Haut
Bas

Partagez

(Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jacob Hume
Surnom : L'Intouchable
Messages : 688
Date d'inscription : 29/05/2010

Arpenteur des cauchemars
Jacob Hume
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 570
Renommée: 2743
Honneur: 535
MessageSujet: (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) EmptyLun 22 Aoû 2011 - 15:30
*Le royaume est attaqué ? Qui pourra donc le sauver, c'est Jacob Hume ! Comme dans les vieux dessin animé, avec un générique trop d'enfer. Ce serait cool si j'avais une musique pour accompagner mes préparatifs. Du genre : il est trop fort, il nous protège, nananana ! Bref, comme vous pouvez le constater, je ne suis pas un parolier très remarqué. N'empêche dans l'idée, ce serait cool. Et ensuite on me verrait me transformer en je ne sais pas quoi, avec les personnages secondaires qui courraient à côté de moi. Non vraiment, ça serait chouette de faire une mini série débile à la manière des dessins animés que je regardais quand j'étais petit. Même si, ce n'est pas tout à fait la même chose dans la réalité. On a toujours l'impression, au début, que ça va être comme dans les dessins animés. Et puis en fait... Non, ça ne marche pas exactement comme dans les dessins animés. D'abord, quand on est tout seul devant sa télé, ça a l'air très facile. Et quand on est au coeur de l'action, ben c'est plus compliqué. On a pas toujours le temps de réfléchir, on est complètement stressé par les événement qui nous dépassent, on fait mille choses à la fois et au final, on récolte souvent plus de bobos que de victoires. C'est difficile, c'est long, c'est chiant et en plus, c'est même pas gratifiant. Les récompenses sont risibles et on se rend compte que la gloire, la satisfaction du travail bien fait, bah, tout ça, c'est pas non plus suffisant pour faire tourner la boutique. Gérer un royaume, même un tout jeune et tout beau tout neuf, ça ne se fait pas comme ça. Le protéger, cela demande de la persévérance. Le nombre d'ennemis que nous avons est assez grand, et ils ne sont pas tous insignifiant. En fait, aucun ne l'est réellement, à l'exception notable de Dorian Gray. Moi, je chapeaute un peu tout cela, de défendre le territoire, pendant que Ed s'amuse ailleurs à faire toutes ses aventures dont une partie est perpétrée en ma compagnie. Et une fois de plus, je suis appelé à le faire dans les plus brefs délais et avec toute l'efficacité possible. De fait, je ne pouvais laisser une telle situation empirer aussi vite et pourtant, ce n'était pas la pire que nous ayons connu, au contraire. J'aurais presque pu m'en charger seul, néanmoins, pour s'acharner à se créer des difficultés lorsque le monde nous donnait de lui-même deux alliés capables d'effectuer les tâches ingrates de renfort. Et tout cela était bien entendu tenait à un ensemble d'événements qui échappait totalement à notre volonté et qui nous retombait cependant dessus, tout naturellement.

En réalité, cette histoire commençait un peu plus tôt, des mois plus tôt même, lorsque deux voyageurs ont débarrassé je ne sais plus quelle région d'un monstre ou deux, d'autres créatures ont débarquer dans les parages histoire de venger la mort de leurs copains en massacrant tout ce qu'ils trouvaient sur leur passage. Résultat, les mêmes qui avaient employé les voyageurs précédents, ont lancé une annonce et ont promis une récompense pour chasser ces créatures infâme de là où elles causent du tort. Et là où elles ont établi leur camp de base, je crains hélas que ce ne soit sur notre petit royaume. Enfin, pas tout à fait, il s'agit plutôt de la lisière de notre forêt et donc très proche de notre frontière. Pourtant, leur territoire de chasse a bel et bien été noté comme appartenant à notre royaume, puisque la majeur partie de celui-ci s'y trouve intégré. Ces chasses comportent donc le meurtre d'habitants des rêves de passages, des divers animaux qui y avait un jour vécu et de toute personne entrant dans leur périmètre d'action. Ces créatures ne semblent soit pas doté d'une intelligence particulièrement redoutable, soit férocement territoriales. L'un dans l'autre, ils ne se délogent pas de leur périmètre d'action et continuer d'y perpétrer la mort et le zigouillage en règle. Même si, à force, leurs victimes se font de plus en plus rares, puisque tout le monde déserte la zone, conformément à nos recommandations diverses et variées, entre autres quelques panneau indicateurs accompagnés des quelques têtes de mort posées par les monstres eux-même. Au final, ils nous aident un peu pour ce coup là et limitent eux-même leur casse en semant un aura maléfique autour de leur territoire. Stupides créatures. Quoi qu'il en soit, des gens donnent des récompenses pour la destruction de ces créatures, ce qui m'a amené deux compagnons pour faire le ménage, et je me suis moi même imposé d'office pour la mission, puisque je suis roi du royaume en péril. Même si nos invité surprises-tueurs-de-tout-ce-qui-leur-passe-sous-la-main sappent eux-mêmes leurs chances de carnage, il est de mon devoir de les détruire, puisque nos charmants intrus occupent ainsi un bon tiers de mon royaume, en étant une simple poignée. Autant dire que c'est mauvais pour le commerce, c'est mauvais pour la réputation de l'endroit. Un lieu de paix et de tranquillité ne peut pas exactement se permettre d'être en partie tenue par de cruels monstres qui maintiennent la paix en tuant tous le monde. Certes, la méthode est efficace, pas de société à gérer dans ce cas là. M'enfin, je vois pas l'intérêt de la paix si personne ne peux en profiter. Donc, fin de la trêve, je suis enfin revenu, les zones dangereuses ont été évacuées, je n'ai plus qu'à m'occuper de cette affaire et rendre à mon royaume sa splendeur précédente... Ou au moins son côté calme et serein, que certains pourraient surnommer naïf.

Je me demande à quoi ressemble ces gus que nous envoient l'agence d'interim onirique spécialisée dans l'accomplissement de quêtes par des voyageurs. Je crois que par l'intermédiaire de Dean, l'un travaille pour nous. Faudra que je vérifie, je ne connais pas tous les noms par coeur. M'enfin, il se peut qu'un même dudit commando ait accepté de faire une mission de son côté sur l'un de ses jour de repos et que finalement, il se retrouve sur son lieu de travail habituel. Le hasard fait parfois bien les choses. Dans tous les cas, je ne suis pas sûr de le connaître ou de l'avoir déjà croisé. S'il travaille pour la garde, c'est cool, mais il sera ici, non pas en qualité d'employé, mais en qualité de renfort ou d'extra. Bref, nous serons sur un pied d'égalité et nous n'aurons pas à nous emmerder avec cette histoire de royauté, ce qui m'arrange très bien. Quant à l'autre, ben, je sais pas qui c'est du tout, on m'a montré son nom, mais il ne m'a rien dit. Alors, je verrais bien. La seule et unique chose que je me demande, c'est si ces deux gaillards seront à la hauteur du job, parce que les créatures n'ont pas l'air d'être des petites merde. Et j'ai vu les cadavres, c'est pas du travail fait à moitié, puisque justement, dans un tiers des cas, il en manque une. Il faudra donc que je fasse gaffe à leur prestance en matière de combat. J'ai pas envie de voir mes coéquipier quand moi je sais que je m'en sortirais quasiment indemne... Ne cherchez pas, ces monstres ne me tueront pas, ce n'est pas pour ce soir et je n'ai même pas envie d'y penser. Je ne suis pas Jacob Hume, l'intouchable qui cherche à disparaître de Dreamland, mais Jacob Hume, le Private Joke, qui fait son boulot de roi occasionnel et qui s'occupe de son petit monde. Certes, dans une heure ou deux, après l'effort, j'en reparlerais autrement, puisque je doute être épargné par la bulle, m'enfin pour l'instant, pas besoin de se préoccuper de choses de la sorte... Bon, le rendez-vous, c'est maintenant. Mais je ne m'attends pas exactement à ce que l'on soit à l'heure ici, on connait les voyageur, en règle général, la ponctualité n'est pas toujours leur fort. Allez vous endormir à une heure prédéterminée vous ! Et puis même, j'ai dit maintenant, ou dans cinq minutes ? Merde, je sais plus. En tout cas, je suis là s'ils ont de l'avance... ou du retard. M'enfin, s'ils en ont trop, j'attends plus, je fonce. Du renfort est bienvenue, mais je peux pas attendre et laisser ces monstres tuer encore et encore.*


Jacob est assis sur les marches qui se trouve dans l'ancienne arène à présent reconverti en marché par les nouveaux régents. Le bas des marches est le lieu de rendez-vous. Il jette un oeil à l'immense pilonne qui occupe le centre et dont le sommet a été taillé, à l'effigie du groupe de voyageurs dont il est l'un des membres et qui sont actuellement les souverains du petit château, de l'autre côté du marché, encore assez peu actif, surtout avec la situation si particulière qui frappe une part de la forêt. *Stupide statue. Une idée de Ed, j'aurais du m'en méfier. En plus, j'ai l'air d'être un mec super sévère là... M'enfin, elle est là, et elle rappelle comment nous avons vaincu Clane et sa bande de tueur en série. En lui faisant tomber ce machin sur la tronche. Mais cette-fois, même si on aura des troncs à balancer sur les monstres, c'est un peu mort pour le côté découpage, puisque Ed n'est plus là... M'enfin, nous aurons sûrement d'autres armes... Ah, en voilà un !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) EmptyLun 22 Aoû 2011 - 22:27
[Hrp: Désolé pour la qualité du poste =S]

______________________________________________________________________________

C'est quoi cette lubie d ela chevalerie qui engendre bon nombre d'histoire farfelue? Que ce soit dans le cinéma, dans la société du jeux vidéo et les romans, la chevalerie a toujours fascinait les plus naïfs, révant d'épopés surnaturelle ou bien tout à fait naturelle. Chassant le dragon, cherchant l'amour dans la virginité d'une demoiselle en détresse pour les plus naïfs.. avide de conquête militaire, de croisade, de guerre plus sanglante les une que les autres pour les plus barbares.. et.. les autres. La chevalerie a toujours fascinée, et t'as toujours fascinée, tu t'es d'ailleurs plusieurs fois posé la question de ce que ce serairt de vivr e à cette époque. Les gueux au service de leurs maître à l'allure à fier et défenseur du moine et de l'orphelin, les grandes cours où le buffet pourrait remplir des dizaines et des dizaines de gosiers pour le poids d'une petite poignée lançant les restes à leurs sous fifres derrière eux rampant à la recherche d'une miette de pain et se battant comme des chiens lorsque le sang cuit d'un pauvra animal charcuté vient enrichir le sol crotté de on ne sais trop quoi. Ahlala, ce serait la belle vie!! Du moins si tu faisais partie du chevalresque, avec en prime une petite famille de bélître de neuf enfants, trois femmes et un homme comme serviteur. Mais ce ne sont que des rêve d'enfant irréalisable, nacquit trop tard ou pas assez tôt. Cependant il y a un monde dans lequel ce genre de fantaisie reste plausible.. ce monde n'est autre que Dreamland. Le monde des rêves, ressemblant un peu au monde réel.. mais en mieux. Pouvant vivre à travers les âges, permettant à tout le monde de changer d'identités et pour les plus chanceux valeureux, leurs permettant d'obtenir de fantastique pouvoir en vainquant leurs plus grandes peur. Mais pourquoi une si soudaine obsession pour l'âge brave des chevalier, ces grands défensseurs et par dessus tout athléte de guerre? La réponse était très simple.. la veille, alors de que tu marauder à travers ce monde fatastique en compagnie de ta nouvelle équipe, le commando d'élite des Private Jokes, Dean, le second bird maker, t'envoya en renfort pour mettre à bien une mission des plus corriace, celle de défendre un royaume d'attaque de monstre. Il ne t'avait cependant pas précisé qui serait ton équipier et surtout dans quel royaume tu allais devoir te rendre pour te débarrasser de ces vermaines extermineuse de populace.

