ses 5 doigts, la main tendu, à première vue on pourrait penser qu'il leur demande de battre tous en même temps le record du saut en longueur mais l'agoraphobe savait ce qu'il faisait. Avec mon pouvoir, je peux emmener l'un d'entre vous, plus ma personne, dans leur camp, en silence et instantanément. Le problème est que si j'essaie de prendre plus avec moi, on risquerait de se retrouver en plein milieu de la zone 5 et j'aimerais mieux éviter ; donc l'idéal sera qu'on se sépare. J'infiltre le camp avec le suicidaire qui voudra me suivre et les deux autres, vous faîtes une diversion, flamber les tentes à l'orée de leur camp ou baisser votre pantalon, l'essentiel est que vous attirez les voyageurs chargé de massacrer les gars comme nous et que vous leur fassiez leur fête dans les rochers après les avoir attiré loin de leur camp. Et Soral... si tu as des explosifs, des allumettes ou n'importe quoi qui nous serviraient à affaiblir leur campement de l'intérieur j'le prendrais volontiers et je l'utiliserais avec le sourire. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre EmptyVen 20 Avr 2012 - 21:55
Je m'allongeais sur le surplomb puis porta les jumelles fournie précédemment par Soral pour observer le camps, je détournais le regard du camps quelque seconde pour écouter l'étude de la situation faite par Kala et Clem. Le plan proposé par Clem me semblait censé et offrait une chance d'obtenir les informations nécessaire tout en infligeant des pertes a l'adversaire.

"Je pense que ce nouveau plan a une chance de fonctionner Clem surtout avec l'effet de surprise que ton pouvoir nous offre d''autant plus si ceux qui décident de rester nous offre une diversion efficace pour l'arrivé des espion on va dire, par contre je pense que les tenues de camouflage serait de trop et que la panique crée grâce à la diversion devrais suffire a nous infiltrer. Je pense que si Soral a bien des explosifs les suicidaire ,comme la si bien dit Clem, devrait n'en prendre qu'une partie et le reste devrait servir à la diversion. Quand à la répartition des explosifs dans le camps adverse je pense qu'il faudrait viser en premier la tente de commandement et la faire exploser après avoir volé les plans de batailles de l’ennemi pour couvrir notre fuite et faire surtout leurs faire croire qu'ils ont été détruit. Je propose pour le groupe d'infiltration et lancer l'opération sur le champs.

Je regardais Soral en espérant le voir chercher dans son sac à la recherche des explosifs tant attendu qui pourrait permettre la réussite de la mission, ainsi que l'approbation de Clem pour que je le suive dans cette mission d'infiltration.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
PNJ du Staff
Messages : 321
Date d'inscription : 16/01/2011

pnj
PNJ du Staff
pnj

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre EmptySam 21 Avr 2012 - 1:22
Fino attendait patiemment que la troupe se dépêche de passer aux choses sérieuses afin qu’il fasse (merveilleusement bien) semblant d’être utile et indispensable. Il les regarda s’enfoncer chacun dans les cols de montagne avec la prudence qui allait généralement de pair à ceux qui risquaient leur vie à chaque pas. Mais enfin, ils atteignaient un col qui permettait de surplomber la vue d’un plateau rugueux rouge martien et cendré ; un petit plateau par contre, une sorte de plate-forme située entre deux cols, une sorte de vallée minuscule, suspendue. Malheureusement, si on voyait bien une partie du groupe, la « vallée » tournait derrière un autre massif, ce qui empêchait de voir le reste du camp qui promettait bien des misères. Le groupe était près d’une extrémité de la vallée qui s’interrompait, pour s’enfoncer vers les plaines et la ville fortifiée. Bref, elle allait à l’opposé de l’endroit intéressant.

Au début du boyau à ciel ouvert, on pouvait parfaitement distinguer des restes d’activités humaines très nombreuses. Ancien siège de l’armée entière (ou tout du moins, une partie). Et vers la vallée qui remontait, on pouvait voir distinctement une bonne vingtaine de soldats qui faisaient la ronde. Pire encore, quelques-uns cheminaient sur les cols aux alentours de la vallée, et un s’approchait bientôt du groupe, sans le remarquer pour le moment. Il serait là dans à peine moins de cinq minutes, mais pouvait parfaitement ne pas les voir en passant à-côté vu que le commando était entouré de pierres plutôt larges. Fino était quelqu’un de consciencieux, de méthodique et de parfaitement malsain ; quand on avait un CV aussi poisseux que le sien, on développait des sens totalement inédits qui échappaient au citoyen lambda. Il se concentra rapidement et aperçut effectivement quelques incohérences dans l’environnement. Il en fit rapidement part aux autres, et en silence :


« On a un problème, les gars… Ils ont installé une barrière magique… une sorte de dôme presque invisible. Ca réfracte un poil la lumière, je sais pas si vos cerveaux reptiliens peuvent le percevoir. Si vous levez bien vos têtes, les nuages sont un peu moins sombres, un tout petit peu moins sombres, au-dessus de notre tête que les autres et le paysage semble se décaler d’un centimètre vers la gauche. Ca englobe toute la vallée en tout cas. J’ai pas envie de savoir les conneries que ce machin déclenchera si on le traverse. »

