Haut
Bas

Partagez

Le prix pour combler ses papilles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Le prix pour combler ses papilles. Le prix pour combler ses papilles. EmptySam 5 Nov 2011 - 1:59

C’était une soirée comme toutes les autres, affalé sur le canapé lit, il n’y avait vraiment rien à la télé et je zappais de chaines en chaines, d’idioties en idioties. Je venais de me réchauffer un plat cuisiné, des lasagnes … Tu parles ! Il n’y avait aucun gouts et elles baignaient dans un jus huileux, je déteste ça … M’enfin je n’avais pas les moyens de me faire moi-même des plats cuisinés avec mon salaire de livreur, je claquais déjà tout dans le loyer de l’appart. J’étais donc devant la télé, à savourer ces lasagnes précuites, une fourchette dans une main, la télécommande dans l’autre, le visage abruti devant des programmes absurdes. Qu’allait être la suite ? Je m’avançais vers le frigo pour aller prendre un dessert, Entre les barquettes et les canettes de sodas se trouvait un yaourt gout ‘’ tarte aux citrons ‘’, l’effet d’une tarte au citron mais prémâché ….
Au fur et à mesure que la soirée s’avançait, je lutais contre le sommeil, je ne savais même pas pourquoi … Mais je ne pouvais pas gagner ce combat et sombrais dans un sommeil profond, ma barquette sur les genoux et mon pot de yaourt sur le canapé.


En ré-ouvrant les yeux, je me trouvais à Dreamland, un monde qui habitait mes nuits depuis quelques mois déjà … Enfin, c’était plutôt moi qui habitait ce monde. J’étais torse nu et ne portais qu’un simple pantalon usé, comme toujours mes pieds n’était pas chaussés. Devant moi se dressait une immense pièce montée illuminé, il semblait y avoir de la vie et beaucoup d’agitation se qui me poussait à y jeter un coup d’œil !
Arrivé aux portes de la cité, je m’arrêtais pour y lire l’enseigne, `` Gastropolis ‘’, On m’avait déjà parlé de cette ville mais c’était la première fois que je la visitais. Je m’engouffrais dans le premier quartier, le sol était humide et d’épais nuages de vapeur s’échappaient des différentes enseignes. Les rabatteurs gueulaient à chaque coin de rue, des odeurs de fritures, de nourritures s’engouffraient dans mes narines. Apparemment, ce n’était pas dans se quartier que l’on pouvait déguster des plats de hautes gastronomies.
A force de marcher, je m’étais éloigné de l’artère principale… Les rues étaient beaucoup plus sombres et les Voyageurs se faisaient rares. En m’engouffrant dans une ruelle je remarquai un petit stand, un néon en forme de poisson grésillait. Je n’en croyais pas mes yeux, je venais de tomber sur un restaurant de sushi, mon péché mignon. Hypnotisé par cette vision, je m’enfonçais dans cette rue sans prêter attention à ce qui m’entourait. J’étais tellement absorbé l’envie de déguster ces sushis, que je ne prêtais pas attention à la bande le loubar qui étaient sur le chemin, jusqu’à en heurter un. C’était un gros personnage, il avait sûrement forcé sur la bouffe … Mais sa masse graisseuse était quand même très impressionnante, surtout quand 5 personnes du même gabarit vous entourent … Ils portaient tous un t-shirt différent avec le symbole de grandes enseignes de restauration rapide.


- Bah alors... ? on ne regarde pas devant lui ? Et en plus tu cognes le Gros Ronald ….


- Excuses moi … je cherche juste à aller vers ce stand à sushis …


- Hey Quickos tu entends ça ? EhEh … L’ptit gar veut manger des sushis … On va te les faire manger par les narines tes poissons crus …


En entendant ces paroles, je ne pouvais pas rester sans rien faire et sans trop réfléchir j’abattais mon front sur son nez, un gros craquement s’était fait entendre et du sang commençait à couler de ses narines.


- OOOh... Le con !! Il m’a pété le nez !! Cassez lui la gueule et dépouillez le !


Le Gros Ronald Hurlait comme un porc qu’on égorgeait et ses compères s’étaient jetés sur moi, je ne pouvais pas résister sous leurs poids et me faisait rouer de coups, je n’avais qu’une chose à faire, patienter !


- Aller on se casse ! il n’a rien sur lui !


J’entendais leurs démarches lourdes s’éloigner, j’avais un gros hématome à l’œil gauche, de multiples bleus et écorchures et surement le nez cassé, rien de grave …


- Les enfoirés ils ont dégueulassé mon pantalon ….