*Enfin j'vais pouvoir me barrer de ce troue à rat..* te disais tu..

Cette mission s'annonçait héroïque pour ne pas dire chevaleresque au risque de trop se répéter, et quoi de plus héroïque que ces braves guerrier en armure célèbre pour leurs épopés à l'ère du moyen-âge? Tout ces histoires de chevalier venaient de là.. durant toute ta journée tu te repassas en tête des cours d'histoire de primaire, écoutas des mélodie médiéval (à tendance assez violente), regader des bouts de tes films favoris comme Kingdom Of Heaven, Chevalier, The Dark Night ou encore Space Jam.. le dernier employé simplement pour ne pas oublié de rester Toony dans la vie. Tu téléchargeas d'ailleurs des jeux sur émulateur avec toujours le même theme, en accélérant les parties pour voir comment pouvait bien se battre ces fantastique super héros de l'ancien temps!! (oui, Xam est assez idiot pour croire tout ce que les jeux et la télé lui montre). En bref, tu t'étais surbooké sur ce sujet, pouvant jusqu'à gagner le jackpot face au question de Julien Leclerq!
C'est dans ces pensées que tu t'endormis paisiblement afin de rejoindre ce monde que tu aime tant. Toutefois quelque chose cloché.. pourquoi te retrouvais-tu à nouveau dans le royaume des deux déesse..

"C'est quoi l’arnaque?.. Oh putain j'ai compris.. C'est à force de me braquer sur mes idéaux de la bravoure, ça m'a amené directement ici juste parce que ya des chateaux et tout le tralala.. NOOON J'vais me faire tuer!!! Vite Reveille toi!! Reveille toi!! Et rendors toi pour retrouver le vrai lieux de rendez vous.."

Tu stoppas net te discours lorsque tu te rapellas ce que Dean t'avais communiquer sur comment arriver sur le lieu du travail. Ca se faisait automatiquement, tu n'avais pas besoins de penser à un chose bien précise pour apparaître dans le royaume préscrit, du coup.. tu t'étais bien fait avoir, comme tu l'avais si bien dit.. c'est quoi l'arnaque? L'arnaque était toute simple, croyant pouvoir t'échapper de ce lieux durant une nuit ou deux, tu t'étais toi même vendu du rêve et tu retombas très bas. En effet, ta mission du jour (ou de la nuit) était de libérer le royaume de ces monstres que tu n'avais encore jamais vu depuis ce temps. Du coup.. tu étais resté tout ce temps dans un lieu infesté de monstre massacrant tout sur leurs passage?..

*Mais j'suis un survivant!!!!!* Pensas-tu bêtement.

Tu cherchas alors le lieu précis du rendez vous, afin de connaître l'identité de ton partenaire d'un soir (sans double sens je vous pris..). Avançant prudemment dans les bois tu suivais du regard les figures géantes sans réelement savoir pourquoi, au feeling sans doute. Mais aussi étonnement que celà puisse paraître, cette technique de guidage te permis d'atteindre rapidement le lieu de rendez vous, apperçevant celui qui se battrais à tes côtés ce nuit. Jacob Hume.. l'intouchable, c'était lui? Pourquoi avait-il besoin de toi puisque son pouvoir lui permet une imunité parfaite contre les coups? Il pourait facilement rentrer dans le lard de ces gros monstre pas beaux du tout sans craindres la moindre de leurs répliques. Il était assis sur le bas des marches débuttant l'ascension vers ce colisée reconvertie en un lieu beaucoup moins violent. D'un petit pas de course précipité tu le rejoins, et d'un coup mouvement de bras tu le saluas.


"Salut Jacob.. Moi c'est Xam, le Bird Maker."

__________________________________________________________________________

[Hrp: Encore désolé =\]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kala Kourou
Surnom : Water Boy
Messages : 1559
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 22

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) EmptySam 27 Aoû 2011 - 16:13
Vacances, vacances. Et qui dit vacances dit repos obligatoire. Enfin, sur Terre et non à Dreamland. Car à Dreamland la nuit continue. Les monstres et autres terreurs nocturnes n'ont pas de vacances et, sérieusement, je les plains. Mais bon, si les monstres n'ont pas de vacances, en tant que Voyageur, je n'ai pas de vacances non plus. Puisque j'ai récemment découvert qu'il y avait une organisation, un bureau plutôt, où les demandes d'aides des créatures des rêves et autres habitants de Dreamland y sont déposés. Ce sont qu'on appelle alors, enfin c'est ce que m'a dit la créature des rêves hier soir, des "quêtes". Ça sonne MMORPG mais c'est la réalité et donc, si on est touché sévèrement, on meurt. C'est pas qu'on reçoit une balle dans l'épaule et qu'on reçoit un coup de couteau dans le ventre et qu'on ne meurt pas car il nous reste 1 PV. Alors ça voudra dire que si on se tord la cheville, on est foutus ? Non, non, ça ne serait pas comme ça et ça ne sera JAMAIS comme ça (<----- HRP : Référence à Cyprien dans sa vidéo "Les Jeux Vidéos". A regarder sur Youtube Very Happy ! :HRP).

J'essayais de me remémorer juste hier soir parce que c'est quand même un peu brouillon...

---------------

Et merde. Qu'est-ce que je fous là ? Pourquoi j'ai atterri dans ce bled paumé ? Y a pas un chat ! Et il n'y a personne. Sauf les hommes-questions mais bon, voilà quoi. Il n'y aura pas beaucoup de voyageur, ou ce sera très rare.
Ah mais oui ! Mais quel con ! Je sais maintenant comment j'en suis arrivé ici ! Avant de m'endormir, je ne savais pas ce que j'allais bien pouvoir faire cette nuit et tellement la question me préoccupait l'esprit que voilà, maintenant je suis au Royaume des Doutes ! Non mais quel boulet !

"Ça tu peux le dire...  

"Oh, toi commence pas."

Mon casque des profondeurs, Miro, toujours fidèle à son poste. Et de toute façon, personne ne pourra le déloger à part moi. Mais bon, il m'a bien aidé... Comme au...

"Tournoi ? Oui, je sais. Je suis très utile. Je me rappelle du papillon à ton adversaire, Le Roux là. Et donc..."

"T'es mieux que son papillon..."

"Merci ! Je voulais absolument que TU le dises, pour te montrer que ça ne servirait à rien de me jeter !"

"M'oui, m'oui..."

"C'était bien quand même, non ?"

"M'ouais..."

Je dis ça et repensant aux coups que je m'étais pris, j'essayais de chasser ces idées de ma tête.

"Putain, ce que je me suis pris des coups dans ce tournoi !.."

"Et merde, voilà que mes pensées s'inscrivent dans le paysage..."

"Après tout, c'est la particularité de ce Royaume de merde..."

"Quand vais-je revoir Lydia ? Où est-elle donc, bon sang !"

"C'était quoi cette présence que j'ai ressenti quand Clem et moi étions au Royaume des Chats ?"

"Faudrait que je donne une réponse à Myriam... Ça fait plusieurs mois qu'elle attend ma réponse... On dirait qu'elle n'a pas l'air de m'en vouloir... Elle n'arrête pas de m'envoyer des SMS. Demain, je pense..."

"Tiens, un monsieur-question..."

Je me dirigeais alors vers le monsieur-question et il m'aperçut, et lui aussi se dirigea vers moi.

"Hey ! Salut, ça va ? Ça fait longtemps que tu n'es plus revenu au Royaume ! Alors, comment va ta vie de Voyageur  ?"

"Hein ? C'est vous le mon... La créature des rêves qui était avec nous lors de ma première nuit ? Désolé, je ne vous ai pas reconnu !"

"Ce n'est pas grave (comment on ne peut me reconnaître ? J'ai une tache de naissance sur les fesses... Mais qu'est-ce que je raconte ?!)... Il est où l'autre voyageur qui t'avait accompagné ?"

"Ah, il n'est pas avec moi. Je ne sais pas trop où il est mais il sait se débrouiller.", je fis avec le sourire.

"Bon ben ça va alors... Ah oui, justement. Je voulais te voir aussi pour te dire qu'un habitant de rêves te cherchait mais comme on est pas sûr où est-ce que les Voyageurs vont atterir chaque nuit, je lui ai dis de patienter là-bas si jamais tu venais."

"Ah ben... Merci !.."

"Y a pas d'quoi !"

Essayant de ne pas trop me poser la question sur le pourquoi et du comment est-ce qu'un habitant des rêves peut-il savoir approximativement où un Voyageur va atterrir et pourquoi voulait-il me voir (c'est un peu brouillon mais bon, on fait avec), j'allais vers cet habitant des rêves.

"Euh... Vous vouliez me voir ?"

"Kala Kourou, je suppose ?"

"Ben oui."

"Veuillez montrer votre pouvoir."

Pourquoi ? C'est un peu bizarre, non ? Mais bon, je créais tout de même une bulle d'eau pour lui montrer.

"Voilà..."

