Haut
Bas

Partagez|

[Tyrannia] Hive nerver sleep [Quête]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 991
Date d'inscription : 17/04/2010
Age du personnage : 25

Maraudeur des rêves
Cain Sloph
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 305
Renommée: 795
Honneur: -350
MessageSujet: [Tyrannia] Hive nerver sleep [Quête] Ven 16 Déc 2011 - 20:00

Une atmosphère pesante régnait sur la jungle de la Ruche, le silence de mort qui avait repris son droit n’était interrompu que par le hurlement d’un rêveur malchanceux qui avait fait une rencontre de mauvais augure. Un jeune homme, qui ne semblait prêter aucune considération à la flore et la faune qui l’entourait, parcourait un sentier à peine tracée d’un pas pesant mais néanmoins assuré. Ses cheveux longs descendaient le long de sa nuque et dansait dans la fine brise qui arpentait les arbres et buissons, à sa jambe droite reposait, dans un holster, Reaver son arme magique qui le tenait à l’abri de presque n’importe quel ennemi. Pourtant, des ennemis, en ces lieux, il n’en avait aucun. Caîn était chez lui, dans son royaume, auprès de sa reine qui l’avait convoqué pour une raison inconnu. Voilà déjà un long moment qu’elle lui avait consacré un entrainement digne de lui, et à de nombreuses reprises il avait regardé la mort dans les yeux mais jamais il n’avait baissé les bras et à aucun moment sa chance ne l’avait quitté, quelques mois sont passés et enfin elle le demandait à nouveau. Une douce voix susurra dans un coin de son esprit mais il la rejeta aussitôt, Eva aussi était contente de rentrer à la maison. Kanon, quant à lui, n’avait pas dit un mot depuis le dernier affrontement avec un voyageur d’un clan minable qui voulait faire régner la justice sur un coin de la zone 2, et encore il n’avait prononcé qu’une phrase se résumant à « Il me semble l’avoir déjà vu… Emissaire puis je m’en occuper moi-même. ». L’Emissaire de la Horde, c’est ainsi que le surnommait son acolyte en armure lourde et plusieurs autres personnes qu’il avait croisé, c’est vrai qu’il avait fait du chemin depuis Peltonia et que généralement, son arrivée dans un lieu signifiait soit une attaque tyranide, soit un massacre de pur forme. Le sentier déboucha sur le centre de la Jungle de la Ruche où l’attendait patiemment Sadist, le garde du corps de la Reine, celui-ci le regarda d’un œil attentif avant de tourner la tête vers le trône qui se situait juste derrière lui. Là, sur ce magnifique emplacement se tenait la Reine, la plus extraordinaire créature que Caîn n’est jamais connu, son regard, qui habituellement pouvait glacer jusqu’au sang de ses ennemis, était d’un tendre que l’Emissaire de la Horde n’avait jamais connu. Il était fier, fier d’être son champion, fier d’être sous ses ordres, certains disait qu’il n’était qu’un instrument, ceux-là avait peut-être raison, d’autres disait qu’il n’était qu’un chien répondant aux aboiements de la maîtresse, ceux-là n’avait pas tort non plus, mais dans les deux cas, ils terminaient leurs pathétiques existences de voyageurs ou créatures des rêves dans des cris d’agonie et de douleur dépassant l’imagination de simples mortels. La souveraine des tyranides se leva de son trône fait d’os et de sang, le tout recouvert de soie d’un rouge sombre, pour s’avancer doucement vers lui. Immédiatement, Caîn mit un genou à terre et prononça les paroles qui étaient si cher à son cœur, auxquels elle répondit de sa voix sensuelle.

