Haut
Bas

Partagez|

Joint et gaz à tous les étages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Joint et gaz à tous les étages Sam 16 Juin 2012 - 19:16
La droite atteignit sa cible ce qui eu pour effet de relaxé efficacement Evan. La franchise du type au cheveu blanc lui plut beaucoup. De plus il ne semblait pas avoir peur de se prendre d’autres patates. Evan réussit à se calmer. Il essaya de se poser tranquillement, le taux de fumée de joint dans l’air était vraiment très élevé. Un peu shooté, il s’assit en tombant à la renverse et décida de parler. Le voyageur se passa la main dans les cheveux.

« - Je suis désolé mais, c’est décevant ça. Regarde ! Tout ces voyageurs qui passe leur nuit dans ce royaume rien que pour fumer alors que Dreamland est un monde qui n’attend que de se faire visiter. »

Il tendit la main vers Kala en espérant que ce dernier comprit que c’était pour qu’il lui file un joint. Avec l’autre main il mima le mouvement pour enclencher un briquet. Il invita le dénommé Clem à le rejoindre d’un mouvement de tête. Le corps humain manquait décidément de main… Même le gazon semblait être fumable. Peut être que si il brulait tout les voyageurs de ce royaume partirait à l'aventure ?

« - Salut toi au faite, t’es un voyageur ou un rêveur ? » dit-il au grand homme en noir.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Facteur X
Messages : 1493
Date d'inscription : 07/01/2011
Age du personnage : 25

Arpenteur des rêves
Clem Free
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 170
Renommée: 1445
Honneur: 160
MessageSujet: Re: Joint et gaz à tous les étages Mar 3 Juil 2012 - 13:51
Clem restait abasourdi devant le niveau de « non gravité » que semblait éprouver l’assemblé. Enfin… l’assemblé de voyageurs, celle des créatures des rêves restaient choqués, mais prostrés comme il sied plus aux couards qui ne font que se plaindre (même si bon, une foule contre un voyageur à Dreamland et la foule restait sur le carreau si le voyageur n’était pas stupide ou jeune donc Clem les comprenait un peu). Seulement il n’aurait pas cru ce détachement de la part de Kala, même si l’agoraphobe savait les vertus apaisantes que pouvait avoir un gros bédo, il restait déçu de l’inaction de son ami. Il pensait qu’il y avait quand même dans l’esprit embrumé de l’aquaphobe un reste de justice teinté d’indignation devant la situation !

Mais non… ça fumait pépère en se prenant la main et en chantant « Kumbaya » pour fêter l’heureux événement d’avoir trouvé un ami à Weed land pété comme un citron (et ce genre d’ami valait ce que ça valait). Sauf que chez Clem ça ne marchait pas comme ça : on n’oubli pas deux meurtres sous prétexte qu’on a un joint en trop dans la narine. De plus, Clem était en colère ce soir, pas après ce qu’il avait vu, non… ça ça n’avait fait que réveiller un sentiment assez chiant qui le suivait depuis une bonne semaine. On a tous des moments « sans » et Clem en était en plein dedans et il avait un voyageur killer devant lui. Selon un certain point de vue, c’était parfait ; cette nuit il avait envie de crier fort, de frapper tout autant, de péter des coudes et des os. Même la plus innocente des brebis galeuses a forcément du vivre un jour de fureur comme celle-ci mais Clem avait eu la chance que l‘une des siennes arrive pile le bon jour.

Le voyageur killer s’assit sur les fesses (il était plus âgé et plus musclé par rapport à Clem qui tenait plus de l’asperge que du gorille mais tout restait à voir à Dreamland) et il était en train d’inviter tout le monde a prendre le calumet de la paix… j’ai déjà indiqué que ce n’était pas comme ça que Clem se calmait ? Il était le genre de personnage que l’alcool et les herbes illicites rendait grognon et énervé ; les toxines ambiantes que contenaient l’air ne faisait que renforcer son humeur de dogue. Après que le killer ait prononcé son invitation au voyageur noir (Clem avait eu droit à un coup de tête qui devait se vouloir gentil mais le prisme de sa colère avait rendu celui-ci condescendent), l’agoraphobe prit une grande inspiration, se mit en position de combat (celle avec les mains dans les poches, c’était sa préféré mais appeler ça une position de combat relevait de la pure charité de ma part) et il flanqua un grand coup de pied sur la tempe du killer, un coup qui était plus du genre à garder une vilaine douleur résiduelle mais mesquine, ledit coup pouvait être déséquilibrant peut-être mais pas assommant. Clem sentit une grande partie de son être se rafraîchir : ça faisait du bien de donner des coups (ceux en traître étant les meilleurs : l’agoraphobe ne ressentait absolument aucun problème moral a frapper quelqu’un par surprise). D’une voix faussement calme où teintait une note de mépris, il lança une fois son équilibre promptement rétabli :


« De la part d’un voyageur fumant cul sur l’herbe alors qu’il devrait être en train de parcourir Dreamland comme leurs beaux discours devraient les y obliger je trouve ça franchement hilarant. Il y a tellement de points sur lesquelles on pourraient discuter à propos de tes propos que ça me décourage d’avance ; là, j’ai juste envie de débarrasser ce monde d’un abruti de plus et la rouste reste la meilleure leçon face à la stupidité. j’attend mec, on va voir si tu tient un peu plus le coup face à un mec qui se défend plutôt que contre des shootés inoffensifs.

__________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joint et gaz à tous les étages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Weed Land-