"Veuillez signer alors cet accusé de réception et voici votre lettre. Faites gaffe, y a des photos."

Sur l'accusé de réception était marqué "J'atteste que je suis Kala Kourou, L'Hydrophobe et me vois remettre cette lettre de quête."

"Quête ?"

"Vous savez pas c'est quoi ? Quel boulet..."

La ferme.

"Une quête est une mission pour tous les Voyageurs. Une quête est formulée par les habitants de Dreamland ou autres... Tout comme celle-ci qui a était formulée par un Voyageur ! Celui qui est en photo. C'est un puissant voyageur mais s'il demande de l'aide, ça veut dire que c'est pas de la rigolade ! En plus, le Royaume où vous a été attribué votre mission est dans son Royaume en plus ! Tellement qu'il est balèze qu'il est le souverain d'un Royaume de Dreamland. Et de la zone 2 en plus ! Alors vous avez intérêt à donner votre maximum ! Sur ce... MAIS SIGNEZ-LE CE PUTAIN D’ACCUSÉ DE RÉCEPTION !!"

Il est saoulant, ce mec. Mais bon, j'ai pas envie de le mettre en rogne et moi aussi.

"Tenez, et j'aurais une dernière question : qui est-ce qui s'occupe de l'administration de ces quêtes, comme vous dîtes, ?"

"(Mais qu'est-ce qu'il peut être chiant, ce mec !) C'est L'Agence Des Gentlemen Onirique. C'est bon, vous pouvez me foutre la paix ? J'ai encore un tas de lettres à distribuer !"

"V'oui, v'oui..."

Enfin, le voilà parti. Ce qu'il pouvait m'énerver cette créature des rêves. M'enfin, voyons un peu cette lettre...

"Bonjour,
je ne vais pas vous dire mon nom mais sachez que je fais partie de l'administration de L’Agence Des Gentlemen Onirique. Nous vous remettons cette quête car nous pensons que vous êtes qualifié pour cette quête... Et aussi parce que personne ne la voulait... Enfin bref !
Voici donc cette quête :

Royaume : Royaume des Deux Déesses

Rang : C

Sujet : Une bête était apparu non loin du Royaume Des Deux Déesses. Deux généreux et courageux voyageurs l'ont vaincu. Mais apparemment (et selon les dires des personnes qui ont perdu des proches à cause de ça), trois de ses "frères d'armes" veulent le venger et tue quiconque s’approchera d'eux. Aucun survivant.

Objectif : Les tuer

Récompense : 200 E.V et remontée dans la ligue Baby pour vous (enfin peut-être).

Lieu de rendez-vous : Le bas des marche de l'ancienne arène du Tournoi des Jeunes Talents.

Voilà, si vous avez lu ceci, c'est que vous acceptez la quête et donc, vous êtes obligés de la faire.

Ci-joint, une photo des deux Voyageurs qui ont acceptés de faire la quête. L'un d'eux est celui qui a formulé cette quête (n'est-il pas magnifique ?!). Merci encore et... Bonne chance.

L'administration de L'Agence des Gentlement Onirique."

...................................................................................................... Pan !

QQQQQUUU.... QQQUUUOOOIII ???!!! Je suis obligé de la faire ?! Mais c'est quoi cette merde !!

Bon, voilà qui va permettre de me dégourdir les jambes. Et 200 E.V ? C'est bien payé quand même.

Je pris les deux photos et examinais les deux tronches de cakes.

Le premier ne me disait rien, sauf son T-shirt jaune. Tiens, mais c'est pas lui que j'ai vu quand je suis arrivé au Royaume des Chevaliers pour le tournoi ? Peut-être, peut-être pas, je m'en fiche un peu.

Le deuxième me surprit un peu. C'était Jacob Hume, le mec que j'ai vu au Temple. Il aurait besoin de moi ? Ou peut-être pas. Mais bon, je vais quand même y aller parce que... J'ai pas trop le choix quoi....

---------------

BIBIP !! BIBIP !! BIBIP !!

Oui, j'ai mis comme sonnerie de message Bibip, de Bibip et Coyote. Et ça fait quoi ?!

"Salut, c'est Myriam. C'est pour te demander si tu veux venir avec moi voir un film. J'espère que tu n'as pas oublié sinon, c'est pas grave. Bonne journée !"

J'ai bien sûr traduit pour les gens qui ont mal aux yeux lorsqu'ils lisent des messages bourrés de fautes. Enfin, elle est gentille cette fille.

"Désolé de ne pas t'avoir répondu aussi longtemps. Oui, j'aimerais bien voir un film avec toi. Choisis en un et demain à... 15h, je passe te chercher, ok ?"

Je ne vois pas comment on peut être plus explicite. Mais bon, on verra bien si elle a compris.

Je suis toujours dehors depuis tout à l'heure (ah mince, je l'ai pas précisé en haut... Tant pis.) et marche un peu au lac de ma ville. Mais bon, y a personne.

TOC TOC !

"Oui ?"

"Salut Taïji ! Toujours pas de lumière à ce que je vois chez toi... Mais bon, c'est pas grave. Ça fait une paie qu'on s'est pas vus tous les deux ! Je peux ?"

Il me laissa entrer. On s'assit dans son petit salon et me donna une cannette de Coca.

Taïji, je le connaissais depuis la primaire et ça fait longtemps que je suis ami avec lui. Et ça fait depuis ce bout de temps que je savais qu'il avait peur d'allumer une lumière ou d'aller dehors un jour de soleil. Et aujourd'hui, il y a du soleil. Donc, j'étais sûr qu'il était chez lui.
Je me demande vraiment comment il a eu cette peur... Un grand gaillard comme lui, me dépassant d'une tête. Mais l'habit ne fait pas le moine.

Je restais avec lui pour discuter ou jouer aux jeux vidéos qu'il avait. Il faisait nuit quand je sortis de chez lui. Je me demande si un jour, il deviendra un Voyageur. J'aimerais bien quand même...

Je rentrais chez moi, personne. Ils sont partis où ?

"Kala, comme t'es pas là, on a décidé tout ensemble d'aller dans Paris avec des amis. On rentrera un peu tard. Ta soeur est chez une amie à elle et dort là-bas et ton frère pareil. Donc, t'as plein de choses dans le frigo et y a du poulet, si tu veux t'en faire cuire.

Bonne soirée mon chéri,

Maman."

Tiens tiens, j'ai la maison pour moi tout seul !! PARTY ROCK !!..

Party Rock de rien du tout car j'étais fatigué, à cause du soleil lourd d'aujourd'hui. Allez Kala, pattes et poulet, télé et dodo. T'as une mission à effectuer donc faut que tu ailles t'endormir vite !

Un peu de BONES, de dessins-animés et je partis me coucher.

-----

J'avais pensé à Jacob Hume particulièrement et quand je rouvris mes yeux. J'avais le ciel en face de moi. J'en déduis que j'étais à terre. Apparition de boulet...

"Ça tu peux le dire."

"La ferme, Miro."

Je me relevais et vis Jacob Hume et le mec au T-shirt jaune. Tiens ? On dirait qu'ils me regardent bizarrement. Orf, après tout, on s'en fiche.

En m'adressant aux deux Voyageurs :

"Bonjour, je m'appelle Kala Kourou et on m'a donné un ordre de mission pour combattre des monstres. C'est bien ici le rendez-vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
Jacob Hume
Surnom : L'Intouchable
Messages : 688
Date d'inscription : 29/05/2010

Arpenteur des cauchemars
Jacob Hume
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 570
Renommée: 2743
Honneur: 535
MessageSujet: Re: (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) EmptyMer 31 Aoû 2011 - 19:34
*En voilà donc un. Mouais, il ne m'a pas l'air trop méchant. Enfin, je veux dire, il ne m'a pas l'air trop faible. Cette mission ne sera pas de tout repos. Je préfèrerais ne pas traîner de boulet dans mon sillage. Pas envie de passer mon temps à tenter de sauver les autres. Dans ce cas, ça ne s'appelle plus du renfort, ça s'appelle un poids. Bref, sa tête me dit quelque chose, je me demande si je ne l'ai pas déjà croisé quelque part... J'ai comme le souvenir de Ed qui frappe dessus, c'est peut-être ça en fait. Oui, je crois qu'il a été l'un des adversaire de Eddy, enfin, c'est ce qu'il me semble. C'est lui qui est dans la garde ? Enfin, dans le commando de Dean ? Oui, il me semble bien. Xam, si mes souvenirs sont bons. Et il était finaliste au petit tournoi qu'on avait fait. Ouais, c'est là que Ed lui a tapé dessus. Ça y est, ça me revient, je vois qui c'est. Le tournoi, c'était il y a un certain temps, ce type a donc du gagner un peu plus de peps depuis la dernière fois. En tout cas, moi, j'ai carrément évoluer. Et même si je sais qu'en moyenne, j'ai évolué plus que la plupart des voyageurs en un tel laps de temps, je sais que nous évoluons tous et que ce mec sera donc amplement capable de m'épauler. Enfin je l'espère, mais s'il a la recommandation de Dean, je ne vois pas pourquoi il ne le serait pas. Par contre, c'est une chose que je ne comprendrais jamais, c'est pourquoi tout le monde s'obstine à vouloir me parler. Lui, en plus, a peut-être été prévenu par son chef d'équipe que je suis sourd et muet, non ? En fait... Je ne sais même pas si son chef d'équipe le sait, donc, bref. C'est de toute manière assez récurrent. Je crois entrer assez souvent dans les journaux pour que l'on ait finit par savoir que je ne prononce pas un mot et que j'entends que dalle. M'enfin, les gens oublient vite ou alors, ils ne font pas attention aux détails. Bref, quoi qu'il en soit, le voilà qui me parle sûrement pour se présenter. Et dans deux secondes, je vais lui faire signe que ça sert à rien. Tant pis pour lui.

