Haut
Bas

Partagez

Nayki Shin Vs Dazh Dalreight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lou Evenstein
Messages : 323
Date d'inscription : 04/10/2010
Age du personnage : 28

Maraudeur des rêves
Lou Evenstein
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 845
Renommée: 1470
Honneur: 32
MessageSujet: Nayki Shin Vs Dazh Dalreight Nayki Shin Vs Dazh Dalreight EmptyMar 13 Sep 2011 - 14:36
Alors Mr Evenstein, paré pour cette deuxième journée de…

Rien a foutre, c’est Ed qui s’occupe du match d’ouverture ? Je lui lâche sans même prendre la peine de le fixer dans les yeux.

Euh… Pardon ?

Vous avez très bien entendu.

Mais c'est-à-dire que… Je ne pense pas non. Ce n’est pas comme si vous aviez votre mot a dire dans cette histoire et puis, le public vous adore ! Comptez-vous les décevoir en laissant un autre que vous ouvrir les quarts de final de ce superbe spectacle? Me dit il alors d’une traite sur le ton le plus ironique qui soit, affichant alors son sourire le plus trompeur. Caressant son petit bouc entre deux doigts, la seul réaction qu’il parvient à obtenir de moi est un crissement de dents.

Connard…

Allez Allez ! En piste jeune homme ! On vous attend en bas me semble t’il.


Je suis sur qu’il me force la main simplement parce que j’ai ouvert ma gueule avant qu’il ai eu le temps de terminer sa phrase. Vicelard comme il est, cet organisateur aurait très bien été capable de me tendre cette perche énorme juste pour le plaisir de me piéger deux seconde après. J’aurais du le voir venir de loin, j’ai encore ouvert ma bouche avant de réfléchir, résultat, tout ce que je ne désirais pas me tombais dans les mains, servis sur un plateau d’argent, trop aimable… . Me dirigeant sans plus attendre vers la sortie pour plus voir sa tête une seconde supplémentaire, il peut alors bien sur pas s’empêcher de m’interpeller à nouveau.

Ah oui ! Et n’oubliez pas ce qu’on vous a dit hier soir ! Un grand sourire jusqu’aux oreilles, décontractez vous, respirez profondément et montrez leurs que vous êtes le plus heureux des hommes pour avoir reçu l’honneur d’être choisi pour participer a tel événement.

Levant son pouce pour me faire comprendre que j’allais assurer, il ne sait pas en cette instant a quel point j’aimerais le lui arracher avant de lui foutre dans l’œil. Mais bon, comme il l’a lui-même précisé, j’ai pas vraiment mon mot a dire là dedans, je suis leurs débiteurs, je me dois donc de me plier a leurs moindre désir jusqu'à ce que ce tournoi prennent fin.

Descendant les marche de l’escalier sans quitter des yeux les feuille que je tiens devant moi, je tourne les pages avec une lassitude certaine, absorbant un maximum d’information tout en tentant de me rappeler comment s’était dérouler les combats de la veille. Quand je pose enfin le pied dans les coulisses de l’arène, j’inspire un grand coup comme pour me préparer psychologiquement au futur beuglement des gradins à mon égard. Le temps d’échouer au craquage de mes dix doigts que déjà je m’élance tel un boxeur pénétrant bientôt sur le ring. Effleurant le sol de mon pied, j’ai pas le temps de le poser a terre que déjà des cris de joies retentissent dans toute l’arène. Pris de surprise, je le retire par pur reflexe quand… Magie… le silence revient aussitôt comme si l’arène était vide. Euh… J’ai loupé quelque chose ? Cherchant un détail qui pourrait m’éclairer sur cet étrange phénomène, je ne trouve rien et n’ai d’autre choix que de hausser les épaules avant de reposer pied a terre. A nouveau, les gorges se déploies, les mains s’entrechoque, et je retire alors aussitôt mon pied du sol de l’arène en manquant de me casser la gueule en arrière, puis plus rien. Ca viens de moi c’est ça ? J’dois avoir les oreilles qui déconnent, c’est forcément ça, ou sinon, c’est que je me suis vu conférer des pouvoirs divin cette nuit. Je pourrais simplement me contenter de marcher en direction de l’arène pour en finir au plus vite, mais j’y peux rien, je ne peux m’empêcher de réessayer une dernière fois, juste pour vérifier. Apposant mon pied divin a même le sol, j’attends que les ovations monte juste assez haut pour que je puisse alors refaire place au silence en levant légèrement ma jambe. Et ainsi de suite, je me retrouve a jouer peut être deux minute durant avec le public a une sorte de jeu de la chaise musicale, comme envouté, et oubliant presque qu’est ce que je fous ici. Enfin, j’oublie jusqu'à ce qu’un des vigils de l’arène viennent oppresser mon dos de ses muscles saillant, la mine visiblement pas contente. Un grognement plus tard, et je me retrouve a baisser les yeux en me grattant l’arrière du crane, clairement gêner d’être tombé aussi bas.