Je pouvais enfin reprendre ma route, j’arrivais à mon but … C’étais un tout petit stand tenu par un gros chat, il portait un tablier crasseux et un bandana sur la tête. Une forte odeur de poisson s’en échappait, le comptoir était vétuste et ne comportait que deux tabourets… Mais maintenant que j’étais là, je n’allais pas rebrousser chemin.


- Hey l’ami … Que qu’il t’est arrivé ? Non non ne dit rien et déguste moi ça !


Sans même avoir le temps de dire un mot, le gros Chat avait placé une grande assiette recouverte de sushi. Malgré l’allure du cuisinier, l’aspect de ses produits avaient l’air correct. Sans perdre une seconde, j’empoignais les baguettes et les dévorais les uns après les autres.
Dremland m’étonnera toujours … Je sentais les saveurs des poissons cru sur mes papilles, la texture du riz, la fraîcheur du produit. Comment un monde qui se nourrit des rêves des gens peut il offrir tous ces saveurs, ces sensations. Je profitais de chaque bouchée… Le gout, une des seules sensations qui me restait dans ce monde.



- EhEh... Mais c’est qu’il avait faim le gaillard ! Mais dis-moi ? tu as de l’EV pour payer ?


Je m’arrêtais subitement de manger et me frottais les yeux, j’avais oublié ce détaille… Comment payer sans essence vitale… Et je ne voulais pas donner de ma personne.


- Huum … Vous faites crédit ?


Sans me réponde, le Chat empoignait un gros hachoir et l’abattait sur ma main trainant sur le comptoir. '' Shlarrk '' Une coupure nette, mon sang se rependais, tachant un peu plus son tablier crasseux.


- J’imagine que c’est un non …


Le Chat avait sorti une paire de baguette de sa poche ventrale, pourquoi faisait il cela ? Voulait-il préparer
ma main façon sushi pour ensuite les mangers ? Mais finalement, je comprenais se qu’il voulait faire, ses baguettes s’étais refermées sur mon cou, bloquant un peu plus ma respiration, l’étreinte était impossible à desserrer, avait il autant de force ou était-ce encore l’effet d’un objet magique ? Je voulais ces baguettes … M’enfin pour le moment il faudrait essayer de ne pas crever.


__________
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kaijin Zared
Surnom : Le Mordu
Messages : 958
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 20

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Le prix pour combler ses papilles. Le prix pour combler ses papilles. EmptyMar 8 Nov 2011 - 18:52
Le Brevet passait, notre jeune énergumène aux cheveux bleus n'avait plus à s'en faire, décidant de son métier dès maintenant, puisque son âge le lui permettait. Alors que les cours reprenaient pour certain, lui se la coulé douce en rechercher un travail. Pendant cette journée il n'avait cesser de geeker depuis six heures du mat, sachant qu'il s'était couché à 2 heures du matin. Aujourd'hui 22 heures, coucouche paniers ! Comme vous pouvez le constater Kaijin est un couche tard. Maxime venait d’arrivé et ils entamaient une partie de Black Ops. Au bout d'un moment, les ventres de nos deux joueurs furent parfaitement synchronisés, ils gargouillèrent en même temps. Les deux confrères se regardèrent et rigolèrent pendant un long moment. Maxime se leva suivit de Kaimetsu et ils allèrent dans la cuisine cherchant de quoi se remplirent la panse, Maxime ayant des capacités assez impressionnantes de cuisinier confectionna de magnifiques spaghettis bolognaises à Kaijin et lui. Ils vidèrent à eux deux une casseroles plutôt imposante ne laissant rien, c'est ainsi que le ventre remplis chacun alla se coucher. Kaijin proposa à Maxime de rester dormir car, partir avec son scooter la nuit et le ventre remplis de cette façon c'est pas bon ! Ils s'endormirent tout deux le ventre plein, comme deux bébé ! Dans la tête de Kaijin était encore marquée la magnifique saveur du plat qu'avez préparer son ami, il s'endormit avec la gastronomie en tête si je puis dire, cela le mènerait peut être quelque part dans dreamland ? Eh bah oui !

À dreamland, Kaijin fut habillé comme presque tout le temps dans le monde des rêves, son débardeur noir, ses poids aux mains, son bermuda noir et blanc, ses grosses chaussures, il gardait toujours dans le monde réel et à dremland son tatouage en forme d'étoile.

