Haut
Bas

Partagez

The dark side

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: The dark side The dark side EmptyMer 29 Fév 2012 - 16:03
«  Oh, le taf, le taf , le taf et encore le taf ! » Tout ce travail pesait très fort sur les épaules de Raphaël, grignotant son temps libre, l’empêchait d’avoir une vie sociale a tel point qu’en ce moment, son seul rêve était de pouvoir se dédoubler pour alléger sa quantité de travail hebdomadaire en perpétuelle croissance.



Cette nui la, Raphaël se « réveillât » dans une ville qui lui était inconnue. Autour de lui, fille de joie, bar et vendeur de drogues se succédaient en un étrange ballet. Appréciant les douceurs de la ville, Raphaël commença à déambulant dans la ville, il se perdit bientôt. Courant pour essayer de sortir de cette ville, il bousculât une vielle dame, renversa un petit garçon qui fit tomber sa sucette et shoota dans une canette qu’il envoyât valser dans une fenêtre ouverte. Bientôt, on put entendre les cris des propriétaire. Il avait sûrement dut casser quelque chose avec son tir de l’aigle digne des épisodes d’Olive et Tom. La seule différence c’est qu’il ne mit pas un épisode à traverser la ville mais, bien vingt minutes. Le problème fut qu’il était revenu… A son point de départ. N’y tenant plus, il se calma et marcha un peu plus lentement dans la ville.

En traversant une rue Raphaël vit…. Un autre Raphaël ! En plus, ce clone aidait la vieille dame qu’il avait bousculer à porter ses courses ! Il était souriant, poli et jovial donc tout le contraire de Raphaël. Pris de fureur, il ne put s’empêcher de fondre sur son « second moi »  bousculant du même coup la vieille dame qui tomba. « - Que fais tu, maraud ? » ces paroles venait du Raphaël numéro deux.

«- Quoi ! En plus il parle comme au Moyen- Age !s’exclama Raphaël.
- C’est toi qui parle comme un rustre espèce de barbare sans cervelle bousculer de vielle dame, impudent je vais te punir!
- J’aimerais bien voir ça lui rétorqua Raphaël. »

Sur ce, la copie de Raphaël lui sauta dessus comme une troupe de femme en furie le premier jour des soldes. L’original le reçut d’un coup de poing digne d’un paysan s’ayant fait voler ses grains par une poule. Le coup de poing envoyit le numéro deux dans un tas de tonneaux. Alors qu’il s’en extirpait durement, Raphaël fit une déclaration pleine de charisme :

« - Il y a un Raphaël de trop dans cette ville ! 
Le numéro deux, la pâle copie, l’ignoble personne qui se faisait passer pour Raphaël se releva, le pointa du doigt et déclara ;
- Oui, c’est vrai et le vil usurpateur c’est toi, engeance du diable ! »

Cette fois-ci, c’est Raphaël qui se rua sur lui, oubliant de se protéger, aveuglé par une rage primaire. Son clone l’attrapa à la gorge, et le roua de coup avec le bras restant. Le contact du métal froid de la main gauche de son clone sortit Raphaël de son animalité initiale, le faisant revenir à la raison. Desserrant un à un les doigts de son agresseur, réussit à s’échapper de l’étreinte qui commençait sérieusement à lui couper le souffle. Lui décochant un crochet du droit qui étourdit son adversaire, Raphaël se saisit d’une latte de bois sur le passage. Assénant un gros coup dans le genou de son adversaire, Raphaël plaqua son adversaire par terre. C’est alors qu’un véritable combat de chiffonnier commença. Droite, gauche, droite, gauche , direct ! Bientôt les deux combattants furent couverts de poussière. Bientôt, le clone prit le dessus. « Quoi, il peut utiliser même mes techniques de combat » se dit Raphaël. En effet, son clone avait utilisé la technique consistant a endommager le cervelet, partie du cerveau contrôlant les réflexes et la capacité a réagir. N’y tenant plus, Raphaël utilisa lui aussi son pouvoir sur son assaillant.