__

https://i.servimg.com/u/f45/17/45/47/56/sans_t10.png

[Voici le plan de l’endroit, très grossier. Vous êtes la croix en bas du fantastique plan, et vous vous trouvez à une trentaine de mètres au-dessus de la vallée (possibilité de désescalade ; voir de glisser à certains endroits). A gauche, un garde vous tombe dessus dans moins de quatre minutes sauf effort pour se cacher. A droite, c’est le Royaume (très, très, très loin). Le rectangle représente les signes d’activité humaine. Le rond montre une sorte de campement des gardiens, qui ne font pas grand-chose sinon scruter le ciel, allumer des faux de camp, sortir des répliques clichés et jouer aux cartes. Quelques-uns regardent partout cependant, même sur les surplombs qui les entourent (d’ailleurs, plus vous avancez vers le haut et moins celui-ci est élevé ; les deux sols ont beaucoup de chances de se rejoindre à terme). La partie hachurée représente la partie haute, et non hachurée, la partie basse (et pendant qu’on y est, la frontière entre les deux représente aussi bien les remparts naturels que les limites du dôme transparent).]

__________

https://www.youtube.com/watch?v=iMtcqx4vXXA


Tu connais le sens du mot Némésis ?
Un juste châtiment légitimement infligé par l'intermédiaire ou au moyen d'un agent approprié, personnifié en l'occurence par un redoutable salaud :
Moi.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Rémi Soral
Messages : 218
Date d'inscription : 28/11/2010
Age du personnage : 30

Voyageur Expérimenté
Rémi Soral
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 115
Honneur: 60
MessageSujet: Re: Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre EmptySam 21 Avr 2012 - 19:05
Les autres avaient rapidement adopté ma tenue, et on avait pu atteindre le petit surplomb qui dominait une partie de la vallée. Malheureusement, cette dernière bifurquait légèrement plus loin, et cette géométrie nous empêchait de voir le camps entier de l'armée. Néanmoins, on pouvait tout de même distinguer un camps non loin, et il semblerait que ce fusse un avant poste de gardien censé protéger le camps principal d'une force de contre attaque lancé par le royaume par exemple. S'ils savaient que cette force étaient composé de 4 personnes et un phoque bleu... Ils auraient bien des soirées devant eux avant d'avoir épuisé le potentiel comique de la chose.

Un peu plus bas dans la vallée, on pouvais distinguer des soldats faisant des rondes. Pour l'instant, ils me semblaient inoffensif, notre position a couvert sur ce surplomb nous protégeant de leur regards indiscret. Néanmoins, une chose beaucoup plus préoccupante se dirigeait vers nous. Préoccupante, ou bien de bonne aubaine,car un garde se dirigeait vers nous seul, sans soutient apparent. C'est au moment où je le remarquait que j'entendis Fino déclarer qu'il avait remarqué comme une barrière magique qui entourait la vallée. C'était donc l'occasion parfaite de pouvoir récolter des informations. Mais si on voulait pouvoir faire quelque chose, il fallait tout d'abord que ce garde ne nous voit pas.


« A couvert, tous ! Vite ! Caché vous de la direction a 10h ! » lançais-je d'une voix faible mais avec une forte intonation, de tel façon a ce que la garde m'entende pas mais que mes compatriote ressente le pressant de la chose.

Sans attendre, j'emportais Fino avec moi et sautait derrière un des nombreux gros rochers qui parsemaient le col, de telle façon a être caché de la direction nord-ouest, soit celle par laquelle arrivait le garde. Ce dernier serait bientôt la, il nous fallait donc agir rapidement afin de nous organiser. Sans plus attendre, j'exposai la situation.

« Un garde. Arrive par la direction nord-ouest. Seul. On tend un embuscade, on le capture vivant. On lui tirera des informations. On agis tous ensemble en même temps, effet de surprise. On attend qu'il soit a porté. »

Il n'y avait pas de temps a perde. Il fallait agir de façon la plus explosive possible. Et, heureusement pour moi, ma catégorie d'esprit combattif était parfaitement a ce genre de chose.
Sans perdre un instant, j'utilisais les quelques seconde qui nous restait afin de passer en mode Dou.


Spoiler:
 

Me concentrant, j'allais chercher un plus profond de mon esprit mon intention combattive, mon esprit combattif. Sans perdre un instant, je le fit exploser vers l'extérieur. Alors, d'un coups, je ressentit cette énergie qui accompagnait l'esprit combattif se répandre dans mon corps. Mes vaisseaux sanguins se dilatèrent, gorgeant mes muscle de sang. Mon système nerveux s'intensifia, transmettant les informations beau coups plus rapidement. Et enfin l'énergie engorgea mon cerveau, renforçant mes perception, la vitesse a laquelle les informations étaient traité, et ses capacités d'ordre. Fermant mon sens de la vue intérieur, j'ouvrai mon œil intérieur, et forgeait mon esprit pour le combat. Grâce a l'excitation de mon esprit combattif, j'étais désormais clairement capable de voir la barrière dont Fino avait parlé.