Ah, non, il a de la chance, voilà l'autre et... Merde. Qui me l'a envoyé, lui ? Je ne sais même pas comme il s'appelle en plus. Je n'ai jamais entendu son nom et je ne m'y suis pas intéressé sur le moment. Tout ce que je sais que notre rencontre ne m'a pas laisser un souvenir remarquable. Je crois même que c'était assez pathétique. Qu'est-ce qu'il foutait dans ce temple d'ailleurs ? Rah, m'avait fait un peu chier ce jour là. Il a intérêt à se tenir à carreau aujourd'hui, sinon, je le défonce. Personnellement. J'ai pas envie d'un boulet avec moi et s'il veut venir, il a intérêt à ne pas trop me faire chier, à exécuter les ordres et à assurer. Ces créatures là ne sont pas exactement aussi sympathique que je peux l'être en fait. Et un mort sur la conscience, un mort de plus d'ailleurs, ça me tente pas trop. L'un comme l'autre, soyez assuré que je suis prêt à vous évacuer de la mission à l'instant où je vois que vous ne suivez pas le rythme nécessaire à la victoire. Capiche ? Me décevez pas, où vous ne toucherez pas d'EV parce que j'aurais tout fait tout seul... Oui, je sais, vous entendez pas, n'empêche que vous le réaliserez vite quand je vous aurais attaché à un arbre pour servir d'appât. Tient, ça pourrait peut-être être une id... non Jacob, c'est un peu trop radical. Et... Putain, mais il n'a pas compris depuis la dernière fois lui aussi ? Je suis sourd et muet bordel ! Pourquoi personne ne s'en rappelle ?! Raaah ! Tant pis, parlez dans le vide. Ça sera bien fait pour vous. Et bavardez l'un avec l'autre tant que ça vous chante, mais quand je demanderait de faire silence, vous aurez intérêt à suivre l'idée, sinon, vous aurez à faire à moi et au monstre. Moi, je crains rien, mais ce n'est pas le cas de tout le monde. Alors voilà. Maintenant que tout le monde a finit de parler dans tous les sens, on va peut-être pouvoir vous signaler mon handicap, surtout pour ceux qui le savent déjà...*


Jacob, singeant les primates d'une fameuse statuette mythique, posa ses deux mains sur sa bouche, puis les transborda sur ses oreilles, signalant ainsi à ses deux compagnons de route qu'il était à la fois sourd et muet. Puis, il haussa les épaules pour signaler que ce n'était pas grave. *Bien, maintenant que les présentations sont faites, autant passer aux choses sérieuses, nous avons un office à accomplir et il est grand temps de s'y mettre. Messieurs, tenez-vous prêts et Machine, tête de tigre ! Euh, qu'est-ce que je raconte, je ne suis pas dans une émission de télévision truquée où le père fourras fais plus carton patte que les épreuves en elles-mêmes. Disons que dans ce cas précis, on oublie les clés et les énigmes, on va dégommer du monstre. Suivez-moi donc, jeunes premiers que je vous montre où est notre ennemi.* D'un geste, l'intouchable invita les deux voyageurs à le suivre. Le trajet prendrait un peu de temps, *ce qui vous permettra de faire amplement connaissance. Moi de mon côté, je suis le guide. Et on suit le guide. Dans l'ensemble, je connais très bien mon royaume, presque par coeur d'un bout à l'autre. Bon, c'est pas un grand machin non plus. On a une forêt sur quatre-vingt-dix pour cent du territoire et un château avec un marais au milieu. Et pour le reste... Ben, y a pas de reste. Ça ne paie pas de mine, mais en fait, ça se développe petit à petit. Bref, notre problème se trouve dans la forêt, la question c'est : où dans la forêt ? Et ben, c'est par là. Voilà ! Génial non ? Bon, on y va, en tout cas j'y vais, suivez-moi si vous voulez !* Et il marche ainsi au devant de cette petite troupe en enfonçant ses deux acolytes encore et toujours plus dans la forêt. Puis, soudain, après une dizaine de minutes de marche, ils arrivent devant une zone à l'allure sombre et lugubre. Devant cet espace où règne la terreur, un panneau a été placé pour inspirer à tous de "ne pas aller plus loin, danger de mort". *C'est ici les enfants.* Jacob se retourne vers les deux autres et met un doigt devant la bouche, à la verticale, pour leur intimer le silence. Puis, il franchit la ligne interdite, aux abois. Une minute plus tard, c'est un autre signal qui leur est présenté. Non plus un panneau, mais un pieux, avec un cadavre de créature des rêves en décomposition empalé dessus. *Je pense qu'on va s'éclater par ici...* Et il fait un pas de plus vers le danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Kala Kourou
Surnom : Water Boy
Messages : 1559
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 22

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) EmptyDim 18 Sep 2011 - 22:16
La statue qui était devant moi représentait un groupe de personnes, de voyageurs je pense. L'un d'eux me dit quelque chose... Ces lunettes noires, un regard que j'ai déjà vu sur quelqu'un d'autre, une tête de con... Nan, sérieux, ça ne me dit rien. J'vois pas. Ce mec a tellement une sale tronche qu'on ne le reconnait même pas.

Et merde, j'avais oublié que Jacob était sourd et muet. Mais gros con, merci de me le rappeler en jouant les singes... Non mais sérieux... Arrête de faire l'imbécile !

POUUFF !

Hein ? Il s'est passé quoi là ? Je regardais autour de moi et remarquais alors que le Voyageur au T-shirt jaune avait disparu. S'pèce de dégonflé... Ou peut-être qu'on l'a obliger... Enfin, je suis très bien dans ma vie, moi. Je vais pas m'introduire dans celle des autres. De toute façon, j'en ai rien à battre.

Jacob me fit d'un geste de venir avec lui. Il n'avait pas l'air d'avoir remarquer que l'autre avait disparu... Non mais il est pas bigleux, à ce que j'sache ! Je sais pas ce qu'il a fumé avant mais c'était fort...

Nous étions maintenant en train de marcher dans une forêt sombre... Ne me demandez pas ce qu'il y a dedans, j'en sais rien et je veux pas le savoir ! Sales pervers...
Enfin bref ! Revenons et arrêtons de nous égarer.

Je pensais qu'on était perdus et qu'on tournait en rond mais soudain, un panneau "ne pas aller plus loin, danger de mort". Cool, je pense qu'on va s'amuser ici.
Jacob se retourna et mit un doigt à sa bouche pour inciter le silence. Il n'avait toujours pas l'air de remarquer qu'il n'était plus là, l'autre... Mais c'est qui son ophtalmo ? Qu'on m'explique.

Nous nous enfoncions encore plus dans la Forêt Interdite. Un autre indice nous permit de dire qu'on était sur la bonne voie. Non, ce n'était pas une licorne qui se faisait bouffer son sang par une créature maléfique qui voulait renaître à la vie ou je ne sais quoi d'autre. Non, c'était une représentation de la mort de Jésus version Dreamland. Bref, une créature des rêves crucifiée. Génial, j'sens que je vais gerber. Mais le moment ne s'y prête pas...

Jacob, je ne savais pas ce qu'il pouvait bien penser mais comme en voulant faire son crâneur ou peut-être pas du tout, fit un pas de plus. M'ouais. Kala, c'est ta dernière chance pour filer. Soit tu te barre comme une sale mauviette pour retourner sous les jupons de ta mère, soit tu fais le grand s... Pas. Hmm... Épineux comme problème. Bizarre aussi. Ma vie ne repose qu'un à instant. Instant qui dura plus de trois minutes. Jacob partait, peut-être m'attendait-il ? Je m'en fous. Mais là mon brave Kala, ta décision sera... Irréversible. Genre que tu ne pourras plus revenir en arrière. Que même si tu suppliera ton adversaire, tu seras mort. Et hasta la vista. Sayonara. Good bye, Pauvre débile.
Alors tu fais quoi ?

...

"Come on, baby."

Je fis un geste à Jacob qu'on pouvait repartir. Je lui fis signe que j'étais prêt à n'avoir aucun regret. Que je ne refuserai pas ma mort. Hmm... Comment tu veux lui faire comprendre avec seulement des signes de la main, p'tit con ?!

Enfin bref, je fis une chorégraphie de mains pour pouvoir lui faire comprendre. J'espère qu'il a compris, ce con. Orf, on verra bien.

Nous marchions doucement, de sorte à être prêt sur nos gardes, si jamais attaque surprise il y aurai... M'ouais, j'espère pas.

Des cadavres, encore des cadavres. Une hécatombe de cadavres. Des voyageurs, des créatures des rêves. Sûrement des gens qui n'avaient pas froids aux yeux. Ou peut-être les a-t-on forcés ? Si c'est le cas, que paix aie leur âme.

Et c'est là qu'on les vis. Rapidement, je me cachais derrière un arbre assez large et je les observais :

Le premier avait tout l'air d'un boucher, d'un égorgeur, celui n'a plus de pitié envers ses victimes, sa viande qu'il doit préparer pour son manger. Il avait deux petites épées, plutôt des couteaux de cuisines plus grands que la normale.
Il était comme cagoulé mais on pouvait distinguer son œil. Et on aurait dit qu'il avait deux bâtons sur ses épaules. Ou peut-être sur ses épaules. Et sinon, il avait tout l'attirail du parfait sadique qui étripait ses proies avant de les bouffer ou en faire des trophées de chasse. Super...

Je le surnommerai "Le Boucher".

Le deuxième était plutôt une sorte de gladiateur humanoïde, car il avait comme arme un de ses bras qui ressemblait à une lame d'une faux. Charmant.
Lui aussi avait le visage couvert mais c'était plutôt un casque qu'il avait. Avec des trucs de métal accrochés à sa peau. S'pèce de masochiste. Ça doit faire quand même un mal de chien. Enfin, pour ces monstres comme eux, c'est juste des chatouilles.

C'lui-là, je le nommerai "Le Gladiateur".

Le dernier était pire que spéciale. On aurait dit un sorcier maléfique car il avait un long bâton avec au bout un triangle à pointes qui en émanait une étrange aura. Je n'aimais pas ça. Avec un haut de buste pourvu de cornes, on pouvait dire qu'on avait pas besoin de parler avec lui (si seulement) pour comprendre que c'était trop tard pour nous.