« - Quelle sorcellerie as tu utilisé sur moi, vil personnage !
- Ce que tu appelle, sorcellerie, déclara Raphaël non sans une petite touche d’ironie dans la voix comme dans le sourire qu’il arborait, toi aussi tu l’as utilisé !
- Non, c’est faux, sale vermine ! Déclara son clone a moitié amorphe après avoir encaisser la technique de Raphaël.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The dark side The dark side EmptyMer 29 Fév 2012 - 20:16
Mercredi 29 février 2012. 19h48. A la maison

▬ "Finiiii !! Enfin !"

C'était avec un soulagement non dissimulé que je m'écrasais sur le dossier de mon fauteuil. J'avais enfin terminé la paperasse nécessaire pour programmer un jeu. Les collègues vont pouvoir s'y mettre demain. Pourquoi pas moi ? Parce que demain c'est mon jour de repos. Ce qui signifie que ce soir c'est la bringue !

Je rangeais mes affaires dans mon bureau et une fois rendu au dernier tiroir, mon téléphone portable posé sur le bureaux vibra. Je décrocha et entendit une voix que j'étais heureuse d'entendre : Daniel. Un pote à moi que je connais depuis un peu plus d'un an et qui m'invite régulièrement à des soirées sympas.

▬ "Yo Kate ! Ça te dit une soirée ce soir A moins que tu ais trop de travail."

Je sentais à la fois la moquerie et la plaisanterie dans sa voix.

▬ "J'espère que t'as assez d'alcool chez toi parce que je te rendrais tellement cuité que tu pourra plus ingurgité une seule goutte d'alcool ! C'est chez toi la soirée ?"

▬ "Nan chez une amie, mais viens chez moi d'abord, on fais covoiturage jusqu'à chez elle."

▬ "Ok ça roule ! A tout de suite Danou."

▬ "A toute !"

Je raccrochais et me pressais vers la salle de bain afin de me préparer. Encore une bonne soirée en perspective !

~~~ Après environ une heure de préparation, oui c'est plutôt court ~~~

Jeudi 29 février 2012. 01h06. Chez l'amie de Daniel ~~~

▬ "DIXIT !! Danou tu bois !

La soirée se passait sacrément bien et on en était rendu aux jeux pour boire (Daniel prenait cher depuis environ 30 minutes et moi depuis 15 ...). Évidemment c'était le genre de fête où tout le monde en rpend pour son grade et où on trouve toutes les ambiances : les camés sur le canapé qui se tapent des trips en fumant des herbes folles, les buveurs comme moi actuellement qui discutent autour d'un verre et qui se la mette en jouant comme des pochtrons et ceux qui cherchent plus d'intimité dans les chambres à coucher. J'aimerais bien me dédoubler pour goûter à tout ce soir moi.

▬ " Trois-Trois ! Katy tu bois !! ça t'apprendra"

C'était Daniel d'un ton faussement vengeur qui m’ordonnait à boire. Je bus mes trois gorgées dont la dernière cul-sec et sentit que la pièce tournait autour de moi. Je me levais et m'excusais auprès des buveurs en leur expliquant qu'il fallait mieux que je m'allonge un petit moment avant de reprendre le court de la soirée.

Je me dirigeais vers la chambre à coucher la plus éloignée car des bruits plus que reconnaissable provenaient des chambres les plus proches. Par chance elle était vide. Je m'écrasais sur le matelas tout mou du lit et ferma les yeux. La pièce s’arrêta de tourner et je me suis dis qu'un voyage à Dreamland me ferait pas de mal. Et j'imagine que je vais retourner à Delirium City, mais même si l'idée ne m'enchantait guère mon corps s'enfonçait petit à petit dans les méandres de ce matelas trop mou et doux pour que ce soit vrai.