Il était arrivé à Gastropolis, le royaume de la gastronomie. Cependant il était tombé dans un piètre quartiers de clochards, nuageux et humides, les divers marchants criaient aux coins des rues, les odeurs de nourritures venaient emplirent le nez de Kaijin. Attiré par les différentes choses à manger, notamment le poisson. Il entra chez un marchant de poisson qui lui servit un magnifique poisson malgré l'état des lieux cela avez l'air correct et comestible. On avait servit le poisson dans une assiette ovale, l’aliment faisait entre quinze et dix centimètres de longueurs et à peu près cinq centimètres de largeurs. Il était entouré de différents crudités comme des tomates et de la salade. On servit un sauce spéciale à Kaijin, on lui servit aussi une carafe d'eau. Le jeune garçon saisit ses couverts et commença par goutter les crudités qui était pour le moins excellent ! Il coupa ensuite un bout de poisson. Ouvrant la bouche il croqua dans le bout de poisson, le moment où le goût de ce poissons se fit sentir dans les papilles gustatives de Kaijin, il sentit un goût affreusement amère et dégoutant. Avec un bon réflexe il recracha le bout de poisson amère et dégueulasse élançant son torse en avant, ce qui poussa la table de quelques centimètres. Saisissant la carafe d'eau il versa tout son contenu dans sa bouche pour passer le goût criant ensuite au cuistot.

- Mais putain c'est quoi ce poisson ? Il est pas frai ou quoi ?

Le cuistot ne réagissant pas très bien s'approcha de Kaijin. Il avait un bouc brun, des yeux noirs, un peu métisse, un tablier de cuisinier avec une toque, un jean coupé au niveau des genoux, il avait l'air assez musclé et faisait de tête de plus que notre jeune homme. Mais le vaillant petit voyageur n'avait pas peur du grand colosse qui se tenait devant lui.

- Comment ça mon poisson il est pas frai ?
- Il est pas frai il est même dégueulasse ! C'est pas du poisson que tu vend c'est du POISON !

Et paf le cuistot baffa légèrement Kaijin qui se déplaça un petit peu, à cause de la force de cette homme. Un peu sonné il se reprit et saisit le pot de sauce brûlante, qu'on lui avait servit et le lança dans les yeux du chef, ce dernier poussa un hurlement de douleur, essayant d'enlever la sauce avec ses mains de ses yeux. Il avait plié les genoux et était à peu prés à la même hauteur que Kaijin qui s'élança vers lui et tapotant l'épaule gauche du gros titan qui releva la tête, Kaijin donna un coup de poing surpuissant dans le nez du cuistot qui recula de quelques pas se tenant le nez et marmonnant des injures. Il retira les mains de son nez, qui saignait, et avec ses mains il pris le voyageur aux cheveux bleu et le lança à travers la pièce il passa par une des fenêtre un filet de sang descendu sur son visage, il cria quelques insultes à l'égard du patron du resto.

Il se releva et partit les mains dans les poches dans une petites ruelle sombre. Un groupe de personne plutôt enrobé sortait de cette ruelle. Il y en avait un qui avait l'air quelque peu blesser, mais, Kaijin n'y prêta pas attention. Continuant de marcher dans la sombre ruelle il vit une échoppe vendant des sushis, puis il entendit des voix. N'entendant pas grand chose il accéléra le pas quand il entendit comme si on coupé la main de quelqu'un, en effet un client là-bas venais de se faire couper la main par un chat munit d'un hachoir ! Mais il est fou ce vendeur de sushi ! Tien il sort des baguettes, HO PUTAIN ! Il prit entre ses baguette le mec par le cou. Kaijin ne réfléchit pas vraiment à quel point pouvait être dangereux ce chat la seul chose que le chiffonnais c'est que ce gars n'avait l'air de ressentir aucunes douleurs. Selon Kaijin il fallait en apprendre plus sur ce mec aux cheveux verts.

C'est alors que Kaijin s'élança prenant de l'élan en plaçant son poing en arrière, arrivé à proximité du chat il écrasa avec puissance. Le chat avait recula quelque peu s'écrasant par terre lâchant les baguettes qui tombèrent à terre. Kaijin se tourna vers le mec bizarre qui sentait rien.

- Salut moi je m'appelle Kaijin Zared ! Voyageur du surnaturel et futur n°1 de dreamland ! Et toi donc ?

Après que l'homme à qui s'adressait Kaijin avait répondu le chat s'élança vers les deux voyageurs armé de deux hachoirs en mains. Cela força les voyageurs à reculé, enfaite Kaijin avait eu le réflexe de reculai en emportant le jeune voyageur avec lui ils étaient à deux mètres du chat qui se baissa et ramassa ses baguettes, Kaijin profita de ce moment d’inattention de la part de ce chat ennemi selon Kaijin.

Il fusa vers le chat essayant de lui donner un coup de pied dans la tête, le chat stoppa le pied de Kaijin en le prenant entre les baguettes. Kaijin essaya de ce débattre pour s'extirper de l'emprise de ces baguettes mais, rien à faire ! Ses baguettes emprisonnaient son pied le chat eu un sourire narquois un rire pareil, tenant les baguettes avec sa main droite, Kaijin devait tenir en équilibre avec sa jambe gauche, ne comprenant pas ce qui lui arrivé commençant à paniqué. Une petite voix au fin fond de sa tête lui indiqua qu'il était dans le caca !