Ce sera, pour lui "Le Sorcier".
Des noms débilos, vous trouvez pas ? Surtout qu'il n'y aura pas le temps de parler, car je serai trop occupé à chercher comment sauver ma peau et en finir rapidement avec ces monstres. Je regardais alors Jacob, en attendant un quelconque signe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
Jacob Hume
Surnom : L'Intouchable
Messages : 688
Date d'inscription : 29/05/2010

Arpenteur des cauchemars
Jacob Hume
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 570
Renommée: 2743
Honneur: 535
MessageSujet: Re: (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) EmptyMar 25 Oct 2011 - 12:26
*Il y a franchement des fois où je me demande pourquoi je m'embarrasse de compagnons. Ou alors, je devrais peut-être de demander pourquoi je suis toujours entouré de branquignols. Sérieusement, comment ça se fait que ce mec ait pensé à se réveiller à ce moment là. Et qu'il ne nous serve pas l'excuse qu'il s'est pris un bouquin sur la gueule. Combien d'idiot mettent leur étagères juste au dessus de leur lit ? C'est une organisation de l'espace assez stupide à mon avis. Bref, quoi qu'il en soit pas question de s'arrêter. Comme je l'ai déjà dit, je n'ai pas franchement besoin d'eux, sauf peut-être pour faire diversion, ou pour servir d'appât, moi personnellement, je suis foutrement bien protégé, j'ai pas besoin qu'on me couvre mes arrières. Et j'ai pas vraiment besoin de couvrir ceux des autres non plus. Ce serait plutôt handicapant. Bon, je suis assez mauvaise langue en fait, ces monstres ont l'air balaise et un peu d'aide ne serait pas de refus en fait. Mais tout de même, il faut bien l'avouer, nous laisser en plan comme ça... Me laisser tout seul avec ce mec qui, lors de notre dernière rencontre, n'était franchement pas intéressant. Bon en fait, si ça se trouve, ce bonhomme sait un peu plus y faire que moi en matière de combat et c'est juste qu'il a été désabusé par ma bulle qui a son efficacité évidente contre les autres voyageurs. Et puis, j'étais assez énervé par leur comportement ce jour là. En fait, comme j'entendais rien à ce qu'ils disaient, je ne comprenais pas vraiment ce dont ils parlaient, je les ai juste jarté de là quoi. Bref pour en revenir à nos moutons, nous ne sommes plus que deux et cette bagarre restera dans les annales pour notre victoire facile et éclatante. Du moins je l'espère. Pas envie de ramener l'autre en pièces détachées avant de devoir y retourner tout seul. Donc, à présent que nous sommes là, nous devons nous préparer, à tout moment, à être attaqués. Aucun problème de mon côté. Ces bidules choses risquent d'avoir une mauvaise surprise. Mais je dois faire attention à la survir de mon compagnon aussi. Ne serait-ce que pour la politesse qu'il a d'être resté endormi sans être allé pisser dans son froc en voyant les rangées de cadavres.

Sérieusement, on a pas idée, mais c'est plutôt choquant ce genre d'image. Je comprends parfaitement pourquoi, bien souvent, des peuple font ça autour de leur territoire. Une bonne manière de rebuter l'ennemi d'entrer sur son territoire. Le problème ici, c'est évidement que ces monstres cherchent leurs saloperies de victimes. Par conséquent, mettre ce genre d'avertissement pour les éventuels visiteurs est passablement abruti. Sérieusement, qui ira se dire : Tient, ce soir, je vais aller me faire bouffer par des monstres ? À part nous, braves soldats voyageurs de ce monde sans intérêt, personne n'y va. Malgré tout, ne déconnons pas trop sur leur compte. Ils ont fait suffisamment de victimes pour mériter qu'on vienne leur botter le cul et c'est déjà un signe que ce n'est pas des petites tapettes. De fait, tout le monde n'ose pas forcément s'en prendre à des meurtriers sanguinaires. Au contraire même, on aurait tendance à les éviter. Peu de voyageurs ont le courage de se livrer à de telles aventures. Ils craignent trop pour leurs vies rêvées. Il faut être fou comme Ed pour vouloir y aller et se risquer au pire dans l'objectif de récolter plus de gloire. Moi-même, je n'ai aucun mourir. Tout ce que j'espère de cette escapade, c'est de ne pas pouvoir en revenir. Ce qui n'arrivera probablement pas, mais il n'est pas interdit de rêver. Surtout pas ici. Au final, c'est mon acolyte d'une nuit qui est remarquable dans cette affaire, il s'avance face à l'ennemi alors qu'il n'est peut-être pas très entraînés. Ouais, il a plus de valeurs qu'il en a l'air en fait. Il me plait un peu en fait... Mais qu'il ne me déçoive pas. S'il est là pour que je lui sauve les miche à longueur de journée, comme Ed, qu'il aille se faire foutre, il me le paiera plus tard. Oh, nous y voilà.*
Devant eux, se dressent enfin les trois monstres responsables de la mort de nombreux passant innocent. Plus grands que les voyageurs *et définitivement plus laids*, ils sont armés et prêts à dévorer quiconque viendrait sur leur territoire. Jacob redevient instantanément sérieux, il lui faut trouver un moyen de les détruire. Kala file se cacher derrière un arbre, mais Jacob reste visible, logiquement insouciant. *C'est bien gamin, cache-toi pour élaborer une stratégie. Je vais t'avouer une chose. Ed et moi, on en rarement une. Mais on s'en sort toujours. Par conséquent, ce coup-ci, j'ai décidé d'en avoir une.

Bon, à la base, je ne vais pas te mentir - surtout si tu ne m'entends pas - j'avais plutôt prévu de me servir de toi comme appât. De te balancer vers eux et de te laisser courir pendant que je m'occupait de les faucher. La forêt est grande, les arbres nombreux, il t'aurait suffit d'avoir une bande endurance et tu m'aurais tellement facilité la tache que tu aurais mérité toute mon estime. Cependant, ce plan avait nécessairement un ou deux hic. Par exemple, le fait que ta vie soit en danger. Donc, oublions le. Tu m'aurais peut-être servi à faire diversion aussi. Genre, les attirer dans un piège pour les faire tourner en bourrique pour pas grand chose le temps que je les élimine. Mais là encore, c'était un peu trop risqué pour toi. Et puis franchement, ça me faisait faire tout le boulot tout seul. Sans être particulièrement accro à la fainéantise, la bagarre, c'est pas mon truc favori non plus et j'aimerai pouvoir passer la partie la plus chiante de la nuit tranquillement dans le château plutôt qu'à crapahuter dans la forêt en combattant ces horreurs. Alors, jeune padawan, nous allons user d'une tactique élaborée par notre cher Adam Smith : la division du travail. D'autant que niveau appât, je suis sûrement le plus adéquat. Je ne risque pas trop de mettre ma vie en danger... Hélas.*
Ceci pensé, Jacob attire l'attention des monstres en raclant le sol avec son pied et en leur envoyant une volée de terre vers leur position. Tous les trois tournent leur immondes têtes vers lui et semblent sourire - *en supposant qu'il s'agisse d'un sourire* -, heureux d'avoir une nouvelle victime à étriper. Hume fait signe à son compagnon de rester caché pour le moment. Puis il laisse ces idiots l'approcher en changeant la forme de sa bulle pour un mode ballon plus réceptifs aux différents coups qu'il pourrait recevoir. Le premier arrive à son niveau, celui avec cet espèce de capuchon étrange et le frappe avec son arme rudement par le haut. L'échec critique de sa tentative lorsque son arme ricoche sur la bulle l'énerve et énerve les autres. Cette victime là n'est pas aussi drôle que les autres. Le géant, dans un accès de rage, envoie valser la bulle de Jacob sur le côté opposé à la cachette de Kala. Le ballon, conformément au plan de l'intouchable, s'envole sur quelques mètres puis doucement, s'arrête dans sa course et le manieur fait face à ses trois adversaires avec un sourire désobligeant. *C'est bon gamin, ils te présentent leur dos. À toi de les attaquer subtilement si tu en as le courage. Moi, mon objectif premier sera donc de récupérer l'arme de mister borgne là, sinon, j'arriverai pas à grand chose contre eux.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Kala Kourou
Surnom : Water Boy
Messages : 1559
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 22

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) EmptyMar 25 Oct 2011 - 16:59
Je tournais la tête en direction de Jacob et... Et ce con !.. Ce con ne se cache même pas ! Un pauvre con qui attaque sans réfléchir contre ces monstres ! Ils savaient que quelqu'un allait venir pour les tuer et ils sont forcément préparés à ce genre d'attaque ! Et dire qu'il est le seigneur de ce Royaume, j'espère qu'il y a un autre gars pour l'assister !

Non mais sérieux, on a pas idée de se jeter dans un piège aussi visible qu'un avion. Si on le fait, on peut être sûr de mourir. Ou qu'on est sûr de s'en sortir plus ou moins indemne. Et moi, je préfère ne pas passer à l'action sans une bonne stratégie qui pourrait bien marcher. Oui, sauf que dans toutes les stratégies, il y a une faille et, dans ce plan-ci, il faudrait que je puisse les attaquer sans qu'ils ne me voient.

Jacob me fit signe de rester caché. On aurait dit qu'il préparait quelque chose. Bon, regardons ce qu'il va faire et essayons d'élaborer quelque chose si cela ne marche pas.

Jacob racla le sol avec son pied et balança de la terre à ces trois zigotos pour leur faire signe "houhou, je suis là ! Venez me manger, petits coquins !". Ils se retournèrent en une fraction de seconde. Leurs trois têtes affichaient des sourires, hideux certes, mais sadiques. Ce qui prouve qu'ils aiment faire jou-jou avec la nourriture. Vilains garnements.
Jacob ne se mit pas en position d'attaque, bien au contraire, il resta plus ou moins calme. On aurait dit qu'il savait ce qu'il pourrait arriver.

Ils se mirent à trois pour l'attaquer. Bande de lâches ! Il est tout seul et vous l'attaquez de tout part ! Bande de salauds !
Le Boucher assainit un coup sur Jacob mais il fut arrêté par une force invisible. Il continua de lui donner de coups mais, impossible, Jacob n'était pas touché ! Comme la dernière fois au Temple... Le Boucher s'énerva et les deux autres l'imitèrent. Prise d'une rage folle, il prit Jacob et le fit valdinguer plus loin, à mon opposé. Il l'avait pris comme si Jacob était dans un espèce de ballon ou autre chose. Mais elle était invisible. Je ne pouvais pas voir la chose qui l'avait protégé. Était-ce son pouvoir ou un objet magique ? Peut-être, peut-être pas. Il faudrait que je lui écrive ça plus tard, en espérant que je puisse le faire.

Les trois monstres marchèrent vers la direction de Jacob. J'avais à présent dans mon champ de vision leur dos. Je ne sais pas pourquoi, mais on dirait que Jacob pensait la même chose que moi ou avait lu dans mes pensées. La dernière hypothèse pouvait se révéler fausse. Ou pas.

Sans perdre une minute, je préparais déjà deux bulles d'eau assez grosse pour la tête des deux autres. Je courus donc en leur direction, sans crier car si j'aurais eu la formidable idée de crier, l'effet de surprise n'aurait servi à rien. Et pour cause, j'ai pu mettre la tête du Sorcier et du Gladiateur dans mes bulles. Mais comme je n'avais pas pu créer une troisième bulle d'eau pour le Boucher, il m'avait vu. Il se retourna furtivement et essaya de me couper un de mes membres. Merde ! J'ai pas trois bras !