-« Que puis-je pour vous ma Reine ? »

-« Voilà plusieurs nuits que tu parcoures Dreamland à la recherche de la meilleure façon de me servir, et ce soir tu reviens vers moi, précédé d’une réputation qui à elle seul me remplit de joie et de bonheur. Malheureusement, j’ai de mauvaise nouvelle, la montée en puissance de notre royaume ne plait pas à tout le monde et certaines personnes veulent nous faire taire, l’entrée de la ruche est bien gardée, néanmoins, cette nuit, un visiteur a réussi à pénétrer dans notre royaume et parvenir jusqu’ici. Je souhaite qu’il soit éliminé avant que mon invité arrive. »

-« Vous avez un invité ma Reine ? »

-« Un vieil ami d’enfance qui vient me voir de temps en temps, rien de bien important, mais je ne veux pas paraître idiote devant lui en montrant un royaume qui ressemble à une passoire et où n’importe qui peut rentrer. »

-« Très bien, je m’occupe de ce voyageur, savez-vous où il se trouve actuellement ? »

-« D’après Sadist, il serait en route pour venir ici. J’ai une dizaine de mes enfants qui patrouillent dans la jungle autour de nous et on sera immédiatement averti si il essayait de venir jusqu’à moi. »

Cain se redressa puis lança un bref regard vers Kanon, celui-ci comprit immédiatement ce qu’il devait faire. L’invocateur tendit ensuite la main puis prononça quelques mots, Seiver apparut, tournant la tête à droite puis à gauche, cherchant désespérément une cible. Lorsque enfin, il se rendit à l’évidence, il ne bougea plus attendant les ordres de son maître qui vérifiait une dernière fois son arme et les munitions quelle contenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 991
Date d'inscription : 17/04/2010
Age du personnage : 25

Maraudeur des rêves
Cain Sloph
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 305
Renommée: 795
Honneur: -350
MessageSujet: Re: [Tyrannia] Hive nerver sleep [Quête] Ven 16 Déc 2011 - 20:08
Qu’est qu’il y a de plus énervant, de plus perturbant et de plus frustrant que l’attente avant un combat, rien sans doute… Ou peut-être les publicités pour les sonneries de téléphone, de boissons gazeuses et autres festivals de promo sur les voitures utilisant les animaux à des fins turbide et assez glauque tout ça parce que le fils du réalisateur est zoophile et qu’il a demandé à ce que nos amis les bêtes soit plus présentent dans notre quotidien , personnellement pour mon hygiène intime, j’utilise du savon … Ou encore une manette de console qui s’éteint juste avant une action épique et titanesque avec laquelle la gloire et la renommée était assurée parmi la grande confrérie des joueurs en ligne… Etre bloqué dans un ascenseur avec une jolie fille qui discute au téléphone avec son brave petit ami et qui te remarque que lors d’une approche discrète et bien préparée avec comme phrase d’accroche « Euh, ça vous dérange si j’allume ma cigarette ici ? », pas de chance, c’était une non fumeuse… Il est évident qu’il existait plusieurs autre situation énervante, perturbante et frustrante mais l’attente avant un combat avec comme spectatrice sa Reine et son royaume était pas mal non plus. Bref, vous l’aurez compris, Caîn attendait et c’est bien connu, les tueurs psychopathes, entendant des voies et au service de la créature la plus dangereuse du monde des rêves ne sont pas des maîtres dans l’art d’attendre et leurs système nerveux devient un poil à cran. Aussi lorsqu’un buisson bougea précipitamment sur le côté gauche et qu’un bruit semblable à celui d’une branche cassée vint titiller les sens de notre cher Emissaire de la Horde, celui-ci n’hésita pas une seconde et braqua son arme vers l’endroit en question. Pourtant ce n’est pas un voyageur qui sortit du buisson touffu vers lequel tous les regards était portés, mais bien un tyranide semblable à Légion, pourtant quelques choses de différents était visibles sur sa carapace. Une nuance de couleur qui indiquait une appartenance sûrement plus récente à la Ruche. La créature regarda autour de lui puis fixa la Reine avec insistance avant de baisser la tête en signe de respect, celle-ci lui rendit son salut puis ferma les yeux quelques secondes. Peu après elle releva la tête et s’adressa à l’Emissaire de la Horde, d’une voie satisfaite.