Le chat avec son sourire narquois donna un coup de pied ultra puissant qui envoya valser le voyageur du surnaturel, contre une grosse poubelle verte, où tenait en équilibre divers sacs poubelles. Quand le corps de Kaijin cogna contre la poubelle les sacs sur lui, nul ne savait ce qu'il y avait dans les sacs, mais, l'un d'eux retombant sur la tête de Kaijin et par terre contenait du verre, un nouveau filet de sang coula sur le visage de Kaijin qui avait une belle bosse, maintenant ses habits complètements sale.

Il resta assis quelques temps le temps de reprendre ses esprits.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le prix pour combler ses papilles. Le prix pour combler ses papilles. EmptyMar 8 Nov 2011 - 23:28
L’énorme chat me soulevait de mon tabouret, mes pieds ne pouvaient plus toucher le sol. J’essayais tant bien que mal d’écarter son visage et de le déstabiliser mais je ne faisais que souiller son pelage par mon sang. Mon aventure à Dreamland allait-elle se terminer ainsi ? Etranglé par un cuistot ? Je me voyais plus mourir en héro … Moi Bobby ! Contrôleur de douleur, N°1 de Dreamland ! Détrôné à la suite d’un combat épique contre un voyageur talentueux … Ouuuaaah … mon cerveau commence à manquer d’oxygène … je délire. Le Chat empoignait son énorme hachoir, le sourire aux lèvres et le visage maculé de mon sang… Il allait m’ouvrir en deux.

C’est alors qu’un éclair Bleu venait de le frapper en plaine poire ! Sans comprendre se qu’il venait de se passer, je m’écrasais sur le tabouret le brisant sous mon poids. Sans m’en rendre compte, une écharde grosse comme un stylo venait de se planter dans ma cuisse, laissant apparaitre une tache rouge qui n’arrêtait pas d’accroitre. Je me relevais péniblement de ma chute en cherchant du regarde si qu’il venait de se passer. Mes yeux venaient de s’arrêter sur un p’tit gars aux cheveux bleus, plus petit que moi. C’était lui l’éclair bleu ?


- Salut moi je m’appelle Kaijin Zared ! Voyageur surnaturel et futur n°1 de dreamland ! et toi donc ?


- Euh… Moi c’est Bob le contrôleur de douleur ….


Je lui présentais mon moignon pour lui serrer la main, en oubliant la fin malheureuse de cette dernière qui trônait fièrement sur le comptoir du stand. Le cuisinier venait de se relevant en poussant un râlement tout en s’emparant de deux hachoirs. Sans pouvoir continuer ma phrase, Kaijin m’agrippait l’épaule pour se tenir hors de porté des lames du cuistot. Il était plutôt costaud pour un p’tit gars ! Me laissant un peu en retrait, celui-ci fonçait vers le félin pour tenter une nouvelle fois de le mettre à terre.



- Oula tu ne devrais pas faire ça … On devrait plutôt unir nos forces pour le mettre hors combat !




Ne prêtant pas attention à mes paroles, le voyageur aux cheveux bleus se lançait tête baissé sur l’adversaire, enfin plutôt jambe en l’air ! Il n’avait sûrement pas remarqué que celui-ci venait de récupérer ses baguettes qui m’attiraient tant, et d’une simple pincette, bloquait la jambe du voyageur. C’était mauvais pour lui, pour moi aussi d’ailleurs … Allait-il le trancher en deux ? Le décapiter ? Peut être le hacher menu ! Non, il venait de lui envoyer un puissant coup de pied le faisant valdinguer un peu plus loin, plus précisément dans le bac à ordure. Enseveli dans les sacs poubelles, celui-ci semblait hors jeu. Je me retrouvais à nouveau seul face au chat cuisinier, il fallait entrer dans le combat de toute façon, autant le faire avec classe.


- Et un de moins ! AhAhAhAh !! L’était un peu plus vif celui là ! Bon au tour du fakir maintenant !


- Apparemment je n’aurais d’autres choix que de te botter les fesses le matou ! Puis j’en profiterais pour m’approprier ces baguettes !


- EhEhEh ! Tu m’fais bien rire l’gringalet ! Si tu arrives à me passer dessus tu auras même mon stand à sushis !