Je courais pour essayer de ne pas me faire découper en plusieurs morceaux et je préparais ma dernière bulle d'eau. Je la lâchais et la dirigea pour qu'elle puisse emprisonner la tête du Boucher. J'étais sorti de là où il avaient établis comme camp et il était toujours en train de me poursuivre. Il faut que je revienne sinon ce plan ne marchera pas. Il faut que j'attende le bon moment pour l'emprisonner.

Je revins vers leur camp, ne me souciant pas des autres ni de Jacob, j'attendis qu'il soit proche de ses congénères pour lui lancer la bulle. Mais je n'arrivais pas du premier coup. Il fallait que je la dirige car le Boucher donnait des coups de son épée pour essayer d'éclater ma bulle. Après plusieurs secondes d'acharnement, j'ai pu emprisonner sa tête. Je reculais d'un mètre, de sorte que je puisse les avoir dans mon champ de vision. Et maintenant, on va utiliser le canon à eau ! Pour des tels monstres, on va l'utiliser à pleine puissance. Les effets secondaires, je m'en fiche pour l'instant.

"JACOB ! BARRE-TOI !"

Même s'il ne peut pas m'entendre, s'il me voit gueuler et exécuter ma technique, je pense qu'il comprendra s'il a un le minimum de Q.I demandé.


"Précision = 97 % ; Puissance = 100 % ; Distance = 1 mètre. 3... 2... 1..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
Jacob Hume
Surnom : L'Intouchable
Messages : 688
Date d'inscription : 29/05/2010

Arpenteur des cauchemars
Jacob Hume
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 570
Renommée: 2743
Honneur: 535
MessageSujet: Re: (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) EmptyMar 25 Oct 2011 - 21:25
*Et voilà l'autre qui sort, nous allons pouvoir commencer la bagarre correctement ce coup-ci. Les monstres me regardent et semblent assez intéressés par le fait qu'ils ne puissent pas m'atteindre. Peut-être qu'ils veulent voir combien de temps le bouclier tiendra. Mauvaise nouvelle les enfants. Vous aurez beau ous acharner dessus, il n'en sortira rien de bon, même pas moi d'ailleurs. Mais, ne déconnons pas, pour répliquer, je vais devoir me trouver une arme plus substantielle que mes pauvres petits points. Intuitivement, j'ai comme l'impression qu'ils ne feront pas beaucoup beaucoup de dégâts sur ces gros machins. L'arme du type à moitié masqué, mister Borgne pour les intimes, ferait parfaitement l'affaire. Elle est un peu grosse pour moi, mais je n'en suis pas à ça prêt. L'idée sera ensuite de faire un joyeux découpage. Néanmoins, il faut d'abord récupérer cette fichue arme et je compte bien profiter de la diversion de mon compagnon pour cela. Ou alors de ma chance habituelle et de la résistance évidente de ma prison invisible. Sauf que. Sauf que voilà, mon compagnon est beaucoup trop gourmand. Hey ! Mec ! Tu n'as pas les mêmes protections que moi, arrête ! Putain, tu les avais de dos, tu aurais pu en neutraliser un facile, mais il a fallu que tu décides de te faire les trois ! Raaah ! Kéké va ! Réfléchis un peu avant d'agir ! Et qui c'est qui va encore devoir sauver les miches des autres ? C'est bibi. Génial. Je n'avais vraiment que ça à foutre. Bon voyons voir comment tu t'y prends. À la limite, si tu t'en sors et que je n'ai pas à bouger un pouce pendant que tu te débats, je ne vais pas dire non. Hélas, j'ai dans le pressentiment que c'est mal parti pour toi. Tu ne peux pas tout faire, on est deux sur ce coup là et je suis au regret de t'annoncer que tu vas devoir compter avec mon aide pour te sortir de cette mauvaise passe.

Bon ok, j'admets, le coup des bulles d'eau est assez sympa. Mais soyons clair, c'est un pouvoir qui ne tient que parce que tu le maintiens. Et donc, il a un défaut majeur, il ne tiendra pas si tu es déconcentré. Par exemple, si tu meurs par la main de ce troisième larrons qui m'a échappé à cause de ta manoeuvre. Ou alors parce que tu as été assommé où qu'on t'as trop bousillé. Certes tu bouge bien. Il n'empêche qu'en courant partout pour t'occuper de notre cher monsieur cyclope, tu oublies un détail important, les autres sont en train de réfléchir. Merde, le mec au bâton va s'y mettre, il faut que je l'en empêche pour que ton plan marche... s'il marche. Rien n'est jamais aussi facile. Je parles d'expérience.*
Jacob va pour s'interposer entre le type au bâton et le combat avec l'autre pour que Kala puisse conserver sa prise sur eux. Mais alors qu'il fait cela, dans son dos, le contrôleur d'eau continue son action. Ayant enfin réussi à atteindre son dernier ennemi, il sort une seconde technique de sa poche et faisant l'effet d'un canon à eau, propulse son adversaire. Jacob est fauché par les jambes du monstre valdinguant et s'élance sur plusieurs mètres avant de se réceptionner aussi doucement qu'il le peut. *Oups ? Merde. Bon réévaluation de la situation. Je me suis fait jarté et je n'empêche plus le type au bâton d'agir contre Kala qui ne le voit pas arriver à cause de la technique qu'il vient d'utiliser. Bref, porter secours à ce bonhomme. Le plus rapidement possible. En fait, c'est ça qu'il faudrait que je fasse le plus immédiatement. Que j'aille sauver mon compagnons parce qu'il faut bien avouer, entre nous cela va sans dire, qu'il est un peu dans la panade. Attention au coup bonhomme !* De fait, alors que le canon à eau prend fin, le puissant bâton du géant de chair frappe Kala à la tête et l'envoi valser contre l'arbre le plus proche. De quoi sérieusement perdre sa concentration, les trois bulles d'eaux s'affaissent d'elles-mêmes et les trois monstres peuvent de nouveau respirer normalement. *Mais au moins, ils sont dans tous leurs états et doivent prendre quelques seconde pour reprendre leur souffle. Problème cependant, ils sont dispersés maintenant et tu ne pourras pas leur refaire ce coup-là. D'autant que toi-même, il faudrait que tu reprennes tes esprits. Bref, je suis le seul à pouvoir agir vite et bien et je n'ai aucune arme à ma disposition. À moins que...

Oui ! En effet, le canon lui a fait lâcher son arme, bien joué gamin ! Je n'ai plus qu'à la récupérer et ensuite, je pourrais les occire à ma guise. Une bonne chose de faite. Merci à toi pour le coup de main. Même si le plus dur reste à faire, c'est entendu. Donc, l'arme, cet espèce de gros couteau, où est-il ? Ah, je le vois ! Vite avant que les autres ne reviennent totalement à eux.*
Jacob se relève d'un bond et plonge vers l'arme qui se trouve à quelques mètres de lui, entre deux racines. Il se saisit d'elle et se retourne vers les monstres, l'air de chercher par lequel il va commencer. *Monsieur bâton veut s'en prendre à mon coéquipier, mais il y a monsieur nageoire tranchante entre nous deux. Je ne peux pas vraiment l'atteindre immédiatement. D'ailleurs, ce dernier semble hésiter entre nous autres voyageurs pour savoir qui victimiser en premier. Quant au troisième, il est... Aaaah !* D'instinct, l'intouchable roule sur le côté en tenant ferme la lourde arme qu'il vient de récupérer. À l'endroit où il se tenait l'instant précédent, une puissante lame s'abat. *Évidemment, il fallait qu'il en ait une deuxième, sans quoi, cela n'aurait pas été trèsfaiplay. Bref, mon cher Jacob, un peu d'escrime ne va pas te faire de mal je crois. Tu manquais de sport ces derniers temps. En piste mister. Désolé mon petit, mais je vais devoir te laisser te débrouiller seul quelques instants. J'ai mes propres chats à fouetter, voilà l'autre avec ses mains-couteaux pour aider son compagnon.* Le monstre attaque encore une fois par une puissante taille. Anticipant son assaut, Jacob met sa propre lame de travers et les deux tranchants s'entrechoquent violemment. *Outch. Bordel de merde, ça fait mal au bras. Je ne vais pas pouvoir tenir la cadence aussi longtemps que je le souhaiterais. Au prochain coup de cette force, je lâche mon épée. C'est la merde. Il faut plus que j'arrête ces coups comme ça, il a l'avantage de la force malgré tout et il serait préférable que j'évite de me péter le bras avant l'heure.*

L'autre attaque de nouveau, par le haut cette fois, Jacob roule de nouveau, ayant l'avantage de la vitesses. En se relevant, il donne un coup à son tour, dans la jambe de son adversaire et lui entaille douloureusement la cuisse. *Bonne technique. Épuise le Jacob, il t'empêchera sûrement de porter un coup fatal, mais il ne peut pas vraiment t'attraper ou t'infliger de blessure légères. Épuise-le ! Bon le problème de ce plan est évidemment que je suis coincé dans un bulle qui pompe mon énergie deux fois plus vite que je ne le devrais. Moins cool cette affaire d'un seul coup. Mais je trouverai bien une faille. Il n'est peut-être pas tombé, il a mal, ça c'est certain, d'ailleurs, il saig...* Un coup violent touche le bras de Jacob et le fait tomber sur le côté. L'attaque venait de l'autre monstre, qui s'était approché de lui par derrière et que naturellement, il n'a pas entendu arriver. Mais, plutôt que d'être coupé en deux, il s'en sort juste avec une grosse douleur dans le bras. Il se relève instantanément et attaque le monstre. Usant d'une feinte, il parvient à planter son arme dans le mollet adverse et à retirer son arme. *Les choses ne sont jamais aussi simples Jacob, jamais.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Kala Kourou
Surnom : Water Boy
Messages : 1559
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 22

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) EmptyJeu 27 Oct 2011 - 23:10
"IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII"

"Aaaaaah !!! Miro ! Qu'est-ce qui te prends de..."

"BOUGE !"

"Qu..."

En une fraction de seconde, je baissais ma tête et le bâton du Sorcier se retrouva planté dans l'arbre. Quelques centimètres plus près, j'aurai pu y passer.