-« Mes enfants l’ont repéré, il arrive par le sud… Je me demande encore comment il a fait pour passer les portes… Nous verrons cela après, ce n’est pas très urgent, je veux que tu le tue Caîn, nous en ferons un exemple concret pour tous ceux qui veulent pénétrer dans notre royaume. »

-« Vos désirs sont mes priorités ma Reine. »

A peine avait-il prononcé ces mots que des bruits inquiétants se firent entendre en direction du Sud, des cris d’agonie, des grognements de douleur et une odeur de mort. Quel voyageur pouvait entrer dans l’un des endroits le plus redouté de Dreamland et y faire souffrir les pires prédateurs connut en ce bas monde. La réponse vint presque immédiatement lorsque venant de nulle part, un vent lugubre glaça l’atmosphère, devant l’Emissaire de la Horde, les arbres, les feuilles et l’herbe se décomposèrent pour redevenir poussière, là au milieu de ce chemin de désolation se tenait un jeune homme, vêtu tel un magicien d’un mauvais jeu vidéo, feignant la fatigue et la facilité de sa tâche. Son regard se porta tout d’abord sur l’invocateur pour aller ensuite vers Kanon puis s’arrêta enfin sur la Reine où un sourire narquois apparut sur ses lèvres. Tout doucement, sa voix s’éleva dans la clairière :

-« Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la Ruche, je ne crains aucun mal, car, je suis le Roi… Bonsoir, majesté, si je peux vous appeler majesté bien sûr, je ne vois pas ce qu’il y a de royale à régner sur des arbres et de faibles créatures. »

Caîn tourna la tête vers sa suzeraine pour voir s’il pouvait se lancer à l’assaut mais la seule chose qu’il remarqua c’est l’éclair de fureur jaune qui passa dans les yeux de sa Reine bien aimée. C’était le signal, l’invocateur de tyranide regarda Kanon puis lui fit un signe de la tête l’encourageant à tester les capacités de leur adversaire. Le guerrier nordique attrapa l’une de ses haches et la lança violemment vers le mystérieux intrus. Celui-ci ne bougea pas d’un pouce, tandis que l’arme de Kanon se rapprochait dangereusement puis sans aucun signe apparent, elle se disloqua dans un nuage de poussière vite balayé par la brise immortelle du royaume. Le guerrier nordique fit un pas en arrière tandis que l’Emissaire de la Ruche se positionna un peu plus en avant, arpentant un mauvais rictus, sa main droite glissa presque automatiquement vers Reaver, il en caressa le cran de sureté, ne lâchant pas une seconde du regard.

-« Bonsoir, je m’appelle Caîn, je suis… »

-« Je n’ai pas besoin de savoir qui tu es, à vrai dire, je m’en fiche totalement, je ne viens pas pour toi tu ne m’intéresses pas beaucoup… Même pas du tout en y réfléchissant, je viens pour la charmante créature derrière toi, on m’a demandé de la supprimer et pour tout te dire je vais y prendre un malin plaisir, car si y a bien une chose que je déteste c’est les seigneurs cauchemars de pacotille qui se croient plus puissant que les autres et qui déversent leurs immondes créatures pathétiques dans ce monde des rêves. Il ne mérite pas de… »

BANG !

Le projectile n’atteignit pas sa cible, il se transforma en un nuage gris, semblable à de la poussière, elle se posa délicatement sur le visage de l’intrus, qui exprima à la fois de la surprise et du mépris.