Ah, euh… désolé.

Me secouant la tête tout en prenant une grande bouffer d’air, je me décide, Enfin, a faire mon boulot, foulant a présent le sol sec de l’arène. Le vivat du public reprends de plus belle et il me faut peut être une trentaine de seconde avant d’enfin pouvoir en placer une. M’éclaircissant brièvement la gorge, je toussote un peu pour alors porter le micro à mes lèvres.

Soit ! Ce petit interlude musical à présent terminé, je déclare ouvert, en ce deuxième jour de fête, les quarts de finales du tournoi du royaume de la table des chevaliers pentagonaux… ou un truc dans le genre... . Enfin Bref ! Je pourrais vous faire un résumé des matchs éliminatoire, comme me l’ont précisément stipulés les organisateurs de ce tournoi, mais plutôt que de vous faire souffrir plus longtemps de cette interminable et langoureuse attente, pour ensuite vous achever en ravivant vos souvenirs quant aux « combats » de la veille, tous plus pitoyable les uns que les autres. Je préfère, en saint homme que je suis, vous offrir la chance d’assister a de nouveaux combats qui, je l’espère, sauront pour une fois vraiment contenter vos appétits !

Laissant la parole aux publics, j’attends que leurs cordes vocales commencent à partir en vrille et qu’ils n’aient même plus assez de voix pour que les sons sortant de leurs bouches atteignent mes oreilles. Tout souriant, je déchante cependant rapidement quand je remarque qu’importe le temps que je leurs laissent, ces cons s’épuisent pas, a tous les coups il y a un objet ou une propriété magique qui en est la cause… C’est pas possible de gueuler aussi longuement et aussi fort. Mon sourire se transformant petit a petit en une grimace d’impatience, je sers fort mon micro entre mes doigts avant de faire vibrer mes cordes vocales a mon tour.

Ouais bon vos gueules hein !Rien de tel pour faire taire une foule d’enragés. Bref… Le premiers match de ces quarts de final opposera Nayki Shin a Dazh Dalreight. Vous les connaissez déjà et savez tous autant que vous êtes comment chacun d’eux se bat, l’un est une tantouse qui doit user de ruse et autres stratagème douteux pour remporter la victoire, l’autre quant a lui est trop simple d’esprit pour faire autre chose que de tout miser sur une force brute inexistante. Ce sont des danseuses de très haut niveau qu’on nous propose aujourd’hui, pas belle pour un sou certes, mais de haut niveau ! Et plutôt que de les laisser refroidir plus longtemps, je propose donc sans plus attendre… de faire entrer les demoiselles sur la piste !