Spoiler:
 

J'étais désormais prêt; Et le garde était la, juste au bon endroit. Je sifflais un grand coups, pour signifier a mes amis que le combat était lancé, puis sortit de mon couvert et fonça sur le garde abasourdit en l'espace d'un dixième de seconde.

« Karate no.... »

Spoiler:
 

Un déluge de Tsuki, Shuto, Ipponken, Nukite, Ryutoken se déversa sur le pauvre garde. Ils visèrent tous ses points vitaux, comme on me l'avait appris, mais je modulai ma force afin que cette attaque ne tue pas le garde. Et dans le dixième de seconde que dura mon attaque, mon esprit fut assez rapide pour espérer que les autres m'avaient suivit.

[H.S] Les gars, je lance la première attaque, ceux qui veulent me suivent, et puis le dernier qui aura lancé l'attaque explique ce qu'il veux pour la situation du garde et ce qu'on en fait, ça vous va ? [/H.S]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kala Kourou
Surnom : Water Boy
Messages : 1559
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 22

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre EmptyDim 22 Avr 2012 - 17:36
C'était quelque chose de fou. Et dire qu'il fallait qu'on renverse le cours de cette guerre, on était quatre avec un putain de bébé phoque qui ne me disais rien qu'y vaille. Je pouvais voir qu'il y avait des groupes de garde qui effectuaient des rondes un peu plus bas dans la vallée. Bon, ils ont l'air de ne pas être forts, j'en pourrais me faire deux groupes à moi tout seul. Sauf qu'il fallait qu'on attaque prudemment et ne pas de jeter dans la gueule du loup, comme des naïfs. Cette fois-ci, ce n'était pas une mission de sauvetage, mon petit Kala, fallait faire mieux, voir beaucoup mieux que les dernières fois, sous peine de ne plus revenir en tant que Voyageur.

Clem proposa un truc mais c'était complétement insencé. C'était ce que je m'étais pensé tout à l'heure, il ne fallait pas se jeter dans la gueule du loup, ça ferait tout foirer. Victor approuva son idée mais Fino les ramena à la raison :


« On a un problème, les gars… Ils ont installé une barrière magique… une sorte de dôme presque invisible. Ca réfracte un poil la lumière, je sais pas si vos cerveaux reptiliens peuvent le percevoir. Si vous levez bien vos têtes, les nuages sont un peu moins sombres, un tout petit peu moins sombres, au-dessus de notre tête que les autres et le paysage semble se décaler d’un centimètre vers la gauche. Ca englobe toute la vallée en tout cas. J’ai pas envie de savoir les conneries que ce machin déclenchera si on le traverse. »

Je regardais vers la moitié du camp qu'on pouvait voir. Fino avait raison, si on regardait bien, le paysage était légèrement modifié mais ce fut un oiseau qui volait par-là que j'ai pu m'apercevoir de cela. Putain... Paix aie ton âme, piaf. Bref, il fallait faire quelque chose, il fallait trouver quelque chose. Je pense que quelqu'un en haut m'avait entendu car Rémi, d'une voix faible mais assez percutante, nous avertissait d'un danger auquel je n'y avais pas fais attention :

« A couvert, tous ! Vite ! Caché vous de la direction a 10h ! »

Merde, on s'était fait repéré ? Non, je ne pensais pas. C'était un garde qui était là, il était sûrement venu par hasard, il était en train de fumer. Mais voilà la chose à faire ! Il fallait le capturer ! Je me cachais du soldat avec un gros rocher qui était là. Rémi avait prit Fino avec lui et s'était caché derrière un rocher, à côté du mien.

« Un garde. Arrive par la direction nord-ouest. Seul. On tend un embuscade, on le capture vivant. On lui tirera des informations. On agis tous ensemble en même temps, effet de surprise. On attend qu'il soit a porté. »

J'attendis alors que le garde arrivait proche de nous. Soudain, Rémi sortit de son rocher et frappa le garde d'une multitude de coups sublimes. L'attaqué était toujours debout mais sonné. Bon, désolé les gars, je ne vous laisserais pas faire quelque chose car on a pas le temps. Je fis apparaître un pistolet fait d'eau, une bonne idée que j'avais eu, visa la tête du garde et tira une bulle d'eau, qu'il se l'était prit de plein fouet. Je me rapprochais du garde, laissant ma bulle emprisonner sa tête. Je le laissais se débattre et attendis qu'il soit inconscient pour faire disparaître ma bulle.

« Rémi, j'ai vu que t'avais sortis les costumes, les jumelles... Tu pourrais pas sortir une corde ? Faut qu'on se dépêche ! »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre Empty
Revenir en haut Aller en bas

Event (Commando) : Dans la Gueule de la Guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Royaume des chevaliers de la table pentagonale :: Event 4 : Nouvelle Ere-