-« Excuse-moi si je t’ai interrompu, mais je n’apprécie pas tellement le fait que tu critiques ma Reine, bien sûr tu ne m’as pas laissé me présenter et je dois dire que c’est bien la première fois depuis mon arrivée dans ce monde que l’on ne me regarde pas avec de la peur dans les yeux, tu ne me connais pas, tu ne connais pas ma réputation et je dois dire que ça fait monter en moi un sentiment de… »

-« Un sentiment d’infériorité ? »

-« Tais-toi Eva, pas maintenant ! »

-« Eva, c’est le prénom de ta « Reine » ? »

-« Nan, ça c’est autre chose, bref, je ne pense pas que tu puisses réaliser ta petite mission de justicier cette nuit et quand j’en aurais fini avec toi, tu ne feras rien d’autre que de regretter le jour où tu as mis les pieds ici. »

-« Emissaire, devons-nous commencer ? »

-« Kanon, pour cette fois tu restes à l’écart, je veux régler ça en solo. »

-« Mais mon très cher hôte, tu n’es jamais seul… »

-« Toi, ce n’est pas pareil Eva, tu es une partie de moi, donc tu ne comptes pas ^^ »

-« Aaaaaah mais attends, ton pote la boîte de conserve t’a appelé « Emissaire », je crois me souvenir d’avoir vu ta tête mise à prix chez le clan Onirion et je crois me rappeler que c’est une jolie somme d’EV. »

-« Très bien, tu veux ma tête maintenant, voilà qui devient plus sérieux… Je pense qu’on a assez parlé, voyons un peu ce que tu peux faire. »

Caîn leva son arme, arpentant son éternel sourire moqueur et carnassier, un frisson lui parcouru l’échine tandis que son doigt pressait lentement la détente, une brise fit onduler ses cheveux alors que Seiver, légèrement en retrait, contractait ses muscles dorsaux pour pouvoir faire feu avec son canon organique. Pourtant, le mystérieux intrus restait d’un calme olympien, comme si toutes ces agressions ne lui posaient aucun souci.

-« Mon nom est Karl Karrigan, et ce soir, tout ce que tu connais va redevenir…poussière. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 991
Date d'inscription : 17/04/2010
Age du personnage : 25

Maraudeur des rêves
Cain Sloph
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 305
Renommée: 795
Honneur: -350
MessageSujet: Re: [Tyrannia] Hive nerver sleep [Quête] Jeu 2 Fév 2012 - 17:35
Que faire lorsqu’on considère une tâche comme impossible, que faire lorsque toutes les tentatives pour atteindre un objectif sont épuisées, que faire à part espérer une aide miraculeuse ou un ami qui viendrait vous prêter main forte. Dans la situation de Caîn, la tâche paraissait aussi insurmontable qu’impossible, ses tentatives répétées pour percer le secret de son adversaire ainsi que sa défense impénétrable restait vain, et ne parlons pas d’aide miraculeuse alors que toutes les invocations de l’Emissaire de la Horde gisaient par terre sous forme de petits tas de poussière et le protégé de la Ruche n’avait aucune envie de voir son serviteur en armure lourde souffrir du même sort. La Reine quand a elle observait toujours de ses yeux attentifs la prochaine action de son champion ne laissant rien paraître de ses intentions, peut être lorsque Caîn aura perdu un bras ou une jambe, elle se décidera enfin à bouger.

-« On commence à avoir du ressentiment à l’égard de sa maîtresse ? »

Ah oui, le facteur Eva, le fait d’avoir une folie qui imprègne la majeure partie de l’esprit n’aide en rien dans la situation présente, si elle peut lancer des commentaires ironiques et loin d’être constructifs, elle peut aussi vous déconcentrer à des moments cruciaux comme lorsque Midnight fut transformer en poussière… C’est d’ailleurs par sa faute que la créature gisait à quelques mètres à l’état de vulgaire poussière. Caîn ne réalisait pas encore tout à fait la gravité de la situation, il ne connaissait ni la véritable forme du pouvoir de son ennemi ni ce dont il était capable, il savait seulement que c’était l’adversaire le plus puissant contre qui il s’était battu. Il pensait se battre depuis des heures alors que seulement une trentaine de minutes s’était écoulée depuis l’apparition de Karl Karrigan. C’est d’ailleurs ce nom qui fit revivre les évènements précédents cette situation désespérée à l’invocateur de tyranides.