Je me relevais très rapidement avant que le Sorcier puisse enlever son bâton et reculais. Je me sentis un peu étourdi et je commençais à avoir mal à la tête. Je sentais un liquide chaud couler sur ma tempe droite.


Aaaah... Miro, qu'est-ce qu'il s'est passé ?"

"Ton canon n'a pas marché et ils ont résisté à tes bulles d'eau. Puis, t'as été assommé par le mec au bâton. Heureusement que j'ai mis un ultra-son au volume maximum pour que tu reprennes tes esprits !"

"Ouais, merci mais maintenant j'ai un horrible mal de crâne !.."

Et merde, mon canon n'a pas eu effet. Leur peau sont durs et de l'eau à haute pression ne suffira pas à les blesser. Maintenant, il n'y aura que mes bulles et ma tenue de combat qui pourra m'aider.
Les piquants des bras étaient trop petits mais j'avais de petits couteaux au bout de mes chaussures. Mais je pense que ça ne va pas suffire pour vaincre ce géant.

Le Sorcier décrocha enfin son bâton de l'arbre et commença à s'avancer vers moi. Je ne veux pas savoir de quoi il est capable, il faut que je prête main-forte à Jacob car, en regardant très rapidement, il est en mauvaise posture avec les deux autres monstres.

Je fis apparaître une bulle d'eau et je courais en direction du Sorcier. Je pensais que c'était qu'une bête stupide mais il me voyait venir. Il tournoya son bâton et s'avança vers moi furtivement. Moi, je continuais à courir tête baissé, pensant pouvoir diriger ma bulle par télékinésie. Je lançais ma bulle en direction de sa tête mais il l'évita. N'étant pas aussi con que moi, il repoussa la bulle avec son bâton et, sans que je puisse le voir, me donna un puissant coup de bâton au ventre, ce qui me fit glisser sur deux ou trois mètres. Le bout de son bâton étant pointu, une jolie coupure au ventre apparut.

"Aaarrgh !"

Et merde, même le coup des bulles ne marche pas ! Le seul moyen de le vaincre, c'est le corps à corps. Putain de monstre.

Je me relevais, la main au ventre, tout en examinant mon adversaire. Lui, me regardait aussi et prenait un malin plaisir à le faire. J'ai eu comme des sueurs froides dans le dos. Je fis apparaître une bulle d'eau et recommença ma tentative. Le Sorcier était comme déçu de ma manœuvre et se prépara à parer mon coup.
A une bonne distance quand même, je lançais ma bulle mais je la fis éclater lorsqu'elle était près de la tête du Sorcier et celui-ci fut éclaboussé. Je profitais alors de ce moment d'inattention pour faire un salto avant et pouvoir l'entailler au buste mais il para mon coup en mettant son bâton horizontalement par rapport à lui et me repoussa. Je me réceptionnais et je pus voir qu'il n'y avait même pas d'entaille sur son bâton ! Mais comment pouvait-il ne recevoir aucun dégât ?

Je chargeais de nouveau. Je préparais une bulle d'eau, la fit éclater devant sa tête, je sautais. Il se prépara à parer mon saut mais au lieu que ce soit mes pieds, j'attrapais le bâton avec mes mains et, en prenant appui, je lacerais le corps de ce monstre et, dû à la douleur, il relâcha sa prise sur son bâton et je pus le récupérer. Eh ouais mon gars, tu m'ouvres un peu le ventre et je te lacère. Donnant donnant.

Seulement, ma blessure commençait à me piquer. Et merde, je pense que ça s'infecte. Je collais une bulle d'eau sur ma blessure et, essayant de ne pas y penser, je regardais mon adversaire.
Et on pouvait voir qu'il était en rogne. Vraiment en rogne. Je me demande si c'était une bonne chose de lui prendre son bâton.

Il chargea, tel un taureau dans une corrida. Je fis apparaître une bulle d'air en l'air et je sautais dessus, évitant de justesse. Je retourna au sol et me retournais pour lui porter un coup mais il me prit de vitesse. Et commença un enchainement de coups. Quelques uns me touchèrent, d'autres touchèrent le Sorcier. Il n'était pas facile à manier, son bâton.
Je le laissais reprendre son bâton mais je ne le lâchais toujours pas. Et toujours en le prenant comme appui, je rentrais une de mes lames dans son corps et, avec beaucoup de force, j'essayais de descendre pour le couper en deux. Je n'atteignis pas son entrejambe (fort heureusement !) qu'il me repoussa et lâchant ma prise sur son bâton et enfonça le bout de son arme exactement là où il m'avait précédemment blessé. Avec toute la résistance mentale que j'avais en réserve, il perça ma bulle et agrandit la coupure. Elle faisait maintenant presque toute la base de mon buste. Et malgré moi, je crachais du sang. Ma gorge me faisait mal.

Je reculais de quelques centimètres, de peur qu'il ne recommence. J'ai dû coller une plus grosse bulle sur ma blessure.

Le Sorcier se leva, le buste en sang, et se maintenait grâce à son bâton. Mais il ne pouvait rein faire avec une blessure aussi grave. Je courais, même si mon sang continuait de couler et que ma blessure me faisait mal. Je chargeais mon poing et le Sorcier, ne pouvait le parer, se prit mon poing bien au centre de son visage. Il tomba enfin, mort. Enfin, un de moins.
Mais je n’en ressorti pas bien sûr sans rien. Ma blessure était quand même grave et je pouvais d'un l'instant à l'autre perdre connaissance et, de ce fait, perdre ma concentration sur ma bulle et ma blessure continuera à saigner et si je ne me réveille pas... Bye bye Kala.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
Jacob Hume
Surnom : L'Intouchable
Messages : 688
Date d'inscription : 29/05/2010

Arpenteur des cauchemars
Jacob Hume
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 570
Renommée: 2743
Honneur: 535
MessageSujet: Re: (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) EmptyMar 3 Avr 2012 - 12:59
*Bordel de merde, d'enculer de chiotte ! Non mais vous faites chier bande de monstres. Vous commencer par venir dans mon royaume, le mien, à moi, et vous venez y foutre le bordel et après, vous ne crevez pas ? Vous ne vous fatiguez pas, vous ne perdez pas l'équilibre ? Non mais franchement, vous êtes sérieux ? Vous sortez de quel labo là ? Des soldats pareils sont sûrement interdits par la convention de Genève quelque part, j'en suis certain. Salaud, je vous aurais ! Venez par ici crevards !* Pour la troisième fois, Jacob avait touché la jambe du monstre à la lame au prix d'une autre ecchymose sur l'épaule et cela n'avait pas plus porté ses fruits. Le monstre tenait toujours en place, saignant à la mort, mais ignorant la douleur. *Et ça sert à rien de hurler à chaque fois que vous tapez, j'entends rien ! C'est pas comme ça que vous allez faire quoi que ce soit d'utile et d'efficace pour me vaincre. Frappez, et cessez de beugler dans tous les sens. Sauf de douleur, là je veux bien. Et puis, à deux contre un, les gars, vous manquez franchement d'intérêt. J'arrive même pas à vous taillader correctement. Chaque fois que je veux en frapper un, il y a l'autre qui rapplique. Le pire étant naturellement qu'ils ne coordonne pas du tout leur mouvement, ils se sont bousculé tout à l'heure. Ils sont prêts à se taper dessus pour m'attraper, alors même qu'ils ne peuvent m'atteindre. Allez chercher la logique dans tout ça ! Bande de monstres inutiles, vous ne servez à rien. Je vais vous pulvériser de mon royaume, ça vous apprendra à vouloir y passer vos vacances d'été.* De nouveau, Jacob plonge sur le côté et tente d'attaquer l'un des bras armé *littéralement* du monstre le moins blessé des deux. Les lames s'entrechoquent, mais son coup est paré et il est obligé de battre en retraite pour esquiver le suivant. *En fait, c'est lui le plus dangereux et le plus chiant. On lui coupe les membres, il est dans la merde absolue, mais il a deux armes et je n'en ai qu'une. Nécessairement, c'est dans ces moment qu'on regrette de ne pas avoir un pouvoir plus offensif. Et c'est pas comme si je ne regrettais déjà pas assez mon pouvoir comme ça. Rah, l'air est lourd dans la bulle maintenant, je sens que c'est le début de la fin, à ce rythme là, outre l'épuisement le plus complet, j'ai mal partout dans dix minutes. Chienne de vie. Attention !* Un coup de lame du blessé vient couper l'herbe sous le pied de l'autre monstre aux bras-épées. Jacob, ne l'ayant repéré que trop tard est éjecté vers l'arrière et vomi de la bile dans sa bulle, l'estomac complètement retourné.

*Ajoutez à cela le bruit et les odeurs... Dégueulasse. Et avec cette connerie de bulle, ça va me rester coller dessus toute la nuit. Elle pouvait pas avoir une fonction auto-nettoyante cette putain de saloperie ? Non, elle me protège contre la mort, c'est tout ce qui l'intéresse. L'hygiène c'est pour les crétins. Heureusement que je sais retenir mes besoins naturels en général quand je suis à Dreamland. Bref. Ne parlons pas de ça. Me voilà à trois bon mètre d'eux, dos à un arbre. Et ils ont l'air toujours aussi intéressé par le principe de m'étriper, n'ayant toujours pas compris qu'ils ne pouvaient pas réellement me toucher et que je ne pouvais être découpé en morceaux pour être cuit au feu de bois ? C'est désespérant en fait. Vraiment, je ne sais pas quoi dire. Ils sont deux sur moi et j'ai l'impression que ni eux, ni moi ne pouvons gagner... À moins que. Ouais, c'est ça. Il faut pas que je me contente de me battre. Il faut que je me mette au niveau. Que j'attaque avec toute ma puissance. Ça va me crever, mais si je continue comme ça, je ne m'en sortirais jamais. Si je n'utilise pas toutes mes capacités, je n'y arriverais jamais. De fait, je peux faire des tas de trucs avec cette conne de bulle, autant les utiliser. Et c'est le type à l'épée qui vient de pousser l'autre pour m'attaquer le premier. Une chance. Bon concentrons-nous les enfants, ça ne va pas être spécialement facile comme coup. Mais espérons qu'il soit fatal, ou au moins suffisamment efficace pour annihiler toute velléité belliqueuse des intentions de cette créature. Ahah, très drôle. Cesse donc la littérature et bats-toi, c'est l'heure du duel...* Jacob s'élève un peu du sol et replie les jambes. Il se penche tout son corps vers l'avant et recule vers l'arbre de façon à ce que ses pieds touchent le tronc. Il se concentre une dernière fois, regarde l'autre avancer à pas lourds vers lui et s'élance. Il se projette vers son adversaire qui se tient prêt à parer son attaque par un violent revers de sa lame, mais au dernier moment l'intouchable projette un bras invisible vers l'épée du monstre, qui est bloquée, son mouvement dangereux stoppé net. Pendant ce temps, Jacob poursuit sa propulsion, épée en avant et transperce le coeur de son adversaire, qui s'écroule l'instant suivant. *Bingo. Et de un.* pense-t-il en se relevant, le pieds sur le ventre du cadavre.