Mes yeux brillaient de milles feux, me rappellent les multiples films d’arts martiaux que je regardais, j’imitais une posture à la Bruce Lee, le bras gauche en l’air, le droit désignant à l’adversaire de venir. Mais à la place, je brandissais un moignon recouvert d’un sang plus ou moins coagulé se qui faisait très rire le félin. Il était vrai qu’avec cette main en moins j’étais désavantagé… Mais cela ne m’arrêterait pas, ce combat allait être à mort !

Je sentais l’adrénaline monter, j’adorais cette sensation, une des seules que je pouvais ressentir en combat. Je me lançais vers l’adversaire, tête baissé sans aucuns plans en la tête, c’était comme ça que je voyais un combat. Le chat m’attendait, un sourire en coin d’un air confiant, il pouvait l’être car il venait de mettre K.O l’éclair bleu ! Braquant mon poing vers l’arrière, je fonçais en direction de son ventre, abatant celui-ci dans sa bedaine. Il n’y avait pas beaucoup de réactions appart quelques vagues dans le pelage du matou toujours souriant. Relevant la tête et affichant un regard idiot, celui-ci envoyait une énorme baffe griffue vers mon visage. Ne pouvant esquiver et sous la force du coup, il m’avait envoyé tout droit vers le comptoir, secouant le stand qui semblait précaire. En me relevant, je me retrouvais le visage orné de trois balafres et voyant le cuisinier fonçant vers moi, je m’étais armé d’un tabouret. Il avait toujours ce hachoir à la main qu’il brandit vers moi… Je n’avais que quelques secondes pour réagir… à moitié sonné par le choque, je devais me dépêcher… Mais il était là devant moi, son hachoir fonçant vers mon crane, à la dernière seconde je réussissais à esquiver le coup, ce qui avait surpris le cuisinier qui venait de planter son arme dans le comptoir. Ni une, ni deux j’explosais le tabouret sur sa tête, envoyant celle-ci se cogner contre le bois. Le chat titubait en crachant plusieurs dents au sol.


-ç… ça... t’vas l’payer sale vermine !!!


J’étais prêt à contrer un éventuel coup, voyant celui-ci arriver je me mettais en position… Mais à ce moment là une gène commençait à se faire sentir dans ma cuisse et était de plus en plus engourdi… Je venais enfin de remarquer l’écharde plantée ! Ma jambe étais lourde et encombrante ce qui avait empêché d’esquiver la violente balayette qui me déséquilibrait. Par reflexe, je m’agrippais à la première chose qui était à porté de main, entre autres, les moustaches droites de malheureux matou, les lui arrachant ! Hurlant de douleur, celui-ci sautait de pied en pied les mains sur les babines.

J’étais toujours au sol, les précieuses moustaches dans les mains, mais le cuisinier semblait déstabilisé, ses mouvement étaient incertain. Le combat semblait prendre une toute autre tournure … D’autant plus que des bruits de sacs poubelles se faisaient entendre….
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kaijin Zared
Surnom : Le Mordu
Messages : 958
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 20

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Le prix pour combler ses papilles. Le prix pour combler ses papilles. EmptyDim 13 Nov 2011 - 11:14
Bob combattait avec bravoure le chat, mais cela ne suffisait pas, il fallait aidé Bob. Kaijin allait devoir le faire. Mais comment il venait à peine de reprendre ses esprits, saisissant le sac de verres, il se leva, et fusa vers le chat qui se faisait aplatir la gueule avec un tabouret de la part de Bob, sauf que maintenant la jambes de Bob se retrouve engourdi car il ne s'est pas rendu compte qu'il avait une grosse écharde plantait dans la cuisse, ça n'a pas que des avantages d'être insensible à la douleur. Le chat infligea une balayette à Bob, qui tomba à terre mais s'accrocha aux moustaches du chat les arrachant littéralement. A cause de cela le chat poussa un hurlement de douleurs ayant des mouvements incertains, c'était le moment pour Kaijin !

Le jeune voyageur fusa vers le chat tenant le sac de verre des deux mains il était dans son dos prêt à le taper le chat. Il courait toujours et encore. La sueur coulait sur le front de Kaijin, arriverait il à temps ? On voyait dans ses yeux déterminés la rage de vaincre, son sourire était radieux. Arrivant à proximité du chat il s'arrêta plantant ses pieds aux sol. Avec puissance il fit cogner le sac plein de verres dans le nez du chat, qui essaya d'esquiver mais sans succès. Il se fit littéralement explosé le nez ! Du sang sans échappé il devait surement être cassé. Il avait voltigé à plusieurs mètres plus loin. Kaijin tenant cette ci de la main droite le sac qui avait placé sur le côté gauche par rapport à lui. Le chat peiner à se relever il faisait presque pitié, une fois levé après quelques minute de tentatives veines il réussi là, Kaijin ramena le sac sur sa droite et le balança avec forces le ventre du chat, ce dernier voltigea encore à plusieurs mètres gémissant avec sa voix aigüe.