FLASHBACK

Le projectile de Reaver, l’arme magique de Caîn n’eut pas plus d’impact que le premier, se transformant en poussière à quelques centimètres du front de son ennemi, le vorace que Seiver venait d’expulser de son canon organique à l’aide d’une décharge musculaire ciblée subit le même sort aspergeant les vêtements de Karl d’un nuage gris et opaque. Celui-ci regarda l’invocateur en souriant puis tendit la main devant lui, où une lueur bleue teintée de violet fit son apparition. Caîn se tint sur ses gardes ne relâchant pas sa cible des yeux, Kanon prit sa hache dans l’une de ses mains et serra les doigts de son autre main, car il est de notoriété publique que même sans arme, un guerrier nordique peut toujours écraser des crânes ou autres articulations. Seiver prépara la deuxième salve tout en gardant un œil mauvais sur cet adversaire qui n’exprimait pas même un sentiment de peur à son égard, et c’était bien la première fois pour un tyranide qu’une proie se mettait en travers de son chemin. Caîn rengaina son arme et tendit la main devant lui, il était temps d’attaquer avec toute la puissance qu’il avait pour voir à qui il avait affaire, et si ce voyageur pouvait encaisser plusieurs attaque venant chacune d’un côté différent. Après quelques mots à voix basse, Légion et Midnight apparurent devant lui, comprenant immédiatement grâce à l’Esprit de la Ruche, les intentions de leur maître. Légion commença à se décaler sur le côté tel un prédateur lorgnant une proie blessée, tandis que Midnight prenait son envol braquant son canon à épines organiques vers Karl réduisant les possibilités de fuite ou d’esquive. Puis, à nouveau, l’Emissaire de la Horde leva son revolver vers son ennemi, émettant à son tour un sourire victorieux.

-« Prêt à rendre l’âme Karl ? »

-« Toujours Caîn Sloph, ta tête sera parfaite sur la cheminée de notre demeure. »

-« Je m’en tamponne le coquillard d’où tu vis, je sais juste où tu vas mourir. »

BLAM


Ce fut le moment de l’attaque où tout bascula, Légion qui se situait à ce moment-là derrière Karl se jeta en avant toutes griffes dehors, voulant apparemment en finir avec sa proie le plus vite possible, Seiver tira une nouvelle fois, faisant fuser son vorace qui ouvrit sa mâchoire délivrant plusieurs rangées de dents aiguisées comme des rasoirs, Midnight libéra la pression de son fusil organique emplissant l’air d’une rafale d’aiguilles ainsi que de l’air de l’odeur mortelle de l’acide. Karl n’avait toujours pas bougé et Cain sentit alors le problème venir, cet homme, ce voyageur était plus fort que lui…

-« Everything Change »

Une aura violette partit du voyageur enveloppant son corps et se dégageant comme une onde de choc, elle réduisit le projectile de Reaver a de la vulgaire poussière une fois de plus, mais un sort différent attendait Légion et les pics d’acide de Midnight, ceux-ci furent transformés en pétales de roses blanches tandis que Légion se figea, une couche brillante se formant à la place de sa peau et il demeura ainsi, tel une statue de verre. Karl regarda alors en l’air et croisa le regard de la créature ailée de Caîn, celle-ci soutint son regard attendant les ordres de son maître, celui-ci regardait son ennemi sourire sous une pluie de pétales de roses blanches et venait de réaliser que l’ensemble de son action venait d’être un échec.