Mais aussitôt, le combat reprend et il est obligé de parer une attaque du monstre et de ses deux bras, il a en réalité à peine le temps de tirer sa lame du corps sans vie pour parer et se sent tituber sur ce sol instable et sous ce choc. *Ok, it's time to become a Jedi knight Luke, use the force god damn it !* L'attaque suivant du monstre, avec son autre bras, ne se fait pas attendre et Jacob est contraint de l'esquiver cette fois, il saute en arrière et à l'aide de sa maîtrise de la bulle, s'octroie le droit de le faire grâce à un salto arrière parfaitement exécuté. *Merde, j'ai du vomi dans les narine maintenant. C'est malin. Bon, où en étions nous ? Ah, oui, mister two arms. Bien, lui couper un bras serait nécessairement la meilleure solution pour s'en sortir... Le seul problème de ce plan réside dans son exécution, il se protège bien le salaud. J'ai du mal à passer sa garde depuis tout à l'heure, même sans son copain pour l'aider, j'ai toujours du mal à m'en prendre à lui. Même en usant de tous mes pouvoirs, je ne crois pas pouvoir tout déchirer aussi bien, les choses ne me paraissent pas si évidentes. Je ne peux pas retenir deux lames en même temps. Bien, il va donc falloir se lancer et ... improviser. Diable, Ed, c'est toi qui est bon pour ce genre de chose. La prochaine fois, c'est toi qui te coltine la corvée, c'est clair ?* Avec une pointe colère, Jacob fonce dans le tas avec son épée. L'autre veut lui abattre ses deux lames sur le coup d'un même geste. L'intouchable se baisse à temps et lui lacère le ventre, libérant presque les entrailles, usant de toute sa force pour trancher la peau épaisse. Le monstre recule et hurle, mais Hume ne l'entend pas. *Bon, déjà ça de fait, petite erreur de ta part, garde toujours un bras en réserve. Allez Jacob, profite de l'occasion bordel, tu as une chance de lui prendre un bras là. Go, go, go !* Il fonce vers son adversaire qui recule et tente de lui trancher un bras. Mais il s'approche trop et n'a pas assez de force. Il parvient seulement à entailler le bras tandis que l'autre lui fait payer son erreur en lui frappant le dos avec son autre bras. *PUTAIN, ça fait MAL !* Mais faut pas reculer, pas partir, pas maintenant que je suis là. Il faut que je frappe et que je prenne des coups. Après, ça ira.* Il frappe le bras qui vient de le toucher avec sa pointe, mais l'entaille est trop maigre. L'autre bras s'approche, cette fois, il le voit et saute pour anticiper le coup, plaçant toute la force de son mouvement en plus de ses bras. Ils manque de précision et ne parvient pas toucher l'entaille, mais la lame n'est plus maintenue avec de chair au bras, elle ne peut plus frapper. Un autre coup dans le bras, plus violent cette fois, qui lui arrache un autre cri de douleur. *J'espère que c'est pas cassé. Je m'en occuperais plus tard. C'est la dernière ligne droite et faut la prendre comme une putain d'autoroute.*

Jacob ne lésine plus sur sa propre douleur. Il a de plus en plus mal, mais il y est habitué, il peut frapper, il le fait. Il commence par ouvrir le ventre du monstre plus profondément. Si bien que le monstre est forcé de tomber sur ses genoux. *Hasta la vista, baby. Le monstre est immobilisé, mais plus encore, sa tête est à ma portée maintenant. * Un coup va lui être porté, mais cette fois, il saute vers le ciel pour esquiver, passer au dessus de la créature par une autre pirouette stylistique. Arrivé dans le dos du monstre et se posant avec grâce, il frappe le cou. Trois tentative plus tard, la tête roule sur le sol et Jacob est le dernier combattant debout. *Voilà. Plus qu'un, j'espère que junior est toujours en vie ? Merde, je l'ai complètement oublié dans l'affaire ! Il est où ? Il n'a rien ? Il va bien ? Bordel ! GAMIN ! Répond ! T'es où ?!* Il le cherche du regard et fini par le trouver. Lui aussi vient d'achever son monstre, mais il est gravement blessé. *Merde, tu vas pas bien gamin. Pas bien du tout. Tu l'as buté, et ça, c'est la classe, mais dans l'ensemble, tu vas pas tenir longtemps comme ça. Et moi je suis pas mal dans la merde aussi, même si ça se voit moins. Bordel, j'ai mal, je suis crevé. J'ai presque plus de forces. Et toi, tu pisses le sang. C'est pas terrible comme duo hein ? Si tu restes là, tu vas crever bonhomme et moi, je vais bientôt me retrouver à un stade de loque. Bordel. D'accord, j'ai compris. On va faire comme ça. Tiens-toi près mec, ça va secouer un peu. Mais si on ne le fais pas maintenant, on va jamais pouvoir s'en sortir.* Jacob lâche l'épée dont il n'a plus besoin et se précipite vers Kala, en volant, il sent son énergie commencer à brûler drastiquement, mais, déterminé, maintient le rythme. *Il y a sûrement quelqu'un au chateau qui pourra te maintenir en vie jusqu'à ce que tu te réveilles.* Dans un acte de désespoir et sans demander l'avis de personne, il se saisit du corps du jeune voyageur et s'élève vers le ciel. *Pas de temps à perdre cette fois. On passe par la voie des airs.* Jacob se lance au-dessus de la forêt, il met toute son énergie dans la bataille et file le plus vite possible vers le palais du royaume. La bâtisse se rapproche, mais, il se sent faiblir. Trop vite même, il semble sombrer dans l'inconscience à un premier moment, mais parvient à se rattraper. Ses yeux lui font mal sous le coup de la fatigue et il retient son souffle. Le poids de Kala est une gène, mais il ne lâche pas prise. *Je DOIS y arriver.* Se rappelle-t-il.

Et finalement, il sombre et s'écroule à vingt mètre de la porte d'entrée du palais, ralentissant cependant leur chute pour qu'ils ne reçoivent pas trop le choc. Lui ne parvient plus à se relever. Mais les portes s'ouvrent et l'on vient les porter à l'intérieur. *C'est bien, c'est bien. tient bon petit, tient bon...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Kala Kourou
Surnom : Water Boy
Messages : 1559
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 22

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) EmptyMar 3 Avr 2012 - 23:05
J'avais vraiment du mal à rester conscient. Je pense que j'étais couché, sur du sang de monstre écrabouillé, déchiqueté et autre adjectifs aussi gores les uns que les autres. Je n'avais plus l'énergie nécessaire pour garder mes bulles et de toute façon, celles-ci avaient disparues depuis belle lurette et mon sang coulait à flot. Si cela continuait, je pouvais dire adieu à ma vie de voyageur. Allez Kala, ce n'est pas une... Simple entaille qui va te tuer. Bon, c'est vrai, elle n'est pas simple, elle est imposante. Très. Et des litres de sang coulaient, je pense que je vais bientôt tomber dans le coma ou dans les pommes.
Soudain, je remarquais que je m’élevais tout doucement du sol. D'abord, j'avais les pieds qui le touchaient puis je ne le sentais plus. C'était peut-être Jacob qui, avec son pouvoir sûrement, était en train de voler. J'ouvrais alors une paupière, très doucement et je pouvais voir que je survolais la forêt que Jacob et moi avions traversé pour venir tuer ces... Ces putains de monstres. Plus jamais je fais un truc pareil, plus jamais. Je suis pas assez fort, pas assez. Je ne sais même pas si je pourrais vaincre un pauvre petit monstre de rien du tout, aussi faible qu'un moustique. Et encore, je suis sûr que les moustiques sont forts à Dreamland. Merde, je souffrais, là. Je pouvais pleurer toutes les larmes de mon corps mais je n'en avais pas la force. Et merde, Kala, dis-toi que t'en avais buté un, c'est déjà pas mal. Il était fort, avec sa putain de baguette de sourcier. “Elle trouve rien ta baguette de sourcier ?! -Si. -Quoi ?! -Elle trouve que t'as l'air épuisé.”
Soudain, nous descendions en piquet pour atterrir près d'un énorme château. Je ne saurais comment le décrire car j'étais vraiment trop épuisé. Sauf que les portes étaient ouvertes et des gens venaient me soulever de terre, moi, ensuite Jacob. Quand on était à l'intérieur, j'avais entendu une voix aiguë, comme celle d'un bébé et qui disait :

“Pff, encore des chochottes venues pleurer leur mère. Et putain, Jacob, il t'est arrivé quoi encore ? Tu peux pas rester tranquille ? Ah chaque fois, c'est la même chose. Putain de de trisomique, tu sais parfaitement que je t'insulte, et tu ne peux rien faire. T'as vraiment une vie de merde. Barre-toi maintenant, tu m'as assez vu comme ça, on joue pas dans la même cour, p'tit branleur...”

Le reste ce qu'il disait était une suite d'insultes aussi affolantes les unes que les autres. Mon dieu... C'était quoi ça ? J'avais une horrible impression que j'allais revoir cette créature à la voix affreuse. Une putain d'impression...
Je sentais qu'on me bandait les plaies qui étaient ouvertes comme une bouche qui recrachait du vomi, sauf que celle-là recrachait du sang. J'en ai marre.

“Il faut récompenser ce voyageur, il aidé Mr. Hume à nous débarrasser de ces horribles monstres !”

“Offrez-lui des EV s. Il les a amplement mérité.”

Je ne savais pas du tout quoi ils parlaient ni qui était en train de parler mais de toute façon, le reste n'était que brouillon et je sentais que j'allais me réveiller. Je n'ai pas vu le visage de Jacob mais j'espère qu'il ne souriait pas, ce con. Sinon, j'allais le traiter de gay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) (Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala) Empty
Revenir en haut Aller en bas

(Quête) Après la bête, le Maître (Pv Xam et Kala)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Royaume des deux déesses-