Kaijin se tourna vers Bob lui tendant la main pour l'aidé à se relevé. Il lui demanda quel était la cause du pouvoir qu'il détenait. Puis dans la discutions, proposa au voyageur de la douleur d'avancer vers le chat. Qui, dès qu'il les vu tenta de s'échapper ayant toujours les baguettes magiques à la mains. Tout en discutant avec Bob, Kaijin pris le sac et écrasa le pieds droit du chat le faisant hurlait de douleurs. Le matou avait les larmes aux yeux tellement il souffrait. Kaijin le retourna avec son pieds on pouvait voir son nez plein de sang. Il agonisait pratiquement, le voyageur au cheveux bleus se tourna vers son confrère changeant de sujet.

- Ça te dérange si je le fini à ta place ?
- Nan ayez pitié je ne suis qu'un humble marchant de sushi !

Kaijin ayant un sourire en coin leva le sac et d'un coup sec et puissant l’abattit sur la figure du pauvre chat une fois encore. Ce cout fut le dernier. Le coeur de ce chat avait cesser de battre.

- Cela t'apprendra à couper la main de tes clients …

Se tournant vers Bob il fit un sourire gêné en lui tendant la main.

- Je pense qu'on peut dire qu'on est ami, non ? Héhé !

Il avait un petit rire gêné et se gratter le dos de la tête en souriant. Espérant que Bob ne voudrait pas être son ennemi, de toute façon si il faisait ça, Kaijin serait en rogne et ne lui laisserai aucune chances de vaincre, mais bon Bob ne serai surement bête à ce point. Toujours en ce grattant la tête le voyageur du surnaturel affiché un joli et grand sourire, il aurait bien aimer entamer la conversation mais il fallait attendre la réponse de Bob.

[Désolé du petit post mais manque d'inspi :s]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le prix pour combler ses papilles. Le prix pour combler ses papilles. EmptyVen 18 Nov 2011 - 0:18
Je me retrouvais une nouvelle fois en mauvaise posture, mes oreilles bourdonnaient et ma vue se troublait, sûrement le manque de sang. J’apercevais la grosse masse s’avancer vers moi, puis soudain, une tornade bleue venait de s’abattre sur lui, des bruits de coups et de verres brisés se faisaient entendre ! J’avais du mal à comprendre se qu’il se passait, mais apparemment le gros chat était hors combat car l’on pouvait entendre ses râlements. En me frottant les yeux, ma vue retrouvait ses capacités et je pouvais apercevoir le jeune voyageur en sueur mais me souriant. Me proposant son aide, je m’agrippais de mon bras valide pour me redresser. Mes oreilles continuant à bourdonner je pensais comprendre qu’il me demandait les raisons de mon pouvoir.


- Euuuh … J’suis un indolore… la raison de mon pouvoir est une longue histoire … On peut dire une histoire de famille … Enfin tu n’as pas à le savoir.

Il fallait l’avouer je n’avais pas été très amicale pour le coup… Le visage figé du jeune voyageur me l’avait fait remarquer. M’enfin il semblait vouloir continuer à faire connaissance et m’accompagnait en direction du chat qui voulait, dans un dernier espoir de survie, prendre la fuite. Je n’avais pas vraiment de raisons de l’achever, quelle image cela donnerait de moi … ? Je voulais simplement ses baguettes … Mais Kaijin ne semblait pas être de cet avis là, toujours son sac poubelle à la main, c’était un manieur d’ordure ? En tout cas on peut dire qu’il les maniait bien … Quel manque de classe pour un « future » N°1…


- Ça te dérange si je le fini à ta place ?



- Non tu peux y aller je n’ai pas trop envie d’être un criminel, puis tu as l’air d’aimer ça…


Le gros félin nous suppliait de le laisser en vie, je détournais les yeux… Après tout c’est lui qui avait lancé les hostilités. Kaijin s’avançait vers lui, armé de sa fidèle poubelle, il allait vraiment le tuer… Moi qui pensais passer une nuit paisible attablé à ce stand en me remplissant la panse de fabuleux sushis, non, il fallait que les choses tournent mal, à croire que tout tourne mal autour de moi… A dreamland comme dans la vie. M’enfin, un grand fracas de verres brisés se faisait entendre… Il venait d’abattre une nouvelle fois son arme sur le pauvre chat. Il ne bougeait plus, cette fois ci il ne l’avait pas loupé. Je me dirigeais un peu plus près pour examiner le corps, son visage été mortifié, un peu de sang en coulait, il n’y avait plus aucun souffle, paisible comme un enfant endormi, en un peu plus macabre je vous l’avouerais… C’était le calme plat dans la ruelle, en observant les alentours, on pouvait voir quelque passant arrêté, observant la scène ou devrais-je dire le meurtre… Quelques fenêtres étaient allumées, laissant apercevoir des ombres observant la ruelle. Autrement dit… On était fiché ! Moi qui voulais rester discret pour m’améliorer et ensuite exposer ma puissance aux yeux de tous !