A partir de ce moment là, je put observer deux types de réactions dans les tribunes. La première regroupait tous ceux qui n’avait strictement rien écouté du speech et qui se contentais d’applaudir a chacune de mes fins de phrases. L’autre moitié quant a elle, avait fait l’effort d’écouter en diagonale, et s’attendait alors vraiment a tomber sur de véritable strip-teaseuse. Quelques hommes s’avançaient même pour se pencher par-dessus les gradins histoire d’avoir un meilleur point de vue quant à la danse qui allait avoir lieu sous leurs yeux lubriques. Cinq secondes s’écoulent peut être pour que finalement les lourds mécaniques de l’arène s’enclenchent. Les grilles situées de part et d’autre du dôme se soulèvent, puis en sort alors les deux combattants. Deux ou trois ovations plus tard, cette véritable crise d’hystérie collective enfin passés (On remarquera au passage la déception dans le regard des spectateurs de la seconde catégorie quand ils se rendent compte qu’il n’y aura pas de danseuse en fait) je fixe longuement les deux zigotos, bras croisé.

Bon, vous êtes plus au éliminatoire comme vous l’aurez compris bande d’autistes. Là on rigole plus, les choses sérieuses commence et c’est pour aller en finale que vous allez vous battre aujourd’hui et demain encore. Donc je veux un combat qui resteras dans les annal de l’histoire, sinon, c’est moi qui m’occuperais des votre. C’est compris ?

Esquissant un petit sourire narquois, je leurs montre d’un coup de tête les tribunes avant de leurs dire.


Comme d’hab, on sourit, on salut tous le monde, vous serez la main, et vous vous mettez alors sur la gueule.


Ces derniers mots prononcés, je reprenais le micro pour dire un dernier mot au public avant de m’éclipser enfin.

Quant a vous publics de mes deux… PopCorns gratuit pour tout le monde, et ceci au frais de la guilde Taurus. Cette dernière m’as par contre fait promettre que vous ferez tous ce qui est en votre pouvoir pour faire chier l’autre blondinet. Donc servez vous de vos deux neurones atrophié et balancez lui dans la gueule tous ce qui vous tombe sous la main, sinon, promis, c’est moi qui viendrais vous prendre un par un pour vous jeter sur lui…
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Dazh Dalreight
Surnom : The Rock
Messages : 616
Date d'inscription : 21/11/2010
Age du personnage : 29

Arpenteur des rêves
Dazh Dalreight
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 190
Renommée: 1835
Honneur: 315
MessageSujet: Re: Nayki Shin Vs Dazh Dalreight Nayki Shin Vs Dazh Dalreight EmptyDim 25 Sep 2011 - 17:41
Cette nuit là, il apparut à l'endroit exacte d'où il avait quitté dreamland la dernière fois, à savoir les vestiaires destinés aux bains. Cependant la salle en question était actuellement occupé par une foule de pom-pom girls nues qui se figèrent un instant, s'aperçevant de la présence d'un intrus parmis elles, puis dans un torrents de cri et d'insultes, lancèrent moult savonettes et serviettes au visage du jeune Dalreight.
Ce dernier, en tentent de fuir, manqua de se casser la gueule sur le carrelage.

Il retrouva facilement le chemin de l'arène, encore marquée par les assauts furieux des combatants de la nuit dernière. Les gradins était vide, et personne ne semblait faire la queue pour se trouver à l'avance, une place digne de ce nom.
D'après le tableau d'affichage, lui et son adversaire était les prochains à se rencontrer, mais étant de beaucoup en avance, il avait largement le temps de se préparer. Dazh traversa alors l'arène pour atteindre une issue qu'il savait donner directement sur la rue. C'est à cet instant que Salamander apparut sur son épaule. Depuis qu'il avait disparut laissant dérrière lui Salamander et Cell, ses deux reptiles avaient développé une certaine autonomie. Ils pouvaient surgir à tout moment s'ils le désiraint, a moins que Dazh ne s'y oppose vigoureusement. Cependant Dazh aimait bien la compagnie de ses serpents, et il ne les empêchait pas d'agir à leur guise.

Dazh quitta l'arène, et à cet instant, il fut assaillie par les odeurs qui régnait dans la ruelle. De nombreux commerçants avaient pour l'occasion envahit la rue pour attirer les curieux venuent pour voir les combats. Efficace ou non, c'était presque une tradition et un privilège dont ils pouvaient jouir qu'à cette date.