Retour à l’action présente

-« Voilà qui est rare, Caîn tu me parais en difficulté non ? »

-« Tais-toi Eva, ce n’est pas le moment, laisse-moi tranquille. »

-« Caîn si tu n’es pas assez fort, je peux prendre le relais tu sais… »

-« Je suis assez fort, ce n’est pas ça le problème, c’est ce mec, il est bizarre, j’ai une sensation de déjà-vu. »

« -Alors, ferme les yeux et réfléchis Caîn, plonge toi dans tes souvenirs. »

Elle avait dit ses derniers mots avec une sensualité étonnante de sa part, et l’Emissaire de la Horde ne pensait déjà plus à rien au moment où ses paupières se refermèrent sur ses yeux, les méandres de sa mémoires laissés resurgir tous les visages qu’il avait combattu puis réduit au silence, Eva lui indiqua qu’il cherchait dans la mauvaise direction et c’est alors que l’invocateur percuta… Trouble. Ce mec était pareil, une assurance très énervante et un pouvoir complétement imprévisible, c’était un contrôleur du changement. Caîn ouvrit les yeux pour voir son ennemi qui le regardait d’un air presque amusé.

« -Tu ne t’endors tout de même pas pendant que je massacres tes pitoyables invocations ? »

-« Non, je réfléchissais à ton pouvoir, bien, Midnight, reviens vers moi on va changer nos plans… Où est Midnight ?»

Karl pointa un petit tas de poussière qui finissait de tomber du ciel.

-« Tes créatures n’aiment pas beaucoup le changement et elles y ont déjà gouté si je ne me trompe pas. »

-« Oups, désolé Caîn… »

-« Tu la fais exprès Eva, hein ? »

-« Caîn, combien de fois vais-je devoir te le dire, je suis ta folie, c’est donc toi qui l’a fait exprès, et réfléchir pendant que tes invocations se font massacrer, ce n’est pas très stratégique… »

-« Va au diable. Sorrow apparait qu’on en finisse. »

-« Je suis là maître, dites-moi qui doit mourir et je l’exécuterai pour vous. »

-« Bien, maintenant Karl, on passe au chose sérieuse, on va voir si tu arrives à changer l’énergie synaptique. »

-« Tout peut changer, cela dépend de la quantité d’énergie dont il est question. »

Caîn eu soudain un nouvel éclair de génie, l’énergie, c’était ça la clé du pouvoir d’un contrôleur du changement. Il leur fallait énormément de puissance pour exécuter les transformations qui résulter de leur don. Le prochain objectif de Caîn devait consister à atteindre le seuil de limite de son adversaire. Celui-ci venait d’effleurer la statue de Légion qui commença peu à peu à s’effriter.

-« Alors, prêt pour le deuxième round, Emissaire. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 991
Date d'inscription : 17/04/2010
Age du personnage : 25

Maraudeur des rêves
Cain Sloph
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 305
Renommée: 795
Honneur: -350
MessageSujet: Re: [Tyrannia] Hive nerver sleep [Quête] Sam 17 Sep 2016 - 17:24
-Tu vas beaucoup aimer ce que je t'ai réservé héros de pacotille.

-Nous verrons bien, viens que je te montre à quel point tu es faible.

Sorrow se tenait toujours à côté de l'invocateur et ne semblait pas être affligé de ce penchant pour la charge tête baissée qui faisait la particularité de son espèce. Caïn évalua ses chances et se dit qu'il n'avait pas grand-chose à perdre à attaquer à distance, après tout Trouble n'avait jamais fait preuve d’efficacité dans ce domaine-là.

-Sorrow...

+Oui, Émissaire? +

-Fauche-le...

+Selon votre bon vouloir, Émissaire+

Les poils de nuque de Cain se dressèrent tous en même temps lorsque l'énergie synaptique de Sorrow se regroupa dans l'esprit de son invocation, faisant palpiter la réalité autour de lui, l'attaque allait être dévastatrice et la quantité d'énergie qu'il fallait pour la transformer devait être sacrément grande. Le combat d'endurance commençait.