~~~ Arrivée à Dreamland, mais probablement pas à Delirium City ... ~~~

Je rouvrais les yeux dans un lieu puant l'alcool à plein nez. En me retenant de vomir je sortis un éventail et mon ombrelle de mes manches et agita cette première devant mon nez. Des couples bras dessus-dessous me croisaient en hurlant de rire et en se tripotant sans aucunes gènes, des bouteilles d'alcool traversaient la rue pour aller s'éclater sur le sol et, encore pire, des préservatifs, apparemment usagés volaient également dans tous les sens. Je me baissais pour en éviter un et je vis au même moment un jeune homme aux oreilles pointues s'approcher de moi. Ou plutôt zigzaguer en ma direction. Il s'effondra à mes pieds et me regarda en souriant d'un air idiot. Je m'adressa à lui d'une façon que j’espérais compréhensible (il avait pas l'air d'être une flèche) :

▬ "Excuse-moi petit, tu pourrais m'indiquer où je suis s'il te plait ?"

Il éclata de rire. Une remontée d'alcool me frappa en plein visage et je dus me retenir de ne pas vomir à cette odeur. Pendant que je tentais de retenir l'intenable, il se relevais avec beaucoup de difficultés et s'adressa à moi avec une voix nasillarde :

▬ "Ma p'tite dame j'ai 35 ans, mais il est vrai que j'en parais moins ! Et permettez moi de vous souhaitez la bienvenue dans le royaume de le plus grandiose de la troisième zone : Luxuria, la ville de tous les péchés ! Bon je vous laisse j'ai rendez-vous avec l'une des plus belles créatures de ce monde passé une certaine heure, si vous voyez ce que je veux dire ... hihihi."

Je voyais malheureusement trop bien ce qu'il voulait dire et alors qu'il s'éloignait, j'analysais ses paroles : je suis dans un royaume de la troisième zone, une zone pas recommandable pour moi en temps normale. M'enfin on verra bien ! Et puis ça doit être marrant à visiter comme ville sachant que je ne finirais dans le lit d'un ou d'une créatures des rêves ce soir.

Alors que je réfléchissais à ce que j'allais faire ce soir, une explosion se fit retentir dans la rue : une devanture de ce qui semblait être un sex-shop s'effondra et une trentaine de personnes, créatures et rêveurs, sortirent en panique des décombres. Je m'approchais et vis une silhouette familière sortir également des décombres, suivit par une autre silhouette encore plus familière ... Et pour cause : c'est moi !! avec Nyste !

Alors que j'hallucinais sur place mon moi destructeur me fit façe avec un grand sourire et tendit la main en ma direction. Nyste me fonça dessus et tenta de me faire manger son genoux, mais je m'écartais de justesse pour l'éviter. Je fis un bond sur le côté et m'écrasa dans une vitrine d'un bar. Je me mis à genoux et traversa la pièce pour me mettre à couvert alors que Nyste défonçait la porte d'entrée des lieux.

J'étais caché depuis 10 minutes, dont 6 minutes de concentration, Nyste me cherchant toujours, mon autre moi hurlant de rire. Je me relevais alors, le vrai Nyste a côté de moi contrôlé par des fils de soie. Le Nyste adverse fonça sur lui mais j'ordonnais alors au mien de l'envoyer valsé. Ce fut coup double puisque les deux marionnettes traversèrent de nouveau la vitrine pour aller manger la poussière dans la rue. Le Nyste adverse fit un bond d'une vingtaine de mètres an arrière pour retourner près de mon moi sauvage. Mon Nyste recula prudemment sous mes ordres et vint se placer à mes côtés. Je m'adressais alors à mon double :

▬ " T'es qui toi ?! Pourquoi t'as pris mon apparence au juste ?!

Elle me regarda d'un air sauvage et méchant. Puis balança la tête en arrière en hurlant de rire comme une folle. Je sentis une vague de peur et un frémissement me parcourut lorsqu'elle s'adressa à moi, d'une voix grave et menaçante :

▬ "Je suis la vraie Kate !! tu n'es qu'une blague dans ce monde !! Et j'en veux à ta peau pour avoir volé mon apparence et mon pouvoir !! HAHAHAHAHA !!!!"

J'avais pas tout compris de ce qui se passait ici, mais une chose est sûre : je vais défoncer cette meuf qui se prend pour le vraie moi !
Revenir en haut Aller en bas

The dark side

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 3 :: Luxuria-