"Et alors là, je lui met un coup dont il se souviendra toute sa vi.."
"Ouai, tu me l'as déjà dit ça.."
"Quoi? t'en a déjà marre? Tu le dis si je te gène hein? Je repasserai peut-être demain.."
"T'as pas une autre histoire plutôt?"


Alors que Salamander entamait une autre histoire dont il avait le secrêt, Dazh arpentait toujours les ruelles. La gastronomie locale rassemblait diverse cuisine de tout autres horizons et même de toute époque. A l'approche d'un stand plus acceuillant que les autres et d'où s'échappait d'intéressante odeurs, Cell fit son apparition. Il était plus rare que le petit reptile bleu décide de prendre la peine de venir, mais pour un morphale tel que lui, la promesse d'un festin était plus que suffisant. Sans doute aujourd'hui plus que d'habitude, car sans attendre Cell s'attaqua à un gigantesque plat de viande. La gueule pleine d'un important morceau de viande sanguinolente, il salua brièvement Dazh et Salamander interdit, puis entreprit d'en avaler encore. Donner une tel autonomie à Cell, c'était parfois risqué...

Pour éviter davantage de problème, Dazh s'éloigna vivement du stand, et Cell fut rapidement contraint de le suivre. Progressant à ses côtés, le petit reptile bleu machouillait maintenant un os aussi gros que lui.
Le jeune Dalreight entreprit de retourner en direction de l'arène où le duel n'allait plus tarder.
Après une marche d'une demi-heure environs, ils virent une foule non négligeable qui s'installait déjà dans les gradins. Salamander constata qu'ils étaient plus nombreux que la première fois, pour ces quarts de finale. Cela troublait un peu le petit reptile, habitué à ne pas attirer l'attention, et à vivre à l'écart des autres espèces. Dazh le rassura et s'engagea dans les coulisses de l'arène.

Le jeune Dalreight ne vit personne si ce n'est qu'un petit homme en costume qui attendait près de l'entrée donnant sur l'arène. Il semblait parler dans le vide, comme s'il était en relation directe avec toute une équipe d'agent très spéciaux pour sécuriser un périmètre imaginaire. En s'approchant, le jeune homme constata qu'il n'était en effet munit d'aucun appareil, et doutait fort qu'il puisse être capable de pouvoir télépathique. Dazh le salua malgré tout. Ce dernier lui tendit une serviette, dans l'espoir de servir au mieux un potentiel futur champion, mais l'esprit ailleurs, Dazh s'empara d'une extrémitée du tissu et à l'aide d'un crayon qu'il trouva dans la poche du costume du sbire, dédicassa l'objet qu'on lui tendait. Ce dernier fut perplexe, tandis que Dazh, la tête haute fit érruption au coeur de l'arène, suivit de Salamander qui tentait de se dissimuler dans ses vêtements, et de Salamander qui trainait péniblement son os à ronger.

Alors que Cell se lovait autours de son os, sur le sable chaud, Dazh tenta de trouver celui qui lui servirait d'adversaire. Mais déjà, la voie de l'arbitre s'élevait dans les airs. Dazh ne l'écoutait pas. Il avait observé suffisament de match pour savoir que Lou débitait toujours autant de conneries par seconde. Si certain mentait comme il respirait, lui déconnait plus souvent qu'il ne respirait. Putain d'abruti... Cependant, de nombreux point commun, dont un destin négligé, lui permettait de ne pas trouver ce type complètement antipathique.

Lou sembla plus long que d'habitude, mais cela importait peu. Le duel allait enfin pouvoir commencer. Déjà, Dazh croyait aperçevoir la silhouette de son adversaire pénétrée le coeur de l'arène.


Revenir en haut Aller en bas

Nayki Shin Vs Dazh Dalreight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Royaume des chevaliers de la table pentagonale :: 2ème Tournoi des Jeunes Talents-