+Que le Jugement de la Reine s'abatte sur toi...+


L'éclair synaptique partit en ligne droite, laissant sa marque dans l'air ambiant, au dernier moment, Cain vit même Karl perdre son sourire, il savait que cette attaque allait épuiser ses réserves, il le savait et pourtant, il ne bougea pas et tendit à peine le bras vers l'avant.

-Pitoyable...

Il y eu une explosion à l'impact et une grande lumière, tout se transforma en neige pur dans un rayon de dix mètres autour de Karl, des flocons tombèrent à l'unisson sur les deux combattants. Cain n'en crut pas ses yeux, il venait de contraindre son ennemi à encaisser une attaque psychique mortelle et il l'avait fait en bougeant à peine un bras.

+Maître? +

-Quoi Sorrow ?

+Il semblerait que cet adversaire possède un champ de force identique à mon bouclier Warp, à la différence près que le sien transforme tout ce qu'il le traverse ou qui le heurte. +

-Attends tu veux dire que la neige autour, c'est ton éclair qui a rebondit dessus ?

+Oui, il semblerait qu'il ait préféré le faire rebondir que d'être aspergé de cette matière froide et blanche.+

-........... Sorrow, tu t'en sors comment au corps à corps ?

+Je ne possède pas les attributs nécessaires de ma race pour me battre de cette façon-là Émissaire, je pensais que vous l'aviez remarqué.+

-Je l'avais remarqué merci, je pensais plutôt à ce que tu lui fonce dessus avec ton bouclier Warp autour de toi, l'un de vous deux va forcément lâcher prise non ?

+C'est un plan suicidaire Émissaire....+

-Pas si tu utilises tes formidables pouvoirs mentaux pour recréer ton bouclier au fur et à mesure qu'il le transforme.

-Et voilà, tu es réduit à convaincre tes invocations de faire ce que tu veux... Sérieusement Caïn, à quel moment tu vas arrêter d'être médiocre ?

-Quand tu auras dégagé de ma tête Eva, bien Sorrow, en avant, on fait comme on a dit !

+Bien, Maître. +

Le tyranide émit immédiatement un bouclier autour de lui et commença à flotter à vive allure sur le contrôleur du changement. Celui-ci émit un bref sourire arrogant.

-Amusant, je pensais que tu aurais plus de cervelle mon gars, tu n'es vraiment qu'une brute comme toute les autres.

Sorrow était presque sur lui et Cain comprit alors ce qu'allait faire Karl, il ne pouvait pas laisser l'invocation traverser son mur puisque celle-ci recréer un champ Warp juste derrière celui qui se faisait transformer, il était donc obliger de résister à Sorrow le temps de vider l'énergie de l'invocation. Caïn profita de cela pour se rapprocher en courant, il lui restait Hyve et Kaaver mais si Karl avait toujours son bouclier, cela ne lui serait d'aucune utilité, il fallait qu'il fasse tomber cette défense et le seul moyen d'y parvenir c'était de l’affaiblir juste assez pour qu'il tombe à court d'énergie. L'invocateur contourna le combat et se positionna dos à son adversaire puis il sortit Reaver de son étui. Il ne lui restait que sept munitions, aussi Caïn le garda en mains et regarda le champ de force. Karl ne l'avait pas vu, et ne se doutait pas une seconde qu'il était dans son dos, aussi lorsqu'il retira sa protection arrière pour économiser son énergie Cain le vit immédiatement. La prudence aurait exigé de l'invocateur qu'il en termine à distance avec Reaver mais sa folie lui indiqua que Hyve et Kaaver était plus apte à tuer le salopard qui était venu foutre le bordel dans la Ruche cette nuit. Cain lâcha Reaver qui tomba au sol et s'élança, les deux tyranides corporels sortant déjà de ses bras pour apprécier le futur carnage. Il n'était plus qu'à quelques mètres que Sorrow se fit transformer, l'invocation était arrivée au bout de ses forces et venait de disparaître dans un vol de poussières, Karl se redressa et constata qu'il n'y avait plus personne autour de lui, il se retourna alors et eu la peur de sa vie. Caïn avait tendu les mains le plus possible et Hyve n'était qu'a quelques millimètres de la gorge du contrôleur du changement. C'est alors que Karl libéra son pouvoir dans une onde de choc autour de lui, Cain fut traversé de part en part par un champ de force qui lui donna l'impression de prendre la foudre et il tomba à genoux. Hyve et Kaaver avait disparut, il ne ressentait plus rien, ni Eva, ni même la Ruche. Il releva la tête et vit Karl, qui se tenait la gorge, au moins, l'une de ses attaques l'avait touché.