- Il ne bougera plus … Plus de « Sushis » à se faire si je peux me permettre… Et comme convenu Mr l’chat vos baguettes sont miennes ! Je mangerai tous les soirs en votre honneur... Blablabla... et tout le Tralala … Paix à votre âme !


En évitant le regard livide du macchabé, je m’emparais de ses précieuses baguettes, elles étaient enfin à moi ! De quoi me régaler sans faire tomber un seul sushi ! En me retournant je pouvais observer le sourire du jeune voyageur, il ne voulait vraiment plus me lâcher … Mais vu mon état je me voyais mal l’envoyer chier au risque de me manger une raclé ! Surtout qu’il est costaud avec ses poubelles ! Une nouvelle fois, celui-ci me tendait la main, il n’avait toujours pas compris qu’il m’en manquait une !! Ignorant sa poignée de main, je continuais à l’observer.


- Je pense qu'on peut dire qu'on est ami, non ? Héhé !


- Ami ! Ami ! c’est un bien grand mot pour une notion si futile de nos jours ! Je te remercie pour ton aide, j’allais surement y passer. Mais j’ai cru comprendre qui tu étais le futur N°1 de dreamland ? EhEh ! On risque de se recroiser alors ! Tu peux me déblayer le chemin et me chauffer la place au sommet le temps que j’arrive… Puis un manieur d’ordure c’est plutôt originale pour un champion ! Je pense que sa pourrai faire sourire… Mais une fois à cette place attends-toi à me retrouver et cette fois ci, je ne serais pas à tes cotés ! Enfin bref … En revenant à ta question, on est plutôt de bons rivaux.


Détournant mon regard, je me dirigeais vers une autre ruelle lui faisant un signe de la main. J’ai peut être un peu trop fait mon show... ? Comme d’habitude j’allais surement m’en manger une… Et puis sur le coup je la méritais ma raclé ! Mais foutu pour foutu, restons dans le personnage.


- Ah au faite … Je ne sais pas si tu as remarqué mais on a été observé tout le long du combat. On va surement passé pour deux criminels ! Si on te cherche des poux, dis que je t’ai forcé à attaquer ce malheureux commerçant…


Continuant mon petit bout de chemin, je repensais à mes paroles… Allait-il me suivre ? Allait-il me faire fermer ma grande gueule ? En tout cas, pour le moment mon esprit était focalisé sur les deux baguettes chinoises qui trônaient dans la paume de ma main. Cet objet semblait tellement insignifiant mais bien utilisé, elles pouvaient être une arme redoutable !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kaijin Zared
Surnom : Le Mordu
Messages : 958
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 20

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: Le prix pour combler ses papilles. Le prix pour combler ses papilles. EmptySam 19 Nov 2011 - 11:19
- Euuuh … J’suis un indolore… la raison de mon pouvoir est une longue histoire … On peut dire une histoire de famille … Enfin tu n’as pas à le savoir.
- De toute façon ce qui m’intéresse c'est ton pouvoir !

Puis leurs discutions continua et les évènements suivirent, quand Kaijin s'apprêta à tuer le chat, Bob tourna les yeux pour ne pas voir cette atrocité. Kaijin le tua alors ! Mais on les avait vu dans un recoin sombre, on pouvait entendre de léger bruit de pas et des passant qui s'arrêter lâchant un « Han » de peur. Kaijin lui se tournais vers eux et leurs faisait coucou en affichant un grand sourire. Mais bordel qui m'a foutu un con comme ça dans les pattes ! Gros boulet de première timbrés de la lune connard gros nul ! Rah j'en ai marre c'qu'un boulet de toute façon ! Bon moi j'arrête ! …. ….. …. Me revoilà à cause du boulet qui peut rien faire seul !

Passons. Quelques passant s'enfuyait, c'était compréhensible n'empêche, Kaijin venait de tuer ce pauvre vendeur du sushi, triste fin.

- Il ne bougera plus … Plus de « Sushis » à se faire si je peux me permettre… Et comme convenu Mr l’chat vos baguettes sont miennes ! Je mangerai tous les soirs en votre honneur... Blablabla... et tout le Tralala … Paix à votre âme !