-Salopard, qu'est que tu m'as fait ?

-Je pense que la morsure était plus qu'une simple morsure.

-Tu vas me le payez, je vais te détruire, jusqu'à la dernière cellule misérable insecte pathétique !


-Voilà qui est étonnant, un gars comme toi qui perd son calme, c'est peut-être à cause du poison et de la mort imminente qui va bientôt te tomber dessus, ça me réjouit d'y assister.

-Assez, tu vas mourir !

Dans sa main droite apparût un orbe semblable à celle que Trouble avait fait lors de leur combats à Peltonia, Caïn savait qu'il ne fallait absolument pas qu'il soit touché par cela et il se remit pourtant debout. Il ne ressentait vraiment plus aucune présence ce qui le contrariait un peu mais il savait qu'il avait encore un atout dans sa manche.

-Diantre, il semblerait que je ne puisse pas me passer de toi Kanon, tranche lui une jambe tu veux bien.

Une hache nordique venu de nul part faucha les deux jambes de Karl qui tomba face contre terre, son orbe transformant un carré d'herbes en cendres fumantes, son cri résonna alors dans toute la jungle, le désespoir, la peur et la douleur, rien n'était plus existant et plus beau pour un tyranide que d'entendre cela. Cain fit quelques pas en arrière pour récupérer Reaver puis revint vers Karl, celui-ci crachait sang et bave et essayant de dire ses derniers mots mais Cain ne lui en laissa pas le temps. Karl voyait devant lui l'invocateur de tyranide qui venait de le battre ainsi que le guerrier nordique qui l'avait mis à terre.

-Ne t’inquiète pas mon gars, Dreamland tout entier sera au courant de ton échec, et je vais faire en sorte pour que ton corps servent d'avertissement à tout les crétins qui veulent rentrer ici sans y être inviter. Je pensais attendre que le poison fasse effet mais dans ma grande mansuétude, je vais laisser mon compatriote t'achever comme il se doit.

Cain tourna le dos à sa victime et marcha droit vers sa Reine, il ne sourcilla même pas quand il entendit les hurlements de Karl, il n'y eu qu'un sourire et un frisson excitation.

-Tu t'es bien débrouillé Cain, je pensais que tu allais perdre quand il a balayé Sorrow.

-Moi aussi ma Reine, mais j'avais toujours à l'idée que ce gars arrogant n'avait plus la puissance nécessaire pour protéger son dos.


-Effectivement, maintenant, réveille-toi, mon invité est arrivé.


Elle claqua des doigts et Cain se sentit partir vers sa chambre et son lit, pendant que tout disparaissait, il entrevit l'invité de sa Reine. Un homme grand, torse nu et avec un pantacourt, il n'avait pas de chaussures et tenait une cigarette à la main. Lorsque l'inconnu tourna la tête vers le reste de son corps qui disparaît, Cain entrevit son regard et la promesse de milles et une souffrance, d'un enfer de la douleur et d'un paradis de la mort. Il se réveilla en sursaut, suant à grosses goutte. Il avait eu peur... très peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Tyrannia] Hive nerver sleep [Quête]
Revenir en haut Aller en bas

[Tyrannia] Hive nerver sleep [Quête]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1-