Dit il en s'emparant des baguettes du chat. Kaijin était étonné de ce que venait de dire le voyageur. Ses baguettes étaient magique enfaite. Mais sa il s'en était pas rendu compte ! Vous me comprenez quand je vous dit que c'est un boulet ! J'en ai marre !

Après que Kaijin est parler à Bob pour qu'ils deviennent amis, Bob répondu plutôt bizarrement.

- Ami ! Ami ! c’est un bien grand mot pour une notion si futile de nos jours ! Je te remercie pour ton aide, j’allais surement y passer. Mais j’ai cru comprendre qui tu étais le futur N°1 de dreamland ? EhEh ! On risque de se recroiser alors ! Tu peux me déblayer le chemin et me chauffer la place au sommet le temps que j’arrive… Puis un manieur d’ordure c’est plutôt originale pour un champion ! Je pense que sa pourrai faire sourire… Mais une fois à cette place attends-toi à me retrouver et cette fois ci, je ne serais pas à tes cotés ! Enfin bref … En revenant à ta question, on est plutôt de bons rivaux.
- Toi aussi tu veux être le prochain numéro un ? Mais c'est super ! T’inquiète pas je te déblayerai bien le chemin avant de t'envoyer boulé ! T'en fait pas tu pourra toujours avoir la deuxième place ! Héhéhéhé ! Par contre, je suis pas un manieur d'ordure … Je suis un morpheur de monstre ! Haha ! Alors si on est rivaux je veux m'assurer que tu ne crève pas cette nuit !

Bob détourna son regard de Kaijin, tournant le dos au voyageur lui faisait un signe de main, Kaijin n'hésita et avec le sourire il rejoint Bob tout content ses cheveux bleu au vent, quand Bob reparla une nouvelle fois.

- Ah au faite … Je ne sais pas si tu as remarqué mais on a été observé tout le long du combat. On va surement passé pour deux criminels ! Si on te cherche des poux, dis que je t’ai forcé à attaquer ce malheureux commerçant…
- Désolé mais j'aime pas mentir ! C'est pas très loyale et puis faut bien que j'assume si je veux être le Number One de Dreamland !

Bob avança encore, Kaijin le suivit quand ils entendirent des pas synchronisé à la façon police. D'un coup ils entendirent des cries de policés qui leur demandés de s'arrêtaient. Là Kaijin se retourna et dans la ruelle sombres où ils étaient précédemment, le jeune voyageur put voir des sortes créatures rêves, bipède, équipées chacun d'un uniforme de cuisinier bleu, ils avaient des couteaux de cuisines, des hachoirs, des casseroles et un tas d'autre instruments de cuisine. Il n'avait apparemment qu'un œil, mais, il était assez imposant, il prenait un quart de la tête de ces créatures. Kaijin courut en prévenant Bob de courir aussi il risquerait d'avoir des problèmes à avoir tué ce pauvre chat.

Cependant il était évident que Bob aurait dû mal courir avec une écharde dans la cuisse, alors Kaijin accéléra quelque peu, ayant dit à Bob qu'il le conserverai pour qu'il s'affronte plus tard. Kaijin passa sous ses pieds, et se releva prenant avec ses mains les cuisse de Bob qui était sur ses épaule et commença à redoubler d’effort pour courir avec le voyageur indolore sur le dos. Malheureusement Kaijin fut vite essoufflé, sortant d'une ruelle sombres sur une grande avenue éclairé. Les poulets étaient derrière Kaijin qui courait de plus en plus vite mais s’essoufflant de plus en plus vites aussi. Des points de côtés faisaient également souffrir le jeune voyageur au cheveux bleu. Il n'en pouvait plus, en plus maintenant la population se mettait à vouloir attraper les deux voyageurs.

Mais, ils furent sauvés par une charrette qui passait par là par hasard. La charrette passé par l'avenue, Kaijin et Bob se retrouvèrent devant la charrette, le conducteur par réflexe freina, les chevaux paniquèrent et la charrette vint s'écrasait contre plusieurs stands d'épices en poudre ce qui créa un important nuage de fumée. Kaijin prit l’initiative de traversait ce nuage, mais, on ne voyait rien ! Il avança droit devant sans réfléchir ne voyant rien. Tout à coup il heurta quelque chose en bois, qui semblait être une porte, cherchant à l'aveuglette la poignée il l'a trouva et ouvrit la porte. Il se baissa pour entrer sans que Bob se cogne et referma aussitôt la porte. Après ça il s'écroula à l'entré, n'arrivant plus à respiré, il ne tenait pu debout, il était crevé !

- Ho putain … J'en peux plus …
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le prix pour combler ses papilles. Le prix pour combler ses papilles. Empty
Revenir en haut Aller en bas

Le prix pour combler ses papilles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Gastropolis-